Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Profs roumains dans les collèges et lycées français

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12316
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Profs roumains dans les collèges et lycées français   Ven 12 Oct 2012, 06:01

Voici sûrement une excellente nouvelle pour ceux qui sous prétexte d'aider les Rroms se sont battu pour l'ouverture du marché du travail aux bulgares et aux roumains...

Vu les faibles salaires des enseignants bulgares et roumains dans leurs pays, ceux-ci vont certainement se montrer moins exigeants et plus accommodants que leurs homologues français et cela risque de calmer les ardeurs corporatistes de certains enseignants français désormais soumis à cette nouvelle concurrence...

Espérons que nos enfants ne fassent pas les frais de cette ouverture...

Challenges a écrit:
Bientôt des profs roumains dans les collèges et lycées français?

Créé le 11-10-2012 à 17h16 - Mis à jour à 18h37

Par Pierre Kupferman

Le gouvernement vient de doubler le nombre de professions que peuvent exercer en France les ressortissants roumains et bulgares. Parmi elles, plusieurs métiers de la fonction publique dont celui d’enseignant.

Après les plombiers polonais et les infirmières espagnoles, voici peut-être venu le temps des professeurs roumains ? Sur le papier en tout cas, les ressortissants roumains vont pouvoir passer, comme les autres citoyens des pays membres de l’Union Européenne, la plupart des concours organisés par l’Education Nationale.

Le gouvernement vient effet d'établir une liste de 291 métiers désormais ouverts aux Roumains comme aux Bulgares. Le document doit prochainement paraître au Journal Officiel et dans cette liste à la Prévert figure les métiers de professeurs (enseignement général du second degré, enseignement artistique, enseignement technique et professionnel). Et cela tombe fort bien puisque la France connaît une pénurie sans précédent de vocations.

Le gouvernement le reconnaît d’ailleurs sans détour. Dans leur communiqué commun, Manuel Valls, le ministère de l’Intérieur et Michel, Sapin, le ministre du Travail de l’Emploi de la Formation professionnelle et du Dialogue social écrivent que la liste des 291 métiers concernés "a été élaborée à partir d’un critère objectif, le degré de tension (offres rapportées aux demandes) dans chacun des métiers et a été arrêtée après consultation des partenaires sociaux et des services déconcentrés du ministère du Travail".

43.000 postes à pourvoir en 2013

Les besoins de l’Education nationale sont réels. En dépit de la montée du chômage, les difficultés à recruter des professeurs prennent de l'ampleur. Le métier d’enseignant, mal payé et de moins en moins bien considéré par les élèves et leurs parents, fait moins rêver les Français. Dans le primaire, certains départements ne parviennent plus à satisfaire leurs besoins. Les inspecteurs de l’Education nationale de la Seine Saint-Denis ont même écrit le mois dernier à leur ministre pour réclamer la création immédiate de 250 postes.

Pour tenir l’objectif fixé par François Hollande, Vincent Peillon a prévu de créer 43.000 postes en 2013. Mais comment parvenir à ce chiffre alors que les concours sont loin d’attirer les foules ? Le site Rue89 a montré, appli à l'appui, que dans certaines matières, et notamment les mathématiques, le taux de réussite au Capes atteignait 40%. Signe non pas que les candidats sont meilleurs. Ils ne sont simplement pas assez nombreux. Résultat : certaines années, toutes les créations de postes prévues n’ont pu être pourvues. D’où le besoin d’élargir les possibilités de recrutement.

1 Roumain sur 5 est réputé francophone

Or les Roumains sont, de tous les citoyens de l’Union Européenne, potentiellement, les plus à même de réussir les concours. 20% de la population de ce pays de près de 22 millions d’habitants parlent le français. Plus de 80% d’entre eux l’apprennent comme première langue au collège. La France accueille d’ailleurs déjà un grand nombre de médecins roumains dans le secteur hospitalier. Et ces derniers émigrent d’autant plus volontiers que les salaires dans leurs pays sont parmi les plus faibles d’Europe. Un professeur gagne en Roumanie autour de 5.500 euros… par an alors qu’en France les revenus des enseignants en début de carrière atteignent 22.430 euros et plafonnent à 44.518 euros pour un agrégé en fin de carrière.
Source: http://www.challenges.fr/economie/20121011.CHA1911/l-education-nationale-va-t-elle-recruter-des-professeurs-roumains-dans-les-colleges-et-lycees.html

Voir: http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/Arrete_du_01-10-212.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Profs roumains dans les collèges et lycées français   Ven 12 Oct 2012, 07:07

Il a bien une dent contre les enseignants lemonsieur anonyme
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12316
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Profs roumains dans les collèges et lycées français   Ven 12 Oct 2012, 07:20

PUREPROVOC a écrit:
Il a bien une dent contre les enseignants lemonsieur anonyme

Je suis très loin d'avoir une dent contre tous les enseignants mais à force de prendre les gens pour des neuneus il est vrai que certains enseignants réussissent à se rendre plutôt antipathiques....

Dans le cas présent, j'avoue que je trouve assez drôle que pour permettre l'accès au travail des Rroms on ouvre la profession de professeur des collèges aux bulgares et aux roumains...
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Profs roumains dans les collèges et lycées français   Ven 12 Oct 2012, 20:48

Rien de très nouveau là dedans.

Depuis des années des enseignants étrangers sont engagées comme contractuels, dans les établissements du secondaire pour des missions plus ou moins longues.

Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
a.nonymous



Messages : 12316
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Profs roumains dans les collèges et lycées français   Ven 12 Oct 2012, 21:44

Loïc a écrit:
Rien de très nouveau là dedans.

Depuis des années des enseignants étrangers sont engagées comme contractuels, dans les établissements du secondaire pour des missions plus ou moins longues.


Jusqu'à présent les bulgares et les roumains n'avaient pas accès à la profession de professeur des collèges hors il se trouve que, comme ont pu le constater déjà de nombreux salariés du privé, nombre de roumains maitrisent très bien notre langue. De plus on parle désormais de passer le concours pour être enseignant titulaire et non contractuel.

Ceci étant, le fait que dans la liste des nouvelles professions ouvertes aux salariés bulgares et roumains on trouve la profession de professeur des collèges peut être vu comme une excellente nouvelle..

En effet, nous savons tous que dans notre pays cette profession est dévalorisée et que l'éducation nationale peine a recruter... Il s'ensuit des classes surchargées comme ce fut encore le cas dans notre commune en début d'année ce qui ne manqua pas de provoquer la grogne des syndicats enseignants...

Le gouvernement aurait certes pu décider de revaloriser cette profession pour attirer les vocations mais il a préféré faire un autre choix et ce bien que notre pays compte trois millions de chômeurs...

Certains partis de gauche, FdG et EELV, réclamant l'élargissement des emplois ouverts aux citoyens bulgares et roumains pour permettre l'intégration des Rroms, le gouvernement a décidé d'inclure dans la liste des emplois accessibles à ces populations celui de professeur des collèges...

Quand on sait qu'un professeur gagne en Roumanie autour de 5.500 euros par an alors qu’en France les revenus des enseignants en début de carrière atteignent 22.430 euros on se doute bien que, sans aucune revalorisation de la fonction, le gouvernement n'aura désormais aucun mal à recruter...

Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Profs roumains dans les collèges et lycées français   Ven 12 Oct 2012, 23:55

Tout ceci entre à merveille dans la perspective de notre "ministresse" qui se déplace en avion privé qui a fait il y a quelque temps une déclaration intéressante sur la préférence à accorder dans la recherche d'emploi aux dépends des Français dits de souche...

En bon républicains je croyais que tout se passait "au mérite"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Profs roumains dans les collèges et lycées français   Ven 12 Oct 2012, 23:55

Dans le primaire on ne pourra donc trouver en tant qu'étrangers que des enseignants spécialisés (sport, musique, dessin...) qui existaient autrefois dans nos écoles mais qui ont disparu, l'Etat confiant le tout à des professeurs des écoles généralistes avec des résultats moindres évidemment.

Pour le second degré même remarque avec en plus le label Enseignement général, technique ou professionnel.

Dans tous ces cas il est certain que si la profession d'enseignant était plus valorisée à la fois au plan financier et celui de l'opinion publique, on trouverait en France tous les enseignants dont on a besoin.

"Moi Président" ne nous avait pas dit tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Profs roumains dans les collèges et lycées français   Sam 13 Oct 2012, 05:30

Gratouille a écrit:
Dans le primaire on ne pourra donc trouver en tant qu'étrangers que des enseignants spécialisés (sport, musique, dessin...) qui existaient autrefois dans nos écoles mais qui ont disparu, l'Etat confiant le tout à des professeurs des écoles généralistes avec des résultats moindres évidemment.
Ces enseignants spécialisés en primaire étaient payés par le département de la Seine. La réforme des départements dans les années 60 nous en a privé. Ce que nous générons en travaillant à Paris, ou dans des entreprises ou administrations basée à Paris, ne profite qu'aux Parisiens. Nous offrons aux petits parisiens ces enseignants spécialisés dont nos enfants ne bénéficient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Profs roumains dans les collèges et lycées français   Sam 13 Oct 2012, 05:54

Gérard Massip a écrit:
Gratouille a écrit:
Dans le primaire on ne pourra donc trouver en tant qu'étrangers que des enseignants spécialisés (sport, musique, dessin...) qui existaient autrefois dans nos écoles mais qui ont disparu, l'Etat confiant le tout à des professeurs des écoles généralistes avec des résultats moindres évidemment.
Ces enseignants spécialisés en primaire étaient payés par le département de la Seine. La réforme des départements dans les années 60 nous en a privé. Ce que nous générons en travaillant à Paris, ou dans des entreprises ou administrations basée à Paris, ne profite qu'aux Parisiens. Nous offrons aux petits parisiens ces enseignants spécialisés dont nos enfants ne bénéficient pas.

Entièrement d'accord avec vous. Il y avait même des "professeurs" de couture, d'arts ménagers, d'atelier dans les classes primaires ou en 6ième.

Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Profs roumains dans les collèges et lycées français   Sam 13 Oct 2012, 17:24

Il y a quelques semaines un intervenant habituel écrivait sur ce forum que si nous manquions d'enseignants ce n'était parfois pas faute de tenter d'en recruter mais parce que le métier était peu motivant... Entre autre il citait certaines agrégations où il y a plus de postes offerts que de candidats...
Ce n'était pas vrai ! c'était de la faute de sarko... et vlan la cabane tombe sur le chien voilà que "moi président" serait obligé d'aller chercher des Roumains pour enseigner aux petits Français.
Sous peu on s'apercevra que l'on a pas le fric pour les payer...

Curieux que l'on trouve des "vérités évolutives" selon qui est au pouvoir...

C'est comme la crise inventée de toutes pièces par les banques qui à l'arrivée de "moi président" seraient mises au pas... on attend le résultat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Profs roumains dans les collèges et lycées français   Dim 14 Oct 2012, 07:06

question à a.nonymous

Pourquoi à votre avis ne trouve-t-on plus assez d'enseignants en France?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12316
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Profs roumains dans les collèges et lycées français   Dim 14 Oct 2012, 07:47

ZOULOU a écrit:
question à a.nonymous

Pourquoi à votre avis ne trouve-t-on plus assez d'enseignants en France?

J'ai écrit dans un message précédent:

A.Nonymous a écrit:
En effet, nous savons tous que dans notre pays cette profession est dévalorisée et que l'éducation nationale peine a recruter... Il s'ensuit des classes surchargées comme ce fut encore le cas dans notre commune en début d'année ce qui ne manqua pas de provoquer la grogne des syndicats enseignants...

Le gouvernement aurait certes pu décider de revaloriser cette profession pour attirer les vocations mais il a préféré faire un autre choix et ce bien que notre pays compte trois millions de chômeurs...

Reste après à savoir ce que chacun met derrière le mot dévalorisé: salaire, statut social, .... Ce qui est sûr c'est qu'être enseignant (ou flic ou infirmière) dans un quartier de banlieue pour un salaire pas très élevé ça ne fait plus rêver grand monde...
Revenir en haut Aller en bas
celine



Messages : 390
Date d'inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Profs roumains dans les collèges et lycées français   Dim 14 Oct 2012, 20:39

Il y a 50 ans, j'étais au collège et nous étions de 38 à 41 élèves par classe.
Ce n'était pas la révolution, les professeurs ne se plaignaient pas, pendant les cours il règnait un silence total et le professeur n'avait pas à faire régner l'ordre avant de commencer les cours. Gare à l'élève pertubateur ! direct chez le directeur et punition. Et au retour à la maison une nouvelle réprimande et punition.

Pendant les récréations les professeurs étaient dans la cour et surveillaient les élèves, ils ne protestaient pas, maintenant il faut du personnel spécifique.
Maintenant les professeurs ne peuvent plus faire de discipline, ils ne sont respectés ni par l'élève, ni par les parents ni par l'administration qui ne les secondent pas quand il y a des difficultés.

Les parents ne respectent pas les enseignants, vont rarement aux réunions de parents d'élèves, prennent le partie de leurs démons refusant des entretioens dans la convivialité, immédiatement agressifs.

Alors le salaire, il me semble n'est pas la raison N° 1 de la fuite des enseignants, ils en ont assez de cette vilolence et de cette incapacité d'exercer correctement.

Les recrutements aussi peuvent également faire intervenir une étude de la personnalité du professeur, je me demande si comme dans le privé il y a l'étude de la motivation et entretien. Dans le privé le diplôme ne donne pas la garantie d'un poste. Maintenant on va jusqu'à recruter des étudiants qui n'ont pas encore leur diplôme, sous peine de pénurie on veut maintenant engager ceux qui n'ont pas réussi les examens ! ou va-ton.
Si je parle d'absence d'étude sérieuse de motivation, j' ai vécu avec un petit enfant une institutrice qui malgré sa chance de n'avoir que 23 élèves se plaignait de ne pas avoir le temps de corriger correctement les devoirs car trop d'élèves. A sa décharge on pourrait toutefois dire qu'épuisée par le comportement des élèves dans la journée, elle ne devait pas avoir la force de se remettre devant les copies.

La solution serait d'agir sur les comportements des élèves, qu'un enfant qui ne suit pas doit retourner dans une classe de son niveau quelque soit son âge. Comment effectivement vouloir qu'un élève écoute sagement un cours, aime l'école quand il ne comprend pas ce qu'on lui enseigne et qui le comble ne parle pas ou peu notre langue, on peut le comprendre !

Une vrai réforme serait de mettre dans une classe les élèves de même niveau de compréhension ce serait déjà il me semble un grand pas en avant et plus intéressant pour les enseignants qui verraient réellement leurs élèves en capacité de progresser et s'intêresser.
Mais on fait le chemin inverse : pas de redoublement, pas de devoirs à la maison, pas de cours particuliers, pas d'aide des parents au nom de l'égalité : c'est l'égalité par le bas, je suis pour l'égalité& vers le haut.

Mais bien sur je suis sûre que ce n'est pas l'avis de ceux qui prêchent pour le bas, pas d'élite c'est infamant et créateur de nouveaux aisés et riches qui pourtant alimentent les fonds pour le dit social de plus en plus injuste, de plus en plus lourd pour ceux qui n'y on pas accès et pourtant pour beaucoup en profonde détresse comme par exemple les retraités dont on a fait peu de cas dans les médias et qui par exemple n'ont pas accès aux soins de plus en plus coûteux, des mutuelles qui progressent de 8% par an plus les augmentations liées à l'âge : pas de cmu pour eux.
Je disgresse mais c'est le ras le bol !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Profs roumains dans les collèges et lycées français   Dim 14 Oct 2012, 21:34

Tout cela est frappé du bon sens. D'accord Céline mais hélas les décideurs pensent autrement
Aux dernières nouvelles on supprimerait les notes, trop traumatisantes
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Profs roumains dans les collèges et lycées français   Lun 15 Oct 2012, 03:47

celine a écrit:
Maintenant les professeurs ne peuvent plus faire de discipline, ils ne sont respectés ni par l'élève, ni par les parents ni par l'administration qui ne les secondent pas quand il y a des difficultés.

C'est peut-être un peu rapide et pas forcément réel au delà de quelques malheureuses affaires médiatiques...


celine a écrit:
Alors le salaire, il me semble n'est pas la raison N° 1 de la fuite des enseignants, ils en ont assez de cette vilolence et de cette incapacité d'exercer correctement.

Plus que le salaire c'est peut-être aussi le manque de reconnaissance sociale. Mais enfin le salaire est une part importante de cette reconnaissance.

Le salaire de démarrage d'un enseignant du secondaire en France et son déroulement de carrière est bien inférieur en France que celui d'un de ses homologues allemand, helvète ou espagnol. C'est une situation qui dure depuis 1940. Jusqu'à cette époque les professeurs étaient sur la même grille indiciaire que les magistrats. Mais Pétain a décidé qu'ils se paieraient leurs vacances. Il a donc fait une réforme qui lissa le salaire de 9 mois sur 12. Personne ne revint là dessus. D'où le décalage avec nos voisins.

Alors oui la question du comportement de certains élèves se pose c'est aussi un fait. Mais ne serait-il pas bienvenu que les étudiants qui se destinent à ce métier soient formés à la psychologie et à la gestion des conflits ? Idem pour les enseignants néo-titulaires. Ce n'est pas le cas aujourd'hui. Ils sont mis directement en classe avec un service quasi complet une fois le concours obtenu et en particulier dans les établissements ZEP. C'est dommage pour eux et pour leurs élèves. Enfin me semble-t-il...

Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
a.nonymous



Messages : 12316
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Profs roumains dans les collèges et lycées français   Lun 15 Oct 2012, 04:43

Loïc a écrit:
Le salaire de démarrage d'un enseignant du secondaire en France et son déroulement de carrière est bien inférieur en France que celui d'un de ses homologues allemand, helvète ou espagnol. C'est une situation qui dure depuis 1940. Jusqu'à cette époque les professeurs étaient sur la même grille indiciaire que les magistrats. Mais Pétain a décidé qu'ils se paieraient leurs vacances. Il a donc fait une réforme qui lissa le salaire de 9 mois sur 12. Personne ne revint là dessus. D'où le décalage avec nos voisins.

Certes les salaires des enseignants en France sont inférieurs à ceux pratiqués chez certains de nos voisins mais il est très nettement supérieurs aux salaires des enseignants bulgares et roumains...

Faute d'harmonisation salariale, sociale et fiscale il y a a donc fort à parier que des bulgares mais surtout des roumains, parce qu'ils ont une bonne maitrise de notre langue, postulent pour exercer dans notre pays...

Face à cette situation et sauf à être à leur tour taxés de xénophobes, je vois mal ceux qui ont activement milité pour la suppression des mesures transitoires pour permettre l'intégration des Rroms élever la moindre protestation...


Loïc a écrit:
Alors oui la question du comportement de certains élèves se pose c'est aussi un fait. Mais ne serait-il pas bienvenu que les étudiants qui se destinent à ce métier soient formés à la psychologie et à la gestion des conflits ? Idem pour les enseignants néo-titulaires. Ce n'est pas le cas aujourd'hui. Ils sont mis directement en classe avec un service quasi complet une fois le concours obtenu et en particulier dans les établissements ZEP. C'est dommage pour eux et pour leurs élèves. Enfin me semble-t-il...

Formés à la gestion des conflits ?

Je suggère aussi de remplacer la blouse des instituteurs d'antan par un gilet pare-balle en kevlar....

Qu'en pensez-vous ?


Dernière édition par a.nonymous le Lun 15 Oct 2012, 05:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Profs roumains dans les collèges et lycées français   Lun 15 Oct 2012, 05:20

a.nonymous a écrit:
Loïc a écrit:
Alors oui la question du comportement de certains élèves se pose c'est aussi un fait. Mais ne serait-il pas bienvenu que les étudiants qui se destinent à ce métier soient formés à la psychologie et à la gestion des conflits ? Idem pour les enseignants néo-titulaires. Ce n'est pas le cas aujourd'hui. Ils sont mis directement en classe avec un service quasi complet une fois le concours obtenu et en particulier dans les établissements ZEP. C'est dommage pour eux et pour leurs élèves. Enfin me semble-t-il...

Formés à la gestion des conflits ?

Je suggère aussi de remplacer la blouse des instituteurs d'antan par un gilet pare-balle en kevlar....

Qu'en pensez-vous ?

Aucun rapport avec un gilet pare-balle. Le nombre d'incidents graves est tout de même limité par rapport aux nombre d'heures de cours dans les collèges et les lycées du pays. N'exagérons rien.

Lorsque l'on travaille avec de l'humain, il faut un peu de psychologie... en particulier lorsque les élèves sont des adolescents. Et il est certain que ce n'est pas au programme de la formation disciplinaire dispensée aux étudiants par l'Université.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Profs roumains dans les collèges et lycées français   Lun 15 Oct 2012, 05:29

Dans vos réflexions au demeurant intéressantes, vous ne parlez pas de la responsabilité des familles. Céline, elle, le fait.
Si les parents étaient comptables de l'attitude de leurs enfants mineurs, cela changerait. Mais on entend que le ministre de l'EN veut supprimer les sanctions afférentes à la non assiduité scolaire qui est obligatoire. Loic va nous dire que saisir les allocs aux pauvres c'est une honte, mais les pauvres en question, ils n'ont qu'à se tenir tranquilles comme les autres pauvres qui sont sérieux et respectueux de la loi et de ses représentants ou des enseignants.
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Profs roumains dans les collèges et lycées français   Lun 15 Oct 2012, 06:01

Loïc a écrit:

Lorsque l'on travaille avec de l'humain, il faut un peu de psychologie... en particulier lorsque les élèves sont des adolescents. Et il est certain que ce n'est pas au programme de la formation disciplinaire dispensée aux étudiants par l'Université.

Très juste, de mon temps il y a 10 ans, seuls les profs d'EPS avaient droit à une formation spécifique pour "gérer" nos adolescents forcément en crise (ça, quelques soient les gouvernements c'est une constante! Smile . Pour les autres matières, c'était optionnel au même titre que les cours de macramé...


à lire Loïc, il semble que l'on en soit toujours au même niveau d'impréparation, voire pire...Voilà une réforme à mener tambour battant.

Puisque nous sommes sur le sujet éducation et donc forcément parentalité et fatalement quoique l'on dise relation homme/femme, je me permets d'attirer votre attention sur le fait que dans les pays du Nord de l'Europe, le législateur a intelligemment légiféré sur le congé parental paternel et qu'il existe des jardins d'enfants publics à partir de 1 an.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Profs roumains dans les collèges et lycées français   Lun 15 Oct 2012, 06:10

Terminus a écrit:
Dans vos réflexions au demeurant intéressantes, vous ne parlez pas de la responsabilité des familles. Céline, elle, le fait.
Si les parents étaient comptables de l'attitude de leurs enfants mineurs, cela changerait. Mais on entend que le ministre de l'EN veut supprimer les sanctions afférentes à la non assiduité scolaire qui est obligatoire. Loic va nous dire que saisir les allocs aux pauvres c'est une honte, mais les pauvres en question, ils n'ont qu'à se tenir tranquilles comme les autres pauvres qui sont sérieux et respectueux de la loi et de ses représentants ou des enseignants.

Effectivement il y a une responsabilité des familles, c'est indéniable. Lorsqu'un père d'élève la semaine dernière s'en prend à Lyon à un enseignant d'éducation physique dont la fille avait été sortie du cours car son attitude empêchait la classe de se dérouler, c'est inacceptable. Mais il s'agit fort heureusement de cas isolés et très marginaux. Choquants oui, je ne vous dis pas le contraire, mais très marginaux heureusement.

Et pour tout dire, dans la loi et dans les faits, les parents sont comptables de ce que font leurs enfants. Tous n'arrivent pas forcément à tout gérer, c'est vrai aussi mais enfin dans l'immense majorité des cas les parents respectent l'école comme institution ainsi que les enseignants. Si quelques affaires délictuelles peuvent faire penser le contraire, il ne faut tout de même pas que l'arbre cache la forêt et que l'on en vienne à penser que les enseignants ne réussissent plus jamais à faire leur travail...


Enfin pour répondre à Marion, en France aussi les hommes ont les mêmes droits que les femmes pour prendre un congé parental. A une nuance prêt que souvent dans un couple, l'homme gagne plus que la femme et que donc c'est financièrement plus compliqué de le faire car la perte de revenu est plus importante.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
celine



Messages : 390
Date d'inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Profs roumains dans les collèges et lycées français   Lun 15 Oct 2012, 19:28

Comme a son habitude Loïvc ne veut pas voir la réalité et l'ampleur des problèmes, c'est dérangeant et comme toujours on rejette la faute sur la formation des enseignants, on minimise l'impacte de l'évolution de la société et cherchant des excuses aux parents, aux enfants.
Mais pas de réponse quant à une réforme profonde comme j'en parlait il y a quelques jours : revoir le mode de répartissions des élèves en fonction de leur capacité à suivre les cours et non pas mettre systématiquement des classes d'âges malgré leur différence de niveau.

Pour reprendre les épiphénomènes, attention la médiatisation de quelques faits violents et choquants ne doit pas faire croire à quelques cas isolés qui si l'issue n'est pas toujours fatale, elle traumatise élèves, professeurs et parents.

Le petit fils d'un ami a été agressé récemment par un élève recevant un coup de couteau dans le dos fort heureusement à bout rond. La directrice a fait pression auprès de la mère pour qu'elle ne porte pas plainte et refusé de recevoir le grand-père qui voulait soutenir sa fille dans ce refus de prendre des sanctions. Combien d'enfants et de parents se taisent parfois menacé de représailles ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14090
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Profs roumains dans les collèges et lycées français   Lun 15 Oct 2012, 20:31

C'est l'application du principe de "la soupe est bonne mon général"

Vous remarquerez la fréquence curieuse des incidents graves qui se produisent dans des établissements sans histoires...
Lorsque l'on sait que les chefs d'établissement on une doctrine : pas de vague !
Doctrine au nom de laquelle on accepte l'inacceptable et on soutient l'insoutenable. Si on y ajoute les enseignants qui préfèrent flatter les élèves pour avoir un semblant de quiétude plutôt que de s'imposer comme des "maitres" on a fait le tour de problème et il est même inutile d'évoquer les parents... sur lesquels on peut faire de longues, très longues tirades.

De temps en temps l'omerta, cette loi du silence mafieuse présente l'addition.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Profs roumains dans les collèges et lycées français   Mar 16 Oct 2012, 01:08

celine a écrit:
Comme a son habitude Loïvc ne veut pas voir la réalité et l'ampleur des problèmes, c'est dérangeant et comme toujours on rejette la faute sur la formation des enseignants, on minimise l'impacte de l'évolution de la société et cherchant des excuses aux parents, aux enfants.


Pour le coup non, je ne crois minimiser quoi que ce soit. Des problèmes de discipline existent c'est vrai. Des parents violents existent aussi. On l'a vu à Lyon la semaine dernière. Et c'est inexcusable. Je n'ai jamais dit le contraire.

Mais c'est loin, très loin d'être le cas partout et tout le temps. Et ça le le dis d'expérience pour avoir travaillé 8 ans en établissements dits "sensibles" et classés "zone de prévention violence" et aussi 8 ans en ZEP.

Quelques incident ou délits médiatiques ne doivent pas biaiser une réalité qui n'est pas que problématique. Et heureusement.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
a.nonymous



Messages : 12316
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Profs roumains dans les collèges et lycées français   Mar 16 Oct 2012, 01:19

Loïc a écrit:
Pour le coup non, je ne crois minimiser quoi que ce soit. Des problèmes de discipline existent c'est vrai. Des parents violents existent aussi. On l'a vu à Lyon la semaine dernière. Et c'est inexcusable. Je n'ai jamais dit le contraire.

Mais c'est loin, très loin d'être le cas partout et tout le temps. Et ça le le dis d'expérience pour avoir travaillé 8 ans en établissements dits "sensibles" et classés "zone de prévention violence" et aussi 8 ans en ZEP.

Quelques incident ou délits médiatiques ne doivent pas biaiser une réalité qui n'est pas que problématique. Et heureusement.

Pour le coup voilà ce que dit le SNES, syndicat des enseignants du secondaire:

SNES a écrit:
Violences en milieu scolaire : Un observatoire, et après ?

3 octobre 2012

Le ministre a annoncé le 16 septembre la création d’un observatoire de la violence scolaire au sein du ministère de l’Éducation nationale. Il s’agit à la fois de « mieux connaître la réalité de la violence en milieu scolaire » et de « mettre en place des dispositifs de prévention ».

Éric Debarbieux, qui devrait venir le diriger, avait déjà publié les résultats d’une enquête de victimation, suite aux États généraux de la Sécurité à l’École, pour mesurer le climat scolaire au sein des éta- blissements. Elle indique que « les résultats obtenus sont massi- vement positifs : les collégiens interrogés expriment un fort senti- ment de satisfaction quant à leur présence au collège » et conclut que « les faits de violence à l’École sont principalement des petites victimations, mais répétées et concentrées sur un nombre réduit d’élèves ».

Ne rien minimiser

Mais il convient de croiser ces résultats avec les données du ministère issues du logiciel SIVIS qui recense les faits de violence. Elles mon- trent quant à elles une augmentation sensible depuis 2009-2010, notamment dans les collèges et les lycées professionnels. Mieux connaître la réalité de la violence en milieu scolaire est important, et le croisement des données et des sources doit per- mettre de mieux la cerner. Mais cela ne saurait constituer la seule réponse. D’autant que le système scolaire est confronté depuis 2008-2009 à des actes d’une gravité et à des périodes inhabi- tuelles. Les agressions récentes, notamment envers des personnels, montrent bien que la présence de personnels formés et en nombre suf- fisant est essentielle.
Source: http://www.snes.edu/Violences-en-milieu-scolaire-Un,23805.html
Revenir en haut Aller en bas
 
Profs roumains dans les collèges et lycées français
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un autre "jeu" dangereux au collège !!
» Travailler en Allemagne dans une maison d'édition française
» Un rat dans une ratatouille au lycée Paul-Claudel
» Duguay Trouin la triste histoire
» Quel diplˆome pour travailler en CDI collège ou lycée?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Quartier du Plateau :: Les services publics de votre quartier-
Sauter vers: