Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Migrants : désastre humanitaire et sanitaire dans Paris, une course annulée

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Migrants : désastre humanitaire et sanitaire dans Paris, une course annulée   Sam 05 Mai 2018, 16:16

Migrants : désastre humanitaire et sanitaire dans Paris, une course annulée
4 mai 2018 Le Politique  1 Commentaire


Voilà une décision qui résumerait à elle seule la situation catastrophique de la ville de Paris concernant l’afflux ininterrompu de migrants depuis 2014.

Après plusieurs dizaines d’évacuations vers la province dont des communes où les élus ne furent même pas prévenus au préalable, chaque fois de nouveaux migrants vinrent aussitôt remplacer les précédents au point que le gouvernement d’Emmanuel Macron a renoncé à de telles opérations.

Dès lors, l’installation de plusieurs centaines de migrants sur les barges du canal Saint-Denis a contraint les organisateurs à annuler la course du Grand Paris, une course à pied de 10 kilomètres reliant Paris et Saint-Denis.

« Ces camps de fortune grossissent et s’étendent de jour en jour. D’après les estimations les plus récentes, ils regrouperont dans les prochaines semaines plus de 2.500 réfugiés », indique l’organisateur dans un communiqué. « Aucun autre parcours ne permet de franchir le périphérique en toute sécurité, » ajoute-t-il.

Cette annulation ne serait que le symptôme d’une problématique plus étendue puisque « contrairement à que vous prétendez Madame Hidalgo (Anne Hidalgo, Maire de Paris NDLR), les campements de migrants du nord-est de Paris n’ont jamais disparu depuis 2014, » expliqué Deborah Pawlik (1), conseillère de Paris et de la région Ile-de-France pour Les Républicains (LR), devant le conseil de Paris.

« Il y a 2 ans, Anne Hidalgo souhaitait la bienvenue aux migrants à Paris. Aujourd’hui, la même Anne Hidalgo dénonce avec des trémolos dans la voix la situation « inhumaine » du campement de La Villette. Toute honte bue… » ajoute son collègue Pierre Liscia (2) sur Twitter.

« Je me suis rendue sur le camp de migrants de La Villette dans le 19e arrondissement de Paris. La situation y est intenable : c’est un désastre humanitaire et sanitaire. Il faut que l’Etat agisse et y fasse respecter la loi, » confirme Valérie Pécresse (3), présidente de la région Ile-de-France.

----------------------

Toute la cohérence de la politique de la mairesse de Paris résumée en quelques lignes...

Ce n'est qu'une partie du dossier.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Migrants : désastre humanitaire et sanitaire dans Paris, une course annulée   Jeu 10 Mai 2018, 18:48

Migrants à Paris: le ton monte entre Hidalgo et l'exécutif après une noyade

Par AFP , publié le 09/05/2018 à 21:24 , mis à jour le 10/05/2018 à 07:25

Paris - La noyade accidentelle d'un migrant à Paris a encore un peu plus envenimé mercredi les relations déjà tendues entre Anne Hidalgo et l'exécutif sur la gestion des campements de migrants, à l'insalubrité alarmante, réapparus dans la capitale.

Survenu dans la nuit de lundi à mardi, le drame a coûté la vie à un jeune migrant qui a sauté volontairement dans le canal Saint-Martin au niveau du quai de Valmy, selon une source policière.

D'après les témoignages sur place recueillis par la police, le jeune homme, probablement âgé de 20 à 25 ans, serait de nationalité afghane. "Fortement alcoolisé", il aurait "par jeu ou par défi" voulu traverser le canal, selon ces mêmes témoignages.


Pour Anne Hidalgo qui, depuis plusieurs semaines, n'a de cesse d'interpeller l'Etat face à la situation "indigne" de plusieurs campements de migrants installés dans le nord de Paris, ce drame impose de mener "au plus vite" une opération de "mise à l'abri des migrants présents dans ces campements parisiens".  


"Nous craignions le pire, et le pire est arrivé. Nous sommes présents tous les jours avec nos équipes, et nous demandons depuis des mois aux autorités de prendre leurs responsabilités et de mettre les personnes à l'abri de toute urgence et en toute dignité", a tweeté pour sa part Terre d'Asile.

Dans un courrier adressé le 27 mars au ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, Mme Hidalgo dénonçait, entre autres, "la densité des campements" et "l'étroitesse de certains passages entre les tentes et les canaux, parfois réduite à 50 centimètres", générant "des risques très significatifs de noyade".

Mercredi, après les nouvelles critiques de l'élue parisienne, la réaction de l'exécutif a pris la forme d'une sèche réponse de Gérard Collomb, via un courrier adressé à la maire et dont l'AFP a eu également copie.  

M. Collomb y défend la mobilisation "sans faille" de l'Etat et opppose un total "désaccord" aux critiques d'Anne Hidalgo.

Le ministre de l'Intérieur, tout juste sorti des débats à l'Assemblée nationale sur son projet de loi controversé sur l'asile et l'immigration adopté le 22 avril en première lecture, s'est notamment refusé à lier la fin du "centre de premier accueil" et la résurgence des campements. Situé non loin, porte de la Chapelle, le centre d'accueil servait de "sas" aux migrants depuis novembre 2016 et a été démonté pour laisser place à une future université.

- Evacuation prochaine? -

M. Collomb tacle également "la politique d'hébergement indifférencié des personnes arrivant à Paris, telle qu'elle a été mise en oeuvre" durant le quinquennat précédent.  

A propos de la gestion d'un imposant campement insalubre de migrants installé près de la porte de la Villette, le ministre renvoie la balle dans le camp de la mairie.

Ce campement, dit du "Millénaire" car installé près du centre commercial éponyme, est au coeur du bras de fer entre gouvernement et mairie. Installé depuis plusieurs mois le long du canal Saint-Denis, il compte quelque 1.500 personnes vivant dans des conditions insalubres.

"La commune reste garante de la salubrité et la propreté de son espace", écrit Gérard Collomb, invitant Anne Hidalgo à faire usage de ses "compétences" et "d'entamer les procédures judiciaires" pour permettre à l'Etat de "mener à bien" l'évacuation.

Celle-ci pourrait intervenir "dans les semaines à venir", avait indiqué le 3 mai le préfet d'Ile-de-France Michel Cadot, précisant qu'"il n'y a pas encore de décision prise".

Le 6 mai, un autre corps avait été repêché dans le canal Saint-Denis, à hauteur d'Aubervilliers, selon deux sources policières. Il s'agit "d'un homme mais le corps en état de décomposition n'a pas été identifié", a relevé l'une de ces sources, précisant que "rien ne permet de dire s'il s'agit d'un migrant".


-------------------------------

Recevoir, accueillir, répartir...

Une fois la fiesta médiatique passée, le concours de générosité terminé... on fait les comptes et on balance les migrants où on peut...

Pour savoir qui finance et comment, les électeurs contribuables commencent à s'en rendre compte... sans oublier les "petits désagréments" dont il interdit de parler sous peine de procès.
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1318
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Migrants : désastre humanitaire et sanitaire dans Paris, une course annulée   Jeu 10 Mai 2018, 20:27

Et que dire des campements installés au long de la petite ceinture.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3693
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Migrants : désastre humanitaire et sanitaire dans Paris, une course annulée   Jeu 10 Mai 2018, 21:26

C’était il y a seulement 2 mois

INFO France Bleu Paris : un nouveau dispositif d'accueil des réfugiés en Ile-de-France
mardi 13 mars 2018 à 17:18 Par Faustine Calmel, France Bleu Paris et France Bleu
Comme prévu le centre de premier accueil - aussi baptisé La Bulle - installé porte de la Chapelle à Paris va fermer ses portes à la fin du mois. Il va être remplacé par cinq centres d'accueil et d'examen de situation (CAES) répartis dans toute la région parisienne.
La date avait été annoncée dès l'ouverture à l'automne 2016 : le centre de premier accueil des réfugiés, installé porte de la Chapelle dans le nord de Paris devait fermer ses portes un an et demi plus tard, en mars 2018. Ce sera donc fait. Et c'est l'occasion à la fois pour l’État de reprendre le main sur ce dossier, et de transformer le dispositif

Non plus un, mais cinq centres d'accueil
La "Bulle" installée pour accueillir les migrants et réfugiés va être démontée. Elle sera remplacée par cinq centres d'une capacité totale de 750 places (contre 450 porte de la Chapelle), répartis dans cinq départements. A Paris boulevard Ney toujours près de la porte de la Chapelle, à Ris-Orangis en Essonne, à Cergy dans le Val d'Oise, dans une commune des Hauts-de-Seine et une autre de Seine-et-Marne dont les noms ne sont pas encore connus.

L'accès ne s'y fera pas directement comme c'était le cas porte de la Chapelle. Selon la préfecture de Région, des maraudes emmèneront dans un premier temps les réfugiés vers des centres d'accueil de jour (au moins quatre seront mis en place dans Paris). Des navettes viendront les y chercher, pour les emmener dans l'un des cinq CAES, en fonction de leur situation. "Cela nous permet d'augmenter la capacité d'accueil et de réguler aussi les flux de migrants" explique la préfecture.
Une reprise en main par l'Etat
La préfecture de Région salue le bilan "positif" du centre de premier accueil qui a permis l'année dernière d'orienter 15.000 personnes vers le dispositif national d'accueil et des centres dans toute la France, mais éclater le dispositif en plusieurs lieux doit permettre de mieux accueillir et mieux réguler les flux.

Du côté de la Ville de Paris, à l'origine de la mise en place du centre de la porte de la Chapelle, on se félicite que l'Etat soit plus actif sur la question et reprenne en main cette compétence, mais Anne Hidalgo n'entend pas lâcher ce dossier . La "Bulle" devrait être réutilisée, sur un autre site mais toujours en lien avec l'accueil des réfugiés. Une "maison des réfugiés" doit aussi voir le jour pour regrouper les initiatives citoyennes.

Restent plusieurs questions : les réfugiés qui arrivent dans la capitale vont-ils réussir à comprendre le système et trouver les lieux où se rendre? L'avantage de la "Bulle" était d'être visible et bien identifiée.  Et des files d'attente ne risquent-elles pas de se reconstituer devant les centres d'accueil de jour ? Le nouveau dispositif doit être opérationnel au plus tard au début du mois prochain.

https://www.francebleu.fr/infos/societe/info-france-bleu-paris-un-nouveau-dispositif-d-accueil-des-refugies-en-ile-de-france-1520955503
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Migrants : désastre humanitaire et sanitaire dans Paris, une course annulée   Jeu 10 Mai 2018, 21:34

Un doute affreux me vient à l'esprit : ne ferait on pas tout pour faire venir chez nous ces "réfugiés migrants" ?

"Réfugiés migrants" qu'il faut nourrir, héberger, soigner...  dont il faut éventuellement faire venir la famille (parents, frères, soeurs et conjoints plus enfants respectifs) à qu'il faut donner "des papiers" mais qui peuvent (et ils ne s'en privent pas) refuser de se faire identifier. Un esprit logique trouverait la situation ubuesque mais pas ceux qui font les lois.

Une petite dose de "cul par dessus tête" de plus à mettre au crédit de nos dirigeants.

Comme ils n'ont pas ces braves migrants sous leurs fenêtres on peut continuer à accueillir... en répartissant en banlieue et en province.

Pour emmerder le bourgeois la danseuse de flamenco en mettra quelques un au bois de Boulogne.
Revenir en haut Aller en bas
 
Migrants : désastre humanitaire et sanitaire dans Paris, une course annulée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quéffélec en anti-Normand dans Paris Match.
» Paul Bedel et les autres dans Paris Match.
» Petit craquage vp paris
» Week-end de Noël : Bison Futé prévoit du monde sur les routes
» Tutoriel : Comment dépoter un fard kiko à partir d'1 euro 50 sur ebay

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: