Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !   Dim 20 Mai 2018, 15:52

Une jeune femme battue, tondue et violée par trois de ses amies pendant une féria

Publié le 19/05/2018 à 15h13 par SudOuest.fr.

Toutes les scènes de violence ont été filmées par les agresseuses.
Une jeune femme de 18 ans a subi un véritable calvaire pendant la féria de l’Ascension, à Alès (Gard), rapporte Le Midi Libre. Trois de ses amies, une majeure et deux mineures, s’en sont prises très violemment à elle alors qu’elles se trouvaient toutes dans un appartement du centre-ville.
Abus sexuels, humiliations et violences
Les trois jeunes filles, vraisemblablement sous l’influence de l’alcool et de stupéfiants, ont roué de coups leur victime une partie de la nuit. Elles lui ont alors rasé la tête à la tondeuse, et l’ont forcée à boire du liquide vaisselle.

Elles l’ont ensuite abusée sexuellement, avec différents objets et à plusieurs reprises. Toutes ces scènes de violence ont été filmées. La victime a porté plainte le lendemain des faits au commissariat d’Alès.
Les trois femmes ont été placées en garde à vue puis mises en examen pour viols, complicité de viols et violences en réunion. Elles sont incapables à ce jour d’expliquer leurs gestes, selon le procureur de la République de Nîmes Éric Maurel, qui évoque un contexte de "précarité sociale et intellectuelle".


---------------------

tout s'explique !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !   Dim 20 Mai 2018, 16:01

Pau : un homme battu à mort par une douzaine d'adolescents

Un homme meurt après avoir été passé à tabac près de Rouen

Un homme de 32 ans est mort, à Pau, après avoir été roué de coups par une bande d'adolescents.

Une véritable mise à mort. Un Burkinabé de 32 ans est décédé après avoir été pris à partie, vendredi 18 mai à Pau (Pyrénées-Atlantiques), par une douzaine d'adolescents qui l'ont roué de coups en pleine rue, rapport Sud Ouest.
Les secours arrivés sur place rapidement n'ont pu la réanimer.


Vendredi soir, vers 19 heures, une rixe éclate entre un homme de 32 ans et une bande d'adolescents dans le quartier de Saragosse, où résidait la victime. Selon le parquet, les mineurs auraient frappé le jeune homme à l'aide d'une chaise et de barres de plexiglas. Selon Sud Ouest, "quatre des auteurs auraient continué à lui porter des coups, puis un seul aurait administré le dernier", alors que l'homme s'était déjà écroulé au sol.

"L'homme est décédé vendredi en pleine rue d'un quartier de Pau à la suite d'une rixe collective dirigée contre lui", a indiqué la procureure de la République de Pau, Cécile Gensac. "Une enquête de flagrance a été ouverte pour faire la lumière sur les circonstances exactes de la mort. Une autopsie du corps de la victime aura lieu à l'institut médico-légal de Toulouse", a-t-elle ajouté. Des témoins, qui avaient alerté les secours, ont été entendus par la police, a précisé la magistrate.

--------------------

Le phénomène des bandes se développe, les membres sont de plus en plus jeunes, violents, pervers et les bandes de filles commencent à apparaître.

Comme visiblement la réponse de l'état n'est pas adaptée le pire est à venir.



Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !   Dim 20 Mai 2018, 16:35

Face aux mineurs marocains isolés, toxicomanes et violents, Paris en appelle à l’Etat

En 2017, le parquet a procédé à 813 gardes à vue. La situation ne fait qu’empirer.

LE MONDE | 17.05.2018 à 11h21 • Mis à jour le 17.05.2018 à 11h25 |Par Louise Couvelaire

Cela fait plus d’un an que Jeanne craint de croiser leur chemin. Plus d’un an qu’elle fait un détour pour rentrer chez elle, prenant soin de contourner la rue de Jessaint, où ils se rassemblent jusque tard le soir. « Ils sont de plus en plus nombreux, dit la jeune femme de 29 ans, qui a grandilà, dans le quartier de la Goutte-d’Or, dans le 18e arrondissement de Paris. Ce ne sont que des enfants, mais j’ai peur d’eux, ils sont totalement imprévisibles et très violents. »

Les premiers mineurs marocains non accompagnés sont apparus dans les rues de Barbès il y a dix-huit mois. Beaucoup sont très jeunes, entre 10 ans et 13 ans. En un an, près de trois cents sont passés par la capitale, où ils restent en moyenne entre une semaine et trois mois, refusant – parfois avec violence – toute aide ou prise en charge des services de protection de l’enfance. « Nous avons tout essayé, mais aucune des solutions de placement ne fonctionne, explique-t-on à la Mairie de Paris, qui tire le signal d’alarme et en appelle à l’aide de l’Etat. Ils fuguent des centres d’hébergement et des hôpitaux, violentent les autres enfants… »

Paris n’est qu’une étape dans leur parcours migratoire. Ils errent en Europe, d’un pays à l’autre, avec une préférence pour l’Espagne (quatre mille prises en charge fin 2017) et la Suède (huit cents prises en charge), deux pays dont ils jugent les politiques d’accueil plus favorables. Actuellement, ils seraient une soixantaine dans la capitale française. « Ils sont dans un état second permanent : les premiers sniffaient de la colle, les nouveaux fument des joints, du crack et probablement autre chose, raconte Jeanne. Ils volent des portables, arrachent des bijoux, bousculent les passants et se battent entre eux à coups de tessons de bouteille. »

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/societe/article/2018/05/17/face-aux-mineurs-marocains-isoles-toxicomanes-et-violents-paris-en-appelle-a-l-etat_5300409_3224.html#CTkHeAVzTzITxHF5.99

---------------

La cour des miracles au XXIeme siècle !

à moins que ce soit les nouvelles "grandes compagnies" ... les historiens comprendront.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !   Dim 20 Mai 2018, 20:56

Paris : le rapport fracassant des hordes de mineurs marocains drogués

Jeudi 17 mai 2018 à 19:4659

Société. Depuis plusieurs mois, le quartier de la Goutte-d'Or est la cible de mineurs violents ne parlant pas un mot de Français.

La Mairie de Paris se dit impuissante, dépassée par ce phénomène de plus en plus alarmant. Depuis un an et demi, les rues du 18ème arrondissement de la capitale sont envahies par des hordes d’enfants seuls, drogués, violents, le corps couvert de plaies et de brûlures, ne parlant pas un mot de français, semant la peur dans le quartier de la Goutte-d’Or. Pour tenter de maitriser ce phénomène, la Mairie de Paris a commandé il y a six mois une étude auprès de l’association Trajectoires, qui étudie le parcours des migrants et des réfugiés en Europe.

Cette étude montre que ces mineurs marocains transitent d’une ville française à l’autre (Paris, Montpellier, Rennes, Brest, Bayonne…), d’un pays européen à l’autre (Suède, Danemark, Espagne, Allemagne, Belgique, France…), sans jamais se fixer. « Ils se font jeter de pays en pays, ils traînent en Europe sans stratégie migratoire pensée, explique au Monde le sociologue Olivier Peyroux, coauteur du rapport.

Ce sont les migrants les plus mobiles en Europe.» Et ils sont prêts à tout pour envoyer de l’argent à leurs proches restés au Maroc. « Ces enfants incarnent le cauchemar de la mondialisation », souligne Olivier Peyroux. Malgré le recours à des éducateurs et des associations spécialisées dans la protection de l’enfance, la Mairie de Paris n’a toujours pas trouvé de solutions à ce problème.


--------------------

IL faut laisser entrer, accueillir, recevoir et répartir... ils ont bonne mine nos tronches molles.

Ceux ci ajoutés à notre production locale et nationale de truands divers et variés attendez vous à des lendemains qui chantent... surtout lorsque l'on examine attentivement les nouvelles lois sur les étrangers et les décisions concernant l'application des peines.
En bref c'est tout le monde en France, tout le monde dehors et personne en tôle...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !   Mar 22 Mai 2018, 16:32

Il y a quelques années un ministre de l'intérieur parlait de 'sauvageons" commettant des incivilités.

Le problème a été traité à grand renfort de pot de peinture, de réparation d'ascenseur, de gamins emmenés en vacances aux sports d'hiver aux frais de la princesse, de "grands frères" , d'éducateurs... le temps passant nous avons des "ados tueurs", des bandes, des délinquants armés agissant souvent sous l'effet de drogues diverses.

Le "plan boorlo" conjugué à une présence massive de policiers à tablettes vont venir à bout de ces quelques petits problèmes passagers.

On notera tout de même que maintenant les policiers en intervention se font braquer de jour en pleine rue par des truands... vivre dans un tel environnement doit être un régal.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !   Mar 22 Mai 2018, 18:54

À Pau, face à l'hyperviolence des jeunes, la police se sent démunie
Par   Journaliste Figaro Jean-Marc Leclerc   Mis à jour le 21/05/2018 à 20:21  Publié le 21/05/2018 à 17:59
À Pau, face à l'hyperviolence des jeunes, la police se sent démunie

Sur fond de communautarisme rampant, un délinquant est mort lynché par une douzaine de tout jeunes voyous. Ce qui ressort du dossier inquiète les forces de l'ordre.

Ils l'ont littéralement «fini» avec des barres de plexiglas et une chaise, après l'avoir roué de coups de pied à la tête. En plein jour, le 18 mai dernier, devant des mères de famille et leurs enfants, dans l'espace de jeux du quartier sensible de Saragosse, à Pau (Pyrénées-Atlantiques), un groupe de mineurs de 14-15 ans a battu à mort un délinquant burkinabé de 32 ans. On parle même de gamins de 10 à 12 ans mêlés à cette expédition punitive.

Ce qui ressort du dossier inquiète. La plupart des agresseurs étaient d'origine tchétchène. Des jeunes d'origine maghrébine et subsaharienne seraient également suspectés. «Il y a, c'est vrai, une importante ...

Cet article est réservé aux abonnés. 85% reste à lire.

---------------

et on n'entend pas le ministre de l'intérieur et encore moins celle de la justice...

Pour ce qu'il en est des associations c'est le silence total... les sauvageons ont fait des petits mais en mieux.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !   Sam 02 Juin 2018, 07:25

Pas-de-Calais : un ado de 14 ans à la tête d’un trafic de drogue
/ Vendredi 1 juin 2018 à 15:339

Précoce. Les autorités de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) ont démantelé en début de semaine un réseau de trafic de drogue dans les rues du centre-ville, rapporte LCI ce lundi. À sa tête, un adolescent de 14 ans.

Pas encore majeur, et déjà patron d’un réseau de trafic de drogue. Interpellé lundi 28 mai à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) après plusieurs mois d’enquête, celui qui se faisait appeler « Tahiti Bob » a été déféré devant le parquet avec quatre autres personnes et placé en foyer pour mineurs à caractère pénal, en attente de son procès prévu le 28 juin prochain, relate LCI ce vendredi.


Le chef présumé du réseau aurait tenu un rôle de coordinateur entre plusieurs revendeurs, qu’il chargeait d’écouler la marchandise, à savoir du cannabis, de la cocaïne et de l’héroïne, à plusieurs endroits du centre-ville de la commune.

Au cours des perquisitions, des stupéfiants ainsi que des armes de poing ont été retrouvés, précise la chaîne de télévision.


_______________

Dormez bien braves gens l'état de droit veille... Peut être deviendrait il nécessaire de revoir les dispositions des lois pénales à l'égard des mineurs... mais on ne peut pas changer la loi !

On en reste donc à l'ordonnance de 1945.

Si vous vous retrouvez face à ce type de "sauvageon" armé et qu'il vous trucide ce sera parce que vous étiez au mauvais endroit au mauvais moment et surtout que le risque 0 n'existe pas.
Nul doute que ce gentil garçon doit avoir quelques antécédents... ne demandez pas la nature des mesures prises !
Ne vous avisez pas de mettre en cause le gouvernement il s'occupe des Italiens et de l'Europe.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !   Dim 10 Juin 2018, 23:37

Un homme poignardé en pleine rue par une jeune fille de 15 ans à Limoges
10 juin 2018

Les faits se sont déroulés mercredi 6 juinen fin de journée rue François Perrin. La jeune fille a cru que sa victime l’avait invectivé, alors qu’il parlait au téléphone…

La police parle d’une scène d’une rare violence. Elle s’est déroulée mercredi soir à la sortie d’un bureau de tabac rue François Perrin, à Limoges.

Une jeune fille de 15 ans qui rentre vers le foyer où elle est hébergée croit entendre qu’un passant l’invective.
Il est en fait au téléphone, mais elle pense tout de même à une provocation.
Elle l’attend à la sortie du commerce où il se rendait, et après une altercation, elle le poignarde à 6 reprises dans le dos, le ventre, et la cuisse.

Il est transporté au CHU de Limoges dans un état sérieux, mais ses jours ne sont pas en danger.

De retour dans son foyer, l’adolescente se confie à ses éducateurs. Elle est rapidement interpellée.

Dans un communiqué, la police de Limoges raconte : « Après que les enquêteurs lui aient notifié l’infraction retenue de « tentative d’homicide », elle affirmait quand-même « regretter un tout petit peu » son geste. »

Placée en garde à vue, elle a été déférée au parquet et comparaîtra devant un juge pour enfants.

Source : Francetvinfo

------------------

on rêve !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !   Dim 17 Juin 2018, 04:43

L'État débordé par la montée de la violence des mineurs
Par  3 Auteurs  Mis à jour le 15/06/2018 à 19:12  Publié le 15/06/2018 à 18:51

Cambriolages, vols de voitures, agressions sexuelles… l'hyperactivité des mineurs alarme les pouvoirs publics.

Elles sont neuf. Elles ont moins de 13 ans. En France, l'an dernier, ces fillettes, mais aussi 134 garçons guère plus vieux, ont été mis en cause pour vols de voitures. Et si l'on prend en compte toutes les infractions de ce type sur lesquelles la police ou la gendarmerie ont été capables de mettre un nom, les mineurs représentent désormais un mis en cause sur trois.

Les mineurs comptent aussi pour un quart du vivier des auteurs présumés de cambriolages de logements. Ceux que la police a pu appréhender. Les moins de 18 ans représentent 3% des mis en cause pour homicide, une proportion qui passe à 9% pour les coups et blessures volontaires.

En mars dernier, à Vaulx-en-Velin, la police a arrêté un adolescent lyonnais qui avait déjà 79 affaires judiciaires à son palmarès… à 16 ans

Un auteur présumé sur cinq de vol avec arme signalé à la justice est un mineur. Leur part chez les mis en cause pour vols sans violence est de 24%. Et elle ...

Cet article est réservé aux abonnés. 85% reste à lire.

-------------------------

IL faudra signaler cet article à Mme HAZAN... qui es qualité d'inspectrice des lieux de détention est opposé à l'enfermement des mineurs...


Dernière édition par tonton christobal le Lun 02 Juil 2018, 17:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !   Lun 02 Juil 2018, 14:29

Tout va très bien, Madame la Marquise,
Tout va très bien, tout va très bien.

Citation :
Aubervilliers : il se fait dérober son portable… et ses dents en or
Le Parisien avec AFP| 30 juin 2018, 20h33 | MAJ : 01 juillet 2018

Un homme de 37 ans qui marchait dans une rue d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) dans la nuit de vendredi à samedi s’est fait agresser par plusieurs personnes qui lui ont arraché, en même temps que son téléphone portable, quatre dents en or.

Les faits se sont déroulés vers minuit trente. Alors que l’homme marchait dans la rue, il a été agressé par « plusieurs individus » qui avaient l’intention de lui dérober son portable. S’apercevant qu’il avait des prothèses dentaires en or, ils ont arraché manuellement les couronnes. La police précise qu’ils n’ont pas utilisé de pince. « Tout ça pour gagner 50 euros… », commente une source policière.

La victime, qui a reçu des coups, a été transportée à l’hôpital de Saint-Denis mais ses jours ne sont pas en danger.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/aubervilliers-il-se-fait-derober-son-portable-et-ses-dents-en-or-30-06-2018-7801764.php

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !   Jeu 05 Juil 2018, 16:16

Bobigny : un jeune handicapé mental roué de coups pour son portefeuille

Lâcheté. Lundi 2 juillet, un jeune de 14 ans handicapé mental a été passé à tabac à Bobigny (Seine-Saint-Denis) pour son portefeuille.

Quand la lâcheté rejoint la cupidité. Lundi 2 juillet vers 23h, rapporte France Bleu Paris, un adolescent handicapé mental a été roué de coups par une vingtaine de personnes, à Bobigny (Seine-Saint-Denis). Ses agresseurs en voulaient à son portefeuille.


Le père de la victime également tabassé

La victime a été frappée à l'aide de bâtons, de barres de fer et de cailloux. Son père a subi un sort similaire en tentant de s'interposer, mais est finalement parvenu à prévenir la police.

Il est atteint d'un traumatisme à l’œil, de plaies au menton, à la jambe et à la main tandis que son fils souffrait de douleurs cervicales. Ils ont tous deux été hospitalisés mais leurs jours ne sont pas en danger.

------------------------

Si on interpelle les auteurs de l'attaque nul doute qu'ils seront avantageusement connus des archives de la police, remis en liberté... et menaceront les victimes afin qu'elles retirent leur plainte...
20 personnes avec barres de fer, batons... pour lyncher et voler un handicapé et son père c'est la nouvelle société...

La norme actuelle...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !   Sam 28 Juil 2018, 02:58

Paris : un enfant de 9 ans interpellé pour cambriolage
Par Auteur valeursactuelles.com / Vendredi 27 juillet 2018 à 11:55 19

Précocité. Le garçon a été arrêté avec un ami âgé de 13 ans. Ils étaient coincés en hauteur sur un échafaudage après leur forfait.

Que font les parents ? Deux jeunes enfants ont été interpellés par la police après avoir commis un vol dans un appartement du nord de Paris rapporte l'AFP, vendredi 27 juillet, citant des sources policières. Les gamins ont 9 et 13 ans. Ils ont été interpellés jeudi 26 juillet par la brigade anticriminalité après s'être retrouvés coincés sur un échafaudage d'un immeuble du XXe arrondissement.

Garde à vue pour le plus grand

Auparavant, ils avaient pris soin de jeter le sac qui contenant leur butin (matériel multimédia, argent...). Leur extrême jeunesse ne les a pas empêchés de violenter l'homme qu'ils ont cambriolé puisque celui-ci a expliqué aux policiers avoir pratiquement maîtrisé l'un des jeunes garçons avant qu'il ne lui mette des coups de poings pour prendre la fuite. Interpellés vers 22 heures, le plus jeune a fini sa nuit en foyer, le plus grand en garde à vue.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !   Jeu 30 Aoû 2018, 21:38

Nantes : un livreur de pizzas tabassé dans un guet-apens

/ Mercredi 29 août 2018 à 07:530


Insécurité. Une dizaine de jeunes ont violemment agressé un livreur de pizzas, dimanche soir, dans le quartier Bellevue, à Nantes.
L'agression a été si violente que le jeune homme en a perdu connaissance. Dimanche soir 26 août, un livreur de pizzas se gare rue Paul-Eluard, dans le quartier Bellevue, à Nantes, pour apporter une commande au domicile d'un client. Selon des informations de 20 minutes.fr, qui cite des sources policières, une dizaine de jeunes en planque derrière des voitures en stationnement se sont alors jetés sur lui pour le tabasser et le dépouiller de ses affaires.
Trois jeunes de 15 à 17 ans
Le jeune homme a été frappé violemment sur tout le corps jusqu'à en perdre connaissance explique 20 minutes.fr, ce mardi. Les agresseurs ont ensuite dérobé son téléphone portable, sa machine à carte bancaire, et sa sacoche contenant la caisse. Trois jeunes de 15 à 17 ans ont été interpellés après cette agression. Ce mardi après-midi, deux d'entre eux ont été déférés devant le parquet des mineurs. Le troisième, qui a pu rentrer chez ses parents, sera convoqué plus tard devant le juge des enfants.

------------

on a connu un train postal dévalisée sans une arme, une banque cassée sans violence et on agresse un livreur de pizzas

C'était mieux avant !
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 534
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !   Ven 28 Sep 2018, 00:05

Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 534
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !   Ven 28 Sep 2018, 01:44

La formation reçues par les jeunes ( bravo si vous arrivez à la fin du clip )

https://www.youtube.com/watch?v=HAk-0iO9wZ8
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !   Ven 28 Sep 2018, 02:09

Pas grave vous avez pas de frais téléphone à l'étranger...

On a tous éte jeunes ! Pensez printemps...

Surtout ne changez rien, votez pour les mêmes ils vont rétablir la situation dont ils sont responsables.
Revenir en haut Aller en bas
Clovis



Messages : 107
Date d'inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !   Ven 28 Sep 2018, 04:04

Dégouté ! quand je pense que l'on a mis en détention provisoire une homme qui avait donné une gifle et retenu quelques heures des délinquants qui avaient agressé et voler son fils, il y a de quoi être révolté, qui d'entre lui ou de ces jeunes sont une menace pour la société ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !   Mar 16 Oct 2018, 05:38

Seine-Saint-Denis : mort d’un gamin de 12 ans dans une rixe entre bandes rivales
Par Auteur valeursactuelles.com / Lundi 15 octobre 2018 à 06:46 27

Ultra violence. Un adolescent a été tué après avoir été frappé à coups de barre de fer samedi 13 octobre, aux Lilas (Seine-Saint-Denis), lors d'une bagarre entre bandes rivales.

Et la France n'a toujours pas de ministre de l'Intérieur... Un gamin de 12 ans a été tabassé à coups de barres de fer, samedi 13 octobre, aux Lilas (Seine-Saint-Denis) lors une bagarre impliquant une vingtaine de personnes, rapporte France Bleu Paris. Il a succombé à ses blessures ce dimanche après avoir été transporté à l'hôpital. La rixe a éclaté vers 19h samedi, près du centre-ville des Lilas, au nord-est Paris. Une vingtaine de jeunes armés de barres de fer et de bâtons étaient impliqués.

Entre bandes de Seine-Saint-Denis
Selon des riverains cités par BFM TV, ces rixes se multiplient dans la ville ces derniers temps. L'une des habitantes a assuré qu'elle voyait chaque semaine plusieurs dizaines de jeunes se battre de manière rapide et extrêmement violente. Samedi, une bande de Bagnolet (Seine-Saint-Denis) s’est déplacée aux Lilas selon la police. Deux adolescents ont été interpellés avant d'être relâchés, il s'agissait de deux amis de la victime. L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis.

----------------------

conséquence : on peut aussi mourir de plus en plus jeune...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !   Mer 17 Oct 2018, 08:14

tonton christobal a écrit:
Seine-Saint-Denis : mort d’un gamin de 12 ans dans une rixe entre bandes rivales
Par Auteur valeursactuelles.com / Lundi 15 octobre 2018 à 06:46 27

Ultra violence. Un adolescent a été tué après avoir été frappé à coups de barre de fer samedi 13 octobre, aux Lilas (Seine-Saint-Denis), lors d'une bagarre entre bandes rivales.


Je connais très bien le quartier où est mort ce gamin et le collège Travail où il était scolarisé et je n'en suis que plus choqué et révolté...

Bagnolet a toujours été une ville populaire, il suffit de regarder la liste des maires depuis 1928, mais il n'y avait pas une telle violence...

Comment en est-on arrivé à une telle situation, qu'il s'agisse de cette rixe mortelle ou la guerre des gangs de dealers à la Capsulerie ?


Citation :
Mort d’un jeune de 13 ans aux Lilas : «La vie de nos enfants est en danger !»
Hélène Haus et Carole Sterlé| 15 octobre 2018

L’ambiance est tendue, ce lundi matin, à Bagnolet (Seine-Saint-Denis) devant le collège. Celui où était scolarisé l’adolescent de 13 ans décédé dimanche après avoir été roué de coups de barre de fer lors d’une bagarre survenue dans la ville voisine des Lilas samedi soir. Alors qu’un proche de la famille - qui ne souhaite pas s’exprimer sur le drame qu’elle traverse - fustige la présence de journalistes devant l’établissement, un parent d’élève s’émeut. « Au contraire, il faut parler de ce qui s’est passé. La vie de nos enfants est en danger ! Il faut se rassembler pour prendre à bras-le-corps le problème des rixes. Il y a quinze jours, j’ai entendu ma fille raconter qu’elle allait participer à une bagarre, j’ai dû la rappeler à l’ordre ! »

Si les parents semblent inquiets, les élèves du collège - où une cellule de soutien psychologique a été mise en place lundi - sont plutôt abasourdis. « Il y a parfois quelques rivalités entre quartiers, des petites bagarres, mais que ça finisse comme ça, on a du mal à y croire. Depuis ce matin, tout le monde ne fait que pleurer… » racontent-ils, chacun allant de sa version sur ce qui s’est passé samedi soir.

Certains évoquant une bagarre qui était en préparation, d’autres non. Une confusion notamment liée au fait que lundi soir les enquêteurs n’avaient pas toutes les cartes en main sur le déroulé des faits, même si cinq mineurs âgés de 14 à 17 ans ont été placés en garde à vue entre dimanche soir et lundi. Deux se sont d’ailleurs présentés d’eux-mêmes aux autorités dimanche soir, l’un affirmant avoir été enlevé durant deux heures ce jour-là.

« A ce stade de l’enquête, rien n’est limpide. Nous ne pouvons même pas assurer qu’il s’agissait bien d’une rixe », indique une source proche de l’affaire, n’excluant pas que la victime, qui était le plus jeune du groupe identifié par la police samedi soir, se soit trouvée sur les lieux par hasard. A l’endroit de la rixe, seul un pistolet paintball a été découvert par la police. Malgré l’autopsie, les causes du décès restent encore indéterminées. « Il faudra des éléments complémentaires pour l’établir », ajoute une source. Samedi soir, la victime était consciente, mais avait des difficultés à s’exprimer.

A la suite du drame, une réunion a été organisée ce lundi midi en préfecture, regroupant notamment les maires des communes concernées, le député de la circonscription de Bagnolet, Alexis Corbière (FI), et le directeur académique. Dans un communiqué, la préfecture a, entre autres, annoncé « la création d’un programme spécifique de médiation aux violences en milieu scolaire, dont le lancement pourrait être effectif avant la fin de l’année » [ Bullshit ! comme disent les américains ] . « Malgré la réunion, aucune décision importante n’a été prise, juge Alexis Corbière. Ce qui se passe à Bagnolet montre bien qu’il y a des carences dans les moyens dédiés à la police, à la justice, mais aussi à l’éducation dans notre département. Un rapport parlementaire l’a rappelé en mai dernier. Les députés et sénateurs de Seine-Saint-Denis ont rencontré le Premier ministre, Edouard Philippe, à ce sujet il y a trois semaines. Il nous a écoutés, mais n’a rien lancé de concret, il est temps ! »

Des moyens supplémentaires pour la répression, mais surtout dans la prévention des violences, c’est également ce que réclament les habitants de Bagnolet. « Il faut agir en amont, à l’école, insiste Lisa Tapia, responsable de la fédération de parents d’élèves FCPE des Lilas, la ville où a eu lieu la bagarre. Quand l’Education nationale réduit le nombre de postes de surveillants, de CPE, ferme des centres d’information et d’orientation, ce sont nos jeunes qui trinquent. Tout cela favorise le décrochage scolaire et l’errance des adolescents les plus fragiles. Il y a de quoi s’inquiéter. »

Selon la préfecture de police, les affrontements de bandes ont progressé de 30 % sur les neuf premiers mois de l’année 2018 en Seine-Saint-Denis, passant de 23 faits répertoriés à 30. Alors qu’ils ont baissé partout ailleurs en petite couronne et à Paris.
http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/mort-d-un-jeune-de-13-ans-aux-lilas-la-vie-de-nos-enfants-est-en-danger-15-10-2018-7919862.php


Voir sur ce forum:

http://www.plateaufontenay.net/t2141-l-ex-maire-pcf-de-bagnolet-vise-par-une-plainte-pour-detournements-de-fonds
http://www.plateaufontenay.net/t1915-territoires#70965
http://www.plateaufontenay.net/t2701-coup-de-filet-anti-drogue-a-fontenay-sous-bois#103946
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !   Jeu 18 Oct 2018, 07:44

Des adultes a peine rompus à toutes les subtilités des réseaux sociaux peuvent-ils comprendre comment nait et se développe une haine débouchant sur la mort d'un gamin ?

Des querelles de cités, de quartiers, de clochés, ... pour une fille, une mobylette, une insulte, ... il y en a toujours eu mais elles ne se terminaient pas ainsi...


Citation :
Aux Lilas, l’incompréhension face à la mort d’un garçon de 13 ans, roué de coups

LE MONDE | 16.10.2018 à 06h35 • Mis à jour le 16.10.2018 à 17h09 | Par Louise Couvelaire

Ce devait être un duel. Ce fut une exécution. Samedi 13 octobre, vers 19 heures, aux Lilas, en Seine-Saint-Denis, un adolescent de 13 ans a été roué de coups par une bande de jeunes munis de barres de fer. Il est mort à l’hôpital le lendemain. Lundi 15 octobre, cinq mineurs âgés de 14 à 17 ans ont été placés en garde à vue.

La victime était originaire de Bagnolet et venait régulièrement rendre visite à sa cousine dans le quartier des Sentes, que les habitants appellent Vini, du nom de la première enseigne qui s’est installée dans la cité au début des années 1970, le supermarché Viniprix. C’est à quelques mètres de là que s’est déroulé le drame, dans le renfoncement mal éclairé d’une petite rue tranquille, à la lisière de Romainville.

Les assaillants, eux, habitent Les Lilas. « Entre Les Lilas et Romainville, c’est une très vieille histoire, en revanche, il n’y a aucun passif avec Bagnolet », affirme un jeune homme du quartier. Ici, personne n’a jamais entendu parler d’une rivalité opposant Les Lilas à Bagnolet. « De mémoire, nous non plus », indique une source proche de l’enquête.

Pour les jeunes, il s’agit d’un rendez-vous qui a mal tourné entre deux collégiens qui « s’insultaient » dès qu’ils se croisaient « depuis un moment » pour des « embrouilles » dont personne ne semble connaître la cause, explique Mickaël (tous les prénoms ont été modifiés), 14 ans. « Ils devaient se voir samedi pour régler ça en face-à-face, mais le garçon des Lilas a ramené toute sa bande pour le taper », raconte Leïla, 13 ans, en classe de 4e.

Leïla et ses copines disent connaître « le jeune des Lilas » et tout savoir de sa « mauvaise réputation ». Et pour cause, il serait élève en classe de 3e dans leur collège, Marie-Curie. « Il nous fait peur, il ne sait pas se battre sans une arme, une fois il a sorti un couteau devant moi parce que j’avais dit un truc qui lui plaisait pas », lance Aïssa, 13 ans. « Le gamin de Bagnolet, lui, c’était un gentil, murmure Mickaël. Il y est allé seul à ce rendez-vous… »

Depuis l’annonce de la mort de l’adolescent, les CRS quadrillent le territoire. Avec une vigilance accrue à l’heure de la sortie des classes. Lundi après-midi, six camionnettes stationnaient le long de la rue des Sablons, où le garçon s’est fait tabasser. L’objectif ? Prévenir toute velléité de représailles. « Si ça n’est pas forcément, au départ, une guerre de bandes, ça pourrait vite le devenir », commente un agent des forces de l’ordre.

Dimanche après-midi, deux des cinq mineurs gardés à vue se sont présentés à la police afin de déposer plainte pour « enlèvement ». « Ils disent avoir été retenus contre leur volonté quelques heures par vengeance », explique la source proche du dossier.

« Le Pré [Pré-Saint-Gervais], Bagnolet… Sur Insta [Instagram] et Snap [Snapchat], les autres quartiers arrêtent pas de dire qu’ils vont venir se venger… Ils sont tous contre Les Lilas maintenant », raconte Fatima, 13 ans, qui trouve que l’ambiance à Vini s’est dégradée « depuis la mort de Richard ». C’était il y a deux ans. Richard avait 26 ans, il a été poignardé alors qu’il tentait de s’interposer lors d’une rixe opposant une bande des Lilas à celle de la cité Youri-Gagarine, à Romainville. Une rue seulement sépare les deux quartiers.



Selon le ministère de l’intérieur, 90 bandes organisées sont répertoriées en France, dont près de la moitié à Paris (seize) et dans sa proche banlieue (vingt-neuf). Sur les 291 interpellations liées aux bandes dans la capitale et la petite couronne en 2017, 80 % concernaient des mineurs. Si les événements violents liés aux rixes interquartiers ont baissé entre 2016 et 2017, depuis la rentrée scolaire 2018, les affrontements s’enchaînent.

« La période est très compliquée, confirme un policier spécialisé dans les phénomènes de bandes. Il est possible que la météo joue en notre défaveur : les jeunes traînent davantage dehors, organisent des barbecues sauvages, des rodéos, ils se croisent, se toisent… »

Vendredi 12 octobre en fin de journée, dans le Val-de-Marne, une centaine de jeunes de Villiers-sur-Marne et de Champigny-sur-Marne se sont affrontés armés de bâtons et de barres de fer [ http://www.plateaufontenay.net/t3830-champigny-zone-de-non-droit#106997 ]. Il y a un mois, à Saint-Denis, un jeune de 16 ans a été tué lors d’une fusillade opposant deux quartiers, sur fond de trafic de stupéfiants. Il y a quinze jours, à Garges-lès-Gonesse, dans le Val-d’Oise, un jeune homme de 17 ans a été grièvement blessé après avoir été attaqué par une dizaine de personnes armées de béquilles et de boules de pétanque. La scène, filmée par un voisin, est d’une violence extrême.

« Aujourd’hui, tout est filmé, le plus souvent, c’est l’un des jeunes qui filme pour le poster ensuite sur Snap », commente Fatima. Ça fait partie du « délire ». Ainsi, il y a deux semaines, à Créteil, un adolescent a été molesté par plusieurs jeunes qui l’ont forcé à prononcer à voix haute plusieurs phrases – « Je suis nul », « je mérite ce qui m’arrive », « c’est eux les plus forts » – tout en se faisant tabasser. La vidéo a ensuite été publiée sur les réseaux sociaux.

Les services de police tentent de prévenir certaines rixes en procédant à une veille sur la Toile, où les participants s’échangent parfois les détails des rendez-vous, mais la stratégie s’avère de moins en moins payante : se sachant surveillés, les jeunes se montrent plus prudents. Les plus aguerris, du moins.

Si le phénomène concernait jusqu’à présent exclusivement les zones urbaines, désormais, il gagne des territoires plus ruraux. Ainsi sur le plateau Briard par exemple, où les tensions entre jeunes de Santeny et de Mandres-les-Roses, deux communes du Val-de-Marne, s’enveniment. « C’est inattendu, assez récent, mais bien présent, même si les affrontements sont un peu moins durs », raconte le policier.

Les motifs restent futiles : un mauvais regard, un mot de travers, une histoire de blouson volé… Tout est prétexte à la baston pourvu qu’on soit convaincu de défendre sa réputation et l’honneur de son quartier. « Il n’y a plus aucune règle, tout est permis, y compris de tomber à vingt sur un seul gamin. Il y a une vraie banalisation de la violence, témoigne un officier de police qui a mené plusieurs enquêtes concernant des affrontements entre bandes. Ils semblent complètement inconscients, ils sont dans un autre monde, comme si la vie et la mort étaient des concepts abstraits pour eux [ Dans les jeux vidéos les personnages ont plusieurs vies, ils renaissent après avoir été tués ]. Ils ont beaucoup de mal à réaliser ce qu’ils ont fait et oscillent entre morgue et abattement. » Pour l’heure, le motif de la rixe qui a coûté la vie au garçon de 13 ans reste inconnu.
https://abonnes.lemonde.fr/societe/article/2018/10/16/aux-lilas-l-incomprehension-face-a-la-mort-d-un-garcon-de-13-ans-roue-de-coups_5369905_3224.html
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3961
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !   Jeu 18 Oct 2018, 08:22

Rixe aux Lilas : le décès de l'adolescent consécutif à un œdème
Le décès d'un adolescent de 13 ans est consécutif à un « œdème pulmonaire » après un malaise et non directement à des violences, conclut une autopsie.
https://www.lepoint.fr/faits-divers/rixe-aux-lilas-le-deces-de-l-adolescent-consecutif-a-un-oedeme-16-10-2018-2263457_2627.php

Et aussi : plus près d'ici, plus loin dans le temps. Cavanna a du en parler, dans "les Ritals"
« Autour du Fort-de-Nogent les bagarres entre jeunes Italiens et jeunes Fontenaysiens, surtout, faisaient rage ... »
http://www.leparisien.fr/val-de-marne/quand-nogent-etait-la-petite-ritalie-18-08-2000-2001571643.php
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !   Jeu 18 Oct 2018, 22:38

Citation :
Adolescent mort aux Lilas : quatre mineurs mis en examen et écroués

Orange avec AFP, publié le jeudi 18 octobre 2018 à 12h00

Quatre jeunes, soupçonnés d'avoir pris part à un affrontement entre bandes rivales, ont été placés en détention jeudi 18 octobre, indique France Info. Samedi, un adolescent de 13 ans était mort à l'issue de cette bagarre armée aux Lilas, en Seine-Saint-Denis.

Les quatre jeunes, âgés de 15 et 16 ans, ont été mis en examen pour "violences volontaires ayant entraîné la mort, sans intention de la donner" et "attroupement armé".

Ils sont soupçonnés d'avoir frappé au sol le collégien de 13 ans qui est décédé samedi d'un œdème pulmonaire.

Lundi, cinq mineurs avaient été placés en garde à vue. Seuls quatre d'entre eux ont été écroués, le cinquième a été placé sous le statut de témoin assisté, précise France Info.

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'adolescent décédé a d'abord été victime d'un malaise après une première altercation "sans contacts physiques". "Pris en charge à bord d'un scooter", il "aurait été victime d'un second malaise le faisant chuter du scooter", a indiqué le parquet mardi. Il "aurait alors été victime de violences aggravées", frappé alors qu'il était à terre. L'autopsie a conclu à un décès dû à "oedème pulmonaire" après un malaise, et non directement à des violences.
https://actu.orange.fr/france/ado-mort-aux-lilas-quatre-mineurs-mis-en-examen-et-ecroues-magic-CNT0000017xqXF.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !   Ven 19 Oct 2018, 01:57

Je crois avoir quelque expérience en matière de délinquance... tout comme j'ai bien connu Fontenay et ses environs dans les année 50.

Jamais nous n'avons connu y compris au niveau national une telle violence et surtout un tel mépris de tout ce qui peut représenter l'état.

Je ne souhaite pas entrer dans le détails de ce qui se passe mais nous atteignons des niveaux de sauvagerie gratuite que l'on pouvait penser réservés à des pratiques terroristes ou à des luttes inter gangs mafieux.

Le problème étant que maintenant ce sont des gens non impliqués dans la voyoucratie qui peuvent en être victimes.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !   Ven 19 Oct 2018, 20:42

Citation :
Créteil : la rixe entre lycéens fait deux blessés
Denis Courtine| 18 octobre 2018

Les rixes entre bandes rivales n’en finissent pas. Alors que la situation semble se calmer entre Bonneuil et Boissy-Saint-Léger, c’est au tour de Créteil d’être le théâtre d’un affrontement. Ce jeudi, peu après 18 heures, deux jeunes ont été blessés lors d’une rixe aux abords du lycée Léon-Blum.

Armés notamment de couteaux, de matraques télescopiques et de bâtons, les adolescents, dont on ne connaît pas le nombre, se sont battus jusqu’à l’arrivée des policiers qui ont été prévenus par le lycée et des riverains. L’un des jeunes a été retrouvé par les forces de l’ordre avec une blessure au couteau au niveau du thorax. Il a été transporté par le Samu à l’hôpital Henri-Mondor avec un pronostic vital engagé, malgré une blessure peu profonde.

L’autre victime a été conduite au centre hospitalier intercommunal de Créteil pour une plaie au niveau de la tête. Son état de santé n’inspire pas d’inquiétude.

Tous les belligérants ont pris la fuite à l’arrivée des policiers en fonçant vers le lac. Les fonctionnaires sont parvenus à en interpeller huit dont deux étaient tombés dans l’eau.

L’origine de cet affrontement n’est pas encore établie. Selon une source policière, il pourrait s’agir d’une rivalité entre lycéens de Léon-Blum et de Saint-Exupéry. Si c’était bien le cas, ce serait, semble-t-il, inédit.

« Des rivalités on en connaît plein mais pas entre ces deux établissements », s’étonne une source proche de l’éducation nationale.
http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/creteil-la-rixe-entre-lyceens-fait-deux-blesses-18-10-2018-7922817.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !   Ven 19 Oct 2018, 21:41

Magnifique illustration de mon intervention d'hier à 15H57...

Les méthodes du grand banditismes sont maintenant dans le domaine public voire la panoplie du loubard de quartier.

Doit on s'en étonner ?

Comme l'actuelle ministresse de la justice est dans le droit fil de celle qui l'a précédé (dont on savoure les initiatives) , que les instances européennes compliquent à plaisir le travail des forces de sécurité et que nous tombons de Charybde et Scylla avec nos ministres de l'intérieur je vois l'avenir bouché.

Pas grave le freluquet à sa recette : la flexisécurité... j'attends un initié macronien qui m'expliquera comment on pratique cette nouvelle discipline policière.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !   Jeu 25 Oct 2018, 21:56

Les rixes entre bandes plus nombreuses et plus meurtrières

P
ar Auteur valeursactuelles.com / Jeudi 25 octobre 2018 à 10:48 0


Violences. Dans un rapport consulté par “Le Parisien”, les forces de police estiment que 159 rixes ont eu lieu depuis le mois de janvier, dont 91% en Ile-de-France.

Le rapport de police est alarmant. Les services spécialisés des forces de l’ordre ont recensé 159 affrontements entre bandes rivales entre le mois de janvier et le mois d’août, rapporte Le Parisien. Un chiffre en légère hausse par rapport à 2017, où 218 rixes ont eu lieu sur l’ensemble de l’année, précise le quotidien francilien. 92 bandes ont pu être identifiées en métropole par les services de police et 91% des affrontements concernent l’Ile-de-France. Paris et l’Essonne sont particulièrement touchés.

Alors que l’année passée le bilan humain de ces rixes s’élevait à « 204 blessés et un mort », le bilan s’est alourdi ces derniers mois : en suivant l’historique de ces affrontements, Le Parisien a relevé une dizaine de morts depuis le début du mois de janvier. En cause, l’utilisation d’armes lors de ces bagarres généralisées, présentes « dans 91% des affrontements », note le rapport. Couteau, cutter, bâtons ou barre de fer sont utilisés par les différentes bandes. Selon les forces de police, 60% des personnes identifiées lors de ces rixes sont mineures.

Des motifs futiles
Quelles sont les origines de ces bandes ? Ce sont loin d’être des gangs à l’américaine pour Audrey Colin, conseillère technique au syndicat de police Synergie officiers. « Ce sont plutôt des groupes constitués sur des logiques de proximité territoriale, dénués de tout rituel d’intronisation, d’habits distinctifs, ou de gestuelle particulière », explique-t-elle au Parisien. Des affrontements aux motifs souvent futiles, abonde un avocat parisien spécialiste de ces dossiers, évoquant des mobile souvent « flous » et « évasifs ». « Sur les réseaux sociaux, un jeune pose avec un scooter neuf ou une fille du quartier. Un jeune du camp d’en face lance : ‘Fais gaffe, on va te la voler !’ De là, ils se donnent rendez-vous pour en découdre », ajoute-t-il.

Les autorités s’interrogent également sur la manière d’éviter leurs affrontements alors que ces derniers se préparent majoritairement sur les réseaux sociaux. Face à la multiplication des incidents sur son territoire, la mairie de Paris a organisé le 3 octobre dernier des états généraux de la prévention de rixes, conjointement avec la préfecture de police, le parquet et le rectorat de Paris.

--------------------------


personne ne s'interroge sur les peines que l'on inflige à nos trublions ?

il est vrai que l'on doit avoir confiance en la justice de notre pays...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !   

Revenir en haut Aller en bas
 
De plus en plus violents, de plus en plus jeunes et même les filles s'y mettent !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment se préparer à devenir parents( humour!!)
» Les Decoboys: photos et trucs pour les decoboys du forum.
» L'auteur d'une des plus belles chansons (Louise), vient de disparaître!
» Filles de Ryiad
» Elisabeth Badinter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: