Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Gérard Collomb

Aller en bas 
AuteurMessage
joseph1



Messages : 430
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Gérard Collomb   Ven 05 Oct 2018, 00:47

Gérard Collomb a été on ne peut plus clair. Lors de la passation de pouvoir. Il a en effet parlé de la situation «très dégradée» dans les quartiers sensibles. De plus il a précisé «Aujourd’hui on vit côte à côte... Je crains que demain on vive face à face»

De toute évidence de par son passage à l Intérieur il  sait désormais certaines choses sur l'organisation des quartiers. Il a découvert qu'il ne pouvait rien faire pour régler les dures problèmes des peurs, du narco-trafique, de l'islamisme, des dépôts d 'armes.... . A mon sens il nous avertit : le face à face avec la racaille peut se transformer  en guerre civile.

https://www.cnews.fr/videos/france/2018-10-03/gerard-collomb-aujourdhui-vit-cote-cote-je-crains-que-demain-vive-face-face
https://youtu.be/mgJshyngZnk
Revenir en haut Aller en bas
Smile



Messages : 685
Date d'inscription : 28/09/2010

MessageSujet: Re: Gérard Collomb   Ven 05 Oct 2018, 02:44

Ce qui est désagréable si c'est vrai c'est qu'il le decouvre alors que ce Monsieur fait de la politique depuis 1981 ...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Gérard Collomb   Ven 05 Oct 2018, 03:04

On nie le probléme
On le minimise
On refuse de le traiter
On se trompe de diagnostic
On applique de mauvaises solutions
On flanque des procés à ceux qui osent dire la vérité
Si possible on monte des chantiers pour discréditer les rares qui voudraient agir


Et in fine on ne fait rien en attendant la fin de son mandat et la retraire qui va bien à la clé...
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 430
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: Gérard Collomb   Ven 05 Oct 2018, 04:21

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Gérard Collomb   Sam 06 Oct 2018, 15:57

Emmanuel Macron est-il encore le président de la République?

Départ de Collomb, Macron démissionne
parDavid Desgouilles - 4 octobre 2018

La démission rocambolesque de Gérard Collomb vient d’enterrer le corps encore chaud de Jupiter. Démis de toute onction, Emmanuel Macron n’est plus qu’un directeur général à la tête d’une start-up, dont les actionnaires majoritaires pourraient bien finir par lui demander des comptes.
Jupiter est passé de vie à trépas cet été. Nous l’avions acté fin août, faisant le bilan de cette affaire Benalla que les thuriféraires du nouveau monde macronien persistaient à comparer à une tempête dans un verre d’eau. Nous lui prévoyions une rentrée difficile. Elle s’avère catastrophique.

Les conséquences du papillon Benalla
Tous les Français ont pu voir Alexandre Benalla, rasé de près, bon pied bon œil, « se payer la fiole » des sénateurs, pour reprendre l’expression de l’élu socialiste bourguignon, Jérôme Durain, avant qu’on retrouve des vieilles photos, pas si vieilles photos, de sa jeunesse, osant un selfie avec « gun » pointé sur la tempe d’une jeune femme. On a aussi retrouvé sa trace à Londres en compagnie du sulfureux Alexandre Djouhri. Mais après tout, peu importe le sort de Benalla aujourd’hui. Ce qui importe ici, c’est ce que cela a révélé d’Emmanuel Macron.

Comme le battement de l’aile d’un papillon peut provoquer une réaction en chaîne faisant basculer le cours de l’histoire, la gestion présidentielle de l’affaire Benalla a des conséquences qu’on mesure encore aujourd’hui. On pourra nommer cela « l’effet tempête dans un verre d’eau ». Les études d’opinion sont formelles : le président n’a pas « pris le toboggan », il a emprunté la piste olympique de bobsleigh.

Nicolas Hulot aurait-il pu démissionner dans les conditions ubuesques qui ont été les siennes, sans le retrait du masque jupitérien ? Le doute est permis. Gérard Collomb aurait-il traité Emmanuel Macron comme il l’a fait depuis quinze jours, sans cette affaire estivale ? Cette fois-ci, pas de place pour le doute. Deux ministres d’Etat ont quitté le navire en un mois, piétinant l’autorité présidentielle, réduisant à néant les prétentions de demeurer en toute circonstance « le maître des horloges », expression qu’on ne pourra plus désormais entendre sans pouffer pour qualifier le président de la République.

Macron assume
Le pire, c’est qu’il semble s’y être résigné lui-même. Emmanuel Macron paraît avoir complètement pris acte que le manteau jupitérien n’était pas fait pour lui et décidé de se cantonner à la posture du directeur général de la start-up France. Ce DG si moderne qui, un jour secoue un jeune horticulteur et l’enjoint à traverser la rue pour trouver du boulot et qui, en visite aux Antilles, parle sur un ton similaire à un braqueur à peine sorti de prison, et se retrouve photographié avec lui dans une situation peu gaullo-mitterrandienne.

L’organisation de la communication élyséenne a d’ailleurs été complètement repensée début septembre. On a écarté le principal tenant de la posture jupitérienne, coupable d’être allé lire devant les caméras le texte désastreux qu’on avait écrit pour lui. Le conseiller spécial Ismaël Emelien, dont le rôle dans l’affaire Benalla reste à éclaircir, a désormais les mains libres pour imposer sa vision « moderne » de la geste présidentielle, délestée de toutes ces évocations historiques ringardes.

Edouard Philippe assure l’intérim, mais de qui ?
La sortie de Gérard Collomb n’a pas seulement constitué une preuve supplémentaire de la perte de maîtrise de son propre agenda par Emmanuel Macron. Elle a offert deux autres enseignements.

Le premier, c’est qu’un proche parmi les proches du chef de l’Etat, l’un des premiers à avoir cru à son destin présidentiel, se trouve le premier à manifester son désamour. Et à le manifester de manière spectaculaire aux yeux de la France entière, révélant davantage la nudité du roi.

Le second, c’est que cet affaiblissement patent de l’Elysée est en passe de redistribuer les rapports de force au sein de l’exécutif. Edouard Philippe n’est-il pas aujourd’hui en possession des « clefs du camion » ? Pendant l’affaire Benalla, il a été le seul à tenir la baraque dignement au sein de la Macronie. La semaine dernière, il était plutôt à son avantage lors de la rentrée de l’Emission politique sur France 2, jouant finement la défense et le match nul face à Laurent Wauquiez, ce qui, compte tenu du contexte, apparaissait comme un résultat flatteur. Mardi, il affirmait son autorité, et inhabituellement sa mauvaise humeur, alors qu’on l’interrogeait sur le vrai-faux départ de Gérard Collomb. Mercredi matin, il organisait une passation de pouvoir glaciale avec le ministre démissionnaire Place Beauvau.

Les éléments de langage s’adaptant avec les saisons, la « tempête dans un verre d’eau » a été remplacée par « pas de crise politique », expression répétée comme un mantra par les chevau-légers macronistes. Crise politique, donc ? Très probablement. Assistera-t-on à une capitulation de l’Elysée face au regain d’autorité de Matignon ? Ou serons-nous témoins d’une confrontation entre les deux têtes de l’exécutif avec les clefs du camion pour enjeu ? L’identité du prochain ministre de l’Intérieur constituera sans doute un début de réponse.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16770
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Gérard Collomb   Sam 06 Oct 2018, 16:22

Gérard Collomb quitte Emmanuel Macron, inquiet de ses dérives et de son comportement ?
3 octobre 2018 Le Politique Aucun commentaire

Au final et malgré des résultats discutables dans la lutte contre l’insécurité qui croît à grande vitesse, le désormais ex-ministre de l’intérieur Gérard Collomb aura peut-être fait preuve de lucidité au même titre que son collègue Nicolas Hulot parti trop tôt.

Démissionnaire du gouvernement pour « conserver » le bastion électoral de Lyon – d’ailleurs vital pour la « majorité » présidentielle, Gérard Collomb était le mieux placé pour prendre la mesure du désastre populaire et électoral qui se prépare contre Emmanuel Macron.

Elu de justesse à l’issue d’une propagande médiatique intense et d’une destruction organisée du candidat François Fillon, le jeune Emmanuel Macron qui n’avait jamais exercé quelque mandat électif auparavant est désormais le président de la République le plus impopulaire de l’Histoire avec des scores de popularité déjà inférieurs à ceux de son prédécesseur et mentor François Hollande.

Gérard Collomb, en bon connaisseur de la géographie politique du pays, aurait donc compris qu’Emmanuel Macron et sa majorité ne sont déjà plus qu’un souvenir amer dans les esprits et les cœurs populaires.

Aussi, le comportement erratique du président de la République à l’occasion de sa visite à Saint-Martin où il s’est affiché en compagnie de deux individus « très défavorablement connus » des services de police, torse-nus et arborant des gestes obscènes, aurait fini de convaincre Gérard Collomb que la situation n’est plus tenable.

Pire, même au cœur de la majorité « Macron-compatible », Emmanuel Macron suscite l’inquiétude et fait poser jusqu’à certains de ses « meilleurs » soutiens la question de savoir « mais qui a-t-on vraiment élu ? »

La crise qui oppose Emmanuel Macron et Gérard Collomb ne paraît donc pas strictement cantonnée à la politique mais semble s’étendre aussi à un comportement et à un mode de gouvernance inhabituels au plus haut niveau de l’Etat, révélés en partie par l’affaire Benalla.

Pour d’autres toutefois plus critiques envers l’ex-ministre de l’intérieur, Gérard Collomb quitte le navire pour voguer vers ses ambitions personnelles.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gérard Collomb   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gérard Collomb
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mort de Gérard Oury
» Gérard Dahan - être sarkoziste(sarkoland)
» Gérard Philipe
» Énigme 163 - La filature Levavasseur de Fontaine-Guérard à Pont-Saint-Pierre (27)
» Louise - Gérard Berliner

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: