Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Que faire des djihadistes de retour en France?

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Que faire des djihadistes de retour en France? Empty
MessageSujet: Que faire des djihadistes de retour en France?   Que faire des djihadistes de retour en France? EmptyJeu 31 Jan 2019, 08:14

Que faire des djihadistes de retour en France?
Par LEXPRESS.fr ,
publié le 30/01/2019 à 19:39

Environ 130 prisonniers en Syrie vont revenir en France. Ils passeront inévitablement par la case prison, mais après...
La France va bientôt rapatrier sur son territoire quelque 130 djihadistes, jusque-là enfermés dans les prisons syriennes. Le gouvernement aurait préféré les laisser là-bas, mais le retrait américain change la donne. Seuls, la France et le Royaume-Uni n'ont plus les moyens de financer l'enfermement et la sécurité sur place.

La question désormais est : que faire de ces personnes une fois rentrées en France. Le Parisien évoque plusieurs possibilités. Tout porte à croire qu'au moins les adultes (qui représentent la majorité des 130 personnes concernées même si certaines sont des mineurs, parfois des enfants) seront mis en examen et passeront devant un juge d'application des peines.

Évaluation de la radicalisation
La case prison sera sans doute inévitable, mais ils passeront d'abord quelques mois dans des "quartiers d'évaluation de la radicalisation". Ils sont au nombre de quatre aujourd'hui en France. Leur mission est de séparer les leaders des suiveurs, en quelque sorte. "Il s'agit de séparer les plus prosélytes, avec généralement un bon niveau socioculturel, des plus influençables, dont on redoute un passage à l'acte violent en détention", explique l'administration pénitentiaire au Parisien.

C'est sur cette base qu'ils doivent être répartis dans les prisons françaises. D'après Le Monde, cette question fait l'objet de réunions interministérielles depuis des mois. 502 détenus, selon Le Parisien, sont déjà emprisonnés pour terrorisme. Ils sont en majorité en Île-de-France, car le seul pôle judiciaire antiterroriste se trouve à Paris.

C'est un moment clé. Les détenus considérés comme les plus dangereux sont alors envoyés dans des quartiers spécialisés pour les radicalisés, les QPR. Ceux estimés "moins dangereux" sont envoyés dans les prisons classiques.

Passage délicat devant la justice
En prison, dans les quartiers "normaux", les gardiens ne sont "pas suffisamment formés pour détecter des comportements dangereux. On passe donc à côté de signes de radicalisation, sachant que beaucoup agissent la nuit en conversant notamment par les fenêtres. L'étanchéité reste illusoire", précise Thibaut Capelle, secrétaire local du SNP-FO à Fleury-Mérogis à BFMTV.

----------------------

Pour ce qui concerne la tenue d'un procès traitant d'actions commises à l'étranger sans que l'on dispose de preuves ou de témoins... je laisse les juristes y passer un moment...

Pas de problème on va "déradicaliser" les dernières expériences ayant été interrompues car inefficaces... et ruineuses.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Que faire des djihadistes de retour en France? Empty
MessageSujet: Re: Que faire des djihadistes de retour en France?   Que faire des djihadistes de retour en France? EmptyJeu 31 Jan 2019, 08:18

Stage de plongée, cours le boxe… Les étranges méthodes de déradicalisation
PUBLIÉ PAR GAIA - DREUZ LE 30 JANVIER 2019
Source : Lefigaro

Une partie des fonds du plan de lutte contre la radicalisation en prison a servi à financer des stages à l’intitulé parfois déroutant pour les surveillants, qui doivent en assurer la sécurité. La Cour des comptes préparerait un rapport.
La lutte contre la radicalisation en prison prend des tournures parfois étonnantes. Au lendemain des attentats de janvier, 80 millions d’euros avaient été débloqués pour combler le manque de personnel, d’infrastructures et d’activités dont souffre l’administration pénitentiaire. La moitié de l’enveloppe a effectivement servi au recrutement d’effectifs supplémentaires. Le reste a été investi dans le matériel, les infrastructures… mais aussi dans des activités pour le moins contestables, selon un syndicat de surveillants contacté par Le Figaro, confirmant une information de RTL.

«On a vu des stages de plongée, de catamaran, des balades en vélo…», énumère ce responsable syndical FO. «On a vu partir des budgets colossaux pour les faire jouer au foot, en espérant sûrement que 45 minutes de match leur fasse renoncer au djihad», ironise-t-il. Un autre élu syndical confirme, et précise: «Les directions interrégionales ont reçu de l’argent qu’il fallait dépenser rapidement. Ils ont donc multiplié les propositions de projets, parfois sans lien avec la lutte contre la radicalisation. D’ailleurs, les détenus réellement visés ont systématiquement refusé de participer…». Quand ils ne sont pas inutiles, certains projets peuvent se révéler dangereux: «plusieurs prisons proposent des cours de boxe ou des initiations aux sports de combat!»

Evasion lors d’une ballade à vélo
Dans un contexte de disette budgétaire, où le garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas parle de justice «sinistrée», «en état d’urgence», ces dépenses passent mal. Surtout que certaines activités présentent clairement des risques d’évasion, dénoncent les syndicats. «A salon de Provence, nous avons récemment eu un détenu radicalisé qui s’est échappé pendant une ballade à vélo», explique l’élu FO. «Dans ce type d’activité, on n’a qu’un gardien pour dix détenus. Donc vous pensez bien que si l’un d’entre eux fuit, on ne va pas quitter tous les autres pour lui courir après…». En 2015, environs 300 évasions étaient liées aux activités extérieures, assure-t-il.

Par ailleurs, le budget alloué est aussi astronomique que l’intitulé des activités est flou. Florilège: En Loire-Atlantique, un projet intitulé «lecture et citoyenneté» à la prison d’Orvault a été facturé 18.428 euros. A Brest, un «atelier de mobilisation citoyenne» a coûté 16.000 euros. A Caen, un projet baptisé «pallier à la sédentarité» aurait représenté 14.190 euros. «En réalité, ces sommes ne correspondent à rien», s’agace l’élu syndical. «Dans plusieurs établissements, on s’aperçoit que ces ateliers figurent bien sur la feuille de mouvement, mais soit l’intervenant n’est pas là, soit il fait quelque chose de tout à fait différent avec les détenus…» En réalité, cet argent sert à «reboucher une fuite, remplacer le filet de sécurité de la cour de promenade… Voilà où passe l’argent dédié à la déradicalisation. C’est dire dans quel état sont nos prisons.» La Cour des comptes préparerait un rapport sur le sujet, ce qu’elle n’a pas souhaité confirmer au Figaro.

Le plan de déradicalisation comporte un autre volet phare: la création de cinq quartiers d’isolement à Fleury-Mérogis, Lille-Annoeullin, Osny et deux à Fresnes, réservés aux détenus radicalisés. L’initiative est bien plus soutenue par les surveillants. Mais les premiers retours d’expérience sont mitigés. «En réalité l’isolement n’est pas total», regrette l’élu FO. «Les détenus se mélangent lors des promenades, et peuvent parfois communiquer par fenêtres interposées. A l’heure actuelle, où notre premier ministre dit que nous sommes en guerre contre le terrorisme, il faudrait que ces gens-là soient réellement isolés. C’est une question de sécurité.»
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 748
Date d'inscription : 08/09/2014

Que faire des djihadistes de retour en France? Empty
MessageSujet: Re: Que faire des djihadistes de retour en France?   Que faire des djihadistes de retour en France? EmptyJeu 31 Jan 2019, 15:07

Revenir en haut Aller en bas
Robin

Robin

Messages : 1361
Date d'inscription : 13/02/2011

Que faire des djihadistes de retour en France? Empty
MessageSujet: Re: Que faire des djihadistes de retour en France?   Que faire des djihadistes de retour en France? EmptyJeu 31 Jan 2019, 16:47

"Rapatrier" alors que ces gens ont renié leur Patrie. Le terme est un peu fort !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Que faire des djihadistes de retour en France? Empty
MessageSujet: Re: Que faire des djihadistes de retour en France?   Que faire des djihadistes de retour en France? EmptyVen 01 Fév 2019, 07:19

Ces «revenants» du djihad libérables en 2019 qui inquiètent les services antiterroristes

Source : Lefigaro

Une vingtaine d’anciens djihadistes ayant séjourné en Syrie ou en Irak pourraient sortir de prison en 2019. Ces «revenants sortants», avec leur aura de combattant et leur expérience «militaire», présentent un «risque majeur».

«Un risque majeur.» C’est en ces termes que l’ancien procureur de la République de Paris François Molins décrivait en 2018 la libération à la fin de leurs peines d’individus condamnés pour terrorisme. Or, parmi ces «sortants», il y a beaucoup d’anciens «revenants» ayant séjourné dans la zone syro-irakienne et condamnés à leur retour. Ces «revenants sortants», avec leur aura de djihadiste et leur expérience «militaire», inquiètent tout particulièrement les services antiterroristes. En 2018, sur une vingtaine de condamnés pour terrorisme libérables, on comptait déjà plusieurs revenants de la première heure (condamnés à des peines de moins de cinq ans avec du sursis).

En 2019, ils constitueront un peu plus de la moitié de la trentaine de libérables. Ces détenus, souvent partis sur zone dès les années 2012-2014 et généralement interpellés avant la vague d’attentats de 2015 et 2016, ont été condamnés à des peines relativement faibles.

-----------------------------

Réjouissez vous les "libérés" étrangers ne seront pas expulsés car en danger dans leurs pays d'origine.

Les olibrius judiciaires européens les protègent donc ils doivent rester en France.

Comme beaucoup d'autres ils seront assignés à résidence dans les hotels, pris en charge pas les contribuables ... jusqu'à ce qu'ils s'échappent.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Que faire des djihadistes de retour en France? Empty
MessageSujet: Re: Que faire des djihadistes de retour en France?   Que faire des djihadistes de retour en France? EmptyVen 01 Fév 2019, 07:24

Meyer Habib

Député de la 8ème circonscription des Français de l’étranger

Chypre – Grèce – Israël – Italie – Malte – Saint-Marin – Turquie – Vatican

Vice-président de la Commission des Affaires étrangères  

Paris, le 30 janvier 2019

Communiqué de presse

Meyer Habib (UDI, Agir et Indépendants) : ma question au gouvernement sur le rapatriement des djihadistes français de Syrie.



Monsieur le Ministre de l’intérieur,

130 djihadistes seront rapatriés dans les semaines à venir.

Vous parliez hier de combattants… La sémantique est importante il s’agit de terroristes aguerris, coupables ou complices des crimes les plus barbares.

Vous avez ajouté « D’abord ce sont des Français ». Non. Ces djihadistes ont trahi la France, rêvé d’un califat, projeté d’assassiner des Français, outragé nos valeurs.

Ce sont les mêmes qui ont massacré à Charlie, Hypercasher, Bataclan, abattu le Colonel Beltrame. Les mêmes qui commettent un génocide contre les yézidis et persécutent les Chrétiens d’Orient. Ils se sont exclus à jamais de la communauté nationale.

Vous dites « qu’ils seront judiciarisés ». C’est bien la moindre des choses ! Ils viendront s’ajouter aux milliers de détenus radicalisés, dont 500 vont être libérés en 2019, parmi lesquels 50 terroristes. Je les ai vus à Fresnes : croyez-moi, ce sont des bombes à retardement.

Quand la vie des Français est en jeu, le principe de précaution s’impose. Nous allons faire rentrer des loups dans la bergerie. Imaginez qu’un seul passe à l’acte – un seul ! Nous serions, vous seriez directement responsables.

260 morts depuis 2015. Notre objectif doit être zéro victime.

Le doute ne doit pas profiter aux djihadistes. Eux, exploitent les failles de notre droit.

Je plaide une fois encore pour la déchéance de nationalité, a minima pour les binationaux ! Au moins, comme le suggérait justement Valérie Boyer hier, appliquons le livre IV du code pénal condamnant l’intelligence avec l’ennemi.

Je sais la complexité juridique du dossier. S’il le faut légiférons !

Monsieur le Ministre, à l’heure du Grand Débat National, interrogez les Français !Ils ne veulent pas du retour de ces djihadistes.

Comment pouvez-vous certifier qu’ils ne passeront pas à l’acte ? Nous n’arrivons même pas à suivre les fichés S radicalisés… Sans parler du coût exorbitant : procès, détention, suivi, réinsertion. N’a-t-on pas d’autres priorités?

Monsieur le Ministre, parce que je vous sais très attaché à la sécurité des Français, je vous demande solennellement de renoncer à leur rapatriement.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Que faire des djihadistes de retour en France? Empty
MessageSujet: Re: Que faire des djihadistes de retour en France?   Que faire des djihadistes de retour en France? EmptySam 09 Fév 2019, 04:47

Deux avions américains prévus pour ramener près de 150 Français de Syrie
LE 8 FÉVRIER 2019

William Bourdon, l’avocat militant et principal activiste défendeur du retour des djihadistes en France, saute de joie : ces islamistes dont il s’obstine à défendre la bonne moralité, reviennent. Et comme les Français ne sont pas en mesure de les rapatrier, ils ont demandé aux Etats-Unis de le faire pour eux. Les Français peuvent se rassurer : ils ne recevront pas un traitement trop pénibles et seront dans quelques années et quelques séances de déradicalisation, de nouveau actifs.

Le retour des Français arrêtés en Syrie s’est précisé ces derniers jours. Près 150 personnes sont concernées par ces transferts, qui seront encadrés par les forces spéciales américaines selon le plan envisagé. Sauf changement géopolitique majeur sur place, le premier avion doit atterrir en France dans quelques semaines.
L’annonce, il y a quelques jours, du retour des Français arrêtés en Syrie, et détenus par les Kurdes, a fait grand bruit. C’est pourtant dans le plus grand des secrets que les autorités françaises travaillent à ce transfert massif qui concerne désormais, selon nos informations, un peu moins de 150 personnes dont une cinquantaine de majeurs, hommes et femmes, et un peu moins d’une centaine d’enfants, dont certains en bas âge. Un chiffre qui peut encore évoluer avant leur arrivée effective sur le sol français, tant la situation reste instable en Syrie.
A ce stade, il s’agit du plan le plus abouti envisagé. Ce qui a été dit aux services antiterroristes français, c’est que le transfert de ces ressortissants, dont certains sont soupçonnés d’avoir combattu dans les rangs de Daesh ou d’avoir été en lien avec l’entreprise terroriste, doit se faire en deux temps. Si ce plan envisagé est suivi jusqu’au bout, un premier avion atterrira en France dans quelques semaines. Deux semaines plus tard, un autre appareil fera de même avec un convoi composé dans une grande majorité de mineurs.

Le retour lui-même peut être remis en cause jusqu’au dernier moment du fait de questions géopolitiques entre les forces présentes sur place. La décision finale sera prise par l’Elysée.

Deux avions américains

A bord de ces deux avions se trouveront des figures sensibles de la mouvance jihadiste: Adrien Guihal, un proche des frères Clain, connu pour être la « voix » de la revendication des attentats de Magnanville et de Nice; Thomas Barnouin, membre de la filière dite d’Artigat; ou encore Quentin Le Brun, figure de la propagande de Daesh, connu pour avoir brûlé son passeport face caméra en 2014. Emilie König figure également sur cette liste. La Bretonne, recherchée pendant de nombreux mois par les services de renseignement de plusieurs pays, est soupçonnée d’avoir organisé le départ de nombreuses personnes pour la Syrie.

Ce plan sera mis en oeuvre par les Etats-Unis, alors même que l’annonce de leur retrait de Syrie a forcé les autorités françaises à envisager cette option d’un retour massif. Les forces spéciales américaines, qui ont déjà rapatrié une dizaine de ressortissants américains sur leur territoire, vont donc extraire ces Français des camps détenus par les Kurdes, les regrouper et les mettre dans des avions. Les Américains les raccompagneront également jusqu’en France. A bord des appareils, aucune escorte française, mais des gendarmes du GIGN sur le tarmac pour les réceptionner.

Des auditions déjà réalisées en Syrie

Un fois sur le sol français, les majeurs qui font l’objet d’un mandat d’arrêt international seront directement présentés à un magistrat du pôle antiterrorisme afin d’être mis en examen. Les autres seront d’abord placés en garde à vue dans les locaux de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) à Levallois-Perret. La justice aura à charge d’évaluer, au cas par cas, les suites à donner dans chaque dossier. Selon nos informations, les magistrats pourront s’appuyer sur les auditions déjà réalisées en Syrie par les services de renseignement américain. Les enfants, eux, seront pris en charge par les services sociaux.

Au lendemain de nos révélations la semaine dernière concernant ce retour massif, et le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, et le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, avaient parlé d’hypothèse pour qualifier ce retour. Il semblerait toutefois que les autorités aient préféré cette option, afin de prévenir une éventuelle dispersion dans la nature de ces jihadistes français alors que le départ des Etats-Unis va fragiliser la situation en Syrie, ou encore pour éviter que ces Français soient remis par les Kurdes au régime de Bachar al-Assad, avec le risque qu’il se serve de ces ressortissants comme moyen de pression diplomatique.


--------------------------

la grande France dirigée par un président qui éclaire le monde par son intelligence a besoin de la microscopique Amérique pour transporter 150 personnes.

et on dit merci à qui ? à ce Trump que l'on passe son temps à critiquer...


Revenir en haut Aller en bas
Clovis



Messages : 156
Date d'inscription : 30/09/2011

Que faire des djihadistes de retour en France? Empty
MessageSujet: Re: Que faire des djihadistes de retour en France?   Que faire des djihadistes de retour en France? EmptySam 09 Fév 2019, 09:34

N'ayant pas "toutes les billes en main" difficile de juger de la solution envisagée pour ces personnes qui haïssent la France, qui l'ont combattue, qui ont torturé, tué, mais pour un simple citoyen c'est  inadmissible avec les charges et les dangers qu'elles vont représenter.
N'y a-t-il assez de difficultés avec les banlieues difficiles, l'immigration avec ses individus que nous n'avons pas la possibilité de traiter dignement qui piochent lourdement dans nos impôts et autres ressources, doit-on encore prendre en charge ceux qui ont choisi de rejeter la France, qui ont vont refuser ses lois. Trop c'est trop !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Que faire des djihadistes de retour en France? Empty
MessageSujet: Re: Que faire des djihadistes de retour en France?   Que faire des djihadistes de retour en France? EmptySam 09 Fév 2019, 10:13

Clovis a écrit:
N'ayant pas "toutes les billes en main" difficile de juger de la solution envisagée pour ces personnes qui haïssent la France, qui l'ont combattue, qui ont torturé, tué, mais pour un simple citoyen c'est  inadmissible avec les charges et les dangers qu'elles vont représenter.
N'y a-t-il assez de difficultés avec les banlieues difficiles, l'immigration avec ses individus que nous n'avons pas la possibilité de traiter dignement qui piochent lourdement dans nos impôts et autres ressources, doit-on encore prendre en charge ceux qui ont choisi de rejeter la France, qui ont vont refuser ses lois. Trop c'est trop !

je vois mal comment faire en France un procès pour des faits commis à 3000 km... pour trouver des témoins, faire des confrontations ou présenter des preuves matérielles ... bon courage aux enquêteurs et aux magistrats.

Pour le reste nous pourrions logiquement les laisser où ils sont de leur pleine volonté.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Que faire des djihadistes de retour en France? Empty
MessageSujet: Re: Que faire des djihadistes de retour en France?   Que faire des djihadistes de retour en France? EmptyLun 11 Fév 2019, 04:56

Que faire des djihadistes de retour en France? Captur18
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Que faire des djihadistes de retour en France? Empty
MessageSujet: Re: Que faire des djihadistes de retour en France?   Que faire des djihadistes de retour en France? EmptyLun 25 Fév 2019, 06:12

Aurillac : un terroriste déchu de sa nationalité hébergé à l'hôtel

Condamné pour un projet d’attentat terroriste, Kamel Daoudi, plus ancien assigné à résidence de France, est hébergé dans un hôtel aurillacois, sur les ordres de Christophe Castaner.


Ahurissant. Un condamné pour terrorisme, déchu de sa nationalité française, est logé dans un hôtel à Aurillac, à la demande du ministre de l’Intérieur, rapporte le quotidien régional La Montagne.

Le maire « aurait pu être consulté »
Le maire de la ville, Pierre Mathonier, s’est insurgé de cette décision, dans une lettre au ministre de l’Intérieur, datant du 19 fevrier. Il lui reproche notamment de ne pas l’avoir averti. En effet, le maire n’a pas été consulté par Christophe Castaner. Il a seulement reçu un coup de téléphone du préfet du Cantal en milieu de semaine dernière. « Face à une décision d’une telle importance et sur un sujet aussi sensible que le terrorisme, il me semble que le maire de la commune aurait pu être consulté », regrette l’élu. « Devant le fait accompli et sans aucune information préalable, je dois gérer une anxiété compréhensible de la population aurillacoise. Cette situation, où je ne peux apporter aucun élément aux Aurillacois sur le contexte et les décisions qui ont prévalu à cette arrivée, est inacceptable et très inconfortable », poursuit-il.

Inquiétude pour les Aurillacois
Le maire a, par ailleurs, rappelé au ministre de l’Intérieur que « la ville d’Aurillac a pris et prend encore ses responsabilités pour accueillir et protéger de nombreux migrants qui tentent d’échapper à la guerre ou à la mort. La commune s’efforce d’assurer un accueil digne et adapté ». Par ces propos, Pierre Mathonier estime que Christophe Castaner aurait dû prendre à son tour ses responsabilités, en l’informant, autant que faire se peut, de l’assignation à résidence d’un si dangereux individu. D’autant plus que l’arrivée d’un ex-djihadiste suscite l’angoisse à Aurillac. L’homme devra pointer deux fois par jour au commissariat de la ville, mais sera libre de ses mouvements.

------------------------

Les décisions du "machin européen" interdisent de renvoyer ce genre d'individu dans son pays où il risque d'être maltraité donc il reste chez nous à l'hotel...  

A vos  poches braves gens, dormez tranquilles.

Nous en avons quelques centaines du même genre à recevoir... c'est en instance
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Que faire des djihadistes de retour en France? Empty
MessageSujet: Re: Que faire des djihadistes de retour en France?   Que faire des djihadistes de retour en France? EmptyLun 25 Fév 2019, 08:45

Que faire des djihadistes de retour en France? Gilets11
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Que faire des djihadistes de retour en France? Empty
MessageSujet: Re: Que faire des djihadistes de retour en France?   Que faire des djihadistes de retour en France? EmptySam 02 Mar 2019, 05:08

82% des Français sont contre le retour des djihadistes

Une étude Odoxa-Dentsu Consulting réalisée pour “Le Figaro” montre que 82% des Français approuvent le jugement des djihadistes français en Irak.

Le constat est sans appel. Selon une étude Odoxa-Dentsu Consulting réalisée pour Le Figaro et Franceinfo, 82% des Français approuvent le jugement des djihadistes français en Irak et sont donc contre leur retour sur le territoire. 89% des personnes interrogées ont peur d’un éventuel retour de ces djihadistes en France et 53% d’entre eux se disent « très inquiets ». Cités par Le Figaro, les auteurs du sondage expliquent que « face aux risques perçus, les grands principes de droit, de liberté et même la question de la peine de mort ne pèsent pas lourd dans la balance pour nos concitoyens ».

Étonnamment, les sympathisants de La République en marche et ceux du Rassemblement national s’accordent sur le fait de laisser les djihadistes français en Irak. Des deux côtés, ils sont 89% à penser que le gouvernement a raison de les laisser être jugés par l’Irak. C’est un tout petit pour cent de plus du côté des sympathisants Les Républicains, où ils sont 90% à soutenir la décision d’Emmanuel Macron. Un choix qui est également approuvé par la gauche : les sympathisants du Parti socialiste sont d’accord à 72% et ceux de la France insoumise à 61%.

67% des Français contre le retour des enfants de djihadistes

Interrogés sur un possible retour des enfants de djihadistes en France, 67% des sondés préfèrent laisser l’Irak et la Syrie s’occuper d’eux et 33% souhaitent que le maximum soit fait pour qu’ils puissent revenir sur le territoire. Face à ce résultat, l’étude, explique que « certains sont orphelins, d’autres traumatisés par des scènes d’une violence indescriptible et les bombardements » et que « leurs parents capturés seront probablement condamnés à de longues peines de prison ou à la peine de mort ».

Cette étude pour Le Figaro est publiée alors que plusieurs proches d’enfants de djihadistes ont porté plainte contre la France pour « inaction » devant l’ONU. Les avocats demandent à ce que tout soit mieux en œuvre pour faire revenir ces enfants sur le territoire français. Une demande visiblement en totale opposition avec la volonté des Français.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Que faire des djihadistes de retour en France? Empty
MessageSujet: Re: Que faire des djihadistes de retour en France?   Que faire des djihadistes de retour en France? EmptyMar 05 Mar 2019, 05:42

Anecdotes barbares
Publié le 4 mars 2019 par maximetandonnet

Un député essentiel de la majorité LREM, auteur d’un rapport sur l’intégration de étrangers en France, a récemment proclamé qu’à ses yeux, le « serre-tête » des petites filles catholiques équivalait au voile islamique. Dès lors, dans son esprit, soit le serre-tête des petites filles a une connotation religieuse, soit le voile islamique n’en a aucune.

Tout est permis, tout est possible, les pires aberrations, sans aucune limite.

Nous en apprenons ainsi tous les jours sur l’idéologie LREM, mais surtout, sur le niveau intellectuel de la classe dirigeante de l’extrême gauche à l’extrême droite en passant par l’extrême centre qui ne vaut guère mieux, tous les extrémismes se rejoignant.

Autre signe de barbarie montante: ai-je déliré devant mon écran de télévision? Vision insoutenable d’un membre des forces de l’ordre aspergeant à bout portant de gaz lacrymogènes une personne handicapée dans sa chaise  roulante.
Jamais je n’aurais imaginé voir un jour un tel scénario en France, ou ailleurs…

Et puis, apprend on, au Moyen-Orient, les Kurdes s’apprêtent à remettre en liberté 3200 combattants de l’Etat islamique Daesh dont beaucoup pourraient regagner l’Europe. A-t-on déjà oublié ce qu’était Daesh, il y a 2 ou 3 ans: les chrétiennes et Yazidies enlevées, torturées  et transformées en esclaves sexuelles, les populations de villages exterminées, avec femmes et enfants, les chrétiens crucifiés, les églises incendiées, les prisonniers de guerre égorgés, les aviateurs capturés et brûlés dans une cage, les destructions sauvages de Palmyre, les attentats sanglants qui ont fait des centaines de mort en Europe?

Bien sûr, tout cela n’a strictement aucun rapport.  Mais dormez tranquilles, brave gens, car tout s’oublie et tout se perd, tout se noie dans le marécage inouï de la médiocrité…

Maxime TANDONNET
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Que faire des djihadistes de retour en France? Empty
MessageSujet: Re: Que faire des djihadistes de retour en France?   Que faire des djihadistes de retour en France? EmptyMar 05 Mar 2019, 11:34

TRIBUNE. "Les terroristes islamistes qui veulent détruire notre civilisation ne doivent pas rentrer en France"

PAR ERIC CIOTTI, DÉPUTÉ DES ALPES-MARITIMES, Mis à jour le 03/03/2019 à 09:23 Publié le 03/03/2019 à 08:52

"Un tel retour représente la solution la plus incontrôlable et dangereuse qui soit", estime le Député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti dans une tribune à Nice-Matin.
Après l’abandon des Kurdes par la communauté internationale, le gouvernement français prépare depuis plusieurs semaines le retour sur notre sol de dizaines de djihadistes, avec le soutien d’une partie de la classe politique. Le président de la République va même jusqu’à accepter la protection consulaire pour les combattants du djihad français poursuivis à l’étranger.

Pourtant, notre pays est hanté depuis 2012 par cette barbarie islamiste qui a arraché 258 vies et fait près de 1.000 blessés sur notre sol. Pour la mémoire des victimes et pour empêcher la reproduction de tels actes en France, il faut se refuser à cette folie qui met en péril la sécurité nationale et soumet notre pays au diktat de la faiblesse et du renoncement.

Pour triompher, le mal n’a besoin que de l’inaction des gens de bien, disait Edmund Burke. La barbarie islamiste et ses soldats doivent être empêchés de revenir en France, ils n’y ont plus leur place. Face à leur forfaiture, les djihadistes doivent trouver une République debout, déterminée à leur rappeler que leur sordide voyage était un aller sans retour.

La réalité du péril qui nous guette est irréfutable et invite à la seule décision de bon sens et de précaution possible : le refus catégorique de ces retours. Ils sont moralement et politiquement inacceptables : les djihadistes se sont exclus irrémédiablement de la communauté nationale. L’islamisme a déclaré la guerre à notre patrie et aux valeurs qui fondent la France. Une guerre menée par des ressortissants français qui ont pris les armes contre leur pays, sur notre sol mais aussi à l’étranger au sein du califat de l’État islamique en Syrie et en Irak, encore une fois contre la France.

Ces djihadistes français sont non seulement des criminels et des barbares mais ce sont des traîtres qui promettaient, en brûlant leurs passeports, de mettre la France à genoux. Servir l’État islamique, ce n’est pas seulement combattre son pays, c’est s’engager dans les pires crimes contre l’humanité : esclavage, exécutions sommaires, décapitations d’otages, enrôlement forcé d’enfants, massacres à grande échelle… Prêter allégeance à cette organisation terroriste, c’est trahir toutes les valeurs qui fondent notre civilisation.

.../...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Que faire des djihadistes de retour en France? Empty
MessageSujet: Re: Que faire des djihadistes de retour en France?   Que faire des djihadistes de retour en France? EmptyMar 05 Mar 2019, 11:37

.../...

Faire revenir ces djihadistes sur notre sol constituerait une trahison envers la Nation, trahison largement évitable par la déchéance de nationalité, que le gouvernement britannique a appliquée récemment face au retour d’une djihadiste, et des jugements par des tribunaux kurdes, irakiens ou syriens, voire un tribunal international.

Il faut avoir le courage d’affirmer qu’un tel retour représente la solution la plus incontrôlable et dangereuse qui soit. François Molins nous a déjà alertés sur l’absence de repentance et du danger des revenants : « Nous sommes face à des gens qui sont davantage déçus que repentis. Nous allons être confrontés à des hommes, des mineurs, des femmes souvent formés au maniement des armes ». L’ancien procureur comme le reporter David Thomson nous mettent en garde contre la chimère funeste de la déradicalisation. Pour ce dernier, « il est impossible de s’assurer de la sincérité du repentir d’un djihadiste ».

Parce que le fantasme de la déradicalisation menace la sécurité de nos concitoyens, il faut refuser tout retour et incarcération en France. Les peines prononcées excluront toute perpétuité réelle et exposeront la Nation à voir sortir de prison des combattants du djihad susceptibles d’arpenter nos rues d’ici quelques années. J’ai demandé à plusieurs reprises la mise en place de la rétention de sûreté pour faire appliquer un principe de précaution après la peine des djihadistes, cette mesure est malheureusement rejetée en bloc par le gouvernement.

Pourtant plus de 50 % des détenus terroristes déjà condamnés sortiront de prison d’ici 2020, rien qu’en 2019 une trentaine de terroristes et leurs complices sortiront des prisons françaises, des peines bien courtes pour les combattants d’une guerre qui nous a été déclarée il y a moins de 7 ans à Toulouse. Imaginons enfin que certains djihadistes bénéficient d’un non-lieu ou soient tout simplement laissés libres à leur arrivée en France, faute de preuves matérielles suffisantes ?


Les failles de notre système ont déjà permis à des djihadistes de toucher des allocations sociales et familiales depuis la Syrie, nous sommes à présent sur le point de leur offrir un retour express et une incarcération en France.

Si le président de la République persiste sur cette voie, il prendrait une décision personnelle et solitaire lourde de conséquences, sans aucune consultation populaire, ni aucun débat parlementaire. Je ne sais si Emmanuel Macron aura le courage d’empêcher ces retours. Mais ce que je sais, c’est que se taire devant cette menace serait une trahison majeure.

----------------

NB grace aux institutions européennes on ne peut pas renvoyer chez eux les terroristes étrangers...

Les "machins juridiques européens" prétendent que chez eux ils seraient mal reçus...

Donc on les garde chez nous assignés à résidence à nos frais et à l'hôtel...

C'est beau l'Europe !

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Que faire des djihadistes de retour en France? Empty
MessageSujet: Re: Que faire des djihadistes de retour en France?   Que faire des djihadistes de retour en France? EmptySam 06 Avr 2019, 05:57

“Nuremberg des djihadistes” : Macron embarrassé
Par Auteur La rédaction de Valeurs actuelles / Vendredi 5 avril 2019 à 10:30 6

En proposant, la semaine dernière, la création d'un “Nuremberg des djihadistes” pour juger les crimes commis par les combattants européens de Dae'ch, Laurent Wauquiez a coupé l'herbe sous le pied d'Emmanuel Macron.

En effet, la possibilité de créer un tribunal pénal international avait été évoquée, dès janvier, dans le huis clos d’un Conseil de défense. L’idée avait alors séduit le chef de l’État. La réponse politique à apporter au président des Républicains met donc l’exécutif dans l’embarras.

D’autant qu’après avoir annoncé, en début d’année, qu’« il n’y aura pas de programme de retour des djihadistes », la garde des Sceaux, Nicole Belloubet, a reconnu le retour sur notre territoire de 200 ex-combattants de Dae’ch.

-------------------------

Le mensonge d'état devient une pratique habituelle...

Laissons passer quelques mois et nous allons déguster les fruits d'une politique imbécile...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Que faire des djihadistes de retour en France? Empty
MessageSujet: Re: Que faire des djihadistes de retour en France?   Que faire des djihadistes de retour en France? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Que faire des djihadistes de retour en France?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand faire un test ?
» Faire disparaître les pores voyants...
» Comment faire pour ne plus voir le bandeau publicitaire de votre site ?
» Tonner considere faire une poupée Jem !
» faire ses impots soi meme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: