Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Droit de vote des étrangers - Pas de précipitation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12174
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Droit de vote des étrangers - Pas de précipitation   Ven 29 Juin 2012, 01:41

Rappel du premier message :

Voici une excellente nouvelle pour tous ceux qui s'inquiètaient des conséquences que pourrait avoir le droit de vote des étrangers non communautaires...

Cette modération et cette réflexion montrent juste que quoi qu'en disent certains, les électeurs ont fait le bon choix en confiant la gestion du pays à François Hollande...

Citation :
Le droit de vote des étrangers a du plomb dans l'aile

Promise pendant la campagne par François Hollande, cette réforme présente des risques politiques avertit le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls.
Le droit de vote des étrangers a du plomb dans l\'aile

Il y a des promesses électorales qui semblent condamnées à conserver longtemps cet état. Le droit de vote des étrangers non communautaires aux élections locales, qui faisait partie des 110 propositions de François Mitterrand en 1981, pourrait bien ne pas voir le jour non plus sous le quinquennat de François Hollande.

Lors du débat télévisé d'entre-deux-tours, le candidat socialiste avait mis un premier bémol en évoquant un référendum. Ces derniers jours, les déclarations se sont multipliées, confirmant le peu d'allant du gouvernement à mettre en oeuvre la mesure.

Pas de majorité évidente

Mercredi, Alain Vidalies, le ministre délégué aux Relations avec le Parlement, a repris l'argument politique de François Hollande : il n'y a pas de majorité évidente pour faire adopter le texte puisque les élections législatives n'ont pas donné aux socialistes seuls la majorité des 3/5ème du Parlement requise pour faire voter une telle réforme. « Nous vérifierons si une partie de la droite peut se joindre au projet lors des premières lectures à l'Assemblée et au Sénat », a-t-il lancé lors d'une rencontre avec la presse parlementaire, rappelant que Nicolas Sarkozy lui-même avait défendu, à titre personnel en 2007, le droit de vote des étrangers.

La décision de le soumettre au Congrès ou à référendum sera prise ensuite par le chef de l'Etat. Mais, quand auront lieu ces premières lectures ? Impossible d'obtenir la précision de la part du ministre. Aujourd'hui, personne au gouvernement n'assure que le processus parlementaire sera bien lancé d'ici à 2017.

« Je dis juste : attention »

Les marges de manoeuvre parlementaires ne sont pas seules en cause. Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, théoriquement chargé de porter la réforme, se montre cette semaine dans « L'Express » plus que réservé sur l'opportunité de concrétiser une mesure qui aurait fait perdre, selon lui, « 1, voire 2 points » à François Hollande au second tour de la présidentielle. « Ce n'est pas du tout le même symbole qu'en 1981, où ce droit de vote apparaissait comme une reconnaissance à l'égard de ceux qui venaient travailler dans notre pays », justifie-t-il. En outre, « c'est un thème qui permet la jonction des électorats de droite et d'extrême droite. Je songe aux municipales de 2014 et je dis juste : attention ».

A l'Elysée, l'heure est aussi à l'extrême prudence. « La campagne bestiale de l'UMP sur ce thème a joué dans le resserrement du second tour », reconnaît-on, et « le climat n'est plus aussi favorable qu'en 1981 ». La priorité sur le droit de vote aux élections locales se résume désormais à quatre mots : « Nous allons faire de la pédagogie ».
Source: http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0202145420865-le-droit-de-vote-des-etrangers-a-du-plomb-dans-l-aile-338768.php?xtor=AL-4003-[Choix_de_la_redaction]-[Le%20droit%20de%20vote%20des%20%C3%A9trangers%20a%20du%20plomb%20dans%20l%27aile]
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Gérard



Messages : 3442
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Droit de vote des étrangers - Pas de précipitation   Jeu 05 Nov 2015, 03:57

M.Vals a écrit:
ajoutant qu’il est « convaincu qu’elle ne sera pas proposée à la prochaine présidentielle ».

serait-il candidat?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12174
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Droit de vote des étrangers - Pas de précipitation   Jeu 05 Nov 2015, 08:13

Gérard a écrit:
serait-il candidat?

Pour un deuxième tour face à Sarkozy ou à Le Pen quel socialiste autre que Valls pourrait être réellement crédible en 2017 ?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12174
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Droit de vote des étrangers - Pas de précipitation   Jeu 05 Nov 2015, 11:34

Un article intéressant du journaliste Maurice Szafran ancien PDG de Marianne....



http://www.challenges.fr/politique/20151104.CHA1255/droit-de-vote-des-etrangers-quand-valls-acheve-la-gauche-morale.html a écrit:
Droit de vote des étrangers: quand Valls achève la gauche "morale"

Par Maurice Szafran

Publié le 04-11-2015 à 17h38

Le Premier ministre a enterré la réforme pour le droit de vote des étrangers aux élections locales. Une rupture supplémentaire avec la gauche droit-de-l’hommiste.

Contrairement à ce qu'affirment sur tous les tons les philosophes Alain Finkielkraut et Michel Onfray, l'essayiste Éric Zemmour ou le revenant sur la scène médiatique Philippe de Villiers, la gauche qu'ils décrètent "morale", la gauche qu'ils baptisent "droit de l'hommiste", cette gauche-là n'a jamais été aussi mal en point. Raillée, moquée, décrédibilisée, il n'y a plus qu'une poignée de bobos des centre-villes pour la soutenir, il n'y a plus qu'un journal exsangue, Libération, pour persister à véhiculer ses idées. Qu'importe la réalité des faits et du pouvoir idéologico-médiatique: Finkielkraut et Onfray, Zemmour et Villiers s'obstinent à dégoiser sur cette malheureuse "gauche morale", aujourd'hui défaite, reléguée et sans guère d'influence, mais par définition responsable, selon eux, de tous les maux qui accablent la société française. Sans doute ne s'attendaient-ils pas à ce que Manuel Valls - celui-là même qu'Onfray avait récemment encore qualifié de "crétin" - se propose en quelque sorte d'achever la gauche dite "droit de l'hommiste".

Cela s'est passé il y a quelques heures seulement dans le célèbre amphithéâtre Boutmy de la non moins célèbre école Sciences Po. Invité à plancher devant 400 élèves sur le sempiternel thème de la réforme, le Premier ministre tournait à vide avec quelques formules bien rodées et, sans doute, toutes faites - "La France est un grand pays avec ses paysages, ses reliefs et son climat tempéré. Elle souffre d'une perte de confiance prononcée". Soit... Et après... Du Valls en boucle... Ennui général... Et voilà qu'un impertinent, un affidé de cette gauche "morale" si décriée pour de très bonnes (et quelques très mauvaises) raisons, réveille la salle en rappelant au chef du gouvernement que la gauche social-démocrate, depuis son accession au pouvoir en 1981, s'est engagée à ce que les étrangers puissent voter aux élections locales, que François Hollande lui-même a repris cette promesse durant la campagne de 2012, et puis... Rien... Comme à l'accoutumée, rien... Depuis 35 ans déjà (!), rien...



Éviter un affrontement violent

Au moins, Manuel Valls a-t-il, lui, le courage d'enterrer sans plus de manière ni de circonvolution cette réforme que la gauche "morale" exige depuis trois décennies: "Elle ne peut pas se faire, faute d'une majorité qualifiée [au Congrès, réunissant députés et sénateurs]. Cette réforme n'est plus une priorité [la vérité, enfin]. Le vrai sujet, c'est de renouer avec la naturalisation. Je suis convaincu que cette réforme ne sera pas proposée à la prochaine présidentielle. Il ne faut pas courir derrière des totems [ceux de la gauche "morale" ou "droit de l'hommiste"]! Un enterrement en bonne et due forme qui, sans aucun doute, arrange l'éventuel candidat Hollande puisque Valls le débarrasse – enfin - d'un "totem" qui encombrait la gauche de pouvoir depuis si longtemps.

Cette mise au point du Premier ministre est avant tout utile parce qu'elle éloigne une chimère à laquelle une grande partie de la gauche était attachée, ce fameux droit de vote des étrangers aux élections locales. Manuel Valls tranche à la hache avec d'autant plus de détachement qu'il n'y a jamais été favorable - oui à la naturalisation, a-t-il toujours expliqué, non au droit de vote qui, dans la tradition républicaine française, serait, selon lui et Jean-Pierre Chevènement, réservé aux citoyens. Mais en réalité, Valls joue sur du velours: il sait pertinemment que dans cette France taraudée par une crise identitaire, troublée et secouée par un doute quant à l'intégration des musulmans et non pas seulement des islamistes, cette France-là ne supporterait pas le choc d'un affrontement violent sur le droit de vote des étrangers.

On peut certes le regretter, s'effrayer même de la puissance de ce mouvement en arrière, de cette fermeture. François Hollande et Manuel Valls ont décidé de faire avec puisqu'ils gouvernent et entendent continuer à gouverner. Tant pis pour la gauche "morale".
Source: http://www.challenges.fr/politique/20151104.CHA1255/droit-de-vote-des-etrangers-quand-valls-acheve-la-gauche-morale.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12174
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Droit de vote des étrangers - Pas de précipitation   Mar 28 Fév 2017, 07:06

L'accord entre Benoît Hamon et Yannick Jadot prévoit outre le droit de fumer de la weed, un référendum sur le droit de vote des étrangers aux élections locales.....



https://fr.scribd.com a écrit:
PROJET DE PLATEFORME PRÉSIDENTIELLE

Sur l’enjeu démocratique :

Une conférence citoyenne réunissant 3 collèges sera installée dès l'été 2017. Elle réunira les parlementaires, les sages et des citoyens, et devra transmettre dans les 12 mois de son installation au Président de la République un projet de Constitution pour une 6ème République %e dernier sera soumis à referendum et donnera lieu à de nouvelles élections avant la fin du mandat.

Elle reconnaîtra notamment l'écologie et les biens communs, l'instauration de la proportionnelle avec prime majoritaire, la transformation du Sénat, un septennat présidentiel non renouvelable, etc.

Par ailleurs seront également proposés par referendum dès le début de la mandature, le droit de vote des étrangers aux élections locales, la reconnaissance du vote blanc, le 4-3 citoyen.
---/---
Source: https://fr.scribd.com/document/340184453/Projet-de-plateforme-presidentielle#from_embed
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 700
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Droit de vote des étrangers - Pas de précipitation   Mar 28 Fév 2017, 20:06

On est vraiment dans une idéologie finissante, qui tombe dans le clientélisme pour encore exister
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3442
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Droit de vote des étrangers - Pas de précipitation   Mar 28 Fév 2017, 20:19

Si le vote des étrangers à la communauté entre dans le jeu politique, c'est pour le coup que tous les abstentionnistes dits "Gaulois" vont se précipiter aux urnes.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 2968
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Droit de vote des étrangers - Pas de précipitation   Mar 28 Fév 2017, 21:40

Qu'en est-il dans les pays européens ? Une carte pour visualiser le "patchwork" UE, et descriptions de vote par pays.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_de_vote_des_étrangers#Europe_-_Union_europ.C3.A9enne

En (trop) bref, 2 cas principaux : plusieurs pays (du nord de l'UE) donnent le droit de vote aux étrangers sous condition de durée de résidence, mais la situation majoritaire est celle de la France (et Allemagne et Italie...)
Pour le Royaume-Uni (droit de vote aux étrangers résidents venant d'un pays du Commonwealth) quel va être l'effet du Brexit ?

Comme le rappelait Valls, la tradition en France est la naturalisation, et le droit du sol, pour acquérir la nationalité et le droit de vote.
Dans les pays qui accordent le droit de vote aux étrangers (hors UE) résidents, ce droit peut être limité aux élections locales, et en même temps la nationalité être plus difficile à acquérir.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14225
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Droit de vote des étrangers - Pas de précipitation   Mar 28 Fév 2017, 22:18

Un vieux proverbe dit qui va lentement va sûrement : Sans remonter les dernières décennies au cours desquelles cette mesure a été régulièrement proposée par la gauche, on s’en tiendra à ce rappel : elle figurait dans les 60 engagements de campagne de François Hollande en 2012. Et comme chacun sait, la réforme constitutionnelle nécessaire pour l’entériner n’a jamais été menée par le gouvernement depuis lors. Manuel Valls lui-même avait enterré l’idée de cette mesure. Ce qui permet de poser la sempiternelle question qui taraude la gauche depuis le quinquennat de Hollande. Mais qui donc ç'est éloigné du programme?

Avec cette question subsidiaire : Mais qui donc aujourd'hui suit au plus près la ligne hollandiste dès lors qu'il est devenu président-tocard (sic selon anonymous)?

Tout un paradoxe macro(n)économique est en cours.

Les intentions  de votes surfant sur des leurres tout à fait étonnants avec un sens du girouettisme .. jamais connu jusqu'à lors..
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 2968
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Droit de vote des étrangers - Pas de précipitation   Mar 28 Fév 2017, 22:43

Citation :
Par ailleurs seront également proposés par referendum dès le début de la mandature, le droit de vote des étrangers aux élections locales, la reconnaissance du vote blanc,

Synthèse : Hollande lui, aurait su formuler la phrase de façon à pouvoir ensuite déclarer qu'il tient sa promesse - par la reconnaissance du droit de vote blanc aux étrangers...
Revenir en haut Aller en bas
 
Droit de vote des étrangers - Pas de précipitation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» les SDF ont ils le droit de vote ?
» Vote des étrangers : Giberville consulte
» Le vote
» Pour ou contre le droit de vote à 16 ans?
» Le vote des étrangers... pourquoi et surtout pour le bénéfice de qui ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: