Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 la macron's team et l'état dit de droit...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: la macron's team et l'état dit de droit...   Jeu 19 Juil 2018, 22:25

Rappel du premier message :

Qui est Alexandre Benalla, le collaborateur de Macron accusé de violences ? 1er mai : Un collaborateur de Macron filmé en train de frapper un manifestant

Agression d'un manifestant par Alexandre Benalla, un collaborateur de l'Elysée : ce que l'on sait de l'affaire qui embarrasse Emmanuel Macron

Orange avec AFP, publié le jeudi 19 juillet 2018 à 10h30

L'homme, qui a commencé à travailler dans le cercle politique à 20 ans, a collaboré avec Martine Aubry, François Hollande et Arnaud Montebourg.

Après la publication d'une vidéo montrant Alexandre Benalla, un collaborateur d'Emmanuel Macron, en train de frapper un manifestant le 1er mai dernier à Paris, certains s'interrogent sur son parcours. Le Monde, qui a publié la vidéo, mercredi 18 juillet, a retracé son parcours.

Alexandre Benalla, chargé de la sécurité d'Emmanuel Macron pendant la campagne, est toujours en poste à l'Elysée. L'homme a été mis à pied pendant deux semaines après ces violences, avant de retrouver une fonction de chargé de mission à l'Elysée. Selon Le Monde, il gère maintenant l'organisation d'événements à l'Elysée, comme, par exemple, la venue de l'équipe de France après leur victoire en Coupe du monde, lundi 16 juillet.

"Il avait provoqué un accident de voiture en ma présence et voulait prendre la fuite"
Selon le quotidien, alors âgé d'une vingtaine d'années, c'est en 2011 qu'il commence à travailler dans le milieu politique. Alexandre Benalla est d'abord chargé de la protection de Martine Aubry, la maire PS de Lille, avant d'être embauché dans le service d'ordre de François Hollande pendant la campagne présidentielle de 2012.

Après l'élection du président socialiste, le jeune homme part travailler pour Arnaud Montebourg, qui l'embauche comme chauffeur. Mais l'ancien ministre de l'Économie décide de le virer "manu militari" : "au bout d'une semaine après une faute professionnelle d'une première gravité : il avait provoqué un accident de voiture en ma présence et voulait prendre la fuite", a raconté l'ancien ministre de François Hollande à nos confrères.

NB nous sommes dans le délictuel à savoir le délit de fuite ! pas mal pour le chauffeur d'une personnalité officielle.

En 2016, avant de rejoindre l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron, il suit une formation de l'Institut des hautes études de la sécurité et de la justice (IHESJ) à l'école des officiers de la gendarmerie de Melun. Les "MacronLeaks", des documents internes d'En marche! postés sur WikiLeaks à l'été 2017, montrent le jeune homme avait réalisé un devis pour commander deux pistolets à balles en caoutchouc, un Flash-Ball et des boucliers anti-émeutes pour son équipe. Une demande refusée par le trésorier de campagne du candidat en marche.

Chargé de la sécurité des déplacements de campagne

En avril 2017, le journal Midi Libre avait également rapporté une anecdote sur Alexandre Benalla. Alors qu'il était chargé d'assurer la sécurité du meeting d'Emmanuel Macron à l'AccorHotels Arena, il "avait imaginé un dispositif. Une trappe avait été sciée. En cas de tir, le pupitre devait basculer et Emmanuel Macron se retrouver dans la partie creuse de la scène où avait été placés un kit de secours et un gilet pare-balles", avait raconté Ludovic Chaker, le coordinateur des opérations de campagne du parti.

Selon Le Monde, des témoins auraient vu Alexandre Benalla "soulever de terre et évacuer manu militari un photographe local, qui s'était approché de trop près" d'Emmanuel Macron, mais aussi s'en prendre "à un commissaire de police en tenue, accusé de ne pas libérer assez vite le passage au président de la République".

"Un dernier avertissement avant licenciement"

Le porte-parole de l'Elysée, Bruno Roger-Petit, a réagi, jeudi 19 juillet, annonçant qu'Alexandre Benalla avait déjà été mis à pied pendant quinze jours, sans salaire, et qu'il ne s'occupait plus de la sécurité des déplacements présidentiels. "Cette sanction vient punir un comportement inacceptable et lui a été notifiée comme un dernier avertissement avant licenciement", a-t-il ajouté.

Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Paris pour "violences par personne chargée d'une mission de service public" et "usurpation de fonctions".

-----------------------


Un policier ou un gendarme qui agirait ainsi se ferait virer...

Cette affaire ajoutée à quelques autres montre le peu de sérieux (euphémisme ) de l'entourage par qui tout passe et qui bénéficie de la confiance du président... pas de problème il a été sévèrement averti !

Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
tonton christobal



Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Jeu 26 Juil 2018, 07:04

Dans cette affaire il y a une certitude : nous ne sommes pas au bout des surprises...
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 394
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Ven 27 Juil 2018, 02:57

Macron au filtre de Hannah Arendt :

http://www.cite-catholique.org/viewtopic.php?t=42379
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 480
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Ven 27 Juil 2018, 07:26

"Conformément à notre jurisprudence constante, dès qu’un frère est mis en examen, nous respectons sa présomption d’innocence, nous ne prenons donc aucune sanction mais nous le suspendons à titre conservatoire jusqu’à l’issue de la procédure judiciaire", a indiqué Jean-Pierre Servel, Grand Maître de la Grande Loge Nationale Française, une des obédiences fondée en 1913, à l’Express.
https://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/alexandre-benalla-franc-macon-en-sursis_2027610.html
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4193
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Ven 27 Juil 2018, 09:07

Benalla membre de la GLDF?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Ven 27 Juil 2018, 16:05

Gérard a écrit:
Benalla membre de la GLDF?

Non à priori ! mais de la GLNF...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Ven 27 Juil 2018, 16:31

Affaire Benalla : l’Elysée charge la police nationale, pour faire diversion ?
26 juillet 2018 Le Politique  Aucun commentaire


Les relations entre la police nationale, la gendarmerie nationale, les armées et le président Emmanuel Macron étaient déjà connues pour être plutôt mitigées.

Considéré comme « à côté de la plaque » comme son prédécesseur François Hollande sur les questions de sécurité, et notamment celles du quotidien et de la lutte contre le terrorisme, Emmanuel Macron provoque une crise d’une acuité inédite parmi les forces de l’ordre.

Alors que la nomination jugée indue de son collaborateur Alexandre Benalla au grade de lieutenant-colonel de gendarmerie – le même que celui de l’exemplaire et héroïque Arnaud Beltrame avant son décès – suscite l’incompréhension voire le dégoût, Emmanuel Macron semble avoir chargé son administration et sa majorité présidentielle d’un « sale boulot ».

Apparemment inconscient de la vive amertume suscitée dans les rangs, le chef de l’Etat semble avoir donné la consigne du « haro sur la police nationale » ou plus précisément sur la préfecture de police de Paris. En première ligne de cette offensive politique contre la police nationale, trouve-t-on Yaël Braun-Pivet, élue en 2017 et immédiatement propulsée Présidente de la Commission des Lois de l’Assemblée nationale.

Cette ancienne trésorière de la section Parti Socialiste (PS) à Tokyo (Japon) et bénévole du monde associatif explique que les responsabilités de l’affaire Benalla sont plutôt à trouver à la préfecture de police de Paris (1) et non au palais de l’Elysée.

Réalisant qu’affirmer « tout assumer » lui porte sévère préjudice, Emmanuel Macron aurait donc changé son fusil d’épaule, quitte à tirer sur ceux qui n’y sont probablement pas pour grand-chose. Voilà qui n’arrangera donc probablement pas les relations déjà compliquées entre les forces de l’ordre et une administration présidentielle qui n’assume finalement rien hormis le fait de rejeter ses fautes sur autrui.

« Je suis fier de l’avoir embauché » a dit Emmanuel Macron d’Alexandre Benalla, quelle peut dès lors bien être la responsabilité de la préfecture de police dans ce recrutement et ses conséquences ?

--------------------------

Dans les petites annonces :

"recherche bouc émissaire pour trinquer à la place du président et de ses copains"
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4174
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Ven 27 Juil 2018, 17:12

Citation :
Alors que la nomination jugée indue de son collaborateur Alexandre Benalla au grade de lieutenant-colonel de gendarmerie – le même que celui de l’exemplaire et héroïque Arnaud Beltrame avant son décès – suscite l’incompréhension voire le dégoût, Emmanuel Macron semble avoir chargé son administration et sa majorité présidentielle d’un « sale boulot ».
Encore une insertion fausse: Benalla était lieutenant-colonel de la réserve citoyenne (titre de pacotille) alors que le colonel Beltrame était, lui lieutenant-colonel d' active (ce qui n' a rien d' honorifique lui).
Après comment prendre au sérieux de tels articles bien orientés.

PS: Le procureur Molins a posé de vrai questions et ouvert une information judiciaire a l' encontre des 2 "victimes"
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Ven 27 Juil 2018, 17:50

mamiea a écrit:

Encore une insertion fausse: Benalla était lieutenant-colonel de la réserve citoyenne (titre de pacotille) alors que le colonel Beltrame était, lui lieutenant-colonel d' active (ce qui n' a rien d' honorifique lui).
Après comment prendre au sérieux de tels articles bien orientés.

PS: Le procureur Molins a posé de vrai questions et ouvert une information judiciaire a l' encontre des 2 "victimes"

Désolé le titre est exact la question étant de savoir comment celui qui le porte va en user.
En l'espéce pour le mis en cause ce n'était pas un gadget et nombre de gens de la réserve citoyenne s'offusquent de la rapidité de la progression du bénéficiaire.

C'est de la promotion digne des généraux de la révolution.

Dans le même ordre d'idée il ne peut pas faire sa gym ailleurs qu'à l'assemblée nationale...

C'est si peu important que la direction de la gendarmerie a fait une note nationale à l'intention de son personnel un peu bousculé par la nouvelle.

Si ces grades de la réserve opérationnelle ne servait à rien la question se poserait de l'utilité de les décerner... sans doute pour déjeuner au mess officier comme pour la gym à l'assemblée.
ça pose son homme et ça impressionne la concierge.

NB chez les officiers supérieurs notre alexandre est en bonne compagnie il y retrouve placé jamais gagnant (lui dans les unités d'élite) et quelques autres...
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3698
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Ven 27 Juil 2018, 20:27

Mamiea à raison de signaler l'ouverture d'une enquête préliminaire sur les violences contre... les forces de l'ordre, le 1er mai, encore une occasion de témoigner pour les deux "victimes". On ne peut que s'étonner du retard à l'allumage politico-mediatique concernant le comportement de ses "victimes" avant l'intervention de Benalla.

On ne peut que s'étonner que les défenseurs habituels de la loi et l'ordre (Ciotti, le Pen, etc) ne s'y intéressent pas. Mais non, on ne s'étonne pas : leur but est de s'opposer, comprendre dezinguer le gouvernement, et le président, pas d'établir la réalité des faits.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Ven 27 Juil 2018, 22:07

On peut tout aussi bien s'interroger sur le fait que les deux manifestants violents ou présentés comme tels ne fassent pas l'objet d'une procédure en flagrant délit. Etant interpellés et identifiés pourquoi laisser l'affaire sans suite ?

Si il fallait intervenir en raison de la dangerosité des manifestants en toute logique on devrait s'interroger sur le non suivi du dossier.
Pour sauver le soldat benalla on va faire une enquête avec deux mois de retard... si l'intervention était un exploit pourquoi ne pas avoir décoré les deux intervenants et envoyé au trou les dangereux manifestants ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Sam 28 Juil 2018, 07:01

1er mai : une nouvelle vidéo met en cause Alexandre Benalla
« Libération » révèle que le 1er mai, Alexandre Benalla et Vincent Crase avaient déjà pris à partie des manifestants, quelques heures avant la Contrescarpe. Par LePoint.fr
Publié le 27/07/2018 à 20:03 | Le Point.fr

Deux nouvelles plaintes ont été déposées.

Et si les incidents de la place de la Contresparpe, dont rend compte une vidéo maintenant fameuse, n'étaient pas isolés ?

Libération révèle ce vendredi 27 juillet un autre enregistrement dans lequel apparaissent Alexandre Benalla et Vincent Crase, un salarié de La République en marche. On voit les deux hommes, qui se comportent déjà à la manière de policiers, aux prises avec d'autres manifestants dans le jardin des Plantes, situé dans le 5e arrondissement de Paris, 3 heures avant la scène de violences révélée par Le Monde. Le quotidien a aussi recueilli le témoignage des personnes présentes lors de cette scène.

Le 1er mai, un petit groupe de manifestants se trouve près du jardin des Plantes. Une jeune femme commence à filmer la scène « parce qu'un policier a bousculé les manifestants ». Les forces de l'ordre qui sont présentes sur place tentent de repousser et de disperser les manifestants. « On voulait traverser le parc pour partir à l'opposé de la manifestation », témoigne auprès de Libération l'un des témoins de la scène. Un policier leur indique la direction pour partir.

Ceinturage et mise au sol
Le groupe tombe alors sur Alexandre Benalla, Vincent Crase, qui porte un brassard « Police », et le major Mizerski, « chargé théoriquement de les encadrer », précise Libération. L'extrait de la vidéo que Libération a choisi de publier commence à cet instant. Une discussion s'engage sur le chemin que les manifestants doivent emprunter pour quitter le parc, quelqu'un remarque que la jeune femme filme et après quelques instants de flou, la vidéo s'arrête.
Celle qui filme est en réalité « ceinturée d'une façon très violente », explique un témoin qui intervient et se fait mettre au sol. Finalement, le groupe identifié alors comme des policiers de la BAC supprime la vidéo du téléphone de la jeune femme et l'un des manifestants est interpellé, placé en garde à vue et finalement relâché quarante-huit heures après sans que des poursuites ne soient engagées.

La vidéo sera finalement récupérée sur la carte mémoire du téléphone grâce à un logiciel.

---------------------------

ON en apprend de belles... jouer au policier devient une manie, pire une idée fixe !
48 heures en garde à vue pour rien en vertu d'une action illégale... on rêve !


Dernière édition par tonton christobal le Sam 28 Juil 2018, 07:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Sam 28 Juil 2018, 07:15

Mise à pied de Benalla : un nouvel élément contredit l’Elysée
Par Auteur valeursactuelles.com / Vendredi 27 juillet 2018 à 18:37 9

Incohérence. Malgré sa mise à pied, l’ex-garde du corps du chef de l’Etat a rendu un service à l’Elysée ce vendredi 27 juillet.

Alexandre Benalla a-t-il vraiment été mis à pied ?
L’article du Point paru ce vendredi 27 juillet permet d’en douter. Pour cause, l’ex-chargé de mission auprès de l’Elysée se serait rendu ce jour même à 13 heures à la fourrière afin d’y retirer un véhicule de la flotte présidentielle.

L’Elysée évoque une « initiative » personnelle

Alors qu’il avait officiellement été mis à pied depuis les révélations du Monde le 18 juillet, Alexandre Benalla a rendu un nouveau service à l’Elysée ce 27 juillet.

Selon l’hebdomadaire, il s’est rendu à la fourrière Chevaleret, dans le sud de la capitale, pour récupérer le Renault Talisman, immatriculé EY-196-VZ, à la charge du général Eric Bio-Farina. Le véhicule avait été garé en stationnement gênant, non loin du tribunal de grande instance, dans le 17e arrondissement.

Contactée par Le Point, la cellule communication de l’Elysée confirme l’information, mais assure qu’Alexandre Benalla s’y serait rendu « de sa propre initiative », sans avoir été mandaté par le palais présidentiel.

Pourtant, comme le souligne l’hebdomadaire, le bodyguard de 26 ans était accompagné d’un commandant de gendarmerie de l’Elysée. Malgré cela, la fourrière lui aurait refusé de lui céder le véhicule.

----------------------

Le foutage de gueule atteint des niveaux intolérables... A suivre, le feuilleton n'est pas terminé et comme toujours en pareil cas le meilleur reste à venir.


Dernière édition par tonton christobal le Sam 28 Juil 2018, 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Sam 28 Juil 2018, 18:00

Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4193
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Sam 28 Juil 2018, 18:49

Mon chirurgien m'a dit que parfois il reçoit des observateurs français ou étrangers dans le bloc pendant ses interventions.
Je vais demander à ce professeur de redoubler de vigilance...

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Dim 29 Juil 2018, 06:21

[Vidéo] “Dégage” : quand Benalla recadre la police en mission auprès des Bleus
Par Auteur valeursactuelles.com / Samedi 28 juillet 2018 à 14:56 20

Scandale. Une nouvelle vidéo montre l’ex-collaborateur d’Emmanuel Macron s’emporter contre la police escortant les champions du monde.

Le 16 juillet dernier, les Bleus rentraient en France après leur sacre en finale de la Coupe du monde de football organisée en Russie. A leur arrivée à l’aéroport Charles de Gaulle, Alexandre Benalla était présent sur place pour superviser la sécurité des joueurs de Didier Deschamps. Une nouvelle vidéo obtenue par le syndicat UNSA Police FSPN-SI et reprise par BFMTV montre l’homme âgé de 26 ans interpellant le service d’ordre avec autorité. « Si les sorties se repassent comme ça, ça va péter », s’agace-t-il avant de lancer un « dégage ».

Sur son compte Twitter, l’UNSA Police FSPN-SI n’a pas manqué de réagir : « BENALLA prouve qu’il était tout autre chose qu’un bagagiste… nous entendons clairement celui-ci interpeller le service d’ordre et les menacer… un comportement pour le moins étrange pour un responsable des bagages. » De son côté, l’Elysée assure sur BFMTV qu'Alexandre Benalla est resté dans son rôle qui était de coordonner le retour des Bleus. L’ancien chargé de mission était également présent dans le bus des champions du monde lors de leur parade sur les Champs-Elysées.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Dim 29 Juil 2018, 06:32

Affaire Benalla: les syndicats de police décrivent des "relations exécrables" avec le proche d'Emmanuel Macron
Auditionnés au Sénat, plusieurs syndicalistes ont dénoncé le comportement d'Alexandre Benalla bien avant le 1er mai.
Par Alexandre Boudet

Affaire Benalla: les syndicats de police décrivent des "relations exécrables" avec le proche d'Emmanuel Macron

POLITIQUE - Au lendemain de l'Assemblée, le Sénat a débuté ce mardi 24 juillet ses auditions dans l'affaire Benalla. Avant Gérard Collomb, les sénateurs ont entendu plusieurs représentants de syndicats de police. A la sortie de cette première série d'entretiens, le président LR de la commission des lois, Philippe Bas a estimé que "commence à émerger une possibilité qui si elle était avérée, serait gravissime".

Différents syndicalistes ont en effet dénoncé "la confusion des rôles, l'ambiguïté des fonctions" de l'ex-collaborateur du chef de l'État et décrit les "relations exécrables" qu'il pouvait entretenir avec les forces de l'ordre.

Secrétaire général du syndicat Unité SGP Police FO, Yves Lefebvre a notamment dénoncé une "intimidation constante allant jusqu'à insulter des gardiens de la paix".

#CommissionEnquete @ylefebvre40 affirme qu'il y aurait au sein du groupe de sécurité du Président de la République, du personnel privé qui n'est ni issu, ni de la police, ni de la gendarmerie.

"Il venait très souvent sur les services d'ordre, pour des debriefings. Les cadres de la préfecture de police le connaissaient comme une autorité", a assuré David Le Bars, secrétaire général du syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN). "Tout commissaire que vous êtes: c'est le conseiller du président de la République...", a-t-il ajouté.

"Nous allons enquêter sans délai"

Garde du corps ou conseiller du chef d'Emmanuel Macron? "La confusion des rôles, des missions, l'ambiguïté des fonctions de M. Benalla, nous posent de graves problèmes, notamment sur la lisibilité des instructions qu'il pouvait donner à nos collègues", s'est ému Olivier Boisteaux, président du syndicat indépendant des commissaires de police (SICP) devant les sénateurs.

Selon Fabien Vanhemelryck, secrétaire général adjoint du syndicat de gardiens de la paix, Alliance, les relations entre monsieur Benalla et les fonctionnaires de police sur le terrain "étaient exécrables". "Il se comportait comme un cador. Il a été vu sur plusieurs opérations, plusieurs debriefings et plusieurs voyages présidentiels", a souligné le secrétaire général du syndicat des cadres de la sécurité intérieure (SCSI), Jean-Marc Bailleul.

En résumé, selon Philippe Bas, "on nous évoque la possibilité que des civils aient travaillé aux côtés, voire carrément dirigé la troupe d'élite chargée de la protection du président". "Si c'était avéré, ce serait une violation de l'Etat de droit. Nous allons enquêter là-dessus sans délai", a conclu le sénateur.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3698
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Dim 29 Juil 2018, 07:41

Que "des civils aient travaillé aux côtés, voire carrément dirigé la troupe d'élite chargée de la protection du président ( ) serait une violation de l'état de droit" selon Philippe Bas. Civils admettons, mais réservistes ?

Mamiea à évoqué la réserve opérationnelle de la gendarmerie nationale, pas très connue mais dont les autorités veulent augmenter l'effectif. Elle implique une formation de base et diverses conditions.

Il reste des anomalies : que l'on puisse être lieutent-colonel, serait-ce de réserve, à 26 ans ; et qu'un réserviste puisse donner des ordres à des membres d'une troupe d'élite.

Voire abuser d'autoritarisme... Parallèle avec le cas Dati, ministre de la Justice dont les membres du cabinet démissionnaient : face à plus capés qu'eux dans l'expertise, Benalla comme Dati auraient surjoué le rapport de force et l'autorité plutôt que reconnaître leur moindre compétence.
Il va falloir multiplier les postes de médiateur de la République... Les syndicalistes se réveillent un peu tard pour remonter les problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Dim 29 Juil 2018, 09:48

Dati était ministre et par là même statutairement supérieure aux membres de son cabinet. Pour faire bref c'était elle la patronne.
Un général fut il en activité n'a aucun ordre à donner à un instituteur ou à un percepteur c'est assez facile à comprendre.
La conclusion s'impose d'elle même.

Dans l'organigramme du service de protection du chef de l'état il n'y a pas de benalla.
Point final  Le service a un directeur lui-même sous les ordres de ministre de l'intérieur.

En cas de clash on demandera des comptes à celui qui est en charge de la mission et non à la mouche du coche qui se sera mêlée de parasiter un système.

Le même gugusse qui joue au flic dans la rue, est suspendu de ses fonctions va à la fourrière tenter de récupérer sa bagnole de service qu'il a laissé sur un trottoir.

On eut soutenir n'importe qu'elle idée y compris les plus stupides en raison d'une position partisane ou pour la beauté du sport mais je n'ai pas pour habitude à ce stade de perdre mon temps.

Les syndicalistes n'auraient pas "remonté les problèmes" qu'en savez vous ? le ministre de l'intérieur dit ne rien savoir... comme d'habitude. Mais est ce vrai ?

NB pour ce qui concerne le turn over des membres de son cabinet taubira n'est pas mal non plus (ceci dit en passant)
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3698
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Lun 30 Juil 2018, 03:39

Ok pour Taubira. Pour Benalla, l'avis de F. Bayrou dans une interview au Monde :
"Il y a une disproportion surprenante entre les faits tels qu'ils apparaissent au fil des auditions et le maelstrom médiatique et politique que nous vivons. Il y a eu ( ) une faute individuelle ( ) cela n'en fait pas une affaire d'Etat."

"La presse révèle ce qu'elle découvre. C'est une démarche civique. Mais la surenchère dans l'exploitation de ces révélations n'est plus maîtrisée. Nous sommes entrés dans l'ère du soupçon universel ( ) "

"Quand je parle avec E. Macron, je ne vois pas un homme tenté par l'ivresse de la toute-puissance. Au contraire, il pense sa responsabilité devant l'Histoire en mesurant la difficulté de la tâche."
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Lun 30 Juil 2018, 04:03

Bayrou est un homme politique dont la clairvoyance est exemplaire : la preuve il a demandé à ses électeurs de voter flanby...

C'est une référence !

Pour le reste et en particulier les compétences de l'agité, s'il doit gérer la protection d'un chef d'état rien qu'en examinant comment il se place tel une moule sur son rocher à coté du président il serait en cas de nécessité la première personne à virer tant il compliquerait le travail des spécialistes en charge de l'intervention.
Ceci dit sur un strict plan technique.

Pour compléter le tableau : http://www.liberation.fr/checknews/2018/06/07/est-ce-bien-makao-ex-garde-du-corps-d-emmanuel-macron-que-l-on-voit-dans-une-video-en-compagnie-de-j_1657350

https://www.valeursactuelles.com/politique/video-lex-garde-du-corps-de-macron-passe-une-soiree-avec-jawad-bendaoud-96228

L'ex garde du corps du président, reçu à l'Elysée jouant avec l'hébergeur des terroristes du bataclan... j'avoue ne pas souhaiter commenter.
http://www.purepeople.com/media/makao-a-l-elysee-le-4-juin-2018-ici-av_m4096369

entre le président et jawad  le lien un garde du corps... on rêve !  
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jawad_Bendaoud                                                          

J'ai en réserve encore quelques infos qui interpellent.

NB tout ceci étant du domaine du grand public mais est sans doute ignoré du président et du ministre de l'intérieur... (qui lui tombe de l'armoire en permanence) en revanche les personnels en charge de la sécurité devraient tout de même réfléchir à la question.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 773
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Lun 30 Juil 2018, 21:58

On devrait faire la liste des fake-news que l'on a eu sur cette affaire, je commence:
- Rémunération à 10 000€/mois / fake news
- logement luxueux aux frais de la république / fake news
- lieutenant colonel de gendarmerie / fake news
- amant du Président / le Président a démenti donc Fake news
- Benalla à la tête du groupe de barbouze à la solde de macron / fake news
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Lun 30 Juil 2018, 22:46

thierry a écrit:
On devrait faire la liste des fake-news que l'on a eu sur cette affaire, je commence:
- Rémunération à 10 000€/mois / fake news
- logement luxueux aux frais de la république / fake news
- lieutenant colonel de gendarmerie / fake news
- amant du Président / le Président a démenti donc Fake news
- Benalla à la tête du groupe de barbouze à la solde de macron / fake news

POur la rémunération j'attends le salaire mais surtout les plus primes dites de "cabinet"
POur le logement, être logé où l'était la maitresse de mitterrand ce ne devais pas être une cage à poule.
Lieutenant colonel si ce sont des galons en papier alu il les a... à tel point que la direction de la Gendarmerie s'en est inquiétée
Pour le point 4 je ne suis pas informé
En revanche pour le 5, à défaut de savoir si le projet est abouti en revanche il était en cours.

Quid de la renault talisman avec les attributs de la police... et le déguisement en policier ?
Ne parlons pas du port d'arme illégal... maintenant régularisé (à quel titre ?)

POur ce qui concerne son équipier on voit distinctement qu'il porte un calibre à la ceinture sur le coté droit... en a t il le droit ? bonne question !
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3698
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Lun 30 Juil 2018, 23:41

P. Strzoda, directeur de cabinet du président de la République a, lors de son audition (par la commission d'enquête) dénoncé une série de Fake news, comme je l'avais relayé.
Depuis, de nouvelles salves sont parti, le classement Fake or not est une question de jours. En tout cas, le nouveau journalisme c'est : on balance d'abord, on vérifie après.

Pour le port d'armes, la littérature accessible sur internet indique que les membres de la réserve opérationnelle de la Gendarmerie ont droit de détenir une arme de type parabellum.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4193
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mar 31 Juil 2018, 00:09

Droit de detention#droit de port

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mar 31 Juil 2018, 00:20

Détenir ou porter ? détenir c'est à la maison dans un coffre scellé munitions séparées.
Porter une arme sur soi même ou la transporter prête à l'emploi dans sa voiture ou sur une moto si elle est détenue légalement est un délit...

La différence est importante entre l'autorisation de détention d'arme et l'autorisation de port d'arme...

Je me vois reparti à contre coeur dans un cours de droit à rallonge surtout lorsque l'on ergotte pour faire tenir debout les argumentaires boiteux.

Maintenant s'il plait au président ou à sa cour de remplacer des militaires et des fonctionnaires formés à leurs missions par des "épouvantails à importuns" de provenance inconnue dont le passé peut interroger et dont la qualification n'est pas avérée ce n'est pas mon problème.

En revanche je comprends que le mélange puisse ne pas convenir à ceux qui s'il survient un désagrément seront de par leur fonction tenus pour responsables de mesures inadéquates prises par des fantaisistes à leur insu ou contre toutes les règles de fonctionnement normales y compris en arborant des uniformes ou tenues qu'ils n'ont pas le droit de porter voire en agissant contre des règles qui relèvent du code pénal .

Au pays du n'importe quoi tout est possible est ce acceptable c'est une autre question.

Je pensais en avoir fini donc je me rends ! tout va bien et on fait un vilain procès à un gentil garçons compétent qui veut bien faire...
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3698
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mar 31 Juil 2018, 00:40

Bien vu pour la distinction port et détention, mais j'ai écrit "la littérature accessible sur internet indique" ; après, pour le port celà dépend sans doute si on est en mission ou pas.

Le comparse (armé) de Benalla était supposé observer, pas agir, mais il a été sanctionné depuis pour son comportement. Difficile de mettre un GPS à chaque revolver détenu, pour vérifier son port ou pas.

Bref, on est devant des débordements individuels plutôt qu'une affaire d'État. Il reste certes à améliorer la présélection et les contrôles, dans un prochain épisode promis à venir.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mar 31 Juil 2018, 01:03

Avant de mettre des GPS sur les calibres on pourrait avantageusement s'intéresser à ceux qui les portent.

On est beaucoup plus attentif à surveiller les tireurs sportifs et les chasseurs qu'à contrôler les truands et à écarter de la voie publique les agités du bocal qui es qualité de larbin d'un politicards s'imaginent disposer de tous les pouvoirs.

Lorsque l'on conduit un ministre et qu'en fonction on en est à pratiquer le délit de fuite (fake sans doute) il ne serait pas interdit d'envisager que l'on se puisse de passer des services d'un tel individu.

A partir du moment où les errements sont tels qu'ils jettent le discrédit sur le fonctionnement de l'état ou peuvent présenter des dangers pour une structure on sort du cadre privé et il faut aviser.

Le roi à son bouffon mais il faut fixer des limites aux débordements.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4193
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mar 31 Juil 2018, 02:38

Le citoyen Benalla possédait une arme de quel type?
L'avait-il acquise chez un armurier avec ses fonds propres pour ses activités ''professionnelles'' ou sportives
Ou
S'agit-il d'une arme de dotation des services de maintien de l'ordre?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 480
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mar 31 Juil 2018, 03:39

Et le port d'arme, qui en a fait la demande à la Préfecture de Police, les deux commissions d’enquêtes ont demandées le document, mais ça tarde à être transmis.
C'est marrant de voir le jeu de la patate chaude en directe sur la chaîne parlementaire !
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4193
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mar 31 Juil 2018, 04:55

Lors de son audition par le sénat le colonel de gendarmerie précise que Benalla disposait d'une arme personnelle un Glock 43 mais il ne répond pas sur une éventuelle dotation numérotée

Il y a des promos sur le Glock 17...



_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mar 31 Juil 2018, 06:29

J'arrête nous sommes dans le surrréalisme !

Le ridicule ne tue pas c'est heureux...
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4193
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mar 31 Juil 2018, 06:30


_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mar 31 Juil 2018, 06:59

Le colon il a dit glock 43 pas 17... Ça fout tout par terre !

On parle port d'arme on répond détention... et tout est du même ordre. C'est emblématique

C'est le galimatia qui permet de tout dire et le contraire avec en plus un ministre de l'intérieur patron de l'affaire qui ne sait rien et ne comprend rien..

Dans le bordel environemental un benalla bien affuté et quelques copains peuvent monter une embrouille de premiére classe. On voit le résultat !

En même temps les neuneus crient à la conspiration ! On en vient à se demander s'il ne faudrait pas un parquet financier bis.... c'est efficace pour virer les concurrents.
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 480
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mar 31 Juil 2018, 07:08

Benalla doit bien avoir une facture de cette arme !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mar 31 Juil 2018, 07:24

Pour moi la question n'est pas qui a payé le calibre.

C'est qui est intervenu pour forcer la main de celui qui a permis que cet ollibrius puisse se trimballer en étant en régle ou non avec un flingue sur la voie publique.

Entre le moment où en attente de port d'arme il avait son calibre dans son scooter (infraction) , le moment ou il posait pour un canard le flingue à la ceinture comme super bodygard... et le reste que l'on découvre chaque jour.

Nous avons à faire à un immature déconnecté de la réalité qui se voit investi d'une mission divine et qui n'a pas de limite à son action en raison de sa proximité avec le président.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mar 31 Juil 2018, 07:51

L'incroyable arsenal d'Alexandre Benalla

Alexandre Benalla n'avait "aucune autorisation de la préfecture de police", affirme un haut-gradé

6Medias, publié le lundi 30 juillet 2018 à 20h09

Selon les informations du Point, Alexandre Benalla possédait un véritable arsenal qu'il cachait en lieu sûr.

À chaque jour son lot de révélations dans l'affaire Benalla. Alors que le parquet de Paris vient d'ouvrir une nouvelle enquête pour d'autres violences commises le 1er mai dernier, ce lundi 30 juillet, le site du Point révèle que l'ancien chargé de mission de l'Élysée possédait un impressionnant arsenal.

Alexandre Benalla avait annoncé la couleur aux enquêteurs de la brigade de répression de la délinquance à la personne lors de la perquisition de son domicile. Il possède des armes, mais les garde en lieu sûr "pour éviter qu'elles soient volées en cas de cambriolage". Ce lundi matin, Alexandre Benalla est donc allé les remettre à la justice pour se conformer à son contrôle judiciaire.

Au total, l'ancien chargé de mission possède trois armes de poing, des Glock 17, 26 et 19, ainsi qu'un fusil à pompe détaille Le Point. Des armes qui équipent habituellement le groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR), la gendarmerie ou encore le GIGN, des entités dont ne fait absolument pas partie Alexandre Benalla.

Selon un arrêté de la préfecture de police de Paris, en tant que "chargé d'une mission de police", Alexandre Benalla avait néanmoins été autorisé à porter une arme...

---------------------

On doit rire ?

Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4193
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mar 31 Juil 2018, 08:00

Gérard a écrit:
????

https://amp.lepoint.fr/2240199

C'est bien ce que précise le lien précédemment indiqué. L'écoute en direct des échanges des commissions parlementaires est intéressante

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3698
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mar 31 Juil 2018, 16:52

Il y a des ministres, telle Taubira (Justice) qui ont été entourés de protecteurs irréprochables, pendant et après leur ministère.

Macron n'avait été "que" ministre de l'économie, il n'était "que" candidat (même pas favori) résultat quelle protection officielle ? Zéro ! Rien, nada, que dalle. Les gardes du corps expérimentés, officiels, bien diplômés, irréprochables, c'était pour d'autres, ordre des chefs d'alors. Peut-on y voir une anomalie ?

Benalla et Makao auraient beau avoir un tas de défauts, au moins ils ont gardé le candidat en meilleur état que d'autres, tel Bob Kennedy. Qui protégeait Macron candidat ? Les superpros, c'est mieux... Encore faut-il qu'il y en ait !

Je me souviens de deux images : une, avant le premier tour, un géant noir et c'est tout (j'ignorais encore Benalla). L'autre, après le premier tour, une noria de gyrophares autour de Macron.
Il faudrait revoir les règles d'engagement des forces de protection autour des candidats à la présidence. Si ont veut des superpros pour le futur président, il faudrait qu'ils puissent arriver plus tôt que les carabiniers.

Et puis, a-t-on fait des enquêtes fouillées sur les services privés de protection des candidats autres que le président (ou premier ministre) sortant, depuis 1965 ? Non ? Tiens donc !?

Un certain Jean Royer s'est pris un nombre incalculable de capotes emplies de yaourt, pendant ses meetings. Ça ne tue pas, mais c'était bien pour le ridiculiser, et c'était organisé par les jeunes supporters d'un concurrent bien sous tous rapports, à qui il prenait des voix...


Dernière édition par Salamandre le Mar 31 Juil 2018, 17:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mar 31 Juil 2018, 17:24

Je vais une fois de plus la ramener.
macron comme tous les ministres en service avait statutairement droit à une protection officielle.
L'a t il acceptée ou refusée c'est un autre débat.

Comme pour tous les candidats macron s'est vu proposé un service de protection... libre à chacun de l'accepter ou de le refuser mais il ne faut pas inverser le postulat.

Pour ce qu'il en est du choix de son personnel privé chacun est libre d'engager qui il veut à sa guise et a ses risques et périls. On paye on choisi... en ce domaine il y a les boites sérieuses, des officines peut recommandables et les individus parachuté venant d'ici ou là dont le profil est aussi peu connu que les talents avérés.

Pour ce qui concerne les ministres ayant quitté leurs fonctions : il existe des règles communes avec des aménagements individuels qui tiennent à la spécificité des fonctions occupées et aux risques qu'elles induisent y compris lorsque la personnalité n'est plus en fonction.
Un ex ministre des armées est généralement une personnalité plus "sensible" que l'ex ministre des sports
Les ex premiers ministres comme les ex présidents ont un statut à part...

Voila ce qu'il en est pour le cas macron.
Revoir les règles que l'on peut ou non respecter selon son bon plaisir nous touchons le ridicule surtout lorsque l'on impute au gouvernement auquel on a appartenu des failles imaginaires...

Exemple : le chauffeur de mitterrand durant ses deux mandats était un "civil" qui avait été durant des années avant son élection mis à sa disposition par le ps.

Pour se faire une idée un peu plus précise de la chose on pourrait se reporter au bouquin récent pondu par l'ancien chef du service concerné mais si maintenant il faut connaitre le sujet que l'on traite la vie devient impossible.

NB : les services officiels spécialisés sont souvent sollicités pour fournir une protection à diverses personnes ref le chargé de mission de flanbi qui privé de permis de conduire s'était prétendu victime de menaces et bénéficiait d'un chauffeur et d'un"gorille" chargé de lui acheter son pain au chocolat. L'affaire avait fait des bulles dans la presse...

Régulièrement ces protections de circonstance sont réévaluées car les demandes sont telles que l'on ne peut que difficilement les satisfaire.


Dernière édition par tonton christobal le Mar 31 Juil 2018, 19:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mar 31 Juil 2018, 17:39

Scandale : Hollande et les pains au chocolat de Faouzi Lamdaoui
Rédigé par lesoufflet le 11 novembre 2013.

n nouveau scandale vient frapper la présidence Hollande : selon Charlie Hebdo, le conseiller du président de la république, Faouzi Lamdaoui (actuellement mis en causes dans plusieurs autres affaires), aurait “frauduleusement” bénéficié du service de protection des personnalités, payé par le contribuable. Ce serait une affaire non moins honteuse de pains au chocolat qui aurait mis fin au scandale. Le flan déstabilisé par un pain au chocolat : les pâtissiers font recette en hollandie…

Pendant toute la campagne présidentielle, il était le bras droit de François Hollande. Il espérait d’ailleurs logiquement glaner un petit poste de secrétaire d’état en récompense de services rendus. C’était sans compter sur le cynisme de François Hollande, qui a renvoyé son boy, une fois élu, dans un sombre placard. En effet, Faouzi Lamdaoui, surnommé “le couteau suisse” de François Hollande, est désormais conseiller chargé de l’égalité et de la diversité… Un poste qui ne lui donne même pas droit à un chauffeur… si l’on oublie l’art de dépenser les fonds publics de nos amis socialistes.

Car avec Lamdaoui, tout est question de chauffeur… A la suite de plusieurs lettres de menaces reçues par le conseiller diversité de Hollande, Faouzi Lamdaoui a bénéficié du service de protection des hautes personnalités (SPHP). Un service livré avec chauffeur et voiture ! Une drôle de coïncidence qui ne semble par convaincre Charlie Hebdo. Le magazine rappelle d’ailleurs non sans une certaine ironie, que, comme par hasard, Lamdaoui avait perdu son permis de conduire peu de temps avant de bénéficier de cette protection. Il rappelle surtout que cet abus d’un proche de Hollande agace passablement les forces de police :

“À partir de la mi-mai 2013, deux flics l’attendent donc chaque matin en bas de chez lui à 7 heures, le trimbalent en bagnole officielle pour ses rendez-vous et déjeuners en ville, et le ramènent à la maison, souvent à pas d’heure. À l’Élysée, certains tordent le nez sur cette curieuse affaire, comme au ministère de l’Intérieur, au Service de protection des hautes personnalités (SPHP), qui gère les officiers de sécurité affectés aux protections rapprochées. Mais bon, tant que la menace subsiste, il faut parer à un éventuel attentat. D’ailleurs, quelques jours après une réunion de réévaluation de la menace au ministère, une nouvelle lettre arrive. Comme par miracle…”

Mais l’affaire ne s’arrêtera pas avant un dernier abus scandaleux de l’ancien plus proche collaborateur de François Hollande. Selon Charlie Hebdo et France TV Infos, le 30 juillet, Faouzi Lamdaoui s’emporte en rentrant dans sa “voiture de sécurité”, demandant au policier chargé d’assurer sa protection pourquoi il n’a pas respecté “la consigne“. En effet, Faouzi Lamdaoui exige d’être reçu tous les matins dans ce véhicule avec un pain au chocolat bien frais. Outré, le policier refuse d’aller “faire les courses à la boulangerie”. De quoi énerver le couteau suisse de Hollande, qui sort immédiatement de la voiture et appelle le SPHP  pour dénoncer ce déni de monarchie socialiste.

Il se trouve que le policier en question est un ancien légionnaire très respecté au SPHP pour son parcours en Bosnie et au Rwanda. Rien qui ne justifie le respect socialiste, mais de quoi être soutenu par sa hiérarchie face à cet énième abus de la gôche morale, comme l’explique Christophe Crépin, syndicaliste UNSA Police, interrogé sur cette affaire :  «Les fonctionnaires du SPHP sont des policiers aguerris dont le métier ne consiste pas à faire les courses à la boulangerie».

L’affaire des pains au chocolat déclenchent une réunion surréaliste dans le bureau de Faouzi Lamdaoui, qui ne compte pas laisser tomber son petit plaisir matinal, en présence des policiers et militaires de l’Elysée. Un rapport est fait au SPHP. Deux jours après, la mission de sécurité est définitivement arrêtée. Pauvre petit socialiste qui va devoir prendre le taxi et s’acheter lui-même ses pains au chocolat…

Cerise sur le gâteau socialiste, pour montrer que les bons vieux réflexes stalinistes de notre équipe gouvernementale sont encore bien vifs (ce sont d’ailleurs les seuls qui leur restent), on apprend que le rapport rédigé au sujet de cette affaire a purement disparu de la base informatique de la police, ainsi que son numéro de référence. Décidément, Lamdaoui est un expert ès coïncidences !

Pour rappel, Faouzi Lamdaoui est un proche de François Hollande qui commence à cumuler les accusations. Avant les pains aux chocolat, il était déjà passé devant les tribunaux pour travail illégal et menace de mort. Faute de preuves, l’affaire avait été classée sans suite. Par ailleurs, il est également mis en cause dans une affaire de “faux et usage de faux” et abus de confiance, selon L’Express. C’est donc ça la diversité selon le Parti Socialiste ?

On sait ce que tu es quand on sait de qui tu t’entoure…

------------------------------

Donc on permettrait à cet individu d'avoir une protection que l'on refuserait à un ministre en exercice ou à un candidat à la présidence...

UN coup des fachos réacs sans doute ! mais non à l'époque c'était les socialistes qui étaient aux manettes... il devait en vouloir à macron notre flanbi !
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3698
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mar 31 Juil 2018, 17:54

J'ignore si je vais ramer ou la ramener, mais je parlais bien de l'EX-ministre Macron qui s'est déclaré candidat après avoir démissionné du gouvernement.
Pour la protection des candidats, nos règles bien rigides doivent s'appliquer à la campagne officielle, après validation des 500 signatures de maire en soutien.

Mais avant ? Qui ignore que la campagne commence au moins un an avant, et pas deux mois avant l'élection ?
Pour trier les pre-candidats sérieux et les folklos, il faudrait une règle supplémentaire, un an avant. 50 signatures ? 100 ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mar 31 Juil 2018, 17:59

effectivement ou pourrait mettre des gardes du corps à la disposition des candidats dès qu'ils en manifestent le désir....  comme disait un ami lorsque ça ne te coute rien prends en deux fois.

A la prochaine élection 50 candidats déclarés et en avant on va faire des économies.

La prochaine fois je vais être candidat : une bagnole et un chauffeur gratos pendant un an ou deux c'est bon à prendre surtout pour madame qui aura un porte colis pour faire les courses.

NB on n'explique toujours pas les errances de benalla et les curieuses fréquentation de son compère... mais si on peut noyer le poisson pourquoi se priver.

Comme disait robert lamoureux dans une histoire célèbre une semaine après le canard était toujours vivant !

https://www.youtube.com/watch?v=xKXTwBSAwYQ
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3698
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mar 31 Juil 2018, 18:16

L'ironie tombe à plat, ou à côté de la plaque, quand elle dénature les propos visés. J'ai bien dit : il faut une règle supplémentaire.
Voir le terrorisme comme menace numéro 1, et ne pas voir les candidats comme cible de choix... Étrange cécité. Bah, le jour venu, on dira que c'est la faute aux élites qui n'ont pas su prévoir
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mar 31 Juil 2018, 18:24

OUi je suis ironique car lorsque l'on s'emploie à dénaturer un échange, lorsque l'on écrit tout et son contraire sur un sujet je rigole...

Il y a deux avantages : ça ne fait de mal à personne et ça évite de s'énerver...

On part du cas d'un loustic qui fait n'importe quoi avec la bénédiction du président, d'un mironton qui est reçu à l'élysée et fréquente un loubard touchant au terrorisme et à la drogue et on se retrouve à mettre en cause les pandore et les archers du roi qui font leur boulot tout en réformant les règles d'emploi des services de l'état.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3698
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mar 31 Juil 2018, 18:40

Les pandores et archers du roi ne sont pas en cause, ils obéissent aux ordres et c'est dans leur mission. C'est aux politiques de définir les règles.
Dernier exemple connu d'assassinat de politique : une députée britannique pendant la campagne Brexit. Tout le monde à pleuré de chaudes larmes, bien sûr. Plus jamais ça, etc...
Que proposez-vous, tonton, pour la protection des candidats à la présidence avant la publication de leur liste au J.O. ?
Mais est-il possible que les frais de sécurité de l'année avant l'élection soient remboursables ? De quoi nous coûter un max ?

Pour Benalla, je pense juste qu'au vu des résultats de mois de campagne (comme une période d'essai longue durée) Macron a eu envie de le garder. À tort ou à raison, vu de loin.
Combien d'agents superpros pour protéger chaque candidat officiel, o sachant qui sait ?


Dernière édition par Salamandre le Mar 31 Juil 2018, 19:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mar 31 Juil 2018, 18:57

Si au lieu de "proposer" on se mettait à appliquer les lois qui existent. A supprimer les textes inutiles et à remettre un peu de logique dans ceux qui se contredisent nous ferions de grands progrès.

ON peut vouloir et faire de la démagogie mais lorsqu'il s'agit de mettre le dossier à plat et de se frotter aux réalités tout s'effondre.

Protégeons tous les députés, tous les sénateurs tous les présidents de régions, tous les présidents de départements... beau programme, pour la suite on verra la réalisation matérielle de la chose.(on va recruter chez les policiers et les gendarmes)

Régulièrement on renforce ici ou là 200 policiers supplémentaires : recrutés et formés durant la nuit précédente... sortis de la naphtaline le lendemain... la supercherie perdure et les gogos sont contents. Il y a du bleu dans la rue pendant la semaine suivante et ensuite les "policiers supplémentaires" seront supplémentaires ailleurs.

Pour la députée anglaise je vais vous faire la réponse habituelle : s'habituer à être flingué, écrasé, égorgé, mauvais endroit mauvais moment... marche blanche, petites fleurs et plus jamais ça.

ça marche pour les manants ça fonctionnera pour les députés... l'affaire entre dans le cadre plus général du bordel environnemental que l'on combat à coup de résolutions sans suites et de lois inappliquées et souvent inapplicables.


Dernière édition par tonton christobal le Mar 31 Juil 2018, 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4193
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mar 31 Juil 2018, 18:59

Débat d'idées intéressant. Merci de garder le sourire.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mar 31 Juil 2018, 19:06

NB : si l'affaire du branquignol et de son équipe de bras cassés s'était passée sous sarko là on aurait eu du spectacle !

là nous aurions eu du velu !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mer 01 Aoû 2018, 08:32

Benalla : ses armes volatilisées le jour de la perquisition
Mardi 31 juillet 2018 à 19:24 28


Passe-passe. L’ex-chargé de mission auprès de l’Elysée évoque l’intervention d’“un ami”.

L’affaire Alexandre Benalla connaît un nouveau rebondissement. Dans son édition du mercredi 1er août, Le Canard enchaîné raconte la déconvenue des policiers venus perquisitionner le domicile de l’ancien garde du corps du chef de l’Etat. Pour cause : l’armoire forte dans laquelle Alexandre Benalla stockait ses armes était introuvable, comme volatilisée.

Nettoyage express ?
C’est le 20 juillet dernier, en début de soirée, que les forces de l’ordre se rendent au domicile d’Alexandre Benalla, situé à Issy-les-Moulineaux, dans les Hauts-de-Seine. Les policiers sont finalement contraints de repartir, le serrurier ne parvenant pas à crocheter la serrure de l’appartement. En guise de scellé, ils apposent un simple autocollant sur la porte d’entrée, témoignant selon le palmipède d’une « incroyable désinvolture ».

Revenus le lendemain, les policiers pénètrent dans le domicile d’Alexandre Benalla, mais l’armoire forte dans laquelle le proche d’Emmanuel Macron avait indiqué détenir des armes est introuvable. « Nettoyage express ? », s’interroge l’hebdomadaire. L’ex-chargé de mission auprès de l’Elysée évoque l’intervention d’« un ami », sans que les policiers cherchent à en savoir davantage. Le 30 juillet, l’avocat du syndicat policier Vigi demande au juge de réclamer un réquisitoire supplétif au sujet de cette histoire douteuse. C’est justement ce jour-là qu’Alexandre Benalla retrouve ses armes et les rapporte à la justice.

----------------------

et on ne se pose pas de question...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mer 01 Aoû 2018, 20:00

Peut être devait on s'intéresser aux "mormons"... qui n'ont rien de religieux.

Les gens un peu au courant devraient comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: la macron's team et l'état dit de droit...   Mer 01 Aoû 2018, 20:34

Revenir en haut Aller en bas
 
la macron's team et l'état dit de droit...
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les infos sur le "boarding team" du LOMA
» Team Canada Hockey à Sochi
» FAQ de la Rainbow Team
» Team FREC
» Régles Campagne Kill Team

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: