Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120),
la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 PCF et immigration

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 14303
Date d'inscription : 30/05/2011

PCF et immigration Empty
MessageSujet: PCF et immigration   PCF et immigration EmptyVen 30 Sep 2011, 01:57

Suite à l'incendie dramatique ayant causé la mort de 6 immigrés à Pantin, le PCF et ses organisation satellites lancent l'appel suivant:

Citation :
CONTRE LA POLITIQUE ANTI-IMMIGRES DU GOUVERNEMENT RESPONSABLE DE LA MORT DE SIX MIGRANTS ET POUR L'HÉBERGEMENT D'URGENCE POUR LES JEUNES MIGRANTS DES RÉVOLUTIONS DU PRINTEMPS ARABE

Six migrants d'Égypte et de Tunisie sont morts, mercredi 28 septembre, dans l’incendie du squat qu’ils occupaient à Pantin, ville de la banlieue parisienne.

Il s'agit de l'un des incendies les plus meurtriers depuis celui de l'hôtel Paris-Opéra du 15 avril 2005 où 25 personnes d'origine africaine, dont 10 enfants, sont mortes.

L’État refuse d'accorder des places d’urgence, particulièrement en Ile-de-France pour héberger les jeunes migrants, qui sont obligés de s'abriter dans des squats dangereux.

Des dizaines de jeunes Tunisiens arrivés en France dans la foulée de la chute du régime de Ben Ali, au mois de janvier, se sont retrouvés à dormir dans la rue.

Nous rendons le gouvernement de M Sarkozy porte une lourde responsabilité dans ce drame inhumain, et lui demandons d'accueillir sans délais touts les migrants en situation de détresse dans des centres d'hébergement en Ile-de-France, à Marseille et ailleurs.

Nous renouvelons notre appel à régulariser les enfants des révolutions du printemps arabe venus en France.
Source: http://www.humanite.fr/fil-rouge/3009.-rassemblement-a-pantin-93-contre-la-politique-anti-immigres-du-gouvernement-responsable-de-la-mort-de-six-migran

La mort de ces 6 immigrés est sans conteste un drame mais on peut néanmoins s'interroger sur les répercussions qu'aurait sur l'immigration une régularisation des "enfants des révolutions du printemps arabe venus en France."

En effet, il ne fait guerre de doutes qu'une telle régularisation serait interprétée par les candidats à l'immigration comme un signal fort que ça vaut le coup de tenter sa chance....

Cet appel inconsidéré du PCF à la régularisation intervient alors que le problème de l'accueil des immigrés mineurs pose déjà un réel problème dans de nombreux départements comme par exemple en Seine Saint-Denis :

Citation :
Dépêches Hier à 17h59
Mineurs, étrangers, seuls et à la rue en Seine-Saint-Denis

BOBIGNY (AFP) - Des dizaines d'adolescents, venus seuls du monde entier, dorment dehors en Seine-Saint-Denis, un mois après la décision du conseil général de ne plus accueillir de nouveaux mineurs isolés étrangers, faute de moyens et au motif qu'il s'agit d'un "problème national".

Jeudi matin, une petite dizaine de jeunes sont allongés dans le hall du tribunal pour enfants de Bobigny, après avoir dormi dans un espace vert, tout près de là. "Cela fait 15 jours que je dors dehors et la journée, je viens parfois ici", confie un Indien, arrivé récemment en France, qui dit avoir 17 ans et préfère ne pas donner son nom.

Un autre, 16 ans, décrit un périple entamé au Pakistan, en passant par l'Iran, la Turquie, la Grèce, etc. Une fois à Paris, "je ne savais pas où aller et deux Pakistanais m'ont conseillé de venir ici", raconte-t-il. "Au Pakistan, il y a les combats, la vie est finie pour moi là-bas. En France, je peux tout recommencer", dit le jeune homme, fatigué.

Des salariés du tribunal leur apportent un petit-déjeuner, payé grâce à une collecte dans les bureaux.

Depuis le 1er septembre, environ 80 mineurs isolés étrangers (MIE) sont arrivés en Seine-Saint-Denis, rapporte le président du tribunal pour enfants, Jean-Pierre Rosenzweig. "Une vingtaine a pu être hébergée, mais plusieurs dizaines se sont retrouvées à la rue", déplore-t-il.

C'est "la débrouille" pour essayer de leur trouver un toit. La Croix-Rouge notamment en a accueilli certains. Mais M. Rosenzweig a aussi conseillé à de jeunes Maliens d'aller à Montreuil, où vit une forte communauté malienne, dans l'espoir qu'un compatriote les héberge. Il a lancé un appel aux habitants de Seine-Saint-Denis pour accueillir ces jeunes.

Et pourtant la France a signé des conventions internationales selon lesquelles elle doit accueillir et protéger ces mineurs.

Mais cette responsabilité retombe sur les départements. Or, depuis le 1er septembre, le président PS du conseil général de Seine-Saint-Denis, Claude Bartolone, ne veut plus accueillir de nouveaux MIE. Il estime qu'il s'agit d'un "problème national" et "non d'une affaire locale", et qu'il "n'est plus en situation de les accueillir dignement".

La Seine-Saint-Denis est l'un des points d'entrée sur le territoire national via l'aéroport de Roissy. Elle a accueilli 943 MIE en 2010, sur un total d'environ 6.000 arrivés en France. Leur prise en charge a coûté 35 millions d'euros à ce département pauvre.

Le 22 septembre, la préfecture de Seine-Saint-Denis a annoncé que "le ministère de la Justice allait oeuvrer à une répartition plus équitable et homogène de l'accueil des mineurs étrangers".

Depuis, la situation ne s'est pas arrangée. Le département et l'Etat se renvoient la balle, selon plusieurs sources.

Il y a eu mardi une réunion en préfecture, a indiqué Claude Bartolone. "Ils m'ont fait des propositions, on veut du concret", a-t-il ajouté. Il attend que soit "écrit" et "officialisé" le cadre juridique des propositions.

M. Bartolone demande aussi une réunion avec l'association des départements de France et le garde des Sceaux.

Dès qu'une issue à la crise sera trouvée, il promet de "rouvrir la plateforme d'accueil" des MIE. Cependant, il refuse d'en accueillir de nouveaux cette année, car déjà plusieurs centaines de jeunes ont été hébergés depuis début 2011.

© 2011 AFP
Source: http://www.liberation.fr/depeches/01012362824-mineurs-etrangers-seuls-et-a-la-rue-en-seine-saint-denis


Plutôt que de réclamer la régularisation de ces immigrés déracinés dans notre pays, il serait plus judicieux d'aider leurs pays d'origine à accéder à la démocratie, à la laïcité et au développement économique...
Revenir en haut Aller en bas
Roselavy



Messages : 160
Date d'inscription : 15/07/2010

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptyVen 30 Sep 2011, 15:48

a.nonymous a écrit:

La mort de ces 6 immigrés est sans conteste un drame mais on peut néanmoins s'interroger sur les répercussions qu'aurait sur l'immigration une régularisation des "enfants des révolutions du printemps arabe venus en France."

En effet, il ne fait guerre de doutes qu'une telle régularisation serait interprétée par les candidats à l'immigration comme un signal fort que ça vaut le coup de tenter sa chance....
Vous avez bien raison pour les "candidats à l'immigration" (rappelons au passage qu'il ne s'agit ni d'un jeu télévisé ni d'une élection) la mort de 6 jeunes hommes dans un immeuble en flamme et muré constitue sans aucun doute un meilleur "signal fort".

Citation :
Cet appel inconsidéré du PCF - il est beaucoup plus responsable de laisser des milliers de personnes errer dans la banlieue est- à la régularisation intervient alors que le problème de l'accueil des immigrés mineurs pose déjà un réel problème dans de nombreux départements comme par exemple en Seine Saint-Denis :
Le problème dans le cas du département 93, c'est que l'Etat dit "c'est pas nos oignons, on donne pas plus d'argent: chaque département doit se charger de ses mineurs sans papiers". Ok sauf que l'aéroport principal en France, il est à Roissy...donc il y a une sorte de bras de fer entre département et Etat. Voilà en gros la situation si j'ai bien compris.


Citation :
Plutôt que de réclamer la régularisation de ces immigrés déracinés dans notre pays, il serait plus judicieux d'aider leurs pays d'origine à accéder à la démocratie, à la laïcité et au développement économique...

Oui, très bien la dessus je crois que tout le monde est d'accord seulement ça ne se fera pas en 10 jours. En attendant que fait-on des personnes qui sont ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6391
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptyVen 30 Sep 2011, 18:13

Personnes qui étaient ici et avec un laissé passé délivré par les autorités italiennes... Donc oui, un drame de la pauvreté et du scandaleux manque de structures d'accueil.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
matmut

matmut

Messages : 2100
Date d'inscription : 10/07/2010

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptyVen 30 Sep 2011, 19:05

Loïc écrit:
Citation :
Personnes qui étaient ici et avec un laissé passé délivré par les autorités italiennes... Donc oui, un drame de la pauvreté et du scandaleux manque de structures d'accueil.

Oui peut être que l'on manque de structures d’accueil mais avant de se lancer dans un programme de construction il faudrait déjà penser à construire des logements pour la population et aussi des prisons parceque là aussi ça risque de nous péter dans la figure.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18579
Date d'inscription : 06/07/2010

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptyVen 30 Sep 2011, 23:09

Et maintnant que Ben Ali dont venait tout le mal n'est plus là pourquoi ne retournent ils pas redresser leur pays ?

Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2304
Date d'inscription : 09/12/2010

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptySam 01 Oct 2011, 00:09

Ce qui me semble énorme c'est que des gens qui arrivent chez nous y compris en transgressant nos lois s'étonnent de ne pas disposer des avantages que certains Français n'ont même pas...

A quel titre devons nous recevoir toute la misère du monde ?
Nous avons le record de "réfugiés politiques" en Europe, ne parlons pas des regroupements familiaux qui sont une supercherie, on nous rebat les oreilles avec le passé colonial de la France mais depuis les années 60 nos colonies sont toutes indépendantes.

Expulser une étranger est une affaire d'état qui mobilise des forces de police, de gendarmerie, des avions sans compter les procès et les frais d'assistance judiciaire... en 1962 les humanistes du FLN bien soutenus par la gauche française et les porteurs de valise ont eu moins d'égards pour des gens installés en Algérie depuis 130 ans... mais pas de pitié et les communistes et leurs alliés ne faisaient pas pleurer dans les chaumières.

Dans quel autre pays accepterait on une telle situation ?

Quelques bonnes affaires de cet type feront encore bien progresser les votes pour le FN... il est vrai que la gauche compte sur le FN pour affaiblir la droite, mais à trop jouer avec les Français n'y a t il pas un risque ?
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6391
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptySam 01 Oct 2011, 00:42

matmut a écrit:
Oui peut être que l'on manque de structures d’accueil mais avant de se lancer dans un programme de construction il faudrait déjà penser à construire des logements pour la population


Bien d'accord avec vous. Il faudrait en parler au député maire de Saint Mandé qui semble avoir du mal à construire dans la ville qu'il dirige des logements accessibles malgré la loi et les amendes...



matmut a écrit:
et aussi des prisons parceque là aussi ça risque de nous péter dans la figure.

Oui surtout si on y met bientôt les porteurs de valises d'argent venus de Karachi ou de Genève ainsi que les commanditaires qui ont tiré les ficelles sans se soucier des vies humaines des expatriés qu'ils mettaient en jeu...

et puis il faudrait arrêter de faire une politique du chiffre tout répressif qui met en prison des gens dont on pourrait faire autre chose, surtout lorsque l'on sait le "pourissoire" que peuvent constituer les conditions actuelles de surpopulation carcérale.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
a.nonymous



Messages : 14303
Date d'inscription : 30/05/2011

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptySam 01 Oct 2011, 00:52

roselavy a écrit:

Citation :
Plutôt que de réclamer la régularisation de ces immigrés déracinés dans notre pays, il serait plus judicieux d'aider leurs pays d'origine à accéder à la démocratie, à la laïcité et au développement économique...

Oui, très bien la dessus je crois que tout le monde est d'accord seulement ça ne se fera pas en 10 jours. En attendant que fait-on des personnes qui sont ici ?

C'est la vraie question mais il n'y a hélas pas beaucoup de réponses possibles: les personnes en situation irrégulière arrivées récemment doivent être renvoyées le plus rapidement possible dans leur pays d'origine dès lors qu'elles n'y seront pas menacées...

Qu'on le veuille ou non, nous ne sommes plus face à une immigration de proximité comme avec les italiens, espagnols et portugais ou face à une immigration temporaire comme avec les maghrébins et les africains dans les années 70... Nous sommes aujourd'hui face à des tentatives d'immigration lointaine et d'installation définitive qui seront suivies pour la plupart d'un regroupement familial...

En parallèle, les populations d'origine immigrée déjà installées ont des revendications culturelles et religieuses de plus en plus fortes et l'intégration de ces personnes est désormais en panne...

A partir de là il faut se poser une simple question: sommes-nous prêts, oui ou non, à accepter des changements sociétaux importants causés par l'arrivée de populations étrangères sachant que l'on ne parle plus simplement d'apports comme dans la passé mais de réels changements ?

Pour moi il ne fais aucun doute qu'un des enjeux importants des temps à venir est de faire accepter au "peuple de gauche" l'idée qu'il y a un réel problème lié à l'immigration dans notre pays et non simplement un fantasme des électeurs de l'UMP ou du FN...

L'appel du PCF à "régulariser les enfants des révolutions du printemps arabe venus en France" montre qu'il y a encore du chemin à parcourir...
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6391
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptySam 01 Oct 2011, 01:04

a.nonymous a écrit:
Qu'on le veuille ou non, nous ne sommes plus face à une immigration de proximité comme avec les italiens, espagnoles et portugais ou face à une immigration temporaire comme avec les maghrébins et les africains dans les années 70...

Ah bon, parce que les maghrébins venus en France il y a 50 à 60 ans sont repartis ? Je croyais que leurs petits enfants (et bientôt arrières petits enfants) faisant partie de la France d'aujourd'hui ?

C'est quoi : "des tentatives d'immigration lointaine et d'installation définitive..." ? De qui on parle là ? Je comprend pas bien ? D'extra-terrestres ? D'immigrés qui seraient selon le mot de Le Pen "inassimilables" ? On nage dans le fanstasme d'un danger exogène qui menacerait les racine du pays. Discours ancien, récurrent et bien (au sens de très ou de trop) connu.

Parmi les personnes immigrées tout recemment que je fréquente à titre professionnel j'ai vu des Libanais, des Ivoiriens, des Portugais, des Pakistanais, des Colombiens et des Russes... mais pas l'alliens. Ou alors j'ai mal vu.

Rolling Eyes

Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
a.nonymous



Messages : 14303
Date d'inscription : 30/05/2011

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptySam 01 Oct 2011, 01:18

Loïc a écrit:

---/---

Je pense qu'il ne sert à rien d'essayer de vous faire changer d'avis...

En revanche, ce qui est important, c'est que les citoyens sachent que le PCF, votre parti qui est aussi le parti du maire, appelle à régulariser les enfants des révolutions du printemps arabe venus en France.

Dès lors que les citoyens ont connaissance de cette information, ils peuvent en parler, échanger dessus à leur travail, en faisant leur courses à Auchan, avec leur voisin, à la sortie de l'école, sur Twitter, ...
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6391
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptySam 01 Oct 2011, 01:25

a.nonymous a écrit:
Pour moi il ne fais aucun doute qu'un des enjeux importants des temps à venir est de faire accepter au "peuple de gauche" l'idée qu'il y a un réel problème lié à l'immigration dans notre pays

Et bien oui justement il y a un problème. C'est celui de la crainte irrationnelle que développent certains face aux immigrés. Et je ne crois pas que l'on puisse se dire de gauche quand on parle de "problème" en évoquant l'immigration. Clairement non.

Mais je vous rassure tout de suite a.nonymous, l'étranger même venue de très loin, de Mongolie par exemple, qui habite en haut de la rue Rabelais à trois minutes de chez nous, n'est pas ici pour vous prendre votre appartement, les économies que vous cachez sous votre matelas ni même votre femme. Il n'exigera même pas de vous que vous changiez de religion ou de langue. D'ailleurs ses enfants arrivés avec lui l'en dernier ont appris le français en quelques mois à l'école maternelle Edouard Vaillant dans la même classe que mon fils et au collège du secteur pour le grand.

Alors pas d'inquiétude. Certes, cet immigré est venu de loin et s'installe pour longtemps près de chez nous. Mais il ne vous retire rien et ne modifie en rien votre vie ou votre environnement. C'est d'ailleurs un peu triste je trouve. Suspect
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
a.nonymous



Messages : 14303
Date d'inscription : 30/05/2011

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptySam 01 Oct 2011, 02:43

Loïc a écrit:
Et je ne crois pas que l'on puisse se dire de gauche quand on parle de "problème" en évoquant l'immigration. Clairement non.

Il est intéressant de voir ce que dit le Parti Socialiste au sujet de la nationalité française et de l'immigration, deux sujets intimement liés, dans son Projet pour 2012...

Citation :
1.1 Être français en 2012

Chaque Français a une histoire singulière avec la France, selon ses origines, sa culture, ses croyances, avec un pays qui a une longue histoire, avec ses lumières et ses ombres, mais qui n’a jamais cessé de porter des valeurs exigeantes. Au point qu’elles sont revendiquées par les peuples qui, dans le monde, luttent contre les tyrans. C’est pourquoi les valeurs qui font l’identité de la France sont un bien trop précieux pour être soumis aux aléas des joutes électorales et aux vivats d’une propagande gouvernementale.

Depuis 2002, des Français entendent l’UMP, au plus haut niveau, leur dire qu’ils ne méritent pas d’être français. À d’autres, on dit qu’ils ne le deviendront jamais pleinement. Comme si, dans notre pays, entre stigmatisation et discrimination, il n’était ni possible, ni souhaitable, de construire une même nation. L’identité de la France n’a cessé d’être instrumentalisée pour diviser le pays. Aux valeurs d’ouverture et de citoyenneté qui font la France, le pseudo-débat sur « l’identité nationale » a opposé des idées de repli et des paroles de stigmatisation. Cette tentative de détournement de notre identité pour en faire un ferment de division est non seulement indigne, mais aussi dangereuse. Face aux mauvais résultats économiques et sociaux, face au sentiment de déclassement des Français, face aux doutes sur l’avenir de notre pays, la droite cherche des échappatoires et des boucs émissaires. Personne n’est dupe des motivations électoralistes des chefs de la droite.

1.1.1 être français, c’est réaffirmer notre identité républicaine

Nous réaffirmons et réaffirmerons sans relâche que la France est porteuse d’une vision civique et républicaine de la nation. La France offre les mêmes droits et les mêmes devoirs à chaque citoyen. Elle revendique la diversité, qui la renforce et la prolonge. Elle récuse les manifestations d’enfermement dans des communautés qui seraient séparées de la société. Elle bannit toutes les formes de xénophobie, de racisme, de sexisme.

Être français, c’est avant tout être un citoyen acteur de son histoire. C’est être invité au « plébiscite de tous les jours » qui résume l’identité républicaine de la France. C’est accepter les principes fondamentaux de la République et affirmer vouloir s’y conformer parce qu’ils sont la condition de notre vivre-ensemble. Nous proposerons un programme d’éducation à la citoyenneté, aux droits fondamentaux, à la laïcité et aux valeurs de la République pour toute la jeunesse qui ira au-delà de la seule éducation civique dans l’enseignement scolaire. L’identité de la France n’est pas figée et ne saurait se réduire – quoiqu’en disent les slogans trompeurs de l’extrême droite et d’une partie de la droite – à une époque ou à un dogme. L’identité de la France s’inscrit dans le temps long : elle se construit et se reconstruit avec tous ceux qui veulent être partie prenante de son avenir.

1.1.2 être français, c’est revendiquer la laïcité pour tous

À l’article 1 de sa Constitution, la France revendique – seule dans l’Union européenne – d’être une nation laïque : « la France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances ». La loi de 1905 a consacré l’esprit et la lettre de la laïcité – loi dont Jaurès disait qu’elle est « la plus grande chose qui ait été tentée dans notre pays depuis la Révolution ». La loi de 1905 a fixé trois principes : la liberté de conscience, la séparation des Églises et de l’État qui doit être neutre en matière religieuse, le libre exercice et l’égalité de tous les cultes. C’est pourquoi la laïcité impose en France deux obligations : l’impossibilité de discriminer entre les individus à raison de leurs croyances philosophiques ou religieuses et l’impossibilité pour les citoyens de se prévaloir de leurs croyances pour s’affranchir des règles communes.

Dans la conception française de la laïcité, aucune religion n’est incompatible avec le vivre-ensemble puisque la religion doit rester du ressort privé, individuel, intime. À cet égard, le « débat sur l’islam » organisé par l’UMP est en réalité un débat contre l’islam. Ni l’islam ni la France n’ont le monopole du réveil religieux. Et au nom de quoi assimiler les Français de confession, voire de simple tradition musulmane à l’intégralité des normes attribuées à cette religion, qu’ils soient ou non pratiquants, voire qu’ils soient ou non croyants ? La laïcité est un principe d’inclusion, elle permet aux citoyens de se retrouver. Tout le contraire de ce que M. Sarkozy et le Front national, à des degrés divers, veulent en faire : un principe d’exclusion et de séparation. C’est un contresens total.

Depuis son élection, l’actuel président de la République a multiplié les atteintes à la laïcité : affirmation de la supériorité de la morale religieuse sur les valeurs laïques, de la supériorité des croyants sur les non-croyants, de la supériorité du catholicisme sur les autres cultes, mais aussi référence permanente aux racines chrétiennes de la France et incompatibilité constamment sous-entendue de l’islam avec l’identité française. Tout au long de son mandat, M. Sarkozy aura gravement manqué aux devoirs de sa charge, en particulier de « veiller au respect de la Constitution », comme le lui recommandait son article 5.

Tournant le dos à cette pente dangereuse, nous réaffirmerons le sens de la laïcité face aux attaques et aux détournements dont elle est l’objet. Les questions posées par les religions et les cultes dans la France du début du XXIe siècle trouvent leurs réponses dans la loi de 1905 ou d’autres textes du droit positif. Nous réaffirmerons la liberté de conscience des non-croyants. Nous assurerons l’égalité des cultes : l’interdiction du financement public des lieux de cultes doit être préservée et les voies permises par le juge administratif (aménagement de lieux culturels ou ludiques) préservées. Nous refuserons les fondamentalismes qui nient la séparation entre la sphère privée (dont relève la religion) et l’espace public (où doit prévaloir la neutralité). Le port du voile intégral ne sera pas accepté car il est l’expression d’un fondamentalisme religieux, non d’une religion, et parce qu’il refuse aux femmes la liberté et l’émancipation. De même, à l’hôpital public, les soins ne sauraient être empêchés au motif que le médecin qui les prodigue serait un homme. Autre impératif : les enseignements à l’école – notamment ceux de l’histoire ou des sciences naturelles – ne sauraient être perturbés ou contestés pour des motifs religieux.

Nous ferons respecter les règles du vivre-ensemble et la séparation du public et du privé dans une société laïque, notamment pour ce qui concerne l’école, l’hôpital, les services publics, mais aussi tout espace public (rues, bâtiments et équipements publics).

1.1.3 être français, c’est défendre la langue française et la francophonie

Notre langue est un élément constitutif de l’identité et de l’unité françaises. Elle est aussi une réalité vivante et évolutive depuis les origines de la nation. Elle n’a rien à craindre des langues et parlers régionaux qui concourent à la richesse culturelle de notre pays. Notre littérature, nos films ou nos chansons en témoignent.

Le français peut et doit être un vecteur de dialogue et d’ouverture dans le monde de la francophonie qui est en expansion : l’alphabétisation croissante et la dynamique démographique permettent d’envisager près d’un milliard de francophones dans le monde en 2050. À condition que nous nous donnions les moyens politiques, culturels et économiques de faire progresser notre langue. Nous mettrons en place une politique commune d’appartenance en proposant la construction d’un espace de la francophonie, matérialisé par un passeport francophone. Une Agence francophone de l’éducation sera créée pour mettre en place un programme « Erasmus » francophone. Nous développerons des Maisons de la francophonie.

Citation :

6 Doter la France d’une vraie politique migratoire

Les migrations sont un phénomène planétaire. Au XXIe siècle, les hommes et les femmes, comme les idées, les biens et les services, circulent. Aucun pays, aucune région, n’est en marge de cette mobilité. On estime à 3 % la part de la population mondiale en migration – la France compte elle-même deux millions et demi d’expatriés.
Dès lors, la question qui devrait préoccuper les responsables de l’État est : comment faire face à cette réalité mondiale ? Comment mettre en place une politique migratoire nationale respectueuse des droits des personnes qui soit utile à la France, à son économie mais pas seulement, à l’Europe sans laquelle rien n’est durablement possible, aux pays d’origine dont le développement – chacun le sait – est la clé à long terme.

À la responsabilité politique, M. Sarkozy et la droite ont préféré la polémique à finalité électorale. Depuis 2002, leurs résultats sont calamiteux. À la remorque de l’extrême droite, les décisions prises par les ministres concernés ont recréé des immigrés en situation irrégulière et placé les immigrés en situation légale dans l’instabilité permanente. Non seulement la doctrine UMP altère notre image et notre influence auprès de nos partenaires, mais elle ne sert pas nos intérêts.

L’approche républicaine que nous proposons repose sur un devoir de vérité : la France et l’Europe ont besoin d’une immigration légale pour construire leur avenir, ce qui suppose qu’elles se dotent d’une politique migratoire fondée sur des règles claires, stables, justes. Les moyens d’une politique migratoire maîtrisée et concertée avec nos partenaires européens mais aussi avec les pays d’origine.

La politique migratoire est un acte de souveraineté nationale. Ses objectifs seront débattus par le Parlement et feront l’objet d’une loi de programmation et d’orientation destinée à bâtir un consensus républicain. Elle sera élaborée en concertation avec les ONG et les territoires qui assurent l’accueil et l’insertion des migrants.

6.1 Fixer et faire respecter des règles claires et justes

Depuis dix ans, pas moins de six lois sur l’immigration et l’asile ont été votées. Quand les élections approchent, la droite mêle débat migratoire, situation des étrangers sur le territoire national, place des Français de confession musulmane dans leur propre pays. À l’électoralisme qui ne résout rien, nous opposons les principes républicains et des solutions. Sur une base triennale, le Parlement dressera le bilan de notre politique migratoire et décidera de ses orientations futures. Collectivités territoriales, partenaires sociaux et associations auront été préalablement associés. Nous inscrirons dans la loi les axes de notre politique migratoire : annulation de l’arsenal des accords inefficaces de gestion concertée des flux migratoires mis en place la droite, refus du système de quotas, rigide, bureaucratique et inefficace, mais aussi assouplissement du recrutement d’étrangers du travail dans les secteurs qui en ont besoin.

6.1.1 Définir des critères de régularisation

En supprimant la régularisation des sans-papiers de plein droit après dix années de résidence en France et en réduisant les possibilités de regroupement familial, la politique d’immigration « choisie » façon Sarkozy-Hortefeux-Guéant-Besson n’a résolu aucun problème. Au contraire ! Elle a aggravé la situation en faisant le jeu des filières clandestines qui profitent de l’opacité de nos règles pour faire entrer sur le territoire national des populations qui ont cette solution pour seul horizon. Nous proposerons un processus de régularisation pour les travailleurs étrangers et les parents d’enfants scolarisés sur la base de critères clairs et transparents et s’appliquant à tous de manière égale sur le territoire national. Parmi ces critères, la personne devra présenter un casier judiciaire vierge.

6.1.2 Faire respecter les lois républicaines et la dignité des personnes

La mise en place de règles claires et justes permettra d’assurer à la fois l’autorité de l’État et la sécurité juridique des étrangers en demande de régularisation. Dans le respect des lois de la République, les personnes qui ne répondront pas à ces critères feront l’objet de procédures d’éloignement. Celles-ci s’inscriront dans le cadre d’une procédure garantissant aux personnes concernées un accès au droit, à l’assistance d’un avocat et à une possibilité de recours effectif devant les juridictions compétentes. L’éloignement ne peut justifier la non-garantie des droits fondamentaux des personnes.

6.1.3 Sécuriser les mobilités

Les titres de séjour délivrés en France sont d’une courte durée (un an renouvelable), y compris pour des personnes établies depuis longtemps dans notre pays. Le réexamen annuel de la légalité d’une situation empêche une réelle démarche d’intégration. C’est aussi la cause de l’engorgement de nos préfectures, qui n’ont pas les moyens de traiter efficacement les dossiers qui leurs sont présentés.
Nous proposons une progressivité dans la durée des cartes de séjour attribuées - le premier titre de séjour serait toujours d’une durée d’un an, sa durée s’allongerait au fil des renouvellements (trois ans, puis dix ans) - ou encore la mise en oeuvre d’un droit à « l’aller-retour », particulièrement pour les étudiants et les saisonniers.

6.1.4 Reconstruire une politique d’accueil et d’intégration

Pour adapter nos modes d’action à la diversité des profils des migrants, nous établirons un vrai contrat d’accueil et d’intégration pour en faire un acte mutuel entre l’État et les migrants explicitant les droits et les devoirs. Un effort majeur sera fait pour l’apprentissage de la langue française, facteur clef d’intégration et d’émancipation.
L’instauration du droit de vote et d’éligibilité aux élections locales pour les étrangers en situation régulière résidant dans notre pays depuis au moins cinq ans favorisera la reconnaissance politique et sociale, ainsi que la responsabilité qui l’accompagne.

6.1.5 Lutter contre l’immigration illégale

De nombreux secteurs d’activité ont recours de manière structurelle au travail irrégulier. Pour s’attaquer à la racine du problème, les « patrons voyous » devront être sévèrement sanctionnés.
Il faudra également intensifier fermement la lutte contre les réseaux d’immigration illégale, passeurs, « marchands de sommeil », et plus généralement tous ceux qui exploitent les migrants illégaux et toutes les formes de trafic et de corruption dans la délivrance de visas.

6.2 Agir en Europe pour un développement solidaire

Il n’y aura pas de politique des flux migratoires efficace pour la France, ni pour aucun autre État membre, hors du cadre de l’Union européenne. À l’échelle des 27, nous agirons pour un développement solidaire dans lequel la politique d’immigration a un rôle à jouer en prenant des mesures humanitaires rapides lorsque c’est nécessaire, en favorisant l’acquisition des savoir-faire des travailleurs immigrés vers leur pays d’origine.

6.2.1 Sanctuariser le droit d’asile

Nous réaffirmerons le caractère intangible du droit d’asile, qui doit être préservé à l’échelle internationale et particulièrement en Europe. Il ne doit pas être traité comme un élément parmi d’autres d’une politique migratoire.

6.2.2 Nouer un pacte solidaire avec les pays d’émigration

Nous plaiderons pour un pacte solidaire entre l’Europe et les pays d’émigration qui répondra à deux objectifs :
- Faciliter la « coopération du savoir » : les échanges universitaires d’étudiants, de professeurs, de chercheurs dans des domaines intellectuels et techniques seront favorisés.
- Réorienter l’aide aux pays d’émigration pour privilégier les investissements actifs, susceptibles de développer le marché intérieur, de renforcer les infrastructures essentielles et de déclencher des dynamiques positives.

Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6391
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptySam 01 Oct 2011, 08:17

Et alors ? L'immigration constitue-t-elle un problème pour autant ? Je ne crois pas.

Le chômage, le mal logement, la baisse du pouvoir d'achat, la fermeture de classes et le recul de l'âge légal de la retraite sont des problèmes dont la cause est essentiellement la politique actuelle aux ordres des marchés... mais ça vous en parlez beaucoup moins.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Invité
Invité



PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptySam 01 Oct 2011, 09:21

Loic a le même aveuglement têtu avec le problème de l'immigration que celui dont faisait preuve le Parti Socialiste avec l'insécurité. On a vu ce que cela a couté à Jospin et au PS.
Quand Marchais faisait couvrir les murs de pub "achetons Français" ou faisait utiliser des bull dozer pour évacuer lesimmigrés, Le PC était, d'une certaine façon contre "l'étranger". Quand les ouvriers voient actuellement leur entreprise délocalisée et sont au désespoir -ce que l'on comprend-, le PC en n'étant pas d'accord pour le développement des pays moins forts que le nôtre est hostile "aux étrangers".
Quand on accueille à bras ouverts des clandestins, qui squattent des immeubles immondes parce qu'on n'a rien à leur proposer si ce n'est un charter, on est complice de leur mort épouvantable dans l'incendie de leur taudis.
Quand les gens râlent de faire la queue aux urgences de l'hopital parce que, à Montreuil par exemple, il y a des dizaines de non européens qui arrivent pour se faire soigner alors qu'il n'y a plus de place pour votre grand-mère qui a cotisé toute sa vie à la sécu, quand les gardiens de prison disent que les 2/3 des prisonniers sont des immigrés et que le PC explique cela parce que ceux ci sont pauvres et qu'ils commettent des délits ou des crimes par nécessité, ça choque les gens honnêtes et le FN pointe son nez.
Quand dans nos écoles il y a jusqu'à 30 nationalités simultanément, avec des primo arrivants non francophones, des parents absolument pas adaptés à nos moeus et à nos coutumes, que les institutrices déplorent le boulet pédagogique qu'elles trainent ainsi dans certains quartiers, avec un niveau de langage sous développé pour toute la classe, avec des problèmes de discipline ou même d'autorité, les petits garçons pakistanais acceptant mal par exemple, de par leur culture, l'autorité d'une femme, le PC crie à la stigmatisation et tire le tapis rouge pour le FN.
Non Loic vous n'avez pas raison. Rien que pour cela je ne voterai jamais pour des gens comme vous. Votre pensée n'est pas la mienne et je pense que, comme les emprunts, elle est toxique pour la France.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14303
Date d'inscription : 30/05/2011

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptySam 01 Oct 2011, 10:28

Loïc a écrit:
Mais je vous rassure tout de suite a.nonymous, l'étranger même venue de très loin, de Mongolie par exemple, qui habite en haut de la rue Rabelais à trois minutes de chez nous

Le mongole ne pose peut-être pas de problème mais l'hôtel social qui l'héberge en haut de la rue Rabelais en pose un: pourquoi ce bâtiment qui était à l'origine un hôtel de tourisme avec restaurant est-il devenu un hôtel social n'hébergeant que des personnes qui y sont logées par la riche ville de Paris ?

Qu'ont fait les élus du PCF Jean-François Voguet, Pascal Clerget, Gilles Saint-Gal, Martine Antoine, Jean-Philippe Gautray, .... et vous-même pour refuser cette transformation ?

Trouvez-vous normal et acceptable par les fontenaysiens que la riche ville de Paris loge sur notre commune ses sans-logis alors que celle-ci compte déjà 35% de logements sociaux ? Est-ce cela votre conception de la mixité sociale ?

Et bien sûr ces personnes auront droit à tous ce que fourni le système d'aide sociale de notre commune comme par exemple les repas gratuits des les cantines scolaires pour les plus défavorisés.... Qui va payer, la riche ville de Paris qui nous a envoyé ces personnes ou la ville de Fontenay ?

Le marchand de sommeil propriétaire de l’hôtel est rétribué par la riche ville de Paris pour le service d'hébergement rendu.... Est-ce que la ville de Fontenay est elle aussi à minima aidée par la riche ville de Paris pour le service social rendu ?
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6391
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptySam 01 Oct 2011, 10:43

La ville de Fontenay n'a rien eu a dire.

Et les habitants de ce lieu ne retirent rien à personne... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
a.nonymous



Messages : 14303
Date d'inscription : 30/05/2011

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptySam 01 Oct 2011, 11:08

Loïc a écrit:
La ville de Fontenay n'a rien eu a dire.

Et les habitants de ce lieu ne retirent rien à personne... Rolling Eyes

La ville de Fontenay n'a peut être rien eu à dire mais les fontenaysiens pourront eux s'exprimer en 2014...

La question sur la participation de la riche ville de Paris à l'aide sociale en faveur des personnes hébergées n'a pas obtenu de réponse... La riche ville de Paris participe-t-elle oui ou non au coût de cette aide sociale ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptySam 01 Oct 2011, 12:16

Et les habitants de ce lieu ne retirent rien à personne...
si, c'est payé avec nos impôts, et l'ardoise devient lourde.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14303
Date d'inscription : 30/05/2011

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptySam 01 Oct 2011, 13:20

Loïc a écrit:
La ville de Fontenay n'a rien eu a dire.
Cet aveux de Loïc Damian- Aboulkheir à propos de l'hôtel social utilisé par la riche ville de Paris est à rapprocher d'une autre de ses déclarations récentes concernant le logement social :

Loïc a écrit:
"La ville de Fontenay n'ayant pas d'office public HLM, ce n'est elle qui attribue les logements.
---/---
Après les dossiers sont gérés par les bailleurs qui choisissent..."
Source: http://www.plateaufontenay.net/t407-une-ville-accessible

A la lumière de ces deux éléments fournis par Loïc Damian- Aboulkheir, on voit que la municipalité de Jean-François Voguet ne maitrise pas du tout les évolutions de la population et de la mixité sociale de notre ville...

Quand on sait que le maire précédent, le regretté Louis Bayeurte, s'était fait élire en 1965 justement sur sa capacité à s'opposer aux choix gouvernementaux faits pour le Val, on est en droit de s'interroger sur l'efficacité du maire actuel...

Mais si la municipalité n'a donc pas la maitrise de la mixité sociale comme le reconnait Loïc Damian- Aboulkheir, elle a en revanche la maitrise et la charge de l'aide sociale...

Et là elle ne se prive pas pour "faire dans le social" comme en témoigne la refonte de la grille tarifaire adoptée cette semaine: http://eluscommunistescitoyensfontenay.elunet.fr/index.php/post/30/09/2011/Refonte-tarifaire-du-quotient-familial-Intervention-de-Loic-Damiani-Aboulkheir

Alors certes diront certains, cette aide sociale profite à des familles défavorisées mais la situation actuelle en est-elle pour autant acceptable :

- la municipalité ne maitrise pas la mixité sociale de la ville
- la municipalité finance l'aide sociale pour les plus défavorisés

La question se soit d'être posée si l'on ne veut pas que notre ville continue à s'enfoncer dans la pauvreté et il serait intéressant que des personnes susceptibles d'accéder au fauteuil de maire en 2014 comme Patrice Bedouret ou Christophe Esclattier fassent part de leur réflexion sur le sujet...
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6391
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptySam 01 Oct 2011, 14:17

a.nonymous a écrit:
La question sur la participation de la riche ville de Paris à l'aide sociale en faveur des personnes hébergées n'a pas obtenu de réponse... La riche ville de Paris participe-t-elle oui ou non au coût de cette aide sociale ?

La ville de Paris a un accord avec le bailleur qui reçoit ses loyers.

Après les gens qui habitent là sont des Fontenaysiens comme les autres et à ce titre ils bénéficient des mêmes services que leurs voisins. Où est le problème ? Ne me dites pas que c'est leur nationalité tout de même...
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Loïc



Messages : 6391
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptySam 01 Oct 2011, 14:23

a.nonymous a écrit:

- la municipalité ne maitrise pas la mixité sociale de la ville
- la municipalité finance l'aide sociale pour les plus défavorisés

Faudrait savoir. On nage en pleine contradiction là. Pour les uns la ville ne fait que du clinetélisme avec l'aide sociale, pour les autres elle ne maîtrise rien. Ou comment aller chercher des poux sur la tête de Kojak !

D'abord quand la ville fait faire des programmes sociaux (comme les opérations rue Dalayrac ou Rousseau inaugurées il y a 10 jours et où ce matin les gens commençaient à emménager) elle garantit la mixité sociale.

D'autre part, si l'aide sociale est un aspect important de la politique municipale, elle est plus généralement axée sur le service public qui fait bénéficier à tous les Fontenaysiens de services de qualité et accessibles. C'est le sens de la refonte des quotients familiaux qui a été votée par le Conseil municipal avant hier soir.

Cette politique me semble assez cohérente. tongue
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
matmut

matmut

Messages : 2100
Date d'inscription : 10/07/2010

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptySam 01 Oct 2011, 14:37

a.nonymous écrit:
Citation :
Quand on sait que le maire précédent, le regretté Louis Bayeurte, s'était fait élire en 1965 justement sur sa capacité à s'opposer aux choix gouvernementaux faits pour le Val, on est en droit de s'interroger sur l'efficacité du maire actuel...
N'est pas L.Bayeurte qui veut. Notre maire actuel qui se réclame de son prédécesseur n'a lui aucune vision pour sa ville, pâle suiveur dans l'équipe Bayeurte il n'a jamais démontré avoir l'étoffe d'un chef même dans son propre parti.C'est certainement pour cela qu'il l'on choisi comme PPDC.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6391
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptySam 01 Oct 2011, 14:44

Ah bon ? En ayant été parlementaire durant 7 ans et réélu à plus de 62 % lors des dernières municipales.

En tout cas sa vision a été bien plus partagée que celle de ses adversaires... Bien plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Robin

Robin

Messages : 1356
Date d'inscription : 13/02/2011

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptySam 01 Oct 2011, 15:56

Je reprends ce qui a été écrit plus haut par a.nonymus, il serait bon en effet que l'on pusse lire quelque lignes de Messieurs Esclattier et Bédouret, d'autant plus de ce dernier qui aurait déjà pu intervenir lorsqu'il c'est agit de emprunts toxiques, ce qui me semble être dans ces attributions. Mais pour ça, faut la moelle comme disent les "djeunes" !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18579
Date d'inscription : 06/07/2010

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptySam 01 Oct 2011, 16:44

Comment peut on accepter que des gens arrivent chez nous sans notre consentement ?
Est il logique de conserver en France des gens qui n'ont pas de travail, pas de logement et qui vivront d'aides dans le meilleur des cas que des partis de gauche et des organisations diverses nous pressent de "régulariser"

Comment comprendre que l'on veuille que des personnes à qui nous n'avons rien à offrir vivent normalement en France alors que certains de leur compatriotes installés sur place et en règle se plaignent d'être victimes de discriminations et de ne pas trouver d'emploi.

Curieusement d'ailleurs ces gens qui ont un travail lorsqu'ils sont clandestin n'en ont plus lorsqu'ils sont en règle les organisations de gauche le proclame en dénonçant un chomage plus fort chez les immigrés que dans le reste de la population...

Comment comprendre qu'alors que l'on veut nous culpabiliser sur la colonisation, les pauvres immigrés qui vivent mal chez nous mais ne veulent pas en partir que tous ces gens qui sont ou ont été nos "victimes" veuillent venir chez nous, s'y installer et y faire venir leur famille... et surtout ne pas en partir.

A CUBA les gens s'en vont et ne veulent pas y rester et l'immigration clandestine ne doit pas être nombreuse... alors les leçons et le blabla du PC et de ses alliés ne résiste pas à la réalité.
En Europe de l'est on faisait des murs pour empêcher les gens de partir nous serons contraints d'en faire pour empêcher les gens d'entrer...

Tout le monde d'ailleurs peut s'étonner que les partis de gauche ainsi que les syndicats de gauche qui veulent "régulariser" à tour de bras les clandestins contribuent ainsi à casser le marché du travail... à croire qu'ils sont d'accord avec les hautes instances du patronat qui régulièrement demande la régularisation d'employés au "black".
Il est possible de constater que l'on trouve des plongeurs travailleurs clandestins dans les restaurants mais plus de plongeurs en situation régulière qui sont devenus subitement sans emploi la régularisation obtenue.
Il y a quelques années on a découvert que la SNCF avait une forte proportion de travailleurs démunis de titre de séjour dans son service de surveillance... on rêve !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14303
Date d'inscription : 30/05/2011

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptySam 01 Oct 2011, 19:13

Loïc a écrit:
La ville de Paris a un accord avec le bailleur qui reçoit ses loyers.

Après les gens qui habitent là sont des Fontenaysiens comme les autres et à ce titre ils bénéficient des mêmes services que leurs voisins. Où est le problème ? Ne me dites pas que c'est leur nationalité tout de même...

"Il n y' a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre" dit le proverbe....

- nous sommes en présence de personnes qui ont demandé un logement ou une solution d'hébergement auprès des services de la riche ville de Paris.

- celle-ci n'a pas attribué à ces personnes un logement dans le parc de sa régie immobilière, la RIVP, ou dans un des hôtels sociaux dont elle dispose dans Paris intra-muros mais elle les a orientées vers un hôtel social situé sur notre commune

- le propriétaire de cet hôtel social encaisse les nuitées payées la ville de Paris

Dans ces conditions il est facile pour la municipalité de Fontenay de dire que ce "sont des fontenaysiens comme les autres bénéficiant des mêmes services que leurs voisins" mais quelque part il faut bien que quelques contribuables paient ces services... Et dans le cas présent, ce ne sont donc pas les riches contribuables de l'ile Saint-Louis ou du 7ème mais les contribuables fontenaysiens qui financent ces services ...

Ce que j'aimerais savoir c'est si la riche ville de Paris loge beaucoup de personnes dans des hôtels sociaux situés à Neuilly-sur-Seine, Nogent, Le Perreux, ... villes à municipalité UMP qui ne respectent déjà pas les obligations de la loi SRU en matière de logements sociaux ...

Et juste pour montrer qu'il y a certains maires PCF soucieux de la mixité sociale de leur ville qui savent se faire entendre :
Citation :
Actualité > Villejuif

Polémique sur les lits pour SDF à Paul-Brousse

Le Samu social de Paris envisage l’accueil de 27 lits pour malades sans abri à l’hôpital Paul-Brousse. Une idée à laquelle s’oppose fermement la maire de Villejuif.

AGNÈS VIVES | Publié le 26.07.2011, 07h00

Un vent de révolte souffle à Villejuif. L’hôpital Paul-Brousse doit accueillir 27 lits dits de halte soins santé pour des malades sans abri envoyés par le Samu social de Paris. La directrice de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris vient de l’annoncer à la maire PC de Villejuif, qui ne décolère pas. « A l’heure où l’on parle de construire une métropole moderne, juste et équilibrée, quelle est cette vision d’un autre temps d’hôpitaux à Paris intra-muros où se reconcentreraient les secteurs de pointe, tandis que ceux de la proche couronne n’accueilleraient plus que ce que la capitale, place financière mondiale, dédaignerait et repousserait hors de ses murs? » s’insurge Claudine Cordillot.

D’autant que cette décision a été prise « sans concertation », d’après l’élue.

Historiquement, l’Assistance publique et le Samu social sont liés. L’AP-HP ayant le « devoir moral » de prendre en charge ces hommes et femmes de la rue. Jusqu’à présent, ces 27 lits d’hospitalisation destinés aux sans-domicile-fixe étaient installés dans l’ancienne maternité Jean-Rostand à Ivry. « Ces locaux ne nous appartiennent pas, fait-on savoir à l’AP-HP. Il fallait reloger ces lits. Nous avions plusieurs pistes. Paul-Brousse répondait au mieux au cahier des charges, en termes de place, d’accès, imposé par le Samu social. »

Mais localement, cette implantation de lits pour SDF à côté de patients déjà fragiles pose question. Les locaux envisagés se situent à l’étage du bâtiment Emilie-Deslandes, ce qui implique le passage des SDF à proximité des services de psychiatrie et d’addictologie. « Un non-sens », selon Claudine Cordillot, qui l’avait déjà souligné en février dernier dans un courrier adressé à la directrice de l’AP-HP, lorsque cette éventualité avait fuité. Et la maire de Villejuif de s’enquérir de la prise en charge à la sortie de l’hôpital. « Nous avons de grandes craintes qu’après une période d’hospitalisation, ils ne soient de nouveau abandonnés à leurs difficultés dans les rues de la ville. »

Ville déjà largement solidaire, comme on le rappelle du côté de la mairie. La loi Dalo fixe un quota de 50 places pour l’accueil des personnes à la rue. « A Villejuif, on a largement dépassé ce quota avec près d’une dizaine de places en plus. » Ces sans-abri sont pris en charge la nuit par la Croix-Rouge à l’hôpital Paul-Guiraud et en journée dans des espaces publics.

Contacté à plusieurs reprises, le Samu social parisien a fait savoir hier que « ce dossier est en cours de négociation au sein du GIP Samu social de Paris et rien n’est donc encore officialisé ».

Le Parisien
Source: http://www.leparisien.fr/villejuif-94800/polemique-sur-les-lits-pour-sdf-a-paul-brousse-26-07-2011-1545168.php
Revenir en haut Aller en bas
Roselavy



Messages : 160
Date d'inscription : 15/07/2010

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptySam 01 Oct 2011, 19:36

a.nonymous, vous êtes assez fort pour noyer le poisson.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14303
Date d'inscription : 30/05/2011

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptySam 01 Oct 2011, 19:46

roselavy a écrit:
a.nonymous, vous êtes assez fort pour noyer le poisson.

Elle est bien bonne celle-là....

Je ne vois pas quand j'ai cherché à noyer le poisson bien au contraire: si cette discussion sur le PCF et l'immigration a dévié sur l'hôtel social du haut de l'avenue Rabelais c'est parce que Loïc Damiani-Aboulkheir a cru bon d'y faire référence...

Loïc a écrit:
Mais je vous rassure tout de suite a.nonymous, l'étranger même venue de très loin, de Mongolie par exemple, qui habite en haut de la rue Rabelais à trois minutes de chez nous, n'est pas ici pour vous prendre votre appartement, les économies que vous cachez sous votre matelas ni même votre femme. Il n'exigera même pas de vous que vous changiez de religion ou de langue. D'ailleurs ses enfants arrivés avec lui l'en dernier ont appris le français en quelques mois à l'école maternelle Edouard Vaillant dans la même classe que mon fils et au collège du secteur pour le grand.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14303
Date d'inscription : 30/05/2011

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptyDim 02 Oct 2011, 14:50

Excusez-moi de déranger en remettant sur le tapis l’hôtel social dans lequel la riche ville de Paris loge ses demandeurs de logement mais je viens de lire ceci sur le site municipal :

Citation :
Les logements HLM sont attribués en priorité :

aux personnes en situation de handicap ou aux familles ayant à leur charge une personne en situation de handicap,

aux personnes dont la demande présente un caractère d'urgence (difficultés particulières à trouver un logement pour des raisons d'ordre financier, logées dans un logement insalubre, expulsées ou menacées d'expulsion),

aux personnes hébergées ou logées temporairement dans un établissement ou logement de transition ,

aux personnes justifiant de violences au sein de leur couple (mariés, pacsés, concubins) attestées par un récépissé du dépôt d'une plainte.

Les organismes HLM tiennent compte pour l'attribution d'un logement social du patrimoine, de la composition et des conditions de logement actuelles du ménage, de l'éloignement des lieux de travail et de la proximité des équipements répondant aux besoins des demandeurs.
Source: http://www.fontenay-sous-bois.fr/fr/demarches-administratives/guide-des-demarches/index.html?dmi_code=F869

J'aimerais donc savoir si, oui ou non, une fois arrivées dans cet hôtel social de Fontenay et une fois leurs enfants scolarisés dans une école (équipement) de notre ville, les personnes envoyées par la riche ville de Paris sont prioritaires pour obtenir un logement social sur notre ville ?

Je n'ai aucun doute sur le fait qu'un ou une élue fréquentant ce forum va répondre rapidement à cette question en lien direct avec la mixité sociale de notre ville...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptyDim 02 Oct 2011, 16:05

Excusez-moi de déranger

non a.nonymous vous ne dérangez pas, bien au contraire. Par contre vos questions dérangent sans doute MM Clerget, Poirier, Damiani, Voguet et leurs amis. N'espérez pas de réponse claire.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6391
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptyDim 02 Oct 2011, 17:42

Pour répondre à l'anonyme, non, les personnes qui vivent dans cet hôtel social ne sont pas spécialement "prioritaires pour obtenir un logement social".
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Invité
Invité



PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptyDim 02 Oct 2011, 17:45

pourquoi Loic appelez vous a.nonymous "l'anonyme". C'est un peu méprisant. Pendant que vous y êtes appelez nous tous l'anonyme et on vous appellera "le Loic"
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14303
Date d'inscription : 30/05/2011

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptyDim 02 Oct 2011, 18:13

Loïc a écrit:
Pour répondre à l'anonyme, non, les personnes qui vivent dans cet hôtel social ne sont pas spécialement "prioritaires pour obtenir un logement social".

Il y aurait donc une erreur sur le site municipal qui indique pourtant :

Citation :
Les logements HLM sont attribués en priorité :
---/---
aux personnes hébergées ou logées temporairement dans un établissement ou logement de transition ,

A moins que les occupants de l'hôtel social n'entrent pas dans cette catégorie ?

Je voudrais vraiment comprendre pourquoi la mixité sociale du canton Est a autant changé en quelques années...
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2304
Date d'inscription : 09/12/2010

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptyDim 02 Oct 2011, 18:20

Il est certain qu'à force de biaiser et de faire dériver les débats on en vient à se contredire... et tout savoir sur tout était sans doute possible au Pic de la Mirandole à son époque mais notre sachant local à quelques trous qu'une omniprésence contribue à révéler.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6391
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptyDim 02 Oct 2011, 19:35

a.nonymous a écrit:
Je voudrais vraiment comprendre pourquoi la mixité sociale du canton Est a autant changé en quelques années...

C'est inexact.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
a.nonymous



Messages : 14303
Date d'inscription : 30/05/2011

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptyDim 02 Oct 2011, 19:39

Loïc a écrit:
a.nonymous a écrit:
Je voudrais vraiment comprendre pourquoi la mixité sociale du canton Est a autant changé en quelques années...

C'est inexact.
C'est pourtant ce que tout le monde, des allées d'Auchan aux sorties d'écoles, s'accordent à dire et vous avez écrit vous même sur le forum municipal :

Loïc a écrit:
C'ets tout à fait ce que l'on constate. Depuis 4 à 5 ans, une paupérisation d'une partie importante de la population de Fontenay et en particulier du grand ensemble (j'ai pu m'en rendre compte, j'y réside et j'y travaille). Oui la situation des gens s'est fortement dégradée. Constat réel. Conséquences dramatiques pour beaucoup. Parfois difficiles à gérer même avec la meilleure volonté du monde par les élus quel que soit leur nom. Parce que la question est un peu plus large...
Source: http://www.fontenay-sous-bois.fr/forum1/viewtopic.php?p=106867#106867
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6391
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptyDim 02 Oct 2011, 21:07

Ce n'est pas parce qu'il y a paupérisation d'une partie importante de la population à Fontenay comme en France que la "sociologie" de la commune se modifie comme vous le prétendez... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Invité
Invité



PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptyDim 02 Oct 2011, 21:10

il y a paupérisation d'une partie importante de la population à Fontenay dit Loic.

C'est votre fond de commerce. Coluche l'avait bien dit.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6391
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptyDim 02 Oct 2011, 21:40

C'est surtout des gens qui souffrent de l a politique injuste du gouvernement et d'une crise financière où certains s'en mettent plein les poches sur le dos du plus grand nombre...
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3459
Date d'inscription : 06/07/2010

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptyDim 02 Oct 2011, 23:28

a.nonymous a écrit:

J'aimerais donc savoir si, oui ou non, une fois arrivées dans cet hôtel social de Fontenay et une fois leurs enfants scolarisés dans une école (équipement) de notre ville, les personnes envoyées par la riche ville de Paris sont prioritaires pour obtenir un logement social sur notre ville ?

Je n'ai aucun doute sur le fait qu'un ou une élue fréquentant ce forum va répondre rapidement à cette question en lien direct avec la mixité sociale de notre ville...

Ils font sans aucun doute partie des 1 800 demandeurs de logement Fontenaysiens. Maintenant sont-ils plus prioritaires que des personnes logeant dans des logements insalubres (il y en a beaucoup) du secteur privé à Fontenay-sous-bois? Je ne crois pas. Si vous voulez je peux poser la question au service logement demain. Les priorités ne se définissent pas d'après un seul paramètre, ça c'est sûr
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14303
Date d'inscription : 30/05/2011

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptyDim 02 Oct 2011, 23:49

Marion Legouy-Desaulle a écrit:
Ils font sans aucun doute partie des 1 800 demandeurs de logement Fontenaysiens. Maintenant sont-ils plus prioritaires que des personnes logeant dans des logements insalubres (il y en a beaucoup) du secteur privé à Fontenay-sous-bois? Je ne crois pas. Si vous voulez je peux poser la question au service logement demain. Les priorités ne se définissent pas d'après un seul paramètre, ça c'est sûr

Je vous remercie de votre démarche dont j'attends le résultat...

Mais que l'on ne se méprenne pas, il ne s'agit pas de stigmatiser les personnes qui échouent dans cet hôtel social mais juste de comprendre le processus mis en place...

J'ai bien peur que l'on se retrouve en final est un processus du genre, c'est pour l'instant une supposition :

- un demandeur, personne isolée ou famille, fait une demande de logement d'urgence auprès de la riche ville de Paris
- le demandeur est orienté vers l'hôtel social de Fontenay, la riche ville de Paris payant le coût de cet hébergement au marchand de sommeil
- du fait de sa nouvelle résidence sur Fontenay l'ex demandeur parisien devient désormais un demandeur fontenaysien
- il obtient un relogement sur Fontenay peut-être prioritairement du fait de son hébergement en hôtel social, ceci est à vérifier
- il libère donc la place qu'il occupait dans le sas d'arrivée sur Fontenay et celle-ci va être aussitôt attribuée à un nouveau demandeur parisien par la riche ville de Paris

Si le processus s'avérait être bien celui décrit ci-dessus, celui-ci serait pernicieux, la riche ville de Paris se défaussant sur Fontenay de ses demandeurs de logements d'urgence...

L'article du Parisien sur Villejuif cité précédemment dans cette discussion et les propos de la maire PCF de cette ville prouvent que cette hypothèse n'est pas irréaliste...

Il serait également intéressant de s'intéresser aux personnes logées pendant l'hiver au fort de Nogent qui est en fait situé sur la commune de Fontenay... Mais questionnement, qui prend en charge l'aide sociale au sens large pour ces personnes démunies ?


Dernière édition par a.nonymous le Lun 03 Oct 2011, 00:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14303
Date d'inscription : 30/05/2011

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptyLun 03 Oct 2011, 00:13

Je viens de trouver un courrier de notre maire au ministre du logement datant de 2007...

Quoiqu'en dise son porte-parole sur ce forum et même si la tournure du passage relatif à l'hôtel social de l'avenue Rabelais n'est pas des meilleures, Jean-François Voguet ne semblait pas très heureux de la transformation, sans agrément, d'un hôtel de tourisme en hôtel social sur notre commune...

Quatre ans plus tard où en est-on ? Les fontenaysiens sont en droit de savoir car il est évident que l'envoi par le SAMU Social de Paris, et l'Aide Sociale à l’Enfance de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne de familles en difficulté ne peut que paupériser notre ville et en particulier son canton Est où se situe cet hôtel social...

Pourquoi ces familles ne sont-elle pas envoyées dans les communes UMP de Nogent ou du Perreux qui ne respectent pas la loi SRU ?

Pourquoi les fontenaysiens doivent-ils accueillir toute la misère du monde sur leur commune ?


Citation :
réouverture de 130 hébergements provisoires, au Fort de Nogent, sans aucune concertation.
Jean-François Voguet / mercredi, 17 octobre 2007

Lettre à Madame Christine Boutin Ministre du logement et de la Ville

Madame la Ministre,

Lors de votre venue ce jour au Fort de Nogent, vous avez convenu du manque de concertation en amont de l’installation de 130 places d’hébergement provisoire destinées aux personnes sans domicile fixe de Paris sur ce site.

Comme en février dernier, les élus de la République que nous sommes et la population de Fontenay ont été mis devant le fait accompli. Depuis la réouverture du site, aucun courrier, aucune demande de rencontre de la part de votre ministère, ni de la préfecture ne nous ont associés à ce dispositif. C’est mal connaître les Fontenaysiens que de ne pas leur avoir fait confiance quant à la tolérance et la tradition d’accueil dont ils font montre depuis longtemps.

Fontenay et sa population s’honorent d’avoir une politique de solidarité envers les plus démunis. Nous soutenons « La Halte Fontenaysienne », structure implantée sur notre territoire au cœur d’un quartier pavillonnaire et qui domicilie, accueille, accompagne plus de 300 personnes sans domicile. Nous participons à la gestion d’un « Hôtel Social » de 32 chambres conventionnées par l’Etat. Depuis plus d’un an, notre ville a vu un Hôtel de tourisme transformé, sans agrément, par son propriétaire en chambres pour 60 familles avec enfants, sans solution d’hébergement, et placées par le SAMU Social de Paris, L’Aide Sociale à l’Enfance de Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne. Nous nous félicitons de mettre en œuvre, avec les Fontenaysiens, une politique de mixité sociale et d’aide aux personnes les plus fragilisées. Plus de 30 % des logements de notre commune relèvent du parc social conventionné.

Vous comprendrez que l’exigence d’une table ronde, que je vous remercie d’avoir acté publiquement, était le minimum pour que ce dispositif puisse cohabiter en harmonie sur notre territoire.

Pour autant, je resterais vigilant, car si je ne remets nullement en cause la nécessité pour l’Etat de répondre à sa mission de protection en mettant à l’abri de la rue les personnes qui n’ont pas de toit, je sais aussi d’expérience que la solution pour cette population ne passera que par un hébergement pérenne.

Ce qui pose la question de la construction de logements en nombre suffisant partout, de l’application de la loi SRU et de la loi de REQUISITON de logements vacants que le Gouvernement ne fait pas appliquer, l’arrêt des expulsions locatives qui excluent et jettent à la rue de nombreuses familles, l’instauration d’un MORATOIRE est une décision qui peut être prise rapidement.

Personne ne se construit, ne s’insère dans une société qui ne le reconnaît pas. Or aujourd’hui, « journée mondiale du refus de la misère », il n’est pas acceptable que des hommes, des femmes, des enfants, où qu’ils soient sur notre territoire, n’aient accès à ce droit fondamental qu’est le logement, élément incontournable de cette reconnaissance.

Recevez, Madame la Ministre, mes salutations distinguées.
Source: http://www.michelbillout.fr/reouverture-de-130-hebergements-provisoires-au-Fort-de-Nogent-sans-aucune-concertation.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptyLun 03 Oct 2011, 08:42

ce qui montre d'une part le peu de cas qui était fait de l'intervention d'un sénateur-maire, du moins "du nôtre" comme dit a.nonymous, et d'autre part cela explique la facheuse habitude prise depuis quelques années en mairie, sans doute dans un souci d'imitation, de ne pas répondre aux demandes et aux courriers qui lui sont adressés.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14303
Date d'inscription : 30/05/2011

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptyMar 04 Oct 2011, 11:12

Marion Legouy-Desaulle a écrit:
Ils font sans aucun doute partie des 1 800 demandeurs de logement Fontenaysiens. Maintenant sont-ils plus prioritaires que des personnes logeant dans des logements insalubres (il y en a beaucoup) du secteur privé à Fontenay-sous-bois? Je ne crois pas. Si vous voulez je peux poser la question au service logement demain. Les priorités ne se définissent pas d'après un seul paramètre, ça c'est sûr

@ MLD,

Avez-vous obtenu l'info ?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14303
Date d'inscription : 30/05/2011

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptyVen 07 Oct 2011, 09:47

a.nonymous a écrit:
Marion Legouy-Desaulle a écrit:
Ils font sans aucun doute partie des 1 800 demandeurs de logement Fontenaysiens. Maintenant sont-ils plus prioritaires que des personnes logeant dans des logements insalubres (il y en a beaucoup) du secteur privé à Fontenay-sous-bois? Je ne crois pas. Si vous voulez je peux poser la question au service logement demain. Les priorités ne se définissent pas d'après un seul paramètre, ça c'est sûr

@ MLD,

Avez-vous obtenu l'info ?

@ Marion,

Vous m'aviez si gentiment proposé de vous renseigner sur cette question qui d'ailleurs peut trouver sa place dans votre réflexion actuelle sur les disparités entre territoires...
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3459
Date d'inscription : 06/07/2010

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptyVen 07 Oct 2011, 09:57

Vous faites bien de me le rappeler, j'avais complètement oublié. les emplois du temps sont un peu chargés en ce moment.

ci-dessous le courriel que je viens d'adresser à Jean-Philippe Gautrais, adjoint au logement.

Cher collègue, cher Jean-Philippe,

Sur les 1800 demandes de logement répertoriées sur Fontenay-sous-Bois combien de demandeurs sont envoyés par Paris et hébergés dans les hôtels sociaux situés dans la ville ? Sont-ils prioritaires par rapport aux autres mal logés Fontenaysiens ?

Dansl'attente de ta réponse,

Cordialement Marion Legouy-Desaulle.


J'en profite pour préciser que la disparité des territoires, n'est pas que l'affaire du PCF, loin de là.



Le parti socialiste dès le 17 octobre, date symbolique s'il en est, devra faire la preuve qu'elle met la lutte contre les disparités territoriales au coeur des enjeux de la République Française. faut-il vous rappeler que ce n'est pas avec des niches bling-bling et des arguments à la guimauve que l'on lutte contre les disparités territoriales?

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14303
Date d'inscription : 30/05/2011

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptyVen 07 Oct 2011, 10:52

Marion Legouy-Desaulle a écrit:
J'en profite pour préciser que la disparité des territoires, n'est pas que l'affaire du PCF, loin de là.

Il est évident que le PCF n'étant ni au gouvernement, ni à la tête de région et seulement à la tête des deux départements du Val de Marne et de l'Allier, il n'est pas le seul responsables des disparités territoriales rencontrées par les communes qu'il dirige encore...

Le reproche que j'adresse au PCF est de ne pas s'opposer vigoureusement et efficacement aux décisions qui viennent encore accentuer ces disparités telles que par exemple l'attribution de logements sociaux à des familles en très grande difficulté dans des zones qui accueillent déjà beaucoup de familles dans cette situation... Et ce alors que d'autres communes n'ont pas le seuil de logements sociaux imposé par la loi SRU et ne font pas grand chose pour se mettre en règle rapidement...

Pour un maire communiste qui comme la maire de Villejuif ose s'opposer à l'implantation d'un centre d'accueil SDF sur sa commune au prétexte justifié que celle-ci fait déjà largement sa part, combien de maires communistes font le dos rond et acceptent toujours plus sur leur commune ?

A Fontenay, nous avons 35% de logements sociaux, un ou des hôtels sociaux, le fort de Nogent-Fontenay qui sert à accueillir des SDF, .... , tout un ensemble qui si on n'y prend pas garde contribue à paupériser et ghettoïser le canton Est... Dans ces conditions est-il acceptable que la municipalité continue à accepter que les bailleurs sociaux nous envoient par exemple encore d'autres familles en grande difficulté ou des familles en repli communautariste ?
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3459
Date d'inscription : 06/07/2010

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptyVen 07 Oct 2011, 11:02

oui et je dirais même plus:


Martine Aubry:
Discours du 8 juin 2011
Etats généraux du logement



Au mal-logement s'ajoutent désormais des niveaux de loyers qui deviennent insupportables pour beaucoup de familles. S'il est un marché qui ne fonctionne pas, c'est bien celui-là ; or, s'il est un domaine dans lequel d'Etat a les coudées franches pour agir, c'est également celui-là.

Il peut agir de trois manières : sur la demande - par des aides personnelles au logement -, sur l'offre et sur les prix. La première méthode est celle que nous avons privilégiée entre 1997 et 2002. Dans le contexte de pénurie actuelle, elle risquerait surtout d'alimenter plus encore la hausse des loyers, sans parvenir à faire baisser le reste à charge des familles. C'est sur l'offre qu'il faut mettre la priorité : il faut construire, beaucoup, et rénover. Un premier pas avait été franchi avec la loi Solidarité et Renouvellement urbains, fixant un minimum de 20% de logements sociaux dans toutes les communes à partir d'une certaine taille.

Je pense que nous devons aller beaucoup plus loin : renforcer drastiquement les pénalités pour les communes qui ne remplissent pas leurs obligations, voire demander aux préfets de se substituer à celles qui sont défaillantes. Je mets au débat l'idée de fixer une règle des "trois tiers bâtis" - logements sociaux, logements intermédiaires, logements libres - qui devrait être respectée par les promoteurs dans chaque programme de construction atteignant une certaine taille. Je crois aussi que la cession à l'euro symbolique des terrains de l'Etat aux communes qui s'engagent sur plus de deux tiers de logements à loyers maîtrisés devrait être décidée.

En attendant que ces mesures produisent leurs effets, je crois nécessaire de bloquer les loyers pendant quelques temps, à tout le moins dans les zones où ils atteignent des niveaux insoutenables pour les habitants.
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3459
Date d'inscription : 06/07/2010

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptyVen 07 Oct 2011, 11:07

Martine Aubry et l'immigration:


Au long des siècles, la population française a additionné les origines diverses. Sous l’Ancien Régime, c’était la France des provinces, la France des patois, un royaume aux multiples institutions et particularités qui sont encore bien vivantes. Puis à partir de la fin du XIXe siècle, notre pays est devenu une grande terre d’immigration. Toute cette diversité, nous la retrouvons aujourd’hui dans les patronymes. Italiens, Belges, Espagnols, Russes, Arméniens, Allemands ou Polonais sont venus s’installer en France pour travailler dans les mines et les usines. À partir des années 60, c’est le tour de l’immigration marocaine, tunisienne et algérienne, suivie de peu par les populations d’Afrique noire. Tous donnent à la France son visage d’aujourd’hui. C’est ainsi que se construit chaque jour l’identité de la France. C’est celle partagée par Camus et Césaire.

La France que nous aimons réunit toutes les histoires. Elle doit faire toute leur place aux descendants des immigrés qui ont combattu pour notre pays et tant contribué à le reconstruire, aux réfugiés fuyant les dictatures.

Toutes ces arrivées ont modelé nos villes et nos campagnes, nos entreprises, nos habitudes, notre vie quotidienne, nos goûts, notre connaissance des autres et du monde, nos rêves, et font la France d’aujourd’hui. (...)

La France qu’on aime, c’est celle qui dit : « La France, tu l’aimes, donc tu la construis avec nous ». Il faut faire aimer la France ; aujourd’hui nos gouvernants aggravent les fractures sociales, abandonnent les banlieues, favorisent la promotion de quelques-uns et entretiennent la stigmatisation des jeunes et aussi des Français issus de l’immigration et des étrangers.

Alors sachons définir une politique d’immigration avec des règles claires et justes, définies en partenariat avec les pays d’origine. Faisons vivre le droit d’asile dans la France, terre des Droits de l’Homme. Et comme nous l’avons demandé, donnons un avenir ici dans notre pays, en régularisant ceux qui ont montré leur capacité d’intégration depuis plusieurs années sur notre territoire, ceux qui travaillent, cotisent, paient des impôts, ceux qui ont des enfants scolarisés…C’est cela aussi l’identité de la France.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18579
Date d'inscription : 06/07/2010

PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration EmptyVen 07 Oct 2011, 12:20

et ceux qui ne veulent pas s'intégrer que doit on en faire ?

Martine a t elle une solution ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




PCF et immigration Empty
MessageSujet: Re: PCF et immigration   PCF et immigration Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PCF et immigration
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: