Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-47%
Le deal à ne pas rater :
CONTINENTAL EDISON – Aspirateur balai et à main
24.99 € 46.84 €
Voir le deal
Le Deal du moment :
Codes promo Asos Les French Days : ...
Voir le deal

 

 Union des démocrates musulmans français (UDMF)

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Union des démocrates musulmans français (UDMF) Empty
MessageSujet: Union des démocrates musulmans français (UDMF)   Union des démocrates musulmans français (UDMF) EmptyDim 19 Mai 2019, 15:28

MILITANT DE MACRON ET CANDIDAT POUR LE PARTI MUSULMAN UDMF AUX EUROPÉENNES
Le militant LREM Christian Nabil Faget vient d’annoncer sa candidature pour le parti musulman UDMF aux élections européennes. Utilisant plusieurs profils en ligne, il partage en parallèle son soutien à Macron et la propagande des militants de l’islam.


• Converti à l’islam et soutien de Macron, Christian Nabil Faget passe du drapeau européen à celui du Maroc selon ses profils.
• Adhérent En Marche de la première heure, il ne semble trouver aucune contradiction entre ses engagements.
• Il soutient le « grand remplacement dans les urnes » voulu par l’UDMF.


De Christian à Nabil. De Macron à l’islam. De l’Union européenne au parti musulman. Tel est le parcours de Christian Faget, candidat aux élections européennes de mai 2019 sur la liste de l’Union des démocrates musulmans français (UDMF). Créé en 2012, ce parti musulman s’est depuis présenté à presque toutes les élections françaises. Il vise quatre sièges au Parlement européen dès cette année, en profitant du scrutin proportionnel à un tour et d’une abstention généralement élevée pour cette élection.
Le cheminement politique de Christian Faget est extrêmement révélateur. Il adhère à En Marche en avril 2016, au début du mouvement. C’est un militant de la première heure, convaincu, investi. Il exprime ouvertement son soutien à Macron. Sa bannière Facebook représente une grande affiche du président élu. Sur sa photo de profil, son visage est barré du drapeau européen, d’un slogan d’En Marche et d’une autre photo de Macron. En militant politique, il partage les attaques des « Jeunes avec Macron » contre les opposants politiques de Macron, notamment Marine Le Pen, avant de reposter la communication officielle du gouvernement.


Adhérent En Marche dès avril 2016, Christian Faget affiche Emmanuel Macron sur sa photo de profil Facebook. Il est désormais candidat pour le parti musulman UDMF aux Européennes.


Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
Mais ce n’est là qu’un début. Christian Faget possède un deuxième compte Facebook, sous le nom de Nabil Christian Faget. Il y dévoile sa conversion à l’islam, avec près de 250 photos de lui en djellaba, avec le coran dans les mains ou représentant le roi du Maroc. L’une de ses photos est même recouverte du drapeau du Maroc. Un profil affichant le drapeau de l’Union européenne, un autre celui du Maroc. Une question se pose : où est la France dans tout ça ? N’est-elle que le terrain de jeu d’allégeances extérieures ?

Les détails et la suite : https://damocles.co/macron-musulman-europeennes/
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14973
Date d'inscription : 30/05/2011

Union des démocrates musulmans français (UDMF) Empty
MessageSujet: Re: Union des démocrates musulmans français (UDMF)   Union des démocrates musulmans français (UDMF) EmptyDim 19 Mai 2019, 16:13

Qu'il s'agisse de l'ex Parti chrétien-démocrate (PCD) de Christine Boutin ou aujourd'hui de l’Union des Démocrates Musulmans Français (UDMF), je trouve que ceux-ci ne devraient pas avoir leur place et ne pas être autorisés à faire campagne dans notre état laïque où la séparation stricte entre politique et religieux devrait être la règle...

Je refuse que la Bible, le Coran ou la Torah remplacent un jour la Constitution...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Union des démocrates musulmans français (UDMF) Empty
MessageSujet: Re: Union des démocrates musulmans français (UDMF)   Union des démocrates musulmans français (UDMF) EmptyDim 19 Mai 2019, 16:50

Jusqu'à preuve du contraire le parti chrétien démocrate n'est pas connu pour ses méfaits dans les pays où il est présent.... pas plus que pour des activités terroristes.

Tout globaliser afin de se cacher les réalités est emblématique de la situation actuelle. Ĺes enfants de marie piégées qui se font exploser sur les marchés sont à ce jour assez rares...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14973
Date d'inscription : 30/05/2011

Union des démocrates musulmans français (UDMF) Empty
MessageSujet: Re: Union des démocrates musulmans français (UDMF)   Union des démocrates musulmans français (UDMF) EmptyDim 19 Mai 2019, 17:02

Vous dites ?

Citation :
Affaire Vincent Lambert : l’hôpital bunkérisé à Reims
Marc Payet, envoyé spécial à Reims (Marne)| 18 mai 2019

« Circulez, vous ne pouvez pas rester là. » Signe de nervosité, sur le parking au pied de l’hôpital Sébastopol de Reims (Marne), les journalistes ne sont pas les bienvenus. La chambre de Vincent Lambert se trouve juste au-dessus.
---/---
Les risques de débordement existent, des traditionalistes ayant déjà fait, par le passé, violemment irruption dans des hôpitaux pour empêcher des interruptions volontaires de grossesse.
---/---
http://www.leparisien.fr/societe/affaire-vincent-lambert-l-hopital-bunkerise-a-reims-18-05-2019-8074863.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Union des démocrates musulmans français (UDMF) Empty
MessageSujet: Re: Union des démocrates musulmans français (UDMF)   Union des démocrates musulmans français (UDMF) EmptyDim 19 Mai 2019, 17:13

a.nonymous a écrit:
Vous dites ?


http://www.leparisien.fr/societe/affaire-vincent-lambert-l-hopital-bunkerise-a-reims-18-05-2019-8074863.php


Vous avez raison... je crois même que les plus dangereux sont les bonzes... devant les petites soeurs des pauvres.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4930
Date d'inscription : 08/01/2012

Union des démocrates musulmans français (UDMF) Empty
MessageSujet: Re: Union des démocrates musulmans français (UDMF)   Union des démocrates musulmans français (UDMF) EmptyDim 19 Mai 2019, 17:44

Un petit rappel de l'article premier (donc le plus important) de notre constitution actuelle :
Citation :
La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée.

Bref, quand bien même tous les membres d'une liste afficheraient la même religion, je ne vois pas bien comment une loi l'interdisant ne serait pas déclarée inconstitutionnelle.
Après, il faudrait voir le programme de cette liste, en terme de respect de la laïcité. Le débat peut être là plus que dans le titre. Et de 1905 à nos jours, le sens du mot laïcité est lui-même devenu sujet à débats.
Mais de façon générale, j'ai tendance à préférer les candidatures aux élections plutôt que les manifestations violentes.
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 782
Date d'inscription : 08/09/2014

Union des démocrates musulmans français (UDMF) Empty
MessageSujet: Re: Union des démocrates musulmans français (UDMF)   Union des démocrates musulmans français (UDMF) EmptyDim 19 Mai 2019, 20:11

a.nonymous a écrit:
Qu'il s'agisse de l'ex Parti chrétien-démocrate (PCD) de Christine Boutin ou aujourd'hui de l’Union des Démocrates Musulmans Français (UDMF), je trouve que ceux-ci ne devraient pas avoir leur place et ne pas être autorisés à faire campagne dans notre état laïque où la séparation stricte entre politique et religieux devrait être la règle...

Je refuse que la Bible, le Coran ou la Torah remplacent un jour la Constitution...

Les partis chrétiens démocrates s 'inspirent de la doctrine sociale de l ' Eglise mais n' ont pas la prétention de représenter les catholiques.
Le parti musulman ( UDMF ) semble , lui , vouloir représenter les musulmans , c 'est là une démarche communautariste.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Union des démocrates musulmans français (UDMF) Empty
MessageSujet: Re: Union des démocrates musulmans français (UDMF)   Union des démocrates musulmans français (UDMF) EmptyLun 20 Mai 2019, 07:28

Lorsqu'une religion prone de mettre par terre les institutions d'un pays peut être serait il temps d'aviser.

Itou lorsqu'une religion prévoit d' exterminer ceux qui n'en sont pas disciples...

Toutes les civilisations se valant, tout étant acceptable et toutes choses étant égales pourquoi s'inquiéter ?

L'un érige en dogme le pardon, l'autre incitant au meurtre de ses semblables tout va bien il faut être borné et un foutu réac pour réagir.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Union des démocrates musulmans français (UDMF) Empty
MessageSujet: Re: Union des démocrates musulmans français (UDMF)   Union des démocrates musulmans français (UDMF) EmptyLun 20 Mai 2019, 12:01

L’islamisme progresse

ROUXEL JEAN
POSTÉ LE 14 MAI , 2019, 9:15
Pour les prochaines élections européennes, les Français – du moins ceux qui voteront, car l’abstention s’annonce élevée (autour de 60 % selon les dernières enquêtes d’opinion) – auront le choix entre 34 listes. Pas moins!
Ce chiffre est déjà, en soi, la preuve que la démocratie française est grippée.

Car, si autant de listes se lancent, sachant pertinemment que la plupart n’atteindront même pas le seuil de 30% des suffrages nécessaires au remboursement des frais de campagne, c’est bien que de trop nombreux pans de la société française ne s’estiment plus représentés par la démocratie pseudo-représentative.

C’est tout l’enjeu de la crise des gilets jaunes, qu’Emmanuel Macron et son gouvernement font semblant de ne pas voir.

Mais ce chiffre impressionnant de 34 listes présente également une particularité significative et inquiétante.
La 34e liste, au nom anodin d’une «Europe au service des peuples », est, en réalité, une émanation de l’Union des démocrates musulmans français
Nagib Azergui, le dirigeant de ce parti, s’est même félicité dans un tweet que «le grand remplacement [soit] en marche dans les urnes de la république.»
Moi qui croyais que parler de grand remplacement, c’était du «complotisme»!

Il est remarquable que cette liste a été validée avec une semaine de retard, façon sans doute pour le conseil d’État de montrer que, non seulement les immigrés sont chez eux chez nous, comme le disait Mitterrand, mais même qu’ils sont un peu plus chez eux que nous !

Le ministère de l’Intérieur s’attend, paraît-il, à ce que plusieurs dizaines de listes liées à l’islam politique (pléonasme!) se présentent aux prochaines municipales.
En attendant, M.Macron a une bonne occasion de mettre en actes ses belles promesses.

Il nous disait, voici peu, que l’islam politique (c’est-à-dire l’islam conforme au coran!) n’avait qu’à bien se tenir et qu’il allait lui faire la guerre. Voyons donc comment il traitera la question.
Je crains que ce ne soit tout vu. Une liste clairement islamiste a ainsi été validée pour les prochaines européennes – dans des conditions bizarres, puisque l’annonce a été faite après la date limite de dépôt des listes. Non seulement il n’y a pas de lutte contre «l’islam politique», mais il y a un encouragement.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4930
Date d'inscription : 08/01/2012

Union des démocrates musulmans français (UDMF) Empty
MessageSujet: Re: Union des démocrates musulmans français (UDMF)   Union des démocrates musulmans français (UDMF) EmptyLun 20 Mai 2019, 13:07

Pour la plupart des listes, dont celle-ci, les professions de foi sont disponibles sur le site du ministère de l'intérieur
https://programme-candidats.interieur.gouv.fr/

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14973
Date d'inscription : 30/05/2011

Union des démocrates musulmans français (UDMF) Empty
MessageSujet: Re: Union des démocrates musulmans français (UDMF)   Union des démocrates musulmans français (UDMF) EmptyLun 20 Mai 2019, 13:45

Salamandre a écrit:
Pour la plupart des listes, dont celle-ci, les professions de foi sont disponibles sur le site du ministère de l'intérieur
https://programme-candidats.interieur.gouv.fr/


Certaines listes - LREM, LO, PCF, Neutre et Actif (?), Esperento, UDC, EE - proposent même une version FALC de leur profession de foi:

Citation :
Facile à lire et à comprendre (FALC) désigne un ensemble de règles ayant pour finalité de rendre l'information facile à lire et à comprendre, notamment pour les personnes souffrant de handicap mental.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Facile_%C3%A0_lire_et_%C3%A0_comprendre
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14973
Date d'inscription : 30/05/2011

Union des démocrates musulmans français (UDMF) Empty
MessageSujet: Re: Union des démocrates musulmans français (UDMF)   Union des démocrates musulmans français (UDMF) EmptyLun 20 Mai 2019, 15:07

Encore un exemple samedi dernier de personnes qui avançant en prétendant militer pour les droits civiques des femmes musulmanes essaient d'imposer leurs idées religieuses dans l'espace public...

"on veut juste se baigner comme tout le monde" disent-elles sauf que dans les piscines françaises "tout le monde" met un maillot de bain pour se baigner...


Citation :
Opération burkini à Grenoble : «Et vous, Monsieur, il est propre votre slip ?»
Par Maïté Darnault, correspondante à Lyon — 18 mai 2019

Le collectif Alliance citoyenne, qui milite pour les droits civiques des femmes musulmanes, a organisé vendredi une baignade à la sauvette.

La première fois que Bouchra, 30 ans, a pu se baigner dans une piscine publique, c’était l’année dernière, lors de vacances en Malaisie. La seconde fois, c’était ce vendredi, à celle des Dauphins de Grenoble (Isère), à la lisière du quartier de la Villeneuve.

Accompagnée d’une quinzaine de militants de l’association Alliance citoyenne, Bouchra s’est glissée dans l’eau vêtue de son burkini, ce maillot de bain intégral alliant fuseau, tunique et bonnet dans un tissu adapté. Et ce, malgré l’interdiction de porter une tenue dépassant le coude et le genou établie par le règlement des piscines de la ville.

Le collectif Alliance citoyenne est né à Grenoble en 2012 pour lutter contre les discriminations et les injustices. Il a depuis essaimé à Aubervilliers et Lyon. La campagne pour les droits civiques des femmes musulmanes est l’un de ses axes. «On a besoin de pouvoir avoir la parole, de parler en notre nom plutôt que ce soit quelqu’un qui le fasse à notre place», résume Bouchra.

Avant de se résoudre à cette baignade à la sauvette, le collectif a recueilli près de 400 signatures réclamant la modification du règlement des piscines. La pétition lui a permis d’obtenir un rendez-vous avec les services de la mairie en septembre dernier. «On ne demande pas un créneau particulier, on veut juste se baigner comme tout le monde, ils étaient prêts à faire évoluer la règle pour l’été 2019, mais ils ont fait volte-face en nous disant que cette décision n’était pas partagée par l’ensemble du conseil municipal», explique Asma, 22 ans.

En mars, la «polémique Decathlon», sur l’éventuelle commercialisation en France d’un hijab de running, a renforcé la détermination des femmes d’Alliance citoyenne (1). «Un peu énervées par le scandale», elles ont organisé en avril un footing à travers Grenoble. «On peut courir sans ce produit, on peut courir sans votre accord, même les femmes musulmanes ont le droit de faire du sport», martèle Taous Hammouti, 40 ans.

Ce 17 mai, la directrice des sports de la ville, prévenue de l’action du collectif, essaie de barrer l’accès des femmes en burkini aux bassins des Dauphins. Sans succès. La responsable fait son rapport par téléphone au cabinet du maire, «qui ne va pas envoyer la police», précise-t-elle.

Un homme prend à partie l’une des nageuses «couvertes» : «Je trouve ça choquant, on ne sait même pas s’il est propre votre truc.» La réponse fuse : «Et vous, Monsieur, il est propre votre slip ?» Un maître nageur a du mal à contenir sa colère. Son jeune collègue est plus causant : «Je suis mal à l’aise parce que c’est interdit par le règlement et là, aujourd’hui, on nous dit de ne pas l’appliquer.» Il convient que si la règle changeait, il n’aurait rien à redire. Quoique : «S’il y a un accident, comment on pose un défibrillateur avec ça ? Si on nous forme, d’accord. Et puis si je les touche pour les sauver, qu’est-ce qui me dit que je ne vais pas me faire agresser par les hommes qui les accompagnent ?», s’interroge-t-il. Les baigneurs du groupe qui trempe gaiement depuis une heure sont des camarades de lutte. Les copains ou les maris d’Asma, de Bouchra et de Taous ne sont pas à l’initiative de leur plongeon militant. Ce sont elles qui portent le maillot.
https://www.liberation.fr/france/2019/05/18/operation-burkini-a-grenoble-et-vous-monsieur-il-est-propre-votre-slip_1727924
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 19033
Date d'inscription : 06/07/2010

Union des démocrates musulmans français (UDMF) Empty
MessageSujet: Pourquoi la liste « des musulmans français » n’a rien à voir avec le Parti chrétien-démocrate   Union des démocrates musulmans français (UDMF) EmptyJeu 23 Mai 2019, 09:37

Pourquoi la liste « des musulmans français » n’a rien à voir avec le Parti chrétien-démocrate
Une tribune de Jean-Frédéric Poisson, président du Parti chrétien-démocrate
parJean-Frédéric Poisson - 22 mai 2019



L’Union des Démocrates et Musulmans français (UDMF), qui présente une liste aux européennes, se défend d’être un parti communautariste et se compare au Parti chrétien-démocrate (PCD). Tout dans son programme indique pourtant qu’il ne défend que les musulmans, contrairement au PCD, qui ne défend pas que les chrétiens. Une tribune de son président Jean-Frédéric Poisson.

Il est habituel de placer sur le même plan l’islam et le christianisme lorsqu’on évoque les questions politiques. Comme si ces deux doctrines entretenaient le même rapport à l’action publique et à la cité. Ce n’est évidemment pas le cas.

Sur le site de l’Union des Démocrates et Musulmans français (UDMF), Nagib Azergui, qui en est le fondateur, compare son parti au Parti chrétien-démocrate (PCD) et à l’Union chrétienne démocrate allemande (CDU). Il prétend que, de même que ces partis défendent les intérêts des chrétiens, ce qui est faux, il serait légitime que les musulmans soient représentés par une formation politique dédiée.

Seulement, cette comparaison n’a pas lieu d’être. Si Nagib Azergui se défend d’avoir fondé un parti communautaire, tout indique dans son programme et ses prises de position que tel est bien l’objet de l’UDMF. Interrogé à ce propos par Le Parisien du 10 mai dernier, il répond : « Oui, on est de confession musulmane, mais on est des citoyens à part entière, et pas des citoyens à part. » Certes, on ne reproche pas aux membres de ce parti de s’impliquer dans la vie politique française, mais de le faire pour défendre un particularisme communautaire. Or, la lecture du programme de l’UDMF ne laisse aucun doute sur cette ambition : faire de la France le leader mondial de la production hallal, combattre l’islamophobie sur le sol européen, dissoudre toute association islamophobe, faire émerger une force militaire européenne en mesure de venir en aide aux musulmans gazaouis, yéménites, ouïghours ou rohingyas…


De fait, l’esprit communautariste des revendications de l’Union des Démocrates et Musulmans Français n’a rien de commun avec le projet défendu par le Parti chrétien-démocrate. Au contraire, fidèle à la longue tradition européenne de la démocratie chrétienne, le PCD ne représente pas l’intérêt des chrétiens mais défend, au bénéfice de tous, une certaine idée de la dignité humaine inspirée de la pensée chrétienne. C’est à cela que renvoie la mention de « chrétien » dans le nom du parti et non à la vaine prétention de porter la voix d’une communauté de croyants. C’est ainsi que la conception de l’homme et de sa place dans la société est, dans le projet du PCD, universaliste et ne favorise aucune communauté particulière.

À titre d’exemple, et puisqu’il s’agit d’un sujet qui pourrait prêter à confusion, je veux préciser les raisons qui nous poussent à défendre dans le débat politique la reconnaissance des racines chrétiennes de la France et leurs apports à notre civilisation. Il ne s’agit en aucune manière de donner des gages à un segment de l’électorat attaché à tel héritage ou tel mode de vie. Au contraire, nous considérons que, à un moment où notre mode de vie est si fortement remis en cause tant par le communautarisme que par l’extension de la sphère marchande à l’ensemble des aspects de notre vie, il est nécessaire de rappeler la culture de référence qui lie notre corps social. Ce n’est pas là une question de foi mais de cadre culturel commun. C’est dans l’universalisme chrétien que la devise républicaine plonge ses racines. Si nous renonçons à assumer cet héritage, si nous prétendons être ce que nous ne sommes pas, nous perdrons de manière certaine notre cohésion nationale et le respect de nos interlocuteurs étrangers.

Voilà pourquoi la comparaison de l’Union des Démocrates et Musulmans français et du Parti chrétien-démocrate ne tient pas une seconde. En effet, ils se battent pour les musulmans, et c’est leur droit. Nous, nous nous battons pour la France, et c’est notre devoir.


Message déplacé et fusionné - Admin
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4930
Date d'inscription : 08/01/2012

Union des démocrates musulmans français (UDMF) Empty
MessageSujet: Re: Union des démocrates musulmans français (UDMF)   Union des démocrates musulmans français (UDMF) EmptyVen 27 Déc 2019, 20:06

Davantage de listes à Paris, dans les Hauts-de-Seine et les Yvelines qu'en Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne et Val d'Oise ?

Citation :
Municipales : les démocrates musulmans annoncent huit listes en Ile-de-France
Ce dimanche, l’Union des démocrates musulmans français (UDMF) a présenté une partie de ses candidats pour les municipales 2020.
Par Florence Hubin, le 1 décembre 2019

Devant une soixantaine d'habitants venus de toute la région parisienne, de Paris à Mantes-la-Jolie (Yvelines), les dirigeants de l'Union des démocrates musulmans français (UDMF) ont présenté ce dimanche quelques-unes de leurs têtes de liste pour les municipales 2020.

Dans cette salle municipale du centre-ville de Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine), l'assistance était composée pour moitié de femmes majoritairement non voilées, souvent accompagnées d'enfants. Créée en 2012, cette organisation qui se veut non communautariste était déjà présente cette année aux élections européennes. Ses candidats ont obtenu des scores supérieurs à 5 % à Gennevilliers (Hauts-de-Seine), La Courneuve (Seine-Saint-Denis), Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise), Mantes-la-Jolie et Chanteloup-les-Vignes (Yvelines).

Pourtant, sa notoriété n'a pas encore gagné tous les quartiers de banlieue. « Je ne savais pas pour les Européennes, jusqu'à présent je ne votais qu'aux présidentielles, confie une habitante de Mantes, qui veut voter aux prochaines municipales. »

« Certains ont déjà reçu des menaces… »
Pour l'heure, le mouvement, qui assure ne pas être réservé aux musulmans, affiche une quinzaine de têtes de liste sur toute la France et vise un objectif de cinquante. En région parisienne, elle en présente d'ores et déjà huit, dont deux ou trois avec des listes déjà bien remplies.

A Paris, Jean Préau, le secrétaire général l'UDMF qui se présente comme « musulman et petit-fils de résistant », compose une liste pour le XIVe arrondissement, et Halima Raiteb, cadre infirmier, dans le XXe. Dans les Hauts-de-Seine, des listes sont en cours à Clichy, Asnières, Gennevilliers et Villeneuve-la-Garenne. A Clichy, Oussama Adref, administrateur réseau et président de la toute nouvelle Union des Clichois et délégué de l'UDMF, sera présent sur la liste. Cette commune a connu en 2017 des prières de rues pendant de longs mois, à l'appel d'une association musulmane qui réclamait une salle de prière en centre-ville.

Dans les Yvelines, les têtes de liste sont connues à Guyancourt (Mabella Dekiouk), Mantes-la-Ville, Mantes-la-Jolie et aux Mureaux. « Mais tous ne veulent pas donner leur nom, car certains ont déjà reçu des menaces », assure Jean Préau.

http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/municipales-les-democrates-musulmans-annoncent-huit-listes-en-ile-de-france-01-12-2019-8207364.php
Revenir en haut Aller en bas
Robin

Robin

Messages : 1371
Date d'inscription : 13/02/2011

Union des démocrates musulmans français (UDMF) Empty
MessageSujet: Re: Union des démocrates musulmans français (UDMF)   Union des démocrates musulmans français (UDMF) EmptySam 28 Déc 2019, 16:51

L'infiltration sournoise continue !
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4930
Date d'inscription : 08/01/2012

Union des démocrates musulmans français (UDMF) Empty
MessageSujet: Re: Union des démocrates musulmans français (UDMF)   Union des démocrates musulmans français (UDMF) EmptyMer 04 Mar 2020, 15:41

Farhad Khosrokhavar : « Le vote “communautaire” procède du sentiment d’être traités en citoyens de seconde zone »
Farhad Khosrokhavar. Directeur d’études retraité à l’EHESS. Publié le 4.03.2020
Le soupçon de communautarisme, renforcé aujourd’hui par le mot « séparatisme », revient à dénier aux citoyens d’origine maghrébine le droit de s’engager dans la politique, estime le chercheur dans une tribune au « Monde ».

Tribune. Les résultats des élections européennes de 2019 ont donné lieu à des commentaires sur le « vote musulman » dans certaines villes du nord de la France dont Maubeuge, ainsi qu’en Ile-de-France. Nos observations de terrain à Maubeuge montrent que ce vote exprime le malaise de deux groupes distincts : d’une part, les classes moyennes musulmanes qui ont accompli leur ascension sociale et économique mais se sentent toujours exposées au racisme et à l’islamophobie ; de l’autre, les exclus ou précaires des quartiers difficiles qui, cumulant le sentiment d’être racialisés et rejetés dans des ghettos, nourrissent une rancœur contre la société des « blancs ».
Comment ces deux groupes, socialement distincts se rejoignent-ils ? Les théoriciens du premier, celui des classes moyennes, qualifient leur malaise de « colonial » et en appellent à une attitude « décoloniale ». Pour eux, la gauche, la droite mais aussi la société française dans sa majorité sont toujours marquées par le colonialisme, perpétué dans les figures de l’« arabe » et du « musulman ». Ce malaise est porté politiquement par des formations comme le Parti des indigènes de la République (PIR) ou comme l’Union des démocrates musulmans de France (UDMF), une autre expression de ce courant nourri du sentiment d’être traités en citoyens de seconde zone.

Alliance entre exclus et classes moyennes
Les élections européennes ont illustré la capacité de ces membres des classes moyennes à s’allier aux exclus et aux précaires des cités, en grande partie d’origine maghrébine. C’est de leur alliance ponctuelle qu’est né le vote dit islamique. A eux seuls, les musulmans des classes moyennes ne sont pas à même d’avoir un score significatif, non seulement parce que leur nombre est limité mais aussi du fait qu’une partie d’entre eux veulent faire oublier leur origine afin de faciliter leur immersion dans la société.
Ce qui caractérise par ailleurs les membres de ce parti dit musulman est la sécularisation de ses membres. Loin des traditions, ils ne sont parfois musulmans que par leur nom ou par la manière dont la société française les « islamise » en les traitant comme tels, tout comme le juif de Sartre se trouvait « judaïsé » sous le regard suspicieux de la société.

A Maubeuge, c’est le cas des militants qui ont poussé au vote pour l’UDMF dans le quartier des Ecrivains. Nous y avons observé un exemple significatif de la manière dont cette alliance entre exclus et classes moyennes a été scellée, sous l’impulsion de trois sympathisants (mais non membres) de l’UDMF : un ancien militant associatif, un fils de harki, un habitant travaillant en Belgique. Aucun des trois n’est un « musulman communautaire », selon l’étiquette en vogue et tous sont « plutôt laïcs », la religion n’occupant pas un rôle prépondérant dans leur vie et leur fréquentation de la mosquée étant marginale.
En quarante-huit heures, en recourant à leur réseau de connaissances locales, le trio a pu fournir des bulletins de vote le parti UDMF n’en disposait pas. En faisant du porte-à-porte, ses membres ont mobilisé une population autrement peu encline à se rendre aux urnes, même si en raison notamment du caractère tardif de leur activisme (deux jours avant les échéances), une partie importante du quartier n’a pas voté.
Mais sur ceux qui l’ont fait, 40,94 % des voix (c’est-à-dire 70 sur les 171 exprimées) sont allées à l’UDMF. Le bureau de vote 17, celui du quartier des Ecrivains, comptant 761 électeurs inscrits, le taux d’abstention est resté de l’ordre de 78 %, soit largement au-dessus du niveau national.
../..


Dernière édition par Salamandre le Mer 04 Mar 2020, 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4930
Date d'inscription : 08/01/2012

Union des démocrates musulmans français (UDMF) Empty
MessageSujet: Re: Union des démocrates musulmans français (UDMF)   Union des démocrates musulmans français (UDMF) EmptyMer 04 Mar 2020, 15:42

../..
Le fantasme d’une toute-puissance de la mosquée
Le motif essentiel des suffrages apportés à l’UDMF n’était pas religieux mais plutôt lié à la stigmatisation et l’exclusion socio-économique. Les activistes ont certes utilisé leur page Facebook pour se mettre en phase avec la mosquée locale et ses fidèles, mais ils ont fait vibrer la fibre islamique de la même manière que les anciens élèves d’une grande école font appel à leur réseau : en l’occurrence, le religieux est exploité comme une « ressource » parmi d’autres. On en voit les limites dans le faible taux de participation (22 %), ce qui infirme le fantasme d’une toute-puissance de la mosquée.

Interrogé sur les « listes communautaires » par Jean-Pierre Elkabbach sur CNews, le 28 mai 2019, au surlendemain des élections européennes, Christophe Castaner, évoquant le dossier de Maubeuge, déclarait : « Il y a un pharmacien, des commerçants, un ancien médiateur qui envisagent de faire une liste aux municipales. Le fait qu’ils soient musulmans ne les empêche pas de le faire. Si par contre la revendication est une revendication religieuse (…) on enfreint un des principes fondamentaux de notre République qui est la laïcité. »
En fait, le cas de Zakaria Chakib, le pharmacien, est dissocié du vote UMDF. Il s’est présenté sans étiquette, ne vise pas exclusivement le vote des « quartiers » et s’adresse à tous les électeurs qu’ils soient ou non en lien avec l’immigration, ce dont témoigne la composition de sa liste. Le ministre se méprend en le classant comme « communautaire ». On devrait plutôt le féliciter d’avoir constitué une liste locale, l’engagement politique étant le summum de l’action citoyenne.

Un phénomène distinct du salafisme
Plus généralement, le soupçon de communautarisme, renforcé aujourd’hui par le mot « séparatisme », revient à dénier aux citoyens d’origine maghrébine le droit de s’engager dans la politique et masque souvent la réalité d’un phénomène (la marginalisation, la stigmatisation…) dans les quartiers pauvres qui exige des solutions sociales, comme l’avait proposé le rapport Borloo, rejeté par le pouvoir actuel.
Si les ex-colonisés prétendent se décoloniser en faisant de « l’islam » un enjeu en partie provocateur, en partie lié à leur identité, c’est en réplique à une société qui, en détournant la laïcité dans le sens d’une religion civile, les assigne constamment à leur origine religieuse et ethnique.
Ce phénomène est distinct du salafisme que l’on met souvent dans le même sac en usant d’une expression fourre-tout comme l’islamisme. Le salafisme a aussi des racines sociales, mais demande une interprétation à part. A Maubeuge, à la différence de Roubaix, le salafisme est marginal.

https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/03/03/farhad-khosrokhavar-le-vote-communautaire-procede-du-sentiment-d-etre-traites-en-citoyens-de-seconde-zone_6031696_3232.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Union des démocrates musulmans français (UDMF) Empty
MessageSujet: Re: Union des démocrates musulmans français (UDMF)   Union des démocrates musulmans français (UDMF) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Union des démocrates musulmans français (UDMF)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Les élections à Fontenay, passées et à venir. Promesses, satisfactions, déceptions, attentes... :: Européennes 2019-
Sauter vers: