Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Le gouvernement va supprimer 1 600 postes au ministère des Sports

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Le gouvernement va supprimer 1 600 postes au ministère des Sports   Dim 09 Sep 2018, 15:37

Le gouvernement va supprimer 1 600 postes au ministère des Sports
l’Opinion 07 septembre 2018 à 17h45

Le budget de l’administration est réduit de 30 millions d’euros et Matignon souhaite la réduction du nombre de conseillers techniques sportifs

L’équation budgétaire touche aussi le sport. Dans une lettre de cadrage envoyée le 26 juillet, le gouvernement a indiqué qu’il entendait supprimer 1 600 postes de fonctionnaires (équivalent temps plein) au ministère des Sports pour la période 2018-2022, note Le Monde. Pour le gouvernement, les réductions devraient viser « une transformation du mode de gestion des conseillers techniques sportifs (CTS) et [...] la réduction de leur nombre, ainsi qu’une rationalisation des services déconcentrés ».

La demande de Matignon semble donc particulièrement calibrée pour quasiment supprimer l’ensemble des conseillers techniques sportifs, forçant en fait le ministère à couper dans d’autres postes pour conserver sa politique. Payé par l’Etat, l’emploi de conseiller technique sportif a été créé à la fin des années 1950 et leur effectif est en moyenne supérieur à 1 600 agents. Ils sont répartis dans 79 fédérations sportives et « contribuent directement à la mise en œuvre de la politique sportive de l’État et sont garants de la cohérence entre les projets sportifs des fédérations et les orientations prioritaires du ministère », selon un article du Comité d’histoire des ministères chargés de la jeunesse et des sports.

Contexte dégradé. En plus de cette coupe, la lettre indique, dans le cadre de la loi de finances 2019, que le budget de l’administration sera fixé à 450 millions d’euros, soit une baisse de 30 millions. Globalement, la situation budgétaire française s’est dégradée. Le déficit public reste haut (2,7 % en 2017), la dette publique également (98,5 % fin 2017) alors que la croissance reste faible et que la population augmente. Lors de sa campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait fait la promesse de supprimer 50 000 postes de fonctionnaires.

Le ministère des Sports a récemment changé de ministre. Laura Flessel a annoncé mardi 4 septembre son départ du gouvernement. Elle a été remplacée par l’ancienne nageuse Roxana Maracineanu. Cette dernière devra présenter, avec Matignon, les « orientations », la « méthode » et le « calendrier » de ces suppressions « dans les prochaines semaines », selon Matignon.

---------------------------

et en même temps on va dépenser à fonds perdus du pognon pour organiser les JO de Paris...

Rien qu'avec les dépassements de budget traditionnels le ministère des sports était sauvés pendant quelques dizaines d'années.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le gouvernement va supprimer 1 600 postes au ministère des Sports   Dim 09 Sep 2018, 22:04

Suppressions de postes au ministère des Sports: Maracineanu parle d'une "annonce brutale", promet des "solutions" le ministère des Sports est prié de supprimer 1 600 postes d'ici 2022

AFP, publié le dimanche 09 septembre 2018 à 11h36

La nouvelle ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a promis dimanche de chercher d'autres solutions après la publication, qu'elle a jugée "très brutale", de la lettre de cadrage de Matignon qui demande de supprimer 1.600 postes dans son ministère.

"Je pense que cette annonce est vraiment très brutale et ce ne sont pas les bons mots qui ont été employés", a déclaré la ministre, en marge de la course "La Parisienne" qu'elle était venue soutenir pour sa première sortie publique. "Je suis en train de chercher des solutions", a-t-elle ajouté.

"Après c'est un objectif qui vient d'en haut, sans forcément connaître les spécificités vraiment précises du sport, et c'est à moi de les expliquer maintenant", a-t-elle ajouté, tout en rappelant qu'elle faisait partie "d'un gouvernement" dont elle devait suivre "les directives" et en évoquant "les problèmes de réduction de budget" du pays.

L'ancienne championne du monde de natation (1998) a indiqué qu'elle avait un rendez-vous avec le Premier ministre Edouard Philippe lundi pour "essayer de plaider notre cause et nous en sortir par le haut le mieux possible".

Elle doit aussi rencontrer le patron de l'association des directeurs techniques nationaux (DTN), Philippe Bana: "Je vais lui faire part des quelques réflexions qu'on a pour justement que ce mot suppression n'existe plus, que ce ne soit pas ça, ce qu'on veuille faire, mais autre chose".

Dans une lettre de cadrage, envoyée le 26 juillet à Laura Flessel et consultée par l'AFP, Matignon demande au ministère d'"appliquer un schéma d'emplois de moins 1600 ETP (équivalent temps plein) au cours de la période 2018-2022".

Matignon compte "sur une transformation du mode de gestion des conseillers techniques sportifs (CTS) et sur la réduction de leur nombre, ainsi que sur une rationalisation des services déconcentrés".

"Je pense que cet objectif n'a pas été clairement exprimé, (...) c'était uniquement un document de travail interne", a ajouté Roxana Maracineanu, concédant aussi: "Je ne mesure pas le (caractère) définitif de ce document".

---------------------

lorsque l'on connait le rôle d'un conseiller technique régional on commence à réfléchir sur les compétences des "preneurs de décisions"

Rassurons nous les fonctionnaires du ministères ne sont pas en danger et le "budget représentation" des plantes vertes officielles qui voyages aux frais de la princesse pour étaler leur suffisance et démontrer leur inutilité à travers le monde ne sera impacté.

Plusieurs centaines de personnes en Amérique du Sud vivant sur un grand pied pendant plusieurs jours pour entendre que Paris aurait les JO dont personne ne veut là pas de problème de fric ! rassurons nous la représentation du pays sera grandiose la consommation de champagne aussi !

Finalement Flessel s'en tire bien avec ses ennuis judiciaires


Dernière édition par tonton christobal le Lun 10 Sep 2018, 00:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3698
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Le gouvernement va supprimer 1 600 postes au ministère des Sports   Dim 09 Sep 2018, 22:57

Les dépenses JO 2024 sont certes le point faible de l'affichage réduction de dépenses au ministère des sports.
Ceci dit, 1600 "conseillers techniques" pour 79 fédérations sportives, cela fait en moyenne 20 par fédération sportive, un par ancienne région.
Sauf qu'il pourrait être intéressant de connaitre la répartition réelle par fédération sportive. Certaines fédérations riches (foot, rugby, tennis, ...) ne pourraient-elles pas prendre en charge leurs conseillers techniques ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le gouvernement va supprimer 1 600 postes au ministère des Sports   Dim 09 Sep 2018, 23:53

C'est vrai on pourrait augmenter le prix des licences et pomper les sportifs... (les fédérations vivent grace aux licences payées par les pratiquants) afin de financer les CTR, DTN... tous ces branleurs qui ne servent qu'à former les sportifs, détecter les bons éléments, les faire progresser... les assister lors des compétitions dont ils sont en partie les organisateurs en bref qui ne foutent rien ou presque.

Avec le fric économisé on pourra conserver tous les fonctionnaires du ministère et surtout continuer à balader les politicards et leurs cliques respectives à travers le monde pour faire les beaux lors des grandes compétitions.

En plus il faut non seulement les prendre en charge et mais aussi distribuer les billets aux familles et aux amis... donc on économise sur ceux qui font tourner l'affaire et les manants qui font du sport.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le gouvernement va supprimer 1 600 postes au ministère des Sports   Lun 10 Sep 2018, 00:58

ce genre d'économie me fait penser à macron qui fait une piscine de 30 000 euros à Brégançon pour éviter les frais de service de sécurité lorsqu'il se baigne en mer et qui avec maman va faire du scooter de mer...

Lorsqu'ils sont sur le scoot il y a deux sous marins pour détecter les espions russes, un hélico comme hulot pour éloigner les trump's boys qui pourraient prendre des photos et deux vedettes avec maitres nageurs à bord... en cas de noyade mais on fait des économies.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le gouvernement va supprimer 1 600 postes au ministère des Sports   Lun 10 Sep 2018, 05:31

Suppressions de postes : le ministère des Sports signe son "autodestruction"

Philippe Bana, directeur technique national du handball français, critique violemment la volonté du ministère des Sports de supprimer 1 600 postes d'ici 2022.

publié le 09/09/2018 | 11:34

"Vous imaginez assurer la sécurité des Français avec moitié moins de forces de l'ordre ? Ou l'éducation avec moitité moins de professeurs ?" Philippe Bana, directeur national technique de la Fédération française de handball depuis 18 ans mais également président de l'association des DTN, a exprimé dimanche sur franceinfo sa profonde colère face à l'annonce d'une suppression de 1 600 postes au sein du ministère des Sports d'ici 2022. Un rendez-vous avec la nouvelle ministre Roxana Maracineanu est prévu lundi matin. Cette dernière a évoqué dimanche une "annonce brutale", et promet des "solutions".

A moins de quatre ans des Jeux olympiques et paralympiques de Paris, Philippe Bana parle d'une décision "surréaliste", "pitoyable" et "incompréhensible", rappelant qu'il s'agirait tout simplement de supprimer... plus de la moitié des postes, avec des conséquences gravissimes sur "le boulot de formation, d'éducation et d'entraînement de haut niveau".

franceinfo : vous avez parlé, dans le journal L'Equipe, d'une "Saint-Barthélemy du sport", cette formule n'est-elle pas un peu excessive ?

C'est comme si vous disiez qu'on allait faire de la sécurité avec la moitié de policiers en moins, ou de l'éducation avec la moitié de profs en moins. Il y a là quelque chose de surréaliste. Pourquoi cette disparition au moment où l'on parle du sport-santé, au moment où l'on se dirige vers les Jeux olympiques ? Ces gens, c'est Franck Champigny qui entraîne Teddy Riner, c'est Didier Dinart [entraîneur de l'équipe de France de handball], c'est Olivier Krumbholz [entraîneur de l'équipe de France féminine], c'est tous les formateurs, ne serait-ce qu'au handball, tous ceux qui forment les 20 000 entraîneurs partout en France dans tous les petits clubs.

C'est un paradoxe de demander au plus petit des ministères, qui compte entre 3 000 et 4 000 agents, de faire le plus gros effort ?

C'est 0,13% du budget de l'Etat, la masse salariale des agents dont on parle, ça doit être 0,02% du budget global. Pourquoi on fait ça aux fédérations sportives qui se tapent tout le boulot de formation, d'éducation, d'entraînement de haut niveau, qui en gros font le boulot pour l'Etat ?

Très concrètement, pour la fédération française de handball, quel serait l'impact au quotidien de ces coupes budgétaires ?

Ce serait tout l'encadrement des équipes de France qui disparaîtrait, ce serait tous les formateurs qui s'occupent des gamins, qui vont les chercher, qui les éduquent dans les pôles espoir, cette usine à champion qui a fabriqué toutes ces médailles dans le hand français, ce serait ceux qui fabriquent le mini handball, le bébé handball, ceux qui pilotent les équipes techniques régionales, les formateurs de cadres, ceux qui enseignent, ceux qui éduquent.

Est-ce un signe que malgré les jeux de 2024 à Paris, l'exécutif s'intéresse finalement assez peu au sport ?

Quel est le signe envoyé aux fédérations sportives et aux Français ? Le sport, c'est un facteur de santé, un facteur d'éducation, un facteur de performance, c'est le rayonnement de la France, et on passe une guillotine là-dessus. Il y a quelque chose d'incompréhensible qui fait qu'on verra lundi matin la ministre des Sports, pour essayer de se battre, et qu'on verra ensuite les services du Premier ministre et de l'Elysée pour comprendre pourquoi ils font ça.

Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3698
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Le gouvernement va supprimer 1 600 postes au ministère des Sports   Lun 10 Sep 2018, 07:46

Les conseillers techniques sportifs (CTS)

Depuis les années soixante, le mouvement sportif bénéficie d’un appui technique spécifique à travers l’intervention de fonctionnaires ou d’agents publics rémunérés par l’Etat, au nombre de 1600 à ce jour, répartis dans 79 fédérations (dont les 38 fédérations olympiques et paralympiques 27 fédérations non olympiques reconnues de haut niveau et 13 fédérations multisports).

Ces agents, exerçant des missions de conseillers techniques sportifs (CTS), sont chargés de responsabilités diversifiées, liées, en particulier, au sport pour tous (progression de la pratique licenciée), au sport de haut niveau (détection des talents et perfectionnement de l’élite, sélection des équipes nationales), à la formation des cadres.

Ils contribuent directement à la mise en œuvre de la politique sportive de l’Etat et sont garants de la cohérence entre les projets sportifs des fédérations et les orientations prioritaires du ministère de la santé et des sports. Ils s’assurent de la bonne utilisation des crédits publics. Ils assurent auprès des fédérations sportives les missions de directeur technique national (DTN), de DTN adjoint (DTNA), d’entraîneur national (EN), de conseiller technique national (CTN) ou régional (CTR).

http://www.sports.gouv.fr/organisation/missions-organisation/cadres-techniques/


Le ministre chargé des sports établit, chaque année, un état du nombre d'agents rémunérés par l'Etat exerçant les missions de CTS et de leur répartition entre les différentes fédérations sportives.
C’est état est réalisé à partir d’une base de données, dont le présent jeu est une extraction. Il détaille également la part consacrée par chaque CTS à chaque grande action de la politique sportive de l’Etat.
https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/base-des-conseillers-techniques-sportifs/
Le jeu de données CTS_2016 a pour objet de suivre l’exercice des missions de chaque CTS tel que mentionné dans leur lettre de mission. Il est présenté par quotité (pourcentage) du temps de travail de chaque CTS et par type d’action.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le gouvernement va supprimer 1 600 postes au ministère des Sports   Lun 10 Sep 2018, 20:31

CE QUE COÛTE LA FONDATION DE FRANÇOIS HOLLANDE AUX CONTRIBUABLES
FONDATION LA FRANCE S'ENGAGE + SUIVRE
GREGORY RAYMOND   PUBLIÉ LE 22/09/2017 À 11H42   MIS À JOUR LE 22/09/2017 À 20H43

Ce que coûte la fondation de François Hollande aux contribuables
Elodie GREGOIRE/REA

Près d’une tiers du budget de “La France s’engage” provient de fonds publics.
Le ministère de la Jeunesse et des Sports est le principal pourvoyeur de la fondation de François Hollande.
Lancée en catimini sur la fin du quinquennat, la fondation “La France s’engage” monte en puissance depuis la rentrée avec l’arrivée de François Hollande à sa tête. L’ancien président concrétise ainsi une volonté ancienne et se range dans la lignée d’ex-chefs d’État à la tête de structures prêchant la bonne parole. Celle-ci a été reconnue d’utilité publique en mars dernier : c’est un détail important car c’est ce label qui lui permet de recevoir des subventions.

Avec un budget total de 30 millions d’euros sur les cinq prochaines années, “La France s’engage” bénéficie de 8,5 millions d’euros de fonds publics.
Selon les informations recueillies par Capital, la quasi-totalité (7,4 millions d’euros) est apportée par le ministère de la Jeunesse et des Sports, dont dépendait la fondation lorsque François Hollande était encore à l’Élysée.

Ces fonds sont un reliquat du programme "La France s'engage" mené par le gouvernement entre 2014 et début 2017. Le ministère des Affaires étrangères contribue également à hauteur de 100.000 euros par an pendant cinq ans.

“La France s’engage” fonctionne aussi grâce aux mécènes privés que sont Andros, Artemis (holding de la famille Pinault), BNP Paribas et Total. À eux quatre, ils fournissent 16,5 millions d’euros sur cinq ans. Enfin, la structure jouit d’initiatives dites de “mécénat de compétences” estimé à cinq millions d'euros. Des entreprises offrent ainsi ponctuellement du support humain pour participer à son développement. La Poste s’apprête par exemple à dédier cinq de ses salariés pour gérer la gestion de partenariat.

La fondation a pour objectif de promouvoir les initiatives innovantes privées qui sont jugées d’intérêt général. Elle ne se limite à un domaine précis, même si le secteur de l'économie sociale et solidaire est particulièrement favorisé. À la fin de l’année, dix lauréats seront primés et recevront une somme comprise entre 50.000 et 300.000 euros pour mener à bien leur projet. Ils bénéficieront d’un accompagnement adapté à leurs besoins et du label de la fondation.

----------------------


On comprend mieux qu'il soit impossible de conserver un encadrement sportif de qualité.

Je ne suis pas persuadé que l'on résolve le problème en recopiant les définitions des missions dévolues aux différents spécialistes chargés d'encadrer les sportifs...

Mais que ne ferait on pas pour noyer le poisson !

IL faut choisir : c'est fait on sponsorise le jouet de flanbi et les sportifs iront se faire voir...


Dernière édition par tonton christobal le Lun 10 Sep 2018, 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le gouvernement va supprimer 1 600 postes au ministère des Sports   Lun 10 Sep 2018, 20:36

Qui finance la fondation de François Hollande ?

Suppressions de postes au ministère des Sports : "Une saignée complètement inacceptable"

Orange avec AFP, publié le vendredi 22 septembre 2017 à 17h12

Près de quatre mois après avoir quitté l'Élysée, François Hollande a officiellement pris le 5 septembre dernier la présidence de la fondation "La France s'engage".

Elle prolonge le programme du même nom initié en 2014 par l'ancien chef de l'État et porté par l'ex-ministre socialiste de la Ville de la Jeunesse et des Sports Patrick Kanner et a pour objectif d'identifier et soutenir des initiatives socialement innovantes.

En janvier dernier, plus de 3.600 candidatures avaient été reçues et 146 projets labellisés.

Jusqu'ici dirigée par Martin Hirsch, la fondation hébergée à la Station F, à Paris, a été reconnue d'utilité publique en mars 2017. Un label qui lui permet de recevoir des subventions.

8,5 MILLIONS D'EUROS DES FONDS PUBLICS

"La France s'engage" est dotée d'un budget de 30 millions d'euros, dont 16,5 millions d'euros proviennent de mécènes privés que sont BNP, Total, Andros et Artemis et 8,5 millions d'euros de fonds publics.

Le 11 mai dernier, lors de la visite médiatisée de ses futurs locaux, François Hollande appelait par ailleurs son "successeur", Emmanuel Macron, à "appuyer cette initiative, y compris par des crédits publics".



Selon Capital, le ministère de la Jeunesse et des Sports, dont la fondation dépendait lors de son lancement, en apporterait la quasi-totalité (7,4 millions d'euros). Le ministère des Affaires étrangères y contribue également à hauteur de 100.000 euros par an pendant quatre ans, et le gouvernement doit encore valider un apport de 700.000 euros de fonds publics supplémentaires, selon la fondation.



La fondation profite également d'initiatives dites de "mécénat de compétences", rapporte le magazine spécialisé. Ce qui signifie que des entreprises offrent ponctuellement du support humain pour aider au développement, à l'instar de La Poste qui devrait détacher cinq salariés pour la gestion de partenariat.

UNE PÉTITION CONTRE LE FINANCEMENT PUBLIC

Le financement public de "La France s'engage" ne plaît pas à tout le monde. Au lendemain de la prise de fonction de François Hollande en tant que président du conseil d'administration de la fondation, l'association Contribuables associés a lancé une pétition contre ce financement qui représente "l'impôt sur le revenu de plus de 3.600 familles".

L'association refuse ainsi que "les impôts payent (la) reconversion" de l'ancien président.


--------------------

Il est évident qu'avec de telles ponctions pour occuper la retraite de flanbi on soit un peu juste pour financer le sport...

et macron continue à banquer avec notre fric comme d'habitude... c'est la nouvelle politique !
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4193
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Le gouvernement va supprimer 1 600 postes au ministère des Sports   Lun 10 Sep 2018, 21:12

Il fut un temps où dans les écoles primaires notamment à Fontenay (ex département de la Seine) on trouvait des professeurs d'éducation physique fonctionnaires d'État.
On a supprimé ces postes ainsi ceux de l'enseignement musical.
Et pendant des dizaines d'années le sport de haut niveau a été inexistant.
Puis on a construit des piscines et des patinoires.
A l'heure actuelle on constate qu'une grande partie des Français ne savent pas nager. Manque de sérieux dans l'enseignement ?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le gouvernement va supprimer 1 600 postes au ministère des Sports   Lun 10 Sep 2018, 21:29

on apprend plus à nager on est éduqué à se déplacer dans un environnement liquide... en milieu je ne sais plus trop quoi. Confiné peut être... les le "finé" je ne sais pas pour le "c.n" j'ai une idée.

le temps "qu'on cause" on n'est pas à la baille !

Peut être aussi a t on donné le fric à flanbi pour sa fondation d'intérêt public (l'aspirateur à subventions)

Les présidents ricains ont des fondations, des bibliothèques... mais ce n'est pas financé par le fric de l'état.
On se demande d'ailleurs comment il se fait qu'aux US il se trouve que l'on rencontre quelques musées sans avoir de ministère de la culture et surtout pas de ministre...
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 773
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Le gouvernement va supprimer 1 600 postes au ministère des Sports   Mar 11 Sep 2018, 19:13

C'est toujours pareil, faut faire des économies, mais quand on passe a l'acte, tout le monde recul.

Je ne savais pas que le nombre de fonctionnaires était lié au nombre de médailles aux JO?

Avant de pleurer sur les fédérations, êtes vous aller voir leurs comptes? leurs réserves financieres? leurs situations financières?

Est ce que dépenser plus d'argent public est un gage de succès?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le gouvernement va supprimer 1 600 postes au ministère des Sports   Mar 11 Sep 2018, 19:21

Ce que je sais c'est à quoi sert à conseiller technique régional... et le supprimer ne sera pas sans conséquence y compris sur les résultats du haut niveau...

Maintenant si on préfère donner l'argent à flanbi pourquoi pas... c'est un choix politique qui se défend .
Revenir en haut Aller en bas
 
Le gouvernement va supprimer 1 600 postes au ministère des Sports
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nego csq visit gouvernement a ma... (rde)
» La neige revient, le gouvernement prévient
» Italie: Chute du gouvernement Prodi...
» Dictionnaire des métiers : comment supprimer définitivement un métier ?+bonus ;-)
» gouvernement versus r.s.g.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: