Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Europe : la grande frousse

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18760
Date d'inscription : 06/07/2010

Europe : la grande frousse  Empty
MessageSujet: Europe : la grande frousse    Europe : la grande frousse  EmptyLun 18 Fév 2019, 08:21

Soros : « Si l’UE ne se réveille pas, elle sera bientôt reléguée aux oubliettes »
PUBLIÉ PAR ROSALY LE 17 FÉVRIER 2019

Le milliardaire américain d’origine hongroise, fondateur de l’ONG Open Society Foundations est inquiet, il panique même. Son rêve d’une Europe soumise corps et âme à une entité supranationale, ayant tous les pouvoirs sur les nations, semble s’éloigner… Il a appelé l’UE à se réveiller et à affronter la menace souverainiste.
Dans un éditorial publié le 11 février sur « Poject Syndicate » une ONG diffusant des analyses sur des problèmes internationaux, le philanthrope spéculateur le plus détesté de la « fachosphère » – cette odieuse fachosphère, source vive de fake news à la chaîne, selon les médias officiels , les « élites » politiques et intellectuelles – a décrit l’actuel leadership de Bruxelles comme un somnambule marchant vers l’oubli. Selon Soros, les différents sommets de l’UE seraient complètement déconnectés de la réalité, cette réalité caractérisée par un malaise croissant des peuples du « Vieux Continent » et par la montée des mouvements anti-establishment, même au sein d’importants pays fondateurs du projet européen comme l’Allemagne, la France et l’Italie.

D’après le fondateur de l’Open Society Foundations, la Commission Juncker aurait désormais atteint un niveau d’insensibilité et de stupidité semblable à celui des « Politburo » des régimes communistes du passé. « Si l’UE continue à faire semblant d’ignorer la « révolution souverainiste » en cours, elle disparaîtra à l’instar de l’Union soviétique en 1991 » a-t-il affirmé.

Pour éviter la catastrophe, les partis politiques de droite doivent résister à l’attrait de l’euroscepticisme, ce courant inquiétant qui traverse tout le continent et faire passer les intérêts de l’Europe avant les leurs.

Il a reproché à la coalition au pouvoir en Allemagne de ne pas être suffisamment pro-européenne par peur de perdre des voix au profit de l’AFD, tout en louant les Verts allemands d’être « le seul parti constamment pro-européen du pays ».

L’opposant déclaré au Brexit a cependant souligné qu’il n’était pas trop tard pour un nouveau référendum ou, mieux encore, pour la révocation unilatérale de la notification de l’intention de se retirer de l’Union conformément à l’article 50 du Traité sur l’UE.

Un plaidoyer anti-démocratique, qui contredit la « grande sympathie » affichée par Soros à l’égard de la démocratie. Au Royaume-Uni, le milliardaire a été vivement critiqué pour avoir consacré plus de 800.000 £ aux campagnes pro-européennes, dont 400.000 £ à « Best for Britain », un groupe de campagne qui a été à l’avant-garde du militantisme anti-Brexit.

A propos de l’Italie, Soros a reproché à l’UE d’avoir mis en oeuvre de manière trop stricte un accord injuste, le Règlement Dublin (une aberration européenne de plus) qui a fait peser sur ce pays tout le poids migratoire de « l’Europe porte ouverte à tous ». En raison de cela, a déploré Soros, l’afflux massif de migrants a transformé l’Italie en un bastion du populisme.

Curieusement, il a omis de mentionner qu’il était l’un des principaux défenseurs de la politique migratoire de l’Union européenne, une politique directement responsable de la submersion du pays par les demandeurs d’asile et de ses conséquences néfastes pour la population.

Il a ensuite défini ses « solutions concrètes » au « problème populiste ». Selon lui, la hausse des sentiments anti-européens peut -être arrêtée grâce à l’introduction par les autorités de chaque pays de nouveaux mécanismes de participation populaire aux décisions politiques nationales, au lancement d’un débat sérieux sur la réforme des traités UE et à l’application effective des sanctions prescrites par la législation communautaire à l’encontre des Etats membres qui « piétinent les valeurs démocratiques ». (Pologne, Hongrie, Italie, je suppose)

Le philanthrope, souvent accusé par les représentants souverainistes d’encourager le « déchristianisation » du Vieux Continent, a enfin exhorté les citoyens et les associations fidèles au rêve européen à se mobiliser afin de conjurer l’éventualité d’une victoire des forces anti-establisment lors des élections de mai prochain pour le renouvellement du Parlement de Strasbourg.

« Si les dirigeants politiques européens ne parviennent pas à enrayer la montée des partis politiques populistes au sein du bloc, le rêve d’une Europe unie pourrait devenir le cauchemar du XXIe siècle« , a écrit Soros en conclusion.

Soros, toutefois, n’a pas daigné expliquer en détail pourquoi il estimait que la volonté démocratique des Européens constituait une menace aussi redoutable pour sa grande vision d’une Europe « unie » ?

La suite est longue mais ne manque pas d'intérêt : https://www.dreuz.info/2019/02/17/soros-si-lue-ne-se-reveille-pas-elle-sera-bientot-releguee-aux-oubliettes/
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

coufsur

Messages : 712
Date d'inscription : 22/12/2014

Europe : la grande frousse  Empty
MessageSujet: Re: Europe : la grande frousse    Europe : la grande frousse  EmptyLun 18 Fév 2019, 09:14

tonton christobal a écrit:
Soros : « Si l’UE ne se réveille pas, elle sera bientôt reléguée aux oubliettes »
PUBLIÉ PAR ROSALY LE 17 FÉVRIER 2019

Le milliardaire américain d’origine hongroise, fondateur de l’ONG Open Society Foundations est inquiet, il panique même. Son rêve d’une Europe soumise corps et âme à une entité supranationale, ayant tous les pouvoirs sur les nations, semble s’éloigner… Il a appelé l’UE à se réveiller et à affronter la menace souverainiste.
Dans un éditorial publié le 11 février sur « Poject Syndicate » une ONG diffusant des analyses sur des problèmes internationaux, le philanthrope spéculateur le plus détesté de la « fachosphère » – cette odieuse fachosphère, source vive de fake news à la chaîne, selon les médias officiels , les « élites » politiques et intellectuelles – a décrit l’actuel leadership de Bruxelles comme un somnambule marchant vers l’oubli. Selon Soros, les différents sommets de l’UE seraient complètement déconnectés de la réalité, cette réalité caractérisée par un malaise croissant des peuples du « Vieux Continent » et par la montée des mouvements anti-establishment, même au sein d’importants pays fondateurs du projet européen comme l’Allemagne, la France et l’Italie.

D’après le fondateur de l’Open Society Foundations, la Commission Juncker aurait désormais atteint un niveau d’insensibilité et de stupidité semblable à celui des « Politburo » des régimes communistes du passé. « Si l’UE continue à faire semblant d’ignorer la « révolution souverainiste » en cours, elle disparaîtra à l’instar de l’Union soviétique en 1991 » a-t-il affirmé.

Il a ensuite défini ses « solutions concrètes » au « problème populiste ». Selon lui, la hausse des sentiments anti-européens peut -être arrêtée grâce à l’introduction par les autorités de chaque pays de nouveaux mécanismes de participation populaire aux décisions politiques nationales, au lancement d’un débat sérieux sur la réforme des traités UE et à l’application effective des sanctions prescrites par la législation communautaire à l’encontre des Etats membres qui « piétinent les valeurs démocratiques ». (Pologne, Hongrie, Italie, je suppose)


« Si les dirigeants politiques européens ne parviennent pas à enrayer la montée des partis politiques populistes au sein du bloc, le rêve d’une Europe unie pourrait devenir le cauchemar du XXIe siècle« , a écrit Soros en conclusion.

Soros, toutefois, n’a pas daigné expliquer en détail pourquoi il estimait que la volonté démocratique des Européens constituait une menace aussi redoutable pour sa grande vision d’une Europe « unie » ?

La suite est longue mais ne manque pas d'intérêt : https://www.dreuz.info/2019/02/17/soros-si-lue-ne-se-reveille-pas-elle-sera-bientot-releguee-aux-oubliettes/


Si Soros s'inquiète de l'avenir de l'UE, c'est vraiment qu'il y a de l'eau dans le gaz.
Mais cet homme intelligent joue au con quand il parle de réformer les traités européens. Il oublie volontairement que pour changer les traités des fonctionnement de l'UE il faut l'unanimité des états membres (article 48 du Traité sur le Fonctionnement de l'Union Européenne)
Prenons deux exemples: la fraude/optimisation fiscale et les travailleurs détachés.
Vous croyez vraiment que pour la  fraude/optimisation fiscale le Luxembourg, Malte, l'Irlande, les Pays-bas vont accepter de se tirer une balle dans le pied en acceptant de changer l'article 63 du TFUE (libre circulation des capitaux) ?
Pour les travailleurs détachés, on a vu que Macron n'a rien obtenu car la Pologne, la Roumanie et d'autres pays de l'est on fait valoir la règles de libre circulation des personnes pour torpiller toutes velléités de Macron de restreindre cette liberté de circuler.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18760
Date d'inscription : 06/07/2010

Europe : la grande frousse  Empty
MessageSujet: Re: Europe : la grande frousse    Europe : la grande frousse  EmptyLun 18 Fév 2019, 15:58

Pas de problème, si les autorités internationales craignent que l'Europe usine à gaz actuelle parte en biberine ou en sucette nul doute qu'à défaut de mettre la raison les vilains :
Fachos
Identitaires
Réacs
Anarchistes
Extrémistes
Complotistes de gauche ou de droite...

liste à compléter et rayer les mots inutiles...

On fera alors contre mauvaise fortune bon coeur et on trouvera le moyen de changer la règle pour le bien commun. On a le droit de rire ! pas longtemps, ils se rattraperont après.

Pour en arriver là il faudra que la situation soit très dégradée... peut être qu'avec quelques pays récalcitrants voire des gens qui "désobéissent" ou quitte de titanic encore qu'une actualité non maîtrisée puisse  déboucher sur des troubles si graves que l'on n'arrive plus à camoufler les dégâts.

J'ai la plus grande confiance dans les tronches molles pilotées par les mondialistes irresponsables pour arriver à une conclusion générale néfaste.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Europe : la grande frousse  Empty
MessageSujet: Re: Europe : la grande frousse    Europe : la grande frousse  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Europe : la grande frousse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: