Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Laurence Abeille et les véhicules diesel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Dim 16 Sep 2012, 00:30

De nombreux fontenaysiens ont appris hier par la presse qu'un sénateur EELV souhaitait voir interdire les véhicules diesel en centre ville d'ici trois ans...

Ces fontenaysiens savent-ils que la député de la circonscription Laurence Abeille partage cette opposition au diesel et qu'elle a cosigné un amendement à l'Assemblée visant à pénaliser, pour les sociétés dans un premier temps, l'usage des véhicules utilisant ce carburant ?

On peut se demander si les citoyens qui ont
envoyé la citoyenne Abeille les représenter à l'Assemblée s'attendaient à
ce qu'elle fasse de telles propositions et certains doivent déjà
regretter qu'il ne soit pas possible, pour les citoyens s'entend, de
révoquer un élu...


Citation :
AMENDEMENT N° 183

présenté par

Mme Sas, M. Alauzet, Mme Abeille, Mme Allain, Mme Attard, Mme Auroi, M. Baupin, Mme Bonneton, M. Cavard, M. Coronado, M. de Rugy, M. François-Michel Lambert, Mme Massonneau, M. Mamère, M. Molac, Mme Pompili et M. Roumegas

----------

ARTICLE ADDITIONNEL

APRÈS L'ARTICLE 1 ER, insérer l'article suivant:

Le 1° du 4 de l’article 298 du code général des impôts est ainsi modifié :

1° Au a., après le mot : « essences », sont insérés les mots : « et gazoles » ;

2° Au b., le mot : « gazoles » est remplacé par les mots : « les carburants essence ou gazole utilisés en complément par des véhicules hybrides électriques ».

EXPOSÉ SOMMAIRE

L’avantage accordé aux véhicules diesel dans les flottes des parcs d’entreprise est un avantage indu, tant sur le plan environnemental que sur le plan sanitaire. Ce carburant émetteur de particules fines a été classé cancérogène certain par l’Organisation Mondiale de la Santé le 12 juin dernier. Or il représente 96 % de la flotte des véhicules particuliers des entreprises. Il est donc proposé de supprimer la déductibilité de la TVA pour ces entreprises sur l’utilisation de carburants diesel, au même titre que les essences sans plomb. En revanche, pour initier un cercle vertueux, il est proposé que les véhicules hybrides, qu’ils fonctionnent au gazole ou à l’essence, du fait de leur moindre consommation en ressource fossile, puissent bénéficier de cette exemption.

L’économie annuelle pour l’Etat et les contribuables est de l’ordre de 350 millions d’euros.
Source: http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/0071/183.asp
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14299
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Dim 16 Sep 2012, 01:03

Ayant une longue expérience de la vie à Fontenay en général et connaissant de longue date les prestations multiples de nos écolos je m'attends au pire de la part de notre élue...

Je dois reconnaitre que je ne suis ni déçu ni surpris et je pense que pire est à venir.

NB : je n'ai aucune responsabitité dans son élection .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Dim 16 Sep 2012, 01:16

Rien ne me surprend de la part des EELV. Et même de savoir que certains d'entre eux conduisent des Diesels.
Dans le genre idioties interdire aux voitures Diesel de rouler dans les villes signifie que l'on ne pourrait plus aller de Paris à Toulouse par exemple autrement qu'en récupérant sa voiture en Seine et Marne et en passant par des chemins entre les champs.
Les Belges avaient imaginé avec humour pour éviter les embouteillages de faire rouler les véhicules légers à droite et les poids lourds à gauche, mais là avec les écolos il ne s'agit pas de rigoler.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Dim 16 Sep 2012, 05:07

Après s'en être pris à la voiture diesel le 12 juillet, la députée de la circonscription Laurence Abeille s'en est également pris aux avions le 24 juillet....

Elle nous apprend dans une intervention à l'Assemblée que les députés EELV s'interrogent sur une nouvelle taxation du kérozène qui aura bien sûr pour effet de renchérir le coût des billets d'avion....

Citation :
Mme Laurence Abeille. Monsieur le président-directeur général, votre plan de redressement comporte un volet industriel et un volet social mais pas de volet environnemental. Cela dit, je sais que votre compagnie a reçu un certain nombre de prix pour sa démarche environnementale : elle a par exemple réalisé un vol expérimental en utilisant un kérosène d’une composition différente. Pouvez-vous nous dire quelques mots sur le volet environnemental, qui est un élément essentiel d’un développement du transport aérien en harmonie avec les politiques de lutte contre le dérèglement climatique ?

De quels moyens de pression dispose une compagnie aérienne pour contraindre les constructeurs à développer des avions moins gourmands en carburant?

Actuellement le kérosène est exonéré de taxes, ce qui crée une distorsion de concurrence qui favorise le transport aérien au détriment du rail. Les députés du groupe écologiste s’interrogent donc sur l’opportunité d’une taxation du kérosène. Ils considèrent qu’il faut remettre en question les exonérations fiscales dans la mesure où elles ont un impact environnemental, d’autant que, selon les prévisions de l’aviation civile, les émissions de CO2 liées au transport aérien augmenteront de 88% entre 2005 et 2020, et de 100% d’ici à 2050.

Depuis janvier 2012, les compagnies aériennes utilisant les aéroports de l’Union europénne sont obligées d’acheter des quotas pour compenser leurs émissions de carbone. Il paraît que la Chine a menacé de riposter en interdisant aux compagnies chinoises de se soumettre à cette obligation. Ce système est-il mis en place ? Quel est son impact sur la compagnie Air France ? Quel en sera le coût ?
Source: http://www.assemblee-nationale.fr/14/cr-dvp/11-12/c1112006.asp

Certains électeurs fontenaysiens ayant voté Abeille en pensant voter socialiste se souviennent sans doute du slogan du Canada dry: "Ça ressemble à l’alcool, c’est doré comme l’alcool… mais ce n’est pas de l’alcool".
Revenir en haut Aller en bas
celine



Messages : 392
Date d'inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Dim 16 Sep 2012, 21:23

Plus de diesel, plus de voiture pour la majorité des français !
Les "Abeilles" oublient qu'il était chaudement recommandé de les acheter ces véhicules diesel, plus chers que ceux à essence, car ils étaient économiques en carburant.

Ce n'est pas les véhicules qu'il faut mettre à la casse mais tout ces irresponsables qui faute de trouver des solutions viables pour nous sortir de la crise autrement que par des impôts, des taxes et des tracas causées par des idées totalement farfelues.

Ce sont les étrangers qui maintenant monopolisent la construction automobile qui vont être contents, ils vont avoir du travail pour réalimenter la France en véhicules essence ... quoique comme au rythme ou on nous apprauvrit il n'y aura plus grand monde pour acheter hormis bien sur les trafiquants qui eux font ce qu'ils veulent en toute impunité puisque la police est impuissante.
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Lun 17 Sep 2012, 08:37

J'espère que cette interdiction du diesels en ville va vite passer... les possesseurs de ce type de véhicule qui ne vont plus pouvoir bouger de chez eux ou qui devront changer de voiture vont faire une excellente clientèle pour les partis anti socialos, écolos et cocos...

ça va ratisser large pour les foutre à la porte. Sans compter le parc automobile des transports en communs et des entreprises à mettre au rebut.

Des mesures intelligentes en situation de crise lorsque tout le monde cherche à faire des économies, ce sont des élus en prise directe avec les problèmes des Français !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Lun 17 Sep 2012, 08:55

On est mal partis avec cette gauche qui délire
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3143
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: un peu de médecine (et de technique) ne nuit pas au débat   Lun 15 Oct 2012, 03:22

Même sans être écolo tendance Abeille, dont la proposition d'interdire le diesel est excessive, il y a des réalités à prendre en compte et à rappeler :
Les particules fines des moteurs diesels ont des effets néfastes reconnus sur la santé (poumons, coeur). Et sur la mortalité. Les filtres à particules des voitures diesel récentes ne résolvent rien. Pourquoi ? Parce qu'ils fonctionnent bien avec un moteur (des gaz d'échappements) chauds, donc en roulant sur de longues distances. En ville, pour de courts trajets, les particules encrassent les filtres plus vite qu'elles ne sont éliminées. Contrairement à ce que laissent croire les constructeurs. Alors, que faire ?
La première aberration est que les taxes sur le diesel sont plus faibles que sur l'essence. Elle a puissamment contribué à la dieselisation du parc auto français. Maintenant, il y a 3 façons de la supprimer (l'aberration) progressivement : augmenter les taxes diesel au niveau de l'essence, baisser les taxes essence au niveau du diesel, ou quelque part entre les deux - pour la même recette (taxe) globale par exemple. C'est un débat politique, et citoyen à ouvrir.
On va dire que ce sont les pauvres qui seraient touchés le plus. Mais le surcoût d'un moteur diesel à l'achat ne se justifie pas souvent, surtout pour une petite voiture ou à moins de 10 000 km par an. Au contraire, l'effet principal d'un alignement des taxes pourrait être la baisse des prix des voitures, neuves ... ou diesel d'occasion - et c'est bien là que ça va couiner. Mais ce qu'on perd à la revente on le regagnera à l'achat.
Un autre débat important est le seuil maximum tolérable de pollution par véhicule. Il concerne tous les fontenaysiens, en particulier ceux qui ont la 'chance' de vivre pas loin de l'A86 ou d'un axe fréquenté.
Et pour finir sur une note moins rabat-joie, souvenons-nous que le covoiturage entre voisin(e)s ( ou collègues) est déjà une façon de diminuer la pollution.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Lun 15 Oct 2012, 05:24

Certes ces questions sont importantes, mais faute de solution de rechange immédiate, il va falloir faire avec. Je viens d'acheter une voiture Diesel, je ne vais pas la revendre -ce qui ne ferait que déplacer le problème.
Que Mme Abeille milite pour les moteurs à hydrogène, cela l'occupera.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14558
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Mer 23 Jan 2013, 01:29

Je reproduis ici un article qui circule sur la toile... juste comme cela.
Je ne sais pas ce que vous en pensez mais pour ma part je crois qu'il peut être mis en débat dans le prolongement de ce sujet plutôt ici que sous l'évolution du marché automobile français. (Peugeot, Renault... )
Même si on ne peut rien y faire, .... (j'ai bien lu les épisodes précédents, même si je n'étais pas encore à débattre avec vous).
============================

La boule puante "écolo pratique" d’un site classé Seveso.

Alors que la plus grosse boule puante jamais lâchée en France, continue de faire « sentir ses effets », les commentaires rassurants fusent.

http://www.lesoir.be/169287/article/actualite/fil-info/2013-01-22/gaz-%C3%A0-rouen-d%C3%A9clenchement-du-plan-particulier-d%E2%80%99intervention

Ce n’est pas un dégagement gazeux toxique qui provient d’un site Seveso, c’est une simple odeur de mercaptan (c’est mieux que de dire de méthanethiol, mais bon passons http://en.m.wikipedia.org/wiki/Methanethiol) dont la vertu première est précisément de servir d’additif à des subs...tances inodores (comme le gaz de ville)- qui elles sont toxiques- pour que l’on prenne conscience du danger qui nous guette, à côté duquel, l’inflammabilité du produit, par exemple, sa capacité à se mixer à l’eau potable, et ses risques reconnus de dermatoses, sont des cacahuètes.

Ce raisonnement est écolo pratique. Dormez tranquilles bonnes gens, ça pue, mais c’est pour prévenir des dangers chimiques qui vous guettent que vous n'auriez pas détecter sans cet inconvénient olphaltique qui a parcouru plus de 100 kms.

A propos de quel site Seveso parle-t-on ?
De l’usine Lubrizol de Rouen en Seine Maritime.

Et que fait-elle cette charmante usine ?

Des additifs pour améliorer la lubrification de nos moteurs automobiles dont, celui dont nous reproduisons l’encart publicitaire dans le respect des sources d’où il provient ( http://www.lubrizol.com/FuelAdditives/Products/8090CetaneImprover.html )

Super, nous voilà rassurés de nouveau, la vertu du Lubrizol 8090C est là encore écologiquement évidente, masquer la dangerosité du diesel auquel il est ajouté.

Et c’est quoi la dangerosité du diesel déjà ?
Ah oui, la pollution de l’air par de nombreuses particules fines, et un risque de cancer accru.

http://www.liberation.fr/societe/2012/06/14/le-diesel-est-cancerogene-c-est-officiel-et-il-se-passe-quoi-maintenant_826081

Addendum rassurant pour cette fois :
http://www.actualites-news-environnement.com/29942-Fuite-importante-mercaptan-faille-principe-precaution-selon-RIVASI.html
=========================
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Mer 23 Jan 2013, 02:24

Pour apprécier objectivement le poste précédent il n'est pas inutile de prendre connaissance des communiqués officiels...

Manuel VALLS et Delphine BATHO a écrit:
Paris, le mardi 22 janvier 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Une fuite de mercaptan s’est produite lundi matin dans une cuve de l’usine Lubrizol (Seine-Maritime), usine classée SEVESO.

Les services de l’État se sont immédiatement rendus sur place et dès hier soir un arrêté préfectoral a été pris pour stopper l’ensemble de l’exploitation. Ils mènent actuellement des opérations de contrôle et de suivi de la dernière phase de mise à l'arrêt de cuve concerné.

Les concentrations mesurées en sortie de cheminée indiquent que les seuils auxquels sont soumis les riverains sont très en dessous des seuils ayant un impact sanitaire. Le seuil sanitaire est en effet 20 000 fois supérieur à son seuil olfactif, expliquant les désagréments qui ont pu intervenir du fait d’odeurs incommodantes.

Afin de surveiller en continu l’évolution des concentrations, l’INERIS a été réquisitionné pour procéder à des mesures dans le voisinage au cours de la journée.

L’inertage des réacteurs se poursuit conformément aux procédures prévues. Il nécessite dans sa dernière phase une attention particulière compte tenu des techniques mises en œuvre. L’exploitant et la préfecture estiment que l’opération prendra toute la journée.

C’est à ce titre que la préfecture de Seine-Maritime a actionné le Plan Particulier d’Intervention, de manière préventive vis-à-vis des riverains, pour l’achèvement de ces opérations. C’est ce qui a entraîné l’annulation du match de Coupe de France de football prévu ce soir sur le stade adjacent.

Delphine BATHO, ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, se rendra auprès des services de l'État présents sur place aujourd'hui en fin de journée.
Source: http://www.developpement-durable.gouv.fr/Communique-de-Manuel-VALLS-et.html


Ministère de l'Intérieur a écrit:
22 janvier 2013

Communiqué de presse du ministère de l'Intérieur

Depuis hier matin, une fuite importante de mercaptan depuis l’usine Lubrizol située à Rouen, provoque le dégagement d’une odeur incommodante. Cela a généré, au cours de la nuit un afflux massif d’appels auprès des services de secours.

Le mercaptan est un marqueur très olfactif, de type gaz de ville, connu de tous, et qui ne présente pas de risques pour la santé.

Les mesures réalisées ont révélé un seuil de concentration très faible, mais qui explique cependant la gêne ressentie par un grand nombre de personnes.

En raison de l’orientation des vents, cette odeur est actuellement très présente sur plusieurs départements, de la Haute Normandie à l’Ile de France.

Compte-tenu de l’absence de danger, les habitants des départements concernés sont invités à ne pas joindre les services d’urgence, afin de ne pas saturer les lignes de secours.
Source: http://www.interieur.gouv.fr/Actualites/Communiques/Fuite-importante-de-mercaptan-depuis-l-usine-Lubrizol


Par ailleurs ce passage du poste précédent est pour le moins réducteur, pour ne pas dire fallacieux, car il ne cite qu'un seul produit de la société Lubrizol:

Libellule a écrit:
A propos de quel site Seveso parle-t-on ?
De l’usine Lubrizol de Rouen en Seine Maritime.

Et que fait-elle cette charmante usine ?

Des additifs pour améliorer la lubrification de nos moteurs automobiles dont, celui dont nous reproduisons l’encart publicitaire dans le respect des sources d’où il provient ( http://www.lubrizol.com/FuelAdditives/Products/8090CetaneImprover.html )

Super, nous voilà rassurés de nouveau, la vertu du Lubrizol 8090C est là encore écologiquement évidente, masquer la dangerosité du diesel auquel il est ajouté.

En regardant la page http://www.lubrizol.com/FranceTwoColumn.aspx?id=41536&LangType=1036 on peut connaitre l'activité du site Lubrizol de Rouen:

Citation :
Rouen

Située en Normandie (Seine Maritime)
Fondée en 1954
Fabrication et conditionnement d’additifs pour lubrifiants et pour peintures
Certifié ISO 9002 depuis1991, puis ISO 9001 en 2003
Certifié ISO 14001 en 1997
Certifié OHSAS 18001 en 2009
Site classé SEVESO

Et même si l'usine en question produisait de l'additif Lubrizol 8090C, celui-ci ne sert pas contrairement à ce qui est écrit à "masquer la dangerosité du diesel auquel il est ajouté" mais selon son fabriquant au contraire à réduire les effets négatifs du diesel:

Citation :
When fuel is enhanced with Lubrizol 8090 cetane improver, it burns more quickly and completely. More efficient combustion reduces:

knock and noise
misfiring
shock loads
peak pressure in the cylinder
ignition delay
stress
engine maintenance
fuel consumption ==> réduire la consommation
exhaust emissions ==> réduire les gaz d'échappement
white smoke ==> réduire les rejets de carburant non consumé

crank time
Source: http://www.lubrizol.com/FuelAdditives/Products/8090CetaneImprover.html

Ceci étant, EELV peut essayer de surfer sur cet incident... La déculottée qu'a pris Eva Joly quelques mois seulement après Fukushima montre bien que les citoyens sont de moins en moins dupes...


Dernière édition par a.nonymous le Mer 23 Jan 2013, 03:01, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14558
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Mer 23 Jan 2013, 02:45

Merci anonymous, de ce rajout. Le premier article ne dit rien d'autre que la version officielle. Il se veut rassurant et un peu amusé là où l'Etat est tenu de faire dans le plus officiel. Ce n'est simplement pas tout à fait le même style journalistique.
L'avantage du premier article sur les plus officiels, est aussi qu'il est plus libre de ton, tout en précisant le pourquoi du comment qui fait que ce site est classé Séveso. l'association des mots "Diesel" et "Seveso" allant de paire, dans le cas présent, il reste permis de le relever. (bon d'accord on peut rajouter, dérivés du pétrole, lubrifiants, peintures etc.. je vous le concède).

Quant au 8090, le lien vers ce produit figure dans le corps du premier article, chacun pouvant donc, sans votre aide, apprécier à sa juste mesure à quoi il sert, sa pub étant aussi bien faite que celle de Peugeot quand il vantait le tout diesel.

Vous imaginez une pub qui dirait "je vous vends un produit chimique qui n'apporte rien au diesel qui pollue beaucoup"? Pas moi. Libre à vous de penser que les additifs chimiques (qu'ils soient alimentaires ou qu'ils s'ajoutent aux lubrifiants, diesel ou peintures) contribuent à ne pas aggraver les risques de cancer. Pour ma part c'est une thèse que je ne soutiendrais pas forcément, avec autant d'aplomb que vous, juste parce que la société qui les diffuse le dit.

Ceci dit, et pour rester sérieux, ma parole anonymous vous avez survolé le premier article, et oublié de cliquer sur tous les liens, et en particulier sur l'addendum rassurant! Seriez-vous imperméable aux articles traitant un sujet d'une manière "non officielle" et/ou "non conventionnelle"?

PS : C'est gentil d'avoir une pensée pour Eva Joly et ses électeurs en ces temps de disette électorale en France.
Vous auriez pu dire qu'en Allemagne la coalition SPD Grunen vient de gagner, ce dimanche, la Région de Basse Saxe, dominée jusqu'alors par la coalition CDU libéraux emmenée par Madame Merkel. Au moins seriez-vous resté dans l'actualité. Vous auriez même pu dire que die Linke (l'équivalent de notre FDG) n'a pas fait le score escompté lors de ces élections partielles.

http://allemagne.blog.lemonde.fr/2013/01/22/la-basse-saxe-cree-une-nouvelle-dynamique-nationale/
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Dim 27 Jan 2013, 13:01

Pour en revenir aux véhicules diesel et à la pollution automobile, la décision de la municipalité de vendre le terrain de la boucle de la A86, terrain on ne peut plus soumis à cette pollution, pour construire des bureaux interpelle....

D'une part, quels seront les conséquences de cette pollution sur la santé des salariés qui passeront 35 heures par semaine à quelques mètre de cette voie rapide ?

D'autre part, ne serait-il pas plus judicieux de conserver ce terrain, qui rappelons n'a coûter que 979.000 euros à la commune, en tant qu'espace vert participant à la réduction de la pollution engendrée par cette voie rapide et ce pour le plus grand bénéfice des habitants du Val et des Alouettes ?

La discussion sur la vente de ce terrain à la BNP sans réelle consultation des autres acheteurs potentiels aura lieu lors du conseil municipal du 31 janvier. Les votes des élus de l'opposition mais aussi ceux des élus MoDem, PS et EELV lors de ce conseil municipal seront riches d'enseignement...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14558
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Lun 28 Jan 2013, 06:55

Le débat suit son court ailleurs. Sinon en lien cette fois, sans image....

Un rappel pour vos agendas si cela vous dit

http://fontenaysousbois.eelv.fr/files/2013/01/image001.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3143
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Ven 22 Fév 2013, 05:03

... et maintenant Delphine Batho, PS ministre de l'écologie
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-environnement/actu/0202580902938-la-taxation-du-diesel-une-question-de-sante-publique-selon-delphine-batho-540840.php
Citation :
La ministre de l'Ecologie juge une hausse de la fiscalité du diesel « incontournable » estimant qu'il s'agit plus d'une question « de santé publique » que de fiscalité.
L'alignement « progressif » de la fiscalité du diesel sur celle de l'essence est une question « de santé publique » avant d'être une question fiscale et elle est « incontournable », a indiqué jeudi la ministre de l'Ecologie Delphine Batho sur BFM-TV. Alors qu'on lui suggérait qu'un alignement de la fiscalité du diesel sur l'essence apporterait entre 3 et 4 milliards d'euros par an à l'Etat, la ministre a répondu que « ce n'est pas un sujet de recettes fiscales », « c'est un problème de santé publique ».
(...)
Ceci dit, la surpopulation dans le RER (et métro) ne permet pas un report massif et immédiat de la voiture vers ces transports en commun. Et les bus roulent au diesel ...
Mais utiliser le produit de la future hausse de fiscalité du diesel pour améliorer les transports en commun, ce serait une idée en cohérence avec les propos de la ministre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Ven 22 Fév 2013, 10:35

Si déjà on obligeait les véhicules des collectivités territoriales à ne pas polluer ...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Ven 22 Fév 2013, 11:03

Xenon a écrit:
Si déjà on obligeait les véhicules des collectivités territoriales à ne pas polluer ...

Que sont devenus ces vélos ? Il y a-t-il un retour d'expérience deux ans après leur achat ?

Citation :
L’INFO DU JOUR
Vélo électrique pour les employés municipaux de Fontenay-sous-Bois

LOUIS MOULIN | 21.03.2011, 07h00
Les mollets vont travailler. Enfin, un peu… Vendredi matin, quinze vélos électriques flambant neufs ont été présentés dans le parking de la mairie de Fontenay-sous-Bois. D’ici quelques jours, les employés municipaux pourront utiliser ces petites reines améliorées pour leurs déplacements dans la ville, en lieu et place des traditionnelles voitures de fonction.
Pour le maire(PC) Jean-François Voguet, il s’agit à la fois « de faire plus en matière de développement durable, de faire des économies sur le carburant et d’améliorer les conditions de travail du personnel. Ce sont des conditions plus agréables que la voiture ».

Une première en France

C’est en tout cas l’avis des salariés de la mairie de Fontenay qui se sont portés volontaires pour utiliser ces bicyclettes électriques. « Je fais déjà du vélo dans ma vie privée et c’est très différent de la voiture, explique le responsable des espaces verts Olivier Le Moal. On ne voit pas les mêmes choses : moi qui regarde tout le temps les espaces verts, ça va m’être utile. Et puis ça ne sera pas la galère pour se garer, on va gagner du temps. »
Les premiers coups de pédale ont été donnés dans le parking municipal et aux abords de la mairie. «C’est un peu surprenant quand le moteur électrique se met en marche, mais après ça passe tout seul », estime la chargée de mission développement durable Perrine Bouvachon. Pour son collègue des espaces publics Pascal Bagneaux, « le moteur électrique est un beau plus. Là j’ai grimpé la rue de Neuilly sans problèmes alors qu’avec un vélo normal, c’aurait été autre chose ». A l’instar de Vélib’ ou de Cristolib, les employés municipaux n’ont besoin que d’une carte magnétique pour retirer un des vélos alignés sur des bornes dans le parking municipal. Des bornes qui ont la particularité de recharger automatiquement la batterie de ces bicyclettes à assistance électrique. «C’est une première en France, assure Pascal Gautheyrie, directeur de Clean Energy Planet, l’entreprise qui a mis en place ces vélos. Et ça permet de réaliser des économies considérables. Entre l’installation et l’entretien, on calcule qu’un vélo coûte 150 € par mois à la collectivité. Pour une voiture de fonction, c’est plutôt 800 €. »
Dans quelques semaines, une deuxième borne de 15 vélos doit être installée à la maison de l’habitat. L’ensemble aura coûté 100 000 € à la municipalité.
Source: http://www.leparisien.fr/abo-hauts-de-seine/velo-electrique-pour-les-employes-municipaux-de-fontenay-sous-bois-21-03-2011-1369652.php[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3143
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Sam 23 Fév 2013, 04:26

a.nonymous a écrit:


Que sont devenus ces vélos ? Il y a-t-il un retour d'expérience deux ans après leur achat ?

Citation :
L’INFO DU JOUR
Vélo électrique pour les employés municipaux de Fontenay-sous-Bois

(...)Et ça permet de réaliser des économies considérables. Entre l’installation et l’entretien, on calcule qu’un vélo coûte 150 € par mois à la collectivité. Pour une voiture de fonction, c’est plutôt 800 €. »
Dans quelques semaines, une deuxième borne de 15 vélos doit être installée à la maison de l’habitat. L’ensemble aura coûté 100 000 € à la municipalité.

Par exemple, un retour d'expérience sur la durée de vie des batteries.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Sam 23 Fév 2013, 07:23

a.nonymous a écrit:

Que sont devenus ces vélos ? Il y a-t-il un retour d'expérience deux ans après leur achat ?



Ils sont toujours en service et toujours utilisés dans les déplacements quotidiens de nombreux agents.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Sam 23 Fév 2013, 19:32

Loïc a écrit:
a.nonymous a écrit:

Que sont devenus ces vélos ? Il y a-t-il un retour d'expérience deux ans après leur achat ?



Ils sont toujours en service et toujours utilisés dans les déplacements quotidiens de nombreux agents.
Pourriez-vous être plus précis, par exemple quel est le ressenti des utilisateurs, durée d'utilisation entre 2 charges, durée de vie des batteries, points fort, points faibles......
Cela peut servir pour qui serait tenté d' en acheter un.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3143
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Sam 02 Mar 2013, 01:56

Aujourd'hui, Libération dévoile un rapport de la Cour des comptes très défavorable aux avantages fiscaux en faveur du diesel (et du kerosene)
http://www.liberation.fr/economie/2013/02/28/le-diesel-vers-la-fin-du-privilege-fiscal_885443
Article et rapport à lire

Quant aux vélos électriques de Fontenay, on attend toujours le retour d'expérience détaillé, suite aux questions ci-dessus de mamiea notamment
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14558
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Lun 04 Mar 2013, 08:26

Reprise d'un article de l'Alsace

Nous ne saurions trop remercier le gouvernement de se préoccuper de nos poumons. La dernière poussée de particules dans l’air a incité la ministre de l’Environnement à dénoncer les moteurs diesel, responsables en grande partie de ce mal insidieux. Mme Batho a reçu un soutien de poids, et sacrément bienvenu : celui de la Cour des comptes.

Les sages s’indignent de l’écart de prix qui existe entre le gazole et les autres carburants utilisés en France. Cette différence fait perdre sept milliards d’euros au budget de l’Etat. Le double argument, de l’hygiène et du sauvetage économique, devrait peser dans la décision de taxer plus lourdement le diesel.

http://www.lalsace.fr/actualite/2013/03/03/la-taxe-et-le-poumon

Le gouvernement sait qu’une hausse serait mal vécue par les automobilistes français qui roulent majoritairement au diesel. D’où la recherche de solutions pour que le coup de la pompe ne se transforme pas en coup de massue pour des consommateurs, déjà sonnés du côté du portefeuille.

Le ministère du Redressement industriel a été chargé de phosphorer pour trouver la recette qui ferait passer la pilule. Eurêka ! L’équipe d’Arnaud Montebourg étudie une prime qui inciterait les Français à changer de voiture, sous la double pression du civisme vert et du passage douloureux à la pompe. L’idée n’est pas encore totalement validée, mais elle est déjà bien avancée, sauf qu’il faut lui trouver un nom. Tout le monde a pensé à la « prime à la casse ». Sauf que c’était une appellation de droite. « Casse », ça a quelque chose de négatif et ça rappelle l’ancien régime. Le gouvernement préférerait « prime à la reconversion » qui fait plus social.

La mesure, quel que soit son nom, coûtera cher à l’Etat, qui a dépensé 500 millions en 2011 pour inciter les automobilistes à changer de voiture. Seule une forte hausse des taxes sur le gazole permettrait d’amortir les effets de la future prime sur le budget de l’Etat.

Le gouvernement devra aussi prendre en compte les soucis des professionnels de la route, qui commencent déjà à râler, ainsi que le sort de l’industrie automobile française. Une forte taxation risquerait d’inciter les Français à se tourner vers d’autres moyens de transport, alors que, déjà, les immatriculations sont en berne.


Vers d'autres moyens de transports, financés par la taxe, avec une réduction des coûts sanitaires.... Peut-être pas encore la panacée, mais un axe sérieux de réflexion me semble-t-il.
On sauve l'industrie automobile grâce aux modèles hybrides, on améliore la santé dans les grandes agglomérations, on développe un réseau de transport alternatif. Je sais je sais, tout cela n'est qu'un rêve, mais au moins se fait-il éveillé, sans se laisser endormir.

Post scriptum rapide pour anonymous : vous avez bien fait d'être patient voici le lien que vous attendiez http://www.laurence-abeille.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Lun 04 Mar 2013, 09:52

Citation :
Vers d'autres moyens de transports, financés par la taxe, avec une réduction des coûts sanitaires.... Peut-être pas encore la panacée, mais un axe sérieux de réflexion me semble-t-il.
On sauve l'industrie automobile grâce aux modèles hybrides, on améliore la santé dans les grandes agglomérations, on développe un réseau de transport alternatif. Je sais je sais, tout cela n'est qu'un rêve, mais au moins se fait-il éveillé, sans se laisser endormir.

Et on emm....de tout le monde, sauf les Chinois, les USA, les gens qui volontairement se détruisent la santé avec la marijuana contre laquelle les verts n'ont pas d'objection.

Marre des écolos anti bagnoles et sans alternative credible
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14558
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Lun 04 Mar 2013, 13:17

Anti bagnoles? Parce que pour les voitures hybrides? Et pour l'aboutissement du projet du Grand Paris expresse au même titre que la quasi unanimité de ce forum? Tiens donc!
Quant à vôtre autre cliché anti vert, effectivement y'en a marre aussi. On fait ici le reproche à Loïc de ne pas faire des propositions et de se contenter que de critiquer. De grâce ne faites pas comme lui.
A moins bien sûr à ce que vous vouliez que tout débat cesse. Et que la seule alternative visible soit la vôtre geek

Vous parlez des USA et de la Chine, c'est quoi votre plan?

Le gouvernement américain a frappé le mur budgétaire qu'il avait réussi à éviter de justesse en janvier dernier. Le président Barack Obama a signé vendredi soir le décret d'application des coupes budgétaires.

En dépit d'une rencontre de dernière minute à la Maison-Blanche entre les chefs de file du Congrès et le président Barack Obama, les parties ne sont pas parvenues à un accord pour éviter le gel budgétaire de 85 milliards de dollars avant l'échéance de minuit.

Cette mesure, appelée le Budget Control Act, a été adoptée en 2011 pour pousser le Congrès à trouver un compromis sur la réduction du déficit budgétaire.

Démocrates et républicains se renvoient la responsabilité de l'échec des négociations.

Le président a fait un point de presse pour expliquer l'état des négociations. « Soyons clairs, rien de tout ça n'est nécessaire. On y est à cause d'un choix que les républicains ont fait au Congrès. Ils ont permis ces compressions parce qu'ils ont refusé de céder un peu de terrain pour aider à réduire le déficit », a-t-il dit.

Barack Obama a blâmé les républicain de cet échec et a qualifié ces mesures de « stupides » et d'« arbitraires ».

Pour les républicains, la faute revient au président parce qu'il a insisté pour que la solution comprenne des hausses d'impôts.

Pour sortir de l'impasse, Barack Obama exige le démantèlement de niches fiscales qui profitent essentiellement aux plus hauts revenus ainsi que l'abrogation d'exonérations
accordées aux compagnies pétrolières et des avantages fiscaux des fonds de pension.

Après avoir accepté à contre coeur un alourdissement de la fiscalité dans le cadre de l'accord de décembre sur le mur budgétaire, les républicains excluent quant à eux toute concession.

Le Pentagone touché par les compressions

Chuck Hagel, secrétaire américain à la Défense, dont le budget va être amputé d'environ 8 % sur les sept derniers mois de l'exercice budgétaire, a quant à lui souligné que les compressions « menacent » la capacité du Pentagone à mener à bien l'ensemble de ses missions.

La majeure partie des crédits concernés seront gelés dans les sept premiers mois.

Le Pentagone doit faire des compressions de 13 % d'ici le 30 septembre. Les autres programmes comme l'exploration spatiale de la NASA et l'éducation feront face à des compressions de 9 %. Le contrôle aérien, la garde-côtière, la santé et l'immigration seront aussi touchés.

Le Fonds monétaire international (FMI) craint que cette impasse budgétaire n'affecte la croissance économique, aux États-Unis et au-delà.

La prévision de croissance, actuellement de 2 %, pourrait être baissée d'un demi-point de pourcentage, selon le FMI.

Avec 2,7 millions de salariés, la fonction publique est le premier employeur des États-Unis. Si les coupes s'appliquent pleinement, 800 000 d'entre eux verront leur heures de travail et leurs salaires diminuer entre mars et septembre.

Des notes d'information sur d'éventuelle mises en disponibilité ont d'ores et déjà été adressées au personnel de certaines agences gouvernementales et à leurs syndicats. Près de 115 000 fonctionnaires du ministère de la Justice ont ainsi été les premiers à les recevoir.

Pagaille à prévoir dans les aéroports

Ces coupes budgétaires, qui pourraient rendre l'été très difficile dans les aéroports américains, frapperont tous les métiers des aéroports : inspecteurs de l'administration fédérale de la sécurité des transports (TSA), personnel des douanes, agents de l'administration fédérale de l'aviation (FAA).

Les tours de contrôle d'une centaine de petits aéroports régionaux, de la ville de Mobile (Alabama, sud) à Niagara Falls (New York, nord-est), pourraient avoir à fermer. Une soixantaine d'autres, dans des villes plus importantes comme Jacksonville (Floride, sud-est) ou Sacramento (Californie, sud-ouest), pourraient ne plus avoir d'équipes de nuit.

Et même si les grands aéroports devraient être protégés au maximum, ils sentiront eux aussi l'impact des coupes budgétaires, avec des files d'attente qui devraient s'allonger.

L'Association nationale des contrôleurs aériens a dénoncé des réductions budgétaires qui selon elle « sont nuisibles au transport aérien et à l'économie fragile du pays ».

Côté chine :

Au début de l'année 2013, en amont de la session annuelle des législateurs et des conseillers politiques de l'Empire du milieu, un épais nuage de pollution recouvrait plus d'un million de kilomètres carrés dans l'Est de la Chine.
La capitale, Beijing, n'a connu que cinq jours sans pollution en janvier, et les compteurs de particules fines PM 2,5 (qui repèrent les particules d'un diamètre inférieur à un micron dans l'air) s'affolaient.
Par ailleurs, les réserves d'eau souterraines du pays sont de plus en plus polluées. D'après une étude menée par le ministère du Territoire et des ressources, les réserves souterraines de plus de 60% des villes chinoises étaient classées de 1 à 3 entre 2000 et 2002.

En 2011, la qualité des réserves d'eau de 55% des villes du pays était estampillée "mauvaise" ou "très mauvaise".

Après plus de trois décennies de développement rapide, la Chine est devenue la deuxième puissance économique de la planète. Un nuage noir plane cependant au dessus de ce succès économique, et la pollution a atteint des niveaux records.

A Europe Ecologie les Verts nous n'éludons aucun problème, nous cherchons surtout à proposer des solutions pour ne suivre aucun de ces deux modèles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Lun 04 Mar 2013, 20:45

marre aussi
Citation :
des gens qui volontairement se détruisent la santé avec la marijuana contre laquelle les verts n'ont pas d'objection

sans compter les autres drogues. Combien de morts par an en France à cause des stupéfiants?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14558
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Lun 04 Mar 2013, 22:33

Quidam, il est bon parfois de répondre soi-même aux questions que l'on pose. Cela fait gagner du temps...

Vous avez certainement raison de dire que de temps en temps la Marijuana tue, en cas d'overdose, mais sans aller chercher très loin, beaucoup, mais vraiment beaucoup moins que le tabac ou l'alcool. Et donc aussi beaucoup moins que le dossier qui fait l'objet du débat ouvert. Pour une bonne raison c'est l enombre de consommateurs qui définie le panel des gens qui peuvent potentiellement mourir. Ainsi tout le monde ne fume pas, et tout le monde ne boit pas, mais tout le monde respire les particules fines incriminées par le diesel.

Ce n'est pas un problème franc-français, c'est un problème mondial.

Un mot sur la Marijuana encore : Elle tuerait encore moins si sa distribution était mieux contrôlée, pensent certains, d'autres pensent qu'il faudrait supprimer le droit de fumer et de boire de l'alcool... Normal dans un débat démocratique.

Quant au débat, je l'alimente à ma manière, en choissant cette fois un article provenant du Monde Planête daté du 1er mars, bien connu pour être un repaire de vilains verts puisque vous le constaterez on cite un Monsieur qui s'appelle Patrice Halimi.... Exclamation

NOCIVITÉ DÉNONCÉE

Dès 1988, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), l'agence pour le cancer de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), classe les émissions des moteurs diesel parmi les cancérogènes probables pour l'homme. En 1997, le Comité de prévention et de précaution, mis en place par Corinne Lepage ministre de l'environnement du gouvernement Juppé, attribue aux particules émises par le gazole "une vaste gamme d'effets sanitaires", notamment des crises d'asthme, des pathologies respiratoires et surtout une surmortalité par affections cardio-vasculaires ou cancer du poumon.

Des alertes qui prennent tout leur poids en 2006, quand l'OMS chiffre pour la première fois l'impact sanitaire de la pollution atmosphérique : les dépassements de particules entraînent 350 000 morts prématurées par an en Europe, dont environ 42 000 en France.

Dans un avis en 2009, l'Agence française de sécurité sanitaire, de l'environnement et du travail (Afsset) évoque à son tour "l'impact sanitaire des particules dans l'air (...) dès des niveaux moyens de pollution". L'agence ajoute que si "un bénéfice sanitaire peut être attendu de la mise en œuvre de dispositifs de dépollution incluant un filtre à particules sur les véhicules diesel", celle-ci s'accompagnait "d'une surproduction de dixoyde d'azote (NO2)", avec des "effets toxiques sur le système respiratoire".

Mais ce n'est qu'en juin dernier que la dangerosité du gazole est définitivement entérinée : les gaz d'échappement des moteurs diesel sont alors classés parmi les "cancérogènes certains" pour les humains par le CIRC. "Les preuves scientifiques sont irréfutables et les conclusions du groupe de travail ont été unanimes : les émanations des moteurs diesel causent des cancers du poumon, déclare alors le Dr Christopher Portier, qui le présidait. Etant donnés les impacts additionnels pour la santé des particules diesel, l'exposition à ce mélange chimique doit être réduite dans le monde entier."

INCITATION FISCALE

Pourquoi alors, en dépit de ces nombreuses alertes, le parc automobile français n'a-t-il cessé de se diéséliser ? La raison réside dans un choix politique, influencé par des lobbies économiques. Dans les années 50, lorsque l'Etat crée la TIPP (taxe intérieure sur les produits pétroliers) puis, plus tardivement, la TVA (taxe sur la valeur ajoutée), les professionnels de la route (routiers, taxis, commerçants ou VRP) s'organisent pour obtenir une modulation de ces taxes. Ils obtiennent ainsi des avantages fiscaux sur le gazole, principale source d'énergie de leur outil de travail. Plus cher à produire que l'essence, le diesel se voit alors vendu moins cher grâce à une fiscalité préférentielle.

Autre lobby incontournable pour l'Etat français : l'industrie automobile nationale. Au milieu des années 1990, Peugeot et Renault se lancent à plein régime dans les moteurs alimentés au gazole, synonymes de réduction des consommations, d'augmentation de la puissance et d'autonomie record.

Des filtres à particules sont installés sur les pots d'échappement pour faire taire les critiques.

"L'Etat a fait le choix de soutenir ses constructeurs, et donc les emplois, contre la santé. Et ce, en dépit du coût de la pollution atmosphérique pour la société française", regrette Patrice Halimi, chirurgien-pédiatre et secrétaire général de l'Association santé environnement France.

Le diesel connait alors une ascension fulgurante, encore renforcée par un dernier mécanisme : le "bonus-malus écologique". Fondé sur le seul CO2, ce mécanisme, mis en place par le Grenelle de l'environnement dès le 1er janvier 2008, procure au diesel un avantage décisif par rapport au sans-plomb en raison de ses moindre émissions de gaz à effet de serre. En revanche, les émissions d'oxyde d'azote, pour lequel le bilan du diesel est autrement plus dégradé, sont ignorées.

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Avec le rapport de la cour des comptes, cette hégémonie pourrait donc cesser. Jeudi, la ministre de l'écologie, Delphine Batho, a jugé "incontournable" l'alignement "progressif" de la fiscalité du diesel sur celle de l'essence, estimant que c'était une question "de santé publique" avant d'être une question fiscale.

Sans compter que la nouvelle norme européenne d'émissions maximales, Euro6, qui entrera en vigueur en septembre 2014, va renchérir le coût de fabrication des moteurs diesel, incitant les constructeurs à réinvestir dans les mécaniques essence.

"Nous n'avons plus le temps pour d'autres rapports : il est urgent de sortir de la niche du diesel et d'aller vers des transports plus propres, avertit Patrice Halimi. Cette transition énergétique doit être accompagnée par le gouvernement : le consommateur ne doit pas être le seul à pâtir d'un choix dont il n'est pas responsable."

Audrey Garric
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Lun 04 Mar 2013, 22:46

Libellule a écrit:

Citation :
Vous avez certainement raison de dire que de temps en temps la Mariguana tue, en cas d'overdose, mais sans aller chercher très loin, beaucoup, mais vraiment beaucoup moins que le tabac ou l'alcool. Et donc aussi beaucoup moins que le dossier qui fait l'objet du débat ouvert.

Elle tuerait encore moins si sa distribution était mieux contrôlée, pensent certains, d'autres pensent qu'il faudrait supprimer le droit de fumer et de boire de l'alcool... Normal dans un débat démocratique.

Si les addicts à l'alcool demandaient des salles de cuite, vous seriez sans doute d'accord. Moi pas. Vous sanctionnez la voiture, et ses utilisateurs, c'est un outil indispensable, une liberté, la marijuana non.
Pourquoi élever le prix du gaz oil vers celui du sans plomb? proposez le contraire, baissez le prix de l'essence.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14558
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Lun 04 Mar 2013, 22:53

A titre personnel, la légalisation du cannabis n'est pas ma priorité, de même que de prendre une cuite, je vais donc garder mes distances avec vos propos, et vais m'accomoder de votre remarque.

Quant à baisser le prix de l'essence, je crois que l'idée de la TIPP flottante avait cette vertu, et je n'y verrai pour ma part aucun inconvénient, si cela pouvait faciliter le transfert du diesel vers les modèles hybrides. Comment et par quel levier, c'est peut-être à creuser?

Je crois que vous commettez une erreur me concernant, un peu trop systématique ; je suis loin d'être un baba-cool, un doux rèveur, voire un emm... mais plutôt quelqu'un qui aime le débat pour ce qu'il a de plus constructif, par la passation d'idées ; la vôtre pour le coup quidam est très intéressante. Reste à savoir comment on pourrait envisager de compenser ce manque à gagner en période de déficit chronique de l'Etat, disons sans toucher aux effectifs, comme aux USA. L'effet levier incitatif à changer de voitures manque pour l'instant. Si l'idée qui reste à trouver est bonne, je vous garantie qu'elle fera son chemin, même en partant de ce forum et ce d'où qu'elle vienne.

Sachant, autant le noter tout de suite, que depuis la loi de finances 2006, les régions perçoivent une part de la TICPE qui est de l'ordre de 6 milliards d'euros pour le moins...

Ce débat vaut vraiment le coup d'avoir lieu coincé que l'on est (je mets le lien de l'article précédent) entre

http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/03/01/les-moteurs-diesel-entre-subventions-et-dangerosite_1841303_3244.html

Un petit historique sinon sur qui "invente" de nouvelles taxes... Very Happy

La TIPP est l’héritière de la TIP (taxe intérieure pétrolière), mise en place par les lois du 16 et 30 mars 1928 qui organisent l’industrie du raffinage en France.

A l’origine, cette taxe avait pour but de compenser le déclin de l’impôt sur le sel. Elle est montée en puissance dans les années 1970, suite au choc pétrolier de 1973 où elle s'est trouvée majorée du taux de TVA.

Quand le pétrole était bon marché, la part totale des taxes (TIPP et TVA) a représenté jusqu'à 80% du prix du "super". En 2007, les taxes représentaient 60% du prix du Super sans plomb, 52% du prix du gazole et 23,7% du prix du fioul domestique.

En 2011, la TIPP représentait 0,6069 €/l de super 95 et 0,4284 €/l de gazole ou diesel. Elle a encore augmenté techniquement car indexée sur le cours du $.

addendum de dernière minute : http://www.leparisien.fr/societe/alcool-il-tue-pres-de-50-000-francais-par-an-04-03-2013-2615469.php
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Lun 11 Mar 2013, 01:14

Après la claque sur les ondes électromagnétiques voici la claque sur le diesel....

Cette décision du gouvernement sociale-démocrate est juste réaliste dans un pays qui compte 3,7 millions de chômeurs et dont l'industrie automobile est mise à mal par la concurrence étrangère...

Dur, dur pour celle qui s'est présentée comme la députée de la "majorité présidentielle" et il faut bien reconnaitre que de nombreux sympathisants socialistes fontenaysiens ont de plus en plus l'impression d'avoir été floués en votant pour celle-ci le 17 juin...

Citation :
Montebourg: «le débat sur le diesel est clos»
7 mars 2013 à 19:10

Par AFP

Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a affirmé jeudi que «le débat sur le diesel (était) clos» et a répété qu’aucune décision ne serait prise cette année sur ce sujet qui divise le gouvernement, provoquant la colère des ONG.

«Le débat sur le diesel est clos», a insisté le ministre lors d’une conférence de presse sur l’automobile à Bercy. «Le gouvernement a décidé de ne pas donner suite en l’état sur ce sujet en 2013», a-t-il redit.

Interrogé sur 2014, il a répondu: «On se verra en 2014».

Pour Mathieu Orphelin, de la Fondation Nicolas Hulot, «le débat n’est pas clos, au contraire». «Le budget 2014 doit comporter des mesures fortes sur la fiscalité écologique» et «une taxation plus juste et plus écologique du diesel, couplée à des mesures d’accompagnement pour les ménages, doit impérativement en faire partie».

Les fédérations France nature environnement (FNE) et le Réseau action climat (RAC) ont dans un communiqué commun estimé que les déclarations de M. Montebourg étaient «inacceptables».

«Ce sujet figure en première place de l’ordre du jour du Comité pour la fiscalité écologique» mis en place par le gouvernement et qui doit remettre des conclusions en juin, rappellent-elles.

FNE et le RAC «appellent le Premier ministre à clarifier au plus vite la position du gouvernement sur ce sujet, à se montrer cohérent et ferme, et à laisser la porte ouverte aux débats».

M. Montebourg avait déjà assuré mardi qu’aucune décision ne serait prise cette année sur une éventuelle prime de conversion pour aider au remplacement des voitures diesel les plus polluantes ou sur une modification de la fiscalité sur les carburants, actuellement plus favorable au diesel.

Le parc automobile de l’Hexagone a connu depuis une vingtaine d’années une très forte «diesélisation» et la part des voitures roulant au gazole atteint aujourd’hui 59,8%, mais a représenté plus de 72% des ventes en 2012.

Les points de vue divergent entre d’un côté les ministres de l’Ecologie Delphine Batho et du Logement Cécile Duflot, qui mettent en avant les quelque 40.000 décès annuels dus aux particules fines (dont une partie sont émises par les véhicules diesel), et de l’autre leur collègue du Redressement productif Arnaud Montebourg, soucieux d’éviter des mesures qui privilégieraient les voitures construites à l’étranger.
Source: http://www.liberation.fr/politiques/2013/03/07/montebourg-le-debat-sur-le-diesel-est-clos_886962
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14558
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Lun 11 Mar 2013, 01:28

Montebourg et sa parole d'évangile sur tout ... Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Ce que anonymous n'a pas mis en gras...

Pour Mathieu Orphelin, de la Fondation Nicolas Hulot, «le débat n’est pas clos, au contraire». «Le budget 2014 doit comporter des mesures fortes sur la fiscalité écologique» et «une taxation plus juste et plus écologique du diesel, couplée à des mesures d’accompagnement pour les ménages, doit impérativement en faire partie».

Les fédérations France nature environnement (FNE) et le Réseau action climat (RAC) ont dans un communiqué commun estimé que les déclarations de M. Montebourg étaient «inacceptables».

«Ce sujet figure en première place de l’ordre du jour du Comité pour la fiscalité écologique» mis en place par le gouvernement et qui doit remettre des conclusions en juin, rappellent-elles.

FNE et le RAC «appellent le Premier ministre à clarifier au plus vite la position du gouvernement sur ce sujet, à se montrer cohérent et ferme, et à laisser la porte ouverte aux débats».
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Lun 11 Mar 2013, 02:07

Le gouvernement a dû répondre en assurant la Fondation Nicolas Hulot, les fédérations France nature environnement (FNE) et le Réseau action climat (RAC) de toute sa considération...

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14558
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Lun 11 Mar 2013, 02:39

Si le sujet devient PSA Aulnay, ok, voici pour rappel le communiqué de Pascal Durand de l'année dernière et qui n'a pas pris une ride.

Le secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), Pascal Durand, a mis en cause "les pouvoirs publics (qui) n'ont pas pris la mesure, anticipé, pensé à l'avenir", en commentant l'annonce par PSA de la fermeture de son usine d'Aulnay en 2014 et la suppression de 8.000 emplois en France. (c) Afp

"Les pouvoirs publics n'ont pas pris la mesure, anticipé et pensé à l'avenir", a déclaré M. Durand sur BFMTV/RMC. "Le gouvernement (de François Fillon) n'a pas anticipé, pas aidé, pas posé les conditions à un futur possible", a-t-il insisté, en mettant aussi en cause "les choix industriels imposés par PSA", comme le diesel notamment.

"Ca fait des années que le gouvernement ne fait rien (...) ça fait des années qu'on dit au gouvernement +arrêtez de donner de l'argent aux actionnaires", s'est indigné le dirigeant écologiste.

Il a fait remarquer que "les Japonais vendaient de la technologie hybride", que les Américains avec General Motors "revenaient en Europe" quand en France "on continue à financer des industriels qui ne remettent pas en cause leur modèle".

M. Durand a pris ainsi l'exemple du diesel "qui ne se vend pas" car il crée des particules qui font des "milliers de morts par an". Pour lui, "ce sont des choix industriels que PSA a imposés".

Il s'est inquiété de ce que, selon lui, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault "n'intègre manifestement pas la dimension écologique et environnementale de l'industrie d'aujourd'hui et de demain". Il a ainsi accusé le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, d'avoir "un discours du XXe siècle".

"Il faut que la politique change, que les pouvoirs publics financent une industrie qui pense l'avenir, que les ouvriers et les ingénieurs dans cette industrie-là pensent également à leur reconversion", a fait valoir le dirigeant écologiste.

"La reconversion, ça veut dire qu'il n'y a pas que l'automobile. Le transport de demain, ce ne peut pas être le tout automobile. Anticipons-le! L'Allemagne le fait. Regardons l'Allemagne: 300.000 emplois dans l'industrie du renouvelable, pendant ce temps-là, on en perdait 10.000 pendant la même période". "Il faut remettre en cause nos vieux schémas, et je le dis au gouvernement: + ne faites pas les erreurs du passé, ne pensez pas que ce sont avec les vieilles solutions que l'on va résoudre le problème+ (...) Je suis inquiet, très inquiet", a-t-il dit.


Le temps passant Arnaud Montebourg commence à mieux réfléchir comme l'atteste cet article, on ne va donc pas le blâmer.
http://www.lejdd.fr/Economie/Actualite/Montebourg-veut-ferrailler-contre-les-casses-autos-595522


Reconvertir une partie du site PSA d'Aulnay en casse auto. Arnaud Montebourg a cru un temps tenir une bonne idée pour sauver l'usine condamnée. Les professionnels du recyclage lui ont vite rappelé quelques vérités sur leur activité.

Hors de question d'ouvrir de nouveaux centres agréés sur le territoire. Les 1.650 existants manquent déjà de véhicules hors d'usage à traiter. Un paradoxe alors que le nombre des épaves à détruire dépasse 1,5 million chaque année. Dopé par la prime à la casse, il a même atteint 2 millions en 2012.

Las, les casses officielles souffrent d'un manque de matières premières. La raison en est connue de tous. Les filières illégales siphonnent environ un tiers des autos en fin de vie. L'an dernier, près de 720.000 voitures manquaient à l'appel dans les centres agréés.

"Cela fait trente ans que la profession se bat pour le dénoncer", rappelle Patrick Poincelet, président de la branche recyclage du Conseil national des professions de l'automobile (CNPA). Arnaud Montebourg a entendu le message. "Il nous a dit avoir un ami très proche qui fait du recyclage de plastique et qui est dans la même situation que nous", confie Patrick Poincelet.
Le ministre a aussi compris l'équation économique qui est celle des "ferrailleurs". Faute de volumes, la filière officielle peine à être rentable. Elle estime à 150 € les coûts de gestion de l'épave, de la dépollution des matériaux ou de certains fluides au traitement administratif de la carte grise. En termes d'emploi, elle plafonne à 10.000 salariés pour un potentiel bien supérieur.
A l'échelle européenne, la France doit aussi rendre des comptes pour sa filière recyclage auto. Et ils ne sont pas bons. Les engagements fixés par Bruxelles en matière de traitement des épaves impliquent que 85% de leur masse totale soient recyclés. Ce taux devrait même passer à 95% d'ici à 2015, sous peine de sanctions financières. En France, il plafonne à 81,4%.
Le ministre s'apprête donc à partir en croisade contre les casses illégales. Il l'a confirmé cette semaine en présentant le bilan du plan automobile du gouvernement. Ces derniers jours, des agents de l'État ont rendu une visite surprise à quatre sites illégaux, notamment à Rouen et au Havre. Les représentants du CNPA seront une nouvelle fois reçus au ministère du Redressement productif d'ici à la fin du mois.

Enfin, Arnaud Montebourg et Delphine Batho, ministre de l'Écologie et du Développement durable, programment de se rendre ensemble dans un centre agréé, lors d'une visite officielle, pour montrer leur soutien à la filière. Les pirates des casses autos ont-ils à s'inquiéter de cette soudaine agitation? "C'est la première fois que le gouvernement se décide à passer à l'action", reconnaît-on au CNPA. De leur côté, les professionnels ont décidé de tenter la voie judiciaire. Ils s'apprêtent à porter plainte contre une casse sauvage qui fonctionne en toute impunité depuis trente ans. Une condamnation par un tribunal pourrait enfin ouvrir la voie à des fermetures.

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Lun 11 Mar 2013, 03:29

Libellule a écrit:
Si le sujet devient PSA Aulnay, ok, voici pour rappel le communiqué de Pascal Durand de l'année dernière et qui n'a pas pris une ride.
---/---
"La reconversion, ça veut dire qu'il n'y a pas que l'automobile. Le transport de demain, ce ne peut pas être le tout automobile. Anticipons-le! L'Allemagne le fait. Regardons l'Allemagne: 300.000 emplois dans l'industrie du renouvelable, pendant ce temps-là, on en perdait 10.000 pendant la même période". "Il faut remettre en cause nos vieux schémas, et je le dis au gouvernement: + ne faites pas les erreurs du passé, ne pensez pas que ce sont avec les vieilles solutions que l'on va résoudre le problème+ (...) Je suis inquiet, très inquiet", a-t-il dit.[/i]
---/---

Pascal Durand peut prendre exemple sur l'Allemagne mais il faut juste que EELV arrête de vouloir nous faire pendre des vessies pour des lanternes en racontant n'importe quoi...

Si on parle de l'automobile et de l'Allemagne, pourquoi ne pas parler de Volkwasgen qui affiche juste des résultats indécents en 2012 dans un marché automobile morose et qui en fait profiter ses salariés alors qu'en France Renault et PSA sont à la peine ?

Si l'on écoute EELV, la France devrait abandonner son industrie automobile "sans avenir" comme elle a abandonné sidérurgie, textile, plasturgie, .... Ne serait-ce pas juste abandonner le terrain à nos concurrents étrangers ?

Personnellement je suis comme Pascal Durand, je souhaite que l'on prenne exemple sur l'Allemagne mais pour que nos fabricants automobiles Renault et PSA affichent des résultats financiers aussi insolents que ceux de Volkwasgen et qu'ils en face profiter leurs salariés...

Citation :
Volkswagen : une prime de résultat de 7.200 euros pour les salariés

Par Richard Burgan

Publié le Jeudi 28 Fevrier 2013 à 16h11

Actus et Tests auto sur Turbo.fr : Volkswagen : une prime de résultat de 7.200 euros pour les salariés - Turbo.fr http://www.turbo.fr/actualite-automobile/544544-volkswagen-prime-resultat-7-200-salaries/#ixzz2N9NPZjEX

Volkswagen entend récompenser ses salariés après avoir réalisé un bénéfice net record de 22 milliards d'euros en 2012. Ils recevront chacun une prime de résultat de 7.200 euros.
L'année commence bien pour les 110.000 salariés de Volkswagen. Le constructeur de Wolfsburg a annoncé qu'il allait leur verser une prime de résultat.

En 2013, le montant de la prime s'élève à 7.200 euros. Néanmoins, c'est moins que l'année dernière où chaque salarié de Volkswagen avait touché 7.500 euros.

"Certains dans la branche se battent pour leur survie. Chez Volkswagen, au contraire, il y a malgré la crise des ventes en Europe de l'Ouest et du Sud une prime de résultat", a déclaré Bernd Osterloh, le président du comité d'entreprise du groupe, dans un communiqué. Cela nous montre que chez Volkswagen, l'implication paie."

Sur le volet des chiffres, le leader européen a réalisé un bénéfice net record de 22 milliards d'euros en 2012. Sa troisième place au rang des groupes automobiles mondiaux pourrait être améliorée dans les années à venir si son expansion se poursuit.

Actus et Tests auto sur Turbo.fr : Volkswagen : une prime de résultat de 7.200 euros pour les salariés - Turbo.fr http://www.turbo.fr/actualite-automobile/544544-volkswagen-prime-resultat-7-200-salaries/#ixzz2N9NJyMg9
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14558
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Lun 11 Mar 2013, 03:58

Arrêtez surtout de faire dire aux autres ce qu'iils ne disent pas, en y mettant le logo Eelv.
Quant à votre dernier copier coller, il me semble que cela ne fait que confirmer le contenu dun autre débat que jai alimenté, sur les choix moins judicieux des constructeurs français que leurs voisins allemands.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Lun 11 Mar 2013, 04:06

Libellule a écrit:
Arrêtez surtout de faire dire aux autres ce qu'iils ne disent pas, en y mettant le logo Eelv.

Pour le coup je répondais à un message qui commençait ainsi:

"Le secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), Pascal Durand,"

Mais peut-être parlait-il en son nom propre ?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14558
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Lun 11 Mar 2013, 04:51

En déformant ses propos, le signaler n'est pas encore interdit Razz
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12410
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Mer 10 Avr 2013, 19:48

Voila qui devrait faire plaisir à Laurence Abeille, élue députée en tant que "candidate de la majorité présidentielle" et qui ne peut donc à se titre que soutenir les initiatives du gouvernement...

Citation :
Le gouvernement devrait renoncer à alourdir la fiscalité du gazole en 2014
Par Elsa Conesa et Maxime Amiot | 09/04 | 07:00

Le gouvernement réfléchit à des mesures alternatives pour taxer les véhicules polluants.
Il envisage l'élargissement de l'assiette du bonus-malus à d'autres polluants que le CO 2 .

Le scénario d'un alourdissement de la taxation du gazole dès l'an prochain, piste jusque-là centrale, n'a pas les faveurs de l'Elysée. François Hollande s'est engagé à ne pas augmenter davantage les impôts en 2014, et la situation du secteur automobile inquiète. Selon plusieurs sources, le gouvernement réfléchit à des mesures alternatives. Aucun arbitrage n'a été rendu à ce jour, et l'augmentation progressive de la taxation du diesel à compter de 2015 reste une possibilité, mais d'autres hypothèses permettant de taxer les véhicules polluants sont expertisées.


L'une des possibilités, poussée par certains écologistes, consisterait à élargir l'assiette du bonus-malus automobile à d'autres polluants que le CO, notamment aux particules fines et à l'oxyde d'azote (NO). Il s'agirait de rééquilibrer le barème du bonus-malus, qui bénéficie actuellement de façon indirecte aux véhicules diesel, puisque ceux-ci émettent moins de CO au kilomètre que l'essence. Cette piste est examinée comme une alternative au relèvement de la fiscalité sur le diesel. « Il serait difficile de faire les deux, admet un conseiller. Ce serait pénalisant pour les véhicules diesel. »

Ce qui serait très problématique pour PSA et Renault, qui se sont spécialisés sur cette technologie - plus de 50 % des motorisations pour tous les deux - vu le cadre français favorable. Alors que le premier est en grande difficulté, tout mécanisme le fragilisant est regardé avec prudence par les pouvoirs publics.

Trois types de scénarios

D'un autre côté, le gouvernement cherche à équilibrer le bonus-malus, qui, sauf en 2012, a été déficitaire. La raison ? A chaque durcissement du barème, les automobilistes reportent leurs achats sur un véhicule bénéficiant d'un bonus. Ainsi, sur le premier trimestre 2013, plus d'un tiers des ventes de voitures vendues en France ont été assorties d'un bonus, contre 17 % pour le malus.

Problème : contrairement à des mesures sur le gazole, très rentables, un élargissement de l'assiette du bonus-malus rapporterait au maximum 200 millions, alors que l'exécutif a besoin de 3,5 milliards de recettes de fiscalité verte d'ici à 2016. D'autres mesures sont examinées par le comité d'experts qui planche sur le sujet, comme la taxation des fluides frigorigènes ou une modulation de la fiscalité sur les déchets. Mais leur rendement serait modeste. Le gouvernement s'est en outre engagé à réduire la niche sur les agrocarburants d'ici à la fin de 2015 (250 millions).

L'autre option centrale, déjà évoquée, reste celle d'une taxe carbone, plus lourde et compliquée à mettre en oeuvre, et donc difficilement envisageable dès 2014. Elle serait plus ou moins lourde selon que l'on choisisse de taxer le diesel à compter de 2015 ou que cette piste soit complètement abandonnée.

Trois familles de scénarios sont actuellement à l'étude. La première est celle d'une taxe carbone inspirée de celle votée par la majorité précédente, avant d'être censurée. Indexée sur les émissions de CO, elle pèserait à la fois sur les ménages et sur l'industrie. La deuxième s'inspire de la directive européenne actuellement en cours de révision et vise à ajouter un complément carbone dans la taxe sur les carburants (TICPE), payée à 40 % par les entreprises et à 60 % par les ménages. Troisième possibilité : une taxe sur les produits finis, qui serait surtout supportée par les ménages.
Elsa Conesa, Maxime Amiot et Ingrid Feuerstein
Source: http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0202689783627-le-gouvernement-devrait-renoncer-a-alourdir-la-fiscalite-du-gazole-en-2014-556299.php
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14558
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Mer 10 Avr 2013, 20:28

Pour la remplacer donc...

Trois familles de scénarios sont actuellement à l'étude.

La première est celle d'une taxe carbone inspirée de celle votée par la majorité précédente, avant d'être censurée. Indexée sur les émissions de CO, elle pèserait à la fois sur les ménages et sur l'industrie.

La deuxième s'inspire de la directive européenne actuellement en cours de révision et vise à ajouter un complément carbone dans la taxe sur les carburants (TICPE), payée à 40 % par les entreprises et à 60 % par les ménages.

Troisième possibilité : une taxe sur les produits finis, qui serait surtout supportée par les ménages.
Elsa Conesa, Maxime Amiot et Ingrid Feuerstein


Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14558
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Mer 10 Avr 2013, 20:37

C'est pour cela que je m'étonnais que vous parliez de bonne nouvelle.
Je suis un pragmatique... Razz A+
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14558
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Mer 10 Avr 2013, 20:48

Je ne m'énerve que très rarement ; mais en revanche j'inverse souvent les lettres du clavier quand je tape en direct ; en général je corrige (je l'ai déjà dit) si j'en ai le temps Idea ; Allez a+
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Mer 10 Avr 2013, 22:26

Pour info à propos des primes versées aux ouvriers de l'automobile en teutonie :
Merco 6000 euros ils ont foiré !
BMW 7000 roros comme WV

chez nous "ON FERME " !!!

Mais méluche va tout arranger... et en plus le mannequin en pull marin est en piste pour dynamiser les investisseurs.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14558
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Mer 10 Avr 2013, 22:35

Ca carbure bien Papy à ce que je vois, et au super en plus ... allez a+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Mer 10 Avr 2013, 22:56

Deux voitures pour la députée, deux voitures pour la ministre sans compter la voiture de fonction... et le vélo?
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2089
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Jeu 11 Avr 2013, 01:07

Oui mais 2 voitures de collection sûrement vu les modèles déclarés. Là c'est du foutage de gueule.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Jeu 18 Avr 2013, 07:13

Cet après midi à l'Assemblée Générale une députée EELV a demandé avec virulence la création rapide d'une taxe sur le Diesel.
Elle a été très applaudie par Mme Abeille qui avait endossé son maillot de redressement productif à la Montebourg.
Moscovici très emberlificoté dans sa réponse, répondait qu'en aucun cas le gouvernement ne créera de nouvelles taxes ou de nouveaux impôts en 2014 et en même temps il disait que pour ce qui concerne les écolo taxes cela se ferait. Ce sont tous des menteurs.
Plus de 60% des voitures fonctionnent au Diesel, si on ne veut pas de distorsion de prix entre ce carburant et les autres, il suffit de baisser à parité le prix du 95 et du 98 au niveau du diesel.
Ces écolos nous conduisent, avec les autres, droit dans le mur. Au train où vont les choses, je ne serais pas surpris que l'on assiste à une refonte du gouvernement, puis à une dissolution de l'Assemblée et à une cohabitation.
En cas de nouvelles législatives j'en connais qui auraient chaud aux plumes...
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Jeu 18 Avr 2013, 17:22

EOLE a écrit:
Cet après midi à l'Assemblée Générale une députée EELV a demandé avec virulence la création rapide d'une taxe sur le Diesel.
Elle a été très applaudie par Mme Abeille qui avait endossé son maillot de redressement productif à la Montebourg.
Moscovici très emberlificoté dans sa réponse, répondait qu'en aucun cas le gouvernement ne créera de nouvelles taxes ou de nouveaux impôts en 2014 et en même temps il disait que pour ce qui concerne les écolo taxes cela se ferait. Ce sont tous des menteurs.
Plus de 60% des voitures fonctionnent au Diesel, si on ne veut pas de distorsion de prix entre ce carburant et les autres, il suffit de baisser à parité le prix du 95 et du 98 au niveau du diesel.
Ces écolos nous conduisent, avec les autres, droit dans le mur. Au train où vont les choses, je ne serais pas surpris que l'on assiste à une refonte du gouvernement, puis à une dissolution de l'Assemblée et à une cohabitation.
En cas de nouvelles législatives j'en connais qui auraient chaud aux plumes...

Plusieurs raisons pour que notre équipe gouvernementale adopte une taxe diésel :
-ça fait plaisir aux écolo
-ça va compliquer la vie des usagers
-c'est une taxe donc c'est dans leurs cordes ils "savent faire"

Pour le reste circulez il n'y a rien à voir...
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3024
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Jeu 18 Avr 2013, 17:35

Le pire dans cette histoire, c'est que pendant des années on a dit aux français, achetez des véhicules diesel ces voitures polluent moins et sont plus fiables, maintenant avec les écolos dingo en tête on veut nous surtaxer le diesel pour une soi-disant pollution, il faut arrêter de nous prendre pour des cons, y en a ras le bol, la seule chose que savent faire les écolos dingo et le PS c'est de créer de nouvelles taxes.
Revenir en haut Aller en bas
celine



Messages : 392
Date d'inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Jeu 18 Avr 2013, 19:16

Pour suivre le principe de toujours plus d'impôts, de taxes, de chômage, de pauvreté, de perte de confiance et de pouvoirs d'achat, de délinquance et de reniement de la parole , il est normal que l'on augmente les taxes diesel puisqu'il était dit il y a quelques années qu'il valait mieux acheter une voiture diesel plus chère que l'essence car elle protégait de la pollution et etait plus économique.
Alors nous, les naîfs, bon élève et écoutant la parole de nos honnêtes élus nous avons acheté une voiture diesel. Maintenant on est puni de notre ex bonne conduite.

C'est exactement comme les taxes sur l'épargne, on nous a seriné qu'il fallait placer de l'argent pour plus tard quand nous serons en retraite et maintenant on nous reproche d'avoir fait des économies pour ne pas être à la charge de l'état et hop on augmente les taxes, les impôts sur l'épargne, on crée l'impôt sur la fortune, les vilains petits épargnants qui pensaient s'être comporter en bon père de famille, ce n'étaient que des vilains économes voulant prévoir l'avenir, tout ce que le gouvernement ne fait pas, plus facile de taper dans les économies des autres. Loïc va certainement botter en touche en nous servant la sauce des exploiteurs et des grandes entreprises masquant ainsi le sort des petits riches dira-t-il avec mépris. Mais comment ferait le gouvernement sans les économies puisque lui en est incapable autrement qu'en taxant.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14558
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Jeu 18 Avr 2013, 20:38

ON a fait ceci, on a fait cela.
Toute la difficulté est là ....
On sont des noms de marques automobiles. (voir page pécédente) et ce lien...
http://www.fiches-auto.fr/articles-auto/l-auto-en-chiffres/s-891-evolution-du-nombre-de-voitures-diesel.php

Extraits

En France, les avantages fiscaux liés au gazole datent de l'après-guerre, au moment où fallait impérativement relancer l'économie. Les taxes perçues sur le gazole étant inférieures (96 % contre 113 % du prix H.T.) à celles perçues sur l'essence, le prix à la pompe est plus bas pour le consommateur qui roule au diesel. De même, les taxes prélevées sur les véhicules de société étant calculée sur la puissance fiscale des véhicules (prenant en compte la puissance en chevaux mais aussi les émissions de CO2), nombreuses ont été les entreprises à opter pour le diesel dans le renouvellement de leur parc automobile. Mais devant la remise en question de ces avantages fiscaux par les gouvernements européens, le challenge des constructeurs vise aujourd'hui à revoir leurs positions et à développer des véhicules combinant le diesel à l'électrique !*

source : http://www.ccfa.fr



Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Jeu 18 Avr 2013, 21:40

Libellule a écrit:
ON a fait ceci, on a fait cela.
Toute la difficulté est là ....
On sont des noms de marques automobiles. (voir page pécédente) et ce lien...
http://www.fiches-auto.fr/articles-auto/l-auto-en-chiffres/s-891-evolution-du-nombre-de-voitures-diesel.php

Extraits

En France, les avantages fiscaux liés au gazole datent de l'après-guerre, au moment où fallait impérativement relancer l'économie. Les taxes perçues sur le gazole étant inférieures (96 % contre 113 % du prix H.T.) à celles perçues sur l'essence, le prix à la pompe est plus bas pour le consommateur qui roule au diesel. De même, les taxes prélevées sur les véhicules de société étant calculée sur la puissance fiscale des véhicules (prenant en compte la puissance en chevaux mais aussi les émissions de CO2), nombreuses ont été les entreprises à opter pour le diesel dans le renouvellement de leur parc automobile. Mais devant la remise en question de ces avantages fiscaux par les gouvernements européens, le challenge des constructeurs vise aujourd'hui à revoir leurs positions et à développer des véhicules combinant le diesel à l'électrique !*

source : http://www.ccfa.fr




conclusion et pour tout "égaliser" peut on être contre 'égalité ? augmentons le gaz oïl, inventons une taxe écolo et surtout expliquons aux usagers que ce sont de mauvais Français réacs, fachos suppôts de Le Pen !

et oula on a tout dit... à toutes fins utiles la guerre est finie depuis 1945 nous sommes en 2013 et on s'aperçoit qu'il faut en urgence légiférer en fait racler un peu plus les fonds de tiroirs et pressurer un peu plus les "riches" qui sont bien sur ceux qui ont une bagnole diésel... pour redistribuer... à qui ? aux électeurs qui nous veulent du bien.
Revenir en haut Aller en bas
 
Laurence Abeille et les véhicules diesel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 8Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bricolage d'abeille
» L'abeille, sentinelle de l'environnement
» Frais véhicules et ligne comptable
» TRES BELLE PEUGEOT 309 5 PORTES DIESEL
» BELLE PEUGEOT 106 DIESEL PHASE 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Comment votent les élus dans leurs instances-
Sauter vers: