Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le clash du Brexit n'aura pas lieu

Aller en bas 
AuteurMessage
Salamandre

avatar

Messages : 3873
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Mar 25 Sep 2018, 15:57

Comme a dit Michel Barnier, les Britanniques veulent la solution norvégienne avec les contraintes canadiennes, ils veulent faire leur marché dans l’union mais se dispenser des disciplines qui vont avec, bref ils veulent faire leur choix dans le catalogue des libertés et des règlements qui organisent le marché unique et l’union douanière. Au détriment des 27.
Il n’y aura donc pas d’adoption d’une solution existante, ni solution norvégienne car trop intégrationniste aux yeux des brexiters durs, ni solution canadienne car il y a un acquis que le Royaume-Uni ne veut pas perdre.

Un pari :
Le Brexit aura lieu formellement à la date prévue. On se contentera d’une déclaration de principes suffisamment vague pour ne mobiliser personne. Car l’accord final est hors de portée dans les délais. On va vers un « accord » qui renverra à plus tard la solution des problèmes qui fâchent : il n’y aura ni accord sur le plan (Chequers) de T. May, ni plan B, ni sortie sans accord.
On s’oriente ensuite vers le scénario d’une transition sans fin, d’abord avec l’accord sur la transition de 18 mois, renouvelable autant que nécessaire.
La Turquie négocie son entrée depuis les années 60, le Royaume-Uni négociera sa sortie jusqu’à …. une date indéfinie.  

Inspiré de :
https://www.telos-eu.com/fr/brexit-sauver-les-britanniques-deux-memes.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Mar 25 Sep 2018, 20:19

Conclusion : la grande Europe est incapable d'imposer sa volonté au petit peuple anglais...

Démonstration publique de l'impuissance de l'usine à gaz.
On allait voire ce que l'on allait voire et au bout du compte... rien !

En même temps "merci macron" on va sanctionner les petits peuples qui entendent ne pas se laisser imposer des lois et des règles contraires aux décisions de leurs électeurs.

Nb : grands succès, tout le monde a des phares jaunes, mais on ne circule toujours pas tous du même coté de la route en revanche on fait nos besoins dans des toilettes réglementaires label eu !

La comission démontre son haut niveau de compétence avérée : les tinettes !
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3873
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Mar 25 Sep 2018, 23:44

tonton christobal a écrit:
Conclusion : la grande Europe est incapable d'imposer sa volonté au petit peuple anglais...

Démonstration publique de l'impuissance de l'usine à gaz.
On allait voire ce que l'on allait voire et au bout du compte... rien !

La grande Europe est capable de s'opposer à la volonté du Royaume Uni, pas de lui imposer la sienne. Car la règle du jeu, selon l'UE : c'est aux anglais de proposer un plan pour après la sortie. Puisqu'ils veulent sortir.
T. May a négocié laborieusement... entre factions du parti conservateur anglais, et proposé le plan Chequers. Dont l'UE ne veut pas.
A ce stade, seraient actés la date du départ, le montant du chèque de départ, et les droits des expatriés actuels respectifs.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Mer 26 Sep 2018, 00:06

Depuis que je fréquente ce forum j'ai vu nombre de gens se planter dans les grandes largeurs...
Les visionnaires qui évoquaient la police européenne, les hot spots, les migrants intellos, docteurs, avocats, industriels qui allaient nous renforcer...
On en reparle ?

Je dispose encore de quelques cas du même calibre dans la musette...

Bercez vous de l'info nationale vous vous planterez à coup sur.

Avec les britons il faut être prudent... s'ils peuvent se déchirer ils savent se réunir pour se battre et s'ils se battent il le font bien et tiennent la distance.

Pour le chèque de départ l'ue va s'assoir dessus... on déclarera ensuite la guerre aux Anglais sans doute.

Si l'ue était une organisation sérieuse elle foutrait les Anglais dehors... mais comment faire voler les airbus européens sans moteurs anglais... taxons RR et boing va se faire des coucougnettes en platine...

Pour ce qui concerne la France macron n'a pas encore pris conscience que c'est avec les Anglais que pour une fois notre balance commerciale est bénéficiaire.

Il est vrai que lorsque l'on se prend un benalla comme factotum de confiance on démontre sa profonde vista. Il se fache avec ses meilleurs alliés et se ridiculise avec les patrons des grandes puissances.
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 516
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Mer 26 Sep 2018, 04:43

Salamandre a écrit:


La grande Europe est capable de s'opposer à la volonté du Royaume Uni

Haaaaa La Grande Europe, tout un programme qui ne date pas d'aujourd'hui.
https://www.youtube.com/watch?v=-yzDqxgd3cE
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 849
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Mer 26 Sep 2018, 07:34

Pour l'instant elle s'oppose et c est les Brits qui pleurent à la porte
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Mer 26 Sep 2018, 11:05

En êtes vous certain ?

L'Europe va commencer par s'assoir sur quelques milliards d'euros et sur la contribution anglaise qui n'est pas moindre.

In fine je suis loin d'être certain et je ne suis pas le seul à penser ainsi que lorsque l'on fera les comptes nous aurons des surprises.

Rien que sur le plan militaire qui remplacera les Anglais ? Pas les teutons qui ne sortent pas de chez eux en unité combattante.
Qui remplacera les Anglais en qualité de puissance atomique militaire européenne ?

La derniére pour la route qui va informatiser les services français puisque nous en sommes à compter sur les Anglais pour le faire.
Soit dit en passant il est inquiétant d'en être au point de déliquescence actuel pour confier ce genre de travail a des étrangers...
Itou pour les armes individuelles De la police, de la gendarmerie, des douanes et de l'armée... nous n'avons même plus de cartoucherie.
La police tire des 9mm teutonnes...

Et on a l'outrecuidance de la ramener en permanence... sortez de chez vous bon sang !
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 849
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Mer 26 Sep 2018, 17:31

Quand on voit Mde May se démener pour un Brexit qui ne soit pas trop dur, on voit bien que nos amis britaniques craignent une sortie pure et simple de l UE
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4251
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Mer 26 Sep 2018, 18:18

https://europa.eu/european-union/about-eu/countries/member.../unitedkingdom_fr a écrit:
Relations financières entre l'UE et le Royaume-Uni en 2016: Total des dépenses de l'UE au Royaume-Uni: 7,052 milliards d'euros. Total des dépenses de l'UE en % du revenu national brut (RNB) du Royaume-Uni: 0,30 % Contribution totale du Royaume-Uni au budget de l'UE: 12,760 milliards d'euros.

Autrement dit l' UE ne perd que 5 milliards.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3873
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Mer 26 Sep 2018, 19:31

"La police française tire des 9mm teutonnes"... donc les perdants du Brexit sont les français et les gagnants les anglais. Limpide !

Plus sérieusement, le commerce continuera. Le déficit du commerce extérieur de la France est inquiétant, avec ou sans Brexit. Avec, raison de plus pour ne pas donner un avantage comparatif abusif à UK par des conditions de sortie inconsidérées.


Dernière édition par Salamandre le Mer 26 Sep 2018, 21:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 516
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Mer 26 Sep 2018, 20:01

mamiea a écrit:


Autrement dit l' UE ne perd que 5 milliards.

C'est pas très clair sur le montant de la contribution net de la GB à l'UE.

Au début on trouve des chiffres officiel UE avec une contribution NET de 4,5 milliard de la GB.

Puis avec la date du Brexit qui se rapproche les chiffres changent.
Quelques exemples:

Le grand titre Le Monde du 28 Novembre 2017 indique : « Brexit, migrants, défense : pourquoi l’Europe doit faire de lourdes économies ».
Et en plus petits caractères, on découvre que « le Brexit laissera un trou de 10 milliards d’euros par an » dans le budget de l'UE.
Sans crier gare, le journal « Le Monde » rend ainsi publique une information de toute première importance. Il avoue implicitement que, contrairement à la propagande qu’il a propagée depuis des mois à l’unisson des grands médias français, la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne ne va pas coûter une fortune aux Britanniques mais… à l’Union européenne elle-même !

BUDAPEST (Reuters le 2 Février 2018) - Huit pays de l'est de l'Union européenne ont accepté vendredi le principe d'une augmentation de la contribution des Etats membres au prochain budget à long terme de l'UE pour compenser le départ du Royaume-Uni.
Les représentants de ces huit pays - Bulgarie, Croatie, Hongrie, Pologne, République tchèque, Roumanie, Slovaquie et Slovénie - étaient réunis à Budapest avec le commissaire européen au Budget, Günther Oettinger, pour discuter des questions budgétaires.
Ce dernier avait indiqué le mois dernier que la contribution des Etats membres au prochain budget de l'UE devrait passer d'environ 1% de leur revenu national brut (RNB, valeur proche du PIB-NDLR) à un peu plus de 1,1%.
La sortie du Royaume-Uni de l'EU en mars 2019 privera Bruxelles de 12 milliards d'euros environ sur un budget annuel de 140 milliards d'euros.
Face à ce manque à gagner prévisionnel, les pays contributeurs net, à l'ouest, ont fait savoir qu'ils n'entendaient pas compenser le manque lié au Brexit, tandis que les anciens Etats communistes d'Europe de l'Est, qui sont pour la plupart receveurs nets des fonds européens, ont expliqué qu'ils entendaient continuer à profiter du système.
Ces derniers ont donc accepté que le pourcentage du RNB, qui sert de base à la contribution de chaque Etat membre, soit porté de 1% à 1,1%. "Les huit pays ont accepté l'augmentation du paiement proportionnel au RNB, ce qui est le succès majeur de la journée", a déclaré Janos Lazar, le ministre hongrois de la Chancellerie lors d'une conférence de presse.
Günther Oettinger a réaffirmé qu'une fois le Royaume-Uni sorti de l'UE, certaines coupes budgétaires seraient nécessaires et a remercié les huit Etats de l'Est. "Je suis extrêmement reconnaissant aux huit Etat membres d'avoir accepté de contribuer un peu plus", a-t-il dit lors de la conférence de presse.

Petit calcul avec les derniers chiffres:
La France représente 17 % du budget de l'UE  (140*0,17=24 milliards)
La GB 12 milliards de contribution net
Donc la France devra verser en plus 17 % de 12 milliards soit 2 milliards
La France verra donc sa part augmentée de 2 milliard
En France il y a 16 millions de foyers fiscaux imposables.
2 Milliard / 16 millions= 125 € par foyers fiscal à payer en plus par an, suite au Brexit
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4251
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Mer 26 Sep 2018, 20:19

@coufsur

Comme beaucoup vous ne comptez que le montant versé par chaque membre, vous oubliez simplement d' y soustraire les sommes données par l' UE à chacun de ses membres.
Ce montant s' élevait à 7,052 milliards d'euros en 2016, une fois sortie la Grande Bretagne ne les touchera plus donc ce montant doit venir en déduction et rend vos calculs caduque.
C' est de la comptabilité de base.
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 516
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Mer 26 Sep 2018, 20:34

mamiea a écrit:
@coufsur

Comme beaucoup vous ne comptez que le montant versé par chaque membre, vous oubliez simplement d' y soustraire les sommes données par l' UE à chacun de ses membres.
Ce montant s' élevait à 7,052 milliards d'euros en 2016, une fois sortie la Grande Bretagne ne les touchera plus donc ce montant doit venir en déduction et rend vos calculs caduque.
C' est de la comptabilité de base.

Je parle de contributeurs net, c-a-d, sommes versées au budget de l'UE  moins les sommes reçues en retour de l'UE.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Mer 26 Sep 2018, 22:19

Salamandre a écrit:
"La police française tire des 9mm teutonnes"... donc les perdants du Brexit sont les français et les gagnants les anglais. Limpide !

Plus sérieusement, le commerce continuera. Le déficit du commerce extérieur de la France est inquiétant, avec ou sans Brexit. Avec, raison de plus pour ne pas donner un avantage comparatif abusif à UK par des conditions de sortie inconsidérées.

La question que je pose et elle est sérieuse est : pouvons nous revendiquer le statut de grand pays leader avec nos carences actuelles ?

Nous avons un président hors sol et qui en plus le montre...

On tire des cartouches teutonnes dans des pistolets suisses, de pistolets mitrailleurs italiens et un fusil allemand... la carabine des crs  est ricaine... et on la ramène.

France mère des arts, des armes et des lois... il a oublié ses classiques le gomeux !
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 849
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Jeu 27 Sep 2018, 07:28

On construit aussi des Airbus, on a aussi un programme Erasmus.

Quand je voyage chez mes clients européens (de la zone Euro) je n'ai pas a faire de change, les produits et prestations que nous achetons et vendons sont factutés en Euro (on a fermé notre compte en DM, en pesete etc), plus d'attente en douane.
Les passages de frontières sont devenus inexistants;

En juin dernier, je suis allé en Suède. Les prestations payées en couronnes suédoises (super pratique le taux de change et les 2 monaies), j'ai payé mon hotel en couronnes mais certains commerces a Stockolm admettent de se faire payer en Euro pour faciliter leur business (comme quoi l'Euro fait des jaloux).

La banque centrale suédoise n'ayant pas la surface financière de la BCE, les taux d’intérêts sont de 3 à 5% pour les entreprises (de 0,5 a 2% en zone Euro) et cela freine leur développement.

Mais a part cela, l'Europe et la zone Euro c'est nul (nous dise certains).
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Jeu 27 Sep 2018, 10:47

Si pour avoir la chance d'aller acheter des clopes à meilleur prix chez les Belges sans montrer ma cni à la frontiére et sans payer la douane, je dois accepter que l'on laisse pénétrer des tueurs en France , je crains que la logique soit bousculée surtout lorsque cet argument est utilisé pour conforter nos tronches molles européennes dans leur nullite.

On devrait pouvoir faire moins mal avec un peu de réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 849
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Jeu 27 Sep 2018, 19:51

Ca s’appelle jeter le bébé avec l'eau du bain.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3873
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Jeu 27 Sep 2018, 20:27

tonton christobal a écrit:
Si pour avoir la chance d'aller acheter des clopes à meilleur prix chez les Belges sans montrer ma cni à la frontiére et sans payer la douane, je dois accepter que l'on laisse pénétrer des tueurs en France , je crains que la logique soit bousculée surtout lorsque cet argument est utilisé pour conforter nos tronches molles européennes dans leur nullite.

Étant donné le nombre de tueurs qui se baladent en France sans même passer la frontière nationale, combien de poste-frontières régionales, départementales, communales (et de quartier, important les frontières de quartier !) faut-il mettre en place pour obtenir la sécurité absolue ?
En attendant l'immobilité la sécurité généralisée, on peut déjà améliorer les coopérations entre services de police et de renseignement. Il parait même que ça fait partie de la construction de l'Europe. Peut mieux faire ? Surement. Dans la coopération entre services français aussi, ce qui n'est pas une raison avancée pour défaire la France.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Jeu 27 Sep 2018, 23:18

Mon intervention n'est pas plus stupide que de payer des fortunes pendant des années à des gugusses qui pondent un rapport international sur la dimention des tinettes...

Pour le reste si en matiere de sécurité si vous pensez que tout va pour le mieux et surtout que l'on ne peut rien faire d'autre, ce qui est votre droit, vous me permettrez de ne pas partager votre avis... je dois être le seul ... dommage.

Au lieu de défaire on peut éviter de persévérer dans l'erreur. Pour celà il ne faut pas laisser en place ceux qui nous flanquent régulièrement dans la panade.

Poursuivre avec les mêmes gens la même politique donne toujours les mêmes résultats.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3873
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Mer 14 Nov 2018, 05:52

Un projet d'accord (de plus de 500 pages) conclu entre les négociateurs UK et UE. De source anglaise.
Il lui faudra être validé par le british government demain et ratifié par le Parlement UK d'ici la fin de l'année.
Prudence extrême des officiels UE, pour énerver le moins possible.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3873
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Ven 16 Nov 2018, 06:46

Brexit is a mess (désordre, confusion, pagaille).

La question de la frontière entre Irlande du Sud et du Nord reste inextricable (rétablir une frontière ruinerait l'accord de paix, déplacer la frontière UE/UK en mer d'Irlande désunirait le Royaume-Uni) et trois ans d'intenses négociations n'ont pu aboutir qu'à un accord selon lequel : la Grande Bretagne sort de l'UE le 29 mars 2019 tout en restant liée (mais sans droit de vote) jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée pour l'Irlande du Nord...

C'est ce qu'on peut appeler un contrat à (longue) durée indéterminée. Les Brexiters sont furieux. Les pro-UE aussi. Les travaillistes veulent des élections.
Bref, l'accord est très mal parti. Reste la sortie sans accord (no deal) fin mars.
Ou, ne rions pas, le no Brexit ! Après nouveau référendum, avant ou après le 29 mars 2019 (date de sortie) ? Mais avec, ou sans toutes les conditions spéciales qu'avaient obtenu les british depuis l'intérieur ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Ven 16 Nov 2018, 06:51

Au bout du compte les britons auront ce qu'ils veulent à savoir un espace économique sans les contraintes des illuminés et incompétents technocrates européens.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4251
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Ven 16 Nov 2018, 19:44

On voit surtout l' incompétence et l' impréparation pour ne pas dire l' amateurisme des brexisteurs britanniques. D 'ailleurs l' assourdissant silence des Johnson et compagnie en dit long sur le sujet.
Si pas d' accord les frontières retourneront à Douvres et les migrants ne seront plus retenus à Calais (donc fin du problème pour nous) la frontière sera rétablie entre les deux Irlande d' où risque de retour du conflit Irlando-irlandais (quel progrès) et retour des droit de douanes (et des contrôles) entre la grande Bretagne et l' Europe (ce qui va simplifier et fluidifier le commerce).

Pour l' Europe cela peut être un avantage en ayant un partenaire peu partageur en moins.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Ven 16 Nov 2018, 21:07

les migrants s'ils arrivent à prendre un bateau ou un avion sans papier ni visa seront renvoyés illico par les Anglais... avec à la clé une solide amende pour les transporteurs sachant que le pays de départ à l'obligation de s'assurer que le voyageur est en règle avec le pays de destination... les "pafistes" vont avoir du pain sur la planche.
Les passeurs auront encore de beaux jours devant eux...

Pour moi le seul problème ce sont les soldes chez Burberry et encore j'ai des stocks.

En matière de compétence je ne sais pas si les britons doivent être jaloux des fonctionnaires de l'Europe, on a le droit de rêver.
Bientôt nos nuisibles vont gérer avec maestria les élections européennes domaine où ils brillent et les conséquences qui vont en découler là ils démontrent leurs grandes qualités...
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4251
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Ven 16 Nov 2018, 22:05

tonton christobal a écrit:
les migrants s'ils arrivent à prendre un bateau ou un avion sans papier ni visa seront renvoyés illico par les Anglais... avec à la clé une solide amende pour les transporteurs sachant que le pays de départ à l'obligation de s'assurer que le voyageur est en règle avec le pays de destination... les "pafistes" vont avoir du pain sur la planche.
Les passeurs auront encore de beaux jours devant eux...

Pour moi le seul problème ce sont les soldes chez Burberry et encore j'ai des stocks.

En matière de compétence je ne sais pas si les britons doivent être jaloux des fonctionnaires de l'Europe, on a le droit de rêver.
Bientôt nos nuisibles vont gérer avec maestria les élections européennes domaine où ils brillent et les conséquences qui vont en découler là ils démontrent leurs grandes qualités...


C' était avant le Brexit, après toutes les cartes sont rebattues, va falloir revoir les postes frontières, les règles et les gabelous.

Pour les soldes avec ou sans visa d' entrée en Grande Bretagne ?, avec ou sans taxes douanière ? avec ou sans contrôle de douane arrivé en France ?
Pour l' instant ceux qui ont les deux pieds dans la bouse ce ne sont pas les européens mais bien les grand bretons qui se dirigent tout droit vers une nouvelle crise de régime et dont les principaux auteur font profil bas et même qui se cachent.
Le bordel n' est pas à Bruxelles mais bien à Londres.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Ven 16 Nov 2018, 22:32

On va faire bref sinon je vais encore perdre mon temps.

Il faut connaitre la législation pour savoir ce qui va se passer.
On ne laisse pas partir de France un voyageur qui ne serait pas en règle avec le pays d'arrivée.
Que le gugusse se rende à Londres où à New York où à Moscou si le client n'a pas les documents qui vont bien dès qu'il débarque  le poste de contrôle le retourne à l'envoyeur.
Si les services sont de mauvaise humeur ils infligent une  amende au transporteur... et oui...

Rapidement si les flicards du pays de départ sont laxistes, ce seront les employés du transporteur qui ne prendront  pas le voyageur en charge. Leur employeur va les "sensibiliser"

Fin d'explication... l'avenir des passeurs est assuré et nous aurons toujours des migrants en France... à Calais ou dans les environs.

On pourrait aussi penser que si on n'avait pas reçu ici ou là avec des pétales de rose sur les quais les migrants.... aux frontiéres de l'Europe (merci angie, merci juncker) nous n'aurions pas de migrants en France attendant de passer en Angleterre.

Je vois que l'on s'inquiete ou on se réjouit du bordel potentiel à Londres... je suis plus inquiet et plus concerné par notre bordel national... selon les gens bien informés chez nous en particulier et en Europe tout va bien.

Je suis donc rassuré !
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3873
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Sam 17 Nov 2018, 04:00

Un autre front pour May
UK Supreme Court est saisie par le gouvernement de la question : peut-on renoncer/inverser le Brexit... (pour éviter que la question aille à la Cour UE)
https://www.theguardian.com/politics/2018/nov/16/uks-top-court-to-consider-government-appeal-in-brexit-reversal-case

à ceux (les nonistes de gauche, ou T. May) qui disent qu'organiser un second référendum est un déni de démocratie : l'élection présidentielle de 2007 (par exemple) a bien été contredite par celle de 2012, l'élection de 2012 par celle de 2017, et ainsi de suite. C'est même fréquent qu'un résultat d'élection soit provisoire. Pourquoi donc un résultat de référendum serait-il lui figé pour l'éternité ?
Et même, rappel : 1969, le Peuple Français rejette par référendum la régionalisation proposée par Ch. de Gaulle. 1982, le Parlement vote la régionalisation. Il en dit quoi, Mélenchon ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Sam 17 Nov 2018, 04:39

Petit probléme pour entrer et sortir de l'Europe il faut le vouloir certes mais aussi que les autres pays soient d'accord...

Ce qui ne dépend pas de la seule volonté d'un pays.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4251
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Sam 17 Nov 2018, 06:00

@tonton christobal
Il ne s' agit plus des migrants mais de tous les habitants européens qui pouvaient se rendre en Grande Bretagne sans aucun soucis avec leur seule pièce d' identité, faire les soldes ou tout autre achat.
Bonne nouvelle les duty-free seront de retour.
Pour l' instant la Grande Bretagne n' est pas encore sortie de l' Europe elle peu toujours sortie de l' Europe elle peu toujours arrêter le processus.
Par contre si elle en sort et qu' elle veuillent y ré-entrer alors là oui il faudra l' accord des 27 pays et là ce n' est pas acquis.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Sam 17 Nov 2018, 06:37

Pour ce qui concerne les Anglais en matière de contrôle de police rien ne change... il n'en ira pas de même pour les douanes d'ou la question cruciale du burberry.

il y a quelques semaines un ami français m'expliquait que son fils en Grande Bretagne depuis quelques années, cadre das une grosse boite avait obtenu la nationalité anglaise sans problème, en sera t il de même pour d'autres jugés moins intéressant c'est un autre débat.

Nombre d'Anglais jugent que la situation peut leur être bénéfique, moins de concurrence pour l'emploi et salaires plus élevés.

Ce qui fait le malheur des uns peut parfois faire le bonheur des autres...
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4251
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Sam 17 Nov 2018, 19:00

Et pendant ce temps là 1800 Britanniques ont demandés la nationalité française en 2018 !!
https://www.cnews.fr/monde/2018-01-11/le-nombre-de-britanniques-demandant-la-nationalite-francaise-multiplie-par-10 a écrit:
C'est un record : plus de 1.500 Britanniques sont devenus français en 2017 contre 439 en 2016 et 320 en 2015, selon des chiffres révélés par le JDD.
Il y a aussi dans ce sens là. Mais ce n' est qu' anecdotique le plus important n' est pas là mais dans ce qui ne ce voie pas par exemple les accords de coopération aéronautiques (Airbus).
La Grande Bretagne fournie les ailes des Airbus d' où risque de retard de livraison de ces éléments qui entraine un retard de livraison des appareils et des pénalités sans parler de la perte de crédibilité pour Airbus au profit de ses concurrents.
Pénalité pour Airbus qui se traduiront par des pénalités sur la Grande Bretagne puis un transfert de fabrication vers un autre pays Européen d' où une perte d' emplois importante.
Un exemple ou le malheur des uns peu aussi faire le bonheur d' un autre mais pas dans le même sens et pas sûr que les Roastbeefs en soit très heureux.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Sam 17 Nov 2018, 19:24

Pourquoi y aurait il un retard ? Et en cas de retard pourquoi serait il imputé aux Anglais ?
J'imagine les gabelous faisant du zèle et confisquant des ailes de gros porteur... et pour qu'elle raison ?

Sans oublier que nos voisins ont sans doute quelques brevets eux aussi qui sont utilisés dans airbus.
Il'est vrai que l'Europe veut faire un exemple afin de dissuader d'autres pays de la quitter

On achète à des pays hors Europe sans que celà pose problème me semble t il ? La Grande Bretagne ne disparaitra pas de la carte du monde du jour au lendemain.
On peut bouffer de la viande d'Argentine, avoir des fringues fabriquées au Pakistan mais pas de commerce avec les britons... logique tout celà.

Maintenant vous êtes libre de penser à votre guise. Ça va pas tarder à déboucher sur un échange vide de sens.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4251
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Sam 17 Nov 2018, 20:32

En effet vous vous surpassez, depuis quand un client est il responsable des retards de livraison ?
N' avez-vous jamais entendu parler des frais de douanes, des contrôles douaniers entrainant des retards de livraisons ? Il est vrai que le travail a flux tendu n' est pas dans l' adn de l' administration.
Airbus est la parfaite illustration de ce qui peut être fait dans une union Européenne et qu' une désunion met en péril.
Airbus est une entité supra-nationale faite d' un bureau d' étude multi-national créant des avions déposant des brevets recevant des fonds des états européens créant des usines d' assemblages en Europe. Chacune est liée aux autres le moindre grain de sable met l' ensemble en péril donc il faut régler le problème au plus vite.Si le Brexit pose problème, il faut déplacer la production sans état d' âme il en va de l' avenir de 130 000 personnes.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Sam 17 Nov 2018, 20:49

Vu le ton employé fin de débat...

Un fournisseur n'est pas responsable de retards administratifs ! Je ne vois pas d'ailleurs en quoi travailler dans une entreprise internationale implique de ceux qui en sont membres qu'ils soient dans une entité européenne.

Nous avons des entreprises françaises ou allemandes avec des associés proche orientaux, russes et j'en passe...

In fine je me fout bien de ce qu'il adviendra de la Grande Bretagne ! j'ai assez à m'inquiéter pour ce qui se passe chez nous.

Il est vrai que l'on sait comment diriger les USA, mener la Russie et se mêler de tout sans mettre de l'ordre chez nous ce qui nous vaut d'être la risée de pas mal de gens qui ne supportent plus nos attitudes de donneurs de leçons.

La Grande France qui emmerde la minuscule Russie et de moque de la microscopique Amérique ça passait plus ou moins bien avec de Gaulle mais plus du tout avec ceux qui sont chez nous aux manettes depuis quelques années.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 849
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Dim 18 Nov 2018, 00:24

Airbus est un exemple de ce qui pourrait advenir.

Mais on peut aussi citer les fabriquants automobiles qui ont installé leurs usines en GB pour accéder au marché européen sans droit de douane.

Et si Brexit dur, les exportations anglaises seront taxées et donc plus chères que celle produite dans l'union.

Des delocalisations vers l'UE seront à prévoir. Mais nos amis ont votés pour le Brexit.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Dim 18 Nov 2018, 01:31

une entreprise fonctionne selon ce que décident les actionnaires et non selon les idées fumeuses des technocrates...
Avant de déplace une usine internationale sensible on prend des avis autres que ceux des agités du bocal franchouillards qui pensent diriger le monde.

Pour le reste lorsque ça chauffe les technocrates se mettent au garde à vous devant les puissances économiques.

Sinon à quoi serviraient ces structures officieuses qui dirigent le monde et parfois même fabriquent des présidents de la république ?

Les caisses fabriquées en Angleterre qui sont supposées inonder l'Europe ne me semblent pas nombreuses, en revanche c'est chouette on va fabriques les aston martin et les rolls en Italie ! et les burberry en Roumanie.

c'est bien de s'inquiéter sur les britons, pour ma part ce qui m'inquiéterait serait que les Anglais pour rigoler et faire de la braise dégagés des règles européennes fassent de leur ile un paradis fiscal à l'image des iles anglo normandes... le tout avec en appui leurs ex colonies et les ricains.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3873
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Dim 18 Nov 2018, 03:51

L'action PSA a baissé, explication fournie par les Echos (journal officieux des cadres économiques tendance CSP++) : les actionnaires s'inquiètent maintenant pour les usines ex-Opel situées en Grande-Bretagne.

Citation :
Brexit : après les démissions en cascade au gouvernement britannique, pourquoi Peugeot est la valeur qui baisse le plus sur le Cac 40
L’action du constructeur, en baisse de 5%, est celle qui souffre le plus de la crise politique au Royaume-Uni. Les raisons sont à chercher du côté de sa marque Opel-Vauxhall, bien implantée outre-Manche.

C’est surtout la démission du ministre du Brexit, Dominic Raab, qui passe mal en Bourse, mais quatre autres responsables politiques britanniques ont également claque la porte : il s’agit de Shailesh Vara, ministre de l’Irlande du Nord, d’Esther McVey, ministre du Travail et des retraites, ainsi que de la sous-secrétaire d’Etat Suella Braverman, une partisane du divorce déléguée au Brexit, et de Jacob Rees-Mogg, le chef des députés conservateurs.

Le Cac 40, qui avait ouvert en hausse après que Theresa May a arraché de haute lutte, hier soir, le soutien de son gouvernement au projet d’accord avec Bruxelles sur le Brexit, a subitement piqué du nez peu avant 10 heures, en même temps que la livre sterling plongeait sur l’annonce de la démission de M. Raad.

En Bourse, ce sont les entreprises les plus exposées au Royaume-Uni qui morflent le plus. L’indice vedette de la Bourse de Paris a perd 0,6% là où Peugeot, lanterne rouge, décroche de 5%. Le constructeur est de loin la composante du Cac 40 qui pâtit le plus de cette crise politique qui fragilise Theresa May. La Première ministre, qui doit encore affronter ce jeudi le Parlement, perd de sa légitimité, ce qui rend très incertain le feu vert de Westminster au projet d’accord.

La Corsa, 5e voiture la plus vendue

PSA a racheté Opel-Vauxhall à General Motors en 2017 (annonce en mars pour une finalisation en juillet). C’est à travers ces marques que le groupe possède deux usines au Royaume-Uni. En plus, cette zone compte pour 8,5% du chiffre d’affaires total du constructeur. L’Opel Corsa (ou plutôt Vauxhall Corsa puisque c’est sous ce nom que cette citadine est connue outre-Manche) est d’ailleurs la cinquième voiture la plus vendue au Royaume-Uni.

Malgré la chute du jour, Peugeot gagne encore 17% depuis le début de l’année. Cela dit, cette surperformance est surtout due au retour aux bénéfices plus rapide que prévu d’Opel-Vauxhall, grâce aux effets du plan de transformation PACE lancé il y a un peu plus d’un an.

Pour rappel, Peugeot était déjà le 24 juin 2016, après l’annonce des résultats du référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne, la plus forte dégringolade du Cac 40 (-30% environ). L’action était tombée à un peu plus de 10 euros ; elle a doublé de valeur depuis.

https://investir.lesechos.fr/actions/actualites/brexit-apres-les-demissions-en-cascade-au-gouvernement-britannique-pourquoi-peugeot-est-la-valeur-qui-baisse-le-plus-sur-le-cac-40-1806084.php
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4251
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Dim 18 Nov 2018, 04:07

https://fr.wikipedia.org/wiki/Rolls-Royce a écrit:
Rolls-Royce Motor Cars : fabricant d'automobiles de luxe, propriété du constructeur allemand BMW depuis la cession de Rolls-Royce Motors en 1998. La société a lancé en janvier 2003 son premier modèle : la Rolls-Royce Phantom.
Sans commentaire, il est vrai que compte tenu de la diffusion de la marque même avec une augmentation de 20% ils peuvent laisser la production en Grande Bretagne cela n' est pas très génant.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Dim 18 Nov 2018, 04:56

Justement il faut mettre rolls chez angie... qui décentralisera chez les tchéques.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3873
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Hier à 23:30

Hors Irlande, un dernier (gros) caillou côté UE

Citation :
Pour Gibraltar, l’Espagne menace de bloquer l’accord sur le Brexit
Madrid exige un droit de veto sur le statut du territoire britannique, dernier caillou dans la chaussure de Michel Barnier dans les négociations sur le Brexit.
Par Cécile Ducourtieux et Sandrine Morel

« A ce jour, je regrette de dire qu’un pays aussi proeuropéen que l’Espagne votera, s’il n’y a pas de changement, non au Brexit. » Le président du gouvernement espagnol, le socialiste Pedro Sanchez, a été on ne peut plus clair, mardi 20 novembre : si l’accord de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne ne précise pas noir sur blanc que le sort de Gibraltar, une fois le Brexit consommé, devra être traité à part, lors de discussions bilatérales entre Madrid et Londres, l’Espagne s’opposera au texte.
La question de Gibraltar est l’un des derniers cailloux dans la chaussure de Michel Barnier, le négociateur en chef pour les Européens, qui compte bien avoir définitivement aplani les rares points de friction demeurant entre Londres et Bruxelles avant le sommet « spécial Brexit » du dimanche 25 novembre.

Les Espagnols tiennent à sécuriser un droit de veto sur le statut de Gibraltar dans le cadre de ce qu’on appelle, à Bruxelles, la « relation future » entre le Royaume-Uni et l’Union européenne, toujours à négocier après le Brexit effectif le 29 mars 2019.
Cette prétention n’est pas nouvelle. Lors du Conseil européen du 31 mars 2017, l’Espagne avait obtenu un pouvoir de veto sur toutes les décisions touchant à ce territoire situé à la pointe sud de l’Andalousie, qu’elle revendique historiquement. Depuis mars dernier, le « Rocher », qualifié de colonie britannique par les Nations unies, de « paradis fiscal » par Madrid et de territoire d’outre-mer par Londres, a fait l’objet d’intenses négociations entre des délégations britanniques – représentants de Gibraltar inclus – et espagnoles.

Confusion dans l’article 184
Un protocole spécial sur Gibraltar a ainsi été joint à l’accord du Brexit, tout comme pour Chypre ou l’Irlande du Nord. Il garantit la libre circulation des 14 000 travailleurs transfrontaliers durant la période de transition, définit la procédure de négociation future entre Londres et Madrid, et prévoit déjà la création de trois commissions bilatérales pour aborder six grandes questions, des droits des travailleurs frontaliers à la lutte contre la contrebande de tabac, en passant par la pêche, l’environnement ou la coopération fiscale, policière et douanière. A priori, Madrid a donc obtenu gain de cause.
Mais l’article 184, ajouté tardivement au brouillon de l’accord du Brexit, a provoqué une certaine inquiétude en Espagne. L’avocat général de l’Etat estime en effet que derrière ce texte confus de six lignes, qui lie la « relation future » de l’UE et le Royaume-Uni à la « déclaration politique » qui doit encore être prononcée et à des négociations communes, il est possible que soit inclus implicitement Gibraltar.

« Il faut qu’il soit clair que ce qui se négocie concerne un cadre territorial qui n’inclut pas Gibraltar », a lancé lundi à Bruxelles le ministre espagnol des affaires étrangères, Josep Borrell. « Le langage des veto et des exclusions devrait être un langage du passé », a réagi à Gibraltar le ministre principal Fabian Picardo, dans un communiqué assurant que le gouvernement britannique « n’exclura pas Gibraltar des négociations sur la relation future avec l’UE ».
La crainte, pour l’Espagne, est que Gibraltar soit englobé dans le « territoire douanier unique » imaginé par Bruxelles pour le Royaume-Uni, sans avoir son mot à dire. Pas question pour Madrid de prendre ce risque alors que le Brexit peut lui permettre de faire pression sur le Rocher, sur sa fiscalité très avantageuse, et sur la transparence financière ou la lutte contre la contrebande de tabac, insuffisantes selon les Espagnols.

Rencontre entre May et Juncker
Cette préoccupation peut-elle faire dérailler le Brexit dans la toute dernière ligne droite ? Personne n’y croit vraiment à Bruxelles, mais les inquiétudes espagnoles sont quand même prises très au sérieux par les diplomates, qui travaillent d’arrache-pied pour contenter Madrid avant la fin de cette semaine, en tentant d’amender à la marge le projet de traité.
Le sujet devait être au menu du rendez-vous entre Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, et Theresa May, la première ministre britannique, mercredi 21 novembre à Bruxelles. « Nous sommes au courant des soucis du gouvernement espagnol et nous y travaillons », assurait mardi Margaritis Schinas, le porte-parole en chef de la Commission.

https://www.lemonde.fr/referendum-sur-le-brexit/article/2018/11/21/pour-gibraltar-l-espagne-menace-de-bloquer-l-accord-sur-le-brexit_5386401_4872498.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Aujourd'hui à 02:02

Les Anglais disent qu'ils abandonneront Gibraltar lorsqu'il n'y aura plus de singes sur le rocher...

Comme de plus les habitants de Gibraltar ne souhaitent pas devenir Espagnols l'affaire promet de perdurer un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le clash du Brexit n'aura pas lieu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Police/gendarmerie : la guerre des matraques aura bien lieu !
» Cherche lieu pour mariage
» Lieu d'accueil enfants-parents aux Avenières : qui veut participer ?
» Attention : changement de lieu pour la réunion du 27 aout !!!
» cherche lieu pour accueillir des réunions de travail sur Lyon et environs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: