Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 De quel migrant parlez-vous ?

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 16245
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: De quel migrant parlez-vous ?   Mar 03 Juil 2018, 17:16

De quel migrant parlez-vous ?
Par Sophie de Menthon / Lundi 2 juillet 2018 à 12:223

Comme d'habitude, la réduction du vocabulaire provoque des malentendus et des incompréhensions. C'est devenu un palliatif de gérer les difficultés par la sémantique ; « changez ces mots que je ne saurais entendre » ; plus le problème est difficile, plus il faut modifier les termes qui le désignent, ce qui est supposé être un début de solution.

On ne compte plus les périphrases bien pensantes, de la technicienne de surface qui du coup fait un ménage revalorisé, du black qui n'est pas noir, car le qualifier de noir est raciste, de black c'est cool, parler d’homosexuel peut être tendancieux, de gay c'est mieux et cela prouve que vous êtes « gay friendly». Les patrons sont ignobles, les entrepreneurs ça va, etc.
Tout cela pour dire que cette thérapie de charlatans politiques par le vocabulaire n'est pas qu'inutile, elle est inquiétante et parfois dangereuse. Ainsi, les beaux esprits bien-pensants ont décidé un jour que tous ceux qui arrivaient dans notre pays étaient de même nature, et qu'il convenait de ne pas faire de distinction (discrimination !), ce qui permettrait d'intégrer tout le monde sans différence de provenance ou de motif de séjour. C'est ainsi que le "migrant" devint un terme générique, sous prétexte de ne "stigmatiser" personne ; et revient à mépriser le destin individuel et la personne humaine. Comment ne pas traiter différemment les 200 000 émigrés, comprenant les réfugiés politiques véritablement menacés de mort dans leur pays et justifiables du droit d'asile ?

Se pose aussi la grande question du rôle des passeurs qui ont fait de ce "transport" une activité extrêmement lucrative et organisée (évaluation de 5 milliards en quelques mois) et qui ne sont jamais arrêtés, même si soit disant il y aurait un contrôle des pays d'origine.

Sous ce terme de migrant, on mélange tout. Les émigrés qui viennent des pays de l'Est chercher de l'emploi et qui demeurent sans papiers et à la rue, dans l'illégalité en vivotant parfois avec du travail au noir. Il y a les "gens du voyage", les roms, les romanichels d'autrefois, dont on a changé le nom tellement la connotation était négative synonyme de voleurs de poules et chapardeurs dans les villages, réputation évidemment caricaturale même si aujourd’hui certains parfois font mendier leurs enfants et leur apprennent le métier de pickpocket ! Notre impuissance est totale vis-à-vis d'eux et en particulier des enfants, on essaie depuis des années, de village en village, de trouver des emplacements pour leurs campements en montrant les maires du doigt quand ils refusent. Il y a aussi ceux qui viennent d'Afrique du Nord et d'Afrique subsaharienne, pour chercher de meilleures conditions de vie, de l'emploi et, disons-le : des allocations...

Sans compter ceux qui circulent dans une Europe qui n'a pas été capable d'harmoniser les conditions de travail et un minimum de coûts salariaux. Envers tous ces exilés économiques, nous sommes coupables et depuis longtemps, schizophrènes dans nos réactions ; certains secteurs les emploient régulièrement sans les déclarer ou en les déclarant avec leurs faux papiers. Il faut aussi savoir qu'ils correspondent à un besoin de l'économie, le secteur des foires et salons par exemple, tout le monde sait dans la profession et l'inspection du travail ferme souvent les yeux, que les contrats ne pourraient être exécutés dans les temps imposés (montages et démontages des stands...) sans aller chercher le matin de la main d'œuvre clandestine ! Et puis il y a ceux qui ont du travail mais qui sont illégaux sur le territoire : parce que c’est trop long d’avoir des papiers.

Lesquels et comment les renvoyer dans leurs pays d'origine sans qu'ils reviennent 8 jours plus tard ?

Et enfin que dire ce "regroupement familial" qui a encore été étendu il y a moins d'un an aux frères et sœurs d'émigrés : comment pouvons-nous persister dans cette fausse générosité aux antipodes de nos exigences sociales dont nous n'avons absolument pas les moyens et que les Français ne comprennent pas ?

Quant à l'appellation "crise" des migrants dont on nous parle sans cesse, c'est encore un abus de langage, la crise est un évènement brutal, passager, qui est généralement maitrisé plus ou moins rapidement ; or ce qu'on appelle "crise des migrants" n'est pas une simple crise, ce n'est que le début d'un déferlement inexorable qui aura de plus en plus de causes différentes, dont le réchauffement climatique. Or on ne traite pas une crise comme on traite un mal chronique... et surtout pas en changeant les noms !



Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4137
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: De quel migrant parlez-vous ?   Mar 03 Juil 2018, 19:11

Le scrutin pour les européennes en 2019 va clarifier les positions et Macron va devoir ajuster sa politique s'il veut terminer son quinquennat autrement que Merckel

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16245
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: De quel migrant parlez-vous ?   Ven 06 Juil 2018, 05:20

“Aucune demande d’asile accordée aux migrants” : les propositions de l'Autriche
Par Auteur valeursactuelles.com / Jeudi 5 juillet 2018 à 18:07 2

Radicale. Dans un document dévoilé par Le Monde, Vienne critique vivement la politique migratoire de l'UE et propose des solutions très fortes.

L'Autriche a pris la fonction de présidence de l'Union européenne depuis le 1er juillet dernier en affichant une ligne claire : « juguler l'immigration illégale ». Pour en savoir un peu plus sur la vision de Vienne sur ce sujet, Le Monde s'est procuré un document dans lequel on y apprend que le gouvernement plaide pour qu'aucune demande d'asile ne soit déposée dans l'Union européenne.


Ce texte a été soumis aux 27 pays membres de l'UE début juillet. L'Autriche propose dedans de créer un « nouveau système de protection » où « aucune demande d'asile ne sera déposée sur le sol européen ». Le délai est annoncé : en 2025, il faudra accepter seulement les migrants qui « respectent les valeurs de l'UE et ses droits et libertés fondamentales ».

Le texte aborde également les hotspots créés en 2015. L'Autriche ne veut pas les améliorer, mais plutôt les décaler pour qu'ils soient en dehors du territoire européen. Autre point important du document : le portrait type du migrant. « Ce ne sont pas en priorité ceux qui sont en besoin de protection qui viennent en Europe, mais surtout des gens qui peuvent se permettre de passer par des réseaux criminels et se sentent suffisamment forts pour entreprendre de dangereuses traversées ».

-----------------

"en même temps" macron va nous chercher des migrants en Espagne...


Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16245
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: De quel migrant parlez-vous ?   Ven 06 Juil 2018, 18:48

Migrants : ce qu'on vous cache
Par   Judith Waintraub Publié le 06/07/2018 à 06:46

ENQUÊTE - En baisse dans l'ensemble de l'Europe, le nombre de demandeurs d'asile continue d'augmenter en France. C'est l'une des réalités, parmi d'autres, que l'opinion ignore. Et pour cause : le discours dominant affirme que la crise migratoire est derrière nous. Le Figaro Magazine fait l'inventaire des vérités passées sous silence parce qu'elles dérangent.

Le flou sur le nombre de clandestins en France est volontairement entretenu

Il a fallu que Gérard Collomb soit poussé dans ses retranchements pour qu'il consente à lâcher que notre pays compte actuellement «autour de 300.000 personnes en situation irrégulière».

Le ministre de l'Intérieur a reconnu en présentant sa loi asile et immigrationque le faible taux d'exécution des obligations de quitter le territoire français créait une situation qui n'était «bonne pour personne», mais il a refusé de donner des chiffres précis.

Son cabinet parle d'un taux «qui oscille entre 7 et 10 %». La Cour des comptes, elle, l'avait évalué à 5 % en 2015, avant le pic européen du flux migratoire. Seule certitude aujourd'hui: la France reste une destination attractive pour les migrants qui savent avoir peu de chances d'obtenir le statut de réfugié.

L'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra), qui traite les demandes d'asile, constate dans un document interne que sur les cinq premiers mois de 2018, elles sont en hausse de plus de 15 % par rapport à la même période l'année dernière.

Les deux premiers pays de provenance des primo-demandeurs d'asile sont l'Afghanistan et l'Albanie. Ce simple fait met en évidence une des failles les plus importantes de notre système de lutte contre l'immigration clandestine: l'absence de distinction entre les pays classés «sûrs» par l'Ofpra, dont l'Albanie fait partie, et les pays non sûrs.

Le maquis des procédures du droit d'asile encourage l'immigration illégale

La suite : http://www.lefigaro.fr/international/2018/07/06/01003-20180706ARTFIG00031-migrants-ce-qu-on-vous-cache.php

------------------

Entre la "bienveillance" de l'administration française en matière d'acceptation de séjour et les largesses de nos aides sociales les migrants on rapidement compris où il convenait d'aller.

Ne croyez pas que les migrants accueillis généreusement en Espagne vont y rester...


Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16245
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: De quel migrant parlez-vous ?   Ven 06 Juil 2018, 18:58

Le tribunal de Bobigny débordé par les affaires des étrangers

Jeudi 5 juillet 2018 à 21:329

Immigration. Avec l'arrivée de nombreux étrangers en Seine-Saint-Denis, le tribunal de Bobigny se retrouve submergé par les dossiers à traiter. Les délais d'attente sont donc très longs, selon les informations du Figaro.


« La gestion de la situation des mineurs non accompagnés et le droit des étrangers »sont les deux nouveaux contentieux qui apportent un travail supplémentaire au tribunal de Bobigny sans pour autant avoir plus de moyens, selon les informations du Figaro. Concernant seulement les contentieux des mineurs étrangers isolés, qui requièrent donc l'intervention du Parquet, près de cent dossiers supplémentaires viennent s'ajouter à ceux existants que le tribunal ne parvient pas à traiter.

Des délais d'attente astronomiques
C'est la sonnette d'alarme qui a été tirée dans un rapport par les députés Cornut-Gentille et Kokouendo. « La situation de sous-effectif du tribunal de grande instance de Bobigny se traduit par une dégradation de l'œuvre de justice », déplorent-ils.

Face à la montée en puissance des dossiers provenant des étrangers, le tribunal n'est « pas en capacité de traiter toutes les affaires poursuivables » et «chaque année, des centaines de procédures sont classées, faute de magistrats pour les traiter, notamment en ce qui concerne l'économie souterraine et la délinquance financière », ont-ils poursuivi.

Dans certaines villes de Seine-Saint-Denis comme à Aubervilliers, à cause de l'accumulation des dossiers, la durée moyenne de traitement d'une affaire est de presque neuf mois, soit deux fois plus que dans un tribunal parisien équivalent. « La sanction est automatique, conclut le rapport : deux fois moins de magistrats génèrent des délais de traitement deux fois plus longs ».

-------------------

Tout va bien ! on change le service de table de la présidence, la piscine est en bonne voie et on a reçu en concert les Blacks, homos et immigrés à l'Elysée...

Pour le 14 juillet on aura les chars de la gay pride au milieu du défilé militaire...
Revenir en haut Aller en bas
 
De quel migrant parlez-vous ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parlez-vous Normand... l'émission. Et la chronique.
» a quel terme avez vous accouché?
» à quel âge avez vous mis bébé dans une chaise haute?
» à quel âge laissez-vous vos enfants seuls à la maison ?
» Et vous? quel travailleur êtes-vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: