Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120),
la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 le bilan...

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 17614
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: le bilan...   Mer 26 Déc 2018, 07:00

Monsieur le Premier ministre,
Vous venez de nous livrer un discours pitoyable comme on en voit peu.
Alors que le pays est au bord de l’explosion, que la fracture sociale est totale et que bientôt la fracture identitaire, que vous niez depuis toujours, va désintégrer la nation, vous venez d’ajouter à l’arrogance de l’exécutif envers les Gilets jaunes une humiliation sans précédent.
Vous croyez vraiment que le compte y est avec quelques miettes jetées à des millions de Gilets jaunes en train de crever ? Oui, je dis bien à des millions de GJ.
Car quand 75 % de la population soutiennent encore le mouvement, malgré vos tentatives de le discréditer, malgré les insultes de vos sbires qui les ont traînés dans la boue, on ne parle plus de 10 000 ou 15 000 GJ autour des ronds-points, mais de dizaines de millions de Français, travailleurs et retraités, jeunes et vieux, de droite comme de gauche, qui soutiennent sans restrictions ce cri de détresse de tout un peuple abandonné par une caste dirigeante, arrogante et méprisante qui s’enrichit toujours plus et laisse crever le peuple.
Ils vous l’ont dit pendant trois semaines. Ils sont en train de crever. Le 20 du mois, ils doivent choisir entre manger, se chauffer ou faire le plein. Mais vous êtes incapable de comprendre ça.
Les caisses sont vides ?
Mais à qui la faute ? Vous avez dilapidé l’héritage des Trente Glorieuses, quand la France avait le 5e niveau de vie au monde, derrière les États-Unis, le Luxembourg, la Suisse et la Suède. Aujourd’hui, les GJ ont le frigo vide.
Qui a fait venir des millions d’immigrés sans diplôme ni qualification, la plupart incapables de s’intégrer dans une économie moderne et performante et qui vont gonfler le flot des assistés ?
Vous l’ignorez sans doute, mais selon l’Insee, le social représente 4 % des revenus d’un natif, mais 22 % des revenus d’un immigré africain.
Cette immigration bas de gamme coûte plus cher en social que sa contribution au PIB. Elle ne fait qu’appauvrir le pays en le nivelant par le bas.
Le taux d’emploi des natifs est de 85 %, celui des immigrés de 65 % !
Vous accueillez des illettrés à l’heure du numérique.
Votre discours n’était que dissimulation sur les véritables causes de votre impuissance à satisfaire les Gilets jaunes. C’est l’immigration de pauvres qui nous a ruinés.
Car ces GJ, c’est à eux que vous faites supporter le coût démentiel de l’immigration,
100 milliards par an, chiffre jamais démenti officiellement.
Les Gilets jaunes paient 1 038 milliards de taxes et impôts. Où vont-ils, puisque vous n’en avez jamais assez ?
Contrairement à votre discours sur la hausse des salaires, il est prouvé que le niveau de vie a baissé de 440 euros depuis 2008.
Depuis 40 ans, la France emprunte pour maintenir à crédit le niveau de vie.
Depuis 40 ans, elle paie 40 milliards d’intérêts à ses créanciers, étrangers pour la plupart. 2 points de PIB ! Plus que la croissance qui est de 1,6 % !
Difficile de s’en sortir dans ces conditions, surtout quand on charge la barque avec toute la misère du monde qui vient profiter de l’eldorado social.
Les caisses sont vides ?
Mais fermez donc les frontières au lieu d’aller à Marrakech signer le Pacte sur les migrations, un torchon onusien qui va signer notre arrêt de mort en légalisant l’immigration clandestine et en accordant le statut de réfugiés aux migrants économiques.
Car au final, c’est bien un droit que l’ONU accorde à tous les migrants et un devoir de les accueillir qu’elle impose aux pays signataires.
Supprimez l’AME, qui coûte 1 milliard chaque année et soigne les sans-papiers couverts à 100 %, alors que plus d’un tiers des Français diffèrent leurs soins faute de moyens.
Arrêtez de payer des retraites de 830 euros à des étrangers (1 300 pour un couple) qui n’ont jamais cotisé ni travaillé en France.
Ça vous permettra d’annuler la hausse de CSG sur les retraites et le gel des revalorisations. Vous saignez des retraités qui ont travaillé pendant 45 ans, sans connaître les 35 heures ou les 5 semaines de congés payés.
Faites donc la traque aux faux mineurs isolés qui représentent 60 % des MNA, selon le Sénat.
Vous n’avez pas un sou à donner aux GJ, mais en 2017 vous avez dépensé 1,250 milliard pour accueillir 25 000 mineurs isolés et en 2018 la facture sera de 2,5 milliards. Dont plus de 2 milliards pour les faux mineurs.
Et pendant ce temps, 25 000 de nos paysans sont en faillite et les suicides se multiplient, mais ce sont des GJ, ils peuvent donc crever en silence.
350 euros par mois pour un paysan qui trime 15 heures par jour sans vacances, mais 50 000 par an pour chaque MNA !
De l’argent, pour l’immigration de masse, il y en aura toujours. Les Gilets jaunes paieront. Du moins c’est ce que vous pensiez jusqu’à la révolte.
Vous attirez toute l’Afrique. Mais peut-être ignorez-vous que le milliard d’Africains produit moins de richesses chaque année que ne produisent nos Gilets jaunes qui sont les forces vives de la nation. Nous leur devons tout.
Ils sont ouvriers, paysans, infirmiers, policiers, chauffeurs routiers, commerçants.
Ce sont eux qui ont fait de la France la 5e puissance économique du monde que vous êtes en train de détruire avec l’immigration de pauvres totalement inutiles.
En Afrique, le PIB par habitant, c’est 1 000 euros par an en moyenne, beaucoup moins au Sahel. Et vous vous étonnez que le tsunami migratoire s’amplifie ?
Votre politique est pitoyable, elle va détruire la France.
La mise à sac des beaux quartiers de Paris, c’est votre faute.
La colère des Gilets jaunes accablés de taxes et impôts, c’est votre faute.
Les 4 morts et les centaines de blessés, c’est votre faute.
Le ras-le-bol des forces de police, dont les effectifs ont été laminés et qui travaillent dans des conditions déplorables, c’est votre faute.
L’effondrement du niveau scolaire et l’islamisation de l’école, c’est votre faute.
Les 1 000 agressions gratuites par jour, c’est votre faute.
Les familles juives qui fuient le 9-3 pour leur sécurité, c’est votre faute.
Le terrorisme qui a fait 250 morts et 1 000 blessés depuis 2015, c’est votre faute.
L’explosion des mini-califats qui envahissent les banlieues, c’est votre faute.
La fracture identitaire et la dislocation de la nation, c’est votre faute.
La faute collective de toute une caste méprisante qui se croit revenue à l’Ancien Régime et s’octroie de plus en plus de privilèges, comme l’a montré la scandaleuse affaire Benalla. Soidisant un simple porteur de bagages, avec appartement de fonction, voiture avec chauffeur,port d’arme, badge d’accès à l’Assemblée, grade de lieutenant-colonel de réserve à 26 ans !
Du n’importe quoi !
Oui, tous ces maux, ces fléaux, vous en êtes tous responsables car votre seule obsession c’est de promouvoir le mondialisme et le multiculturalisme quel qu’en soit le prix pour les natifs.
Emmanuel MACRON est au service de l’Union européenne et du grand capital.
Et votre seul combat c’est celui que vous menez contre les patriotes et les identitaires, ces salauds de populistes qui ont le culot de défendre leur identité et leur culture, et que les juges rouges harcèlent en permanence pendant que les vraies racailles, qui pourrissent la vie des Français, sont remises en liberté après un simple rappel à la loi.
Notre justice du « mur des cons » est tombée tellement bas qu’un immigré peut violer une jeune gamine de 15 ans en toute impunité, « parce qu’il n’a pas les codes » !
CASTANER n’a vu que des néo-nazis chez les Gilets jaunes. Mauvaise pioche. Parmi les 400 manifestants arrêtés, aucun crâne rasé avec tatouage de croix gammée.
DARMANIN, encore plus nul, a fait de la surenchère. « Sous les Gilets jaunes, il y a des chemises brunes ».
Mais le pompon revient à votre porte-parole Benjamin GRIVEAUX.
« Certaines personnes arborant un gilet jaune remontaient les Champs-Élysées avec des drapeaux en disant : « On est chez nous ». Ceux-là appartiennent à une extrême droite identitaire… Et ceux-là, nous les combattrons à chaque minute, à chaque heure et à chaque journée de ce quinquennat, jusqu’au bout. »
Agiter un drapeau en clamant « on est chez nous » va bientôt mener au tribunal !
Après la dictature de la pensée, on passe au cran supérieur, comme à Cuba ?
Vous rendez-vous compte, Monsieur le Premier ministre, combien ces déclaration sont grotesques, mais aussi insultantes pour les Gilets jaunes ?
Vous rendez-vous compte que des millions de Gilets jaunes sont dans la désespérance pendant que vos sbires les insultent et les méprisent ?
Mais où donc êtes-vous allés chercher de telles nullités qui ne comprennent rien à rien. Il aura fallu que Paris s’embrase pour qu’ils réalisent enfin qu’ils étaient à côté de la plaque et que la situation devenait gravissime !
Mais qu’allez-vous faire quand les banlieues vont s’embraser à leur tour, comme en 2005, mais à la puissance 10, alors que 5 000 armes de guerre dorment dans les caves ?
Si vous êtes incapables de gérer un paisible mouvement des Gilets jaunes, ce n’est plus l’état d’urgence qu’il faudra décréter, c’est l’état de siège.
Votre incompétence et votre manque de jugement font peur.
Pour conclure, quelles que soient les mesures que vous prendrez, Emmanuel Macron ne renouera pas avec le peuple. Vous l’avez trop méprisé et trop insulté.
C’est fini, le divorce est définitif.
Et la rupture va s’aggraver avec la mondialisation et l’immigration que vous souhaitez amplifier. Le monde nouveau de MACRON, c’est en marche vers la catastrophe sociale et identitaire.

On se demande s’il a tous ses esprits.
Revenir en haut Aller en bas
Robin

Robin

Messages : 1346
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: le bilan...   Mer 26 Déc 2018, 10:22

+1
Quel dommage que ce texte soit diffusé que sur ce seul forum.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14005
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: le bilan...   Mer 26 Déc 2018, 10:39

Robin a écrit:
+1
Quel dommage que ce texte soit diffusé que sur ce seul forum.

D'où l'importance de toujours citer la source de ce que l'on insère sur le forum....

Cette lettre de Jacques Guillemain, ex-officier de l'armée de l'air, pilote de ligne retraité, a été publié sur les sites:  

https://www.lecercledesliberaux.com/jacques-guillemain-ex-officier-de-larmee-de-lair-pilote-de-ligne-retraite/ daté du 18 décembre
https://reseauinternational.net/on-a-les-gouvernements-quon-merite/

Et pour en savoir plus sur Jacques Guillemain il suffit d'aller sur le site de Riposte Laïque https://ripostelaique.com/author/jacques-guillemain !


Dernière édition par a.nonymous le Mer 26 Déc 2018, 12:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 17614
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: le bilan...   Mer 26 Déc 2018, 11:13

a.nonymous a écrit:


D'où l'importance de toujours citer la source de ce que l'on insère sur le forum....

Cette lettre de Jacques Guillemain, ex-officier de l'armée de l'air, pilote de ligne retraité, a été publié sur les sites:  

https://www.lecercledesliberaux.com/jacques-guillemain-ex-officier-de-larmee-de-lair-pilote-de-ligne-retraite/
https://reseauinternational.net/on-a-les-gouvernements-quon-merite/

Et pour en savoir plus sur Jacques Guillemain il suffit d'aller sur le site de Riposte Laïque https://ripostelaique.com/author/jacques-guillemain !

Il y a des gens pour qui ce qui est important est de lire et de comprendre ce qui est écrit et peut être d'en tirer des conclusions.

En revanche pour d'autres (le plus grand nombre) dont l'ouverture d'esprit ressemble à une huitre sur son rocher est telle que on juge le texte en fonction de qui l'a pondu, de l'appartenance politicarde du journal ou de blog dont il provient.

Donc vu les considérations annexes qui font que le texte est acceptable ou non, on s'en fait une référence ou on le met à la poubelle avec le dédain de rigueur. Si par grande chance on n'insulte pas l'auteur.

J'ai toujours préféré un homme cohérent de gauche à un imbécile de droite et inversement... dommage que celui qui se veut de gauche et de droite malgré des études convenables soit malencontreusement hors sol... ce qui lui interdit de comprendre les Français.

Si une pensée bien exprimée digne de réflexion me semble intéressante je tente d'en faire profiter autrui sans la faire pervertir par des considérations parasitaires que les militants intoléréants à géométrie variable puissent tenter de la discréditer par un engagement ridicule.

En matiére d'engagement stupide à géométrie variable... on a eu un président de gauche affublé d'une fransisque..
Un premier ministre démocrate socialiste ayant été lambertiste... sans compter nos socialistes tiédes passés par la gauche prolétarienne... et l'UNEF devenus ministres ... j'en passe et des meilleurs...

Alors tenter de déglinguer un texte en titillant l'auteur sur son appartenance politique réelle ou supposée... vous imaginez ce que j'en pense.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4078
Date d'inscription : 08/01/2012

MessageSujet: Re: le bilan...   Mer 26 Déc 2018, 11:48

Je suis d'accord avec a.nonymous : le début de l’honnêteté implique de citer ses sources (auteur et media). Ne pas citer sa source (de copier-coller) s'appelle du plagiat. Les masquer, pour mieux copier-coller frénétiquement, de la propagande.

Car la répétition "ad nauseam" des mêmes phrases dans des dizaines d'articles (sans source), copiés-collés dans autant de sujets différents est malhonnête pour le lecteur : c'est la même marchandise, plus ou moins avariée, qui est présentée comme fraiche du jour. Un vieux procédé de propagande :

ad nauseam :
"Cette expression latine nous vient de la Rome Antique (bien qu'elle fût également utilisée par les Grecs). Elle signifie jusqu'à la nausée et servait à qualifier les raisonnements des philosophes sophistes. Ceux-ci répétaient inlassablement les mêmes choses (fausses ou non) dans l'idée de convaincre le public (jusqu'au lavage de cerveau)."
http://www.linternaute.fr/expression/langue-francaise/14277/ad-nauseam/


Dernière édition par Salamandre le Mer 26 Déc 2018, 11:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14005
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: le bilan...   Mer 26 Déc 2018, 11:51

Il ne s'agit pas de "déglinguer un texte" qui au demeurant contient un certains nombre de vérités mais juste de dire qui l'a écrit...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 17614
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: le bilan...   Mer 26 Déc 2018, 12:36

Si vous êtes d''accord entre vous c'est parfait...

Pour ma part connaissant les politicards au petit pied locaux et les girouettes dont nous avons des exemplaires sur le forum je ne le suis pas... et donc je maintiens ma position.
L'important c'est l'idée et non la personnalité de son auteur.
Doit on ne plus écouter Montant ou lire Aragon ? non
Mais pour Céline on brûle !

Avec des olibrius qui n'ont aucun recul et qui passent de la gauche extrême au macronisme bêlant à travers le socialisme, les compromissions locales et le reste ... je ne vais pas prendre des leçons de déontologie politicienne.

Alors il vous reste une possibilité : m'exclure du forum... qui soit dit en passant puisque vous n'avez aucun droit sur le forum qui ne vous appartient pas et dont l'esprit de son fondateur semble vous échapper... serait une belle démonstration de la voie sans issue qui est la votre.

Vous allez rendre un grand service à ceux pour qui ce forum était une pierre dans la chaussure.

Le moment venu vous saurez qui je suis et les pendules seront remises à l'heure.

A ce jour je déplore que Gérard Mari n'ai pas été en mesure malheureusement de traiter comme il le souhaitait le devenir de ce forum et je crains que son travail estimable ne parte à vau l'eau.

Mieux vaut se tromper avec Sartre
Qu'avoir raison avec Aaron...

POur certains rien à changé nous en sommes encore là... alors pour la suite bon courage !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 17614
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: le bilan...   Mer 26 Déc 2018, 16:50

Salamandre a écrit:
Je suis d'accord avec a.nonymous : le début de l’honnêteté implique de citer ses sources (auteur et media). Ne pas citer sa source (de copier-coller) s'appelle du plagiat. Les masquer, pour mieux copier-coller frénétiquement, de la propagande.

Car la répétition "ad nauseam" des mêmes phrases dans des dizaines d'articles (sans source), copiés-collés dans autant de sujets différents est malhonnête pour le lecteur : c'est la même marchandise, plus ou moins avariée, qui est présentée comme fraiche du jour. Un vieux procédé de propagande :

ad nauseam :
"Cette expression latine nous vient de la Rome Antique (bien qu'elle fût également utilisée par les Grecs). Elle signifie jusqu'à la nausée et servait à qualifier les raisonnements des philosophes sophistes. Ceux-ci répétaient inlassablement les mêmes choses (fausses ou non) dans l'idée de convaincre le public (jusqu'au lavage de cerveau)."
http://www.linternaute.fr/expression/langue-francaise/14277/ad-nauseam/

Le plagiat c'est s'attribuer le travail d'un autre et en tirer profit  ce qui n'est en aucun cas ma situation...

Pour le nauséeux et la propagande je laisse cela à d'autres...

En revanche lorsque je trouve un texte intéressant je le fais partager... en toute liberté, l'absence d'auteur ayant l'avantage d'éviter les procés d'intention.

Dans un monde où tout se juge selon l'étiquette je comprend le risque pris par celui qui trouverait convenable une pensée d'un auteur impie... un coup à se trouver mal avec le parti.

Lorsque l'on fait le cv de l'auteur pour le discréditer ou le proçés de la publication il reste peu de place à la réflexion de fond.
Revenir en haut Aller en bas
Robin

Robin

Messages : 1346
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: le bilan...   Mer 26 Déc 2018, 17:04

J'avoue ne pas connaître l'auteur ne me préoccupe pas car les copier-coller fleirissent souvent sur notre forum mais de connaître les auteurs peut ouvrir d'autres horizons.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14005
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: le bilan...   Mer 26 Déc 2018, 17:47

Robin a écrit:
J'avoue ne pas connaître l'auteur ne me préoccupe pas car les copier-coller fleirissent souvent sur notre forum mais de connaître les auteurs peut ouvrir d'autres horizons.

Les grands débats politiques et sociétaux récents sur le référendum de 2005, le mariage pour tous, la PMA et la GPA, la laïcité, la déchéance de nationalité, .... ont montré qu'aujourd'hui ceux qui ne sont pas bloqués dans une logique partisane peuvent partager un même point de vue tout en ne se situant pas au même endroit sur l'échiquier politique...

Dans ce contexte connaitre l'auteur d'un texte permet de savoir qui partage un même point de vue...

Et ce sans même parler de la synergie Gilets jaunes RN et Gilets jaunes LFI....
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 17614
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: le bilan...   Mer 26 Déc 2018, 19:26

Pour mapart j'ignorais qui était l'auteur du texte qui m'a été envoyé par un ami.

J'ai trouvé qu'il avait quelques qualités et était plein de bon sens... ce qui suffit à me satisfaite.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 17614
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: le bilan...   Ven 28 Déc 2018, 07:14

2018, année de désillusions

Publié le 26 décembre 2018 par maximetandonnet


En France comme en Europe, 2018 aurait pu être la grande année de réflexion sur l’Histoire, sur le destin des Nations, de la paix et de l’humanité. Elle marquait en effet le centenaire de l’une des dates clés de l’épopée humaine: la Victoire de 1918, la fin de la Première Guerre mondiale et l’entrée dans le XXe siècle. La Victoire, payée au prix du sang de 15 millions d’hommes, nous le savons aujourd’hui, était en trompe-l’œil et ouvrait la voie au triomphe du totalitarisme, à l’Apocalypse de 1940 et au vertigineux déclin de l’Europe. Le retour sur ces événements au niveau du grand public, n’a pas vraiment eu lieu. Il n’en est resté qu’une banale polémique sur l’absence de l’Armée aux célébrations du 11 novembre 2018. La chance d’un vrai débat d’idées sur cette époque charnière a avorté. Bref, le centenaire de 1918, en dehors de quelques succès d’édition, a fait choux blanc… Ce fiasco est le signe d’une époque noyée dans les soubresauts du quotidien et incapable de prendre de la hauteur, un symptôme de l’affaiblissement de la mémoire et de l’intelligence collectives.

En politique intérieure, l’excitation, l’hystérie, les polémiques n’ont pas manqué. 2018, l’une des rares années sans enjeu électoral, fut dominée par la déception. Le plus jeune président de la République de l’histoire, élu à 39 ans en mai 2017, revendiquait une ambition jupitérienne de « transformation » de la France. Emblème d’un « nouveau monde » vertueux qui devait se substituer à l’ancienne politique hantée par les scandales politico-financiers, il bâtissait son image sur un principe d’autorité inflexible. « Je serai d’une détermination absolue et je ne céderai en rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes », prévenait-il.

Or, l’année 2018 s’est ouverte comme elle s’est conclue, sur deux renoncements emblématiques. En janvier, le gouvernement annonçait que face à la menace d’une épreuve de force brandie par les zadistes, il abandonnait le projet de construction d’un aéroport à Notre-Dame-des-Landes, pourtant approuvé par un référendum local. Puis en décembre, le pouvoir, après de multiples manifestations de fermeté et promesses de ne jamais reculer sur le dossier, après 4 semaines de manifestations des « Gilets jaunes », marquées par des violences et destructions dans tout le pays, abandonnait son projet de taxe carbone qui devait renchérir le prix du carburant.

L’autorité présidentielle, bien loin d’avoir profité de la victoire de l’équipe de France en coupe du monde à Moscou, un 15 juillet, a gravement pâti d’un scandale de trois semaines dit « affaire Benalla », du nom de ce membre du cabinet présidentiel, en charge de la sécurité du chef de l’Etat, filmé en train de commettre des violences sur des manifestants. Plusieurs sondages, en fin d’année 2018, donnaient le président Macron comme le président le plus impopulaire de l’histoire, battant les records atteints par son prédécesseur à l’Elysée, François Hollande. Avec cette nouvelle déception, tout un mode de pilotage de la France, fondé sur la surexposition de l’image présidentielle, au détriment des autres sources d’autorité, le gouvernement, le Parlement, les collectivités locales, est désormais en question. La rupture entre le pays profond et ses élites dirigeantes a ainsi atteint son paroxysme.

Mais la crise politique française n’est sans doute que la déclinaison, à l’échelle d’une nation, d’un séisme qui frappe l’ensemble du continent européen. En 2018, la décomposition de l’idéal européen s’est fortement accélérée. Il y a eu l’arrivée au pouvoir en Italie d’une coalition dite « antisystème » ou populiste, unissant la Ligue et le M5S qui conteste les fondements de la construction européenne en particulier une politique jugée laxiste en matière d’immigration. Mais aussi la rébellion ouverte de la Hongrie de Orban, de la Slovaquie et de la Pologne contre les visées de l’Union européenne d’organiser une répartition des migrants sur tout le continent. En outre, le Brexit se déroule dans des conditions obscures et l’année 2018 s’achevait sans perspective d’un divorce à l’amiable entre l’Union européenne et le Royaume-Uni. Quant à l’Allemagne, elle est au cœur de tous les paradoxes: puissance industrielle dont la domination économique sur toute l’Europe se révèle écrasante, au point d’inquiéter et de favoriser les forces d’éclatement, elle se trouve elle aussi déstabilisée sur le plan politique par les suites de la crise migratoire de 2015 et 2016, la politique d’accueil d’un million de migrants, conduite par la chancelière Merkel, reprochée à cette dernière, se traduisant par son affaiblissement et départ annoncé.

Cette violente crise de l’Union européenne qui donne tous les signes d’une désintégration politique, se déroule dans un contexte dramatique pour le vieux continent face à un monde dominé par quelques géants dont l’année 2018 n’a cessé de renforcer la suprématie. Les Etats-Unis sont plus que jamais la première puissance planétaire, économique, militaire, politique et les frasques de son étrange président, Donald Trump, régnant par les provocations lancées sur twitter, n’ont pas effacé le formidable dynamisme économique de son pays.
La Russie de Poutine est sortie victorieuse de son bras de fer avec le monde occidental pour assurer le maintien au pouvoir du régime d’Assad en Syrie.
La Chine, avec son désormais président élu à vie, Xi Jinping, poursuit sa course de long terme pour disputer la suprématie planétaire à l’Amérique.
A ces grands défis du futur s’ajoute celui de la démographie de l’Afrique, plusieurs études de l’ONU annonçant qu’en 2050 sa population doit doubler pour atteindre les 2 milliards, puis 4 milliards en fin de siècle, sans que ses ressources ne permettent de faire face à cette expansion.
Et puis la menace du terrorisme islamiste qui a frappé l’Europe a plusieurs reprises, dont la France sur la marché de Noël de Strasbourg, clôturant ainsi l’année par une tragédie, n’a jamais cessé de hanter les esprits malgré l’affaiblissement voire la défaite de Daesh au Moyen-Orient. Pendant que le monde bouge et que les périls se multiplient, la France comme l’Europe, engourdis dans leurs polémiques et leurs déchirements, paraissent au point mort.

Maxime TANDONNET
Revenir en haut Aller en bas
lorenzaccio



Messages : 254
Date d'inscription : 19/02/2013

MessageSujet: Re: le bilan...   Ven 28 Déc 2018, 11:11

Calmez-vous Tonton et ne parlez pas pour notre regretté Webmaster. Vous nous apportez des réflexions que l'on peut écouter, mais ne sont pas forcément des vérités à avaler "toutes cuites" par tous. J'en partage de nombreuses mais je garde mes idées. Bien sûr je comprends les fins de mois difficiles des plus fragilisés (en dehors des assistés que l'on entend pas en ce moment) par contre tous les G.J.n'ont pas tout à fait les mêmes problèmes aiguës mais des revendications catégorielles honorables pour la plupart. Quant à lutter contre le réchauffement climatique ça a été mal vendu et nous ne sauverons pas la planète à nous seuls! Gardons notre souveraineté de pensée sur la décarbonisation de l'énergie à marche forcée et en taxant moins le citoyen. Restons réaliste. Merci quant-même de continuer..à écouter aussi les autres. Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 17614
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: le bilan...   Ven 28 Déc 2018, 14:46

lorenzaccio a écrit:
Calmez-vous Tonton et ne parlez pas pour notre regretté Webmaster. Vous nous apportez des réflexions que l'on peut écouter, mais ne sont pas forcément des vérités à avaler "toutes cuites" par tous. J'en partage de nombreuses mais je garde mes idées. Bien sûr je comprends les fins de mois difficiles des plus fragilisés (en dehors des assistés que l'on entend pas en ce moment) par contre tous les G.J.n'ont pas tout à fait les mêmes problèmes aiguës mais des revendications catégorielles honorables pour la plupart. Quant à lutter contre le réchauffement climatique ça a été mal vendu et nous ne sauverons pas la planète à nous seuls! Gardons notre souveraineté de pensée sur la décarbonisation de l'énergie à marche forcée et en taxant moins le citoyen. Restons réaliste. Merci quant-même de continuer..à écouter aussi les autres. Amicalement.

Si j'ai besoin d'un conseiller en communication et de savoir au nom de qui et de quoi je m'exprime je ne vais pas manquer de faire appel à vous... d'autant que vous ignorez comme tout le monde les liens qui je pouvais avoir ou non avec le webmaster... ce qui vous fera l'occasion de faire de la prospective.

Pour le reste vous ne serez pas surpris que je ne tienne aucun compte de votre intervention.

POur ce qui concerne ce qu'il convient d'avaler de ma prose, c'est comme au restau, chacun choisi son plat. Si ma cuisine ne vous convient pas vous pouvez changer de cantine ou de menu...

NB pour l'instant je suis calme comme à mon habitude... perdre sa lucidité est un signe de faiblesse.

cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
lorenzaccio



Messages : 254
Date d'inscription : 19/02/2013

MessageSujet: Re: le bilan...   Sam 29 Déc 2018, 17:27

Quelle attitude peu diplomatique, alors que je ne vous attaque pas, mais aimerait plus de bienveillance dans des échanges entres adultes qui aiment s'informer auprès de toutes les opinions.. Bonnes fêtes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le bilan...   

Revenir en haut Aller en bas
 
le bilan...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sarkozy, premier bilan
» On fait le bilan !
» Le bilan économique et social 2011 de la Haute-Normandie.
» bilan cyber défense 2012
» Bilan au jour du terme ... + LE RDV DE CE MATIN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: