Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Ven 17 Fév 2012, 09:27

EPOUSTOUFLANT !.... On marche sur la tête !
Les passages surlignés en rouge sont de mon initiative pour faciliter la lecture.

Les mairies françaises refusent le mariage civil d’un Français avec une Marocaine s’il ne s’est pas converti à l’islam

Quand Frédéric Gilbert, journaliste télé, a voulu épouser sa compagne marocaine et mère de son enfant, il était loin d’imaginer le délire administratif qui l’attendait.

Après avoir retiré un dossier de demande de mariage à la mairie d’Aubervilliers, il découvre, parmi la paperasserie habituelle, un document énigmatique, intitulé «certificat de coutume». Une pièce à se procurer auprès du consulat du Maroc, que
«Tous les couples franco-marocains nous fournissent, tous les jours», lui explique l’officier d’état civil.
Confiant, Frédéric Gilbert se rend donc au consulat, où il apprend, éberlué, que l’obtention de ce très anodin «certificat de coutume» est en fait conditionnée à une petite formalité : la fourniture d’un «Acte de conversion à l’islam».
Refusant catégoriquement de se soumettre à cette conversion express, le mécréant repart dare-dare vers la mairie républicaine et laïque d’Aubervilliers. Et là, figé sur place, il s’entend délivrer un verdict administratif sans appel : pas de mariage civil sans certificat de coutume ! Sans conversion à l’islam, donc.
Sous le choc, le postulant au mariage épluche le Code civil et découvre que ce certificat de coutume n’est en rien une obligation. Il peut éventuellement servir à vérifier l’état de célibat d’une personne étrangère si, comme il arrive dans certains pays, les mariages et les divorces ne sont pas inscrits en marge de l’acte de naissance.

Un cas de figure qui, en l’occurrence, ne le concerne en rien, puisque sa future épouse est en possession d’un certificat officiel de célibat.

Mais non, l’affaire est entendue, l’officier d’état civil de la mairie d’Aubervilliers reste inflexible.
Frédéric Gilbert doit arrêter d’emmerder le monde :
«Vous n’avez qu’à faire semblant comme les autres, et devenir musulman sur le papier, mais pas pratiquant
Incrédule, Frédéric Gilbert se renseigne auprès de plusieurs mairies. Même réponse.
«Autrement dit, la loi marocaine prévaut sur la loi française! Et c’est la même chose avec la Tunisie, l’Algérie et l’Égypte.»

En poursuivant son enquête, il découvre alors avec effarement que tous ses copains mariés à des musulmanes sont devenus musulmans «sur le papier».
C’est si simple! Une conversion se fait dans n’importe quelle mosquée en trois minutes. Il suffit de prononcer «avec conviction et avec cœur» cette phrase :
«Je reconnais qu’il n’y a de dieu qu’Allah et que Mahomet est son prophète», et l’imam décide que vous êtes devenu musulman.

«Si j’étais raisonnable, c’est ce que je ferais », s’énerve Frédéric. On n’aurait plus de problèmes avec l’administration française ou marocaine.
Et je boirais de l’alcool et boufferais du cochon dix fois plus que d’habitude pour montrer mon indépendance.»

Mais Frédéric n’est pas raisonnable. Profondément de gauche, il n’a rien contre l’islam et respecte la foi de sa femme. «Mais je n’ai jamais été musulman, ni catholique, ni juif, ni d’aucune religion, et je n’ai pas envie de l’être.»
Et, vu son histoire personnelle, ça n’est pas près de changer.
«Je suis fils de curé, mon père a été excommunié, il est devenu professeur de lettres classiques dans des lycées républicains, il a brandi bien haut la laïcité et m’a élevé dans cet esprit-là. Je n’ai aucun lien avec la religion et ce n’est pas demain qu’on va m’imposer de devenir musulman contre mon gré!»
Malgré tous les problèmes que ça peut lui causer au Maroc et qu’il connaît déjà par cœur…


Les maires français plus royalistes que le roi du Maroc

«Quand ma compagne a accouché, à l’hôpital de Casablanca, de deux jumelles, grandes prématurées, les petites sont restées dix-huit heures sans qu’on daigne leur donner les premiers soins, parce que c’étaient les filles d’une mère célibataire et d’un mécréant.
Elles n’ont pas été intubées, pas de couveuse, on ne les a pas mises au chaud…»
Face à cet abandon, le couple se démène pour trouver une clinique privée qui accepte de les prendre en charge, à 500 euros la journée.
«Finalement, l’une des deux petites est morte au bout de quatre jours. Mais je n’ai pas pu faire le deuil de ma fille, parce que, en tant que non-musulman, je n’ai pas eu le droit d’aller au cimetière…»

Au moment de déclarer leur deuxième fille, nouveau choc :
«On a refusé que je le fasse parce que je ne suis pas marié et pas musulman.»
Le consulat de France leur conseille alors une tactique assez courante : la maman déclare que l’enfant est né de père inconnu auprès des autorités marocaines.
Le nom de la mère n’étant pas transmissible, on lui donnera un prénom, assorti d’un X et Frédéric n’aura plus qu’à se rendre au consulat de France pour reconnaître sa fille, qui deviendra française.
Sauf que le jour où la fiche d’état civil leur est remise, le couple découvre qu’on a changé le prénom de leur fille et qu’on lui a attribué un père, dénommé Abdula Mossaid.
D’où sort ce père inconnu? Nul ne le sait.
«Je pense qu’on l’a inventé parce qu’il fallait un père musulman pour que la petite soit musulmane. Donc, ma fille était devenue la fille d’un autre.»

Retour furibard de Frédéric au service d’état civil marocain :
«Bonjour, je m’appelle Frédéric Gilbert, mais visiblement mes couilles s’appellent Abdula Mossaid!»
La bataille durera quatre jours. «Tout s’est terminé dans le bureau du préfet, à qui j’ai failli casser la gueule quand il m’a dit, en désignant la maman de mon bébé :
«Je vous comprends, mais tout ça, c’est à cause de cette pute et c’est elle que je vais mettre en prison.»
N’oublions pas qu’au Maroc toute relation hors mariage est un délit.»

Finalement, Frédéric réussit à avoir gain de cause. Mais les problèmes continuent.
Côté français, cette fois.
La petite souffrant d’hydrocéphalie, il lui faut, coûte que coûte, subir une lourde opération à l’hôpital Necker, à Paris.
Mais ils ont toutes les difficultés à ce que sa maman obtienne les visas pour voyager avec son bébé.
«Pour le suivi de son opération, à chaque fois, il a fallu aller pleurer auprès du consulat. On finissait par avoir les visas, mais au bout de deux mois, trois demandes, deux refus… Or, en IRM pédiatrique, il faut entre quatre et six mois pour décrocher un rendez-vous. Quand on en annule un, on est reparti pour encore quatre mois de bagarre!»

C’est notamment pour toutes ces raisons que le couple avait décidé de se marier.
«On voulait juste que ce soit un peu plus léger, plus simple. Et voilà maintenant que les mairies françaises s’y mettent, avec cette histoire de certificat de coutume!»

Aux dernières nouvelles, un élu d’Aubervilliers leur a fait savoir que le dossier serait étudié «étape par étape» par le service juridique de la mairie.

Frédéric ne lâche rien.
«Juridiquement, il n’y a rien à changer, il y a juste à dire aux maires : arrêtez vos conneries.
J’ai réussi à être le père de ma fille, ce n’est quand même pas une Mairie "française" qui va m’empêcher d’être le mari de ma femme!»

Après ça, on peut se demander si on est toujours en France, dans une République laïque et indépendante !










Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Ven 17 Fév 2012, 10:03

C'est édifiant, je croyais à un hoax de l'extrême droite mais cet article vient de Charlie Hebdo:

http://www.charliehebdo.fr/religion.html

Il est de plus repris par Libération, Le Point, ...

http://www.liberation.fr/societe/01012381941-il-veut-se-marier-a-sa-compagne-marocaine-la-mairie-lui-demande-de-se-convertir-a-l-islam
http://www.lepoint.fr/societe/pour-se-marier-a-une-marocaine-un-francais-devait-attester-de-sa-conversion-a-l-islam-07-01-2012-1416384_23.php

La municipalité d'Aubervilliers étant dirigée par le socialiste Jacques Salvator, serait-il possible à Marion Legouy ou un des autres élus socialistes fréquentant ce forum d'obtenir des informations sur cette demande édifiante qui fait à n'en pas douter le jeu de l'extrême droite ?

Par ailleurs, comment ça se passe à Fontenay dans un cas similaire ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13860
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Ven 17 Fév 2012, 10:29

Mais le m'sieur de la photo lui sait que les unions mixtes sont sans problème... dans le cas qui nous intéresse ce sont les élus Français qui sont à coté de la plaque.
Le problème étant c'est que c'est de plus en plus fréquent et que l'état et les institutions laissent faire.

Enfin nous avons un connaisseur qui donne son avis :

http://www.dailymotion.com/video/x58shh_le-roi-hassan-ii-et-le-mariage-mixt_webcam

Il est vrai que ses propos sont sans doute sujets à caution car es qualité de "commandeur des croyants" il ne connait rien à la religion musulmane !

Comme le précise A.nonymous ce n'est pas un montage des "vilains fachos-réacs" mais une info que l'on trouve dans les publications plutôt classées à gauche ou au centre.

Ils ont bonne mine nos défenseurs de la laïcité avec leur maire socialiste qui avalise ce genre de stupidité. Etonnons nous que les idées du FN progressent !


Dernière édition par tonton christobal le Ven 17 Fév 2012, 10:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ev ez hiadenn



Messages : 395
Date d'inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Ven 17 Fév 2012, 10:47

En deux mots HONTEUX SCANDALEUX la démocratie la liberté est bafouée par la gauche encore une fois du grain à moudre pour le F N.
Et bien pourquoi ne pas faire la même chose exigeons d’un Marocain qui épouse une Française un certificat de conversion à la Chrétientés !
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Ven 17 Fév 2012, 11:01

Renseignements pris auprès des services de l'état civil, concernant le Maroc:

- Oui, il faut un certificat de coutume quand il s'agit d'une femme Marocaine qui se marie à un homme Français.

- Oui il y est demandé que le futur époux se convertisse à l'Islam pour obtenir le certificat de coutume

- Oui les époux peuvent se marier civilement à la Mairie, sans certificat de coutume, le mariage sera valide en France mais pas au Maroc.

- Pour tous les pays du Maghreb, les hommes musulmans peuvent se parier ( je laisse le lapsus, on ne sait si dans 300 ans les spéléologues du net tombent sur cette jolie perle il n'y a pas de mal à se faire du bien de temps en temps) à une femme non musulmane mais une femme musulmane n'a pas le droit de se marier à un homme non musulman.

Si je puis me permettre mon petit grain de sel: c'est là que l'on a la démonstration que Laïcité et Parité homme/femme ont bel et bien partie liée.

J'en sais certains qui ne voyaient pas le rapport, et bien le voilà le rapport!



Dernière édition par Marion Legouy-Desaulle le Ven 17 Fév 2012, 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13860
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Ven 17 Fév 2012, 11:29

Marion Legouy-Desaulle a écrit:
Renseignements pris auprès des services de l'état civil, concernant le Maroc:

- Oui, il faut un certificat de coutume quand il s'agit d'une femme Marocaine qui se marie à un homme Français.

- Oui il y est demandé que le futur époux se convertisse à l'Islam pour obtenir le certificat de coutume

- Oui les époux peuvent se marier civilement à la Mairie, sans certificat de coutume, le mariage sera valide en France mais pas au Maroc.

- Pour tous les pays du Maghreb, les hommes musulmans peuvent se parier à une femme non musulmane mais une femme musulmane n'a pas le droit de se marier à un homme non musulman.

Si je puis me permettre mon petit grain de sel: c'est là que l'on a la démonstration que Laïcité et Parité homme/femme ont bel et bien partie liée.

J'en sais certains qui ne voyaient pas le rapport, et bien le voilà le rapport!


En agitant vos petits bras vous avez l'intention de changer les lois de l'islam et du Maghreb ?
Occupons nous en premier de la France qui se laisse déborder par des lois et des usages qui ne sont pas les nôtres. Le problème se situe chez nous !
Heureusement nous allons grâce aux socialistes à HOLLANDE et AUBRY faire voter les étrangers lors des élections locales... nul doute que ça va tout arranger !

Vous ne commencez pas à en avoir assez de gigoter sans aucun résultat ? sur le forum la période de crédulité est passée et celle de l'amusement aussi.
Les plus patients se lassent !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Ven 17 Fév 2012, 12:27

@ Marion,

Merci pour votre réponse rapide et précise...

Ma compréhension est que le cas rapporté à Aubervilliers est avant tout dû à un manque d'information des futurs mariés à savoir: ils leur auraient été possible de se marier en France, état laïc, sans certificat de coutume mais dans ce cas il ne leur aurait pas été possible de faire enregistrer ce mariage par l'état civil marocain...

J'espère qu'à Fontenay l'état civil dispose d'une note écrite, en français et en arabe, à remettre aux futurs mariés pour leur expliquer clairement la situation au regard de la loi française et ce afin de ne laisser planer aucun doute sur la laïcité du mariage dans notre pays...

@Tonton,

Pour le coup, Marion a fait le nécessaire pour obtenir rapidement les informations que je lui demandais et nous les communiquer...

Après, on peut effectivement je vous l'accorde s'interroger sur les conséquences futures pouvant découler de l'accord du droit de vote aux étrangers non communautaires mais c'est là une autre question...
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Ven 17 Fév 2012, 12:40

a.nonymous a écrit:
@ Marion,

Merci pour votre réponse rapide et précise...

Ma compréhension est que le cas rapporté à Aubervilliers est avant tout dû à un manque d'information des futurs mariés à savoir: ils leur auraient été possible de se marier en France, état laïc, sans certificat de coutume mais dans ce cas il ne leur aurait pas été possible de faire enregistrer ce mariage par l'état civil marocain...

J'espère qu'à Fontenay l'état civil dispose d'une note écrite, en français et en arabe, à remettre aux futurs mariés pour leur expliquer clairement la situation au regard de la loi française et ce afin de ne laisser planer aucun doute sur la laïcité du mariage dans notre pays...

On est bien devant une information tronquée par l'officier d' état civil, mais cette question en soulève une autre :

Citation :
- Oui, il faut un certificat de coutume quand il s'agit d'une femme Marocaine qui se marie à un homme Français.
Une femme marocaine ne peut elle être que de confession musulmane ? Si elle est chrétienne ou juive ou athée, doit-elle se convertir ? Ou alors n' est elle plus marocaine?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13860
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Ven 17 Fév 2012, 13:08

a.nonymous a écrit:
@ Marion,

Merci pour votre réponse rapide et précise...

Ma compréhension est que le cas rapporté à Aubervilliers est avant tout dû à un manque d'information des futurs mariés à savoir: ils leur auraient été possible de se marier en France, état laïc, sans certificat de coutume mais dans ce cas il ne leur aurait pas été possible de faire enregistrer ce mariage par l'état civil marocain...

J'espère qu'à Fontenay l'état civil dispose d'une note écrite, en français et en arabe, à remettre aux futurs mariés pour leur expliquer clairement la situation au regard de la loi française et ce afin de ne laisser planer aucun doute sur la laïcité du mariage dans notre pays...

@Tonton,

Pour le coup, Marion a fait le nécessaire pour obtenir rapidement les informations que je lui demandais et nous les communiquer...

Après, on peut effectivement je vous l'accorde s'interroger sur les conséquences futures pouvant découler de l'accord du droit de vote aux étrangers non communautaires mais c'est là une autre question...

Il est à craindre que si l'on se pose les questions après coup ce soit un peu tard... mais il est vrai que l'on peut souhaiter en bon socialiste faire voter les étrangers non communautaires et ensuite se plaindre des conséquences de sa décision... à force de scinder les questions et de ne plus vouloir prendre un sujet dans son intégralité on arrive à des contradictions inextricables.

Il est aussi possible de souhaiter que la loi française soit dépendante de lois religieuses... sauf si bien sur ce sont des lois catholiques qui comme chacun sait sont les plus dangereuses pour l'unité du pays.

On a aussi le droit de se balader avec un slip sur la tête à la place d'un béret, mais est ce bien raisonnable ? mais après tout puisque nous sommes dans le tout est possible peut être serait on à la pointe du progrès...
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Ven 17 Fév 2012, 14:45

a.nonymous a écrit:
@ Marion,

Merci pour votre réponse rapide et précise...

Ma compréhension est que le cas rapporté à Aubervilliers est avant tout dû à un manque d'information des futurs mariés à savoir: ils leur auraient été possible de se marier en France, état laïc, sans certificat de coutume mais dans ce cas il ne leur aurait pas été possible de faire enregistrer ce mariage par l'état civil marocain...

J'espère qu'à Fontenay l'état civil dispose d'une note écrite, en français et en arabe, à remettre aux futurs mariés pour leur expliquer clairement la situation au regard de la loi française et ce afin de ne laisser planer aucun doute sur la laïcité du mariage dans notre pays...

@Tonton,

Pour le coup, Marion a fait le nécessaire pour obtenir rapidement les informations que je lui demandais et nous les communiquer...

Après, on peut effectivement je vous l'accorde s'interroger sur les conséquences futures pouvant découler de l'accord du droit de vote aux étrangers non communautaires mais c'est là une autre question...

merci @.nonymous, ça fait chaud au coeur, l'angoisse du gardien de but avant le penalty ce n'est pas rien surtout quand c'est Tonton qui tire! affraid What a Face ...Enfin bref,

OUI, il m'a été spécifié qu'à Fontenay-sous-Bois les futurs époux étaient informés par écrit de la validité du mariage en France mais pas au Maroc sans le certificat de coutume. Pour ce qui est de la version dans la langue de naissance (et non pas de jeune fille ) je n'ai pas pensé à poser la question, mais à postériori oui ça vaut le coup de poser la question, je ne vais pas avoir le temps de rappeler mais si vous appelez l'état civil, nul doute que l'on vous donnera la réponse.

Quand un des époux ne maîtrise pas bien la langue Française, le Maire ou le Maire-Adjoint qui officie est accompagné-e d'un-e interprète. Le rôle en amont et entre autres des agents de l'état civil est de s'assurer que le mariage est librement consenti de part et d'autre.

Et puis spécialement pour Tonton un sujet d'étude trouvé sur le net et pour occuper ses soirées:

« Du modèle vertueux de la femme romaine sous la Royauté et au début de la République, à la femme émancipée du IIe siècle avant Jésus-Christ jusqu’à l’époque néronienne, chez Tite-Live (Livres I-III) et Suétone (Livres I-XII) »

On revient de loin, c'est sûr.
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Ven 17 Fév 2012, 16:18

Marion Legouy-Desaulle a écrit:
a.nonymous a écrit:
@ Marion,

Merci pour votre réponse rapide et précise...

Ma compréhension est que le cas rapporté à Aubervilliers est avant tout dû à un manque d'information des futurs mariés à savoir: ils leur auraient été possible de se marier en France, état laïc, sans certificat de coutume mais dans ce cas il ne leur aurait pas été possible de faire enregistrer ce mariage par l'état civil marocain...

J'espère qu'à Fontenay l'état civil dispose d'une note écrite, en français et en arabe, à remettre aux futurs mariés pour leur expliquer clairement la situation au regard de la loi française et ce afin de ne laisser planer aucun doute sur la laïcité du mariage dans notre pays...

@Tonton,

Pour le coup, Marion a fait le nécessaire pour obtenir rapidement les informations que je lui demandais et nous les communiquer...

Après, on peut effectivement je vous l'accorde s'interroger sur les conséquences futures pouvant découler de l'accord du droit de vote aux étrangers non communautaires mais c'est là une autre question...

merci @.nonymous, ça fait chaud au coeur, l'angoisse du gardien de but avant le penalty ce n'est pas rien surtout quand c'est Tonton qui tire! affraid What a Face ...Enfin bref,

OUI, il m'a été spécifié qu'à Fontenay-sous-Bois les futurs époux étaient informés par écrit de la validité du mariage en France mais pas au Maroc sans le certificat de coutume. Pour ce qui est de la version dans la langue de naissance (et non pas de jeune fille ) je n'ai pas pensé à poser la question, mais à postériori oui ça vaut le coup de poser la question, je ne vais pas avoir le temps de rappeler mais si vous appelez l'état civil, nul doute que l'on vous donnera la réponse.

Quand un des époux ne maîtrise pas bien la langue Française, le Maire ou le Maire-Adjoint qui officie est accompagné-e d'un-e interprète. Le rôle en amont et entre autres des agents de l'état civil est de s'assurer que le mariage est librement consenti de part et d'autre.

Et puis spécialement pour Tonton un sujet d'étude trouvé sur le net et pour occuper ses soirées:

« Du modèle vertueux de la femme romaine sous la Royauté et au début de la République, à la femme émancipée du IIe siècle avant Jésus-Christ jusqu’à l’époque néronienne, chez Tite-Live (Livres I-III) et Suétone (Livres I-XII) »

On revient de loin, c'est sûr.

Toujours cette manie de donner des conseils ! Tonton tout comme beaucoup d'autres dont moi-même en avons assez. Nous disposons de bibliothèques plus que bien garnies
On se débrouille assez bien pour trouver les ouvrages intéressants.
Par contre un relevé des résultats probants de vos démarches aussi multiples que variées avec bien sur des succés notables à la clé serait une bonne surprise... et certainement plus satisfaisant pour les électeurs.
Généralement on juge la valeur d'un élu à ses résultats. Dois je mentionner les affaires que vous avez prises en main (on allait voir ce que l'on allait voir) et qui sont retombées en biberine ?

L'humour facile j'apprécie mais de temps en temps surtout en période électorale on juge sur pièce.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13860
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Sam 18 Fév 2012, 08:06

Imaginons un instant un maire de droite ou centriste refusant de procéder au mariage des personnes non catholiques...

Manifestations des partis de gauche, des syndicats, des "assoces", même les obédiences maçonniques habituellement discrètes défileraient dans la rue bannières au vent, les frères et soeurs tablier autour de la taille, en avant la ligue des droits de l'homme et le reste à l'avenant.
Nous aurions droit à la tirade citoyenne, à la question au gouvernement à l'assemblée nationale et au sénat... aux discours anti discrimination, à l'intrusion intolérable de l'état dans la sphère privée... j'en passe et des meilleures et je dois même en oublier.

Un maire de gauche se fout de ses obligations de responsable de l'état civil, en qualité d'officier de police judiciaire ne respecte pas les lois françaises et là tout va bien, on va étudier l'affaire. Depuis quand doit on étudier la possibilité de se conformer à la loi ?

Résultat rien ! pas de sanction, pas d'observation de la direction des partis habituellement prêts à stigmatiser les graves manquements à la loi, on oublie de demander la démission de l'élu comme cela se fait habituellement s'il est de droite... il est vrai que l'électorat musulman doit être choyé, contrarier un imam c'est plus risqué que de se moquer du pape ou de sarko de plus un mot mal compris ou une initiative malencontreuse et hop on perd l'élection.

Ne nous étonnons pas des réactions épidermiques à venir et surtout il serait bon que les habituels donneurs de leçons aient un peu de dignité : ou ils réagissent (c'est moins facile que de manifester à Vincennes) ou qu'à l'avenir ils arrêtent de nous gonfler !

Une question : jusqu'où va t on aller lorsque les étrangers non communautaires vont avoir le droit de vote aux élections locales ? peut être que l'on va expulser les "mal pensants" avec la bénédiction des organisations de gauche... sait on jamais. Je vais me préparer à devenir réfugié politique.

La gauche en général et le PS en particulier toujours prompte à voir les gens des autres partis "déraper" curieusement là considère sans doute que leur camarade "tient la route"...
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Sam 18 Fév 2012, 09:27

A l'intention de Mme LEGOUY DESAULLE

Je crois savoir qu'aux termes de la constitution et des lois en vigueur à Aubervilliers, la parité homme-femme existe en France tout comme notre pays est un pays laïc. Vous semblez ignorer ces faits pusque vous luttez pour obtenir ce que nous avons déjà... S'il y a une action pédagogique à mener ce n'est pas sur ce forum mais auprès de votre camarade maire d'Aubervilliers qui semble ignorer nos lois ou qui préfère appliquer sur le sol de la commune qu'il a la charge d'administrer celles d'un pays étranger... un état digne de ce nom aurait suspendu cet élu de ses fonctions.

Ne parlons même pas de l'attitude du PS dans cette affaire : elle est aussi lamentable que l'action du maire de la ville.

Continuez donc à gesticuler, à nous lancer dans le droit romain ou du moyen âge... pourquoi pas le droit des martiens... mais n'oubliez pas que tout le monde n'est pas dupe et surtout que l'on ne gagne jamais rien sur le long terme à prendre les électeurs pour des demeurés. Je vous laisse le soin à votre habitude de globaliser, de triturer les idées et de partir hors sujet... mais pour mettre la droite et sarko au coeur de cette stupidité vous allez avoir quelques difficultés.

Encore quelques une de ce calibre et si les médias s'y mettent on pleurera sur l'intolérable dérive fasciste des électeurs... qui comme chacun sait ne comprennent rien aux subtilités de la politique géniale du PS.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Sam 18 Fév 2012, 09:37

En postant ce témoignage, repris par a.nonymous (sans me citer Surprised ) sur le forum de la ville, j'espérais une réponse sur la pratique locale des élus et des services compétents. Exige-t-on ce certificat de coutume, dans ces circonstances, à Fontenay?
La célèbre bouillie MLD ne m'a rien apporté de ce côté et, heureusement les considérations et remarques des uns et des autres ont enrichi le débat.
La question reste donc posée ainsi que celle, pertinente, de mamiea. Le fait de naitre au Maroc fait il de vous automatiquement un bébé musulman? est-il possible de choisir sa religion ou de ne plus en avoir du tout chez sa Majesté?


Dernière édition par EOLE le Sam 18 Fév 2012, 10:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Sam 18 Fév 2012, 10:32

EOLE a écrit:
En postant ce témoignage, repris par a.nonymous (sans me citer Surprised ) sur le forum de la ville, j'espérais une réponse sur la pratique locale des élus et des services compétents. Exige-t-on ce certificat de coutume, dans ces circonstances, à Fontenay?
La célèbre bouillie MLD ne m'a rien apporté de ce côté et, heureusement les considérations et remarques des uns et des autres ont enrichi le débat.
La question reste donc posée ainsi que celle, pertinente, de mamiea. Le fait de naitre au Maroc fait il de vous automatiquement un bébé musulman? est-il possible de choisir sa religion ou de ne plus en avoir du tout chez sa Majesté?

A mon humble avis EOLE pour connaître la loi marocaine il serait judicieux de s'adresser aux autorités marocaines à savoir à l'ambassade du Maroc à Paris par exemple .
L'info serait sans doute plus affinée que celle pouvant être donnée par des autorités françaises encore qu' étant donné que les maires socialistes appliquent en France les lois marocaines il serait normal au titre du principe de base de la réciprocité en matière diplomatique que les Marocains appliquent la loi française chez eux...

Sans doute une idée à creuser ! lorsque les bornes sont dépassées il n'y a plus de limite disait un sage président africain...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Sam 18 Fév 2012, 12:22

EOLE a écrit:
En postant ce témoignage, repris par a.nonymous (sans me citer Surprised ) sur le forum de la ville, j'espérais une réponse sur la pratique locale des élus et des services compétents. Exige-t-on ce certificat de coutume, dans ces circonstances, à Fontenay?
J'en suis désolé d'autant plus que je me suis fait une règle de toujours mentionner la source des informations que je reprends... J'ai donc édité mon message sur le forum municipal pour y rajouter un lien vers cette discussion sur le Forum du Plateau...
EOLE a écrit:
La célèbre bouillie MLD ne m'a rien apporté de ce côté et, heureusement les considérations et remarques des uns et des autres ont enrichi le débat.
La question reste donc posée ainsi que celle, pertinente, de mamiea. Le fait de naitre au Maroc fait il de vous automatiquement un bébé musulman? est-il possible de choisir sa religion ou de ne plus en avoir du tout chez sa Majesté?
Il y a des communautés juives et catholiques au Maroc et je pense donc que le nouveau-né hérite systématiquement de la religion de ces parents...

Un point important est l'apostasie et ses conséquence dans les pays musulmans:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Apostasie
http://fr.wikipedia.org/wiki/Apostasie_dans_l'islam

L'article suivant date de 2005 et les choses ont pu évoluer depuis mais je n'ai rien trouver de plus récent:

Citation :
Apostasie : un statut juridique ambigu

L’apostasie, ou Ar-riddah est le détournement délibéré, sans contrainte aucune, du Musulman, mature et conscient, de l’Islam vers la dénégation. Considéré comme étant un grand péché, l'apostat ne subit pas de sanction pénale.

Dans leurs codes pénaux, les pays arabes n'ont pas inclu une disposition sur l'apostasie, à l'exception du code soudanais et mauritanien. Toutefois le code pénal marocain reste très discret à ce sujet. En effet, il reconnaît le libre exercice des cultes reconnus par le Roi et l'Islam et protège ce droit dans les articles 221 et 223 mais punit seulement celui qui amène un musulman à apostasier et ne dit rien de l'apostat lui-même. Ainsi, l'article 220 dit qu'il " est puni, d'un emprisonnement de six mois à trois ans et d'une amende de 100 à 500 dirhams, quiconque emploie des moyens de séduction dans le but d'ébranler la foi d'un musulman ou de le convertir à une autre religion, soit en exploitant sa faiblesse ou ses besoins, soit en utilisant à ces fins des établissements d'enseignement, de santé, des asiles ou des orphelinats. En cas de condamnation, la fermeture de l'établissement qui a servi à commettre le délit peut être ordonnée, soit définitivement, soit pour une durée qui ne peut excéder trois ans".

Toutefois, l'absence de disposition pénale ne signifie nullement que le musulman peut librement quitter sa religion. En 1962, feu Hassan II, à l'occasion du procès des Bahaïs, une communauté religieuse transnationale, affirma que le libre exercice des cultes ne signifie pas la liberté d'embrasser n'importe quel culte. En effet, lors d'une conférence de presse le 12 décembre 1962, il déclara que les cultes hébraïque et chrétien peuvent s¹exercer en toute liberté car ce sont des religions admises par l¹Islam, ³ce qui ne veut pas dire que demain, le Maroc dans son ordre public, acceptera qu'on vienne sur la place publique officier au soleil ou au fétichisme." Les lacunes du droit écrit sont à combler par le droit musulman. Il n'est donc pas nécessaire d'avoir une loi écrite pour pouvoir punir un apostat.

Vers l'année 1994, une dizaine de jeunes marocains ont été présentés devant la cour d'appel de Casablanca. Arrêtés par la police, ces jeunes appelaient, sur les ondes de la radio, les Marocains pour se convertir au christianisme.

Neuf membres du groupe ont été relâchés après avoir renoncé à leur nouvelle religion, alors que le dixième fut condamné à trois ans de prison. Il a refusé de renoncer au christianisme puisque le mouvement, dont il faisait partie, lui garantit un avenir propice, économiquement et socialement. Mais en fin de compte, ce dernier a été également relâché.

Ce phénomène, d'origine externe, a certainement des conséquences néfastes sur le Maroc, et sur les pays arabo-musulmans en général. L'apostasie expose, sur le plan intérieur, ces pays arabes et musulmans à des confrontations entre les régimes et les intégristes musulmans.
Le 11-03-2005
Par : Ilham Mountaj
Source: http://www.aujourdhui.ma/christianise-03-05-details508.html
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Sam 18 Fév 2012, 12:41

A.nonymous nous donne par Les documents mis en ligne une excellente idée de ce que nous devons retenir de la tolérance revue et corrigée par l'islam...

Il devient urgent pour les disciples des autres religions et encore plus pour ceux qui n'en ont pas de se réveiller.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Jeu 31 Jan 2013, 08:23

Ni Putes Ni Soumises vient de lancer une pétition contre l'exigence d'un certificat de coutume par les autorités de notre notre pays laïque...

Citation :
Signez la pétition contre l’exigence du Certificat de Coutume !

Publié le Mardi 29 janvier 2013

Appel pour l’abandon de l’exigence du certificat de coutume.

Le Mouvement Ni Putes Ni Soumises luttant depuis sa création pour le respect des valeurs de la République,

Et tous les premiers signataires de cet appel,

tiennent à attirer l’attention de l’opinion publique sur la contradiction entre l’exigence du certificat de coutume pour les mariages avec un(e) étranger(e) en France et le principe de laïcité.

Un «certificat de coutume» est un document qu’un(e) futur(e) conjoint(e) étranger(ère) doit obtenir des autorités de son pays d’origine pour l’autoriser à se marier. Dans le cas de la confession musulmane, si ce certificat de coutume n’est pas obtenu, le (la) futur(e) conjoint(e) doit se convertir à l’Islam, ce qui requiert la délivrance d’un certificat de conversion.

La Mairie, symbole de La République Laïque, aura ainsi abdiqué en bonne et due forme devant le droit, de surcroît discriminatoire, du pays du (de la) fiancé(e) …

La France a passé avec un certain nombre de pays, en particulier ceux du Maghreb, des accords bilatéraux, qui réglementent les droits et devoirs réciproques des ressortissants de chacun des deux pays en matière de migration, de travail, de vie maritale, etc.

Ces accords imposent la présentation du certificat de coutume lors du mariage, substituant ainsi le droit du pays d’origine, au droit français.

Attentant au droit fondamental au mariage reconnu par les textes nationaux et internationaux, le certificat de coutume est discriminatoire et constitue une violation de l’un des droits fondamentaux des femmes.

En Europe, l’Allemagne, a depuis le 1er juillet 1999, abandonné l’exigence d’un tel certificat, tandis qu’en Espagne, ce document n’est pas demandé.

Le certificat de coutume n’est pas à confondre avec le « certificat de capacité matrimoniale » appelé aussi « certificat de capacité à mariage ». Ce dernier certificat est demandé à tous les ressortissants français et européens résidant à l’étranger et souhaitant se marier avec des étrangères. Il vise à garantir que le (la) candidat(e) au mariage ne l’est pas déjà dans son pays, car la France interdit la polygamie.

Le Mouvement Ni Putes Ni Soumises avait, le 18 avril passé, présenté dix-sept revendications aux candidats à la Présidentielle, portant notamment sur le certificat de coutume, que nous estimons comme arbitraire, discriminatoire et attentatoire à la dignité humaine.

Le droit au mariage, comme tous les droits des femmes et des hommes, est un droit universel, car il relève du libre choix de deux individus majeurs.

C’est pourquoi, nous demandons l’abandon de l’exigence du certificat de coutume.

Nous appelons le Gouvernement, et plus spécialement Madame la Ministre de la Justice, Mme Christine Taubira et Madame la Ministre du droit des femmes, Mme Najat Vallaud Belkacem à inscrire l’abandon de l’exigence du «certificat de coutume» à l’ordre du jour des travaux de l’Assemblée Nationale.

Pour signer: http://www.npns.fr/actualite-npns/signez-la-petion-contre-l-exigence-du-certificat-de-coutume/
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Lun 06 Jan 2014, 02:50

Sam 18 Fév 2012 a.nonymous a écrit:
Un point important est l'apostasie et ses conséquence dans les pays musulmans:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Apostasie
http://fr.wikipedia.org/wiki/Apostasie_dans_l'islam

L'article suivant date de 2005 et les choses ont pu évoluer depuis mais je n'ai rien trouver de plus récent:


Les choses viennent d'évoluer en Tunisie puisque désormais l'accusation d'apostasie est interdite....

Ceci étant, ils n'en sont pas encore à la séparation de la religion et de l'état et à la laïcité....


AFP a écrit:
05/01/2014 à 23:56
Constitution tunisienne: l'accusation d'apostasie interdite

L'opposition laïque tunisienne a obtenu dimanche le vote d'un amendement au projet de Constitution interdisant "les accusations d'apostasie", à la suite de menaces contre un élu de gauche après qu'un député islamiste l'a qualifié d'ennemi de l'islam.

L'amendement en question, adopté par 131 voix sur 182 votants vers 20H00 GMT (21H00 locale), "prohibe les accusations d'apostasie et l'incitation à la violence". Il avait été présenté une première fois samedi mais rejeté.

Il s'ajoute à un article adopté samedi consacrant la liberté de conscience, l'islam comme religion d'Etat et rejetant l'islam comme source de droit.

L'amendement intervient à l'issue d'une longue journée de négociations et de polémique entre les islamistes du parti Ennahda et l'opposition laïque qui menaçait de boycotter les séances de la Constituante sur l'adoption de la Constitution.

Dans la société civile, des voix se sont élevées contre ce texte, estimant qu'il constituait une atteinte à la liberté d'expression.

"Les constituants tunisiens du camp islamiste jusqu'au camp dit démocrate ont voté aujourd'hui contre la liberté d'expression", a dénoncé sur Twitter, Amira Yahyaoui, présidente de l'ONG Al Bawsala, qui milite notamment pour la transparence dans la vie politique.


Insultes et Menaces

La polémique qui a paralysé la Constituante dimanche a été provoquée par des propos la veille de Habib Ellouze, un élu de la frange radicale d'Ennahda, qui avait jugé notamment que le député de gauche Mongi Rahoui était "connu pour son animosité pour l'islam".

M. Rahoui a affirmé dans l?hémicycle que ces propos étaient à l'origine de menaces de mort à son encontre.

"Ce qui a été dit hier (samedi) par ce cheikh, comme quoi (...) j'étais l'ennemi de l'islam, a conduit à des menaces de mort contre moi", a-t-il dit.

Pour l'opposition, les propos en question ont fait de l'élu une cible, alors que deux opposants de gauche ont été assassinés en 2013, crimes attribués à la mouvance jihadiste.

Les détracteurs d'Ennahda jugent d'ailleurs les islamistes au pouvoir responsables, au moins par leur laxisme, de l'essor de ces groupes salafistes.

Le ministère de l'Intérieur a indiqué dans un communiqué avoir reçu des informations sur des menaces contre M. Rahoui et deux autres personnes circulant sur Facebook. Une enquête a été ouverte et des "précautions sécuritaires" prises.

Ennahda a de son côté condamné à plusieurs reprises les propos de Habib Ellouze qui, après avoir un temps tergiversé, a aussi présenté des excuses.

L'examen du projet de Constitution, lancé vendredi dans un climat chaotique, a été régulièrement suspendu par des accusations et des disputes entre députés.

Dans la soirée de dimanche, la Constituante a finalement repris ses travaux, achevant l'approbation des "dispositions générales" avec les article 16 à 19. Les élus devront examiner à partir de lundi le chapitre consacré aux "Droits et Libertés".


Résoudre la crise politique

Les députés devaient encore s'atteler dans la nuit de dimanche à lundi à la formation de l'instance électorale qui sera chargée d'organiser les prochains scrutins courant 2014.

La classe politique s'est engagée à adopter la Loi fondamentale avant le 14 janvier, 3e anniversaire de la révolution qui marqua le début du Printemps arabe.

L'adoption de ce texte et la formation d'une loi et d'une commission électorales sont les clefs de voûte d'un accord entre opposants et Ennahda pour résoudre une profonde crise déclenchée par l'assassinat le 25 juillet du député de gauche Mohamed Brahmi, le deuxième meurtre en 2013 attribué à la mouvance jihadiste.

A l'issue de ce processus, Ennahda s'est engagé à céder la place à un gouvernement d'indépendants dirigé par l'actuel ministre de l'Industrie, Mohamed Jomaâ.

Le principal médiateur de la crise politique, le syndicat UGTT, a exigé que le Premier ministre islamiste Ali Larayedh démissionne au plus tard le 9 janvier.

Une rencontre entre les médiateurs de la crise et MM. Larayedh et Jomaâ doit avoir lieu lundi.

Élue en octobre 2011, la Constituante devait achever sa mission en un an, mais le processus a été ralenti par un climat politique délétère, l'essor de groupes jihadistes armés et des conflits sociaux.
Source: http://actu.orange.fr/monde/constitution-tunisienne-l-accusation-d-apostasie-interdite-afp_2758954.html
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Lun 06 Jan 2014, 06:41

Euh? http://www.islamophile.org/spip/Qu-est-ce-que-l-apostasie.html
Quel rapport avec Fontenay?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Lun 06 Jan 2014, 10:08


Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?

quelle est la réponse?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Lun 06 Jan 2014, 10:58

Simoun a écrit:

Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?

quelle est la réponse?

Voir ci dessus: http://www.plateaufontenay.net/t580-mariages-franco-marocains-exige-t-on-un-certificat-de-coutume-a-la-mairie-de-fontenay#15178
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Lun 06 Jan 2014, 12:00

Autrement dit, on n'avait pas besoin de se lancer dans une étude de l'apostasie ailleurs. CQFD, merci a.nonymous.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Lun 06 Jan 2014, 12:24

Libellule a écrit:
Autrement dit, on n'avait pas besoin de se lancer dans une étude de l'apostasie ailleurs. CQFD, merci a.nonymous.

Arrêtez de vous poser en maitre en penser voulant régir les sujets de discussions...

Fort heureusement pour nous Fontenay n'est pas encore comme Montreuil aux mains de EELV avec une police politique fascisante rouant de coups les journalistes qui dérangent...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Lun 06 Jan 2014, 12:35

alien cat Merci de vos bons conseils. J'espère que vous avez passé de bonne fêtes de fin d'année pour être pleinement en forme en 2014. A bientôt pour d'autres échanges, dont un bon nombre je l'espère continueront d'être lancés par vous pour que je puisse encore venir m'y immiscer à ma manière.  sunny
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 2995
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Lun 06 Jan 2014, 14:46

Libellule a écrit:
alien cat Merci de vos bons conseils. J'espère que vous avez passé de bonne fêtes de fin d'année pour être pleinement en forme en 2014. A bientôt pour d'autres échanges, dont un bon nombre je l'espère continueront d'être lancés par vous pour que je puisse encore venir m'y immiscer à ma manière.  sunny

Votre manière on la connait, c'est détourner tous les sujets pour que le lecteur se perde au fil du post.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Lun 06 Jan 2014, 19:08

Vite Alors reparlons de l'apostasie à Fontenay Sad comme le proposait Si justement à.nonymous.
Je n'aurai pas dû l'arrêter dans son élan. Sad
Revenir en haut Aller en bas
celine



Messages : 386
Date d'inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Mar 07 Jan 2014, 10:07

Personne ne peut donc d'un seul mot oui ou non à la question posée sans avoir à lire d'interminables posts !

Alors oui ou non exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay ?

Merci pour ceux qui ne veulent pas ou n'ont pas le temps de lire ou relire toutes les interventions.
Revenir en haut Aller en bas
Smile



Messages : 667
Date d'inscription : 27/09/2010

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Mar 07 Jan 2014, 10:18

Super "lol"!!!

Et j'ajouterai que bon nombres d'expressions ne sont plus d'actualité dans vos posts grace ... aux mariages pour tous (Mariage homme/Femme, etc..)!! J'arrete la car jsuis à deux doigts de me rouler par terre tellement c'est marrant ...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Mar 07 Jan 2014, 12:35

Donc, quand Marion donne la réponse, LE Ven 17 Fév 2012, à 14:45 cela ne compte pas. Effectivement il y a de quoi prendre cela plutôt en se marrant alien cat pig clown Donc on est bien d'accord tous, on laisse tomber la question de l'apostasie à Fontenay.  lol!
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Mar 07 Jan 2014, 12:59

Libellule a écrit:
Donc on est bien d'accord tous, on laisse tomber la question de l'apostasie à Fontenay.  lol! 

Une seule réponse: No pasaran !



celine a écrit:
Alors oui ou non exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay ?

Voici les réponses obtenues par Marion auprès du service de l'état civil de la mairie Fontenay...

On peut juste s'étonner que les employés de l'état civil d'une administration censée être laïque fournissent par écrit de tels détails d'ordre religieux.... Font-ils de même quand il s'agit d'un couple catholique, protestant, juif, bouddhiste, ... ?

Marion Legouy-Desaulle a écrit:
Renseignements pris auprès des services de l'état civil, concernant le Maroc:

- Oui, il faut un certificat de coutume quand il s'agit d'une femme Marocaine qui se marie à un homme Français.

- Oui il y est demandé que le futur époux se convertisse à l'Islam pour obtenir le certificat de coutume

- Oui les époux peuvent se marier civilement à la Mairie, sans certificat de coutume, le mariage sera valide en France mais pas au Maroc.

- Pour tous les pays du Maghreb, les hommes musulmans peuvent se marier à une femme non musulmane mais une femme musulmane n'a pas le droit de se marier à un homme non musulman.

Marion Legouy-Desaulle a écrit:
OUI, il m'a été spécifié qu'à Fontenay-sous-Bois les futurs époux étaient informés par écrit de la validité du mariage en France mais pas au Maroc sans le certificat de coutume.


Et pour revenir à l'information qui a rouvert cette discussion, les constituants tunisiens défenseurs de la laïcité  ont obtenu une avancée importante dimanche en faisant inscrire un amendement au projet de Constitution interdisant «les accusations d’apostasie»...


Dernière édition par a.nonymous le Mar 07 Jan 2014, 14:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Mar 07 Jan 2014, 14:07

Non Libellule on n'est pas d'accord. Chacun décide du choix de ses messages.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Mar 07 Jan 2014, 18:33



Un peu d'humour contre la bêtise épaisse...
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Mar 07 Jan 2014, 19:03

Vous voulez provoquer des propos racistes Monsieur Damiani ABOULKER c'est assez indigne d'un élu de la République. Une fois encore vous jouez les agents provocateurs et votre sottise n'a d'égale que votre fatuité.
Aucun lecteur ne tombera dans votre piège stupide.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13860
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Mar 07 Jan 2014, 20:34

Theophraste a écrit:
Vous voulez provoquer des propos racistes Monsieur Damiani ABOULKER c'est assez indigne d'un élu de la République. Une fois encore vous jouez les agents provocateurs et votre sottise n'a d'égale que votre fatuité.
Aucun lecteur ne tombera dans votre piège stupide.

Le spécialiste des glands revient sur scène...
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1174
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Mar 07 Jan 2014, 20:45

Lamentable et indigne. Comment peut-on pousser le ridicule à ce point. Et ça ce veut élu du peuple. Pauvre de nous.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Mar 07 Jan 2014, 20:51

Loïc a écrit:
Un peu d'humour contre la bêtise épaisse...

A propos de bêtise épaisse, il y a des glands qui confondent religion musulmane, le sujet de cette discussion, et langue et culture arabe...

Ainsi si l'on prend le cas des tunisiens qui renonceront à la religion musulmane quand leur constitution le permettra sans risque d'être accusé d’apostasie, ceux-ci après avoir officiellement renoncé à leur religion n'en continueront pas moins à parler arabe et à être de culture arabe...

Il y a des arabes musulmans, des arabes juifs, des arabes catholiques et des arabes athées...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Mar 07 Jan 2014, 20:52

Loïc a écrit:


Un peu d'humour contre la bêtise épaisse...

Comment peut-on être plus bête sous le couvert d'un prétendu humour? En imitant Dieudonné, et avec Loic on peut tout craindre. La bêtise épaisse, comme il dit, il connait.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Jeu 20 Nov 2014, 12:59

En Europe ça bouge sur le front de l'apostasie....



""En Europe, comme d'ailleurs dans les pays arabes, il y a un athéisme rampant qui gagne du terrain", affirme M. Attiya. "Ce qui est nouveau, c'est la recherche de visibilité", en dépit du "suicide communautaire" auquel s'exposent ces musulmans en rupture de ban, analyse-t-il."




AFP a écrit:
AFP 20-11-2014 - 12:08
En Europe, les apostats de l'islam commencent à se compter

En rupture avec l'islam par rejet de traditions jugées pesantes, réaction au radicalisme ou quête spirituelle, des ex-musulmans s'organisent en Europe pour négocier leur apostasie, face aux pressions de leurs entourages.

En France, le film "L'Apôtre", de Cheyenne Carron, a levé le voile sur ces apostats, en racontant la conversion au catholicisme d'un jeune musulman, et ses difficultés à faire accepter ce choix par ses proches.

Le phénomène reste très minoritaire. Mais "il est temps que l'on arrête de se cacher", relève le pasteur Saïd Oujibou, passé de l'islam radical à la foi évangélique, parmi les rares convertis à médiatiser son parcours en France.

Ce quadragénaire dit avoir abjuré l'islam pour diverses raisons, relatives "aux libertés religieuses, à l'égalité homme-femme, à la question du salut que l'islam ne garantissait pas".

Il affirme être "toléré" par ses anciens coreligionnaires, même s'il évoque "sarcasmes et vexations". Mais il met en garde contre "le double discours" entretenu envers les musulmans en rupture de ban "chez certaines branches de l'islam en France", proches des Frères musulmans et des salafistes.

"L'apostasie est un impensé de la culture musulmane, et si le texte du Coran ne prévoit aucune sanction, la tradition prophétique prescrit de tuer l'apostat", relève Radouane Attiya, islamologue à l'université de Liège et ex-prédicateur formé en Arabie saoudite.

Selon les spécialistes, la tendance en Europe est en faveur de l'islam, qui compte plus de ralliements que de ruptures.

Mais les conversions au christianisme sont en hausse, affirme Saïd Oujibou, surtout au profit du protestantisme évangélique, volontiers prosélyte et qui côtoie l'islam dans les quartiers populaires et au sein des communautés immigrées.

"En Europe, comme d'ailleurs dans les pays arabes, il y a un athéisme rampant qui gagne du terrain", affirme M. Attiya. "Ce qui est nouveau, c'est la recherche de visibilité", en dépit du "suicide communautaire" auquel s'exposent ces musulmans en rupture de ban, analyse-t-il.



- 'Ras le bol des barbus' -

En Belgique, qui accueille des diasporas turque et marocaine très structurées, Ahmed, un ingénieur quadragénaire avoue, sous couvert de l'anonymat, un sentiment "d'isolement". Il a intégré il y a deux ans le Mouvement des ex-musulmans de Belgique, par "ras le bol face à l'omniprésence des barbus", "l'hypocrisie de l'islam" et le "contrôle total sur la vie humaine" imposée selon lui par cette religion.

Avec un site renvoyant aux livres de Robert Spencer, un militant américain anti-islam accusé de racisme et incitation à la haine, le groupe a pour objectif "de lutter contre l'endoctrinement islamique", revendique Ahmed.

Mais il peine à se faire entendre, avec seulement une dizaine de membres, dont certains préfèrent même dissimuler leur rupture à leurs proches.

Des organisations du même type existent depuis plusieurs années en Allemagne et au Royaume-Uni, animées par des Iraniens en exil. En septembre, le Conseil central des ex-musulmans d'Allemagne avait appelé à manifester contre une poignée de salafistes s'étant autoproclamés "Police de la Charia" à Wuppertal.

Issu d'une famille "très conservatrice" installée à Londres, Imtiaz Shmas, 25 ans, ne se reconnaît pas dans cet "activisme". Après avoir rompu avec sa foi il y a deux ans, il a rallié une "communauté underground" qui regroupe "environ 300 personnes".

"Nous avons des rencontres hebdomadaires, nous prenons soin les uns des autres", face aux pressions et rejets des entourages. "Vos proches ressentent ça comme si vous leur crachiez à la figure, ils pensent que vous êtes contre eux (...) Ma mère, en plus, redoute que mon enfant aille en enfer", explique-t-il.

Il estime le nombre des agnostiques à plusieurs milliers dans la communauté musulmane londonienne, forte de quelque 600.000 personnes.
Source: http://actu.orange.fr/societe/en-europe-les-apostats-de-l-islam-commencent-a-se-compter-afp_CNT0000005THn9.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?   Ven 26 Déc 2014, 00:00

Apostasie toujours....


Le Monde a écrit:
Un homme condamné à mort pour apostasie en Mauritanie

Le Monde.fr avec AFP | 25.12.2014 à 05h22 • Mis à jour le 25.12.2014 à 08h39

La première condamnation à mort pour apostasie de l'histoire de la Mauritanie depuis son indépendance en 1960 a été prononcée dans la soirée du mercredi 24 décembre, à Nouadhibou. Un jeune homme a été inculpé après un écrit considéré comme blasphématoire.

L'accusé, Mohamed Cheikh Ould Mohamed, détenu depuis le 2 janvier, avait plaidé non coupable mardi à l'ouverture de son procès. Lorsque la Cour a révélé la sentence, le prévenu, proche de la trentaine, s'est évanoui. Il a été ranimé puis reconduit en prison.

L'énoncé du verdict a été suivi de bruyantes scènes de joie dans la salle d'audience du tribunal et à travers la ville de Nouadhibou avec des rassemblements ponctués de concerts de klaxons d'habitants à moto ou en voiture. Aucune indication n'était disponible dans l'immédiat sur un éventuel recours.



« DÉFENDRE UNE COUCHE DE LA POPULATION »

A l'audience inaugurale, un juge avait rappelé à l'accusé qu'il a été inculpé d'apostasie « pour avoir parlé avec légèreté du prophète Mahomet » dans un article publié brièvement sur des sites Internet mauritaniens. Il contestait des décisions prises par Mahomet et ses compagnons durant les guerres saintes.

Le jeune homme accusait la société de son pays de perpétuer un « ordre social inique hérité » de cette époque. Devant la cour, Mohamed Cheikh Ould Mohamed avait expliqué que « son intention n'était pas de porter atteinte au Prophète, (...) mais de défendre une couche de la population mal considérée et maltraitée ».

L'accusé a affirmé devant la cour : « Si on peut comprendre [à travers mon texte] ce pour quoi je suis inculpé, je le nie complètement et m'en repens ouvertement. » Mercredi soir, ses deux avocats, commis d'office, ont insisté sur son repentir et estimé que cela devrait être pris en compte en sa faveur.



LA CHARIA EN VIGUEUR DANS LE PAYS

La Mauritanie est une République islamique où la charia (loi islamique) est en vigueur, mais dont les sentences extrêmes comme la mort et la flagellation ne sont plus appliquées depuis environ trois décennies.

Toutefois, ces dernières années, plusieurs personnes jugées notamment pour assassinat ou faits de terrorisme, ont été condamnées à la peine capitale. Cette décision a été exécutée pour la dernière fois en 1987, selon Amnesty International.
Source: http://www.lemonde.fr/afrique/article/2014/12/25/un-homme-condamne-a-mort-pour-apostasie-en-mauritanie_4546068_3212.html#XpHr3qeWiXiUqPt3.99
Revenir en haut Aller en bas
 
Mariages franco-marocains: exige-t-on un certificat de coutume à la mairie de Fontenay?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Certificat de Capacité de Mariage
» Voici mon certificat de baptême pour la premier plongée a 300 m
» Certificat médical: j'en ai mon truck !!!
» lettre type: Demander un certificat de travail
» 4 mariages pour 1 lune de miel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: