Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120),
la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Chronique de la France prétendue « d’en bas »

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18451
Date d'inscription : 06/07/2010

Chronique de la France prétendue « d’en bas » Empty
MessageSujet: Chronique de la France prétendue « d’en bas »   Chronique de la France prétendue « d’en bas » EmptyDim 07 Oct 2018, 04:16

Chronique de la France prétendue « d’en bas »
Publié le 6 octobre 2018 par maximetandonnet

Les facéties, les obsessions et les crises d’hystérie de la France dite « d’en haut » nous font oublier les mouvements de fond qui transforment la société française.

Mon cours hebdomadaire sur le droit de la nationalité s’adresse à des étudiants en Master. Il se déroule, depuis 7 ans, dans une université de la banlieue parisienne, devant une trentaine d’étudiants largement représentatifs de la population d’un quartier populaire d’Ile-de-France. Ils sont bosseurs et intelligents, la plupart de milieux défavorisés, de toutes origines, bénéficiaires d’une bourse d’études, déterminés à s’en sortir par les études et le savoir. Oui, ce n’est pas sc po ni hec, mais c’est pourquoi je suis fier de mes étudiants.

Hier, je commentais pour eux l’arrêt du Conseil d’Etat du 11 avril 2018, 2e et 7e chambre réunies. Par ce arrêt, le Conseil d’Etat validait la décision du gouvernement, sur recommandation d’un préfet, s’opposant à l’acquisition de la nationalité française de l’épouse d’un Français qui, lors de sa cérémonie d’accueil dans la nationalité française, avait refusé de serrer la main du Secrétaire général de la préfecture et d’un élu local au nom de ses convictions religieuses. L’arrêt de la haute juridiction motivait ainsi le sens de cette décision: « le comportement de l’intéressée, dans un lieu et un moment symbolique, révélait un défaut d’assimilation« .

Je me suis permis de demander à mes étudiants, à vrai dire plutôt à mes étudiantes, (90% de filles dans ce cours), lesquels étaient d’accord avec cette décision du Conseil d’Etat. Brouhaha général et surprise: trente mains levées, toute la classe, à l’unanimité, comprenait et approuvait la décision du Conseil d’Etat s’opposant à l’acquisition de la nationalité française pour défaut d’assimilation…

Maxime TANDONNET

--------------------


et si ceux qui ont raison n'étaient pas ceux qui opposés aux élites auto cooptées sont qualifiés par celles ci de "populistes" et que l'on tente par des lois indignes de réduire au silence ?

Je m'interroge : a t on le droit d'envisager de se poser la question sans se faire sanctionner ? avec comme conséquence directe une question : nos dirigeants vivent ils sur la même planète que les manants ?

Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4211
Date d'inscription : 08/01/2012

Chronique de la France prétendue « d’en bas » Empty
MessageSujet: Re: Chronique de la France prétendue « d’en bas »   Chronique de la France prétendue « d’en bas » EmptyDim 07 Oct 2018, 07:05

Citation :
Je me suis permis de demander à mes étudiants, à vrai dire plutôt à mes étudiantes, (90% de filles dans ce cours), lesquels étaient d’accord avec cette décision du Conseil d’Etat. Brouhaha général et surprise: trente mains levées, toute la classe, à l’unanimité, comprenait et approuvait la décision du Conseil d’Etat s’opposant à l’acquisition de la nationalité française pour défaut d’assimilation…

Pour les scrutins démocratiques, sans pression sur les électeurs/trices, on a inventé le vote à bulletin secret.
Curieusement il n'est mentionné qu'une fois dans notre Constitution, juste pour le vote de la destitution du président de la République (article 68) :
"La Haute Cour est présidée par le Président de l’Assemblée nationale. Elle statue dans un délai d’un mois, à bulletins secrets, sur la destitution. Sa décision est d’effet immédiat."
Pour les scrutin ordinaires, faut-il croire que ce n'est pas un principe de valeur constitutionnelle ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18451
Date d'inscription : 06/07/2010

Chronique de la France prétendue « d’en bas » Empty
MessageSujet: Re: Chronique de la France prétendue « d’en bas »   Chronique de la France prétendue « d’en bas » EmptyDim 07 Oct 2018, 08:17

Effectivement pour faire une consultation informelle avec ses éléves sur unsujet d'actualité le prof aurait peut être du :
Ouvrir un bureau de vote avec isoloir.
Constituer un staff électoral pour tenir le bureau avec les registres qui vont bien.
Faire venir un huissier... peut être ouvrir une salle d'attente pour les avocats qui ne manqueront pas d'intervenir...

Éventuellement solliciter l'ONU pour disposer d'observateurs supposés objectifs et indépendants.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Chronique de la France prétendue « d’en bas » Empty
MessageSujet: Re: Chronique de la France prétendue « d’en bas »   Chronique de la France prétendue « d’en bas » Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Chronique de la France prétendue « d’en bas »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Constipation chronique en 4ans fille...
» CHRONIQUE D'UN HIVER ORDINAIRE
» conversion chronique Hérédis en gedcom
» Base de données du refuge huguenot
» stephan gendron au show du matin WOW! bien dit!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: