Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18862
Date d'inscription : 06/07/2010

Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France  Empty
MessageSujet: Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France    Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France  EmptyDim 22 Avr 2018, 10:46

Plus de 250 personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France

AFP, publié le samedi 21 avril 2018 à 22h49

Trois cents personnalités signent un manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France marqué par la "radicalisation islamiste", en dénonçant un "silence médiatique" et une "épuration ethnique à bas bruit" dans certains quartiers, dans Le Parisien à paraître dimanche.

"Nous demandons que la lutte contre cette faillite démocratique qu'est l'antisémitisme devienne cause nationale avant qu'il ne soit trop tard. Avant que la France ne soit plus la France", lit-on dans ce texte signé par des personnalités politiques de droite comme de gauche (Nicolas Sarkozy, Laurent Wauquiez, Manuel Valls, Bertrand Delanoë...), des artistes (Charles Aznavour, Gérard Depardieu...), des intellectuels, des responsables religieux juifs, musulmans et catholiques.

"Dans notre histoire récente, onze Juifs viennent d'être assassinés - et certains torturés - parce que Juifs par des islamistes radicaux", écrivent-ils, en référence à l'assassinat d'Ilan Halimi en 2006, la tuerie dans une école juive de Toulouse en 2012, de l'attaque de l'Hyper Cacher en 2015, de la mort par défenestration à Paris de Sarah Halimi en 2017 et, récemment, du meurtre d'une octogénaire dans la capitale, Mireille Knoll.

Cette dernière a été retrouvée morte le 23 mars dans son appartement, le corps lardé de coups de couteau et en partie carbonisé. Plusieurs milliers de personnes ont participé à "une marche blanche" contre l'antisémitisme après ce meurtre, pour lequel le parquet de Paris a retenu le caractère antisémite.

"Les Français juifs ont 25 fois plus de risques d'être agressés que leurs concitoyens musulmans", lit-on dans ce manifeste.

"Dix pour cent des citoyens juifs d'Ile de France -c'est-à-dire environ 50.000 personnes- ont récemment été contraints de déménager parce qu'ils n'étaient plus en sécurité dans certaines cités et parce que leurs enfants ne pouvaient plus fréquenter l'école de la République. Il s'agit d'une épuration ethnique à bas bruit au pays d'Emile Zola et de Clemenceau", accusent les signataires.

- "L'alibi" de l'antisionisme -

La "terreur" d'un antisémitisme meurtrier "se répand provocant à la fois la condamnation populaire et un silence médiatique que la récente marche blanche a contribué à rompre", estiment-ils.

Le manifeste relève que "la radicalisation islamiste - et l'antisémitisme qu'elle véhicule - est considérée exclusivement par une partie des élites françaises comme l'expression d'une révolte sociale (...)".

En outre, "au vieil antisémitisme de l'extrême droite s'ajoute l'antisémitisme d'une partie de la gauche radicale qui a trouvé dans l'antisionisme l'alibi pour transformer les bourreaux des juifs en victimes de la société", assène le texte.

"La bassesse électorale calcule que le vote musulman est dix fois supérieur au vote juif", accusent les signataires.

Ciblant principalement ce "nouvel antisémitisme" qui sévit dans les quartiers populaires sous l'effet d'un islam identitaire voire radical, les signataires demandant "que les versets du Coran appelant au meurtre et au châtiment des juifs, des chrétiens et des incroyants soient frappés de caducité par les autorités théologiques, comme le furent les incohérences de la Bible et l'antisémitisme catholique aboli par (le concile) Vatican II, afin qu'aucun croyant ne puisse s'appuyer sur un texte sacré pour commettre un crime".

Les actes antisémites ont été pointés en repli en 2017 (-7%) pour la troisième année consécutive, selon les données du ministère de l'Intérieur. Mais cette baisse globale masque l'augmentation des faits les plus graves (+26% des violences, incendies, dégradations, tentatives d'homicide...). La communauté juive, qui représente environ 0,7% de la population, est la cible d'un tiers des faits de haine recensés.

Dans son dernier rapport, la Commission nationale consultative des droits de l'Homme (CNCDH) notait une "persistance des préjugés antisémites traditionnels liant les juifs à l'argent, au pouvoir et leur reprochant leur communautarisme".

Face à cette situation, le gouvernement a présenté en mars un deuxième plan (2018-2020) contre le racisme et l'antisémitisme, en promettant une lutte implacable contre les "torrents de boue" qui se déversent sur internet.

La publication de ce manifeste accompagne la sortie mercredi prochain d'un ouvrage collectif, "Le nouvel antisémitisme en France" (Albin Michel), rassemblant les contributions d'une quinzaine de personnalités dont le philosophe Pascal Bruckner, l'ancien ministre Luc Ferry et l'ex-directeur de Charlie Hebdo Philippe Val.

-----------------

Sans oublier de noter la quarantaine d'églises profanées depuis le début de l'année 2018... qui à priori n'intéresse personne !


Dernière édition par tonton christobal le Dim 22 Avr 2018, 11:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Robin

Robin

Messages : 1363
Date d'inscription : 13/02/2011

Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France  Empty
MessageSujet: Re: Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France    Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France  EmptyDim 22 Avr 2018, 10:51

Et pendant ce temps la mosquée salafiste du Val perdure !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18862
Date d'inscription : 06/07/2010

Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France  Empty
MessageSujet: Re: Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France    Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France  EmptyLun 23 Avr 2018, 12:32

Merkel dénonce “l'antisémitisme” des réfugiés arabes
Par Auteur valeursactuelles.com / Lundi 23 avril 2018 à 10:52 9

Immigration. La chancelière allemande a tenu ces propos alors qu’une agression antisémite par un réfugié syrien a suscité récemment une grande émotion dans le pays.

« Nous avons un nouveau phénomène, dans la mesure où nous avons de nombreux réfugiés parmi lesquels il y a, par exemple, des gens d'origine arabe qui amènent une autre forme d'antisémitisme dans le pays », a affirmé dimanche Angela Merkel sur la chaîne israélienne 10, rapporte l’AFP.

« Le fait qu'aucune crèche, aucune école, aucune synagogue ne peut être laissée sans protection policière nous consterne », a ajouté la chancelière allemande, réaffirmant « que la sécurité d'Israël faisait partie de la raison d'État de l'Allemagne », en raison de la « responsabilité éternelle » de son pays au sujet de la Shoah.

Angela Merkel a d’ailleurs rappelé que son gouvernement avait nommé un commissaire chargé de lutter contre l'antisémitisme. Cet entretien intervient quelques jours après une attaque antisémite présumée à Berlin, qui a suscité une grande émotion dans le pays. Le principal suspect est un réfugié syrien, passé par un centre pour migrants, précise l’AFP.

----------------

à un moment où à un autre les faits deviennent incontestables... sauf en France !
Revenir en haut Aller en bas
Le Plateau



Messages : 361
Date d'inscription : 09/07/2010

Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France  Empty
MessageSujet: Re: Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France    Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France  EmptyMar 03 Déc 2019, 00:04

2019

Citation :
Appel de 127 intellectuels juifs aux députés français : « Ne soutenez pas la proposition de résolution assimilant l’antisionisme à l’antisémitisme »

Publié 03.12.2019

[Les députés doivent se prononcer, mardi 3 décembre, sur une proposition de résolution visant à lutter contre l’antisémitisme, déposée par le député La République en marche (LRM) Sylvain Maillard. Controversé, ce texte propose que la France adopte, à la suite du Parlement européen, la définition de l’antisémitisme établie par l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA), en 2016. Celle-ci inclut « les manifestations de haine à l’égard de l’Etat d’Israël justifiées par la seule perception de ce dernier comme collectivité juive », rappelle le texte de M. Maillard. Lors du dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), le 21 février, Emmanuel Macron s’était dit favorable à l’adoption de cette définition non contraignante, jugeant que l’antisionisme constitue « une des formes modernes de l’antisémitisme ».]

Tribune. Le 3 décembre, l’Assemblée nationale va débattre et voter une proposition de résolution sur la lutte contre l’antisémitisme. Cette résolution est hautement problématique.

Nous, universitaires et intellectuels juifs, d’Israël et d’ailleurs, dont beaucoup de spécialistes de l’antisémitisme et de l’histoire du judaïsme et de l’Holocauste, élevons notre voix contre cette proposition de résolution.

La montée de l’antisémitisme dans le monde, y compris en France, nous préoccupe profondément. Nous considérons l’antisémitisme et toutes les autres formes de racisme et de xénophobie comme une menace réelle contre laquelle il convient de lutter avec la plus grande fermeté, et exhortons le gouvernement et le Parlement français à le faire.

Tout en soulignant fermement notre préoccupation, nous nous opposons à la proposition de résolution sur l’antisémitisme pour deux raisons principales, et appelons les députés de l’Assemblée nationale à ne pas y apporter leur soutien.

Premièrement, l’exposé des motifs de la proposition de résolution associe l’antisionisme à l’antisémitisme. Il assimile même l’antisionisme à l’antisémitisme en précisant que « critiquer l’existence même d’Israël en ce qu’elle constitue une collectivité composée de citoyens juifs revient à exprimer une haine à l’égard de la communauté juive dans son ensemble ».

Avant de poursuivre notre argumentation, nous déplorons que l’exposé des motifs désigne Israël comme « une collectivité composée de citoyens juifs ». Environ 20 % de la population d’Israël sont des citoyens palestiniens, dont la plupart sont musulmans ou chrétiens. La désignation choisie occulte et nie leur existence. Nous considérons cette approche comme très problématique, compte tenu également de l’engagement de votre pays en faveur d’une définition de la citoyenneté française qui n’est pas basée sur l’ethnicité.

Nos opinions sur le sionisme peuvent être diverses, mais nous pensons tous, y compris ceux qui se considèrent comme sionistes, que cet amalgame est fondamentalement faux. Pour les nombreux juifs se considérant antisionistes, cet amalgame est profondément injurieux.

L’antisionisme est un point de vue légitime dans l’histoire juive, et il a une longue tradition, y compris en Israël. Certains juifs s’opposent au sionisme pour des raisons religieuses, d’autres pour des raisons politiques ou culturelles. De nombreuses victimes de l’Holocauste étaient antisionistes. Le projet de résolution les déshonore et offense leur mémoire, en les considérant rétroactivement comme antisémites.

Pour les Palestiniens, le sionisme représente la dépossession, le déplacement, l’occupation et les inégalités structurelles. Il est cynique de les stigmatiser comme antisémites parce qu’ils s’opposent au sionisme. Ils s’opposent au sionisme non par haine des juifs, mais parce qu’ils vivent le sionisme comme un mouvement politique oppressif. Agir ainsi témoigne d’une grande insensibilité et d’une politique de deux poids, deux mesures, sachant qu’Israël nie le droit de la Palestine à exister et mine son existence même.

Il n’y a aucun doute qu’il existe des antisémites parmi les gens qui s’opposent au sionisme. Mais il y a également beaucoup d’antisémites qui soutiennent le sionisme. Il est donc inapproprié et totalement inexact d’identifier de manière générale antisémitisme et antisionisme. En confondant ces deux phénomènes, l’Assemblée nationale compromettrait les efforts vitaux de lutte contre le véritable antisémitisme, qui est multidimensionnel et provient de différents secteurs de la société française.
---/---

Revenir en haut Aller en bas
Le Plateau



Messages : 361
Date d'inscription : 09/07/2010

Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France  Empty
MessageSujet: Re: Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France    Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France  EmptyMar 03 Déc 2019, 00:05

Citation :
---/---
Notre seconde objection est que la résolution approuve la définition de l’antisémitisme de l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA). Cette définition est hautement problématique. La résolution prétend que la définition « permet de désigner le plus précisément possible ce qu’est l’antisémitisme contemporain ». En réalité cependant, la définition est peu claire et imprécise, et par conséquent, n’est pas un instrument efficace de lutte contre l’antisémitisme. D’autre part, une législation visant à lutter efficacement contre l’antisémitisme et à le poursuivre existe déjà en France.

L’exposé des motifs de la proposition de résolution indique que la définition de l’IHRA « ne reconnaît pas comme antisémite la critique des politiques de l’Etat d’Israël ». En réalité cependant, plusieurs « exemples contemporains d’antisémitisme » ont été joints à la définition qui associe intentionnellement la critique et l’opposition aux politiques de l’Etat d’Israël à l’antisémitisme. Ces exemples sont présentés et considérés comme partie intégrante de la définition.

D’après les exemples et la manière dont ils sont appliqués, il suffit de critiquer Israël d’une manière perçue comme différente de ce qui se fait pour d’autres pays, pour être considéré comme antisémite. Il suffit d’être en faveur d’une solution binationale ou démocratique au conflit israélo-palestinien, pour être considéré comme antisémite. Il en va de même, quand on blâme Israël pour son racisme institutionnalisé. On peut certainement ne pas être d’accord avec ces énoncés. Mais ces opinions sont considérées comme légitimes et protégées par la liberté d’expression dans tout autre contexte politique. Ainsi, la résolution crée un double standard injustifiable en faveur d’Israël et contre les Palestiniens.

La définition de l’IHRA est déjà utilisée pour stigmatiser et réduire au silence les critiques de l’Etat d’Israël, notamment les organisations de défense des droits humains et des experts respectés. Cette situation a été condamnée par d’éminents spécialistes de l’antisémitisme. L’avocat américain Kenneth Stern, l’un des rédacteurs originaux de la définition de l’IHRA, a également mis en garde contre l’utilisation de cette définition pour saper la liberté d’expression.

La question-clé est la suivante : pourquoi tout cela se produit-il ? Nous ne pouvons pas considérer cela comme indépendant de l’agenda politique principal du gouvernement israélien visant à enraciner son occupation et son annexion de la Palestine et à faire taire toute critique à l’égard de cet agenda.

Depuis des années, le gouvernement israélien du premier ministre Benjamin Nétanyahou dénonce comme antisémite toute opposition à sa politique. Nétanyahou lui-même a défendu avec force l’assimilation de l’antisionisme à l’antisémitisme, ainsi que la définition de l’IHRA. Cela illustre la manière dont la lutte contre l’antisémitisme a été instrumentalisée pour protéger le gouvernement israélien.

C’est avec inquiétude que nous constatons que ces efforts du gouvernement israélien trouvent un soutien politique, jusqu’en France. Nous invitons ainsi l’Assemblée nationale à lutter contre l’antisémitisme et contre toutes les formes de racisme, mais sans aider le gouvernement israélien dans son programme d’occupation et d’annexion.

Cette proposition de résolution n’est pas un moyen crédible et efficace d’y parvenir. L’antisémitisme doit être combattu sur des bases universelles, au même titre que d’autres formes de racisme et de xénophobie, pour lutter contre la haine. L’abandon de cette approche universaliste conduira à une polarisation accrue en France, ce qui nuirait également à la lutte contre l’antisémitisme.

Dans ce contexte, nous notons que la proposition de résolution est également en contradiction avec la position de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH). Dans son rapport de 2018 sur la lutte contre le racisme, la CNCDH a averti que la définition de l’IHRA risque d’affaiblir l’approche universelle française de la lutte contre le racisme et a insisté « sur la vigilance pour ne pas confondre racisme et critique légitime d’un Etat et de sa politique ».

Nous prions l’Assemblée nationale de ne pas soutenir une résolution qui assimile à tort l’antisionisme à l’antisémitisme. Ne soutenez pas une résolution qui approuve la définition politisée de l’antisémitisme par l’IHRA, d’autant plus si elle le fait sans se distancier des exemples problématiques de la définition qui concernent Israël.
https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/12/02/appel-de-127-universitaires-juifs-aux-deputes-francais-ne-soutenez-pas-la-proposition-de-resolution-assimilant-l-antisionisme-a-l-antisemitisme_6021348_3232.html
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4655
Date d'inscription : 08/01/2012

Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France  Empty
MessageSujet: Re: Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France    Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France  EmptyMar 03 Déc 2019, 12:43

"Sionisme : mouvement politique visant à établir un Etat juif en Palestine." Ce qui laissait au moins deux possibilités :
. Soit un État israélien et un État palestinien à côté, conformément aux résolutions de l'ONU et à la solution à deux États recherchée du temps des accords d'Oslo. Mais qui y croit encore ?
. Soit Israël de la Méditerranée eu Jourdain, bref la Cisjordanie à Israël, via la multiplication des colonies israéliennes. Il n'y a alors plus de place pour un État palestinien, même si pendant le grignotage de la Cisjordanie Nétanyahou faisait des références incantatoires à une solution à deux États.

Antisionisme a par suite plusieurs sens. Parce qu'il faudrait quand même dire ce qu'on propose aux Palestiniens. Une solution évoquée dans l'Appel des 127 (État binational et droit de vote pour tout le monde) n'est-ce pas une utopie plus souriante que l’État de guerre pour les siècles à venir ? Même si c'est surement antisioniste.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4655
Date d'inscription : 08/01/2012

Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France  Empty
MessageSujet: Re: Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France    Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France  EmptyMar 03 Déc 2019, 22:06

Citation :
ASSEMBLÉE NATIONALE

CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958

QUINZIÈME LÉGISLATURE

Enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 12 novembre 2019.

PROPOSITION DE RÉSOLUTION

visant à lutter contre l’antisémitisme,

présentée par Mesdames et Messieurs

Sylvain MAILLARD, Gilles LE GENDRE, Stanislas GUERINI, Brigitte BOURGUIGNON, Roland LESCURE, Yaël BRAUN-PIVET, Françoise DUMAS, Bruno STUDER, Sabine THILLAYE, Damien ABAD, Caroline ABADIE, Jean-Félix ACQUAVIVA, Éric ALAUZET, Christophe AREND, Sophie AUCONIE, Laetitia AVIA, Jean-Noël BARROT, Sophie BEAUDOUIN-HUBIÈRE, Aurore BERGÉ, Hervé BERVILLE, Grégory BESSON-MOREAU, Christophe BLANCHET, Bruno BONNELL, Jean-Claude BOUCHET, Florent BOUDIÉ, Bertrand BOUYX, Valérie BOYER, Marine BRENIER, Jean-Jacques BRIDEY, Bernard BROCHAND, Anne BRUGNERA, Stéphane BUCHOU, Pierre CABARÉ, Jacques CATTIN, Sébastien CAZENOVE, Émilie CHALAS, Philippe CHALUMEAU, Guillaume CHICHE, Francis CHOUAT, Paul CHRISTOPHE, Éric CIOTTI, Fabienne COLBOC, Paul-André COLOMBANI, François CORMIER-BOULIGEON, Olivier DAMAISIN, Dominique DA SILVA, Olivier DASSAULT, Dominique DAVID, Marc DELATTE, Frédérique DUMAS, Jean-François ELIAOU, Jean-Michel FAUVERGUE, Agnès FIRMIN LE BODO, Laurence GAYTE, Annie GENEVARD, Séverine GIPSON, Joël GIRAUD, Claude GOASGUEN, Philippe GOSSELIN, Guillaume GOUFFIER-CHA, Fabien GOUTTEFARDE, Olivia GREGOIRE, Benjamin GRIVEAUX, Émilie GUEREL, Marie GUÉVENOUX, Meyer HABIB, Michel HERBILLON, Danièle HÉRIN, Antoine HERTH, Philippe HUPPÉ, Monique IBORRA, Catherine KAMOWSKI, Guillaume KASBARIAN, Brigitte KUSTER, Jean-Christophe LAGARDE, Jean-Luc LAGLEIZE, Guillaume LARRIVÉ, Philippe LATOMBE, Marie LEBEC, Constance LE GRIP, Martine LEGUILLE-BALLOY, Geneviève LEVY, Richard LIOGER, Brigitte LISO, Gilles LURTON, Lise MAGNIER, Franck MARLIN, Stéphane MAZARS, Thomas MESNIER, Thierry MICHELS, Patricia MIRALLÈS, Jean-Michel MIS, Adrien MORENAS, Claire O’PETIT, Bernard PERRUT, Anne-Laurence PETEL, Valérie PETIT, Damien PICHEREAU, Laurent PIETRASZEWSKI, Éric POULLIAT, Natalia POUZYREFF, François PUPPONI, Didier QUENTIN, Bruno QUESTEL, Cathy RACON-BOUZON, Pierre-Alain RAPHAN, Rémy REBEYROTTE, Frédéric REISS, Stéphanie RIST, Laurianne ROSSI, François de RUGY, Pacôme RUPIN, Laetitia SAINT-PAUL, Thierry SOLÈRE, Joachim SON-FORGET, Éric STRAUMANN, Michèle TABAROT, Agnès THILL, Alice THOUROT, Huguette TIEGNA, Élisabeth TOUTUT-PICARD, Laurence TRASTOUR-ISNART, Frédérique TUFFNELL, Alexandra VALETTA ARDISSON, Cédric VILLANI, Guillaume VUILLETET, Jean-Marc ZULESI,

députés.

../..
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4655
Date d'inscription : 08/01/2012

Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France  Empty
MessageSujet: Re: Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France    Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France  EmptyMar 03 Déc 2019, 22:08

Citation :
../..
EXPOSÉ DES MOTIFS

Mesdames, Messieurs,

Depuis plusieurs années, la France, l’ensemble de l’Europe, mais aussi la quasi-totalité des démocraties occidentales, sont confrontées à une résurgence de l’antisémitisme sans doute inédite depuis la seconde guerre mondiale.

Les actes antisémites ont en effet augmenté de 74 % en 2018 en France. À nouveau, depuis plusieurs années, l’antisémitisme tue en France.

La haine des juifs tend encore aujourd’hui à se perpétuer dans ses manifestations les plus terribles : meurtres, profanations de tombes, séquestrations de concitoyens de confession juive au seul motif que, parce que juifs, ils « auraient de l’argent ».

Ce sont aussi les agressions du quotidien qui se multiplient. Aujourd’hui en France, porter une Kippa revient à s’exposer à des injures voire à des agressions physiques, qui développent chez nos compatriotes de confession juive un sentiment d’insécurité et de mal-être dans notre République.

L’antisémitisme du XXIe siècle a changé. Si le vieil antisémitisme français a subsisté, de nouvelles formes se sont développées.

L’antisémitisme est une négation de la République, une menace grave à la cohésion nationale. Il doit être combattu dans ses racines.

Or les actes antisionistes peuvent parfois occulter des réalités antisémites. Critiquer l’existence même d’Israël en ce qu’elle constitue une collectivité composée de citoyens juifs revient à exprimer une haine à l’égard de la communauté́ juive dans son ensemble, tout comme rendre collectivement responsables les juifs de la politique menée par les autorités politiques israéliennes est une manifestation d’antisémitisme. De telles dérives font de plus en plus de l’antisionisme « une des formes contemporaines de l’antisémitisme », pour reprendre les mots du Président de la République. Pointer de telles dérives n’empêche par ailleurs aucunement la libre critique de la politique et des prises de positions des gouvernements israéliens.

Ces nouvelles expressions de l’antisémitisme, perverses parce que masquées, insidieuses parce que malhonnêtes et hypocrites, ont donné lieu en réaction à un important travail réalisé par l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste. Ses trente-un États membres, dont la France, ont adopté le 26 mai 2016 une définition opérationnelle de l’antisémitisme ainsi formulée :

« L’antisémitisme est une certaine perception des Juifs qui peut se manifester par une haine à leur égard. Les manifestations rhétoriques et physiques de l’antisémitisme visent des individus juifs ou non et/ou leurs biens, des institutions communautaires et des lieux de culte. »

Si cette définition permet de qualifier d’antisémites les attaques antisionistes motivées par une haine des juifs, elle ne reconnaît pas comme antisémites les critiques à l’égard des politiques menées par l’État d’Israël.

« Il s’agit de préciser et de raffermir les pratiques de nos forces de l’ordre, de nos magistrats, de nos enseignants, de leur permettre de mieux lutter contre ceux qui cachent derrière le rejet d’Israël la négation même de l’existence d’Israël », comme l’a souligné le Président de la République.

Face au retour du fléau antisémite, la représentation nationale se doit de poser un acte fort et de mettre des mots sur ce qu’est le nouvel antisémitisme, dans la droite ligne du Parlement européen en 2017 et du Conseil de l’Union européenne en 2018, qui ont reconnu la justesse et l’efficacité de la définition opérationnelle de l’Alliance. C’est le sens de cette proposition de résolution.

../..
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4655
Date d'inscription : 08/01/2012

Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France  Empty
MessageSujet: Re: Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France    Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France  EmptyMar 03 Déc 2019, 22:08

Citation :
../..
PROPOSITION DE RÉSOLUTION

Article unique

L’Assemblée nationale,

Vu l’article 34-1 de la Constitution,

Vu l’article 136 du Règlement de l’Assemblée nationale,

Vu la résolution du Parlement européen du 1er juin 2017 sur la lutte contre l’antisémitisme,

Vu la déclaration du Conseil de l’Union européenne du 6 décembre 2018 sur la lutte contre l’antisémitisme et la mise en place d’une approche commune en matière de sécurité afin de mieux protéger les communautés et institutions juives en Europe ;

Estime que la définition opérationnelle utilisée par l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste permet de désigner le plus précisément possible ce qu’est l’antisémitisme contemporain ;

Considérant qu’elle constituerait un instrument efficace de lutte contre l’antisémitisme dans sa forme moderne et renouvelée, en ce qu’elle englobe les manifestations de haine à l’égard de l’État d’Israël justifiées par la seule perception de ce dernier comme collectivité juive ;

Approuve la définition opérationnelle de l’antisémitisme utilisée par l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste, en tant qu’instrument d’orientation utile en matière d’éducation et de formation et afin de soutenir les autorités judiciaires et répressives dans les efforts qu’elles déploient pour détecter et poursuivre les attaques antisémites de manière plus efficiente et plus efficace ;

Invite le Gouvernement, dans un travail de pédagogie, à la diffuser auprès des services éducatifs, répressifs et judiciaires.

http://www.assemblee-nationale.fr/15/propositions/pion2403.asp
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14752
Date d'inscription : 30/05/2011

Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France  Empty
MessageSujet: Re: Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France    Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France  EmptyMar 03 Déc 2019, 22:29

Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4655
Date d'inscription : 08/01/2012

Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France  Empty
MessageSujet: Re: Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France    Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France  EmptyJeu 05 Déc 2019, 12:29

Analyse du scrutin n° 2338. Première séance du 03/12/2019
Scrutin public sur la proposition de résolution visant à lutter contre l'antisémitisme (art. 34-1 de la Constitution).

Synthèse du vote
Nombre de votants : 269
Nombre de suffrages exprimés : 226
Majorité absolue : 114
Pour l'adoption : 154
Contre : 72

Détail des votes :
http://www2.assemblee-nationale.fr/scrutins/detail/(legislature)/15/(num)/2338
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14752
Date d'inscription : 30/05/2011

Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France  Empty
MessageSujet: Re: Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France    Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France  EmptyMar 10 Déc 2019, 08:27

Salamandre a écrit:
Nombre de votants : 269
Nombre de suffrages exprimés : 226
Majorité absolue : 114
Pour l'adoption : 154
Contre : 72

Nombre de députés : 577
Pourcentage de participation : 46,6 %
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France  Empty
MessageSujet: Re: Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France    Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Des personnalités signent un virulent manifeste "contre le nouvel antisémitisme" en France
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: