Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Scandale Tommy Robinson : le fondateur de l'English Defence League arrêté et emprisonné

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 16778
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Scandale Tommy Robinson : le fondateur de l'English Defence League arrêté et emprisonné   Mar 29 Mai 2018, 20:03

Scandale Tommy Robinson : le fondateur de l'English Defence League arrêté et emprisonné
Par
Auteur
valeursactuelles.com

/ Lundi 28 mai 2018 à 15:3217

Liberté d'expression. La condamnation à 13 mois de prison pour « atteinte à l'ordre public » du journaliste nationaliste, qui couvrait un procès de prédateurs sexuels, provoque un tollé au Royaume-Uni et dans le monde.

Outre-Manche, la polémique n’en finit pas d’enfler. La condamnation à 13 mois de prison du militant nationaliste britannique et journaliste indépendant, Tommy Robinson, arrêté alors qu’il filmait en direct sur Internet devant le tribunal de Leeds, où se tenait un procès supposé de prédateurs sexuels indo-pakistanais, suscite une avalanche de critiques.
Le cofondateur et ancien porte-parole de l’English Defence League (EDL), un mouvement identitaire qui s’oppose à l’immigration massive et à l’islamisation du Royaume-Uni, a été arrêté ce vendredi 25 mai pour « atteinte à l'ordre public » à l'entrée du bâtiment pendant qu’il interpellait plusieurs hommes quittant le tribunal, qui lui ont répondu par des injures.
« C'est ridicule ! Je n'ai pas dit un mot, je n'ai rien fait ! » Sur une vidéo virale, diffusée sur Facebook et visionnée plus de trois millions de fois, on peut voir Tommy Robinson demander les raisons de son arrestation, réclamer plusieurs fois la présence d’un avocat et déclarer aux policiers : « C’est la liberté d’expression, voilà où on en est ! »

Le même jour, le militant de 35 ans, déjà condamné avec sursis pour « outrage au tribunal » en 2017, écopait de 13 mois de prison ferme et était envoyé directement en détention, a rapporté Fox News. Dans son jugement, le juge a même interdit aux médias britanniques de couvrir l’affaire pour éviter de compromettre le procès des pédophiles présumés.

Selon une source, contactée par la chaîne américaine, l’avocat de l’activiste s’inquiète que la sentence, compte tenu de la présence de membres de gangs musulmans en prison, ne soit une condamnation à mort : « L’avocat de Tommy a dit qu’il mourrait probablement en prison étant donné son profil et de précédentes menaces crédibles, et le juge a dit qu’il s’en moquait. »

Une censure médiatique orwellienne

Après avoir publié des articles sur l’affaire, les organes de presse anglais les ont brutalement censurés de leurs sites pour se soumettre à la décision orwellienne du juge, ajoutant à la colère de nombreux internautes. Ses soutiens ont diffusé le hashtag #FreeTommy sur Twitter et ont même manifesté samedi devant le 10 Downing Street, la résidence du Premier ministre Theresa May, restée silencieuse.

Parmi les protestataires, le rédacteur en chef de Breitbart Londres dénonce le recours aux « reporting restrictions », mesures utilisées pour préserver la confidentialité d’un procès et qui impose le silence à la presse. « Il n’y a aucune identité à protéger, aucun trouble à l’ordre public et les faits sont déjà connus. Il s’agit d’une arrestation politique », confie Raheem Kassam à Valeurs actuelles. Tommy Robinson a rendez-vous dès demain avec son avocat pour lancer une procédure d’appel.

Scandalisés par cette condamnation, des personnalités ont aussi critiqué une décision liberticide. « Quel genre d’Etat policier sommes-nous devenus ? », s’est ainsi insurgé Gerard Batten, leader du parti UKIP et député européen, alors qu’une pétition réclamant la libération de Tommy Robinson a déjà récolté plus de 335 000 signatures.

---------------------------

Il y a des crimes dont il ne faut pas faire état surtout si les auteurs sont "sensibles"...

Nous avons les "fake" les Anglais ont la censure et la prison pour les mal pensants.

Dans la même logique nous avons en France des étrangers qui font la police des vendeurs de journaux...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16778
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Scandale Tommy Robinson : le fondateur de l'English Defence League arrêté et emprisonné   Mer 30 Mai 2018, 00:52

Le Royaume-Uni est-il devenu un pays totalitaire ?
PUBLIÉ PAR GUY MILLIÈRE LE 29 MAI 2018


Le Royaume Uni a été le pays de Winston Churchill et de Margaret Thatcher. Il a été le pays de John Locke et de la Glorious Revolution. Il a été un pays de liberté de parole et un pays qui a inventé la rule of Law, règle du droit. Il est un pays où, parce que la liberté de parole y existait, des islamistes ont pu trouver refuge et tenir ouvertement des discours d’appel au djihad.

Il est un pays qui désormais a basculé vers la nuit, et il est à craindre que le basculement soit sans retour.

Le basculement est celui qui conduit vers la soumission à l’islam.

Le Royaume Uni n’est pas le seul pays d’Europe où il existe des zones de non droit qui sont des zones musulmanes. Mais c’est le seul pays en Europe où les zones de non droit peuvent se trouver appelées explicitement sharia zones, zones soumises à la charia.
Ce n’est pas le seul pays où des femmes portent le voile islamique intégral, mais c’est le pays en Europe où le voile intégral est considéré comme admissible et légitime. C’est le seul pas d’Europe où des sharia courts, tribunaux de la charia peuvent siéger et appliquer la loi musulmane dans les affaires familiales.

C’est, avec la France, le pays qui a été le plus gravement touché par le terrorisme islamique, et les réactions ont été aussi amorphes et consternantes qu’en France. Chansons niaises. Lâchers de ballons. Animaux en peluche. Petits cœurs roses découpés dans du papier.

C’est un pays où la situation est plus grave qu’en France en ce que des réseaux pédophiles musulmans ont pu être en activité pendant des années et pratiquer des enlèvements et des viols d’enfants en toute impunité parce que les autorités avaient peur de paraître islamophobes en dénonçant les réseaux pédophiles dès lors qu’ils étaient musulmans.

C’est un pays où critiquer l’islam est plus risqué qu’en France où c’est déjà très risqué : si en France critiquer l’islam peut conduire à devoir payer de lourdes amendes et à perdre son travail, au Royaume Uni cela peut conduire à des peines de prison ferme.

C’est un pays où des islamistes membres d’organisations définies comme terroristes dans la plupart des pays du monde arabe peuvent entrer sans problèmes et tenir des réunions publiques, mais où des auteurs critiques de l’islam sont l’objet d’interdictions de pénétrer sur le territoire : les courageux Robert Spencer et Pamela Geller ne peuvent entrer au Royaume Uni, Geert Wilders non plus.

C’est un pays où, voici peu, une femme a été arrêtée et emprisonnée parce que, sous l’œil de policiers passifs, elle avait dit à des Musulmans déroulant leur tapis de prière et priant au coeur de Londres dans Hyde Park que prier dans un parc public est interdit au Royaume Uni, et la femme en question avait raison : prier dans un parc public est interdit par la loi au Royaume Uni, Officiellement la femme en question est accusée d’”homophobie”, mais comme l’a écrit Robert Spencer, imaginer que l’”homophobie” est le vrai motif implique un degré de naïveté incommensurable. Avoir des pensées homophones ne devrait, qui plus est, pas impliquer emprisonnement dans une société libre.

Le Royaume Uni est un pays où un homme a été arrêté, jugé de manière expéditive et jeté en prison parce qu’il faisait ce que font depuis longtemps des journalistes au Royaume Uni : commenter un procès pour la radio ou la télévision depuis les marches d’un tribunal. Le procès était précisément celui d’un réseau pédophile musulman qui avait fini par être démantelé : l’affaire avait été mise au jour par des gens courageux et le gouvernement n’avait pu faire autrement qu’intervenir.

Les juges s’apprêtaient à prononcer un verdict très clément pour ne pas fâcher la communauté musulmane. Les journalistes qui couvrent les procès avaient reçu l’ordre de garder le silence. L’homme arrêté, jugé de manière expéditive et jeté en prison a considéré que garder le silence était un crime. Il a été arrêté devant le tribunal. La justice britannique a prononcé un gag order, une décision interdisant totalement de parler de ce qui est arrivé à cet homme, et la presse britannique respecte le gag order et ne dit rien. Comme l’a explique Jean Patrick Grumberg dans un article récent, un journaliste canadien, Ezra Levant, a parlé. Il va sans doute rejoindre la liste des personnes interdites d’entrée sur le territoire britannique.

Je n’ai pas le nom de la femme arrêtée et emprisonnée. Elle risque d’être portée disparue sans laisser de traces. Robert Spencer a décrit ce qui lui est arrivé. Il est aux Etats Unis où la liberté de parole existe encore. L’homme arrêté, lui, s’appelle Tommy Robinson. Il milite depuis des années contre l’islamisation de son pays. Il a déjà été emprisonné. Il l’est à nouveau. Plusieurs sites internet ont dit qu’il était en danger de mort, et c’est exact. Comme en France, les prisons britanniques sont emplies de criminels musulmans et comme en France, ceux-ci représentent selon les prisons entre les deux tiers et les trois quarts de la population carcérale. Les agressions de détenus non musulmans sont fréquentes. Un homme qui a les idées de Tommy Robinson risque bien plus qu’une agression. Une campagne pour la libération de Tommy Robinson a lieu. Des pétitions circulent. Je crains que les pétitions ne servent à rien. Il a fallu des années de mobilisation massive pour que les dissidents d’Union Soviétique soient libérés. Il n’y aura pas, là, de mobilisation massive.

Comme Jean Patrick Grumberg l’a noté, les organisations de défense des journalistes se taisent. La presse de toute l’Europe se tait. Il en est ainsi parce que les organisations de défense des journalistes sont indifférentes à ceux qui combattent l’islamisation, tout particulièrement en Europe, et parce que la presse européenne est, pour l’essentiel, soumise.

Londres, capitale du Royaume Uni, a un maire musulman qui a dit il y a quelques mois que les attentats faisaient partie de la “vie dans une grande ville” et qui, face à la prolifération des attaques au couteau commises par des Musulmans à Londres, a dit que la faute incombait aux couteaux. Des interdictions de posséder des couteaux à Londres ont été prononcées qui, bien sûr, ne sont pas appliquées.

L’islam est essentiellement totalitaire. La soumission à l’islam qui pèse sur le Royaume Uni s’appuie sur l’autre dogme totalitaire qui conduit le Royaume Uni vers l’euthanasie : les idées de gauche qui imposent une censure désormais omniprésente et une utilisation totalitaire de la justice et de la police.

La France n’en est pas encore là. Mais les amendes écrasantes imposées à Pierre Cassen et Christine Tasin de Riposte laique, ou à Eric Zemmour, montrent qu’elle prend ce chemin. Le harcèlement judiciaire de ceux qui ne pensent pas “correctement” montre qu’elle prend ce chemin, tout comme l’existence de centaines de zones de non droit.

L’Allemagne prend ce chemin. La Belgique aussi.

Il n’y a pas d’équivalents du goulag en Europe aujourd’hui. Le totalitarisme qui avance est plus insidieux, mais il avance néanmoins.

Comme je le notais récemment, il existe une seule facon de parler de l’islam, mais aussi de la quasi totalité des autres sujets dans les grands journaux et magazines européens. Des parole dissidentes sont encore tolérées ici ou là, pour laisser une illusion de pluralisme.

Il n’y a plus même d’ordres à donner. Les jeunes journalistes ont été formatés et sont dociles, le cerveau essoré.

Ce qui vaut pour la presse vaut plus encore pour la radio, la télévision, les maisons d’édition. Des livres dissidents sont des livres dont on ne parle nulle part. Des auteurs dissidents disparaissent vers les marges. Qui entend encore parler en France de Renaud Camus, pour ne citer qu’un seul exemple ?

Des gens au sein des populations d’Europe se révoltent mais le totalitarisme insidieux qui avance les prive de repères.

J’avais il y a quelques années dit que ce qui se mettait en place était une hégémonie asphyxiante qui conduisait vers l’anomie, la destruction des repères.

J’avais dit que ce qui s’annonçait était, vraisemblablement, la mort des sociétés européennes. Je pense que la mort vient effectivement en Europe occidentale. Les Etats Unis sont touchés, mais à un degré moindre et la vie, dès lors, y est plus vivable.

Theresa May n’incarne pas la continuation de Winston Churchill et de Mararet Thatcher, mais la trahison de ce qu’ils ont incarné. Elle a tout pour s’entendre avec les autres fossoyeurs de la civilisation occidentale en Europe, Emmanuel Macron et Angela Merkel.

©️ Guy Millière pour Dreuz.info.
Revenir en haut Aller en bas
 
Scandale Tommy Robinson : le fondateur de l'English Defence League arrêté et emprisonné
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SCANDALE A L'ONE
» Scandale des sondages : pouquoi Bayrou n'a-t-il rien dit ?
» scandale sur les nouvelles barbies noires
» Énorme scandale à Strasbourg
» [Clip] Justice - Stress, scandale sur la toile !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: