Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Le clash du Brexit n'aura pas lieu

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Salamandre

Salamandre

Messages : 4413
Date d'inscription : 08/01/2012

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyMar 25 Sep 2018, 05:57

Rappel du premier message :

Comme a dit Michel Barnier, les Britanniques veulent la solution norvégienne avec les contraintes canadiennes, ils veulent faire leur marché dans l’union mais se dispenser des disciplines qui vont avec, bref ils veulent faire leur choix dans le catalogue des libertés et des règlements qui organisent le marché unique et l’union douanière. Au détriment des 27.
Il n’y aura donc pas d’adoption d’une solution existante, ni solution norvégienne car trop intégrationniste aux yeux des brexiters durs, ni solution canadienne car il y a un acquis que le Royaume-Uni ne veut pas perdre.

Un pari :
Le Brexit aura lieu formellement à la date prévue. On se contentera d’une déclaration de principes suffisamment vague pour ne mobiliser personne. Car l’accord final est hors de portée dans les délais. On va vers un « accord » qui renverra à plus tard la solution des problèmes qui fâchent : il n’y aura ni accord sur le plan (Chequers) de T. May, ni plan B, ni sortie sans accord.
On s’oriente ensuite vers le scénario d’une transition sans fin, d’abord avec l’accord sur la transition de 18 mois, renouvelable autant que nécessaire.
La Turquie négocie son entrée depuis les années 60, le Royaume-Uni négociera sa sortie jusqu’à …. une date indéfinie.  

Inspiré de :
https://www.telos-eu.com/fr/brexit-sauver-les-britanniques-deux-memes.html
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
thierry



Messages : 1254
Date d'inscription : 03/03/2013

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyJeu 11 Avr 2019, 09:15

A la demande du gouvernement britannique pro Brexit, le fameux Brexit est repoussé de 6 mois.

6 mois pour trouver un compromis que l'on a pas trouvé depuis 3 ans?

6 mois pour renverser un gouvernement britannique en mal légitimité?

6 mois pour faire revoter nos amis britaniques?

6 mois de cafouillage de plus de la part des populistes britanniques qui un jour disent oui, et ensuite mesurent l'ampleur de la bétise.

Salamandre avait raison, le clash du Brexit n'a toujours pas eu lieu

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18804
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyJeu 11 Avr 2019, 09:21

et le petit pays britannique qui devait être à genou pose des problèmes à la gigantesque europe... qui ne sait plus comment gérer la situation qui découle de son mode de fonctionnement.

comme l'avait prévu un certain tonton...
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1254
Date d'inscription : 03/03/2013

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyJeu 11 Avr 2019, 09:50

Le petit britannique est venu implorer l'Europe pour un report pour eviter la cata



Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18804
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyJeu 11 Avr 2019, 10:10

Et la grande europe est désintéressée
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18804
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyJeu 11 Avr 2019, 22:09

Brexit: Macron exaspère ses homologues dans les couloirs de Bruxelles
11/04/2019 à 10h39

Alors que la majorité des chefs d'État de l'Union européenne s'étaient prononcés pour un report long de la date du Brexit, Emmanuel Macron s'est montré intransigeant sur un délai plus court.

Emmanuel Macron aurait exaspéré ses homologues européens sur la question du Brexit. Les 27 dirigeants européens, divisés entre les partisans d'un court report - menés par la France - et les défenseurs d'un délai plus long, ont mis plusieurs heures mercredi pour forger une proposition aux Britanniques à propos du Brexit.

Vers 01h30, ils ont annoncé à la Première ministre Theresa May que la sortie du Royaume-Uni pouvait être retardée jusqu'au 31 octobre, dans six mois, et ont ainsi provisoirement écarté le spectre d'une séparation brutale.
Le report convenu dans la nuit de mercredi à jeudi "est aussi flexible que je m'y attendais, et un peu plus court que je ne l'espérais", a déclaré Donald Tusk, président du conseil européen.
Une majorité pour un report plus long

Des diplomates européens ont déclaré que plusieurs pays avaient critiqué l'intransigeance de la France, hostile au report de neuf à 12 mois pour lequel plaidaient une majorité de pays. "Il y a eu des sensibilités différentes", a reconnu Emmanuel Macron mercredi soir.

D'après les calculs de The Telegraph, 17 chefs d'État souhaitaient un report long, trois se disaient "ouverts d'esprit", quatre désiraient un report court mais comptaient s'aligner sur la majorité, seule la France présentait une position inflexible: un délai court, ou pas d'accord.

Emmanuel Macron "est dans une situation un peu schizophrénique - son public national exige qu'il soit dur envers la Grande-Bretagne", déclare un diplomate au Telegraph, "mais la France fait partie des pays les plus durement touchés par le Brexit. Il faudra des heures avant que nous le tirions de son arbre."

La date du 31 octobre logique
Les pays favorables au report court - comme la Belgique, soutien de la position française - s'inquiètent de la capacité de nuisance que pourrait avoir un Royaume-Uni qui garderait un pied dans l'UE et l'autre dehors pendant une durée indéterminée.
A la sortie de la réunion extraordinaire du Conseil européen sur le Brexit, le président français a été interrogé sur la position isolée de la France dans les débats: "C'est vrai que la position majoritaire était de donner une extension très longue, mais à mes yeux ça n'était pas logique et ce n'était ni bon pour nous, ni bon pour les Britanniques".

Selon lui, la date du 31 octobre est logique, car, quand la prochaine Commission européenne prendra ses fonctions le 1er novembre, la question du Brexit sera alors réglée.

"Très exaspérés"
Mais ces arguments n'ont pas convaincu tous les acteurs de l'Union européenne, qui ont surtout retenu la rigidité française. "Nous ne résolvons plus que les problèmes domestiques français", a lancé Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, d'après le journal britannique The Guardian. Les représentants allemands ont, eux, déclaré être "très exaspérés" par l'attitude d'Emmanuel Macron.
Le président américain Donald Trump a déploré mercredi sur Twitterque l'UE soit "si dure" avec le Royaume-Uni. Il ajoute ensuite que "l'UE est également un partenaire commercial brutal avec les États-Unis, ce qui va changer".
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18804
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyJeu 11 Avr 2019, 22:27

Report du Brexit : le piège se referme sur l’Union européenne
Publié le 11 avril 2019à 14h31

Les 27 chefs d’Etats et de gouvernements de l’Union ont donc décidé d’un nouveau report possible du Brexit jusqu’au 31 octobre 2019 lors du Conseil européen du 10 avril 2019. Certains pourront croire qu’il s’agit d’une bonne nouvelle puisque le Royaume Uni et l’Union se donnent plus de temps pour trouver un accord concernant leurs relations futures. Les Britanniques pourraient y voir un geste supplémentaire de bonne volonté de l’Union qui ne ferme en rien la porte, même à la possibilité de continuer comme avant. Les Européens convaincus pourraient y voir un moyen de préserver des relations équilibrées avec ce grand pays, lui laissant le temps nécessaire pour déterminer son positionnement par rapport à l’Union européenne.

En réalité, cette vision idyllique des conséquences de ce nouveau report masque mal les dangers qui s’attachent à cette situation nouvelle. Il ne faut pas être grand clerc pour prévoir qu’au Royaume Uni, les partisans du Brexit, ceux qui ont obtenu quoiqu’on en dise et quoiqu’on en pense la majorité lors du référendum du 23 juin 2016 vont se sentir bafoués.
Après le rejet en France du projet de Constitution européenne en 2005, le risque de voir le parlement britannique et « les élites gouvernementales » au pouvoir ne pas respecter le vote des citoyens est de nouveau d’actualité.
C’est donc une formidable claque donnée à la démocratie qui se trouve une fois de plus fragilisée dans ses fondations. Les élites qui nous représentent pourraient ainsi s’abstraire, voire effacer les conséquences du vote démocratique d’un peuple.
La distorsion entre un peuple qui vote démocratiquement et des élites qui ne tiennent pas compte de ce vote apparaît au grand jour. C’est donc également une formidable bouffée d’oxygène apportée sur un plateau à tous les populismes qui ne croient plus en la construction européenne, qui croient de moins en moins à la démocratie et sont en recherche de régimes forts donnant l’illusion de la protection. Comment respecter en effet une Union européenne incapable de résoudre ce type de difficulté, incapable de respecter la décision des peuples, incapable par impuissance de se faire respecter de l’intérieur ?
Enfin, les élections européennes vont se retrouver parasitées par ce nouveau rebondissement. Doit-on conserver une place aux Britanniques dans l’Union, eux qui peuvent révoquer de manière unilatérale à tout instant l’article 50 du Traité de l’Union européenne et donc choisir du jour au lendemain de ne pas sortir de l’Union ? Peut-on bâtir une nouvelle dynamique européenne sans en connaître les contours géographiques ? Faudra-t-il attendre encore longtemps que le problème britannique soit réglé pour que l’on puisse envisager une relance européenne sur de nouvelles bases ?

L’Europe de l’Union est décidément bien malade. Pourvu que les atermoiements du Brexit n’accélèrent encore un peu plus sa décomposition.
Incapable de résoudre ses problèmes internes, incapable de s’ériger en puissance sur le plan commercial face aux géants américains ou chinois. Incapable de faire respecter ses frontières.
Incapable enfin de faire fonctionner la démocratie en son sein, tout en contribuant à la mettre en échec quand elle a rendu son verdict dans un pays de l’Union.
Comment dans ces conditions proposer une alternative crédible aux populismes qui rongent les bases de nos démocraties ? Et pourtant, l’idée européenne ne doit pas mourir car c’est notre meilleur atout pour l’établissement d’une paix durable sur notre continent. L’idée européenne ne doit pas mourir car c’est la meilleure façon de bâtir une alternative sociale et environnementale à un capitalisme roi, destructeur de toute humanité. Si l’Europe ne peut plus nous protéger dans notre façon de vivre et nous offrir des solutions d’avenir, les peuples seront alors placés dans l’obligation de reprendre un à un leur destin en main.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1254
Date d'inscription : 03/03/2013

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyVen 12 Avr 2019, 08:49

Je suis content de voir que Macron en ayant une position dure et refusant le report du Brexit a été le seul européen a respecter les èlecteurs britanniques et donc le seul a respecter le suffrage populaire.

Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4413
Date d'inscription : 08/01/2012

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyVen 12 Avr 2019, 10:18

Et de Gaulle aurait été encore plus dur que Macron. On a parfois besoin de gens qui ont de la suite et de la cohérence dans les idées.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18804
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyVen 12 Avr 2019, 11:13

Salamandre a écrit:
Et de Gaulle aurait été encore plus dur que Macron. On a parfois besoin de gens qui ont de la suite et de la cohérence dans les idées.

la comparaison me semble pour le moins osée...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18804
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyVen 12 Avr 2019, 11:18

thierry a écrit:
Je suis content de voir que Macron en ayant une position dure et refusant le report du Brexit a été le seul européen a respecter les èlecteurs britanniques et donc le seul a respecter le suffrage populaire.


Ce qui démontre à l'envie une fois de plus s'il en était besoin, que l'Europe est une guignolade de supposées élites politiico financières qui se moquent bien de la volonté des peuples et par la même une usine à gaz qui est tout sauf démocratique...

Pour ce qu'il en est du respect de macron envers les électeurs en général et des britons en particulier c'est une autre affaire...
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1254
Date d'inscription : 03/03/2013

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyVen 12 Avr 2019, 11:35

Juste un rappel:

C'est Mde May Première Ministre des GB qui a demandé un report, pas les européens.

C'est Brexiteur qui ne respectent pas leur peuple, pas l'Europe



Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18804
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyVen 12 Avr 2019, 12:17

Pas du tout .
Ceux qui ne respectent pas la volonté des électeurs sont les z'élites politicardes anglaises (infédodées aux puissances politico économiques internationales du guignol européen)  qui freinent la sortie.

Les britons ont évincé les partisans du brexit des instances dirigeantes ou ont fait en sorte de les obliger à démissionner....

Si on tient à affirmer il convient d'être précis.

Il y a toujours des anglais partisans du brexit mais on se garde bien de les mettre en tête de gondole.

A titre personnel may est anti brexit.... et elle est à la manoeuvre pour le mettre en place.
Le ridicule ne tue pas.
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

coufsur

Messages : 712
Date d'inscription : 22/12/2014

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyVen 12 Avr 2019, 12:46

- May est anti-bretix
- La majorité des députés des partis Conservateurs et travaillistes sont anti-bretix.
- Barnier est anti-bretix.

Après on s'étonne que cela n'avance pas !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18804
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyVen 12 Avr 2019, 13:24

coufsur a écrit:
- May est anti-bretix
- La majorité des députés des partis Conservateurs et travaillistes sont anti-bretix.
- Barnier est anti-bretix.

Après on s'étonne que cela n'avance pas !

Tout est dit... les politicards inféodés à des intérêts privés n'ont que faire du résultat des élections.

Pour ce qui concerne barnier c'est le type même de l'europeïste... et ce n'est pas d'hier.
À défaut de faire une carrière nationale brillante aussi aboutie que souhaitée son ambition ultime est de présider la commission.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1254
Date d'inscription : 03/03/2013

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyVen 12 Avr 2019, 14:16

coufsur a écrit:
- May est anti-bretix
- La majorité des députés des partis Conservateurs et travaillistes sont anti-bretix.
- Barnier est anti-bretix.

Après on s'étonne que cela n'avance pas !

Oui c’est un vrai soucis: tous les pro Brexit de 2016 se sont faits la malle

.

Comme s’ils avaient pris conscience que le Brexit était une vaste connerie et qu’ils avaient fait faire une bêtise à leur peuple.

Mais heureusement à Fontenay ont a les lumières du Brexit pour éclairer nos amis britanniques



Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18804
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyVen 12 Avr 2019, 14:22

thierry a écrit:


Oui c’est un vrai soucis: tous les pro Brexit de 2016 se sont faits la malle

.

Comme s’ils avaient pris conscience que le Brexit était une vaste connerie et qu’ils avaient fait faire une bêtise à leur peuple.

Mais heureusement à Fontenay ont a les lumières du Brexit pour éclairer nos amis britanniques




Répeter un mensonge ne change pas la vérité... on a viré les pro brexit.

Si les anglais doivent voter pour l'europe ce qui est probable on verra ce qui va arriver.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1254
Date d'inscription : 03/03/2013

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyVen 12 Avr 2019, 15:54



Des politiques si plein de courage et de certitudes sur les plateaux se seraient faits virer comme des malpropres dans les couloirs!!!!

Comme on dit à val de Fontenay, c’est des bouffons

Molière aurait dit des tartuffes

Et moi des girouettes



Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4413
Date d'inscription : 08/01/2012

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyVen 12 Avr 2019, 16:34

Il est quand même intéressant de comparer les élections députés UK en 2015 (avant le référendum) et en 2017 (après)
UKIP est passé de 12,65% à 1,8% !!! Les électeurs si pro-Brexit ont viré les superBrexiters de N. Farage !! Qu'il se soit lamentablement enfui y est peut-être pour quelque chose.
Et en plus ils ont voté en 2017 pour des députés pas (c'est vrai) très pro-Brexit.
C'est qui les super bouffons ? Les électeurs qui votent pour le Brexit et ne votent pas ensuite pour des députés pro-Brexit. Mais peut-être le regrettaient-ils déjà, ou alors un résultat à 52-48 c'est un peu juste pour s'extasier.
Tout ceci dit, et bien entendu, à la demande générale des 52% Brexiters il est temps de passer aux travaux pratiques. Et pour l'Europe de passer à autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

coufsur

Messages : 712
Date d'inscription : 22/12/2014

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyVen 12 Avr 2019, 17:37

Je vais résumer ce que m'on dit les pro-bretix que j'ai rencontrer à Londres.
Ils ont remportés le référendum en 2016, ayant une totale confiance en leur démocratie, ils se sont dit, voilà c'est fait, nos élus vont mener à bien le Bretix.
Ils se sont démobiliser sur ce sujet et on revotés pour leurs partis traditionnels.
Ils n'ont pas vécus le référendum de 2005 puis le traité de Lisbonne de 2007.
Est-ce un excès de confiance, de la naïveté, un sentiment de supériorité sur les démocraties continentales, je ne sais pas.
Les cinq anciens ministres et tout les intervenants nous ont tous dit le même chose: "que ce qui nous arrive, vous serve de conseil, en cas de référendum Frexit=Oui, restez mobilisés, car votre classe politique risque de vous enfumer, de vous tromper !".
On est resté "gentleman", on a rien dit, mais on en pensait pas moins "merci de vos conseils, mais on le sait déjà".


Dernière édition par coufsur le Ven 12 Avr 2019, 18:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18804
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyVen 12 Avr 2019, 18:20

Brexit: Nigel Farage lance sa "contre-attaque" en vue des européennes
AFP, publié le vendredi 12 avril 2019 à 17h17

Avec son Parti du Brexit, l'europhobe Nigel Farage compte bien faire une percée aux élections européennes, un scrutin auquel le Royaume-Uni, lancé sur la rampe d'une sortie de l'UE depuis trois ans, n'aurait jamais dû prendre part.
Les Britanniques éliront leurs représentants au Parlement européen le 23 mai seulement si aucun accord de divorce avec l'Union européenne n'a pu être approuvé d'ici là par les députés britanniques. Dans cette attente, la campagne offre une plateforme de choix pour les formations émergentes pro ou anti-Brexit qui tentent de contester le système bipartite en place à Westminster.
"La contre-attaque commence aujourd'hui", a lancé Nigel Farage devant environ 150 partisans venus assister au premier évènement de la campagne électorale de son nouveau parti, dans un hangar sans âme d'une entreprise de revêtement industriel de la banlieue de Coventry (centre de l'Angleterre).
"Notre système bipartite ne peut tout simplement pas mener à bien le Brexit, il n'en n'est pas capable", a lancé l'ancien dirigeant de l'UKip, formation europhobe avec laquelle il avait bataillé pour obtenir l'organisation en 2016 du référendum sur le maintien dans l'UE.
"J'ai misé 1.000 livres sur le fait que le Parti du Brexit arriverait en tête", a-t-il affirmé, un brin provocateur, maniant toujours la gouaille qui lui avait permis, en 2014, d'arriver largement en tête des élections européennes avec l'UKip, devant les travaillistes et les conservateurs.
- "Grande claque" -
Nigel Farage a présenté certains candidats de son parti, décrits comme d'anciens militants des formations traditionnelles ayant changé de bord, dont Annunziata Rees-Mogg, la sœur du très eurosceptique député tory Jacob Rees-Mogg, elle-même ancienne candidate à la députation pour le parti de la Première ministre Theresa May.
"Je suis de plus en plus abattue de constater la trahison des leaders du Parti conservateur envers ses membres comme envers la population britannique dans la conduite du Brexit", a déclaré à l'AFP cette mère de famille tirée à quatre épingles.
"Trahison". Le mot revient en boucle dans la bouche des supporters présents à ce rassemblement, qu'ils soient engagés à gauche, à droite, ou sans étiquette.
"J'ai découpé ma carte de membre du Parti travailliste il y a deux jours", explique Richard Harris, 37 ans, un travailleur social qui a postulé pour devenir candidat du Parti du Brexit.
"Le Brexit est un problème gigantesque, tellement de gens se sentent ignorés", affirme-t-il comme pour justifier son nouvel engagement. "Nous allons envoyer la plus grande claque jamais reçue par le système politique depuis plusieurs générations".
Installé quelques rangs plus loin, en jean et veste sombre, Tony Webster se définit d'entrée comme un "électeur conservateur". Mais pour l'élection au Parlement européen, cet ancien professeur de mathématiques votera pour la liste de Nigel Farage, même s'il a conscience que renvoyer l'eurodéputé à Strasbourg "n'aidera pas vraiment". "C'est surtout pour envoyer un message ici, en espérant que ça aboutisse à du changement rapidement".
- "Classe politique détraquée" -
Pour Simon Usherwood, professeur de sciences politiques à l'Université de Surrey, ces élections européennes s'annoncent comme un "référendum par procuration".
"Il y a très peu d'attention portée aux décisions que devront prendre les députés européens une fois élus", souligne-t-il. "L'attention se concentre largement sur les questions de politique intérieure", dominées par le Brexit.
A l'opposé du Parti du Brexit, le Groupe indépendant a lui aussi annoncé son intention de faire campagne, mais pour tenter d'obtenir un second référendum et empêcher la concrétisation du divorce.
Cette formation, créée en février par des députés transfuges du Parti travailliste et du Parti conservateur, a lancé jeudi un appel à candidatures pour constituer sa liste en vue du scrutin.
"Il existe clairement un appétit pour une alternative à notre classe politique détraquée qui nécessite un changement fondamental, comme le montre le processus désastreux du Brexit", a déclaré Chuka Umunna, le porte-parole du Groupe indépendant.
Pour Anand Menon, professeur de politique européenne au King's College de Londres, ces élections "pourraient accélérer la fragmentation d'un système bipartite dans l'impasse". "Il est difficile d'imaginer pire moment pour le Labour comme pour les Tories pour affronter la seule élection proportionnelle d'ampleur nationale".
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

coufsur

Messages : 712
Date d'inscription : 22/12/2014

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyVen 12 Avr 2019, 19:08

Tout ce que je constate, c'est que les partis traditionnels en Europe ont bien du mal avec la question de la construction européenne.
La ligne de fracture entre europhiles et europhobes partage ces partis.
Cela peu ressembler à du bazar, mais c'est plutôt que le train-train de ces partis est perturbé par cette question.
Le schéma mental des électeurs, leur grille de lecture habituelle est inadaptée sur cette question.
Ils sont perdus, beaucoup me disent lors de tractages "on n'y comprend rien", en gros chacun suivait sans trop réfléchir tel ou tel parti, et maintenant il faut réfléchir, se renseigner, c'est inconfortable !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18804
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyVen 12 Avr 2019, 19:24

Ce brexit escamoté par les z'élites européennes qui plus est a été torpillé par les européïstes va se terminer à terme dans des délais plus ou moins longs en crise dans les différents pays...

On va se retrouver avec des populistes qu'il ne sera plus possible d'ignorer sous peine de troubles sérieux.

En France on nous a vendu le grand machin qui devait tout remettre à plat pour désamorcer les gilets jaunes... et le nuage de fumée devient évident avec des conséquences à venir.

A questions biaisées et réalité escamotée on va avoir une réponse populaire à un moment ou à un autre.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18804
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptySam 13 Avr 2019, 08:15

“God Save Brexit”
Ils veulent sortir de l’Europe coûte que coûte.
A la rencontre des brexiters
Facebook Twitter

Je suis comme vous, les négociations complexes sur le Brexit ne m’intéressent pas… ou peu. Mais il y a quelque chose qui me fascine dans cette histoire de Brexit : ce sont les brexiters.
Dix-sept millions de Britanniques qui ont choisi de quitter l’Union européenne. Ces électeurs, je ne les connais pas, ou mal. Sont-ils rétrogrades, nostalgiques de l’Empire colonial britannique, racistes ou ignorants ?
C’est parfois l’impression que j’ai en lisant les articles ou en regardant les rares reportages dans lesquels on montre ces électeurs. J’ai décidé d’aller à la rencontre de ces “affreux jojos” de brexiters, loin de Londres, de ses banques et de ses boutiques chics… pour me faire ma propre idée.

La suite... c'est long, véridique et plein d'humour :

https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/la-grande-bretagne-et-l-ue/grand-format-on-est-alle-a-la-rencontre-des-brexiters-ces-britanniques-qui-veulent-sortir-coute-que-coute-de-l-europe.html#xtor=EPR-2-[newsletterquotidienne]-20190413-[lestitres-coldroite/titre2]
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1254
Date d'inscription : 03/03/2013

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptySam 13 Avr 2019, 09:20

Faudra aussi passer les interviews des Irlandais du Nord anti Brexit et celles des Écossais.

Car en plus de la séparation avec Europe c’est aussi une explosion du Royaume Uni qui se profile: l’Écosse a rapatrié son parlement, et les Irlandais du Nord se demandent s’ils ne sont pas plus proches de la république d’Irlande que d’un parlement londonien aux mains des boufons.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18804
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptySam 13 Avr 2019, 12:06

thierry a écrit:
Faudra aussi passer les interviews des Irlandais du Nord anti Brexit et celles des Écossais.

Car en plus de la séparation avec Europe c’est aussi une explosion du Royaume Uni qui se profile: l’Écosse a rapatrié son parlement, et les Irlandais du Nord se demandent s’ils ne sont pas plus proches de la république d’Irlande que d’un parlement londonien aux mains des boufons.

Vous semblez tout désigné pour ce faire... alors au taf !
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1254
Date d'inscription : 03/03/2013

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptySam 13 Avr 2019, 17:57

Étonnant cette capacité à ne rien dire a n avoir aucune valeur ajoutée.

Le niveau girouette

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18804
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptySam 13 Avr 2019, 20:07

Effet miroir sans doute... mais sans insulte de ma part.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18804
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptySam 13 Avr 2019, 20:23

Architecte du Brexit, Farage se lance dans la course aux européennes
l’Opinion 13 avril 2019 à 14h42

Le Britannique Nigel Farage, grand artisan de la victoire des partisans de la sortie de l’UE au référendum de 2016, a lancé son parti, le Brexit Party, dans la campagne électorale européenne
Nigel Farage au lancement de la campagne pour les élections européennes du parti du Brexit

Nigel Farage au lancement de la campagne pour les élections européennes du parti du Brexit Devant ses partisans réunis vendredi 12 avril à Coventry, dans le centre de l’Angleterre, Nigel Farage a promis d’infuser la « peur de Dieu » aux parlementaires qu’il accuse de trahir la décision britannique de quitter l’Union européenne.

Le leader eurosceptique a dévoilé la liste des candidats que son parti présentera aux élections européennes fin mai si le Royaume-Uni se voit contraint d’y participer. En effet, le report au 31 octobre de la date du Brexit, décidé cette semaine par les dirigeants européens, oblige les partis politiques britanniques à se préparer à ces élections européennes du 23 mai.

Nigel Farage a expliqué qu’il n’avait pas d’autre choix que de se lancer dans la course, accusant les adversaires du Brexit, les « Remainers », de trahir la volonté exprimée il y a trois ans dans les urnes.

« Trahison intentionnelle ». « J’ai vraiment cru un moment, sans doute stupidement, que nous avions gagné. Mais il est devenu assez vite évident que notre Parlement ’remainer’, notre gouvernement ’remainer’ et même notre Première ministre ’remainer’ allaient tout faire pour repousser et diluer voire stopper et renverser le Brexit » , a déclaré l’Anglais âgé de 55 ans.

"Nous avons observé au cours de ces dernières semaines la trahison, la trahison intentionnelle, du plus grand exercice démocratique de l’histoire de notre nation", a-t-il poursuivi.

"Nous pouvons gagner ces élections européennes et nous pourrons à nouveau insuffler la peur de Dieu aux membres du parlement de Westminster. Ils ne méritent rien de moins après la façon dont ils nous ont traités en nous trahissant."

Aux dernières élections européennes, en 2014, le Parti de l’indépendance du Royaume-Uni (Ukip) que dirigeait alors Nigel Farage était arrivé en tête avec près de 27% des voix, faisant élire 24 des siens au Parlement européen.


------------------


pour des gens honteux qui disparaissent du paysage politique...

Eux aussi sont sans doute des "girouettes"... sur le forum c'est l'insulte à la mode
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1254
Date d'inscription : 03/03/2013

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyLun 15 Avr 2019, 18:07

Un effet inatendu du Brexit:

Extrait de 'La Croix' aujourd'hui
"
Dans un contexte européen plutôt déprimé et une situation sociale encore agitée, la bonne surprise de ce premier trimestre pourrait venir pour la France de la performance de son industrie qui poursuit un rebond entamé en décembre.

Selon l’Insee, la production industrielle nationale a encore augmenté de 0,4 % en février, après une progression de 1,2 % en janvier, dopée par les bons résultats des transports (hors automobile), de la chimie et de la pharmacie.
La progression est encore plus significative pour le secteur manufacturier qui enregistre une troisième hausse mensuelle de 1,1 %, après 0,7 % en janvier et 0,5 % en décembre, ce qui n’était plus arrivé depuis la fin de l’année 2013. Et on peut espérer que cette dynamique se poursuive en mars, du moins si l’on en croit l’indicateur de confiance de la Banque de France, qui promet un premier trimestre positif en ce domaine.

Reste à comprendre le pourquoi de ce regain d’activité en France quand les grands pays européens voisins, notamment l’Allemagne, sont à la peine. L’explication pourrait être à chercher de l’autre côté de la Manche et de la situation créée par les incertitudes liées aux conditions de sortie du Royaume-Uni de l’Union.

Un Brexit dur, autrement dit une sortie sans accord des Britanniques, aurait en effet pour conséquence, sinon de stopper, du moins d’entraver les flux commerciaux entre le continent et le Royaume-Uni. En prévision de ce scénario noir, certaines industries – l’aéronautique et la pharmacie, notamment – ont stocké des biens de l’autre côté de la Manche pour éviter les ruptures dans la chaîne de production et d’approvisionnement. On observe également ce phénomène du côté des consommateurs britanniques qui ont fait des réserves de denrées européennes.

+ 20 % d’exportations françaises vers le Royaume-Uni

Résultat : les exportations françaises à destination du Royaume-Uni ont progressé de plus de 20 % depuis le mois de septembre. « À ce stade, les préparatifs du Brexit semblent jouer un rôle d’importance sur l’activité française. L’industrie française peut dire : merci le Brexit ! », note ainsi Véronique Riches-Flores, fondatrice du cabinet RichesFlores Research.

Reste à savoir si ce mouvement se prolongera. L’Union européenne a accepté, le 10 avril, d’accorder un nouveau délai à la première ministre Theresa May pour trouver une solution de sortie ordonnée, mais le risque d’un Brexit dur continue de peser comme une menace à laquelle la France n’échappe pas.

Car le Royaume-Uni est un partenaire important pour la France puisqu’il représente 6,6 % des exportations nationales, soit plus que la Chine et presque autant que les États-Unis. « Or, en supposant qu’un Brexit dur provoque une baisse d’environ 20 % des échanges de valeur entre les deux partenaires en 2019, l’augmentation du PIB pour cette année serait amputée de 0,2 point, soit une croissance de 1,1 % au lieu des 1,3 % prévisible », souligne l’économiste Julien Manceaux de la banque ING.

On n’en est pas là. Et même si le stimulus bénéfique que représente le Brexit pour l’industrie française est promis à s’estomper, il laissera une trace positive dans la croissance française. Au moins pour le premier trimestre où celle-ci devrait afficher le niveau le plus élevé depuis la fin 2017.
"

Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4413
Date d'inscription : 08/01/2012

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyMer 17 Avr 2019, 18:15

État des lieux. Par sondage, mais Westminster (entre autres) branle de plus en plus.

Européennes : le « Brexit trahi » profite à l’extrême droite britannique
Les tories font face à un désastre annoncé, d’après des sondages les créditant de 16 % des voix, contre 23,1 % lors du scrutin européen de 2014.
Par Philippe Bernard
Après « Le divorce voté mais sans cesse repoussé » et « Theresa May, première ministre sans pouvoir, mais indéboulonnable », un nouvel acte de la tragi-comédie du Brexit vient de débuter, qui pourrait s’intituler « Les élections européennes dont personne ne veut ». Il y a peu de temps encore, l’idée que le scrutin européen puisse se tenir au Royaume-Uni, trois ans après le vote du Brexit, était exclue et considérée comme loufoque. « Quel message cela enverrait-il ? », remarquait Mme May il y a moins d’un mois. La première ministre comptait brandir la menace de ces élections humiliantes pour obtenir des députés qu’ils votent l’accord de divorce qu’elle a négocié avec l’UE. Si le « deal » avec les Vingt-Sept était ratifié avant le 22 mai, le scrutin européen serait annulé au Royaume-Uni, a promis la première ministre. Mais cette perspective s’éloigne.

Destinés à définir un compromis, les pourparlers entamés par le gouvernement avec l’opposition travailliste patinent. Cauchemar virtuel, les élections européennes désormais annoncées pour jeudi 23 mai apparaissent comme une très sérieuse probabilité, au point de fixer un nouvel horizon politique. Elles sont la conséquence de la demande de Londres d’un nouveau report du Brexit (fixé par l’UE au 31 octobre). Tandis que les anti-Brexit rêvent de transformer le scrutin en une sorte de référendum pro-européen, les partisans d’un Brexit dur en attendent une nouvelle débâcle pour Theresa May et une occasion pour la congédier et s’élancer à l’assaut de Downing Street.

Recherche de respectabilité
Tous les sondages annoncent en effet un désastre pour le Parti conservateur, qui ne recueillerait que 16 % des voix (contre 23,1 % lors du scrutin européen de 2014). La formation de Mme May perdrait des points au profit des deux formations d’extrême droite, qui comptent profiter de la campagne pour attirer les électeurs furieux de l’absence de résultat sur le Brexit : le Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (UKIP) et le Parti du Brexit que vient de fonder Nigel Farage, ancien dirigeant du UKIP. Les derniers sondages créditent au total leurs deux formations de 25 % à 29 % des voix.

Après le sommet européen du 10 avril, Theresa May a accordé aux députés des vacances jusqu’à Pâques, et elle est partie en randonnée au Pays de Galles. Nigel Farage, qui avait contraint l’ancien premier ministre David Cameron à l’organisation du référendum de 2016, a profité de cette étrange trêve pour opérer son grand retour, contre « le Brexit trahi ». M. Farage, qui siège depuis près de vingt ans au Parlement européen, promet de « foutre la trouille de leur vie » aux députés de Westminster. Il cherche à se démarquer de son ancienne formation, le UKIP, aujourd’hui ouvertement xénophobe et anti-islam. Même si sa recherche de respectabilité a été entachée par les Tweet antisémites et islamophobes de deux de ses proches, c’est probablement lui, ainsi que Gerard Batten, l’actuel chef du UKIP, qui risquent de bénéficier le plus de ces extravagantes élections involontaires.

Le Labour piétine
De son côté, à 24 %, le Labour piétine, en raison de ses positions ambiguës sur le Brexit, au profit des formations ouvertement pro-européennes que sont le LibDem, les Verts et Change UK – qui regroupe les députés ayant récemment fait défection chez les tories et au Labour. La campagne risque de mettre à nu le fossé entre des adhérents largement anti-Brexit et favorables à un second référendum, et leur leader Jeremy Corbyn, eurosceptique opposé à un second vote sur le Brexit.
Dans l’idéal, M. Corbyn préférerait que Theresa May mette en œuvre le Brexit et en subisse les conséquences. Mais la base de son parti n’apprécierait pas qu’il lui fasse la courte échelle. D’où son peu d’empressement à faire aboutir les discussions engagées avec le gouvernement. Mardi 16 avril, M. Jeremy Corbyn a évoqué un blocage, stigmatisant « le projet gouvernemental d’une société déréglementée et défiscalisée apte à passer un accord avec Trump ».

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/04/17/europeennes-le-brexit-trahi-profite-a-l-extreme-droite-britannique_5451541_3210.html

au moins, la grande explication qui s'annonce ne devrait pas laisser grand chose de ces grands partis attrape-tout, mi oui mi non, mi chèvre mi choux, mi je veux partir mais je veux rester. Bref vouloir arriver au pouvoir mais ne pas savoir quoi décider ou quoi faire, des fois ça ne pardonne pas.

UKIP : 7%, Brexit (Farage) 27%
Labour 22%, Tory (May) 15%
LibDem 9%, Verts 10%, Change UK 6%, SNP (Ecosse) 3% (tous partis anti-Brexit)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18804
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyMer 17 Avr 2019, 21:36

Trêve pascale pour le Brexit

Joslain Evelyne Posté le 15 avril , 2019, 4:23

Trêve pascale apparente au Royaume-Uni, où la saga du Brexit épuise ceux qui causent tous les torts presqu’autant que la partie lésée qui les subit.

Pour le moment, les premiers se congratulent avec force ricanements mauvais.

Récapitulons : May a dit pas moins de 108 fois en 3 ans « qu’il valait mieux un départ sans accord marchand avec l’UE (le No Deal Brexit) qu’un mauvais accord ». Cette position légale massivement votée, elle aurait pu agréablement nous surprendre en l’imposant le 12 avril, malgré les manigances d’un Parlement-voyou euro-fanatique.

Au lieu de cela, May est restée fixée sur son « compromis » rejeté 3 fois au Parlement. On l’a vue pactiser avec le diable communiste Corbyn, contre les deux tiers de l’électorat et contre son propre parti, et choisir l’humiliation nationale : la 5e économie du monde mendiant à ses suzerains européens leur consentement méprisant à un sursis jusqu’au 31 octobre !

Et nos amis anglais vont devoir débourser 100 millions de Livres pour des élections européennes inutiles car le No Deal était parfaitement viable s’il avait été dûment préparé.
Le gouvernement réticent y avait consacré un budget spécial conséquent, mais fi des devises publiques !

Quant aux négociations avec l’UE, si chaotiques qu’elles fussent, les médias complices se gardent bien de dire qu’elles ont abouti à plusieurs minideals qui, à eux tous, formaient tout de même un accord !

Alors, la ruse est venue des forces anti-démocratiques. Ainsi fut inventé, été 2018, l’obstacle absurde d’une frontière dure entre l’Irlande du Nord et le Royaume « pour en éviter une entre les deux Irlandes », en dressant le spectre d’un retour au terrorisme d’avant les Accords du Vendredi Saint de 1998. Vraie fausse raison puisque l’entrée dans l’OMC l’aurait fait disparaître automatiquement.

On a là la preuve du sabotage délibéré du vote de la nation.

Et l’enjeu est là : la démocratie obtenue par 1.000 ans d’efforts. Or, un écart de 4 points (52 % contre 48 %), c’est un résultat très net, d’autant qu’il fut obtenu malgré une première campagne malhonnête pour effrayer les électeurs.

Comprenons que les Remainiacs anglais, comme les « élites du Continent », ont déjà troqué leur identité nationale, jugée dépassée, paroissiale et folklorique, pour une identité européenne dont le caractère factice leur échappe.

Et le jeu démocratique ne leur donnant pas raison, à bas la démocratie !

Le seul tort des Brexiteurs, ce n’est pas leur intransigeance supposée mais leur naïveté à croire que les Remainiacs pourraient revoir leur mépris pour le droit et les libertés anglaises.

Heureusement, le sentiment national est encore vibrant outre-Manche et la riposte s’organise. Le mois de mai va connaître deux élections. Le 2, les élections locales indiqueront l’état dans lequel May et les parlementaires félons ont laissé le parti conservateur et, le 23, les européennes diviseront les votes conservateurs et travaillistes en pro ou anti-Brexit. L’espoir vient des conservateurs vertueux, dont ceux de l’ERG, le groupe de Brexiteurs aux Communes depuis 1993 (que May a tenté en vain d’acheter) et, plus encore, du tribun Nigel Farage qui conduit la liste du tout nouveau Brexit Party.

En Europe, pas de trêve pascale, en revanche, chez les inconditionnels de l’anti-américanisme. Ils voient en l’Australien cosmopolite Assange un « héroïque lanceur d’alerte » (il n’est ni l’un ni l’autre) et ignorent tout de sa collaboration avec le Sergent américain et traître Bradley Manning, devenu Chelsea (et appelez-moi « Madame », je vous prie) aux frais du Pentagone, dont Obama avait annulé la peine de prison, « trop cruelle envers une femme ».

Aux États-Unis, pas de trêve pascale. Hostile à la loi que le ministre de la Justice va présenter cette semaine, la gauche exige la remise intégrale du Rapport Mueller qui innocente Trump, pour faire durer les trivialités jusqu’en 2020, tandis que la Représentante Omar, naturalisée de fraîche date, antisémite, anti-américaine, mais propulsée par les puissants lobbies islamistes, assène « sa vision » du 11 septembre : « Quelques personnes qui ont fait quelque chose », prétexte à « la priver de ses droits civiques » …

Et tout de même, le cadeau de Pâques de Trump : « Cités-sanctuaires, vos portes sont ouvertes ? Je vous envoie les immigrés illégaux que le système débordé va lâcher dans la nature. » Et la gauche ? Toujours pas contente !
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

coufsur

Messages : 712
Date d'inscription : 22/12/2014

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyJeu 18 Avr 2019, 07:38

Si les pro-bretix remportent les élections européennes au Royaume-Uni, j'attend avec impatience les arguments des europhiles  !
Après le référendum de 2016 les pro-bretix étaient des cons qui n'avaient rien compris, des naïfs auxquels on avait menti, des racistes etc.....(à peu prés les mêmes qualificatifs auxquels ont eu droit les Gilets Jaunes)
Après le résultat non respecté des référendums en France, aux Pays-bas, en Irlande, en Grèce, il devient de plus en plus claire que la démocratie n'est pas soluble avec la "Construction Européenne".


Dernière édition par coufsur le Jeu 25 Avr 2019, 08:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1254
Date d'inscription : 03/03/2013

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyJeu 18 Avr 2019, 07:56

Ce n’est pas une élection qui va me faire changer d’avis sur le Brexit. Autant être clair tout de suite.

Et quand je vois les arguments des brexiteurs, ça me renforce dans mes convictions.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18804
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyJeu 18 Avr 2019, 20:55

Il y a les "convaincus"

Je préfère les intelligents vainqueurs...
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4413
Date d'inscription : 08/01/2012

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyVen 19 Avr 2019, 12:03

Question : même les vainqueurs (d'élections) qui ont dit
"Plus souvent un mensonge est répété, plus le peuple le croit"
"Un mensonge répété dix mille fois devient la vérité"
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18804
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyVen 19 Avr 2019, 13:52

Salamandre a écrit:
Question : même les vainqueurs (d'élections) qui ont dit
"Plus souvent un mensonge est répété, plus le peuple le croit"
"Un mensonge répété dix mille fois devient la vérité"

C'est de goebbels...

Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1254
Date d'inscription : 03/03/2013

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyVen 19 Avr 2019, 16:31

tonton christobal a écrit:
Il y a les "convaincus"

Je préfère les intelligents vainqueurs...


Oui il y a les convaincus et les girouettes dont le seul avis est d’être du même avis ou toujours de l’avis contraire

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18804
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptySam 20 Avr 2019, 06:48

To leave or not to leave
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
Publié le 19 avril 2019
Avec Edouard Husson

Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...

Le parti du Brexit, représenté par Nigel Farage, serait en tête des intentions de vote, selon un nouveau sondage. Le "No deal" serait-il le premier choix des électeurs dans le cadre du scrutin européen ?

Avec Edouard Husson
Atlantico.fr : Selon un sondage Yougov concernant les élections européennes au Royaume Uni, le parti du Brexit, représenté par Nigel Farage obtiendrait 27% des suffrages, loin devant le labour et les conservateurs, tout en considérant que le UKIP affiche un résultat de 7%. Comment interpréter ces scores en les comparant à l'impression générale que les britanniques seraient lassés du Brexit ? Faut-il voir une forme de confirmation que le "No deal" serait le premier choix des électeurs ?
Edouard Husson : Les Britanniques qui ont voté Remain aimeraient bien, pour un certain nombre, profiter de la crise politique pour escamoter le référendum de juin 2016. En revanche, la colère monte chez ceux qui ont voté Leave et qui constatent que ni le parti conservateur ni le parti travailliste n’ont tenu l’engagement pris par leurs députés lors des élections de juin 2017: mettre en oeuvre le résultat du référendum. Beaucoup de commentateurs escamotent les élections de juin 2017 ! Si les députés du parti Tory et du Labour qui font le jeu des Remainers, contre leur propre mandat, avaient annoncé leur intention, ils n’auraient pas été élus.  Ce dont les Britanniques sont fatigués, c’est de la rupture du pacte de confiance entre eux-mêmes et leurs représentants. C’est particulièrement évident dans le cas des Brexiteers. Mais il y a aussi de plus en plus de Remainers qui disent qu’il faut respecter le vote de juin 2016. Cela ne veut pas dire pour autant que les Britanniques approuvent majoritairement - à l’instant présent - le no deal. Mais il y a un poucentage considérable de Britanniques - 40% - qui préfèrent une sortie dans le cadre de l’OMC à l’actuelle situation.
Nigel Farage a parfaitement compris ce que veut l’opinion. Et, comme il a un instinct politique développé, pour ne pas donner l’impression qu’il s’obstine dans des combats dépassés, il a créé un nouveau parti. Il lui a de plus donné le nom le plus simple qui soit: Brexit. Comment mieux signifier que les deux partis établis s’obstinent à refuser la volonté populaire?

Ces scores ne doivent-ils pas être minorés par les sondages concernant les élections générales qui placent le Labour en première position ?
En ce moment, les stratèges du parti travailliste jouent avec le feu. ll est probable que le parti s’en tirera moins mal que les Tories aux council elections du 2 mai prochain. Et les conseillers de Jeremy Corbyn lui suggèrent de rompre les pourparlers avec les conservateurs pour aller aux élections européennes, infliger une défaite cinglante aux Tories Mais la percée du Brexit party est une mauvaise nouvelle pour les travaillistes. Ils ne seront sans doute pas en tête aux élections européennes, même si le nouveau parti Farage connaissait un score moins bon dans les urnes que dans les pronostics. Alors, évidemment, dans l’entourage de Corbyn on se dit que la défaite conduira les conservateurs à élire un Brexiteer à leur tête, ce dont le Labour devrait profiter pour apparaître comme le parti raisonnable, centriste. C’est oublier que l’opinion britannique est en train de se raidir, à la fois contre l’UE et contre les partis établis.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18804
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptySam 20 Avr 2019, 07:01



.../...


Dernière édition par tonton christobal le Sam 20 Avr 2019, 08:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18804
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptySam 20 Avr 2019, 07:02

.../...


Dernière édition par tonton christobal le Sam 20 Avr 2019, 08:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1254
Date d'inscription : 03/03/2013

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptySam 20 Avr 2019, 08:39

C’est sûrement une erreur de copier coller, on ne voit pas très bien ce que font ces 2 messages sur le malaise des forces de l’ordre dans le sujet Brexit

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18804
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptySam 20 Avr 2019, 08:49

Tout à fait...
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

coufsur

Messages : 712
Date d'inscription : 22/12/2014

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyDim 21 Avr 2019, 09:31

tonton christobal a écrit:
To leave or not to leave
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
Publié le 19 avril 2019
Avec Edouard Husson

Nos médias qui annonçaient que le Britanniques avaient changés d'avis sur le Bretix, avaient pris conscient d'avoir été trompés etc....., et maintenant les pro-bretix sont en tête des sondages !
Nos médias doivent trouver une explication "à la mord-moi le nœud" et ça va marcher pour la majorité des français qui ne peuvent pas imaginer que leurs médias ont simplement mentis, ils sont d'une naïveté désarmante.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1254
Date d'inscription : 03/03/2013

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptySam 27 Avr 2019, 02:08

Le gouvernement écossais va introduire "prochainement" un projet de loi permettant d'organiser un nouveau référendum sur l'indépendance de l'Ecosse d'ici 2021. En 2014, les Écossais s'étaient prononcés à 55% contre, mais le Brexit pourrait changer la donne dans un pays qui a voté à 62% contre le Brexit

Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4413
Date d'inscription : 08/01/2012

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptySam 27 Avr 2019, 08:52

Le précédent référendum sur l'indépendance de l’Écosse a eu lieu avant celui sur le Brexit. Après ce dernier, l'avis majoritaire (à ma connaissance) était d'exclure un nouveau référendum sur l'indépendance de l’Écosse, vus les échanges et relations entre Angleterre et Écosse. Mais ça, c'était en supposant un Brexit avec accord. La probabilité croissante d'un Brexit dur, sans accord, rebat les cartes.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18804
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyDim 28 Avr 2019, 08:19

Expatriation: Le Brexit n’a pas freiné les aspirations britanniques des jeunes Français

Tristan de Bourbon , à Londres 25 Avril 2019 à 18h05


Pour faire face à des effectifs en forte croissance, l’université Paris Dauphine-PSL a inauguré jeudi son nouveau campus londonien.

Parallèlement, le nombre de jeunes Français cherchant un emploi à Londres est aussi reparti à la hausse.

Malgré l’incertitude autour de l’avenir du statut des citoyens européens au Royaume-Uni, l’université Paris Dauphine-PSL a inauguré jeudi son nouveau campus à Londres, où ses étudiants sont installés depuis le début de l’année civile.

la suite : https://www.lopinion.fr/edition/international/expatriation-brexit-n-a-pas-freine-aspirations-britanniques-jeunes-185161
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

coufsur

Messages : 712
Date d'inscription : 22/12/2014

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyDim 28 Avr 2019, 13:12

tonton christobal a écrit:
Expatriation: Le Brexit n’a pas freiné les aspirations britanniques des jeunes Français

Tristan de Bourbon , à Londres 25 Avril 2019 à 18h05


Pour faire face à des effectifs en forte croissance, l’université Paris Dauphine-PSL a inauguré jeudi son nouveau campus londonien.

Parallèlement, le nombre de jeunes Français cherchant un emploi à Londres est aussi reparti à la hausse.

Malgré l’incertitude autour de l’avenir du statut des citoyens européens au Royaume-Uni, l’université Paris Dauphine-PSL a inauguré jeudi son nouveau campus à Londres, où ses étudiants sont installés depuis le début de l’année civile.

la suite : https://www.lopinion.fr/edition/international/expatriation-brexit-n-a-pas-freine-aspirations-britanniques-jeunes-185161

Afin des Français qui n'ont pas peur du Bretix, de ceci ou cela.
Lorsque la propagande de la peur n'aura plus d'effet, c'est à ce moment là que tout va changer.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1254
Date d'inscription : 03/03/2013

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyDim 28 Avr 2019, 14:10

Personne n’a peur du Brexit en France, les britanniques resteront nos amis.

Des nouvelles dIrlande du Nord:

Interview glaçante dans The Sunday Times ce matin:

La "nouvelle IRA" (Irish Republican Army) affirme que le Brexit est une aubaine pour son recrutement.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18804
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyMar 30 Avr 2019, 06:31

et si on fait le frexit ce sera une aubaine pour les autonomistes corses, bretons, basques et niçois... on dit même dans les milieux bien informés que les savoyards sont sur les dents.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1254
Date d'inscription : 03/03/2013

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyVen 03 Mai 2019, 12:36

Je n'invente pas, c’est juste pour illustrer le niveau des pro Brexit britaniques:
C'était hier les élections locales dans beaucoup de régions GB...
Boris Johnson a tweeté qu'il venait de voter "conservateur"...
avant de supprimer vite fait ce même tweet quand on lui a dit qu'on ne votait pas à Londres ...
amp.theguardian.com/politics/2019/…
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18804
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 EmptyVen 03 Mai 2019, 17:54

Avec les pointure de notre équipe gouvernementale on a bien le droit de se moquer des britons...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 10 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le clash du Brexit n'aura pas lieu
Revenir en haut 
Page 10 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: