Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 L’impôt des Français finit en Afrique : Macron envoie 1 milliard d’euros de dons supplémentaires

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: L’impôt des Français finit en Afrique : Macron envoie 1 milliard d’euros de dons supplémentaires   Dim 09 Sep 2018, 06:45

L’impôt des Français finit en Afrique : Macron envoie 1 milliard d’euros de dons supplémentaires
PUBLIÉ PAR FTOUH SOUHAIL LE 7 SEPTEMBRE 2018

Les contribuables français peuvent désespérer d’Emmanuel Macron. Paris renforce ses dons pour l’Afrique avec un don de 1 milliard d’euros supplémentaires pour 2019. Le Quai d’Orsay annonce de sa part que les aides étrangères quadrupleront.
En effet, l’Agence française de développement (AFD) annonce un milliard d’euros de dons supplémentaires pour les pays africains. Outre cette enveloppe de dons, l’AFD gère déjà 11 milliards d’euros de projets développements pour renforcer le prestige de la France en Afrique.

L’AFD, bras financier de la diplomatie française, vient même de se doter d’un nouvel outil, un Fonds d’investissement commun avec la Caisse des Dépôts.

Selon la logique de Rémy Rioux, directeur général de l’AFD, la France veut se mesurer à la donne chinoise.

« On a, à dire vrai, une question chinoise, les Chinois sont nombreux Afrique. Le président l’a dit dernièrement. Quand les projets répondent aux critères, on les finance. On ne va pas, en plus, pénaliser les populations de tel ou tel pays. C’est sur les projets, sous réserve que la gouvernance des projets soit une gouvernance qui corresponde à nos propres engagements et à nos propres valeurs, la gouvernance des projets. »

La France qui veut séduire les Africains a déjà créé un fonds d’investissement qui s’appelle le fond Stoa qui est doté de 600 millions d’euros pour générer des financements de projets en Afrique.

En 2017, Rémy Rioux, Directeur général de l’AFD, et Pierre-René Lemas, Directeur général de la Caisse des Dépôts, ont annoncé à l’occasion de leur premier déplacement commun en Afrique de l’Ouest, la création d’un véhicule commun d’investissement dans les infrastructures doté de 600 millions d’euros de fonds propres.

L’objectif est de soutenir des projets d’infrastructures africains dans les secteurs de l’énergie, de l’eau et de l’assainissement, du traitement des déchets, ou encore de la santé et de l’éducation.

« En effet, ça, c’est l’instrument dont nous avions besoin pour revenir dans les grands deals d’infrastructures où les Chinois sont nombreux dans les pays du Sud », précise le directeur général de l’Agence française de développement.

Alors que l’AFD ambitionne d’atteindre un engagement de 12,7 milliards d’euros en 2020, l’Aide française au développement atteint déjà un nouveau record. 9,4 milliards d’euros ont été engagés l’année dernière pour 657 projets de développement à travers le monde.

Les financements de l’institution publique, qui visent les pays en développement, ont ciblé en priorité l’Afrique. Ces financements, en hausse depuis 2010, doivent représenter un montant global de 23 milliards d’engagements d’ici 2021, conformément au souhait du président Emmanuel Macron.

Un cinquième des engagements financiers de l’agence ont été consacrés à l’Asie, autant au continent sud-américain et 10% au Proche et Moyen-Orient. En Jordanie par exemple, c’est un projet d’assainissement et d’approvisionnement en eau qui a pu être financé dans les villes qui accueillent le plus de réfugiés des pays voisins comme la Syrie et l’Irak.

Selon le Quai d’Orsay la part des dons français quadruplera
Le ministre des Affaires étrangères Jean Yves Le Drian a rappelé, le lundi 3 septembre 2018, les priorités de la politique d’aide publique au développement de la France : hausse de l’aide publique au développement, multiplication par quatre des dons, ciblage de 18 pays africains et d’Haïti.

Au cours d’une conférence de presse donnée le 3 septembre au siège de l’Agence française de développement, Jean-Yves Le Drian, ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, a confirmé les priorités assignées à l’aide française par le chef de l’État Emmanuel Macron depuis le début de l’année 2018.

Ce seront 18 pays africains et Haïti qui bénéficieront d’abord du nouvel effort budgétaire en faveur de cette aide qui passera, au cours du quinquennat, de 0,38% du revenu national brut à 0,55% d’ici 2022, soit « six milliards d’euros supplémentaires », a-t-il déclaré.

Dès 2019, la part des dons dans cette aide quadruplera pour passer de 300 millions à 1,3 milliard d’euros et iront aux « pays pauvres et fragiles » annonce Le Drian.

500 millions d’euros pourront être alloués à l’éducation, la jeunesse, l’égalité homme-femme, la santé et la nutrition, a-t-il détaillé. Le traitement des crises et des fragilités bénéficiera d’environ 200 millions.

Jean-Yves Le Drian a précisé qu’il s’agira de «renforcer la part de l’aide bilatérale dans notre action afin de faire levier sur les décisions de nos partenaires». Conformément aux vœux du rapport Berville publié le 27 août, la politique d’évaluation de l’efficacité de l’aide sera renforcée.

Après lui, Rémy Rioux, directeur général de l’AFD, a qualifié de « gros défi » l’accélération de l’aide au développement française aux pays africains.

Favoriser les aides bilatérales, augmenter les dons, réserver une part importante des fonds au Sahel… La feuille de route du gouvernement français concernant l’aide publique au développement accorde plus de place à l’Afrique.

La mauvaise gouvernance et la corruption sont pourtant des fléaux qui persistent en Afrique. Déjà, 23 sur les 54 États que compte l’Afrique, soit 43% d’entre eux, se trouvent dans le quatrième niveau des pays à forte prévalence de corruption.

------------------

retraités à vos poches on finances les pays africains vous pouvez crever !

En même temps nous sommes dans l'incapacité d'obliger les pays africains à reprendre leurs ressortissants indésirables chez nous.

Visiblement nos tronches molles manquent d'imagination !



Revenir en haut Aller en bas
Basilics

avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 20/11/2015

MessageSujet: Re: L’impôt des Français finit en Afrique : Macron envoie 1 milliard d’euros de dons supplémentaires   Dim 09 Sep 2018, 10:43

Si l'on veut limiter les arrivées en France, aider au développement des pays d'origine (des migrants) se défend. Même Charles Pasqua l'a dit.

Après, tout dépend de l'utilisation des fonds mis à disposition.
Mais par ailleurs, rien n'empêche par exemple de demander aux pays en question une meilleure coopération dans le rapatriement des ressortissants non acceptés en France. L'efficacité peut aller de pair avec une certaine discrétion. A juger sur les résultats, pas sur les déclarations.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13586
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: L’impôt des Français finit en Afrique : Macron envoie 1 milliard d’euros de dons supplémentaires   Dim 09 Sep 2018, 11:37

tonton christobal a écrit:
---/---
500 millions d’euros pourront être alloués à l’éducation, la jeunesse, l’égalité homme-femme, la santé et la nutrition, a-t-il détaillé. Le traitement des crises et des fragilités bénéficiera d’environ 200 millions.

Jean-Yves Le Drian a précisé qu’il s’agira de «renforcer la part de l’aide bilatérale dans notre action afin de faire levier sur les décisions de nos partenaires».
---/---


Quid de l'aide à la contraception et au contrôle des naissances pour maintenir l'évolution démographique à un niveau soutenable ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: L’impôt des Français finit en Afrique : Macron envoie 1 milliard d’euros de dons supplémentaires   Dim 09 Sep 2018, 14:39

La question qui se pose étant de l'utilisation des fonds si généreusement distribués...

L'Afrique n'est pas sans ressources que fait elle de l'argent qui lui est versé voire même de celui qu'elle se procure par ses propres moyens.
Les Africains ne nous font pas de cadeaux en matière de commerce où passe leur argent ?

Comment comprendre par exemple qu'un pays comme l'Algérie soit misérable et dans l'incapacité de nourrir ses habitants ? où sont passées ses plantations ? ses cultures ?
Où passe l'argent du gaz et du pétrole ?

même question pour le Zaïre et quelques autres dont le sol rengorge de richesses...

la solution est d'exporter sa population en espérant que les mandats venant d'Europe feront vivre le village... on reconstitue le bled en France pour nourrir le bled du pays natal.

Les migrants dans certains quartiers ou certaines villes n'expliquent ils pas qu'ici c'est comme au bled : les mecs au bistrot les femmes à la maison et marlène découvre la vraie vie...
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 394
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: L’impôt des Français finit en Afrique : Macron envoie 1 milliard d’euros de dons supplémentaires   Mer 19 Sep 2018, 20:43

Revenir en haut Aller en bas
 
L’impôt des Français finit en Afrique : Macron envoie 1 milliard d’euros de dons supplémentaires
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les forces françaises en OPEX
» Les actualités de la Marine Française
» Shadow cabinet de François Bayrou
» Un soldat français de retour d'Afghanistan témoigne sur RTL
» Le nouveau livre de François Bayrou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: