Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Migrants: Confusion autour d'accords entre Berlin et plusieurs pays européens

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 16108
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Migrants: Confusion autour d'accords entre Berlin et plusieurs pays européens   Dim 01 Juil 2018, 14:56

Migrants: Confusion autour d'accords entre Berlin et plusieurs pays européens

Crise des migrants : qu'est-ce qui peut encore sauver Merkel ?

AFP, publié le samedi 30 juin 2018 à 21h08

Angela Merkel, sous pression dans son pays sur la politique d'asile, a annoncé samedi avoir conclu des accords avec 14 nouveaux pays pour leur renvoyer des migrants déjà enregistrés chez eux, dont la République tchèque et la Hongrie, qui ont toutefois immédiatement démenti.
La chancelière allemande a proposé à ses partenaires de coalition une batterie de mesures pour renforcer le contrôle des flux migratoires, selon un document qu'elle leur a adressé samedi à la veille de réunions cruciales pour la survie de son gouvernement.
Mme Merkel a assuré à cette occasion avoir obtenu le feu vert de 14 pays de l'UE en vue de renvoyer les migrants enregistrés dans ces pays, en plus des accords déjà trouvés avec la Grèce et l'Espagne.
Mais Prague et Budapest, farouchement opposés à l'accueil des migrants, ont démenti s'être entendus avec Berlin.
"Comme j'ai déjà indiqué jeudi devant le Conseil européen, l'Allemagne ne s'est pas adressée à nous et je ne signerai pas cet accord", a écrit le Premier ministre tchèque, Andrej Babis, dans un communiqué. "Aucune négociation entre la République tchèque et l'Allemagne sur cette question n'a eu lieu".
Bertalan Havasi, la porte-parole du Premier ministre hongrois Viktor Orban, a souligné que la position de son pays restait "inchangée depuis 2015". "Aucun demandeur d'asile ne peut pénétrer sur le territoire hongrois si ce demandeur d'asile est déjà entré en Grèce ou dans un autre Etats membre".

Un porte-parole du gouvernement a néanmoins assuré que les Tchèques "s'étaient dits prêts à négocier un accord" en vue d'une meilleure coopération dans le renvoi des migrants enregistrés chez eux, et dit "prendre connaissance avec regret des déclarations" de Praque.  
Très affaiblie par une fronde de son aile droite bavaroise, la dirigeante conservatrice souhaite que les migrants arrivant en Allemagne mais déjà enregistrés dans un autre pays de l'UE soient placés dans des centres d'accueil spéciaux et aux conditions très restrictives, selon un texte de huit pages transmis au Parti social-démocrate (SPD) et aux conservateurs bavarois et dont l'AFP a obtenu copie. "Dans ces centres d'accueil spéciaux, il y aura une obligation de résidence (...) comportant si nécessaire des sanctions".
"Nous voulons continuer à réduire le nombre de migrants arrivant en Allemagne" bien que "leur nombre ait baissé de 20% sur les cinq premiers mois de 2018 par rapport à la même période de 2017", insiste Angela Merkel.
Cette proposition concernant ces centres apparaît comme une main tendue aux conservateurs bavarois, en particulier à son ministre de l'Intérieur, Horst Seehofer, qui lui a lancé un ultimatum pour trouver une solution européenne aux flux migratoires faute de quoi il ordonnera le refoulement aux frontières des migrants enregistrés ailleurs.
Angela Merkel a toujours refusé toute mesure unilatérale et a négocié d'arrache-pied à Bruxelles des avancées pour réduire la pression migratoire et contenter son turbulent allié.
Vendredi, son gouvernement avait fait savoir que l'Espagne et la Grèce avaient donné leur accord pour reprendre les migrants enregistrés sur leur territoire. L'Italie, pays en première ligne pour les arrivées de migrants, n'y figure pas.
A l'heure actuelle, l'Allemagne ne renvoie des migrants enregistrés dans la base de données Eurodac "que dans 15% des cas environ".
M. Seehofer, un Bavarois très conservateur, a fait d'un durcissement des conditions d'accès au système d'asile allemand un casus belli.
L'ensemble de ces avancées doit être examiné dimanche par le parti de Mme Merkel (CDU) et celui de M. Seehofer (CSU), deux formations alliées depuis 1949 mais qui se sont retrouvées au bord du divorce en raison du débat sur les migrants.

-----------------

Plus moyen de refiler la patate chaude aux voisins ou lorsque la réunion étant achevée on constate que personne n'est d'accord et que rien de concret n'est décidé...

ça commence à sentir mauvais pour angie la teutonne et on n'entend plus ni juncker président de la commission ni le brillant commissaire allemand qui voulait mettre à la raison les Italiens par financiers internationaux interposés.
C'est que les places sont bonnes et que risquer tout perdre pour des idées tordues demande réflexion !



Dernière édition par tonton christobal le Dim 01 Juil 2018, 17:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16108
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Migrants: Confusion autour d'accords entre Berlin et plusieurs pays européens   Dim 01 Juil 2018, 15:00

Migrations/UE: "un accord de papier" qui "ne changera rien pour Geoffroy Didier (LR)

AFP, publié le vendredi 29 juin 2018 à 09h17

Le secrétaire général délégué des Républicains, Geoffroy Didier, a vu vendredi dans l'accord européen sur les migrations "un accord de papier" qui "ne changera rien", estimant à rebours d'Emmanuel Macron que "c'est la communication qui l'a emporté", et non "la coopération".

"On a là un accord de papier avec des déclarations de principe", qui "malheureusement ne changera rien", a réagi Geoffroy Didier sur Sud Radio.
"Est-ce que l'accord dit et acte le fait que plus aucun bateau ne sera accepté sur le sol européen ? Non. Est-ce qu'il refuse l'idée qu'il puisse y avoir des hot spots en Europe qui évidemment va faire que des clandestins vont continuer à arriver et qu'une fois qu'ils seront en Europe ils n'en partiront pas? Non plus. Est-ce que l'accord conditionne l'aide aux pays d'Afrique à une coopération sur la lutte contre l'immigration clandestine? Non plus", a-t-il énuméré.

"Il ne suffit pas d'un accord au débotté qui explique, je cite, que les bateaux doivent respecter la loi, pour que les choses changent concrètement", a ajouté M. Didier.

"C'est pas la coopération qui l'a emporté, c'est la communication qui l'a emporté", a-t-il conclu, faisant référence aux propos d'Emmanuel Macron.

Le président français a salué l'accord trouvé à 28 sur le dossier migratoire vendredi au bout de la nuit, qui récompense selon lui "la coopération européenne" en surmontant le blocage italien.
Après neuf heures de discussions, le compromis trouvé propose une "nouvelle approche" avec la création de "plateformes de débarquements" de migrants en dehors de l'UE pour dissuader les traversées de la Méditerranée.

Pour les migrants secourus dans les eaux européennes, des "centres contrôlés" sont proposés, que les Etats membres mettraient en place "sur une base volontaire", et d'où une distinction serait faite "rapidement" entre migrants irréguliers à expulser et demandeurs d'asile légitimes, qui pourraient être répartis dans l'UE, là aussi "sur une base volontaire".

Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 430
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Migrants: Confusion autour d'accords entre Berlin et plusieurs pays européens   Dim 01 Juil 2018, 17:29

Pour résumer cet accord, c'est yaka faucon et pas moi mais les autres.
Revenir en haut Aller en bas
 
Migrants: Confusion autour d'accords entre Berlin et plusieurs pays européens
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jérémy Bonnet partira 80 jours autour du monde
» Le "patient de Berlin", seul homme ayant guéri du SIDA.
» Les accords de Lemera signés le 23 Octobre 1996
» Les loups ne se mangent pas entre eux
» La Guerre Froide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: