Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Défense de l'usage de la langue française à Fontenay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Dim 08 Jan 2012, 01:30

Il faut défendre la langue française car celle-ci semble vraiment en danger à Fontenay....

Vient en effet de sortir, après trois ans de travail et grâce à l'aide de la municipalité, un dictionnaire franco-fontenaysien sans doute à l'attention des employeurs pour que ceux-ci puissent enfin comprendre les jeunes fontenaysiens de la ZUP à la recherche d'un emploi...

Citation :
Actualité > Fontenay-sous-Bois

Leur dico vous apprend à « pénave » fontenaysien

Une centaine d’adolescents viennent de sortir un recueil analysant les mots employés dans les quartiers de Fontenay-sous-Bois. Une invitation au dialogue. Vous avez de la « minch » !

ELSA MARNETTE | Publié le 07.01.2012, 04h38

«J’ai kérave une racli, v’la comment elle était michto*. » Selon Harouna Kanouté, responsable de l’antenne Romain-Rolland de Fontenay-sous-Bois, l’immense majorité des jeunes de la commune devrait comprendre cette phrase. Soit un mélange d’argot, de mots étrangers, gitans ou carrément inventés… Avec la petite centaine d’adolescents qui fréquente l’antenne du quartier de la Redoute, il s’est attelé à une tâche originale : la conception d’un dictionnaire dictionnaire franco-fontenaysien.

Plus de 200 mots ont été référencés dans ce petit recueil d’une vingtaine de pages (lire encadré). On y apprend que « pénave » signifie parler, « minch », chance, « vinch » veut dire nul ; « mirave », apprécier ; « racli », femme. « Les gens qui ne sont pas d’ici pensent que le langage de cité, c’est la violence, alors que c’est pas le cas », résume Sébastien, 15 ans.

« C’est le résultat de trois ans de travail, explique, pas peu fier, l’animateur. J’ai affiché des panneaux dans les couloirs de l’antenne. Dès qu’un jeune utilisait un mot propre à Fontenay, il le notait. Puis on a fait la synthèse. » Une bonne occasion d’initier un échange sur le dialogue et la compréhension de l’autre : « Dans le quartier, on a tout ce qu’il faut, alors les jeunes restent ici, constate-t-il.

Mais quand il s’agit de passer des entretiens d’embauche, c’est plus compliqué. On a voulu leur faire comprendre qu’il faut parler pour être accessible au plus grand nombre et qu’un mot peut être différemment compris selon les gestes qui l’accompagnent. »

« Chez moi, avec mes parents, je ne parle pas comme ça, sourit Samina, 14 ans. Et lors d’un stage dans la restauration, j’ai fait attention à mon langage. Avec les clients, il ne fallait pas être familier. » « Moi, j’ai attendu de voir comment le chef s’exprimait, s’il avait un langage soutenu, mais, en fait, il parlait comme moi! » rigole Sébastien.

Tous ont conscience qu’utiliser certains mots est synonyme d’appartenance : « Ici, chager, c’est exagérer. Mais, dans mon lycée, des gens de Sucy-en-Brie m’ont traité de menteur parce qu’eux ils disent chazé », poursuit le jeune en 2de professionnelle.

Pour poursuivre cette réflexion, l’animateur veut maintenant s’atteler à un inventaire des mots français détournés de leur sens premier. Où l’on apprendra, par exemple, que, si on nous dit : « Je vais te boire », ce n’est pas bon signe. « La traduction, c’est : Je vais te taper. »

* « J’ai embrassé une fille, elle était jolie. »

Le Parisien
Source: http://www.leparisien.fr/fontenay-sous-bois-94120/leur-dico-vous-apprend-a-penave-fontenaysien-07-01-2012-1800836.php
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Dim 08 Jan 2012, 07:56

Une fois encore on joue la carte de la démagogie avec les d'jeuns.
On a eu les peintures avenue Joffre "avec l'aide la mairie", dont certaines ont dû être effacées car elles prônaient l'usage du H, d'autres dans la ville, dans le garage municipal, maintenant c'est le langage.
A quand des promotions pour un apprentissage intelligent des langues vivantes ou montantes comme le Chinois. Cela serait peut-être plus utile que ces sornettes.
Il y a une sorte de statégie de l'envasement des esprits et de l'espace dans notre ville. C'est une technique qui a montré ses limites dans les pays de l'Est.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Dim 08 Jan 2012, 08:57

On appelle ça les cultures urbaines... Tout comme l'argot ou le louchebem des temps jadis. On peut toujours mépriser ce langage et ce type de réalité sociale. On peut. On peut aussi mépriser son voisin parce qu'il parle différemment. On peut. Mais ce n'est pas faire preuve d'une grande ouverture d'esprit.


http://www.fontenay-sous-bois.fr/actualites/a-fontenay/actus/parlez-vous-le-fontenaysien/index.html



Des jeunes de la Redoute viennent de réaliser un dictionnaire français/fontenaysien.

« Entre Ce que je pense, Ce que je veux dire, Ce que je crois dire, Ce que je dis, Ce que vous avez envie d'entendre, Ce que vous entendez, Ce que vous comprenez... » Cette citation de Bernard Werber en dit long sur les difficultés de l’homme à communiquer. Et c’est sans compter le parler jeune et selon Harouna Kanouté, assistant d’éducation au collège Joliot-Curie et responsable de l’antenne jeunesse de la Redoute, « sans compter le parler fontenaysien… Chaque banlieue a son dialecte. Le fontenaysien est un mélange d’argot, de mots gitans, arabes, de mots en verlan, de mots français tombés en désuétude et remis au goût du jour par les jeunes, de mots inventés, pleins de rythme. » Exemple : « Téma les shlaps narvalo comment elles sont michto ! » Vous avez des petits problèmes de compréhension ? Harouna et les jeunes de la Redoute ont justement réalisé un recueil de traduction intitulé Mieux on se comprend plus on s’entend.

« L’objectif, outre de créer une passerelle intergénérationnelle du langage, est de faire prendre conscience aux jeunes qu’il existe plusieurs niveaux de langage, et qu’il est nécessaire de s’adapter en fonction de son interlocuteur. »

Christophe Jouan

Ce dictionnaire français/fontenaysien est disponible à l’antenne jeunesse Romain-Rolland
6, allée Maxime-Gorki
01 48 77 88 27
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Robin

avatar

Messages : 1193
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Dim 08 Jan 2012, 09:07

Pauvre langue française ! Mais où va-t-on ?
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Dim 08 Jan 2012, 10:51

On va dans les quartiers populaires comme autre fois on allait aux Halles comprendre les bouchers ou les forts.

Une association de quartier de Paris a posté un article intéressant à ce sujet :



http://lagazou.wordpress.com/2008/11/08/gazette-69-non-le-louchebem-largot-des-bouchers-nest-pas-mort/

Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Dim 08 Jan 2012, 11:15

de là à en faire un article dans le journal et à présenter cela comme une gloire locale...
Mais que ne faut-il pas inventer pour récupérer toutes les sympathies avant les élections?
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Dim 08 Jan 2012, 12:41

De mieux en mieux... il y a quelques années des noirs américains s'élevaient contre l'idiome utilisé dans certains quartiers que certains voulaient faire adopter comme langue officielle en affirmant à juste titre que cette mesure serait de nature à marginaliser un peu plus les populations et a pénaliser ceux qui souhaiteraient s'intégrer dans la société...

A Fontenay nous faisons l'inverse nous glorifions cette "culture" qui clivera un peu plus cette population... bravo ! c'est ainsi que l'on va faciliter l'intégration et le "vivre ensemble"

Mais si ça peut apporter quelques suffrages... et pendant ce temps on demande aux étrangers d'assimiler la culture française.

Il est vrai que pour voter communiste il est préférable d'être tenu par la main par les "camarades" et de ne pas avoir conscience de ce que l'on fait.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Dim 08 Jan 2012, 12:50

Cet article pose quand même une question intéressante....

Je pense que seuls les jeunes de la ZUP pénavent le fontenaysien, les jeunes d'autres quartiers comme par exemple ceux des parapluies parlant eux le français....

A partir de là on peut s'interroger sur la volonté démagogique de la mairie de mixer les jeunes des différents quartiers dans l'énorme collège Joliot Curie.... Est-ce pour que les enfants de la ZUP bénéficient de la culture et du langage des autres jeunes ou est-ce pour que les jeunes des autres quartiers se mettent eux aussi à pénaver le fontenaysien ?

Ce dictionnaire financé par la mairie et en vente dans des locaux municipaux tendrait à prouver que ce dont on veut faire la promotion c'est le langage de la ZUP....
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Dim 08 Jan 2012, 13:09

Sur le forum municipal, PCF et EELV défendent bien entendu cette initiative: http://www.fontenay-sous-bois.fr/forum1/viewtopic.php?p=109853


Dernière édition par a.nonymous le Dim 08 Jan 2012, 14:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Dim 08 Jan 2012, 14:12

Je viens de suivre ce lien. C'est attristant.
Il est plus facile de parler et d'écrire en n'importe quoi qu'en Français. Par exemple, l'une des "brillantes" intervenantes écrit... je me suis permise. Elle devrait revoir la conjugaison des verbes pronominaux.

Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2088
Date d'inscription : 10/07/2010

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Dim 08 Jan 2012, 14:49

On atteint là le trente sixième dessous de l'action municipale, l' ascenseur social étant en panne depuis quelques années, la municipalité a mis en oeuvre le "descenseur" social. On aligne tout le monde par le bas et alors plus de problème de mixité. Navrant.
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1193
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Dim 08 Jan 2012, 16:33

Ce qui est attristant pour ne pas dire révoltant, c'est de lire, de la part d'un membre de l’éducation nationale, professeur d'histoire, un encouragement au détournement de la langue française vers des barbarismes, plus éructé que prononcés et lorsque je lit que ce triste professeur d'histoire compare ces idiotismes à l'argot, c'est oublier bien vite que l'argot tel que j'ai pu le connaître dans les années 50 avait ses sources sous François Villon. Quant au louchébem dont il est fait état, il était pratiqué par les bouchers des Halles lorsque celles-ci étaient encore sous les pavillons Baltard. On est loin de ce que le personnage prône.
Il est scandaleux de voir la mairie se prêter à ce jeu de la parution de ce soit disant dictionnaire. Oui, où va-t-on, monsieur le professeur, lorsque vous faite la promotion de ce dévoiement de notre langue nationale, langue que bien des poètes auront porté tout au long de cette histoire que vous êtes chargé d'enseigner à vos élèves. Pauvre de nous ! Si c'est ainsi que va s'écrire le XXIe siècle par votre entremise, c'est tout le Panthéon des grand hommes qui ont fait notre pays qui va se retourner dans sa tombe.
Heureusement qu'il est des professeurs des écoles pour avoir encore le respect de la chose enseignée et qui se battent pour que les gamins des générations à venir soient capable de faire moins de 2 fautes par dictée, de connaître leur table de multiplication pas 10 voire par 12, de savoir que Perpignan n'est pas la capitale de l'Alsace-Lorraine, que Louis XIV était appelé le roi soleil, que H²O n'est pas un composant du haschich, et j'en passe.
Alors, monsieur le professeur, laissez tomber ces démarches par trop empreintes d'électoralisme aux visées juvéniles et ayez le respect de notre belle langue !
Revenir en haut Aller en bas
iris2



Messages : 152
Date d'inscription : 19/08/2010

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Dim 08 Jan 2012, 17:02

Inqualifiable, scandaleux qu'aussi un professeur qui doit être le défenseur de notre langue qui fut un temps le langage diplomatique, aimé et pratiqué un temps par les étrangers.
Comparer avec le langage des bouchers est une stupidité que Loïc n'a pas raté : c'était un langage corporatif il me semble, utilisé uniquement entre eux et sans la prétention de l'imposer aux autres.
Nos jeunes feraient mieux d'apprendre le mieux possible le français afin de suivre correctement études, envisager une vie professionnelle, se cultiver.
Il y a assez déjà de communautarisme en France pour ne pas en rajouter une couche.

Je n'ose pas dire que nous avons atteint le summun de la bêtise tant on en découvre chaque jour.
Avec nos élus on descend de plus en plus bas dans la nullité.
C'est révoltant, un vrai désastre pour Fontenay !


Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 14/06/2010

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Dim 08 Jan 2012, 19:08

Pour replacer tout cela dans une perspective de plus long terme ...

RÉSULTATS SUR LA SEULE VILLE DE FONTENAY

Législatives 1997, 1er tour
PCF : 6823 (Bayeurte / Perrot)
PS . : 2357 (Morzière / Sulter)

Législatives 2002, 1er tour
PCF . . . . . : 5407 (Voguet / Perrot)
PS + Verts : 3280 (Serne / Moec)

Législatives 2007, 1er tour
PCF . : 4521 (Saint-Gal / Fardoux)
PS . . : 3520 (Dornbusch / Touati)
Verts : 802 (Serne / Abeille)

Pas besoin de vous faire un dessin ...
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Dim 08 Jan 2012, 19:21

Clafoutis a écrit:
de là à en faire un article dans le journal et à présenter cela comme une gloire locale...
Mais que ne faut-il pas inventer pour récupérer toutes les sympathies avant les élections?


Ce n'est en rien une gloire locale, c'est la valorisation de ce que font de jeunes gens accompagnés par le service de la jeunesse ni plus ni moins. Dans le dernier n° de A Fontenay d'autres actions de jeunes sont aussi mises en avant, comme par exemple la mini entreprise événementielle créé au collège Joliot-Curie. Aucun problème là dessus.

Il ne s'agit en rien d'une question d'élection, parce que des élections il y en a tous les ans.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Dim 08 Jan 2012, 19:25

a.nonymous a écrit:
Cet article pose quand même une question intéressante....

Je pense que seuls les jeunes de la ZUP pénavent le fontenaysien, les jeunes d'autres quartiers comme par exemple ceux des parapluies parlant eux le français....

A partir de là on peut s'interroger sur la volonté démagogique de la mairie de mixer les jeunes des différents quartiers dans l'énorme collège Joliot Curie.... Est-ce pour que les enfants de la ZUP bénéficient de la culture et du langage des autres jeunes ou est-ce pour que les jeunes des autres quartiers se mettent eux aussi à pénaver le fontenaysien ?

Ce dictionnaire financé par la mairie et en vente dans des locaux municipaux tendrait à prouver que ce dont on veut faire la promotion c'est le langage de la ZUP....


Non ça tend à prouver que des actions de travail sur les cultures urbaines et la linguistique sont soutenues par la ville. Et détrompez-vous, les jeunes des cités Jean-Jacques Rousseau ou Gaston Charle parlent de la même manière.

Quant au lieu de vente, il est justement situé au centre, entre les deux versants de la bute. cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Dim 08 Jan 2012, 19:33

Robin a écrit:

Il est scandaleux de voir la mairie se prêter à ce jeu de la parution de ce soit disant dictionnaire. Oui, où va-t-on, monsieur le professeur, lorsque vous faite la promotion de ce dévoiement de notre langue nationale, langue que bien des poètes auront porté tout au long de cette histoire que vous êtes chargé d'enseigner à vos élèves. Pauvre de nous ! Si c'est ainsi que va s'écrire le XXIe siècle par votre entremise, c'est tout le Panthéon des grand hommes qui ont fait notre pays qui va se retourner dans sa tombe.

Scandaleux vous avez raison. De la part d'un professeur... et vous pouvez même rajouter de la part d'un docteur, d'un historien, d'un chercheur... ça renforce le côté décadent du bonhomme. C'est plus marquant, plus grandiloquent, plus scandaleux encore.


Et pour ce qui est du panthéon, avant que de prédire des retournements vous pourriez relire quelques pages de la Comédie humaine de Balzac ou des Misérables ou du Dernier jour d'un condamné de Victor Hugo dans lequel aussi on trouve de beaux passages d'une langue que "la morale réprouve" selon le mot de Fantine.




iris2 a écrit:
Inqualifiable, scandaleux qu'aussi un professeur qui doit être le défenseur de notre langue qui fut un temps le langage diplomatique, aimé et pratiqué un temps par les étrangers.
Comparer avec le langage des bouchers est une stupidité que Loïc n'a pas raté : c'était un langage corporatif il me semble, utilisé uniquement entre eux et sans la prétention de l'imposer aux autres.
Nos jeunes feraient mieux d'apprendre le mieux possible le français afin de suivre correctement études, envisager une vie professionnelle, se cultiver.
Il y a assez déjà de communautarisme en France pour ne pas en rajouter une couche.

Je n'ose pas dire que nous avons atteint le summun de la bêtise tant on en découvre chaque jour.
Avec nos élus on descend de plus en plus bas dans la nullité.
C'est révoltant, un vrai désastre pour Fontenay !

C'est révoltant en effet. Quand on pense que ce langage est très répandu, y compris dans la bonne société où les jeunes gens parent comme le jeunes des ZUP. Mais où va-t-on ?

C'est à désespérer des jeunes générations. Comme le disait Socrate il y a 24 siècles : "Notre jeunesse est mal élevée. Elle se moque de l'autorité et n'a aucune espèce de respect pour les anciens. Nos enfants d'aujourd'hui ne se lèvent pas quand un vieillard entre dans une pièce. Ils répondent a leurs parents et bavardent au lieu de travailler. Ils sont tout simplement mauvais."

Et si en plus la ville de Fontenay (et même l'éducation nationale dans certains projets pédagogiques) se rend complice de cette décadence où va-t-on ?
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Robin

avatar

Messages : 1193
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Dim 08 Jan 2012, 20:27

Avec vos airs supérieurs de donneur de leçon vous devriez prendre garde à ce que votre nombrilisme ne vous fasse basculer cul par dessus tête. Dans ma jeunesse on m'a toujours appris le respect de l'autre dont on a toujours à apprendre aussi, devriez-vous tourner votre langue moult fois dans votre bouche avant de sortir des âneries. Je ne vous connais pas mais à voir votre portrait je pense qu'une bonne trentaine d'années nous séparent et qu'en fait de leçon je préfère de loin, recevoir celles de maîtres dont l'expérience de vie n'a d'égale que la sagesse de pensée. Alors, professeur, docteur, etc, vous me paraissez bien léger devant ceux ci, voir inexistant !
Vos propos n'ayant, pour ce qui me concerne, vraiment aucun intérêt, je vous serais gré de rester hors de mes propos.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Dim 08 Jan 2012, 22:33

Robin a écrit:
Vos propos n'ayant, pour ce qui me concerne, vraiment aucun intérêt, je vous serais gré de rester hors de mes propos.

Peut-être mais dans un message posté ce jour à 16h33 vous vous adressez à moi. Je me contente donc vous répondre. Et avec tout le respect que je vous dois de réaffirmer que la valorisation des cultures urbaines et de l'argot d'aujourd'hui sans doute moins choquant dans sa forme que le langage de Rabelais ou de tant d'autres "maîtres dont l'expérience de vie n'a d'égale que la sagesse de pensée" comme vous dites, n'est en rien un drame qui mettrait en péril la langue française comme certains voudraient ici nous le faire croire.

Parce que justement la langue française est vivante et évolue. Tout comme le paysage urbain d'un quartier ce n'est pas une relique que l'on pourrait mettre sous cloche pour la préserver de toute évolution. Les académiciens le savent parfaitement en faisant entrer dans leur dictionnaire de nouveaux mots tous les ans, y compris des mots argotiques venus des banlieues. Car notre "belle langue" comme vous dites n'est pas une langue morte.

Chacun devrait être capable de comprendre que cette initiative, inspirée par une démarche du type Dictionnaire Argot-Français de Napoléon Hayard paru en 1907 est un exercice de style comme il y en eut bien d'autres au cours du siècle passé, alors là oui, c'est à désespérer de l'intelligence humaine. Parce que respecter les autres ce n'est pas uniquement être poli, c'est aussi respecter leur intelligence même s'ils s'expriment en argot. Respecter les autres ce n'est pas forcément leur dire "vous avez raison" à des gens qui à l'évidence comme A.nonymous tentent de faire prendre des vessies pour des lanternes et crient au feu lorsqu'un gamin s'allume une cigarette...

Mais bon après à chacun ses certitudes. C'est bien l'anonyme a dévoilé un nouveau scandale dans notre ville. Soutenu par la mairie, le service de la jeunesse, les élus, des enseignants. La décadence est en marche c'est certain. Heureusement qu'il y a des citoyens vigilents pour remédier à tout cela. Heureusement ! study

Allez, je vous laisse, j'ai un article à terminer pour une revue historique et je ne voudrais pas le rendre en retard.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Lun 09 Jan 2012, 00:25

Je me pose une question sur la disponibilité de cet "ouvrage"....

Sur la page du site municipal il est indiqué :

"Ce dictionnaire français/fontenaysien est disponible à l’antenne jeunesse Romain-Rolland
6, allée Maxime-Gorki
01 48 77 88 27
"

Comment se fait-il que dans une ville @@@@@ comme la notre un ouvrage publié aux frais des contribuables ne soit pas disponible gratuitement en ligne pour lui assurer une large diffusion ?
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3019
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Lun 09 Jan 2012, 07:06

Loïc a écrit:
Scandaleux vous avez raison. De la part d'un professeur... et vous pouvez même rajouter de la part d'un docteur, d'un historien, d'un chercheur... ça renforce le côté décadent du bonhomme. C'est plus marquant, plus grandiloquent, plus scandaleux encore.

ça va les chevilles, quelle arrogance chez cet élu, le jour ou il va tomber de son estrade il va se faire mal et j'espère que personne ne sera là pour le relever.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Lun 09 Jan 2012, 11:15

Loïc a écrit:
Chacun devrait être capable de comprendre que cette initiative, inspirée par une démarche du type Dictionnaire Argot-Français de Napoléon Hayard paru en 1907 est un exercice de style comme il y en eut bien d'autres au cours du siècle passé, alors là oui, c'est à désespérer de l'intelligence humaine. Parce que respecter les autres ce n'est pas uniquement être poli, c'est aussi respecter leur intelligence même s'ils s'expriment en argot. Respecter les autres ce n'est pas forcément leur dire "vous avez raison" à des gens qui à l'évidence comme A.nonymous tentent de faire prendre des vessies pour des lanternes et crient au feu lorsqu'un gamin s'allume une cigarette...

Que des linguistes se penchent sur les évolutions du langages est une chose normale...

Qu'une municipalité publie aux frais des contribuables un dictionnaire traduisant les termes utilisés par les jeunes de la commune en français compréhensible par tous est juste un constat d'échec: après plus de 45 ans de gestion communiste le Val de Fontenay est devenu un gettho avec son langage et son hymne http://www.youtube.com/watch?v=BQuO05NKmTk ...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Lun 09 Jan 2012, 11:28

vieux-breton a écrit:
ça va les chevilles, quelle arrogance chez cet élu, le jour ou il va tomber de son estrade il va se faire mal et j'espère que personne ne sera là pour le relever.

Et il risque d'entrainer du monde dans sa chute car certains s'appuient sur lui...


Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Lun 09 Jan 2012, 12:16

Loïc a écrit:
Chacun devrait être capable de comprendre que cette initiative, inspirée par une démarche du type Dictionnaire Argot-Français de Napoléon Hayard paru en 1907 est un exercice de style comme il y en eut bien d'autres au cours du siècle passé, alors là oui, c'est à désespérer de l'intelligence humaine. Parce que respecter les autres ce n'est pas uniquement être poli, c'est aussi respecter leur intelligence même s'ils s'expriment en argot. Respecter les autres ce n'est pas forcément leur dire "vous avez raison" à des gens qui à l'évidence comme A.nonymous tentent de faire prendre des vessies pour des lanternes et crient au feu lorsqu'un gamin s'allume une cigarette...


Puisque nous en sommes aux exercices de style selon Loïc, il serait intéressant d'avoir un accès en ligne à ce dictionnaire. Je voudrais savoir comment l'on dit pantalon et cerveau en argot Fontenaysien. Mon humour aurait peut-être plus de chance de passer auprès de certains.

Et puisque ce sujet est consacré à la défense de la langue française je ne saurais que vous recommander une pure merveille découverte à Zurich mais acquise à Madrid, ils'agit d'une nouvelle de l'écrivain Sénégalais Cheik Aliou Ndao http://motspluriels.arts.uwa.edu.au/MP1299ndao.html: "Excellence vos épouses!". Une pure merveille de langage, de fraîcheur, d'alacrité, d'humour et de malice, une vue "de l'intérieur" sur la polygamie assortie d'une fable politique qui atteignent l'universel de l'humain trop humain.
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Lun 09 Jan 2012, 12:35

Il est vrai qu'en généralisant ces idiomes locaux nous allons largement faciliter la mixité sociale, l'intégration en France... et bien sur l'ouverture sur le monde du travail. Le problème étant que lorsque chaque minorité visible de quartier aura son langage elle sera condamnée à y rester. Une belle formation de ghetto en perspective et un vivier à électeurs pour certains partis... ensuite certains se plaindront de ne pas trouver de travail.

J'ai employé deux fois un "gros mot" TRAVAIL. Tout comme se pose pour LOIC la question de savoir si on doit rembourser une dette, il est possible de se demander s'il est utile de travailler puisque certains vivent (pas plus mal d'ailleurs) sans bosser.

Sans doute que Air France, IBM et la BNP vont se bousculer pour embaucher des gens qui s'expriment en "langage fontenaysien"... une fois encore ce sera de la faute de ... devinez un peu ... SARKO !

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Lun 09 Jan 2012, 13:01

Ce que notre "sachant local" érudit en de multiples domaines semble oublier c'est que la langue professionnelle des bouchers tout comme celles d'autres corporations n'empêchait pas ces personnes d'être intégrées dans la société de leur époque et de participer à la vie économique locale. Sortis de leur activité, continuaient ils à l'utiliser ? en tout état de cause ils n'étaient pas à la charge de la collectivité.

Ce qui serait intéressant mais sans doute difficile à savoir c'est ce que les brillants créateurs de l'ouvrage objet du fil font dans la vie... Nous devrions aussi nous interroger sur l'intérêt pour la collectivité d'utiliser des fonds publics pour cet ouvrage.

Payer des impôts certes c'est nécessaire pour assurer le fonctionnement des institutions mais dans le cas de cet ouvrage il est possible de s'interroger sur le bon emploi de l'argent public... nous ne sommes plus à ça près puisque l'on finance bien l'aménagement environnemental privé de ZOLA avec les fonds de la commune c'est à dire avec vos impôts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Lun 09 Jan 2012, 13:01

Encore le monsieur-de-la-photo... il récidive et agrave son cas. Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Lun 09 Jan 2012, 13:05

ninon a écrit:
Encore le monsieur-de-la-photo... il récidive et agrave son cas. Evil or Very Mad

Normal ! vu le brillant succès de l'opération NOOS il est sur la photo avec le premier citoyen de la ville.

Il y a en effet de quoi être fier ! BRAVO.
Revenir en haut Aller en bas
Roselavy



Messages : 162
Date d'inscription : 15/07/2010

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Lun 09 Jan 2012, 13:17

Vraiment, il me semble que ce projet n'a absolument rien de choquant. Rolling Eyes
Si on examine un peu les choses calmement, les jeunes rédacteurs de ce dictionnaire se seront interrogés sur les niveaux de langue, auront reformulé des mots qu'ils utilisent quotidiennement (qu'on le veuille ou non)
Chemin faisant, ils auront surement enrichi leur vocabulaire, se seront familiarisé avec l'outil dictionnaire...etc. Je ne pense pas que d'un point de vue pédagogique ce soit négligeable.
Ensuite, que le Ville mette en valeur la travail effectué par les animateurs et les jeunes en éditant le document, quoi de plus normal ?

Je crois que nous pouvons réserver notre indignation (même lorsqu'elle touche la gestion de la ville) pour d'autres sujets.

Au passage, la plupart des mots ne sont pas spécifiquement fontenaysiens. Pour la plupart, ils sont originaire du parler manouche qu'on emploie également à Montreuil par exemple. Moi-même je le parlais assez couramment quand j'étais jeune (c'est dire que c'est pas tout neuf). Comme quoi on peut parler français correctement tout en sachant ce qu'est un narvalo. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Lun 09 Jan 2012, 13:52

Oui et puis l'expression consacrée pour dire "père", "mère", c'est "daron", "darone", qu'ils viennent du Mali ou d'Asie, du Maghreb ou de l'Est, de Fontenay ou bien de Montreuil.

Termes on ne peut plus rabelaisiens, n'est-il pas?

Cela-dit, je pense que ça serait une riche idée de mettre ce "dico" en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Lun 09 Jan 2012, 17:36

Marion Legouy-Desaulle a écrit:
Termes on ne peut plus rabelaisiens, n'est-il pas?

En haut à gauche en montant l'avenue ?
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Lun 09 Jan 2012, 19:21

roselavy a écrit:
Vraiment, il me semble que ce projet n'a absolument rien de choquant. Rolling Eyes
Si on examine un peu les choses calmement, les jeunes rédacteurs de ce dictionnaire se seront interrogés sur les niveaux de langue, auront reformulé des mots qu'ils utilisent quotidiennement (qu'on le veuille ou non)
Chemin faisant, ils auront surement enrichi leur vocabulaire, se seront familiarisé avec l'outil dictionnaire...etc. Je ne pense pas que d'un point de vue pédagogique ce soit négligeable.
Ensuite, que le Ville mette en valeur la travail effectué par les animateurs et les jeunes en éditant le document, quoi de plus normal ?

Je crois que nous pouvons réserver notre indignation (même lorsqu'elle touche la gestion de la ville) pour d'autres sujets.

Au passage, la plupart des mots ne sont pas spécifiquement fontenaysiens. Pour la plupart, ils sont originaire du parler manouche qu'on emploie également à Montreuil par exemple. Moi-même je le parlais assez couramment quand j'étais jeune (c'est dire que c'est pas tout neuf). Comme quoi on peut parler français correctement tout en sachant ce qu'est un narvalo. Wink

Le problème étant tout de même qu'il y a quelques dizaines d'années même lorsque le langage du quartier était pittoresque et les tenues vestimentaires folkloriques lorsque l'on allait chercher du boulot on s'habillait en conséquence et on adaptait son comportement à ce qu'un employeur pouvait attendre... maintenant est ce le cas ?

quelques DRH de ma connaissance sont assez surpris par les candidats à des emplois... à se demander s'ils veulent bosser ou s'ils sont conscients de leur "léger décalage" entre leur comportement et le poste envisagé... il est vrai les les "otres nonka si fère" souvent le français est au niveau de la tenue.
Revenir en haut Aller en bas
iris2



Messages : 152
Date d'inscription : 19/08/2010

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Mar 10 Jan 2012, 08:29

Franchement la photo de Loïc et JF Voguet m' irrite au plus au point.
Le visage hilare de Loïc plein de satisfaction de soi est scandaleux pour le forum qu'il a transformé en discusion pour son profit et celui du PC. heureusement qu'il y a quelques intervenants qui contestent.
Je persiste à dire que c'est une mauvaise idée d'encourager une population a créer leur propre langage alors que l'intégration voudrait que le premier devoir d'un arrivant sur le territoire est d'apprendre le français.

Avec des théories comme celles de cette gauche on ne s'étonne pas que des enfants qui arrivent en 6ième savent à peine voire pas lire !

Et dire que ce nouveau langage se rencontre dans tout les milieux alors là je ne doois pas avoir les relations de M. tout le monde. Je dois dire que dans ces conditions je ne le regrette pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Mar 10 Jan 2012, 18:51

Les initiatives culturelles de cette municipalité sont pitoyables.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Dim 22 Jan 2012, 14:29

Une partie de l'article du Parisien qui m'avait échappée mais qui est fort heureusement listée quand on fait une recherche sur notre ville sur le site du Parisien:

Citation :
200 mots référencés

E.M. | Publié le 07.01.2012, 07h00



Certains seront compris dans toute la France, d’autres seulement à Fontenay et dans les environs. Les quelque 200 mots référencés dans le dictionnaire franco-fontenaysien ont des origines diverses : communautés étrangères s’installant dans la commune ou à Montreuil (Seine-Saint-Denis), expressions popularisées par des rappeurs (« c’est paro » pour c’est fou, comme dans la chanson du Vitriot Kery James) ou simple renversement des syllabes… Petit état des lieux non exhaustif des origines répertoriées dans le recueil fontenaysien.

Les mots issus du gitan. « Pénave » : parler; « dicave » : regarder; « moutrave » : faire pipi; « bouillave » : frapper; « bicrave » : vendre.

Les mots de l’étranger. « Heps » : prison (en arabe); « tah » : genre, style (en arabe); « psartek » : bien, chouette (en arabe); toubab : blanc (issu de l’africain).

Les mots à l’envers. « Sisra »; raciste; « vreup » : pauvre, quelqu’un qui fait pitié; « péfli » : flipper, avoir peur…

Les mots d’argot. « Kérave » : arnaquer ou embrasser; « frelon/ne » : frère ou sœur; « kerdave » : vomir.

Ce dictionnaire, gratuit, est disponible à l’antenne Romain-Rolland (64, bd Gallieni à Fontenay-sous-Bois), à la mairie (4, esplanade Louis-Bayeurte) et dans les bibliothèques de la commune.

Le Parisien
Source: http://www.leparisien.fr/fontenay-sous-bois-94120/200-mots-references-07-01-2012-1800510.php


Maintenant il est intéressant de s'intéresser aux mots contenus dans ce dictionnaire qui se présente comme un outils pour "garder le contact intergénérationnel"... Peut-être des mots d'usage courant pour certains....
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3574
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Dim 22 Jan 2012, 16:30

La pauvreté du vocabulaire des enfants a inquiété plus d'un pédagogue. On évaluait il y a quelques années le stock de mots connus, compris et à l'occasion utilisés par un enfant de cm2 de 500 à 3000 selon les cas.
On se reportera à ce qu'on appelait l'échelle Dubois Buyse, qui liste les mots par niveau d'acquisition

http://ienacy3.edres74.ac-grenoble.fr/IMG/pdf/echelle_Dubois-Buyse.pdf

évidemment il peut y avoir une évolution, mais ce dictionnaire pour rire n'en fait pas partie.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Dim 27 Mai 2012, 00:07

Dans le monde du travail où la concurrence est rude, peut-on réellement parler de formation professionnelle ?

Question complémentaire aux élus: sur quel(s) budget(s) sont pris les frais de formation et la rémunération ?

Citation :
Intronisés guides de leur cité!

Douze jeunes déscolarisés ont commencé hier une formation de guide de leur quartier. Une expérience rémunérée qui leur fait mettre un pied dans le monde du travail.

Laure Parny | Publié le 16.05.2012, 07h00


«N’oubliez pas de raconter des anecdotes sur votre quartier, l’endroit où vous aimez jouer au foot ou discuter avec vos amis! » Les conseils de Zied, jeune de L’Haÿ-les-Roses, ont fait mouche, hier matin, lors d’une visite du quartier des Castors et des environs. Devant lui se trouvaient les douze jeunes de Fontenay-sous-Bois qui commencent une formation de douze jours pour devenir guides de leur quartier.
Déjà testée à Créteil, Maisons-Alfort, Champigny, Villejuif et L’Haÿ, mais avec deux ou trois jeunes seulement, l’opération a pris de l’ampleur. La compagnie de théâtre Influenscènes, en résidence à Fontenay, s’est associée au CAUE (conseil de l’architecture, de l’urbanisme et de l’environnement), pour lancer cette aventure. « Les jeunes sont formés, notamment aux bases de l’architecture, mais aussi à l’histoire de leur quartier, explique Patrick Urbain, directeur du CAUE. Nous faisons ensuite appel à eux pour des visites, par exemple lors des Journées du patrimoine. Leur contact avec les visiteurs est beaucoup plus aisé. Ils apportent à la fois un regard architectural, mais aussi social, à ces balades urbaines qui créent du lien entre les populations. »

« J’ai rencontré grâce à ça des personnes âgées qui m’ont parlé du quartier avant, confirme Zied, formé à L’Haÿ il y a deux ans. Les visiteurs sont contents de voir que les jeunes s’intéressent à leur quartier et le valorisent avec un langage accessible. »

Rémunérés pendant leur formation, puis une centaine d’euros par visite effectuée, les jeunes y voient surtout une activité plaisante. « Je sais que je vais apprendre de nouvelles infos sur ma ville, c’est une belle expérience, estime Bilel, 19 ans. C’est cool d’avoir ce job dans sa propre ville et de faire connaître le lieu où on vit. » Aymeline, elle, habite au Val-de-Fontenay et rêve même de mettre un pied professionnel dans le monde de l’architecture. « J’ai toujours eu envie de travailler dans ce domaine, mais j’ai arrêté l’école, je n’étais pas faite pour les longues études… Du coup, je vais de CDD (contrat à durée déterminée) en CDD, mais là, j’aimerais rester dans cette voie. » Tous vont d’ores et déjà bénéficier de la formation, mais aussi de cours de théâtre, d’expression, véritables atouts pour leur vie professionnelle. « Nous allons leur faire écrire leurs anecdotes et travailler sur la façon de raconter une histoire », se réjouissent Jean-Luc Paliès et Louise Doutreligne, codirecteurs de la compagnie Influenscènes. Les jeunes seront ainsi fin prêts à faire découvrir Fontenay, et en particulier les grands ensembles, aux petits des centres de loisirs, des écoles, ou encore à des groupes de personnes âgées de la ville.

Le Parisien
Source: http://www.leparisien.fr/espace-premium/val-de-marne-94/intronises-guides-de-leur-cite-16-05-2012-2002205.php


Dernière édition par a.nonymous le Mer 30 Mai 2012, 22:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Dim 27 Mai 2012, 05:49

Bonjour a.nonymous, ce projet, porté par la délégation jeunesse a été partagé entre les élus lors de bureaux municipaux, j'en ai tout de suite vu l'intérêt pour les Journées du Patrimoine.

Je pense connaître la réponse à votre question, je me tourne vers les délégations jeunesse et culture pour confirmation et être sûre de ne pas vous raconter de bêtises, puis je reviens vers vous.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Dim 27 Mai 2012, 09:20

Marion Legouy-Desaulle a écrit:
Bonjour a.nonymous, ce projet, porté par la délégation jeunesse a été partagé entre les élus lors de bureaux municipaux, j'en ai tout de suite vu l'intérêt pour les Journées du Patrimoine.

Je pense connaître la réponse à votre question, je me tourne vers les délégations jeunesse et culture pour confirmation et être sûre de ne pas vous raconter de bêtises, puis je reviens vers vous.

Bonjour Marion,

Qu'il y ait un intérêt pour la commune lors de la journée du patrimoine je n'en doute pas... Ceci étant, est-ce que c'est ce genre de formation qui va mettre le pied à l'étriller à ces jeunes et leur permettre de s'insérer dans la vie professionnelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Dim 27 Mai 2012, 10:58

a.nonymous, vous posez la question de l'évaluation et vous avez raison.

Citation :
Intronisés guides de leur cité!

Douze jeunes déscolarisés ont commencé hier une formation de guide de leur quartier. Une expérience rémunérée qui leur fait mettre un pied dans le monde du travail.

Je reconnais bien dans "l'accroche" du Parisien quelques éléments de langage susceptibles de semer le trouble dans l'esprit d' observateurs vigilants tels que vous.

Pour ma part, puisque l'initiative est portée par la délégation des écoles et de la jeunesse et que ma délégation concerne le Patrimoine communal bâti, je procéderai à une évaluation après les Journées du Patrimoine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Mar 29 Mai 2012, 04:32

Pourquoi pas?
En attendant pourriez-vous accélerer le chantier du Kosmos?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Mar 29 Mai 2012, 07:30

Papillon a écrit:
Pourquoi pas?
En attendant pourriez-vous accélerer le chantier du Kosmos?

désolé là nous sommes dans le concret... et ce n'est pas le fort de nos élus de gauche.
Ils papillonnent dans l'international, à la limite dans le national mais pour ce qu'il en est des questions concernant la ville pour laquelle ils ont un mandat là on juge sur pièce... alors parlons d'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Mar 29 Mai 2012, 11:34

Justement on juge sur pièce et le moins que l'on puisse dire c'est que la grande majorité des 140 engagements sont en cours de réalisation ou totalement réalisés...
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Mar 29 Mai 2012, 11:44

Loïc a écrit:
Justement on juge sur pièce et le moins que l'on puisse dire c'est que la grande majorité des 140 engagements sont en cours de réalisation ou totalement réalisés...

On pourrait avoir un point d'avancement sur l'engagement 29 ?

Citation :
29 Grand aménagement du boulevard de Verdun pour en faire un espace vivant, unificateur des deux versants de la ville. L. ABEILLE URBANISME
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1193
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Mar 29 Mai 2012, 11:45

cheers +1
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Mer 30 Mai 2012, 22:55

Citation :
Intronisés guides de leur cité!

Douze jeunes déscolarisés ont commencé hier une formation de guide de leur quartier. Une expérience rémunérée qui leur fait mettre un pied dans le monde du travail.

Laure Parny | Publié le 16.05.2012, 07h00


«N’oubliez pas de raconter des anecdotes sur votre quartier, l’endroit où vous aimez jouer au foot ou discuter avec vos amis! » Les conseils de Zied, jeune de L’Haÿ-les-Roses, ont fait mouche, hier matin, lors d’une visite du quartier des Castors et des environs. Devant lui se trouvaient les douze jeunes de Fontenay-sous-Bois qui commencent une formation de douze jours pour devenir guides de leur quartier.
Déjà testée à Créteil, Maisons-Alfort, Champigny, Villejuif et L’Haÿ, mais avec deux ou trois jeunes seulement, l’opération a pris de l’ampleur. La compagnie de théâtre Influenscènes, en résidence à Fontenay, s’est associée au CAUE (conseil de l’architecture, de l’urbanisme et de l’environnement), pour lancer cette aventure.



Selon Christophe Esclattier cette plaisanterie coûterai la bagatelle de 30 000 Euros...

http://www.plateaufontenay.net/t571p250-reinventons-fontenay-a-votre-rencontre

Comment sont répartis ces 30 000 Euros entre Influenscènes, une compagnie déjà largement subventionnée par la ville et les autres acteurs, c'est une bonne question ?

Citation :
Influenscènes menacée par la baisse des subventions

Laure Parny | Publié le 25.04.2012, 07h00

La compagnie de théâtre devra-t-elle mettre la clé sous la porte? Licencier ses quatre salariés? Arrêter ses actions auprès des habitants de Fontenay? L’inquiétude est grande au sein de la compagnie Influenscènes, basée à Fontenay depuis 2001. Ces derniers jours, tous sont mobilisés pour monter de nouveaux dossiers de demandes d’aides financières.
La compagnie est l’une des nouvelles victimes de la baisse des subventions accordées par la Drac (Direction régionale des affaires culturelles). L’organisme d’Etat vient d’annoncer la fin de la convention qui le liait à Influenscènes. « Ce qui signifie la fin des aides de l’Etat sur trois ans, et déjà 10000 € en moins rien que cette année, s’inquiète Jean-Luc Paliès, codirecteur de la compagnie. Depuis notre création à Limoges, en 1985, nous sommes conventionnés avec l’Etat, c’est notre principal financeur! »

Une compagnie fortement soutenue par la ville

Comme plusieurs compagnies en Ile-de-France, Influenscènes est déconventionnée « suite à l’avis d’un conseil d’experts », précise la Drac. En plus des déconventionnements, plusieurs scènes du département souffrent de problèmes de financement de la part de l’Etat, comme la Maison des arts de Créteil, le Théâtre Studio d’Alfortville ou encore l’orchestre national d’Ile-de-France basé à Alfortville. « Toutes ne dépendent pas du même type d’aides, justifie Muriel Genthon, directrice régionale des affaires culturelles. Nous sommes liés à une centaine de compagnies de la région par convention, mais nous renouvelons parfois les compagnies aidées, en fonction de l’avis de professionnels sur la qualité de leur travail. » Un avis que ne comprend pas la compagnie Influenscènes, à qui les « experts », jamais venus à Fontenay, assurent ne pas avoir demandé le déclassement.

Rien que ces trois dernières années, Influenscènes a joué plus de 300 représentations, dont une partie au Festival d’Avignon, et fait travailler 132 intermittents. « Nous ne faisons sans doute pas assez de spectacles tape-à-l’œil, tente d’expliquer Louise Doutreligne, auteur et codirectrice de la compagnie. Nous avons toujours travaillé des sujets sociétaux, en lien avec les populations autour de nous. Ce n’est pas aussi bien vu que faire des relectures de grands textes classiques. »

Pourtant, la compagnie ne manque pas de projets. Elle est même fortement soutenue par la ville, qui verse 25% des subventions totales de la compagnie. « Le travail que fournissent les professionnels d’Influenscènes est remarquable, souligne Jean-François Voguet, maire (PC) de Fontenay. Ce serait une grosse perte pour Fontenay si la compagnie devait arrêter ses activités. » Le maire et les dirigeants de la compagnie ont multiplié les courriers au ministère de la Culture. « Mais nous n’avons reçu aucune réponse, regrette Louise Doutreligne. En octobre, on m’a promu chevalier de l’ordre du Mérite pour mon travail, et juste après on arrête de nous soutenir, c’est aberrant. Nous devons créer en janvier prochain notre nouveau spectacle, ce n’est pas le moment de nous couper les vivres… »

Le Parisien
Source: http://www.leparisien.fr/espace-premium/val-de-marne-94/influenscenes-menacee-par-la-baisse-des-subventions-25-04-2012-1970463.php
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14518
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Lun 18 Mai 2015, 10:02

Qu'on se le dise désormais quand on voudra défendre la langue française il ne faudra pas oublier les entrants de l'année influencés par l'actualité.

En attendant la vulgarisation de l'expresion randonnée urbaine. pirat

Avant les événements de l'automne dernier à Sivens, qui utilisait - ou même connaissait - le mot zadiste? Le voilà désormais consacré par le Larousse qui le définit comme un "militant qui défend une ZAD, une zone à défendre". Dans la thématique écologiste, on retrouve également les mots covoiturer, écoconduite, recyclerie ou gyropode, ce véhicule à deux roues conduit debout.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Lun 18 Mai 2015, 10:07

Le dictionnaire officiel de la langue française est encore aux dernières nouvelles celui de l'académie française... bien qu'une vice présidente de la chambre des députés sanctionne certains élus pour ne pas se plier aux élucubrations grammaticales de la gauche bien pensante.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Lun 18 Mai 2015, 10:18

Défendre la langue française n' est pas, comme vous aimeriez le définir, figer la langue mais utiliser un mot dans le sens de sa définition.
Le gyropode quelle en est son origine? du grec (langue avec le latin considérée comme élitiste par nos gouvernants) donc bien ancienne par rapport au véhicule que vous décrivez

Citation :
(Naissance du terme « gyropode »[modifier | modifier le code]
Le terme « gyropode » a été introduit en France par la Commission générale de terminologie et de néologie, et publié au Journal officiel le 26 mai 2009 (JORF no 0120 du 26 mai 2009 page 8729 texte no 110 ), afin de ne plus utiliser le terme spécifique Segway, qui désigne le véhicule vendu par l'entreprise du même nom2.

Du grec γῦρος / gỹros, « cercle » et ποδός / podos, « pied », le terme est issu de discussions de François Coenen et Bertrand de La Tour d'Auvergne le 6 avril 2006 et a été utilisé la première fois dans les Cahiers de la Ligue urbaine et rurale du 2e trimestre 2007.

Quand au zadiste il entre dans la langue française tout comme avant lui le coucous, le caoua ou les bugs sans parler du hot-dog (dans le larousse).
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14518
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Défense de l'usage de la langue française à Fontenay   Lun 18 Mai 2015, 11:16

Cela me rappelle le fameux dilemme qui opposa un temps une marque Frigidaire et son nom commun Réfrigérateur. Du latin frigidum (« froid »), et du préfixe re-.
le terme ayant été réhabilité dans le vocabulaire du latin contemporain par armárium frigidárium. (armoire réfrigérante)

Ici on peut poursuivre la parenthèse sur le mot randonnée un peu plus tranquillement ...  Very Happy  Very Happy
randonnée   3e sens      (vénerie)   circuit que fait un animal aux abois    alien  cat

Si on cherche un peu on trouve : Citation du XIVème : Bertran du Guesclin s'en va de randonnée par dessus la jument qui estoit deferrée. (Tour, circuit fait sur un même lieu par une bête qu'on a lancée).
Donc la randonnée fut un temps un sport plutôt violent pratiquée lors de partie de chasse, visant à faire tourner l'animal en le maintenant dans un circuit fermé lors des battues. Comprendre Trajet du cerf après qu‘ il ait été lancé en chasse qui va l'amener à  l'hallali. "L’ennemi approchant, faisant revenir des vaisseaux et des formations éparpillés, se rassemblant pour l’hallali".


Read more at http://www.notrefamille.com/dictionnaire/definition/randonnee#QPRHr8wBBYuifT9D.99

Pour résumer aujourd'hui pendant une randonnée on marche (à pied), avant on cour(r)ait... (randir, run, rennen) et plutôt on faisait courir les chiens.

http://www.cnrtl.fr/etymologie/randonnee//1


Dernière édition par Libellule le Lun 18 Mai 2015, 13:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Défense de l'usage de la langue française à Fontenay
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Défense de l'usage de la langue française à Fontenay
» Délicieuse et surprenante langue française
» La langue française comprend de nombreux idiotismes animaliers .
» Curiosités de la langue française.
» Du bon usage de la langue.....française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: