Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Rhezome et le PS vous invitent a l'expo Icare samedi 17

Aller en bas 
AuteurMessage
David Dornbusch

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 49
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Rhezome et le PS vous invitent a l'expo Icare samedi 17   Dim 11 Sep 2011, 05:22

Le collectif d'artiste Rhezome (http://rhezome.eklablog.com/) et les socialistes de Fontenay vous invitent au vernissage de l'exposition ICARE samedi 18 septembre a partir de 18h au 6 rue Mauconseil

Ci dessous le texte de presentation de Icare:

L'exposition Icare est une tentative de mettre en place une réflexion artistique sur
les facettes du pouvoir ainsi que sur la culture politique. Les sept jeunes artistes
dont les oeuvres figurent dans l'exposition proposent des commentaires subjectifs
sur l'actualité sociétale à travers le prisme des visages du pouvoir.
Les images, les objets et les sons présentés sont autant de réalisations sensibles
conceptualisés faisant état d'un sentiment critique d'impuissance de l'individu
au sein d'un système global, une machine à mythes.
On y questionne l'image en tant que véhicule communicatif efficace et omniprésent,
le récit en tant que créateur de vérités, lisière entre fiction et réalité, la circulation
d'information à travers la nature du support ainsi qu'une instrumentalisation
possible des formats artistiques à fin de propagande. Les artistes font état de
l'aspect sérieux et constructif des jeux ainsi que de l'aspect ludique de la
communication officielle.
La pluralité des supports utilisés fait écho autant au pratiques multiples et diverses
dans la création artistique contemporaine qu'à la pluralité évidente des points de
vue que l'on adopte sur les questions de rapports de pouvoir, de stratégie, de
l'individu au sein d'une collectivité, de l'absurdité. L'absurdité apparente en
filigrane des oeuvres relève d'un regard constatant à la fois le besoin de réagir et la
lucidité envers les questions dépassant les individus.
Adeline Carrion-Reyna propose une lecture grotesque du portrait de pouvoir.
S'inscrivant dans la lignée du genre très codifié des portraits peints royaux,
princiers et ecclésiastiques, elle peint à l'huile ceux de PDGs des plus puissants
groupes financiers actuels. Ainsi questionne-t-elle la notion de valeur, d'honneur,
du lien entre les traces historiques et artistiques que nous avons du pouvoir, tout
en mettant l'accent sur une technique de création d'images publiques obsolète.
Pour cette exposition, Mathieu Crimersmois travaille autour de stratégies, qu'elles
soient militaires, de marketing ou bien de jeux de société. Il se saisit de la méthode
impressionniste, tentant de montrer ce qui est fugace, pour mettre en image et en
son des statistiques constatant l'état chaotique et hypersensible de notre quotidien
économique et politique.
L'oeuvre de Lise-Adèle Groussin, s'appuie sur l'une des formes classiques de
représentation d'hommes de pouvoir. Notamment, le portrait sculpté. Ses visages
blancs ont un lien avec l'Antiquité hellénistique. Ce sont à la fois des visages très
humains et des caricatures. Couverts en partie par des masques transparents, ils
sont lointains et proches à la fois. Il y est question de l'univers interne de l'individu
et de vie publique, de protection, de rapports entre les individus et les groupes. On
y détecte à la fois l'impossibilité d'une neutralité objective et l'anonymat de la
personne publique.
A la fois grave et drôle, subtil et percutant, le travail que Charlotte Hardy a
effectué pour cette exposition reprend l'image officielle du chef du pays tout en
effaçant sa présence. Cet espace vide devient un espace de projection pour le
spectateur: rêves ou cauchemars peuvent s'y imbriquer. L'artiste confronte cette
façade communicative glacée et inhabitée avec des dessins qui détiennent en eux
la potentialité de mise en mouvement. Elle anime des dessins d'un homme
politique anonyme qui tombe et, tel un chat, attérit solidement sur ses pieds,
soulignant ainsi l'aspect cocasse de la situation. Son regard est empreint de
signes, du décalage, du détournement et de la mise en fiction.
A travers les oeuvres montrées dans cette exposition, Romain Pradaut
indique les liens possibles entre l'art, l'image communicative, et la création d'une
mythologie personnelle. Son travail autobiographique permet l'auto-fiction
indiquant la nature ouverte et subjective aussi bien de "l'écriture" que de la lecture
d'une oeuvre.
Maureen Ragoucy présente une édition d'artiste sur la question très essentielle de
survie de l'individu et du groupe. Dans son oeuvre il est aussi question d' espoirs,
de projections, du devoir, des séquelles de rapports entretenus entre les
dominants et les dominés au sein d'une société basée sur l'économie et de l'
histoire colonialiste. Le format livre qu'elle a choisi, déplace l'art en marge de ses
circuits officiels et de sa valeur marchande, tout comme son contenu traite
d'individus que le monde globalisé repousse dans les marges de la vie même.
Camille Simony questionne les liens entre le monde de l'enfance avec ses rêves,
ses espoirs et ses constructions identitaires et celui de la maturité avec son
pragmatisme par le biais de l'objet jouet. Son installation fait appel à une certaine
image de la puissance individuelle et de celle conféré par la collectivité, celle du
superhéro. Elle rapproche les influences symboliques de ces personnages aux
images d'accomplissement qui sont, pour elle, loin d'être des garants de stabilité et
peuvent s'achever par un effondrement du mythe. Notamment, dans son
installation le héros est plastique et cloné.
Les six membres du collectif Rhézome et leur invité tentent de mettre en
perspective par les liens qui se tissent entre leurs oeuvres des réflexions sur les
représentations du pouvoir dans la société dans laquelle ils évoluent. Ils
questionnent aussi le rôle de l'artiste au sein de la vie publique, la création et le
flux de récits tout en suscitant des rapports entre formes solennelles et désinvoltes.
Ces contrastes sont à l'image de la société de communication et de ses stratégies
qui façonne autant les individus que les groupes qu'ils constituent.
_________________
David Dornbusch
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lestand.org/appel
tonton christobal

avatar

Messages : 17209
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Rhezome et le PS vous invitent a l'expo Icare samedi 17   Lun 12 Sep 2011, 23:25

Les locaux sont confortables pour y dormir !

Serait ce donc d'un intérêt supérieur au conseil de quartier du plateau ? ...
Revenir en haut Aller en bas
 
Rhezome et le PS vous invitent a l'expo Icare samedi 17
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» que pensez vous de ces sourcils ?
» Vous souvenez-vous de vos quarts à la coupée ?
» Jean-Pierre vous explique la vie en couple
» Dans quelle arme serviriez vous en cas de guerre?
» Simon et Bertrand vont vous dire quoi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Quartier du Plateau :: Tout ce qui n'entre pas dans une rubrique de ce forum, petites annonces, trucs et conseils, humour, détente-
Sauter vers: