Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez
 

 Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18760
Date d'inscription : 06/07/2010

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyMar 22 Jan 2019, 20:38

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant

Le dispositif de sécurité exceptionnel et l’opération médiatique n’auront pas empêché les images extrêmement humiliantes d’Emmanuel Macron et d’Angela Merkel réunis à Aix-la-Chapelle pour signer un nouveau traité franco-allemand.

C’est en effet sous des huées importantes (1) et couvrant totalement les quelques applaudissements épars que les deux dirigeants européens ont salué une foule résolument hostile et portant des panneaux disant « Merkel muss weg » (« Merkel doit partir ») et « Macron démission ».

On pourrait considérer qu’un tel déferlement de mécontentement est un fait anodin tant le décalage entre les gouvernants et les peuples est grand, mais il souligne en fait la gravité d’une situation qui se détériore à mesure que les semaines passent et que s’approchent les élections européennes 2019.

Les embellies enregistrées dans les sondages paraissent ainsi passagères et les promesses « d’écoute » et de « compréhension » mèneront droit à la catastrophe générale si elles ne sont pas immédiatement et efficacement suivies d’effet.

Que les deux plus importants dirigeants européens soient hués de la sorte en dépit d’un quadrillage digne d’un G8 dans une ville pourtant calme comme Aix-la-Chapelle est un message inquiétant adressé aux « élites » qui n’impressionnent plus guère les « peuples » et dont une partie explique sur les réseaux sociaux que leur « pouvoir » ne tient qu’au maigre soutien des forces de l’ordre et des Armées.

Après la petite éclaircie, la grosse tempête ?

https://lepolitique.fr/2019/01/22/macron-et-merkel-hues-et-humilies-a-aix-la-chapelle-un-signe-inquietant/

la vidéo jointe est intéressante...
Revenir en haut Aller en bas
lorenzaccio



Messages : 276
Date d'inscription : 19/02/2013

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyMer 23 Jan 2019, 10:42

Inquiétant si cela signifie la fin d'une Europe d'après-guerre qui n'a pas réussi son pari social et économique. Chacun chez soi ..
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14382
Date d'inscription : 30/05/2011

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyMer 23 Jan 2019, 11:00

L'éditorial du Monde...

Citation :
Traité d’Aix-la-Chapelle : les élucubrations de  Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan

Par Le Monde Publié hier à 10h41, mis à jour hier à 15h41

Editorial du « Monde ». Si le ridicule tuait, il y aurait aujourd’hui deux morts sur la scène politique française, qui plus est deux candidats à l’élection présidentielle de 2017 : Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan. Heureusement pour eux, malheureusement pour la santé mentale du pays, le ridicule se porte à merveille en ces temps de complotisme galopant, de contrevérités triomphantes et de « fake news » proliférantes.

A les entendre, en effet, ce mardi 22 janvier à Aix-la-Chapelle sera un jour de honte pour la France. Et pour cause : le président de la République va signer avec la chancelière Angela Merkel un traité franco-allemand qui non seulement aurait été sournoisement caché au bon peuple, mais qui, surtout, conduirait tout bonnement à vendre l’Alsace et la Lorraine à l’Allemagne, à partager avec cette dernière le siège permanent de la France au Conseil de sécurité de l’ONU, voire notre puissance nucléaire.

Ces élucubrations ont été assénées avec la gravité qui s’impose par la présidente du Rassemblement national et par le président de Debout la France !. Lors de son premier meeting de campagne pour les européennes, le 19 janvier, dans le Vaucluse, Marine Le Pen l’a martelé : le chef de l’Etat est en train de commettre un « acte de trahison » en signant « en catimini » ce traité conduisant à la « mise sous tutelle de l’Alsace », au « partage de notre arme nucléaire et de notre siège au Conseil de sécurité ».

Quant à Nicolas Dupont-Aignan, il a assuré que ce traité « organise la soumission de la politique étrangère de la France à l’Allemagne » et prépare « des lois franco-allemandes sur une partie de notre territoire ».

Tout cela est faux. Emmanuel Macron avait annoncé, dès son discours de la Sorbonne, en septembre 2017, son souhait de voir le traité de l’Elysée, conclu entre le général de Gaulle et le chancelier Adenauer, en 1963, complété et renforcé. Notons au passage que, de l’avis général, le nouveau traité d’Aix-la-Chapelle est nettement moins ambitieux que l’espérait le président français.

Le sort de l’Alsace et de la Lorraine n’est pas menacé, au contraire, par la volonté de développer des « projets transfontraliers » dans les domaines économiques et sociaux et, précise le traité, « dans le respect des règles constitutionnelles respectives des deux Etats ». De même, « le développement de l’apprentissage mutuel de la langue de l’autre » est d’une absolue banalité depuis le traité franco-allemand de 1963. Quant au partage du siège de la France à l’ONU, c’est, là encore, une « intox » totale : en prônant « l’admission de l’Allemagne en tant que membre permanent du Conseil de sécurité », dont elle sait qu’il suppose une improbable réforme de l’ONU, la France s’emploie, au contraire, bien loin de le partager, à protéger son statut de membre permanent.

Au prix d’un cynisme confondant, les deux dirigeants d’extrême droite se posent en valeureux défenseurs de la souveraineté nationale. lls ne font, en réalité, que se ridiculiser et la France avec eux.
https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/01/22/traite-d-aix-la-chapelle-laissez-en-paix-l-alsace-et-la-lorraine_5412668_3232.html



Citation :
---/---
Le traité, paraphé à Aix-la-Chapelle, en Allemagne, doit « compléter » celui dit « de l’Elysée » signé en 1963 entre le général de Gaulle et Konrad Adenauer, qui concrétisa la réconciliation franco-allemande après la guerre. Il prévoit une convergence des politiques économique, étrangère et de défense des deux pays, une coopération sur les régions transfrontalières, ainsi qu’une « assemblée parlementaire commune », composée de cent députés français et allemands.
---/---
Dans le traité, la France et l’Allemagne adoptent « une clause de défense mutuelle » en cas d’agression, sur le modèle de celle prévue au sein de l’OTAN. Ils pourront déployer des moyens ensemble en cas d’attaque terroriste ou coopérer sur les grands programmes militaires, à l’image de leurs projets sur les chars ou les avions de combat. « On n’est jamais allé aussi loin en matière de défense » commune, affirme l’Elysée, même si le compromis trouvé a été le fruit d’un difficile compromis sur le sujet compte tenu des divergences traditionnelles entre les deux pays. Paris souhaite davantage d’implication de l’Allemagne dans le domaine militaire tandis que Berlin est attaché à sa tradition pacifiste.
---/---
https://www.lemonde.fr/international/article/2019/01/22/aix-la-chapelle-macron-et-merkel-signent-un-nouveau-traite-bravant-l-euroscepticisme-ambiant_5412651_3210.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18760
Date d'inscription : 06/07/2010

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyMer 23 Jan 2019, 11:57

pour ma part et je n'ai pas besoin de le pen ou de dupont aignant et encore mois de macron pour réfléchir et constater que ce traité est merdique.

Comme je n'ai pas envie d'aller plus avant dans des explications que l'on refusera de prendre en compte je vais m'arrêter là.

A toutes fins utiles non politicardes il prévoit les mise en place de nouvelles structures inter étatiques qui couteront un bras et permettront de placer les copains pour débattre de l'organisation de l'Alsace et de la Lorraine qui sauf info contraire sont française  Rien que ça devrait faire réfléchir.
Les Français en retour vont ils s'occuper de gérer la Bavière ?

Ensuite lorsque le N° 2 teuton demande à la France de donner son siège à l'ONU à l'Europe je coupe !
Lorsque l'on demande à la France de prendre en compte les sujets européens à l'ONU je dis NON !

NB j'ai depuis des dizaines d'années refusé de gober les infos revues et corrigées par le monde comme des vérités premières.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4393
Date d'inscription : 08/01/2012

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyMer 23 Jan 2019, 13:54

"une coopération sur les régions transfrontalières" dit l'article du Monde.
Les Länder frontaliers de la France sont : Sarre, Rhénanie-Palatinat et Bade-Wurtemberg.

ça existe déjà :
La Convention-cadre européenne sur la coopération transfrontalière a été signée en 1980.
"Une eurorégion est une structure administrative de coopération transfrontalière entre deux ou plusieurs territoires de différents États européens.
En 2007, le Conseil de l'Europe répertoriait plus de 90 eurorégions de différentes natures
"
(wiki)
2 exemples franco-espagnols :
https://fr.wikipedia.org/wiki/GECT_Pyrénées-Méditerranée (années 2000)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Communauté_de_travail_des_Pyrénées (1983)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18760
Date d'inscription : 06/07/2010

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyMer 23 Jan 2019, 14:46

Salamandre a écrit:
"une coopération sur les régions transfrontalières" dit l'article du Monde.
Les Länder frontaliers de la France sont : Sarre, Rhénanie-Palatinat et Bade-Wurtemberg.

ça existe déjà :
La Convention-cadre européenne sur la coopération transfrontalière a été signée en 1980.
"Une eurorégion est une structure administrative de coopération transfrontalière entre deux ou plusieurs territoires de différents États européens.
En 2007, le Conseil de l'Europe répertoriait plus de 90 eurorégions de différentes natures
"
(wiki)
2 exemples franco-espagnols :
https://fr.wikipedia.org/wiki/GECT_Pyrénées-Méditerranée (années 2000)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Communauté_de_travail_des_Pyrénées (1983)

Donc soit il n'y a rien de nouveau et on se demande la raison de cet accord et du boxon médiatique actuel.

Soit on a inventé une nouvelle usine à gaz impopulaire et on veut la dissimuler...

Résultat le freluquet et la teutonne se font huer... mais tout va bien dans le meilleur des mondes macroniste possible.

Dormez braves gens macron veille...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18760
Date d'inscription : 06/07/2010

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyMer 23 Jan 2019, 15:17

La forfaiture d’Aix-la-Chapelle
ROUXEL JEAN
POSTÉ LE 22 JANVIER , 2019, 12:21

La caste jacassante se gargarise des « fake news » à propos du traité d’Aix-la-Chapelle entre la France et l’Allemagne.

Il est certain que, contrairement à ce qui a été dit, ce traité ne prévoit pas – encore heureux ! – de céder l’Alsace et la Lorraine à l’Allemagne.

Il n’en reste pas moins qu’il est dangereux.

Il est d’abord dangereux pour son caractère occulte. Ni l’opinion publique, ni même le parlement n’ont été informés, ni a fortiori consultés.

Il est également dangereux pour la souveraineté de la France, dans la mesure où il apparaît comme un acte d’allégeance à l’Allemagne.

En particulier, la diplomatie française est désormais supposée se préoccuper des intérêts exclusivement allemands : le traité affirme que l’obtention par l’Allemagne d’un siège au conseil de sécurité de l’ONU constitue une priorité de la diplomatie franco-allemande.


Que ce soit une priorité de la diplomatie allemande pourrait se comprendre. Que la France accorde son soutien à l’Allemagne également. Mais que la quête d’un siège allemand constitue une priorité de la diplomatie franco-allemande dépasse l’entendement !

Ce traité met également en péril nos relations avec d’autres partenaires.

Le fantasme d’une relation exclusive avec l’Allemagne, d’une part n’est pas réciproque (l’Allemagne se moque éperdument du fameux « couple franco-allemand »), et d’autre part risque de nous brouiller avec bien d’autres alliés.

Mieux encore, si j’ose dire, ce traité va finir par nous brouiller avec l’Allemagne elle-même. Car, à trop fusionner nos diplomaties, nous finirons par n’avoir que deux solutions : l’absorption d’un pays par l’autre ou la guerre.

Quant à l’Alsace-Lorraine, le traité ne prévoit certes pas son « annexion ». Mais a-t-on réellement fait attention au titre : il s’agit d’un traité « sur la coopération et l’intégration franco-allemandes ». Oui, j’ai bien écrit : « intégration ».

L’objectif ultime est clairement la fusion des deux pays, utopie absurde et criminelle.

Et plusieurs articles laissent supposer que des projets en cogestion franco-allemande doivent voir le jour.

Signer ce traité au moment même où les gilets jaunes mettent publiquement en doute le fait que nos gouvernants travaillent pour le bien commun de la France et des Français est, au strict minimum, d’une maladresse insigne. C’est sans doute même une forfaiture !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18760
Date d'inscription : 06/07/2010

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyMer 23 Jan 2019, 15:24

Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?

Ce 22 janvier 2019, Emmanuel Macron et Angela Merkel signent un nouveau traité de coopération et d'intégration franco-allemand à Aix-la-Chapelle.

Alors que François Mitterrand avait vu l'intégration européenne comme un moyen de contenir l'Allemagne, peut-on voir ce nouveau traité comme procédant de la même logique ? Au regard du constat de ces dernières décennies, comment juger du résultat comparativement à ces objectifs ?
Edouard Husson : Du côté français, il y a plusieurs strates à prendre en compte. Il y a d’abord ce que vous dites, cette vieille et fausse conception, répandue dans la haute fonction publique, les états-majors des grandes entreprises, le monde de l’expertise, celui de la culture et l’université: il n’y aurait pas d’autre perspective pour la France que l’intégration avec l’Allemagne. Le spectre va de ceux qui ont toujours eu, un peu ou beaucoup, peur de l’Allemagne aux croyants de la cause franco-allemande en passant par tous ces membres de la bourgeoisie française pour qui le « modèle allemand » a une vertu: il servirait à discipliner la société française. La deuxième strate, c’est l’angoisse devant la crise actuelle de l’Europe: on se raccroche à ce qui semble être le dernier rempart solide d’une Europe ébranlée par la montée des populismes et des conservatismes: le lien avec l’Allemagne. Enfin, la troisième strate, c’est un facteur individuel, l’idéalisme européen d’Emmanuel Macron. On n’avait jamais vu depuis Giscard un président aussi ouvertement favorable au fédéralisme européen.

Emmanuel Macron souhaite tellement relancer l’Europe, qu’il a commencé à concéder des avantages à l’Allemagne dans le secteur de la politique étrangère et de la défense sans avoir obtenu ce qu’il demandait sur l’approfondissement de la zone euro. Le traité est particulièrement vague sur les façons d’approfondir la zone euro. En fait, le président français est parti, en 2016, quand il s’est lancé dans sa campagne, d’un constat exact: l’euro a failli être emporté par la crise de 2007-2009; il est nécessaire d’en renforcer l’architecture. Cependant, en deux ans de présidence il n’a rien obtenu sur ce sujet. Au fond, il s’est retrouvé dans la situation de la cigale de la fable venant demander à la fourmi de lui avancer des capitaux. Mais les Allemands ont inventé une suite à la fable de La Fontaine. La fourmi est plus rusée qu’on ne croit. Elle revient vers la cigale et lui dit: « Je ne peux certes rien vous prêter. Mais il ne faut pas pour autant que nous nous fâchions. J’aime tant écouter votre chant le matin ou le soir, quand je ne travaille pas. Je vais déménager et venir m’installer chez vous. Comme cela je profiterai de vos mélodies. » Eh bien, que croyez-vous qu’il arrive? La cigale, trop heureuse, laisse la fourmi habiter sous son toit. Elle lui laisse même la plus belle chambre de sa modeste demeure. Et elle regarde la fourmi manger à sa faim sans rien lui donner à elle la cigale, qui doit faire maigre même en dehors du Carême! Qu’est-ce d’autre que de se déclarer prêt à soutenir la demande allemande d’un siège au conseil de sécurité? Et de se de se dire prêt à employer la force militaire au cas où l’Allemagne serait attaquée sans en exclure explicitement la force nucléaire? C’est littéralement inviter l’Allemagne à s’installer dans le sanctuaire de la souveraineté française, tout ce qui nous restait de statut de puissance malgré notre absurde politique économique et monétaire depuis trente ans.
Christophe Bouillaud : A dire vrai, c’est surtout l’institution de la monnaie commune qui paraissait aux autorités françaises du début des années 1990 comme un moyen de contenir l’Allemagne. On voulait priver l’Allemagne de sa martingale monétaire en l’intégrant à la monnaie unique à venir. On ne peut pas dire que ce fut une grande réussite. Est-il besoin d’insister sur le fait que l’écart économique s’est creusé depuis entre les deux pays ? Même si beaucoup de dirigeants allemands se plaignent à longueur d’années de la gestion laxiste de la BCE depuis 2012, il reste que l’union économique et monétaire a fonctionné au profit du pays le plus fort économiquement de la zone Euro au départ, à savoir le cœur industriel allemand du continent. Pour ce qui est contenir l’Allemagne, on n’aurait guère pu faire pire.
A lire le présent Traité franco-allemand, il procède d’abord d’une simple logique de persistance de ce qui existe déjà, et de réaffirmation de grands et beaux principes de coopération. Il s’agit en effet de compléter et de renforcer  des dispositifs qui existent déjà pour la plupart. On ne se pose d’ailleurs jamais la question de savoir pourquoi ces dispositifs ne fonctionnent guère, comme l’OFAJ (Office franco-allemand de la jeunesse). L’allusion à l’encouragement de l’apprentissage de la langue de l’autre fait presque rire quand on sait par ailleurs le déclin de l’enseignement de l’allemand en France sur les dernières décennies. Les dispositifs franco-allemands sont multiples, mais il n’y a plus grand monde en pratique du côté français pour les remplir.
Par ailleurs, dans ses aspects plus novateurs, le traité se propose encore plus de coordination économique et politique. Pourquoi pas ? Mais il faut bien se rendre compte que l’harmonisation risque de se faire au profit du plus fort actuellement, l’Allemagne. Je vois mal par exemple le Conseil économique d’experts franco-allemand se mettre tout d’un coup à découvrir les vertus d’une autre politique économique que celle menée par l’Allemagne.  On va rester dans l’optique bien connue, comme avec le « Pacte Euro + » du temps de Nicolas Sarkozy, où, si tout le monde copiait l’Allemagne dans sa politique économique et sociale, tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes possible.

Cette intégration franco-allemande, finalement logique dans un processus fédéraliste européen, est-elle simplement réaliste pour les deux pays ?

Edouard Husson : Permettez-moi de vous contredire. Il n’y a aucune intégration franco-allemande réelle. Ni fédéralisme européen véritable. Est-ce que l’Allemagne est prête à la mutualisation des dettes entre pays membres de la zone euro? Elle pratique cette mutualisation au sein de la République Fédérale, entre les Länder. Mais elle n’en veut pas entre pays membres de la zone euro! En 1992, si l’on nous avait proposé une vraie monnaie européenne, avec une banque centrale fonctionnant comme la Fed aux Etats-Unis, j’aurais applaudi des deux mains et voté oui à Maastricht. Mais l’on nous a proposé un système de banques centrales nationales, liées de manière contraignante les unes aux autres. Elles ne peuvent plus véritablement participer au financement de l’économie nationale mais il n’y a pas non plus de possibilité de financer l’économie par la création de crédit sur un mode européen. L’Allemagne informe ses décisions d’investissement par des jugements de valeur tout à fait arbitraires: il y a, selon elle, des pays qui sont vertueux et d’autres qui ne le sont pas. C’est un mode de pensée précapitaliste. Si l’Allemagne recyclait ses immenses surplus commerciaux dans l’économie européenne, non seulement elle alimenterait la prospérité du continent mais elle en profiterait largement en retour. D’ailleurs, comme souvent, lorsque vous confondez les domaines, en l’occurrence l’analyse économie et l’éthique, vous sombrez rapidement de l’angélisme dans le cynisme: les banques allemandes ont réalisé des profits en prêtant de l’argent à la Grèce tout comme l’industrie de la défense allemande qui a vendu son armement à une Grèce surendettée. En revanche, quand la situation de la Grèce est devenue intenable, le gouvernement allemand s’est comporté comme la fourmi de la fable, au risque de provoquer une effroyable régression sociale dans ce pays.
En fait, il suffit d’observer pour constater que le monde de l’économie de marché pure et parfaite n’existe que dans les livres. L’Allemagne est obsédée par son taux d’épargne et son équilibre budgétaire au point d’y sacrifier sa propre démographie, son modèle social et la solidarité européenne. La France et l’Italie ont besoin d’un système de changes flexibles pour que leur industrie reste compétitive sans que soit sacrifiée la solidarité entre les compétitivités disparates de leurs régions. La Grande-Bretagne préfère la flexibilité commerciale à l’insertion dans l’Union européenne. Je conçois que le réel puisse heurter puissamment des croyances; mais si les peuples ne sont pas entraînés par un grand élan fédéraliste européen, il vaut mieux en tenir compte et construire la politique sur la réalité sociale héritée de l’histoire, les nations démocratiques. A vrai dire, tout ceci était prévisible dès 1991-1992. La crise des Gilets Jaunes n’est que le symptôme d’une lente destruction du tissu socio-économique français par une politique monétaire inappropriée, dont la première victime avait été la vague de créations entrepreneuriales françaises du début des années 1990, qui furent laminées par l’alignement des taux français sur les taux d’une Allemagne occupée à combattre la poussée inflationniste consécutive à sa réunification monétaire. C’est le moment de constater que Errare humanum est, perseverare diabolicum.

Christophe Bouillaud : Est-ce si logique d’un point de vue fédéraliste européen ? C’est à vrai dire une vieille idée des deux côté du Rhin de relancer l’intégration européenne en allant plus loin à deux seulement. Comme ce sont, surtout avec le départ du Royaume-Uni, les deux plus gros pays, les plus puissants économiquement, ils sont à peu près sûrs que les autres devront suivre. Ce n’est une politique très fédéraliste, parce que cela revient à tordre le bras ou humilier certains pays.
Par ailleurs, il y a des aspects contradictoires dans ce traité. Les deux pays s’engagent dans le cadre de la réforme possible et bien hypothétique d’ailleurs de l’ONU à essayer obtenir un siège permanent pour l’Allemagne au Conseil de sécurité. Déjà, je ne suis pas sûr que l’Allemagne, un pays de 80 millions d’habitants, qui ne dispose ni de l’arme nucléaire ni de capacités militaires projetables à suffisance, soit un bon candidat dans le monde du XXIème siècle à un tel siège de membre permanent. Ensuite, est-ce bien raisonnable d’être à la fois fédéraliste européen et pour la reconnaissance du poids d’un Etat particulier de l’Union dans les instances onusiennes? L’intégration européenne est censé donner plus de poids dans les affaires du monde aux Etats européens ensemble que séparément. Est-ce du coup bien logique de demander pour l’Allemagne un siège ? Ne serait-il pas plus logique d’avoir un seul siège pour toute l’Union européenne ? C’est peut-être d’ailleurs ce caractère illogique de cette demande, surtout contrastée avec le reste des dispositions du Traité, qui font que certains y voient une intention cachée de « donner » le siège permanent de la France au Conseil de sécurité à l’Allemagne. En effet, après tout, si les deux pays ont la même politique étrangère, pourquoi pas fusionner l’usage de ce siège ?

Pour ce qui est du réalisme, il faut distinguer deux aspects.
D’une part, l’aspect social d’intégration réelle des deux sociétés. En dehors des zones frontalières de l’est de la France et de l’ouest de l’Allemagne, il faut admettre la faiblesse des liens réels, concrets, quotidiens, entre les pays. Comme je suis avant tout spécialiste de l’Italie, mais aussi germaniste, je me rends bien compte de ce hiatus. Les liens franco-italiens sont réels et profonds au niveau social, en particulier parce que des Italiens ont émigré en France depuis la fin du XIXème siècle, mais ils sont bien plus ténus pour ce qui concerne l’Allemagne, avec sans doute actuellement bien plus d’Allemands francophiles et francophones qui apprécient la France pour son art de vivre que l’inverse.
D’autre part, l’aspect économique. Les deux économies sont déjà largement intégrées, mais, dans une relation de dissymétrie croissante. Il ne faut pas ainsi négliger non plus l’aspect discrètement conflictuel entre les responsables des deux pays quand il s’agit de prendre les décisions vraiment importantes. On devrait aussi se demander pourquoi, en dehors d’Airbus, un consortium européen avec d’autres partenaires, il n’existe pas de grande multinationale franco-allemande…  Ce n’est peut-être pas un hasard.

Comment anticiper les conséquences que pourraient produire la poursuite de cette imbrication des deux pays ?
Christophe Bouillaud : Comme les deux aspects, social et économique, ne sont pas symétriques, il y a tout de même le risque que l’intégration franco-allemande soit vécue du côté français comme une nouvelle domination allemande. Ce n’est pas qu’un risque d’ailleurs : il suffit de constater les fantasmes qui se sont développés autour de ce Traité franco-allemand, qu’il me revient ici de commenter. L’idée a couru sur les médias sociaux que la France allait donner l’Alsace et la Lorraine à l’Allemagne. C’est bien sûr ridicule, mais cela montre bien qu’une partie de la population française soupçonne l’Allemagne éternelle  des plus noirs desseins et nos dirigeants de trahison, de collaboration avec l’ennemi. Cela en dit long sur l’image dégradée de l’Allemagne depuis la crise économique dans les tréfonds de la société française. Visiblement tout le monde ne va pas à Berlin y écouter de la bonne techno… mais beaucoup se rappellent leurs vieux cours d’histoire à l’école primaire.

Par ailleurs, cette imbrication peut produire le pire comme le meilleur. Le pire serait que cela soit une façon de continuer sans réfléchir des réformes en France au nom de l’exemple allemand. Le meilleur serait que les dirigeants français comprennent d’où viennent certaines réussites allemandes en matière de compétitivité. Ils auront ainsi du mal à passer à côté de la décentralisation, de l’art de bâtir du consensus, ou encore de la maîtrise du marché immobilier au profit des locataires.

Edouard Husson : A première vue, il y a tout lieu d’être pessimiste. La crise des Gilets Jaunes est l’appel au secours d’une société qui ne veut ni être écrasée comme la Grèce, ni s’éteindre à petit feu comme l’Italie d’avant la coalition Ligue/Cinq Etoiles, ni souffrir en silence comme l’Espagne depuis une décennie. Or la vision sociale, économique, monétaire, qui imprègne le Traité d’Aix-La-Chapelle est dans la continuité parfaite de ce qui nous mène à la crise politique, économique et sociale que nous traversons actuellement. On ne peut donc que prédire une catastrophe accrue. En fait, tout se passe comme si la chancelière allemande et le président français nous invitaient à une pièce de théâtre intitulée : « La crise des Gilets Jaunes n’aura pas lieu ». Emmanuel Macron a beau refuser de toutes ses forces ce qu’implique la crise des Gilets Jaunes, à savoir un changement radical de politique économique, il ne pourra pas tenir les engagements qu’il prend vis-à-vis de l’Allemagne. Cela va conduire à ce que l’Allemagne nous considère encore plus comme « des gens peu fiables ». Dans l’autre sens, nos dirigeants prennent le risque que la société française, voyant que les choses ne changent pas, se mette à chercher un bouc émissaire. Il ne faut pas exclure une poussée de germanophobie française dans les années qui viennent.
C’est absolument terrible car, contrairement à ce qu’ils affirment, nos dirigeants sont en train de provoquer le contraire de ce qu’ils prétendent. On nous répète à longueur de débat sur l’Europe que l’on ne peut pas se passer des mécanismes actuels de la construction européenne car ils garantissent la paix en Europe. C’est une vaste fumisterie ! Contrairement à ce que pensent bien des dirigeants, ce n’est pas la construction européenne qui a fait émerger l’esprit pacifique d’après 1945. C’est l’esprit pacifique d’une Europe qui n’en pouvait plus de la guerre qui a conduit à imaginer la construction européenne. Cette dernière n’est qu’un produit de l’esprit de paix, éventuellement un moyen pour organiser des relations pacifiques entre nos nations. il ne faudrait pas qu’en faisant de l’Europe une fin, nous détruisions l’esprit de coopération et d’entente entre les sociétés européennes.

C’est pourquoi il est absolument indispensable que le Traité d’Aix-La-Chapelle soit soumis à référendum par le président de la République. Nous avons besoin d’un débat national qui permette de répondre à toutes les questions que pose un texte très mal conçu, plein d’ambiguïtés. Monsieur Macron et Madame Merkel peuvent bien signer tout ce qu’ils veulent en se réunissant dans la ville de Charlemagne: ils n’exercent pas le pouvoir à vie ni de manière héréditaire; ils sont des élus du peuple, qui doivent régulièrement soumettre leur action au jugement du suffrage universel.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14382
Date d'inscription : 30/05/2011

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyMer 23 Jan 2019, 15:35

tonton christobal a écrit:
Il est d’abord dangereux pour son caractère occulte. Ni l’opinion publique, ni même le parlement n’ont été informés, ni a fortiori consultés.

Occulte ?

Voir: https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2019/01/08/signature-nouveau-traite-franco-allemand-aix-la-chapelle



Citation :
22 janvier 2019

Traité entre la République française et la République fédérale d’Allemagne sur la coopération et l’intégration franco-allemandes

La République française et la République fédérale d’Allemagne,

Reconnaissant le succès historique de la réconciliation entre les peuples français et allemand à laquelle le Traité du 22 janvier 1963 entre la République française et la République fédérale d’Allemagne sur la coopération franco-allemande a apporté une contribution exceptionnelle et dont est né un réseau sans précédent de relations bilatérales entre leurs sociétés civiles et leurs pouvoirs publics à tous les niveaux,

Convaincues que le temps est venu d’élever leurs relations bilatérales à un niveau supérieur et de se préparer aux défis auxquels les deux États et l’Europe sont confrontés au XXIe siècle, et souhaitant faire converger leurs économies et leurs modèles sociaux, favoriser la diversité culturelle et rapprocher leurs sociétés et leurs citoyens,

Convaincues que l’amitié étroite entre la France et l’Allemagne a été déterminante et demeure un élément indispensable d’une Union européenne unie, efficace, souveraine et forte,

Attachées à approfondir leur coopération en matière de politique européenne afin de favoriser l’unité, l’efficacité et la cohésion de l’Europe, tout en maintenant cette coopération ouverte à tous les États membres de l’Union européenne,

Attachées aux principes fondateurs, droits, libertés et valeurs de l’Union européenne, qui défendent l’État de droit partout dans l’Union européenne et le promeuvent à l’extérieur,

Attachées à œuvrer en vue d’une convergence sociale et économique ascendante au sein de l’Union européenne, à renforcer la solidarité mutuelle et à favoriser l’amélioration constante des conditions de vie et de travail conformément aux principes du socle européen des droits sociaux, notamment en accordant une attention particulière à l’autonomisation des femmes et à l’égalité des sexes,

Réaffirmant l’engagement de l’Union européenne en faveur d’un marché mondial ouvert, équitable et fondé sur des règles, dont l’accès repose sur la réciprocité et la non-discrimination et qui est régi par des normes environnementales et sociales élevées,

Conscientes de leurs droits et obligations en vertu de la Charte des Nations Unies,

Fermement attachées à un ordre international fondé sur des règles et sur le multilatéralisme, dont les Nations Unies constituent l’élément central,

Convaincues que la prospérité et la sécurité ne pourront être assurées qu’en agissant d’urgence afin de protéger le climat et de préserver la biodiversité et les écosystèmes,

Agissant conformément à leurs règles constitutionnelles et juridiques nationales respectives et dans le cadre juridique de l’Union européenne,

Reconnaissant le rôle fondamental de la coopération décentralisée des communes, des départements, des régions, des Länder, du Sénat et du Bundesrat, ainsi que celui de la coopération entre le Plénipotentiaire de la République fédérale d’Allemagne chargé des Affaires culturelles dans le cadre du Traité sur la coopération franco-allemande et les ministres français compétents,

Reconnaissant le rôle essentiel de la coopération entre l’Assemblée nationale et le Bundestag, en particulier dans le cadre d’un accord interparlementaire, qui constitue une dimension importante des liens étroits entre les deux pays,

Sont convenues de ce qui suit :


Chapitre premier
Affaires européennes
Article 1er

Les deux États approfondissent leur coopération en matière de politique européenne. Ils agissent en faveur d’une politique étrangère et de sécurité commune efficace et forte, et renforcent et approfondissent l’Union économique et monétaire. Ils s’efforcent de mener à bien l’achèvement du Marché unique et s’emploient à bâtir une Union compétitive, reposant sur une base industrielle forte, qui serve de base à la prospérité, promouvant la convergence économique, fiscale et sociale ainsi que la durabilité dans toutes ses dimensions.
Article 2

Les deux États se consultent régulièrement à tous les niveaux avant les grandes échéances européennes, en cherchant à établir des positions communes et à convenir de prises de parole coordonnées de leurs ministres. Ils se coordonnent sur la transposition du droit européen dans leur droit national.
---/---


Dernière édition par a.nonymous le Mer 23 Jan 2019, 15:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14382
Date d'inscription : 30/05/2011

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyMer 23 Jan 2019, 15:36

Citation :
---/---
Chapitre 2
Paix, sécurité et développement
Article 3

Les deux États approfondissent leur coopération en matière de politique étrangère, de défense, de sécurité extérieure et intérieure et de développement tout en s’efforçant de renforcer la capacité d’action autonome de l’Europe. Ils se consultent afin de définir des positions communes sur toute décision importante touchant leurs intérêts communs et d’agir conjointement dans tous les cas où ce sera possible.
Article 4

(1) Du fait des engagements qui les lient en vertu de l’article 5 du Traité de l’Atlantique Nord du 4 avril 1949 et de l’article 42, paragraphe 7, du Traité sur l’Union européenne du 7 février 1992, modifié par le Traité de Lisbonne du 13 décembre 2007 modifiant le Traité sur l’Union européenne et le Traité instituant la Communauté européenne, les deux États, convaincus du caractère indissociable de leurs intérêts de sécurité, font converger de plus en plus leurs objectifs et politiques de sécurité et de défense, renforçant par là-même les systèmes de sécurité collective dont ils font partie. Ils se prêtent aide et assistance par tous les moyens dont ils disposent, y compris la force armée, en cas d’agression armée contre leurs territoires. Le champ d’application territorial de la deuxième phrase du présent paragraphe correspond à celui de l’article 42, paragraphe 7, du Traité sur l’Union européenne.

(2) Les deux États agissent conjointement dans tous les cas où ce sera possible, conformément à leurs règles nationales respectives, en vue de maintenir la paix et la sécurité. Ils continuent de développer l’efficacité, la cohérence et la crédibilité de l’Europe dans le domaine militaire. Ce faisant, ils s’engagent à renforcer la capacité d’action de l’Europe et à investir conjointement pour combler ses lacunes capacitaires, renforçant ainsi l’Union européenne et l’Alliance nord-atlantique.

(3) Les deux États s’engagent à renforcer encore la coopération entre leurs forces armées en vue d’instaurer une culture commune et d’opérer des déploiements conjoints. Ils intensifient l’élaboration de programmes de défense communs et leur élargissement à des partenaires. Ce faisant, ils entendent favoriser la compétitivité et la consolidation de la base industrielle et technologique de défense européenne. Ils sont en faveur de la coopération la plus étroite possible entre leurs industries de défense, sur la base de leur confiance mutuelle. Les deux États élaboreront une approche commune en matière d’exportation d’armements en ce qui concerne les projets conjoints.

(4) Les deux États instituent le Conseil franco-allemand de défense et de sécurité comme organe politique de pilotage de ces engagements réciproques. Ce Conseil se réunira au plus haut niveau à intervalles réguliers.
Article 5

Les deux États étendent la coopération entre leurs ministères des affaires étrangères, y compris leurs missions diplomatiques et consulaires. Ils procéderont à des échanges de personnels de haut rang. Ils établiront des échanges au sein de leurs représentations permanentes auprès des Nations Unies à New York, en particulier entre leurs équipes du Conseil de sécurité, leurs représentations permanentes auprès de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord et leurs représentations permanentes auprès de l’Union européenne, ainsi qu’entre les organismes des deux États chargés de coordonner l’action européenne.
Article 6

Dans le domaine de la sécurité intérieure, les gouvernements des deux États renforcent encore leur coopération bilatérale en matière de lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée, ainsi que leur coopération dans le domaine judiciaire et en matière de renseignement et de police. Ils mettent en œuvre des mesures communes de formation et de déploiement et créent une unité commune en vue d’opérations de stabilisation dans des pays tiers.
Article 7

Les deux États s’engagent à établir un partenariat de plus en plus étroit entre l’Europe et l’Afrique en renforçant leur coopération en matière de développement du secteur privé, d’intégration régionale, d’enseignement et de formation professionnelle, d’égalité des sexes et d’autonomisation des femmes, dans le but d’améliorer les perspectives socio-économiques, la viabilité, la bonne gouvernance ainsi que la prévention des conflits, la résolution des crises, notamment dans le cadre du maintien de la paix, et la gestion des situations d’après-conflit. Les deux États instituent un dialogue annuel au niveau politique en matière de politique internationale de développement afin d’intensifier la coordination de la planification et de la mise en œuvre de leurs politiques.
Article 8

(1) Dans le cadre de la Charte des Nations Unies, les deux États coopéreront étroitement au sein de tous les organes de l’Organisation des Nations Unies. Ils coordonneront étroitement leurs positions, dans le cadre d’un effort plus large de concertation entre les États membres de l’Union européenne siégeant au Conseil de sécurité des Nations Unies et dans le respect des positions et des intérêts de l’Union européenne. Ils agiront de concert afin de promouvoir aux Nations Unies les positions et les engagements de l’Union européenne face aux défis et menaces de portée mondiale. Ils mettront tout en œuvre pour aboutir à une position unifiée de l’Union européenne au sein des organes appropriés des Nations Unies.

(2) Les deux États s’engagent à poursuivre leurs efforts pour mener à terme des négociations intergouvernementales concernant la réforme du Conseil de sécurité des Nations Unies. L’admission de la République fédérale d’Allemagne en tant que membre permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies est une priorité de la diplomatie franco-allemande.
---/---
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14382
Date d'inscription : 30/05/2011

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyMer 23 Jan 2019, 15:37

Citation :
---/---
Chapitre 3
Culture, enseignement, recherche et mobilité


Article 9

Les deux États reconnaissent le rôle décisif que jouent la culture et les médias dans le renforcement de l’amitié franco-allemande. En conséquence, ils sont résolus à créer pour leurs peuples un espace partagé de liberté et de possibilités, ainsi qu’un espace culturel et médiatique commun. Ils développent la mobilité et les programmes d’échanges entre leurs pays, en particulier à l’intention des jeunes dans le cadre de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse, et définissent des objectifs chiffrés dans ces domaines. Afin de favoriser des liens toujours plus étroits dans tous les domaines de l’expression culturelle, notamment au moyen d’instituts culturels intégrés, ils mettent en place des programmes spécifiques et une plate-forme numérique destinés en particulier aux jeunes.
Article 10

Les deux États rapprochent leurs systèmes éducatifs grâce au développement de l’apprentissage mutuel de la langue de l’autre, à l’adoption, conformément à leur organisation constitutionnelle, de stratégies visant à accroître le nombre d’élèves étudiant la langue du partenaire, à une action en faveur de la reconnaissance mutuelle des diplômes et à la mise en place d’outils d’excellence franco-allemands pour la recherche, la formation et l’enseignement professionnels, ainsi que de doubles programmes franco-allemands intégrés relevant de l’enseignement supérieur.
Article 11

Les deux États favorisent la mise en réseau de leurs systèmes d’enseignement et de recherche ainsi que de leurs structures de financement. Ils poursuivent le développement de l’Université franco-allemande et encouragent les universités françaises et allemandes à participer à des réseaux d’universités européennes.
Article 12

Les deux États instituent un Fonds citoyen commun destiné à encourager et à soutenir les initiatives de citoyens et les jumelages entre villes dans le but de rapprocher encore leurs deux peuples.


Chapitre 4
Coopération régionale et transfrontalière


Article 13

(1) Les deux États reconnaissent l’importance que revêt la coopération transfrontalière entre la République française et la République fédérale d’Allemagne pour resserrer les liens entre les citoyens et les entreprises de part et d’autre de la frontière, notamment le rôle essentiel des collectivités territoriales et autres acteurs locaux à cet égard. Ils entendent faciliter l’élimination des obstacles dans les territoires frontaliers afin de mettre en œuvre des projets transfrontaliers et de faciliter la vie quotidienne des habitants de ces territoires.

(2) À cet effet, dans le respect des règles constitutionnelles respectives des deux États et dans les limites du droit de l’Union européenne, les deux États dotent les collectivités territoriales des territoires frontaliers et les entités transfrontalières comme les eurodistricts de compétences appropriées, de ressources dédiées et de procédures accélérées permettant de surmonter les obstacles à la réalisation de projets transfrontaliers, en particulier dans les domaines économique, social, environnemental, sanitaire, énergétique et des transports. Si aucun autre moyen ne leur permet de surmonter ces obstacles, des dispositions juridiques et administratives adaptées, notamment des dérogations, peuvent également être accordées. Dans ce cas, il revient aux deux États d’adopter la législation appropriée.

(3) Les deux États demeurent attachés à la préservation de normes strictes dans les domaines du droit du travail, de la protection sociale, de la santé et de la sécurité, ainsi que de la protection de l’environnement.
Article 14

Les deux États instituent un comité de coopération transfrontalière comprenant des parties prenantes telles que l’État et les collectivités territoriales, les parlements et les entités transfrontalières comme les eurodistricts et, en cas de nécessité, les eurorégions intéressées. Ce comité est chargé de coordonner tous les aspects de l’observation territoriale transfrontalière entre la République française et la République fédérale d’Allemagne, de définir une stratégie commune de choix de projets prioritaires, d’assurer le suivi des difficultés rencontrées dans les territoires frontaliers et d’émettre des propositions en vue d’y remédier, ainsi que d’analyser l’incidence de la législation nouvelle sur les territoires frontaliers.
Article 15

Les deux États sont attachés à l’objectif du bilinguisme dans les territoires frontaliers et accordent leur soutien aux collectivités frontalières afin d’élaborer et de mettre en œuvre des stratégies appropriées.
Article 16

Les deux États faciliteront la mobilité transfrontalière en améliorant l’interconnexion des réseaux numériques et physiques entre eux, notamment les liaisons ferroviaires et routières. Ils agiront en étroite collaboration dans le domaine de la mobilité innovante, durable et accessible à tous afin d’élaborer des approches ou des normes communes aux deux États.
Article 17

Les deux États encouragent la coopération décentralisée entre les collectivités des territoires non frontaliers. Ils s’engagent à soutenir les initiatives lancées par ces collectivités qui sont mises en œuvre dans ces territoires.
---/---
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14382
Date d'inscription : 30/05/2011

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyMer 23 Jan 2019, 15:38

Citation :
---/---
Chapitre 5
Développement durable, climat, environnement et affaires économiques


Article 18

Les deux États s’emploient à renforcer le processus de mise en œuvre des instruments multilatéraux relatifs au développement durable, à la santé mondiale et à la protection de l’environnement et du climat, en particulier l’Accord de Paris du 12 décembre 2015 et le Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies. À cet effet, ils agissent en rapport étroit afin de formuler des approches et des politiques communes, notamment en mettant en place des dispositifs en vue de la transformation de leurs économies et en favorisant des actions ambitieuses de lutte contre les changements climatiques. Ils garantissent l’intégration de la protection du climat dans toutes les politiques, notamment par des échanges transversaux réguliers entre les gouvernements dans des secteurs clés.
Article 19

Les deux États feront progresser la transition énergétique dans tous les secteurs appropriés et, à cet effet, développent leur coopération et renforcent le cadre institutionnel de financement, d’élaboration et de mise en œuvre de projets conjoints, en particulier dans les domaines des infrastructures, des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.
Article 20

(1) Les deux États approfondissent l’intégration de leurs économies afin d’instituer une zone économique franco-allemande dotée de règles communes. Le Conseil économique et financier franco-allemand favorise l’harmonisation bilatérale de leurs législations, notamment dans le domaine du droit des affaires, et coordonne de façon régulière les politiques économiques entre la République française et la République fédérale d’Allemagne afin de favoriser la convergence entre les deux États et d’améliorer la compétitivité de leurs économies.

(2) Les deux États instituent un « Conseil franco-allemand d’experts économiques » composé de dix experts indépendants afin de présenter aux deux gouvernements des recommandations sur leur action économique.
Article 21

Les deux États intensifient leur coopération dans le domaine de la recherche et de la transformation numérique, notamment en matière d’intelligence artificielle et d’innovations de rupture. Ils promouvront à l’échelle internationale des directives sur l’éthique des technologies nouvelles. Ils mettent en place, afin de promouvoir l’innovation, des initiatives franco-allemandes qui sont ouvertes à la coopération au niveau européen. Les deux États mettront en place un processus de coordination et un financement commun afin de soutenir des programmes conjoints de recherche et d’innovation.
Article 22

Les parties prenantes et les acteurs intéressés des deux États sont réunis au sein d’un Forum pour l’avenir franco-allemand afin de travailler sur les processus de transformation de leurs sociétés.


Chapitre 6
Organisation


Article 23

Des réunions entre les gouvernements des deux États ont lieu au moins une fois par an, alternativement en République française et en République fédérale d’Allemagne. Après l’entrée en vigueur du présent Traité, le Conseil des ministres franco-allemand adopte un programme pluriannuel de projets de coopération franco-allemande. Les secrétaires généraux pour la coopération franco-allemande chargés de préparer ces réunions assurent le suivi de la mise en œuvre de ce programme et en font rapport au Conseil des ministres.
Article 24

Un membre du gouvernement d’un des deux États prend part, une fois par trimestre au moins et en alternance, au conseil des ministres de l’autre État.
Article 25

Les conseils, structures et instruments de la coopération franco-allemande font l’objet d’un examen périodique et sont, en cas de nécessité, adaptés sans retard aux objectifs fixés d’un commun accord. Le premier de ces examens devrait avoir lieu dans les six mois suivant l’entrée en vigueur du présent Traité et proposer les adaptations nécessaires. Les secrétaires généraux pour la coopération franco-allemande évaluent régulièrement les progrès accomplis. Ils informent les parlements et le Conseil des ministres franco-allemand de l’état général d’avancement de la coopération franco-allemande.
Article 26

Des représentants des régions et des Länder, ainsi que du comité de coopération transfrontalière, peuvent être invités à participer au Conseil des ministres franco-allemand.


Chapitre 7
Dispositions finales


Article 27

Le présent Traité complète le Traité du 22 janvier 1963 entre la République française et la République fédérale d’Allemagne sur la coopération franco-allemande au sens du paragraphe 4 des Dispositions finales de ce Traité.
Article 28

Les deux États s’informent mutuellement, par la voie diplomatique, de l’accomplissement des procédures nationales requises pour l’entrée en vigueur du présent Traité. Le présent Traité entre en vigueur à la date de réception de la dernière notification.
https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2019/01/08/signature-nouveau-traite-franco-allemand-aix-la-chapelle
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18760
Date d'inscription : 06/07/2010

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyMer 23 Jan 2019, 15:48

Occulte... à toutes fins utiles peut être devrait on rappeler que le président français n'est pas napoléon et qu'il serait bon qu'il garde à l'esprit qu'il y a un parlement en charge de contrôler l'éxécutif.

Si nous en sommes à des situations "tendues" peut être y a t il un lien de cause à effet entre un mode de fonctionnement qui n'est plus accepté ni acceptable actuellement en France.

Au moment où on met en cause les comités théodules en remettre plusieurs couches avec les teutons ne me semble pas particulièrement adroit.
Je ne vais pas en plus revenir sur ce qui figure ci dessus et les incohérences qui en découlent...

Ceci s'ajoutant au génial pacte de marrakech devrait on être surpris que ça coince un peu ?
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4393
Date d'inscription : 08/01/2012

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyMer 23 Jan 2019, 16:05

Il est écrit dans le Figaro que "pour entrer en vigueur, le traité d'Aix-la-Chapelle doit encore être ratifié par les parlements nationaux".
La question serait plutôt : y aura-t-il 60 parlementaires pour une saisine du Conseil constitutionnel ?

Citation :
Pour que le Conseil constitutionnel soit en effet saisi du texte du traité d'Aix-la-Chapelle, l'article 54 de la Constitution impose que la demande en soit faite par le président de la République, ou à défaut, celle du président du Sénat ou d'au moins soixante parlementaires. Le Rassemblement national ne compte que six députés, et un sénateur, quand Debout la France ne peut compter que sur la voix de son président, Nicolas Dupont-Aignan, député de l'Essonne, et de son allié le sénateur divers droite Jean-Louis Masson.

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2019/01/22/25001-20190122ARTFIG00120-traite-d-aix-la-chapelle-le-pen-et-dupont-aignan-reclament-une-saisine-constitutionnelle.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18760
Date d'inscription : 06/07/2010

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyMer 23 Jan 2019, 16:08

Salamandre a écrit:
Il est écrit dans le Figaro que "pour entrer en vigueur, le traité d'Aix-la-Chapelle doit encore être ratifié par les parlements nationaux".
La question serait plutôt : y aura-t-il 60 parlementaires pour une saisine du Conseil constitutionnel ?



On pourrait aussi de demander comment fonctionne la France et s'il y a un pilote dans l'avion... Vu la réaction du public après la signature du traité on pourrait s'interroger.
On a bien accepté l'accord de Munich, si on table sur l'imbécillité on est certain de gagner.

En matière de présidents français j'ai commencé ma carrière sous de Gaulle pour la finir bien plus tard.
Maintenant des amis m'informent de ce qui se passe avec macron... avoir un président qui se déplace dans un gros village mis en état de siège avec laisser passer pour les habitants et bouclage... on n'avait jamais vu ça on sent l'homme aimé et respecté surtout sans peur.

4 personnes assuraient la sécurité rapprochée du général de Gaulle : ils s'appelaient Tessier, Djouder, Aufray et Comiti ensuite Sasia a remplacé Aufray... et c'était à l'époque de l'OAS et du FLN j'imagine le freluquet dans des temps aussi violents. On aurait eu la légion...
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1252
Date d'inscription : 03/03/2013

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyMer 23 Jan 2019, 18:17

Une fois de plus sur ce traité les extrêmes nous ont alimenté en Fake news ( bobards en français du général de Gaulle).


Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14382
Date d'inscription : 30/05/2011

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyMer 23 Jan 2019, 19:27

thierry a écrit:
Une fois de plus sur ce traité les extrêmes nous ont alimenté en Fake news ( bobards en français du général de Gaulle).

C'est quand même fort de présenter comme occulte un traité dont le contenu est accessible par tous sur le site de la Présidence !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18760
Date d'inscription : 06/07/2010

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyMer 23 Jan 2019, 19:49

a.nonymous a écrit:


C'est quand même fort de présenter comme occulte un traité dont le contenu est accessible par tous sur le site de la Présidence !

Lorsque l'on signe des traités dont le contenu est accessible mais dont les applications connues ou éventuelles sont obscures et formulées de maniére élyptiques  je ne suis pas satisfait et curieusement il semble que les Allemands sont aussi très réservés.

A titre personnel j'ai le sentiment qu'il est déséquilibré à notre désavantage... on donne un droit de regard aux teutons sur nos territoires et ou est la réciproque.

Se précipiter pour faire ce genre d'accord alors que ni le freluquet ni la teutonne sont en position de force dans leurs pays respectifs et que l'Europe risque de voir sa gouvernance remise en cause ressort pour le moins de la légereté.

On peut penser le contraire...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18760
Date d'inscription : 06/07/2010

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyMer 23 Jan 2019, 21:56

«Le traité d'Aix-la-Chapelle affecte la souveraineté nationale»
• Par Olivier Gohin

• Publié le 21/01/2019 à 19:41

TRIBUNE - Plusieurs clauses du traité ne sont pas conformes à la Constitution, argumente le professeur à la faculté de droit de l'université Paris II-Panthéon-Assas, Olivier Gohin. Il demande que le Conseil constitutionnel soit saisi.

Le 22 janvier, la France et l'Allemagne vont signer le traité d'Aix-la-Chapelle sur la coopération et l'intégration
franco-allemandes. Trois remarques préalables sont à faire. C'est la date anniversaire du traité de l'Élysée du 22 janvier 1963 que le Bundestag avait sciemment torpillé par l'ajout irrégulier d'un préambule réaffirmant l'importance, pour l'Allemagne, d' «une étroite association entre l'Europe et les États-Unis». Le lieu n'est pas fortuit: Aix-la-Chapelle fut la capitale de l'Empire franco-germain de Charlemagne. L'intitulé du traité n'est pas davantage fortuit: c'est, à travers l'«intégration», la reprise du projet fédéralisant, mis en échec, pourtant, par le peuple français, lors du rejet massif du projet de «Constitution européenne» par référendum, le 29 mai 2005.
Or le président de la République qui a négocié ce traité (comme le prévoit l'article 52 de la Constitution) est aussi celui que sa fonction désigne comme le garant de l'indépendance ...


La suite : http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2019/01/21/31002-20190121ARTFIG00281-le-traite-d-aix-la-chapelle-affecte-la-souverainete-nationale.php?redirect_premium
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18760
Date d'inscription : 06/07/2010

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyMer 23 Jan 2019, 22:09

Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française

“Ceux qui oublient la valeur de la paix et répandent le mensonge se rendent complices des crimes du passé” a déclaré Emmanuel Macron lors de la signature du traité d'Aix-la-Chapelle.

Atlantico : A l'occasion de la signature du traité d'Aix-la-Chapelle, Emmanuel Macron a déclaré, au travers de son compte twitter : "Ceux qui oublient la valeur de la paix et répandent le mensonge se rendent complices des crimes du passé. Je préfère regarder en face notre Europe, et la renforcer pour protéger nos peuples. C’est ce que nous faisons avec le traité d’Aix-la-Chapelle." En quoi cette intimidation morale peut-elle être révélatrice d'une certaine forme de restriction de la liberté de pensée en France ?

Edouard Husson : Ce que vous citez est une formule reprise du discours qu’a prononcé le président de la République. Il s’agit effectivement d’un argument d’autorité, qui vise à jeter le discrédit moral sur toute personne qui critiquerait le traité d’Aix-La-Chapelle. Refuser de dire que c’est un bon traité, c’est se faire complice des crimes du passé ! En l’occurrence, Emmanuel Macron ne dit pas explicitement à quel crime il pense mais il veut qu’on pense à la Shoah, aux crimes commis pendant la Seconde Guerre mondiale. Donc si vous êtes contre le traité d’Aix-La-Chapelle, vous êtes un complice des nazis !
Evidemment, c’est grotesque. Mais cela signifie que le président de la République refuse à l’avance le débat sur le Traité d’Aix-La-Chapelle: nous n’aurons ni vrai débat parlementaire et encore moins, ce qui est pourtant indispensable, un référendum. Comment voulez-vous débattre puisque vous risquez, si vous avez le malheur d’aller un peu trop loin dans la critique, de vous faire traiter de nazi !
C’est d’autant plus étonnant que tout ce qui a précédé dans le discours, c’est une belle légende qui n’a tout simplement rien à voir avec l’histoire. Adenauer n’a pas commencé la réconciliation franco-allemande avec de Gaulle en 1963 mais avec Robert Schuman en 1950. Et, si l’on veut respecter l’histoire, on dira que cette réconciliation s’est terminée avec de Gaulle. Schuman le Messin avait été sujet de l’Empire allemand avant 1918; puis était devenu citoyen français en 1918. Il ne pouvait pas engager la France au même titre que le chef de la Résistance française.
Ajoutons que le Traité franco-allemand de 1963 a mal tourné: le Parlement ouest-allemand y a rajouté un préambule atlantiste contre la volonté du Général de Gaulle. Les Allemands de l’Ouest n’ont pas voulu adhérer à la vision “souverainiste” que le Général avait de l’Europe. Après cela, la dynamique franco-allemande n’a redémarré, en fait à partir de Giscard, que parce que les présidents successifs ont, de plus en plus clairement, abandonné le gaullisme. C’est un choix certainement éclairé et respectable. Mais si le Président tenait à la vérité historique plus qu’à sa vision de bisounours de la relation franco-allemande, il serait amené à reconnaître qu’il ne partage pas la même vision de l’Europe que le Général de Gaulle. Et il respecterait les vrais héritiers du Général, qui sont au moins perplexes et, plus vraisemblablement, mal à l’aise, quand ils lisent le Traité d’Aix-La-Chapelle.

Europe, économie, sujets de société etc... quelles sont les thématiques pour lesquelles cette forme de chantage exerce une importante pression sur cette liberté de penser et la qualité du débat public ?  
La méthode de l’amalgame permet à la fois d’intimider n’importe lequel de vos adversaires politiques et de s’attribuer un magistère moral, qui justifie toutes les politiques possibles. On n’a pas la droit de critiquer l’Union européenne: critiquer l’UE, c’est critiquer l’Europe. Critiquer l’Europe, c’est être contre la paix. En fait c’est être pour la guerre donc rendre possible le retour du nazisme. Là encore, il faudrait que ceux qui pratiquent de telles approximations connaissent un peu mieux l’histoire. L’idée européenne a connu des périodes glorieuses; mais il y a aussi des périodes bien plus critiquables. Il y a un européisme des années de guerre, aussi peu glorieux (par son adhésion à la collaboration) qu’il est étonnamment proche du discours européiste actuel. Je pense par exemple aux cahiers sur “la politique agricole commune”, “l’unification de l’Europe par les transports” ou “la communauté économique européenne” du Groupe Collaboration, entre 1940 et 1943. Et qu’on ne me dise pas que c’était marginal: je pourrais citer des dizaines de vichystes, de fascistes italiens, de nazis, qui croyaient que le Grand Reich était le noyau d’une Europe unie. Qu’est-ce qui fait la différence entre l’Europe unie des fascistes et la nôtre? C’est la démocratie, la liberté de conscience, d’expression et d’association ! Il est donc absolument inepte de refuser le débat démocratique, que ce soit dans le refus du Brexit par nos élites, le refus de débattre sur les modalités de l’euro, le refus de quelque critique que ce soit du Traité d’Aix-La-Chapelle.

Le débat démocratique est la seule chose qui empêche notre époque de dériver vers des logiques qui rappellent une sinistre période.

Regardez, dans un autre domaine, celui de la bioéthique. Là aussi vous êtes confrontés à un chantage politique et moral. Les Etats-Généraux de la bioéthique ont révélé une grande prudence de beaucoup de nos concitoyens sur les sujets qui leur étaient soumis. Or, la tentation du gouvernement a été - et sera à nouveau - de passer en force, d’ignorer les réserves et les prudences. Vous êtes contre les progrès de la médecine et de la biologie? Donc vous êtes contre le progrès; donc réactionnaire; donc d’extrême droite; donc...... Et si vous avez le malheur de vous réclamer du catholicisme, là on vous parle de Pie XII “pape de Hitler”, la plus grande escroquerie historiographique de ces dernières décennies, pure fabrication de la propagande soviétique gobée toute crue par les soixante-huitards par la suite. En vérité, c’est exactement le contraire qui est vrai: ceux qui ont raison en bioéthique , ce sont les prudents, les conservateurs; et les progressistes ont une curieuse propension à se rapprocher de thèses et propositions qui rappellent dangereusement les régimes totalitaires du XXè siècle. Là aussi, nous ne ferons pas d’amalgame; mais cessons de traiter de nazis ceux qui pensent que tout progrès n’est pas bon en soi.

Quels seraient les moyens permettant d'en revenir à une forme de débat plus apaisé, permettant la confrontation des idées et évitant une polarisation simpliste de la société ?
Avant d’avoir un débat apaisé, il faudrait un débat tout simplement. Pour qu’un débat puisse émerger, il faudrait que le président se contente de présider, que le gouvernement gouverne et le parlement redevienne un lieu de débats informés. Il est absolument indispensable, aussi, que les médias se rouvrent au débat. L’intimidation ne vient pas seulement des gouvernements, malheureusement. Il faudra aussi abroger la loi liberticide sur les Fake News. Ou bien accepter que les gouvernants soient aux aussi soumis à cette loi. Les gouvernements resteront toujours les plus gros pourvoyeurs de désinformation, sauf s’ils sont soumis au contrôle parlementaire, au débat démocratique et au renouvellement par les élections.

En fait, ce à quoi nous assistons, c’est à une tension croissante entre des gouvernements ou des classes dirigeantes qui essaient, encore et toujours, de marcher à l’intimidation; et des anticonformismes qui arrivent toujours plus à se faire entendre - voire à conquérir le pouvoir dans le cas de Donald Trump. Avant d’être apaisé, le débat renaissant est violent. Faut-il s’en plaindre? Restons quelques instants sur le cas américain, où l’on a un amalgame différent par le contenu mais ressemblant par le fonctionnement à ceux que nous venons d’identifier. Depuis son élection, Trump est soumis à un soupçon d’autant plus violent qu’il est infondé: avoir été aidé par la Russie à être élu.

Trump est un conservateur; donc il ressemble à Poutine; donc il a été élu grâce à l’aide de la Russie. N’importe quelle recherche approfondie - merci la liberté, encore réelle, d’Internet - permet de voir que rien ne tient de l’accusation; et que, curieusement, Hillary Clinton était, des candidats de 2016, la personnalité avec le plus de liens contestables avec la Russie. Mais on voit bien ce qui est en jeu: disqualifier Trump. Et si ce dernier n’avait pas eu le réflexe politique instinctif de transformer son compte twitter en agence de presse permanente et non conformiste, il aurait été broyé depuis longtemps par les médias mainstream. Et donc auraient été étouffées en même temps que lui des questions sur lesquelles le président américain est éventuellement contestable mais a au moins un mérite, celui de rouvrir le débat: par exemple sur la politique de la Chine, le protectionnisme, le contrôle de l’immigration, l’efficacité réelle d’un traitement “global” des questions environnementales.

---------------------

pour info : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89douard_Husson_(historien)

lire le CV... lui aussi est réservé sur le fameux traité d'Aix la Chapelle, c'est curieux...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18760
Date d'inscription : 06/07/2010

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyVen 25 Jan 2019, 07:16

Traité d’Aix-la-Chapelle : isolés, Macron et Merkel passent en marche forcée !
Par Auteur Nicolas Bay / Jeudi 24 janvier 2019 à 13:41 10

Nicolas Bay est député français au Parlement européen et co-président du groupe “ Europe des nations et des Libertés ”.

Mi-décembre était adopté le Pacte sur les migrations de l’ONU – le fameux « pacte de Marrakech » – dont on nous a répété à l’envi qu’il ne sera pas contraignant. Pourtant, ce sont plus de 10 pays occidentaux qui ont refusé de le ratifier, et sa signature a même fait exploser la coalition gouvernementale en Belgique. Un mois plus tard, Emmanuel Macron et Angela Merkel viennent de signer un nouveau traité dont on nous dit, là encore, qu’il n’engagera à rien. A en croire ceux qui minimisent sa portée, on pourrait même se demander si le Traité d’Aix-la-Chapelle aura une quelconque utilité. Dès lors, on est en droit de se demander pourquoi il semble si nécessaire (et urgent) alors d’apposer la signature de la France en bas de ce texte…

Dans les deux cas, chacun aura pu remarquer que tout a été fait pour éviter, puis enterrer, le débat. Ceux qui émettent la moindre critique sont aussitôt assimilés à des colporteurs de « fake news » indignes. Le Président de la République est même allé jusqu’à accuser ses détracteurs de se rendre « complices des crimes du passé » ! Une outrance verbale qui témoigne surtout de la volonté de museler les opposants.

De Wauquiez à Estrosi en passant par Damien Abad, tous défendent avec encore plus de zèle que le gouvernement le Traité d’Aix-la-Chapelle !
Dans sa démarche, Macron peut compter sur le soutien des Républicains : ils ont adopté ensemble il y a un an la résolution commune de l’Assemblée nationale et du Bundestag sur l’avenir de l’Union européenne, qu’ils avaient rédigée main dans la main et qui constitue l’ossature du Traité d’Aix-la-Chapelle. On imaginerait mal Les Républicains critiquer Merkel : elle est leur partenaire européen privilégié au sein du PPE. De Wauquiez à Estrosi en passant par Damien Abad, tous défendent avec encore plus de zèle que le gouvernement le Traité d’Aix-la-Chapelle !

Le grand dogme du libre-échange mondialisé réaffirmé
Signé dans le dos des Français, une fois de plus, le traité d’Aix-la-Chapelle n’a pourtant rien d’anodin. Et c’est sans doute pour cela que le gouvernement n’a pas souhaité qu’il soit discuté, et voudrait aujourd’hui le passer sous silence en caricaturant à l’extrême toute forme de critique.

Dès le préambule, les grands principes mondialistes sont réaffirmés avec solennité soulignant le nécessaire « engagement en faveur d’un marché mondial ouvert ». C’est au nom de ce dogme qu’on a déjà effondré les protections économiques, qu’on multiplie les accords de libre-échange (dont le caractère anti écologique est évident) avec la planète entière, poursuivant dans la voie de la destruction de ce qu’il reste de notre industrie et de notre agriculture…

Et il suffit ensuite de lire les 28 articles du Traité pour comprendre que l’objectif est de dépouiller un peu plus la France de sa souveraineté. Ainsi, les deux États s’engagent « en faveur d’une politique étrangère et de sécurité commune » (article 1) et souhaiteraient établir « des échanges au sein de leurs représentations permanentes auprès des Nations-Unies à New-York, en particulier entre leurs équipes du Conseil de sécurité » (article 5). Il s’agit là d’un pas de plus en faveur du partage non pas peut-être du siège de la France au Conseil de sécurité (une revendication qui existe !), mais de l’influence qu’il confère.

Le fédéralisme à marche forcée
C’est vrai aussi sur le plan territorial, l’article 13 du traité ouvrant la porte à une remise en cause de l’unité de la nation, à travers le renforcement d’eurodistricts jouissant de compétences propres, dotés de législations spécifiques, donc dérogatoires aux règles nationales. Ces entités transfrontalières pourront de fait permettre l’application d’un autre droit.

Mais c’est sur le plan stratégique et militaire que l’effacement de la France est le plus grave, « l’admission de la République fédérale de l’Allemagne en tant que membre permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies » devenant « une priorité de la diplomatie franco-allemande » (article Cool.

La France, membre du Conseil de sécurité des Nations Unies, détentrice de la puissance nucléaire, se fait l’avocate des intérêts de l’Allemagne et ce alors que les interlocuteurs stratégiques naturels de la France sont les autres puissances nucléaires mondiales ; la Grande-Bretagne, la Russie, les États-Unis, la Chine. N’en déplaise à Madame Merkel, l’Allemagne n’est pas une puissance nucléaire, n’a pas de diplomatie mondiale, n’a pas de capacités militaires significatives de projection sur d’autres continents, et elle n’a pas non plus la légitimité historique internationale de notre vieille nation.

Emmanuel Macron brade ce qui nous reste de souveraineté et nous ligote avec l’Allemagne qui a des intérêts souvent distincts des nôtres et parfois opposés ou concurrents.
C’est sans doute un cas unique : avec ce Traité, en tout cas dans ces déclarations d’intention, un pays accepte de voir son influence partagée, c’est-à-dire réduite. Emmanuel Macron brade ce qui nous reste de souveraineté et nous ligote avec l’Allemagne qui a des intérêts souvent distincts des nôtres et parfois opposés ou concurrents.

Suite à la signature de ce texte, on peut craindre, comme l’y engage le principe de concertation systématique prévu dans le Traité, que la France soit prochainement contrainte de soumettre ses votes au Conseil de sécurité à un veto allemand. Les autres États membres de l’Union européenne peuvent à juste titre s’étonner de telles largesses faites à l’Allemagne, et aussi s’interroger sur les véritables contreparties, qui n’apparaissent pas dans le texte…

Macron-Merkel : « c’est toi et moi contre l’Europe entière ! »
Enfin, en tenant à l’écart les autres nations européennes, qui voient là une marque de mépris, le couple Macron-Merkel s’isole encore davantage. Le projet d’une Europe ambitieuse, fidèle à notre civilisation, passe par une Europe des nations souveraines et des libertés retrouvées. Partout en Europe – Italie, Autriche, Hongrie, Pologne… – c’est ce que les peuples, qui ont décidé de reprendre leur destin en main, réclament déjà.

La communication indécente à laquelle se sont livrés Emmanuel Macron et Angela Merkel, sous les vives huées de leurs deux peuples, ressemble bel et bien à une opération désespérée pour sauvegarder le schéma d’un fédéralisme suranné. Plus personne n’y croit, plus personne ne vibre pour cette Union européenne là, plus personne n’en veut. Hormis eux deux… Et aujourd’hui si Macron et Merkel parviennent à unir Français et Allemands, c’est seulement dans un même rejet de leur politique !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14382
Date d'inscription : 30/05/2011

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyVen 25 Jan 2019, 12:16

tonton christobal a écrit:
Traité d’Aix-la-Chapelle : isolés, Macron et Merkel passent en marche forcée !
Par Auteur Nicolas Bay / Jeudi 24 janvier 2019 à 13:41 10

A propos de Nicolas Bay: https://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Bay

"Nicolas Bay, né le 21 décembre 1977 à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), est un homme politique français.

Membre du Front national (FN) à partir de 1992, il soutient la scission menée en 1998 par Bruno Mégret et rejoint son Mouvement national républicain (MNR), dont il est un des dirigeants.

Revenu au Front national en 2009, il se voit nommer porte-parole de la campagne présidentielle de 2012 de Marine Le Pen. Figure de l’aile identitaire et libérale du FN, il occupe successivement au sein du parti les fonctions de secrétaire général (2014-2017), de vice-président (2017-2018) et de membre du bureau national (depuis 2018)."
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18760
Date d'inscription : 06/07/2010

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyVen 25 Jan 2019, 13:13

a.nonymous a écrit:


A propos de Nicolas Bay: https://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Bay

"Nicolas Bay, né le 21 décembre 1977 à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), est un homme politique français.

Membre du Front national (FN) à partir de 1992, il soutient la scission menée en 1998 par Bruno Mégret et rejoint son Mouvement national républicain (MNR), dont il est un des dirigeants.

Revenu au Front national en 2009, il se voit nommer porte-parole de la campagne présidentielle de 2012 de Marine Le Pen. Figure de l’aile identitaire et libérale du FN, il occupe successivement au sein du parti les fonctions de secrétaire général (2014-2017), de vice-président (2017-2018) et de membre du bureau national (depuis 2018)."


C'est vrai on détient la vérite en fonction de son appartenance politique... Dois je lister les affaires où les bien pensants se sont plantés.

Ne nous occupons pas des idées afin d'évaluer leur éventuel intérêt  occupons nous de juger celui qui écrit.
Même pas la peine de lire et de vérifier la véracité du texte... c'est de la merde car je ne suis politiquement pas d'accord avec l'auteur...

Il est préférable de se tromper avec Sartre que d'avoir raison avec Hamon ! Ce bon forum est mal parti.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14382
Date d'inscription : 30/05/2011

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyVen 25 Jan 2019, 15:22

tonton christobal a écrit:
C'est vrai on détient la vérite en fonction de son appartenance politique... Dois je lister les affaires où les bien pensants se sont plantés.

Ne nous occupons pas des idées afin d'évaluer leur éventuel intérêt  occupons nous de juger celui qui écrit.

Il ne s'agit pas de "juger" celui qui écrit mais juste de dire qui est l'auteur de celui-ci...

Et ce d'autant plus quand cet auteur occupe des fonctions politiques...
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4393
Date d'inscription : 08/01/2012

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyVen 25 Jan 2019, 18:10

« Nicolas Bay est député français au Parlement européen et co-président du groupe “ Europe des nations et des Libertés ”. » écrit-il pour se présenter (au début de l'article). Pour un souverainiste, il est curieux de passer sous silence son parti national (FN devenu RN, sur la liste duquel il figurait), et ne mentionner que son groupe parlementaire européen.

De plus, lui ne se gène pas pour dévaloriser en une phrase des défenseurs du traité d'Aix la Chapelle « De Wauquiez à Estrosi en passant par Damien Abad » parce que ... membres du parti "Les Républicains", allié au parti de Merkel au sein du groupe PPE.

Alors, intéressons-nous à ce groupe "Europe des nations et des Libertés" auquel appartient Nicolas Bay : par exemple, ceci est-il une preuve d'indépendance ? de souci des intérêts de la France ?
Le politologue Jean-Yves Camus considère que « les élus ENL défendent de manière constante les intérêts de la Russie, que ce soit lors de leurs interventions dans les différentes commissions, en séance plénière ou à travers leurs votes : dans 93 % des votes de juillet 2014 à juillet 2015, les députés ENL, ont voté contre les résolutions défavorables aux intérêts du Kremlin »
https://fr.wikipedia.org/wiki/Europe_des_nations_et_des_libertés
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18760
Date d'inscription : 06/07/2010

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyVen 25 Jan 2019, 21:11

Camus étant comme chacun sait non engagé politiquement et à ce titre parfaitement objectif.

Sers avis étant incontestables...

et on ne rigole pas dans les rangs !
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4393
Date d'inscription : 08/01/2012

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyVen 25 Jan 2019, 21:32

La citation de Camus concerne les faits indiqués (notamment votes au Parlement européen). S'ils étaient faux il devrait être aisé de le prouver. Plutôt que s'en prendre aux opinions politiques du cité (et un peu plus haut, tonton désapprouve que l'on étiquette un auteur d'article selon son parti ...)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18760
Date d'inscription : 06/07/2010

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyVen 25 Jan 2019, 22:06

Comme visiblement mon mode de fonctionnement n'est pas adapté a un échange cohérent... je m'adapte .
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1252
Date d'inscription : 03/03/2013

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptySam 26 Jan 2019, 07:41

On est content de voir que ce traité ne contient pas les bobards que nous avaient annoncés Le Pen et Dupont saignant.

Ensuite on peut regretter que ce traité ne contient pas grand chose.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18760
Date d'inscription : 06/07/2010

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptySam 26 Jan 2019, 08:01

On peut se poser quelques questions :
Soit ce traité n'améne rien de nouveau et on se demande comment deux chefs d'état en difficulté dans leurs pays respectifs en arrivent à perdre leur temps dans cette affaire.
Soit ce traité ne change rien et de plus n'engage personne,  là on touche à la stupidité intégrale.
Il est vrai que dans la foulée de la guignolade marocaine dont on percevra dans quelques temps les conséquences nous ne sommes plus à cela près.
Soit ce traité peut perturber la politique nationale française et les rapports entre pays européens et on en percevra ultérieurement les grands bénéfices.

Il y a 3 ans l'arrivée massives de migrants était un bienfait et il n'y avait pas de mots assez durs pour clouer au pilori les fachos réacs qui s'inquiétaient...

Il fallait visiblement être un salaud doublé d'un faible du ciboulot pour désapprouver la subtile manoeuvre... on va maintenant aux résultats...

A suivre.

A la cadence où nous abandonnons notre souveraineté au bénéfice de l'Allemagne dont l'autoritarisme se répand sur l'Europe un ami très agé constatait qu'il ne s'était pas battu durant sa jeunesse pour un tel résultat...

Pour ma part je commence sérieusement à m'inquiéter sur l'évolution des espaces de liberté pour les braves gens...
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1252
Date d'inscription : 03/03/2013

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptySam 26 Jan 2019, 18:56

Les critiques de l Europe nous parlent toujours de souveraineté perdue.

Quel est la souveraineté du Canada face aux USA? L’économe canadienne est très dépendante des États Unis et leur monnaie aussi.

Quelle sera la souveraineté des britanniques quand le Brexit aura eu lieu? Vivront ils mieux? Au vu des négociations dirigées par Mde May pour sauver les meubles je pense que non.

L’époque des châteaux forts et des forteresses est finie, la mondialisation est passée par la.





Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18760
Date d'inscription : 06/07/2010

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptySam 26 Jan 2019, 20:00

Merveilleux.. comme à chaque fois que l'on est dans l'incapacité de se "dépatouiller" d'une affaire franchouillarde  ou européenne la seule défense est d'expliquer "qu'ailleurs" c'est pire... la cible étant généralement les ricains coupables des pires turpitudes... on ne se refait pas.

Dommage mais actuellement, je ne vis pas "ailleurs" mais en France...  et le président qui foire tout n'est pas trump mais macron.
Même si trump devrait demander aux franchouillards comment agir... il m'en touche une sans faire bouger l'autre comme disait Chirac.
Nous savons tous sauf ses électeurs sans doute... que trump n'est pas bon, ce qui reste à prouver... mais avec le freluquet élu par 20% des électeurs ce n'est pas la joie.

En France on ne sait pas trop où nous allons mais on fait de la prospective sur les USA, le Canada et les britons... qui soit dit en passant ne semblent pas attendre les politologues du forum du plateau pour diriger leurs pays respectifs...
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1252
Date d'inscription : 03/03/2013

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyDim 27 Jan 2019, 07:42

Je réponds par des faits à la critique de la perte de souveraineté qui serait du à l’Europe.

Après faut savoir si l’on peut échanger sur ce forum des avis différents ou si on doit suivre une ligne prédéfinie ?

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18760
Date d'inscription : 06/07/2010

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyDim 27 Jan 2019, 07:51

Un pays qui :
Ne maîtrise pas sa frontière
N'a pas la liberté de légiférer à sa convenance
N'est pas maître de sa politique étrangère
N'a pas le contrôle de sa monnaie et on peut en ajouter encore longtemps n'est pas ou plus un pays souverain.
Il est d'autant moins souverain qu'il verrouille certains de ses pouvoirs régaliens par une main mise de puissances étrangère ou organismes internationaux.

On peut au nom de la liberté dire et écrire n'importe quoi on a aussi le droit de contester les mensonges.

Voila pour ce qui concerne le fonds pour la forme en général elle répond au principe du parallélisme...
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1252
Date d'inscription : 03/03/2013

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyDim 27 Jan 2019, 08:39

Le tout est de savoir si les frontières de 1918 correspondent encore à quelque chose?
Nos frontières existent, ceux sont celles de l’espace européen pour les biens et services eh celle définies par Schengen pour les personnes. Et pour gérer nos frontières nous avons des institutions démocratiques élues. On va voter pour un parlement européen dans quelques mois, nous avons toujours notre liberté de légiférer. Le parlement français vient de voter le budget pour 2019.
Politique étrangère: on intervient au Mali, en Syrie, ou est le problème ?
On a aujourd’hui une monnaie forte? On préfère une monnaie faible avec des dévaluations tous les 2 ans?

On a changé d’époque, les frontières de 1918 n’ont plus de sens. Le danger n’est pas en Allemagne, il est en Chine, aux USA. Une France qui fait 5% du marché mondial et 3% de la population ne fait plus le poids.

On est passé en 50 ans de 3 eme puissance économique à la 6eme place et ce n’est pas terminé. Si on veut encore exister il va falloir s’allier.






Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18760
Date d'inscription : 06/07/2010

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyDim 27 Jan 2019, 09:06

Le tout est de savoir quelle Europe on souhaite... vous êtes satisfait de la sitution actuelle, grand bien vous fasse.

Moi pas... inutile de continuer nous n'avons rien a nous dire.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1252
Date d'inscription : 03/03/2013

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyDim 27 Jan 2019, 10:27

C’est tellement facile de dire que c’est de la faute de l’Europe

Ça évite de se remettre en cause,

L’Europe elle ne se défend pas, elle n’a pas de porte parole.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18760
Date d'inscription : 06/07/2010

Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant EmptyDim 27 Jan 2019, 10:46

Et c'est reparti pour un tour...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty
MessageSujet: Re: Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant   Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Macron et Merkel hués et humiliés à Aix-la-Chapelle, un signe inquiétant
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: