Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les clandestins... peut être un sujet de réflexion ?

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 17002
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Les clandestins... peut être un sujet de réflexion ?   Jeu 05 Juil 2018, 15:54

La population de Seine-Saint-Denis composée de 20 % de clandestins ?
Par Auteur valeursactuelles.com / Mercredi 4 juillet 2018 à 22:45 8

Situation alarmante. Un nouveau rapport parlementaire révèle que les clandestins représentent entre 8 et 20% de la population de Saine-Saint-Denis, révèle Le Figaro.


Dans le département de Seine-Saint-Denis (93), le climat social ne cesse de se dégrader. Avec un taux de pauvreté qui atteint les 28 % (le double de la France métropolitaine), un taux de chômage à 12,7 % (trois points au-dessus de la moyenne nationale et quatre points au-dessus de la moyenne d'Île-de-France), les responsables du département en appellent à la responsabilité de l'État. Selon un rapport parlementaire, « l'État ignore le nombre d'habitants » dans le 93, d'après les informations du Figaro.

Les clandestins pourraient être 400 000 dans ce département
« Le département est un sas d'entrée de la France par l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle qui accueille chaque année 65 millions de passagers, dont 35 en entrée sur le territoire. Sur le flot d'entrants figurent des personnes désireuses de demeurer en France, mais ne disposant pas des titres de séjours les y autorisant. S'ils ne figurent pas dans les statistiques officielles, ces hommes, femmes et enfants sont une réalité démographique avec laquelle les pouvoirs publics doivent compter », ont poursuivi les auteurs du rapport. Selon eux, les personnes en situation irrégulière seraient entre 150 000 et 250 000. Mais ils évoquent même la possibilité qu'ils soient 400 000.

« Cette réalité amène assurément à sous-estimer la réalité sociale de la Seine-Saint-Denis eu égard au poids de la population étrangère irrégulière », explique encore le rapport. Ainsi, le 14 juin dernier, le sénateur Les Républicains, Philippe Dallier, a écrit à Matignon, avec 14 des 17 autres députés et sénateurs « pour que l'État assume pleinement ses responsabilités dans ce département sinistré entre tous », a-t-il écrit.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17002
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Les clandestins... peut être un sujet de réflexion ?   Jeu 05 Juil 2018, 22:18

Un clandestin condamné pour avoir volé et caressé des malades

Fait divers. Un ressortissant comorien en situation irrégulière de 29 ans a été condamné par le tribunal correctionnel de Clermont alors qu'il était entré dans des chambres de personnes malades à l'hôpital, selon les informations La Montagne.

Les faits se sont produits le 18 juillet 2017 en pleine nuit au CHU de Clermont-Ferrand. Un homme pénètre dans des chambres de malades. « J’ai senti une main sur ma cheville, puis remonter sur ma cuisse puis sur mes fesses, a expliqué une patiente de 80 ans durant l’enquête, rapporte La Montagne. Il a aussi tenté de me toucher les seins, je me suis débattue et il est parti ». Une autre dame a également été réveillée par un homme qui avait la main sur son téléphone portable. « J’ai eu très peur, j’ai tout de suite sonné pour avertir le personnel », a-t-elle déclaré. Durant la même nuit, un autre patient s'est fait dérober son paquet de cigarettes.

Il cherchait son amie hospitalisée
Ce lundi 2 juillet, le président du tribunal correctionnel, Philippe Juillard, a évoqué ces faits. « Vous avez été arrêté par le personnel soignant et l’agent de sécurité après vous être introduit dans au moins trois chambres ». Le prévenu a tenté de se défendre en prétextant qu'il cherchait son amie hospitalisée. Ce à quoi, le président lui a répondu : « Sauf que votre amie n’était plus admise au CHU depuis trois semaines ». Le prévenu était également jugé pour des faits d'agression sexuelle sur une jeune femme. Le parquet qui a estimé que l'homme avait une personnalité inquiétante a requis six mois de prison ferme et six avec sursis. Il a également demandé une interdiction de territoire français pendant cinq ans. Le prévenu étant ressortissant comorien en situation irrégulière.

Face à tous les éléments du dossier, le tribunal a condamné l'homme à un an de prison assorti du sursis avec mise à l’épreuve pendant deux ans, comportant notamment une obligation de soins. Il n'a également pas le droit d'entrer sur le territoire français pendant dix ans.

-------------------------

Sur la voie publique on n'est pas en sécurité mais à l'hopital non plus...

Peut être devrait on commencer à s'occuper des clandestins qui sont souvent bien connus des services de police ...

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17002
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Les clandestins... peut être un sujet de réflexion ?   Jeu 05 Juil 2018, 22:22

Un clandestin viole une handicapée mentale pour se faire régulariser

Horreur. L’agresseur, condamné à quatre ans de prison ferme par la justice belge, avait tout fait pour mettre enceinte sa victime de 19 ans.

Karim, un clandestin de 30 ans, a été condamné à quatre ans de prison ferme par défaut pour avoir violé une handicapée mentale pendant trois jours, à Liège en Belgique, en 2014, rapporte le média local La Dernière Heure.

Déja expulsé du territoire et interdit de séjour pendant six ans, le criminel a croisé pourtant à l’époque la route de la jeune femme de 19 ans, dont l’âge mental a été évalué par les experts à 7 ou 8 ans, avant de l’emmener dans un squat de la ville wallonne.

« Selon la mère de la jeune fille, l’homme a violé celle-ci dans le but de la faire tomber enceinte pour régulariser son séjour. Karim a empêché la victime de prendre sa pilule et s’est rendu avec elle dans un planning familial pour lui faire passer un test de grossesse ! », précise le média belge.

La victime, droguée aux somnifères, a expliqué en outre avoir été violentée par son agresseur et forcée de subir des relations sexuelles douloureuses. « Je n’avais pas le choix parce qu’il allait me taper. Il m’a tirée par les cheveux », a témoigné la jeune femme, déjà violée par un autre individu.

--------------------

Mais en France c'est différent ça ne pourrait pas arriver !
les Belges "ne savent pas faire" !

Chez nous à Marseille le clandestin égorge deux jeunes filles ! c'est pas pareil !


Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17002
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Les clandestins... peut être un sujet de réflexion ?   Dim 08 Juil 2018, 19:48

150 à 400 000 clandestins rien qu'en Seine-Saint-Denis: le rapport qui interdit de fermer les yeux
Par Auteur Laurent Dandrieu / Vendredi 6 juillet 2018 à 18:31 35

Le rapport des députés François Cornut-Gentille (LR) et Rodrigue Kokouendo (LREM) alerte sur l'ampleur de l'immigration illégale en France. Photo ©️ GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Immigration. Le rapport que deux députés ont consacré au département de Seine-Saint-Denis rend impossible à toute personne sensée de continuer à nier l’ampleur du remplacement de population actuellement à l’œuvre.

Depuis la publication, en janvier 2017, de mon livre Eglise et immigration, le grand malaise (Presses de la Renaissance), j’ai été amené à participer à un grand nombre de débats sur le sujet, dans la presse écrite, à la radio ou à la télévision. Chez mes contradicteurs, un procédé revenait en boucle : nier l’ampleur des phénomènes migratoires dont je soulignais les dangers. Récemment encore, deux honorables hommes d’Église, à l’issue d’un débat courtois, s’étonnaient ainsi : Mais pourquoi diable m’obstinais-je à parler d’immigration de masse ? Après tout, la France avait pris une part assez modeste du récent fardeau de réfugiés issus de la “crise des migrants”, la proportion des étrangers dans la population française reste modeste, et relativement stable, etc. Bref, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes et ceux qui alertent sur le suicide culturel d’une civilisation qui s’obstine à ne pas s’opposer à l’invasion migratoire qui la menace, ne feraient qu’agiter des fantasmes absolument dénués de fondement.

Jusqu'à 24 % de la population de Seine-Saint-Denis

Face à un tel déni de réalité, le rapport déposé le 31 mai à l’Assemblée par deux députés, et qui continuerait à y dormir dans un tiroir si nos confrères du Figaro ne l’avaient exhumé dans leur édition du 5 juillet, fait figure d’arme de destruction massive. François Cornut-Gentille (LR) et Rodrigue Kokouendo (LREM) se sont penchés sur la situation migratoire en Seine Saint-Denis. Premier constat :

« l’État ignore le nombre d’habitants » qui vivent dans le 9-3. À plus forte raison ignore-t-il le nombre d’immigrants clandestins… Extrapolant les chiffres de demandes d’AME (Aide Médicale d’État) et les données des allocations familiales, les auteurs du rapport évaluent leur chiffre entre 150 000 et 400 000, soit entre 9 et 24 % de la population totale du département tel qu’elle est évaluée par l’Insee, qui se monte à 1646 000 habitants. Or, en novembre 2017, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb estimait le nombre de migrants clandestins dans toute la France à… 300 000 !


Si la Seine Saint-Denis « est un sas d’entrée de la France par l’aéroport Roissy-Charles-De-Gaulle », souligne le rapport, et présente à l’évidence une proportion de clandestins exceptionnelle par rapport aux autres départements, les chiffres révélés par les deux députés soulignent avec éclat à quel point le discours officiel sous-estime scandaleusement l’ampleur du phénomène.

« La Seine-Saint-Denis, souligne François Cornut-Gentille, est un miroir grossissant des difficultés que l’on trouve sur tout le territoire […] La République refuse de voir les difficultés auxquelles elle est confrontée. »

Un problème de « masse critique »

Or, d’après l’Insee elle-même, à ce chiffre hallucinant de clandestins, il faut ajouter 423 879 personnes de nationalité étrangère en situation régulière.

Si on accepte le chiffre médian de 250 000 pour les clandestins, on arrive au chiffre de 673 879 étrangers sur le territoire du 9-3 : ce qui représente plus de 30 % de la population. Il conviendrait évidemment, pour avoir un tableau exact de la situation, d’y ajouter les étrangers naturalisés et les Français nés de parents immigrés : on dépasserait sans doute assez largement les 50 %.

Déjà en 2009, les démographes Michèle Tribalat et Bernard Aubry, cités par Malika Sorel dans son essai Décomposition française, notaient qu’en Seine-Saint-Denis, les jeunes de moins de 18 ans originaires du Maghreb représentaient 39,2% du total des jeunes du département, et ceux originaires du reste de l’Afrique 28,4 %. C’était il y a presque dix ans…

Non seulement les chiffres établis par ce rapport, qui paraissent difficilement contestables, devraient interdire à tout jamais tout déni de réel quant à la réalité du remplacement de population qui est à l’œuvre aujourd’hui dans des zones de plus en plus nombreuses du territoire français ; mais ils ruinent également les fictions angéliques sur une possible intégration harmonieuse, à laquelle il suffirait, disent tous les Jean-Louis Borloo et Laurent Joffrin de la Terre, d’allouer davantage de moyens pour la mettre en œuvre avec succès. Car à quoi s’intégrer, quand vous vivez dans une zone géographique aussi large qu’un département où les représentants de la culture d’origine – les Français de souche, pour parler clair ‒ sont devenus minoritaires ? « C’est tout le problème de la masse critique, note l’essayiste anglais David Goodheart : quand quelques groupes minoritaires, en particulier ceux issus de sociétés traditionnelles, deviennent suffisamment importants, il leur devient possible de vivre sans contact avec la société d’accueil. » En Seine-Saint-Denis, ce point est dépassé depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les clandestins... peut être un sujet de réflexion ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les clandestins... peut être un sujet de réflexion ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etude : - la LIBERTE d'EXPRESSION - le DEVOIR de RESERVE.....
» Sujet de composition
» Le sport peut être dangereux (rentrer les enfants !!!!!)
» sondage au sujet de l'euthanasie
» peut on manger du hareng frais ou cuit fumé??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: