Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Laurence Abeille et les véhicules diesel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12174
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Sam 15 Sep 2012, 14:30

Rappel du premier message :

De nombreux fontenaysiens ont appris hier par la presse qu'un sénateur EELV souhaitait voir interdire les véhicules diesel en centre ville d'ici trois ans...

Ces fontenaysiens savent-ils que la député de la circonscription Laurence Abeille partage cette opposition au diesel et qu'elle a cosigné un amendement à l'Assemblée visant à pénaliser, pour les sociétés dans un premier temps, l'usage des véhicules utilisant ce carburant ?

On peut se demander si les citoyens qui ont
envoyé la citoyenne Abeille les représenter à l'Assemblée s'attendaient à
ce qu'elle fasse de telles propositions et certains doivent déjà
regretter qu'il ne soit pas possible, pour les citoyens s'entend, de
révoquer un élu...


Citation :
AMENDEMENT N° 183

présenté par

Mme Sas, M. Alauzet, Mme Abeille, Mme Allain, Mme Attard, Mme Auroi, M. Baupin, Mme Bonneton, M. Cavard, M. Coronado, M. de Rugy, M. François-Michel Lambert, Mme Massonneau, M. Mamère, M. Molac, Mme Pompili et M. Roumegas

----------

ARTICLE ADDITIONNEL

APRÈS L'ARTICLE 1 ER, insérer l'article suivant:

Le 1° du 4 de l’article 298 du code général des impôts est ainsi modifié :

1° Au a., après le mot : « essences », sont insérés les mots : « et gazoles » ;

2° Au b., le mot : « gazoles » est remplacé par les mots : « les carburants essence ou gazole utilisés en complément par des véhicules hybrides électriques ».

EXPOSÉ SOMMAIRE

L’avantage accordé aux véhicules diesel dans les flottes des parcs d’entreprise est un avantage indu, tant sur le plan environnemental que sur le plan sanitaire. Ce carburant émetteur de particules fines a été classé cancérogène certain par l’Organisation Mondiale de la Santé le 12 juin dernier. Or il représente 96 % de la flotte des véhicules particuliers des entreprises. Il est donc proposé de supprimer la déductibilité de la TVA pour ces entreprises sur l’utilisation de carburants diesel, au même titre que les essences sans plomb. En revanche, pour initier un cercle vertueux, il est proposé que les véhicules hybrides, qu’ils fonctionnent au gazole ou à l’essence, du fait de leur moindre consommation en ressource fossile, puissent bénéficier de cette exemption.

L’économie annuelle pour l’Etat et les contribuables est de l’ordre de 350 millions d’euros.
Source: http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/0071/183.asp
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
mamiea



Messages : 4135
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Ven 20 Sep 2013, 07:54

Libellule a écrit:
il est écrit en toute lettre La France subventionne à son insu

de quoi relativiser le sens de cet article. la faille exploitée doit être simplement comblée.

Et comme on m'a dit qu'il fallait rester toujours dans le sujet du diésel dans cette page allez hop, je remets le lien vers cette video de 52 minutes... http://www.youtube.com/watch?v=7MixPilKLNU&feature=youtu.be
Encore faut-il le faire et mieux réfléchir un peu plus, étudier toute les possibilités avant que de ne pondre une niche fiscale.
Et pour rester dans le sujet, il serait bon de donner toutes les sources de pollution de même type : centrales à fuel, chauffages au fuel, tracteurs agricoles ...... Pourquoi toujours stigmatiser une partie de la population (qui ne peu se défendre) en laissant dans l' ombre les lobbies de toute sorte (municipalités, monde paysan, erdf.....) ?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14225
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Ven 20 Sep 2013, 08:16

Il suffit d'ouvrir in sujet specifique. Je n'en puberty guère préférant participer à ceux ouverts.
Ceci dit on est bien d' accord, il ne sert à rien de stigmatiser et compartimenter in sujet qui touche plus globalement à là préservation de notre santé.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Ven 20 Sep 2013, 08:25

Libellule a écrit:
Il suffit d'ouvrir in sujet specifique. Je n'en  puberty guère préférant participer à ceux ouverts.
Ceci dit on est bien d' accord, il ne sert à rien de stigmatiser et compartimenter in sujet qui touche plus globalement à là préservation de notre santé.
D' accord avec vous il n' est pas utile d' ouvrir un sujet sauf a réunir l' ensemble du problème "énergie" (risques, recherches, ...), si on ne déborde pas du problème spécifique du diesel restons sur ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14225
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Ven 20 Sep 2013, 08:56

Mamie A, j'apprécie beaucoup votre dernier commentaire, car il définit un peu la problématique d'un débat par forum interposé ; soit on en dit trop, (il nous saoule ce Libellule avec ces tirades qui n'en finissent plus) soit on en dit pas assez (il refuse le débat la bestiole dès que cela le dérange, et puis putain qu'est -ce qui nous farcit comme liens, on s'en fout) ou on botte en touche (l'insecte nuisible détourne le sujet on n'a pas à demander à un UDI qui postule à la mairie ce qu'il pense du chauffage urbain de la ville pour de vrai, surtout si ce n'est pas lui qui l'a évoqué en premier, non mais). Alors que dans les coulisses parfois les questions sont réellement posées au délà des raccourcis que l'on peut en faire, pour des raisons "partisanes" ou "zapolitiques bon ton" (il ne faut pas tomber dans les pièges que Libellule tendrait, d'autant que les écolos on peut leur faire dire ce que l'on veut en ignorant leurs communiqués officiels, car ce ne sont que des sectaires taxeurs de tout -je ne caricature qu'à peine-).

Voici par exemple un des derniers communiqués "de travail interne" dont normalement on ne parle guère sur un forum (car cela peut devenir trop "...." (chacun mettra l'adjectif péjoratif qui lui conviendra peu importe).

Et pourtant l'essentiel est dit dans ce genre de communiqué ( à lire comme un dialogue nécessaire entre composantes d'une majorité et non comme je le lis trop souvent, l'annonce d'une division irrécupérable ...)

Le voici, disais-je.

Il a suffi d'une semaine pour que le gouvernement Ayrault compromette les espoirs qu'avaient fait naître le "changement" de 2012 et le Grand débat sur la transition énergétique et écologique.

Un consensus se dégageait : oui , il est poss...ible de sortir en même temps de la crise sociale et des crises écologiques, car les activités pour faire reculer ces dernières créent plus d'emplois que le modèle en crise. Et oui, il est possible de financer ces activités, en reportant la fiscalité du travail sur la taxation des pollutions.

Hélas ! Coup sur coup, on annonçait le report de la loi censée concrétiser cette longue négociation, l'éviction de toutes les associations "lanceuses d'alerte" liées à la problématique environnement-santé (pesticides, ondes, produits chimiques, océans, déchets...), le renoncement à la suppression de la niche diesel, le report de la taxe poids-lourds, qui s'ajoutent à l'approbation d'une politique agricole européenne favorable aux grands céréaliers productivistes... Et tout cela au nom de "la croissance".

Quel point commun dans ce catalogue des causes sacrifiées à "la croissance" économique ? La santé. Une très vieille histoire. La découverte du caractère cancérigène du diesel ne date pas d'hier : on en débattait déjà sous Lionel Jospin. 15 000 morts "prématurées" par an, 41 000 comme cofacteur : deux fois plus que les accidents de la route, ou que l'amiante...

Justement : l'amiante, déjà reconnue cancérigène avant-guerre : comment avons nous pu supporter cela si longtemps ? Le Bisphénol A ? Les perturbateurs endocriniens ? Les radiations ? Bien sûr, on sait, et depuis longtemps, mais voilà : la croissance... Durant les trente glorieuses, on acceptait. La France peu développée accédait à l'American Way of Life : c'était le prix à payer. Les syndicats négociaient des primes d'insalubrité, les consommateurs fermaient les yeux.

MALADIES PROFESSIONNELLES EXPLOSENT

Puis sont venues les années 1980, les premières alertes, et le mouvement écologiste qui défendait "les générations futures". Maintenant elles sont là, et nous sommes toujours là, avec nos enfants et petits-enfants, empêtrés dans un modèle où la croissance est paralysée et nos vies sans doute écourtées.

Les maladies chroniques et le coût de la santé explosent (12 milliards d'augmentation du cout du diabète entre 2002 et 2007 !). Alors que de nombreuses maladies professionnelles ne sont toujours pas reconnues, les chiffres officiels font déjà froid dans le dos : chaque année, 18 000 salariés décèdent d'accidents et de maladies liées au travail.

Et les paysans sont les premières victimes des pesticides qu'ils emploient.
Certes nous disent les "sages" gouvernementaux, mais le pli est désormais pris, on ne change pas un modèle qui échoue. Alors on subventionne le carburant diesel par une niche fiscale, on subventionne l'automobile diesel par les primes à la casse. Jusqu'à la crise de PSA trop engagée dans une technologie empoisonnée.

Car il faut dire aussi que subventionner la pollution diminue les prix, taxer la pollution les augmente. Mais c'est bien ce que les écologistes se tuent à vous demander : taxez ce qui nuit, subventionnez ce qui rend le monde plus vivable et plus beau !

Vous avez eu, Monsieur le premier ministre, dix occasions, en dix-huit mois, de taxer la pollution pour résorber les déficits légués par vos prédécesseurs. Vous pouviez compenser, par une ristourne, la ponction sur les "pollueurs contraints" les plus démunis. Qu'avez-vous fait, qu'allez-vous faire ? Taxer les revenus du travail, celui des salariés ou des petits entrepreneurs, par les cotisations sociales, par la TVA...

Oui mais... La croissance ! Croissance de quoi au juste ? De la santé ou des maladies? De l'emploi ou des travailleurs malades ? Tous les experts de la recherche publique vous le répètent : il y a beaucoup plus d'emplois à créer dans les économies d'énergie ou la nourriture saine que dans ce gaspillage morbide.

C'est par une politique de transition écologique rapide et résolue, et seulement ainsi, que l'on sortira de la crise de l'emploi, de l'alimentation, de la santé, de l'énergie, du climat.

Avant l'été et encore samedi 14 septembre par la bouche de leur secrétaire national, les écologistes vous en ont adjuré : changez de cap ! La Conférence environnementale s'ouvre le 20 septembre. C'est l'occasion ou jamais de revenir au cap pour lequel nous nous étions embarqués ensemble : la transition écologiste, pour sortir de la crise. Maintenant.

Jacques Boutault, maire EELV du 2e arrondissement de Paris ; José Bové, député européen EELV ; Yves Cochet, député européen, ancien ministre de l'aménageemnt du territoire et de l'environnement ; Karima Delli, députée européenne EELV ; Alain Lipietz, membre d'EELV ;Michèle Rivasi, députée européene EELV


ce communiqué ayant été repris ici (et non l'inverse) http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/09/19/taxer-ce-qui-nuit-rend-le-monde-plus-vivable_3480272_3232.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12174
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Jeu 26 Sep 2013, 02:20


Un nouveau changement de taxation "écologique"...

La Tribune a écrit:
Budget : bonus-malus "écologique" = supermalus pour familiales "made in France"
Alain-Gabriel Verdevoye | 25/09/2013, 11:47 - 345 mots

Le système de bonus-malus prétendument écologique devait être incitatif. Il se transforme en taxation pure et simple de la plupart des voitures d'un certain gabarit produites en France. Ca ne va pas relancer le marché automobile français en plein marasme!

Malus toute. Le système de bonus-malus prétendument écologique devait être incitatif. Dans le projet du budget 2014 présenté ce mercredi par le gouvernement, il se transforme pourtant in fine en quasi-taxation pure et simple des voitures classiques, pour peu qu'elles soient familiales... Voilà qui ne va pas relancer le marché automobile français en plein marasme! Et qui va encore plus affecter les voitures compactes et familiales produites en France! Tout véhicule rejetant moins de 130 grammes de C02 au kilomètre se retrouvera désormais dans une zone neutre. Fini les bonus au-dessous de 105 grammes!

Un brave Scénic taxé

Et, au-dessus de 130 grammes au kilomètre, ça taxe fort ! Un  brave monospace compact de base Renault Scénic TCE 115, (le modèle le moins cher de cette gamme produite à Douai)  se voit frappé de 150 euros de malus. Et hop, une  Peugeot 508 1,6  VTi (modèle le plus abordable des 508 produites à Rennes) s'en prend pour 500 euros! Quant au Renault Espace, il passe... à 1.600 euros, quelle que soit la version. Voilà qui va achever ce modèle produit à Sandouville.

Super malus de 8.000 euros

Encore une mesure du gouvernement socialiste qui va être très populaire auprès des familles! Les seuils de déclenchement de malus sont abaissés et les montants sont quasiment  doublés. Avec, au-dessus de 200 grammes, un maxi-malus de 8.000 euros! Le gain budgétaire attendu pour le gouvernement est estimé à 103 millions d'euros pour 2014.

Drôle de façon de défendre le "made in France"!

Les berlines compactes, familiales, les monospaces compacts à essence et les grands monospaces diesel sont donc lourdement taxés. Mauvaise nouvelle pour les sites de production de Douai et Sandouville (Renault), Rennes et Sochaux mais aussi Sevelnord à Hordain (PSA). Alors que la production automobile a baissé de moitié en dix ans en France et que les équipementiers poussent un cri d'alarme, ce tour de vis fiscal ne va pas arranger les affaires des usines tricolores. Les petites voitures françaises produites à l'étranger, en Slovénie, Slovaquie, République tchèque, ne sont, elles, quasiment pas touchées. Drôle de façon de défendre le "made in France"!
Source: http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20130925trib000787040/budget-bonus-malus-ecologique-supermalus-pour-familiales-made-in-france.html
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14225
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Jeu 26 Sep 2013, 08:31

Tous ces chiffres devraient pousser les constructeurs à faire baisser leur taux de co2 dans le haut de gamme, ce qui à ce que je me suis laissé dire serait presque déjà opérationnel. Bref le malus extrème ne va pas toucher grand monde, comme d'ailleurs sous NKM.

Anonymous étant plus doué que moi pour cela pourrait il mettre ici la grille complête des bonus malus telle qu'envisagée, et rappeler qui est à l'origine de la mise en place des bonus malus dans le précédent gouvernement et à quels niveaux ? (pour l'aider j'ai mis des initiales).

Peut-être aussi pourrait on parler du retour de la prime à la casse et de son évolution depuis 2009, et du pourquoi et du comment de cette évolution. Voilou, c'est tout pour le moment.

Je suis le conseil de Curiosité, je ne mets plus de long copier coller. Et je fais court pour les autres forumeurs.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12174
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Mer 16 Oct 2013, 08:30

Le marché de l'automobile rebondit avec une excellente nouvelle pour Renault, société dont 15% du capital est détenu par l'Etat, qui voit ses ventes sous la marque roumaine Dacia augmenter de 40%.... Les ventes sous la marque Renault augmentent aussi mais rappelons cependant que nombre de ces voitures sont fabriqués en Slovénie et en Espagne...

Quand l'usine de Tanger aura monté en puissance et quand les salariés roumains de Dacia payés bien trop cher 840 Euros par mois seront remplacés par des salariés marocains payés 300 Euros, les ventes devraient encore progresser...

Et les parkings à Fontenay me direz-vous...



AFP a écrit:
16/10/2013 à 08:08
Les ventes de voitures neuves dans l'UE rebondissent en septembre

Les immatriculations de voitures neuves ont rebondi de 5,4% en septembre dans l'Union européenne après avoir reculé de 5% le mois précédent et le secteur automobile veut y voir la fin du tunnel.

Le mois de septembre 2012 avait toutefois été le plus mauvais jamais enregistré, tempère dans un communiqué l'Association des constructeurs automobiles européens (ACEA), qui souligne aussi que cette année, le mois a compté en moyenne un jour ouvré de plus dans l'UE. En tout, 1,16 million d'unités ont été immatriculées dans les 27 pays de l'Union (hors Malte pour qui les données n'étaient pas disponibles).

La plupart des plus gros constructeurs automobiles ont profité de l'embellie du marché. Le numéro un européen, le groupe allemand Volkswagen, a vendu 5,4% de voitures en plus. Le français Renault a bondi de 22,2% grâce à sa filiale à bas coûts Dacia (+40,7%) mais aussi à la marque au losange (+17,5%). Son concurrent national PSA Peugeot Citroën a en revanche lâché 2,9%, tout comme l'italien Fiat (-3,4%).

Les américains General Motors et Ford ont vu leurs immatriculations augmenter de 5,3% et 5,5%.

Sur neuf mois, les immatriculations de voitures neuves dans l'UE restent en baisse de 3,9% à 9 millions d'unités et le Royaume-Uni est le seul marché en hausse.

"Les ventes de voitures dans l'UE montrent des signes d'amélioration qui indiquent que le pire est derrière nous", relève Peter Fuss de EY (ex Ernst & Young) dans une note. "La baisse des ventes a considérablement ralenti et nous observons à présent des signes de reprise de la demande", poursuit-il, même si les ventes sont en partie soutenues artificiellement par des remises et des immatriculations dites tactiques (quand les constructeurs écoulent des véhicules chez les concessionnaires ou les immatriculent en leur nom propre).

"Nous tablons sur une baisse du marché d'environ 3% en 2013", poursuit Peter Fuss et 2014 devrait être marqué par "une croissance modérée".
Source: http://actu.orange.fr/economie/les-ventes-de-voitures-neuves-dans-l-ue-rebondissent-en-septembre-afp_2618446.html
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14225
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Mer 16 Oct 2013, 12:12

Pas de référence au diésel, sans ces articles, mais on peut y lire quand même ceci.

Le mois de septembre 2012 avait toutefois été le plus mauvais jamais enregistré, tempère dans un communiqué l'Association des constructeurs automobiles européens (ACEA), qui souligne aussi que cette année, le mois a compté en moyenne un jour ouvré de plus dans l'UE la comparaison ce faisant par comparaison sur la préiode précedente, on peut se satisfaire que Renault ait "a priori" gagné des parts de marchés sur ses concurrents mais rester réservé sur le bilan global qui par le rebond de 5,4% en septembre dans l'Union européenne après avoir reculé de 5% le mois précédent
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13859
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Mer 25 Juin 2014, 12:40

Lorsque l'on sait que le diesel n'est pas l'élément le plus pollueur... on se demande pourquoi les cocologistes punisseurs n'ont que ce mot à la bouche.

D'autant que les transports en commun de surface que les mêmes cocologistes veulent nous faire prendre de gré ou force même lorsqu'ils n'existent pas ou sont inadaptés aux besoins de l'usager fonctionnent souvent au diesel...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12174
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Mer 25 Juin 2014, 12:51

tonton christobal a écrit:
Lorsque l'on sait que le diesel n'est pas l'élément le plus pollueur...

Pour mémoire, les sources de pollution à Fontenay selon ceux qui savent, en l'occurrence Airparif: en bleu trafic routier, en jaune résidentiel et tertiaire....

Le vrai sujet pour les fontenaysiens du Val et des Alouettes n'en est pas moins le trafic de transit poids lourds Nord-Sud traversant notre commune par la A86 et c'est sur ce sujet, pour demander un éloignement de ce trafic de transit, qu'il faudrait qu'élus, maire et députée, interpellent le gouvernement....

Voir: http://www.plateaufontenay.net/t1206-a86-est-et-ouest-une-inegalite-territoriale


Source: http://www.airparif.asso.fr/etat-air/air-et-climat-commune/ninsee/94033


Il est à noter que la députée de la circonscription élue par les électeurs de Fontenay, Saint-Mandé et Vincennes pose des questions au gouvernement sur la qualité de l'air et la pollution mais pour..... Villeneuve-Saint-Georges....

Assemblée nationale a écrit:
Question publiée au JO le : 10/06/2014 page : 4635
Texte de la question
Mme Laurence Abeille attire l'attention de Mme la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie sur le contenu de la récente étude réalisée par la direction interdépartementale des routes d'Île-de-France au sujet d'un projet d'implantation d'un giratoire sur la route nationale 6, à Villeneuve-Saint-Georges. Il apparaît dans le dossier rendu public que l'analyse de prélèvements d'air a révélé un net dépassement de la valeur réglementaire en dioxyde d'azote. Elle lui demande par conséquent de bien vouloir lui indiquer les mesures envisagées afin de respecter les dispositions du décret n° 2010-1250 relatif à la qualité de l'air, à ses effets sur la santé et à sa surveillance.
Source: http://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-56956QE.htm
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12174
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Dim 07 Déc 2014, 14:07

Il va falloir attendre quelques jours pour voir combien ont perdu les véhicules Diesel sur le marché de l'occasion....

20% ? 30% ? Plus ?



""Je veux la fin du diesel à Paris en 2020, et si possible au-delà du périphérique."



AFP a écrit:
AFP 07-12-2014 - 08:27
Paris: Hidalgo veut la fin du diesel en 2020 et rendre le centre semi-piétonnier

Anne Hidalgo annonce qu'elle veut "la fin du diesel à Paris en 2020" mais aussi rendre le centre de la capitale (Ier, IIe, IIIe et IVe arrondissements) "semi-piétonnier", dans un entretien au Journal du Dimanche.

"Je veux la fin du diesel à Paris en 2020, et si possible au-delà du périphérique. Il s'agit donc d'accélérer la mutation, avec le concours de l'État. J'ai commencé en éradiquant en trois mois les voitures diesel du parc de la Ville", déclare la maire PS de la capitale, dont le plan antipollution sera discuté au Conseil de Paris le 9 février.

"Par ailleurs, grâce à des pastilles ou des puces, on pourra bientôt identifier le degré de pollution de chaque véhicule. Nous comptons sur la pédagogie et le civisme, mais il y aura aussi des contrôles routiers pour éviter les infractions. J'aimerais qu'on utilise les quatre portiques installés sur le périphérique", initialement dans le cadre de l'écotaxe, ajoute Mme Hidalgo qui envisage aussi "d'autres types de contrôles à l'aide de caméras".

Au-delà de 2020, la maire est "prête à imaginer une exception pour certains ménages peu fortunés possédant un vieux véhicule diesel qu'ils n'utilisent qu'occasionnellement" et qui "pourraient être autorisés à circuler le week-end". "Aujourd'hui, 60 % des Parisiens n'ont déjà plus de voiture, alors qu'en 2001, ils étaient 40 %. Ça va vite", note-t-elle.

Anne Hidalgo souhaite aussi "la mise en place d'axes de circulation réservés aux véhicules propres". Les "canyons de pollution" comme "la rue de Rivoli" ou les "Champs-Elysées" ne "seraient autorisés qu'aux véhicules à ultra-basse émission et interdits à tous les autres". "Cela se fera dans un premier temps à titre expérimental", précise-t-elle.

La majorité municipale va en outre "poursuivre l'extension des zones 30" -où la vitesse est limitée à 30 km/h- amenées à devenir "la règle dans tout Paris". "Circuler à 50 km/h sur les grands axes sera alors l'exception".

Et, "dans les quatre arrondissements du centre, à l'exception des vélos, bus et taxis, seuls auraient le droit d'entrer les voitures des résidents, les véhicules d'urgence ou de livraison", ajoute la maire de Paris, qui "propose qu'on commence par le week-end" avant de "rapidement" l'étendre "au reste de la semaine".

Le nombre de kilomètres de pistes cyclables sera par ailleurs "doublé d'ici à 2020, avec un plan vélo très ambitieux, de 100  millions d'euros sur la mandature qui permettra le franchissement des portes de Paris, mais aussi une grande traversée nord-sud et une autre est-ouest".

Mme Hidalgo veut également "développer le vélo à assistance électrique, aussi bien dans l'aide à l'achat que dans le dispositif Vélib'". "Techniquement, c'est possible", dit-elle. "De même, nous mettrons en place un plan d'installation de bornes de recharge pour les voitures électriques. Une aide financière incitera les copropriétaires à s'équiper en bornes de recharge, mais aussi en garages à vélos".

Selon un sondage Ifop pour le JDD, 54% des personnes interrogées souhaitent une interdiction totale des véhicules diesel dans l'agglomération parisienne d'ici 2020.

Par ailleurs, 75% des sondés estiment qu'il faut encourager les propriétaires de voitures diesel à les abandonner en échange d'une réduction sur la carte de transport en commun ou sur un abonnement Autolib' et 47% des personnes interrogées se déclarent elles mêmes prêtes à abandonner la voiture diesel dans ces cas-là.

Concernant la transformation du coeur de Paris en vaste zone réservée aux piétons, vélos et transports en commun, 64% de sondés y sont favorables.

Sondage réalisé les 4 et 5 décembre auprès d'un échantillon de 804 personnes, représentatif de la population de la région Ile-de-France, âgées de 18 ans et plus (méthode des quotas).
 Source: http://actu.orange.fr/une/paris-hidalgo-veut-la-fin-du-diesel-en-2020-et-rendre-le-centre-semi-pietonnier-afp_CNT0000006dnFB.html
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14225
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Dim 07 Déc 2014, 14:16

A la question posée, déjà cette réponse en terme de voitures neuves. moins polluantes que la génération d'avant.

http://www.fiches-auto.fr/articles-auto/l-auto-en-chiffres/s-891-evolution-du-nombre-de-voitures-diesel.php

A n'en point douter d'ici à 2020 (la prospective d'Hidalgo), d'autres marchés moins en dieselisation vont se faire jour.
Le marché des hybrides adaptés aux centre villes devraient progresser ; les constructeurs français le savent et font tout pour rester compétitifs dans le cadre de cette transition énergétique en cours.

Le reste de l'article montre par ailleurs comment les choses vont favorablement évoluer : zone 30, vélo électrique, pistes cyclables en progression, etc... je ne vais pas tout copier coller il n'y a qu'à lire.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14225
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Jeu 18 Déc 2014, 14:41

Petite intendance ponctuelle

http://www.laurence-abeille.fr/wp-content/uploads/2014/12/version_web.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Le Plateau



Messages : 358
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Jeu 18 Déc 2014, 14:53

Les bilans et comptes rendus d'activité des élus sont bienvenus sans problème sur ce forum
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Ven 19 Déc 2014, 08:10

Libellule a écrit:
A la question posée, déjà cette réponse en terme de voitures neuves. moins polluantes que la génération d'avant.

http://www.fiches-auto.fr/articles-auto/l-auto-en-chiffres/s-891-evolution-du-nombre-de-voitures-diesel.php

A n'en point douter d'ici à 2020 (la prospective d'Hidalgo), d'autres marchés moins en dieselisation vont se faire jour.
Le marché des hybrides adaptés aux centre villes devraient progresser ; les constructeurs français le savent et font tout pour rester compétitifs dans le cadre de cette transition énergétique en cours.

Le reste de l'article montre par ailleurs comment les choses vont favorablement évoluer : zone 30, vélo électrique, pistes cyclables en progression, etc... je ne vais pas tout copier coller il n'y a qu'à lire.

Il est surtout dommage que les constructeurs français est pris 30 ans pour comprendre cela.
Il est dommage, aussi, que ne soit pas pris en compte le coût réel d' un véhicule électrique (prix d' achat prohibitif, coût des batteries et leur durée de vie) car il ne faut pas oublier qu' une batterie se détériore plus vite sur un véhicule électrique que sur un véhicule à moteur thermique, de plus les charges rapides détériorent plus ces mêmes batteries.
"Le reste de l'article montre par ailleurs comment les choses vont favorablement évoluer" il serait plus sage d' enlever le favorablement tant que cela n' est pas prouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 2968
Date d'inscription : 08/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Ven 19 Déc 2014, 08:30

Série : "Quand tout le monde aura une ou deux bagnoles électriques"
S'il faut les recharger tous les soirs comme les smartphones, mais pas de centrale électrique à charbon ni pétrole ni nucléaire, il va en falloir du vent et du soleil la nuit ...


Dernière édition par salamandre le Ven 19 Déc 2014, 08:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14225
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Ven 19 Déc 2014, 08:31

mamiea je fais partie de ses gens qui croient au progrès des techniques, et qu admettent que toute évolution technique ne se fait pas en un jour : un marché comme celui de la voiture hybride ou électrique ne vient pas à maturité du jour au lendemain. Ce fut le cas pour l'aviation, voir même pour la télévision (très peu de détenteurs de ce nouveau média au départ, car à un prix exorbitant).

@mistigri, nous n'en sommes pas là, précisément parce que le marché n'est pas encore à maturité, et peut-être n'y arriverons nous jamais si en parallèle le développement des transports en commun s'intensifie.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Ven 19 Déc 2014, 08:59

Libellule a écrit:
mamiea je fais partie de ses gens qui croient au progrès des techniques, et qu admettent que toute évolution technique ne se fait pas en un jour : un marché comme celui de la voiture hybride ou électrique ne vient pas à maturité du jour au lendemain. Ce fut le cas pour l'aviation, voir même pour la télévision (très peu de détenteurs de ce nouveau média au départ, car à un prix exorbitant).

@mistigri, nous n'en sommes pas là, précisément parce que le marché n'est pas encore à maturité, et peut-être n'y arriverons nous jamais si en parallèle le développement des transports en commun s'intensifie.

Moi je vous parle de projet abouti voiture hybride 4 places consommant 2 litres au 100 kilomètres mue par 4 moteurs électriques implantés sur les roues (moins de perte d' énergie) et ce il y a plus de 30 ans, Renault n' est pas capable de présenter un tel véhicule alors qu' ils en avait les moyens a cette époque là.

Quand au marché, au prix de revient de ce type de véhicule, il était tout trouvé (crise pétrolière).
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 2995
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Ven 19 Déc 2014, 09:11

Et la norme Euro 6 qui rentre en vigueur en 2015 vous en faite quoi ???
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12174
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Ven 19 Déc 2014, 12:42

salamandre a écrit:
Série : "Quand tout le monde aura une ou deux bagnoles électriques"
S'il faut les recharger tous les soirs comme les smartphones, mais pas de centrale électrique à charbon ni pétrole ni nucléaire, il va en falloir du vent et du soleil la nuit ...

Une question qui n'a été posée est comment ça va se passer dans les copropriétés disposant de parkings ou de box communs en sous-sol ?

Dans ce cas il va falloir soit faire arriver une ligne EDF dans chaque emplacement de parking soit descendre une ligne de chaque appartement vers ces mêmes emplacements en passant par les parties communes....

Ce qui n'est bien souvent ni autorisé ni même prévu par le règlement de copropriété...

Quand on voit que certaines copropriétés mettent des années juste pour avoir la fibre optique parce que celle-ci doit passer par le parties communes...

Est-il prévu qu'une loi oblige syndicat de copropriétaires et syndic à accepter qu'un copropriétaire disposant de deux lots, un lot logement et un lot parking, puisse faire courir un câble électrique entre ces deux lots en passant par les parties commune ?

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14225
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Ven 19 Déc 2014, 19:26

C'est comme tout,l'emploi passe parfois par l'innovation. L'innovation par l'investissement, l'investissement, peut être par un green deal

http://www.consoglobe.com/voiture-electrique-les-bornes-recharge-cg/3
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14225
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Ven 19 Déc 2014, 23:33

Le Plateau a écrit:
Les bilans et comptes rendus d'activité des élus sont bienvenus sans problème sur ce forum

Un élu voisin que certains citent en ce moment


Les chiffres-clés :

• Budget global : 1,803 Md€ pour les transports (plus d’un tiers du budget de la Région)

 Investissement : 1,002 Md€
 Fonctionnement : 801 M€ dont 639 M€ de contribution au budget du STIF

 Repères :
- 8,3 millions de voyageurs empruntent le réseau de transport francilien par jour - contre 6,6 millions de voyageurs il y a 10 ans – soit une hausse de 20 % en 10 ans seulement.
- 40 chantiers sont aujourd’hui en travaux ou sur le point de l’être.
- En 2030, 9 Franciliens sur 10 seront à moins de deux kilomètres d’une gare.
- En 2030, les voyageurs gagneront entre 30 minutes et une heure sur leurs trajets quotidiens.



Monsieur le Président,
Mesdames et messieurs les conseillers et conseillères régionaux,
Mes chers collègues,

L’année 2014 s’achève et il est temps pour moi de vous présenter nos choix budgétaires concernant le secteur des transports et des mobilités pour l’année 2015 ; dans un exercice classique, mais pour une année qui le sera beaucoup moins – classique - révolutionnaire peut-être comme l’a prédit le Président Huchon, riche c’est certain.

Mais avant toute chose je voudrais répondre à Mme Pécresse qui nous disait ici même, mercredi, au premier jour de la séance que les Américains avaient mis moins de temps à poser Neil Armstrong sur le sol lunaire que nous, Région Ile de France, à faire aboutir le tramway T6 que nous avons inauguré samedi dernier. Peut-être. Encore faudrait-il savoir quand a réellement commencé la conquête spatiale… Mais je ne crois pas me souvenir surtout, Madame Pécresse, qu’il y ait eu de concertation ou d’enquête publique organisée auprès des populations du système solaire pour envoyer Apollo sur la Lune. La question de l’usage de la démocratie participative n’a guère pesé dans les choix d’alors puisqu’il s’agissait avant tout d’arriver sur la Lune avant les Soviétiques.

Nous faisons d’autre choix car ils nous engagent, et les Franciliens à nos côtés, pour de nombreuses années. La mission du tram T6 est de transporter chaque jour des dizaines de milliers de Franciliens et de Franciliennes pour longtemps, pas celle de transporter trois militaires pendant quelques jours pour faire la nique aux communistes. Et pour cela, nous avons la fierté de consulter les habitants et les futurs usagers dans le respect de la loi. Je vous l’accorde, oui, parfois cela prend du temps surtout quand, en plus des difficultés techniques, des Maires se mettent à multiplier les obstacles aux chantiers. Et ils sont généralement de votre camp ! Parce qu’à un moment il faudrait arrêter de dire tout et son contraire. Faut-il vous rappeler les délais de plusieurs années que votre ami Robin Réda, Maire de Juvisy demande sur le tram T7 ? La façon dont le Maire de droite de Noisy le Sec a bloqué des années l’avancée du tram T1 ? Comment vos amis parisiens ont en vain tenté d’arrêter le tram T3 ? Facile après de se plaindre des délais.

Les Franciliens en 2010 ont voté pour nous afin qu’on renforce toujours plus les transports du quotidien. Ils n’ont pas voté pour vous et votre projet de grand huit s’enroulant autour de Paris, reliant des pôles d’affaires entre eux, mais surtout pas les pôles de vie. Un grand huit qui n’avait pas prévu de s’arrêter en route pour ne pas perdre de temps entre les aéroports et les grands pôles universitaires. Cela, les Franciliens et les Franciliennes n’en ont pas voulu, il serait bon de vous en souvenir !

Ils ont aussi voté pour nous car nous leur avions promis de mettre en place la tarification unique. Nous avons tenu notre promesse et je peux le dire, ici et maintenant, c’est notre fierté et notre honneur. Porté par l’ensemble des groupes de la majorité régionale et après plusieurs étapes successives depuis 2010, la mise en place complète du Pass unique sera effective à la rentrée 2015. Beaucoup pensaient que nous n’y arriverions pas, que c’était une promesse inatteignable. Et pourtant, nous avons réussi à tenir notre engagement et cette mesure va permettre à chaque Francilien de voyager au même prix dans toute l’Ile de France et de gagner à la fois de la mobilité et du pouvoir d’achat. Ce n’est peut-être pas la lune mais je pense que ça marquera durablement les esprits et restera comme un acquis fort de notre région. Un petit pas pour nous, un grand pas pour la justice sociale et l’égalité territoriale

Quand je vois que, reprenant le titre d’une tribune mensongère qui n’honore pas son auteur, Mme Pécresse a il y a peu parlé de « déshonneur des politiques » au sujet du Passe unique, je me dis que manifestement nous n’avons pas la même conception de la politique et de l’honneur.

Tenir ses promesses serait maintenant le comble du déshonneur ? Améliorer le pouvoir d’achat de nos concitoyens serait de la démagogie ?

Non, nous n’avons décidément pas la même vision, vous et nous, de l’honneur des politiques. Et pour moi, pour le Président, pour notre majorité régionale, une promesse se doit d’être tenue. Eh bien continuons chacun avec nos objectifs politiques et pendant que vous rêverez d’envoyer des fusées en l’air et de diner chinois dans le XIIIe, nous continuerons, nous, d’améliorer les déplacements des Franciliennes et des Franciliens ici-bas, ligne de tramway après ligne de tramway, prolongement de ligne de métro après prolongement de ligne de métro, modernisation de ligne de RER après modernisation de ligne de RER, renfort d’offre bus après renfort d’offre bus, rame neuve après rame neuve.

Et pour cela, nous disposerons en 2015 d’un budget de 1,803 Md€ pour les transports (ce qui représente plus d’un tiers du budget de la Région). Avec 1 milliard et 2 millions en investissement et 801 millions en fonctionnement. Encore une fois, nous sommes au rendez-vous de nos promesses et l’Etat en nous accordant les 140 millions de ressources nouvelles prévues dans le cadre du protocole sur le Nouveau Grand Paris va nous permettre de pérenniser nos actions en faveur des transports en commun pour les prochaines années.

Au travers de ce protocole signé avec le Gouvernement en juillet 2013, et du CPER qui s’annonce, sont ainsi programmés des dizaines de milliards d’euros d’investissements nouveaux à l’horizon 2030. C’est un potentiel majeur en matière de création et de maintien d’emplois en Ile-de-France. Ce sont des emplois locaux créés par l’Ile de France en Ile de France pour les Franciliens et puisque le développement économique a fait l’objet de polémiques ces derniers jours, rappelons tout de même l’immense enjeu de développement économique des quelques 40 chantiers du plan de mobilisation pour les transports en Ile de France.

Les effets sont d’ailleurs déjà visibles sur le terrain : 18 chantiers de métros, de tramways et de bus en site propre ont été réalisés depuis 2010 et certains osent dire que nous ne faisons rien ; 2014 et 2015 ont vu et verront la mise en service des tramways T8 et T6, des TCSP de Gonesse et du plateau de Saclay. La réalisation des schémas directeurs des RER A, B, C et D est engagée avec notamment pour la ligne B la toute récente réalisation du très attendu 3eme quai de Denfert-Rochereau. D’autres projets majeurs entrent en 2015 en phase de réalisation tel le T4 vers Clichy-Montfermeil.
Les travaux des lignes 14, 12 et 4 du métro continuent, comme ceux du pôle de Versailles Chantiers, de la tangentielle Nord et ceux du tramway T3 vers la Porte d’Asnières.
Les études faites permettront de lancer les opérations du Tram-Train Massy-Évry (TTME).
Des dizaines de millions d’euros viennent d’être débloqué permettant de lancer les prolongements de la ligne 11 vers Rosny-Bois-Perrier et du RER E à l’ouest.
Avec la ligne 11, la RATP nous le disait récemment, ce sera la première fois depuis des décennies que 4 lignes de métro seront en travaux en même temps.
Enfin, le T1 à l’Est vers Fontenay sous Bois et le T7 phase 2 vers Juvisy sur Orge, entreront dans une phase nouvelle, si l’on veut bien les laisser démarrer, mais je ne reviendrai pas là-dessus.

Nous avons atteint un niveau d’investissement jamais vu en Ile de France malgré une période de forte contrainte budgétaire.
Entre ce que nous contractualisons avec l’Etat et la SGP pour plus d’un milliard d’euros par an sur le Nouveau grand Paris, les investissements de la RATP et de la SNCF au travers de leur contrat avec le STIF là aussi pour plus d’un milliard désormais par an pour chacun des deux opérateurs, c’est donc plus de 3 milliards par an qui sont investis désormais sur les transports du quotidien. Du jamais vu et même presque trop par rapport aux capacités techniques et humaines des opérateurs. On passera même à 5 milliards quand la Société du grand Paris sera en rythme de croisière pour les futures lignes du Grand Paris express d’ici quelques années.

Après une augmentation de plus de 15% des moyens consacrés aux transports en 2014, le budget 2015 marque à nouveau cette nouvelle donne. Dans ce secteur, l’investissement atteindra donc un niveau inégalé d’un milliard d’euros en autorisation de programme, soit près de 43% du total des investissements régionaux.

La Région est donc ainsi en mesure d’honorer en 2015 son engagement de consacrer 500 millions d’euros par an aux chantiers du Nouveau Grand Paris en crédits de paiements.


Malgré ces chiffres qui témoignent de nos efforts pour tous les types de transports en commun, certains trouvent que nous ne mettons pas assez ou alors trop puisqu’on a lu des choses contradictoires. Et par exemple, on mettrait trop d’argent pour les tramways qui ne serait qu’un mode marginal de transports en commun, si l’on en croit un amendement du groupe Mouvement Populaire.

Je vais donc encore citer quelques chiffres. En 4 ans, nous avons porté le nombre de voyageurs empruntant chaque jour les tramways d’Ile de France de 370 000 à 830 000, avec l’ouverture cette semaine des tramways T6 et T8 qui viennent après les prolongements des T2 et T3 et ont fait de notre région le troisième réseau de tramways en Europe. 460 000 voyageurs par jour supplémentaires pour les tramways franciliens, c’est le nombre de voyageurs d’une ligne de RER, rien que ça ! On a créé l’équivalent d’une nouvelle ligne de RER avec nos trams.

Et ce n’est pas fini …

En dehors de ce qui relève du protocole Etat-Région, je n’oublie pas qu’en 2015, une enveloppe de 67 millions d’euros sera consacrée pour des lignes de bus en site propre et notamment certaines sur des voies réservées sur les autoroutes A1 et A6 en coordination avec le Stif et l’Etat.

Nous continuons encore et toujours nos actions en faveur des modes actifs avec une enveloppe de 24,5 millions d’euros pour les aménagements cyclables, ce qui nous permettra de continuer à accompagner des dizaines de collectivités franciliennes dans le développement de leurs infrastructures cyclables.

Pour les NVU, le plan de déploiement de 2015 vise la création d’environ 600 à 700 nouvelles bornes de recharges pour les véhicules électriques. L’implantation de trois stations de compression Gaz naturel pour véhicules (GNV) et biogaz est également à l’étude.

Le schéma directeur de l’accessibilité continue d’égrener son programme et nous continuons donc à financer la mise en accessibilité des gares, avec une vingtaine de chantiers actuellement en cours.

Les renforts d’offre décidés année après année depuis 2006, les contrats ambitieux signés par le STIF avec la SNCF et la RATP, la mise en place en 2013 et 2014 d’un plan de renfort de l’offre bus, les mesures tarifaires prises depuis 2010 ont permis au transport public de connaître un dynamisme sans précédent. Alors oui, la pente est longue à remonter sur certaines lignes, notamment dans les RER et les transiliens, après des décennies de sous-investissement pour lesquelles la droite porte largement sa part de responsabilité. Mais puisque je sais que vous allez dresser à nouveau un tableau apocalyptique des transports franciliens, rappelons quelques éléments récents de satisfaction : le métro avec des taux de régularité jamais vu (plus de 95% même sur la ligne 13), des bus en forte progression d’offre en grande couronne, la ligne H du Transilien avec 100% de nouvelles rames Francilien et à plus de 95% de régularité désormais. Même la satisfaction des usagers commence à s’en ressentir : près de deux fois plus de satisfaits que de mécontents dans la dernière enquête.

La représentante des grandes entreprises franciliennes l’a dit fortement le jour de l’inauguration du T6 : notre réseau de transports est l’un des meilleurs au monde ; il est le facteur clé de l’attractivité de notre région et est donné en modèle dans le monde entier.

Vous voyez donc que pour 2015 nous continuons de tenir nos objectifs en termes d’investissements sans que la mise en œuvre du pass unique ne vienne en quoi que ce soit les freiner bien au contraire.

Pour terminer, je souhaiterais remercier l’équipe du pôle Transports et Mobilités à l’UAD des services de la région qui réalise un travail exceptionnel.
Je le constate tous les jours, la réactivité, le professionnalisme et l’engagement des membres de l’unité transports nous permettent d’avancer avec sérénité et efficacité sur les dossiers transports.
Sans oublier mon cabinet, exceptionnel, qui accomplit tous les jours un travail incroyable 


Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Messages : 649
Date d'inscription : 27/05/2010

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Sam 20 Déc 2014, 05:40

Un élu voisin que certains citent en ce moment

Quand on fait une citation on donne le nom de son auteur. Cela lui fait plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plateaufontenay.net
a.nonymous



Messages : 12174
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Sam 27 Déc 2014, 04:12

Alors que certains Don Quichotte s'épuisent à nous vendre l'arrêt du diesel et la transition énergétique, la réalité est là et ce n'est pas demain qu'il sera plus économique de prendre le train plutôt que sa voiture diesel dès que l'on se déplace en famille....

Alors que le prix du gazole n'arrête pas pour l'instant de baisser, il vient de passer sous la barre d'un Euro pour la première fois en cinq ans, les tarifs de la SNCF eux augmentent...


"Les tarifs de la SNCF augmenteront de 2,6 % en 2015 sur l'ensemble des lignes, a annoncé vendredi 26 décembre la compagnie de transport ferroviaire."

"Le cadeau de Noël aux automobilistes: le prix du gazole est passé sous la barre symbolique d'un euro le litre, une première en cinq ans. "





Le Monde avec AFP a écrit:
La SNCF augmentera ses tarifs de près de 3 % en 2015

Le Monde.fr avec AFP | 26.12.2014 à 15h24 • Mis à jour le 26.12.2014 à 21h19

Les tarifs de la SNCF augmenteront de 2,6 % en 2015 sur l'ensemble des lignes, a annoncé vendredi 26 décembre la compagnie de transport ferroviaire. La majoration sera effective dès le 31 décembre 2014. Elle concerne les billets sans réservation pour les TER et Intercités, et les tarifs de référence pour les trains grandes lignes à réservation obligatoire (Intercités ou TGV).

Ainsi, pour les trains express régionaux (TER) — hors abonnements, dont les tarifs sont fixés par les régions — et les trains Intercités sans réservation, l'augmentation sera de 2,6 %.

Pour les trains à grande vitesse (TGV) et Intercités à réservation obligatoire, pour lesquels c'est la SNCF qui fixe les tarifs, « cette évolution tarifaire de 2,6 % s'appliquera au tarif réglementaire de base plein tarif loisirs (hors toute réduction) », c'est-à-dire que ce pourcentage sera la borne haute de l'augmentation des tarifs, détaille la SNCF.

L'opérateur ferroviaire précise que les tarifs des cartes de réduction, mais aussi des réservations avec les abonnements forfaits et étudiants, élèves et apprentis, ainsi que ceux des billets Prem's (des billets vendus à tarif réduit mais ni échangeables ni remboursables), ne changent pas.



HAUSSE TRÈS SUPÉRIEURE À L'INFLATION

Les tarifs SNCF enregistrent traditionnellement une hausse au 1er janvier. En 2014 néanmoins, seule la hausse de la TVA, passée de 7 à 10 %, avait été répercutée sur le prix des billets.

En 2015, cette nouvelle hausse des prix de base est très supérieure à l'inflation, qui s'établissait en novembre à 0,3 % en rythme annuel. En août, le ministère des transports avait dit s'être opposé à une augmentation des tarifs pour ne pas pénaliser le pouvoir d'achat des usagers et affirmait que la hausse de janvier 2014 avait seulement suivi l'inflation.

La SNCF a précisé que l'augmentation de ces tarifs permettrait notamment « l'acquisition de nouvelles rames » mais aussi « l'offre de davantage de services aux voyageurs ».
Source: En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/12/26/la-sncf-augmentera-ses-tarifs-de-pres-de-3-en-2015_4546432_3234.html#jowug2yxCLzfdoqB.99



Le Figaro a écrit:
Le litre de gazole à moins d'un euro dans certaines stations

   Home ECONOMIE Consommation
       Par Frédéric De Monicault
       Mis à jour le 24/12/2014 à 08:39
       Publié le 22/12/2014 à 09:08

Le cadeau de Noël aux automobilistes: le prix du gazole est passé sous la barre symbolique d'un euro le litre, une première en cinq ans. En 10 jours, le prix de l'essence à la pompe a baissé de 10 centimes en moyenne. Et dans certaines stations, le litre coûte moins d'un euro, c'est notamment le cas à Châtellerault, près de Poitiers, dans le cadre d'une opération à prix coûtant. Le comparateur de prix Carbeo.com a vérifié l'information auprès des sites concernés.

Plus globalement, le site carbeo.com - qui abrite la première base de données en France sur les stations-service et les prix des produits pétroliers - n'hésite pas à parler de «chute vertigineuse». «Les vacanciers de Noël vont pouvoir alléger leur budget déplacement», poursuit carbeo.com alors que depuis un mois les différentes essences (sans plomb 95, sans plomb 98…) ont baissé de dix centimes en moyenne, soit un gain de six euros par plein d'essence. Cette dégringolade est à la mesure du recul du prix du pétrole: en un mois, le baril est passé de 76,09 à 54,11 dollars, soit une baisse de 28%. Aujourd'hui, plus aucun expert ne se risque à prévoir un plancher pour cette dégringolade des cours.


Introduction de la taxe carbone pour les automobilistes

Toujours selon les relevés de carbeo.com, le super sans plomb 98 (SP98) est descendu sous la barre de 1,40 euro par litre. «Il faut remonter à octobre 2010 pour avoir un prix du SP98 au niveau d'aujourd'hui soit 1,377 euros.» Pour le gazole, la baisse s'élève aussi à une dizaine de centimes depuis un mois, synonyme d'une économie d'un peu plus de 6 euros sur un plein de 60 litres. «Le niveau de prix atteint aujourd'hui par le gazole, 1,134 euro par litre, n'avait pas été vu depuis fin août 2010.»

Même si le mouvement baissier des cours du pétrole pourrait parfaitement se pérenniser tout au long de l'année 2015, l'automobiliste ne va pas en profiter éternellement. Au 1er janvier 2015, le prix du gazole va en effet grimper de près de 5 centimes, de manière mécanique, après l'introduction de nouvelles taxes. Dans un cas, l'État a décidé de relever la taxe intérieure sur la consommation de produits énergétiques (TICPE) de deux centimes, dans l'autre, il s'agit de l'introduction de la taxe carbone pour les automobilistes, destinée à pallier la suppression de l'écotaxe. C'est de l'addition de ces deux surcoûts dont va pâtir le consommateur de gazole, sachant que 80% du parc automobile français roule au diesel.
Source: http://www.lefigaro.fr/conso/2014/12/22/05007-20141222ARTFIG00048-le-litre-de-gazole-a-moins-d-un-euro-dans-certaines-stations.php
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Sam 27 Déc 2014, 18:21

Il a dit "pas de nouveaux impots" mais les tarifs de la SNCF augmentent, la taxe flottante sur les carburants ne flotte pas, et les impôts locaux vont être revus et évidemment corrigés.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 2968
Date d'inscription : 08/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Sam 27 Déc 2014, 19:27

Quand le prix du diesel augmente, c'est pour décourager de l'utiliser.
Quand le prix du train augmente, c'est pour "améliorer le service aux usagers". Nuance.
Et ici ...
Quand les impôts locaux augmentent, c'est aussi pour améliorer le service aux usagers. Officiellement.
Avec le résultat prévisible de décourager les propriétaires imposables de rester.
Et là "on" fera comment ? Comme le maire de Sevran, un jeûne à Paris pour réclamer des subventions ?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12174
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Dim 28 Déc 2014, 08:58

Après l'abandon de l'écotaxe, les prix au plus bas des carburants automobiles, gazole inclus, et l'augmentation des prix de la SNCF sont déjà des indicateurs forts des orientations du gouvernement  en matière de transport... A cela s'ajoute la loi Macron qui a pour objectif de développer le transport par autocars dans notre pays...


"Pour les particuliers, les bénéfices pourraient être nombreux. D'une part en termes financiers : pour une même liaison, un billet de bus coûte environ deux fois moins cher qu'un billet de train."


Tous va dans le même sens et ça devrait quand même finir par ouvrir les yeux à certains Don Quichotte anti diesel...



TF1 a écrit:
Loi Macron : ceux qui l'aiment prendront le car
Edité par Thomas Morel
le 10 décembre 2014 à 19h10

EntreprisesLa loi sur l'activité et la croissance présentée mercredi matin en Conseil des ministres prévoit entre autres la suppression des contraintes qui pèsent sur le transport par autocar. Un projet qui pourrait faire gagner 800 millions d'euros de pouvoir d'achat aux Français.

C'est l'une des grands projets de la loi sur l'activité et la croissance portée par Emmanuel Macron et présenté mercredi en conseil des ministres. Le transport en autocar, aujourd'hui très réglementé -et donc très peu utilisé en France-, doit être ouvert à la concurrence. Une libéralisation qui, à en croire le ministre de l'Economie, pourrait avoir un fort impact sur l'économie.

Aujourd'hui, le transport en autocar est quasiment inexistant en France. En 2013, à peine 110.000 personnes ont utilisé ce moyen de transport, contre 8 millions en Allemagne et même 30 millions au Royaume-Uni. La faute à une règlementation très lourde : les seules liaisons autorisées par la loi sont celles qui permettent de relier des villes à la fois peu éloignées et non desservies par des trains.


Impossible aujourd'hui de relier des grandes villes

Les trajets entre grandes villes ne peuvent, eux, se faire que s'il s'agit d'étapes le long d'un parcours international. En clair, pour proposer un Paris/Lyon, un transporteur doit par exemple affrêter un car entre Paris et Turin, avec un arrêt intermédiaire à Lyon. Et encore, au moins la moitié des passagers devront aller jusqu'à Turin.

Ce que souhaite Emmanuel Macron, c'est que les compagnies de bus puissent exploiter les lignes qu'elles souhaitent, sous réserve de l'accord de l'Autorité organisatrice des transports (AOT). Pour les particuliers, les bénéfices pourraient être nombreux. D'une part en termes financiers : pour une même liaison, un billet de bus coûte environ deux fois moins cher qu'un billet de train. L'Autorité de la concurrence évalue à 800 millions d'euros les gains potentiels de pouvoir d'achat.


10.000 créations d'emploi en jeu

Autre avantage pratique, la libéralisation du marché permettrait de simplifier la liaison entre des villes mal desservies par le train. Aujourd'hui, pour faire le trajet entre Bordeaux et Lyon avec la SNCF, il faut obligatoirement passer par Paris. Un circuit qui prend au moins six heures, soit plus de temps qu'une voiture. Un autocar pourrait, lui aller directement d'une ville à l'autre. Enfin, l'ouverture du marché pourrait bénéficier plus largement à l'économie française : l'autorité de la concurrence estime que 10.000 emplois pourraient être créés dans le secteur.

Reste à savoir dans quelle mesure l'AOT délivrera les autorisations aux transporteurs. Le projet précise en effet que les lignes d'autocar qui feraient concurrence aux services de transport pourront être interdites. Ce qui pourrait la conduire à exclure certaines lignes pour ne pas menacer le modèle économique de la SNCF.
Source: http://lci.tf1.fr/economie/entreprise/loi-macron-voyagerez-vous-bientot-en-autocar-8531552.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12174
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Dim 28 Déc 2014, 14:05

Le secrétaire d'Etat aux transports Alain Vidalies confirme la politique du gouvernement en matière de transport....


"Alain Vidalies a toutefois assuré que la pénalisation du diesel n'était pas à l'ordre du jour. « Il y a des discussions et des propositions qui peuvent être faites sur, justement, des abaissements, des diminutions de tarifs pour les véhicules propres », a dit le secrétaire d'Etat aux transports sur iTélé.
« Mais ça ne peut pas se traduire par le fait qu'il y aurait une pénalité ou des augmentations pour les véhicules diesel. Je pense qu'il y a là un raccourci qui ne repose sur aucun fondement », a-t-il ajouté.
"


Il faut dire qu'alors que, quoi qu'en pensent certains bobos-écolos, alors que notre pays compte plus de 3,5 millions de chômeurs de catégorie A crevant sans avenir à Pôle emploi, alors que les jeunes ne trouvent pas d'emploi, alors que les pensions des retraités ne sont pas revalorisées, une mesure touchant les propriétaires de véhicules diesel serait très impopulaire à quelques semaines d'élections qui risquent d'être un naufrage pour la gauche...



Le Monde a écrit:
Pas de tarification écologique aux péages

Le Monde.fr avec Reuters | 28.12.2014 à 13h43 • Mis à jour le 28.12.2014 à 13h44

L'idée de compenser un prix faible des péages des autoroutes pour les véhicules électriques par des hausses élevées pour les diesel est infondée, a déclaré dimanche le secrétaire d'Etat aux transports, Alain Vidalies.

Le Journal du Dimanche rapporte que l'Etat et les sociétés concessionnaires étudient une « tarification écologique » dans le cadre de discussions sur la contribution des concessionnaires privés au financement des infrastructure de transports et le prix des péages.

Selon le JDD, qui cite une source proche du gouvernement, la « tarification écologique permettrait de fixer de faibles hausses de prix pour les voitures propres et de compenser avec les plus polluantes ».

Cette option satisferait à la fois les concessionnaires, qui peuvent augmenter les tarifs des péages chaque année selon un calcul prévu dans les contrats de concession, et l'Etat qui favoriserait ainsi les transports « verts ».

Alain Vidalies a toutefois assuré que la pénalisation du diesel n'était pas à l'ordre du jour. « Il y a des discussions et des propositions qui peuvent être faites sur, justement, des abaissements, des diminutions de tarifs pour les véhicules propres », a dit le secrétaire d'Etat aux transports sur iTélé.
« Mais ça ne peut pas se traduire par le fait qu'il y aurait une pénalité ou des augmentations pour les véhicules diesel. Je pense qu'il y a là un raccourci qui ne repose sur aucun fondement », a-t-il ajouté.



REMISE À PLAT DES CONCESSIONS

Dans ses discussions avec les sociétés d'autoroutes, dont l'Autorité de la concurrence avait dénoncé il y a quelques mois la situation de « rente », l'exécutif espère une remise à plat des contrats à défaut de les dénoncer, comme l'avaient suggéré des députés.

Les péages doivent augmenter en moyenne de 0,6 % en 2015 sur les réseaux exploités par les filiales de Vinci, Eiffage et Abertis. Selon le JDD, ces sociétés seraient « prêtes à faire un effort » si le tarif dit écologique était mis en place.

Le Figaro évoquait déjà samedi un éventuel tarif écologique sans toutefois parler de compensation. Il rapportait en outre que le gouvernement souhaiterait un partage des bénéfices au-delà d'un taux de rentabilité interne de l'autoroute de 7 % ou 8 %, et s'engagerait en contrepartie à assumer une partie du risque en cas de baisse du trafic.
Source: http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/12/28/pas-de-tarification-ecologique-aux-peages_4546799_3244.html#YRiPe0LWYopHB5zj.99
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14225
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Dim 28 Déc 2014, 14:33

Comme d'hab, la rumeur boboecologiste précéderait un fait acté et assez simple à comprendre.
La relecture de l'actu par anonymous ... En passant par la case des phrases récurrentes. Le NEC plus ultra du faux buzz. Sad
Ce sont les moulins à vents et les baudets qui se régalent. Sad

Les faits sans paraphrase... :

une réduction des tarifs des péages est en vue. Les voitures électriques, hybrides et hybrides rechargeables ainsi que les automobilistes faisant du covoiturage pourraient profiter dès 2015 d’une « tarification écologique ». Mais ça fait toujours bien de faire croire autre chose alors que... Etc...
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Lun 29 Déc 2014, 07:09

Libellule a écrit:
Comme d'hab, la rumeur boboecologiste précéderait un fait acté et assez simple à comprendre.
La relecture de l'actu par anonymous ... En passant par la case des phrases récurrentes. Le NEC plus ultra du faux buzz. Sad
Ce sont les moulins à vents et les baudets qui se régalent. Sad

Les faits sans paraphrase... :

une réduction des tarifs des péages est en vue. Les voitures électriques, hybrides et hybrides rechargeables ainsi que les automobilistes faisant du covoiturage pourraient profiter dès 2015 d’une « tarification écologique ». Mais ça fait toujours bien de faire croire autre chose alors que... Etc...
C' est bien beau d' annoncer des réductions mais encore faut-il savoir le comment on met en oeuvre de tels tarifs, par les badges (que l' on peut mettre sur n' importe quel véhicule) ? en mettant des contrôleurs qui vont vérifier votre carte grise?
Encore une mesure "effet d' annonce" , prendre l' autoroute avec un véhicule dont l' autonomie est de 100 kilomètres ? favoriser des véhicules dont le prix d' achat en interdit la possession à la majorité d' entre nous (32200 euros prix de base de la Prius, 36450 pour la 3008 de Peugeot) ?

Citation :
Ce sont les moulins à vents et les baudets qui se régalent.

Peut-être ? mais savoir qui sont les moulins à vents et les baudets (ou les moutons, au choix)!!!
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14225
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Lun 29 Déc 2014, 09:24

L'écologie politique est un ensemble de courants, largement diffusés depuis les années 1970, qui insistent sur la prise en compte des enjeux écologiques dans l'action politique et dans l'organisation sociale. Mouvement culturel nourri d'influences diverses (mouvements féministes, tiers-mondistes, pacifistes et non-violents, libertaires, socialistes autogestionnaires, démocrates chrétiens, ...) l'écologie devient politique lorsque la défense d'une culture du quotidien converge avec la question de la survie de l'espèce humaine et la prise en compte des modalités concrètes de réalisation de la démocratie. A ce titre l'écologie politique n'est pas une ineptie.

La politique écologique à mettre en place ne repose sur aucune idéologie particulière, mais sur la nécessité de savoir anticiper les grandes évolutions (industries, énergies, ressources) de manière à continuer de pouvoir garantir à tous l'accès à l'eau, à la nourriture, aux soins, et d'une façon générale, au plus grand bien être possible, dans un environnement le moins dégradé possible.

On peut envisager de très bien se passer de tout garde fous. Et considérer que l'homme pris comme un tout ne doit pas se préoccuper plus que cela de son avenir. Je pense pour ma part que l'écologie politique et la politique écologique sont de toutes façon indissociables l'une de l'autre.

Qu'il puisse manquer des leaders écologistes charismatiques ici ou là, et ce d'une façon transversale aux partis en général, je n'en doute pas pour ma part. Les personnes capables de porter des projets écologiques au delà de leurs nombrils ne sont pas les plus voyantes, c'est certain. Mais elles existent et font un travail de fond qui pour ma part me convient.

Le combat pour l'écologie politique ou la politique écologique est l'un des plus durs à mener car il est l'un des rares qui soit soumis à la servitude des puissances dominantes. On parle souvent de lobbies. Le combat est certes inégal, mais il mérite d'être mené.

Voici en quelques mots en quoi il consiste

Respecter la nature, être solidaires de tous

L’écologie politique recherche un meilleur équilibre entre l’homme et la nature. Nous n’avons évidemment qu’une seule planète. Ses ressources sont limitées et ses écosystèmes fragiles. Quand les pollutions augmentent, quand le climat se dérègle, ce sont les êtres humains qui souffrent, en commençant par les moins favorisés. En parvenant à un développement qui respecte l’environnement, nous améliorons notre qualité de vie aujourd’hui et nous garantissons un avenir à nos enfants et à nos petits enfants.

Réconcilier la science et le progrès

L’écologie politique défend un usage responsable des sciences et des technologies, respectant les limites et les équilibres. La science peut nous aider à trouver de nouvelles manières de produire qui protègent la nature et les hommes. Elle doit nous permettre de combattre de plus en plus efficacement les maladies et les destructions du milieu.

Une autre méthode de pensée et d’action

L’écologie politique propose de penser et d’agir en tenant constamment compte du triangle que forment l’individu, l’environnement et la société. Les écologistes savent qu’entre la manière dont fonctionnent les sociétés et leurs environnements, il y a toujours des liens et qu’il faut en tenir compte si on veut respecter les êtres humains. La participation des citoyens aux choix collectifs permet de mieux le comprendre. L’éthique est absolument indispensable pour réconcilier les citoyens et la politique, les associer étroitement aux projets qui sauveront notre environnement et assureront un réel progrès collectif.

L’écologie politique, la force du 21ième siècle

Au 19ème siècle, le libéralisme a permis l’émergence de la démocratie. Au 20ème, le socialisme l’a aidée à intégrer la dimension sociale. Depuis la fin du second millénaire, l’écologie politique poursuit ces mouvements d’émancipation en inscrivant l’environnement et les générations futures au cœur du projet démocratique. En ce sens, ceux et celles qui ont pris comme principal étendard l'écologie politique se doivent bien sûr d'incarner le mieux possible la nouvelle force du 21ème siècle. Je ne fais pas partie des gens qui pensent que cela se fera en un jour ; non pas parce que les gens d'aujourd'hui qui en font leur crédo ne soient pas à la hauteur des enjeux, mais parce que ils se maintiennent ou sont maintenus à la marge de la société. Pour ma part je regrette cette double barrière mise au besoin de convergences des mentalités en faveur de l'écologie.

Parfois j'ai le sentiment que l'écologie vit une période post révolutionnaire de type 1789 1793 (comprendre depuis 2009), et que cette étape d’accommodement au réel est néanmoins en bonne voie d'achèvement.

Passer de la monarchie absolue à un nouveau régime n'a pas été simple et ne s'est pas fait sans heurts, passer du libéralisme absolu à un nouveau rythme économique ne l'est pas non plus et la période de transition est en cours.

Certains politiques s'impatientent que les choses n'aillent pas aussi vite que la durée de leur mandat. D'autres que cela va trop vite. On ne peut guère leur en vouloir, c'est vrai pour tous les partis ; la montée en puissance du libéralisme s'est faite progressivement, celle du socialisme, aussi. La montée en puissance de l'écologie politique se fera selon des rythmes similaires.

J'aime beaucoup pour ma part le premier "bandeau de communication" que prit Eva Joly avant même qu'il soit question de sa candidature à la présidentielle : Justice, Ecologie, Métamorphose.

A re parcourir http://evajoly.blogs.nouvelobs.com/index-12.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12174
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Ven 04 Sep 2015, 21:04

Voilà qui va réjouir la députée des baudets qui fut en son temps candidate EELV de la "majorité présidentielle" soutenue par le PS: la SNCF, société détenue à 100% par l'état, lance 170 nouvelles lignes de car...  Ca va fumer....


Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13859
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Ven 04 Sep 2015, 21:14

Les écolos vont nous faire prendre les bus "grandes lignes" mais électriques...

Pour Paris Marseille par Le Creuzot ce n'est pas gagné !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14225
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Sam 05 Sep 2015, 00:34

La sncf veut une part du gâteau, dont acte
Ici quelques précisions sur l' articulation de la concurrence http://m.huffpost.com/fr/entry/8087684
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12174
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Sam 05 Sep 2015, 00:55

Une question que je me pose est de savoir si le Wifi sera disponible à bord de ces cars comme ce sera le cas dans tous les trains dès l'année prochaine, qui plus est avec des amplificateurs de signal à bord des rames....




http://www.zdnet.fr/actualites/la-sncf-promet-le-wi-fi-gratuit-dans-ses-trains-pour-fin-2016-39821954.htm a écrit:
La SNCF promet le Wi-Fi gratuit dans ses trains pour "fin 2016"

Business : La société nationale indique avoir passé un accord avec Orange et SFR pour renforcer la 3G/4G et installera des amplificateurs de signal à bord des rames. Le service devrait être financé par la publicité.

On y est, enfin presque. Guillaume Pépy, le président de la SNCF a confirmé ce vendredi sur BFM que le Wi-Fi dans les trains serait bien opérationnel d'ici la fin de l'année prochaine. "Nous avons un accord avec Orange et SFR pour leur faciliter l’installation de pylônes le long des voies. De notre côté, on va investir dans les trains un système Wi-Fi pour amplifier le signal […]. Ce service sera gratuit. Mais je ne peux pas garantir un très haut débit sur toutes les lignes", a-t-il précisé.---/---
Source: http://www.zdnet.fr/actualites/la-sncf-promet-le-wi-fi-gratuit-dans-ses-trains-pour-fin-2016-39821954.htm
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14225
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Sam 05 Sep 2015, 08:11

Bah si les concurrents le font. Et si on veut en même temps pratiquer du low cost ... Il ne faut rien exclure. Le site de ouibus parle même baisse du co2 ...A force d' oublier la notion de valeur ajoutée qui fonde toute notre économie on va finir par uu aller dans le mur. En autocar, bon. Ce sera innovant. A moins que ce soit en avion low cost aussi.


Dernière édition par Libellule le Sam 05 Sep 2015, 08:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Sam 05 Sep 2015, 08:11

Si mes informations sont exactes, le wifi existe déjà dans les autocars.
A force de se connecter partout et pour n' importe quoi il va falloir ouvrir des consultation pour soigner les "adicts " .
Je propose que tous les 100 kilomètres on passe la chanson de France Gall (débranche).
Autre risque : http://www.lactualite.com/blogues/le-blogue-sante-et-science/les-vrais-dangers-du-wifi-en-autobus/
A méditer.

@tonton christobal : un trajet Paris Marseille via Le Creusot en bus électrique est faisable. Il n' y a que 850 kilomètres soit 9 recharges des batteries. Autrement dit vous partez le lundi matin, arrivez à Marseille le Vendredi. On est bien d' accord c' est un peu long mais quel voyage partir seul et arriver avec 40 nouveaux camarades!!
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Sam 05 Sep 2015, 08:17

Libellule a écrit:
Bah si les concurrents le font. Et si on veut en même temps pratiquer du low cost ... Il ne faut rien exclure. Le site de ouibus parle même baisse du co2 ...

Où est la cohérence ? nous rabattre les oreilles avec les méfaits du diesel (haro sur la voiture diesel), encourager le transport par car, et la COP 21, et surtout passer sous silence la pollution venant de l' est de chez nos amis les rois du charbon.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13859
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Sam 05 Sep 2015, 08:57

Et l'aspect dangereux pour la santé du WIFI ?

Les 5 jours du Paris Marseille avec du WIFI de course permanent (faut du débit pour 50 personnes) à l'arrivée tout le monde à l'hôpital !

Pas de chance c'est les vacances et l'hôpital est fermé en raison d'un manque ponctuel de personnel...

5 jours dans un bus... on se fait des copains voire plus s'il y a des couchettes ou c'est la castagne générale.
Rien de tel que le confinement pour générer des tensions CF les croisière entre amis sur un petit bateau... technique imparable pour revenir fâchés à mort !

question : les bus, ils ne seraient pas un peu diésel ? le temps que l'on mette au point le bus électrique à grande autonomie et rechargeable en 1/4 d'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 2968
Date d'inscription : 08/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Sam 05 Sep 2015, 09:35

Citation :
Une question que je me pose est de savoir si le Wifi sera disponible à bord de ces cars comme ce sera le cas dans tous les trains

Dans les OuiBus, et les OuiTGV, ce sera du OuiFi.
Quand les batteries sont rechargées... En cas d'utilisation intensive du OuiFi, prévoir des arrêts recharge supplémentaires pour les bus électriques.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14225
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Sam 05 Sep 2015, 10:00

Le développement du low cost un peu partout empêche tout gain de valeur ajoutée. Économiquement ce n' est pas cohérent. A l' échelle macro(n)economique le bilan se fera plus tard. A vouloir s'aligner sur le moins disant à tout() prix bas, on perd toute notion de rentabilité. Ce raisonnement devient vrai partout : agriculture, transports, BTP, aviation, et globalement l' incohérence a effectivement pris le pouvoir.. nous manquons de gestionnaires raisonnables depuis des décennies.. Macron et Giscard c'est du pareil au même. Si'si, sans rire.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13859
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Sam 05 Sep 2015, 10:10

Dommage que l'on confonde Macron et Giscard lorsque l'on se présente  comme un gestionnaire et que l'on est élu...

Le gagnant du grand prix de l'Arc de Triomphe et le baudet cher à notre députée sont pareils... ils ont une tête, une queue et quatre pattes...

Lorsque Macron actuel ministre sera président et aura une gestion permettant au pays d'avoir des comptes en équilibre on reverra la question et là c'est sérieux !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14225
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Sam 05 Sep 2015, 10:17

A 36 ans, le nouveau ministre de l'Economie est le plus jeune à ce poste depuis Valéry Giscard d'Estaing, dont François Mauriac écrivait à l'époque: «Nous le voyons avec plaisir sous notre nez, retoucher, jour après jour, le personnage du plus jeune ministre des Finances qu'il a été et du plus jeune président de la République qu'il sera, s'il plaît à Dieu et s'il n'y a pas d'accident de parcours.» VGE avait alors exactement le même âge que Macron: 36 ans. Macron dont un ami disait à Libération: «Je suis sûr qu’au fond de lui, il rêve de devenir président de la République.»

Côté équilibriste Giscard à inventé le déficit permanent à 3% .Macaron fera une hausse sarkozyienne de la tva (sociale?) Pour compenser la baisse de valeur ajoutée liée à la généralisation des low cost.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13859
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Sam 05 Sep 2015, 10:37

Le futur et le conditionnel les deux modes de conjugaison de la gauche utopiste et des écolos déjantés... alors on se calme et on va payer ses impôts !

Pour le reste résultat dans les urnes de la merveilleuse gestion dans 3 mois.

Je vois avec intérêt que pour certains élus gérer consiste à reproduire les erreurs du passé en les accentuant si possible le tout pour s'absoudre de ses lacunes ou de son incompétence.

Pour ce qui concerne le déficit à 3% supposé être giscardien, ce n'est pas en répétant une approximation et en tronquant la vérité que l'on a raison...

Nouvelle démonstration de l'inutilité de débattre avec certains individus.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14225
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Sam 05 Sep 2015, 11:13

Si vous voulez dire que la hausse de la tva sociale sera l'oeuvre de quelqu'un d'autre que Macron, pourquoi pas si les urnes, etc.... Fixer à Giscard où à 1975 la date du dernier budget à l'équilibre de la France, favoriser l'année plutôt que le nom du président, peu importe à dire vrai. L'erreur a bien été d'accepter cette autorisation de déficit à perpète, et qu'elle ait contaminée toute l'Europe.

Si on souhaite que cela s'arrête, il faut repenser à créer plus de valeur ajoutée qu'à l'heure actuelle, ce qui suppose de repenser assez profondément notre modèle économique (moins de déchets, moins de sur production, des produits de meilleure qualité mais en moins grand nombre, la pratique du prix juste pour tout le monde, des circuits plus courts, un peu de protectionnisme (oui, oui, il ne faut pas avoir peur de le  dire) et une relance des investissements publics par l'emprunt (ce qui passe par quelques mutualisations des dettes antérieures, si, si).

On ne le dit guère mais la planche à billet fonctionne déjà depuis quelques mois, l'argent est gratuit, et cela doit durer jusqu'à mi 2016 ; avant cette échéance qui peut être fatale, il conviendra d'avoir ajuster notre économie non pas sur des bases utopiques, mais réelles.

L'utopie d'un monde meilleur passe par le principe de réalité et non l'inverse.

Autrement dit, tout va se jouer pendant le mandat de Hollande. Et non pas pendant celui du prochain président. Qu'on le veuille ou non, le train des réformes devait être lancé, mais là n'est pas le plus important en soi. Il est indispensable de les réussir si l'on ne veut pas replonger dans une crise de type année 30. Une telle crise s'accompagnant, on le sait désormais d'une montée excessive des courants identitaires sous forme de deux populismes qui se mettent en opposition au détriment du maintien des grands équilibres fondamentaux, mais qui in fine peuvent se rejoindre de par leur caractère répressif inné ;  ainsi va la vie des grands cycles économiques. On ne peut que gouverner au cente, la gauche faisant une politique dit de droite, et la droite, infléchissant sa gestion vers un peu d'humanisme. C'est ce phénomène majoritaire qui fait que l'on ne bascule pas dans les extrêmes d'où qu'ils viennent.

Quand vous prétendez que les élections pourraient réserver des surprises, vous parlez aussi au conditionnel ; car bien entendu il s'agit du temps qui accompagne naturellement la formulation d'une "probabilité" ; quand la probabilité devient réalité, on a franchi le cap du futur, et c'est au présent que les nouveaux événements se déclenchent.

Pas la peine de vous référer à une quelconque gauche ou droite à ce niveau ; quand l'uppercut est envoyé il peut entrainé un KO, ici on parlera plus de chaos.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Sam 05 Sep 2015, 11:54

Libellule a écrit:
Si vous voulez dire que la hausse de la tva sociale sera l'oeuvre de quelqu'un d'autre que Macron, pourquoi pas si les urnes, etc.... Fixer à Giscard où à 1975 la date du dernier budget à l'équilibre de la France, favoriser l'année plutôt que le nom du président, peu importe à dire vrai. L'erreur a bien été d'accepter cette autorisation de déficit à perpète, et qu'elle ait contaminée toute l'Europe.

Si on souhaite que cela s'arrête, il faut repenser à créer plus de valeur ajoutée qu'à l'heure actuelle, ce qui suppose de repenser assez profondément notre modèle économique (moins de déchets, moins de sur production, des produits de meilleure qualité mais en moins grand nombre, la pratique du prix juste pour tout le monde, des circuits plus courts, un peu de protectionnisme (oui, oui, il ne faut pas avoir peur de le  dire) et une relance des investissements publics par l'emprunt (ce qui passe par quelques mutualisations des dettes antérieures, si, si).

Voici une parole de capitaliste! Réserver aux plus aisés les produits de qualité, réduire les productions soit le contraire des directives gouvernementales depuis des dizaines d' années!!
Il ne faut pas se tromper mais pour que les agriculteurs vivent de leur travail pas d' autre choix que d' augmenter le prix d' achat de leurs produits (en supprimant les aides de toutes sortes), diminuer la production revient au même (réduction des engrais, des surfaces cultivées....). Il ne faut pas oublier que la production de ces produits est aussi variable en fonction des aléas climatiques, de fait il faudrait accepter des variations de prix. Les circuits courts sont une bonne solution mais là encore il faudra accepter de ne pas avoir toute la richesse et la variété de nos productions, par exemple les Lillois devraient se passer des abricots du Roussillon et pour tous ne plus manger d' ananas frais (il ne pousse pas chez nous).

Actuellement il est préférable, lorsque l' on a des revenus modestes, de manger du foie gras qu' une entrecôte, du saumon fumé qu' un filet de poisson frais, comme les temps changent!Smile
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14225
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Sam 05 Sep 2015, 12:26

Le capitalisme reste le propre de notre économie, même quand on produit de la merde. Au delà des aléas climatiques et conjoncturels (part qu'il convient de gérer au mieux), il y a des fondamentaux économiques qui se sont évaporés avec les 30 glorieuses, comme le non gaspillage, le produire juste, le payer juste ; en ces temps là la recherche de la qualité devançait souvent la recherche de la quantité qui est le résultat de l'arrivée de la société dite de consommation. On est aujourd'hui dans un cycle destructeur de sur production > sur consommation et malgré tout énorme gachis (du prix de revient qui va direct à la poubelle). Aller vers une société qui produit moins de gâchis et qui sait mieux réguler sa consommation (malbouffe, obésité, faim dans le monde, sur exploitation des sols et des ressources naturelles et appauvrissement des peuples, tout ceci est un même combat, si, si) pour regagner en qualité de vie, si c'est faire du capitalisme, vite donnez moi  la feuille de route qui y mène, je la signe sans hésiter. C'est l'un des thèmes développés dans le livre de René Dumont L'utopie ou la mort ; si un jour le capitalisme devenait altermondialiste (on va dire plus altruiste pour dépolitiser un peu l'expression) c'est bien le niveau de vie et la qualité de celle ci qui progresserait pour le plus grand nombre.

Un des patrons de la FAO disait dans les années 80 qu'il fallait que cesse que le grain du pauvre nourrisse la vache du riche. On a toujours des progrès à faire pour aller dans cette direction.

La richesse tant qu'on la mesurera en terme de pib ou pouvoir d'achat, il est peu probable qu'elle progressera. On doit s'orienter vers le pouvoir de vivre (Brice Lalonde toujours dans les année 1980). Aujourd'hui beaucoup trop de gens n'ont que le pouvoir de survivre ou de fuir la misère.

Il ne faut surtout pas réserver les produits de qualité pour les riches, ce serait un vrai non sens, il faut produire de la qualité pour le plus grand nombre, sans se goinfrer, bref repenser le système alimentaire global. Je sais il y a du boulot, mais s'en tenir à cette ligne de conduite est une nécessité même si cette pensée reste encore trop marginale et peut avoir du mal à prendre corps encore pendant quelques temps, puisque la crise est trop prégnante en ce moment.

Reste qu'elle est tout autant sociale, et écologique, et que on ne peut traiter un des apects sans traiter l'autre. Il faut à la fois traiter le social et l’écologique ; c'est toute l'idée qui sous tend toute nouvelle donne, ou new deal. Le rendez vous de la cop21 peut servir de levier à l'arrivée de l'éclosion de cette nouvelle manière de penser.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Sam 05 Sep 2015, 13:47

Autrement dit, ce n' est pas la production que l' on doit revoir en premier mais la consommation.
Consommer mieux, gaspiller moins et là le premier coupable est bien le consommateur donc nous.
Il faut aussi revoir les règles d' achats (dates de limite de consommation) en nous éduquant aussi bien le goût que la biologie.
Nous nous sommes trop laissés mener par la pub, trop demandé aux pouvoirs publics de nous décharger de nos propres responsabilités (règles, normes principe de précaution....). Il faut retourner au bon sens (paysan).
Citation :
Il ne faut surtout pas réserver les produits de qualité pour les riches, ce serait un vrai non sens,...
Par exemple l' engraissement d' un poulet d' élevage (industriel) c' est de 38 a 40 jours et passer à 4 mois pour un poulet de Bresse (soit 120 jours). Il est évident que le coût de revient n' est pas le même sans oublier la différence d' alimentation, la quantité de poulets pour une même surface.
Dans ces conditions comment faire de la qualité à un prix relativement bas, de façon à ne pas réserver la qualité à une minorité ?
On peut généraliser cet exemple à l' ensemble des productions.
En conclusion, je dirais que chacun doit prendre conscience de cet état de fait et ne pas demander aux autres d' agir pour lui.

PS: les producteurs, les distributeurs sont aussi des consommateurs.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13859
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Sam 05 Sep 2015, 15:08

Nous allons produire de la qualité... dommage qu'au niveau du prix de revient du produit personne ou presque ne puisse le payer !
Nos idéologues vont donc baisser le prix du produit... les producteurs mauvais joueurs vont dire qu'ils ne s'y retrouvent pas.
On va donc augmenter le prix du produit... et comme personne n'aura de fric il restera sur le tas...

On le donnera aux assoces qui vont bramer que c'est inconsommable... et Ségo fera une réunion pour distribuer les produits de la grande distribution... ce qui est déjà fait.

Lorsque l'on lui donne des chiffres de ces dons elle ne veut pas les connaitre... il faut faire du buzz

A la suite de quoi on se foutra d'elle... elle s'en fout elle est ministresse ! et à la fin du mois ça rapporte !
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Sam 05 Sep 2015, 18:52

tonton christobal a écrit:
Nous allons produire de la qualité... dommage qu'au niveau du prix de revient du produit personne ou presque ne puisse le payer !
Nos idéologues vont donc baisser le prix du produit... les producteurs mauvais joueurs vont dire qu'ils ne s'y retrouvent pas.
On va donc augmenter le prix du produit... et comme personne n'aura de fric il restera sur le tas...

Puis a court terme il n' y aura plus de producteur et nous serons obligé de manger ce que la distribution nous donnera : du veau aux hormones, des steaks aux antibiotiques et de la volaille javellisée et des légumes sans goût.
Encore que nous avons le choix de suivre une autre voie, manger des insectes (ce qui a l' avantage d' être produit très rapidement en grande quantité et avec très peu de personnel, donc plus abordable).
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Laurence Abeille et les véhicules diesel   Sam 05 Sep 2015, 19:07

Spring a écrit:


les Libellules sont-elles comestibles ou toxiques?

http://entomovores.ze-forum.com/t199-Inventaire-image-des-insectes-comestibles.htm a écrit:
Odonatoptères: libellules

A priori, aucune libellule française n'est référencée comme comestible.
En Indonésie, des libellules des genres Anax, Crocothemis et Neurothemis sont consommées. On en mange les stades larvaires aquatiques, ainsi que les adultes dont on retire les ailes au préalable.

Famille des Aeshnidae

- Anax guttatus, présent en Asie et en Afrique

Les larves aquatiques des libellules ressemblent souvent à celle-ci (à gauche)
Pour les photos suivre le lien. Very Happy Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
 
Laurence Abeille et les véhicules diesel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bricolage d'abeille
» L'abeille, sentinelle de l'environnement
» Frais véhicules et ligne comptable
» TRES BELLE PEUGEOT 309 5 PORTES DIESEL
» BELLE PEUGEOT 106 DIESEL PHASE 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Comment votent les élus dans leurs instances-
Sauter vers: