Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 le Conseil Municipal du 29 mars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Plateau



Messages : 358
Date d'inscription : 10/07/2010

MessageSujet: le Conseil Municipal du 29 mars   Ven 30 Mar 2012, 17:57

Les esprits étaient échauffés au cours de cette séance essentiellement consacrée au budget primitif 2012. Echauffés parce que les présidentielles sont proches, échauffés parce que la quiétude ne règne pas dans les rangs des différentes tendances, mais, reconnaissons le, à part quelques rares vociférations venant toujours des mêmes citoyens spectateurs, la séance fut calme.
Chaque parti avait un porte parole sans mesure de temps. Le champion fut sans conteste M.Ramadier qui pendant 40 longues minutes éplucha minutieusement le budget, passant subtilement du doux à l'amère, du compliment à la critique acerbe. 40 minutes de MoDem pour tout ramener à un mot valise: la solidarité. On y met tout ce qu'on veut a dit l'orateur, un peu fatigué vers la fin, la liberté, l'égalité, l'accès à la santé, à l'éducation, la jeunesse, la solitude...
Mais ce fut du MoDem dans le texte, la balle au centre, on tergiverse, on discute, on épluche mais il n'y a pas en force de proposition quelque chose de construit, un projet pour la ville, là dès 2012. M.Ramadier envisage les conséquences pour 2013, 2014 et on s'attendait presque qu'il continue à lire le calendrier tant il semble peu convaincu de la possibilité d'une alternance aux prochaines municipales.
Côté UMP Madame Jourdan fit beaucoup plus court. Droite dans ses bottes elle défend la majorité gouvernementale, critique les promesses de la gauche, conteste le budget proposé mais ne présente pas, non plus, un contre projet, au moins dans les grandes lignes de son parti. Quoi faire à Fontenay pour que les services au public se maintiennent et même se développent, quoi faire pour rendre les Fontenaysiens plus heureux dans leur ville, quoi faire pour améliorer la qualité de la vie locale? Suffit-il de dire que ce qui est proposé est mauvais?
M.Esclattier, très à l'aise, est plus précis dans ses analyses de ce budget qu'il désapprouve. Il argumente à partir d'exemples visibles, la voirie, la halle Roublot, le personnel en expansion, mais on assiste surtout à un duel a fleurets très mouchetés, 2014 c'est encore loin, donc gardons notre énergie semble-t-il dire.
Madame Antoine, cette fois est calme et claire, bien entendu elle défend ce budget, mais elle n'accentue pas la pression sur le traditionnel argument anti sarko, elle reste dans le local et dans le concret et c'est plutôt bien. Elle aussi, comme le Modem évangélise avec le thème de la solidarité et décline les réalisations à venir de cette municipalité dans le cadre du budget soumis au vote.
Il y eut l'intervention classique, sorte de copié collé des années précédentes de la représentante du groupe Parti de Gauche, tout selon elle est bon dans cette proposition de budget sauf, la subvention communale aux écoles privées. Les laics convaincus apprécieront sans doute, mais les laïcs pragmatiques se souviennent du peu d'intérêt manifesté par ce froupe (2 élus) lors des problèmes concernant la mise à disposition de l'annexe désaffectée de la mairie pour qu'elle serve de lieu de prière vers Allah, lors des discussions sur les aides apportées à la construction de la deuxième mosquée, lors des difficultés occasionnées par l'extension du complexe éducatif privé Emile Zola. Certes l'école Jeanne d'Arc est dans leur collimateur, mais pourquoi "stigmatiser" la pucelle comme dirait l'historien de service?
Pour le parti socialiste Mme Vaisse eut un discours assez énergique et très construit, reprenant, et pour cause , en l'approuvant, l'exposé du rapporteur responsable du budget, le socialiste M.Bédouret. Une position nuancée et semble-t-il semi convaincue sur le fameux théâtre que construirait la ville pour 300 spectateurs et un investissement de 8 millions d'euros, devis nécessairement fluctuant, et ne tenant pas compte des frais de fonctionnement.
Mme Abeille optimisa au maximum son propos. Elle déclina tout ce qui allait être fait, le parc, la halle, Péripole, les pistes cyclables, le prolongement de la ligne1 du métro, et, surprise, elle insista sur la nécessité urgente de trouver des solutions pour le stationnement des voitures, ces objets polluants et encombrants que quelques uns s'entêtent encore à préférer au vélo.
M. Carré fut le plus sobre en temps et de ce fait le plus simple à comprendre. Enfin façon de parler. Car
après avoir dit en quelques phrases son souci de rester à l'écoute des demandes des citoyens, de celui de devoir tenir compte de leurs attentes concernant l'entretien des chaussées et des trottoirs, de davantage soigner l'environnement; il se félicita de l'avancée du projet des Carrières, son projet, et rejeta sans détour l'idée d'un théâtre alors qu'on manque de crédits pour des places de crèche, des équipements collectifs ou pour l'entretien de la ville. Là au moins c'était clair. Cela le devint moins lorsqu'il ajouta en signe de paraphe, bien que je ne sois pas d'accord avec un certain nombre de points envisagés dans ce budget, je voterai pour.
M.le Maire, enfin, très calme, serein même, reprit les objections des uns et des autres, argumenta toujours sur les mêmes items la solidarité, le logement social, et l'espoir d'un collectif budgétaire salvateur consécutif à la victoire de la gauche qu'il espère pour les prochains scrutins nationaux.
Le budget primitif 2012 était finalement adopté. On regardera avec intérêt le film qui sera bientôt mis en ligne montrant l'intégralité de cette réunion, les votes des uns et des autres, et l'ambiance de cette soirée.
On aura entendu d'autres points de l'ordre du jour, en particulier quelques grincements concernant une curieuse opération dite du club house gérée par M.Saint Gal, dont Mme Legouy a déjà parlé sur ce forum, pas toujours avec clarté d'ailleurs.
M.Acchiardi ému par les déboires de gestion du restaurant municipal le Guinguet demanda à combien revenait le prix moyen d'un repas et combien de ces repas avaient été servis en 2011. Il aura la réponse ultérieurement.



Dernière édition par Le Plateau le Sam 31 Mar 2012, 00:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1206
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Ven 30 Mar 2012, 19:46

Grand merci pour cet excellent compte-rendu, précis et parfaitement objectif.
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Ven 30 Mar 2012, 21:41

Ce que je crois c'est que si la population de Fontenay dépasse les 55.000 habitants, alors là il y a de fortes chances que ça bouge d'un point de vue électoral. Sinon, si on en reste au « point mort démographique », savamment entretenu depuis des années par l'actuelle majorité municipale, à dominante PCF, je pense qu'il ne faut pas s'attendre à de grands bouleversements politiques dans le secteur. En politique, la règle numéro 1 c'est d'être réaliste et non de se perdre dans les limbes de l'ivresse électorale, sinon les réveils au lendemain des scrutins s'avèrent bien souvent emplis de frustrations.

Là c'est vrai que depuis quelques années, la ville de Fontenay-sous-Bois a enregistré une léger regain en terme du nombre d'habitants. Je n'ai pas vraiment d'explication à cela. Reste à savoir si cette tendance se confirmera dans les prochaines années.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Ven 30 Mar 2012, 22:35

JS a écrit:
Ce que je crois c'est que si la population de Fontenay dépasse les 55.000 habitants, alors là il y a de fortes chances que ça bouge d'un point de vue électoral. Sinon, si on en reste au « point mort démographique », savamment entretenu depuis des années par l'actuelle majorité municipale, à dominante PCF, je pense qu'il ne faut pas s'attendre à de grands bouleversements politiques dans le secteur.

Je me suis exprimé à plusieurs reprise sur les effets de l'application de la loi DALO sur la mixité sociale dans le canton Est... On peut, en toute logique, s'interroger sur les répercussions que ces changements peuvent avoir sur le corps électoral de ce canton...

Ne risque-t-on pas d"avoir, d'une part, d'anciens habitants, locataires ou copropriétaires, inscrits sur les listes électorales et d'autre part, de nouveaux locataires relogés dans le cadre de la loi DALO non inscrits sur ces listes électorales ?

Par ailleurs, les anciens habitants ne vont-ils pas changer leurs habitudes de vote suite aux changements dans la mixité sociale de leur quartier ? Aux prochaines législatives vont-ils avoir envie de donner leur voix à Jean-François Voguet ou à Laurence Abeille ?
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Ven 30 Mar 2012, 23:26

a.nonymous a écrit:
Ne risque-t-on pas d"avoir, d'une part, d'anciens habitants, locataires ou copropriétaires, inscrits sur les listes électorales et d'autre part, de nouveaux locataires relogés dans le cadre de la loi DALO non inscrits sur ces listes électorales ?
Les nouveaux locataires relogés dans le cadre de la loi DALO ont le droit de s'inscrire sur les listes électorales, sous réserve qu'ils aient la nationalité française. Sauf à ce que les personnes relogées dans e cadre de la loi DALO soit essentiellement de nationalité étrangère, ce phénomène paraît, somme toute, assez négligeable.

a.nonymous a écrit:
Par ailleurs, les anciens habitants ne vont-ils pas changer leurs habitudes de vote suite aux changements dans la mixité sociale de leur quartier ? Aux prochaines législatives vont-ils avoir envie de donner leur voix à Jean-François Voguet ou à Laurence Abeille ?
Le phénomène est réel. Les prochaines élections en préciseront probablement l'ampleur.
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Sam 31 Mar 2012, 00:08

Bonjour JS, si il y a quelque chose que nous ne pouvons pas prendre pour quantité négligeable, c'est bien le taux d'abstention à Fontenay-sous-Bois alors qu'à ce qu'il paraît sa population augmente.

Il y a aussi un rapport qu'il nous faudra observer attentivement: c'est le rapport entre le taux d'abstention aux présidentielles à Fontenay-sous-Bois et le taux d'abstention aux prochaines législatives.

By the way, pensez à faire une procuration (il faut aller au commissariat) si vous n'êtes pas à Fontenay au premier tour des présidentielles.

En tout cas, si je me fie à la cérémonie de la remise des cartes d'électeurs aux jeunes de 18 ans, il est permis d'espérer un regain de participation.
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Sam 31 Mar 2012, 00:26

Marion Legouy-Desaulle a écrit:
By the way, pensez à faire une procuration (il faut aller au commissariat) si vous n'êtes pas à Fontenay au premier tour des présidentielles.
Je serai à Fontenay et donc me déplacerai à mon bureau de vote, mais ... sans enthousiasme !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Sam 31 Mar 2012, 04:24

Le Plateau a écrit:
Mme Abeille optimisa au maximum son propos. Elle déclina tout ce qui allait être fait, le parc, la halle, Péripole, les pistes cyclables, le prolongement de la ligne1 du métro, et, surprise, elle insista sur la nécessité urgente de trouver des solutions pour le stationnement des voitures, ces objets polluants et encombrants que quelques uns s'entêtent encore à préférer au vélo.

Bizarre, bizarre, cet engouement subit pour le stationnement des voitures....

Qu'est ce que cela cache ?

Voyons, voyons.... Ne serait-on pas en période de campagne électorale ?
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Sam 31 Mar 2012, 06:33

Citation :
On aura entendu d'autres points de l'ordre du jour, en particulier quelques grincements concernant une curieuse opération dite du club house gérée par M.Saint Gal, dont Mme Legouy a déjà parlé sur ce forum, pas toujours avec clarté d'ailleurs.

Il y a parfois de la clarté à rendre compte simplement de l'opacité des choses.

Pourquoi chercher à rendre transparent ce qui ne l'est pas?
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Dim 01 Avr 2012, 18:47

Huron a écrit:
En quoi un collectif budgétaire consécutif à une défaite de Sarkozy aurait une incidence sur l'état de notre voirie?


Et bien par exemple, si la ville récupérait les millions d'euros qui lui ont été pris (par la réforme de la taxe professionnelle, par les transferts de charges et autres) il pourrait y avoir plus de travaux. Le nombre de rues refaites par année pourrait être augmenté. Tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Dim 01 Avr 2012, 18:51

Pour revenir au sujet, voici une partie de l'intervention que j'ai prononcée à propos du point 8 de l'ordre du jour. Elle a trait aux actions pour le cablage de la ville et rappelle le but de l'associaiton Avicca dans laquelle la ville agit.

"le but est de défendre les collectivités dans le cadre du déploiement des réseaux publics comme privés. C’est une association qui fait preuve d’audace et combativité pour le déploiement du très haut débit sur l’ensemble du territoire. Et pour notre ville c’est essentiel car bien que nous soyons situés par la loi en « zone très dense » les opérateurs qui déploient le câble ou désormais la fibre optique ne sont pas sans poser question. En effet près des zones denses où les immeubles permettent aux opérateurs de relier à moindre coût un grand nombre d’abonnés, il n’en est pas de même pour les zones pavillonnaires. En effet, dans les rues où l’habitat est essentiellement individuel le coût de raccordement des maisons est plus important. Or ce ne doit pas être aux habitants de supporter à eux seuls le coût des travaux qui incombent à des entreprises dont les bénéfices sont colossaux. Alors oui, les élus des collectivités que ce soit des communes, des intercommunalités ou des départements, ont bien raison de faire front afin que le service soit rendu avec une même qualité partout sur le territoire et c’est aussi un enjeu pour notre ville".
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Dim 01 Avr 2012, 22:39

Loïc a écrit:
Pour revenir au sujet, voici une partie de l'intervention que j'ai prononcée à propos du point 8 de l'ordre du jour. Elle a trait aux actions pour le cablage de la ville et rappelle le but de l'associaiton Avicca dans laquelle la ville agit.

"le but est de défendre les collectivités dans le cadre du déploiement des réseaux publics comme privés. C’est une association qui fait preuve d’audace et combativité pour le déploiement du très haut débit sur l’ensemble du territoire. Et pour notre ville c’est essentiel car bien que nous soyons situés par la loi en « zone très dense » les opérateurs qui déploient le câble ou désormais la fibre optique ne sont pas sans poser question. En effet près des zones denses où les immeubles permettent aux opérateurs de relier à moindre coût un grand nombre d’abonnés, il n’en est pas de même pour les zones pavillonnaires. En effet, dans les rues où l’habitat est essentiellement individuel le coût de raccordement des maisons est plus important. Or ce ne doit pas être aux habitants de supporter à eux seuls le coût des travaux qui incombent à des entreprises dont les bénéfices sont colossaux. Alors oui, les élus des collectivités que ce soit des communes, des intercommunalités ou des départements, ont bien raison de faire front afin que le service soit rendu avec une même qualité partout sur le territoire et c’est aussi un enjeu pour notre ville".

Et en quoi cette association est plus à même que le Service Public, de recouvrer rapidement des créances, faire des appels de fonds pour les travaux de voirie? Le Trésor Public n'est-il pas à l'heure d'aujourd'hui à même de le faire pour le compte des collectivités territoriales et ce dans l'intérêt général?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Dim 01 Avr 2012, 22:47

Comment l'action de cette association s'articule-t-elle avec celle du SIPPEREC ?

Citation :
L’Avicca, Association des villes et collectivités pour les communications électroniques et l’audiovisuel, a été créée en 1986 sur le thème des réseaux câblés ; elle a élargi depuis ses champs d’action en parallèle de l’évolution législative.

L’Association regroupe des collectivités territoriales françaises (villes, intercommunalités, départements, syndicats mixtes, etc.), de toutes tailles et sans distinctions politiques, qui sont actives :
- pour l’aménagement de leur territoire en réseaux de communications électroniques
- pour le développement des services et des usages.

En relation avec les acteurs économiques et les pouvoirs publics, elle représente et défend l’intérêt des collectivités, et, à travers elles, l’intérêt public local.

Son activité est structurée par des groupes de travail internes. Elle travaille avec de nombreux partenaires publics, associatifs ou privés.
Source: http://www.avicca.org/-L-association-.html

Citation :
Le SIPPEREC

Créé en 1924, le Sipperec est un syndicat mixte fermé qui regroupe 100 collectivités, 2 communautés d'agglomération et 1 communauté de commune, des Hauts-de-Seine, de Seine- Saint-Denis, du Val-de-Marne, du Val-d’Oise et des Yvelines. A la compétence fondatrice de l’électricité se sont ajoutées d'autres compétences optionnelles : les réseaux urbains de communications électroniques et services de communication audiovisuelle, le développement des énergies renouvelables, le système d’information géographique. En lien avec ces compétences; le Sipperec propose aux communes différentes prestations de services d’intérêt général comme les groupements de commandes, le contrôle et la perception de la redevance d’occupation du domaine public pour les télécommunications, la taxe locale d’électricité ou la valorisation des certificats d'économie d'énergie.

La force de l’intercommunalité

Le syndicat fédère et représente les villes. Il agit en leur nom, dans un cadre intercommunal qui permet une plus grande efficacité et un développement solidaire du territoire. Il facilite, accompagne, contrôle et garantit le bon exercice des services publics, leur développement et leur modernisation. Par ses subventions dans le domaine de l’électricité et ses actions pour le développement des énergies renouvelables et les communications électroniques, il aide aussi les collectivités adhérentes à aménager leur territoire et en améliorer le cadre de vie dans une optique de développement durable. Actif au sein de différentes associations, le syndicat participe à l’évolution de la régulation nationale du secteur électrique et des communications électroniques
Source: http://www.sipperec.fr/le-syndicat.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Lun 02 Avr 2012, 00:59

JS a écrit:
a.nonymous a écrit:
Ne risque-t-on pas d"avoir, d'une part, d'anciens habitants, locataires ou copropriétaires, inscrits sur les listes électorales et d'autre part, de nouveaux locataires relogés dans le cadre de la loi DALO non inscrits sur ces listes électorales ?
Les nouveaux locataires relogés dans le cadre de la loi DALO ont le droit de s'inscrire sur les listes électorales, sous réserve qu'ils aient la nationalité française. Sauf à ce que les personnes relogées dans e cadre de la loi DALO soit essentiellement de nationalité étrangère, ce phénomène paraît, somme toute, assez négligeable.

a.nonymous a écrit:
Par ailleurs, les anciens habitants ne vont-ils pas changer leurs habitudes de vote suite aux changements dans la mixité sociale de leur quartier ? Aux prochaines législatives vont-ils avoir envie de donner leur voix à Jean-François Voguet ou à Laurence Abeille ?
Le phénomène est réel. Les prochaines élections en préciseront probablement l'ampleur.

Je vous répond dans la discussion http://www.plateaufontenay.net/t622-presidentielles-logements-sru-dalo-suite
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Lun 02 Avr 2012, 04:38

Marion Legouy-Desaulle a écrit:
Loïc a écrit:
Pour revenir au sujet, voici une partie de l'intervention que j'ai prononcée à propos du point 8 de l'ordre du jour. Elle a trait aux actions pour le cablage de la ville et rappelle le but de l'associaiton Avicca dans laquelle la ville agit.

"le but est de défendre les collectivités dans le cadre du déploiement des réseaux publics comme privés. C’est une association qui fait preuve d’audace et combativité pour le déploiement du très haut débit sur l’ensemble du territoire. Et pour notre ville c’est essentiel car bien que nous soyons situés par la loi en « zone très dense » les opérateurs qui déploient le câble ou désormais la fibre optique ne sont pas sans poser question. En effet près des zones denses où les immeubles permettent aux opérateurs de relier à moindre coût un grand nombre d’abonnés, il n’en est pas de même pour les zones pavillonnaires. En effet, dans les rues où l’habitat est essentiellement individuel le coût de raccordement des maisons est plus important. Or ce ne doit pas être aux habitants de supporter à eux seuls le coût des travaux qui incombent à des entreprises dont les bénéfices sont colossaux. Alors oui, les élus des collectivités que ce soit des communes, des intercommunalités ou des départements, ont bien raison de faire front afin que le service soit rendu avec une même qualité partout sur le territoire et c’est aussi un enjeu pour notre ville".

Et en quoi cette association est plus à même que le Service Public, de recouvrer rapidement des créances, faire des appels de fonds pour les travaux de voirie? Le Trésor Public n'est-il pas à l'heure d'aujourd'hui à même de le faire pour le compte des collectivités territoriales et ce dans l'intérêt général?


La question n'est en rien de "recouvrer des créances" mais de faire pression sur les opérateurs du cable et de la fibre (qui en l'occurrence sont des sociétés privées) pour leur faire entendre les demandes des collectivités territoriales (communes, intercommunalités, départements...) en ce qui concerne les modalité de déploiement des réseaux. Les sujets importants abordés par cette association sont l'égalité de couverture du réseau sur le territoire et aussi les conditions de mise en place du réseau. Pour les quartiers pavillonnaires par exemple, l'enjeu est que les abonnés ne supportent pas trop de surcoûts que les opérateurs entendent leur demander pour relier leurs maisons. Rien à voir donc avec le trésor public, mais avec la nécessité que les clients en habitat individuels ne soient pas mal traités par rapport à ceux qui habitent dans des immeubles beaucoup plus rentables à fibrer. Cette association constitue un groupe de pression important sur les opérateurs privés dont le souci principal n'est pas l'égalité des "clients" mais la rentabilité immédiate.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Lun 02 Avr 2012, 04:53

[quote="Loïc]
La question n'est en rien de "recouvrer des créances" mais de faire pression sur les opérateurs du cable et de la fibre (qui en l'occurrence sont des sociétés privées) pour leur faire entendre les demandes des collectivités territoriales (communes, intercommunalités, départements...) en ce qui concerne les modalité de déploiement des réseaux. Les sujets importants abordés par cette association sont l'égalité de couverture du réseau sur le territoire et aussi les conditions de mise en place du réseau. Pour les quartiers pavillonnaires par exemple, l'enjeu est que les abonnés ne supportent pas trop de surcoûts que les opérateurs entendent leur demander pour relier leurs maisons. Rien à voir donc avec le trésor public, mais avec la nécessité que les clients en habitat individuels ne soient pas mal traités par rapport à ceux qui habitent dans des immeubles beaucoup plus rentables à fibrer. Cette association constitue un groupe de pression important sur les opérateurs privés dont le souci principal n'est pas l'égalité des "clients" mais la rentabilité immédiate. [/quote]

Il n' y a pas que pour la fibre que la question se pose, il en est de même pour le téléphone, les travaux de terassement, gainage sont à la charge du propriétaire. Là encore il faut se poser la question de l' utilité réelle de la fibre (pour un particulier).
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Lun 02 Avr 2012, 05:52

Tout à fait. Cependant, si le client se doit de payer le racordement de la rue à chez lui il n'est pas concevable qu'il soit trop pénalisé parce qu'il habite une "zone moins dense" dans une ville classée en zone dense. Il ne peut supporter tous les coûts et doit avoir la possibilité et le choix d'avoir accès au service qui est offert aux résidents des immeubles... C'est une question d'égalité et une des actions de l'Avicca.

http://www.avicca.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Lun 02 Avr 2012, 06:51

Est-ce que les bornes explosées depuis de nombreuses années sont principalement situées en zone pavillonnaire donc peu dense?
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Lun 02 Avr 2012, 07:37

Non, il y en a partout et les services de la ville travaillent à le remettre et faire remettre en état régulièrement.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Lun 02 Avr 2012, 08:05

Avicca et SIPPEREC ont-ils été saisis du problème et peuvent-ils faire pression sur le prestataire indélicat?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14529
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Lun 02 Avr 2012, 17:38

Cette affaire ne tournerait elle pas un peu en rond ?
La multiplicité des intervenants va sans doute abaisser le coût que devra supporter le consommateur... c'est une donnée économique bien connue.

Avantage supplémentaire : Dans ce fatras de gens, d'associations multiples et de services qui s'occupent des mêmes questions on doit bien pouvoir caser quelques "amis".

ça c'est de la bonne gestion !
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Lun 02 Avr 2012, 17:41

Depuis des années, il me semble que je l'ai déjà écrit ici en citant les rues, les dates des lettres envoyées par les services et les points sur lesquels ceux-ci sont intervenus...
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
A bon chat



Messages : 4
Date d'inscription : 16/01/2012

MessageSujet: Conseil municipal : on verra plus tard   Mar 03 Avr 2012, 02:29

Ayant assisté au conseil municipal du 29 mars, j'ai été encore une fois frappé par la propension de la majorité municipale à se cacher la réalité de la situation économique actuelle. Nombre de chantiers sont encore reportés car pas porteurs électoralement. Toujours pas de vrai politique de ressources humaines dans notre ville par exemple, quelques voeux pieux d'une partie de la majorité municipale mais sans plus. Les réalités de demain vont s'imposer douloureusement aux Fontenaisiens. Si on écoute nos chers élus communistes particulièrement, c'est toujours la faute de l'Etat. Mais il faut bien se rendre compte que l'Etat français est surendetté, essayez donc de traire une vache qui n'a plus de lait.
C'est avec ces dénis de la réalité de la situation économique actuelle que des pays se sont retrouvés au bord du précipice (quand ils n'y sont pas tombé!). Et demain la France aura un réveil très douloureux si elle continue à ne pas regarder en face ses difficultés et y apporter dès maintenant des réponses cohérentes. La période est cruciale, des choix d'aujourd'hui dépendra notre vitalité de demain. J'ai effectivement des craintes pour notre ville qui est pourtant une ville riche si on la compare aux villes qui nous entourent.
Il est tout juste temps pour les fontenaisiens de se réveiller. C'est d'ailleurs la même problématique au niveau national où nous n'avons que quelques mois pour prendre les décisions qui s'imposent avant le crash.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Mar 03 Avr 2012, 17:12

A bon chat a écrit:
Toujours pas de vrai politique de ressources humaines dans notre ville par exemple, quelques voeux pieux d'une partie de la majorité municipale mais sans plus. Les réalités de demain vont s'imposer douloureusement aux Fontenaisiens.

Qu'est-ce que cela veut dire ? Qu'est-ce qu'une "vraie politique de ressources humaines"? Faire diminuer la masse salariale ? C'est juste une question.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Mar 08 Mai 2012, 23:55

Comme nous avons notre quota de logements sociaux peut être pourrions nous afficher complet ? je sais ce ne serait pas bien et ce serait contraire à la mixité sociale...

Fontenay deviendrait Neuilly ce qui serait très grave !
Rassurez vous nous ne risquons rien... nous nous rapprochons de Beyrouth ce qui est mieux.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Mer 09 Mai 2012, 00:36

papy Mougeot a écrit:
Comme nous avons notre quota de logements sociaux peut être pourrions nous afficher complet ? je sais ce ne serait pas bien et ce serait contraire à la mixité sociale...

Fontenay deviendrait Neuilly ce qui serait très grave !
Rassurez vous nous ne risquons rien... nous nous rapprochons de Beyrouth ce qui est mieux.

Aujourd'hui la loi SRU impose 20% de logements sociaux et le programme de François Hollande propose de passer ce pourcentage à 25%...

A Fontenay nous sommes à 33%, chiffre habituellement communiqué, voir à 37% selon une déclaration de Jean-Jacques Joucla à Nogent-Citoyen... On peut penser que celui-ci sait de quoi il parle car avant d'être parachuté à Fontenay, il s'occupait de l'OPHLM de Montreuil jusqu'à ce que Jean-Pierre Brard se fasse dégagé par Dominique Voynet...

L'attribution de ces 33 ou 37% de logements sociaux est faite par les bailleurs sociaux sans contrôle de la ville sur la mixité sociale, la municipalité ayant fait le choix de ne pas se doter d'un office HLM...
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Mer 09 Mai 2012, 01:11

a.nonymous a écrit:

Aujourd'hui la loi SRU impose 20% de logements sociaux et le programme de François Hollande propose de passer ce pourcentage à 25%...

A Fontenay nous sommes à 33%, chiffre habituellement communiqué, voir à 37% selon une déclaration de Jean-Jacques Joucla à Nogent-Citoyen... On peut penser que celui-ci sait de quoi il parle car avant d'être parachuté à Fontenay, il s'occupait de l'OPHLM de Montreuil jusqu'à ce que Jean-Pierre Brard se fasse dégagé par Dominique Voynet...

L'attribution de ces 33 ou 37% de logements sociaux est faite par les bailleurs sociaux sans contrôle de la ville sur la mixité sociale, la municipalité ayant fait le choix de ne pas se doter d'un office HLM...

Bonjour @nonymous, réforme des territoires pour le développement économique, l'équité et la solidarité entre les territoires, il y a du pain sur la planche en perspective pour le législateur.

Quand je vois l'abandon des anciens OPHLM de la ville de Nogent à Valophis, je crains fort qu'il en aille des offices municipaux comme du respect de la loi SRU: hier l'on se défaussait aisément sur Valophis de logement dont l'on ne voulait pas assumer l'indispensable rénovation et l'on préférait payer une petite amende de rien du tout plutôt que d'aider au portage foncier pour la construction de logements pour tous.
Je ne suis pas sure qu'un office municipal de HLM apporte beaucoup plus de garantie aujourd'hui en matière de transparence des attributions qu'une préfecture. Le risque est éventuellement de jouer office municipal contre préfecture alors que je crois que c'est l'association des deux qui doit fonctionner. (ça ne fonctionne pas bien pour l'instant et c'est cette articulation qui doit être retravaillée).
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Mer 09 Mai 2012, 01:56

Marion Legouy-Desaulle a écrit:
Je ne suis pas sure qu'un office municipal de HLM apporte beaucoup plus de garantie aujourd'hui en matière de transparence des attributions qu'une préfecture. Le risque est éventuellement de jouer office municipal contre préfecture alors que je crois que c'est l'association des deux qui doit fonctionner. (ça ne fonctionne pas bien pour l'instant et c'est cette articulation qui doit être retravaillée).

Bonjour Marion,

Je ne remet pas en doute la transparence des attributions... Il y a toujours eu à ce niveau de petits arrangements dans toutes les communes et ce quelque soit leur couleur politique... Il faut juste veiller à ce que ces petits arrangements restent petits...

Ce que je remet en cause et nous sommes apparemment d'accord sur ce point c'est la préservation de la mixité sociale et culturelle dès lors qu'il y a plusieurs "attributeurs" travaillant indépendamment les uns des autres...

Il y a par ailleurs un dilemme qui n'est pas évident...

D'un coté, les bailleurs sociaux sont très encadrés sur les données qu'ils sont en droit de collecter sur les occupants de leurs parcs, pour appeler un chat un chat ils n'ont pas le droit de collecter des données ethniques, et ils doivent travailler pour les attributions sur des dossiers anonymes... De l'autre coté, les habitants de certains quartiers dénoncent la ghettoïsation de certains quartiers voir, à une échelle macroscopique, la ghettoïsation de certains immeubles...

Pour que le système fonctionne et que la mixité sociale et culturelle puisse être préservée dans les banlieues, il faudrait effectivement que les différents organismes: mairie, préfecture, bailleurs, .... travaillent de concert et qu'ils disposent des données nécessaires pour éviter de commettre trop d'impaires...

Un sacré travail pour le législateur....
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Mer 09 Mai 2012, 02:59

a.nonymous a écrit:
Pour que le système fonctionne et que la mixité sociale et culturelle puisse être préservée dans les banlieues, il faudrait effectivement que les différents organismes: mairie, préfecture, bailleurs, .... travaillent de concert et qu'ils disposent des données nécessaires pour éviter de commettre trop d'impaires...

N'avez-vous jaùais entendu parler de la Conférence communale du logement créée à Fontenay depuis 2002 ?
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Mer 09 Mai 2012, 04:09

Loïc a écrit:
a.nonymous a écrit:
Pour que le système fonctionne et que la mixité sociale et culturelle puisse être préservée dans les banlieues, il faudrait effectivement que les différents organismes: mairie, préfecture, bailleurs, .... travaillent de concert et qu'ils disposent des données nécessaires pour éviter de commettre trop d'impaires...

N'avez-vous jaùais entendu parler de la Conférence communale du logement créée à Fontenay depuis 2002 ?

C'est à cette conférence que l'adjoint au maire en charge du Jean-Philippe Gautrais a déclaré entre autre :

Citation :
Le partenariat instauré maintenant depuis 2002 a certes permis des avancées, même si toutefois, il reste à poursuivre et à développer. Ainsi, nous avons constaté pour 2010 un net recul du partenariat avec les collecteurs sur l’Action Logement. Avec les services de la Préfecture, le travail se poursuit mais il faut rester vigilant quant au critère de mixité qui peut se voir remis en cause, notamment sur les propositions de candidat unique DALO.

A ce titre, j’attire votre attention sur la non-prise en compte sur le contingent Préfecture, ces derniers mois, de candidats particuliers, en l’occurrence les femmes victimes de violences.

Alors même que ce partenariat a porté ces fruits en 2010 puisqu’un logement relais a ouvert ses portes avec l’association Home.

Fontenay-sous-Bois, qui comptabilise 33 % de logements sociaux, ne peut se voir proposer toutes les personnes privées de logement. Le droit ne peut être appliqué que si toutes les villes ont au moins 20 % de logements sociaux.

Or, nous savons tous ici que ce n’est pas le cas dans cette partie du département.

La pression sur la ville est de plus en plus forte malgré notre volontarisme avéré et reconnu.
Source: http://eluscommunistescitoyensfontenay.elunet.fr/index.php/post/23/05/2011/9eme-Conference-Communale-du-logement-discours-douverture-de-Jean-Philippe-Gautrais
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Mer 09 Mai 2012, 18:27

Résultat : nous avons une foultitude d'organismes, de structures... on se concerte, on discute et on se récupère à Fontenay plus de personnes en difficulté que les villes voisines.
Soit nous sommes mal défendus ce qui loin d'être impensable, auquel cas il faut changer nos représentants, soit cette situation est bénéfique à certains partis... et si elle ne nous satisfait pas il faut agir en conséquence lors des élections.

Vous pouvez conclure vous même, continuer avec les mêmes qui nous mettent dans le mur depuis des dizaines d'années en espérant qu'ils vont changer c'est de l'utopie..
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Jeu 10 Mai 2012, 03:08

Oui Loïc, j'ai bien entendu parler de la conférence communale du logement. J'en ai si bien entendu parler que j'y ai assisté et lorsque je dis que l'articulation mairie-préfecture-bailleurs ne fonctionne pas bien , je m'appuie (entre autres) sur les propos tenus par Jean Philippe Gautrais à cette occasion.

Je pense aussi qu'en matière de financement - construction - attribution - gestion de logements pour tous, les politiques internes des mairies, des préfectures et des bailleurs sont également à observer à la loupe et qu'il y a moyen de remédier à ce qui ne fonctionne pas en traitant l'existant.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14529
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: le Conseil Municipal du 29 mars   Jeu 10 Mai 2012, 04:43

que faut il changer ?
La structure
Le mode de fonctionnement de cette structure
Les gens en poste qui font mal fonctionner la structure

Toujours cette manie de la parlote mais la fuite devant le diagnostic... il est vrai que des rentes de situation pourraient sans doute être menacées.
Tout restera donc en l'état et on fera semblant régulièrement de découvrir les dysfonctionnements en ne faisant rien surtout pour y remédier.
Revenir en haut Aller en bas
 
le Conseil Municipal du 29 mars
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Conseil Municipal actuel de Niort
» Vidéos du conseil municipal de Guipry du 11/02/13
» Conseil municipal du 24 septembre 2015
» Conseil municipal du 13 mars 2015
» La tuerie a la mairie de Nanterre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Quartier du Plateau :: Vu et entendu au Conseil de quartier, au Conseil Municipal ou au cours de réunions-
Sauter vers: