Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 «Une alliance entre la droite et la majorité aux municipales serait suicidaire»

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 15869
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: «Une alliance entre la droite et la majorité aux municipales serait suicidaire»   Lun 11 Juin 2018, 18:56

«Une alliance entre la droite et la majorité aux municipales serait suicidaire»
Par  Maxime Tandonnet  Mis à jour le 08/06/2018 à 19:31

----------------------------

FIGAROVOX/TRIBUNE - Maxime Tandonnet met en garde Les Républicains contre la tentation de s'allier localement pour les municipales à des candidats d'En Marche. Une telle compromission alimenterait selon lui la méfiance des Français envers la politique.
________________________________________

Sur fond de retour des périodes électorales, notamment des municipales de 2020, des rumeurs de rapprochement entre les Républicains (LR) et la République en marche (LREM) commencent à se répandre. M. Christophe Castaner, délégué général de LREM, a lui-même ouvert la perspective d'alliances de ce type.

Cette démarche n'a rien de surprenant dans la politique moderne. Elle reflète la disparition du débat d'idées et de projets, au profit d'une vision de la politique dominée par l'obsession narcissique: brouiller les pistes en 2020 pour préparer au mieux les présidentielles deux ans plus tard. Une partie des troupes de LR devrait être tentée de répondre à cette main tendue qui aurait l'avantage de garantir la préservation ou la prise de nombreuses mairies dans le cadre d'une sorte de Yalta électoral: à nous l'Elysée et le Palais Bourbon, à vous les mairies et le Sénat.

Pourtant, au-delà des avantages apparents et immédiats qu'elle offre, cette formule serait suicidaire pour LR et dramatique pour la France.
Tout d'abord, les Français ont horreur des arrangements politiciens. Une telle manœuvre serait ressentie comme attentatoire à la démocratie. Elle priverait les électeurs, une fois de plus, d'un choix de société, donnerait le sentiment que les deux partis, organisés en force centrale, n'ont d'autre préoccupation que de se répartir les fromages. 87 % des Français ont une image négative de la politique actuelle (CEVIPOF) et plus de 50 % se sont abstenus aux législatives de 2017, un record absolu. Comment creuser encore davantage la fracture entre les élites dirigeantes et le peuple? Comment détourner encore plus les Français du suffrage universel?
La position de LREM est en effet d'une extrême fragilité et LR n'a aucun intérêt à prendre le risque de se laisser entraîner dans sa chute.
La succession des sondages défavorables pour LR depuis le début de l'année ne préjuge en rien du futur. La solution d'une entente avec LREM serait un choix de courte vue. Les perspectives d'avenir pour le pays, dans son environnement européen et international, devraient au contraire inciter les dirigeants de LR à s'opposer clairement à toute forme de compromis.

La position de LREM est en effet d'une extrême fragilité et LR n'a aucun intérêt à prendre le risque de se laisser entraîner dans la chute d'une force centrale à laquelle elle serait associée. LREM repose tout entier sur l'image présidentielle. Or, tout laisse penser que celle-ci est en voie d'effritement. Perçue comme froide, auto-centrée, éloignée des Français, indifférente au sort des plus faibles (retraités, handicapés, victimes de la pauvreté), elle se maintient à flot par un soutien paradoxal d'une partie de la droite, impressionnée par la dureté des mouvements sociaux qu'elle attribue à la «fermeté» sur certaines réformes. Une déception sur le fond des réformes et sur les résultats obtenus, dans les mois ou années à venir, peut entraîner un effondrement dramatique et généralisé de la confiance dans le pouvoir en place.

Le mouvement de l'histoire ne joue pas en faveur de LREM. Son idéologie est axée sur une identification intégrale au système bruxellois. Or, après le Brexit, le désastre de la libre circulation Schengen, les crises grecque, polonaise, hongroise, espagnole et aujourd'hui italienne, les réserves allemandes face aux perspectives françaises d'un renforcement bureaucratique, un climat de révolte populaire généralisé, cette vision technocratique de l'Europe est à contre-temps de la marche du monde et de toute évidence vouée à l'échec. L'avenir appartient bien au contraire à la créativité et à l'audace de ceux qui accepteront l'idée d'une refonte de l'Europe sur le respect des démocraties nationales.

La France est aujourd'hui exposée à de graves tensions, voire au risque d'une déstabilisation, liées à la poussée des flux migratoires illégaux, au communautarisme, à la menace du terrorisme djihadiste, dans un climat d'aveuglement et de conformisme qui a peu de précédents historiques. A cela s'ajoute la perspective d'un ralentissement économique voire d'une nouvelle crise, probable dans les années qui viennent alors que le pays n'est jamais sorti du chômage massif et de la morosité. C'est pourquoi, au-delà des intérêts de personnes et de la course aux satisfactions de vanité, fléau de la politique française, ce pays a besoin d'une opposition crédible au pouvoir actuel et susceptible d'assurer la relève. Il serait désastreux d'abandonner le monopole de l'opposition aux Insoumis ou au lepénisme. La possibilité d'une alternance à la fois ambitieuse et raisonnable est la condition absolue de survie la démocratie et, dans un pays qui étouffe, du retour de l'espérance.


http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2018/06/07/31001-20180607ARTFIG00282-une-alliance-entre-la-droite-et-la-majorite-aux-municipales-serait-suicidaire.php?redirect_premium
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4009
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: «Une alliance entre la droite et la majorité aux municipales serait suicidaire»   Lun 11 Juin 2018, 19:22

A la lecture de cet article je plains M.Gildas Lecoq chef de l'opposition locale. L'UDI son parti va avoir fort à faire pour concilier toutes les sensibilités susceptibles de se retrouver dans son combat pour vaincre un front de gauche en place depuis 50 ans,
Il est vrai qu'à gauche et divers c'est aussi très compliqué.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15869
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: «Une alliance entre la droite et la majorité aux municipales serait suicidaire»   Lun 11 Juin 2018, 19:31

Ma grand mère disait : comme on fait son lit on se couche...
Revenir en haut Aller en bas
 
«Une alliance entre la droite et la majorité aux municipales serait suicidaire»
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les loups ne se mangent pas entre eux
» Est-ce que votre BC ferme entre Noël et le Jour de l'an?
» Vraie fausse manif de droite
» Les 30% du président Dusserre et de sa majorité...
» Les questions de MAJORITE (matrimoniale & autres)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Les élections à Fontenay, passées et à venir. Promesses, satisfactions, déceptions, attentes... :: Les élections municipales en 2020 ou 2021-
Sauter vers: