Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12380
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Jeu 22 Mar - 12:07

Rappel du premier message :

L'affaire Mohamed Merah étant terminée et celui-ci n'étant plus là pour répondre de ses actes devant un tribunal, voici venue l'heure des questions....

Cette affaire étant survenue dans une période électorale, ne serait-il pas souhaitable qu'une commission d’enquête parlementaire soit rapidement créée avec deux missions:

- d'une part s'assurer que l'enquête a été mené dans des conditions impartiales et que la culpabilité de Mohamed Merah  ne pourra être jamais remise en question (syndrome "irlandais de Vincennes")
- d'autre part s'assurer que ce passage à l'acte de Moahamed Merah ne fait suite à aucune instrumentation de celui-ci

Il faudrait que ces deux questions reçoivent des réponses ne pouvant jamais être remises en question... Va-t-il y avoir des députés pour demander la création d'une telle commission d'enquête ?


Ensuite, et parce que la très grande majorité des musulmans ne souhaitent que vivre en paix, comment gérer la frange d'islamistes qui remettent en cause le vivre ensemble ? Que faire en collaboration avec les musulmans modérés pour éviter que cela ne puisse se reproduire ? Que faire pour éviter que des jeunes des quartiers sensibles se trouvent embringués de la sorte ?

Doit-on au nom de la liberté de culte laisser des religieux envoyés par des pays étrangers prêcher pour ne pas dire haranguer ces jeunes de banlieue ?  


Enfin dernière question et non des moindres, que penser du rôle des partis politiques qui, depuis des années, importent et diffusent dans nos banlieues le conflit du Proche Orient auprès de jeunes n'ayant pour la plupart aucune formation politique ?

L'erreur qu'il ne faudrait pas commettre serait de mettre ce drame  uniquement sur le compte de problèmes psychologiques de Mohamed Merah, les médias parlent désormais de psychopathe, en faisant abstraction de tout ce qui est religieux ou politique...

Ce qui est sûr c'est que ce drame va jouer influer sur les élections dont le premier tour aura lieu dans un mois jour pour jour... Les Etats-Unis ont leur 11 septembre, la France a désormais son 19 mars...


Dernière édition par a.nonymous le Dim 26 Avr - 22:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12380
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mar 27 Mar - 2:11

Nous y voilà.......

Espérons juste que les nombreux algériens et les nombreux musulmans modérés qui condamnent et les tueries perpétuées par ce paumé et les agissements des intégristes dans nos banlieues continueront se faire entendre....

Citation :
Le père de Merah veut porter plainte contre la France pour "avoir tué" son fils

Le Monde.fr avec AFP | 26.03.2012 à 23h15 • Mis à jour le 26.03.2012 à 23h15

Le père de Mohamed Merah, le tueur en série abattu jeudi en France, a annoncé, lundi 26 mars, vouloir porter plainte contre la France "pour avoir tué" son fils. "Je vais engager les plus grands avocats et travailler le reste de ma vie pour payer les frais", a déclaré à l'AFP M. Mohamed Benalel Merah.

"La France est un grand pays qui avait les moyens d'arrêter mon fils vivant. Ils auraient pu l'assommer avec du gaz et l'arrêter, ils ont préféré le tuer", a-t-il affirmé.

Le père de Mohamed Merah, séparé de sa femme depuis 1994, est originaire du village de Bezzaz, dans la commune d'Essouagui, dans le département de Médéa, selon son oncle maternel Djamel Aziri. "Mohamed, le plus jeune de leurs enfants, avait alors tout juste six ans", au moment de la séparation, a précisé M. Aziri.

Le père de Mohamed Merah vit actuellement entre la région de Tiaret (340 km à l'ouest d'Alger) où il gère une société de matériaux de construction et a sa résidence à Mouzaïa (60 km au sud-ouest d'Alger). Le père n'entretenait pas de "solides relations" avec ses enfants depuis son divorce "à l'amiable", a ajouté M. Aziri.

Mohamed Merah, 23 ans, a été tué jeudi lors de l'intervention des policiers de l'unité d'élite du RAID dans son appartement à Toulouse après 32 heures de siège. Les 11, 15 et 19 mars, il avait tué sept personnes, dont trois parachutistes, trois écoliers et un enseignant de confession juive à Toulouse et Montauban.
Source: http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/03/26/le-pere-de-merah-veut-porter-plainte-contre-la-france-pour-avoir-tue-son-fils_1676054_3224.html
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mar 27 Mar - 5:44

Je ne doute pas que nombre de nos "associations" se mettent en quatre pour aider le père de ce brave garçon dans ses démarches ni qu'il s'en trouvent pour l'aider financièrement.
Le fils ayant tué 7 personnes il ne serait pas surprenant que des associations subventionnées par notre argent l'aident à tenter de faire condamner la France. Si par malheur des tribunaux français ne donnaient pas la suite espérée nul doute qu'une institution européenne ne manquera pas de s'en mêler.

L'affaire de la prise d'otages dans la maternelle de Neuilly par "huma bomber" avec son procès qui a duré des années avait réussi à troubler le fonctionnement du RAID , nous repartons dans la même direction.

Avec des faits de ce genre on sera sans doute encore étonné par les réactions du corps électoral... les "z'humanistes" nous expliqueront qu'il faut être tolérant accepter les autres cultures, les psymachin et sociotruc à défaut de justifier ces crimes (et encore pas sur) nous en expliqueront les raisons qu'il faudra "comprendre"... sous peu cet assassin sera admiré et présenté comme un exemple dans les cités. Il y a déjà eu en France des manifestations de soutien et une enseignante à même demandé une minute de silence à ses élèves non pas pour les victimes mais pou le tueur... c'est sur la bonne voie.
Phénomène normal d'inversion des valeurs... et à Fontenay on persistera à nous barber avec la Palestine ce qui est tout à fait indiqué pour calmer le jeu. Il est vrai que "chez nous" tout est sous contrôle !

NB : le père ne semblait jusqu'à maintenant pas trop s'occuper de son fils mais peut être espère t il un petit "dédommagement". Il suffit d'attendre quelques temps pour qu'un de nos candidat afin de ratisser quelques suffrages annonce que s'il est élu la France fera pénitence et mettra la main à la poche afin de dédommager la famille de la "victime" de cette "bavure policière" selon l'expression consacrée... Ne marcherions nous pas un peu sur la tête ?
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mar 27 Mar - 6:20

a.nonymous a écrit:
tonton christobal a écrit:
Posséder une carte d'identité française que l'on exhibe au bon moment, ne pas respecter les lois , usages et modes de vie du pays où l'on vit et garder "en secours" le passeport du pays d'origine de ses parents pour se sauver si les choses se compliquent...

Si l'on veut arriver à ce qu'il y ait un vrai débat sur la question, et non le débat biaisé de l'UMP ou l'absence de débat voulue par une certaine gauche, il ne faut pas non plus caricaturer à outrance...

Je suis convaincu qu'une majorité d'immigrés de toutes origines respectent les lois de notre pays mais en revanche je suis aussi convaincu qu'une majorité d'immigrés en provenance de certaines régions ne fait absolument rien pour, dans l'espace public, s'adapter à nos usages et à notre mode de vie...

C'est là que le bât blesse car on est en train de passer d'une politique d'intégration à une politique de cohabitation...

Le discours du monsieur de la photo est assez symptomatique de l'approche d'une certaine gauche angélique sur la question: ils sont français... ils ont des droits... tous le monde il est beau tout le monde il est gentil... on ne vas pas stigmatiser... on ne va pas être coercitif...

Le seul problème c'est que certains ont très bien compris ce discours angélique et qu'ils en profitent, en usent et en abusent...

Nous ne sommes passés d'une politique d'assimilation qui fonctionnait relativement convenablement avec une immigration contrôlée à une politique d'intégration qui ne pouvait pas fonctionner avec une immigration massive pour finir par une absence totale de politique d'immigration. Chacun fait ce qu'il veut comme il veut en obéissant plus ou moins à des autorités illégales sur lesquelles le contrôle est absent le tout avec la complicité de partis politiques qui espèrent en tirer avantage.
Le pays on s'en fout on veut être élu !
On ne contrôle plus rien, on met des rustines et la place des institutions régaliennes qui ne peuvent plus fonctionner est occupée par des structures religieuses extérieures, par des appendices politiques venus de pays étrangers le tout financé de manière opaque et parfois par des fonds provenant du crime... toute tentative de reprise en main de la situation pour remettre les choses en perspective en utilisant les moyens actuels est vouée à l'échec.

Sans oublier le fait majeur : nous sommes passés d'une immigration de travailleurs masculins qui venaient en France pour un temps limité avec le désir de retourner au pays "fortune faite" à une immigration familiale de peuplement qui vit en France mieux ou moins mal que dans son pays d'origine, n'a aucune intention d'y retourner et arrive a entretenir la famille restée au "bled" ou au village lorsqu'elle ne la fait pas venir en oubliant de la faire repartir... comment s'étonner que se développe un sentiment communautaire ?

NB : je ne vois rien de caricatural dans ce que qu'écrit Tonton Christobal . La plupart des étrangers vivant en France jonglent avec plusieurs passeports, ce fait est bien connu des fonctionnaires en charge du contrôle aux frontières (police et douane) mais effectivement ce n'est pas politiquement convenable de le dire même si les faits le prouvent y compris dans l'affaire qui fait l'objet de ce fil.
Devrait on se poser la question de l'impossibilité d'expulser un "Français" qui commet des infractions en France lorsqu'il possède aussi la nationalité d'un autre pays et ne se prive pas d'en profiter lorsqu'il y trouve un avantage ? Je sais ce n'est pas bien de penser ainsi ! Nombre de malfaiteurs utilisent cette double nationalité pour se réfugier dans leur pays d'origine afin d' échapper à la justice française. Manoeuvre d'autant plus fine que dans la quasi totalité des cas de figure un pays n'extrade pas ses nationaux. Il est vrai qu'il serait dommage de se priver de quelques malfaiteurs car il y a carence de matière première en France.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mar 27 Mar - 9:00

Dans la réalité il y a ceux qui pensent que tout est "sous contrôle", ceux qui savent parce qu'ils baignent dedans et ceux qui en font des films :

http://www.leparisien.fr/faits-divers/audio-la-desintegration-est-un-film-premonitoire-27-03-2012-1926004.php

Il devient peut être urgent de se réveiller et de cesser c'agir en fonction des résultats éventuels d'une improbable élections future.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mar 27 Mar - 10:11

ça au moins c'est du vrai débat. Je remercie Tonton Christobal et papy Mougeot, et a.nonymous pour la qualité de leurs interventions.
C'est autre chose que le disque rayé de Loic qui ne voit jamais l'ensemble d'un problème.
Revenir en haut Aller en bas
Roselavy



Messages : 162
Date d'inscription : 15/07/2010

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mar 27 Mar - 14:37

Moi aussi, parfois, quand je lis les messages de Tonton C., Papy M., A. N ou Eole, j'ai envie d'être enterré en Algérie. Rolling Eyes

Plus sérieusement, je me demande pourquoi, alors qu'on nous dit qu'il y a un vingtaine de français partis se balader en Afghanistan, nous ne sommes pas capable de les surveiller de très près. (20 personnes !!! non mais il doit encore y avoir assez de fonctionnaire à la DCRI pour faire le boulot ?) Je me demande comme le père du tueur pourquoi il n'a pas été possible de l'arrêter vivant parce que tout de même un procès ça aurait été vraiment mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mar 27 Mar - 14:50

Citation :
Moi aussi, parfois, quand je lis les messages de Tonton C., Papy M., A. N ou Eole, j'ai envie d'être enterré en Algérie
dit Roselavy

Bon voyage!!!!!!

En quoi un procès aurait-il eu des avantages? Vous voyez bien que la détention du terroriste Carlos n' à en rien découragé ses imitateurs ni ici ni en Norvège
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mar 27 Mar - 16:08

roselavy a écrit:
Moi aussi, parfois, quand je lis les messages de Tonton C., Papy M., A. N ou Eole, j'ai envie d'être enterré en Algérie. Rolling Eyes

Plus sérieusement, je me demande pourquoi, alors qu'on nous dit qu'il y a un vingtaine de français partis se balader en Afghanistan, nous ne sommes pas capable de les surveiller de très près. (20 personnes !!! non mais il doit encore y avoir assez de fonctionnaire à la DCRI pour faire le boulot ?) Je me demande comme le père du tueur pourquoi il n'a pas été possible de l'arrêter vivant parce que tout de même un procès ça aurait été vraiment mieux.

SI je suis bien votre raisonnenent, toute personne se rendant dans un pays comme le Paquistan ou l' Afganistan sans oublier l'Iran doit être soumis à une surveillance stricte (surveillance de sa correspondance, surveillance de ses relations, interdiction de prendre un avion et pourquoi pas le train ou la voiture, surveillance de ses déplacements.....). Il me semble que le patron du RAID a été on ne peut plus clair ils ont fait le maximum pour le prendre vivant, il est évident que les policiers aurait dû se faire assassiner plutôt que de tirer?
Nous avons là une nouvelle version de "La Vie en Rose" si c' est une nouvelle vision de la démocratie, merci très peu pour moi.

Vous savez il est aussi facile de les noyer tous dès leur retour, s' est plus économique et radical (mais oui dans la stupidité on peut aller très loin).
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mar 27 Mar - 16:55

roselavy a écrit:
Moi aussi, parfois, quand je lis les messages de Tonton C., Papy M., A. N ou Eole, j'ai envie d'être enterré en Algérie. Rolling Eyes

Plus sérieusement, je me demande pourquoi, alors qu'on nous dit qu'il y a un vingtaine de français partis se balader en Afghanistan, nous ne sommes pas capable de les surveiller de très près. (20 personnes !!! non mais il doit encore y avoir assez de fonctionnaire à la DCRI pour faire le boulot ?) Je me demande comme le père du tueur pourquoi il n'a pas été possible de l'arrêter vivant parce que tout de même un procès ça aurait été vraiment mieux.

bon voyage et sans regret !
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3019
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mar 27 Mar - 17:12

Certain ou certaine (roselavy) ferait bien de faire attention à ce qu'ils écrivent, je ne pense pas qu'après ce drame il faut faire des amalgames avec tel ou tel personne ou religion, ce qu'a fait cet individu n'a pas de mon et comme tout les terroristes ce sont des lâches qui sous couvert d'une religion vont commettre des actes odieux.
Il faut savoir que l'Algérie désapprouve les propos du père qui veut porter plainte contre la France pour avoir tué son fils, si cet homme avait été là plutôt que d'abandonner sa famille peut être que son fils n'aurait pas mal tourné ou se laisser embrigader dans ces mouvances islamistes.
Voici un article du nouvel obs.

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120327.OBS4710/mohamed-merah-en-algerie-la-crainte-des-amalgames.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mar 27 Mar - 17:44

bye bye roselavy... sarko dirait casse toi... moi pas. Ce sera bon vent !

tu es à plaindre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mar 27 Mar - 18:40

Pire que d'aller se faire enterrer en Algérie... ce serait d'y aller vivre. Bon voyage Roselavy
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12380
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mar 27 Mar - 19:11

roselavy a écrit:
Moi aussi, parfois, quand je lis les messages de Tonton C., Papy M., A. N ou Eole, j'ai envie d'être enterré en Algérie. Rolling Eyes

Cela n'est guère étonnant puisque vous considérez, comme vous l'exposiez hier dans cette discussion, que le simple fait de posséder une carte d'identité est "un signe suffisant et définitif d'appartenance à communauté nationale.'" :

roselavy a écrit:
Je vous confirme que le fait de posséder un carte d'identité française est un signe suffisant et définitif d'appartenance à communauté nationale. Ça peut vous déplaire mais c'est la loi: on ne distingue pas les français en fonction de leur origine, des langues qu'ils parlent, de leur croyance religieuse ou de leur opinion politique.

Avez-vous le sentiment de faire preuve d'appartenance à la communauté nationale quand vous tenez de tels propos ?

C'est une vraie question que je vous pose mais qui concerne aussi des milliers de personnes qui raisonnent comme vous....

Cette façon de raisonner, qui fourni un argumentaire de choix à la droite et à l'extrême droite, est hélas en grande partie la cause des problèmes de vivre ensemble que nous rencontrons actuellement...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mar 27 Mar - 20:43

a.nonymous a écrit:
roselavy a écrit:
Moi aussi, parfois, quand je lis les messages de Tonton C., Papy M., A. N ou Eole, j'ai envie d'être enterré en Algérie. Rolling Eyes

Cela n'est guère étonnant puisque vous considérez, comme vous l'exposiez hier dans cette discussion, que le simple fait de posséder une carte d'identité est "un signe suffisant et définitif d'appartenance à communauté nationale.'" :

roselavy a écrit:
Je vous confirme que le fait de posséder un carte d'identité française est un signe suffisant et définitif d'appartenance à communauté nationale. Ça peut vous déplaire mais c'est la loi: on ne distingue pas les français en fonction de leur origine, des langues qu'ils parlent, de leur croyance religieuse ou de leur opinion politique.

Avez-vous le sentiment de faire preuve d'appartenance à la communauté nationale quand vous tenez de tels propos ?

C'est une vraie question que je vous pose mais qui concerne aussi des milliers de personnes qui raisonnent comme vous....

Cette façon de raisonner, qui fourni un argumentaire de choix à la droite et à l'extrême droite, est hélas en grande partie la cause des problèmes de vivre ensemble que nous rencontrons actuellement...

bien argumenté mais est ce utile de perdre son temps avec roselavy ? ... parfois parce que son entêtement permet de lui démonter la tête effectivement l'affaire peut présenter un intérêt.
Dans le cas présent avec 7 morts dont 3 enfants il n'est plus possible de s'amuser.
Revenir en haut Aller en bas
Roselavy



Messages : 162
Date d'inscription : 15/07/2010

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mar 27 Mar - 20:54

WOOH a écrit:

En quoi un procès aurait-il eu des avantages? Vous voyez bien que la détention du terroriste Carlos n' à en rien découragé ses imitateurs ni ici ni en Norvège

Je crois que le fait d'arrêter vivant le tueur aurait eu plusieurs avantages: d'abord au niveau de l'enquête pour déterminer l'éventuelle implication d'autres personnes; ensuite un procès aurait permis de faire la lumière sur la personnalité et les motivation du tueur, ça aurait sans doute évité pas mal de fantasmes dans un sens ou dans l'autre...le travail de la justice, quoi (j'aurais aussi préféré qu'on arrête ben laden). Je ne sais pas si c'était possible: peut être avec plus de patience ?
Carlos, mon dieu. Je crois bien qu'aujourd'hui aucun terroriste ne se réclame de Carlos. J'ai l'impression au contraire qu'il incarne parfaitement la déconfiture idéologique de l'extrême gauche tiermondiste qui choisit d'avoir recourt à la violence. C'est une figure assez pathétique.

A contrario, il aurait été tué dans ses années de gloires (en eut-il jamais?) vous retrouviez aujourd'hui son visage sur des t-shirt: donc oui, je crois que le procès et la prison sont la meilleur réponse que puisse offrir une société au terrorisme.
Revenir en haut Aller en bas
Roselavy



Messages : 162
Date d'inscription : 15/07/2010

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mar 27 Mar - 21:01

mamiea a écrit:


SI je suis bien votre raisonnenent, toute personne se rendant dans un pays comme le Paquistan ou l'Afganistan sans oublier l'Iran doit être soumis à une surveillance stricte (surveillance de sa correspondance, surveillance de ses relations, interdiction de prendre un avion et pourquoi pas le train ou la voiture, surveillance de ses déplacements.....).

Je parle des français qui ont été faire un séjour d'entrainement au jihad. J'ai entendu ici ou là qu'ils seraient un vingtaine de français à avoir effectué un de ces charmants petits stages. Dans le cas de Mehrad, il avait été repéré lors de ses séjours. Donc oui, dans ces cas, je crois que le boulot de l'état , c'est de les tenir à l'oeil: de très près.

Revenir en haut Aller en bas
Roselavy



Messages : 162
Date d'inscription : 15/07/2010

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mar 27 Mar - 21:12

a.nonymous a écrit:

Avez-vous le sentiment de faire preuve d'appartenance à la communauté nationale quand vous tenez de tels propos ?

C'est une vraie question que je vous pose mais qui concerne aussi des milliers de personnes qui raisonnent comme vous....

Cette façon de raisonner, qui fourni un argumentaire de choix à la droite et à l'extrême droite, est hélas en grande partie la cause des problèmes de vivre ensemble que nous rencontrons actuellement...

Suite aux vives protestations des uns et des autres, je vous annonce solennellement que je renonce à mon projet de me faire enterrer en Algérie. Je rejoindrais donc la communauté nationale en même temps que la terre de mes ancêtres au cimetière de fontenay dans le carré des indigents.
Le service sera financé par l'électeur-contribuable.

PS: la droite et l'extrême droite n'a nul besoin de mon "argumentaire" pour prospérer sur ce forum
Revenir en haut Aller en bas
Appas Lueri



Messages : 57
Date d'inscription : 28/11/2011

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mar 27 Mar - 21:17

GUIZMO a écrit:


Un drôle d'appât ce gus..qui sans gêne aucune croit y voir " un passage à l'acte provoqué pour intervenir en pleine campagne électorale". Même Melanchon n'a pas osé le dire!!!

Selon vous, s'interroger sur la qualité de l'information diffusée c'est être un "gus" pire que M. Melanchon ?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12380
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mar 27 Mar - 21:18

roselavy a écrit:
Suite aux vives protestations des uns et des autres, je vous annonce solennellement que je renonce à mon projet de me faire enterrer en Algérie. Je rejoindrais donc la communauté nationale en même temps que la terre de mes ancêtres au cimetière de fontenay dans le carré des indigents.
Le service sera financé par l'électeur-contribuable.

Et pour qu'il y ait du monde derrière votre convoi en route pour le carré des indigents: http://www.mortsdelarue.org/spip.php?article113

Pour revenir à nos discussions....

Le Maroc est un beau pays et là-bas et comme ici la grande majorité des marocains de confession musulmane vivent leur foi dans la modération....

Etes-vous cependant prête à convenir que depuis quelques années on assiste à une montée de l'intégrisme musulman, mais aussi celui d'autres religions, et que ces fieffés réactionnaires viennent désormais dans nos banlieues essayer d'embrigader les jeunes paumés entre deux cultures ?

Reconnaitre cela ce n'est stigmatiser personne, c'est juste faire un constat en espérant que celui-ci permette de stopper les agissements de ces réactionnaires qui gangrènent déjà certaines de nos banlieues... Les musulmans modérés comme vous pouvez avoir dans votre entourage n'ont rien à y perdre et tout à y gagner...


Dernière édition par a.nonymous le Mar 27 Mar - 21:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mar 27 Mar - 21:23

a.nonymous a écrit:
Cet après midi à la fête de la Cité je faisais moi le constat que la population du canton Est avait bien changé et que l'on pouvait effectivement désormais parler de "souvenirs français"...


Là on est clairement dans le même registre de stéréotypes grotestques (pour le moins mais en fait graves) que dans la phrase de Sarkozy sur les "musulmans d'apparence" ce nouveau concept. Comme si la religion supposée d'une personne était marquée sur le visage des gens. Préjugé sans fondement. On nage dans la bêtise grossière. Un non sens pas si innocent que cela lorsque l'on se rappelle qu'au siècle dernier certains ont tenté de lier une religion ou une culture à des caractéristiques physiques.

De la part d'un président de la République ça fait froid dans le dos.

Alors de là à dire que "la population du canton Est avait bien changé et que l'on pouvait effectivement désormais parler de "souvenirs français" " on est dans le même type de grossiers amalgames bien marqués par une idéologie qui entend lier nationalité et quoi d'ailleurs ? Couleur de peau ? Culture ? Langue ? Origine ?
C'est ignoble. Parce qu'aujourd'hui la France est bien plus colorée et variée dans ses origines qu'elle ne l'était il y a 50 ou 100 ans.

Mais ces habitants qui participaient à la fête de la Cité sont le Fontenay et la France d'aujourd'hui, que cela vous plaise ou non, peu importe.

D'ailleurs si on parle d'origine, l'Humanité étant apparue d'après les scientifiques en Afrique et que tous les hommes descendent de ces homo sapiens, on peut noter la futilité de ce que l'anonyme voulait sans doute être une saillie drolatique en parlant de "souvenir français" à propos des habitants du canton Est de notre ville.


Penser qu'il y aurait des français moins français que les autres du fait de leur origine, de leur langue, de leur religion est une négation de l'histoire millénaire du pays. Cela relève bien plus de préjugés xénophobes que de réalités sociologiques... C'est juste déplorable, au plus haut de l'Etat comme dans notre bonne cité. Shocked Mad
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mar 27 Mar - 22:10

Je conseille à LOIC qui comme tous les gens de gauche à régulièrement "froid dans le dos" de s'acheter une couverture chauffante...
Pour les autres intervenants il est dommage qu'ils ne soient ni membres du RAID ni en charge de la sécurité car avec eux tout se passerait bien.

Que de dons gâches ! alors que yorai ka , focon et suffisait...

quel dommage que leurs mérites n'aient pas été reconnus maintenant ! la France perd beaucoup en les méconnaissant... heureusement si Hollande est grand chef ils auront leur chance et leurs grands mérites étant reconnus ils remplaceront ces incapables actuels.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12380
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mar 27 Mar - 22:32

Loïc a écrit:
Mais ces habitants qui participaient à la fête de la Cité sont le Fontenay et la France d'aujourd'hui, que cela vous plaise ou non, peu importe.

Voilà une drôle de conception de la démocratie... Mais justement parce que nous sommes dans une démocratie et parce que chacun peut s'y exprimer comme il l'entend je peux tout à fait dire à mes voisins, mes connaissances, mes relations:

"Depuis le départ de Louis Bayeurte la ville a beaucoup changé.... Regardez la fête de la Cité, ce n'est plus la même population qu'avant..... Aux municipales de 2014 il faut que ça change...."

J'ai le droit de le dire, de l'écrire, de l'envoyer par mail, de le tweeter et votre "que ça vous plaise ou non, peu importe" m'incite à le faire car un élu qui n'en a rien à faire de ce que pensent ses administrés doit juste quitter la mairie au plus vite....

N'oubliez jamais que ce n'est PAS VOTRE ville mais NOTRE ville et vous n'êtes à la mairie qu'à titre temporaire...


Et pour en revenir à la population de la fête de la Cité, oui elle a changé et non ce n'est pas toute la France qui a changé.... A Nogent, au Perreux, à Vincennes, à Saint-Mandé il n'y a pas eu ces changements.... Et la, qu'on le veuille ou non, on en revient aux logements sociaux, au contingent préfectoral, à la loi DALO, ...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mar 27 Mar - 22:42

Il devrait faire gaffe A.nonymous sinon le shérif du kolkhoze va le virer de la ville !

Lorsqu'une municipalité est communiste on n'a pas le droit de ne pas être d'accord. La valise ou le cercueil comme il y a 50 ans ! non mais encore un qui n'a rien compris à la démocratie locale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mar 27 Mar - 22:50

Sacrebleu, on ne va pas laisser notre ville tomber aux mains des Loic and Co. Sortons les sortants.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12380
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mar 27 Mar - 22:59

tonton christobal a écrit:
Il devrait faire gaffe A.nonymous sinon le shérif du kolkhoze va le virer de la ville !

Lorsqu'une municipalité est communiste on n'a pas le droit de ne pas être d'accord. La valise ou le cercueil comme il y a 50 ans ! non mais encore un qui n'a rien compris à la démocratie locale.

Fort heureusement tous les élus ne sont pas comme le monsieur de la photo....

Sur un sujet comme la population de la fête de la Cité, les élus qui s'y rendent tous les ans depuis plusieurs années ne peuvent que constater eux aussi le changement de la population...

Et sans qu'ils soient pour autant xénophobes, racistes, islamophobes,.... , tous ces maux réels que le monsieur de la photo brandit dès que l'occasion lui en est donnée, ces élus savent très bien qu'il y a des seuils à respecter, un équilibre à maintenir, une mixité à préserver, ....

Sur de tels sujets, le bienheureux de la photo me donne juste l'impression qu'il vit dans une bulle de béatitude et qu'il ne perçoit plus la réalité environnante...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12380
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mer 28 Mar - 1:07

On peut lire dans la presse que Mohamed Merah s'était marié religieusement mais pas civilement...

Citation :
Toulouse : Merah, marié religieusement, venait de divorcer

Mohamed Merah s'était marié le 15 décembre dernier. Son divorce a été prononcé la veille de l'assaut du Raid.

Mohamed Merah s'était marié religieusement le 15 décembre avec une jeune femme de l'agglomération toulousaine avant d'engager une procédure de divorce entérinée la veille de l'assaut lancé par le Raid, a-t-on appris dimanche auprès de l'intéressée et d'un imam.

Le couple n'avait jamais été marié civilement, a-t-on indiqué de mêmes sources.

«Nous nous sommes mariés le 15 décembre et le divorce a été officiel le mardi 20 mars, deux jours avant sa mort», a dit la jeune femme à l'AFP lors d'un bref entretien téléphonique.

Pressée de s'exprimer sur Mohamed Merah, la jeune Toulousaine a expliqué qu'elle s'en tenait à la position de la famille Merah, qui refuse de faire la moindre déclaration. Elle n'a pas non plus révélé quelle était la raison du divorce.
---/---
(AFP)
Source: http://www.liberation.fr/societe/01012398293-toulouse-merah-marie-religieusement-venait-de-divorcer

Je ne comprend pas car selon les lois de la République il n'est pas possible de se marier religieusement si l'on n'est pas avant marié civilement....

Citation :
Article 433-21 du Code Pénal
Modifié par Ordonnance n°2000-916 du 19 septembre 2000 - art. 3 (V) JORF 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002

Tout ministre d'un culte qui procédera, de manière habituelle, aux cérémonies religieuses de mariage sans que ne lui ait été justifié l'acte de mariage préalablement reçu par les officiers de l'état civil sera puni de six mois d'emprisonnement et de 7500 euros d'amende.

Enfreindre les lois de la République c'est quand même grave... L'iman ne devrait-il pas être poursuivit pour ce délit ?
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mer 28 Mar - 6:37

a.nonymous a écrit:
Et pour en revenir à la population de la fête de la Cité, oui elle a changé et non ce n'est pas toute la France qui a changé.... A Nogent, au Perreux, à Vincennes, à Saint-Mandé il n'y a pas eu ces changements.... Et la, qu'on le veuille ou non, on en revient aux logements sociaux, au contingent préfectoral, à la loi DALO, ...


Je sais que c'est une rengaine bien connue que de dire "c'était mieux avant". Mais avant quand ?

http://www.youtube.com/watch?v=sCeTsfXtq0Y

Parce que le mythe de l'invasion et des bouleversements qui soutend en creux votre discours est un peu éculé et relève bien plus du fantasme que de la réalité.

Revenons aux logements sociaux. Il y en a 1/3 depuis longtemps, des décennies. Quant au contingent préfectoral ça fait lui aussi des décennies qu'il est en place, donc je vois mal le changement fondamental qu'il engendrerait dans notre ville.


Précisez s'il vous plaît. Soyez précis. Qu'est-ce qui a changé dans la population qui fréquente les fêtes de la Cité ?

Je ne comprends pas. Il y a trop de quoi ? Ou pas assez de qui ? Je ne comprends pas. Vous vous sentez menacé par qui ? Par quoi ? Par les gens qui vivent dans les logements sociaux ? Je vous rassure ils ne mordent pas ! Par les enfants qui riaient en mangeant de la barbe à papa et criaient en faisant des tours d'auto tamponeuses? Je vous rassure, il y a 15 ans leurs parents étaient à leur place et avaient exactement le même comportement.

Alors il est où le problème ? Je ne comprends toujours pas. S'il vous plaît éclairez ma lanterne !

Personnellement je n'ai vu que des Fontenaysiens, par milliers. Et aussi quelques "estrangiers", assez tôt, des brocanteurs venus de Bry et de Marolles qui vers 9 du matin le samedi cherchaient à faire quelques bonnes affaires... mais je ne les ai pas trouvé très menaçants.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mer 28 Mar - 9:34

La dernière intervention résume bien tout le problème de la ville... une grande partie des élus ne comprend pas ce que pensent et expriment les électeurs.
Il est vrai que si ceux ci s'expriment normalement dans la langue nationale il devraient sans doute dans la pratique fontenaysienne utiliser le lexique de langue locale édité par la mairie (avec notre fric) à l'usage des habitants et se mettre ainsi dans le ton de la nouvelle langue dont la pratique est prônée par nos dirigeants.

Comme il semble assez difficile de vider la ville de ses habitants, qu'une proportion assez considérable de ceux ci doit être classée dans les non rééducables socialement il reste à ces derniers la possibilité de virer les élus actuels pour en mettre à la place de plus réceptifs à l'avenir.

Comme le dit si bien EOLE : sortons les sortants !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12380
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mer 28 Mar - 10:44

A-t-on les élus que l'on mérite ?

Il faut bien reconnaitre que certains élus comme le bienheureux de la photo semblent avoir des des capacités de compréhension un peu limitées. .. Sur certains sujets, tout ce que sait dire et répéter cet élu c'est "je ne comprend pas... ":

Citation :
Je ne comprends pas. Il y a trop de quoi ? Ou pas assez de qui ? Je ne comprends pas. Vous vous sentez menacé par qui ? Par quoi ? Par les gens qui vivent dans les logements sociaux ? Je vous rassure ils ne mordent pas ! Par les enfants qui riaient en mangeant de la barbe à papa et criaient en faisant des tours d'auto tamponeuses? Je vous rassure, il y a 15 ans leurs parents étaient à leur place et avaient exactement le même comportement.

Alors il est où le problème ? Je ne comprends toujours pas. S'il vous plaît éclairez ma lanterne !

Alors pour qu'il comprenne je vais le renvoyer vers un article publié dans le Monde et disponible sur le site de la Ligue des Droits de L'homme. J'ai déjà cité cet article qui exprime la position d'élus de gauche mais aussi celui d'organisme HLM et du comité de suivi DALO... Cet article qui montre que certains élus dans d'autres villes de banlieues n'ont eux pas de problème de compréhension... Ils n'hésitent pas à dénoncer les problèmes que posent la loi DALO dans les quartiers ayant un fort pourcentage de logements sociaux ce qui est le cas du canton Est de notre commune ...

Il est à noter que cet article a été publié en décembre 2010 et que la loi DALO a été étendue à tous les demandeurs au 1er janvier 2012 ce qui accentue encore la pression sur les préfets et donc sur les communes à pourcentage élevés de logements sociaux...


Le Monde a écrit:
Dimanche 12 décembre 2010
La loi DALO, obstacle à la mixité sociale dans les communes de banlieue

Luc Bronner, Le Monde du 16 octobre 2010

LES POUVOIRS publics défont d'une main ce qu'ils tentent de construire de l'autre. C'est le constat formulé par les maires de banlieue parisienne, de droite comme de gauche, qui s'inquiètent de la mise en œuvre de la loi pour le droit au logement opposable (DALO), votée en 2007 pour améliorer les conditions de logement des plus pauvres.

Car, en Ile-de-France, la loi DALO, qui donne aux familles en grande difficulté un droit de recours devant les tribunaux s'ils ne sont pas logés, risque de concentrer les populations les plus pauvres dans les quartiers les plus sensibles, ceux-là même où l'Etat investit des sommes considérables pour tenter de rétablir un minimum de mixité sociale.

« On est fous ! On est en train de ghettoïser des quartiers sur lesquels on a investi des millions d'euros avec la rénovation urbaine parce qu'on y installe, avec la loi DALO, les familles les plus en difficulté, celles dont personne ne veut ailleurs », s'insurge Jean-Christophe Lagarde, maire de Drancy, député Nouveau Centre de la Seine-Saint-Denis. « Dans nos communes de banlieue, c'est déjà difficile d'équilibrer la composition sociale dans le logement social. Avec le DALO, on risque de fragiliser tout ce qu'on essaie de faire pour réintroduire de la mixité sociale », se désole Gérard Ségura, maire PS d'Aulnay-sous-Bois.

Philippe Doucet, maire PS d'Argenteuil, ne décolère pas, lui non plus. Samedi 9 octobre, avec les maires de deux autres villes du Val-d'Oise, il a organisé une manifestation pour dénoncer « l'hypocrisie » et le « cynisme » des pouvoirs publics. « La préfecture ignore sciemment les 25 communes du département qui ne respectent pas la loi SRU [solidarité et renouvellement urbain] leur imposant un minimum de 20 % de logements sociaux. Mais elle met la pression sur des villes comme Argenteuil – qui, elles, respectent la loi SRU pour accueillir les familles qui n'ont rien trouvé ailleurs. »

Fadela Amara a suggéré d'interdire le relogement des familles DALO dans les zones urbaines sensibles. Sans être entendue.

Conséquence ? Alors que sa ville investit pour tenter d'attirer ou de retenir les classes moyennes, l'Etat l'oblige à accueillir des familles parmi les plus pauvres. Un argument repris par Daniel Goldberg, député PS de la Seine-Saint-Denis : « Pour le département, un des enjeux est de faire venir des classes moyennes – des familles de profs, des infirmières, des policiers – et pas d'accueillir les familles les plus pauvres des départements voisins, notamment de Paris ou des Hauts-de-Seine ».

L'analyse des élus est partagée par le monde HLM, inquiet du risque de « constitution de ghettos ». Le comité de suivi de la loi DALO, chargé d'évaluer la mise en œuvre de la loi, reconnaît, lui aussi, les risques de « concentration des ménages les plus pauvres » en Ile-de-France. Mais le comité, qui rassemble notamment des défenseurs des mal-logés, refuse de faire porter la responsabilité à la seule loi sur le droit opposable : « La loi DALO agit comme un révélateur, notamment en Ile-de-France, où la situation du logement est très tendue. Mais les problèmes dont parlent les élus sont d'abord liés à la répartition très inégale des logements sociaux sur le territoire », souligne Bernard Lacharme, rapporteur du comité.

Fadela Amara a relayé les inquiétudes des élus, soulignant le « risque de ghettoïsation » et demandant de ne plus « concentrer les populations pauvres ou immigrées dans les mêmes villes et les mêmes quartiers ». La secrétaire d'Etat à la politique de la ville a suggéré d'interdire le relogement des familles DALO dans les zones urbaines sensibles. Sans être entendue. « Si on est reconduit après le remaniement, ça sera une de nos priorités », veut croire un conseiller de la secrétaire d'Etat. (Note LDH Les Ulis : malheureusement, c’était juste avant ce « fameux remaniement »)
Source: http://www.ldh-ulis.fr/article-la-loi-dalo-obstacle-a-la-mixite-sociale-dans-les-communes-de-banlieue-62834970.html

Si le bienheureux de la photo ne comprends toujours pas, qu'il s'adresse à son collègue Jean-Philippe Gautrais et qu'il lui demande ce qu'il entend quand il déclare:

Jean-Philippe Gautrais a écrit:
Avec les services de la Préfecture, le travail se poursuit mais il faut rester vigilant quant au critère de mixité qui peut se voir remis en cause, notamment sur les propositions de candidat unique DALO.
---/---
Fontenay-sous-Bois, qui comptabilise 33 % de logements sociaux, ne peut se voir proposer toutes les personnes privées de logement. Le droit ne peut être appliqué que si toutes les villes ont au moins 20 % de logements sociaux.

Or, nous savons tous ici que ce n’est pas le cas dans cette partie du département.

La pression sur la ville est de plus en plus forte malgré notre volontarisme avéré et reconnu.
Source: http://eluscommunistescitoyensfontenay.elunet.fr/index.php/post/23/05/2011/9eme-Conference-Communale-du-logement-discours-douverture-de-Jean-Philippe-Gautrais
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mer 28 Mar - 13:43

Il est patient et gentil A.nonymous... il devrait s'engager dans l'armée du salut.

Sinon pour les gens défavorisés comme LOIC il ne reste que sainte RITA... la sainte des cas désespérés il se dit qu'à son époque elle faisait des miracles, c'est pour le moins ce qu'il faudrait pour sauver LOIC.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mer 28 Mar - 15:46

roselavy a écrit:
mamiea a écrit:


SI je suis bien votre raisonnenent, toute personne se rendant dans un pays comme le Paquistan ou l'Afganistan sans oublier l'Iran doit être soumis à une surveillance stricte (surveillance de sa correspondance, surveillance de ses relations, interdiction de prendre un avion et pourquoi pas le train ou la voiture, surveillance de ses déplacements.....).

Je parle des français qui ont été faire un séjour d'entrainement au jihad. J'ai entendu ici ou là qu'ils seraient un vingtaine de français à avoir effectué un de ces charmants petits stages. Dans le cas de Mehrad, il avait été repéré lors de ses séjours. Donc oui, dans ces cas, je crois que le boulot de l'état , c'est de les tenir à l'oeil: de très près.


Là vous vous appuyez sur des "on dit" non sur des faits. en effet si je vous dit :" on estime qu' un millier de jeunes se sont entraiinés dans des camps", suis-je moins crédible? Aucune preuve n' a été donnée sur un séjour de ce triste sire dans des camps d' entrainements, bien au contraire. Donc ne serait ce pas un delit de démocratie que d 'agir ainsi.
On nous a assez bassiné avec le "préjugé innocent" de DSK pour qu' on ne l' applique pas à autrui.
Bien évidemment, après un tel drame, on doit se poser des questions mais il faut prendre le temps de la réflexion, que les passions s' appaisent. La question que vous posez remet en cause le fonctionnement de notre démocratie, doit-on basculer dans un état policier, faire comme les Américains après le 11 Septembre et suspendre des droitqs civiques ? Est-ce que ces solutions sont efficaces a 100% ? Est on sûr que de tels évènement ne peuvent venir que de l' extérieur ? A-t-o besoin d' aller au Pakistan ou en Afganistant pour devenir fondementaliste et passer au crime? Ne peut on pas se procurer des armes de guerres sur notre territoire ?
Nos politiques, de tous bords, n' ont ils pas une part de responsabilié ?
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mer 28 Mar - 16:27

a.nonymous a écrit:
Mais justement parce que nous sommes dans une démocratie et parce que chacun peut s'y exprimer comme il l'entend je peux tout à fait dire à mes voisins, mes connaissances, mes relations:

"Depuis le départ de Louis Bayeurte la ville a beaucoup changé.... Regardez la fête de la Cité, ce n'est plus la même population qu'avant..... "


Ah bon ? Moi je ne l'ai pas entendu comme cela.

Par contre oui, j'ai déjà entendu des gens dire que "c'était mieux avant".

Une de mes amies dans mon quartier me le disait il y a peu.

Elle est arrivée à Fontenay il y a 45 ans. A l'époque elle était jeune, belle, mariée, avec deux beaux enfants qu'elle amenait à l'école. Elle avait un travail, une vie sociale, elle militait aux parents d'élèves, à l'amicale des locataires, dans un parti de gauche... Une vie accomplie.

Aujourd'hui elle a plus de 70 ans, elle est veuve, ses enfants sont partis, elle est malade et sa vie sociale, même si elle milite encore, n'est largement plus ce qu'elle était. Alors oui, pour elle, "c'était mieux avant" et c'est un peu triste. Non que la population ait changé depuis l'époque bénie de Louis Bayeurte, mais c'est elle qui a changé et qui chaque jour se pose la question de sa place dans la cité. C'est effectivement le cas de nombre d'habitants qui arrivés dans les années 60 ou 70 dans la partie Est de la ville... a vieilli.

Mais doit-on en conclure que la ville s'est dégradée ? J'en doute. Il y a de nouveaux équipements, de nouvelles activités et toujours une mixité sociale qui a été maintenue par l'action des élus de cette ville justement de Louis Bayeurte à Jean-François Voguet et à leurs équipes respectives. Et c'est justement parce que les élus se battent aujourd'hui pour qu'il y ait du logement social partout et que Fontenay ne soit pas la seule commune du secteur à en avoir que la situation n'est pas celle du fantasme que vous développez d'une ville qui serait envahie par seulement les plus pauvres du pays. Non ce n'est pas le cas, surtout lorsque l'on connaît le prix des loyers et le coût du foncier y compris dans le grand ensemble !


Et non anonymous, je ne comprends toujours pas les sous entendus xénophobes qui soutentdent votre discours lorsque vous parlez de "souvenir français" pour la fête de la cité. Non seuelement je ne les comprends pas mais en plus je les rejette !
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
a.nonymous



Messages : 12380
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mer 28 Mar - 22:54

Le père de Mohamed Merah, un monsieur très bien comme vous et moi et qui n'a fait de la prison que pour trafic de drogue, a donc décidé de poursuivre le RAID qui a tué son fils après que celui-ci ait assassiné sept personnes dont une petite fille de trois ans....

Il ne fait aucun doute que ce procès va participer à l'amélioration des relations franco-algérienne et apaiser les esprits dans nos banlieues...

Citation :
Le père de Mohamed Merah juge que son fils a eu tort mais attaque le Raid

Publié le 28.03.2012, 17h54 | Mise à jour : 20h51


«Si mon fils est réellement derrière ce qui s'est passé (à Montauban et à Toulouse,ndlr), ce n'est pas bien», a déclaré Mohamed Benalel Merah dans une interview diffusée mercredi par France 24. Le père de Mohamed Merah a exprimé pour la première fois une pensée à l'égard des victimes, tout en restant quelque peu dubitatif sur la culpabilité de son fils.

«S'il a vraiment commis ces crimes et tué des innocents, il a eu tort. Si c'est vraiment lui», a insisté Mohamed Benalel Merah. «Ils étaient innocents. Il y avait des enfants parmi eux. Les jeunes militaires avaient des parents. Il y avait des Maghrébins parmi eux. Il n'avait pas à faire ça. Si c'est bien lui», a-t-il expliqué. «S'il a été poussé à commettre ces actes par d'autres gens, ils ont tort. Ils l'ont aveuglé», a-t-il estimé.

Il a chargé une avocate de poursuivre le Raid pour «assassinat»

Mardi, le père de Mohamed Merah avait vivement réagi hier depuis Alger où il donnait une petite conférence de presse, bien encadrée, dans les locaux du quotidien local arabophone Echourrouk qui a diffusé cet entretien, fermé à d'autres journaux et notamment à la presse étrangère.

Il a réaffirmé son intention de porter plainte contre les services de sécurité français et a chargé une avocate de poursuivre le Raid (police française) pour «assassinat». Ces hommes responsables à ses yeux de la mort de son fils de 23 ans, auteur du meurtre, à bout portant, de sept personnes à Toulouse et à Montauban, des meurtres qu'il a pris soin de filmer. Il s'était autoproclamé djihadiste d'Al-Qaïda avant de mourir, armes à la main, à son domicile, dans la fusillade durant l'assaut des hommes du Raid le 22 mars, après 32 heures de siège.

Le père du tueur au scooter a également dénié au ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, le droit de lui demander de «se taire». Après avoir déclaré auparavant au bureau de l'AFP en Algérie qu'il allait attaquer en justice les services français, il a provoqué l'ire des responsables politiques et à leur tête le président Sarkozy ou le candidat socialiste à sa succession François Hollande, ayant jugé ces propos «indignes» et «indécents». Et Alain Juppé a déclaré aussitôt : «Si j'étais le père d'un tel monstre, je me tairais». Pour Benalel Merah le père de Mohamed, «aucun responsable français n'a le droit de me demander de me taire».

Et d'ajouter : «je suis un citoyen algérien libre dans mon pays, je m'exprime comme je veux, c'est mon droit de défendre mon fils et mon pays (...) Comment un responsable de ce niveau qui se vante de la démocratie et de la liberté d'expression peut-il demander à un père meurtri par la perte de son fils de se taire ? Moi, je n'ai peur que d'Allah».

Puis il s'étonne encore en accusant les services français : «Ils auraient pu l'assommer avec des gaz. Ils ont les moyens pour le prendre endormi comme un enfant, l'arrêter vivant. Pourquoi ont-ils fait ça ? Ils auraient mis les moyens pour l'arrêter et le passer devant la justice. Qu'ils le condamnent même à perpète puisque la peine de mort a été abolie par Mitterrand...» Mais rien sur la violence de son fils qui a semé l'effroi dans toute la région toulousaine.

Il reconnait en revanche ses propres démêlés avec la justice française début 2000 pour trafic de stupéfiants qui lui ont valu des années de prison. «La justice a fait son travail», a t-il répondu sans sourciller avant de se montrer à nouveau menaçant contre les autorités françaises qui seraient, selon lui, «responsables de toutes représailles ou atteintes à (sa) famille à Toulouse».
---/---
Source: http://www.leparisien.fr/faits-divers/tueries-de-toulouse-et-montauban-le-pere-de-mohamed-merah-ne-veut-pas-se-taire-28-03-2012-1928031.php
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2088
Date d'inscription : 10/07/2010

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Mer 28 Mar - 23:33

Loïc écrit:
Citation :
Mais doit-on en conclure que la ville s'est dégradée ? J'en doute. Il y a de nouveaux équipements, de nouvelles activités et toujours une mixité sociale qui a été maintenue par l'action des élus de cette ville justement de Louis Bayeurte à Jean-François Voguet
Je savait Loïc sourd mais en plus il est aveugle, quand il passe rue Emile Zola il doit trouver que le paysage s'est amélioré. Puis Loïc Louis Bayeurte reposer en paix car il serait très malheureux de voir comment son successeur J.F. Voguet à défigure' sa ville.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Jeu 29 Mar - 6:25

Il faudrait mettre en demeure les intervenants de ce forum d'avoir à soumettre leur projet intervention à LOIC avant d'appuyer sur la touche envoyer.

Nous sommes dans une démocratie dite "avancée" selon le langage du PC : on a le droit de penser et d'écrire ce que l'on veut sous réserve que le monsieur de la photo soit d'accord.

La "mélanchonite" sévit et conséquence directe la "melonite" gagne LOIC. Il devient urgent que cet élu prenne conscience qu'il commence à gonfler le monde avec sa prétention à tout vouloir régenter. De même il serait souhaitable qu'il s'aperçoive qu'il n'est pas chargé de la police de la pensée politique sur ce forum.

Les gens de son parti sont ils si déconnectés des réalités ou si infatués d'eux mêmes qu'ils ne se rendent même pas compte que LOIC est un repoussoir à électeurs fontenaysiens.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Jeu 29 Mar - 6:29

matmut a écrit:
Loïc écrit:
Citation :
Mais doit-on en conclure que la ville s'est dégradée ? J'en doute. Il y a de nouveaux équipements, de nouvelles activités et toujours une mixité sociale qui a été maintenue par l'action des élus de cette ville justement de Louis Bayeurte à Jean-François Voguet
Je savait Loïc sourd mais en plus il est aveugle, quand il passe rue Emile Zola il doit trouver que le paysage s'est amélioré. Puis Loïc Louis Bayeurte reposer en paix car il serait très malheureux de voir comment son successeur J.F. Voguet à défigure' sa ville.


Où la ville est-elle donc défigurée ?

Dans la halle Roublot rénovée et transformée en lieu artistitque de premier plan ? Dans les ensembles immobiliers de Bois Cadet, de Jean Zay et des Larris en cours de réhabilitation ? Dans le parc des Carrières en train (enfin) de sortir de terre ? Dans le Kosmos en cours de rénovation ? Dans la révision de la ZPPAUP au conseil municipal de ce soir en vue de la création d'une aire de mise en valeur de l'architecture et du patrimoine ?

Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Jeu 29 Mar - 6:33

Faut ils qu'ils soient stupides les habitants des villes voisines pour ne pas souhaiter la voir ressembler à Fontenay !

LOIC va les envoyer en camp de rééducation pour les former à l'esthétique fontenaysienne inspirée de celle de Beyrouth.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Jeu 29 Mar - 6:40

C'est à se demander pourquoi les prix des terrains, des maisons et des loyers sont si élevés et ont tant grimpé dans notre ville.

Dnsité des transports et rapidité de liaison avec Paris, qualité de vie, qualité et quantité des équipements publics n'y sont sans doute pour rien... Ni dans l'attractivité de la commune, ni dans le fait que les électeurs aient renouvellé leur confiance à des élus dont je ne ressent pas qu'ils soient si honnis et rejetés que cela. Enfin si j'en crois les résultats des différents scrutins depuis 2008 ou ce que m'en disent les gens qu'il m'arrive de recevoir à la mairie ou qu'il m'arrive de croiser en ville dans la rue ou au cours de diverses manifestations publiques.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Jeu 29 Mar - 8:57

Loïc a écrit:
C'est à se demander pourquoi les prix des terrains, des maisons et des loyers sont si élevés et ont tant grimpé dans notre ville.

Dnsité des transports et rapidité de liaison avec Paris, qualité de vie, qualité et quantité des équipements publics n'y sont sans doute pour rien... Ni dans l'attractivité de la commune, ni dans le fait que les électeurs aient renouvellé leur confiance à des élus dont je ne ressent pas qu'ils soient si honnis et rejetés que cela. Enfin si j'en crois les résultats des différents scrutins depuis 2008 ou ce que m'en disent les gens qu'il m'arrive de recevoir à la mairie ou qu'il m'arrive de croiser en ville dans la rue ou au cours de diverses manifestations publiques.

Dans les villes voisines les prix de l'immobilier s'effondrent car tout le monde veut aller à Fontenay... c'est tout dire !

Je me demande si je ne vais pas tenter de vendre mon bien à Fontenay pour trouver mieux à surface égale à St Mandé ou à Vincennes en plus en faisant un bénéfice. J'ai bien peur que si je m'aventurerai chez un agent immobilier pour vouloir monter cette fructueuse opération de me retrouver en hôpital psychiatrique.

Il ne me restera plus qu'à expliquer que c'est un élu local qui m'a donné cette brillante idée.

Pour le reste il est évident que nous ne fréquentons pas les mêmes personnes. Loic devrait venir aux réunions de quartier du plateau ça devient de plus en plus sportif.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12380
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Jeu 29 Mar - 11:41

tonton christobal a écrit:
Les gens de son parti sont ils si déconnectés des réalités ou si infatués d'eux mêmes qu'ils ne se rendent même pas compte que LOIC est un repoussoir à électeurs fontenaysiens.


Je pense de plus en plus que Loïc Damiani n'est juste qu'un provocateur méprisant profondément les fontenaysiens...

Et je pense que ces amis politiques, Jean-François Voguet, Gilles Saint-Gal, Pascal Clerget, Nora Saint-Gal, Martine Antoine, .... doivent juste être comme lui et doivent juste aussi mépriser les fontenaysiens puisqu'ils ne réagissent pas à ses propos provocateurs....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Jeu 29 Mar - 11:57

ce n'est pas seulement un provocateur méprisant, mais compte tenu de sa mauvaise foi, de son idéologie bornée, de son dogmatisme sclérosant, ... il est aussi un provocateur méprisable.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12380
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Jeu 29 Mar - 12:03

Loïc a écrit:
C'est à se demander pourquoi les prix des terrains, des maisons et des loyers sont si élevés et ont tant grimpé dans notre ville.

Dnsité des transports et rapidité de liaison avec Paris, qualité de vie, qualité et quantité des équipements publics n'y sont sans doute pour rien... Ni dans l'attractivité de la commune, ni dans le fait que les électeurs aient renouvellé leur confiance à des élus dont je ne ressent pas qu'ils soient si honnis et rejetés que cela. Enfin si j'en crois les résultats des différents scrutins depuis 2008 ou ce que m'en disent les gens qu'il m'arrive de recevoir à la mairie ou qu'il m'arrive de croiser en ville dans la rue ou au cours de diverses manifestations publiques.

Il y a aussi des problèmes...

Le Val est ainsi proche des critères ZUS - Zone Urbaine Sensible.... Ce n'est pas moi qui le dit, c'est Jean-Philippe Gautrais et c'est consigné dans le compte rendu du conseil municipal du 16 décembre 2010 :

Jean-Philippe Gautrais a écrit:
C’est pourquoi nous voulons empêcher le surloyer de s’appliquer sur notre territoire. C’est l’une des raisons pour lesquelles nous devons absolument adopter ce PLH avant le 31 décembre. Nous avons travaillé en ce sens avec les services de l’Etat. Avec le maire, nous avons également rencontré les bailleurs. Nous proposons donc une zone d’exemption du surloyer qui comprend le grand ensemble, proche des critères ZUS, ainsi qu’une partie des groupes d’immeubles proches du boulevard de Verdun et du quartier hôtel de ville, soit 80% des logements sociaux de la ville.

La loi DALO met une pression importante sur la ville, ce n'est toujours pas moi qui le dit mais toujours Jean-Philippe Gautrais:

Jean-Philippe Gautrais a écrit:
Avec les services de la Préfecture, le travail se poursuit mais il faut rester vigilant quant au critère de mixité qui peut se voir remis en cause, notamment sur les propositions de candidat unique DALO.
---/---
Fontenay-sous-Bois, qui comptabilise 33 % de logements sociaux, ne peut se voir proposer toutes les personnes privées de logement. Le droit ne peut être appliqué que si toutes les villes ont au moins 20 % de logements sociaux.

Or, nous savons tous ici que ce n’est pas le cas dans cette partie du département.

La pression sur la ville est de plus en plus forte malgré notre volontarisme avéré et reconnu.
Source: http://eluscommunistescitoyensfontenay.elunet.fr/index.php/post/23/05/2011/9eme-Conference-Communale-du-logement-discours-douverture-de-Jean-Philippe-Gautrais

Là on est dans le factuel, des propos d'élu dans son rôle d'élu...

Personnellement je trouve que ce regard objectif d'un élu sur les problèmes de notre ville est beaucoup plus positif que les propos lénifiants du bienheureux de la photo...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12380
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Jeu 29 Mar - 12:24

Le député PCF André Gerin - http://www.pcf.fr/11396 -, celui-là même qui est à l'origine de la loi sur le voile intégral, vient d'adresser une lettre ouverte aux deux candidats François Hollande et Jean-Luc Mélenchon....

Si il n'y a qu'un militant communiste qui pose un diagnostic lucide sur les problèmes de notre société c'est bien André Gerin... Après on n'est pas obligé d'adhérer à l'ensemble des remèdes qu'il propose mais c'est un autre débat...

Citation :
Une adresse à l’attention de François HOLLANDE et Jean-Luc MELENCHON, tous deux candidats à l’élection présidentielle 2012

Cher François, Cher Jean-Luc,

Après les crimes barbares de Montauban et de Toulouse, je souhaite m’adresser à vous deux, car il ne s’agit ni d’un fait divers, ni de l’acte isolé d’un fou qui aurait versé dans l’intégrisme religieux. Un devoir de lucidité s’impose à nous.

Ces événements, qui ont bouleversé les français, nous interpellent et nous invitent à réfléchir et à agir sur l’un des défis républicains qu’il nous faut relever dans l’urgence.

Voilà plusieurs années que je tire la sonnette d’alarme : nous avons, dans les quartiers de nos villes, des jeunes en rupture de ban avec la société et avec la République, en position même de combat contre la France. Ils sont la proie de l’islamisme radical, lequel s’applique à conquérir des territoires sur notre sol, à y imposer les règles de la charia, à défier nos valeurs et notre culture.

Les cibles de Mohamed Merah sont – ô combien – et tragiquement symboliques : des soldats de l’armée française et une école, un enseignant et des enfants juifs.

Se manifeste ainsi très clairement une volonté de guerre à la France doublée d’un antisémitisme criminel. Cette haine de la France est un poison mortel.

Les crimes de celui qui n’est plus le petit voyou multirécidiviste de Toulouse ont eu des précédents. Rappelons-nous la bombe artisanale qui a explosé, le 7 septembre 1995, à Villeurbanne, devant une école juive dix minutes avant la sortie des 600 enfants ; Khaled Kelkal, suspect de l’attentat raté sur la ligne TGV Paris/Lyon, tué par la police en 1995.

En janvier 2002, deux gamins d’un même quartier de Vénissieux se retrouvent à Guantanamo. En avril 2004, l’imam Bouziane est expulsé de France pour propos revendiquant la lapidation des femmes et discours de combats contre la République et la France. J’ai en mémoire encore le témoignage de ces enseignants de collège à propos d’adolescents de 12, 13 et 14 ans qui viennent contester violemment des cours d’histoire, de géographie ou de sciences naturelles.

Je n’oublie pas non plus les trois semaines d’émeutes de 2005 qui n’ont politiquement pas été analysées sérieusement, la place qu’y ont pris les trafiquants de drogue, les mafias et les petits groupes d’intégristes, l’incendie de bâtiments publics, symboles de la République (écoles, bibliothèques, centres sociaux…). 800 communes ont été concernées dont Villiers-le-Bel, Grenoble, Marseille…

Comme je l’ai écrit dans un livre intitulé « Les ghettos de la République, encore et toujours » (aux éditions Le Publieur www.lepublieur.com ), depuis plusieurs décennies, il y a un aveuglement sur la montée de l’islam radical. Son terreau, ce sont les ghettos sociaux et ethniques qui s’installent sur fond de paupérisation économique, sociale, morale et culturelle.

Ainsi, des territoires se referment. S’y déploient l’endoctrinement, les conditionnements, voire le bourrage de crâne.

Nombre de ces jeunes ont le sentiment que la société les méprise, qu’ils sont de trop. Dès lors, les prêches messianiques des gourous islamistes donnent un sens à leur vie. Au final, ils développent un racisme anti-juif, des jugements et comportements anti-France et anti-blanc. La société paie, en définitive, l’abandon dont elle s’est rendue coupable à l’égard de ces quartiers et de ces populations.

Les français issus de l’immigration ont été abandonnés, enfermés dans une misère endémique. C’est une jeunesse ghettoïsée qui n’a comme seul horizon un « no-futur », avec un chômage de masse et des taux qui peuvent atteindre 50 %. Cette politique n’a entrainé que du rejet, du mal-être, de l’incompréhension jusqu’à conduire à la haine de la France. Cette haine-là sert de fonds de commerce au FN et Nicolas Sarkozy s’en sert pour diviser les français. Le drame est que sont ainsi montrés du doigt, dans un odieux amalgame, toutes celles et tous ceux qui sont de confession musulmane, adhèrent pleinement à la Nation et à la République et souhaitent pratiquer leur foi en toute sérénité.

Après la mission d’information parlementaire sur le port du voile intégral, je peux confirmer que l’étendue du communautarisme est une réalité qu’il serait dangereuse de nier notamment dans les régions de Lyon, Marseille, Lille, et Grand Paris.

L’islam instrumentalisé met en avant une revendication ethnico-religieuse, portée par des jeunes devenus la proie des salafistes.

La France est à la croisée des chemins. Notre volonté de reconnaître la place de la 2ème religion en France, l’islam spirituel, son installation nécessaire dans des lieux dignes de ce nom doivent s’accompagner de notre refus catégorique d’un islam politique contraire aux principes de laïcité, à notre art de vivre, à notre mode de vie, à notre culture.

En France, la loi garantit le libre exercice de la foi, dès lors que la foi ne prétend pas faire la loi.

En tendant la main à la majorité des français de confession musulmane, nous combattrons efficacement cette poignée de gourous intégristes car ce sont eux qui font l’amalgame et contribuent à stigmatiser l’islam. Ne pas le faire entretiendrait l’ambigüité et laisserait les musulmans désarmés. En même temps, il revient aux musulmans eux-mêmes de se désolidariser des actes de rejet de la civilisation.

Par ailleurs, notre combat doit être sans faille afin de repérer et de surveiller les extrémistes islamistes, leurs manifestations de violence y-compris symbolique destinées à tester et à défier la République.

La tolérance zéro s’impose à l’encontre de la propagande des sites djihadistes.

A propos de l’intervention du RAID et par-delà les polémiques :

- je crois indispensable la création d’une grande enquête nationale pour réaliser un état des lieux, tout cela dans une démarche républicaine, sous l’égide de l’Assemblée nationale.

- Il s’agit de dire toute la vérité sur la menace djihadiste en France, faire le bilan de tous ces jeunes qui sont passés par Al Qaïda, l’Afghanistan, le Pakistan. Comment croire que ces voyages ne seraient pas liés à des organisations et des têtes de réseaux ?

- Au centre, se trouve la question de l’école républicaine : doit-elle éviter de choquer les sensibilités ou doit elle soumettre les religions et l’islam en particulier, au feu des critiques rationnelles ? Comment contribuer à la formation de l’esprit critique et jusqu’où doit aller la société sans être en contradiction avec l’esprit des Lumières et les principes universels des droits de l’Homme et du citoyen ?

Je me suis permis ces réflexions et ces propositions car je pense sincèrement que des réponses sont attendues par des millions de citoyens de notre pays. Il est important que la gauche, dont vous êtes deux représentants, puissent s’exprimer à sa manière et faire passer des messages très forts sur la volonté du futur Président de la République.

Même s’il faut conforter et adapter l’arsenal antiterroriste, la question cruciale me semble-t-il, en prise avec la vie de tous les jours, est d’examiner, de comprendre, de voir où et comment et à quel âge, on entre dans un processus de conditionnement et d’endoctrinement.

Comment et pourquoi des processus de ce type s’opèrent dans certains quartiers et territoires de notre pays en opposition totale avec les lois de la République et de la laïcité ?

Il me paraît indispensable d’établir une véritable cartographie des lieux où se développe le communautarisme et appréhender les conditions dans lesquelles des jeunes, enfants, adolescents, des jeunes mineurs, sont victimes de cette emprise.

Je propose, en complément de la police de proximité, la mise en place d’une mission stratégique à la direction nationale de la police pour faire la guerre aux trafiquants de drogue, traquer les mafias, les trafics et les fondamentalistes au niveau local et global.

Je préconise la réorganisation du service public de la police dans les grandes agglomérations avec délocalisation de compétences et dotation de moyens d’investigation adéquats.

A cette fin, la gauche doit sortir de sa frilosité sur ces sujets sensibles car nous avons la nécessité de convaincre une majorité d’électeurs que la crise est une crise du capitalisme, qu’elle implique des ruptures majeures avec les politiques passées dans le domaine économique et social, l’emploi, le niveau du pouvoir d’achat. Nous sommes face à une crise du capitalisme aussi importante que celle qui a eu lieu celle des années 30.

Prenons à bras-le-corps ces préoccupations vitales. Elles conditionnent l’avenir de notre pays et peuvent, peut-être, ouvrir un nouvel horizon en donnant à des millions de français l’envie d’aller voter pour mettre hors jeu le Thatcher à la française.

Cher François, Cher Jean-Luc, je vous prie de croire à ma volonté que la gauche dirige le pays durablement et conduise à bien les changements attendus.

Amitiés.

André GERIN


Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Jeu 29 Mar - 13:04

a.nonymous a écrit:

Je pense de plus en plus que Loïc Damiani n'est juste qu'un provocateur méprisant profondément les fontenaysiens...

Et je pense que ces amis politiques, Jean-François Voguet, Gilles Saint-Gal, Pascal Clerget, Nora Saint-Gal, Martine Antoine, .... doivent juste être comme lui et doivent juste aussi mépriser les fontenaysiens puisqu'ils ne réagissent pas à ses propos provocateurs....


Parce que dénoncer votre xénophobie permanente, votre façon de montrer du doigt les étrangers, les musulmans, les pauvres, les locataires de l'hôtel social, les jeunes et globalement la population du canton Est dont la tête ne vous revient pas et qui n'est plus selon vous qu'un "souvenir français" c'est être provocateur ?

Mais nous assumons complètement et collectivement au nom des valeurs sur lesquelles nous avons été élus et qui fort heureusement sont majoritaires dans notre ville, celles de vivre ensemble, en bonne intelligence avec tout un chacun. C'est clair, c'est net, c'est précis.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
a.nonymous



Messages : 12380
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Jeu 29 Mar - 14:30

Loïc a écrit:
a.nonymous a écrit:

Je pense de plus en plus que Loïc Damiani n'est juste qu'un provocateur méprisant profondément les fontenaysiens...

Et je pense que ces amis politiques, Jean-François Voguet, Gilles Saint-Gal, Pascal Clerget, Nora Saint-Gal, Martine Antoine, .... doivent juste être comme lui et doivent juste aussi mépriser les fontenaysiens puisqu'ils ne réagissent pas à ses propos provocateurs....


Parce que dénoncer votre xénophobie permanente, votre façon de montrer du doigt les étrangers, les musulmans, les pauvres, les locataires de l'hôtel social, les jeunes et globalement la population du canton Est dont la tête ne vous revient pas et qui n'est plus selon vous qu'un "souvenir français" c'est être provocateur ?

Mais nous assumons complètement et collectivement au nom des valeurs sur lesquelles nous avons été élus et qui fort heureusement sont majoritaires dans notre ville, celles de vivre ensemble, en bonne intelligence avec tout un chacun. C'est clair, c'est net, c'est précis.

J'ai utilisé l'expression souvenir français parce que vous veniez vous-même de nous apprendre que aviez assisté le matin même à une messe organisée par le Souvenir Français

Loïc a écrit:
J'en faisais le constat ce matin même avec un ami élu avec qui j'étais présent à la messe du Souvenir français.

Pour ceux qui l'ignore, le Souvenir Français est juste une association fleurant bon le bleu, blanc, rouge, dirigée par un contrôleur générale des armées et dont les membres partagent une "certaine idée de la France"...

Pour le reste, libre a vous de porter le jugement que vous voulez sur mes prises de positions même si celui-ci est totalement inexact ...

Je suis loin d'être xénophobe ou islamophobe comme vous essayez de le prétendez depuis des mois voir de années... Je suis en revanche très critique sur les politiques d'aménagement du territoire, de droite comme de gauche, qui se sont succédées, très critique sur la mise en pratique actuelle de la loi DALO, très critique sur le laxisme envers les attaques à la laïcité, très critique sur le laxisme envers les intégrismes religieux, musulmans mais aussi d'autres religions...

Et sur ces différentes questions mes références ne sont ni à droite ni à l'extrême droite mais à gauche car quoi que vous puissiez en penser il y a gauche des élus lucides sur ces questions... Je pense en particulier à Emmanuel Vals, André Gerin, Jean-Luc Mélenchon quand ceux-ci s'expriment sur ces sujets....

A titre d'exemple, sur le question de laïcité j'adhère totalement au propos du candidat du Front de Gauche Jean-Luc Mélenchon quand celui-ci s'exprime devant le Grand Orient: http://www.youtube.com/watch?v=PNz_q6zo0JU

Ou, autre exemple, sur la montée de l'intégrisme musulman, j'adhère totalement aux propos du député communiste André Gerin dans la lettre qu'il vient d'adresser aux candidats François Hollande et Jean-Luc Mélenchon suite aux tueries de Toulouse et Montauban...

A partir de là, considérez-vous que Jean-Luc Mélenchon, candidat du FDG, ou André Gerin, député PCF, sont xénophobes et islamophobes ?
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Jeu 29 Mar - 19:44

Ce sont vos propos qui souvent sont islamophobes et xénophobes. C'est déplorable.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Robin

avatar

Messages : 1193
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Jeu 29 Mar - 20:59

a.nonimus soyez assuré que nous sommes nombreux sur ce forum a partager tout ou partie de vos interventions. Ceci étant, nous savons tous donner aux propos du personnage à la photo le désintérêt qu'ils méritent si ce n'est qu'à la longue, ses litanies deviennent fatigantes, leur seul intérêt est de conforter de plus en plus de fontenaysiens dans l'idée de mettre tout ce beau monde du PC à la porte en 2014.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Jeu 29 Mar - 21:07

Loïc a écrit:
Ce sont vos propos qui souvent sont islamophobes et xénophobes. C'est déplorable.

non les propos de a.nonymous ne sont pas "phobes" du tout.
a.nonymous ne manifeste ni hostilité ni haine il dit simplement ce que vous ne voulez pas entendre ou que vos amis ne peuvent pas comprendre. Fontenay prend une dérive dangereuse pour son unité, la qualité de son vivre ensemble. Les pourcentages de logements sociaux cités dans certains quartiers vont conduire à de graves problèmes. il sera alors trop tard pour tout le monde.

Moi je deviens loicophobe, et pourtant en général je respecte et même aime mon prochain.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12380
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Jeu 29 Mar - 23:01

Loïc a écrit:
Ce sont vos propos qui souvent sont islamophobes et xénophobes. C'est déplorable.

Vous me jugez islamophobe mais peut-on accepter par exemple que des femmes portent ce qu'on appelle des burqas ?

Pour ma part je pense que non et je pense que ces comportements doivent être réprimés. Pourquoi ? Par pour des raisons de laïcité mais tout simplement parce que c'est un traitement inhumain. Et nous ne pouvons pas accepter que même au motif de convictions privées des gens en viennent premièrement à se mutiler et deuxièmement à se soustraire aux regards des autres car le droit de se dévisager fait partie des droits de chacun d'entre nous. C'est un mauvais traitement. Je suis donc partisan du fait que la loi le réprime.

De même qu'il est interdit de se promener tout nu, de même qu'il est interdit de promener ses enfants tout nus, il est interdit de se promener masqué et enfermé dans une camisole de force...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12380
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Ven 30 Mar - 10:11

a.nonymous a écrit:
Loïc a écrit:
Ce sont vos propos qui souvent sont islamophobes et xénophobes. C'est déplorable.

Vous me jugez islamophobe mais peut-on accepter par exemple que des femmes portent ce qu'on appelle des burqas ?

Pour ma part je pense que non et je pense que ces comportements doivent être réprimés. Pourquoi ? Par pour des raisons de laïcité mais tout simplement parce que c'est un traitement inhumain. Et nous ne pouvons pas accepter que même au motif de convictions privées des gens en viennent premièrement à se mutiler et deuxièmement à se soustraire aux regards des autres car le droit de se dévisager fait partie des droits de chacun d'entre nous. C'est un mauvais traitement. Je suis donc partisan du fait que la loi le réprime.

De même qu'il est interdit de se promener tout nu, de même qu'il est interdit de promener ses enfants tout nus, il est interdit de se promener masqué et enfermé dans une camisole de force...

Je suis étonné que ces propos sur le port de la burqa assimilée à un masque et une camisole de force n'est pas déclenché l'ire de notre pourfendeur d'islamophobes mais peut être en a-t-il reconnu l'auteur.... Car je le confesse ces propos ne sont pas de moi mais d'un candidat à l'élection présidentielle...

Il s'agit en l'occurrence de propos tenus devant le Grand-Orient par le du candidat par le candidat du Front de Gauche Jean-Luc Mélenchon derrière lequel s'est rangé notre pourfendeur d'islamophobes...

Voir http://www.youtube.com/watch?v=PNz_q6zo0JU à partir de 7mn10s

Maintenant cela pose une vraie question: est-ce que ces propos de bon sens peuvent être tenus devant le Grand Orient mais pas à Fontenay ?

Le Front de Gauche a-t-il un discours raisonné devant des intellectuels défenseurs de la laïcité et un autre discours plus clientéliste devant de potentiels électeurs de banlieue ?

Si la burqa est assimilable à un masque et une camisole rue Cadet, pourquoi ne le serait-elle pas aussi au Larris ?
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah   Ven 30 Mar - 10:29

Il faut ratisser large et notre Le Pen de gauche applique la méthode : n'importe quoi du moment que ça plaît ! si ce n'est pas réalisable où est le problème ?

Cohn Bendit a bien compris : on relance la machine en ressortant les vieux "tubes" Mélenchon c'est Claude François et la nostalgie des années 70.

Je m'interroge cependant : si Hollande est élu roi de France nous avons droit aux 32 heures par semaine pour satisfaire les écolos, au SMIC à 1700 euros pour faire plaisir à Mélanchon et on engage 50 ou 60 000 fonctionnaires pour appliquer le programme socialiste... si avec tout ça plus quelques bricoles annexes nous ne nous retrouvons pas au niveau grec en 2 ans ce sera un miracle.
Revenir en haut Aller en bas
 
L'après 19 mars - L'affaire Mohamed Merah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: