Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Castaner, ministre de l'Intérieur désarmé face au flot de l'immigration

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Castaner, ministre de l'Intérieur désarmé face au flot de l'immigration    Jeu 25 Oct 2018, 21:47

Castaner, ministre de l'Intérieur désarmé face au flot de l'immigration
Par Auteur Frédéric Saint Clair / Jeudi 25 octobre 2018 à 11:01 0

Fragilisé par le Conseil constitutionnel et le manque de soutien des États du sud de la Méditerranée, Christophe Castaner aura le plus grand mal à s'attaquer à la question de l'immigration.

Déjà délesté des questions de sécurité au profit de son secrétaire d'État, le nouveau ministre de l'Intérieur Christophe Castaner ne pourra pas non plus s'attaquer à la question de l'immigration, s'inquiète Frédéric Saint Clair.

« La Libye et ses voisins sont opposés au projet européen visant à créer sur leur territoire des plateformes de débarquement de migrants afin d'éviter qu'ils n'arrivent directement dans l'UE ». Cette déclaration du ministre libyen des Affaires étrangères, Mohamad al-Taher Siala, relayée par franceinfo, témoigne de l’impasse dans laquelle les pays d’Europe de l’Ouest, et donc la France, sont engagés. Les flux migratoires en provenance d’Afrique n’ont pas vocation à se tarir, étant donné les conditions difficiles de vie et l’explosion démographique de ce continent ; en France, les reconduites à la frontière sont anecdotiques si l’on en croit la Cour des comptes, c’est-à-dire que la quasi-totalité des déboutés du droit d’asile restent sur notre sol ; l’assistance aux migrants illégaux a été validée par le Conseil constitutionnel au mois de juillet dernier ; la loi asile et immigration a étendu les conditions de l’asile des mineurs « réfugiés », validant ainsi le principe d’une instrumentalisation des mineurs par les filières clandestines ; enfin, les ONG, gouvernées par des idéologies du type « no border », organisent une immigration de la détresse en direction de l’Europe. Par la déclaration du ministre libyen, c’est un camouflet supplémentaire qui est adressé aux pays d’Europe, dont la diplomatie est si impuissante, qu’ils sont réduits à se voir dicter leur politique migratoire par des Etats faillis ou corrompus.

La loi Asile et Immigration déjà obsolète
Nous avions questionné, la semaine dernière, la nomination de Christophe Castaner au poste de ministre de l’Intérieur au regard de la question sécuritaire, question à laquelle il ne semblait pas être la personnalité politique la mieux préparée à répondre puisque, lors de sa nomination, lui était immédiatement adjoint un Secrétaire d’Etat, Laurent Nuñez, qui était, lui, le vrai spécialiste de sécurité intérieure. C’est aujourd’hui le second volet des attributions d’un ministre de l’Intérieur que nous abordons, l’immigration, à travers cette déclaration adressée par le ministre libyen à l’ensemble des responsables politiques européens.

La loi Asile et Immigration, que la majorité présidentielle s’évertue à juger « équilibrée », et que le ministre de l’Intérieur aura pour tâche de mettre en œuvre, se révèle d’ores et déjà obsolète. Le savant équilibre entre générosité et fermeté ne saurait exister. Non seulement les migrants entrent en Europe, et donc en France, comme bon leur semble, non seulement le gouvernement français n’a pas les moyens de les en faire partir, mais nous apprenons désormais que les Etats tampons qui auraient vocation à gérer correctement les flux de migrants venus du sud annoncent qu’ils n’assumeront pas leurs responsabilités. Le message est clair : ils ne veulent pas collaborer à un retour dans leur pays de ces individus ; ils ne veulent pas reconnaître qu’ils sont les vecteurs consentants de l’immigration illégale qui assaille l’Europe. Ils ont compris que l’UE est une vache à lait politiquement fragile, et ils souhaitent monnayer leurs services en matière d’immigration.

Le principe de l'asile a été perverti
Que peut faire le ministre de l’Intérieur français ? A peu près rien, si ce n’est participer avec d’autres ministres de l’Intérieur européens à des réunions dédiées à voter des budgets destinés à abonder encore les caisses des pays d’Afrique du Nord, au détriment des Européens, pour que les gouvernants acceptent de mettre en place des politiques anti-migratoires dont nous savons déjà qu’elles ne seront ni efficaces, ni, peut-être même, réellement effectives. La fonction de ministre de l’Intérieur se verra réduite à celle de comptable des entrées, légales et – autant qu’il le peut – illégales, de migrants sur le territoire français.

L’équilibre entre Asile et Immigration voulu par Emmanuel Macron avait-il une chance d’exister ? La réponse est non, car le principe de l’asile a été perverti. Il est devenu un principe moral inattaquable, une justification éthique de l’existence de l’Europe à destination des populations étrangères. Selon ce principe, l’Europe doit accueillir la misère humaine, c’est son devoir, quoi qu’il en coûte. Quand bien même cela se ferait au détriment du tissu social européen ? La réponse du président de la République et de ses thuriféraires est sans appel : l’immigration est une chance ! Pour Emmanuel Macron (si l’on en croit l’interview qu’il a donné à l’hebdomadaire Réforme durant la campagne présidentielle), l’immigration est une réalité inévitable pour toute les démocraties modernes ; une réalité qui, si elle est accompagnée d’une intégration réussie, produira une croissance supérieure à celle que nous connaissons. Logique fataliste et comptable, c’est-à-dire politiquement impuissante, que son ministre de l’Intérieur se fera un devoir d’appliquer. Dès lors, nous pouvons conclure que l’immigration n’est plus, à proprement parler, une attribution du ministère de l’Intérieur, puisque celle-ci est encouragée, souhaitée, perçue comme inéluctable, c’est-à-dire échappant au pouvoir politique.


------------

et l'europe, et angie la teutonne et juncker.... que disent ils ? Rien !

Ils sont aux abonnés absents... où sont les "hot spots" ? les points de contrôle en Afrique ? que dalle, nada, rien... pour europol c'est la rubrique abonnés absents (une de plus)

Surtout ne soyez pas populiste élisez les mêmes !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Castaner, ministre de l'Intérieur désarmé face au flot de l'immigration    Jeu 25 Oct 2018, 22:04

Le Maghreb refuse d’accueillir les centres de migrants de l’UE
P
ar Auteur valeursactuelles.com / Mercredi 24 octobre 2018 à 17:32 0

Immigration. Tous les pays du Maghreb s’y sont opposés, prétextant être trop occupés avec les migrants du Sahel.

C’est l’impasse. Alors que l’Union européenne avait pour projet de mettre en place des plateformes de débarquement pour les migrants dans les pays de départ, les pays du Maghreb s’y sont fermement opposés, rapporte France Info. L’UE souhaite créer des centres en Afrique du Nord où seraient enregistrées et étudiées les demandes d’asile.

« Certains pays refusent de reprendre leurs migrants »
Alors qu’il avait déjà évoqué le refus de son pays, le ministre libyen des Affaires étrangères, Mohamad al-Taher Siala a réaffirmé lors d’un déplacement à Vienne le 20 octobre que « tous les pays d’Afrique du Nord rejettent cette proposition — la Tunisie, l’Algérie, le Maroc, et la Libye également ». Une annonce qui a vivement fait réagir le ministre de l’Intérieur italien Matteo Salvini, qui a dès lors proposé d’installer les plateformes directement dans les pays du Sahel d’où sont issus la majorité des migrants.

Le ministre libyen des Affaires étrangères a justifié ce refus en rappelant les difficultés de son pays à gérer le flux de migrants en provenance du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest. « Malheureusement, certains pays refusent de les reprendre », a déclaré Mohamad al-Taher Siala. Selon lui, 30 000 migrants illégaux sont en détention en Libye, et 750 000 se trouvent dans le pays. « Si l’UE veut nous aider, elle peut nous apporter une aide logistique : des véhicules tout terrain, des drones, des hélicoptères et peut-être quelques armes légères », a-t-il ajouté.


-------------------

Curieusement les manoeuvres imaginées par nos immigrationnistes pour endormir le bon peuple tombent à l'eau.

A vos poches les européens et les franchouillards pour prendre en charge les "migrants" et sous peu leurs nombreuses familles



Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13759
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Castaner, ministre de l'Intérieur désarmé face au flot de l'immigration    Jeu 25 Oct 2018, 22:19

Tout tient en une phrase...

tonton christobal citant Frédéric Saint Clair a écrit:
Les flux migratoires en provenance d’Afrique n’ont pas vocation à se tarir, étant donné les conditions difficiles de vie et l’explosion démographique de ce continent

Voir sur ce forum: http://www.plateaufontenay.net/t2724-en-2050-un-terrien-sur-quatre-sera-africain
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Castaner, ministre de l'Intérieur désarmé face au flot de l'immigration    Jeu 25 Oct 2018, 23:21

a.nonymous a écrit:
Tout tient en une phrase...



Voir sur ce forum: http://www.plateaufontenay.net/t2724-en-2050-un-terrien-sur-quatre-sera-africain

et la situation va perdurer d'autant que tout le monde (sauf ceux qui en subissent les conséquences) le souhaite.

Conclusion chacun pour ce qui le concerne laisse couler.

NB pourtant il y a des solutions immédiate qui ne dépendent que de nous.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Castaner, ministre de l'Intérieur désarmé face au flot de l'immigration    

Revenir en haut Aller en bas
 
Castaner, ministre de l'Intérieur désarmé face au flot de l'immigration
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cherche photos intérieur cheminée CMT
» Règlement intérieur du bureau coordonnateur
» Intérieur(s) Steampunk en cours, la pièce rouge :)
» Relooking intérieur
» Ces plantes qui vont purifier votre intérieur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: