Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Migrants : 12 questions posées à Emmanuel Macron pour défaire le populisme

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Migrants : 12 questions posées à Emmanuel Macron pour défaire le populisme   Jeu 28 Juin 2018, 15:18


Après avoir engagé la France à accueillir des migrants du bateau Aquarius, le président de la République Emmanuel Macron a annoncé vouloir faire de même avec le bateau Lifeline. Alors que tout débat relatif aux migrants est souvent dénoncé comme l’apanage d’une pensée probablement égoïste, bien des questions laissées sans réponse par le gouvernement suscitent quelque circonspection.

En voici donc quelques-unes :

Pourquoi les bateaux humanitaires ne souhaitent accoster qu’en Europe alors que le Maghreb (Algérie, Tunisie) est beaucoup plus proche ?
Pourquoi les migrants sont-ils à 90% des hommes jeunes, où sont les femmes et les enfants ?
Pourquoi les migrants viennent-ils à 90% de zones où aucune guerre ne fait rage ?
Pourquoi les migrants sont-ils accueillis exclusivement en Europe et pas un seul dans les très riches pays du golfe (Arabie Saoudite, Qatar, EAU) ?
Pourquoi et comment les migrants, dont on nous dit qu’ils sont démunis, ont-ils chacun donné au moins 3.000 euros à leurs passeurs ?
Pourquoi la crise des migrants est-elle principalement et actuellement le résultat d’aller-retours de seulement quelques bateaux tels l’Aquarius et le Lifeline ?
Pourquoi ces bateaux, qui se disent en détresse, sont-ils manifestement en parfait état de fonctionnement et préfèrent naviguer de Malte à Valence plutôt que d’accoster au plus près dans un port tunisien ?
Pourquoi l’Europe annonce-t-elle réfléchir à comment régler la crise migratoire alors que celle-ci dure déjà depuis des années ?
Pourquoi nous dit-on que le solde migratoire est nul alors que l’on nous informe officiellement qu’1,6 million de migrants et 700.000 migrants sont arrivés respectivement en Allemagne et en Italie ces dernières années ?
Pourquoi l’Europe est-elle le seul et unique endroit au monde dépourvu de tout contrôle réel aux frontières ?
Pourquoi la France, très endettée, doit-elle accueillir des migrants dont il est prouvé qu’environ 85% demeurent sans emploi après 2 ans de résidence selon les statistiques allemandes et en même temps réduire les retraites, les APL et les aides sociales car elles coûtent « un pognon de dingue » ?
Pourquoi les personnalités les plus favorables à l’accueil des migrants n’en accueillent-elles pas chez elles ni même dans leurs quartiers où est évacuée toute présence de migrants comme tôt chaque matin aux alentours du parc du Luxembourg ?
Ces questions sont légitimes. Elles ne rejettent absolument pas toute immigration en tant que telle et ne portent aucun préjudice à quelque population spécifique.

Elles ne sont même pas « populistes » ni même « lépreuses » mais reprennent les interrogations de très nombreux Français qui ne comprennent pas la logique d’un accueil aussi massif d’une population aussi jeune et masculine ne fuyant aucune guerre alors que la France n’a même plus les moyens d’assurer le service public minimum et compte 6,5 millions de chômeurs, 10 millions de pauvres.

L’Europe refuse toute idée de souveraineté territoriale et bannit les frontières comme si elles étaient une émanation diabolique.

Pourtant, des pays comme les Etats-Unis, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Afrique du Sud, la Corée du sud, le Japon, l’Inde, le Pakistan, le Qatar, l’Arabie Saoudite, Israël, l’Egypte etc… sont tous dotés de frontières et punissent sévèrement l’entrée clandestine et/ou le séjour irrégulier. Sont-ils tous pour autant d’horribles pays populistes infréquentables ?

Aussi, alors que s’interroger sur pourquoi l’Europe devrait à elle seule accueillir le monde entier conduit au soupçon médiatique de « populisme », les mêmes ne pipent mot lorsque des pays du Maghreb abandonnent des dizaines de milliers de migrants dans le désert, au risque d’une mort certaine pour nombre d’entre eux, femmes et enfants inclus.

Dès lors, quand le gouvernement d’Emmanuel Macron aura répondu à chacune de ces questions en fournissant des explications claires, la « lèpre populiste » disparaîtra aussitôt puisque 78% des Français opposés à plus d’accueil de migrants en comprendront l’absolue nécessité.

Le « populisme » n’est pas une fatalité et ceux qui affirment lutter contre ont donc le devoir de répondre au « populiste » ignorant malgré lui et qui ose poser quelques questions dont on ne saurait nier au moins la pertinence logique, surtout à l’ère du « en même temps ».

Voici donc là pour Emmanuel Macron l’opportunité rêvée de démontrer ses qualités pédagogiques et la pertinence de sa politique d’accueil. La balle est désormais dans son camp, les Français veulent et ont le droit de comprendre.

-------------------



Revenir en haut Aller en bas
 
Migrants : 12 questions posées à Emmanuel Macron pour défaire le populisme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En marche ! avec Emmanuel Macron
» QG de campagne d'Emmanuel Macron
» questions
» Questions posées pour la santé - Vrai ou faux
» L'UMT et l'information

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: