Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120),
la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Algérie expulse des migrants en les abandonnant dans le désert

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18226
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: L'Algérie expulse des migrants en les abandonnant dans le désert   Lun 21 Mai 2018, 09:28

L'Algérie expulse des migrants en les abandonnant dans le désert
Par Auteur valeursactuelles.com / Dimanche 20 mai 2018 à 19:28 19

Immigration. Pour prévenir l'insécurité et le terrorisme, le gouvernement algérien laisse des migrants dans le désert du Sahara, révèle la BBC ce 20 mai.

Une agence des Nations Unies alerte sur la crise des migrants le long de la frontière du Niger après que les autorités algériennes ont commencé à laisser des réfugiés dans le désert du Sahara, rapporte la BBC. L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) affirme avoir déjà apporté son aide à près de 10 000 migrants abandonnés ainsi depuis le mois de septembre.

343 migrants expulsés
« Certains ont été laissés par des trafiquants, mais d'autres ont été déportés par les autorités algériennes », précise la BBC, ajoutant qu’« ils ont été invités à marcher dans le désert pour rallier la ville frontalière la plus proche ». Sur Twitter, Giuseppe Loprete, chef de mission de l'OIM au Niger a indiqué que « 343 migrants ont été expulsés par l'Algérie dont 176 hommes, 53 femmes, 114 mineurs ».

Selon ses propos rapportés par la BBC, le gouvernement algérien agit de la sorte pour prévenir l'insécurité et le terrorisme. « L'Algérie ne voulait pas que des individus traversent la frontière sans que leur identité ne soit connue », précise Giuseppe Loprete à la BBC.

----------------------------------

Ce sont les mêmes qui donnent de leçons d'humanisme... que font nos assoces ?

Au secours "touche pas à mon pote" "SOS racisme" les écolos, "la ligue des droits de l'homme"... on préfère manifester en France c'est moins risqué.


Dernière édition par tonton christobal le Lun 21 Mai 2018, 09:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18226
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: L'Algérie expulse des migrants en les abandonnant dans le désert   Lun 21 Mai 2018, 09:33

L'Algérie abandonne des migrants dans le désert

L'Algérie a décidé d'expulser des migrants en les abandonnant dans le désert.
Une agence des Nations Unies met en garde contre une nouvelle crise le long de la frontière du Niger après que les autorités algériennes ont commencé à déverser des migrants dans le désert du Sahara.
Une nouvelle approche d'expulsion forcée adoptée par Alger et qui a déjà fait des morts.
9000 Ivoiriens arrivés en Italie en 2017
L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) dit avoir apporté son soutien à près de 10.000 migrants abandonnés dans le désert depuis septembre.
Israël suspend l'accord sur les migrants africains
Libye: les Nations Unies veulent sauver 36 000 enfants migrants
Des migrants laissés en rade
Ils ont pris toutes nos affaires - argent, téléphone portable…tout. Ils nous ont maltraités et ils nous ont déposés dans le désert du Sahara. Et puis, nous avons été obligés de marcher des dizaines de kilomètres pour atteindre Assamaka, la première ville frontalière. C'était comme marcher en enfer. Les femmes enceintes et les enfants mineurs marchaient difficilement tandis que le soleil du Sahara était vraiment brûlant. Nous n'avions rien à manger et nous avons appris qu'au moins deux personnes sont mortes dans les dunesUn migrant malien a raconté sa propre expérience
Certains ont été laissés par des trafiquants, mais d'autres ont été déportés par les autorités algériennes.
Abandonnés dans le désert, ils ont été invités à marcher dans le désert pour rallier la ville frontalière la plus proche.
Dans la chaleur brûlante, un certain nombre de personnes sont mortes.
Giuseppe Loprete, chef de mission de l'OIM au Niger a tiré sur la sonnette d'alarme.
Via un tweet, il indique que "343 migrants ont été expulsés par l'Algérie dont 176 hommes, 53 femmes, 114 mineurs".
Les réfugiés expulsés par l'Algérie sont maintenant aidés par l'UNHCR au Niger, a précisé le chef de mission de l'OIM au Niger.
Une dizaine de migrants noyés en Méditerranée
Des migrants africains vivent les affres du froid à Paris
M. Loprete a déclaré à la BBC que l'Algérie avait défendu sa décision d'expulser les migrants comme nécessaire pour prévenir l'insécurité et le terrorisme.
Selon lui, l'Algérie ne voulait pas que des individus traversent la frontière sans que leur identité ne soit connue.
Cependant, l'OIM avait trouvé parmi les personnes contraintes de se rendre à la frontière un certain nombre de personnes réfugiées en Algérie.

http://www.bbc.com/afrique/region-44168480

--------------

Finalement les Français sont à mettre dans le même sac que les Algériens...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14150
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: L'Algérie expulse des migrants en les abandonnant dans le désert   Lun 21 Mai 2018, 11:31

tonton christobal a écrit:
---/---
Giuseppe Loprete, chef de mission de l'OIM au Niger
---/---

Sans doute hors sujet sinon politiques et ONG en parleraient....

Citation :
---/---
Peuplé de près de 20 millions d'habitants en 2016, le Niger connaît l'une des plus fortes croissances démographiques au monde. La jeunesse de la population, 15 ans de moyenne d'âge, laisse à penser que cette croissance va se poursuivre sinon s'accélérer.
---/---
Le taux de fécondité au Niger est le plus élevé au monde avec 7,6 enfants par femme en 2012, en augmentation par rapport à 2006 quand la fécondité était de 7 enfants par femme. D'après une étude des Nations unies, la population du Niger devrait atteindre 79 millions d'habitants en 2050 puis 209 millions en 2100. Toutefois, comme l'explique le quotidien The Guardian, cette projection implique que le taux de fécondité au Niger va progressivement diminuer vers 2,5 enfants par femme d'ici la fin du siècle. Dans le cas contraire, si le taux de fécondité devait se maintenir au niveau actuel (on assiste même à une augmentation de la fécondité depuis plusieurs années), alors la population du Niger pourrait s'approcher du milliard d'habitants en 2100.
---/---
https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_du_Niger

Après on peut se demander pourquoi les nigériens (à ne pas confondre avec les nigérians) prenennt tous les risques pour quitter leur pays et migrer vers le nord....
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18226
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: L'Algérie expulse des migrants en les abandonnant dans le désert   Sam 12 Jan 2019, 07:36

L’Algérie expulse à tout va en plein désert

Marie Verdier , le 11/01/2019 à 6h11
Mis à jour le 11/01/2019 à 13h21


La répression à l’œuvre en Algérie, depuis plus d’un an, à l’encontre des étrangers est montée d’un cran.

Le sort incertain de 117 demandeurs d’asiles syriens, yéménites et palestiniens déportés le 26 décembre à proximité de la frontière du Niger provoque inquiétude et indignation.

Que sont-ils devenus ? Voilà deux semaines que 117 personnes ont été larguées par les autorités algériennes en plein désert, aux abords d’In Guezzam, localité à 400 km au sud de Tamanrasset, 2 300 km d’Alger et une quinzaine de kilomètres du « point zéro », le poste frontière entre Algérie et Niger.

Cri d’alarme
Le cri d’alarme est venu de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH). Le 31 décembre, elle lançait un « appel urgent : des dizaines de Syriens refoulés vers le Niger en danger de mort ! ». Depuis l’on sait que le groupe d’hommes, de femmes et d’enfants abandonnés le 26 décembre était constitué de 47 Syriens, 17 Yéménites et 53 Palestiniens. Tous avaient été détenus au centre de rétention de Tamanrasset, condamnés par un tribunal à trois mois de prison avec sursis pour entrée illégale sur le territoire algérien.

Les expulsions massives de migrants par l’Algérie suscitent l’indignation

Huit jours après les faits, le Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR) sortait de ses gonds. « Compte tenu de l’urgence de fournir une aide humanitaire aux personnes bloquées », l’institution onusienne demandait publiquement le 3 janvier aux autorités algériennes de pouvoir accéder à ces personnes. D’autant que la plupart d’entre elles, si ce n’est toutes, avaient demandé l’asile. Certains Syriens avaient même déjà été enregistrés par le HCR à Alger, au Liban et en Jordanie.

Il n’en fut rien. Le HCR dut même démentir les informations diffusées par des médias selon lesquelles il aurait donné son aval aux refoulements. Dans une Algérie qui excelle à brouiller les repères, la LADDH s’est aussi scandalisée de la diffusion d’un faux communiqué se revendiquant d’elle, affirmant que l’opération d’expulsion s’était déroulée « dans le total respect des droits humains ».

Expulsions massives et forcées
Depuis plus d’un an, l’Algérie procède à des expulsions massives et forcées vers le Niger et le Mali d’étrangers qu’elle amène par bus et camions vers les frontières de l’extrême sud du pays (voir repères).

« L’Union européenne est très satisfaite de la bonne coopération avec le Niger qui a permis d’enrayer les flux migratoires du Sud vers le Nord, rapporte Martin Wyss, chef de l’Organisation internationale des migrations (OIM) basée au Niger. Mais elle n’a pas du tout pris en compte la nouvelle réalité des flux du Nord vers le Sud qui représentent un défi logistique et humanitaire important. » Jusqu’ici seuls les ressortissants subsahariens étaient concernés, qu’il s’agisse de migrants en transit, des nombreux travailleurs employés sur les chantiers, de Maliens n’ayant pas besoin de visas pour séjourner en Algérie, d’étudiants, et parfois de réfugiés.

« Un vrai durcissement »
« L’on assiste à un vrai durcissement de la politique algérienne », souligne une source humanitaire qui souhaite garder l’anonymat, pour ne pas envenimer plus encore la situation, tant le sujet est devenu épineux. Le fait que le pays s’en prenne indistinctement à des personnes très vulnérables requérant une protection internationale a créé un choc.

Ces personnes sont des « djihadistes » liés aux groupes armés présents au Mali et au Soudan et « bénéficient de faux passeports », a justifié Hassan Kacimi, directeur en charge des migrations au ministère algérien de l’intérieur, le 3 janvier à l’agence officielle de presse APS. « Cela n’a pas de sens, souligne un expert. Si ces personnes sont dangereuses, elles doivent être arrêtées et jugées, pas lâchées dans la nature. »

Régulièrement l’OIM entreprend des opérations de recherche et de sauvetage dans le désert. Mais aucun membre du groupe abandonné le 26 décembre n’a été vu sur le sol nigérien aux abords d’Assamakka, la première localité après la frontière. « Ils ne veulent pas aller dans un pays où ils n’ont aucun lien et dont ils ne parlent pas la langue », avance une autre source.

Trace a été retrouvée de 27 d’entre eux, qui ont radicalement rebroussé chemin. Une dizaine se trouve à Alger, une autre à Nador au Maroc, à 2 600 km, et sept aux abords de la frontière algéro-marocaine. Les 90 restants n’ont jusqu’à présent donné aucun signe de vie.

___________________________________
30 000 déportations forcées en 2018
Plus de 15 000 Nigériens ont été renvoyés au Niger dans le cadre d’un accord entre l’Algérie et le Niger.

Environ 9 000 ressortissants de pays d’Afrique subsaharienne – Maliens, Guinéens et Camerounais au premier chef, mais aussi Ivoiriens, Béninois, Sénégalais, Burkinabés, Gambiens ou Nigérians – ont également été expulsés à la frontière nigérienne.

5 000 Subsahariens ont été déportés vers le Mali.

Plus de 500 réfugiés et demandeurs d’asile ont été arrêtés – certains sont encore détenus – ou déportés.

Le Niger accueille par ailleurs les réfugiés évacués de Libye.

Le Haut-Commissariat aux réfugiés a identifié 56 000 réfugiés et demandeurs d’asile en Libye. Seuls près de 3 000 ont pu être évacués vers le Niger ou pour certains vers l’Italie ou un centre de transit d’urgence établi en Roumanie.

Marie Verdier
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Algérie expulse des migrants en les abandonnant dans le désert   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Algérie expulse des migrants en les abandonnant dans le désert
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment gérer les Migrants
» Calais - Migrants : une ITT de 20 jours pour un CRS agressé .
» Meconium
» Quelle (s) solution(s) pour les migrants de la méditerranée ?
» Migrants en Méditerranée: La Frégate Leopold prête à agir !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: