Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Le clash du Brexit n'aura pas lieu

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
AuteurMessage
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 Empty
MessageSujet: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 EmptyMar 25 Sep 2018, 05:57

Rappel du premier message :

Comme a dit Michel Barnier, les Britanniques veulent la solution norvégienne avec les contraintes canadiennes, ils veulent faire leur marché dans l’union mais se dispenser des disciplines qui vont avec, bref ils veulent faire leur choix dans le catalogue des libertés et des règlements qui organisent le marché unique et l’union douanière. Au détriment des 27.
Il n’y aura donc pas d’adoption d’une solution existante, ni solution norvégienne car trop intégrationniste aux yeux des brexiters durs, ni solution canadienne car il y a un acquis que le Royaume-Uni ne veut pas perdre.

Un pari :
Le Brexit aura lieu formellement à la date prévue. On se contentera d’une déclaration de principes suffisamment vague pour ne mobiliser personne. Car l’accord final est hors de portée dans les délais. On va vers un « accord » qui renverra à plus tard la solution des problèmes qui fâchent : il n’y aura ni accord sur le plan (Chequers) de T. May, ni plan B, ni sortie sans accord.
On s’oriente ensuite vers le scénario d’une transition sans fin, d’abord avec l’accord sur la transition de 18 mois, renouvelable autant que nécessaire.
La Turquie négocie son entrée depuis les années 60, le Royaume-Uni négociera sa sortie jusqu’à …. une date indéfinie.  

Inspiré de :
https://www.telos-eu.com/fr/brexit-sauver-les-britanniques-deux-memes.html
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
tonton christobal



Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 EmptyJeu 11 Juil 2019, 06:40

En principe la teneur des réponses dans un échange refléte le ton de l'interlocuteur qui a ouvert les hostilités... pour faire bref lorsque l'on ne veut pas que ça se complique on reste convenable...

Lorsque des politicards insultent leurs adversaires généralement la convivialité disparait. C'est valable chez les anti brexit mais aussi pour le paltoquet qui insulte les Français. Lui il est vrai ratisse large.

Il semble que cette évidence ait été avec le temps  perçue par le freluquet qui a "policé" ses propos mais le naturel revient au galop.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1277
Date d'inscription : 03/03/2013

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 EmptyJeu 11 Juil 2019, 07:47

Extrait de courrier international :

« Interrogé sur la possibilité que le Royaume-Uni ne parvienne pas à sortir de l’Union européenne à la date du 31 octobre, Boris Johnson a refusé de dire s’il quitterait, le cas échéant, ses fonctions de Premier ministre. Jeremy Hunt a réagi en accusant son prédécesseur au Foreign Office de fonder l’hypothèse d’un nouvel accord avec l’UE simplement sur la base de l’optimisme. “Comme Boris ne répond jamais aux questions, nous ne savons absolument pas à quoi ressemblerait son mandat de Premier ministre”, a ironisé l’actuel chef de la diplomatique britannique »

Encore une marque de la catastrophe politique britanique


Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 EmptyJeu 11 Juil 2019, 08:25

On comprend donc l'intérêt de s'en prendre aux intervenants français du forum qui comptent les points...

Ceci dit nous avons des dirigeants qui chez nous désavouent le résultat du suffrage unversel ce qui mntre un haut respectdes électeurs mais satisfait les leaders mondiaux... on peut donc tout à loisir donner des leçons de démocratie.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 EmptyJeu 11 Juil 2019, 09:27

Citation :
Ceci dit nous avons des dirigeants qui chez nous désavouent le résultat du suffrage unversel ce qui montre un haut respect des électeurs mais satisfait les leaders mondiaux...

Reparlons des suites du célèbre "non" (à 55%) au référendum de 2005 sur le Traité européen. Avec les faits.

Cinq nonistes se présentent à l'élection présidentielle 2007 : Jean-Marie le Pen, FN (10,44%), Philippe de Villiers, MPF (2,23%), Olivier Besancenot, LCR (4,08%), Marie-George Buffet, PCF (1,93%), Arlette Laguiller, LO (1,33%)
(Le noniste Laurent Fabius a été prématurément enlevé de la liste des candidats par son plantage aux primaires PS : 20% seulement)
Trois ouistes principaux : Nicolas Sarkozy, UMP (31,18%), Ségolène Royal, PS (25,87%), François Bayrou, UDF (18,57%)
Total des 5 nonistes : 20,01%. Total des 3 ouistes : 75,62%. Y'a pas photo.

Conclusion : les électeurs 2007 désavouent massivement les nonistes 2005. Scandale démocratique ?
Nicolas Sarkozy a aggravé son cas en déclarant clairement pendant la campagne présidentielle 2007 qu'il négocierait un nouveau traité et le ferait ratifier par le Parlement. Et pourtant, il a été élu. Et en plus, il a tenu parole ...
Dis, tonton, c'est quoi la vraie démocratie populaire ?


Dernière édition par Salamandre le Jeu 11 Juil 2019, 09:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 EmptyJeu 11 Juil 2019, 09:48

Lorsque l'on ne pose pas la même question lors de suffrages d'un mode différent concernant des sujets différents... il est peu surprenant d'avoir des résultats non concordants.

En l 'espèce on devait faire un traité différent de celui qui avait été refusé... on a présente le même et on s'est bien gardé de consulter le corps électoral on a magouille entre soi.

D'autre part voter pour sarko n'implique pas que l'on avalise la totalité de son programme. C'est tout aussi vraissemblable pour d'autres politicards.
Ceux qui ont voté pour flanbi voulaient ils que l'affaire finisse en vrille... avec son programme.

Ce type d'argument ne tient pas la route sauf pour les justos de la comprenette.

Voter pour macron justifie sans doute que l'on récupère des blessés graves lors des manifestations ? C'était au programme ? Oui si on se donnait la peine de comprendre le fonctionnement du gugusse.

Les gens qui ont mis la droite aux manettes de l'Europe étaient ils tous d'accord pour l'opération portes ouvertes de juncker et de la teutonne ?

On peut d'ailleurs être pour l'Europe et opposé à ce que l'on en fait...  je sais c'est subtile et peu admissible par ceux qui ont besoin que l'on réfléchisse à leur place.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 EmptyJeu 11 Juil 2019, 10:11

D'abord, il est aisé de constater que le Traité de Lisbonne (2007) est différent du projet de Traité européen (2005). Le principal point commun est qu'il a fallu les négocier avec tous les pays européens, et pas juste avec les nonistes de France.
Et après cet harassant (et décevant) parcours de plusieurs années (la Convention sur l'avenir de l'Europe commence ses travaux début 2002), c'est bien simple : il n'y a plus eu de modification notable des traités. Tout le monde est vacciné de l'envie de recommencer à dépenser une énergie considérable, pour qu'à la fin ça plante toujours quelque part, vu la considérable difficulté d'avoir l'unanimité dans chacun des 28 (ou 27) pays.
Ensuite,
Nonobstant le non du peuple français à la régionalisation (référendum de 1969) le Parlement vote la décentralisation, dont régionalisation, en 1982.
Après le oui du peuple français par référendum (1972) à l'entrée du Royaume-Uni dans l'Europe, faut-il vraiment un référendum pour la sortie du Royaume-Uni ?

Concernant l'Europe, comment faire mieux ?
. Une alternative, si référendum, serait de comptabiliser les voix dans une circonscription européenne, et non pays par pays. Pour les référendums en France, après tout on ne demande pas d'avoir la majorité dans chaque région.
. Il est bien possible qu'une telle alternative ne soit praticable que dans un sous-ensemble, à déterminer, des 27 pays de l'Union européenne. On retrouve l'idée de l'Europe en cercles.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 EmptyJeu 11 Juil 2019, 12:01

Si fondamentalement le traité de 2005 et celui de 2007 sont differents... désolé mais cette évidence ne saute généralement pas aux yeux...de la plupart des gens.
C'est d'ailleurs ce qu'ils reprochent a sarko... avoir affirmé pouvoir renégocier l'usine à gaz pour au bout du compte ne rien changer de fondamental.

On commence à l'avouer la pagaille a été mise en place à Maastritch... attali l'a dit il était décidé de ne pas prévoir de sortie de l'accord

Si ça plante avec 27 ou 28 pays on va sauver le camion en en prenant quelques uns de plus "traine savates" si possible pour pomper le pognon des "riches" et continuer à nous mettre dans la panade.

Pour ce qui concerne les "élargissements" du machin on s'est bien gardé de consulter les manants.

On pourrait se passer de l'avis des Anglais pour diriger leur pays à leur place sans doute... et décider ici ou là partout sauf chez les britons s'ils doivent ou non s'en aller...

Ce forum est merveilleux !

Nb pour en revenir aux programmes des candidats : le premier communiant devait protéger mon pouvoir d'achat... on voit le résultat. On nous avait pas informé du traité de Marrakech ni de la pantalonade d'Aix la Chapelle... on devait même supprimer ma taxe d'habitation...

Ne parlons pas des portes ouvertes aux agricultures de l'Amérique du sud et du Canada... il est vrai que nous ne produisons rien en ce domaine en France... vive la barbaque aux hormones interdite chez nous qui arrivera directo de l'étranger.

Parfois il y a des coups de pompe au cul qui se perdent !
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 EmptyJeu 11 Juil 2019, 19:43

tonton christobal a écrit:
On pourrait se passer de l'avis des Anglais pour diriger leur pays à leur place sans doute... et décider ici ou là partout sauf chez les britons s'ils doivent ou non s'en aller...

Que les british décident de partir est d'abord leur affaire, mais la facture qu'ils laissent (ou pas) impayée en partant peut concerner de nombreux contribuables européens. Selon les négociations du 1er round, entre équipe May et équipe Barnier, il y en a pour 40 milliards € environ.
Pas loin de 80 millions de bouteilles Château Cheval-Blanc, quand même. Un record au moins européen de grivèlerie ? Jusqu'ici, un brouillard épais flotte sur les intentions de Boris J. Sa stratégie est simple : il ne répond pas aux questions, ni de son challenger ni des journalistes.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 EmptyJeu 11 Juil 2019, 22:28

Salamandre a écrit:


Que les british décident de partir est d'abord leur affaire, mais la facture qu'ils laissent (ou pas) impayée en partant peut concerner de nombreux contribuables européens. Selon les négociations du 1er round, entre équipe May et équipe Barnier, il y en a pour 40 milliards € environ.
Pas loin de 80 millions de bouteilles Château Cheval-Blanc, quand même. Un record au moins européen de grivèlerie ? Jusqu'ici, un brouillard épais flotte sur les intentions de Boris J. Sa stratégie est simple : il ne répond pas aux questions, ni de son challenger ni des journalistes.

Que les britons nous plantent une ardoise n'est pas à exclure d'autant que quelques dirigeants européens et macron n'était pas le dernier ont trouvé judicieux de se vanter de faire en sorte que le brexit soit douloureux pour les Anglais.

Lorsque dans un divorce au lieu de faire en sorte que ça se passe soft on se fait fort de "punir" l'autre il y a des dégats collatéraux à craindre... les gens intelligents à défaut de réussir leur mariage font en sorte de ne pas compliquer la séparation... là on veut faire un exemple.

Le boris fera ce qu'il pourra et n'a à ce jour pas de comptes à rendre... à son challenger et encore moins à la presse, s'il foire les Anglais seront assez grands pour traiter le dossier là bas il y a des chambres qui contrôlent l'exécutif dans d'autres pays c'est la presse qui s'érige en juge.

Les chambres ont été capables de s'occuper de may...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14497
Date d'inscription : 30/05/2011

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 EmptyMer 17 Juil 2019, 00:15

A lire jusqu'au bout...

Citation :
Le chômage britannique au plus bas depuis quarante-cinq ans

Par Eric Albert Publié 17.07.2019

Depuis la crise financière de 2008, les économistes britanniques n’y comprennent plus rien. Eux qui prévoyaient d’abord une envolée du chômage à cause de la récession, puis un lent recul étant donné la croissance médiocre, sont obligés de constater que celui-ci est particulièrement bas au Royaume-Uni. Il a culminé à seulement 8 % au plus fort de la crise et est désormais de 3,8 % pour les mois de mars à mai, selon les statistiques publiées mardi 16 juillet. Soit le plus bas niveau depuis décembre 1974, il y a quarante-cinq ans.

Plus étrange encore, alors même que la croissance ralentit à cause du Brexit (elle tourne à 1,5 % en rythme annuel), le chômage continue de refluer. Depuis le référendum de juin 2016, il a reculé d’un point. Il est désormais question régulièrement du « miracle britannique de l’emploi ».

L’agence de travail temporaire Tiger Recruitment constate ce dynamisme quotidiennement. « Les candidats se montrent plus exigeants, demandant une augmentation de salaire de 8 % à 10 % pour changer d’emploi », note Rebecca Siciliano, une de ses dirigeantes. Récemment, une jeune secrétaire, sortie de l’université depuis trois ans, demandait un salaire annuel de 35 000 livres (39 000 euros) : elle s’est vu offrir 42 000 livres. « Les entreprises sont aussi prêtes à proposer des horaires flexibles et du télétravail, continue Mme Siciliano. J’ai même entendu parler de cas de gens qui peuvent travailler quatre jours par semaine payés cinq. »

Pourtant, le vote en faveur du Brexit le prouve : les Britanniques ne sont guère heureux de leur situation économique. Les banques alimentaires ne désemplissent pas. En 2018, le Trussell Trust, équivalent des Restos du cœur, a distribué 1,6 million de colis alimentaires, en hausse de 19 %.

L’explication de ce paradoxe vient avant tout de la faiblesse des salaires. Actuellement, les rémunérations des Britanniques demeurent 5 % en dessous de leur niveau de 2008. Une telle stagnation sur une décennie est du jamais-vu dans l’histoire économique récente. « Dans les années 1980, 10 % de la population étaient en permanence au chômage et 90 % avaient un emploi. Aujourd’hui, la douleur est partagée par tous. Mais il n’est pas certain que ce soit mieux », explique Danny Blanchflower, économiste à l’université de Dartmouth, ancien membre de la Banque d’Angleterre, qui vient de publier un livre sur le marché du travail intitulé Not Working. Where Have All the Good Jobs Gone ? (« Je ne travaille pas. Où sont passés tous les bons emplois ? », Princeton University Press, non traduit).

Pourquoi est-ce que les Britanniques ont accepté des baisses de salaire, ce qu’ils avaient refusé lors des crises des années 1980 et 1990 ? L’effondrement des syndicats et la pression de la mondialisation sont deux facteurs d’explication.

M. Blanchflower y ajoute aussi le développement des emplois ultra-précaires. Les « contrats zéro heure », qui ne garantissent aucune heure de travail, sont particulièrement montrés du doigt. Le nombre d’autoentrepreneurs travaillant à temps partiel a explosé, doublant en vingt-cinq ans pour dépasser un million et demi de personnes. Celles-ci ne sont pas toutes exploitées – beaucoup, notamment chez les jeunes, revendiquent d’être à leur compte –, mais une partie correspond à de l’emploi déguisé.

M. Blanchflower a développé un nouvel outil statistique pour tenter de mesurer le sous-emploi, qu’il évalue à 3 %, ce qui demeure un niveau supérieur d’un point à ce qu’il était avant la crise de 2008. « On ne peut absolument pas parler de plein-emploi au Royaume-Uni », estime-t-il.
---/---


Dernière édition par a.nonymous le Mer 17 Juil 2019, 00:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14497
Date d'inscription : 30/05/2011

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 EmptyMer 17 Juil 2019, 00:15

Citation :
---/---
Ce point de vue est pourtant de plus en plus contesté. « Il existe bien sûr de nombreux emplois précaires, mais l’explication était plus convaincante il y a trois ou quatre ans », estime Gerwyn Davies, économiste au Chartered Institute of Personnel and Development. De 2008 à 2016, les deux tiers des emplois créés étaient précaires, sous une forme ou une autre. Désormais, la proportion s’est inversée : les deux tiers des nouveaux emplois sont des embauches traditionnelles à temps plein. De plus, après avoir longtemps stagné, les salaires sont enfin repartis à la hausse, progressant de 1,4 % en valeur réelle depuis un an.

M. Davies avance une autre explication à la bonne santé du marché du travail britannique. « Les entreprises ont une faible productivité et préfèrent embaucher plutôt qu’investir dans des machines ou des processus plus efficaces. Cela leur coûte moins cher. » Là encore, cela revient à une sorte d’effort collectif : de plus en plus de monde travaille, mais avec des salaires médiocres et une faible productivité.

Etrangement, le Brexit renforce cette tendance. Face à l’incertitude, les entreprises hésitent à se lancer dans de grands investissements. En revanche, elles embauchent volontiers – sachant que licencier est très simple et relativement peu cher. « Le problème est que cette logique ne peut pas durer éternellement », précise M. Davies. A terme, le manque d’investissement devrait finir par ralentir la croissance. Mais en attendant, la baisse du chômage est réelle, touche tous les secteurs et toutes les régions du pays.
https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/07/16/le-chomage-britannique-au-plus-bas-depuis-quarante-cinq-ans_5490071_3234.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 EmptyMer 17 Juil 2019, 06:42

Chez nous on ne peut pas licencier donc on ferme la boite et elle part en europe de l'est : c'est mieux !

Ainsi on a les chômeurs, plus de travail et moins de rentrées fiscales... un deal gagnant gagnant.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 EmptyVen 16 Aoû 2019, 19:15

"M. Johnson se prépare () à perdre le vote de confiance, mais compte ensuite sur les divisions du camp du « Remain » pour se maintenir au pouvoir le plus longtemps possible.
Après le vote d’une motion de censure, l’opposition a 14 jours pour élire un gouvernement alternatif. A défaut, c’est le premier ministre sortant qui doit convoquer des élections anticipées – à la date qui lui convient.
"
Il pourrait "fixer ce scrutin après le 31 octobre, afin de réaliser le Brexit même sans accord de Westminster."

Citation :
Jeremy Corbyn veut annuler le Brexit en prenant la place de Boris Johnson
Le leader du Parti travailliste a proposé à l’ensemble de l’opposition de s’allier pour lui permettre de devenir – temporairement – premier ministre.
Par Jean-Baptiste Chastand
Plus de trois ans après le vote du Brexit et alors que le premier ministre conservateur Boris Johnson menace de faire sortir le Royaume-Uni de l’Union européenne « coûte que coûte » le 31 octobre, cela ressemble à l’émergence d’un vaste camp du refus. Rien n’assure encore que cette initiative anti-Brexit aboutisse, mais sa seule existence marque un tournant.

Mercredi 14 août, Jeremy Corbyn a écrit à l’ensemble des responsables politiques du pays opposés au Brexit brutal brandi par M. Johnson depuis son entrée à Downing Street.
Le chef de file de l’opposition met son euroscepticisme notoire de côté pour proposer une alliance transpartisane afin de renverser M. Johnson juste après la rentrée parlementaire, prévue le 3 septembre. « Notre priorité devrait être de travailler ensemble au Parlement pour empêcher une sortie sans accord douloureuse, qui empêcherait les électeurs d’avoir le dernier mot », réclame M. Corbyn aux leaders du Parti nationaliste écossais (SNP), du Parti libéral démocrate, aux nationalistes gallois et à plusieurs députés indépendants et conservateurs connus pour leurs positions pro-UE.
Alors que M. Johnson ne dispose actuellement que d’un siège de majorité à Westminster, le travailliste propose de s’allier derrière lui pour qu’il prenne sa place à Downing Street « pour un temps strictement limité ».

Campagne pour l’organisation d’un nouveau référendum
Une fois au pouvoir, M. Corbyn demanderait immédiatement à l’UE un nouveau report de la date butoir, fixée au 31 octobre, afin d’organiser des élections anticipées. Il s’engage ensuite à faire campagne pour l’organisation d’un nouveau référendum qui prévoirait explicitement « l’option de rester dans l’UE », et donc d’annuler le Brexit. S’il ne dit pas clairement qu’il soutiendra cette option, le leader travailliste refusait jusqu’ici d’évoquer une telle idée, de peur de s’aliéner l’électorat populaire qui a voté pour le divorce en 2016.

« Bloquer un Brexit sans accord »
L’initiative de M. Corbyn découle directement des menaces de contournement de Westminster formulées ces derniers jours par le camp conservateur. M. Johnson se prépare en effet depuis plusieurs semaines à perdre le vote de confiance, mais compte ensuite sur les divisions du camp du « Remain » pour se maintenir au pouvoir le plus longtemps possible.
Après le vote d’une motion de censure, l’opposition a 14 jours pour élire un gouvernement alternatif. A défaut, c’est le premier ministre sortant qui doit convoquer des élections anticipées – à la date qui lui convient. Or, le plus proche conseiller de M. Johnson, l’ultrabrexiter Dominic Cummings, a déjà planifié de fixer ce scrutin après le 31 octobre afin de réaliser le Brexit même sans accord de Westminster.

Contesté par une partie du centre et du centre gauche
Le très pro-européen Parti des démocrates libéraux a affiché son scepticisme. Tout en soutenant le plan Corbyn sur le principe, la chef des lib-dem a déclaré son opposition à ce que le leader travailliste soit nommé premier ministre.
« Il n’y a aucune chance qu’il puisse unir les conservateurs dissidents et les indépendants pour arrêter Boris Johnson. Il n’est même pas certain qu’il puisse s’assurer de tous les votes des députés travaillistes », a-t-elle lancé, alors que M. Corbyn reste contesté par une partie du centre et du centre gauche en raison de ses positions économiques.

« Il ne s’agit pas [d’une question de personnes], mais d’avoir un plan qui marche », a-t-elle réclamé en proposant plutôt de faire élire Kenneth Clarke ou Harriet Harman. Respectivement conservateur et travailliste, ces deux députés sont les plus anciens de leur parti et ils disposent tous deux d’une image centriste.
Bien qu’elle puisse sembler relativement accessoire face à la menace d’un Brexit brutal le 31 octobre, la question du nom de celui ou de celle qui doit mener la résistance est cruciale, puisqu’il s’agit d’accéder au pouvoir. Pour cette raison, elle pourrait suffire à faire capoter l’ébauche d’union du camp anti-Brexit.

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/08/16/jeremy-corbyn-veut-annuler-le-brexit-en-prenant-la-place-de-boris-johnson_5499823_3210.html
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

coufsur

Messages : 725
Date d'inscription : 22/12/2014

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 EmptyDim 18 Aoû 2019, 12:26

Portant sur un confortable échantillon de 1.645 personnes, une enquête d’opinion ComRes réalisée au Royaume-Uni et dont les résultats viennent d’être publiés ce 13 août indique que 54 % des personnes interrogées disent être d’accord avec la proposition suivante:
« Boris Johnson doit réaliser le Brexit par tous les moyens, dont la suspension du parlement si elle est nécessaire pour empêcher les députés de le stopper ».

Mais est-ce possible, j'ai bien entendu et lu que les Britaniques se morfondaient, regrettaient amèrement d'avoir votés pour le Bretix ?!
Etait-ce des FakeNews ? quelle horreur, les médias officiels sont-ils capables de telles horreurs !
Je suis sûr que de lourdes sanctions vont être prises à l'encontre de ces vecteurs de FakeNews.Laughing
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1277
Date d'inscription : 03/03/2013

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 EmptyLun 19 Aoû 2019, 08:37


Le chat de Nathalie L’oiseau s'appelle Brexit":

"J'ai fini par appeler mon chat Brexit. Il me réveille en miaulant à la mort parce qu'il veut sortir, et dès que je lui ouvre la porte, il reste planté au milieu, indécis, et il me jette un regard noir quand je le mets dehors".

On pourrait modifier la blague de Mde L’oiseau et dire:

J'ai fini par appeler mon chat Boris Johnson :

Il me réveille en miaulant à la mort parce qu'il veut sortir, et dès que je lui ouvre la porte, il reste planté au milieu, indécis, et il me jette un regard noir quand je le mets dehors".

Revenir en haut Aller en bas
coufsur

coufsur

Messages : 725
Date d'inscription : 22/12/2014

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 EmptyLun 19 Aoû 2019, 08:44

Communiqué officiel du gouvernement britannique:
C’est un signal clair pour les habitants de notre pays qu’il n’y aura pas de retour en arrière, que nous quittons l’UE comme promis le 31 octobre, quelles que soient les circonstances, et cela conformément aux instructions qui nous ont été données en 2016. »

« Les suffrages de 17,4 millions d’électeurs qui ont décidé de quitter l’UE ont constitué le plus grand mandat démocratique jamais conféré à un gouvernement britannique. Les politiciens ne peuvent pas choisir quels votes du public ils souhaitent respecter. Le Parlement a déjà voté pour une sortie le 31 octobre. La loi que je viens de signer garantit que la loi sur le retrait de l’UE abrogera l’Acte de 1972 sur les Communautés européennes (ECA) le jour de la sortie. »

« L’Acte de 1972 sur les Communautés européennes (ECA) a permis à d’innombrables règlements européens d’entrer directement dans la législation britannique pendant des décennies, et tout gouvernement désirant sérieusement faire sortir le Royaume-Uni de l’UE le 31 octobre devait montrer son engagement à l’abroger. »

« C’est ce que nous faisons aujourd’hui en mettant en mouvement l’abrogation. C’est un moment charnière pour reprendre le contrôle de nos lois à Bruxelles. »

Commentaires:
Le Secrétaire d’État au Brexit vient de signer l’ordonnance de suppression de « l’Acte de Bruxelles » qui datait de 1972, ce qui met ainsi fin à toute loi européenne au Royaume-Uni.

Le gouvernement britannique a promulgué la loi abrogeant l’Acte du Parlement de 1972 qui ratifiait l’adhésion de la Grande-Bretagne à l’Union européenne (CEE) en 1972.

La loi de 1972 était le dispositif législatif qui permettait aux règlements d’entrer dans le droit britannique directement en provenance des organes législatifs européens à Bruxelles.

L’annonce de l’abrogation de cette loi marque une étape historique dans la restitution des pouvoirs législatifs de Bruxelles au Royaume-Uni. Nous reprenons le contrôle de nos lois, comme le public l’avait voté en 2016.

L’abrogation de la loi de 1972 sur les Communautés européennes (European Communities Act ou ECA) entrera en vigueur lorsque la Grande-Bretagne quittera officiellement l’UE le 31 octobre.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1277
Date d'inscription : 03/03/2013

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 EmptyMer 21 Aoû 2019, 17:46

Un retweet d Alex Taylor:

...ah oui, j'avais oublié de tweeter ce matin l'idée lumineuse du jour de Johnson pour contourner le "backstop" ...
... que la République d'Irlande sorte provisoirement du marché unique UE, le temps que la GB signe ses traités.
He has seen the Virgin !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 13 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le clash du Brexit n'aura pas lieu
Revenir en haut 
Page 13 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
 Sujets similaires
-
» Police/gendarmerie : la guerre des matraques aura bien lieu !
» Lieu d'accueil enfants-parents aux Avenières : qui veut participer ?
» Projet Eco-lieu éducatif Sud ouest puy de dôme
» Subdivision du lieu
» [ Divers - Les classiques ] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: