Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Journée de la déportation.

Aller en bas 
AuteurMessage
Loïc



Messages : 6319
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

Journée de la déportation.  Empty
MessageSujet: Journée de la déportation.    Journée de la déportation.  EmptyDim 24 Avr 2011, 08:02

C'est aujourd'hui la journée nationale de la déportation.

A Fontenay la cérémonie débutte place du 8 mai 1945 pour se rendre au square Marcel Paul puis au Mémorial de la Liberté.

Cette année la Chorale populaire de Paris mettra en musique cet hommage.

http://www.fontenay-sous-bois.fr/no_cache/fr/actualites/evenements/resultat-en-savoir-plus/article/hommage-aux-deportes/index.html

Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Loïc



Messages : 6319
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

Journée de la déportation.  Empty
MessageSujet: Journée de la déportation.    Journée de la déportation.  EmptyMar 24 Avr 2012, 22:50

Le dernier dimanche d'avril est marquée comme tous les ans par la journée nationale de la déportation.

Le rendez-vous est fixé dimanche 29 avril place du 8 mai 1945 à 10h30.

http://www.fontenay-sous-bois.fr/actualites/evenements/resultat-en-savoir-plus/hommage-aux-deportes/0cbbbda214/index.html


Le défilé se rendra au Mémorial de la Liberté carrefour des martyrs de la Résistance. La chorale populaire de Paris chantera des textes sur la déportation et la résistance. Après la cérémonie, une exposition sera inaugurée dans les salons de l'hôtel de ville. Elle a pour titre "Nous qui sommes encore vivants" et traite de la résistance dans les camps de concentration et d'extermination nazis.


Journée de la déportation.  4bb17f10


Cette cérémonie sera l'occasion de rendre hommage aux trois anciens déportés de notre ville qui ont disparu dans les derniers mois. Elle rendra aussi hommage aux quatre derniers survivants des camps qui sont revenus de Dachau, Auschwitz, Mauthausen et Rawa Ruska. Ils ont encore bien des choses à apprendre à leurs concitoyens... tout particulièrement en ce moment.



Ci dessous un petit lien sur la radio numérique des enfants de Fontenay le "Bouche à oreilles" enregistré lors du festival des droits de l'enfant. Il débute par la lecture du poème "Liberté" de Paul Eluard édité dans la clandestinité. Ces mots sont bien en lien avec l'hommage rendu aux déportés.

http://www.fontenay-sous-bois.fr/fileadmin/template/mp3/01%2012%202011%20-%20BOP%20-Droits_Enfant_2011_public.mp3
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
a.nonymous



Messages : 14741
Date d'inscription : 30/05/2011

Journée de la déportation.  Empty
MessageSujet: Re: Journée de la déportation.    Journée de la déportation.  EmptyMar 24 Avr 2012, 23:21

Loïc a écrit:
Cette cérémonie sera l'occasion de rendre hommage aux trois anciens déportés de notre ville qui ont disparu dans les derniers mois. Elle rendra aussi hommage aux quatre derniers survivants des camps qui sont revenus de Dachau, Auschwitz, Mauthausen et Rawa Ruska. Ils ont encore bien des choses à apprendre à leurs concitoyens... tout particulièrement en ce moment.

Parce que le nazisme a été une période terrible de l'histoire récente, parce que de nombreuses personnes, hommes, femmes, enfants, juifs, communistes, francs-maçons, tziganes, homosexuels, handicapés mentaux, .... en ont été les victimes, il faut veiller à ne pas en galvauder la mémoire...

Notre société a à faire face à de nouveaux défis tels que l'explosion des flux migratoires ou la monté des intégrismes religieux.... Elle cherche des solutions, elle peut commettre des erreurs mais cela n'a RIEN à voir avec l'horreur du nazisme...
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6319
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

Journée de la déportation.  Empty
MessageSujet: Re: Journée de la déportation.    Journée de la déportation.  EmptyMer 25 Avr 2012, 00:28

Toujours les mêmes provocations indignes et stupides de papy.

En France il y a une journée de la déportation. Elle rend hommage aux quelques 170 000 personnes déportées de France par mesure de répression ou du fait des lois racistes. Des centaines de Fontenaysiens en ont été victimes. Il ne me semble pas que qu'il en soit de même pour le goulag. Comme l'a remarquablement montée Primo Levi, le système concentrationnaire nazi ne peut être mis en regard des autres formes d'internement même arbitraires ou politiques comme les goulags car "à l'antique objectif visant à éliminer ou à terroriser l'adversaire politique, ils (les nazis) ont adjoint un objectif moderne et monstrueux, celui de rayer de la surface du globe des peuples entiers avec leurs cultures."


Donc oui dimanche, un hommage sera rendu aux déportés morts dans les camps et aux survivants dont le message a plus que jamais un sens politique (du grec vie de la cité) à une époque où certains nostalgiques se permettent de citer Brasillach ce fasciste convaincu, partisan zèlé de la victoire de l'Allemagne nazie lors de réunions publiques. Ça ça a tout à voir avec "l'horreur du nazisme" et sa banalisation. Et c'est totalement incompatible avec la République. Je ne doute pas que les anciens déportés en diront quelque chose...


Dernière édition par Loïc le Mer 25 Avr 2012, 01:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Loïc



Messages : 6319
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

Journée de la déportation.  Empty
MessageSujet: Re: Journée de la déportation.    Journée de la déportation.  EmptyMer 25 Avr 2012, 00:37

Il sera par ailleurs présenté à l'hôtel de ville toujours, des éléments historiques plus locaux (comme le 19 mars dernier au sujet des Fontenaysiens morts en Algérie).

Les portraits des six premiers Fontenaysiens déportés, il y a 70 ans à partir de juin 1942, seront présentés. D'Israël Baumel à Gabriel Lacassagne en passant par Ida Levine, ils furent les premiers d'une très longue série qui ne s'acheva que le 25 août 1944. Cette attache locale permettra de lier notre territoire communal y compris le quartier du Plateau puisqu'un de ces tous premiers déportés, Wolf Slucki résidait au 159 de la rue du Plateau...
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Invité
Invité



Journée de la déportation.  Empty
MessageSujet: Re: Journée de la déportation.    Journée de la déportation.  EmptyMer 25 Avr 2012, 09:26

Citation :
Toujours les mêmes provocations indignes et stupides de papy
.


ça c'est votre interprétation non objective, Loic. On pourrait sans mal retrouver dans vos textes ou ceux de vos amis des "provocations indignes et stupides" comme vous dites.
Ne serait-il pas possible de cesser cette petite guéguerre de citations de faits historiques pour en revenir aux sujets d'actualité, même s'ils dépassent le périmètre de notre ville?
Parlez-nous de la liberté d'expression en Algérie, du respect des religions autres que l'islam au moyen orient ou dans le monde, des droits de l'homme à Cuba ou en Chine, du code de la famille, des "civilisations et cultures" autres que celles de l'occident, des réactions nationalistes en Europe du Nord, bref parlez nous de choses plus actuelles.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6319
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

Journée de la déportation.  Empty
MessageSujet: Re: Journée de la déportation.    Journée de la déportation.  EmptyMer 25 Avr 2012, 13:01

Quel rapport avec l'actualité (et l'annonce) de la "Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation" ?

Je sais bien que pour certains, l'Histoire est un objet sans intérêt ou dangereux.

Mais il semble cependant que l'histoire de la déportation, à portée à la fois universelle et locale, a une actualité brûlante de nos jours. Le message des Résistants (comme Raymond Aubrac) et des déportés (comme Stéphane Hessel ou bien d'autres) est tout à fait actuel. Il nous parle de résistance, de justice sociale, de droits de l'homme d'égalité, de fraternité et de liberté. C'est complètement en phase avec les préoccupations d'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Loïc



Messages : 6319
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

Journée de la déportation.  Empty
MessageSujet: Re: Journée de la déportation.    Journée de la déportation.  EmptySam 28 Avr 2012, 13:41

Loïc a écrit:
Il sera par ailleurs présenté à l'hôtel de ville toujours, des éléments historiques plus locaux

Les portraits des six premiers déportés de fontenay seront présentés :


- BAUMEL Israël, déporté à Auschwitz comme juif étranger le 5 juin 1942. Mort le 13 août 1942 à 38 ans.

- LEVINE Ida, déportée à Auschwitz comme otage de répression et juive le 22 juin 1942. Morte en septembre 1942 à 29 ans.

- UHAFTI Germain, déporté à Auschwitz le 22 juin 1942. Mort fin juin à 36 ans.

- SLUCKI Wolf, déporté à Auschwitz le 25 juin 1942. Mort le 20 juillet à 40 ans.

- SOLEZANSKI Majeasz, déporté à Auschwitz le 25 juin 1942. Mort dans les jours suivants à 37 ans.

- LACASSAGNE Gabriel, déporté à Auschwitz comme otage de répression communiste le 6 juillet 1942. Enregistré sous le matricule 45 709. Mort le 15 mai 1943 à 22 ans.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Invité
Invité



Journée de la déportation.  Empty
MessageSujet: Re: Journée de la déportation.    Journée de la déportation.  EmptySam 28 Avr 2012, 21:01

Je sais bien que pour certains, l'Histoire est un objet sans intérêt ou dangereux.

encore une de vos affirmations idiotes.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6319
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

Journée de la déportation.  Empty
MessageSujet: Re: Journée de la déportation.    Journée de la déportation.  EmptySam 28 Avr 2012, 22:06

L'hommage aux victimes et héros de la déportation c'est demain à Fontenay comme dans tout le pays.

Ce 29 avril est le 67e anniversaire jour pour jour de la libération du camp de Dachau par les troupes américaines.

Le rdv est fixé à 10h30 place du 8 mai 1945.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Loïc



Messages : 6319
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

Journée de la déportation.  Empty
MessageSujet: Re: Journée de la déportation.    Journée de la déportation.  EmptyDim 29 Avr 2012, 14:20

Loïc a écrit:
L'hommage aux victimes et héros de la déportation c'est demain à Fontenay comme dans tout le pays.

Ce 29 avril est le 67e anniversaire jour pour jour de la libération du camp de Dachau par les troupes américaines.

Le rdv est fixé à 10h30 place du 8 mai 1945.



Malgré la pluie il y avait du monde pour rendre hommage, ce matin, comme dans tout le pays, aux victimes et héros de la déportation.

Deux anciens déportés, respapés d'Auschwitz et de Dachau étaient présents et ont rendu hommage à l'ensemble des victimes de la déportation de France : plus de 6 700 républicains espagnols, plus de 77 000 juis et plus de 91 000 résistants condamnés à disparaître dans la "nuit et le brouillard".

Les expositions Nous qui sommes encore vivants sur les résistances dans les camps de concentration et d'extermination nazis et celle sur les premiers déportés de Fontenay sont à voir dans les salons de l'hôtel de ville jusqu'au 8 mai.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
a.nonymous



Messages : 14741
Date d'inscription : 30/05/2011

Journée de la déportation.  Empty
MessageSujet: Re: Journée de la déportation.    Journée de la déportation.  EmptyMar 24 Avr 2018, 04:13

2018


Citation :
Fontenay : sur les pavés, la mémoire des déportés
Marion Kremp @marionkremp| 23 avril 2018

Si vous avez eu la chance de visiter Berlin (Allemagne), votre regard a sans doute été attiré par de drôles de pavés de laiton scellés sur les trottoirs. Des Stolpersteine, — obstacle ou pierre d’achoppement en allemand — qui rendent hommage aux habitants déportés dans les camps de la mort durant la Seconde Guerre mondiale.

Gravés aux noms des victimes, ils sont nés de la démarche artistique du plasticien Gunter Demnig en 1993. Ces pavés sur lesquels on bute, comme pour prendre conscience de l’horreur du régime nazi, sont aussi le moyen de garder la mémoire de ces hommes et de ces femmes qui vivaient là.

Un hommage que la ville de Fontenay-sous-Bois a elle aussi voulu rendre aux 165 habitants, juifs, militants politiques et résistants déportés. Dès ce mardi, les agents de la ville vont commencer à insérer ces pavés de onze centimètres sur onze devant les maisons ou immeuble où résidaient les déportés fontenaysiens.

« Ici habitait Léa Berson-Rubinstein, née le 15 juillet 1896 en Pologne, déportée de Drancy le 29 juillet 1942 à Auschwitz (Pologne), assassinée le 3 août 1942 » L’inscription est laconique et froide. Suffisante pour pousser le passant à marquer l’arrêt devant la petite maison verte de la rue Cuvier.

De l’autre côté du boulevard de Verdun, rue Anatole-France, vivait et travaillait un ébéniste. Levy Goldbroit, immigré Russe naturalisé français interné à Drancy et assassiné à Auschwitz en janvier 1944. Rue Saint-Germain, ce sont les époux Lyba et Estera Wajs qui sur dénonciation ont été déportés en juillet 1942, juste après la rafle du Vel d’hiv’.

Un mémorial à ciel ouvert initié par Loïc Damiani, adjoint (PCF) en charge du patrimoine et par ailleurs professeur d’histoire : « L’idée est de marquer l’espace public, les gens ne font pas forcément attention aux listes de noms inscrits sur les monuments. Ici, cela replace ces victimes dans l’espace urbain qui était le leur et qui est désormais le nôtre, cela donne une réalité plus concrète qui permet de garder la mémoire ». Si quelques pavés ont été installés à Bègles et à Bordeaux (Gironde), Fontenay sera la première ville en France à se lancer dans un projet de cette envergure.

Aidé par les Amis de la fondation pour la mémoire de la déportation, Loïc Damiani a retrouvé un peu plus de 80 adresses et continue à éplucher les archives pour poursuivre la démarche. Une dizaine de pavés seront installés cette semaine et le dispositif s’étalera sur plusieurs années.

Parmi les 165 déportés de la ville, 80 étaient juifs. Seuls deux en sont revenus. 80 autres faisaient partie de la résistance. Ils sont 29 à avoir échappé à la mort.
http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/fontenay-sur-les-paves-la-memoire-des-deportes-23-04-2018-7680048.php
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14741
Date d'inscription : 30/05/2011

Journée de la déportation.  Empty
MessageSujet: Re: Journée de la déportation.    Journée de la déportation.  EmptyDim 28 Avr 2019, 22:52

2019

Citation :
Fontenay : le plasticien allemand scelle de nouveaux pavés en mémoire des déportés
Marion Kremp @marionkremp| 28 avril 2019

« Ici habitait Léa Berson-Rubinstein, née le 15 juillet 1896 en Pologne, déportée de Drancy le 29 juillet 1942 à Auschwitz (Pologne), assassinée le 3 août 1942 ». L’inscription est laconique et froide. Suffisante pour pousser le passant à marquer l’arrêt devant la petite maison verte de la rue Cuvier.

Ce lundi, une nouvelle série de pavés de la mémoire gravés du nom des déportés qui vivaient à Fontenay-sous-Bois sera installée dans les rues. Un invité de marque sera présent. Le plasticien Allemand Gunter Demnig qui a lancé la démarche dès 1993.

Si vous avez eu la chance de visiter Berlin (Allemagne), votre regard a sans doute été attiré par de drôles de pavés de laiton scellés sur les trottoirs. Des « Stolpersteine » — « obstacle ou pierre d’achoppement » en allemand — qui rendent hommage aux habitants déportés dans les camps de la mort durant la Seconde Guerre mondiale.

Des pavés sur lesquels on bute, comme pour prendre conscience de l’horreur du régime nazi, qui sont aussi le moyen de garder la mémoire de ces hommes et de ces femmes qui vivaient là.

Un hommage que la ville de Fontenay-sous-Bois a elle aussi voulu rendre dès l’année dernière aux 165 habitants, juifs, militants politiques et résistants déportés. Ce lundi, dix nouveaux pavés seront posés par Gunter Demnig. Ils s’ajouteront aux cinq premiers installés en avril 2018 comme un mémorial à ciel ouvert.

La pose de ces pavés commencera à 9 heures rue Mallier puis se poursuivra rue Gaucher, rue Pauline, rue Pasteur, rue Epoigny et avenue de la République pour se terminer avant midi.
http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/fontenay-le-plasticien-allemand-scelle-de-nouveaux-paves-en-memoire-des-deportes-28-04-2019-8062302.php
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14741
Date d'inscription : 30/05/2011

Journée de la déportation.  Empty
MessageSujet: Re: Journée de la déportation.    Journée de la déportation.  EmptyLun 29 Avr 2019, 20:50

Il y a des sujets sur lesquels je ne serai jamais d'accord avec Loïc Damiani mais sur celui de la mémoire Loïc fait un bon travail....

Citation :
Des pavés à la mémoire des déportés de Fontenay
Corentin Lesueur| 29 avril 2019

L’histoire des Gaucher, père (Marcel, né en 1894) et fils (Jacques, né en 1920), Christophe Chevalier la connaît par cœur. Depuis toujours, il vit au 25 de la rue qui porte le nom de ces deux policiers résistants, qui résidaient au 27, jusqu’à leur déportation, en 1942. Marcel sera assassiné dans le camp de Gross-Rosen (Pologne), le jour de Noël 1944. Son fils mourra en avril 1945, à Torgau (Allemagne).

« Leur maison est presque restée dans son jus, décrit Christophe Chevalier. On peut imaginer comment les choses se sont passées, sans se faire de film. C’est ça qui est touchant. » A ceux qui ignoreraient l’histoire de la rue, deux petites plaques dorées incrustées dans le trottoir, devant le portail du 27, rappellent désormais le destin de ceux qui y logeaient avant leur départ pour les camps de la mort.

Dix « pavés de la mémoire » ont été scellés lundi matin, à Fontenay, devant les maisons de déportés pendant la Seconde Guerre mondiale. Du 2, rue Mallier au 131, avenue de la République, Gunter Demnig n’a pas pipé mot. Comme habité, il s’est arrêté devant chaque logement, a sorti marteau-piqueur et truelle de sa camionnette, et posé genou à terre, pour y installer ses « Stolpersteine » (« pierre d’achoppement »).

Depuis 1993, l’artiste allemand en a déposées plus de 70 000 dans toute l’Europe, 8 000 rien qu’à Berlin (Allemagne). A Fontenay une dizaine de pavés avaient déjà été placés l’an passé.

« L’idée centrale est que ces déportés ne soient pas juste un nom ou un monument, mais que leur histoire soit racontée depuis l’endroit où ils ont vécu, explique Loïc Damiani, adjoint (FG-PCF) chargé du patrimoine historique. Avant d’être des victimes de la déportation, ce sont des gens qui avaient une vie, une maison, des amis, des amours. »

Avec les Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation du Val-de-Marne, l’élu poursuit le travail d’identification des déportés de la commune. Sur les 165 recensés à Fontenay, 80 adresses ont déjà été identifiées.


« D’habitude, c’est la personne qui fait la démarche d’aller vers le monument. Là, leur histoire s’impose à nous », commente Carole. Élève en terminale au lycée Saint-Luc de Cambrai (Nord), elle compte parmi la petite délégation emmenée par sa professeure d’allemand pour rencontrer Gunter Demnig.

« Ça fait quelque chose de le voir en vrai, confie Clémence, une camarade. Et c’est émouvant d’entendre et de lire ces témoignages. Ce n’est plus seulement des histoires qu’on étudie en cours. C’est la réalité. »

Devant la maison de briques rouges à trois étages, au 2, rue Mallier, Ernest Coppermann avoue ne pas avoir de « souvenir concret ». Il n’avait que 5 ans, en septembre 1939, quand sa famille a pris la fuite : « Ironie du sort, on a passé plus d’un an à Vichy. » En 1933, ses parents, allemands, avaient déjà quitté leur pays pour se réfugier en France : « Ils avaient compris qu’en étant juifs, socialistes et fonctionnaires, ils avaient peu de chance de survie. »

Aujourd’hui âgé de 84 ans, Ernest est revenu devant son ancienne maison, avec Suzanne (82 ans), sa sœur, où une Stolpersteine a été placée en hommage à leur père, Louis. Interné à Drancy (Seine-Saint-Denis), puis déporté à Auschwitz (Pologne), ce résistant est revenu des camps de la mort. Il mourra en 1993, à 85 ans, après avoir mené une belle carrière de haut fonctionnaire. Leur mère, elle, est décédée d’une longue maladie, en 1940.

« [Le pavé] est une façon de faire revivre dans le sol des gens qui ont existé, salue Suzanne. Quand notre père est revenu des camps, il en a parlé, tout de suite. Et après, plus jamais. » Son petit-fils, Jérôme, confirme : « Il ne disait rien. Sauf, parfois, une blague sur le numéro de téléphone qu’il avait tatoué sur le bras. »
http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/des-paves-a-la-memoire-des-deportes-de-fontenay-29-04-2019-8062731.php
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Journée de la déportation.  Empty
MessageSujet: Re: Journée de la déportation.    Journée de la déportation.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Journée de la déportation.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Quartier du Plateau :: Tout ce qui n'entre pas dans une rubrique de ce forum, petites annonces, trucs et conseils, humour, détente-
Sauter vers: