Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Gambino Jetski, alias Gambi

Aller en bas 
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 14701
Date d'inscription : 30/05/2011

Gambino Jetski, alias Gambi Empty
MessageSujet: Gambino Jetski, alias Gambi   Gambino Jetski, alias Gambi EmptyDim 29 Sep 2019, 17:10

On aime ou on n'aime pas le rap mais Gambi fait actuellement un carton chez ceux qui aiment...

Citation :
Jeudi 26 septembre 2019 20:00
Clip "Hé oh" : Gambi "danse la salsa" et cartonne avec son titre trap-latino

C'est le phénomène urbain du moment. Avec "Hé oh", Gambi signe l'un des morceaux les plus écoutés actuellement sur Spotify et YouTube. Signé chez Rec.118, le rappeur déjanté s'affiche comme un talent à suivre. Regardez son clip sur Pure Charts !

Vous voulez danser « la salsa dans le sas » ? C'est désormais possible grâce à Gambino Jetski, alias Gambi. Originaire de Fontenay-sous-Bois, le rappeur déjanté est en train de se transformer en phénomène sur Internet avec son titre aux sonorités latino et trap', "Hé oh". Sorti début août, le clip de Gambi cumule déjà 15 millions de vues tandis que l'audio de son tube est le titre le plus écouté du moment sur Spotify, avec 8 millions de clics au compteur. Mais comment s'explique le succès, pour le moins inattendu, du morceau ? Parce que son auteur fait part d'un humour totalement déjanté sur un son lui aussi fou. « Vas-y passe dans l'four, il fait chaud comme à Rio / Si j'achète nouveau gamos, ils vont m'le rayer / J'suis dans l'sas, on danse la salsa (hey yo), j'suis dans l'sas, on danse la salsa (hey yo) / Hé oh (j'danse la salsa), hé oh (j'danse la salsa) » chante Gambi avec son flow décomplexé. Un refrain qui rentre déjà dans toutes les têtes.

Déjà un carton, le titre "Hé oh" de Gambi se pare donc d'un clip qui permet de faire persévérer ce phénomène. Le rappeur démarre en urinant sur un buisson avant de rouler en kart en plein milieu de la ville. De quoi se prendre pour Mario, dans la vraie vie, mais sans les bananes et les carapaces ! Il finit par rejoindre son groupe d'amis, habillés de sombreros et de ponchos, tout en multipliant les grimaces et les doigts d'honneurs. Récemment signé chez Rec. 118, le label urbain de Warner France (Soprano, Aya Nakamura...), Gambi devrait logiquement poursuivre ce succès sur un premier album. Pour rappel, ses précédents titres "La Guenav", "Oulalah" ou "C'est moi Mbappé" comptent entre 2,6 et 7,9 millions de vues. Avec toujours le même sens du délire, propre à son auteur.


http://www.chartsinfrance.net/Gambi/news-111438.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14701
Date d'inscription : 30/05/2011

Gambino Jetski, alias Gambi Empty
MessageSujet: Re: Gambino Jetski, alias Gambi   Gambino Jetski, alias Gambi EmptyJeu 24 Oct 2019, 21:20

Citation :
Rap : le phénomène Gambi

Par Marie Poussel
Le 24 octobre 2019 à 21h05

C'est ce que l'on appelle la magie de la musique. Ce petit truc que personne ne peut prévoir. Le terme phénomène n'est pas galvaudé quand il s'agit du jeune artiste Gambi. Avec ses deux derniers morceaux, ce roublard du 94, âgé de seulement 21 ans, s'impose avec son rap aussi novateur que second degré. Déjà son single « Hé oh » dévoilé en août, avait « hysterisé » bien au-delà du simple public du hip-hop. A l'appui, des chiffres qui posent l'épaisseur de la démonstration de force.

Le clip mis en ligne enregistre aujourd'hui… plus de 37 millions de vues et carbure encore à un million de vues par jour en moyenne. Mais c'était sans compter la suite. Seulement deux mois après, le franc-tireur qui s'affranchit de tous les codes musicaux dans ses morceaux, comme dans son flow - comprenez sa technique de rap -, frappe encore plus fort.

Son nouveau morceau « Popopop » sorti le 4 octobre s'est classé 9eme morceau le plus écouté au monde sur Spotify ! Et la chanson particulièrement entêtante reste encore le titre le plus « streamé » en France sur Deezer, quinze jours après. Et sans que le morceau « Hé oh » n'en pâtisse, puisqu'il est toujours deuxième dans ce même classement français.

Vous reprendrez bien un peu de chiffres? Avec plus de 8 millions de streams enregistrés sur une semaine, le titre peut se gargariser de connaître le deuxième meilleur démarrage de l'année après… « Au DD » du duo mastodonte PNL. Histoire de finir par imposer sa force de frappe, le rappeur du Val de Fontenay, enregistre un million de vues en 6 heures sur YouTube, et 19 millions en moins de deux semaines.

Mais qui est-il vraiment? Le mystère reste entier et le rideau de fumée épais. Ses fans s'amusent de la ressemblance de sa tessiture de voix avec… celle de Kylian Mbappé. Les gardiens du temple dans le rap ont raillé son univers tout en douzième degré quand il a débarqué comme un boulet de canon. Pas de quoi amenuiser son irrésistible ascension. Celui qui a dévoilé son premier « freestyle » à l'été 2018, suivi par 630 000 personnes sur Instagram, peut en rigoler. Pour l'instant très discret, l'artiste à la coupe afro et au sourire XXL contagieux, n'a jamais donné d'interview. Mais il peut compter sur le label Rec 118, filiale spécialisée dans le rap chez Warner Music ( Soprano, Ninho ou Aya Nakamura ) pour l'accompagner dans la suite.

Un album est en préparation, forcément dans le plus grand secret. Il devrait sortir au premier trimestre 2020. Mais le petit prodige pourrait bien lâcher quelques nouvelles merveilles d'ici là. Comme son titre « Tout doux » enregistré pour la compilation de Deezer « La Relève » qui caracole en sixième morceau le plus écouté en France de la plateforme de streaming. Affaire à suivre.


http://www.leparisien.fr/culture-loisirs/musique/rap-le-phenomene-gambi-24-10-2019-8179767.php
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14701
Date d'inscription : 30/05/2011

Gambino Jetski, alias Gambi Empty
MessageSujet: Re: Gambino Jetski, alias Gambi   Gambino Jetski, alias Gambi EmptyDim 27 Oct 2019, 17:08

Citation :
Qui est Gambi, le rappeur phénomène de Fontenay-sous-Bois ?

mer. 09 octobre 2019 par Bastien Mirandel

« Gambi était livreur de sushis avant de percer, en fait il était comme nous ! » Naim est un ami d’enfance de Gambi, il a grandi dans le quartier de La Redoute à Val de Fontenay dans le 94. Nous sommes mercredi 9 octobre, au pied de l’un des grands bâtiments grisâtres qui surplombent la ville. Les jeunes commencent à se rassembler devant le hall pour échanger les dernières nouvelles autour d’une cigarette. Le jeune homme de 20 ans raconte ses anecdotes avec l’étoile montante signée chez Rec 118. « Tu n’as qu’à regarder ses snap, il prend encore le bus, c’est quelqu’un de simple. » Il garde l’image d’un élève qui rigolait beaucoup à l’école, un brin blagueur mais surtout gentil. Gambi a été diplômé du baccalauréat. « Bon, il s’est peut-être embrouillé avec un professeur une fois… », ajoute-t-il en rigolant. Naim se souvient également des influences du jeune rappeur. « Il a toujours été attiré par le rap américain__, il écoutait des gars comme Chief Keef. »

Il est 15 heures lorsque Alexandre, un ami de Naim descend de son bâtiment. Le jeune homme de 25 ans, grand sourire (à croire que c’est une habitude dans le quartier), prend plaisir à partager lui aussi ses histoires. « Comme beaucoup d’autres jeunes du coin, j’ai figuré dans le clip Hé oh, ça fait plaisir de voir qu’un gars d’ici réussisse, je lui souhaitais déjà avant qu’il pète les scores ! »

Adossé au mur du même bâtiment, Abdou, 23 ans, reconnaît que son succès motive les jeunes du coin à faire de la musique. « C’est un débrouillard, comme tout le monde ! Il a commencé tout seul et n’avait pas beaucoup d’argent », raconte le jeune Fontenaysien. Pour lui, Gambi mérite son succès. « Il a commencé à sortir des clips en 2016 il me semble, et il n’a pas lâché l’affaire ! » Abdou et Naim se rappellent des premiers visuels tournés par le rappeur au sourire ravageur. « Dès qu’il a trouvé les bons managers, il a sorti un clip chaque dimanche », expliquent-t-ils avec un large sourire.

La Redoute, c’est plusieurs bâtiments perchés dans les hauteurs de la ville du Val-de-Marne, munie d’une grande dalle bétonnée où plusieurs plans de Popopop ont été tournés. Pour y accéder, dix minutes de marche suffisent depuis la gare RER Val-de-Fontenay. Un petit terrain de foot est adossé à l’une des barres de béton. « C’est ici qu’il a fait un barbecue pour fêter les 100K sur Insta pendant les vacances », se souvient Fadi, 13 ans. L’adolescent avait pu voir la scène depuis son balcon qui donne directement sur le terrain. Gambi avait alors réuni les habitants de La Redoute à partager des merguez autour d’une partie de football. Ambiance joviale et conviviale au rendez-vous.

A deux pas du terrain de foot se trouve l’antenne de quartier. C’est ici que les jeunes sont accueillis pour échanger avec les animateurs, pratiquer des activités ludiques et faire quelques parties de cartes. Entre deux parties de babyfoot, Masry, 16 ans, revient sur les souvenirs amassés avec le jeune artiste. « Gambi c’est un bon ! Avant, il habitait au Bois Cadet, c’est un quartier à côté. Mais il y a des rumeurs qui circulent comme quoi il aurait déménagé à Paris. Ses managers sont des grands de notre quartier ! Ils nous connaissent depuis qu’on est petit. » Le jeune Fontenaysien tient à ajouter que lui aussi a figuré dans le clip « Hé oh ». Ici, les adolescents sont fiers de dire qu’ils connaissaient Gambi avant son succès.

« Moi, je le connaissais avant qu’il pète ! J’étais là quand il a tourné Makak 3 en bas du bât 4. C’est à ce moment-là que je l’ai rencontré ! » Ilyes, 13 ans, se rappelle d’un jeune homme sympathique avec qui on peut discuter. « Je l’ai ajouté sur Snap et on a parlé par la suite », précise-t-il. Abordable et humble donc, Gambi renvoie l’image d’un rappeur simple « qui ne se prend pas la tête. »
---/---
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14701
Date d'inscription : 30/05/2011

Gambino Jetski, alias Gambi Empty
MessageSujet: Re: Gambino Jetski, alias Gambi   Gambino Jetski, alias Gambi EmptyDim 27 Oct 2019, 17:08

Citation :
---/---
Pour Nadia Tarhouni, agent de développement urbain à La Redoute, c’est un jeune qui a beaucoup analysé la situation dans les quartiers et qui propose un personnage attachant. « Même si on peut voir une certaine violence dans Popopop, je pense que c’est de la fiction. A la fin, lorsqu’il tire, on voit sa tête avec un sourire sortir du canon ! » Le sourire, le fameux sourire communicatif qui fait de Gambi un rappeur avec qui on aimerait raconter des blagues.

Blagueur, oui, mais un brin insolent. « Je me suis faite incendiée quand le clip de Hé oh est sorti, on voit Gambi faire pipi sur le mur d’une maison… » A Fontenay-sous-Bois, les quartiers ne sont pas en guerre. « Mais certains habitants confondent les jeunes avec qui ils ont des problèmes le soir et ceux qui font des clips. » Qui dit tournage de clip de rap dit volume sonore élevé. La célébrité grandissante du jeune rappeur est cependant un vrai moteur pour la ville. « Ca incite beaucoup de jeunes à être créatifs et à monter des projets », pointe la Fontenaysienne.

Gambi a évolué dans une ville ambivalente. D’un côté, le vieux Fontenay plutôt riche et bourgeois. De l’autre, plusieurs quartiers populaires dont Larris, La Zup, La Redoute ou encore Bois Cadet. Deux ambiances et deux villes en une. « Les antennes de la ville travaillent toutes en transversalité pour mixer la population », précise Nadia Tarhouni.

« J’ai connu Gambi l’an passé au Bois Cadet lorsque je travaillais à l’antenne de quartier. » Eimma est animatrice dans la structure sociale du quartier voisin. La première fois qu’elle l’a vu, elle se souvient d’un garçon réservé. « Mais il a très vite déployé son beau sourire et rigolé sur tout un tas de choses ! Ça fait plaisir de voir des jeunes de nos structures réussir ! »

Dans la salle de l’antenne de quartier, la voix de Gambi s’échappe d’une mini-enceinte. Entre le brouhaha des jeunes qui plaisante, un autre timbre, différent, sort de l’enceinte. C’est celle de Enfantdepauvre, un autre rappeur de la ville, qui venait régulièrement à La Redoute.

A quelques rues de la grande tour s’érigent les bâtiments d’une vingtaine d’étages de la ZUP. Il faut descendre une petite rue escarpée pour y accéder. C’est là-bas que Gambi avait fait une apparition pour le clip Baltimore de Enfantdepauvre. « Ici, les rappeurs se connaissent tous un peu, Kaza, Enfantdepauvre et Gambi se sont côtoyés », explique un grand du quartier Larris. Preuve à l’appui, Gambi montre son sourire ravageur dans Hrtbrk #2 de Kaza. Fontenay-sous-Bois a vu plusieurs noms émerger au cours des derniers mois. Kaza et Enfantdepauvre, tous deux frères, proposent un rap mélodique et mélancolique emprunts de bravoure.

Du côté de La Redoute, les plus jeunes se mettent également à rapper. Fadi n’a que 13 ans et pourtant il enregistre déjà avec ses amis. « Je suis en train de monter mon groupe », explique-t-il avec assurance.

La culture urbaine est portée comme un étendard par la ville. La mairie supporte Gambi et va même jusqu’à partager un article sur le jeune rappeur en lui envoyant « de la force ».

«  Le Maire de la ville fait même des footings sur la musique de Gambi et de Kaza. Il partage des stories sur Instagram. Il soutient bien la musique locale. », raconte Eimma. Jean-Philippe Gautrais, maire FG, est issu de la ZUP. « Il est à l’écoute du rap ! »  Il ne manquerait plus que le maire fontenaysien "danse la salsa" et la mission sera accomplie pour Gambi.
https://www.mouv.fr/buzz/gambi-le-rappeur-au-sourire-ravageur-de-fontenay-354443
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14701
Date d'inscription : 30/05/2011

Gambino Jetski, alias Gambi Empty
MessageSujet: Re: Gambino Jetski, alias Gambi   Gambino Jetski, alias Gambi EmptyDim 27 Oct 2019, 17:20

Pour le coup, la municipalité qui avait eu un raté au démarrage pour Blaise Matuidi - http://www.plateaufontenay.net/t330-football-blaise-matuidi-champion-du-monde-2018 - lui aussi passé par la Redoute, semble plus réactive pour Gambi ce de quoi on ne peut que se félciter...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Gambino Jetski, alias Gambi Empty
MessageSujet: Re: Gambino Jetski, alias Gambi   Gambino Jetski, alias Gambi Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Gambino Jetski, alias Gambi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Victor Delacroix, alias Spiritreaper [terminée]
» Banania Gurl alias Lyuba [100%]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Quartier du Plateau :: Culture, loisirs, sport dans votre quartier-
Sauter vers: