Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Municipales à Paris. Quand Benjamin Griveaux qualifie d'« abrutis » ses anciens rivaux LREM

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18864
Date d'inscription : 06/07/2010

Municipales à Paris. Quand Benjamin Griveaux qualifie d'« abrutis » ses anciens rivaux LREM  Empty
MessageSujet: Municipales à Paris. Quand Benjamin Griveaux qualifie d'« abrutis » ses anciens rivaux LREM    Municipales à Paris. Quand Benjamin Griveaux qualifie d'« abrutis » ses anciens rivaux LREM  EmptyJeu 18 Juil 2019, 11:37

Municipales à Paris. Quand Benjamin Griveaux qualifie d'« abrutis » ses anciens rivaux LREM

Publié le 17/07/2019 à 18h20

Benjamin Griveaux a qualifié d'« abrutis » ses rivaux pour l'investiture La République en marche aux municipales à Paris, parmi d'autres propos peu amènes rapportés, mercredi 17 juillet, dans la presse. Une fuite de « conversation privée » aussitôt déplorée par l'entourage du candidat.


Voilà des révélations dont se serait sans doute bien passé Benjamin Griveaux à moins de dix mois des municipales. D'après Le Point, le candidat investi par La République en marche (LREM) dans la course à la mairie de Paris a tenu des propos peu amènes à l'égard de ses anciens riveaux marcheurs. « Il y a un abruti chaque jour qui dit qu'il veut être maire de Paris », (Hugues) « Renson c'est un fils de p..., on le sait depuis le premier jour. Mounir (Mahjoubi) ... bon... no comment » : l'hebdomadaire publie un florilège de propos que le candidat aurait tenus il y a quelques semaines, sans préciser le contexte ni les interlocuteurs.

Finaliste malheureux dans la course à l'investiture, Cédric Villani est également étrillé selon ces propos rapportés: « Cédric, il n'a pas les épaules pour encaisser une campagne de cette nature. Il ne verra pas venir les balles, il va se faire désosser ! » Alors que la presse disait le chef de l'État attentif à la campagne du médaillé Fields, Benjamin Griveaux aurait assuré, toujours selon Le Point, qu'« Emmanuel [Macron] (lui) envoie des SMS en disant : 'Cédric n'a pas compris ce que je lui ai dit' ».

« Il a appelé les personnes citées pour s'excuser auprès d'elles »
« Benjamin Griveaux déplore qu'une conversation privée se retrouve dans la presse », a réagi auprès de l'Agence France Presse (AFP) son entourage, qui assure que « dès qu'il en a pris connaissance, il a appelé les personnes citées pour s'excuser auprès d'elles ». « Le sujet est clos », a-t-on ajouté de même source, indiquant que l'ancien porte-parole du gouvernement est désormais « pleinement concentré sur la préparation de son meeting jeudi soir ».

Sur son concurrent Pierre-Yves Bournazel, élu de centre-droit à Paris et membre d'Agir, Benjamin Griveaux aurait par ailleurs déclaré : « Qui tient Bournazel par les c... depuis le début, si ce n'est moi ? Pourquoi est-ce qu'on fait entrer (Franck) Riester (d'Agir) au gouvernement ? Pour tenir les mecs d'Agir, tout cela n'est pas le fruit du hasard ! », poursuit Le Point. Les municipales à Paris, « c'est pas la cantonale de Vesoul ! Vous croyez quoi, qu'on tricote ? », a également commenté Benjamin Griveaux selon cette même source.

« Pendant une campagne, les mots dépassent parfois la pensée », a réagi Mounir Mahjoubi. « Moi je suis dans l'écoute inconditionnelle, je sais pardonner. Tout cela n'a aucune importance, il faut maintenant se tourner vers l'avenir », ajoute celui qui s'était désisté dans la dernière ligne droite pour soutenir Cédric Villani.

Au lendemain de la désignation de Benjamin Griveaux mercredi 10 juillet, Cédric Villani avait décidé de reporter à septembre sa décision de lui apporter ou non son soutien.

---------------------

Lorsque cet olibrius qualifie ainsi les gens de son parti on imagine sans problème le respect qu'il peut avoir pour ses adversaires.
Ils vont sans doute se bousculer pour le soutenir !

Dans la foulée vu l'impact de la politique parisienne sur les communes de banlieue bonjour les dégâts à venir.


le paltoquet s'est calmé (du moins en public) la relève est assurée...




Dernière édition par tonton christobal le Jeu 18 Juil 2019, 12:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18864
Date d'inscription : 06/07/2010

Municipales à Paris. Quand Benjamin Griveaux qualifie d'« abrutis » ses anciens rivaux LREM  Empty
MessageSujet: Re: Municipales à Paris. Quand Benjamin Griveaux qualifie d'« abrutis » ses anciens rivaux LREM    Municipales à Paris. Quand Benjamin Griveaux qualifie d'« abrutis » ses anciens rivaux LREM  EmptyJeu 18 Juil 2019, 11:39

Finalement le benjamin est aussi intelligent que loiseau en matière de gestion de la communication.

On se demande comment un président peut à ce point manquer du plus élémentaire discernement dans les choix de son entourage…

C'est non seulement inquiétant mais aussi affligeant, on comprend mieux qu'il fasse rigoler les chefs d'états et de gouvernements étrangers.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18864
Date d'inscription : 06/07/2010

Municipales à Paris. Quand Benjamin Griveaux qualifie d'« abrutis » ses anciens rivaux LREM  Empty
MessageSujet: Re: Municipales à Paris. Quand Benjamin Griveaux qualifie d'« abrutis » ses anciens rivaux LREM    Municipales à Paris. Quand Benjamin Griveaux qualifie d'« abrutis » ses anciens rivaux LREM  EmptyJeu 18 Juil 2019, 11:50

POur le candidat à la mairie de Paris je souhaite que :

"ceux qui fument des clopes et roulent au diésel" pensent à lui au moment de mettre le bulletin dans l'urne !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Municipales à Paris. Quand Benjamin Griveaux qualifie d'« abrutis » ses anciens rivaux LREM  Empty
MessageSujet: Re: Municipales à Paris. Quand Benjamin Griveaux qualifie d'« abrutis » ses anciens rivaux LREM    Municipales à Paris. Quand Benjamin Griveaux qualifie d'« abrutis » ses anciens rivaux LREM  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Municipales à Paris. Quand Benjamin Griveaux qualifie d'« abrutis » ses anciens rivaux LREM
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Les élections à Fontenay, passées et à venir. Promesses, satisfactions, déceptions, attentes... :: Municipales 2020-
Sauter vers: