Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 "justice européenne"... transparence et démocratie.

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: "justice européenne"... transparence et démocratie.   Mar 09 Oct 2018, 16:39

L'ombre de George Soros plane sur la nomination des nouveaux juges de la Cour européenne des droits de l'homme

/ Lundi 8 octobre 2018 à 18:3437

Réseaux. Grâce aux réseaux de sa fondation Open Society, le financier et philanthrope américain place au sein de la Cour européenne des droits de l’homme des juges acquis aux principes du libre-échange et du sans frontiérisme.

L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) s’apprête à élire, mardi 9 octobre, trois nouveaux juges à la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), au titre de la Norvège, de la Turquie et de l’Albanie. Chaque pays concerné par le vote doit désigner trois candidats (dont au moins une femme) et les soumettre à l’appréciation préalable d’un « panel d’experts » chargé de conseiller à l’Assemblée de voter pour l’un plutôt que pour l’autre. Un tel filtre, utile pour éviter que des juges peu qualifiés puissent de nouveau être élus, peut aussi donner lieu à un phénomène d’uniformisation culturelle ou idéologique des juges, recrutés selon les mêmes profils, fournis par les mêmes « experts ».

« George Soros investit particulièrement dans les petits pays »

Cette année, deux des trois candidats proposés par l’Albanie, Sokol Berberi et Darian Pavli se trouvent ainsi avoir occupé de hautes fonctions à l’Open society, le réseau de fondations créé par le financier et philanthrope américain George Soros. Comme l’explique un bon connaisseur des arcanes strasbourgeoises, « George Soros investit particulièrement dans les petits pays parce que leur voix compte autant que celles de la France ou de l’Allemagne et qu’il est plus facile d’y exercer une influence, eu égard à la corruption qui y sévit encore. » L’objectif étant de multiplier le nombre de juges, dont le mandat, non renouvelable, court sur neuf ans, sensibles à la vision du monde développée et soutenue par George Soros. En vingt-cinq ans, Open Society a investi 130 millions d’euros en Albanie, où elle dispose de bureaux. « L’Open society contrôle et finance de nombreuses filiales et organisations – Human Rights Watch ou Amnesty International pour les plus connues – qui, au-delà de leur action propre, œuvrent toutes à l’établissement d’une société toujours plus libérale et individualiste », poursuit l’expert.

Pour cela, un seul mot d’ordre : faire tomber les barrières, les frontières, les limites. A titre d’exemple, le European Implementation Network (EIN) et Open Society Justice Initiative (OSJI)  organisent ce mercredi 10 octobre, pendant la session de l'Assemblée du Conseil de l'Europe, une conférence au sein même du Conseil intitulée « Les tribunaux comptent ! Améliorer la politique migratoire par les arrêts de la Cour européenne des droits de l'homme ». Une façon d'imposer aux Etats, par le biais du juge européen, une politique migratoire plus favorable au nomadisme qu’au contrôle des frontières. Le Letton Nils Muiznieks, ancien Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe (de 2012 à 2018) qui a exprimé sa réprobation aux autorités françaises quant à l’allongement de la durée de rétention pour les migrants, est un ancien directeur de l’Open Society.

Plusieurs juges déjà passés par l'Open society

Certes, la CEDH compte 47 juges (un par Etat membre du Conseil de l’Europe) mais la répartition en cinq sections fait qu’une affaire donnée ne relève en réalité que du travail de huit juges. Pour en rester à l’influence de George Soros, des juges actuellement en fonction comme le bulgare Yonko Grozev (élu en 2015), la croate Ksenija Turkovic (élue en 2013) ou la roumaine Iulia Antoanella Motoc, sont passés soit directement, soit par le biais d’organisations amies par les instances de l’Open Society. Une influence certaine permise par l’abondance de ses fonds ou les perspectives de carrière offertes. « Cette influence, qui contribue au progressisme de la CEDH ou du Conseil de l’Europe sur  les questions migratoires ou sociétales, nuit à la crédibilité des instances européennes, notamment aux yeux des populations des pays de l’Est » conclut l’expert.

Une défiance que partagent les Suisses, dont un referendum, le 25 novembre prochain, aura pour intitulé « le droit suisse au lieu de juges étrangers. »
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 849
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: "justice européenne"... transparence et démocratie.   Mer 10 Oct 2018, 19:02

La Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) et le Conseil de l'Europe sont des institutions distinctes de l'union Européenne.

Le Conseil a été créé en 1947 et regroupe 47 états européens.

La CEDH est vivement critiquée et l'on peut se référer a l'article de wikipedia:


"Historiquement, la CEDH a été très tôt la cible de critiques. Le général de Gaulle ne reconnaîtra jamais réellement la compétence de la Cour européenne au motif que dans un État démocratique aucune institution ne saurait se placer au dessus du peuple : « En France, la seule Cour suprême, c’est le peuple français. »65.

" Pour Bertrand Mathieu, spécialiste de droit constitutionnel, la CEDH ne cesse de dépasser son rôle premier et de s'immiscer dans le champ du politique. Il rappelle que « dans une démocratie, c’est au législateur qu’il appartient de définir l’intérêt général »"

"Pour un groupe de hauts fonctionnaires français qui se dénomme Groupe Plessis, la CEDH, de par ses multiples intrusions au cœur même de la légitimité politique, pose « un véritable problème démocratique ». Pour cette raison, en sortir serait « un impératif démocratique »72."

Cette justice européenne est donc fortement critiquable et son auto affirmation "cour des droits de l'homme" peut être rebaptisée "cours des lobby et du politiquement correct"
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 516
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: "justice européenne"... transparence et démocratie.   Jeu 18 Oct 2018, 18:37

La cour de justice européenne juge que le système de financement du CNC (Centre national du cinéma) n'a pas respecté le droit européen durant des années.
https://www.bfmtv.com/economie/le-financement-du-cinema-francais-desavoue-par-la-justice-europeenne-1539799.html
En gros l'exception culturelle française est contraire au principe de libre concurrence européen.

Là comme dirait Coluche "je me marre", notre élite cinémato-médiatique a toujours été très euro-libérale-compatible à condition que tout ceci ne s'applique pas à elle (exception culturelle française).
Cette élite va-t-elle devenir euro-sceptique ?
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 516
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: "justice européenne"... transparence et démocratie.   Mer 07 Nov 2018, 21:44

La région Bruxelle-Capitale ne veut pas du glyphosate, mais la Commission Européenne refuse cette interdiction.

https://www.lecho.be/economie-politique ... 61811.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "justice européenne"... transparence et démocratie.   

Revenir en haut Aller en bas
 
"justice européenne"... transparence et démocratie.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sarkozy veut créer une force navale européenne !
» Pétition européenne pour sauvegarder la médecine naturelle
» Le général Patrick de Rousiers nommé president du comité militaire de l'Union Européenne
» Magazine de l'actualité poilitique européenne
» La directive européenne sur le temps de travail est-elle pour les Militaires ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: