Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 C’est décidé, j’arrête les transports !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: C’est décidé, j’arrête les transports !   Ven 25 Mai 2012, 00:06

UN TÉMOIGNAGE TOUT À FAIT INTÉRESSANT
source, http://www.blogencommun.fr/2012-05-cest-decide-jarrete-les-transports/#more-11429

22.05.2012

Ça fait maintenant 3ans que je suis employée dans une grande entreprise de Paris qui se situe a 25m de la station Corvisart . 4ans de metro et de RER A et je crois bien que sa ma traumatisée …

Pendant un an et demi je faisais Bry sur Marne – Corvisart le tout en passant par Nation encore à la limite sa pouvait passé à part quelques soucis le matin sur le RER A mais rien d’embêtant. Ca fait maintenant 2 ans et demi que j’ai déménagée dans le 78 à Poissy.

Et la depuis presque 3ans les transport m’ont hantée. Le matin le RER A est une catastrophe pas possible : s’arrête toutes les 30 secondes , roule du 2 à l’heure , serrés comme des sardines ce n’est absolument plus possible !

Il y a deux solutions qui s’offre à moi : Soit je prend le RER A à Poissy et je m’arrête à Charles de Gaulle Étoile et ensuite 20mn de métro 6 environ ou bien le RER A jusqu’à Nation et 10mn de métro 6 environ .

Mais les deux me posent problèmes , soit la ligne 6 déconne et s’arrête toutes les 30secondes (en partie les matin il faut compter 4mn d’arrêt à Edgar Quinet) déjà le départ commence mal le métro roule mais vraiment tout doucement comme un train fantôme pour faire CDG – Kléber alors que c’est une toute petite inter-station et que le métro pourrait passé à la vitesse supérieure . Ou sinon en passant par Nation c’est une catastrophe qui continue avec le RER A et ensuite rien à dire sur la ligne 6 de Nation jusqu’à Corvisart à part la vitesse du métro comme d’habitude.

J’ai fait une réclamation à la RATP et à la SNCF j’attend une réponse si pas de réponse j’arrête les transport et je prendrais ma voiture même si je peut mettre jusqu’à 2h le matin sur la route au moins je sais tranquille toute seule avec de la musique et non pas serrée comme une sardine dans un train dans le sous-sol de la capitale . L’essence me reviendra à 35€/par jour mais pour éviter tout ces problème j’en serais capable de le faire.

par Joanna
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: C’est décidé, j’arrête les transports !   Ven 25 Mai 2012, 17:42

JS a écrit:
UN TÉMOIGNAGE TOUT À FAIT INTÉRESSANT
source, http://www.blogencommun.fr/2012-05-cest-decide-jarrete-les-transports/#more-11429

22.05.2012

Ça fait maintenant 3ans que je suis employée dans une grande entreprise de Paris qui se situe a 25m de la station Corvisart . 4ans de metro et de RER A et je crois bien que sa ma traumatisée …

Pendant un an et demi je faisais Bry sur Marne – Corvisart le tout en passant par Nation encore à la limite sa pouvait passé à part quelques soucis le matin sur le RER A mais rien d’embêtant. Ca fait maintenant 2 ans et demi que j’ai déménagée dans le 78 à Poissy.

Et la depuis presque 3ans les transport m’ont hantée. Le matin le RER A est une catastrophe pas possible : s’arrête toutes les 30 secondes , roule du 2 à l’heure , serrés comme des sardines ce n’est absolument plus possible !

Il y a deux solutions qui s’offre à moi : Soit je prend le RER A à Poissy et je m’arrête à Charles de Gaulle Étoile et ensuite 20mn de métro 6 environ ou bien le RER A jusqu’à Nation et 10mn de métro 6 environ .

Mais les deux me posent problèmes , soit la ligne 6 déconne et s’arrête toutes les 30secondes (en partie les matin il faut compter 4mn d’arrêt à Edgar Quinet) déjà le départ commence mal le métro roule mais vraiment tout doucement comme un train fantôme pour faire CDG – Kléber alors que c’est une toute petite inter-station et que le métro pourrait passé à la vitesse supérieure . Ou sinon en passant par Nation c’est une catastrophe qui continue avec le RER A et ensuite rien à dire sur la ligne 6 de Nation jusqu’à Corvisart à part la vitesse du métro comme d’habitude.


J’ai fait une réclamation à la RATP et à la SNCF j’attend une réponse si pas de réponse j’arrête les transport et je prendrais ma voiture même si je peut mettre jusqu’à 2h le matin sur la route au moins je sais tranquille toute seule avec de la musique et non pas serrée comme une sardine dans un train dans le sous-sol de la capitale . L’essence me reviendra à 35€/par jour mais pour éviter tout ces problème j’en serais capable de le faire.

par Joanna

Pour avoir fréquenté les lignes ci-dessus citées, je trouve la description pour le moins exagérée.
Au départ de Poissy, tête de ligne, il est très facile de trouver une place assise, de même sur la ligne 6 de Nation ou Charles de Gaule.
Pour le retour, il y a la gare Saint Lazare, tête de ligne (places assises) et arrêt à Poissy.
Pour ce qui est de la voiture, là aussi mauvais calcul, compte tenu des bouchons journaliers sur cet axe (aussi bien sur l' autoroute à partir de Versailles que sur le périphérique) la durée ainsi que le stress de la conduite(particulièrement les jours de pluie de neige, en cas d'accidents) risque fort d' être plus pénible que les transports en commun. Je ne parle pas, arrivé à Corvisard, de la chasse à la place de stationnement (là on est pas à Fontenay, la police aligne) sauf bien sûr à se payer un parking.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: C’est décidé, j’arrête les transports !   Dim 23 Nov 2014, 03:43

Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: C’est décidé, j’arrête les transports !   Ven 01 Mai 2015, 20:22

D'autres possibilité de réduction étant accessibles aussi via le dernier lien précédent - et à explorer ci-dessous :

http://www.ratp.fr/fr/ratp/r_27837/les-titres-et-forfaits-pour-les-enfants/
http://www.ratp.fr/fr/ratp/r_92959/les-titres-et-forfaits-pour-les-jeunes/

http://www.ratp.fr/fr/ratp/r_92965/les-titres-pour-les-personnes-a-mobilite-reduites/
http://www.ratp.fr/fr/ratp/r_92956/les-titres-pour-les-seniors/

Pour les actifs salariés, l'employeur prend en charge la moitié du prix du forfait Navigo selon la loi.
Mais pour les autres actifs, ou seniors, au-dessus du seuil (bas) de condition de ressources, c'est plein tarif selon ma compréhension.

Le forfait Navigo à tarif unique (70 € par mois) est annoncé pour Septembre. On attend la démonstration, ou la proposition par chaque liste de candidat, d'une grille de tarifs cohérente.
Revenir en haut Aller en bas
KURUN



Messages : 97
Date d'inscription : 23/01/2015

MessageSujet: Re: C’est décidé, j’arrête les transports !   Sam 02 Mai 2015, 03:40

Salamande petite précision il est faux de dire que l'employeur prend en charge la moitié du forfait Navigo

Il y a une exception les employé d'une entreprise ou l'employé habite trop prés de sont lieux de travail et ils sont nombreux
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: C’est décidé, j’arrête les transports !   Sam 02 Mai 2015, 03:47

KURUN a écrit:
Salamande petite précision il est faux de dire que l'employeur prend en charge la moitié du forfait Navigo  

Il y a une exception les employé d'une entreprise ou l'employé habite trop prés de sont lieux de travail et ils sont nombreux

On peut y rajouter les employés utilisant leur véhicule personnel et étant défrayés.

Quand au prix du pass, il ne sera jamais à son véritable coût sinon plus personne ne l' utiliserai.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: C’est décidé, j’arrête les transports !   Sam 02 Mai 2015, 08:18

@ KURUN : Le principe est que l'employeur prend en charge la moitié du forfait nécessaire pour le trajet (domicile - travail). Les forfaits Navigo sont de deux zones minimum. C'et vrai que si le domicile est très proche du lieu de travail, je ne sais pas si quelque chose est prévu.

@ mamiea : la loi, à ma connaissance, ne prévoit que le cas transports en commun ; mais des accords d'entreprise peuvent être plus généreux, pour les utilisateurs de voiture.

Pour le prix du Pass, la grande question est de savoir dans quelle mesure les subventions ne font que compenser les surcouts dus aux avantages du statut ratp ou sncf (retraites etc..) et les sureffectifs à la sncf (reconnus de l'intérieur de l'entreprise par les plus lucides). Ensuite, pour la maintenance des voies les subvention rail devraient être comparées aux subventions route. Les autoroutes sont gratuites en région parisienne.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: C’est décidé, j’arrête les transports !   Jeu 14 Mai 2015, 17:33

Pour rappel,
http://www.ratp.fr/fr/ratp/r_92963/les-titres-solidarites/

Connaitre les réductions est une chose, mais combien y a-t-il de bénéficiaires en Île-de-France ?
Des précisions :
Citation :
Valérie Pécresse veut mettre à pied les sans-papiers
(..)
La région (Île-de-France) offre une réduction de 75% dans les transports publics aux bénéficiaires de l’aide médicale d’Etat (AME), donc par définition aux étrangers en situation irrégulière sans ressources. Sur les 165 000 bénéficiaires de l’AME en Ile-de-France, 110 000 ont fait les démarches afin de profiter de cette tarification sociale pour les transports.

Mais il est faux d’affirmer que «tous» les autres usagers «payent, eux, plein pot». Outre ces 110 000 étrangers irréguliers sans ressources, la tarification sociale concerne 550 000 autres Franciliens, bénéficiaires de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) ou allocataires du RSA, tous Français ou étrangers en situation régulière - certains titulaires du RSA ont par ailleurs droit à la gratuité des transports.

Ajoutons que le choix de faire profiter les bénéficiaires de l’AME d’un tarif social n’est pas la fantaisie qu’a l’air de dénoncer Pécresse. L’article 123 de la loi SRU de 2000 oblige les autorités de transport à offrir au moins 50% de réduction à toutes les personnes dont les ressources sont inférieures ou égales au seuil d’obtention de la CMU-C. Un plafond de ressources (8 645 euros par an) qui est le même que celui sous lequel un étranger peut bénéficier de l’AME. La région Ile-de-France estime donc simplement respecter la loi.
(..)
http://www.liberation.fr/politiques/2015/05/13/pecresse-veut-mettre-a-pied-les-sans-papiers_1309011

Si j'ai bien compris, la loi prévoit 50% de réduction, la région dit la respecter en accordant 75% de réduction. Et pour la gratuité, que dit la loi ?
Le problème posé n'est pas une question de principe (la solidarité) la question est celle du choix des priorités,
. quand les transports en commun marchent mal entre pannes et saturation, nécessitant des investissements énormes après une longue période de sous-investissements,
. quand le billet est si cher pour ceux qui le paient plein tarif,
. quand les conducteurs (et autres personnels ratp, sncf) exigent de conserver tous leurs chers avantages acquis.
. quand les entreprises en IdF financent déjà beaucoup
. quand l'Etat n'a plus assez d'argent
alors, que faire ? Déjà supprimer toutes les dépenses superflues à la région (dont la présence au Festival de Cannes par exemple). Mais cela ne suffira sans doute pas.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: C’est décidé, j’arrête les transports !   Ven 11 Sep 2015, 03:43

Usager de longue date des RER et métro, cela devrait favoriser notamment (nous dit-on) la baisse de la pollution de l’air. Y compris pour les usagers, comparé aux automobiliste dans les bouchons. Eh bien pas du tout !
Après d’autres alertes, un rapport complet
 
Citation :
L’air du métro et des gares souterraines crée « un vrai risque sanitaire »


L’air du métro et des gares souterraines est beaucoup plus chargé en particules fines que l’air extérieur – même à proximité du trafic routier – et que l’air des logements. C’est la conclusion d’un avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, l’environnement et du travail (Anses), publié mercredi 9 septembre, qui met en garde contre les risques sanitaires chez les agents travaillant dans ces enceintes.
https://www.anses.fr/fr/system/files/AIR2011sa0265Ra.pdf
La concentration en « PM10 », particules inférieures à 10 microns (10 µm) mesurée sur le quai dans les enceintes ferroviaires souterraines, en France, se situe entre 70 et 120 µg par m3 d’air en moyenne sur 24 heures, avec des pics maximaux sur une heure à 1 000 µg/m3. En comparaison, la concentration moyenne en PM10 à l’extérieur tourne autour de 25 à 30 µg/m3.
Ces particules encombrant l’air des enceintes ferroviaires sont riches en métaux, en fer et en carbone notamment. Elles proviennent de l’air extérieur qui s’engouffre dans les stations par les portes et les bouches d’aération, mais surtout de l’activité ferroviaire elle-même. Le contact des roues des wagons sur les rails, le freinage des rames en particulier donnent lieu à des frottements intenses.

Particules toxiques
La toxicité de ces particules, dont les caractéristiques sont différentes de celles de l’air extérieur provoquées par la circulation automobile ou le chauffage, reste encore peu documentée, souligne l’Anses dans son étude.
« Les données toxicologiques disponibles montrent néanmoins qu’elles sont au moins aussi toxiques à court terme que les particules de l’air ambiant extérieur », relève Valérie Pernelet Joly, responsable de l’unité d’évaluation des risques liés à l’air de l’Anses.
« L’exposition chronique à ces particules soulève un vrai risque sanitaire respiratoire et cardiovasculaire, insiste-t-elle. La concentration de particules fines observée est à même de susciter un stress oxydant, c’est-à-dire une agression des cellules de l’organisme et d’entraîner des inflammations, notamment pulmonaires. »

Les conducteurs sont les plus exposés
Selon une étude d’exposition individuelle réalisée par la RATP entre 2005 et 2010 sur l’ensemble des lignes du métro et du RER du réseau francilien, les personnels les plus exposés aux PM10 sont les conducteurs (avec un niveau d’exposition de l’ordre de 155 µg/m3), suivis des métiers d’agent de manœuvre et de contrôle (130 µg/m3) et enfin les agents de recette (75 µg/m3).

« Les risques sanitaires sont vraisemblablement plus élevés pour les agents en charge de la maintenance, compte tenu de la spécificité de leurs activités », relève toutefois l’Anses. « Effectuant des travaux de maintenance dans les tunnels, le plus souvent de nuit, ces personnels sont exposés aux émissions des motrices diesel, à la silice cristalline, aux particules métalliques ou à l’amiante », explique Valérie Pernelet Joly.
C’est d’ailleurs entre 2 heures et 5 heures du matin que l’on observe les plus fortes concentrations de PM10 sur une heure (1 000 µg/m3).

Pas transposable aux usagers du métro
Tout en soulignant que ces observations sur les risques chez les travailleurs du métro et des gares souterraines ne sont pas transposables aux usagers du métro dont l’exposition quotidienne est beaucoup plus intermittente, l’Anses appelle à la mise en œuvre et la poursuite de mesures de prévention et de réduction des expositions pour l’ensemble de ces catégories de travailleurs, et en particulier pour ceux en charge de la maintenance, sur lesquels les données restent rares.
Elle souligne ne pas pouvoir recommander une valeur limite d’exposition à long terme de particules fines pour ces travailleurs, insistant sur le fait que les données disponibles sur la toxicité des particules de l’air des enceintes ferroviaires souterraines restent très limitées et portent aujourd’hui uniquement sur des effets à court terme.
Mais elle appelle à poursuivre et multiplier les travaux de recherche dans ce domaine, et à « renforcer » la surveillance de la qualité de l’air dans ces lieux souterrains pour qu’une telle valeur limite puisse être définie.

http://www.lemonde.fr/pollution/article/2015/09/10/l-air-du-metro-et-des-gares-souterraines-menace-la-sante-des-agents-qui-y-travaillent_4751529_1652666.html
 
Le rapport s’inquiete surtout pour les agents de conduite et de maintenance. En attendant une (future) amélioration de la situation, ils pourront y trouver matière à négocier une prime de risque.
Pour les intermittents des transports (les usagers) le rapport se veut rassurant. Cependant la connaissance est déjà limitée sur l’effet d’expositions à court terme, pour "les particules encombrant l’air des enceintes ferroviaires (qui) sont riches en métaux, en fer et en carbone". Pour ce qui est d’une exposition chronique à long terme de 1h, 2h ou plus par jour pendant des décennies, le rapport "appelle à poursuivre et multiplier les travaux de recherche dans ce domaine" ….

En voila, un beau sujet de question au gouvernement pour une députée écolo ! Particulièrement pour ceux qui cumulent RER et vie à proximité de l'A86.
De plus, le rapport ne semble pas parler des riverains des cheminées d'aération de RER, aération dont la fonction est de renouveler l'air dans les tunnels - en le rejetant à l'extérieur. A Fontenay, outre les deux gares RER, le tunnel du RER A a trois telles bouches d'aération. Où en sont les mesures de l'air ambiant à proximité ?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: C’est décidé, j’arrête les transports !   Ven 11 Sep 2015, 04:16

salamandre a écrit:
En voila, un beau sujet de question au gouvernement pour une députée écolo ! Particulièrement pour ceux qui cumulent RER et vie à proximité de l'A86.
De plus, le rapport ne semble pas parler des riverains des cheminées d'aération de RER, aération dont la fonction est de renouveler l'air dans les tunnels - en le rejetant à l'extérieur. A Fontenay, outre les deux gares RER, le tunnel du RER A a trois telles bouches d'aération. Où en sont les mesures de l'air ambiant à proximité ?


La question de la qualité de l'air à proximité de la cheminée qui se trouve sur la placette des Arts a déjà été posée et reposée à la "Conseillère municipale déléguée à la Santé et à l’hygiène"...
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: C’est décidé, j’arrête les transports !   Mer 06 Jan 2016, 23:49

" Concernant 2016, Christian Favier a fixé le cap des priorités "
()
" la mise à disposition du forfait améthyste pour 35 euros par mois à tous les retraités imposables (les retraités non imposables bénéficient déjà de la carte quasiment gratuitement). Pour ce faire, des négociations doivent se poursuivre avec le Stif (Syndicat des transports d’Ile-de-France) qui vend actuellement au département les forfaits améthystes à 35 € pour les personnes non imposables.
En raison du nombre important de personnes qui seraient concernées par la généralisation du dispositif, et de l’usage plus fréquent des transports que pourraient en faire des bénéficiaires qui contribueraient de leur poche à la carte, le Stif n’a toutefois pas encore donné son accord sur le maintien de ce tarif. Si ce prix était maintenu, cela ne coûterait au département que les frais de gestion
."
()
http://94.citoyens.com/2016/nouvelle-creche-au-plessis-forfait-amethyste-les-priorites-2016-du-val-de-marne,06-01-2016.html

A savourer en dégustation comparée avec la version promesses de campagnes
En attendant la version suivante. Et en notant que le 94 fait partie du Stif, comme la région et les autres départements IdF.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: C’est décidé, j’arrête les transports !   Jeu 07 Jan 2016, 00:53

Ce Loïc serait-il un boni-menteur ?

Pour mémoire on se souviendra que ce même Loïc avait déjà affirmé sur ce forum au moment des municipales que l'opération de la boucle de la A86 permettrait de ne pas augmenter les impôts locaux ce qui s'est révélé par la suite faux....




Loïc le samedi 14 Mar 2015 à 10:01 a écrit:
Revenons au programme des candidats de Val-de-Marne ensemble avec Christian Favier "maintenir le remboursement de 50% de la carte Imagin'R pour les collegiens, les lycéens et les étudiants sans condition de ressource".

A cette occasion il convient de rappeler que cette mesure (que la droite veut réduire aux seuls collegiens) concernent pour 85 % les lycéens et les étudiants.

Dans la rubrique "proche et solidaire" les candidats Sokona Niakhate et Gilles Saint-Gal portent des propositions utiles en matière d'aide à la mobilité : "Élargir la carte Améthyste aux retraités imposables pour 35 euros par mois" soit une économie annuelle de 784 euros !

C'est concret, c'est simple et ça profite au plus grand nombre...
Source: http://www.plateaufontenay.net/t2053p200-les-invitations-du-rassemblement-de-la-gauche#69428
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: C’est décidé, j’arrête les transports !   Ven 08 Jan 2016, 11:52

salamandre a écrit:
En attendant la version suivante. Et en notant que le 94 fait partie du Stif, comme la région et les autres départements IdF.


Je sais que c'est un sujet qui lui est cher et ce n'est donc pas à Salamandre que je vais apprendre que certaines décisions ou promesses faites par les candidats dans le feu d'une campagne électorale sont ensuite difficiles à respecter...


"Son prédécesseur, Jean-Paul Huchon (PS), n’avait de cesse de rappeler que ce Passe unique serait financé par des «redéploiements» budgétaires, sans jamais préciser lesquelles."


http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/passe-navigo-unique-une-ardoise-de-300-meur-a-combler-07-01-2016-5430245.php a écrit:
Passe Navigo unique : une «ardoise» de 300 M€ à combler
Bertrand Schneider | 07 Janv. 2016, 19h45 | MAJ : 07 Janv. 2016, 19h53

Autour de quatre millions de voyageurs qui paient leurs transports en commun moins cher... C’est l’effet Passe Navigo à tarif unique instauré depuis le 1er septembre dernier. Oui mais... Qui va payer le manque à gagner ? Valérie Pécresse (LR), présidente fraîchement élue du conseil régional d’Ile-de-France, est allée présenter la facture ce jeudi à Manuel Valls.

Avec des forfaits à 70 € par mois ou 770 € l’année, là où certains voyageurs payaient jusqu’à 1 125 € (forfait 5 zones), la nouvelle patronne de la région estime que l’ardoise se chiffre à 300 millions d’euros.

«Moi, je veux sauver ce Passe Navigo. On ne jouera pas au Yoyo avec le pouvoir d’achat des Franciliens. Mais il va falloir trouver des financements très vite. Le Premier ministre l’a reconnu et j’en suis très heureuse. Nous allons en discuter dans les semaines qui viennent», s’est félicitée Valérie Pécresse, qui, en passant, rappelle qu’il s’agissait d’un «cadeau électoral» de la gauche alors au pouvoir, «un pari perdu».

Son prédécesseur, Jean-Paul Huchon (PS), n’avait de cesse de rappeler que ce Passe unique serait financé par des «redéploiements» budgétaires, sans jamais préciser lesquelles.

De son côté, Valérie Pécresse lance deux pistes : une lutte drastique contre la fraude dans les transports avec un meilleur recouvrement des amendes qui, espère-t-elle, rapporterait 150 M€ et la suppression de la réduction de 75% des tarifs de transports pour les étrangers en situation irrégulière. Cette dernière mesure ferait «gagner» 50 M€.

Mais le compte n’y est toujours pas : il manquerait encore une centaine de millions d’euros. Le Premier ministre se serait engagé à trouver une solution. Il serait notamment question de faire bénéficier la région d’une part plus importante de la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises, la CVAE qui a remplacé la taxe professionnelle. Reste à savoir si ce sera au détriment des autres collectivités territoriales...
Source: http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/passe-navigo-unique-une-ardoise-de-300-meur-a-combler-07-01-2016-5430245.php
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: C’est décidé, j’arrête les transports !   Ven 08 Jan 2016, 19:22

Sur le même sujet...
La comptabilité, c’est compliqué. Selon que le président de région est PS ou LR, la région et/ou le STIF (Syndicat des Transports Île-de-France) chiffrent le coût d’une mesure de 15 à 50 millions d'euros. Est confirmé au passage le nombre de bénéficiaires de diverses mesures sociales. Les non-bénéficiaires apprécieront d’autant plus d'avoir payé (et à payer) à la fois Pass Navigo, impôts, pannes multiples et retards de rénovation ou d'extension des lignes, et trains surchargés. Extraits de débats en cours avec les mots d'un article de Libé :

Citation :
Valérie Pécresse victime d’une rechute hivernale. Interrogée, sur BFM, sur les économies qu’elle souhaite réaliser pour trouver les 300 millions d’euros manquant au financement du passe Navigo unique, la présidente de la région francilienne a déclaré compter notamment sur «la suppression de la tarification des 75% de réduction pour les étrangers en situation irrégulière dans les transports en commun en IDF, qui coûte 50 millions par an à la SNCF et la RATP».
()
La région offre une réduction de 75% dans les transports publics aux bénéficiaires de l’aide médicale d’Etat (AME), soit les étrangers en situation irrégulière sans ressources. Sur les 165 000 bénéficiaires de l’AME en Ile-de-France, 110 000 ont fait les démarches afin de profiter de cette tarification sociale pour les transports. La même aide bénéficie à 550 000 autres Franciliens, bénéficiaires de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) ou allocataires du RSA.

Voyons maintenant comment on arrive, avec la suppression de cette mesure, aux 50 ou 70 millions d’euros d’économies évoqués par Valérie Pécresse. La région avait estimé pendant la campagne que le chiffrage de la candidate LR était farfelu, faisant remarquer que la subvention totale versée au titre de l’ensemble de la tarification sociale des transports se montait à 84 millions. Partant du principe que les étrangers irréguliers pèsent un sixième des 660 000 bénéficiaires, la région avait estimé que le coût direct de la mesure défendue par Pécresse sur le budget serait en réalité «inférieur à 15 millions».
()
Pécresse () partait en effet du postulat que si les 110 000 bénéficiaires de l’AME n’avaient plus accès à ce tarif réduit, ils payeraient chacun 70 euros mensuels pour un forfait Navigo, générant un surplus hypothétique d’environ 70 millions. On peut pourtant avoir quelque doute sur la capacité (et la volonté) des étrangers irréguliers de troquer illico leur réduction contre un passe Navigo à 70 euros par mois.
D’ailleurs, Valérie Pécresse, n’avait finalement inscrit dans ses documents de campagne que 14 millions d’euros au titre des économies escomptées de la mesure. Soit le montant correspondant au coût forfaitaire calculé par la région. () en cette rentrée 2016, Valérie Pécresse est repassée à 50 millions d’euros.

Edit, à 16h35 : l'entourage de Valérie Pécresse nous a précisé que le chiffre de 50 millions d'euros cité par la présidente de la région provient du Syndicat des transports d'Ile-de-France.

http://www.liberation.fr/desintox/2016/01/06/pecresse-se-reprend-les-pieds-dans-le-passe-navigo_1424625
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14764
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: C’est décidé, j’arrête les transports !   Ven 08 Jan 2016, 20:25

Ne fait-on pas des raccourcis en oubliant les fondamentaux des discussions passées?

Bien sûr que Valls a déjà mouillé sa chemise sur ce dossier puisque en 2014 lors des discussions avec la CCI une piste était évoquée pour la compensation et en deux temps : En gros et de mémoire pour le premier temps.

Le président de la CCI, Pierre-Antoine Gailly, avait accepté, au nom des entreprises franciliennes, une augmentation du versement transport (VT) payé par ces dernières, afin de compléter le financement du Passe Navigo unique. Une augmentation de +0,13% en moyenne qui ne concernerait (ou ne devraient concerner si l'accord n'est pas encore connu de Pécresse) que les entreprises de plus de 10 salariés situées en zones 1 et 2 actuelles, c’est à dire grosso-modo à Paris et en petite couronne parisienne, la future métropole du Grand Paris. Ceci dit cet accord prévoyait aussi mais pas pour toute l'enveloppe des redéploiements.

En contrepartie, le président de la région, Jean-Paul Huchon, s’était engagé à réclamer le retour à l’exonération de la redevance pour création de bureaux (RCB) sur les opérations de démolition-reconstruction en Ile-de-France.

Tout cela s'est passé in fine en novembre 2014 lors du vote des amendements sur le budget 2015.

Je cite les articles d'époque :

Le gouvernement soutiendra, a précisé Matignon, l'amendement du député PS Olivier Faure (Seine-et-Marne), qui concrétisera, dans le projet de loi de finances rectificative 2014, l'accord trouvé: à savoir une hausse du VT de 0,13 point de pourcentage en moyenne.

La contrepartie pour les entreprises sera le retour de l'exonération de la redevance pour création de bureaux (RCB) sur les opérations de démolition-reconstruction en Ile-de-France, qui devra faire l'objet d'un amendement gouvernemental.

- Objectif rentrée 2015 -

Selon l'amendement de M. Faure concernant la hausse du VT, voté en fin d'après-midi en commission des Finances, le manque à gagner de la mesure pour un tarif avoisinant les 70 euros est d'environ 400 millions d'euros.

Selon son exposé, la hausse du VT permettrait d'apporter 210 millions d'euros, soit environ la moitié de la note. «Le Stif et la région assureront le reste du financement de la mesure, sans compromettre le nécessaire développement de l’offre de transports», stipule l'amendement porté par cet élu francilien.
En outre, la mesure réduira mécaniquement pour les entreprises franciliennes les 50% du prix des transports quotidiens qu'elles sont tenues de rembourser à leurs employés. Ce qui allège la note de la hausse du VT de 70 à 80 millions d'euros, selon les chiffres avancés dans l'accord région-CCI.

Pour la même raison, la mesure fera baisser le coût du travail des entreprises de moins de 10 salariés, souligne l'exécutif régional.

L'entourage de M. Huchon précise à l'AFP que les 190 millions d'euros restants «seront trouvés dans le budget de fonctionnement à partir de 2016», par «redéploiement», sans toucher à l'investissement.

L'exécutif régional vise la mise en place de la mesure «à la rentrée 2015».

Valérie Pécresse, chef du groupe UMP au conseil régional, a dénoncé à l'AFP une «absolue démagogie électoraliste» de M. Huchon et un «cadeau empoisonné» au terme de «17 ans de mandat calamiteux pour la qualité des transports». Selon elle, le vrai coût sera de 550 millions d'euros. Ce qui laissera «un trou de 340 millions d'euros à combler au successeur de Jean-Paul Huchon».


Reste à voir comment le courage politique de Valérie Pécresse va fonctionner pour combler le trou si elle ne veut pas faire de yoyo.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: C’est décidé, j’arrête les transports !   Ven 08 Jan 2016, 23:02

salamandre citant Libé a écrit:
---/---
La région offre une réduction de 75% dans les transports publics aux bénéficiaires de l’aide médicale d’Etat (AME), soit les étrangers en situation irrégulière sans ressources. Sur les 165 000 bénéficiaires de l’AME en Ile-de-France, 110 000 ont fait les démarches afin de profiter de cette tarification sociale pour les transports. La même aide bénéficie à 550 000 autres Franciliens, bénéficiaires de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) ou allocataires du RSA.
---/---

Pour ce qui est des "bénéficiaires de l’aide médicale d’Etat (AME), soit les étrangers en situation irrégulière sans ressources" il faudra un jour se poser deux questions....

Premièrement, comment sont perçues par les contributeurs au système social français: employeurs, salariés, contribuables, ... de telles aides à des étrangers en situation irrégulière? Ne fait-on pas le lit des partis populistes extrémistes alors que tant de nos concitoyens sont aujourd'hui laissés au bord du chemin ?

Deuxièmement, quel effet "appel d'air" créent ces aides dans les pays d'origine de ces étrangers ?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: C’est décidé, j’arrête les transports !   Mer 13 Jan 2016, 03:13


Aujourd'hui sur 94 Citoyens....

http://94.citoyens.com/2016/pass-navigo-c-favier-craint-un-appel-aux-recettes-fiscales-des-departements,12-01-2016.html a écrit:
Pass Navigo : C.Favier craint un appel aux recettes fiscales des départements

Comment financer le forfait Navigo à tarif unique ? L’hypothèse d’un éventuel appel aux recettes fiscales des départements hérisse d’avance  le président PCF du Conseil départemental du Val-de-Marne, Christian Favier.

Jeudi 7 janvier,  Valérie Pécresse, nouvelle présidente LR de la région Ile-de-France, a rencontré le Premier ministre Manuel Valls à propos du financement du pass Navigo à tarif unique, dont une partie du financement n’est pas encore bouclé. « En l’état, il manque encore 300 millions d’euros par an pour financer cette mesure adoptée par la précédente majorité régionale. Malgré les efforts d’économies drastiques qu’elle s’est engagée à faire pour trouver des financement, la région Île-de-France ne saurait absorber à elle seule le coût total de la mesure », indique ainsi la région. La nouvelle présidente propose de trouver 200 millions € en renforçant la lutte contre la fraude et en supprimant le tarif Solidarité accordé aux bénéficiaires de la CMU (Couverture maladie universelle) en situation irrégulière. C’est pour combler les 100 millions d’euros restants que la discussion se poursuit entre la région et l’Etat. Une discussion déjà entamée par l’exécutif régional précédent, rappelle Pierre Serne,  ancien vice-président EELV en charge des transports, désormais dans l’opposition. « Nous avions évalué qu’il manquait 250 millions d’euros sur le budget du Stif (Syndicat des transports d’Ile de France) et la région avait déjà voté le financement de cette partie. Au niveau du budget de la région, nous pensions à la fois le financer par un redéploiement et discutions aussi avec l’Etat pour l’année 2016. Différentes pistes étaient envisagées, notamment une participation de la Société du Grand Paris, détaille l’élu. Il y a aussi un surplus de recettes au sein du Stif en raison d’une augmentation du nombre de pass Navigo suite au passage au tarif unique, mais les chiffres n’ont pas encore été communiqués. Connaître ces chiffres permettrait aussi d’y voir plus clair. En 2017, le redéploiement de la CVAE devait combler le budget. »

A partir de 2017, le schéma financier va en effet évoluer. Dans le cadre du projet de loi de finances 2016 (PLF 2016), le parlement a en effet voté définitivement mi-décembre le transfert vers la région de 50% de la CVAE (une partie de la fiscalité des entreprises) contre 25% actuellement, tandis que les départements n’en percevront plus que 23,5%, contre 48,5% actuellement. En contrepartie, est prévue une attribution de compensation (égale à la différence entre le montant perdu par le département et le coût réel des charges transférées) dont le montant sera fixé par délibérations du conseil départemental et du conseil régional. (article 89 de la loi de finances). Au niveau national, ce transfert, qui avait été annoncé par Marylise Lebranchu lors du congrès de l’ARF (Assemblée des régions de France) en juin 2015, a été justifié par le transfert des compétences de transport scolaire.

Sauf qu’en Ile de France, le transport scolaire est d’ores et déjà pris en charge par le STIF, et que l’opération devrait donc être neutre, en principe… C’est dans ce contexte que le président du Conseil départemental a réagi dans un communiqué, pour défendre sa recette de la CVAE, en 2016 et après.

« Il faut bien entendu dégager de nouveaux financements pour les transports publics en Ile-de-France, j’ai eu l’occasion de le souligner à de nombreuses reprises. Mais il est hors de question que cela consiste en une ponction sur les finances des collectivités, via des transferts de CVAE comme cela est évoqué dans la presse, par exemple des départements à la région, qui ne seraient justifiés par aucun transfert de charges. Les départements franciliens sont touchés, comme les autres collectivités, de plein fouet par les baisses de dotations de l’Etat et sont en grande difficulté financière du fait notamment de la progression très forte de leurs dépenses sociales et solidaires. Une nouvelle ponction massive sur leurs ressources serait totalement inacceptable, s’alarme le président du Conseil départemental du Val-de-Marne. Pour le financement des transports publics, j’ai de longue date avancé des propositions, en particulier l’augmentation du versement transport dans les zones géographiques les plus dotées en emploi, dans la perspective d’un rééquilibrage de l’emploi vers l’est de l’Ile-de-France et vers la grande couronne, ainsi que la mise à contribution des parkings des grandes entreprises de bureaux et des centres commerciaux, soit un mode de financement particulièrement vertueux du point de vue de l’environnement.  Je relève que le gouvernement Fillon auquel appartenait Valérie Pécresse avait entendu ces propositions et avait mis en œuvre des financements pour les transports publics franciliens dans le cadre du projet de loi de finances 2010. Les gouvernements Ayrault et Valls ont également apporté des financements aux transports publics franciliens en ayant recours à ces outils fiscaux en 2012 et 2014. Il est nécessaire de franchir une nouvelle étape en 2016 pour assurer le financement du système de transport francilien. C’est tout à fait possible en ayant recours à des modes de financement permettant le rééquilibrage de l’activité en Ile-de-France et vertueux pour l’environnement. Il serait inacceptable que soient privilégiées des solutions s’attaquant de façon délibérée aux départements et à leurs politiques sociales« , poursuit le sénateur communiste dans un communiqué.
Source: http://94.citoyens.com/2016/pass-navigo-c-favier-craint-un-appel-aux-recettes-fiscales-des-departements,12-01-2016.html
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14764
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: C’est décidé, j’arrête les transports !   Mer 13 Jan 2016, 04:52

La valse des vases communicant avec à chaque fois une manoeuvre de boneteau budgétaire ... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: C’est décidé, j’arrête les transports !   Mer 13 Jan 2016, 06:55

L'esprit de la politique selon C. Favier ne change pas : taxer plus et dépenser plus.

Bref, "Tax and spend" : cette brillante inspiration politique de la gauche anglaise au pouvoir a mis la Grande Bretagne à genoux. Ensuite les Anglais ont préféré 15 ans l'ultralibérale Thatcher, qu'ils n'ont quittée que pour le social-libéral Tony Blair. Et maintenant Cameron... Bien vaccinés contre les promesses de dépenser toujours plus, les électeurs british, on dirait.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: C’est décidé, j’arrête les transports !   Mer 13 Jan 2016, 19:10

a.nonymous a écrit:

Aujourd'hui sur 94 Citoyens....


Source: http://94.citoyens.com/2016/pass-navigo-c-favier-craint-un-appel-aux-recettes-fiscales-des-departements,12-01-2016.html

Encore une fois des promesses non étudiées qui vont encore nous coûter en impôts supplémentaires.
Est-ce normal que les habitants de Lozère financent les transports en Ile de France?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14541
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: C’est décidé, j’arrête les transports !   Mer 13 Jan 2016, 20:46

Etant donné que tout se paye...
Ce qui est gratuit pour les uns et payé par d'autres !
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: C’est décidé, j’arrête les transports !   Ven 08 Déc 2017, 03:56

LeS RER, 40 ans, reflet des atouts et des maux de l’Ile-de-France

Dans la région parisienne avant le RER, au début des années 1960, le métro parisien et ses 14 lignes (les lignes 13 et 14 d’alors fusionnent en 1976) assurent un maillage fin de la capitale, tout en desservant convenablement les six gares ferroviaires. Ces dernières accueillent les « trains de banlieue », comme on les appelle, qui empruntent à la fois les lignes du réseau national et celles du réseau régional. Tous les matins, les voyageurs « banlieue » descendent les escaliers de leur gare pour atteindre le métro.

« Le RER a été imaginé par le Schéma directeur d’aménagement et d’urbanisme de la région parisienne en 1965, et on a commencé à le construire à la fin des années 1960 », explique F. Leonhardt, lors du colloque consacré aux 40 ans du RER et organisé par la RATP, la SNCF et Ile-de-France mobilités. « Le nouveau réseau doit remplir deux fonctions » : « éviter les ruptures de charge entre Paris et sa banlieue, et organiser de nouvelles polarités à l’extérieur de la capitale », les fameuses « villes nouvelles » chères au préfet Paul Delouvrier.

« Usage immodéré de la voiture individuelle » VGE, 1977. Les lignes transversales est-ouest du « métro régional », son nom initial, se rejoignent le 8 décembre 1977 à Châtelet-Les Halles, en présence du président Giscard d’Estaing, pour former le RER A. « Tout justifie que, loin de permettre dans les villes un usage immodéré de la voiture individuelle, nous donnions la priorité aux transports collectifs: les besoins du public, la rareté de l’espace, la nécessité de protéger l’environnement, celle d’économiser l’énergie », explique alors le chef de l’État, dans un discours que son lointain successeur ne renierait pas aujourd’hui.
Le même jour, la « ligne de Sceaux » atteint la même station centrale, formant le RER B, qui sera prolongé en 1981 jusqu’à la gare du Nord. D’autres lignes suivront, le long de la Seine, au nord, au sud, à l’est, au nord-ouest, joignant des banlieues rouges ou bleues, et des villes plus lointaines, qui se croyaient jusqu’alors en province.

La colère des « usagers » Le réseau compte désormais cinq lignes, longues de 56 (la E) à 197 kilomètres (la D) ; tous les acteurs, RATP, SNCF et la région admettent un sous-investissement chronique dans la maintenance jusqu’au début des années 2010, en partie rattrapé depuis. Les transports franciliens aux heures de pointe sont devenus ce que l’on sait. Aucun représentant des voyageurs (on dit encore « usagers ») n’a été convié à s’exprimer au colloque du quarantenaire. Mais dans une vidéo diffusée à l’auditoire, un membre de la Fédération nationale des usagers des transports (FNAUT) raconte la galère, en quelques mots : « le RER, c’est l’irrégularité, des incidents de signalisation, une communication incohérente. Il faudrait une étude sérieuse sur la relève des conducteurs à Nanterre-Préfecture. Nous rêvons d’un retour au RER d’antan ».

à suivre..
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: C’est décidé, j’arrête les transports !   Ven 08 Déc 2017, 03:57

..
2018-2024, années noires Un rêve qui ne se réalisera pas. A. Krakowitch, directeur général du réseau Transilien à la SNCF, promet au contraire des années difficiles, en particulier pour les voyageurs du RER B. « Entre 2018 et 2024, il faudra faire avec les travaux à la gare du Nord, le remplacement de la caténaire, la connexion avec trois gares du Grand Paris et le Charles-de-Gaulle Express ». Le CDG Express qui doit relier directement Paris à l’aéroport de Roissy, déjà baptisé « trains des riches », puisqu’il ne servira pas aux voyageurs de tous les jours mais à ceux qui s’envolent vers des horizons lointains.
Les opérateurs et les élus alignent les dispositifs destinés à limiter les dysfonctionnements. On attend beaucoup du Centre de commandement unifié du RER A, qui, comme sur la ligne B, permettra de dépasser les incohérences, et parfois les rivalités, entre les deux opérateurs, SNCF et RATP. Le budget prévu pour la modernisation du réseau atteint « 1,4 milliard € en quatre ans », souligne la PDG de la RATP.

Le RER avant le TGV La SNCF a décidé de faire du prolongement du RER E à l’ouest, vers Mantes-la-Jolie (Yvelines), sa priorité, « devant toute ligne de TGV », illustrant ainsi celle aux transports du quotidien énoncée par le gouvernement. La vallée de la Seine avant celle de la Garonne. La présidente de la région, V. Pécresse (LR), vante le matériel roulant neuf prévu en 2021, plaide pour un « lissage des heures de pointe » grâce au décalage des horaires des bureaux, et espère « la suppression de la relève à Nanterre-Préfecture ()».
La région veut aussi utiliser les voies des autoroutes pour y faire passer des bus. Tous pensent très fort au super-métro du Grand Paris, dont le chantier a commencé, mais tous savent aussi que les travaux, c’est long, aléatoire, risqué, très cher.

Folie des grandeurs Tout cela suffira-t-il ? Chaque année, entre 2006 et 2016, l’Ile-de-France a gagné en moyenne 60 000 habitants. Une bonne partie d’entre eux prennent le RER. Le nombre de voyageurs ne cesse d’augmenter, sur toutes les lignes. Avec des conséquences désastreuses (.).
« Quand on a conçu le réseau, on imaginait qu’en 2020, l’Ile-de-France compterait 20 millions d’habitants », rappelle M. Leonhardt. Aujourd’hui la région en abrite 12 millions, mais le réseau sature, notamment en raison « du développement spatial ». L’Ile-de-France s’est peuplée, mais aussi beaucoup étalée. On construit des bureaux à La Défense ou à Saint-Denis et des maisons en Seine-et-Marne, sans parler des stades, des centres commerciaux et des golfs.

Faut-il vraiment que l’Ile-de-France continue sa croissance folle ?
En province, à Nantes, Dijon ou Toulouse, mais aussi à Saint-Malo ou Dunkerque, existent des bureaux fonctionnels, connectés, des salariés formés et informés, des prix de l’immobilier raisonnables, des transports moins ou non saturés, un cadre de vie agréable.

http://transports.blog.lemonde.fr/2017/12/05/rer-40-ans/


Dernière édition par Salamandre le Ven 08 Déc 2017, 05:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: C’est décidé, j’arrête les transports !   Ven 08 Déc 2017, 04:07

Salamandre a écrit:
---/---
Chaque année, entre 2006 et 2016, l’Ile-de-France a gagné en moyenne 60 000 habitants.
---/---


Deux sujets souvent occultés par certains me paraissent aujourd'hui primordiaux: au niveau mondial la pression démographique et au niveau national l'abandon d'une politique cohérente d'aménagement du territoire....

Les deux conduisent à des migrations de population avec la création de métropoles où s'accumulent problèmes de logements, d'emplois, de transports, de pollution, .....
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14764
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: C’est décidé, j’arrête les transports !   Ven 08 Déc 2017, 04:53

Le b.a ba du combat écologique pragmatique.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: C’est décidé, j’arrête les transports !   Ven 08 Déc 2017, 11:37

Libellule a écrit:
Le b.a ba du combat écologique pragmatique.


Il faudrait juste que les écologistes soient cohérents lorsqu'il sont aux affaires....

Que penser de la venue de 6000 salariés de la Société Générale à Fontenay et de ceux qui arriveront prochainement dans la boucle de la A86 alors que la ville compte 1800 demandeurs de logement, qu'elle connait nombre de problèmes de stationnement et d ecirculation, que sa gare RER n'est plus adaptée au trafic actuelle en particulier au niveau du RER E SNCF, ..... ?

Que penser également de la suppression des emplois dans les PME du secteur des Alouettes et leur remplacement par des emplois dans le tertiaire bancaire ?

6000 nouveaux salariés contre un théâtre, était-ce le deal ?

Revenir en haut Aller en bas
 
C’est décidé, j’arrête les transports !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le musée du tram Bruxelles
» Cherbourg. Activité portuaire 2008-2011.
» le département prêt pour la neige
» transports : humour (volontaire ou pas) et mauvaise foi
» La neige perturbe les transports dans la moitié nord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Les transports publics pour les Fontenaysiens-
Sauter vers: