Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Éloge de la frontière

Aller en bas 
AuteurMessage
joseph1



Messages : 430
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Éloge de la frontière   Ven 31 Aoû 2018, 20:37

Toute la création, tout ce que le Verbe a créé (par Lui tout a été fait) est "frontière". La frontière est précisément ce qui permet à la Vie de croître et ce à toute les échelles du vivant, depuis la cellule jusqu'aux états, en passant par la cellule monastique ou le placenta.

Ceux qui attaquent les frontières, qui cherchent à les effacer sont appelés en langage biologique des microbes, virus, bactéries.
Pour un Virus, un monde idéal serait un monde sans frontières, où il pourrait aller ça et là sans danger de se faire repousser à chaque cellule ou de se faire attaquer par des armées de globules blancs. Il pourrait ainsi propager son code génétique et transformer tout l'organisme en ce qu'il est lui-même: maladie, mort et corruption.

C'est pourquoi La Vie s'est protégée par des frontières.

( copié sur le forum du Pélerin )
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Éloge de la frontière   Sam 01 Sep 2018, 18:49




«En France, tout ce qui pèse et qui compte se veut et se dit "sans frontières". Et si le sans-frontiérisme était un leurre, une fuite, une lâcheté ? Partout sur la mappemonde, et contre toute attente, se creusent ou renaissent de nouvelles et d'antiques frontières. Telle est la réalité. En bon Européen, je choisis de célébrer ce que d'autres déplorent : la frontière comme vaccin contre l'épidémie des murs, remède à l'indifférence et sauvegarde du vivant. D'où ce Manifeste à rebrousse-poil, qui étonne et détonne, mais qui, déchiffrant notre passé, ose faire face à l'avenir.» Régis Debray.

Régis Debray gaulois facho réac bien connu !

Pour le reste : https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9gis_Debray

et vous saurez tout ou presque sur l'auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Éloge de la frontière   Sam 01 Sep 2018, 19:02

Intéressantes reflexions

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3780
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Éloge de la frontière   Dim 02 Sep 2018, 02:01

Transitions et passages

La frontière moderne et civilisée est un lieu de passage ouvert mais contrôlé et une ressource. Dans les Etats affectés par des attentats, l’articulation entre liberté et sécurité, ouverture et fermeture, redevient d’une brulante actualité. Les impératifs de sécurité contredisent la logique économique de flux tendu.
Des études récentes ont tenté de chiffrer le coût collectif d’une suppression de la libre circulation interne à l’Europe de Schengen : de l’ordre de 10 milliards € pour la France seule ; 77 milliards € pour l’Allemagne entre 2016 et 2025 et 470 milliards € pour l’Union européenne. D’où l’insistance nouvelle chez les Européens pour la mise en place de frontières extérieures efficaces, seule manière de sauvegarder la liberté de mobilité intérieure.

La mondialisation par le bas se traduit en effet par une mobilité accrue des humains. Il en résulte que les frontières deviennent de plus en plus des lieux de passage, et souvent, en période de crise, de refuge. Dix-sept millions de visas Schengen sont délivrés chaque année pour des ressortissants de pays tiers.
L’accord (1985) et la convention d’application (1990) de Schengen ont édifié un espace unique de circulation pour les ressortissants des 26 Etats signataires, soit plus de 400 millions d’habitants sur 4,3 millions de km2. Les flux légaux d’origine externe concernent à leur tour plus de 400 millions de personnes (et 1 700 points d’entrée). Enfin, 1,7 million de travailleurs frontaliers dans l’Union européenne franchissent une frontière quotidiennement.

« Les conséquences économiques d’un abandon des accords de Schengen », La Note d’Analyse, n°39, France Stratégie, février 2016.
http://www.strategie.gouv.fr/publications/consequences-economiques-dun-abandon-accords-de-schengen
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3780
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Éloge de la frontière   Dim 02 Sep 2018, 02:24

La notion de frontière : l'exemple franco-espagnol (histoire, géographie, économie)
Note : le tracé exact de la frontière franco-espagnole date non de 1659 (Traité des Pyrénées) mais de 1866.
Citation :
(..) les souverains Napoléon III et Isabelle II parviennent à s’entendre sur une frontière qui tient compte « des vœux et des besoins des populations frontalières ». Si l’acte final est signé le 26 mai 1866, il fait suite à trois traités préalables paraphés à Bayonne le 2 décembre 1856 pour la section occidentale — de l’embouchure de la Bidassoa jusqu’au point où confinent le département des Basses-Pyrénées, l'Aragon et la Navarre —, le 14 avril 1862 pour la portion centrale s’achevant au « val d’Andorre », et le 26 mai 1866 pour la partie orientale, d’Andorre à la mer Méditerranée.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Frontière_entre_l'Espagne_et_la_France
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Éloge de la frontière   Dim 02 Sep 2018, 04:28

Il suffirait de faire garder comme c'était prévu les frontières de schengen... en souhaitant qu'une illuminée ou un inconséquent ne flanque pas par terre le dispositif.

Il est vrai qu'entre la réglementation des chiottes et la continuation ou l'abandon des heures d'été et d'hiver (décisions majeures avec le calibrage des tomates) on n'a pas le temps de s'occuper de ceux qui entrent en force sur le territoire et de temps en temps font un peu de désordre... et puis les morts et les éclopés ça ne vaut pas la peine de chiffre leur cout c'est du profit et perte comme dans tout commerce qui se respecte.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Éloge de la frontière   

Revenir en haut Aller en bas
 
Éloge de la frontière
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sans Liberté de flatter il n ya point d éloge flateur...
» La frontière Rouyn-Noranda
» Recherche remplaçant(e) dans l'Aisne, proche frontière belge
» La bataille des frontières avec le 3eRPC 1958
» QU'EST CE QUE LE TAUX NON LOGE ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: