Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Le regime de retraite de la RATP

Aller en bas 
AuteurMessage
thierry

thierry

Messages : 1282
Date d'inscription : 03/03/2013

Le regime de retraite de la RATP Empty
MessageSujet: Le regime de retraite de la RATP   Le regime de retraite de la RATP EmptyVen 13 Sep 2019, 08:54

Extrait un article de BFM (complétè par mes soins)

"La caisse de retraite du personnel de la RATP est particulièrement généreuse. Elle verse aux quelque 35.000 retraités qui en dépendent une pension calculée sur la base du salaire qu'ils ont perçu sur les six derniers mois de leur carrière. Avec un système d’avancement à l’ancienneté, le principe est évidemment très apprécié par les salariés.

Deuxième avantage: l’âge minimum pour faire valoir ses droits à la retraite qui va de 51 à 62 ans selon la fonction et l’âge du salarié. Les conducteurs nés en 1969 peuvent par exemple partir dès leur 51ème anniversaire.

Il faut en revanche préciser qu’un conducteur de métro ou un chauffeur de bus qui part à 51 ans ne va pas toucher 75% de son salaire. Pour toucher une retraite à taux plein, il faut avoir cotisé suffisamment de trimestres. Le nombre minimum dépend de l’année de naissance. Mais pour la grande majorité des salariés, il est de 168 soit 42 années."

Mais il faut préciser qu'il bénéficie d'une année gratuite de cotis tous les 5 années cotisées.

"Pour autant, ce système, n’incite pas les salariés à prendre leur retraite au-delà de l’âge auquel ils peuvent commencer à faire valoir leurs droits. En 2017, l’âge moyen des salariés ayant pris leur retraite était de 55 ans et 7 mois. A peine une année de plus qu’en 2011 (54 ans et 5 mois). L’effet du système de bonus-malus se révèle assez limité. Et pour cause. Le niveau moyen des pensions de retraite versée par le caisse du personnel de la RATP est particulièrement élevé.

Selon la Cour des comptes, en moyenne un salarié qui a pris sa retraite en 2017 bénéficie d’une pension brute de 3705 euros. Il s'agit d'une moyenne, mais même pour ceux qui sont bien en dessous, le calcul est vite fait. La plupart préfèrent prendre leur retraite dès qu’ils y ont droit, quitte à travailler dans le privé pour compléter leur pension.

Or la générosité de ce régime spécial ne serait pas viable sans l’aide de l’Etat. Les cotisations des salariés de la RATP ne suffisent pas, loin s’en faut, à payer les pensions des retraités. C’est donc le contribuable qui paie la différence. Une contribution massive: 736 millions d’euros en 2019. Cette subvention représente 61% de la totalité des pensions versées sur l’année. "

Donc les contribuables payent le régime de retraite de la RATP, mais les agents de la RATP ne participent pas au régime de retraite des autres professions.

Tout pour ma gueule, et la CGT et FO défendent ce régime de privilégiés
Revenir en haut Aller en bas
scola



Messages : 184
Date d'inscription : 05/06/2014

Le regime de retraite de la RATP Empty
MessageSujet: EDF, gaz, SNCF, RATP: les régimes spéciaux de retraite restent anormalement avantageux   Le regime de retraite de la RATP EmptyHier à 14:36

En fait ces régimes spéciaux fort avantageux pour leurs bénéficiaires et fort coûteux pour l'Etat concernent aussi les salariés de la SNCF, et EDF-GDF employés avec le statut de la fonction publique

Extraits de l'article suivant :https://www.lopinion.fr/edition/economie/edf-gaz-sncf-ratp-avantages-regimes-speciaux-retraite-nouvelle-fois-192770

"En 2017, l’âge effectif de départ à la retraite s’élevait à 63 ans dans le régime général (salariés du privé) et à de plus de 61 ans dans la fonction publique civile d’État et la fonction publique territoriale… Il n’était que de 57 ans et 7 mois pour les agents qui travaillent à EDF-GDF, de 56 ans et 9 mois pour la SNCF et à peine de 55 ans et 7 mois pour les employés de la RATP.
....
Autre fracture choquante, le montant moyen des pensions. Pour les nouveaux retraités de 2017, la pension brute moyenne (pour ceux qui ont réalisé une carrière complète dans ces entreprises) s’élève à 3 592 euros pour les agents des industries de gaz et d’électricité, à 3 705 euros à la RATP et à 2 636 euros à la SNCF contre… 2 206 euros pour les fonctionnaires de l’État. Avec le privé, le gouffre est impressionnant, puisqu’en 2016, selon la direction des statistiques du ministère de la Santé (Drees), la pension moyenne brute de droit direct s’élève à 1 389 euros pour l’ensemble des retraités des régimes français.

Evidemment, si ces régimes spéciaux de retraites s’autofinançaient, il n’y aurait rien à redire… Le hic, c’est que la démographie au sein de ces régimes est très déséquilibrée.
Bien plus que pour le reste des actifs. « Le nombre de cotisants par retraité des régimes spéciaux est sensiblement inférieur à celui du régime général, et jusqu’à deux fois moins élevé dans le cas du régime de la SNCF », note le rapport.
Du coup, ces systèmes ne perdurent que parce qu’ils bénéficient de subventions publiques.
Le montant total de cet abondement est loin d’être négligeable : plus de 5,5 milliards d’euros annuels pour les trois régimes.
Les cotisations des salariés et des entreprises (qui appartiennent pour la quasi-totalité d’entre elles au secteur public) ne représentent, en effet, que 36 % du financement des retraites à la SNCF, 41 % à la RATP et 68 % pour les secteurs de l’électricité et du gaz.
"

Les dernières réformes mises en place sous Sarkozy et Hollande n'ont pas comblé l'écart dixit l'article du 15/07/2019 du magasine Capital dont voici un extrait :

"Malgré les réformes, les bénéficiaires des régimes spéciaux de retraite conservent de nombreux avantages.
Selon un rapport de la Cour des comptes, publié par Challenges, l’évolution des régimes dont bénéficient les agents de la RATP et des industries électriques et gazières (EDF, Engie, RTE, GRDF, etc.) est trop lente. Une situation qui crée de profonds déséquilibres avec les bénéficiaires du régime général des retraites.

Le rapport pointe notamment le report de deux ans de l’âge légal de départ à la retraite. Instauré en 2010 sous Nicolas Sarkozy et mis en place depuis 2017 pour les salariés du privé, il ne s’appliquera aux régimes spéciaux qu’à partir de 2024.
Même situation pour l’augmentation de la durée de cotisation votée en 2014 sous François Hollande. Si les salariés du privé nés après 1973 vont devoir cotiser 43 ans, les agents de la SNCF, eux, ne seront concernés qu’à partir de la génération née en 1978 et ce sera pour les personnes nées après 1981 pour les conducteurs de l’entreprise ferroviaire.
"

Le motif de grève à la RATP du 13/09/2019 devait principalement se focaliser sur le fait que la pension de retraite ne serait plus à terme basé sur les 6 derniers mois de salaire mais sur les salaires reçus sur l'ensemble de la carrière d'un agent dixit l'extrait suivant d'un article du magasine capital du 12/09/2019 :

"Si tout semble fait pour que le recul de l’âge légal dans les régimes spéciaux se fasse en douceur, cela risque d’être moins le cas pour le calcul des pensions. En prenant en compte l’ensemble de la carrière contre les six derniers mois actuellement, la réforme pourrait léser les futurs retraités des régimes spéciaux. La CGT-RATP, qui participe à la mobilisation, a fait ses simulations. Ainsi, elle présente le cas de d’Isabelle, agent tertiaire à la RATP. Son salaire brut en fin de carrière est de 2.787 euros ce qui lui permet d’obtenir une pension de 2.090 euros par mois. Dans le futur régime où l’ensemble de la carrière sera pris en compte, d’après la CGT, le calcul se fera sur une rémunération de 2.426 euros brut ce qui amènera à toucher une pension de 1.572 euros, soit une baisse de plus de 25%."
Revenir en haut Aller en bas
 
Le regime de retraite de la RATP
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» sci et retraite complémentaire
» RETRAITE ( telquel du 04 09 2014
» Retraite : racheter ses trimestres à bon escient
» la retraite additionnelle
» combien de retraite environ pour un départ à 15 anuités?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: