Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 La solidarité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: La solidarité   Dim 04 Mar 2012, 20:10

La solidarité qu'est-ce que c'est? Au fil des posts il en est beaucoup question: au travers du logement, du chômage, de l'urbanisme, de la vie municipale...

Avant d'ouvrir le dictionnaire et d'ouvrir le sujet, je me disais que ce qui m'ennuyait le plus c'était de deviner parfois l'absence de réciprocité dans la solidarité.

Et voilà ce que j'ai trouvé dans le Robert:

Solidarité: Sentiment de responsabilité mutuelle entre plusieurs personnes, plusieurs groupes; lien fraternel qui oblige tous les êtres humains les uns envers les autres.


Dernière édition par Marion Legouy-Desaulle le Dim 04 Mar 2012, 20:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La solidarité   Dim 04 Mar 2012, 20:22

Je redoute beaucoup d'une société, d'un monde qui considère que ce qui a été pris n'est pas à rendre.

J'aimerais que dans les liens de solidarité qui font la cohésion de la société que ceux qui reçoivent un jour en don, de la niche fiscale aux allocations familiales, d'un sourire au geste qui apaise, soient capables de restituer sous une forme ou sous une autre ce qui leur a été donné.
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La solidarité   Dim 04 Mar 2012, 20:38

Je cite Loïc, sur ce point je suis d'accord avec lui :

Citation :
Pourtant c'est pas loin, il suffit de passer rue Michelet où cette année le nombre de "bénéficaires" si l'on peut dire, des restos du coeur a explosé à Fontenay comme ailleurs. C'est pas loin. Là il y a des bénévoles qui se décarcasse pour qu'une partie des Fontenaysiens ne crèvent tout simplement pas de faim. Et bien personnellement, je préfère me trouver du côté de ces bénévoles plutôt que du côté des membres de ces députés de la droite dite populaire qui veulent "mettre au travail" ces soit disant fainéants./"

Je fais juste le voeux que ce ne soit pas toujours les mêmes qui donnent et les mêmes qui reçoivent. C'est très important dans un trajet de vie de pouvoir recevoir et donner.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12183
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: La solidarité   Lun 05 Mar 2012, 00:49

Il s'agit là d'un très bon sujet de réflexion...

La définition du Robert citée par Marion parle de "responsabilité mutuelle" et de "lien fraternel"...

Il est évident que la notion même de solidarité et la façon dont s'exerce celle-ci sont forcément différentes entre une petite commune rurale avec une population homogène et une grande commune urbaine avec une population hétérogène...

La question que l'on peut se poser est comment peut se décliner la solidarité dans une grande commune urbaine où les gens ne se connaissent pas et dans laquelle se développent des communautarismes parfois exacerbés ?

N'est on pas aussi confrontés à un "effet pot de miel" qui attire des personnes originaires de l'autre bout du monde parce que vivre de la solidarité chez nous est beaucoup plus facile que de vivre de rien dans leur pays d'origine ?

En tant qu'urbains, il ne faut donc pas rester sur une vision idyllique de la solidarité alors que dans notre environnement certains bénéficiaires actuels semblent juste considérer celle-ci comme un "droit acquis à la charité de la collectivité" sans aucun devoir en retour...


Dernière édition par a.nonymous le Lun 05 Mar 2012, 02:37, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12183
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: La solidarité   Lun 05 Mar 2012, 00:52

J'ai posté dans une autre discussion la contribution suivante qui a toute sa place ici:

a.nonymous a écrit:
Parce que nous ne sommes pas tous égaux devant la vie il ne me parait pas anormal que l'impôt remplisse deux rôles distincts à savoir:

- assurer la contribution de chacun aux dépenses communes comme le rebouchage des trous dans nos chaussées
- assurer une péréquation solidaire entre les plus favorisés et les moins favorisés comme offrir la cantine aux enfants des familles défavorisées

Le problème c'est que pour cette péréquation solidaire puisse avoir lieu et soit supportable il faut juste que les bénéficiaires ne soient pas trop nombreux par rapport aux contributeurs...

Dans le cas de notre commune qui, d'une part, dispose d'un parc de logements sociaux important sans disposer d'office HLM donc sans contrôler les attributions de ces logements et qui, d'autre part, est située dans une partie du département où les autres communes ne jouent pas le jeu, le risque est simplement que la proportion des bénéficiaires ne deviennent trop élevés par rapport aux contributeurs...

Dit autrement et plus crument, Fontenay n'a pas pour vocation d'accueillir toute la misère du monde et si les fontenaysiens sont suffisamment généreux pour offrir sans sourciller la cantine aux enfants de leurs concitoyens défavorisés, ils ne sont pas forcément prêts à voir rappliquer à la cantine tous les enfants des familles en difficulté du département...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La solidarité   Lun 05 Mar 2012, 02:51

Une question que l'on peut aussi se poser c'est de savoir si la solidarité peut être imposée. L'impôt, lui, est institutionalisé et conribue entre autres actions à la solidarité (catastrophe naturelle par exemple). L'Etat ou la collectivité peut aussi organiser la logistique de la solidarité SPONTANEE des citoyens (les sacs de riz ou les restaurants du coeur), mais à mon avis il ne doit pas la rendre obligatoire. Or c'est ce qui se passe dans les communes de gauche, mais aussi au niveau de l'Etat. Souvenons nous de la vignette automobile "pour les personnes agées" ou de la journée de travail gratuit obligatoire pour une autre cause.
La morale, les sentiments ou les actes de charité, d'amour de son prochain ne se décident pas à la mairie ou à Matignon. Autrement c'est l'impôt ou la direction étatique des consciences, et là je me refuse à ce jeu.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: La solidarité   Lun 05 Mar 2012, 05:55

a.nonymous a écrit:
Il s'agit là d'un très bon sujet de réflexion...

La définition du Robert citée par Marion parle de "responsabilité mutuelle" et de "lien fraternel"...

Il est évident que la notion même de solidarité et la façon dont s'exerce celle-ci sont forcément différentes entre une petite commune rurale avec une population homogène et une grande commune urbaine avec une population hétérogène...

La question que l'on peut se poser est comment peut se décliner la solidarité dans une grande commune urbaine où les gens ne se connaissent pas et dans laquelle se développent des communautarismes parfois exacerbés ?

N'est on pas aussi confrontés à un "effet pot de miel" qui attire des personnes originaires de l'autre bout du monde parce que vivre de la solidarité chez nous est beaucoup plus facile que de vivre de rien dans leur pays d'origine ?

En tant qu'urbains, il ne faut donc pas rester sur une vision idyllique de la solidarité alors que dans notre environnement certains bénéficiaires actuels semblent juste considérer celle-ci comme un "droit acquis à la charité de la collectivité" sans aucun devoir en retour...

Très bonne analyse à laquelle je me permettrais d'ajouter que la volonté d'augmenter la population des zones urbaines ne faira qu'emplifier le problème de solidarité.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13863
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La solidarité   Lun 05 Mar 2012, 06:49

Saviez-vous que les "sans-papiers", bénéficient d'un remboursement à 100% ? sans aucun ticket modérateur, pour l'ensemble de leurs soins médicaux :
Médecine d'urgence, soins liés à la grossesse, vaccinations, lunettes, frais dentaires, et même des cures !.
Savez-vous que la grande majorité des Français, ne pourrait pas s'offrir le luxe des appareils dentaires 100% cadeaux payés avec l'argent de celles et ceux qui travaillent.
Si vous doutez de cette info, demandez donc à votre Dentiste.
pour vous, à combien s'élèvent vos remboursements ?.
Ce dispositif, intitulé " AIDE MEDICALE DE L’ÉTAT", a été créé par Martine Aubry, en 1998.

Le Budget était alors de 47 millions d'euros.

Depuis 12 ans, ce Budget a bénéficié chaque année, de confortables rallonges.

Il s’élève actuellement à 670 millions d'EUR. par an, soit en moyenne 3.350 euros par Clandestin.

C'est un véritable scandale, dénoncé dans un rapport rédigé par Claude Goasguen.

Ce rapport sera-t-il, comme de nombreux autres, très soigneusement enterré ?
Pourquoi les Journalistes de l’Audiovisuel, optent-ils pour la langue de bois face à cette réalité ?
Une fois de plus, la vérité les dérange et ils préfèrent de beaucoup, l’étouffer.
Source : Valeurs Actuelles du 30 Septembre 2010, à la page 22


et vous comment êtes vous remboursés pour vos lunettes et vos soins dentaires par la sécurité sociale et votre mutuelle ? vous cotisez pour certains depuis plus de 40 ans ?

c'est ça la solidarité ?
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La solidarité   Lun 05 Mar 2012, 07:45

dernier point sur la question sur: http://www.hoaxbuster.com/forum/carte-vitale-et-cmu

Citation :
Effectivement, Marre, la cmu est prise en charge pour une très petite partie par les mutuelles et assurances; c'est comme ça depuis le début; c'est une couverture de solidarité .on distingue:
1) la cmu de base pour les non affiliés à la sécu parce que non salariés et avec un revenu trop bas pour payer une assurance obligatoire;il faut avoir un domicile fixe cette cmu de base ne couvre que la base de remboursement secu; le ticket modératuer reste à la charge du malade;
2) la cmu complémentaire qui couvre le ticket modératuer( au raz des paquerettes pour les dents et lunettes), et qui s'dresse à ceux qui ont un revenu en dessous du plafond; elle est alors gratuite; s'ils dépassent le plafond, ils doivent la payer, comme une mutuelle normale, mais moins cher et si les revenus augmentent, ils la perdent et doivent s'acheter alors une mutuelle classique

pour les étrangers, sdf, ce n'est pas la cmu, c'est l'aide médicale d'état; vous ne cotisez pas pour ça; c'est un budget de l'état
donc je dirais plutot que c'est un hoax; pas bidon complètement mais mal informé

Et pour ma part je pense que l'état doit engager les dépenses nécessaires pour lutter contre la tuberculose et la rougeole.

Cela n'empêche pas de questionner la pertinence des dépenses, également je crois que lorsque l'on se casse une jambe aux sports d'hiver les assurances et mutuelles remplissent leur office?

Et pourquoi le maçon des Carpates ne bénéficierait-il pas lui aussi de l'assurance maladie lorsqu'il se casse la jambe sur un chantier non déclaré, au même titre que le skieur de Mégève?

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13863
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La solidarité   Lun 05 Mar 2012, 08:49

Moi le maçon des Carpates et le skieur je m'en fout !
Je souhaite que pour mon bridge à 1800 euros on me rembourse parce que depuis plusieurs dizaines d'années je verse mon obole à la sécu et à ma mutuelle... itou pour mes bésicles.

Lorsque l'on en finira sur les cas marginaux peut être prendra t on le temps de s'occuper des Dupont - Durand qui vivent ici et maintenant et qui casquent depuis des années sans avoir de retour.

Il est vrai que pour un ou une socialiste un franchouillard qui vit avec la même femme en France, paye ses impôts depuis des années, qui élève ses lardons sans rien demander et leur donne une situation... ce n'est pas intéressant. Vive le maçon des carpates ! lui c'est le cas intéressant !
Peut être devrait on un peu s'occuper des gens qui à force de donner à ceux qui ne donnent rien finissent par fatiguer... mais ils n'intéressent personne ces Dupont la Joie ils vont voter pour Le Pen ! alors pourquoi se gêner on peut y aller avec eux on ne risque rien , les assoces ne les protègent pas !
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: La solidarité   Lun 05 Mar 2012, 17:25

Quelques citations ramassées ici et là au hasard des lectures :

"Tout ce qu'un individu reçoit sans rien faire pour l'obtenir, un autre individu a du travailler pour le produire sans en tirer profit."

"Quand la moitié d'un peuple croit qu'il ne sert à rien de faire des efforts car l'autre moitié les fera pour elle, et quand cette dernière moitié se dit qu'il ne sert à rien d'en faire car ils bénéficieront à d'autres, cela mes amis, s'appelle le déclin et la fin d'une nation."





Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La solidarité   Lun 05 Mar 2012, 18:00


Tonton, non! Je comprends que Loïc puisse vous énerver parfois, mais là vous dépassez les bornes sans atteindre aucun sommet.

Ne reprochez pas aux autres ce que vous faites vous même.


La solidarité, c'est le fondement de n'importe quelle société, pour que ça marche elle doit être dynamique et donc elle doit être faite de réciprocité, de partage. Et j'aimerais que pour ce sujet nous puissions éviter l'invective.

Citation :
"tonton christobal"
Il est vrai que pour un ou une socialiste un franchouillard qui vit avec la même femme en France, paye ses impôts depuis des années, qui élève ses lardons sans rien demander et leur donne une situation... ce n'est pas intéressant. Vive le maçon des carpates ! lui c'est le cas intéressant !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13863
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La solidarité   Lun 05 Mar 2012, 18:12

Marion Legouy-Desaulle a écrit:

Tonton, non! Je comprends que Loïc puisse vous énerver parfois, mais là vous dépassez les bornes sans atteindre aucun sommet.

Ne reprochez pas aux autres ce que vous faites vous même.


La solidarité, c'est le fondement de n'importe quelle société, pour que ça marche elle doit être dynamique et donc elle doit être faite de réciprocité, de partage. Et j'aimerais que pour ce sujet nous puissions éviter l'invective.

Citation :
"tonton christobal"
Il est vrai que pour un ou une socialiste un franchouillard qui vit avec la même femme en France, paye ses impôts depuis des années, qui élève ses lardons sans rien demander et leur donne une situation... ce n'est pas intéressant. Vive le maçon des carpates ! lui c'est le cas intéressant !

Je ne fais que répondre à votre exemple : le skieur et le maçon des carpates...
En revanche le fontenaysien bien franchouillard qui vit normalement, élève ses enfants, se soigne, paye éventuellement ses impôts et lorsqu'il en a fini peine à boucler ses fins de mois et à mettre 4 sous de coté que l'on veut lui taxer... lui est beaucoup moins intéressant.

Il n'entre pas dans vos exemples pas plus d'ailleurs qu'il n'est mentionné largement dans les discours du candidat socialiste à la présidentielle... il est tout de même avec ses semblables parmi le plus grand nombre. Non ?

Alors j'exagère toujours ? de quoi nous rebat on es oreille à la mairie ? du social !
le reste est secondaire, on peut se flanquer par terre en raison des trottoirs dégradés ce n'est pas important.
Dois je encore infliger la liste des dossiers qui nous concernent tous dont on se fout comme de l'an 40 ? vous êtes pourtant bien placée pour constater la véracité de ce que je dénonce.
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La solidarité   Lun 05 Mar 2012, 18:19

papy Mougeot a écrit:
Quelques citations ramassées ici et là au hasard des lectures :

"Tout ce qu'un individu reçoit sans rien faire pour l'obtenir, un autre individu a du travailler pour le produire sans en tirer profit."

"Quand la moitié d'un peuple croit qu'il ne sert à rien de faire des efforts car l'autre moitié les fera pour elle, et quand cette dernière moitié se dit qu'il ne sert à rien d'en faire car ils bénéficieront à d'autres, cela mes amis, s'appelle le déclin et la fin d'une nation."



http://en.wikipedia.org/wiki/Adrian_Rogers Pasteur américain.
Sans commentaire.
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: La solidarité   Lun 05 Mar 2012, 18:26

Merci pour la précision. J'avais noté ces phrases à l'occasion de lectures diverses sans en connaitre l'auteur ce qui pour moi n'ôte rien à leur véracité...
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: La solidarité   Lun 05 Mar 2012, 19:48

Marion Legouy-Desaulle a écrit:
dernier point sur la question sur: http://www.hoaxbuster.com/forum/carte-vitale-et-cmu

Citation :
Effectivement, Marre, la cmu est prise en charge pour une très petite partie par les mutuelles et assurances; c'est comme ça depuis le début; c'est une couverture de solidarité .on distingue:
1) la cmu de base pour les non affiliés à la sécu parce que non salariés et avec un revenu trop bas pour payer une assurance obligatoire;il faut avoir un domicile fixe cette cmu de base ne couvre que la base de remboursement secu; le ticket modératuer reste à la charge du malade;
2) la cmu complémentaire qui couvre le ticket modératuer( au raz des paquerettes pour les dents et lunettes), et qui s'dresse à ceux qui ont un revenu en dessous du plafond; elle est alors gratuite; s'ils dépassent le plafond, ils doivent la payer, comme une mutuelle normale, mais moins cher et si les revenus augmentent, ils la perdent et doivent s'acheter alors une mutuelle classique

pour les étrangers, sdf, ce n'est pas la cmu, c'est l'aide médicale d'état; vous ne cotisez pas pour ça; c'est un budget de l'état
donc je dirais plutot que c'est un hoax; pas bidon complètement mais mal informé

Et pour ma part je pense que l'état doit engager les dépenses nécessaires pour lutter contre la tuberculose et la rougeole.

Cela n'empêche pas de questionner la pertinence des dépenses, également je crois que lorsque l'on se casse une jambe aux sports d'hiver les assurances et mutuelles remplissent leur office?




Petits rectificatifs :
en ce qui concerne la CMU, il y a les textes et l' application des textes, depuis le début (à la demande de Martine Aubry) il n' y a plus besoin de justificatif. Demandez donc aux employés des centre de paiement, il vous en parlerons comme du respect dont ils font l' objet de la part d' un certain nombre de ceux qui ont "droit à la CMU bandes de fénéants" !
Les SDF ont droit à la CMU comme les autres.
Que se soit la CMU ou bien l'AME ce sont nos impôts qui remplissent les caisses (budget de la Sécu.
Citation :

Et pourquoi le maçon des Carpates ne bénéficierait-il pas lui aussi de l'assurance maladie lorsqu'il se casse la jambe sur un chantier non déclaré, au même titre que le skieur de Mégève?

Simple rappel afin d' éviter de dire des anneries : dans un premier temps la Sécu rembourse les professionels de santé, puis se retourne en présentant la facture aux compagnies d' assurance ou au responsable du chantier ou (pour votre valeureux skieur) à la victime de l'accident.
Lorsque vous employez un maçon des Carpates, au noir, s'il a un accident la Sécu vous présente la facture, lo'URSSAF vous assigne devant un tribunal (pour travail dissimulé), le maçon peut vous attaquer pour obtenir des domages et intérêts (pas de rente, pas d' IJ de la sécu) et votre assurance ne vous couvre pas. (IJ = Indemnités Journalières)
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: La solidarité   Lun 05 Mar 2012, 20:09

TONTON Christobal dans son intervention d'hier à 19H48 évoquait bien L'AME et non la CMU

Quelque soit le nom CMU ou AME son financement provient bien des impôts que je sache. Lorsque l'on distribue de l'argent on doit bien le prendre quelque part et à quelqu'un... parce que l'arbre à Euros je ne l'ai pas trouvé.

Notre maçon des carpates qui bosse au black prend ses risques et commet un délit, son employeur qui veut faire des économies commet lui aussi une infraction et l'état ne recevant pas son du va augmenter mes impôts... je n'ai toujours pas compris pourquoi et à quel titre le franchouillard de base doit financer cette affaire dans laquelle il n'a aucun intérêt et qui en toute logique relève pour les deux protagonistes des tribunaux...

Avec des logiques de ce calibre lorsque l'on est élu donc chargé de faire respecter les lois on s'étonne que les électeurs ne viennent plus voter ou votent Le Pen... pas beau vilain facho réac le Pen !
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: La solidarité   Lun 05 Mar 2012, 21:29

papy Mougeot a écrit:
TONTON Christobal dans son intervention d'hier à 19H48 évoquait bien L'AME et non la CMU

Quelque soit le nom CMU ou AME son financement provient bien des impôts que je sache. Lorsque l'on distribue de l'argent on doit bien le prendre quelque part et à quelqu'un... parce que l'arbre à Euros je ne l'ai pas trouvé.

C' st bien ce que je dis, la nuance permet aux gouvernants de noyer le poisson le résultat est que c'est le contribuable qui trinque.

Citation :
Notre maçon des carpates qui bosse au black prend ses risques et commet un délit, son employeur qui veut faire des économies commet lui aussi une infraction et l'état ne recevant pas son du va augmenter mes impôts... je n'ai toujours pas compris pourquoi et à quel titre le franchouillard de base doit financer cette affaire dans laquelle il n'a aucun intérêt et qui en toute logique relève pour les deux protagonistes des tribunaux...
Lisez bien mes explications vous y avez la réponse. Ce que je constate c'est la méconnaissance du fonctionnement de la Sécu, que diriez vous si (je ne vous le souhaite pas), victime d'un accident ( fracture ouverte du tibia et du péroné plus déchirement de l'artère fémorale) on vous réclame votre carte vitale, votre numéro d' assuré dans une complémentaire et que l'on vérifie si vous êtes admissible avant de commencer de vous soigner? (système américain) Par bonheur, dans notre pays, on commence par les soins, ensuite pour savoir qui doit payer faites confiance à la Sécu elle sait très bien le faire (même sans publicité). De fait le "Franchouillard de base" est protégé, petit rappel pour qu'il y ai un jugement il faut une plainte ce que fait la Sécu devant les tribunaux ( si vous n' avez pas les moyens il y a "l'aide juridictionnelle" que vous payez avec vos impots).



Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: La solidarité   Lun 05 Mar 2012, 21:45

Mes observations s'adressait à MLD et non à vous Mamiea.

Encore que je n'ai pas encore vu qui que ce soit faire payer une personne non solvable... ce qui ramène l'affaire au point de départ à vos pochs franchouillards.

Pour ce qu'il en est du "système américain" il faudrait sans doute bien le connaître et éviter de le caricaturer.

Les très pauvres ont des moyens d'être soignés selon des systèmes qui ne sont certes pas les mêmes que chez nous, les gens aisés ou ayant des postes de responsabilité ont assez souvent compris dans leur contrat de travail des assurances.
Les cas critiques sont le lot des classes moyennes qui sont trop "riches" pour bénéficier de Medic aid, n'ont pas de contrat de travail comprenant des assurances et pas assez de revenu pour souscrire leur propre assurance.

Maintenant ce que je peux dire c'est que dans le paradis français cotisant à la sécurité sociale et à une mutuelle depuis l'age de 20 ans et 2 mois le tout sans discontinuer je souris très jaune lorsque je passe chez le dentiste ou chez l'opticien...

Une récente intervention chirurgicale m'a couté un respectable dépassement d'honoraire pour le chirurgien et l'anesthésiste... et je ne dois pas être le seul dans le cas. Sans compter les 5 mois d'attente pour rencontrer les honorables praticiens qui passent à 2 mois en mettant la main à la poche... et ce dans le service public. Le coût de la consultation suivant lui le chemin inverse : si le prix monte l'attente diminue...
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La solidarité   Lun 05 Mar 2012, 23:08

Je remercie Mamiea pour ses interventions et recadrages très pertinents.

Avant de s'enthousiasmer pour le modèle américain en ce qui concerne leur conception de la solidarité je ne saurais que trop recommander de visionner le film documentaire de Michaël Moore ou comment des américains sont allés se faire soigner à Cuba, édifiant:

http://www.tagtele.com/videos/voir/64500
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: La solidarité   Lun 05 Mar 2012, 23:36

Marion Legouy-Desaulle a écrit:
Je remercie Mamiea pour ses interventions et recadrages très pertinents.

Avant de s'enthousiasmer pour le modèle américain en ce qui concerne leur conception de la solidarité je ne saurais que trop recommander de visionner le film documentaire de Michaël Moore ou comment des américains sont allés se faire soigner à Cuba, édifiant:

http://www.tagtele.com/videos/voir/64500

se faire soigner à Cuba ... mais pas comme les Cubains comme des étrangers qui payent en monnaie US... mais n'y a t il pas des Français qui vont se faire soigner dans les ex pays de l'est en particulier pour les prothèses dentaires ou en Tunisie (allaient parce que maintenant...) pour des opérations esthétiques ?

Pour les USA sans être enthousiaste il convient peut être pour en parler d'y séjourner. Le système américain à au moins un avantage c'est que ceux qui sont bien assurés sont soignés... en est il de même chez nous ? En matière d'objectivité Michael MOORE c'est en effet l'exemple type à suivre.

A trop vouloir prouver MLD vous avez souvent des désillusions... sans omettre le fait que si les Américains ont leur système de santé c'est qu'il convient à la majorité sinon ils sont je crois assez grands pour en changer. Toujours cette manie des gens de gauche de faire des leçons aux autres et de leur expliquer comment ils doivent vivre.

Lors du procès DSK la gauche s'étonnait qu'à New York on agisse selon la loi américaine... quel scandale, inimaginable, impensable ! les Américains fonctionnent avec leurs lois dans leur pays et se foutent de nos lois françaises ! et oui MLD il faudra vous habituer que les quelques milliards de gens qui vivent sur terre ne sont pas des débile mentaux parce qu'ils n'ont pas les mêmes lois et règles de vie que nous.


Dernière édition par papy Mougeot le Lun 05 Mar 2012, 23:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: La solidarité   Lun 05 Mar 2012, 23:39

papy Mougeot a écrit:
Mes observations s'adressait à MLD et non à vous Mamiea.

Encore que je n'ai pas encore vu qui que ce soit faire payer une personne non solvable... ce qui ramène l'affaire au point de départ à vos pochs franchouillards.

Pour ce qu'il en est du "système américain" il faudrait sans doute bien le connaître et éviter de le caricaturer.

Les très pauvres ont des moyens d'être soignés selon des systèmes qui ne sont certes pas les mêmes que chez nous, les gens aisés ou ayant des postes de responsabilité ont assez souvent compris dans leur contrat de travail des assurances.
Les cas critiques sont le lot des classes moyennes qui sont trop "riches" pour bénéficier de Medic aid, n'ont pas de contrat de travail comprenant des assurances et pas assez de revenu pour souscrire leur propre assurance.

Maintenant ce que je peux dire c'est que dans le paradis français cotisant à la sécurité sociale et à une mutuelle depuis l'age de 20 ans et 2 mois le tout sans discontinuer je souris très jaune lorsque je passe chez le dentiste ou chez l'opticien...

Une récente intervention chirurgicale m'a couté un respectable dépassement d'honoraire pour le chirurgien et l'anesthésiste... et je ne dois pas être le seul dans le cas. Sans compter les 5 mois d'attente pour rencontrer les honorables praticiens qui passent à 2 mois en mettant la main à la poche... et ce dans le service public. Le coût de la consultation suivant lui le chemin inverse : si le prix monte l'attente diminue...

Sans vouloir polémiquer à outrance il est bon de dire que le système américain vous vire dès que vous leur coutez trop cher (contrairement à la Sécu).
Mais là il ne s'agit pas de solidarité.
Au sujet de votre opération je souligne le fait que ces abus ont été dénoncés par le patron de la CNAMTS et encore n'a-t-il pas tout dit.
Quand aux dents et aux lunettes, là vous exagérez, pour les dents mangez donc de la bouillie et pour les yeux si vous aviez mangé plus de carottes vous n' auriez pas besoin de lunettes (ben oui quoi vous avez dèja vue des lapins avec des lunettes?) Embarassed Embarassed
Pour être sérieux il y a là un véritable scandale et seuls les heureux bénéficiaires de certaines mutuelles sont bien remboursés (perso : lunettes et dents remboursées à 100%, je suis favorisé).

Enfin petite réflexion pour tous : combien avez-vous donné en cotisation pour la sécu, combien la sécu a déboursée pour vos soins tout au long de votre vie ?
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: La solidarité   Lun 05 Mar 2012, 23:44

Pour le moment avec ma famille et moi-même la sécu n'a pas été mise dans le rouge...
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: La solidarité   Mar 06 Mar 2012, 23:43

Et bien oui, mais nous ne sommes pas tous égaux face à la maladie. Quelqu'un qui est atteint d'une affection chronique, type diabète, pris en charge à 100 % "coûte" environ 170 euros par moi de médicaments. C'est un prix. Mais d'une part, personne ne choisi d'être atteint de ce type de maladie, et le coût du traîtement mensuel est très inférieur, même sur 30 ans aux frais qu'entraineraient une hospotalisation suite à une absence de traitement régulier.

Jena-Luc Mélenchon en a parlé hier soir en répondant à la question d'une téléspectatrice au sujet de la dépendance et des personnes âgées. Il y a deux solutions. Soit un système par assurance où ceux qui peuvent payer seront pris en charge ou un système solidaire où tous cotisent, selon leurs revenus et où chacun est pris en charge. Et pour cela il faut cotiser... c'est nécéssaire et juste.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: La solidarité   Mer 07 Mar 2012, 00:46

[quote="papy MougeotPour les USA sans être enthousiaste il convient peut être pour en parler d'y séjourner. Le système américain à au moins un avantage c'est que ceux qui sont bien assurés sont soignés... en est il de même chez nous ? [/quote]

A cette question je réponds fermement OUI.
Faites donc comme les américains (et un certain nombre de Français) payez vous une assurance maladie qui couvre l' ensemble des frais engagés, par contre l'addition sera salée.
Petite précision les chefs d'entreprises ne cotisent pas de façon obligatoire à la Sécu (ils ne sont pas salariés) ils peuvent donc choisir l' adhésion volontaire (cotisations patronnale plus employé) ou la souscription à une assurance privée.
C'est un vieux débat entre les sociétés d'assurances et les caisses d'assurance maladie, les premières voulant faire main basse sur le budget de la Sécu.
Il ne s'agit pas de donner des leçons aux uns ou aux autres mais de choisir ce que l'on préfère pour soi. Je soulignerai simplement que de nombreux pays viennent voir notre système de Sécu et certains s' en inspirant fortement (exemple le Canada).
Enfin pour compléter la définition du Médic Aid :

Citation :
Medicaid est un programme créé aux États-Unis qui a pour but de fournir une assurance maladie aux individus et aux familles à faible revenu et ressource1. Il est géré par les États qui le subventionnent conjointement avec le gouvernement fédéral. Parmi les types de personnes qui sont susceptibles de bénéficier de ce programme, on retrouve : les parents à faible revenu, les enfants, les personnes âgées et les personnes handicapées. Medicaid est la plus importante aide financière en matière de services médicaux ou liés à la santé pour les personnes à revenu limité. En 2014, la couverture publique Medicaid sera étendue aux citoyens américains disposant de revenus juste au-dessus du seuil de pauvreté (jusqu'à 133 % de celui-ci), 16 millions de personnes pourraient en bénéficier.


Histoire et participation[modifier]

Medicaid fut créé le 30 juillet 1965 par l'intermédiaire du titre XIX du Social Security Act, voté dans le cadre de la « guerre contre la pauvreté » du président Lyndon Johnson. Chaque État gère son propre programme Medicaid tandis que les Centers for Medicare and Medicaid Services (CMS) supervisent les programmes dirigés par les États et établit les besoins nécessaires à la mise en place des services, leur qualité, leur subventionnement ainsi que leurs standards d'éligibilité.

Les politiques de Medicaid en matière d'éligibilité, de services et de paiements sont complexes et diffèrent considérablement même parmi les états de taille semblable ou proches géographiquement. Une personne qui a accès à Medicaid dans un état ne le sera peut-être pas dans un autre, et les services fournis par un état peuvent varier considérablement en termes de quantité, durée et étendue par rapport à un état voisin ou de même taille. De plus, la législation des états peut changer les critères d'éligibilité à Medicaid, ses services comme ses remboursements au cours de l'année.

Les États donnent parfois leur propre nom à ce programme. Ainsi, Medicaid est appelé Medi-Cal en Californie, MassHealth dans le Massachusetts ou encore Tenncare dans le Tennessee.Les états peuvent joindre l'administration de Medicaid à celles d'autres programmes comme la State Children's Health Insurance Program (SCHIP). Les organisations qui gèrent Medicaid peuvent donc tout aussi bien gérer ces autres programmes. On peut trouver des programmes locaux dans certaines municipalités qui sont subventionnés par les états ou leurs subdivisions politiques pour fournir aux indigents et aux mineurs une couverture santé.

Les États ont le droit de ne pas prendre part au programme. Toutefois, ils l'ont tous fait depuis la création de l'AHCCCS en 1982 par l'État de l'Arizona. Des compagnies privées d'assurance sont également payées par Medicaid pour contribuer au programme Medicaid de certains États. D'autres États préfèrent payer des médecins, des cliniques ou des hôpitaux pour être sûrs que les bénéficiaires du programme soient bien pris en charge par le corps médical.
Ce programme ne concerne que 0,05% de la population des USA.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13863
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La solidarité   Mer 07 Mar 2012, 04:45

Puisque nous en sommes aux comptes : avez vous compté ce que vous versiez à la sécu, à votre mutuelle et à d'autres organismes et aux prélèvements divers ? ... vous y ajouterez ce que versent vos employeurs et qui ne tombe pas dans votre poche.

Le tout fait une somme considérable... mais personne n'y pense. Peut être pourrions nous avoir une assurance convenable pour ces sommes d'autant que la gestion de la sécurité sociale est loin d'être un modèle du genre. Pour un certain nombre de gens que j'ai connu dans diverses administrations qui prenaient chaque années leurs trois mois ric rac de maladie auquels ils "avaient droit" effectivement le système français est le meilleur.

L'auto satisfaction et l'exception française sont reines. Comment se fait il que ce ne soit pas la règle universelle ?
Encore que dans d'autres pays moins "absentéistes" le système français fonctionnerait sans doute moins mal ... mais chez nous il faut tenir compte de ceux nombreux qui ne cotisant à rien ont droit à tout... il ne faut pas dire ça c'est facho, pas beau et réac.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: La solidarité   Mer 07 Mar 2012, 23:52

tonton christobal a écrit:
Puisque nous en sommes aux comptes : avez vous compté ce que vous versiez à la sécu, à votre mutuelle et à d'autres organismes et aux prélèvements divers ? ... vous y ajouterez ce que versent vos employeurs et qui ne tombe pas dans votre poche.

Le tout fait une somme considérable... mais personne n'y pense. Peut être pourrions nous avoir une assurance convenable pour ces sommes d'autant que la gestion de la sécurité sociale est loin d'être un modèle du genre. Pour un certain nombre de gens que j'ai connu dans diverses administrations qui prenaient chaque années leurs trois mois ric rac de maladie auquels ils "avaient droit" effectivement le système français est le meilleur.

L'auto satisfaction et l'exception française sont reines. Comment se fait il que ce ne soit pas la règle universelle ?
Encore que dans d'autres pays moins "absentéistes" le système français fonctionnerait sans doute moins mal ... mais chez nous il faut tenir compte de ceux nombreux qui ne cotisant à rien ont droit à tout... il ne faut pas dire ça c'est facho, pas beau et réac.

Il y a bien longtemps que j' ai fait ces comptes et je sais ce que j' y gagne.
Passer à une assurance privée mérite une analyse poussée. En effet si la sécu prend en charge l' ensemble de la famille pour un seul cotisant, une assurance est individuelle donc obligation de souscrire une police par personne (ce qui déjà change la donne). De plus il faudra définir les risques couverts et le taux de couverture (si accident non couvert: pas de remboursement).
Vous devrez faire un bilan de santé avant toute signature et si par malheur vous tombez malade d'une affection non déclarée (exemple : le diabète) la société d' assurance ne vous remboursera pas et vous radiera pour motif de non déclaration.
Si vous êtes malade vous devrez aller voir un médecin ou un professionnel de santé agréé (et payé) par la compagnie d'assurance.

N' oubliez jamais qu' un contrat qu'il soit pour votre voiture ou pour votre santé n'est qu' un contrat bien délimité avec ses petites phrases en minuscules.

Citation :
L'auto satisfaction et l'exception française sont reines
L' auto-flagellation aussi.
Pour ce qui est des "profiteurs" il y en a partout et dans tous les pays, c'est une façon de vivre comme il y a des individualistes, des partageurs.... A chacun sa façon de voir.
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: La solidarité   Jeu 08 Mar 2012, 02:15

Il y a tout de même des pays ou le ratio cotisation / remboursement est plus intéressant que chez nous et surtout ou le gaspillage est moindre. De la à considérer que le système fonctionne mal surtout lorsque l'on constate la dégradation des prestations il y a un pas que je franchis volontiers.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: La solidarité   Jeu 08 Mar 2012, 04:30

papy Mougeot a écrit:
Il y a tout de même des pays ou le ratio cotisation / remboursement est plus intéressant que chez nous et surtout ou le gaspillage est moindre. De la à considérer que le système fonctionne mal surtout lorsque l'on constate la dégradation des prestations il y a un pas que je franchis volontiers.
Oui le système se dégrade et il y a plusieurs causes. Il y a le chômage qui augmente donc les recettes qui diminuent, il y a du gaspillage, des abus. Si, dans les années 70/80 cela ne posait pas de problème (plein emploi donc plus de cotisants) il nous faut changer notre façon de "consommer" les médicaments, et là je pense aux assurés (pour une petite part) aux politiques, aux professionnels de santé et aux laboratoires.
Le trou de la Sécu s'est comme la dette nationale ce n'est pas en pronant le "toujours plus" qu' on le bouchera mais en ajustant les dépenses aux recettes.
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: La solidarité   Jeu 08 Mar 2012, 10:07

N'oubliez surtout pas d'ajouter les escroqueries, les utilisations frauduleuses de la carte vitale et les prestations faites au titre de coopérations avec des services étrangers qui ne sont jamais remboursées... plus les multiples personnes qui profitent d'un système sans participer à son financement... mais politiquement c'est pas convenable d'en parler et surtout pas cordialo-constructif. Les z'humanistes de salon vont sortir du bois ! mais il est bien connu que je ne suis pas politiquement correct.

Accepter de faire quelques sacrifices au nom de la solidarité est compréhensible mais il est inacceptable d'être tondu au bénéfice d'imposteurs (le terme est faible) qui méprisent les cochons de payants et s'en vante.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12183
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: La solidarité   Jeu 08 Mar 2012, 10:16

papy Mougeot a écrit:
Accepter de faire quelques sacrifices au nom de la solidarité est compréhensible mais il est inacceptable d'être tondu au bénéfice d'imposteurs (le terme est faible) qui méprisent les cochons de payants et s'en vante.
Papy et Marion ont-ils, sur ce point, des visions radicalement différentes ?

Marion Legouy-Desaulle a écrit:
Je redoute beaucoup d'une société, d'un monde qui considère que ce qui a été pris n'est pas à rendre.

J'aimerais que dans les liens de solidarité qui font la cohésion de la société que ceux qui reçoivent un jour en don, de la niche fiscale aux allocations familiales, d'un sourire au geste qui apaise, soient capables de restituer sous une forme ou sous une autre ce qui leur a été donné.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La solidarité   Jeu 08 Mar 2012, 10:29

Citation :
Accepter de faire quelques sacrifices au nom de la solidarité est compréhensible mais il est inacceptable d'être tondu au bénéfice d'imposteurs (le terme est faible) qui méprisent les cochons de payants et s'en vante

Monsieur Papy dans la mesure ou tout est halal dans ce quartier l'expression "cochons de payants" est impure et ne saurait concerner que des mécréants.
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La solidarité   Jeu 08 Mar 2012, 19:04

a.nonymous a écrit:
papy Mougeot a écrit:
Accepter de faire quelques sacrifices au nom de la solidarité est compréhensible mais il est inacceptable d'être tondu au bénéfice d'imposteurs (le terme est faible) qui méprisent les cochons de payants et s'en vante.
Papy et Marion ont-ils, sur ce point, des visions radicalement différentes ?

Marion Legouy-Desaulle a écrit:
Je redoute beaucoup d'une société, d'un monde qui considère que ce qui a été pris n'est pas à rendre.

J'aimerais que dans les liens de solidarité qui font la cohésion de la société que ceux qui reçoivent un jour en don, de la niche fiscale aux allocations familiales, d'un sourire au geste qui apaise, soient capables de restituer sous une forme ou sous une autre ce qui leur a été donné.

Il y a le fond et puis il y a la forme.

Et puis parfois, il y a tant de divergences sur la forme cat que l'on est en droit de se demander s'il n'y a pas quelques différences abyssales sur le fond. cat

Je ne sais plus très bien dans quel sujet nous sommes mais qu'importe, je n'aime pas trop le 8 mai, il se pourrait que je sois d'humeur blagueuse voire légèrement sarcastique aujourd'hui.

Vous êtes prévenu-e-s.

Chacun-e son 1° avril.
Aujourd'hui je partage mon pédalo avec personne.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13863
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La solidarité   Jeu 08 Mar 2012, 20:11

EOLE a écrit:
Citation :
Accepter de faire quelques sacrifices au nom de la solidarité est compréhensible mais il est inacceptable d'être tondu au bénéfice d'imposteurs (le terme est faible) qui méprisent les cochons de payants et s'en vante

Monsieur Papy dans la mesure ou tout est halal dans ce quartier l'expression "cochons de payants" est impure et ne saurait concerner que des mécréants.

Le Papy il va se prendre une plainte pour avoir utilisé le terme "cochon de payant" et ça lui fera du bien ! un extrémiste de ce genre qui refuse de donner son obole à des gens qui ne font rien pour la mériter et qui en plus à l'audace d'écrire ce qu'un large panel de l'électorat pense il faut le freiner ! Le politiquement correct ne peut et ne doit pas être transgresser au nom de la liberte de pensée et d'expression !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12183
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: La solidarité   Ven 09 Mar 2012, 14:12

mamiea a écrit:
Oui le système se dégrade et il y a plusieurs causes. Il y a le chômage qui augmente donc les recettes qui diminuent, il y a du gaspillage, des abus. Si, dans les années 70/80 cela ne posait pas de problème (plein emploi donc plus de cotisants) il nous faut changer notre façon de "consommer" les médicaments, et là je pense aux assurés (pour une petite part) aux politiques, aux professionnels de santé et aux laboratoires.
Vous disiez ?

Citation :
08/03/2012 à 17:40

Une infirmière libérale a escroqué la Sécu pour 650.000 euros

Une infirmière libérale de 43 ans a été arrêtée près de Lyon mercredi pour avoir, dans le cadre de son travail, détourné en un an et demi près de 650.000 euros au préjudice de l'assurance maladie, des faits qu'elle a reconnus, a-t-on appris de source policière.

Elle surfacturait des soins et demandait à la caisse primaire des paiements d'actes qu'elle n'avait jamais réalisés.

La caisse a saisi la justice après une enquête interne, ouverte alors que l'infirmière dépassait certains niveaux automatiques d'alerte. La période visée par les investigations va de janvier 2009 à juillet 2011.

Avec son mari, un conseiller juridique à la caisse d'allocations familiales âgé de 40 ans, elle a été interpellée à leur domicile de Saint-Pierre-de-Chandieu mercredi matin. Elle a mis hors de cause son époux, à qui elle prétendait faire de folles journées, alors qu'elle ne travaillait environ que trois jours sur sept. Celui-ci a été rapidement libéré.

Elle ne menait pas grand train mais a fait des investissements dans l'immobilier.

A l'issue de sa garde à vue, durant laquelle elle a reconnu les faits, la femme a été convoquée devant la justice le 4 octobre.

La CPAM a été escroquée à hauteur de 644.239 euros. Au total, avec le montant des cotisations versées par la CPAM à l'Urssaf, le montant du préjudice s'élève à 706.000 euros.
Source: http://actu.orange.fr/france/une-infirmiere-liberale-a-escroque-la-secu-pour-650-000-euros-afp_520084.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13863
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La solidarité   Ven 09 Mar 2012, 17:52

Si je lis bien la dernière intervention d'A.nonymous je crois pouvoir penser sans grand risque de me tromper que Papy Mougeot était clairvoyant lors de son intervention de 7 courant à 23H07.

Au divers éléments qui contribuent à creuser le trou de notre sécu vous ajouterez le détournement de produits pharmaceutiques destinés à des parents ou des amis des assurés.

Cette "évaporation" à l'origine marginale (pour rendre service, sic) ne reste maintenant plus dans le cadre occasionnel mais revêt actuellement la forme d'un trafic ruineux pour notre système d'assurance et en revanche extrêmement juteux pour ceux qui l'organisent. C'est une forme nouvelle de délinquance qui se développe fortement depuis quelques années.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: La solidarité   Ven 09 Mar 2012, 19:41

@a.nonymous
Cet article n'est qu'un exemple du travail d'un des service de la CNAMTS, si vous saviez le nombre de fraudes (certaines pour des sommes bien plus importantes) détectées par ce service et réglées (soit "amicalement" soit par voie judiciaire) mais toujours, ou presque, sans publicité!!!

Ce qu'il faut comprendre c'est la difficulté, le temps qu' il faut pour pointer une "anomalie", la vérifier et pouvoir agir. Ce sont des millions d' actes par semaine (1 acte= 1 ligne sur une ordonance) qui sont passés à la moullinette.

Le traffic dont parle tonton christobal est lui aussi un fait mais difficile à détecter, en effet comment savoir si une prescription est destinée au détenteur de l'acte ou à un traffic ?
On peut, comme cela a été prévu ne délivrer les médicaments qu' au possesseur de la carte vitale (avec photo) mais dans ce cas là, pas question de demander à un tiers d' aller à la pharmacie.
Ce sera pratique si vous êtes cloué au lit avec 40 de fièvre ou bien avec 2 jambes dans le plâtre, là aussi on entendra hurler, a juste titre.
On peut aussi revenir à une vielle méthode qui consiste à faire payer les médicaments par le "client" puis rembourser après vérification, c' est un moyen qui a aussi ses avantages (avoir une idée réelle du coût de la santé pour chacun) mais aussi d' exclure tout ceux qui ont de petits revenus. C'est un choix de société auquel on peut réfléchir, mais ne pas oublier que chacun peut se retrouver dans le camps des exclus.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12183
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: La solidarité   Ven 09 Mar 2012, 20:35

Il existe effectivement deux types de fraude, celle des professionnels de santé qui surfacturent à la Sécurité Sociale et celle des assurés qui utilisent la Sécurité Sociale pour financer l'achat de médicament voir de consultation au profit d'un tiers non assuré...

On pourrait aussi ajouter les fraudes aux congés maladies, aux accidents du travail, à l'invalidité, aux cures, mais ce là sont d'autres sujets....

Le problème des fraudes des professionnels qui surfacturent et des assurés qui utilisent leur carte pour d'autres est que la Sécu a mis en place une carte de crédit santé, la carte Vitale, sans mettre ne place les dispositifs de contrôle adéquates... Quand une carte Bleue brule, c'est à dire qu'elle est utilisée d'une manière anormale, les systèmes informatiques du GIE Carte Bleue détectent très rapidement ce comportement anormale et la bloque quasi immédiatement..

Pourquoi n'en est-il pas de même au niveau de la carte Vitale ?

Pour l'utilisation par un tiers non assuré de la carte d'un autre, certains médecins libéraux fidèles à leur serment d’Hippocrate avouent d'abord soigner et ne pas se préoccuper outre mesure de la partie administrative, c'est à dire ne pas se montrer trop inquisiteur sur la carte Vitale...

Est-ce moralement condamnable ?

Dernier point, les trafics de médicaments entre notre pays et des pays en voie de développement par des patients qui se font prescrire de médicaments qu'ils enverront dans leur pays d'origine...

Pour enrayer cette pratique il faudrait que l'accès aux traitements soit possible dans tous les pays ce qui n'est hélas pas le cas aujourd'hui...

Je suis personnellement favorable au piratage des molécules tel que le pratique l'Inde ou le Brésil car, même si cela impacte les résultats financiers des grands groupes pharmaceutiques occidentaux, cela permet avant tout un accès aux traitements dans des pays où cela ne serait autrement pas possible...
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: La solidarité   Ven 09 Mar 2012, 21:18

a.nonymous a écrit:
Le problème des fraudes des professionnels qui surfacturent et des assurés qui utilisent leur carte pour d'autres est que la Sécu a mis en place une carte de crédit santé, la carte Vitale, sans mettre ne place les dispositifs de contrôle adéquates... Quand une carte Bleue brule, c'est à dire qu'elle est utilisée d'une manière anormale, les systèmes informatiques du GIE Carte Bleue détectent ce comportement anormale et la bloque quasi immédiatement..

Pourquoi n'en est-il pas de même au niveau de la carte Vitale ?

Réponse simple : les professionnels de santé, les syndicats ont refusé ce type de solution.
Petit peu d'histoire : au départ la carte vitale devait être avec photo (refusé car soi-disant trop cher) la puce devait permettre l' accés au dossier médical du malade par les professionnel habilités (refusé en particulier par les hopitaux) cela aurait eu pour effet de diminuer le nombre d' actes répétitifs (par exemple prise de sang, radios suivant votre parcours) cela devait permettre aussi de vérifier l' abus d' utilisation (refus des syndicats car atteinte à la liberté). En résumé beaucoup de possibilités refusées par crainte de se voir "fliqué" par la Sécu, alors ne reprochons pas à la Sécu ce que les partenaires sociaux ont refusés.
La différence avec le GIE "carte bleu" et la carte vitale : d'un coté la volonté d' éviter les fraudes (qui leur coute cher) de l'autre la volonté de ne pas être transparents.
Si il y avait eu une réelle volonté la carte vitale serait,comme la carte bleu, un outils rapide et efficace de contrôle, mais voila un exemple ou même le politique est dans l'impossibilité d' agir.
IL ne faut pas oublier que la sécurité sociale est un organisme paritaire (autrement dit géré par les représentant syndicaux ouvriers et patronaux) financé par le budget de l' état.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 2973
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: La solidarité   Mer 17 Mai 2017, 04:00

Il y en a qui font tout pour exciter les "xénophobes" "réactionnaires" (qui veulent la suppression de notre généreux modèle social) et antieuropéens … et vont réussir à en énerver pas mal d’autres.
En tout cas, il faut bien des contrôles, contre tous types de fraudes (à la solidarité, à la qualité, …) et pas seulement fiscales.

Citation :
Escroquerie au RSA à Bordeaux : un préjudice de 2,7 millions d’euros

Une filière bulgare organisée pour percevoir indûment des prestations de la CAF
En 2014, le Centre de formalités des entreprises de la Chambre de commerce de Bordeaux donne l’alerte. Depuis plusieurs mois, son personnel est intrigué par les démarches d’A.G. Natif de Roumanie et adopté par une famille française, il se présente régulièrement accompagné de ressortissants bulgares qui envisagent tous d’être commerçants ambulants () à Bordeaux. À l’évidence, il y a une combine.

Légalement, il n’est pas possible de rejeter les demandes de ces ressortissants de l’Union européenne et de leur interdire de s’immatriculer au registre du commerce. Mais les premières vérifications jettent le doute sur leurs démarches…
(reste payant)
http://www.sudouest.fr/2017/05/16/la-filiere-bulgare-du-rsa-3449759-2780.php

Citation :
Aides sociales pour des Bulgares: prison ferme

Un auto-entrepreneur a été condamné à 18 mois de prison ferme pour avoir organisé un réseau de fraude aux aides sociales au profit de dizaines de Bulgares, a indiqué la Chambre de commerce de Bordeaux qui a découvert l'escroquerie.
Depuis 2011, près de 300 personnes auraient perçu 2,7 millions d'euros d'allocations indues, selon le quotidien Sud Ouest qui a révélé l'information.

» Lire aussi - Allocations : 275,4 millions d'euros de fraudes détectées en 2016

Absent à l'audience, l'instigateur de cette fraude a été condamné hier par le tribunal correctionnel de Bordeaux, de même que trois Bulgares qui s'étaient déclarés comme commerçants ambulants à la Chambre de commerce, ce qui leur avait permis de percevoir des prestations sociales.

En octobre 2014, la Chambre de commerce avait prévenu le parquet après que plusieurs dizaines d'auto-entrepreneurs et commerçants ambulants avaient été déclarés à la même adresse et au même nom.

Selon Sud Ouest, cet auto-entrepreneur se présentait régulièrement avec des Bulgares qui s'enregistraient comme commerçants ambulants pour vendre sur les marchés. Ces derniers donnaient tous comme attestation de domiciliation un appartement près de Bordeaux, loué par l'organisateur de ce système.

Fort de leur statut d'auto-entrepreneur, ils pouvaient vivre légalement en France en justifiant de ressources, celles du revenu de solidarité active (RSA). Certains bénéficiaient aussi de la CMU (couverture maladie universelle).
La Caisse d'allocations familiales (CAF) de Gironde s'est refusée à tout commentaire sur cette affaire.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/05/16/97001-20170516FILWWW00215-aides-sociales-pour-des-bulgares-prison-ferme.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13863
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La solidarité   Jeu 18 Mai 2017, 00:31

Chaque fois que l'on me parle de solidarité on me ponctionne du fric...

Les bénéficiaires de la solidarité pourraient ils renvoyer l'ascenseur ?

J'ai le sentiment tous les matins d'avoir un nécessiteux au pied de mon lit qui attend mon fric... en revanche lorsque j'ai besoin d'aide pour une raison quelconque je suis invité à passer à la caisse.

Les nécessiteux qui sont vacants ne le sont plus pour bosser.
Nous avons des milliers de migrants qui vivent grace à nos financements quels services rendent ils en échange ?
Je rencontre aux mêmes endroits les mêmes mendiants venus de pays de l'est... ils demandent de l'argent mais pas de travail.



Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2083
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: La solidarité   Jeu 18 Mai 2017, 04:00

Citation :
Les nécessiteux qui sont vacants ne le sont plus pour bosser.
Nous avons des milliers de migrants qui vivent grace à nos financements quels services rendent ils en échange ?
Je rencontre aux mêmes endroits les mêmes mendiants venus de pays de l'est... ils demandent de l'argent mais pas de travail.
Pour tonton migrant serait il synonyme de fainéant? Il n'est jamais bon de généraliser car pour la plupart d'entre eux ils ont quand même eu un parcours courageux, reste que pour ceux qui choisissent de rester en France, peu nombreux par ailleurs,la solidarité est le premier échelon de l'intégration.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13863
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La solidarité   Jeu 18 Mai 2017, 04:13

matmut a écrit:

Pour tonton migrant serait il synonyme de fainéant? Il n'est jamais bon de généraliser car pour la plupart d'entre eux ils ont quand même eu un parcours courageux, reste que pour ceux qui choisissent de rester en France, peu nombreux par ailleurs,la solidarité est le premier échelon de l'intégration.

Tonton constate simplement que nous prenons en charge nombre de migrant qui passent leurs journées inoccupés...
Pour ce qu'il est de ceux qui sont en France, ils sont de plus en plus nombreux à y venir après avoir été déboutés du droit d'asile dans d'autres pays... ce qui soit dit en passant contrevient aux régles en la matière.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: La solidarité   Jeu 18 Mai 2017, 04:39

tonton christobal a écrit:

Je rencontre aux mêmes endroits les mêmes mendiants venus de pays de l'est... ils demandent de l'argent mais pas de travail.
http://www.leparisien.fr/societe/migrants-quels-droits-pour-les-arrivants-13-09-2015-5087479.php a écrit:
Un demandeur d'asile a-t-il le droit de travailler ?
Oui et non. Il a le droit de travailler, mais uniquement à partir de sa deuxième année en France
. En attendant, il perçoit sous conditions une aide, versée par Pôle emploi et appelée l'ATA (allocation temporaire d'attente) qui équivaut au RSA (revenu de solidarité active). Prise en charge par l'Etat (41 M€ en 2014), cette allocation était d'un montant de 11,35 € par jour en 2014. Elle n'est versée qu'aux adultes. Lorsque le demandeur d'asile rejoint un centre d'hébergement, il ne touche plus l'ATA mais une allocation mensuelle de subsistance (AMS) dont le montant varie de 91 € à 718 € par mois en fonction des ressources et de la taille de la famille de celui-ci.

Parfois faut se renseigner.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13863
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La solidarité   Jeu 18 Mai 2017, 04:49

Je connais les lois... mais que font les 90/100 de déboutés du droit d'asile qui séjournent en France alors qu'ils devraient avoir quitté l'espace européen ?
Surtout ceux qui déboutés en Allemagne ou dans d'autres pays sont chez nous ou ils espérant au mépris des lois rester sur place au lieu de quitter le continent ?
Débouté dans un pays schengen vaut refus de séjour dans tous les pays schengen...

Parfois il faut éviter de prendre tonton pour un ignorant... car lui connaît la réalité des faits.

Savez vous que chez nous transgresser la loi est une habitude ?

Continuez ainsi et surtout soyez surpris que la blonde soit au 2eme tour...si la situation actuelle vous convient grand bien vous fasse... ce n'est pas mon cas et c'est mon droit le plus strict.


Dernière édition par tonton christobal le Jeu 18 Mai 2017, 05:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: La solidarité   Jeu 18 Mai 2017, 04:57

Tonton connait la loi mais s' en arrange quand cela lui plait, pris les doigts dans le pot de confiture il détourne la question (une habitude).
Je le sais, tonton nous joue "la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf".
Sans effet sur moi point final.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13863
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La solidarité   Jeu 18 Mai 2017, 05:20

mamiea a écrit:
Tonton connait la loi mais s' en arrange quand cela lui plait, pris les doigts dans le pot de confiture il détourne la question (une habitude).
Je le sais, tonton nous joue "la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf".
Sans effet sur moi point final.

Et oui... rien ne change mais je m'en fout d'autant que je ne vois pas où je me fais aussi gros que le boeuf.

Je vous conseille d'aller dans la France profonde chez les ploucs où on injecté des "migrants" qui vivent sans rien faire, dépensent les aides, sont logés et bouffent gratis alors que les croquants locaux tirent le diable par la queue.


Dernière édition par tonton christobal le Jeu 18 Mai 2017, 15:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14240
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: La solidarité   Jeu 18 Mai 2017, 05:53

Marion Legouy-Desaulle a écrit:
La solidarité qu'est-ce que c'est? Au fil des posts il en est beaucoup question: au travers du logement, du chômage, de l'urbanisme, de la vie municipale...

Avant d'ouvrir le dictionnaire et d'ouvrir le sujet, je me disais que ce qui m'ennuyait le plus c'était de deviner parfois l'absence de réciprocité dans la solidarité.

Et voilà ce que j'ai trouvé dans le Robert:

Solidarité: Sentiment de responsabilité mutuelle entre plusieurs personnes, plusieurs groupes; lien fraternel qui oblige tous les êtres humains les uns envers les autres.

Beau sujet en effet.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13863
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La solidarité   Jeu 18 Mai 2017, 06:37

Résultat de la solidarité à la française : la blonde au 2 ème tour !

BRAVO !
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 145
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: La solidarité   Jeu 18 Mai 2017, 23:47

L ' Homme , depuis qu 'il existe , a toujours été solidaire, sinon il n 'aurait pas survécu.

Actuellement quand on parle de solidarité , c 'est qu 'un budget quelconque est en déficit. Pour le combler plus facilement on nous culpabilise en parlant de la solidarité , sous-entendu , si vous ne crachez pas au bassinet , non seulement on vous met une amende mais , en prime , on vous donne mauvaise conscience.
Revenir en haut Aller en bas
 
La solidarité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [mesure sarko] le Revenu de Solidarité Active
» Gaz : le tarif spécial de solidarité
» autonomie et solidarité
» RSA ( Revenu de Solidarité Active ): comment ça marche ?
» Journée solidarité Fusiliers marins commandos marine du 30 juin à Lanester

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: