Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120),
la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18539
Date d'inscription : 06/07/2010

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptySam 17 Nov 2018, 08:57

Rappel du premier message :

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?

Par  François Bousquet


FIGAROVOX/TRIBUNE - François Bousquet voit dans la jacquerie des «gilets jaunes», et le mépris dont elle fait l'objet, le symptôme du déclassement de la France périphérique.
________________________________________
François Bousquet est journaliste et écrivain. Il participe à la revue Éléments. Il a publié notamment La droite buissonnière (éditions du Rocher, 2017), un essai sur l'influence de Patrick Buisson sur la droite française.
________________________________________

Les gilets jaunes font l'objet d'un mépris de la part du pouvoir, et les récentes déclarations du président de la République, avec son timide mea culpa au 20 heures de TF1, n'y changeront rien. Depuis longtemps, cette France périphérique et ses habitants ont été immolés sur l'autel de la mondialisation. Ce sont les nouveaux «malgré-nous». Nulle sollicitude médiatique à leur encontre, à la différence des migrants. L'assignation à résidence est leur condition historique puisque la liberté de circulation a pris pour eux la forme d'une relégation territoriale dans le périurbain, la ruralité et les petites agglomérations. C'est une sédentarité subie. Où aller? Les centre-villes sont hors de prix et les banlieues hors-sol.

C'est l'élite-kérosène en butte au populisme-diesel.
L'histoire est ancienne. Dès 1947, le géographe Jean-François Gravier, ancêtre de Christophe Guilluy, soulignait, dans un livre qui rencontra un écho retentissant à sa parution, les extraordinaires disparités territoriales françaises: Paris et le désert français. On avait quelque peu oublié ces fractures territoriales, mais elles sont réapparues aux yeux de la France entière au soir du premier tour de la dernière présidentielle à travers la géographie du vote en faveur de Marine Le Pen. Depuis, plus rien, ou presque, jusqu'au mouvement des gilets jaunes. Macron a bien créé un ministère de la Cohésion des territoires, mais... qui en connaît le titulaire? Personne. Et de fait on a découvert le nom de Jacques Mézard le jour où il a quitté son ministère à l'occasion du remaniement d'octobre. Tout indique que Jacqueline Gourault, qui lui a succédé, connaîtra le même sort. La France, on la survole en avion. C'est l'élite-kérosène en butte au populisme-diesel. Cette élite rêverait-elle d'une politique de développement séparé, en d'autres termes: la mise en place d'un apartheid territorial? La conception que se fait Macron du progressisme, dont il s'est fait le chantre, relèverait alors du darwinisme social (la théorie de l'évolution appliquée au champ de l'économie).
On n'ose dire que le pays légal s'est coupé du pays réel, de peur de se fâcher avec Benjamin Griveaux confondant Marc Bloch et Charles Maurras. Mais si Christophe Guilluy et quelques autres n'avaient pas exhumé ce pays réel, le pays légal en ignorerait jusqu'à l'existence. De loin en loin, il y a bien un politique comme Jean Lassalle pour entreprendre d'en parcourir les contours ou un journaliste comme Gérald Andrieu pour en sillonner les frontières (Le peuple de la frontière). Le reste du temps, ce monde est rejeté dans les ténèbres extérieures, un trou noir d'où ont émergé, il y a une quinzaine de jours, ces lucioles dans la nuit que sont les gilets jaunes fluorescents.
Cette méconnaissance de la France périphérique est si profonde que les éditorialistes donnent le sentiment de l'appréhender dans une perspective quasi-ethnologique, entre curiosité perplexe, incompréhension et vague inquiétude. Mais qui sont donc ces Papous des hauts plateaux du Limousin, ces sans-culottes à bonnet rouge du Finistère, ces sans-dents à gilet jaune du Pas-de-Calais? On prenait leur résilience pour de la résignation si bien qu'on est presque surpris de les voir élever une protestation du fond de leur double détresse, culturelle et sociale. Quoi! Les gueux ont l'outrecuidance de se révolter. S'ils n'ont pas de pain, qu'ils mangent des brioches! S'ils n'ont pas de voitures, qu'ils roulent en Vélib'! Naguère signe extérieur de richesse, la voiture s'est ainsi transformée en moyen de déplacement des «ploucs émissaires», pour reprendre le bon mot de l'irremplaçable Philippe Muray.

La France périphérique est si profonde que les éditorialistes donnent le sentiment de l'appréhender dans une perspective quasi-ethnologique.
À écouter certains commentateurs, on se croirait même dans Le Dîner de cons, avec Thierry Lhermitte, au chevet d'une province arriérée peuplée de clones de Jacques Villeret, de sosies de Johnny et d'indigènes gaulois indécrottablement archaïques. Des «gars qui fument des clopes et qui roulent au diesel. Ce n'est pas la France du XXIe siècle que nous voulons», suivant la sortie de l'inénarrable Benjamin Griveaux, porte-parole d'un gouvernement qui semble ignorer que la voiture est le seul moyen de locomotion pour une écrasante majorité de Français (deux tiers des Parisiens, mais pas les ministres, on s'en doute, se rendent à leur boulot en transports en commun, 7 % sur le reste du territoire). Et le diesel, le carburant le moins cher.
Mais plus encore qu'une fronde contre le prix du diesel, l'écotaxe, les radars, la limitation de la vitesse, c'est l'expérience quotidienne de l'injustice dans laquelle ils se trouvent plongés et du déni médiatique dans lequel ils sont maintenus qui a poussé les gilets jaunes à se soulever. Avant toute chose, ils ont besoin de considération. Car ce qui se joue, c'est bel et bien une lutte pour la reconnaissance. Or, cette lutte n'est pas même reconnue. Toutes les politiques dites de reconnaissance chères à la philosophe anglo-saxonne ne s'adressent qu'aux minorités, sexuelles ou ethniques, pour lesquelles elles ont été conçues, pas aux majorités déclassées qui entrent toujours par effraction dans l'actualité, coup de pistolet dans le ciel sans nuage de l'élite: le référendum sur le traité de Maastricht, le premier tour de la dernière présidentielle, l'enterrement de Johnny.

Déni, indifférence, mépris. Les médias nationaux ne célèbrent pour ainsi dire jamais la France périphérique, exception faite du JT de Jean-Pierre Pernaut, qui en livre une image mythifiée fonctionnant comme un anxiolytique qui entretiendrait la fiction d'une campagne inchangée, ce qu'elle n'est plus depuis longtemps. Car la réalité de cette France périphérique est aussi éloignée du regard condescendant des élites parisiennes que de la vision patrimoniale et pétrifiée des conservateurs orwelliens. Elle est même devenue à beaucoup d'égards un non-lieu. Il suffit du reste d'observer dans le détail la carte de France des blocages en ce samedi 17 novembre pour voir qu'elle se confond avec l'étalement périurbain dont les temples emblématiques sont les zones commerciales, les stations-essence des «hypers» et les ronds-points, un monde dans lequel il est inconcevable qu'on puisse faire 500 mètres à pied pour aller acheter son pain.

La carte de France des blocages en ce samedi 17 novembre se confond avec l'étalement périurbain dont les temples emblématiques sont les zones commerciales, les stations-essence et les ronds-points.
Ici aussi donc, on retombe sur les deux grands blocs historiques qui s'affrontent: les «Anywhere» (ceux de nulle part) et les «Somewhere» (ceux de quelque part), pour reprendre la terminologie de David Goodhart. Aux premiers, l'urbanisation verticale - l'Olympe jupitérien, le gigantisme des tours, la «start-up nation» - ; aux seconds, la périurbanisation horizontale galopante. Ce que les Américains appellent «Suburbia», l'habitat pavillonnaire à perte de vue qui a multiplié les oasis individuelles. Si on doit d'ailleurs ramener le rêve américain des classes moyennes - très largement plébiscité par les catégories populaires (il suffit de s'intéresser à la sociologie des prénoms pour s'en assurer) - à sa plus simple expression, il tient en deux mots: la voiture et le pavillon. L'une étant la condition de l'autre, et les deux réunis le symbole d'une vie bonne, quoiqu'à crédit.
S'il y a toutefois une nouveauté dans ce mouvement des gilets jaunes, c'est que cette fois-ci l'incendie est collectif, les départs de feu contagieux. Jusqu'à présent, la France périphérique se présentait en ordre dispersé, des bonnets rouges confinés à la pointe de la Bretagne à la récente démission de soixante-dix élus nivernais privés de ressources par l'État. Comment en aurait-il été autrement au vu de son éclatement géographique? Or, pour la première fois, la hausse du prix des carburants est parvenue à cristalliser et à fédérer toutes les rancœurs au niveau national. C'est donc un pays à l'unisson, soutenu par une très large majorité de Français, qui s'apprête à bloquer les axes routiers. Mais quelle que soit l'ampleur de ces blocages, on ne voit pas trop sur quoi ils pourraient déboucher. Le gouvernement cédera ponctuellement, se contentant de-ci de-là d'allouer quelques aides et autres primes à la casse (il a déjà commencé). Mais l'autre casse, celle du territoire, ne s'en poursuivra pas moins.

Rien de nouveau sous le soleil, dira-t-on. Les révoltes populaires ont certes pris à travers les âges tant de visages différents, couvert tant de fronts, qu'il est assurément impossible d'en dresser une typologie. Il n'empêche: toutes ces protestations (et les protestations antifiscales furent de très loin les plus nombreuses) - des Jacques, Croquants et autres Nu-pieds jusqu'aux boutiquiers poujadistes - raconte la même histoire depuis le Moyen-Âge tardif où elles commencèrent, avec la naissance de l'État: celle d'un échec programmé, tant il est dans la nature de ces soulèvements d'être des phénomènes irruptifs, spontanés et passagers. Au nom de quoi la révolte des gilets jaunes échapperait-elle à cette fatalité de l'échec? Tout l'appelle, au grand regret des populistes, jusqu'à la composition socioprofessionnelle du mouvement (interclassiste), mêlant artisans, ouvriers, intérimaires, auto-entrepreneurs, chauffeurs routiers, ce qui n'est pas sans évoquer les «fureurs paysannes», lesquelles réunissaient «les trois ordres du royaume reportés à l'échelle du clocher», comme l'a dit un historien.
On a fait grand cas de la politisation du mouvement, à tout le moins de sa récupération partisane ou syndicale, mais la vérité, c'est que la révolte des gilets jaunes, pareille en cela à la plupart des révoltes (ce en quoi elles constituent l'exact antonyme des révolutions), est plus impolitique encore qu'elle n'est faiblement politisée. Or, c'est de politique qu'a besoin la France périphérique pour la tirer de son marasme économique et identitaire. L'homme ou la femme politique qui sera capable de tenir ce langage sera assurément susceptible d'en recueillir les suffrages. Les gilets jaunes auront alors vengé les ploucs émissaires.[/b]
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 14279
Date d'inscription : 30/05/2011

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyMar 20 Nov 2018, 20:09

mamiea a écrit:
Pas facile de laisser les petites lignes SNCF en fonction avec un si petit nombre de passagers par jour, un train le matin et un le soir rendrait il service à la population ? Sachant de plus que la majorité de ces lignes sont des tractions diésel et impossible d' électrifier.
Par contre en revoyant l' aménagement du territoire en favorisant l' implantation de petites et moyennes entreprises dans des petites et moyennes villes équipées en moyens de communications on pourrait arranger la situation. Je me souviens d' un temps où la SNCF savait gérer le fret jusqu' au jour où ils ont fait grève et laissé leur place au transport routier. Là aussi il y a une place a prendre pour les petites lignes secondaires qui les rendraient un peu plus rentables et la route moins polluante.

Au delà du train il y a aussi le car qui pendant longtemps a desservi les zones rurales... Par ailleurs le gouvernement étudierait un statut de "taxi amateur" dans les zones rurales où le besoin de transport est criant...

Pour ce qui est de la reprise de l'aménagement du territoire, il est urgent d'agir...

SI l'on peut comprendre que services publics représente un coût élevé si ils sont autonome, on peut s'étonner que l'état n'impose pas la mutualisation de ressources dans les petites communes...



Citation :
Le gouvernement veut autoriser les taxis amateurs dans les campagnes
Lionel Steinmann - Le 11/05/18 à 07H12

La mesure doit augmenter les possibilités de déplacements dans les zones dépourvues de transport en commun. Les professionnels craignent une concurrence déloyale.

Pour lutter contre les « déserts de mobilité », ces zones où la voiture individuelle est l'unique solution de déplacement, le gouvernement s'apprête à autoriser des conducteurs amateurs à transporter des clients contre rémunération _ une activité que la loi réserve aujourd'hui aux chauffeurs professionnels, les taxis et les VTC.

La mesure est à l'étude depuis la fin des Assises de la mobilité en décembre 2017. Selon nos informations, elle a été présentée jeudi dernier aux organisations du secteur lors d'une réunion au ministère.

Dans le cadre de la future Loi d'orientation sur les mobilités (LOM), qui doit passer au parlement à l'automne, l'objectif est de « donner la possibilité aux collectivités territoriales [...] d'autoriser le transport de personnes effectué à titre onéreux par des conducteurs non professionnels », indique le document présenté. En clair, de légaliser le fait pour un particulier de jouer ponctuellement les taxis amateurs, et d'être payé pour cela par les clients.

Cette possibilité sera encadrée. Selon la dernière version du projet de loi, les candidats chauffeurs devront solliciter auprès des autorités locales (communes ou groupements de communes) une autorisation individuelle, conditionnée à la présentation d'un casier judiciaire vierge. Et leur rémunération ne devra pas dépasser un plafond annuel, qui doit être fixé par décret.

Surtout, cette nouvelle forme de transport à la demande sera réservée « aux territoires ruraux à faible densité de population ", qui souffrent de « l 'inexistence, l'insuffisance ou l'inadaptation de réseaux de transports publics collectifs ". Pas question donc de venir concurrencer les VTC et les taxis en milieu urbain, comme l'avait fait la jeune pousse Heetch, avant d'être sévèrement condamné par la justice il y a un peu plus d'un an. La nouvelle mesure doit bénéficier aux campagnes, là où l'offre de taxis est à la fois rare et chère.

Le ministère ne le dit pas explicitement, mais il compte sans doute sur le fait que les taxis ruraux réalisent en moyenne 90 % de leur chiffre d'affaires avec la Sécurité sociale dans le transport de malades, pour faire passer cet aménagement de la réglementation sans trop de grogne.

Selon un participant à la réunion, les représentants de la profession se sont tout de même montrés unanimement critiques. Le gouvernement n'a pas encore précisé les tarifs que pourraient pratiquer ces chauffeurs amateurs, même si la possibilité qu'ils soient subventionnés par les communes est prévue. « Si l'idée est de faire baisser le prix de la course, le gouvernement devrait plutôt alléger les charges qui pèsent sur les taxis ruraux, réagit un professionnel. Et s'il s'agit d'augmenter l'offre de transport, alors il faut mettre en circulation de nouvelles licences. "

Surtout, si le projet de loi prévoit de délimiter strictement les zones où ces chauffeurs amateurs pourront exercer, il envisage également d'autoriser ceux-ci à faire des trajets entre ces zones et des « pôles multimodaux » comme les grandes gares ou les aéroports. « Les taxis clandestins y pullulent déjà sans que la police ne parvienne à s'y opposer. Si cette mesure passe, ce sera encore plus simple pour eux de passer entre les mailles du filet ", redoute un taxi.
https://www.lesechos.fr/11/05/2018/lesechos.fr/0301662130873_le-gouvernement-veut-autoriser-les-taxis-amateurs-dans-les-campagnes.htm#

Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea

Messages : 4290
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyMer 21 Nov 2018, 07:49

Pour l' utilisation des autocars deux exemples que j' utilise :
https://www.rome2rio.com/fr/map/Barfleur/Cherbourg
http://www.illenoo-services.fr/sites/default/files/ressources/fiches_horaires/hiver_2018-2019/16_hiv1819.pdf
Comme vous pouvez le voir ce ne sont pas les fréquences horaire des bus parisiens et les tarifs sont très abordables .
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18539
Date d'inscription : 06/07/2010

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyMer 21 Nov 2018, 11:08

Gilets jaunes: ah que c’est la France de Johnny!
Populaire et méprisée, elle aime la clope et la bagnole: en un mot la liberté

parDenis Bachelot - 21 novembre 2018

Et si la rue de décembre 2017 était celle de novembre 2018 ? Par bien des aspects, la France des gilets jaunes ressemble à la France de Johnny: populaire, méprisée, elle aime la clope et la bagnole, en un mot la liberté.
Les voyants clignotaient déjà depuis un moment, mais la France d’en haut s’en moquait, ou, plus vicieusement, détournait le sens du message. La France d’en bas, la France périphérique, la France des petits blancs, peu à peu rentrait en rébellion. On fit ainsi semblant de croire que la foule immense qui en, décembre 2017, se massait à Paris pour l’enterrement de Johnny n’était que l’expression d’une nostalgie sentimentale pour un chanteur populaire, adoré de ses fans. Au premier degré, oui, sans aucun doute, mais l’explication était tout de même un peu courte. La dimension identitaire fut occultée. Et pourtant elle crevait les yeux. La foule, à une écrasante majorité, était blanche et populaire. Certes, elle n’exprimait aucune revendication de quelque ordre que ce soit, mais sa présence massive disait quelque chose de terriblement puissant qui dépassait l’enjeu de l’hommage à l’idole perdue.

L’idole des jaunes
Cette foule innombrable disait la détresse d’une population rendue invisible dont seul un chanteur de rock maintenait une conscience identitaire dans l’espace publique officiel que représentent les médias de masse. On est « Johnny » comme on est d’un pays ; on s’identifie à lui, comme à une histoire, une légende, un mythe, un récit collectif. Le peuple d’en bas, ce jour-là, au vu et au su de tous, c’est-à-dire sous l’œil des télévisons, a imposé la force de la représentation de lui-même à tout le pays. Cette France existe encore et, quand elle se mobilise, elle est la puissance dominante. Les gens se sont vus ensemble, se sont comptés, ont partagé les mêmes émotions et ont communié dans un sentiment de commune appartenance. La  mise en scène du collectif n’est jamais neutre, elle avive la conscience de soi.

Objectivement, la mobilisation des gilets jaunes s’exprime comme une réplique de la foule de décembre 2017. Les mêmes gens, les mêmes visages, les même attitudes ; parions que bien des acteurs de cet automne 2018, étaient dans la rue juste un an plus tôt pour exprimer une tristesse que sous tendait aussi beaucoup de frustration. L’homme qui, probablement malgré lui, incarnait leur sensibilité brute et refoulée, les avait quittés, laissant un grand vide qu’une colère rentrée pouvait désormais investir: « Quoi, qu’est-ce qu’elle a ma gueule, si tu veux te la payer, viens je rends la monnaie » ! C’est bien là le grand mystère du phénomène Johnny, avoir tellement incarné la sensibilité des classes populaires françaises sur plusieurs décennies, alors que la mythologie qui le fascinait, lui, et qu’il voulait transmettre est celle de l’Amérique.

La France qui souffre, qui fume et qui pollue
Dans la ferveur populaire pour le chanteur, il y a aussi l’expression d’une souffrance, d’un manque, comme un déficit d’identité à combler, et qui renvoie à la nostalgie d’une France encore proche de ses racines villageoises et homogènes, celle des Trente glorieuses, à la mémoire si vive et lointaine à la fois. Les baby-boomers forment toujours la masse de ses fans et Johnny a été le porteur d’une fierté populaire, comme Edith Piaf l’avait été une génération avant. On oublie aujourd’hui, bien volontiers, l’épisode, certes commercialement scénarisé, de sa confrontation avec le chanteur Antoine, quand les cheveux longs, les chemises à fleurs et le « peace and love » sont venus ringardiser la virilité simpliste du blouson noir et des « mauvais garçons » en bande («… s’ils donnent des coups, ne sont pas méchants, je vous l’avoue… »). « Cheveux longs et idées courtes » fut la réponse cinglante du rocker: « Faut-il pour être un homme ne plus chanter l’amour ? Faut-il mendier son pain et ne plus être fier ? ».

Bien du temps a passé depuis et Johnny a endossé bien des costumes pour bien des rôles et les bobos l’ont même trouvé tendance. Mais la masse de ses fans, les images le montrent avec évidence, est restée fidèle à ses mythologies viriles. La France de Johnny aime les blousons, le cuir, les copains, la moto, et aussi la bagnole !


La voiture, comme le cheval dans le Far West, objet indispensable à la survie économique, est aussi signe d’indépendance et de fierté. Dans l’affaissement social ambiant qui frappe les classes moyennes et populaires, la voiture reste un des derniers bastions, avec le sport, où peut s’exprimer un désir de force et de liberté. Depuis longtemps d’ailleurs, la gauche sociétale déteste l’automobiliste qui incarne à ses yeux toute la dangerosité du « beauf », comme elle détestait le sport de masse, « opium du peuple ». Elle a bon dos la transition écologique quand la vache à lait fait aussi office de bouc émissaire de l’arrogance de classe. Les neuf engins à moteur de Nicolas Hulot, dont six voitures, ne semblaient pas beaucoup tourmenter sa conscience d’écolo.

80 km/h, la vitesse des technocrates
Macron se prend en pleine figure l’explosion de la bombe à retardement du prix du carburant, mais il ne faut pas oublier que c’est le Premier ministre, Edouard Philippe, qui a allumé la mèche de l’engin avec sa mesure sur les 80 km/h. Mesure gratuite, mesure sans aucun sens que personne ne revendiquait, dont les effets positifs sont absolument nuls au regard de la dimension de brimade qu’elle représente pour ceux qui la subissent. Il a pris cette décision tout seul, sans consulter personne, avec la détermination d’un chef de guerre, mais pour livrer une bataille de soldats de plomb. Le fait du prince dans toute sa trivialité ; comme un désir obtus d’exercer sa puissance sur les petits. Son ministre de l’Intérieur, vieux politicien madré, avait senti la mauvaise affaire, et prit ses distances avec cette mesure forcée ; il fut sèchement rappelé à l’ordre. De sa bonne ville de Lyon, il doit aujourd’hui regarder le désastre avec le soulagement de celui qui vient d’échapper à un accident. Plus un pouvoir est faible sur le fondamental, plus il est inflexible sur les détails qui briment et humilient ; on ne lit peut-être pas Tocqueville à l’ENA ?

Avec les 80 km/h, les clignotants sont passés à l’orange foncé, toute personne à l’écoute de l’air du temps pouvait le ressentir et le voir. La multiplication des radars déjà et la hausse du coût des amendes avaient exaspéré l’humeur populaire ; les actes de vandalisme se multipliaient sur le bord des routes. Mais aucun des signaux ne fut entendu ; le silence et l’indifférence comme toute réponse avec, à l’horizon, une nouvelle hausse des taxes carburants, et celle des péages ; sans oublier, bien sûr, tout le reste qui frappe à coup régulier : un technocrate de ministère s’est-il jamais demandé ce que représentait pour un smicard une hausse de plusieurs euros du paquet de cigarettes en quelques années ? Pourquoi ne pas dire alors, que le tabac désormais est un vice, ou un plaisir, réservé aux riches !

La France des siphonnés
J’avais écrit dans ces mêmes colonnes, il y a un peu moins d’un an, que Macron allait rapidement se casser les dents sur le principe de réalité parce que sa politique frappe d’abord des classes moyennes fragilisées qui constituent le moteur de l’économie. Depuis plus de trente ans, chaque nouveau gouvernement donne un coup de massue fiscal pour installer son action politique, et se fait sanctionner dans la foulée. Macron n’est que le digne successeur de ses prédécesseurs, mais la France moyenne et populaire n’a plus de réserves, d’argent ou de patience. On lui demande de sacrifier son présent immédiat au nom d’un futur invisible pour ses enfants et petits enfants ; un marché de dupes qui ne marche plus.


Au fur et à mesure que l’ «antiracisme » médiatique perd de sa puissance normative face aux chocs du réel, l’écologisme institutionnel fait office d’idéologie de substitution de domination du peuple. Désormais, tout ce que le pouvoir impose par la contrainte se justifie par l’impératif de l’air pur et de la bonne santé et toute contestation de cet impératif moral relève du sacrilège. La ville de Paris a été le laboratoire de cet écologisme répressif. Et l’automobiliste est la première victime de cette nouvelle sacralité. Là où le sacré domine, la raison critique est sommée de reculer. Seules l’écoute et l’empathie pourraient désamorcer la violence du bras de fer engagé, mais l’arrogance et l’immaturité du pouvoir ne laisse rien entrevoir de salutaire.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14279
Date d'inscription : 30/05/2011

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyMer 21 Nov 2018, 11:09

Ce sont de bons exemples mais vous avez la chance le vouloir rallier des villes encore desservies ce qui n'est pas le cas partout...

Le site https://www.rome2rio.com/fr/ est intéressant car il permet de voir comment sont desservis nombre de villages... Très souvent il y a rupture et le dernier segment long parfois d'une quinzaine ou d'une vingtaine de kilomètre doit être effectué en taxi... à condition d'en trouver un..... D'où l'intérêt de l'idée des "taxis amateurs"....

Je vais depuis des années dans une même région située à 220 kilomètres de Paris.... Tant que j'y allais en période de vacances scolaires, quand les "secondaires" sont là, ça me paraissait vivable à l'année... Depuis que j'y vais en toutes saisons je me rend compte de ce qu'est la vie des habitants de cette région... Même si ils paient leur habitation et une partie de leurs dépenses alimentaires bien moins cher que nous, les difficultés pour trouver un emploi sont réelles et les salaires s'en ressentent... Pour ceux qui veulent rester dans la région, gagner 20 ou 30% au dessus du SMIC est déjà presque un exploit quel que soit le niveau d'études...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14279
Date d'inscription : 30/05/2011

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyMer 21 Nov 2018, 11:11

tonton christobal a écrit:
Gilets jaunes: ah que c’est la France de Johnny!
Populaire et méprisée, elle aime la clope et la bagnole: en un mot la liberté
parDenis Bachelot - 21 novembre 2018

Voir sur ce forum: http://www.plateaufontenay.net/t4233-les-gilets-jaunes-nouveaux-ploucs-emissaires#107590
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18539
Date d'inscription : 06/07/2010

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyMer 21 Nov 2018, 11:34

A l'époque lointaine où j'étais encore au lycée, je passais une partie de mes vacances dans un village de seine et marne chez mes grands parents.

Certains jeunes de mon age qui eux bossaient allaient tous les jours travailler à la ville voisine à 7 ou 8 km en vélo et ce été comme hiver.

Je ne pense pas que maintenant 40 ou 50 ans plus tard une jeune fille de 17 ou 18 ans qui bosse comme dactylo reviendrait entre 18 et 19H sur une route déserte l'hiver seule en vélo... voire même en scoot.

Comme les cars sont devenus un mythe on comprend la situation, certains ne la comprennent pas....

Mais il est vrai que l'insécurité est une impression... voire un sentiment.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4281
Date d'inscription : 08/01/2012

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyMer 21 Nov 2018, 18:54

« Gilets jaunes » : « Cette France qui manifeste n’est pas dépourvue d’opportunités »
L’État ne s’adapte pas assez vite à la demande des projets montant de territoires non métropolitains, analyse l’économiste et géographe Frédéric Gilli dans une tribune au « Monde ».
(..)
Ce que les « gilets jaunes » demandent, c’est, autant, sinon plus, que des mesures fiscales ou sociales, du respect et de la considération. Mais pour organiser quotidiennement des réunions publiques partout en France, il y a une chose de sûre : après plusieurs décennies de crise très profonde de notre système politique, la seule écoute ne suffit plus à marquer la considération que l’on a pour ses concitoyens. Ceux-ci attendent aujourd’hui de peser sur les décisions, ils attendent qu’on leur donne les moyens de porter leurs projets et que l’on mette les outils à disposition pour cela. Ce n’est pas une question de gagner plus si l’on travaille plus, c’est une question d’émancipation et de souveraineté sur sa propre vie.

C’est pour cela que le gouvernement ne s’en sortira pas avec quelques mesures sur la fiscalité de l’essence. C’est pour cela que cette crise secoue la France en profondeur, à défaut d’être une révolte de la « France profonde » : c’est le projet du pays pour ses habitants qui est en question. Emmanuel Macron a été élu sur la promesse de porter ce projet. Dans tous les territoires où je travaille, j’observe une énergie et une richesse formidables.

Pour répondre à la colère populaire, il ne faut pas chercher à l’apaiser. Il faut donner un débouché à cette énergie. Il est aujourd’hui décisif, pour réconcilier les Français avec eux-mêmes, leur histoire et leurs dirigeants, que soit mis en place un véritable programme d’investissement et d’accompagnement économique dans tous les territoires : arrêter de parier exclusivement sur le potentiel d’une partie de la population pour donner leur chance aux projets qui existent partout.

Ce serait la meilleure réponse politique à ceux qui aggravent les oppositions en diffusant l’idée de périphéries arrêtées, alors qu’elles sont en mouvement. Ce serait la meilleure réponse économique à ceux qui déplorent le chômage et la précarité des territoires ne concentrant pas les populations surdiplômées. Ce serait assurément une réponse au délitement progressif de nos cadres démocratiques.

https://www.lemonde.fr/idees/article/2018/11/20/gilets-jaunes-cette-france-qui-manifeste-n-est-pas-depourvue-d-opportunites_5385784_3232.html
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea

Messages : 4290
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyMer 21 Nov 2018, 19:03

@a.nonymous
Je suis né a Capdenac-gare (Aveyron) et j' y ai passé les 17 premières années de ma vie. Cette charmante bourgade était un nœud ferroviaire de première importance avec un dépôt de locomotive un atelier de réparation un centre de tri de fret et un carrefour entre Rodez Millau et Albi Toulouse. Il n' en reste qu' un squelette. La gare marchandise était animée elle est morte tout comme la gare voyageurs où deux ou trois péquins y traine leur ennui là où grouillait la vie. Les rues restent désertes comme du temps de ma jeunesse par contre les voitures font du touche à touche le long des trottoirs là ou elles étaient si rares.
Je laisse chacun en tirer ses conclusion sur l' évolution de notre société et du résultat actuel.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1213
Date d'inscription : 03/03/2013

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyJeu 22 Nov 2018, 06:59

Cette France n'existe plus, cest un fait et doit-on le regretter? Qu'est ce que cela nous apporte? Cela va t il nous aider à aborder les défis du 21eme siècle?

Je ne crois pas.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea

Messages : 4290
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyJeu 22 Nov 2018, 08:21

thierry a écrit:
Cette France n'existe plus, cest un fait et doit-on le regretter? Qu'est ce que cela nous apporte? Cela va t il nous aider à aborder les défis du 21eme siècle?

Je ne crois pas.

Et bien moi je crois que si, c' est d' ailleurs ce que vous avez commencez de faire : a y réfléchir.

Utiliser les erreurs du passé pour ne pas le refaire, savoir se projeter vers le futur et ne pas se cacher les difficultés qui nous attendent, particulièrement pour les ouvriers de l' industrie automobile qui vont voir leurs effectifs réduire de façon drastique.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1213
Date d'inscription : 03/03/2013

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyJeu 22 Nov 2018, 09:45

Ne me faites pas de procès d’intention, mais vous me parlez d'industrie automobile qui n'est pas un secteur d'avenir.

Je préférai que l'on parle du numerique, de l'uberisation, des jeunes qui n'ont pas de cdi avant 30 ans, d'un secteur privé qui a absorbé la crise de 2008 par de la précarisation et du chômage, et d'un système publique qui vit au dessus de ses moyens etc etc
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18539
Date d'inscription : 06/07/2010

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyJeu 22 Nov 2018, 09:58

Si on doit s'occuper des manants qui ne vivent pas dans les grandes villes où va t on ?

Z'ont ka vivre en ville !

IL est tout de même regrettable que l'on tienne pour quantité négligeable 50% de la population nationale. Mais lorsque l'on ne la connait pas et que l'on ne sait même pas qu'elle existe le problème ne peut être résolu puisqu'il n'est pas posé...  

Le freluquet et sa cour me font penser à un énarque sympathique au demeurant agé de 30 ans qui me résumait sa vie.
Jusqu"à 18 ans j'ai bossé au lycée
Ensuite j'ai bossé pour entrer à sciences po
J'ai bossé à sciences po pour préparer l'ENA
A l'ENA j'ai bossé jusqu'à 26 ans
J'ai fait des stages dans diverses administration.

Maintenant j'ai 30 ans... j'ouvre ma gueule... sic

Il m'expliquait cela en donnant des ordres à exécuter illico qui avaient l'inconvénient d'être en totale contradiction avec le code de procédure pénale ce qui pour les OPJ à qui il s'adressait posait quelques problèmes.

Es qualité de jeune sous préfet il m'expliquait alors que nous prenions un verre dans son appartement de fonction que rien de ce qui se trouvait là lui appartenait et que la personne en charge de s'occuper de son intérieur (payée par l'administration) disposait d'un budget préfectoral global comprenant tout y compris la fourniture de papier toilette...

Même en ayant avec ce garçon des relations amicales, nous nous recevions, faisions du sport ensemble... j'étais souvent contraint de le faire retomber sur terre.

Nous sommes gouvernés par des tapées de hauts fonctionnaires et de politicards qui sont aussi déconnectés que lui (normal ils sortent du même moule) ... à qui il est impossible de faire toucher du doigt la réalité de la vie de nos concitoyens... sauf à les connaitre personnellement et d'avoir des échanges privés en dehors du cadre de leurs fonctions.


Dernière édition par tonton christobal le Jeu 22 Nov 2018, 10:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18539
Date d'inscription : 06/07/2010

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyJeu 22 Nov 2018, 10:05

Doit on demander au premier ministre de ne plus dépenser 330 000 euros pour prendre un avion privé afin d'arriver à Paris 2 heures avant l'avion officiel où il devait prendre place ?
Demander aux membres de cabinets ministériels de ne pas faire passer leur salaire mensuel de 6 ou 7000 euros à 9 ou 10 000 euros en un an ? (sans compter les "primes de cabinet" en liquide qui n'existent plus... ouarf)
Revoir les conditions d'emploi et de rémunérations des employés de l'assemblée nationale qui sont ruineuses et plus que critiquables ?

NON 3 fois non c'est de la démagogie et du populisme !
Doit on revoir nos services sociaux pompés par l'immigration ? NON facho ! pire populiste !

Ce ne sont comme bien d'autres des sujets dont il ne faut pas parler.

Cassons la rondelle aux retraités, envoyons la légion contre les gilets jaune, laissons les truands en liberté et pas touche aux "quartiers" car là ça craint...
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea

Messages : 4290
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyJeu 22 Nov 2018, 10:58

thierry a écrit:
Ne me faites pas de procès d’intention, mais vous me parlez d'industrie automobile qui n'est pas un secteur d'avenir.

Je préférai que l'on parle du numerique, de l'uberisation, des jeunes qui n'ont pas de cdi avant 30 ans, d'un secteur privé qui a absorbé la crise de 2008 par de la précarisation et du chômage, et d'un système publique qui vit au dessus de ses moyens etc etc
Si vous croyez que je vous fais un procès d' intention vous faites erreur c' est tout le contraire puisque le but est d' ouvrir la réflexion sur l' avenir ce que vous faites.
Notre crédo a été : toujours plus, est-il le bon ?
l' industrie automobile est encore une industrie d' avenir mais tout a fait différente de celle d' aujourd’hui elle sera aussi différente que l' aéronautique de Clément Ader et Airbus. Les métiers n' auront plus rien a voir avec ceux de maintenant (et là je vous parle de demain matin la voiture électrique que ce soit sa construction ou sa réparation).
Le numérique, je peux vous en parler, 40 ans de carrière une évolution permanente que dis je une révolution avec au fil des ans une évolution foudroyante telle que impossible à suivre.
Penser que la technologie donnera du travail à tous, une utopie, un mensonge car trop pointu réservé à une élite, utiliser cette techno pour le bien de tous pourquoi pas ! mais là c' est a chacun et a tous de revoir les méthode de travail.
En gros ce n' est pas a moi de dire au jeunes ce qu' il doivent faire, je suis mal placé trop vieux, a la rigueur leur dire les erreurs que nous avons commises.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4281
Date d'inscription : 08/01/2012

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyJeu 22 Nov 2018, 11:54

Bien avant les mots à la mode, numérique ou digital, existaient informatique et logiciel.
Les langages informatiques changent, mais séparent toujours utilisateurs et concepteurs/développeurs.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14279
Date d'inscription : 30/05/2011

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyJeu 22 Nov 2018, 13:24

Salamandre a écrit:
Bien avant les mots à la mode, numérique ou digital, existaient informatique et logiciel.
Les langages informatiques changent, mais séparent toujours utilisateurs et concepteurs/développeurs.


En informatique, il existait à une époque Bull, R2E, Goupil, Alcatel, Sagem, Thomson, ..... et en Italie Olivetti et en Allemagne Basf,Nixdorf, Siemens, .... avec des usines, sans doute sales, polluantes et énergivores, mais qui donnaient du travail au jeunes sortis des écoles....

Et toujours dans l'électronique mais dans la télévision: Radiola, Schneider, Grandin (rue de Paris à Montreuil), ...

Le monde a changé, la mondialisattion et la robotisation sont arrivées, et le jeune chômeur achète désormais avec ses allocations son ordinateur Lenovo fabriqué en  Chine, son téléphone et sa télévision Samsung fabriqué en Corée, ...

Le problème est que l'on a pris les asiatiques pour des brêles juste capables de faire ce que les occidentaux leurs demandaient mais ils ne sont pas plus bêtes que ces occidentaux et ils sont montré complètement capables de concevoir et innover en plus de produire....

Le modèle bassines en plastique et tongs contre Airbus et TGV a fait long feu....

Ceci étant, il y a quelques jours la pharmacie du Val faisait une promotion sur le lait pour enfant Guigoz, avec 50% de remise sur la deuxième boite.... Juste devant moi un chinois a acheté tout le stock disponible...


Dernière édition par a.nonymous le Jeu 22 Nov 2018, 14:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18539
Date d'inscription : 06/07/2010

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyJeu 22 Nov 2018, 13:50

Il est certain qu'avec un président qui prend l'avion pour aller d'une ville à une autre les deux étant distantes de 130 Km la voiture est sans intérêt.

POur le croquant qui va de sa maison à son travail et fait ses 40 à 50 bornes par jour l'affaire est différente.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1213
Date d'inscription : 03/03/2013

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyJeu 22 Nov 2018, 16:09

C'est un peu le pb avec les gilets jaunes: le mot d'ordre est compréhensible, juste et fondé  (trop d’impôt), mais les solutions comme remettre l'ISF ou reproduire ce qui se faisait il y a 50 ans (le bon vieux temps) n'est pas la solution.

Les situations et les personnes ont changé, et il nous faut inventer l'avenir et pas reproduire ce qui ne fonctionnement plus.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18539
Date d'inscription : 06/07/2010

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyJeu 22 Nov 2018, 16:28

Le président a dit on ne change rien !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18539
Date d'inscription : 06/07/2010

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyJeu 22 Nov 2018, 22:10

«Gilets jaunes»: La presse étrangère raille Emmanuel Macron

MOBILISATION Pour la presse étrangère, le mouvement des « gilets jaunes » va bien au-delà de la hausse du carburant et de la « prétendue insensibilité écologique » des Français…

Si les contestations des « gilets jaunes » font la Une de l’actualité française depuis une semaine, qu’en pensent nos voisins ? « Erreurs », « symptôme d’une rupture », « folklore »… Du côté de la presse étrangère, Emmanuel Macron n’est pas épargné par les critiques.
« Les Français ont l’impression d’être pris pour des imbéciles. A juste titre », analyse Die Welt, le journal conservateur allemand qui estime que « le gouvernement a commis plusieurs grosses erreurs », notamment « en justifiant l’augmentation des taxes par la seule protection de l’environnement, bien que la majeure partie des recettes serve un objectif différent. »

« Sa politique n’a jusqu’à présent apporté aucune amélioration notable »
Mais pour le quotidien allemand, la mobilisation des « gilets jaunes » est « différente du folklore protestataire habituel ». « Cette fois, il ne s’agit pas de défendre des privilèges ou des acquis sociaux », explique Die Welt qui voit dans ce mouvement « le symptôme d’une rupture » entre « la classe dirigeante » et des citoyens dont elle est « toujours plus éloignée ».

Un son de cloche similaire chez le Süddeutsche Zeitung, un quotidien de tendance libérale, qui évoque « la rébellion d’une classe moyenne qui se sent marginalisée socialement et géographiquement par les personnes les mieux rémunérées des grandes villes ». « Pour la plupart des Français, sa politique n’a jusqu’à présent apporté aucune amélioration notable », explique le journal. « Aujourd’hui, le coût des carburants alimente la colère, et Macron recommande aux automobilistes d’acheter des voitures électriques propres », se moque le quotidien.

« Un nouvel aristocrate, éloigné des problèmes de la population commune »
En Italie, La Repubblica considère que le mouvement résulte de « la rage d’une classe sociale sans avenir » et de « la colère de ceux qui n’ont plus rien à perdre », des « exclus ». Si le quotidien italien, Corriere Della Sera, est moins sévère, admettant que l’écologie est « l’une des plus nobles batailles » d’Emmanuel Macron, il estime que la mobilisation est issue « de causes plus profondes qu’une prétendue insensibilité écologique » des Français.

« Le président Macron, étranger aux partis politiques et néophyte, a été élu en partie grâce à une révolte contre les élites. Maintenant qu’il est à l’Élysée, il est perçu comme un nouvel aristocrate, éloigné des problèmes de la population commune », poursuit le journal italien qui rappelle que « les catégories sociales impliquées sont les plus défavorisées sur le plan économique […] et les plus pénalisées par un système de transport en commun qui, quel que soit son degré d’efficacité et d’importance, implique toujours des millions de trajets quotidiens par la route. »

« Un mouvement périphérique dans tous les sens du terme »
Le journal espagnol El Mundo voit dans les « gilets jaunes » « la plus grande expression de rejet à laquelle Emmanuel Macron a dû faire face jusqu’à présent ». Pour le quotidien espagnol, c’est « un mouvement périphérique dans tous les sens du terme », « géographique », « social » et « économique ». « Quoi de plus approprié qu’un objet servant à devenir visible en cas d’urgence pour identifier les personnes qui se sentent oubliées du gouvernement ? », s’interroge El Mundo.

De son côté, El País rappelle que si le mouvement des « gilets jaunes » trouve son origine dans la hausse du prix du carburant, la « liste des réclamations est longue ». Pour le journal espagnol, « la hausse des charges et la réduction de l’impôt sur la fortune en passant par l’arrogance supposée de Macron » sont toutes des raisons qui justifient la « colère contre les dirigeants du pays ».

Pour la radio britannique BBC, le mouvement montre qu’Emmanuel Macron peine à « rétablir la confiance dans la démocratie parmi ceux qui se sentaient désabusés et détachés de la politique ».

Pour le Times, le mouvement, décrit comme « tentaculaire et amorphe » et n’étant pas constitué des « manifestants habituels », est inédit.

Pour le quotidien suisse, Le Soir, la France se trouve dans un « climat d’exaspération et d’écœurement ambiant » dans lequel « la moindre étincelle peut provoquer un incendie ».
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14279
Date d'inscription : 30/05/2011

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyVen 23 Nov 2018, 11:45

Ce n'est qu'un sondage mais il faut remonter à l'élection de Jacques Chirac face à Jean-Marie Le Pen ou aux attentats du 13 novembre 2015 pour trouver une telle unité nationale...


Citation :
"Gilets jaunes" : près de 8 Français sur 10 approuvent le mouvement

Orange avec AFP, publié le vendredi 23 novembre 2018 à 11h00

Les "gilets jaunes" obtiennent le soutien de plus en plus de Français. À la veille d'une nouvelle journée d'action, 82% de la population pensent que le gouvernement devrait abandonner la hausse des taxes sur le carburant prévue l'an prochain.

Le mouvement des "gilets jaunes" est-il justifié ? Pour 77% des Français, la réponse est oui, révèle un sondage Odoxa-Dentsu consulting publié par France Info et Le Figaro. C'est 3 points de plus que lors de la précédente étude, parue le samedi 17 novembre, premier jour de la mobilisation.

Le soutien progresse particulièrement chez les ménages les plus modestes (+8 points, à 86%), ainsi que les travailleurs indépendants et chefs d'entreprises (+8 points, à 82%) et les retraités (+6 points, à 75%). Pour une majorité de la population, le mouvement doit également se poursuivre : 66% des Français sont pour.

Plus largement, 78% des personnes interrogées estiment que les "gilets jaunes" luttent pour l'intérêt général et 62% trouvent qu'ils ne sont pas violents. Pourtant, l'efficacité du mouvement est mise en doute par 56% des sondés. Samedi 24 novembre, les manifestants appellent à bloquer la capitale pour une nouvelle journée d'action nationale.
https://actu.orange.fr/france/gilets-jaunes-pres-de-8-francois-sur-10-approuvent-le-mouvement-magic-CNT0000019LLq8.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18539
Date d'inscription : 06/07/2010

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyVen 23 Nov 2018, 11:53

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Cid_e510



les gilets jaunes ont un renfort de poids !

vive la reine !

Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4281
Date d'inscription : 08/01/2012

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyVen 23 Nov 2018, 11:56

Citation :
"Gilets jaunes" : près de 8 Français sur 10 approuvent le mouvement

L'unité se fait sur le mot d'ordre "je paie trop d'impôts, c'est à d'autres de payer plus (ou recevoir moins)"
Unité fragile, le jour où on passe aux travaux pratiques...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18539
Date d'inscription : 06/07/2010

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyVen 23 Nov 2018, 11:58

a.nonymous a écrit:
Ce n'est qu'un sondage mais il faut remonter à l'élection de Jacques Chirac face à Jean-Marie Le Pen ou aux attentats du 13 novembre 2015 pour trouver une telle unité nationale...



https://actu.orange.fr/france/gilets-jaunes-pres-de-8-francois-sur-10-approuvent-le-mouvement-magic-CNT0000019LLq8.html

Pour un esprit logique ça fait réfléchir, mais visible pas tout le monde

Quelques données sur la transition écologique.
Que pèse la France dans le cadre des émissions mondiales de CO 2, supposées être à l’origine du dérèglement climatique ?

Selon l’agence internationale de l’énergie, site en anglais (Key World Energy Statistics), voici la liste des émissions de CO 2 par pays, pour l’année 2016 :
Les données sont en milliards de tonnes, pourcentages arrondis à la première décimale.

Monde entier 32,32     100 %
Chine
9,06     28,0 %
États-Unis
4,83     14,9 %
Inde
2,08   6,0 %
Russie
1,44   4,4 %
Japon
1,15   3,6 %
Allemagne
0,73   2,3 %
Corée du Sud
0,59  1,8 %
Iran
0,56   1,7 %
Canada
0,54  1,7 %
Arabie saoudite
0,53  1,6 %
Brésil
0,52  1,6 %
Indonésie
0,45  1,4 %
Mexique
0,45  1,4 %
Afrique du Sud
0,41  1,3 %
Australie
0,39  1,2 %
Royaume-Uni
0,37  1,1 %
Turquie
0,34  1,0 %
Italie
0,33  1,0 %

France
0,29      0,9 %



Non listés les 177 autres pays qui sont au-dessous de 1 %.

Même en admettant que la France divise par deux ses émissions de CO2 grâce à la disparition des voitures à essence ou diesel (quid des transports routiers, des avions et des bateaux ?), l’impact sur le dérèglement climatique mondial serait quasiment négligeable.
Ainsi, augmenter le prix des carburants en France en invoquant la lutte contre le dérèglement climatique est une véritable supercherie à moins que...

Quel que soit le prix des carburants, le nombre de kilomètres parcourus par les automobilistes ne va pas chuter spectaculairement. Rares sont les Français qui utilisent leur véhicule pour le simple plaisir d'émettre du  CO 2.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18539
Date d'inscription : 06/07/2010

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyVen 23 Nov 2018, 13:05

Salamandre a écrit:


L'unité se fait sur le mot d'ordre "je paie trop d'impôts, c'est à d'autres de payer plus (ou recevoir moins)"
Unité fragile, le jour où on passe aux travaux pratiques...

ou pourrait envisager de demander aux personnels ministériels de renoncer à leur augmentation de 27% en un an
Au premier ministre d'arrêter de prendre des avions d'affaires
De mettre un coup de frein aux divers voyages et réceptions depuis son arrivée à la présidence le freluquet à pulvérisé les states des précédents.
S'inquiéter du statut du personnel de l'Assemblée nationale c'est ahurissant.
Revoir le régime fiscal super privilégié des journalistes qui nous expliquent comment bien penser... pas certain que nos politicards autoritaires avec la piétaille se bougent.

J'ai encore de la réserve pour les travaux pratiques...

En revanche ma belle mère décédée récemment à 95 ans veuve qui vivait de sa retraite informait ses enfants qu'entre l'augmentation du cout de la vie et la CSG... elle allait devoir taper dans ses économies car elle ne pouvait plus boucler son budget.

Il est certain qu'elle aurait pu vendre la maison qu'elle occupait depuis les années 60 et aller se flanquer dans une maison de retraite à 3000 euros par mois.

Là nous touchons ce qui est réel et rend enragés les gens.

Pour nos migrants pas de problème on prend en charge on explose les budgets.
Ne parlons pas de réduire la dépense publique c'est impensable.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1213
Date d'inscription : 03/03/2013

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyVen 23 Nov 2018, 18:48

D’après un sondage effectué sur un rond-point auprès d’un échantillon représentatif de gilets jaunes, la hausse du gasoil est due aux riches, à Macron, aux francs-maçons, aux bobos écolos et aux Arabes.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4281
Date d'inscription : 08/01/2012

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyVen 23 Nov 2018, 19:04

Citation :
L'unité se fait sur le mot d'ordre "je paie trop d'impôts, c'est à d'autres de payer plus (ou recevoir moins)"
Unité fragile, le jour où on passe aux travaux pratiques...

Justement, parole d'économiste (base : sondage ipsos, cité à C dans l'air) :
"Les français sont pour la suppression des impôts qu'ils paient, et contre la suppression des impôts qu'ils ne paient pas"
Yaka !

Mais surtout, baisser les impôts implique de baisser la dépense publique, très vigoureusement même vu le montant du déficit.
On dit que d'autres pays y sont parvenu, mais en France non. Il ne s'agit plus de gratter quelques millions ou même milliards ici ou là, mais de passer à plusieurs dizaines de milliards, en améliorant l'efficacité de la dépense publique. Le défi reste à relever.
Une lueur d'espoir : depuis des années les services publics se dégradent, alors que la dépense continue d'augmenter. C'est donc bien qu'avant, on faisait mieux pour moins cher...


Dernière édition par Salamandre le Ven 23 Nov 2018, 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18539
Date d'inscription : 06/07/2010

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyVen 23 Nov 2018, 19:21

Si l'actuelle situation vous convient c'est parfait pour vous.

Vous accepterez qu'il n'en soit pas de même pour moi...

a plus bobo !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14279
Date d'inscription : 30/05/2011

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyVen 23 Nov 2018, 21:26

On ne rigole pas, ce n'est pas drôle !

Citation :
Une soupe laxative servie à Kingersheim

23/11/2018

Le groupe de gilets jaunes installés sur le rond-point du Kaligone à Kingersheim a été la cible d’un acte de malveillance d’un genre particulier, ces jours-ci. Une personne leur a distribué une soupe chaude – qui contenait un laxatif avec effet immédiat. « Une vingtaine de personnes en ont consommé et ont été incommodées », indique une source policière qui précise qu’aucune plainte n’a été déposée. L’auteur de cette mauvaise blague reste inconnu, car les dons en nourriture affluent sur ce site comme de nombreux autres.
https://www.dna.fr/faits-divers/2018/11/23/une-soupe-laxative-servie-a-kingersheim
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18539
Date d'inscription : 06/07/2010

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptySam 24 Nov 2018, 07:45

Conclusion :
les gilets jaunes E.......t les uns et les autres les font C...r
Juste retour des choses !

nous sommes en plein dans le scatolo..
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18539
Date d'inscription : 06/07/2010

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptySam 24 Nov 2018, 21:37

Gilets jaunes : tout ça pour quoi ?
PUBLIÉ PAR JEAN-PATRICK GRUMBERG LE 24 NOVEMBRE 2018

Depuis l’étranger, il n’est pas aisé de bien comprendre ce que veut, et où va, l’opération des gilets jaunes, mais quelque chose ne tourne pas rond.

Selon toute vraisemblance, la hausse du prix des carburants est la goutte d’eau (d’essence plutôt), qui a fait déborder le vase. L’étincelle qui a tout embrasé. Les gens de tous bords sont descendus dans la rue. Ils sont soutenus par une majorité de Français, d’après les sondages. Mais au-delà, où vont-ils ?

Entre BFMTV, qui pour une rare fois d’après nos correspondants en France ont rapporté les informations honnêtement et sans faire de propagande, et les chaînes de l’Etat qui mentent comme des arracheurs de dents, les gens sont plutôt pour une fois assez bien informés de la réalité sur le terrain.

Je ne peux cependant pas m’empêcher de penser que tout cela tournera à l’impasse, et fera de l’eau de boudin.

Le système économique français est confiscatoire. C’est une économie socialiste. Elle ne va pas changer. Il n’y a pas de baguette magique. Le système socialiste, à force de prendre l’argent aux plus riches, puis aux un peu moins riches, et un peu moins riches, etc., fini forcément par être à court de riches et se retrouve à prendre aux gens modestes : alors ils mettent des gilets jaunes. Vous en êtes là.

Le socialisme n’a réussi nulle part. Il gaspille les énergies humaines et les richesses accumulées depuis les trente glorieuses, coûte horriblement cher à chacun, et plonge lentement la France dans un trou noir dont le bout du tunnel s’appelle Vénézuéla.

Les impôts et taxes sont très élevés ? Oui, mais. Ils servent à financer le système de redistribution, de « justice sociale », d’égalité devant l’impôt, de sécurité sociale gérée par un assureur unique incompétent, l’Etat qui est sans concurrence, un et système de retraite par répartition qui est un système de Ponzi en faillite.

Si les gilets jaunes réclament moins d’impôts et moins de taxes, il n’existe qu’une seule façon d’y parvenir : la suppression d’une grande partie des aides de l’Etat. Moins d’indemnités chômage, moins d’aides sociales, moins d’aides au logement, moins d’aides familiales, etc. Et je ne vois ni les Français en général ni les gilets jaunes en particulier accepter cela.

Vous impôts sont très lourds. Mais ils sont une nécessité pour financer votre prise en charge par l’Etat, c’est un cercle vicieux.
Hélas.

Si les Français veulent payer moins d’impôts, ils doivent renoncer à beaucoup des aides de l’Etat. C’est donc l’impasse. L’ensemble du mouvement est une impasse. Je ne dis pas qu’il est inutile. Certaines choses dans la vie sont indispensables même si elles ne produisent pas de résultat. Ce qui se passe est plus que probablement une soupape nécessaire pour que la cocote minute n’explose pas. En ce sens, ce n’est pas inutile. Mais le ronronnement confiscatoire qui endort toute résistance des Français reprendra.

Imaginez ceci. Si le président, qui dit vouloir s’exprimer mardi prochain et est en train de préparer un discours de langue de bois auquel il ne croit pas, s’il fait marche arrière et annule la hausse des taxes sur l’essence, il vous prendra cet argent par un autre moyen.

Il le fera peut-être par un tour de magie plus discret, mais il vous prendre cet argent par un moyen ou par un autre. Parce que le système social français est un trou financier sans fond qui ne produit pas assez de richesse pour financer le non-travail et le faible travail, la faible productivité des entreprises, la fatigue des locomotives – les patrons – qui tirent des wagons de plus en plus lourdement chargés et l’épuisement des chefs d’entreprise qui ne peuvent innover, investir et aller de l’avant.

Et je n’ose même pas vous parler du train de vie et de la taille monstrueuse de l’Administration française dont les principaux profiteurs augmentent leurs émoluments sans honte, ou du coût de l’immigration, il y a assez de jaune dans l’air, pas la peine de vous faire rire jaune.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18539
Date d'inscription : 06/07/2010

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptySam 24 Nov 2018, 21:53

"Gilets jaunes" sur les Champs-Élysées : la gaffe d'Anne Hidalgo

"Gilets jaunes" à Paris : la manifestation sur les Champs-Élysées dégénère dans la violence

Gilets Jaunes : tensions sur les Champs-Elysées
Orange avec AFP, publié le samedi 24 novembre 2018 à 18h33

Dans un tweet, la maire de Paris invitait les Parisiens à aller découvrir les Champs-Elysées illuminés.

"Et si vous profitiez du week-end pour braver le froid et venir admirer les superbes illuminations de l'avenue des Champs-Élysées inaugurées jeudi soir ?". "Les illuminations s'allumeront de rouge tous les soirs du 22 novembre au 9 janvier, de 17h à 2h et les nuits complètes des 24 et 31 décembre", indique la vidéo accompagnant cette invitation.

Ce tweet signé par Anne Hidalgo a beaucoup fait réagir les internautes, ce samedi 24 novembre.

Une "erreur" du community manager

En effet, l'invitation de la maire de Paris était particulièrement surprenante puisque les Champs-Élysées étaient le théâtre d'affrontements entre casseurs et forces de l'ordre, en marge d'une nouvelle manifestation des "gilets jaunes".

Le message a donc été supprimé quelques minutes après cette bourde mais c'était sans compter les réactions des internautes. "moment très mal choisi", ironise ainsi l'un d'eux.

Le conseiller communication d'Anne Hidalgo, Matthieu Lamarre a rapidement publié une explication, déclarant qu'il s'agissait d'une "erreur de la part du community manager, qui avait programmé ce tweet à l'avance. Nous l'avons supprimé dès que nous l'avons constaté".

-------------------------

pas de commentaire on déguste en gourmet... les pieds nickelés sont aux manettes !

et ça dirige la capitale de la France !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18539
Date d'inscription : 06/07/2010

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyDim 25 Nov 2018, 08:07

Qui sème le vent récolte la tempête !
PUBLIÉ PAR BERNARD MARTOIA LE 24 NOVEMBRE 2018


A force d’humilier le patient peuple français, Macron a fini par le mettre en colère.

Les « femmes illettrées » d’un abattoir en Bretagne sont à l’ancien ministre de l’économie Emmanuel Macron ce que les « sans dents » sont à l’ex-président François Hollande dans le livre au vitriol « Merci pour ce Bon Moment » de son ex-compagne Valérie Trierweiller, et ce que les « petits blancs déplorables » sont à la sénatrice de New York Hillary Clinton pendant sa campagne présidentielle ratée de 2016.

Le monde est divisé en deux camps irréconciliables, avec d’un côté le peuple et les laissé-pour-compte de la mondialisation, et de l’autre une élite railleuse, nomade et déconnectée de la vie des gens ordinaires qui n’arrivent plus à joindre les deux bouts.

Mais la France cumule un handicap particulier qui ne lui laisse pas augurer le bout du tunnel comme en Amérique. Elle est l’enfer fiscal numéro un de la planète.

Dans son livre « On va dans le mur », Agnès Verdier-Molinié a recensé 360 taxes et impôts divers. Notre lecteur Oryx a dressé la liste sur son site que je vous invite à consulter.

Je tiens à vous rassurez car les énarques de Bercy n’ont pas fini d’inventer des taxes pour vous saigner à blanc. C’est dans leur génome. On n’y peut rien. Ils n’ont appris sur les bancs de l’ENA qu’à taxer et à réguler l’économie de marché. Ils ne s’intéressent nullement à créer de la richesse en redonnant la liberté aux trois millions d’entrepreneurs qui prennent des risques tous les jours pour faire encore vivre ce pays.

La déclaration obligatoire de patrimoine des élus (l’envie est le cancer des Français) nous a appris que tous les membres du gouvernement socialiste de François Hollande ont placé leur argent dans l’immobilier. La classe politique française est allergique au risque, lequel est inhérent à une économie de marché.

Le mur vient d’être percuté à cause d’une délirante transition énergétique qui est imposée par la doxa socialiste
Excusez mon ignorance entre les divers courants de la gauche mais je ne fais aucune distinction entre les verts et les socialistes. François de Rugy a quitté le perchoir de l’Assemblée Nationale pour remplacer l’Ayatollah vert, gourou des médias, au ministère de l’écologie. Il n’y a pas si longtemps ce ministère était celui de l’environnement pour sauver les apparences.

Désormais, la religion vouée à la déesse Gaia s’affiche ouvertement dans ce gouvernement de branquignoles. L’adjectif branquignole est associé à tout individu qui réfléchit peu à ses actes et à leurs conséquences. Il agit de façon inconsidérée et sans respecter les convenances.

Comme les énarques n’ont plus le monopole de la taxation avec la secte verte au gouvernement, attendez-vous à une avalanche de poncifs, de régulations et de taxations de la part de cette dernière. Le malade sera mort guéri (automobiliste) avant que la transition énergétique s’achève un jour… C’est la loi du genre. Comme le communisme, le socialisme, le fascisme, le national-socialisme, l’écologie est une idéologie totalitaire de gauche. Comme les autres, elle veut changer le monde à son image et qu’importe le prix à payer pour ses lubies.

Les gilets jaunes sont atteints du syndrome de Stockholm
Plus que les images de violence perpétrées par des casseurs professionnels sur les Champs-Élysées, je suis sidéré par la réponse d’une manifestante quadragénaire interrogée par une journaliste de la chaîne d’information BFM. La journaliste lui a fait dire au micro ce qu’elle voulait qu’elle exprime pour la caste dirigeante. « Oui la manifestation des gilets jaunes est légitime mais on ne peut pas renoncer à la transition énergétique. »

Cet aveu est à rapprocher de l’empathie exprimée par quatre otages envers leur geôlier qui a été analysée par le psychiatre Nils Bejerot après le braquage d’une banque à Stockholm en 1973.

La phrase de la quadragénaire exprime mieux que tout discours l’empathie du contribuable français à l’égard de ses trop nombreux persécuteurs.

Dieu se rie des hommes qui déplorent les effets (matraquage fiscal) dont ils chérissent les causes (transition écologiste, accueil généreux des migrants, droit d’asile, énarchie, justice sociale, progressivité de l’impôt, etc…)

Contrairement en France, la secte verte n’est pas à la fête avec l’Amérique de Donald Trump
Un énième rapport d’experts prédit Armageddon si le gouvernement américain ne réagit pas immédiatement. Patatrac ! L’éléphant Donald a choisi de publier le rapport alors qu’une vague de froid touche la côte Est du pays. Il n’a jamais fait aussi froid à Thanksgiving depuis que les relevés quotidiens de température existent dans ce pays.

Dans ma vallée de l’Ubaye, la neige est tombée pour la huitième fois depuis le 7 octobre. Je tiens à jour un fichier excel de ces chutes de neige répétitives : 7, 11, 27, 28, 29 octobre, 1, 19, 24 novembre. Ainsi cette photo prise ce matin avec mes deux chiens jumeaux sur la digue de l’Ubaye. L’hiver dernier, la neige ne fit sa première apparition que le 7 décembre. Nous sommes donc très en avance dans le cycle hivernal.

Ce début précoce de l’hiver donne de l’eau au moulin de l’astrophysicienne Valentina Zharkova qui a prédit, en juillet 2015, la venue d’un mini-âge glaciaire en raison du découplage des deux champs magnétiques du soleil.

La multiplication des signaux semble donner raison à sa thèse tabou dans un monde décervelé par la propagande des chaînes d’information.

Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea

Messages : 4290
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyDim 25 Nov 2018, 08:08

JEAN-PATRICK GRUMBERG : ou l' art de parler pour ne rien dire, ou bien d' enfoncer des portes ouvertes.
Pas besoin d' être un expert pour connaitre le principe des vases communicants, toute personne censée le connait avec son porte-monnaie.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea

Messages : 4290
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyDim 25 Nov 2018, 09:22

tonton christobal a écrit:
Qui sème le vent récolte la tempête !
PUBLIÉ PAR BERNARD MARTOIA LE 24 NOVEMBRE 2018




Contrairement en France, la secte verte n’est pas à la fête avec l’Amérique de Donald Trump
Un énième rapport d’experts prédit Armageddon si le gouvernement américain ne réagit pas immédiatement. Patatrac ! L’éléphant Donald a choisi de publier le rapport alors qu’une vague de froid touche la côte Est du pays. Il n’a jamais fait aussi froid à Thanksgiving depuis que les relevés quotidiens de température existent dans ce pays.

Dans ma vallée de l’Ubaye, la neige est tombée pour la huitième fois depuis le 7 octobre. Je tiens à jour un fichier excel de ces chutes de neige répétitives : 7, 11, 27, 28, 29 octobre, 1, 19, 24 novembre. Ainsi cette photo prise ce matin avec mes deux chiens jumeaux sur la digue de l’Ubaye. L’hiver dernier, la neige ne fit sa première apparition que le 7 décembre. Nous sommes donc très en avance dans le cycle hivernal.

Ce début précoce de l’hiver donne de l’eau au moulin de l’astrophysicienne Valentina Zharkova qui a prédit, en juillet 2015, la venue d’un mini-âge glaciaire en raison du découplage des deux champs magnétiques du soleil.

La multiplication des signaux semble donner raison à sa thèse tabou dans un monde décervelé par la propagande des chaînes d’information.


une information parcellaire qui peut-être contredite par une autre:

https://www.francebleu.fr/infos/agriculture-peche/deficit-de-pluie-record-les-agriculteurs-du-loiret-sont-tres-inquiets-1540741753
et pour Donald l' expert américain :
https://www.courrierinternational.com/article/etats-unis-feux-de-forets-en-californie-linfluence-du-rechauffement-climatique

Comme quoi on peut trouver tout et son contraire toute fois une vérité incontournable 87 morts en Californie. On est loin des gilets jaunes quoi que !!!
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18539
Date d'inscription : 06/07/2010

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyDim 25 Nov 2018, 09:32

Si nous avons une augmentation des carburant c'est pour sauver la "planête" (comme d'habitude...)

Donc les gilets jaunes ne sont pas écolo...

Bon entre temps 600 millions destinés à l'écologie sont évaporés dans le trou noir du budget national.

Je balance précisément des infos contradictoires d'abord pour faire râler les politiquement engagés qui ainsi se découvrent et c'est réussi ensuite pour démontrer que l'on dit n'importe quoi pour nous piquer du fric qui est ensuite dépensé n'importe comment.

Des emmerdeurs pourraient envisager des coups sombres dans les dépenses qui semblent inutiles mais qui offrent sans doute des intérêts cachés éloignés de l'intérêt général.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea

Messages : 4290
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyDim 25 Nov 2018, 10:09

Si nous avons une augmentation des carburants c' est avant tout une augmentation du prix du brut, peut-être ne vous est-il pas venu aux yeux que le prix à la pompe est en baisse alors que les taxes ne bougent pas, mais bon argument sans intérêt.
Prouvez-moi que les 600 millions n'ont pas étés utilisés pour l' écologie ? Vous aurez autant de mal que moi à prouver le contraire.
En balancent le contraire de ce que vous balancez je prouve que nous ne prouvons rien, d' où la difficulté de prouver quelque chose. Et que c' est en cherchant toutes les embuches que cache une solution apparemment évidente que l' on peut trouver une solution satisfaisante (pas LA SOLUTION).
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18539
Date d'inscription : 06/07/2010

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyDim 25 Nov 2018, 10:32

mamiea a écrit:
Si nous avons une augmentation des carburants c' est avant tout une augmentation du prix du brut, peut-être ne vous est-il pas venu aux yeux que le prix à la pompe est en baisse alors que les taxes ne bougent pas, mais bon argument sans intérêt.
Prouvez-moi que les 600 millions n'ont pas étés utilisés pour l' écologie ? Vous aurez autant de mal que moi à prouver le contraire.
En balancent le contraire de ce que vous balancez je prouve que nous ne prouvons rien, d' où la difficulté de prouver quelque chose. Et que c' est en cherchant toutes les embuches que cache une solution apparemment évidente que l' on peut trouver une solution satisfaisante (pas LA SOLUTION).

Lorsque le baril était à 100 euros le carburant était moins cher à la pompe que maintenant...

--------------------

Taxe sur les carburants en 2018 : le gouvernement transfère 577 millions d’euros du budget de l’écologie vers le budget général

Le projet de loi de finances rectificative pour 2018, examiné aujourd’hui au Sénat, transfère 600 millions d’euros de recettes de la taxe sur les carburants destinés au budget de la transition écologique pour les réaffecter au budget général.

Par Alexandre Poussart


C’est un choix budgétaire qui devrait faire bondir les écologistes et énerver davantage le mouvement des gilets jaunes. Dans le projet de loi de finances rectificative (PLFR) pour 2018, examiné aujourd’hui au Sénat, le gouvernement transfère 577 millions d’euros de recettes de la taxe sur les carburants (TICPE), censée financer la transition écologique, pour les affecter au budget général. Pour rappel, le projet de loi de finances rectificative pour 2018 modifie certains crédits budgétaires prévus pour cette année, en fonction des dépenses réelles de 2018.

La droite sénatoriale tacle le gouvernement

La droite sénatoriale n’a pas manqué de souligner ce choix du gouvernement de supprimer près de 600 millions d’euros au budget de la transition écologique, en pleine période de fronde contre la hausse des taxes sur les carburants (lire notre article sur la stratégie budgétaire de la droite sénatoriale).  

« On tombe des nues » avait lâché la semaine dernière, Albéric de Montgolfier, rapporteur général (LR) de la commission des Finances. « Ces 600 millions d’euros de la TICPE vont aller au budget général. Dans le budget 2018, on consacre moins à la transition énergétique. Le gouvernement voit dans la fiscalité écologique un moyen de se faire des recettes qui ont bon dos », constate ce spécialiste du budget.


Le gouvernement défend un budget de 34 milliards d’euros pour l’écologie

Ces 577 millions d’euros faisaient partie du compte d’affectation spéciale « Transition énergétique » mais les dépenses de l’Etat dans ce domaine étant plus faibles que prévues en 2018, ces crédits ont été réaffectés au budget général. Dans le débat à l’Assemblée nationale, les députés de gauche et Charles de Courson (Libertés et Territoires) avaient demandé d’allouer cet excédent à la transition écologique. Le gouvernement continue de se défendre en rappelant que les 34 milliards d’euros de recettes de la taxe sur les carburants financent en intégralité le budget du ministère de la Transition écologique et solidaire.

Opérations extérieures : 400 millions d’euros supplémentaires à financer pour le ministère de la Défense

Autre point de ce projet de loi de finances rectificative 2018 auquel s’opposent une grande partie des sénateurs, le financement des opérations extérieures de l’armée. Ce texte supprime, pour l’année 2018, le principe de la solidarité des autres ministères que celui de la Défense pour financer la moitié des Opex. Le ministère de la Défense devra donc débourser 400 millions d’euros supplémentaires en 2018 pour payer ces opérations. Le gouvernement a assuré que ce principe de solidarité interministérielle serait conservé pour les prochaines années.

En commission, les sénateurs ont rejeté l’ensemble de ce budget rectificatif pour 2018. Ils examineront, ce lundi après-midi, le texte voté par l’Assemblée nationale.


----------------------------------------------

lorsque l'on traite tonton de menteur et que l'on le met au défi on a des surprises...
Revenir en haut Aller en bas
MODERATEUR 1



Messages : 52
Date d'inscription : 28/06/2015

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyDim 25 Nov 2018, 11:23

Trois messages supprimés par le modérateur.
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 698
Date d'inscription : 08/09/2014

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyDim 25 Nov 2018, 11:46

SGP Police dénonce l'absence d'ordre d'arrêter les Black Blocs :
https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=9ZOd0HVltJ4
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18539
Date d'inscription : 06/07/2010

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyDim 25 Nov 2018, 11:53

A l'intention du modérateur... si on ne veut pas des réactions il convient par simple logique de supprimer l'action.

Lorsque l'on me met au défit de prouver ce que j'avance il ne faut pas s'étonner que je réponde.

Si l'intervention de 10h09 agressive et désagréable avait été modérée... tirez vos conclusions.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea

Messages : 4290
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyDim 25 Nov 2018, 11:56

Pas de bla bla des vérités sur le vrai coût des carburants :
http://www.fiches-auto.fr/articles-auto/l-auto-en-chiffres/s-654-evolution-du-prix-du-carburant.php

Pour le climat pas de réponse ?
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4281
Date d'inscription : 08/01/2012

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyDim 25 Nov 2018, 12:06

Citation :
Lorsque le baril était à 100 euros le carburant était moins cher à la pompe que maintenant...

Le prix du baril est toujours en dollars. Ensuite compte, et fluctue aussi, le taux de change euro/dollar. Exemple concret :
Citation :
Un baril de brent qui coûtait 73 dollars en 2007 revenait à 52 euros environ, suivant les taux de change de l’époque, qui tournaient autour de 1,40 dollar pour 1 euro. En 2018, Le taux de change est inférieur à 1,20 dollar pour 1 euro, ce qui fait qu’un même baril à 73 dollars coûterait 61 euros, soit 8 euros de plus : la hausse du dollar se ressent sur les prix.

https://lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/10/26/les-taxes-ne-sont-pas-la-premiere-cause-de-la-flambee-du-prix-de-l-essence-et-du-diesel_5375162_4355770.html

Pour ce qui est des 577 millions € pas dépensés (en dehors des multiples idées et façons dont on aurait pu les dépenser de façon écologique) c'est simple : en retournant au budget général ils diminuent, en fin de compte, le déficit du budget de l’État (des dizaines de milliards €).
Un grand pourfendeur des déficits, et de la dépense publique excessive, devrait s'en féliciter.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18539
Date d'inscription : 06/07/2010

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyDim 25 Nov 2018, 12:33

Si vous arrivez à m'expliquer que le prix à la pompe est du au prix du baril et que l'état n'y est pour rien... bravo.
Le carburant à la pompe crève le plafont mais les taxes n'ont rien a y voir.

Pour ce qui concerne la dépense publique j'ai quelques certitudes :
Les dépenses augmentent
La qualite du service public se dégrade
L''etat veut s'occuper de faire du business et se plante il y a des exemples édifiants
L'état se dégage de nombre de ses charges sur les régions, les communes ... on peut lister, tout en ne leur donnant pas les moyens de financement.
Conséquence : pénurie de maires...

Je ne vais pas me féliciter de quoique ce soit puisque ma situation contrairement à celle d'autres se complique.
Pour ce qu'il en est de la réduction de la dépense publique si un utopiste peut y croire il va redescendre sur terre.
C'est bientot noel mais il ne faut pas déconner ! L'humour a des limites.

Les 577 millions vont se volatiliser comme d'habitude et on va continuer à nous vendre le sauvetage de la planéte menacée par le chaud, le froid, les innondations, la sécheresse...

Ce qui implique que l'on reçoivent tous les migrants d'ailleur le machin nous prépare un traité non obligatoire mais on trouvera un moyen de pourrir la vie de ceux qui ne sont pas d'accord.

En même temps les britons disent au revoir et l'Europe se fractionne... mais comme pour la France il ne faut rien changer.

Le bateau coule règlementairement...  mais là ce ne sont pas les femmes et les enfants qui sont sauvés mais les commandants du bateau.

Les salauds de gilets jaunes sont des fachos le keke demi sel joueur de poker le sait, il ne ment pas... il expliquait que:
Benalla était dans le car de l'équipe de France pour porter les bagages... si ce sont les gens qui informent le président on comprend qu'il soit à coté de ses pompes.

On va rappeler benalla pour s'occuper des gilets jaunes...
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1213
Date d'inscription : 03/03/2013

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyDim 25 Nov 2018, 15:11

Je crois avoir trouver la solution: Un référendum avec pour projet: plus d'impôts pour les autres et moins pour moi ?

On pourrait ajouter: moins d'impôt mais plus de garantie pour les aléas de la vie. Garantie des retraites, garantie de revenu, de santé etc...et on financerait le tout en misant sur une croissance qui n'existe plus.

Ca serait plus clair, non?

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18539
Date d'inscription : 06/07/2010

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyDim 25 Nov 2018, 15:44

Tapez dans le mur entrainez vous mais sans moi...

si vous êtes satisfait du gouvernement ce n'est pas mon cas et je ne crois pas que vos attaques personnelles (habituelles) me feront changer d'avis.

J'ai quelques éléments de réponse mais à quoi bon ?


Dernière édition par tonton christobal le Dim 25 Nov 2018, 15:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18539
Date d'inscription : 06/07/2010

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyDim 25 Nov 2018, 15:49

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Cid_3810


Navires en mer le matin à 10 h 30 GMT sur une petite partie du globe.

Ils naviguent tous avec du fioul lourd détaxé Consommation d'un tanker 300 tonnes de fioul par jour

➡️ C'est vrai que les coupables de la pollution du monde ce sont Maurice et Paulette avec leur petite Clio gasoil de 2008
➡️ Ils se foutent vraiment du monde !  

---------------

Pas grave on va augmenter les taxe du pays (la France ) qui compte pour moins de 1 % de la pollution mondiale...

Nul doute que l'air de la planète sera meilleur.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1213
Date d'inscription : 03/03/2013

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyDim 25 Nov 2018, 16:54

Vous tombez bien, je classe mes papiers et mes bulletins de salaires et j'aimerai bien que l'on compare mes taux de prélèvements avec ceux de Maurice et Paulette:
- cotisations retraites: 6,9 + 0,4 + 4,8 + 11,2 + 0,13 = 23,43%

Oui sur les sommes que sort mon employeur pour me payer (donc argent que je gagne par mon travail) 23,43% vont au titre de la retraite par réparation. Ok solidarité nationale

- CSG 6,8 + 2,9 = 9,7%, je ne vous fais pas la petite ligne au dessus.

Un de ces jours je sortirais les bulletins salaires des années 80 pour donner le taux de l'époque où les donneurs de leçons cotisaient.


Dernière édition par thierry le Dim 25 Nov 2018, 16:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1213
Date d'inscription : 03/03/2013

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyDim 25 Nov 2018, 16:58

tonton christobal a écrit:
Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Cid_3810


Navires en mer le matin à 10 h 30 GMT sur une petite partie du globe.

Ils naviguent tous avec du fioul lourd détaxé Consommation d'un tanker 300 tonnes de fioul par jour

➡️ C'est vrai que les coupables de la pollution du monde ce sont Maurice et Paulette avec leur petite Clio gasoil de 2008
➡️ Ils se foutent vraiment du monde !  

---------------

Pas grave on va augmenter les taxe du pays (la France ) qui compte pour moins de 1 % de la pollution mondiale...

Nul doute que l'air de la planète sera meilleur.

Cest toujours drole de voir comment ceux qui combattent les impots pour eux memes sont prêts à taxer les autres.

Si on crée une taxe sur les bateaux qui viennent ravitailler au Havre, on peut sur qu'ils vont débarquer leurs marchandises à Anvers, Rotterdam, ou Hambourg.

Et par cette mesure géniale on va fermer le port du Havre.

Quelle idée intelligente !!!

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18539
Date d'inscription : 06/07/2010

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyDim 25 Nov 2018, 17:00

Et bla et bla et bla... nul doute que je vais devenir freluquet fana...
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea

Messages : 4290
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 EmptyDim 25 Nov 2018, 17:26

@thierry :
Ne pas oublier de taxer le kérosène en France ainsi cela fera quelques chômeurs de plus dans les aéroports et les ports (sans parler des sous-traitants) et de fait améliorer l' état du pays.
Si l' on pousse le raisonnement jusqu' au bout c' est peut-être une bonne chose car si plus de chômeur, moins d' impôt qui rentre et moins de revenu. Si moins de revenu, moins de possibilité d' acheter du carburant donc moins besoin d' acheter du pétrole. De fait on diminue le déficit extérieur donc bon pour la balance commerciale et bon pour la planète.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?   Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ? - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les gilets jaunes, nouveaux «ploucs émissaires» ?
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Grève dans le Pays d'Arles (13 - Bouches-du-Rhone)
» les nouveaux profiteurs
» Couronne de courgettes jaunes au riz à la vapeur
» Pommes de terre au roquefort et aux oignons nouveaux
» aux nouveaux/nouvelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: