Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le roi Macron et sa cour

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 17002
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Le roi Macron et sa cour   Mer 09 Mai 2018, 19:39

Un an après son élection, le président a raté au moins une « transformation » : celle de l'esprit de cour qui prévaut autour de tous les monarques républicains.
PAR SOPHIE COIGNARD
Publié le 09/05/2018 à 07:57 | Le Point.fr

Dans les colonnes du Monde, l'ancien journaliste et actuel porte-parole de l'Élysée semble avoir perdu le sens commun quand il évoque son patron : « Il y a, chez Macron, l'idée de transmission. Il place sa présidence dans la continuité des gouvernants qui l'ont précédé. Il se sent dépositaire de l'histoire. » Mais ce n'est qu'un échauffement, car le thuriféraire poursuit : « Pour lui, le toucher est fondamental, c'est un deuxième langage, explique Bruno Roger-Petit. C'est un toucher performatif : Le roi te touche, Dieu te guérit. Il y a là une forme de transcendance. »

Ces propos grandiloquents, pour ne pas dire grand-guignolesques, feraient presque passer inaperçus ceux du porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, en service commandé sur France Inter le 3 mai pour déminer les accusations sur les comptes de campagne de son candidat : « Écoutez, la Commission (…) a considéré que les comptes de la campagne d'Emmanuel Macron étaient les plus sincères de tous les comptes de campagne. » C'est faux : cette commission ne se livre jamais à aucune « considération ». Elle valide ou non les dépenses, point. Et Emmanuel Macron n'est pas celui qui s'en est fait retoquer le moins, comme le prétend Benjamin Griveaux. Il n'est dépassé, en ce domaine, que par Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon. À titre de comparaison, François Fillon s'est vu retrancher 11 000 euros de frais injustifiés, et Emmanuel Macron 119 000, ainsi que l'expose une analyse de l'Agence France-Presse.

La secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes choisit elle aussi de faire gros, le 7 mai sur France Culture, pour l'anniversaire de l'élection présidentielle. « La France a un besoin d'incarnation, qui se retrouve dans ce que propose le chef de l'État. Et les Français ont besoin d'avoir un couple à leur tête, l'explication est quasiment freudienne, nous sommes un peuple romanesque, romantique », explique Marlène Schiappa.

Imaginons un instant que les collaborateurs des ex-présidents aient commis de telles envolées pour magnifier leur patron, il y a fort à parier qu'elles auraient fait l'objet de commentaires acerbes, à la fois contre leurs auteurs et contre leur destinataire. Mais le ridicule dans la flatterie ne semble plus tuer personne.
Il est vrai que Christophe Castaner, le secrétaire général d'En marche, a donné le ton dès l'automne 2017, en confiant au Point la « dimension amoureuse » de sa relation avec le chef de l'État, qu'il trouve « fascinant ».

Emmanuel Macron se réjouit-il de constater qu'il existe des invariants dans l'exercice du pouvoir et que rien n'a changé depuis que le duc de Saint-Simon racontait les courbettes à Versailles ? Mais, tout monarque qu'il soit, il ne doit pas oublier cette réflexion attribuée à Alain Juppé, atterré par le peu de solidarité de son camp alors qu'il était Premier ministre : « D'abord on lèche, puis on lâche, enfin on lynche ! »
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3867
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Le roi Macron et sa cour   Mer 09 Mai 2018, 20:58

Du temps des anciens rois, on trouvait à la cour des bouffons ayant le droit de se moquer du souverain. Avec plus ou moins de modération selon le caractère du chef et son sens de l'humour ...
Les temps changent : ici et maintenant, bouffons et bouffonnes du président lui tartinent des éloges jusqu'au grotesque et à la boursoufflure.
Mais où sont les bouffons d'antan ? Pas à la Cour. "Transcendance", "Incarnation", n'en jetez plus.


Dernière édition par Salamandre le Ven 01 Juin 2018, 04:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17002
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le roi Macron et sa cour   Mer 09 Mai 2018, 21:01

Audiences TV : gros flop pour le documentaire sur Macron
Par Auteur valeursactuelles.com / Mardi 8 mai 2018 à 19:59 25


Télé. Le documentaire consacré au chef de l’Etat, diffusé sur France 3 lundi 7 mai, n’a pas attiré beaucoup de téléspectateurs, selon Le Parisien.

Pour marquer le un d’Emmanuel Macron à l’Elysée, France 3 a diffusé lundi soir le documentaire Macron président, la fin de l’innocence, réalisé par un proche du chef de l’Etat, Bertrand Delais. Mais ce film a fait un gros flop. En effet, il n’a réuni que 1,6 million de téléspectateurs, révèle Le Parisien ce 8 mai.

Le documentaire consacré à Macron battu par Camping Paradis

Ainsi, il a été largement devancé par une rediffusion de Camping Paradis sur TF1 (3,9 millions de téléspectateurs) ou encore la série américaine Rizzoli & Isles, diffusé sur France (2 ,5 millions de téléspectateurs). Même le film d’animation de Jamel Debbouze, Pourquoi j’ai pas mangé mon père, sur M 6 a rassemblé 1,9 million de personnes.

En outre, le documentaire du nouveau patron de la Chaîne parlementaire (LCP) a été très critiqué sur les réseaux sociaux. Certains ayant estimé que le ton utilisé dans le film était trop complaisant envers Emmanuel Macron. In fine, certains propos du chef de l’Etat ont aussi fait polémique. En effet, dans un passage de ce film, il répond à ceux qui critiquent la baisse des APL et les réformes menées par le gouvernement et évoque dans sa tirade le colonel Arnaud Beltrame, mort lors des attentats de Trèbes le 23 mars dernier.

-------------------------

A trop en faire...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17002
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le roi Macron et sa cour   Mer 09 Mai 2018, 21:09

En matière de "toucher" et de bises la stratégie macroniesque à foiré avec trump...

Il a flanqué aux orties le super traité avec l'Iran le ricain infernal.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17002
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le roi Macron et sa cour   Jeu 10 Mai 2018, 16:18

A l'occasion de lectures variées j'ai découvert ce texte qui me semble assez intéressant.

---------------------------------------------------


Incohérente stratégie présidentielle

Guillaume de Thieulloy
POSTÉ LE 09 MAI , 2018, 10:57


Les médias se font unanimement l’écho des déclarations d’Emmanuel Macron sur les APL.

« Le colonel Beltrame est mort parce que la France, ce sont des idées, des valeurs, quelque cho¬se d’une guerre qui le dépasse, a déclaré, au détour d’un documentaire, le président, dans le sabir caractéristique de la caste politico-médiatique.
Les gens qui pensent que la France, c’est une espèce de syndic de copropriété où il faudrait défendre un modèle social qui ne sale plus, une République dont on ne connaît plus l’odeur [sic] et où l’on invoque la tragédie dès qu’il faut réformer ceci ou cela, et qui pensent que le summum de la lutte, c’est les 50 euros d’APL, ces gens-là ne savent pas ce que c’est que l’histoire de notre pays. »
Au-delà du jargon, cette déclaration est merveilleusement symbolique de la caste qui prétend nous gouverner.

Tout d’abord, on constate une absence complète de cohérence dans les réformes.
Voici un an, il fallait, toutes affaires cessantes, diminuer de 5 euros par mois les APL (aides personnalisées au logement). Aujourd’hui, le gouvernement qui a réalisé cette réformette juge que c’était une mauvaise idée.
Comment voulez-vous que nous fassions confiance à des gens qui changent d’avis comme de chemise ?

Par ailleurs, la mise en regard de la baisse des APL et du sacrifice du colonel Beltrame me semble d’un goût douteux.
Il est clair que la France traverse une crise grave aux multiples facettes, de la crise économique à la crise morale, en passant par la crise identitaire. Mais tout ne peut pas se mettre sur le même plan.
Même si l’on pensait que la réduction des APL soit de nature à restaurer les finances publiques, on ne pourrait pas la mettre en regard de l’impératif de résister au totalitarisme islamique – auquel, d’ailleurs, en dépit de la fermeté occasionnelle du langage, nos dirigeants cèdent tout.

Mais ce qui me frappe le plus, en lisant cette déclaration bizarre du chef de l’État, tient au sentiment que le principe de non-contradiction n’a aucune prise sur nos dirigeants : pour eux, une chose peut être à la fois blanche et noire, vraie et fausse – et sous le même rapport.
Ainsi M. Macron exige-t-il de nous que nous prenions la France pour une « start-up nation », ce qui nous invite à cesser de voir la nation sous l’angle politique, pour la voir uniquement sous l’angle économique.
Pourquoi pas ? C’est une pensée (politique !) qui a une certaine cohérence. C’est la doctrine de certains constituants de 1789 ou de la monarchie de juillet. De façon générale, c’est la doctrine des réformateurs qui ne sont pas assurés de leur légitimité.
Mais on ne peut pas à la fois nous présenter la France comme une entreprise dynamique et nous interdire de la voir comme un « syndic de copropriété » – puisque, dans une entreprise, la question de la propriété est évidemment centrale.

De même, quand Emmanuel Macron en appelle à « l’histoire de notre pays », il se moque du monde. N’est-ce pas lui qui prétendait naguère que la France avait commis un crime contre l’humanité en arrachant l’Algérie aux Barbaresques ? N’est-ce pas lui qui prétendait que la culture française n’existait pas ?

Plus grave, cette diatribe manifeste que la stratégie du chef de l’État consiste à n’accepter face à lui qu’une seule opposition, celle de l’extrême gauche, qu’il cajole par ailleurs en refusant de sanctionner ses violences.
Or, Kerenski ou Barnave ont abondamment prouvé que les réformistes qui s’appuyaient sur des révolutionnaires terroristes finissaient toujours par être broyés par leurs alliés d’hier – entraînant, hélas, avec eux leur pays dans un bain de sang.
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 474
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: Le roi Macron et sa cour   Lun 02 Juil 2018, 05:04

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17002
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le roi Macron et sa cour   Lun 02 Juil 2018, 05:32

macron et son boys band ! dans le lot il y a sa chargée de communication qui interrogée afin de savoir si Simone Veil était décédée répondait avec beaucoup de classe et de retenue :

"la meuf is dead"

C'est ainsi que dans la start up macronienne on annonce le décès d'une personne que l'on va quelques semaines plus tard conduire en grandes pompes nationales au panthéon...

"En même temps" à l'Elysée officiellement on reçoit des gens se vantant d'être "homos, fils d'immigrés et blacks" pourquoi pas... surtout que leurs prestations sont propres à faciliter le "vivre ensemble" ils enlacent même la première dame de France c'est dire qu'ils sont recommandables !


Fort logiquement je comprends que mes enfants et leurs rejetons es qualité d'hétéros, blancs, bossant depuis la fin de leurs études, élevant convenablement leur famille qui font partie des nantis à qui on pique un max de pognon ne risquent pas d'intéresser la présidence!
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 474
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: Le roi Macron et sa cour   Lun 02 Juil 2018, 08:48

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le roi Macron et sa cour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le roi Macron et sa cour
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrêt de la Cour du Parlement de Bordeaux 1749
» en cour d'addiction
» Angle de l'immeuble coté cour
» Calcul au réel ou calcul cour de cassation ?
» La basse-cour du roi Nicolas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: