Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.
Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -55%
Remise de 50% sur le tractopelle de chantier à ...
Voir le deal
10 €

 

 Le clash du Brexit n'aura pas lieu

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
Salamandre

Salamandre

Messages : 4953
Date d'inscription : 08/01/2012

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyMar 25 Sep 2018, 05:57

Rappel du premier message :

Comme a dit Michel Barnier, les Britanniques veulent la solution norvégienne avec les contraintes canadiennes, ils veulent faire leur marché dans l’union mais se dispenser des disciplines qui vont avec, bref ils veulent faire leur choix dans le catalogue des libertés et des règlements qui organisent le marché unique et l’union douanière. Au détriment des 27.
Il n’y aura donc pas d’adoption d’une solution existante, ni solution norvégienne car trop intégrationniste aux yeux des brexiters durs, ni solution canadienne car il y a un acquis que le Royaume-Uni ne veut pas perdre.

Un pari :
Le Brexit aura lieu formellement à la date prévue. On se contentera d’une déclaration de principes suffisamment vague pour ne mobiliser personne. Car l’accord final est hors de portée dans les délais. On va vers un « accord » qui renverra à plus tard la solution des problèmes qui fâchent : il n’y aura ni accord sur le plan (Chequers) de T. May, ni plan B, ni sortie sans accord.
On s’oriente ensuite vers le scénario d’une transition sans fin, d’abord avec l’accord sur la transition de 18 mois, renouvelable autant que nécessaire.
La Turquie négocie son entrée depuis les années 60, le Royaume-Uni négociera sa sortie jusqu’à …. une date indéfinie.  

Inspiré de :
https://www.telos-eu.com/fr/brexit-sauver-les-britanniques-deux-memes.html
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
tonton christobal



Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyJeu 13 Fév 2020, 09:28

.../...


En fait, c’est la survie même de cet état profond que le départ de la Grande-Bretagne met en danger.
Et pour l’instant, ce sont les membres de cet Etat profond qui se sont auto-sélectionnés pour mener les discussions et ils ont un but et un seul, préserver le pouvoir qu’ils se sont attribué sans avoir à passer par la case « élections ».
Ce qui veut dire qu’un combat à mort est engagé entre la souveraineté du peuple britannique et l’Etat profond européen et que donc tout sera fait pour qu’une crise profonde frappe la Grande-Bretagne quand bien même le prix à payer pour le reste de l’Europe serait très, très élevé.

Mais c’est là que les gouvernements des autres pays en Europe risquent d’intervenir pour remettre au pas les Barnier de ce monde et là, je pense surtout à l’Allemagne qui a un considérable excèdent de son commerce extérieur avec la Grande-Bretagne et qui est dans une situation tant politique (montée de l’AFD) qu’économique désastreuse (effondrement mondial de l’industrie automobile) …
Voici donc ce qui va se passer à mon avis dans les 12 mois qui viennent.
1. Monsieur Barnier continue son travail de sape, avec l’aide du gouvernement français qui par exemple propose aux allemands de partager avec eux l’arme atomique, ce qui reviendrait à abandonner l’Otan. On imagine l’enthousiasme à Berlin.
2. Au bout de trois mois de blocage, BOJO décroche son téléphone pour appeler madame Merkel et lui signifie qu’il songe à interdire la vente au Royaume- Uni d’une grande partie des produits allemands faits avec du charbon, car cela met très en colère la jeune Greta et les écologistes britanniques.
3. Madame Merkel appelle monsieur Barnier pour lui dire que les bêtises ont assez duré et qu’à partir de maintenant, il est mis sous tutelle.
4. Fureur de monsieur Macron.  La réalité est pourtant très simple. Soit monsieur Macron se couche, soit-il ne se couche pas, mais dans les deux cas, l’Etat profond européen est cuit puisqu’il est apparu pour ce qu’il est, c’est-à-dire une tentative par les hauts fonctionnaires français de contrôler les autres pays européens.
5. Monsieur Salvini, revenu au pouvoir en Italie annonce qu’il demande une grande convention pour réintroduire un semblant de démocratie en Europe. La Pologne, la Hongrie, la Tchéquie approuvent cette initiative. Monsieur Macron refait une colère, à laquelle personne ne prête la moindre attention…
6. L’Euro tombe en dessous d’un dollar. Monsieur Trump impose des droits de douane sur les produits de la zone Euro.
7. La Grande-Bretagne obtient son accord de libre-échange et les conservateurs Suédois demandent qu’un referendum soit organisée sur le maintien de la Suède dans l’Union Européenne

Malheureusement, c’est à ce moment-là que ma boule de cristal se brouille… `


---------------------------

nous avons un programme de rigolade pour les prochains mois !
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4953
Date d'inscription : 08/01/2012

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyLun 17 Fév 2020, 14:16

https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/02/17/comment-le-brexit-accelere-la-reunification-de-l-irlande_6029790_3232.html
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1349
Date d'inscription : 03/03/2013

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyLun 17 Fév 2020, 14:41

Visiblement la première conséquence du BREXIT est un éclatement de Grande Bretagne avec des Irlandais du nord qui envisage une réunification et des Ecossais qui se demande ou est leur avenir dans une grande Bretagne isolée.

Revenir en haut Aller en bas
coufsur

coufsur

Messages : 901
Date d'inscription : 22/12/2014

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyLun 17 Fév 2020, 16:33

thierry a écrit:
Visiblement la première conséquence du BREXIT est un éclatement de Grande Bretagne avec des Irlandais du nord qui envisage une réunification et des Ecossais qui se demande ou est leur avenir dans une grande Bretagne isolée.


"Une Grande Bretagne isolée", rien à faire, les Eurobéats sont incorrigibles, toujours un raisonnement de petit enfant qui à peur de lâcher la main de sa maman (UE), qui a peur d'être isolé face au grand méchant loup et ogre.
La Suisse est-elle un pays "isolé" ?
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

coufsur

Messages : 901
Date d'inscription : 22/12/2014

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyLun 17 Fév 2020, 16:46

La République d'Irlande et l'Irlande du Nord pourraient bien être les bénéficiaires de l'accord  signé entre le RU et l'UE.
Ils pourraient devenir une espèce de passoire à taxe pour les produits entrant dans l'UE.
S'il y a réunification, plus de passoire à taxe.
Peut-être que les Irlandais vont adopter cette devise Anglaise "wait and see".
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1349
Date d'inscription : 03/03/2013

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyLun 17 Fév 2020, 16:46

Juste un rappel: ce raisonnement de la GB isolé est le raisonnement tenu par les Ecossais et les Irlandais du nord.




Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyLun 17 Fév 2020, 18:11

Avec les britons je m'attends à tout... généralement ils ne fonctionnent pas comme les autres.

Pour le reste ce ne sont pas mes oignons... je crois les uns et les autres forts capables de gérer leurs affaires sans que la France ou l'Europe y mettent leurs nez.

Je note tout de même que ceux qui se sont plantés dans les grandes largeurs sur le brexit continuent à nous expliquer la vie.

Un peu de patience les procès d'intention vont arriver .
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyLun 17 Fév 2020, 23:33

Brexit: Londres refusera que l'UE lui impose ses règles
Par Le Figaro avec AFP
Publié il y a 3 heures, mis à jour il y a 3 heures
.
Le négociateur britannique sur le Brexit, David Frost. Reuters
Le gouvernement britannique n'acceptera pas que l'Union européenne lui impose certaines règles en matière d'environnement, de droit du travail ou d'aides d'Etat dans sa future relation avec le continent, a prévenu lundi le négociateur britannique sur le Brexit, David Frost.

«Il est essentiel pour nous de pouvoir établir des lois qui nous conviennent, de revendiquer le droit que possède tout autre pays non membre de l'UE dans le monde», a-t-il affirmé lors d'une intervention à l'université libre de Bruxelles (ULB). «Il ne s'agit pas d'une simple position de négociation qui pourrait changer sous la pression. C'est l'objectif même de l'ensemble du projet», a insisté le négociateur du Royaume-Uni, qui est entré depuis son départ de l'UE le 31 décembre dans une période de transition jusqu'à la fin de l'année.

«Relation d'égal à égal»
Le discours très attendu de David Frost a lieu au moment où les États membres de l'UE élaborent un mandat pour leur propre négociateur, Michel Barnier, fixant leurs objectifs et leurs lignes rouges dans la négociation. Les Européens souhaitent que le Royaume-Uni s'engagent dans la future relation à respecter les mêmes règles que l'UE, voire à s'y adapter «au fil du temps» dans plusieurs domaines (environnement, concurrence, fiscalité, droit du travail...) afin d'éviter les distorsions de concurrence, en échange d'un accès privilégié au marché européen.

Ces garanties semblent indispensables aux Européens étant donné la proximité géographique et économique du Royaume-Uni. L'UE aimerait également que la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) garde le dernier mot pour interpréter le droit de l'Union, en cas de différend entre Londres et Bruxelles. «Penser que nous pourrions accepter une supervision de l'UE sur des questions dites d'égalité des conditions de concurrence («level playing field», ndlr), c'est ne pas comprendre l'intérêt de ce que nous faisons», a commenté David Frost. «Comment réagiriez-vous si le Royaume-Uni exigeait que, pour se protéger, l'UE s'harmonise de manière dynamique avec nos lois nationales décidées à Westminster et les décisions de nos propres régulateurs et tribunaux ?», a-t-il interrogé.

Le négociateur du Royaume-Uni a rappelé que Londres espérait conclure un accord de libre-échange du même type que ceux récemment négociés par l'UE avec le Canada ou le Japon. «Pour fait court, tout ce que nous voulons c'est ce dont bénéficient les autres pays indépendants», a-t-il résumé. «S'il est donc vrai, comme nous l'ont dit nos amis de la Commission et des 27, que l'UE souhaite une relation durable et viable (...), la seule façon de progresser est de s'appuyer sur cette approche d'une relation d'égal à égal», a-t-il conclu. Les négociations entre Londres et Bruxelles devraient commencer début mars et s'achever d'ici la fin de l'année.

---------------------

on commence très fort avec les britons qui devaient être à genoux... (voir les élucubrations d'un intervenant)

Mais il est préférable de s'occuper des Irlandais et des Ecossais


Dernière édition par tonton christobal le Mar 18 Fév 2020, 08:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyLun 17 Fév 2020, 23:38

Brexit : les diplomates britanniques sommés de rompre avec leurs anciens alliés européens
Au lendemain du Brexit, les diplomates britanniques ont reçu des consignes. Et ce alors que Boris Johnson fourbit ses armes pour son offensive contre Bruxelles. Il va dévoiler lundi une partie de son arsenal.


Par ARNAUD DE LA GRANGE
Publié le 2 février 2020 à 13:38, mis à jour le 2 février 2020 à 14:57

Le ministre des Affaires étrangères Dominic Raab Jeff Overs/BBC/Handout via REUTERS
De notre correspondant à Londres

Le ton est donné. Selon un message, envoyé par le ministre des Affaires étrangères Dominic Raab à toutes les ambassades britanniques de la planète et dont le Sunday Times a eu copie, les diplomates britanniques doivent désormais « s’asseoir à l’écart des diplomates européens » dans les sommets internationaux. Ils doivent abandonner toute idée de « rechercher une influence résiduelle » auprès des pays de l'UE et « adopter plutôt une position de pays indépendant confiant ». Le chef de la diplomatie britannique prévient que les responsables bruxellois ne pourront pas empêcher le Royaume-Uni d’avoir, dès la période de transition (qui court jusqu’au 31 décembre 2020), son propre chemin. Il ne faudra pas « être timides » si la Grande-Bretagne choisit de « ne pas tenir compte des positions de politique étrangère de l'UE » dit-il.

Cette fuite intervient alors que Londres et Bruxelles montrent chacun leurs muscles avant des négociations qui vont bientôt commencer. Et elles promettent d’être rudes. Fidèle à sa manière, Boris Johnson semble décider à attaquer frontalement, en jouant au besoin de la menace. Dans son premier discours depuis le Brexit, lundi 3 février, il devrait indiquer clairement qu’il veut un accord commercial limité, qui ressemble à celui conclu avec le Canada. C’est d’ailleurs ce qu’a dit Dominic Raab dimanche sur Sky News : « Nous reprenons le contrôle de nos lois, nous n'allons donc pas avoir un alignement élevé avec l'UE (…) Mais nous voulons coopérer et nous attendons que l'UE respecte son engagement envers un accord de libre-échange à la canadienne. » Selon le Times, Boris Johnson pourrait aussi dire qu'il est prêt à accepter un accord de type australien avec l'UE - c'est-à-dire selon les termes de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) – ce qui reviendrait à un Brexit sans accord déguisé.

Londres rejette aussi la possibilité pour la Cour Européenne de Justice d’arbitrer les relations commerciales entre le Royaume-Uni et l’Europe. Les négociateurs de Boris Johnson seraient furieux que Bruxelles tente d’imposer cette supervision, comme pour une relation plus étroite à la norvégienne. « Ils essaient de faire pression pour une relation avec toutes les obligations du modèle norvégien mais avec les restrictions d'accès au marché du Canada » a confié l’un d’eux. Selon le Daily Telegraph, proche du gouvernement conservateur, Boris Johnson pourrait aussi annoncer le rétablissement de contrôles douaniers aux frontières pour tous les biens européens importés en Grande-Bretagne à compter de l'année prochaine, afin de faire pression sur l'UE.

De son côté, le négociateur européen Michel Barnier doit lui détailler ses priorités pour la nouvelle phase de discussions. « Une chose est claire : les intérêts de l'Europe, de chaque État membre et de tous nos citoyens passent avant tout » a-t-il averti samedi. Un haut responsable britannique a confié au Times que des positions radicales des deux côtés pourrait conduire au départ de la Grande-Bretagne de l’UE sans accord commercial. Estimant que c’était une possibilité « considérablement sous-évaluée ».

Revenir en haut Aller en bas
coufsur

coufsur

Messages : 901
Date d'inscription : 22/12/2014

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyMar 18 Fév 2020, 07:48

Comment l'UE pourra expliquer, justifier, son refus de signer un accord de libre échange du même type que ceux signés avec le Japon, le Canada ?
l'UE se comporterait comme une secte dont l'un des membres est parti, il faut le punir, faire un exemple pour éviter d'autres départs.
Cette histoire de normes européennes est à géométrie variable, l'UE est beaucoup souple avec les futurs entrant que sont l'Albanie, le Monténégro du Nord.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyMar 18 Fév 2020, 08:24

La logique européenne dans toute sa splendeur mise à nu :
On va bouffer la viande d'Amérique du sud
Utiliser les appareils photo japonais
S'habiller avec des fringues asiatiques

Mais pour les britons rien ne rentre... tête des teutons qui ont un commerce excédentaire avec la Grande Bretagne.

En fait la "politique européenne" se résume à compliquons l'affaire pour éviter d'autres départs.

Lors du référendum les sachants voyaient les Anglais rester dans l'Europe résultat : plantés ! à coté de la plaque.
Ensuite on a mis en place en grande Bretagne et en Europe le dispositif destiné à compliquer la sortie... ça a fonctionné magnifiquement pendant 2 ans et "badaboum" surprise déboule celui que l'on attendait pas BOJO l'incapable, le furieux bref le danger planétaire ! nous allions vers la 3e guerre mondiale avec lui.
Le BOJO guignolo devient majoritaire au parlement et décide qu'accord ou pas la comédie cessera fin 2019... pourtant on lui a mis les bâtons dans les roues.
Surprise l'accord Europe-May intangible refusé par les Anglais "à prendre ou à laisser" se modifie tant la perspective du "no deal" devenait dérangeante.
Miracle on commence à discutailler.

Maintenant la comédie continue... avec les mêmes protagonistes pour l'Europe qui de manoeuvres dilatoires en gesticulations en arriveront le temps passant à une fin somme toute logique...

A la clé les institutions européennes auront démontré leur vacuité et les raisons profondes de leur politique erratique deviendront évidentes pour ceux qui voudront ouvrir les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4953
Date d'inscription : 08/01/2012

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyMar 18 Fév 2020, 13:27

Bref, les Anglais ayant le meilleur chef d’État du XXIe siècle, pas de raison de s'inquiéter pour eux.
Un détail toutefois : l'éventuel futur traité entre UK et UE devra être approuvé (voté) dans chacun des 27 pays de l'UE. Et pas seulement au parlement UK et au Parlement européen.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyMar 18 Fév 2020, 13:43

Salamandre a écrit:
Bref, les Anglais ayant le meilleur chef d’État du XXIe siècle, pas de raison de s'inquiéter pour eux.
Un détail toutefois : l'éventuel futur traité entre UK et UE devra être approuvé (voté) dans chacun des 27 pays de l'UE. Et pas seulement au parlement UK et au Parlement européen.

Ils risque de partir sans accord et là ils pourront faire à leur convenance... ce qui est très loin de rassurer les européens.

Le départ sans accord a fait que les propositions à "prendre ou à laisser" de l'Europe qui roulait sa caisse devant May (discutant de la sortie sans la vouloir) sont soudain devenues discutables lorsque le supposé "clown" a menacé de couper les ponts sans accord à la fin de 2019.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyMar 18 Fév 2020, 14:05

Jeremy Stubbs révèle la stratégie cachée des Britanniques après le Brexit
"Les Européens n'ont tiré aucune leçon du Brexit!”
par
REACnROLL
- 7 février 2020
________________________________________
Jeremy Stubbs, la plume britannique de Causeur, était de passage chez nos amis de REACnROLL. Il n’a pas caché sa satisfaction, alors que le Brexit vient de s’enclencher, et a également confié les questionnements que peuvent avoir actuellement les conservateurs britanniques, et répondu aux craintes françaises de voir advenir un Singapour sur Tamise…
________________________________________
Rencontre avec le président de la branche française du Parti conservateur britannique, actuellement au pouvoir au Royaume-Uni, Jeremy Stubbs.

Il est interrogé par le journaliste Jean-Baptiste Roques sur le plateau de télévision de REACnROLL.
Le Britannique revient sur les perspectives offertes par le Brexit à son peuple et sur les récents succès électoraux de son parti.

Causeur vous propose de lire un petit extrait de cet échange privilégié.

Jean-Baptiste Roques (REACnROLL).

Côté français, ce que nous avons observé, c’est que la souveraineté du peuple britannique a finalement été respectée. Les contre-pouvoirs ont été respectés. Quand la cour suprême a été saisie, elle s’est comportée comme elle se doit de le faire dans un État de droit. Les perdants (les « remainers ») se comportent en fin de compte de manière assez fair-play, même s’il y a eu des moments de grande tension. On a même vu Tony Blair donner dans Libération des conseils aux gagnants que vous êtes. En revanche, nous observons que ce qui a changé, de notre point de vue, c’est ce fameux parti conservateur, votre parti ! Il a l’air beaucoup plus interventionniste sur le plan économique que par le passé. Il s’intéresse beaucoup plus aux régions délaissées au nord de l’Angleterre (dont on dit ici que par Margaret Thatcher ne s’y intéressait pas tellement). Qu’est-ce qui s’est passé ? Le logiciel politique est-il différent ?

Jeremy Stubbs. (éclats de rire) Non! Je suis désolé de contredire ces observations aussi crûment. À l’époque de Mme Thatcher, il s’agissait de sauver le pays, il fallait pour ce faire des décisions difficiles, des actions drastiques, et effectivement on ne pouvait pas s’intéresser à ces régions. Plus tard, on commence à s’intéresser de nouveau aux régions, mais voilà que la crise financière chamboule tout ! Et on rentre dans une période d’austérité et de prudence dans la gestion des finances avec Cameron, à partir de 2010. Mais cela étant, déjà sous Cameron, on met en place un projet important d’infrastructures pour relier le nord et le sud de l’Angleterre. Donc, cet interventionnisme [des conservateurs NDLR] était déjà dans le « pipeline ». Theresa May arrive en 2016 après le référendum, et oui l’on prend conscience de l’urgence de secourir ces régions [qui ont massivement voté pour le Brexit NDLR]. May prononce alors un grand discours, mais manque de chance, le Brexit se profile, et on n’a pas d’autres pensées que le Brexit [dans la vie politique britannique et dans ce qui en est donc ressorti dans les médias français NDLR].
Boris Johnson arrive au bon moment, où toutes ces choses qui se préparaient sont maintenant mûres… De plus, si vous lui demandez, Boris Johnson vous répondra que ce qu’il aime le plus, ce sont les infrastructures. Ponts, bâtiments, stades, faire construire des routes. C’est son truc. Après toute cette prudence de l’ère Cameron dans la gestion des finances, on a maintenant un peu de « fric » à dépenser. Et des bonnes raisons de le dépenser. Mais, de nouveau, désolé de vous contredire, c’est en réalité le même pragmatisme conservateur depuis 200 ans qui triomphe !

.../...

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyMar 18 Fév 2020, 14:06

.../...


Voilà qui est dit pour le front interne. Il y a aussi un front externe, c’est-à-dire que Boris Johnson va devoir négocier avec Bruxelles pendant les onze prochains mois les termes précis de cette sortie de l’Union européenne, avec Bruxelles. On est encore dans un grand flou à ce sujet. Avez-vous des informations privilégiées?

Le gouvernement est délibérément avare d’informations. On essaie de détourner l’attention de ce qu’on appelait autrefois le Brexit, mot qu’on évite désormais officiellement parce qu’il crée des tensions. On essaie de dédramatiser et d’attirer l’attention du public sur des questions internes, domestiques.
Mais il y a une stratégie particulière qui se prépare et qui consiste à négocier avec tout le monde, en même temps. Ce qui est ambitieux mais également la meilleure stratégie de sortie pour nous. (Continuant avec un air très assuré) D’un côté nous avons l’Union européenne, de l’autre côté les États-Unis. Nous avons deux « clients » qui attendent ! Qui est-ce qu’on va choisir [de privilégier ndlr] ? En même temps il y a d’autres partenaires à travers le monde : l’Inde, l’Australie, le Canada… Mais le grand problème avec le Brexit, c’est que le Royaume-Uni risque de se retrouver seul et va donc devoir aller voir les pays un par un leur quémander un accord commercial. Chaque pays accepterait alors des accords mais sur ses termes. Mais si l’on dit à tout le monde qu’on est prêt à négocier [en même temps NDLR], on peut tirer avantage des autres en évitant de devenir le jouet de leurs caprices. Tout ceci est très délicat, mais c’est ce qui se prépare.
Dans cette séquence qui s’ouvre, Boris Johnson sait qu’il peut compter sur Donald Trump et sur les excellentes relations entre le Royaume-Uni et les États-Unis.
Quel que soit le locataire de la Maison blanche ou du 10 Downing Street, il y a d’excellentes relations. Mais il y a aussi d’excellentes relations avec l’Europe, et avec la France particulièrement. Tout cela ne va pas changer.

La question est plutôt la suivante : Où va-t-on mettre le …  Retrouvez la suite sur RNR.tv
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

coufsur

Messages : 901
Date d'inscription : 22/12/2014

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyLun 24 Fév 2020, 09:03

Les européistes ont "la haine" envers le premier pays qui ose quitter la secte:
6 Février 2019 « "quand on la quitte, cela doit être douloureux !", lance Valérie Pécresse »
6 Février 2019 « Je me demande à quoi ressemble la place en enfer réservée à ceux qui ont fait la promotion du Brexit sans même l'ébauche d'un plan pour le réaliser en toute sécurité » Donald Tusk président du Conseil Européen,  
7 Février 2020 « Pour l’ancien président de la République, un Royaume-Uni se sortant bien du divorce avec l’Union européenne ne serait rien de moins qu’une incitation pour d’autres pays à faire de même. »
Il souhaite donc que cela se passe très mal pour la Grande-Bretagne, et qu’elle soit économiquement « saignée ».
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4953
Date d'inscription : 08/01/2012

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyLun 24 Fév 2020, 13:56

coufsurf a écrit:
ceux qui ont fait la promotion du Brexit sans même l'ébauche d'un plan pour le réaliser en toute sécurité » Donald Tusk président du Conseil Européen,

Boris Johnson, par exemple : après le référendum, il a renoncé à postuler comme premier ministre, laissant T. May essuyer les plâtres des très longues négociations.
Et à la fin, il récupère la mise. Du grand art politique ? Avec toutefois de nombreuses promesses (pour l'emporter aux législatives) qu'il reste à comparer aux résultats réels.
Pour Mitterrand 1981, cela avait pris environ un an pour que les promesses "politiquement nécessaires et socialement justes" se fracassent sur le mur des réalités économiques.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyLun 24 Fév 2020, 19:56

Je tombe sur le cul ! arriver à expliquer que BOJO refusait de prendre les manettes alors que les gens de son parti ne voulait pas de lui... et ont fait le maximum alliés avec la gauche anglaise pour planter le brexit là c'est très fort.

BOJO a même été dans un gouvernement May et à démissionné pour cause de désaccord... très fort pour un gus qui se planque.

Depuis le temps que vous vous plantez je ne sais pas si c'est par entêtement politique que vous battez la campagne ou par ignorance .

Le débat est ouvert.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4953
Date d'inscription : 08/01/2012

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyLun 24 Fév 2020, 21:40

J'ai écrit que Boris Johnson a renoncé à être premier ministre en 2016, voici une source. Chacun les siennes. Et pour prouver que "les gens de son parti ne voulaient pas de lui", encore eut-il fallu qu'il se présente !
Il avait de bonnes chances d'être dans les deux finalistes (vote des députés) et ensuite ce sont les adhérents du parti conservateur qui tranchent.

Citation :
Brexit : Boris Johnson renonce à briguer le poste de Premier ministre
Par latribune.fr  |  30/06/2016

L'ancien maire de Londres, Boris Johnson, a annoncé jeudi qu'il ne serait pas candidat pour être Premier ministre du Royaume-Uni. Une décision inattendue de la part de l'un des leaders du Brexit.

Une surprise totale. Boris Johnson, chef de file des pro-Brexit, a affirmé jeudi qu'il ne briguerait pas le poste de Premier ministre occupé par David Cameron jusqu'en septembre.

L'ancien maire de Londres s'est présenté devant la presse en expliquant : "Après avoir consulté mes collègues et considérant les circonstances au Parlement, j'en ai conclu que cette personne ne pouvait pas être moi". Il avait auparavant énuméré les tâches qui attendent le futur locataire du 10 Downing Street, notamment celle de rassembler le camp du "Leave" et du "Remain". "Mon rôle, a-t-il ajouté, sera d'apporter tout le soutien possible à la prochaine administration conservatrice".

Accusations d'impréparation

Avec la ministre de l'Intérieur, Theresa May, Boris Johnson était l'un des favoris pour succéder à David Cameron. Et ce, malgré les accusations d'impréparations qui se sont répandues après les résultats du référendum.

Pour l'instant, cinq candidats se sont déclarés dont Theresa May et surtout Michael Gove. Le ministre de la Justice était l'un des lieutenants de Boris Johnson pendant la campagne du Brexit. Sa candidature sonne donc comme un désaveu pour l'ancien maire de Londres.

Le nouveau Premier ministre sera connu le 9 septembre : 150.000 membres du parti conservateur devront trancher entre les deux finalistes qui auront été choisis par les députés Tories.

(Avec AFP)
https://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/brexit-boris-johnson-renonce-a-briguer-le-poste-premier-ministre-david-cameron-583499.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyLun 24 Fév 2020, 22:09

La source facilement consultable est wikimachin...

Votre citation énumère les oppositions à la candidature de Johnson il n'est pas stupide en ne se présentant pas... il a cependant été dans un cabinet May... et c'est bien en désespoir de cause devant les multiples échecs de May qu'enfin il a été mis au pouvoir.

En Angleterre on ne décide pas d'être premier ministre .
On est patron du parti majoritaire et ensuite on est nommé premier ministre... lorsque l'on connait les règles britaniques on évite d'écrire n'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyMar 25 Fév 2020, 07:17

Le Brexit est-il contagieux ?

Les augures promettent aux Britanniques les pires calamités depuis qu'ils ont choisi par référendum de s'évader de l'Union européenne.
En France, tous les politiques, tous les économistes, tous les médias déplorent ce vote - et les parangons de vertus démocratiques ne sont pas loin de reprocher à Johnson de l'avoir respecté.

L'adieu à Bruxelles est perçu comme le symptôme d'un “populisme” qui rime avec nationalisme, voire avec bellicisme. La sensibilité souverainiste ayant la faveur des gens de peu, l'arrogance de nos “élites” se maquille en défense d'un “humanisme” sans autre contenu que leur mépris à peine condescendant. L'ouverture d'esprit, la générosité, la tolérance seraient l'apanage des nantis, opposables aux pulsions “nauséabondes” d'une populace qu'il importe de museler comme un chien atteint de la gale. Ce manichéisme est moralement insupportable et politiquement suicidaire.

Ce qu'il adviendra du Royaume-Uni dans un avenir prévisible, nul ne le sait. Il rame comme tous les pays du monde sur cette galère qui s'éloigne sans boussole des phares et balises de nos civilisations. Les gouvernants n'y peuvent rien. Un vrai chef d'État peut sauver ponctuellement un peuple d'un péril identifiable - la misère, la servitude, la guerre civile. Il ne peut pas s'opposer à une mutation historique, et celle que nous subissons est d'une ampleur sans équivalent depuis les temps des premières cités, des premiers alphabets, des premiers tombeaux. Les Britanniques n'échapperont pas à l'angoisse générée par la mondialisation ; ils ont juste exprimé le désir d'être mieux protégés des flux migratoires, souci obsédant de tous les inconscients collectifs, et pas seulement sur notre vieux continent.


(ON remerciera Angie la teutonne et juncker (commentaire personnel...je l'avais prévu et ce n'est pas fini.)

Il est improbable que l'Angleterre envisage de relancer la guerre de Cent Ans pour laver l'affront de sa défaite à Castillon. Singapour s'est émancipé de la Malaisie sans prendre les armes et s'en porte à merveille. La Slovaquie a accédé à l'indépendance sans montrer les dents à la Tchéquie. Un démocrate conséquent devrait se réjouir du fait que, pour une fois, l'expression dans les urnes d'une volonté populaire a été respectée.

Tel ne fut pas le cas en France, où le référendum sur la ratification des institutions européennes a été carrément mis sous le tapis. Ce qui inquiète nos élites, c'est une contagion du Brexit.

Pour des raisons variables et avec une sincérité inégale, elles posent en axiome que, sans l'Union européenne, notre avenir serait ruiné. Il y a dans ce parti pris un mélange de fatalisme et de panique. À preuve, cette fable selon laquelle l'Union nous aurait donné la paix et la prospérité, après des siècles de guerre avec les Allemands. Comme s'il existait, depuis l'effondrement du Reich, un seul Allemand, un seul Français désireux de remettre ça en franchissant le Rhin un flingue à la main.
Comme si le Marché commun, signé sous la IVe République et avalisé par la Ve , impliquait cet agrégat innommable de 27 États-nations dissemblables, corsetés dans des institutions dont les acteurs n'ont rien à envier aux bureaucraties soviétiques d'antan. Si le Royaume-Uni post-Brexit ne pâtit pas d'avoir retrouvé sa souveraineté, le pathos des européistes aura du plomb dans l'aile ; voilà ce qui les terrifie.

On saura que la souveraineté est un choix politique, pas un prurit xénophobe.
L'européisme est un autre choix, non moins respectable dès lors qu'il consent à affronter le débat au lieu de diaboliser puérilement ses adversaires.
Ce débat, s'il a lieu, remettra notre démocratie sur de bons rails, sans pour autant épuiser les motifs d'inquiétude face à notre destin. Car l'Union européenne n'est pas responsable de tous nos maux et il ne suffirait pas de s'en émanciper pour que la France devienne le centre du monde. Mais des fenêtres s'ouvriraient sur l'avenir, on cesserait de confondre l'attachement à nos racines communes - l'Europe judéo-chrétienne et gréco-latine - avec des institutions qui handicapent notre pays et ne font plus rêver personne. Pour toutes ces raisons, il faut souhaiter que le Brexit se révèle bénéfique.

--------------------

Un résumé clair de la situation, de ses causes contestables que l'on escamote aux yeux des électeurs et des conséquences que l'on combat par le mensonge...
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1349
Date d'inscription : 03/03/2013

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyMar 25 Fév 2020, 13:38

Le BREXIT est il contagieux? On peut se poser la question, mais certains faits sont assez rigolo et en disent beaucoup:

Lors du vote du Brexit, Marine Lepen avait embrayé (toujours dans le sens du vent médiatique) en se positionnant en pour une sortie de la France de l'UE. Puis a l’approche de la présentielle de 2017, il n'etait plus question que de sortir de la monnaie unique. Et depuis 2017, il n'est plus question de rien sur la sortie de l'Europe ou de la monnaie.

Ca doit etre l'effet girouette, bien connu sur ce forum.

Salvini quand il est arrivé au pouvoir en Italie a fait le même type de proposition, lui voulait re instaurer la Lire en plus de l'Euro. Et qu'a t il fait alors qu'il était au pouvoir? Rien sur l'euro ou l’appartenance à l'Europe.

Encore un effet girouette?

Oui le BREXIT a été contagieux, ceux qui etaient pour une sortie de l'Europe en France, italie, Autriche, ont changé d'avis.

C'est magique

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyMar 25 Fév 2020, 14:00

Sauf erreur ni marine le pen ni salvini sont au pouvoir ... alors effectivement il leur est difficile d'appliquer leur programme.

Pour celui qui est aux manettes et qui devait protéger mon pouvoir d'achat... on l'oublie.

On tape sur le dos de ceux qui ne sont pas en responsabilité et on se garde de faire la moindre critique sur la politique menée par ceux qui nous gouvernent si mal.

C'est la nouvelle logique et la démonstration de l'objectivité actuelle.
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

coufsur

Messages : 901
Date d'inscription : 22/12/2014

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyMar 25 Fév 2020, 14:57

thierry a écrit:


Oui le BREXIT a été contagieux, ceux qui etaient pour une sortie de l'Europe en France, italie, Autriche, ont changé d'avis.

A l 'UPR, on n'a pas changer d'avis: sortie UE, Euro, Otan.

Pour les autres, il ne faut pas confondre: critiquer, dire pis que pendre; et mettre à son programme la sortie.

Lorsqu'on discute avec des militants, communistes, LFI, RN et même certains LR, ils sont bien conscient qu'il "faudra en sortir", mais que pour l'instant c'est pas vendeur.
Donc tout ce petit monde plein de courage, attend que le vent tourne.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1349
Date d'inscription : 03/03/2013

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyMar 25 Fév 2020, 15:31

Si si, Salvini il a été au pouvoir en Italie ( vice-président du Conseil des ministres et ministre de l’intérieur de juin 2018 a septembre 2019) et il a changé d'avis.

Quand a Marine, la sortie de l'Europe etait son grand credo, et depuis 2017, plus rien, l'idée a disparu.

Quand à l'UPR, il faut reconnaitre sa stabilité et le courage de ses opinions.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyMar 25 Fév 2020, 15:55

Salvini a été au pouvoir grace à une cohalition qui n'a pas perdurée et tous se sont ligués pour l'écarter.

Pour le reste si je comprends bien le gigantesque boxon dans lequel notre pays et l'Europe baignent provient de la mauvaise gestion des partis qui ne sont pas au pouvoir... donc il suffit d'élire le paltoquet président pour rétablir la situation.

Le dit paltoquet navigue depuis 7 ans dans le marigot gouvernemental à des niveaux divers mais on taille les costars aux opposants... merveilleux !


Au fait, il semble bien que contrairement aux présages des experts du forum le brexit ait été réalisé.

On se plante à longueur de temps mais on donne des leçons.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4953
Date d'inscription : 08/01/2012

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyMar 25 Fév 2020, 16:48

tonton christobal a écrit:
Au fait, il semble bien que contrairement aux présages des experts du forum le brexit ait été réalisé.

Vous n'avez sans doute pas remarqué que jusqu'au 31.12.2020, presque rien ne change. Sinon qu'on est débarrassé de UKIP au Parlement européen, où il y a 5 députés français de plus.
Rien ne change car, eh oui, pendant la période transitoire après le Brexit en question on continue à négocier les accords sur le Brexit.
Boris Johnson dit vouloir sortir au 31 décembre, sans prolongation de la période transitoire ; à suivre.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyMar 25 Fév 2020, 18:58

Effectivement en 2 mois l'affaire n'est pas bouclée et c'est évidement à cause de bojo... on se demande pourquoi une période de transition a été prévue... quelle surprise !

L'Europe n'y est pour rien.
On a du mal à se retrouver le cul dans l'eau en voulant faire croire que l'on est sorti sec...

Vu le niveau des échanges je ne vais pas tarder à repartir en "vacances"
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4953
Date d'inscription : 08/01/2012

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyMer 26 Fév 2020, 11:52

Brexit, saison 2 (ou 3) : quand c'est fini, ça continue !

Brexit: Barnier met en garde Londres avant le coup d’envoi des discussions sur la relation future
Le mandat pour la négociation des relations futures entre l’UE et le Royaume-Uni a été adopté mardi à Bruxelles par les États membres.
Par Anne Rovan. Publié le 25.02.2020

L’interminable saga du Brexit va reprendre. Les ministres des Affaires européennes de l’Union ont adopté mardi matin, à Bruxelles, le mandat qui fixe le cadre des discussions sur les relations futures avec le Royaume-Uni. Et, parallèlement, Londres faisait savoir en début d’après-midi que son mandat était également prêt. Il sera dévoilé jeudi. Le premier cycle des négociations débutera lundi à Bruxelles pour durer jusqu’à jeudi. Après quoi un second «round» aura lieu en mars à Londres. Et ainsi de suite. L’UE et le Royaume-Uni n’ont que quelques mois -jusqu’à la fin de la période de transition prévue le 31 décembre 2020- pour se mettre d’accord sur le «socle» de leurs relations futures, dont l’accord commercial «ambitieux» et la pêche que Bruxelles a érigés en priorités.

Au regard de ce que l’on sait des positions des Britanniques, ces discussions semble partir sur un très mauvais pied. «Ce seront des négociations complexes, exigeantes, difficiles, peut-être même très difficiles», a admis Michel Barnier mardi lors d’une conférence de presse consacrée au mandat qui lui a été confié par les Vingt-Sept. Londres semble en effet prêt à remiser une partie des obligations prévues dans l’accord de retrait et des dispositions inscrites dans la déclaration politique sur la relation future, deux documents pourtant signés fin 2019 par le gouvernement britannique. Le protocole sur l’Irlande du Nord instaure un contrôle douanier et sanitaire pour les produits venant de Grande-Bretagne et allant vers l’Irlande du Nord afin d’éviter le retour à une frontière dire entre les deux Irlande. Or, cela fait des semaines que le gouvernement britannique répète qu’il n’y aura pas de contrôles. Et lundi, le porte-parole du premier ministre britannique Boris Johnson affirmait que les ports d’Irlande du Nord - donc territoire du Royaume-Uni - n’étaient pas prêts à effectuer des contrôles sur les marchandises en provenance de Grande-Bretagne.

Rappeler à Boris Johnson les priorités des Européens
Mêmes inquiétudes des Européens sur les règles du jeu équitables inscrites noir sur blanc dans la déclaration politique comme base à tout accord de libre échange. Londres n’en finit pas de répéter que les Britanniques n’ont pas choisi le Brexit pour être contraints au final de se conformer à des règles imposées par l’Union européenne.
Affirmant qu’il n’était pas question pour lui de perdre son «calme», Michel Barnier a mis en garde Londres mardi. «Tout ce qui a été décidé avec les Britanniques doit être respecté», a-t-il souligné, appelant au «respect», à «la bonne foi» et à la «confiance» nécessaires de part et d’autre dans les négociations à venir. Il a aussi profité de cette tribune pour rappeler à Boris Johnson les priorités des Européens. «Le paquet est indissociable (...) L’accord commercial sera soumis à la pêche et aux règles du jeu équitables ou il n’y aura pas d’accord du tout», a mis en garde le Français. Sur la pêche, les Vingt-Sept n’entendent pas sacrifier leur accès aux eaux britanniques.

Dans le mandat de négociation, les Européens appellent de leurs vœux un accord de libre échange sans tarif, sans quota et sans dumping. Le Royaume-Uni devra donc resté aligné sur les normes européennes en matière d’environnement, de droit du travail et d’aides d’État. Et l’UE se réserve le droit d’appliquer des tarifs sur certaines marchandises si les Britanniques venaient à s’éloigner de manière trop importante des standards européens.
En effet, les Vingt-Sept estiment qu’il n’est pas possible d’offrir à Londres un accord calqué sur ceux qui ont été passé avec le Canada ou avec le Japon. En raison de la proximité géographique entre le Royaume-Uni et l’UE. «La distance entre Calais et Douvres, c’est 34 kilomètres», a rappelé Michel Barnier en invitant les Britanniques à «ne pas faire machine arrière au moment où il faut aller de l’avant».

https://www.lefigaro.fr/international/brexit-barnier-met-en-garde-londres-avant-le-coup-d-envoi-des-discussions-sur-la-relation-future-20200225

BoJo, l'homme qui signe des traités comme il fait des promesses électorales : quand ça l'arrange, mais sans engagement à les respecter.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyMer 26 Fév 2020, 15:25

Rendez vous l'année prochaine pour les résultats...
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

coufsur

Messages : 901
Date d'inscription : 22/12/2014

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyMer 26 Fév 2020, 15:40

L'UE est pleine contradiction, elle signe des traités de libre échange avec des pays comme le Canada, le Vietnam, bientôt le Brésil via le Mercosur et va exiger beaucoup plus de contraintes vis à vis du Royaume-Uni pour le même type d'accords.
L'UE s’apprête à accueillir l'Albanie, est-on sûr que ce pays respecte les normes UE environnementales, fiscales, du droit du travail.
Pour l'Albanie cela tient de la grosse blague  Very Happy
Normes fiscale ! et le Luxembourg, l'Irlande vont-ils être exclus de l'UE ?
Normes du droit du travail, dumping salariale avec un salaire minimum à 260 €, la Bulgarie va-t-elle être exclue de l'UE ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyMer 26 Fév 2020, 17:25

coufsur a écrit:
L'UE est pleine contradiction, elle signe des traités de libre échange avec des pays comme le Canada, le Vietnam, bientôt le Brésil via le Mercosur et va exiger beaucoup plus de contraintes vis à vis du Royaume-Uni pour le même type d'accords.
L'UE s’apprête à accueillir l'Albanie, est-on sûr que ce pays respecte les normes UE environnementales, fiscales, du droit du travail.
Pour l'Albanie cela tient de la grosse blague  Very Happy
Normes fiscale ! et le Luxembourg, l'Irlande vont-ils être exclus de l'UE ?
Normes du droit du travail, dumping salariale avec un salaire minimum à 260 €, la Bulgarie va-t-elle être exclue de l'UE ?

Les britons il faut leur casser la rondelle...

Avant l'Europe avait 2 siéges à l'onu maintenant il y en a un de moins et on veut européaniser le notre...
Tout comme notre armement atomique...

Finalement les Anglais ont peut être tout compris. Ils se barrent avant d'être dépouillés.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1349
Date d'inscription : 03/03/2013

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyJeu 27 Fév 2020, 13:54

Un extrait des Echos sur le cadre des negociations commerciales avec nos amis britaniques:

"Face au désir d'émancipation du Royaume-Uni, les Européens ont préservé une nouvelle fois leur unité . Réunis à Bruxelles, leurs ministres des Affaires européennes ont adopté mardi, à l'unanimité et au prix de modifications minimes, le projet de mandat que leur proposait Michel Barnier pour négocier la relation future avec Londres. Ce faisant, ils ont confirmé leur détermination à ne pas laisser prospérer à leur porte un concurrent qui miserait sur la déréglementation et le dumping. Le document conditionne très clairement l'accès facilité des produits et des services britanniques au marché de 450 millions d'Européens, au respect d'un cadre réglementaire équivalent à celui qui régit le marché intérieur."

Car rappelons le: Boris Johnson mise sur un dumping fiscal social et environnemental pour compenser la sortie de l'Union Européenne.


Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4953
Date d'inscription : 08/01/2012

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyJeu 27 Fév 2020, 14:29

Le nouveau passeport britannique de couleur bleue, symbole du Brexit, est conçu par la société franco-néerlandaise Gemalto, et fabriqué dans une usine… polonaise.
Et cela aux dépens d'une société très british qui a perdu ce marché public.
Pas très "take back control", tout ça...
https://www.ouest-france.fr/europe/royaume-uni/brexit-le-nouveau-passeport-britannique-est-made-ue-6751041
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyJeu 27 Fév 2020, 17:40

Bigre je n'imaginais pas que le brexit allait engendrer autant de crainte... pour les procès d'intention là pas de surprise c'est habituel.

Pour info je crois devoir rappeler que barnier avait présenté à may au nom de l'Europe un programme qui était "à prendre ou à laisser"... on voit ce qu'il en est advenu avec son successeur.

Je rappelle d'ailleurs que le brexit ne devait as avoir lieu... on constate le résultat.
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

coufsur

Messages : 901
Date d'inscription : 22/12/2014

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyJeu 27 Fév 2020, 18:29

"Faute de progrès rapides, le gouvernement britannique a menacé, jeudi 27 février, de claquer la porte dès juin des négociations post-Brexit avec l’Union européenne (UE), excluant un alignement sur les règles communautaires réclamé par Bruxelles en échange d’un accord de libre-échange avantageux."
https://www.lemonde.fr/international/article/2020/02/27/brexit-londres-menace-de-se-retirer-des-negociations-des-juin_6031047_3210.html
Et bien, ce pourrait être plus rapide que prévu, à moins que les industriels reprennent la main sur ce dossier en rappelant aux politiques que leurs fanfaronnades sont mauvaises pour les affaires et l'emploi.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4953
Date d'inscription : 08/01/2012

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyJeu 27 Fév 2020, 19:33

même article
"Les deux parties se sont dites prêtes à l’éventualité d’une absence d’accord, qui impliquerait que les relations économiques entre Bruxelles et Londres soient régies par les règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), bien moins avantageuses car elles fixent des droits de douane pour les marchandises."

Les usines automobile au Royaume-Uni assemblent de nombreuses pièces venues d'Europe. Taxe des pièces à l'entrée au UK, taxe des voitures à la sortie vers UE ?
Pas sûr que ce soit bon pour l'emploi des ouvriers, que BoJo aime tant maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyJeu 27 Fév 2020, 19:58

Nul doute qu'angie qui exporte massivement chez les britons va pour faire plaisir à barnier mettre son industrie en particulier automobile en danger.

Pour info chaque pays est libre de taxer ou non les marchandises entrantes, pour les taxes subies à l'export c'est une autre affaire.
Conclusion si les britons veulent des pièces à bas prix ils ne taxent pas ou peu à l'entrée... si les mêmes britons veulent taquiner angie ils taxent les mercos et les bm... arrivant chez eux .

Il faut garder une certaine objectivité dans cette affaire... ne pas oublier que les avions européens volent avec des moteurs anglais et airbus ça rapporte des sous à tout le monde.

Dans une guerre il y a des morts des deux cotés mais il est vrai que le brexit n'a pas lieu...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptySam 29 Fév 2020, 10:26

Le Brexit est-il contagieux ?

Les augures promettent aux Britanniques les pires calamités depuis qu'ils ont choisi par référendum de s'évader de l'Union européenne.

En France, tous les politiques, tous les économistes, tous les médias déplorent ce vote - et les parangons de vertus démocratiques ne sont pas loin de reprocher à Johnson de l'avoir respecté.

L'adieu à Bruxelles est perçu comme le symptôme d'un “populisme” qui rime avec nationalisme, voire avec bellicisme.
La sensibilité souverainiste ayant la faveur des gens de peu, l'arrogance de nos “élites” se maquille en défense d'un “humanisme” sans autre contenu que leur mépris à peine condescendant.

L'ouverture d'esprit, la générosité, la tolérance seraient l'apanage des nantis, opposables aux pulsions “nauséabondes” d'une populace qu'il importe de museler comme un chien atteint de la gale. Ce manichéisme est moralement insupportable et...

la suite : https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/politique/le-brexit-est-il-contagieux-116350

------------------

Il est tout de même déroutant que nos politicards européens qui se gargarisent de démocratie en soient à nier à un pays d'avoir le droit de respecter le vote de ses électeurs...
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1349
Date d'inscription : 03/03/2013

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptySam 29 Fév 2020, 11:02

Personne ne remet en cause la régularité et la légitimité du vote britannique, et on reste libre de s’exprimer et de dire que c’est une bêtise

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptySam 29 Fév 2020, 11:25

Penser ou dire que le vote anglais est une erreur est tout à fait acceptable... en revanche vouloir "faire un exemple" ... en dépassant ce qui est convenable est intolérable.

Tout comme les insultes contre les électeurs qui ne votent pas bien, mais il est vrai que chez nous en ce domaine l'exemple vient de haut.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4953
Date d'inscription : 08/01/2012

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptySam 29 Fév 2020, 15:02

Concernant ce Brexit qui a eu lieu mais pas encore, la position des pays européens a été adoptée à l'unanimité des gouvernements des 27 (unanimité de plus en plus rare pourtant, par ailleurs). La position du Royaume-Uni a été aussi adoptée à l'unanimité du gouvernement BoJo.
Le problème est que ces deux positions sont incompatibles. Se contenter d'expliquer cela par des procès d'intention est un peu léger ; car ce qui est bon pour UK n'est pas forcément bon pour UE, et inversement.
Un compromis est-il possible ? Vu le niveau atteint par les promesses des Brexiters en 2016, puis en 2019, c'est mal parti. Dans ce cas nous aurons la vérification expérimentale des promesses du Brexit. Mais au pire, BoJo dira sans doute que c'est la faute à l'UE...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptySam 29 Fév 2020, 17:05

Alors que rien n'a encore été formalisé on sait déja que l'affaire va foirer ! la cause est entendue, le coupable connu : bojo... ce n'est pas un procès d'intention mais la simple lecture de l'intervention précédente.

Je ne connais pas exactement la nature des promesses faites aux Anglais par bojo mais en revanche je connais le programme qui nous a été vendu par nos dirigeants et la manière dont fonctionne l'Europe...

La tromperie sur la marchandise est évidente... en matière de transparence c'est très fort.
Dois je lister les mensonges des autorités européennes ?

On constate d'ailleurs que nos brillants dirigeants craignent tant les réactions des manants qu'ils dissimulent la vérite.
Ils n'ont qu'une frousse c'est que les Anglais fassent école raison pour laquelle il faut compliquer le dossier y compris en y laissant des plumes.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4953
Date d'inscription : 08/01/2012

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptySam 29 Fév 2020, 21:21

Dans le cas, qui n'est pas exclu en effet, où tout le monde arrive à un accord (que ce soit en 2020 serait étonnant) nous aurons un Brexit partiel, mi chèvre mi chou.
J'ai lu que c'est avant juillet 2020 que BoJo peut demander une prolongation des négociations au-delà de décembre 2020. Il reste 4 mois.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptySam 29 Fév 2020, 22:06

Salamandre a écrit:
Dans le cas, qui n'est pas exclu en effet, où tout le monde arrive à un accord (que ce soit en 2020 serait étonnant) nous aurons un Brexit partiel, mi chèvre mi chou.
J'ai lu que c'est avant juillet 2020 que BoJo peut demander une prolongation des négociations au-delà de décembre 2020. Il reste 4 mois.

IL reste 4 mois ... et alors ? on ne va pas passer le réveillon à discuter de bojo... des si, des mais et des peut être d'autant que personne ne sait de quoi demain sera fait. En tout cas même si les génies qui nous gouvernent ne l'aiment pas il est là et il faut faire avec pour le moment.

Les argumentaires régurgités très peu pour moi.

Ce qui va arriver aux Anglais n'est pas mon problème, en revanche avec la bande de bras cassés européens qui veulent faire à tout prix un exemple je suis inquiet pour nous car ces manches à couilles sont capables de se prendre une fois de plus les pinceaux dans le tapis et de planter la guitoune..

Je constate :
Que nous avons chez nous des loubards qui mettent la France en coup réglée, des terroristes qui trucident allègrement à domicile, que nos loubards sont en liberté et s'en donnent à coeur joie, que la grande Europe qui devait se substituer aux états pour protéger le continent est une fumisterie, que des indésirables s'installent chez nous, provoquent des troubles dans la population et arrivent à nous imposer leurs lois, que de réformes en réformes j'ai de moins en moins de pognon devant moi, que ma liberté est bridée dans une foule de domaines et que dire des vérités éclatantes peut vous mener en prison... je peux continuer la liste mais ça me gave.

J'arrête là ! alors soyez gentil arrêtez de me prendre pour un demeuré en m'expliquant que tout va bien et qu'il faut garder les mêmes pour avoir la chance de bénéficier de leur politique idéale.

Discutez seul ou avec des gens qui pensent comme vous car je ne vais surement pas changer d'avis.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1349
Date d'inscription : 03/03/2013

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyDim 01 Mar 2020, 11:48

Thérèse May avait pour politique de négocier les conditions de Brexit avant le départ reel et son parlement ne l’a pas suivi.

Bojo a choisi la technique inverse de rendre le Brexit effectif et de négocier après: qu’il assume ces choix validés par son peuple.



Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyDim 01 Mar 2020, 13:15

Salaud de bojo il ne joue pas comme may ! ce n'est pas loyal !

un coup à troubler les stratèges européens.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1349
Date d'inscription : 03/03/2013

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyVen 06 Mar 2020, 09:40

Ce que coute le BREXIT aux Brits:

Depeche AFP de ce matin:

" La sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne a coûté plus de 4,4 milliards de livres (4,6 milliards d'euros) aux contribuables britanniques, a indiqué vendredi le National Audit Office (NAO).

Selon le contrôleur des comptes publics britanniques, les ministères ont dépensé cette somme entre le référendum sur le Brexit en juin 2016 et le 31 mars de cette année.

Selon le NAO, les dépenses incluent 1,9 milliard de livres de frais de personnel, 1,5 milliard pour la mise en place de nouveaux systèmes et infrastructures et 288 millions pour avoir recours à des consultants externes.

Au pic en octobre dernier, quelque 22.000 personnes travaillaient sur les préparatifs du Brexit, voire d'une éventuelle absence d'accord avec l'UE ("no deal").

Le Royaume-Uni est devenu le 31 janvier le premier pays à quitter l'Union européenne, après 47 ans d'appartenance souvent marqués par de la réticence vis-à-vis du projet européen.

Une période de transition est prévue jusqu'à la fin de l'année, où les règles communautaires continuent de s'appliquer, pour permettre à Londres et Bruxelles de tenter de trouver un accord sur leur relation post-Brexit.

La tâche s'annonce difficile, les deux parties ayant évoqué jeudi d'importantes "divergences" à l'issue d'une première phase de négociations, laissant ouverte la possibilité d'un "no deal".

"Dans leur préparatifs de la sortie de l'UE, les départements gouvernementaux ont planifié de multiples issues potentielles, avec un calendrier changeant et de l'incertitude", a commenté le patron du NAO, Gareth Davies.

Toutefois, selon le contrôleur des comptes, le montant des dépenses ne représente qu'une "estimation minimum", compte tenu de "limitations" dans les données transmises par les ministères.

Meg Hillier, une députée de l'opposition travailliste qui dirige la Commission parlementaire des comptes publics, a reproché au gouvernement de tenir le public "dans l'ignorance": "les données sont limitées, et le Trésor semble indifférent au manque de transparence".


Revenir en haut Aller en bas
coufsur

coufsur

Messages : 901
Date d'inscription : 22/12/2014

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyVen 06 Mar 2020, 09:51

thierry a écrit:
Ce que coute le BREXIT aux Brits:


" La sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne a coûté plus de 4,4 milliards de livres (4,6 milliards d'euros) aux contribuables britanniques, a indiqué vendredi le National Audit Office (NAO).

Selon le contrôleur des comptes publics britanniques, les ministères ont dépensé cette somme entre le référendum sur le Brexit en juin 2016 et le 31 mars de cette année.


4,6 sur 4 ans soit 1,15 milliard par an pour en économiser 12 par an à partir de 2021, c'est ce qu'on appel le pragmatisme des Britanniques
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyVen 06 Mar 2020, 12:59

Le magistrat Charles Prats évoque désormais une fraude sociale potentielle de 30 milliards d'euros
Interrogé en commission d'enquête parlementaire, le magistrat a évoqué de nouveaux documents et s'est montré plus alarmiste que jamais.

Par Luc Lenoir
Publié hier à 19:08, mis à jour il y a 2 heures

Le magistrat aboutit au chiffre de 2,4 millions d'étrangers actifs en surnombre dans le système de la Sécurité sociale française. Stock Adobe
«L'administration fait-elle la politique de l'autruche ?» C'est la question que se posait à haute voix le député Patrick Hetzel (LR), président de la commission d'enquête parlementaire sur la fraude aux prestations sociales, après l'audition de Charles Prats, mardi dernier. En cause, de nouveaux documents officiels à partir desquels le magistrat, qui a fait de l'estimation de la fraude sociale un cheval de bataille, calcule une perte potentielle de l'ordre de 30 milliards d'euros, bien loin des estimations de la Sécurité sociale, qui chiffre la fraude à quelques centaines de millions d'euros au maximum.
À l'appui de cette nouvelle démonstration, un document publié le 7 novembre dernier : la réponse des pouvoirs publics à une question posée par une précédente commission d'enquête parlementaire. À la rentrée, la députée Carole Grandjean (LREM ) et la sénatrice UDI Nathalie Goulet (UDI) avaient demandé au ministère des Solidarités et de la Santé le nombre de «NIR actifs», c’est-à-dire le nombre de comptes au format spécifique aux personnes nées à l'étranger, et capables de recevoir des prestations sociales (excluant donc les cartes désactivées).
Dans les pages du Journal Officiel de la République Française, l'administration concernée disait recenser 12.392.865 personnes nées à l'étranger «disposant d'un droit ouvert à recevoir au moins une prestation sociale». Et c'est sur la base de ce nouveau groupe d'assurés que Charles Prats relève une première incohérence : selon l'Insee, il existe 8,2 millions de personnes, immigrées ou non, nés à l'étranger en France. Pourquoi un tel écart?
En retranchant les retraités vivant à l'étranger (1,1 million) et les régimes spécifiques à la Polynésie et à la Nouvelle-Calédonie, le magistrat aboutit au chiffre de 2,4 millions de personnes nées à l'étranger actives en surnombre dans le système de la Sécurité sociale française. C'est en se basant sur une dépense moyenne nationale de 11.800 euros par NIR que le magistrat déclare que la fraude potentielle pourrait atteindre «30 milliards d'euros par an».
42% des bénéficiaires d'allocations familiales «nés à l'étranger»?
Dans le détail, d'autres incohérences surgissent, qui font douter le magistrat : sur les plus de 12 millions d'assurés nés à l'étranger selon le ministère, 86% auraient un droit ouvert aux prestations maladie, 43% seraient en situation de recevoir des prestations familiales et 33% auraient des droits à la retraite. En confrontant ces pourcentages aux statistiques sur les bénéficiaires d'aides sociales en France, cela ferait par exemple 42% des bénéficiaires d'allocations familiales qui seraient nés à l'étranger, ou encore un cinquième des retraités en France qui seraient nés à l'étranger... Des chiffres incohérents, selon le magistrat, sauf à imaginer des comptes de sécu surnuméraires, support d'une fraude de grande échelle.
Contactée par Le Figaro, la direction de la Sécurité sociale renvoie à son communiqué du 13 février faisant état de 609.000 cartes Vitale en surnombre, et souligne que «cela ne signifie pas qu’il y a des fraudes ou de la consommation de soins avec ces cartes Vitale». En commission, le magistrat évoquait pourtant ce point : «quand on est dans la branche famille, c'est qu'on touche tous les mois... Même chose pour la branche vieillesse avec le versement d'une retraite». Affaire à suivre.

------------------

NOus sommes si forts en France que nous pouvons donner des leçons d'économie et de politique au Anglais...qui ne savent pas gouverner leur pays.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1349
Date d'inscription : 03/03/2013

Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 EmptyVen 06 Mar 2020, 13:34

coufsur a écrit:


4,6 sur 4 ans soit 1,15 milliard par an pour en économiser 12 par an à partir de 2021, c'est ce qu'on appel le pragmatisme des Britanniques

4.6Md€ dépensé pour travailler sur un accord qui n'a pas été conclu, et en plus qui a coute son siège à Mde May, en effet c'est de la vraie efficacité!!!!

Ensuite dans la course au Brexit, on jugera dans 5/10 ans comment nos amis britanniques s'en sont sortis, et comment les 12Mds économisés ont produit de la richesse.

Mais pour l'instant c'est mal parti.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Le clash du Brexit n'aura pas lieu   Le clash du Brexit n'aura pas lieu - Page 15 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le clash du Brexit n'aura pas lieu
Revenir en haut 
Page 15 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: