Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Automobile - Consultation sur la zone à faible émission

Aller en bas 
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyDim 13 Jan 2019, 14:16

La ville de Fontenay située à cheval sur la A86 doit être concernée par cette consultation...

Quelle est la position de la municipalité sur cette question ?


Citation :
Interdiction des véhicules polluants dans le Grand Paris : la consultation commence
Jila Varoquier avec Agnès Vives, M.R., G.B.| 12 janvier 2019

Les défenseurs de la Zone à faible émission dans la Métropole du Grand Paris (MGP) vont devoir roder leurs arguments. A partir de ce lundi, une consultation va débuter dans les 79 villes (sur les 131 que compte la métropole) concernées par la mise en place en juillet prochain d’une restriction de circulation pour les véhicules les plus polluants au sein du périmètre de l’A86, sur le modèle de la capitale.

Dans un premier temps, la MGP va recueillir l’avis des maires et d’autres organismes consulaires (chambre de commerces, Ile-de-France Mobilités, etc.). Une synthèse sera réalisée en mars. Et à partir du 1er avril, le grand public sera à son tour informé, à travers des « émissions télévisées, un site Internet dédié, les réseaux sociaux ainsi que différentes réunions publiques », détaille la MGP.

Le 12 novembre dernier, le conseil métropolitain a adopté le principe d’une Zone à faible émission. Le calendrier prévoit que dès juillet 2019, les Crit’Air 5, c’est-à-dire les véhicules essence d’avant 1997 et les diesels d’avant 2001, ne pourront plus circuler dans le périmètre à l’intérieur de l’A86. Progressivement, les vignettes Crit’Air 4 et 3 seront tour à tour interdites. Jusqu’en 2030, date à laquelle la métropole espère limiter carrément tous les véhicules à moteur thermiques.

La ZFE vise à réduire drastiquement la pollution. On estime que chaque année, 5 000 morts prématurés sont liés à la pollution dans le périmètre métropolitain. Sauf que dans une période marquée par le mouvement des Gilets jaunes et à presque un an des municipales, les maires semblent de plus en plus frileux. Or, pour que la ZFE soit effective, chaque édile doit au préalable adopter un arrêté sur son territoire d’ici juin. « C’est sûr qu’il y a aujourd’hui des questions qui ne se posaient pas en septembre, mais nous allons continuer à nous battre, affirme Daniel Guiraud, vice président en charge du dossier à la MGP, notamment pour obtenir des aides de l’Etat ».

Des mesures indispensables pour convaincre les maires. A la veille du lancement de la concertation, les avis sont partagés. Beaucoup se montrent sceptiques. A ceux qui, dès le début affichaient leur opposition, comme à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), Clamart (Hauts-de-Seine), Vélizy (Yvelines) ou Stéphanie Daumin (PCF), maire de Chevilly-Larue (Val-de-Marne) qui conteste un calendrier qu’elle estime « brutal », s’ajoutent ceux que le contexte a fait changer d’avis.

Le maire PS d’Alfortville (Val-de-Marne), Michel Gerchinovitz, par exemple, ne veut plus s’inscrire dans cette démarche : « Déjà, il faut que tout le monde joue le jeu. Mais surtout aujourd’hui, dans le contexte de crise des Gilets jaunes, ça n’aurait pas de sens. Cela ne correspond pas aux attentes des gens. Compte tenu de l’aide de l’Etat de 4 000 € pour un véhicule de 20 000 €, on ne peut pas exiger que les gens en changent. Alors, je dis stop. »

Et si certains restent convaincus, à l’image de Bertrand Kern, le maire de Pantin (Seine-Saint-Denis) qui votera même « une aide financière pour les populations les plus précaires afin de leur permettre de changer de véhicule », la plupart des « Pour » d’hier émettent aujourd’hui des réserves. C’est le cas d’Hervé Gicquel, maire (LR) de Charenton et d’Olivier Capitanio (LR) de Maisons-Alfort (Val-de-Marne) qui espèrent des « éléments nouveaux » sur les budgets consacrés aux remplacements des véhicules : « Tout le monde est favorable à vivre dans un environnement plus sain, mais encore faut-il que les gens aient les moyens de le faire », estime le second. Patrick Beaudouin (LR) de Saint-Mandé (Val-de-Marne) se dit toujours « pour », Mais sous réserve de la création d’un guichet unique pour faciliter » la connaissance et l’accès aux aides.

D’autres prendront leur décision à l’issue de la consultation populaire. Comme Igor Semo (LR), à Saint-Maurice (Val-de-Marne) ou le maire d’Antony (Hauts-de-Seine), Jean-Yves Senant : « Il faut faire tout ce qui est utile pour le climat, mais je ne suis pas certain que la métropole ait pris toutes les mesures pour aider les gens. 3000 ou 4000 €, cela ne suffit pas ».

Idem pour Jacqueline Belhomme, maire (PCF) de Malakoff (Hauts-de-Seine) qui, si elle reste favorable à cette ZFE, est prête à différer sa mise en place de quelques mois. « Le plus tôt sera le mieux. Si on reporte, on n’y arrivera jamais », affirme-t-elle… « Mais si j’estime que les conditions ne sont pas réunies, on reverra la date de l’arrêté ». Le président de la Métropole, Patrick Ollier, maire de Rueil-Malmaison, ne dit pas autre chose concernant la possibilité d’un report de la mesure d’interdiction au-delà du mois de juillet.

Il est vrai que la ZFE concerne plus d’un habitant du grand paris et de l’Ile-de-France. A elle seule, la somme de véhicules particuliers touchés par l’interdiction Crit’Air (Essence avant 1998 et Diesel avant 2001) s’élève à 117 932 dans le périmètre intra-A86, selon les données du parc de véhicules particuliers par vignette Crit’Airenregistrées par la direction de l’environnement en novembre dernier. 32 805 pour Paris, 593 pour les Yvelines, 36464 dans les Hauts-de-Seine, 27335 en Seine-Saint-Denis et 20 735 dans le Val-de-Marne.

Et si l’on estime que la plupart des Franciliens entrent un moment ou à un autre, en journée et en semaine, à l’intérieur du périmètre de l’A86, ce seraient près de 2 millions de véhicules qui pourraient potentiellement être concernés.
www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/interdiction-des-vehicules-polluants-dans-le-grand-paris-la-consultation-commence-12-01-2019-7987158.php
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4550
Date d'inscription : 08/01/2012

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyDim 13 Jan 2019, 21:29

Citation :
Dans un premier temps, la MGP va recueillir l’avis des maires () dans les 79 villes (sur les 131 que compte la métropole) concernées
Ah bon ?
Citation :
Le 12 novembre dernier, le conseil métropolitain a adopté le principe d’une Zone à faible émission.

Il faut quand même rappeler que le "Conseil métropolitain" (qui a donné son avis) est composé en grande partie des maires (à qui on va demander leur avis)...
"Le Conseil de la Métropole du Grand Paris réunit 209 membres. Les 131 communes sont toutes représentées par au moins un représentant. La ville de Paris, représentant environ un tiers des habitants, compte 62 représentants."
Pour Fontenay, c'est JF Voguet (ancien maire) qui est conseiller métropolitain du Grand Paris. Il a du voter le 12 novembre 2018, dans quel sens ?

(voir lien PV p. 29 à 50)
Citation :
11 Projet de mise en place d’une Zone à Faibles Emissions (ZFE) métropolitaine
(..)
Qui est pour la création de la ZFE ? Qui est contre ? Qui s’abstient ?
La délibération n°11 est adoptée à la majorité (12 contre, 19 abstentions).
La ZFE est acceptée. Bravo ! Merci pour ce débat qui honore notre métropole.

http://www.metropolegrandparis.fr/sites/default/files/pv_cm_18_11_12_adopte_0.pdf
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyMer 16 Jan 2019, 16:15

La situation de Créteil est identique à celle de Fontenay mais il ya une différence entre les deux villes, Laurent Cathala  le maire de Créteil n'hésitant pas lui à s'exprimer en direction de ses administrés sur cette question importante...

Et il suffit de regarder la circulation sur la A86 à hauteur des Alouettes pour voir qu'il a raison, ça ne rimerait à pas grand chose d'interdire la circulation des voitures diésels tout en laissant les poids lourds en transit traverser notre ville...

Citation :
Le maire de Créteil se prononce contre la ZFE
A.V.| 16 janvier 2019

Les vieux diesels pourront circuler à Créteil. Le maire PS Laurent Cathala a conclu ses vœux ce lundi soir en prenant position contre la ZFE, zone à faible émission voulue par la métropole pour empêcher la circulation des véhicules polluants à l’intérieur de l’A86.

Alors qu’une consultation a été lancée ce lundi, Laurent Cathala prône «la cohérence et le bon sens ». «L’objectif de santé publique est louable. Mais vu ce qui se passe en ce moment, on ne peut pas interdire à des particuliers d’accéder à l’A86 car leur véhicule est ancien ou au diesel et ne pas trouver les moyens pour interdire tous les poids-lourds qui, à 6 heures du matin, traversent Créteil et Maisons-Alfort à la queue leu. Il n’y a pas de logique, à moins de revenir sur l’écotaxe, mais je ne suis pas sûr que ce soit d’actualité. »

Et d’emprunter pour conclure à Georges Pompidou, sa phrase célèbre : «Il faut arrêter d’emmerder les Français ». À l’époque Premier ministre, il jugeait qu’il y avait beaucoup trop de lois en France.
http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/le-maire-de-creteil-se-prononce-contre-la-zfe-16-01-2019-7989828.php
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4550
Date d'inscription : 08/01/2012

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyMer 16 Jan 2019, 19:29

La ZFE est faite pour protéger Paris, pas les riverains de A86 (qui, d'ailleurs reste hors ZFE)
Pire : il devrait même y avoir report du trafic le plus polluant du périph vers A86.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyJeu 17 Jan 2019, 01:36

Jacques JP Martin, le maire Nogent président du territoire Paris Est Marne et Bois demande une consultation à l'échelle de celui-ci....

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Zfe10
https://ville-nogentsurmarne.com/wp-content/uploads/2019/01/3cec8cf597a768754567731404c1654e.pdf

Voir aussi: https://ville-nogentsurmarne.com/principe-de-creation-dun-perimetre-reglemente-pour-les-vehicules-polluants/
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyJeu 17 Jan 2019, 01:43


Citation :
Restriction de circulation : impact par ville en Val-de-Marne

C'est à Chevilly-Larue que l'impact de la zone de restriction de circulation aux véhicules les plus polluants votée ce lundi par la Métropole du Grand Paris se fera le plus sentir. Près de 12% du parc automobile de la ville (particuliers et pros confondus) est classé Crit'Air 5. A l'autre extrême, Saint-Mandé n'en compte que 2,83%.

En moyenne dans le Val-de-Marne, 7,40% du parc des quelque 505 773 voitures immatriculées dans les 24 communes qui seront concernées par la mesure car elles sont à l’intérieur de l’A86, est classé Crit’Air 5. Ce qui ne veut pas dire bien-sûr que les automobilistes des 23 autres communes ne seront pas concernés dès qu’ils sortent de chez eux. Concrètement, l’interdiction de circulation concerne l’intérieur du périmètre A86 (sauf sur l’A86), tous les jours pour les camions et du lundi au vendredi de 8h à 20h pour les autres véhicules. De manière globale, le classement des proportions du parc automobile impacté par commune est à peu près le même pour les vignettes Crit’Air 4 (interdites à partir de l’été 2021), qui concernent 32% du parc de Chevilly contre 13,43% de celui de Saint-Mandé par exemple, avec une moyenne départementale de 22,43%. Pour les Crit’Air 4, Rungis est encore moins impacté que Saint-Mandé avec 12,93% du parc. Sans surprise, et l’on retrouve la même tendance par département, les villes les plus riches sont moins impactées. D’où les mesures d’accompagnement qui ont été prévues pour aider à acheter un nouveau véhicule propre, dont la MGP et les communes devront évaluer si elles suffiront.

L’impact sera le plus important à l’été 2022, date à laquelle devraient aussi être limitées les vignettes Crit’Air3, ce qui concernerait alors 56,72% des voitures immatriculées dans les 24 communes concernées du Val-de-Marne, allant de 68,67% du parc immatriculé de Chevilly et 36,74% à Rungis.

Pour mesure l’impact réel de la mesure, il importe toutefois de faire une distinction importante entre le parc de véhicules immatriculés et le parc roulant. En effet, toutes les voitures immatriculées ne sont pas forcément utilisées très régulièrement par leurs propriétaires. Dans son évaluation de l’impact, la MGP a ainsi calculé que moins de 1% du parc vraiment roulant des voitures serait impacté à l’été 2019, alors que 5% des immatriculations sont concernées. Idem pour les véhicules utilitaires avec même une proportion de 1% d’impact par rapport à 23% du parc immatriculé.

Voir ci-dessous les proportions du parc des véhicules immatriculés par type de vignette Crit’Air, par ville concernée sur son territoire par la mesure, classé dans l’ordre décroissant des Crit’Air 5.

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Impact10
https://94.citoyens.com/2018/restriction-de-circulation-impact-par-ville-en-val-de-marne,14-11-2018.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyVen 18 Jan 2019, 14:34

Salamandre a écrit:
La ZFE est faite pour protéger Paris, pas les riverains de A86 (qui, d'ailleurs reste hors ZFE)
Pire : il devrait même y avoir report du trafic le plus polluant du périph vers A86.

Vous avez tout à fait raison, les décisions de la mairie de Paris ne sont pensées que pour les parisiens sans réfléchir à leurs conséquences pour les banlieusards que nous sommes... C'est particulièrement vrai quand il s'agit de restreindre la circulation sur le périphérique ce qui ne peut qu'engendrer un report de celle-ci sur la A86...


Citation :
Périphérique : et si la voie de gauche était réservée au covoiturage ?
Jila Varoquier| 17 janvier 2019

Elle est passée inaperçue au milieu des nombreuses annonces du rapport de la mairie de Paris pour un « Big bang de la tarification des transports », rendu il y a quelques jours. L’annonce des transports en commun gratuits pour les enfants de moins de 11 ans a a accaparé l’attention. Mais il y avait bien d’autres propositions.

La 13e proposition des élus parisiens suggère par exemple de « réserver, d’ici 2024 au plus tard, la voie de gauche du boulevard périphérique parisien aux véhicules transportant au moins deux personnes, transports en commun y compris ». Autrement dit, de créer une voie dédiée pour le covoiturage.

« Le périphérique revêt une importance vitale pour l’économie francilienne, reconnaît Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris. Mais il est un objet urbain qui nous agace. Parce qu’il forme une frontière et provoque des nuisances».


La poursuite de l’Olympic Lane pendant les JO

L’idée pourrait voir le jour après les Jeux Olympiques de 2024 : « Pour les JO, nous souhaiterions créer une Olympic Lane, qui faciliterait les déplacements pour les athlètes et les délégations, détaille Emmanuel Grégoire. Nous pourrions en profiter pour, à la suite, la réserver au covoiturage et pourquoi pas, aux véhicules électriques, propres, autonomes, mais aussi collectifs, comme les taxis ou les bus».

« De plus, si les routes sont saturées, c’est aussi parce qu’elles sont en fait mal utilisées. Il faut mieux gérer les flux et remplir davantage les véhicules, ajoute Jean-Louis Missika, adjoint à l’urbanisme. Et ce n’est pas l’argent qui va encourager les gens à se tourner vers le covoiturage, mais le temps que cela leur fera gagner ».

Depuis plusieurs années, la capitale ne cache pas sa volonté de transformer cette « autoroute urbaine » en « boulevard urbain », avec une vitesse réduite, des feux rouges voire des traversées piétonnes et ouvert aux vélos. Une mission d’information et d’évaluation (MIE) a d’ailleurs été chargée d’imaginer les évolutions de cet anneau de bitume de 35 km emprunté chaque jour par 1,2 million de véhicules.


Une idée qui provoque des réticences

L’idée fait déja bondir l’association 40 millions d’automobilistes : « Le covoiturage se fait plutôt sur les longues distances ou en banlieue, soupire Daniel Quéro, son président. Sur le périphérique, ça ne fera qu’augmenter encore un peu plus les bouchons ».

Du côté de Karos, le leader du covoiturage en Ile-de-France, on reste mesuré : « C’est très bien, mais 2024, c’est encore trop loin. Les gens ont besoin de solutions, aujourd’hui. Dommage que Paris ait besoin de trouver l’alibi des JO pour pousser le covoiturage », estime Olivier Binet, co fondateur de la plate-forme. Il estime aussi qu’il n’y a pas encore suffisamment d’expérimentations à grande échelle sur le sujet.

« C’est sûr que pour développer le covoiturage, la solution pertinente sera celle qui fera gagner du temps. Et il faut trouver comment mettre moins de véhicules et plus de gens sur les routes. Mais cela demande des études », a estimé Stéphane Beaudet, président des maires d’Ile-de-France, mercredi soir en marge du Forum Métropolitain du Grand Paris.

A ce jour, plusieurs voies dédiées existent sur les autoroutes franciliennes. Elles sont réservées le matin aux heures de pointe, aux bus et aux taxis, sur l’A1 et l’A6. Et sur l’A10, uniquement aux bus. Aucune n’est dédiée au covoiturage.


Une concertation internationale sur l’avenir des autoroutes d’Ile-de-France

L’avenir des grands axes franciliens n’a jamais été autant sous le feu les projecteurs. Parallèlement à la mission parisienne, le forum métropolitain du Grand Paris, qui réunit État, région, Départements, Métropole du Grand Paris et Ville de Paris, a lancé une vaste consultation internationale sur le devenir des autoroutes, boulevard périphérique et des voies rapides ou structurantes du Grand Paris.

Quatre équipes d’experts sont chargées de réfléchir à ce qu’elles seront en 2030/2040. Et depuis mercredi soir, la consultation est ouverte à la société civile - associations, comité de riverains, etc - sous forme de cahiers d’acteurs. Un questionnaire sera aussi transmis aux maires et présidents d’intercommunalité. Tous sont invités à donner, jusqu’au 15 mars, leur vision de la route de demain
. Le résultat sera rendu, sous forme d’une exposition, à la fin du printemps.
http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/peripherique-et-si-la-voie-de-gauche-etait-reservee-au-covoiturage-17-01-2019-7990983.php
Revenir en haut Aller en bas
thalie94



Messages : 76
Date d'inscription : 29/03/2018

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyJeu 28 Fév 2019, 08:10

voila l'article de "94 citoyen", Fontenay a refuserrr de mettre en place la ZFE en Juillet 2019

mais en 2021 ma voiture (crit'air3) devra rester au garage, qui a les moyens de s'acheter une nouvelle voiture?

je suis nulle, je ne sais pas faire une citation de l'article donc voici le lien
https://94.citoyens.com/2019/restriction-des-vehicules-polluants-des-juillet-zfe-le-point-en-val-de-marne,27-02-2019.html?fbclid=IwAR12R8uKzuJyflzYsnME1PHbVbNSAMo0Ny0jMc1Np3U7D-ll9_FWmeq9xaI
Revenir en haut Aller en bas
thalie94



Messages : 76
Date d'inscription : 29/03/2018

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyJeu 28 Fév 2019, 08:13

Citation :
En Val-de-Marne, les élus communistes s’opposent en choeur
Dans le département, les positions ne sont toutefois pas à l’unisson. L’association des élus communistes du département (Adrecr 94) a du reste fait savoir tout le bien qu’elle pensait de cette proposition dans une résolution adoptée le 12 février pour suggérer «dix propositions plus efficaces». Les élus considèrent que les transports en commun de banlieue restent insuffisants ou déjà saturés et que les aides ne sont pas à la hauteur. «L’interdiction de circulation pour les véhicules les plus polluants pénalisera celles et ceux qui ne peuvent pas s’offrir d’alternative et touchera particulièrement les plus précaires. Sans mesures d’accompagnement réelles, la zone à faibles émissions (ZFE) est une mesure antisociale», estiment les maires PCF qui souhaitent conditionner le calendrier d’instauration de la ZFE à celui du Grand Paris Express, du prolongement des lignes de métro 1 et 10, du renforcement du réseau de bus, de l’abandon du projet CDG Express, de la gratuité des transports en commun et du développement du fret ferroviaire et fluvial. Ils proposent par ailleurs de revoir le développement de la métropole en «bassins de vie à taille humaine où chacun peut travailler à proximité de son lieu d’habitation» en prenant des mesures plus contraignantes pour le rééquilibrage économique ou la limitation de l’inflation immobilière qui rejette les gens plus loin en banlieue. Les élus exigent également des aides financières plus incitatives, ouvertes aux véhicules thermiques Crit’Air 1 et 2. Ils invitent néanmoins dès à présent à favoriser le covoiturage et développer des parkings-relais gratuits pour les détenteurs de titres de transport en commun. A Gentilly, le Conseil municipal a toutefois voté un avis favorable à l’instauration d’une zone de circulation restreinte dans le cadre de la ZFE, mais en la conditionnant à l’ensemble des éléments indiqués dans la motion de l’Adecr 94, faute de quoi la ville propose de reporter sa mise en place à 2021. Voir la délibération.

Les écologistes réagissent
Une position que ne partagent pas les écologistes, pour qui «la santé n’attend pas». Alors que la région parisienne traverse un nouvel épisode de pollution, EELV Val-de-Marne insiste sur l’urgence de réagir et indiquent que ce-sont aussi les plus pauvres qui souffrent le plus de ce fléau. «Le coût de la pollution en termes de santé est catastrophique. Ces personnes fragiles et les familles modestes sont les plus touchées, parce qu’elles n’ont pas d’échappatoire, pas de maison de campagne ou de possibilités de se mettre à l’abri de cette pollution. Parce que souvent elles vivent dans des HLM à proximité des autoroutes ou du périphérique», plaident les écologistes, en colère contre les positions attentistes conditionnant la ZFE à la réalisation de métros d’ici quelques années. «Ils auront sur la conscience des centaines de morts par année de retard», préviennent-ils, tout en rappelant militer également pour le développement des transports en commun, du vélo, du covoiturage, de l’autopartage, du fret fluvial et ferroviaire, du télétravail ou encore de la gratuité des transports en commun lors des pics de pollution. Et de pointer également la période de deux ans sans verbalisation, de nature à permettre une transition. Rappelant les aides votées par la métropole, les écologistes réclament de leur côté un prêt à taux zéro pour les conducteurs devant changer de véhicule. «Nous attendons la réponse de l’Etat», indique Daniel Breuiller.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyJeu 28 Fév 2019, 08:31

Non seulement vous serez tenu d'avoir une autre voiture mais aussi de cesser de vous chauffer avec une chaudière au fuel... et ce dans les années à venir dixit le premier de nos ministres.
Que vous n'ayez pas d'argent n'est pas la  question ! vous sortez du sujet.


Dernière édition par tonton christobal le Ven 17 Mai 2019, 07:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyJeu 16 Mai 2019, 22:48

Fontenay hésite...

Citation :
Grand Paris : moins d’une ville sur deux s’engage contre les véhicules polluants
Frédéric Choulet avec les éditions départementales| 16 mai 2019

Ils s’y engagent : 34 maires de la métropole du Grand Paris, situées dans le périmètre de l’A86, contactés par nos soins, affirment à ce jour qu’ils prendront bien l’arrêté pour donner le feu vert à la mise en place la ZFE interdisant les véhicules les plus polluants sur leur territoire (*) .

Trente-quatre sur 78 au total (Paris mis à part), à mettre en vis-à-vis des 25 contre (dont deux hors métropole) et 19 qui hésitent encore… Un verre à moitié vide ou à moitié plein selon le point de vue adopté.

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission 221d1410

Les sceptiques et les critiques, qui reprochent tour à tour à la métropole et à l’Etat de faire de « l’anti-bagnole » sans s’attaquer aux vrais problèmes tels que la pauvreté, le logement ou l’amélioration des transports en commun en Ile-de-France, jugeront ce premier bilan négatif.

Pour ces derniers, à moins de deux mois de l’entrée en vigueur de la ZFE métropolitaine, dès le 1er juillet 2019, le faible taux d’adhésion serait révélateur d’une décision prise dans la précipitation, sans tenir compte du contexte social. « On nous dit qu’on va accompagner les personnes les plus en difficulté. Mais qui ? Avec quel budget ? », réagit Eric Berdoati, maire LR de Saint-Cloud (92), « Aujourd’hui si j’ai bien compris, il y aurait de quoi aider 1 200 conducteurs sur toute la métropole. Qu’est ce qu’on va faire ? Verser l’aide aux 1 200 premiers à se présenter ? Il faut arrêter avec l’écologie punitive. N’oublions pas que la manifestation des Gilets jaunes du 17 novembre était liée à la taxe sur les carburants ».

Idem pour Stéphanie Daumin, maire PC de Chevilly-Larue qui précise : « Je suis favorable à la ZFE, mais contre les conditions de sa mise en oeuvre. Je ne signerai l’arrêté que lorqu’on aura une idée plus précise de qui est concerné car les chiffres dont nous disposons ne sont pas crédibles ».

Les optimistes et les défenseurs de la ZFE affirment, eux, en revanche, à l’image de Patrick Ollier, le président LR de la métropole, que les 34 avis positifs représentent déjà une victoire. Un résultat d’autant plus encourageant qu’une bonne part des élus, soit 19 communes au total, hésiterait encore. Ils réclament, eux aussi des mesures d’accompagnement. Comme le maire PC de Montreuil (93), qui, avant de se prononcer, demande, dans un courrier envoyé à la MGP « des clarifications sur le nombre exact de véhicules concernés », des aides « au bon niveau financier », mais aussi « le renforcement de certaines lignes de bus ». Pas si éloigné en fait des conditions de plusieurs élus qui, à l’image d’Emmanuel Aeschlimann, le maire LR d’Asnières (92), s’engagent d’ores et déjà à voter l’application de la ZFE, mais « sous réserve d’aides suffisantes de la région et de l’Etat ».

Inutile de se leurrer toutefois, la plupart ont aussi en ligne de mire les élections municipales de 2020. Une proportion non négligeable de leur électorat, notamment dans les villes les moins aisées où se trouvent la majorité des propriétaires de vieux diesel, verrait d’un mauvais oeil une mesure qui lui coûterait cher. Tandis, qu’une autre partie de ces électeurs ne comprendrait pas que l’on ne se mobilise pas pour faire baisser la pollution de l’air et sauvegarder la santé des plus fragiles, notamment les enfants. Mieux vaudrait donc temporiser pour ne fâcher personne…

Et ça tombe bien, puisque Patrick Ollier, qui dit se refuser à pratiquer une écologie de la contrainte, s’est donné deux ans pour faire pencher les indécis du « bon côté ». Deux ans pour sensibiliser les habitants et les aider à changer de véhicule, période durant laquelle aucune contravention ne sera délivrée. Les PV n’arriveront qu’en 2021, année de l’extension de l’interdiction aux véhicules Crit’air 4 (**), en même temps que la capitale. Après les élections municipales donc.
---/---


Dernière édition par a.nonymous le Jeu 16 Mai 2019, 22:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyJeu 16 Mai 2019, 22:50

Citation :
---/---
Les vignettes Crit’air ont depuis longtemps fait leur apparition sur les pare-brise des automobilistes parisiens. La mairie de Paris a instauré le système dès le mois de janvier 2017 mais en ne le rendant obligatoire que 6 mois plus tard, au 1er juillet 2017. En juillet prochain, ce sont les véhicules étiquetés 4 qui seront bannis des rues parisiennes.

C’est donc avec satisfaction que l’Hôtel de ville voit se profiler l’interdiction des véhicules polluants sur le territoire métropolitain. « Nous avons toujours défendu l’idée d’une zone à faibles émissions à une plus grande échelle », rappelle l’élue Célia Blauel, adjointe à la maire de Paris chargée de l’environnement. L’organisme régional de contrôle de la qualité de l’air, Airparif, plaide d’ailleurs dans le même sens.

Depuis l’an dernier, le risque est plus grand de se faire sanctionner pour ne pas avoir de vignettes. Les agents de surveillance de Paris verbalisent beaucoup plus que ne le faisait la police nationale, avec 51 PV en moyenne par jour. Le PV pour les voitures ou les véhicules utilitaires légers est de 68 € et de 135 € pour les poids lourds et autocars.

Et ce n’est pas fini. « Dans le cadre de la loi mobilité, nous militons avec la Métropole pour que les contrôles des vignettes soient renforcés par le biais de la vidéoverbalisation », annonce Célia Blauel.

* A partir du 1er juillet 2019, les véhicules Crit’Air 5, c’est à dire tous les véhicules diesel immatriculés avant le 31 décembre 2000, auxquels s’ajoutent les véhicules essence et diesel d’avant 1996, seront interdits de circuler au sein de la ZFE.

** A partir du 1er juillet 2021, les véhicules Crit’Air 4, c’est à dire les véhicules diesels immatriculés entre 2001 et le 31 décembre 2005 s’ajouteront à la liste des véhicules interdits au seins de la ZFE.




LE CALENDRIER DE LA ZFE DU GRAND PARIS

Mai 2019 : poursuite de la consultation du grand public dans les 78 villes de la métropole concernées par la ZFE.

Juin 2019 : synthèse des avis et signature par les maires des arrêtés. Ces derniers pourront en fait signer jusqu’en 2021.

1er juillet 2019 : entrée en vigueur de la zone à faibles émissions dans la métropole. Les véhicules Critair’5, c’est à dire tous les véhicules diesel immatriculés avant le 31 décembre 2000, et les véhicules essence d’avant 1996 interdits de circuler dans le périmètre de l’A86. Sans mesures cohercitives (sauf à Paris).

1er juillet 2021 : extension de l’interdiction de circuler, à Paris et dans le périmètre de l’A86, aux véhicules Crit’Air 4, c’est à dire tous les véhicules diesel immatriculés entre le 1er janvier 2001 et le 31 décembre 2005 inclus. Cette fois-ci, contraventions prévues dans le périmètre de l’A86.

2030 : objectif 100 % de véhicules propres au sein de la ZFE.
http://www.leparisien.fr/paris-75/grand-paris-moins-d-une-ville-sur-deux-s-engage-contre-les-vehicules-polluants-16-05-2019-8073609.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyVen 17 Mai 2019, 07:20

Je suis à la fois admiratif et inquiet en constatant l'attitude des parisiens et surtout des banlieusards...
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4550
Date d'inscription : 08/01/2012

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyVen 17 Mai 2019, 09:32

Citation :
2030 : objectif 100 % de véhicules propres au sein de la ZFE.

Donc en 10 ans obsolescence programmée (juridiquement, ici) de la totalité des voitures en circulation, organisée par les élus locaux, pour 2030 ! D'habitude ce genre de pratique est condamné par les défenseurs des consommateurs, et de l'économie durable.
Et ensuite ? Qui peut garantir la fiabilité (durée de vie des très chères batteries,...) des futures voitures électriques ? Personne encore, avant ... que leurs futurs acheteurs n'essuient les plâtres. C'est programmé pour.

Accessoirement, les parisiens veulent bien qu'il n'y ait que des voitures propres en banlieue comme à Paris, mais sont-ils prêts à payer pour un réseau de lignes de métro en banlieue comme à Paris ?
Revenir en haut Aller en bas
heroes



Messages : 5
Date d'inscription : 26/07/2017

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyMer 05 Juin 2019, 21:59

Faut voir ce qu'on entend par véhicule propre.

Face visible : Pas démission de CO2 et particules fines.

Face cachée : L'électricité est majoritairement nucléaire. Ce dernier est loin d'être inoffensif. Faut bien refroidir les réacteurs et rejeter l'eau chaude (parfois radioactive) dans les rivières. Cela réchauffe ces dernières et tue les poissons.
Faut aussi se débarrasser des déchets nucléaires. Youpi on les planque pour en faire cadeau aux générations futures.
Sans compter les batteries au lithium. Métal hautement toxique et explosif.
Mieux encore : extrait par des presque esclaves.

Bref le non polluant est à revoir.

Vive le vélo. Non électrique...........
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4550
Date d'inscription : 08/01/2012

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptySam 22 Juin 2019, 07:02

le 16 mai, rappel
Citation :
34 maires de la métropole du Grand Paris, situées dans le périmètre de l’A86, affirment à ce jour qu’ils prendront l’arrêté pour donner le feu vert à la mise en place la ZFE interdisant les véhicules les plus polluants sur leur territoire.
34 sur 78 au total (Paris mis à part), pour 25 contre (dont deux hors métropole) et 19 qui hésitent encore…

Dernier pointage, et précision : bannis en juillet 2019, verbalisés en 2021, dans 47 des 79 communes de "métropole Grand Paris" : effet gilet jaune, ou surtout municipales 2020 ?
12 des 19 hésitants (dont faisait partie Fontenay) se seraient donc convertis à l'interdiction.
Si « les plus modestes » seront aidés (à changer de voiture) un jour, il reste à connaitre le seuil de revenus où finit la modestie. Sans illusion …
Et sans oublier qu'en fait de "les plus polluants", tous les véhicules à carburant sont visés, selon la technique dite du salami : "Un calendrier progressif étendra ensuite cette mesure aux autres vignettes, pour atteindre en 2030 l’objectif de 100% de véhicules propres en circulation."

Citation :
Grand Paris: le 1er juillet, 47 communes prêtes à interdire les véhicules les plus polluants
Le figaro.fr AFP. Publié le 21/06/2019
Les véhicules Crit’Air 5 - soit les diesel de plus de 18 ans et essence de plus de 21 ans - seront bannis dans plus de la moitié des 79 communes du Grand Paris dès le 1er juillet prochain. Mais... la verbalisation n’interviendra pas avant 2021.
Plus de la moitié des 79 communes du Grand Paris situées dans le périmètre où s’établira à partir du 1er juillet l’interdiction de circulation des véhicules les plus polluants, ont accepté d’adhérer à cette Zone à faible émission (ZFE), a annoncé ce vendredi le président de la Métropole du Grand Paris (MGP). Mais «la verbalisation n’interviendra pas avant 2021», a insisté Patrick Ollier (LR), président de la MGP, en séance du conseil métropolitain, soulignant qu’il y aurait d’abord une période de pédagogie, avec notamment la distribution de fascicules d’information par les polices municipales.

La métropole du Grand Paris avait voté en novembre 2018 l’interdiction de circulation des véhicules les plus polluants dès le 1er juillet 2019, sur la base du volontariat de chaque commune, soit les véhicules diesel de plus de 18 ans et essence de plus de 21 ans, dans un large périmètre situé à l’intérieur de l’A86, qui forme une boucle autour de Paris. Au total, 47 communes ont rejoint la ZFE, soit «plus de 70% de la population» concernée, ainsi que quatre communes hors du périmètre.
Dans ces communes où chaque maire signera un arrêté d’application de la ZFE, les véhicules Crit’Air 5 et non classés seront théoriquement interdits de circulation dès le 1er juillet, soit «environ 30.000 véhicules, sur 5,5 millions d’habitants», et selon les experts, il y a «6600 morts par an prématurées» dans le périmètre de la MGP. Un calendrier progressif étendra ensuite cette mesure aux autres vignettes, pour atteindre en 2030 l’objectif de 100% de véhicules propres en circulation.

«Procrastination»
Le conseil métropolitain a par ailleurs voté une convention avec l’État pour la mise en place d’un «guichet unique», une plateforme numérique (jechangemavoiture.gouv.fr) qui devrait voir le jour «début juillet», et permettra de recenser, en fonction de ses revenus, les primes à la conversion de l’État et de la métropole, et de remplir les dossiers de demande. Dans ce cadre, la métropole a augmenté sa subvention de 5000 à 6000 €, pour les plus modestes, ce qui permet d’obtenir des aides cumulées État-MGP allant jusqu’à 17.000 € pour un véhicule neuf, et 10.000 € pour un véhicule d’occasion.

Quelques élus ont cependant exprimé des réserves sur cette ZFE, à l’instar de Jean-Paul Bolufer, maire-adjoint (LR) de Colombes (92) qui a dit «craindre qu’on ait mis la charrue avant les bœufs, sans que la question du financement des véhicules à racheter soit réglée». «Je n’engagerai le processus de verbalisation que lorsqu’on aura les réponses du gouvernement» concernant les dispositifs d’aides «pour permettre aux ménages les plus modestes de pouvoir payer le reste à charge», a assuré Patrick Ollier. Il a précisé avoir eu un avis positif du gouvernement concernant des prêts à taux zéro et des dispositifs de microcrédits pour les plus défavorisés. «J’ai bon espoir que ça soit réglé avant la fin de l’année».
Pour Emmanuel Grégoire, premier adjoint PS de la maire de Paris Anne Hidalgo, qui a déjà interdit les voitures Crit’air 5 et s’apprête à faire de même pour les Crit’air 4, «l’hésitation sur la ZFE serait une procrastination». La MGP a aussi voté le financement, pour chaque commune qui le demandera, de 80% de l’achat de panneaux de signalement de la ZFE (pour un maximum de 30 panneaux par commune).

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/grand-paris-le-1er-juillet-47-communes-pretes-a-interdire-les-vehicules-les-plus-polluants-20190621
Revenir en haut Aller en bas
thalie94



Messages : 76
Date d'inscription : 29/03/2018

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyMar 25 Juin 2019, 15:09

Petite question : va être mis en place la circulation différenciée demain
Est- ce que Fontenay sera concerné?

Encore une fois on met la charrue avant les boeufs, on interdit de rouler mais niveau transport c'est pas encore ça Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyMar 25 Juin 2019, 17:00

IL suffit de faire le boulot différencié... on va bosser un jour sur deux.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4550
Date d'inscription : 08/01/2012

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyMar 25 Juin 2019, 18:16

Demain, pas de véhicule Crit'Air 3, ni 4, ni 5, ni plus ancien "dans un périmètre situé à l'intérieur de l'A86". Ou alors amende de 68 € (voitures)
L'article ne dit pas combien de policiers vont être affectés à cette tâche prioritaire (aux dépends de leurs autres missions ?)
On attend les résultats pour vérifier si « Cette mesure concernera un tiers des véhicules en circulation et permettra de réduire les émissions de polluants d'environ deux tiers », mais on peut déjà rappeler que la circulation alternée n'a jamais divisé la pollution par deux.

Citation :
Pollution : la circulation différenciée mise en place dès mercredi à Paris et sa banlieue
Pour la première fois, les véhicules avec une vignette Crit’Air 3 seront concernés par l’interdiction de circuler dans un périmètre situé à l’intérieur de l’A86.
Le 25 juin 2019
Paris et sa banlieue vont devoir se vider de leurs voitures ce mercredi. Selon nos informations, en raison d'un pic de pollution à l'ozone, la préfecture de police de Paris, avec l'aval du ministère de la Transition écologique, va en effet annoncer la mise en place de la circulation différenciée pour ce mercredi.

Concrètement, les véhicules avec les vignettes Crit'Air 5, 4 ou 3, ou les véhicules sans vignettes encore plus anciens, seront interdits de circuler dans un périmètre situé à l'intérieur de l'A86. Sont concernés par cette interdiction à Paris et en première couronne, les véhicules diesels immatriculés avant le 31 décembre 2010, et les véhicules essence d'avant le 31 décembre 2005.

« Cette mesure concernera un tiers des véhicules en circulation et permettra de réduire les émissions de polluants d'environ deux tiers », indique le ministère, qui avait confirmé, ce mardi, l'élargissement du dispositif aux Crit'Air 3 en cas de pic de pollution en Ile-de-France. Ce qui sera le cas ce mercredi.

En cas de non-respect par les véhicules interdits, l'amende en vigueur est une contravention de 3e classe : 68 € pour un véhicule léger, 135 € pour un poids-lourds. La préfecture de police devrait mettre en place des contrôles pour faire respecter cette décision. En cette période de canicule et de pollution à l'ozone, l'objectif est d'interdire les véhicules les plus polluants pour rendre l'air respirable. Une mesure réclamée dès ce mardi par la Ville de Paris.

Les automobilistes contraints de laisser leur voiture au garage vont devoir se rabattre, si cela est possible, sur les transports en commun. Valérie Pécresse, présidente de la région et d'Ile-de-France Mobilités, a d'ores et déjà annoncé qu'en cas de circulation différenciée, le tarif réduit antipollution serait mis en place. Un ticket à 3,80 € sera en vente ce mercredi, permettant de se déplacer sur tout le réseau francilien, toute la journée.
http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/pollution-les-diesels-d-avant-2011-interdits-ce-mercredi-a-paris-et-en-petite-couronne-25-06-2019-8102244.php

Question subsidiaire : combien y a-t-il de riverains de l'A86 ? Ces citoyens de seconde zone doivent avoir des poumons à toute épreuve, puisque la grrande mesure sanitaire pour épargner Paris consiste à augmenter la pollution sur A86 et autour, donc chez nous. Mais pas A86 ouest, épargnée car en tunnel (pas de camion) et à péage (cher).
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyMar 25 Juin 2019, 19:43

thalie94 a écrit:
Petite question : va être mis en place la circulation différenciée demain
Est- ce que Fontenay sera concerné?

Encore une fois on met la charrue avant les boeufs, on interdit de rouler mais niveau transport c'est pas encore ça Evil or Very Mad



Si vous croyez tout ce qu'il y a dans les médias....

J'ai regardé les sources d'information officielles payées avec nos impôts:

https://www.fontenay.fr/
https://twitter.com/Fontenay94120
https://www.facebook.com/FontenaySousBois/

Il n'est pas fait mention de restriction de circulation !
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4550
Date d'inscription : 08/01/2012

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyMar 25 Juin 2019, 21:08

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyMer 26 Juin 2019, 01:21

Salamandre a écrit:
"A titre exceptionnel" la préfecture de Police nous informe avant les sources officielles municipales
https://www.prefecturedepolice.interieur.gouv.fr/Nous-connaitre/Actualites/Prevention/Mise-en-place-anticipee-de-la-circultation-differenciee-a-titre-exceptionnel

Si j'ai bien compris tous les quartiers de Fontenay à l'exception de celui des Alouettes sont donc concernés.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4550
Date d'inscription : 08/01/2012

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyMer 26 Juin 2019, 07:20

Estimation d'hier
Citation :
« Cette mesure concernera un tiers des véhicules en circulation et permettra de réduire les émissions de polluants d'environ deux tiers », indique le ministère, qui avait confirmé, ce mardi, l'élargissement du dispositif aux Crit'Air 3 en cas de pic de pollution en Ile-de-France.

Estimation du jour
Citation :
Circulation différenciée : plus de la moitié des véhicules franciliens interdits de rouler ce mercredi
Pour éviter d’aggraver le pic de pollution, 60 % des véhicules immatriculés en Ile-de-France n’auront pas le droit de circuler dans le périmètre intérieur de l’A86.

Selon nos informations, il s'agit de plus de 4,7 millions de véhicules franciliens (sur 8 millions immatriculés en Ile-de-France) qui ne pourront pas rouler. Soit près de 60 % de la flotte francilienne. A ces voitures bannies, s'ajoutent évidemment tous les véhicules immatriculés hors de l'Ile-de-France, qui sont amenés à circuler à Paris et sa petite couronne et qui seront dépourvus de la vignette Crit'Air 1 ou 2.
(..)
Par département, en % véhicules immatriculés : Paris 57 %, Hauts-de-Seine 48 %, Val-de-Marne plus de 60%, Seine-Saint-Denis plus de 70 %
Autres départements d'Ile-de-France : plus de 56 % (Yvelines et Essonne), plus de 60 % pour le Val-d'Oise et la Seine-et-Marne.

http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/circulation-differenciee-4-7-millions-de-vehicules-franciliens-interdits-de-rouler-ce-mercredi-25-06-2019-8102574.php

Anecdote :
De nombreux bus RATP sont Crit'Air 3. Mais eux bénéficient d'une dérogation, aujourd'hui (info BFM)
Et il y a des priorités, dans la ville : à Vincennes, des bus vers Paris sont déjà tout neufs, tout propres. Pas ceux qui vont vers Fontenay.


Dernière édition par Salamandre le Mer 26 Juin 2019, 09:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
thalie94



Messages : 76
Date d'inscription : 29/03/2018

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyMer 26 Juin 2019, 09:15

sachant qu'un bus roule toute la journée, il doit polluer bien plus qu'un particulier en voiture Rolling Eyes

bref qui pâti de tout ça ce sont ceux qui n'ont pas les moyen de changer de voiture...faut pas se leurrer, les primes pour changer de voiture ce n'est pas pour tout le monde
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyMer 26 Juin 2019, 12:34

thalie94 a écrit:
sachant qu'un bus roule toute la journée, il doit polluer bien plus qu'un particulier en voiture Rolling Eyes

bref qui pâti de tout ça ce sont ceux qui n'ont pas les moyen de changer de voiture...faut pas se leurrer, les primes pour changer de voiture ce n'est pas pour tout le monde


Thalie 94 gilet jaune ?

Car c'est là une des causes de ce mouvement sans précédent....
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4550
Date d'inscription : 08/01/2012

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyMer 26 Juin 2019, 13:04

Citation :
combien y a-t-il de riverains de l'A86 ? () puisque la grrande mesure sanitaire pour épargner Paris consiste à augmenter la pollution sur A86 et autour, donc chez nous.

Bingo
"bouchons, concentrés pour leur grande majorité sur l'A86 () notamment la portion qui va de l'A3 à l'A4, à l'est de la capitale"

Malgré la circulation différenciée, un niveau d’embouteillages «exceptionnel»
Le 26 juin 2019 à 09h35, modifié le 26 juin 2019 à 10h24
En Ile-de-France, les kilomètres de bouchons s’additionnent depuis 6 heures du matin.

Circulation différenciée, vraiment ? Alors que plus de la moitié des véhicules franciliens n'ont théoriquement pas le droit de rouler ce mercredi en Ile-de-France, en raison d'un pic de pollution à l'ozone, les embouteillages cartonnent. Le réseau Sytadin, piloté par la Direction des routes d'Ile-de-France (Dirif), enregistre à 9 heures 316 km de bouchons, concentrés pour leur grande majorité sur l'A86, la frontière interdite aux véhicules qui ne sont pas équipés de vignettes Crit'Air de classe 0 1 et 2, notamment la portion qui va de l'A3 à l'A4, à l'est de la capitale.
(..)
http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/malgre-la-circulation-differenciee-un-niveau-d-embouteillages-exceptionnel-26-06-2019-8102871.php
Revenir en haut Aller en bas
thalie94



Messages : 76
Date d'inscription : 29/03/2018

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyMer 26 Juin 2019, 13:45

a.nonymous a écrit:

Thalie 94 gilet jaune ?

Car c'est là une des causes de ce mouvement sans précédent....

Non pas du tout, je peux comprendre leur colère mais je ne cautionne pas les violences et les dégradations
Je suis favorable à l'écologie mais faut faire les choses dans l'ordre et pas dans la précipitation

Je suis une râleuse professionnelle (et j'ai de quoi faire en ce moment) Laughing
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyMer 26 Juin 2019, 13:45

Salamandre a écrit:
Bingo
"bouchons, concentrés pour leur grande majorité sur l'A86 () notamment la portion qui va de l'A3 à l'A4, à l'est de la capitale"

Et encombrement exceptionnel du parking sous-dalle d'Auchan...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyMer 26 Juin 2019, 13:48

thalie94 a écrit:
Non pas du tout, je peux comprendre leur colère mais je ne cautionne pas les violences et les dégradations
Je suis favorable à l'écologie mais faut faire les choses dans l'ordre et pas dans la précipitation

C'est aussi mon point de vue qui est partagé par beaucoup...

J'ai toujours fait le distinguo entre les gilets jaunes "des rond-points" et ceux "des Champs-Elysées".....


thalie94 a écrit:
Je suis une râleuse professionnelle (et j'ai de quoi faire en ce moment) Laughing

Bienvenue au club !
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4550
Date d'inscription : 08/01/2012

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyMer 26 Juin 2019, 15:44

Citation :
Malgré la circulation différenciée, un niveau d’embouteillages «exceptionnel»
Le 26 juin 2019
(..)bouchons, concentrés pour leur grande majorité sur l'A86 () notamment la portion qui va de l'A3 à l'A4, à l'est de la capitale

Concentration de particules (dans appartement à 400 m A86) en ug/m3
maintenant : PM 2.5 : 22 et PM 10 : 20
Hier matin : 8 et 6
Il y a comme un gout de bouchon... mais toujours pas de borne Airparif (près de A86 Est) c'est forcément plus facile pour dire yaka mettre la circulation du périph sur A86.

Citation :
Valeurs recommandées des particules fines

Objectif de qualité PM10 : 30 µg/m3 en moyenne annuelle.

Valeurs limites pour la protection de la santé humaine pour les PM10 (applicables aux concentrations non liées à des événements naturels) :
   50 µg/m3 en moyenne journalière, à ne pas dépasser plus de 35 jours par an ;
   40 µg/m3 en moyenne annuelle.

Pour les PM2,5, il n’y a pas de réglementation. L’Union européenne a fixé son objectif de qualité à 20μg/m3 en moyenne sur l’année. Le Grenelle de l’environnement souhaitait arriver à 15μg/m3. L’Organisation Mondiale de la Santé recommande, elle, une valeur de 10 μg/m3.

https://www.respire-asso.org/particules-en-suspension-pm10-pm-25/
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyVen 28 Juin 2019, 15:04

Salamandre citant le Parisien a écrit:
Circulation différenciée : plus de la moitié des véhicules franciliens interdits de rouler ce mercredi[/b]
Pour éviter d’aggraver le pic de pollution, 60 % des véhicules immatriculés en Ile-de-France n’auront pas le droit de circuler dans le périmètre intérieur de l’A86.

Selon nos informations, il s'agit de plus de 4,7 millions de véhicules franciliens (sur 8 millions immatriculés en Ile-de-France) qui ne pourront pas rouler. Soit près de 60 % de la flotte francilienne. A ces voitures bannies, s'ajoutent évidemment tous les véhicules immatriculés hors de l'Ile-de-France, qui sont amenés à circuler à Paris et sa petite couronne et qui seront dépourvus de la vignette Crit'Air 1 ou 2.
(..)
Par département, en % véhicules immatriculés : Paris 57 %, Hauts-de-Seine 48 %, Val-de-Marne plus de 60%, Seine-Saint-Denis plus de 70 %
Autres départements d'Ile-de-France : plus de 56 % (Yvelines et Essonne), plus de 60 % pour le Val-d'Oise et la Seine-et-Marne.

Aujourd'hui dans le Monde....

Citation :
---/---
Quelle est la part du parc automobile concernée ?

Les chiffres varient selon les régions, mais en Ile-de-France, sur les 4,2 millions de vignettes délivrées jusqu’en juin 2019, 2,9 millions sont classées 0, 1 ou 2.

A l’échelle de toutes les automobiles – y compris les plus anciennes qui n’ont pas le droit aux vignettes, ce sont 58 % des automobiles franciliennes (4,7 millions sur huit millions, selon un décompte avancé par Le Parisien) qui sont interdites de circulation dans la zone délimitée par l’A86, car elles n’ont pas de vignette Crit’air ou que celle-ci est de 3, 4 ou 5.

Ce chiffre diffère aussi selon les départements de la région. Ainsi, en Seine-Saint-Denis, où le revenu moyen est plus faible, les vieilles automobiles polluantes sont plus nombreuses que dans les riches Hauts-de-Seine ou dans les Yvelines.
---/---
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/06/28/cinq-questions-sur-la-circulation-differenciee-en-ile-de-france_5482541_4355770.html
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4550
Date d'inscription : 08/01/2012

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyVen 28 Juin 2019, 15:54

Comparé à l'anticipation sur le nombre de voitures interdites de circuler, la fin de l'article est notable :

Citation :
Est-ce que cette mesure fait baisser le trafic ? La pollution ?
La circulation différenciée, sur la base des étiquettes Crit’Air, promet que les automobiles les plus émettrices ne circulent pas ; mais dans les faits, et particulièrement lors de la canicule et du pic de pollution de cette fin juin, le résultat n’est pas là. La densité du trafic n’a manifestement pas diminué – les bouchons atteignant même un niveau record.

A la mairie de Paris, par la voix de Christophe Najdovski, l’adjoint au maire chargé des transports, on précise qu’« il n’y a pas d’élément tangible » qui pourrait confirmer une baisse de trafic. Par ailleurs, M. Najdovski dénonce un « dispositif tout à fait insuffisant et inefficace (…) ; par défaut d’anticipation, l’Etat n’a pas pris les mesures nécessaires [pour faire appliquer l’interdiction de circuler pour les véhicules les plus polluants]. »

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/06/28/cinq-questions-sur-la-circulation-differenciee-en-ile-de-france_5482541_4355770.html

Ce que le niveau intellectuel et l'expérience d'un maire-adjoint (aux transports) de Paris (qui vit à Paris, je présume) ne permet pas de comprendre, c'est que tant de gens préfèrent se déplacer en voiture climatisée que dans des RER où la température peut atteindre 45°. Quitte à risquer 68 €.
Étonnant, non ? dirait Desproges.

Ce que les autorités chargées des transports n'ont pas anticipé, c'est la nécessité d'équiper toutes les rames de ventilations réfrigérées pour limiter les dégâts. Les rames dépourvues de tout dispositif subissent un effet de serre local maximal (il semble qu'une grosse climatisation n'est pas souhaitable, l'air chaud rejeté à l'extérieur étant dans ce cas en mesure de transformer les gares, notamment souterraines, en rôtissoires).
Revenir en haut Aller en bas
Clovis



Messages : 156
Date d'inscription : 30/09/2011

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptySam 29 Juin 2019, 10:16

On pourrait comprendre qu'il est préférable de voyager dans des rames bondées, agglutinés les uns contre les autres en sueur sans air avec une chaleur épouvantable avec des arrêts provoqués par des malaises qui amplifient le phénomène et bloquent des rames , augmentent les services d'urgences déjà saturés et accepter un taux de mortalité exponentiel ! Tout cela au nom de la pollution !
Alors je comprends les automobilistes qui prennent leur véhicule malgré l'interdiction.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptySam 29 Juin 2019, 10:25

Lorsque les "décisionnaires" sont déconnectés des réalités comment peuvent ils comprendre la portée de leur action sur les manants dont ils ignorent tout ?
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4550
Date d'inscription : 08/01/2012

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptySam 29 Juin 2019, 11:59

Et voici une carte pour optimiser ses futurs déplacements en (vieille) voiture, mais "faute de moyens de contrôle, aucune verbalisation n'est à attendre avant la fin 2021". Après les élections municipales 2020, des changements ne sont toutefois pas exclus.

Grand Paris : l'interdiction de circuler touchera 45 communes
Par Nicolas Meunier le 29.06.2019
Programmée pour une mise en place au 1er juillet 2019, la Zone à Faibles Emissions voulue par la Métropole du Grand Paris n'a pas fait l'unanimité.
Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Cover-r4x3w1000-5d14ff88cae87-zfe

Dans le détail,
Communes ayant signé un arrêté pour la Zone à Faibles Emissions : Alfortville, Arcueil, Asnières-sur-Seine, Bagneux, Bagnolet, Boulogne-Billancourt, Bourg-la-Reine, Cachan, Charenton-le-Pont, Chaville, Choisy-le-Roi, Clichy, Courbevoie, Gentilly, Issy-les-Moulineaux, La Garenne-Colombes, Le Kremlin-Bicêtre, Le Pré Saint-Gervais, Les Lilas, Malakoff, Meudon, Neuilly-sur-Seine, Pantin, Saint-Mandé, Saint-Ouen, Sceaux, Sèvres, Vincennes

Communes ayant signé un arrêté pour la Zone à Faibles Emissions, sur une partie de leur territoire : Aubervilliers, Fresnes, L'Ile Saint-Denis, Marnes-la-Coquette, Montreuil, Nanterre, Noisy-le-Sec, Rosny-sous-Bois, Rueil-Malmaison, Saint-Maurice, Thais, Vanves, Vaucresson, Ville d'Avray, Villejuif, Villeneuve-la-Garenne

Communes ayant signé un arrêté pour la Zone à Faibles Emissions, hors du périmètre prévu : Boissy Saint-Léger, Neuilly-Plaisance, Stains, Villemomble

Communes désirant rejoindre la Zone à Faibles Emissions ultérieurement : Antony (2020), La Courneuve (2021), Suresnes (2021)

Communes n'ayant pas signé d'arrêté : Bobigny, Chatenay-Malabry, Champigny-sur-Marne, Châtillon, Chevilly-Larue, Clamart, Colombes, Creteil, Drancy, Fontenay-aux-Roses, Fontenay-sous-Bois, Garches, Gennevilliers, Ivry-sur-Seine, Joinville-le-Pont, L'Haÿ-les-Roses, Le Plessis-Robinson, Levallois-Perret, Maisons-Alfort, Montrouge, Nogent-sur-Marne, Puteaux, Rungis, Saint-Cloud, Saint-Denis, Vélizy, Viroflay, Vitry-sur-Seine

https://www.challenges.fr/automobile/actu-auto/grand-paris-l-interdiction-de-circuler-ne-touchera-que-la-moitie-du-perimetre_660985

Rappel : ne pas confondre cette ZFE avec l'interdiction (préfectorale) aux voitures Crit'Air 3 ou plus, de circuler dans tout le périmètre intérieur A86 les jours de pics de pollution divers.
Revenir en haut Aller en bas
Clovis



Messages : 156
Date d'inscription : 30/09/2011

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptySam 29 Juin 2019, 12:28

il va falloir à terme que les habitants des villes concernées mettent à la casse leur voitures. Est-il prévu suffisamment de lieux pour accueillir toute ces "épaves", a-t-on évaluer les conséquences économiques, ceux qui ne pourront investir dans un véhicule propre (comment acheter sans avoir d'économies, il faut de sacré revenus pour les remboursements, même pour la classe moyenne supérieure) seront au chômage pour ceux qui ne pas pourront s'en passer (commerçants, entrepreneurs, ouvriers devant se déplacer avec de lourdes charges, infirmières à domicile ..), pas de déplacement possible pour aller en vacances dans des lieux non servis par les transports en commun donc le tourisme en berne ..
Catastrophe annoncée, non ?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptySam 29 Juin 2019, 13:35

Citation :
Les vieux diesels interdits le 1er juillet en petite couronne mais pas de PV avant… 2021

Par Frédéric Choulet
Le 28 juin 2019 à 16h55, modifié le 28 juin 2019 à 21h46

Au 1er juillet, Paris ne sera pas seule à limiter l'entrée des vieux véhicules sur son territoire. La Métropole du Grand Paris (MGP) met en place également à cette même date sa zone à faible émission (ZFE) qui interdira dans un premier temps, au sein du périmètre formé par l'A86, les véhicules Crit'Air 5, c'est-à-dire les véhicules diesel d'avant 2001 déjà bannis de la capitale (en plus de l'ensemble des vieux véhicules non classés à moteur thermique immatriculés avant le 1er janvier 1997).

Mais avec une différence de taille : cette interdiction restera symbolique au moins jusqu'au 1er juillet 2021, après les municipales — date à laquelle la Métropole s'alignera sur Paris en interdisant à son tour la circulation des Crit'Air 4 - puisqu'elle ne s'accompagne d'aucune sanction.

Malgré tout, cette mesure reste controversée parmi les 78 communes concernées sur les 131 que compte la Métropole (Paris compris). Notre enquête auprès des maires concernés, publiée le 17 mai dernier, avait permis de montrer que seuls 34 élus sur 78 — moins de la moitié donc — se disaient prêts à prendre l'arrêté instaurant l'application de la ZFE sur leur territoire, 19 hésitant encore, attendant les mesures prévues pour mieux accompagner cette obligation de changer de véhicule.

D'autres encore estimant que cette ZFE devait s'inscrire dans un plan de mesures plus vaste. Depuis, quelques-uns ont évolué. Selon, le président de la MGP, ils seraient désormais 47 à signer l'arrêté, soit « 74 % de la population concernée », selon le président de la Métropole, Patrick Ollier.

Mais au-delà du pourcentage d'habitants et de territoires impliqués, c'est surtout la question de l'accompagnement des automobilistes concernés qui se trouve au cœur de la réussite – ou pas — de cette ZFE. « Nous avons deux ans pour convaincre », explique Patrick Ollier. Deux ans pour aider les propriétaires de vieux diesel à changer de véhicule ou d'habitude.

Pour cela, la Métropole a augmenté les aides déjà mises en place pour les plus modestes. Elle vient de voter une prime de 6 000 € (au lieu de 5 000 jusqu'ici) destinée aux ménages non imposables qui remplacent leur vieux véhicule non classé par une voiture électrique, somme qui s'ajoute à la prime à la conversion et au bonus écologique…

« Un guichet unique * que nous réclamions va être mis en place par l'Etat très prochainement pour permettre à chacun de voir à quelles aides il peut prétendre et dans quelles conditions », précise-t-on à la MGP.

En attendant, des contrôles pédagogiques auront lieu dès septembre sur le territoire des communes ayant pris l'arrêté d'application de la ZFE. Pour expliquer, informer et convaincre. Quant aux villes qui se refusent toujours à opter pour la ZFE ? « Je ne veux pas faire de l'écologie imposée. Mais je suis confiant, les maires qui sont aujourd'hui réticents se rallieront d'ici 2021, ne cesse de répéter le président de la MGP. C'est plus que jamais une question de santé publique ».
http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/les-vieux-diesels-interdits-en-petite-couronne-mais-pas-de-pv-avant-2021-28-06-2019-8105493.php
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyJeu 04 Juil 2019, 12:14

Il n'est donc théoriquement plus possible de rentrer dans Paris, Vincennes, Montreuil, Rosny avec des véhicules polluant mais les fontenaysiens s'en tapent, ils peuvent continuer à faire fumer leurs vieux diesels des Rigolots aux Alouettes !


Citation :
Grand Paris : l'interdiction de circuler ne touchera que la moitié du périmètre

Par Nicolas Meunier le 29.06.2019 à 08h00

C'était à prévoir… Comme Challenges l'écrivait début avril (lire notre articles sur les maires qui refusent la ZFE), La Zone à Faibles Emissions (ZFE) voulue par la Métropole du Grand Paris ne couvrira pas la totalité du territoire initialement espéré. Car si la volonté de Patrick Ollier, président de la Métropole, était de limiter tout le périmètre situé à l'intérieur de l'autoroute A86 aux véhicules les plus polluants, l'application de la décision demeure au bon vouloir de chacun des maires des 79 communes concernées, dont certains sont opposés à une mesure qu'ils considèrent socialement injuste. Sur toute la région Ile-de-France, 800.000 véhicules seraient en effet concernés.

Inévitablement, les restrictions de circulation ne seront pas homogènes. A la date prévue d'entrée en vigueur, le 1er juillet 2019, seulement 45 municipalités, soit un peu plus de la moitié des communes concernées, ont décidé de signer un arrêté municipal d'application. Qui limite donc l'accès aux voitures de catégorie Crit'Air 5 ou non classées, de 8h à 20 h en semaine. Etant donné l'imbrication des communes dans certaines zones de la petite couronne, les limites de la zone ne seront pas toujours évidentes à discerner, comme le montre la carte qui illustre cet article.

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Cover-10

La Métropole du Grand Paris, en association avec les municipalités, a prévu de mettre en place une signalisation spécifique, d'une part aux limites de la zone concernée, et d'autre part en amont, sur les grands axes. Des dérogations sont prévues pour certaines catégories de véhicules : véhicules prioritaires, transports en commun, camions de déménagement, voitures anciennes immatriculées en carte grise collection, véhicules d'approvisionnement des marchés… Des conditions finalement assez voisines de celles appliquées dans Paris et lors des épisodes de circulation différenciée pour les pics de pollution.

Pour le reste, la mise en place de la mesure sera conforme à ce que nous avons annoncé il y a quelques semaines (lire notre article sur les 800.000 voitures interdites dans le Grand Paris). La mesure s'accompagnera de subventions pour l'achat d'une nouvelle voiture, toutefois limitées en nombre. Mais surtout, cette mise en place est avant tout à considérer comme une mesure pédagogique. Car faute de moyens de contrôle, aucune verbalisation n'est à attendre avant la fin 2021. A cette date, la Métropole du Grand Paris compte aligner l'interdiction sur celle qui est en vigueur dans le centre de Paris.

A n'en pas douter, certaines mairies ont fait le choix de ne pas signer l'arrêté de fait de l'échéance électorale. A moins d'un an des élections municipales, il serait fâcheux de se mettre à dos les administrés. Néanmoins, trois communes ont annoncé leur adhésion à la ZFE à l'avenir. Il en est ainsi d'Antony (2020), ainsi que de Suresnes et La Courneuve (2021), qui jugeaient le calendrier trop précipité. Par ailleurs, quatre communes situées hors du périmètre de l'A86 (Boissy Saint-Léger, Neuilly-Plaisance, Stains et Villemomble) ont choisi de signé des arrêtés municipaux dans le sens des restrictions de circulation. Voilà qui pourrait faire tâche d'huile. Il sera intéressant de voir à quel point la mesure sera suivie en 2021, date à laquelle les classe de restrictions seront alignées sur celles de Paris, et où les contrôles commenceront.
---/---
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission EmptyJeu 04 Juil 2019, 12:15

Citation :
---/---
Communes ayant signé un arrêté pour la Zone à Faibles Emissions : Alfortville, Arcueil, Asnières-sur-Seine, Bagneux, Bagnolet, Boulogne-Billancourt, Bourg-la-Reine, Cachan, Charenton-le-Pont, Chaville, Choisy-le-Roi, Clichy, Courbevoie, Gentilly, Issy-les-Moulineaux, La Garenne-Colombes, Le Kremlin-Bicêtre, Le Pré Saint-Gervais, Les Lilas, Malakoff, Meudon, Neuilly-sur-Seine, Pantin, Saint-Mandé, Saint-Ouen, Sceaux, Sèvres, Vincennes

Communes ayant signé un arrêté pour la Zone à Faibles Emissions, sur une partie de leur territoire : Aubervilliers, Fresnes, L'Ile Saint-Denis, Marnes-la-Coquette, Montreuil, Nanterre, Noisy-le-Sec, Rosny-sous-Bois, Rueil-Malmaison, Saint-Maurice, Thais, Vanves, Vaucresson, Ville d'Avray, Villejuif, Villeneuve-la-Garenne

Communes ayant signé un arrêté pour la Zone à Faibles Emissions, hors du périmètre prévu : Boissy Saint-Léger, Neuilly-Plaisance, Stains, Villemomble

Communes désirant rejoindre la Zone à Faibles Emissions ultérieurement : Antony (2020), La Courneuve (2021), Suresnes (2021)

Communes n'ayant pas signé d'arrêté : Bobigny, Chatenay-Malabry, Champigny-sur-Marne, Châtillon, Chevilly-Larue, Clamart, Colombes, Creteil, Drancy, Fontenay-aux-Roses, Fontenay-sous-Bois, Garches, Gennevilliers, Ivry-sur-Seine, Joinville-le-Pont, L'Haÿ-les-Roses, Le Plessis-Robinson, Levallois-Perret, Maisons-Alfort, Montrouge, Nogent-sur-Marne, Puteaux, Rungis, Saint-Cloud, Saint-Denis, Vélizy, Viroflay, Vitry-sur-Seine
https://www.challenges.fr/automobile/actu-auto/grand-paris-l-interdiction-de-circuler-ne-touchera-que-la-moitie-du-perimetre_660985
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty
MessageSujet: Re: Automobile - Consultation sur la zone à faible émission   Automobile - Consultation sur la zone à faible émission Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Automobile - Consultation sur la zone à faible émission
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 3ème mission : embuscade près de Moulins (Alex0159)
» SUPERBE XM 2.0i FAIBLE KILOMETRAGE PROCHE DU NEUF 1600€
» démission GAV
» mission Garde-pêche du P 901 Castor
» Controle zone attenante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Les transports publics pour les Fontenaysiens-
Sauter vers: