Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Laïcité et Education Nationale - Charte, guide, dérives

Aller en bas 
AuteurMessage
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Laïcité et Education Nationale - Charte, guide, dérives   Mer 02 Sep 2015, 06:51

Il est intéressant de lire attentivement la charte de la laïcité sur le lien ci-dessous.
C'est une initiative louable qui, espérons-le, ne rejoindra pas tant d'autres bonnes idées classées sans suite.

on lit par exemple dans la presse

Citation :
Pour la première fois les parents vont signer la charte de la laïcité promise par la ministre de l’éducation nationale. Elle explicite en 15 articles le sens et les enjeux du principe de laïcité, sa solidarité avec la liberté, l'égalité et la fraternité*, dans la République et dans le cadre de l'Ecole.

C'est ainsi que (Art 13), "nul ne peut se prévaloir de son appartenance religieuse pour refuser de se conformer aux règles applicables dans l'Ecole de la République" ou encore (Art 12)  : "aucun élève ne peut invoquer une conviction religieuse ou politique pour contester à un enseignant le droit de traiter une question au programme".

Que se passera-t-il si des familles refusent de signer cette charte de la laïcité?

http://www.youscribe.com/BookReader/IframeEmbed?productId=2639279&width=auto&height=auto&startPage=1&displayMode=scroll&documentId=2743129&fullscreen=1&token=

* cette belle devise ne figure toujours pas sur le fronton de l'école Michelet.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)


Dernière édition par Gérard le Sam 16 Sep 2017, 19:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16913
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Laïcité et Education Nationale - Charte, guide, dérives   Mer 02 Sep 2015, 16:49

Vu la tournure que prend la "révision du contenu des programmes" en particulier dans le domaine de l'enseignement de l'histoire la "laïcité nouvelle formule" fera grincer quelques dents mais pas celles des parents que l'on pouvait raisonnablement attendre.

Pas de problème : les écoles privées refusent du monde... y compris en province dans des endroits où l'on ne s'y attendrait pas.





Tout est dit : le sauvetage est dans la fuite de l'école publique .

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13735
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Laïcité et Education Nationale - Charte, guide, dérives   Jeu 14 Sep 2017, 20:57

2017

Citation :
Éducation : vers une "cellule laïcité" pour aider les enseignants à faire face aux "dérives" religieuses

Orange avec AFP, publié le mercredi 13 septembre 2017 à 14h21

Un ex-principal de collège a récemment dénoncé la "loi du silence" qui entoure l'islamisme en milieu scolaire.

Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a confié mardi 12 septembre dans l'Expresse qu'il envisageait de créer une "cellule laïcité" au sein du ministère de l'Education nationale pour répondre aux besoins des enseignants confrontés à des "dérives" religieuses.

"Aucun professeur ne doit se sentir seul. Il doit pouvoir signaler ces situations à son chef d'établissement, il doit exister une unité des adultes au sein de l'établissement pour regarder en face ce type de phénomène et y réagir de façon appropriée. Mais si une certaine impuissance se manifeste localement, l'ensemble de l'institution se mobilisera", a affirmé M. Blanquer. "C'est pour cela que j'envisage de créer une cellule laïcité au sein du ministère de l'Education nationale pour répondre à tous les cas qui se présentent via les rectorats", a poursuivi le ministre.


Respecter les valeurs de la République

Cette "petite équipe constituée de juristes, d'experts disciplinaires" aiderait les communautés éducatives à "trouver les meilleures solutions afin que les valeurs de la République soient pleinement respectées", a-t-il ajouté.

Un ex-principal de collèges sensibles de Marseille, Bernard Ravet, a suscité début septembre le débat en dénonçant, dans un livre intitulé "Principal de collège ou imam de la République", la "loi du silence" qu'il dit avoir affrontée face à "l'emprise" de l'islamisme en milieu scolaire.


Prosélytisme, voile et antisémitisme

L'auteur, dont le constat a été jugé alarmiste et dépassé par le rectorat et une partie de ses anciens collègues, y raconte notamment la découverte qu'un surveillant se livrait au prosélytisme, la lutte autour de "la grille" - que de plus en plus d'élèves tentent de franchir voilées - ou encore l'antisémitisme.

"Ce livre ne m'a pas complètement surpris", a souligné Jean-Michel Blanquer, qui s'est dit au courant de "certaines dérives, sur certains de nos territoires". "Ces dérives, la République et l'école doivent les regarder en face. Nous devons réaffirmer le projet républicain, qui se résume à ces quatre mots: liberté, égalité, fraternité, laïcité", a-t-il lancé.

Pour que "personne ne se (sente) obligé de croire ou de ne pas croire", le ministre a également insisté sur "l'importance de l'enseignement de la philosophie et du fait religieux". "Il ne faut admettre aucun phénomène de prosélytisme ni aucune pression", a-t-il dit, louant la loi de 2004 sur l'interdiction du port de signes religieux à l'école, un texte "simple et clair" qui doit être "appliqué".
http://actu.orange.fr/france/education-vers-une-cellule-laicite-pour-aider-les-enseignants-a-faire-face-aux-derives-religieuses-CNT000000NxfR6.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16913
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Laïcité et Education Nationale - Charte, guide, dérives   Jeu 14 Sep 2017, 22:11

Pendant des années on a nié le problème
Ensuite on l'a minimisé
On a même réussi à clouer au pilori ceux qui avaient l'audace de signaler le problème... il y avait des tribunaux pour cela.

Maintenant le scandale éclate au grand jour...

Les pompiers prétendent qu'éteindre un feu à son origine demande un verre d'eau, ensuite on passe au seau puis à la grande échelle jusqu'au moment ou le feu s'étend sur la ville.

Nous y sommes !

Dans un pays où on condamne celui qui sonne le tocsin et où on ne s'occupe pas de l'incendiaire je souhaite bon courage à ceux qui vont prendre l'affaire en main.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Laïcité et Education Nationale - Charte, guide, dérives   Jeu 14 Sep 2017, 22:24

On peut noter le tryptique de la lutte envisagée :

Prosélytisme, voile et antisémitisme.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16913
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Laïcité et Education Nationale - Charte, guide, dérives   Jeu 14 Sep 2017, 22:57

Libellule a écrit:
On peut noter le tryptique de la lutte envisagée :

Prosélytisme, voile et antisémitisme.

on va foutre un procès à A.nonymous et ce sera bien fait pour lui !

Nous savons tous qu'il n'y a pas de problème en France et encore moins dans les écoles ! Il faut extirper de notre pays les racistes, les excités religieux intégristes, les salauds qui tuent par centaine et font des milliers d'éclopés et vont sans doute à la messe tous les dimanches.

En bref ceux qui trouvent que tout ne va pas aussi bien que souhaité en France et nous préparent un avenir riant.

Nous aurons alors des vierges qui s'occuperont de nous et nous verseront le "carte noire" à volonté.... merde ! pas le carte noire c'est interdit ! d'autant que je préfère le JURA ou le Jack !

Virons donc A.nonymous d'où vient tout le mal !

PS : pendant que l'on s'occupe de ce facho réac d'A.nonymous tonton peut prendre des vacances... chacun son tour !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Laïcité et Education Nationale - Charte, guide, dérives   Jeu 14 Sep 2017, 23:05

Un procès? Ah bon.

Défendre avec passion la devise de notre république et la laïcité est un digne combat ...
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1326
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Laïcité et Education Nationale - Charte, guide, dérives   Ven 15 Sep 2017, 01:57

le combat ne serait-il pas de lutter contre la prolifération rampante de l'islamisme par le biais de l'école ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16913
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Laïcité et Education Nationale - Charte, guide, dérives   Ven 15 Sep 2017, 01:59

Robin a écrit:
le combat ne serait-il pas de lutter contre la prolifération rampante de l'islamisme par le biais de l'école ?

peut être conviendrait il aussi que nos élus tirent un trait sur le clientélisme électoral... mais là on touche un point sensible.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Laïcité et Education Nationale - Charte, guide, dérives   Ven 15 Sep 2017, 02:07

Robin : défendre, lutter si cela mène au même résultat, cela me paraît être deux options compatibles.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13735
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Laïcité et Education Nationale - Charte, guide, dérives   Sam 16 Sep 2017, 08:03

tonton christobal a écrit:
on va foutre un procès à A.nonymous et ce sera bien fait pour lui !


C'est vrai qu'à toujours parler de laïcité a.nonymous représente un sacré danger...


Citation :
Chalon-sur-Saône: important dispositif pour retrouver l'agresseur au marteau

AFP, publié le vendredi 15 septembre 2017 à 21h09

Un important dispositif de police et gendarmerie s'efforçait vendredi soir de retrouver l'homme "vêtu de noir" qui a agressé à coups de marteau deux femmes dans les rues de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) et "aurait crié Allah Akbar".
---/---
http://actu.orange.fr/france/chalon-sur-saone-important-dispositif-pour-retrouver-l-agresseur-au-marteau-CNT000000NDRqj.html

Citation :
Nouvelle attaque contre un militaire à Paris, aucun blessé

AFP, publié le vendredi 15 septembre 2017 à 21h46

L'opération militaire Sentinelle, mise en place après les attentats de janvier 2015 en France, a une nouvelle fois été la cible d'une attaque vendredi: un homme armé d'un couteau a agressé un soldat en plein centre-ville de Paris, sans faire de blessé.

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'assaillant, un Français de 39 ans inconnu des services policiers qui a été rapidement maîtrisé, aurait fait référence à Allah, a précisé une source policière.
---/---
http://actu.orange.fr/france/nouvelle-attaque-contre-un-militaire-a-paris-aucun-blesse-CNT000000NE4mb/photos/patrouille-de-soldats-francais-de-l-operation-sentinelle-sur-le-parvis-du-trocadero-a-paris-le-12-septembre-2017-27657b14e9d584c650db30fa2b3a08b7.html


Citation :
"Chasse à l'homme" après l'attentat de Londres, revendiqué par l'EI

AFP, publié le vendredi 15 septembre 2017 à 21h50

---/---
L'attentat
- le cinquième en six mois au Royaume-Uni - s'est produit vers 08H20 (07H20 GMT), en pleine heure de pointe, dans la station de Parsons Green, située dans un quartier aisé du sud-ouest de Londres.

Il a été revendiqué par le groupe Etat islamique (EI) dans un communiqué diffusé par son agence de propagande Amaq sur les réseaux sociaux.
---/---
http://actu.orange.fr/monde/chasse-a-l-homme-apres-l-attentat-de-londres-revendique-par-l-ei-CNT000000NDXj6/photos/des-policiers-londoniens-derriere-un-cordon-de-securite-non-loin-de-la-rame-de-metro-dans-laquelle-une-bombe-a-explose-le-15-septembre-2017-64d307e32217293944586bea4e14968d.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16913
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Laïcité et Education Nationale - Charte, guide, dérives   Sam 16 Sep 2017, 16:57

Et une usine à gaz de plus.
On fait des lois, on instaure des règles... et on a peur de les concrétiser dans les faits.
Les institutions sont paralysées par des structures ou des groupes de pression qui se substituent aux organismes officiels.

Lorsque les lois ne sont plus appliquées et que des pouvoirs parallèles dirigent le pays on va droit sur les affrontements internes.
Les gens se regrouperont en fonction de particularités ou de spécificités communes dans lesquelles ils se reconnaissent et nous serons en place pour la guerre civile.

La "libanisation" du pays est en marche... à la cadence où tout se désagrège alors que je pensais ne pas voir le pire arriver je m'inquiète de pouvoir peut être en être témoin.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16913
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Laïcité et Education Nationale - Charte, guide, dérives   Sam 16 Sep 2017, 21:04

Ceux qui ne voient pas une guerre civile d'ici 20 ans sont des naïfs, car un beau jour on ne pourra pas éviter de faire respecter l'ordre par la force !
France : une enseignante témoigne sans langue de bois du désastre de l’éducation des enfants musulmans.

Je suis enseignante (prof d’histoire-géo-éducation civique) depuis plus de 20 ans. J’ai exercé dans 5 collèges de banlieue, dont deux Zep et un établissement classé zone violence.

J’ai donc vu passer dans mes classes (de la 6ème à la 3ème) plus de 4000 jeunes de banlieues, que j’ai eu à charge d’instruire, d’encourager et d’accompagner, avec une bienveillance et une abnégation qui ne m’ont jamais fait défaut.

Vous prétendez que les populations des banlieues sont « mises au garage dès le collège et le lycée » ? Que « le socle d’une société épanouie est l’éducation » et, de ce fait, vous insinuez que les minorités ne reçoivent aucune instruction dans notre pays ?

Quelle vaste blague ! Non : quelle aberration, quelle mauvaise foi, quelle vision erronée et mensongère de la réalité !
Mes élèves des cités reçoivent la même instruction que tous les petits français de souche.
Leur instruction est gratuite (sans compter les aides et prestations diverses censées aider ces familles mais qui sont systématiquement dépensées pour tout autre chose que l’école…)
Si, au terme d’un parcours scolaire la plupart du temps désastreux, le corps enseignant se voit contraint de leur proposer une orientation professionnelle en fin de 3ème, c’est qu’on ne peut pas raisonnablement proposer à un adolescent de 15 ans d’envisager de poursuivre des études de médecine alors qu’il n’a toujours pas daigné apprendre à compter (et à parler correctement le français). Ignorez-vous l’importance de la résistance à l’apprentissage du français dans nos écoles ?

..../...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16913
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Laïcité et Education Nationale - Charte, guide, dérives   Sam 16 Sep 2017, 21:05

La suite :

Le français est pour eux une « langue étrangère », la langue des « mécréants » comme ils aiment à me le répéter.
Voici le fruit de ma réflexion, après 20 années d’expérience au contact de votre soi-disant « génération sacrifiée » :

Je suis en première ligne pour témoigner des moyens financiers, humains et techniques mis à dispositions de ces jeunes depuis des décennies (oui, des millions dépensés dans les collèges et lycées pour ces populations).

Je vous signale, à titre d’exemple, que le collège où je travaille actuellement met à leur disposition permanente 14 TNI d’une valeur totale de 100.000 euros - un dans chaque classe -, deux salles informatiques contenant 50 PC avec connexion internet, une bibliothèque magnifique sur deux étages, des dizaines d’heures de soutien hebdomadaires et tutorats en tous genres (qui coûtent beaucoup d’argent à l’Etat car payés en heures supplémentaires), un service de restauration quasi gratuit, des voyages scolaires (musées, voyages en Espagne, en Italie, en Angleterre et en Allemagne, pris en charge par le foyer socio-éducatif) etc, etc, etc… Je continue ?

Les autres enfants de la commune (qui ne vivent pas dans la cité) sont loin d’avoir ce genre de privilèges.

Malgré tout, ces jeunes des banlieues (comme vous les appelez) n’ont que la haine de la France à la bouche. Leur seule référence est « le bled ». Leur seul désir : imposer leur culture en remplacement de notre culture nationale. Ils ne s’en cachent même plus : ils le revendiquent comme une fierté.
Leur communautarisme rend inopérant toute tentative d’instruction et d’intégration.

Quel que soit le sujet que j’aborde, en Histoire, en géographie ou en éducation civique, je ne rencontre de leur part que mépris et hostilité vis-à-vis de notre passé, de nos valeurs, de notre vision de la démocratie. Je n’ose même plus prononcer le mot « laïcité » en classe, de peur de les voir me vomir dessus ou pire, m’insulter.
La plupart des collègues ont abdiqué depuis longtemps.
Hélas, j’ai cru un temps, comme vous, qu’il était possible de leur transmettre connaissances, sagesse et foi en l’avenir de notre communauté
nationale.

J’ai renoncé. Je suis tous les jours confrontée aux discours les plus intolérants qui m’aient été donnés d’entendre : propos haineux à l’égard des français, des juifs, des femmes, des homosexuels… L’évocation du terrorisme fondamentaliste les fait sourire (dans le meilleur des cas) quand ils ne font pas ouvertement, en classe, l’apologie de l’Etat islamique et de la charia.

Notre Histoire ne les intéresse pas. Ils ne sentent aucun passé, ni aucun point commun avec les « sous-chiens » et les « faces de craie » comme ils nous appellent. Renvoyons les dans leur pays d’origine. Si vous aimez le vôtre …
Retournez donc à l’école ne serait-ce que pour un petit stage d’une journée… vous seriez mortifié.

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13735
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Nouveau guide de la laïcité   Mer 30 Mai 2018, 05:43

2018

Citation :
Signes religieux, dispenses de cours, enseignements contestés : l’école se dote d’un nouveau guide de la laïcité

LE MONDE | 29.05.2018 à 17h49 • Mis à jour le 29.05.2018 à 18h56 | Par Mattea Battaglia et Luc Cédelle

L’éducation nationale sera mieux outillée face aux atteintes à la laïcité et aux contestations adossées à la religion dans ses établissements scolaires : c’est le message qu’entend faire passer le ministère de l’éducation en distribuant, à compter de mercredi 30 mai, un vade-mecum de la laïcité à l’école, rédigé par son conseil des « sages ».

Installée en janvier par Jean-Michel Blanquer, l’instance dirigée par la sociologue Dominique Schnapper – réputée pour sa lecture plutôt « ferme » du principe de laïcité – était, jusqu’à présent, restée silencieuse, au point qu’on puisse s’interroger sur la capacité de ses membres – dont Jean-Louis Bianco, Laurent Bouvet, Patrick Kessel ou encore Jean-Louis Auduc – à se retrouver sur une ligne commune.

Leurs délibérations auront finalement abouti : le document de 83 pages, dont Le Monde a pu consulter une première mouture, avant présentation de sa version définitive mercredi, a fait consensus parmi les « sages », selon plusieurs sources. Même la participation des « mères voilées » aux sorties scolaires, que d’aucuns disaient menacée, ne semble pas remise en cause par ce texte.

Partant du principe que, « dans la classe, toute remarque ou contestation appelle une réponse construite », le vade-mecum compile les « conseils et pistes d’action » à l’adresse des enseignants, en rappelant systématiquement la législation et les sanctions encourues. C’est en cela que, selon le ministre, interviewé dans L’Express du 29 mai, réside l’innovation : « Le livret laïcité [distribué par Najat Vallaud-Belkacem en octobre 2015] insistait beaucoup – et à juste titre – sur la prévention, y affirme-t-il. Or, tous les problèmes ne peuvent être traités en amont. Il faut aussi apporter des réponses, expliquer et sanctionner si besoin. »

Sur le port de signes religieux ostensibles par les élèves, le vade-mecum ne se limite pas au rappel de la loi du 15 mars 2004 l’interdisant. Il entre dans le détail en affirmant qu’il « doit être étudié, au cas par cas, si le signe ou la tenue que porte l’élève démontre sa volonté au travers de son comportement, de manifester une appartenance religieuse ». Peuvent être pris en compte la permanence du port d’un signe ou d’une tenue, ou « la persistance du refus de l’ôter ». Et de citer les exemples du port quotidien d’une « jupe longue de couleur sombre » ou d’un « bandana couvrant partiellement la chevelure ».

Sur les contestations d’enseignement, en SVT et en histoire notamment, le vade-mecum recommande de rien laisser passer. Il préconise d’abord de traiter et de « déconstruire » les objections des élèves, pour ne solliciter qu’en dernier recours le service de la vie scolaire. Mais, dans tous les cas, d’en informer l’équipe de direction.

D’autres sujets sont traités, comme le refus de l’élève participer à certaines activités scolaires. Ainsi, « un absentéisme sélectif pour des raisons religieuses ne saurait être accepté » et, en sport, les certificats médicaux « qui pourraient apparaître de complaisance » doivent être soumis au contrôle du médecin scolaire. L’importance de l’éducation à la sexualité, susceptible de « confronter l’enseignant à l’hétérogénéité des cultures », est défendue.

C’est sur l’accompagnement des sorties scolaires par des mères voilées que le conseil des « sages » risquait particulièrement le blocage. Mais il semble, au moins sur ce texte, avoir pu dépasser les tensions en son sein. La version que nous avons pu consulter du vade-mecum ne remet en cause ni les textes ni les pratiques existantes, qui se traduisent par une autorisation de principe, assortie de la possibilité de restrictions au cas par cas. Le soin est laissé aux directions d’école ou d’établissement d’apprécier si l’attitude du parent est exempte de prosélytisme.

La loi de 2004 sur les signes religieux ne s’applique pas aux parents d’élève. Néanmoins, elle a toujours donné lieu à des interprétations divergentes, certains estimant que les parents accompagnant les sorties scolaires devaient être soumis aux mêmes obligations que le personnel enseignant. Cette interprétation restrictive a notamment été celle de la « circulaire Chatel » de mars 2012 – du temps où Jean-Michel Blanquer était directeur général de l’enseignement scolaire.

Elle considère les parents comme des « collaborateurs bénévoles du service public », tenus d’en respecter les règles. En décembre 2017, et à plusieurs reprises depuis, Jean-Michel Blanquer a exposé son « approche personnelle » selon laquelle un parent accompagnant ne devrait « normalement » pas porter de signe religieux. Mais il se rangeait par avance à l’appréciation du conseil des « sages » qui, disait-il, « donnera la règle du jeu ». Sauf coup de théâtre, on devrait en rester là.

Par ailleurs, le vade-mecum n’élude ni les questions posées par le « jeûne prolongé » ni les « repas différenciés » ; il aborde aussi les « prières à l’internat », la place octroyée au sapin de Noël, aux crèches... De l’ampleur, de la fréquence des situations problématiques, en revanche, il ne dit mot. « Il ne faut ni minimiser ni dramatiser, juste regarder le problème en face », a soutenu M. Blanquer dans L’Express. Le ministre promet un « diagnostic chiffré » en fin d’année, faisant d’ores et déjà état de « 280 signalements » enregistrés par ses services – sans que l’on sache, précisément, qui a signalé quoi.
https://abonnes.lemonde.fr/education/article/2018/05/29/signes-religieux-dispenses-de-cours-enseignements-contestes-l-ecole-se-dote-d-un-nouveau-guide-de-la-laicite_5306552_1473685.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16913
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Laïcité et Education Nationale - Charte, guide, dérives   Jeu 12 Juil 2018, 16:10

École. Un livre de français destiné aux élèves de sixième prend pour source un auteur bien connu de l’islamisme

Fleurs d’encre, le manuel de français des élèves de 6ème comporte un chapitre sur la manière dont l’humanité a cherché à expliquer la création de l’univers. Évidemment, l’ouvrage traite des religions et leurs façons de concevoir la naissance de l’univers. Sauf que, pour traiter de l’islam, les auteures ont utilisé des traductions de sourates du Coran d’un auteur controversé pour ses écrits sur la religion, révèle Marianne.

Un auteur connu dans le monde musulman
Cet auteur, Maurice Bucaille, est connu pour avoir publié en 1976 un ouvrage appelé La Bible, le Coran et la Science. Il y traite du Coran, qui pour l’auteur, a anticipé toutes les découvertes scientifiques des Hommes et se trouve en conformité avec elles, contrairement à la Bible. Si Maurice Bucaille est peu connu en France, il l’est nettement plus dans le monde musulman. « Au point que toutes les bibliothèques des mosquées de Grande-Bretagne en possèdent un exemplaire », rapporte The Telegraph. Le journal anglais souligne ainsi que Bucaille, fasciné par la religion musulmane, a interprété les textes religieux de manière biaisée pour prouver ses dires : selon le livre de Bucaille, le livre saint de l'islam a prévu la découverte de l'embryon et la conquête de la Lune.

Interrogé par Marianne, l’éditeur du livre, Hachette Éducation, l’ouvrage sert simplement de traduction pour le manuel scolaire, et n’est pas au courant du caractère polémique du livre de Maurice Bucaille. Finalement, Hachette Éducation a déclaré au journal que la référence pour la traduction serait modifier lors la prochaine réimpression de l’ouvrage.

----------------

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possible... le monde laïc s'entend !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13735
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Laïcité et Education Nationale - Charte, guide, dérives   Sam 13 Oct 2018, 12:27

Celle-là je ne la connaissais pas encore:

"des élèves refusant d’avoir cours dans des classes comportant du mobilier rouge, jugé "haram""

Citation :
"Écoles : la fin d’un déni" (J.-M. Bouguereau)

Jean-Marcel Bouguereau. 13 octobre 2018

[Les tribunes libres sont sélectionnées à titre informatif et ne reflètent pas nécessairement la position du Comité Laïcité République.]

"Certes Jean-Michel Blanquer n’a pas confirmé l’existence de la note sur l’extension du communautarisme musulman de la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) qui était confidentielle mais il en a confirmé le contenu. Rien d’étonnant.

Sinon que ces déclarations signent la fin d’un déni, puisque ces dérives communautaristes avaient déjà signalisées dès 2004 par le rapport Obin ! Ce rapport avait alors été prudemment rangé dans un tiroir. Comme le disait Jean-Pierre Obin « certains ont été dans le déni total, à gauche, où nos constats ont heurté des convictions. Nous avons aussi été taxés d’« islamophobes ».

Enfin, à gauche comme à droite, on s’est demandé si toute vérité était bonne à dire, si l’on n’allait pas "faire le jeu de" » Quatorze ans plus tard, Blanquer met fin à ce déni, car depuis le phénomène a pris une nouvelle dimension. Si certains élus locaux ont pactisé avec le communautarisme, d’autres sont excédés de certaines de ces manifestations. Selon Blanquer, plus de 400 cas d’atteinte à la laïcité, émanant notamment d’élèves de confession musulmane et portant par exemple sur les tenues vestimentaires ou le refus de participer à des activités, ont été "traités" entre avril et juin. Au total, un millier de faits d’atteinte au principe de laïcité ont été "signalés".

Parmi eux, 402 cas ont été traités par les équipes des rectorats, qui ont "apporté une réponse appropriée". Ce n’est guère différent des exemples de la note de la DGSI, des élèves refusant d’avoir cours dans des classes comportant du mobilier rouge, jugé "haram", c’est-à-dire interdit par le Coran ou, de plus en plus courant, certains élèves refusant de déjeuner à côté de ceux qui mangent du porc.

Ou en Seine-et-Marne, des élèves musulmans ont été aussi stigmatisés par d’autres élèves parce qu’ils mangent de la nourriture ordinaire (non halal) à la cantine. Mais cette communautarisation scolaire s’élargit puisque les revendications des élèves non-musulmans se multiplient aussi : des parents de nombreux établissements s’élèvent contre les cours sur l’islam dans le cadre du cours sur les religions monothéistes.

On se souvient de la déclaration de Gérard Collomb sur la nécessité d’une « reconquête républicaine » dans ces quartiers où « c’est la loi du plus fort qui s’impose, celle des narco-trafiquants, des islamistes radicaux, qui a pris la place de la République ». Les déclarations de Blanquer vont dans le même sens.

Reste à voir ce que le gouvernement va en tirer. Car au delà du respect de la laïcité, ce qui est en cause c’est la mixité sociale pour laquelle n’existent que de modestes leviers. Mais n’est-il pas trop tard pour que cet avertissement du ministre de l’intérieur ne se réalise : « On vit côte à côte, je crains que demain on ne vive face à face » ?"
http://www.laicite-republique.org/ecoles-la-fin-d-un-deni-j-m-bouguereau.html


Dernière édition par a.nonymous le Sam 13 Oct 2018, 12:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13735
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Laïcité et Education Nationale - Charte, guide, dérives   Sam 13 Oct 2018, 12:28

Citation :
Fondamentalisme islamique : des dérives à l'école inquiètent les services de renseignement
Par Magazine Marianne
Publié le 09/10/2018 à 10:37

Une note confidentielle dévoilée ce mardi 9 octobre par Europe 1 rapporte des cas préoccupants d'élèves musulmans adoptant, à tous les niveaux de l'école, des comportements religieux particulièrement sectaires.

Les dérives islamistes à l'école préoccupent les services de renseignement. Ce sont les conclusions d'une note confidentielle reçue par les cabinets du président de la République, du Premier ministre et du ministre de l'Education nationale, en partie dévoilée ce mardi 9 octobre par Europe 1, qui se penche sur les signalements de cas de communautarisme musulman dans les établissements scolaires.

Si dans les faits, le nombre d'incidents est stable par rapport aux années précédentes, les agents du renseignement français s'alarment de cas préoccupants. Le document cite ainsi l'exemple d'élèves, dans un établissement du Nord, refusant d'avoir cours dans des classes avec du mobilier rouge car celui-ci serait catalogué "haram", c'est-à-dire interdit par le Coran. Certains enfants refusent aussi de dessiner des représentations humaines ou encore, se bouchent les oreilles lorsqu'ils entendent de la musique en classe. Enfin, des petits garçons ne veulent pas tenir la main de leurs camarades filles.

Autre sujet qui préoccupe les agents du renseignement : les problèmes d'organisation liés à une pratique du ramadan de plus en plus jeune chez les enfants. Ainsi, à Troyes, plusieurs élèves de 6ème n'ont pas voulu se rendre à la piscine avec leur classe, invoquant la peur de "boire la tasse et de casser leur jeûne".

L'un des plus grands sujets de crispation reste celui des repas. A la cantine, dans les Bouches-du-Rhône, certains élèves refusent de s'asseoir à côté de ceux qui consomment du porc. Europe 1 rapporte également un incident survenu lors d'un voyage scolaire dans un collège de Saint-Denis : "Sur une cinquantaine d'élèves, 35 d'entre eux ont refusé de manger la cuisse de poulet qui leur était proposée au dîner, parce que ce n'était pas halal. Nous n'avions pas été prévenus, donc nous avons jeté ces 35 cuisses de poulet et ils n'ont mangé que des frites", raconte leur professeur d'histoire. En Haute-Savoie, des établissements ont par conséquent cessé d'organiser des séjours en classe de neige, expliquant ne plus pouvoir organiser des menus devenus "ingérables".

En juillet dernier, le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, avait annoncé la création d'une plateforme de signalement des atteintes à la laïcité, destinée aux professeurs et professionnels de l'école. Au moment de son lancement, elle recueillait déjà près de "30 signalements par jour".
https://www.marianne.net/societe/fondamentalisme-islamique-des-derives-l-ecole-inquietent-les-services-de-renseignement
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Laïcité et Education Nationale - Charte, guide, dérives   

Revenir en haut Aller en bas
 
Laïcité et Education Nationale - Charte, guide, dérives
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» qui a traité des plaintes des parents contre l'Education Nationale ?
» Congé suites de couches pathologiques
» Education nationale et rythmes scolaires : vos avis !
» [Divers E.A.M.F] RIVALITÉ ÉCOLE DES MÉCANOS...
» reconversion gie - professeur des écoles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: