Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Des ministres EELV pourquoi faire?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Des ministres EELV pourquoi faire?   Ven 09 Nov 2012, 23:35

Ils freinent ou déraillent sur tous les tableaux, les gaz de schistes, l'automobile, les sujets de société comme les drogues, le statut de la famille, les taxes en tous genres, l'accès à Paris en voiture, pourquoi les garder?

Parce que Hollande a signé un accord idiot dont il ne sait plus se défaire. Et pourtant aujourd'hui il y pense.

Hollande estime "possible" un départ des écologistes du gouvernement
Le Monde.fr avec AFP | 09.11.2012 à 07h11• Mis à jour le 09.11.2012 à 12h03


"C'est possible." C'est ainsi que François Hollande répond à la question sur un éventuel départ du gouvernement des ministres écologistes, vendredi 9 novembre dans un entretien à Marianne. "Je ne le souhaite pas, précise-t-il immédiatement, avant d'ajouter : Enfin, nous verrons bien... Dans tous les cas, pas de panique !"

Ces déclarations interviennent alors que Jean-Vincent Placé, le président du groupe Europe Ecologie-Les Verts (EELV) au Sénat, a suscité une polémique en déclarant sur Radio Classique : "Nous nous posons la question de savoir ce que nous faisons au sein du gouvernement."

Selon lui, "de plus en plus les écologistes s'interrogent". "Depuis le virage post-rapport Gallois et les annonces [faites mardi par Jean-Marc Ayrault] très en faveur des entreprises sans contreparties et sans conversion écologique, je suis moi-même de plus en plus perplexe quant à cette participation gouvernementale", a-t-il poursuivi.

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12405
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Ven 09 Nov 2012, 23:43


Ce que les écologistes ont juste oublié c'est que nombre de citoyens ont besoin d'un job pour vivre et pour beaucoup ce job est fourni par une entreprise...

Il faudrait que EELV et FdG arrêtent d'être dans leurs utopies antiproductiviste pour l'un et antilibérale pour l'autre et qu'ils redescendent enfin sur terre...

Personnellement, je me répète, j'aimerai beaucoup entendre la gauche haut et fort sur les distorsions salariales, sociales et fiscales à l'intérieur de l'Union mais là il n'y a personne, ni EELV ni FdG ni PS...
Revenir en haut Aller en bas
Roselavy



Messages : 162
Date d'inscription : 15/07/2010

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Ven 09 Nov 2012, 23:56


Ce que les écologistes ont juste oublié c'est que nombre de citoyens ont besoin d'un job pour vivre et pour beaucoup ce job est fourni par une entreprise...

Il faudrait que EELV et FdG arrêtent d'être dans leurs utopies antiproductiviste pour l'un et antilibérale pour l'autre et qu'ils redescendent enfin sur terre...[/quote]

Vous avez toujours la même chanson à la bouche, A.nonyme: au non d'un pseudo principe de "réalité" on devrait donc s'empêcher de penser le monde et l'économie différemment.
Seulement voilà, il s'avère qu'en trente ans (au moins) de politique libérale et productiviste, la situation ne s'améliore guère.
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Ven 09 Nov 2012, 23:58

Nous percevons actuellement les dividendes d'une campagne électorale débile dont le seul point de convergence était : "virer sarko"
Lorsque l'on nie les réalités économiques, que l'on n'a pas de programme structuré et que l'on est d'accord sur rien comment s'étonner du résultat ?

La seule question importante à se poser est : dans quel état sera le pays dans quatre ans et demi si toutefois il n'explose pas économiquement avant... pour le reste ce n'est même plus de la navigation à vue.

Espérons que méluche et les écolos sabordent le bateau pour en finir plus vite. On retournera aux urnes et on sera mis sous tutelle comme les Grecs.
Revenir en haut Aller en bas
Roselavy



Messages : 162
Date d'inscription : 15/07/2010

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Sam 10 Nov 2012, 00:09

papy Mougeot a écrit:
Nous percevons actuellement les dividendes d'une campagne électorale débile dont le seul point de convergence était : "virer sarko"
...
Mais tout de même qu'est-ce qu'on est content qu'il soit plus là ! moi, je ne sais pas pour vous mais quand je suis vraiment très en colère contre Hollande, je pense à Sarkozy et, oui, quand même, je me sens mieux.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12405
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Sam 10 Nov 2012, 00:25

roselavy a écrit:
Vous avez toujours la même chanson à la bouche, A.nonyme: au non d'un pseudo principe de "réalité" on devrait donc s'empêcher de penser le monde et l'économie différemment.
Seulement voilà, il s'avère qu'en trente ans (au moins) de politique libérale et productiviste, la situation ne s'améliore guère.

Remonter trente ans en arrière est-ce bien réaliste ? L'Union européenne a été élargie à Chypre, l’Estonie, la Hongrie, Malte, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie et la Slovénie en 2004 et la Bulgarie et la Roumanie en 2007... Si je sais encore compter le dernier élargissement ne remonte donc qu'à cinq ans...

Maintenant je peux me tromper, je n'ai donc pas la science infuse alors je vous pose la question....

Nous sommes dans un espace économique unique, l'Union européenne, dans lequel la concurrence et la circulation des biens et de personnes sont libres... Dans cet espace, les salariés français sont payés au SMIC 1425 Euros alors que les roumains, c'est l'exemple que je connais le mieux car j'y suis confronté au quotidien, sont payés eux 162 Euros... Pour ne pas complexifier les choses, je ne parle pas de la durée du temps de travail, de la durée des congés, de l'âge de départ à la retraite, du droit du travail, de la fiscalité,...

Que proposez vous comme solution pour que les entreprises ne soient pas tentées de délocaliser et que les salariés français conservent leurs emplois ?

C'est une question ouverte sachant que les mesures protectionnistes et de préférence nationale sont interdites tant par l'Union que par l'OMC...
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Sam 10 Nov 2012, 02:06

roselavy a écrit:
papy Mougeot a écrit:
Nous percevons actuellement les dividendes d'une campagne électorale débile dont le seul point de convergence était : "virer sarko"
...
Mais tout de même qu'est-ce qu'on est content qu'il soit plus là ! moi, je ne sais pas pour vous mais quand je suis vraiment très en colère contre Hollande, je pense à Sarkozy et, oui, quand même, je me sens mieux.

Après avoir reçu ma feuille d'impots je me sens plus mal... Il est vrai que je suis un riche donc je peux payer. Jusqu'à quel point ?
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Sam 10 Nov 2012, 02:11

Ce que les écologistes ont juste oublié c'est que nombre de citoyens ont besoin d'un job pour vivre et pour beaucoup ce job est fourni par une entreprise...

Il faudrait que EELV et FdG arrêtent d'être dans leurs utopies antiproductiviste pour l'un et antilibérale pour l'autre et qu'ils redescendent enfin sur terre...[/quote]

Vous avez toujours la même chanson à la bouche, A.nonyme: au non d'un pseudo principe de "réalité" on devrait donc s'empêcher de penser le monde et l'économie différemment.
Seulement voilà, il s'avère qu'en trente ans (au moins) de politique libérale et productiviste, la situation ne s'améliore guère. [/quote]


Hé oui, le chantre anonyme de la résignation a encore parlé. Mais alors si on ne pouvait rien changer, il ne faut pas se plaindre des effets du capitalisme financier et des délocalisations vers des pays où les salaires sont 10 fois inférieurs à ceux de chez nous.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
a.nonymous



Messages : 12405
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Sam 10 Nov 2012, 02:58

Loïc a écrit:
Hé oui, le chantre anonyme de la résignation a encore parlé. Mais alors si on ne pouvait rien changer, il ne faut pas se plaindre des effets du capitalisme financier et des délocalisations vers des pays où les salaires sont 10 fois inférieurs à ceux de chez nous.

Si j'étais un chantre de la résignation, je ne serais pas en train de me battre tous les jours, au quotidien et avec mes collègues, pour conserver mon emploi et je serais déjà en train de me la couler douce à Pôle emploi en ayant empoché au passage des indemnités de licenciement confortables...

Maintenant ce que j'aimerais c'est que notre professeur nous fasse un petit cours pour nous expliquer ce qu'il propose comme solution pour que les salariés du privé conservent leur job dans l'économie européanisée et mondialisée actuelle:

A.Nonymous a écrit:
Maintenant je peux me tromper, je n'ai donc pas la science infuse alors je vous pose la question....

Nous sommes dans un espace économique unique, l'Union européenne, dans lequel la concurrence et la circulation des biens et de personnes sont libres... Dans cet espace, les salariés français sont payés au SMIC 1425 Euros alors que les roumains, c'est l'exemple que je connais le mieux car j'y suis confronté au quotidien, sont payés eux 162 Euros... Pour ne pas complexifier les choses, je ne parle pas de la durée du temps de travail, de la durée des congés, de l'âge de départ à la retraite, du droit du travail, de la fiscalité,...

Que proposez vous comme solution pour que les entreprises ne soient pas tentées de délocaliser et que les salariés français conservent leurs emplois ?

C'est une question ouverte sachant que les mesures protectionnistes et de préférence nationale sont interdites tant par l'Union que par l'OMC...

Honnêtement, je ne crois pas un instant dans les solutions proposées par les deux fronts: SMIC à 1800 Euros et interdictions des licenciements boursiers à gauche, sortie de l'euro et protectionnisme à l'extrême droite...
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Sam 10 Nov 2012, 21:10

roselavy a écrit:
papy Mougeot a écrit:
Nous percevons actuellement les dividendes d'une campagne électorale débile dont le seul point de convergence était : "virer sarko"
...
Mais tout de même qu'est-ce qu'on est content qu'il soit plus là ! moi, je ne sais pas pour vous mais quand je suis vraiment très en colère contre Hollande, je pense à Sarkozy et, oui, quand même, je me sens mieux.

Ca c' est du masochisme. Où nous mène l' adoration béate, attention aux déceptions amoureuses.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Sam 10 Nov 2012, 21:29

@Roselavie et Loïc,

Il serait bon de lire correctement les messages de A .nonymous. Contrairement à vos dires, il n'est pas "résigné" mais se pose de bonnes et vrai question. Il n'est pas enfermé dans un dogme.

Concernant le sujet, il me semble que François Hollande a proposé un programme qui n'est pas celui du PS. Par contre EELV a passé un accord électoral avec le PS et non avec François Hollande, conclusion je ne vois pas en quoi le gouvernement devrait se plier aux désidératas de ce parti. Le front de gauche est radicalement dans l'opposition (Mélenchon n'a jamais dit qu'il approuvait le programme Hollande, mais qu'il était "contre Sarkozy"), EELV ne sait plus où ils sont et n'ont même pas la "reconnaissance du siège" (de sénateur et de député).
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Dim 11 Nov 2012, 00:41

mamiea a écrit:
@Roselavie et Loïc,

Il serait bon de lire correctement les messages de A .nonymous. Contrairement à vos dires, il n'est pas "résigné" mais se pose de bonnes et vrai question. Il n'est pas enfermé dans un dogme.



Ben si justement. Il oppose "utopies" et "réalisme". C'est à dire "être réaliste" c'est laisser le monde tel qu'il est, sans avoir aucune prise dessus et finalement sans pouvoir rien faire pour le changer.

Idem, s'en prendre aux immigrés, aux travailleurs Roumains ou Bulgares c'est se tromper de cible et justement rester dans l'impuissance et la résignation. C'est malheureux mais tous ses discours tournent autour de cela... alors que d'autres choix sont possibles comme le montrent des exemples proches ou plus lointains (et je ne parle même pas du Venezuela où le taux de pauvreté est passé de 49 % à 27 % en quelques années).
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Dim 11 Nov 2012, 01:00

Loïc a écrit:

Idem, s'en prendre aux immigrés, aux travailleurs Roumains ou Bulgares c'est se tromper de cible et justement rester dans l'impuissance et la résignation. C'est malheureux mais tous ses discours tournent autour de cela... alors que d'autres choix sont possibles comme le montrent des exemples proches ou plus lointains (et je ne parle même pas du Venezuela où le taux de pauvreté est passé de 49 % à 27 % en quelques années).

Allons allons, Loïc, prendre exemple le Venezuela, voila une belle idée. Si je ne me trompe, il y a de grosses réserves de pétrole (comme en France!) et les largesses (un peu dispersées) du président vénézuélien sont faciles.
Nous ne nous avons pas de pétrole, alors vouloir copier ce modèle n'est-ce pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages?
Pour ce qui est des émigrés, encore là, vous confondez, a.nonymous compare les salaires entre la France et les ex-pays de l'Est. Que je sache, nous n'avons pas encore envahi la Hongrie, la Roumanie et fait de ces peuples des immigrés dans leur propre pays.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12405
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Dim 11 Nov 2012, 01:13

Loïc a écrit:
Ben si justement. Il oppose "utopies" et "réalisme". C'est à dire "être réaliste" c'est laisser le monde tel qu'il est, sans avoir aucune prise dessus et finalement sans pouvoir rien faire pour le changer.

Et oui j'oppose réalisme et utopies mais peut-être devrais-je remplacer utopies par sornettes...

Aujourd'hui, quand une société multinationale annonce à une partie de ses salariés français que pour optimiser ses ressources elle a déplacé certaines fonctions en Roumanie ou ailleurs, dans un pays où le coût du travail est moindre, et qu'elle va donc licencier ces salariés français, qu'elle est la réponse de l'inspection du travail ou des syndicats ?

La réponse est simple, voir basique: il n'est pas possible de s'opposer à ces licenciements et il faut donc juste négocier.... les meilleures conditions de départ possibles...

Loïc a écrit:
Idem, s'en prendre aux immigrés, aux travailleurs Roumains ou Bulgares c'est se tromper de cible et justement rester dans l'impuissance et la résignation. C'est malheureux mais tous ses discours tournent autour de cela... alors que d'autres choix sont possibles comme le montrent des exemples proches ou plus lointains (et je ne parle même pas du Venezuela où le taux de pauvreté est passé de 49 % à 27 % en quelques années).

Maintenant, et comme je le suggérais précédemment, ce que j'aimerais c'est que notre professeur nous fasse un petit cours pour nous expliquer ce qu'il propose comme solution réaliste, ces "autres choix possibles", pour que les salariés du privé conservent leur job dans l'économie européanisée et mondialisée actuelle:

A.Nonymous a écrit:
Maintenant je peux me tromper, je n'ai donc pas la science infuse alors je vous pose la question....

Nous sommes dans un espace économique unique, l'Union européenne, dans lequel la concurrence et la circulation des biens et de personnes sont libres... Dans cet espace, les salariés français sont payés au SMIC 1425 Euros alors que les roumains, c'est l'exemple que je connais le mieux car j'y suis confronté au quotidien, sont payés eux 162 Euros... Pour ne pas complexifier les choses, je ne parle pas de la durée du temps de travail, de la durée des congés, de l'âge de départ à la retraite, du droit du travail, de la fiscalité,...

Que proposez vous comme solution pour que les entreprises ne soient pas tentées de délocaliser et que les salariés français conservent leurs emplois ?

C'est une question ouverte sachant que les mesures protectionnistes et de préférence nationale sont interdites tant par l'Union que par l'OMC...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12405
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Dim 11 Nov 2012, 16:54

Loïc a écrit:
Idem, s'en prendre aux immigrés, aux travailleurs Roumains ou Bulgares c'est se tromper de cible et justement rester dans l'impuissance et la résignation. C'est malheureux mais tous ses discours tournent autour de cela... alors que d'autres choix sont possibles comme le montrent des exemples proches ou plus lointains (et je ne parle même pas du Venezuela où le taux de pauvreté est passé de 49 % à 27 % en quelques années).

Ce qui est marrant c'est que le professeur nous a donné pendant des mois des leçons comme quoi il fallait voter Mélenchon sans apparemment connaitre les travaux de celui-ci au Parlement européen...

En effet, qu'on le veuille ou non, que ça plaise où non, quand Mélenchon signe une proposition de résolution au Parlement européen sur le problème de la libre circulations des travailleurs, il ne fait mention que de deux nationalités, roumaine et bulgare...

Et que demande Mélenchon et ces collègues hormis la libre circulation ?

Ils demandent que les travailleurs roumains et bulgares soient informés du droit du travail (3), ils font remarquer que les travailleurs roumains subiront des pressions pour accepter n'importe quel travail (5), ils demandent un salaire minimum dans l'Union pour lutter contre le dumping social (7), ...

En fait on le voit, les positions défendues par Mélenchon et ses collègues sont pour le coup pas très éloignées des demandes des travailleurs de l'Europe de l'ouest qui subissent la concurrence des travailleurs roumains...

On peut juste déplorer qu'ils n'aient pas abordé le problème des délocalisations vers la Roumanie dans le tertiaire, délocalisations rendues possibles par les nouvelles technologies... Dans ce cas précis la notion de "même lieu de travail" doit être revue car un salarié français et un salarié roumain qui travaillent tous les deux sur un même ordinateur situé en Inde font le même travail et sont donc en concurrence bien que n'étant pas, physiquement, sur un même lieu de travail...

Citation :
PROPOSITION DE RÉSOLUTION
13.12.2011
PE479.430v01-00
B7-0731/2011
déposée à la suite des questions avec demande de réponse orale B7‑0673/2011 et B7‑0674/2011
conformément à l'article 115, paragraphe 5, du règlement
sur la libre circulation des travailleurs à l'intérieur de l'Union européenne (2011/2958(RSP))

Ilda Figueiredo, Patrick Le Hyaric, Kyriacos Triantaphyllides, Paul Murphy, Willy Meyer, Jean-Luc Mélenchon, Marie-Christine Vergiat, Nikolaos Chountis, Jacky Hénin, Gabriele Zimmer au nom du groupe GUE/NGL

Le Parlement européen,

---/---

A. considérant que le droit de vivre et de travailler dans un autre État membre que l'État membre d'origine constitue l'une des libertés fondamentales de l'Union et fait partie intégrante de la citoyenneté européenne reconnue par les traités;

B. considérant que le principe de la libre circulation des travailleurs permet aux citoyens européens de se déplacer librement au sein de l’Union pour y travailler à égalité de traitement, et protège les droits sociaux des travailleurs et des membres de leur famille;

C. considérant que l'article 45 TFUE interdit toute discrimination fondée sur la nationalité en ce qui concerne l’emploi, la rémunération et les autres conditions de travail;

D. considérant que, dans le cadre de dispositions transitoires prévoyant trois étapes, et qui parviendront à expiration au 31 décembre 2013, certains États membres continuent de limiter la libre circulation des travailleurs en provenance de Bulgarie et de Roumanie;

E. considérant que la deuxième étape de la période de transition pour ces deux pays devrait parvenir à expiration à la fin de 2011;

F. considérant que les ressortissants roumains représentant plus de 80% des nationaux de ces deux pays (Roumanie et Bulgarie) résidant dans un autre État membre et qu'ils résident principalement en Italie (41%) et en Espagne (38%), suivies par l'Allemagne (5%), tandis que les ressortissants bulgares se rencontrent principalement en Espagne (38%), en Allemagne (15%), en Grèce (12%), en Italie (10%) et au Royaume-Uni ( 7%);

G. considérant que la Bulgarie et la Roumanie ont été sévèrement touchées par la récession économique et que les écarts salariaux importants avec les pays de l'UE à 15 demeurent un puissant facteur d'attraction; que des politiques sévères d'austérité et des "réformes structurelles", mises en œuvre soit sur les consignes de la "troika" Commission européenne-BCE-FMI (pour la Roumanie), soit par des décisions du gouvernement national (pour la Bulgarie) aggravent la récession dans ces deux pays et constituent un puissant facteur d'attraction;

H. considérant que les travailleurs mobiles roumains et bulgares se concentrent sur des secteurs d'activité à faible (40%) ou moyenne (53%) qualification, et que seuls 7% des travailleurs mobiles de ces pays exercent des emplois hautement qualifiés;

I. considérant qu'à long terme, la mobilité au sein de l'Union risque de mettre à rude épreuve la pyramide des âges et les finances publiques des pays d'origine dans la mesure où la Roumanie et la Bulgarie subissent une forte hémorragie de citoyens jeunes; que l'on risque d'assister à une fuite des cerveaux en provenance de ces deux pays dans le secteur de la santé, lequel a été réduit brutalement par les politiques d'austérité;

1. estime que par principe, le droit de libre circulation des travailleurs doit être accordé à partir de la date d'adhésion d'un pays à l'Union européenne et qu'il convient d'éviter tous arrangements transitoires limitant ce droit;

2. invite les États membres qui maintiennent des restrictions de l'accès au marché des ressortissants roumains et bulgares à les lever d'ici à la fin de 2011, conformément au calendrier établi dans le traité d'adhésion;

3. demande aux autorités publiques et à toutes les parties prenantes de faire leur possible pour que les travailleurs soient davantage conscients de leurs droits et des divers instruments (droit du travail, conventions collectives, prestations de sécurité sociale, logement, éducation, garde d'enfants etc) qui régissent leur relation de travail ainsi que leurs conditions de vie et de travail;

4. relève les conclusions du projet de rapport conjoint sur l'emploi de la Commission, qui prévoit une nouvelle aggravation du chômage et de la pauvreté dans l'Union européenne par suite de la crise économique et financière durable; signale une augmentation de l'emploi temporaire ou à temps partiel, la montée du chômage chez les jeunes, du chômage de longue durée ainsi que parmi les travailleurs peu qualifiés; souligne la persistance du travail non déclaré qui représente, dans certains États membres, plus de 20% de l'économie; note que la montée du chômage, résultat de la crise actuelle, entraîne par nécessité une augmentation spectaculaire des déplacements involontaires de travailleurs de plusieurs États membres; note également que le seul moyen d'enrayer cette tendance est de procurer des emplois suffisants et de qualité, et d'en augmenter le nombre, dans tous les États membres touchés, afin que toute libre circulation obéisse à un choix et ne soit pas dictée par la nécessité;

5. souligne, dans cette optique, que les travailleurs roumains et bulgares subiront très probablement des pressions pour "s'adapter" à cette situation en acceptant des conditions d'emploi et de travail qui sont contraires au principe d'égalité de traitement et aux droits consacrés par la législation de l'Union relative à la libre circulation des travailleurs et de leurs familles; fait observer qu'étant donné le profil de qualification des travailleurs mobiles roumains et bulgares, la pression exercée pour qu'ils acceptent n'importe quel emploi très mal payé ou précaire augmentera;

6. critique sévèrement le concept de gouvernance économique défendu par l'Union européenne dont les politiques en matière d'emploi promeuvent des marchés du travail flexibles où la protection sociale, l'État providence, les droits des travailleurs, les conventions collectives etc sont démantelés, et où toute tentative sérieuse de faire face à la crise économique en investissant dans un développement durable économiquement et socialement, est contrecarrée; souligne que les politiques d'austérité et les "réformes structurelles" telles qu'elles ont mises en œuvre par l'Union et ses États membres enclenchent une logique de mise en concurrence des travailleurs les uns avec les autres, indépendamment de leur nationalité ou origine ethnique, au niveau des conditions de travail, des salaires, de la sécurité sociale etc; souligne par conséquent que l'actuelle gouvernance économique européenne et les politiques de l'Union en matière d'emploi ne peuvent garantir les droits des travailleurs dans le contexte de la libre circulation;

7. rappelle qu'en 2008, il avait demandé au Conseil de convenir d'un objectif européen en ce qui concerne le revenu minimum (statuts, conventions collectives à l'échelle nationale, régionale ou sectorielle) afin de prévoir une rémunération égale à au moins 60% du revenu moyen pertinent (national, sectoriel, etc.) et, ensuite, de convenir d'un calendrier pour atteindre cet objectif dans l'ensemble des États membres; fait observer qu'une politique de salaire minimum effectif est essentielle pour empêcher que la libre circulation des travailleurs n'ouvre la porte à des abus de la part d'employeurs pratiquant le dumping social;

8. rappelle que les États membres ont l'obligation d'appliquer correctement l'Agenda pour le travail décent de l'ONU et de l'OIT; insiste sur la nécessité d'une réorientation des politiques de l'Union européenne et de ses États membres en matière d'emploi afin de promouvoir la notion de "bon travail" sous tous ses aspects; souligne que c'est là une condition préalable pour que soient garantis les droits sociaux des travailleurs et de leurs familles dans un contexte de libre circulation;

9. insiste sur une application rigoureuse du principe d'égalité de rémunération et de conditions de travail pour un travail d'égale valeur pour les femmes et les hommes sur le même lieu de travail;

10. souligne que l'efficacité des contrôles effectués par les inspecteurs du travail est un instrument essentiel pour garantir l'égalité de traitement et lutter contre le travail au noir et le dumping social; demande aux États membres d'augmenter les contrôles de l'inspection du travail et de fournir des ressources suffisantes à cette dernière; demande à la Commission d'améliorer la coopération et la coordination des contrôles de l'inspection du travail dans les régions transfrontalières;

11. prend acte de rapports faisant état d'enfants que leurs parents, travailleurs mobiles roumains et bulgares, ont laissés derrière eux lorsqu'ils recherchent un emploi dans d'autres pays de l'Union; signale que cette situation est totalement inacceptable, compte tenu notamment des obligations qui incombent aux pays d'origine; estime que les États membres doivent veiller à ce que les enfants des travailleurs européens mobiles ne soient pas confrontés à des problèmes de nationalité ou de citoyenneté découlant du choix professionnel de leurs parents et que tous les moyens nécessaires doivent être mis à leur disposition pour assurer leur bien-être, leur éducation et leurs perspectives de vie;

12. invite les États membres à s'attaquer à la problématique des faux travailleurs indépendants parmi les travailleurs mobiles; met l'accent sur la nécessité d'assurer à ces travailleurs l'accès aux droits et à la protection;

13. charge son Président de transmettre la présente résolution au Conseil et à la Commission ainsi qu'aux gouvernements et aux parlements des États membres.
Source: http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//NONSGML+MOTION+B7-2011-0731+0+DOC+PDF+V0//FR&language=FR

"fait observer qu'une politique de salaire minimum effectif est essentielle pour empêcher que la libre circulation des travailleurs n'ouvre la porte à des abus de la part d'employeurs pratiquant le dumping social"..... tout est dit par Jean-Luc Mélenchon et les autres signataires....
Revenir en haut Aller en bas
Roselavy



Messages : 162
Date d'inscription : 15/07/2010

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Lun 12 Nov 2012, 02:05

a.nonymous a écrit:
roselavy a écrit:
Vous avez toujours la même chanson à la bouche, A.nonyme: au non d'un pseudo principe de "réalité" on devrait donc s'empêcher de penser le monde et l'économie différemment.
Seulement voilà, il s'avère qu'en trente ans (au moins) de politique libérale et productiviste, la situation ne s'améliore guère.

Remonter trente ans en arrière est-ce bien réaliste ? L'Union européenne a été élargie à Chypre, l’Estonie, la Hongrie, Malte, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie et la Slovénie en 2004 et la Bulgarie et la Roumanie en 2007... Si je sais encore compter le dernier élargissement ne remonte donc qu'à cinq ans...
Le problème, c'est que l'Europe sociale est à construire: sur la nécessité d'harmoniser les droits du travail et les niveaux d'impositions au niveau européen je crois que presque tout le monde est d'accord. La questions centrale est par le haut ou par le bas ?

De toute façon ce sera un processus long. Entre temps peut très bien essayer de dégager des micro-marges en abandonnant par exemple les 35h ou en renonçant à tel ou tel élément de notre système social mais à ce petit jeu on sera toujours perdant car comme vous le faites remarquer entre un salarié roumain à cent et quelques euros et un salarié français, l'écart est colossal. A mon sens mieux vaut chercher à établir conjointement de nouvelles règle du jeu économique qui respecte l'humain.

a.nonymous a écrit:


Que proposez vous comme solution pour que les entreprises ne soient pas tentées de délocaliser et que les salariés français conservent leurs emplois ?

C'est une question ouverte sachant que les mesures protectionnistes et de préférence nationale sont interdites tant par l'Union que par l'OMC...

Introduire une certaine dose de protectionnisme ne me semble pas être une idée scandaleuse: entre deux produits l'un fabriqué en Chine, l'autre en France, je ne crois pas que les deux se valent.
J'espère bien que les règles de fonctionnement de l'OMC et de l'Union peuvent évoluer en fonction des décisions des peuples européens.

Quoiqu'il en soit ce que je pense importe peu finalement: ce que je défendais dans mon premier message, c'est la possibilité de réfléchir à d'autre possibles.
.

Par rapport à cela, le Vénézuela ou l'Equateur sont de bons exemples (même si la situation de la France n'a évidemment rien à voir et même si Chavez n'est pas du tout mon modèle): pendant des années les dirigeants qui se sont succédé ont laissé les multinationales (principalement américaines dans ce coin du globe) se goinfrer avec les ressources naturelles. Le pays (et ses habitants) ne recevait que des miettes des énormes profits réalisés: on y pouvait rien...le système était ainsi fait...toucher à la propriété privée, pensez donc...bref, du côté des moins riches, il fallait être patient
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12405
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Lun 12 Nov 2012, 03:26

roselavy a écrit:
Le problème, c'est que l'Europe sociale est à construire: sur la nécessité d'harmoniser les droits du travail et les niveaux d'impositions au niveau européen je crois que presque tout le monde est d'accord. La questions centrale est par le haut ou par le bas ?

De toute façon ce sera un processus long. Entre temps peut très bien essayer de dégager des micro-marges en abandonnant par exemple les 35h ou en renonçant à tel ou tel élément de notre système social mais à ce petit jeu on sera toujours perdant car comme vous le faites remarquer entre un salarié roumain à cent et quelques euros et un salarié français, l'écart est colossal. A mon sens mieux vaut chercher à établir conjointement de nouvelles règle du jeu économique qui respecte l'humain.

Effectivement si l'Union de la libre concurrence et de la libre circulation a été faite très rapidement, l'Union salariale, sociale et fiscale n'a pas été réalisée et personne, ni les financiers ni les politiques, ne semble pressé qu'elle se réalise... Il n'y qu'un problème découlant de cette situation, c'est juste que les multinationales ont parfaitement compris le parti qu'elles pouvaient en tirer et qu'elles n'attendent pas, bien au contraire elles avancent à marche forcée pour en tirer le maximum de profit...

De leurs cotés, les états de l'est de l'Union ont bien compris tout l'intérêt qu'ils avaient à rester à la marge de celle-ci en ne rejoignant pas par exemple l'Union monétaire... Ils bénéficient du libre échange, de la libre concurrence, de la libre circulation, des subventions communautaires... et ce sans les contraintes budgétaires....


Citation :
Roumanie: le Premier ministre repousse l'idée d'un passage à l'euro en 2015
05/11 | 11:58

Le Premier ministre roumain Victor Ponta a mis en doute lundi l'adoption par son pays de la monnaie unique en 2015, un objectif pourtant affiché jusqu'ici par les autorités.
---/---
Source: http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/afp-00475139-roumanie-le-premier-ministre-repousse-l-idee-d-un-passage-a-l-euro-en-2015-507269.php

Citation :
La Bulgarie renonce à l'euro
LE MONDE GEO ET POLITIQUE | 14.09.2012 à 16h18 • Mis à jour le 15.09.2012 à 17h36 Par Piotr Smolar

Autrefois promesse de stabilité et de cercle vertueux, la monnaie européenne a cessé de susciter l'appétit des membres de l'Union européenne (UE) qui ne l'ont pas encore adoptée. Dernier exemple en date : le plus pauvre des Vingt-Sept, la Bulgarie, qui renonce à entrer dans la zone euro au vu de la crise actuelle. Pourtant, le pays satisfait déjà à tous les critères exigés.
---/---
Source: http://www.lemonde.fr/international/article/2012/09/14/la-bulgarie-renonce-a-l-euro_1760583_3210.html

Dans ce contexte, "chercher à établir conjointement de nouvelles règle du jeu économique qui respecte l'humain" avec ces pays relève juste hélas de l'utopie, la préoccupation de la majorité des dirigeants et des citoyens de ces pays n'étant pas l'humain mais l'enrichissement personnel comme en témoigne encore cette semaine l'inculpation de trois ministres roumains:

Citation :
Roumanie: trois ministres mis en cause
AFP Publié le 09/11/2012 à 13:15

Trois ministres du gouvernement de centre gauche au pouvoir en Roumanie ont été mis en cause aujourd'hui par l'Agence nationale anticorruption (ANI) pour conflit d'intérêt ou revenus non justifiés.
---/---
Source: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/11/09/97001-20121109FILWWW00405-roumanie-trois-ministres-mis-en-cause.php


roselavy a écrit:
Introduire une certaine dose de protectionnisme ne me semble pas être une idée scandaleuse: entre deux produits l'un fabriqué en Chine, l'autre en France, je ne crois pas que les deux se valent.
J'espère bien que les règles de fonctionnement de l'OMC et de l'Union peuvent évoluer en fonction des décisions des peuples européens.

Les règles actuelles ne permettent pas le protectionnisme....

Les intérêts au sein de l'Union et au sein de l'OMC sont telles qu'il va être difficile de revenir sur les règles actuelles sachant que l'objectif ne doit pas être de transformer chaque pays en Albanie ou en Cuba mais de transformer les règles de "libre échange" en règles de "juste échange" dans lequel chacun trouve son compte...

A lire: http://www.jean-jaures.org/Publications/Les-essais/Pour-le-juste-echange
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14539
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Mar 13 Nov 2012, 06:28

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Mar 13 Nov 2012, 09:02

Que les EELV continuent ainsi. Et ils seront balayés aux municipales. Le PS va les couler corps et biens. Tant mieux. Voynet peut par exemple se chercher du boulot pour dans 3 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14539
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Mar 13 Nov 2012, 20:56

Le sort de Dominique Voynet n'est pas vraiment le sujet. Il est jamais bon d'être trop arrogant en période pré électorale.

Quant à ce qui est des relations PS EELV, et de la participation des écologistes Pascal Canfin et Cécile Duflot au gouvernement, elle n'est pas à mettre avec un point d'interrogation tant qu'ils y sont. Ils agissent tous deux conformément à la mission qui leur a été confiée et s'incrivent dans le cadre d'une démarche de gouvernement où le débat n'est pas forcément des plus faciles. Ce débat n'est ni plus ni moins que normal sauf à considérer que le PS veut une égémonie de décisions sur tout et tout le temps.

L'intervention que vient de faire ce matin Pascal Durand sur RTL pécise assez bien ce qui se passe actuellement.

Le chef d'EELV se veut certes très critique vis-à-vis du gouvernement, notamment suite à la publication du rapport Gallois sur la compétitivité indiquant que "Les signes ne sont pas bons sur la fiscalité écologique ..". Peut-il vraiment en être autrement au regard des engagements programmatiques du nouveau président de la république?

Pascal Durand s'interrogeant à haute voix : "Pourquoi les écologistes n'ont-ils pas été consultés en amont sur leur vision de la compétitivité et de l'emploi ?"

J'entends ici les réponses à deux balles :"Parce que EELV ne pèse rien... "

Je trouve que Pascal Durand a trouvé les bons mots pour balayer cette objection, je le cite de nouveau :

"Pour autant, pense-t-on que c'est en étant hors du gouvernement qu'on obtiendra la mise en oeuvre d'une fiscalité écologique dès 2014 ou en rappelant à nos partenaires leurs engagements lors des Conseils des ministres et au Parlement?"

et de conclure "Ne tombons pas dans la facilité de la posture protestataire, allons au bout de notre logique : faire bouger les lignes de la majorité, du gouvernement et du PS pour réussir un véritable changement".

Feu Follet, peut-être que EELV n'atteindra pas cet objectif, et sera-t-il soumis au rouleau compresseur de son puissant allié, mais au moins aura-til essayé de faire en sorte que les engagements qu'a pris François Hollande, en 60 points, devant les Français, soient simplement tenus.

Le leader écologiste se veut optimiste quant aux relations entre EELV et le PS. "Je ne veux pas me placer dans une logique d'échec avant d'avoir épuisé toutes les possibilités de discussions. Si le gouvernement reste insensible, la question de la place de l'écologie dans cette majorité se posera. Mais ne tirons pas de conclusions hâtives."

"Nous avons prévu de tirer régulièrement un bilan collectif de notre partenariat. Alors évitons de faire part individuellement de nos états d'âmes dans les médias", conclut Pascal Durand, en référence à la récente sortie du sénateur EELV Jean-Vincent Placé, lequel a posé la question de la participation des écologistes au gouvernement.

Je rajouterai à titre personnel que l'important dans le cas d'expèce n'est pas de savoir si les écologistes doivent avoir des places ou non, ici ou là, mais si l'écologie est en mesure de trouver sa place en politique;

Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Mar 13 Nov 2012, 22:38

Je ne vois pas en quoi souhaiter avoir des conditions de vie saines implique que l'on soit à la remorque d'un parti politique... mais ce genre d'approche ne peut pas convenir à des gens qui sont verts à l'extérieur et rouge à l'intérieur.
Comme je suis de bonne humeur ce matin je n'ajoute pas creux à l'intérieur et près de l'assiette au beurre.
Pour le reste les écolos actuels ont fait la démonstration de leur importance au premier tour des présidentielles. Rappelons le score brillant d'Eva Joly...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14539
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Mer 14 Nov 2012, 01:00

Papy mougeot, l'écologie n'a pas besoin de parti politique a priori, je suis tout à fait d'accord avec vous.
Mais d'un mouvement écologique convergent et si possible transversal.

L'écologie a cependant besoin d'une prise en compte politique. C'est ce que je dis et défends à titre personnel.

En découle que, - et ce tant que tous les partis ne considèrent pas l'écologie comme un sujet réel et sérieux, voire comme un pan essentiel de toute politique-, il vaut mieux qu'un parti en soit le porte drapeau ou pour le moins un aiguillon ayant pignon sur rue.

L'histoire qui s'écrit actuellement alors que l''écologie n'est ni de droite ni de gauche a priori, est le résultat d'un choix d'alliance avec les forces de gauche, qui a permis l'émergence de ce parti qu'est EELV.

Le front de gauche a développé un projet de planification écologique, le parti socialiste a une mouvance écologique qui s'appelle utopia et qui compte d'imminents spécialistes des questions écologiques ou énergétiques.

Le début de convergence est là ; Il va au delà parfois (Cap 21, une partie de la nouvelle UDI, et un petit courant au sein de l'UMP). Et c'est peut-être bien en fin de compte ce qui a permis de sortir les "verts" de leur marginalisation. l'alliance, et la reconnaissance par une majorité de français de la légitimité d'un courant écologique au pouvoir.

La circonscription n'est pas passée de gauche à droite par miracle, ou par inadvertance des citoyens, mais parce qu'une majorité a choisi d'accompagner le choix d'instances nationales de deux partis, (les législatives ont un caractère d'élection nationale et non locale) et de relayer favorablement l'appel du front de gauche, et des autres forces de gauche à se mobiliser au second tour des législatives.

Maintenant que les écologistes sont en responsabilité à la marge des assemblées (Sénat, Chambre des députés) et du nouveau gouvernement, c'est à eux de faire la preuve de leur utilité. Si elle transparait d'ici quelques temps (mois, années), alors on pourra regarder du côté de l'expérience allemande, où le pragmatisme politique a permis aux Gruenen d'avoir une réelle visibilité dans ce pays voisin du nôtre.

Pour les municipales, nous allons être dans une configuration d'une élection locale. Ce qui est une toute autre affaire.
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Mer 14 Nov 2012, 01:15

Avant de faire de la politique à gauche ou à droite commencez par ne pas vous bouffer le foie entre vous.
Un congrès écolo c'est l'armée de Bourbaki. Comment voulez vous être crédibles et représenter un électorat qui vous soit propre puisque vous êtes incapables de vous unir de manière cohérente ?

Vous serez une force d'appoint, un poil à gratter si on a besoin de vous, dans le cas contraire, (ce qui est le cas actuellement) vous serez des Kleenex que l'on jette après usage. Conseil d'ami : restez tranquilles sinon vous allez vous retrouver au pain sec et à l'eau sans porte feuille.
Vos prestations actuelles ne vous crédibilisent pas et ce ne sont pas ceux qui parlent en votre nom qui sont rassurants. Je n'évoque même pas les branquignols du passé que tout le monde a oublié.

Continuez ainsi agitez vos petits bras mais vous ne trompez personne y compris sur le plan local où il semble bien que l'élue soit loin de faire l'unanimité après quelques semaines de mandat.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14539
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Mer 14 Nov 2012, 19:42

Cher papy Mougeot, merci pour vos conseils. Si vraiment vous les donnez en tant qu'ami, je vous invite à baisser un peu votre canne de niveau et à ne pas l'utilisez inutilement comme matraque. Je me fous personnellement des rumeurs que chacun peut porter sur les uns et les autres, et je souris volontiers aux bons mots et caricatures que vous délivrez régulièrement sur ce forum. Vous aimez vous chamailler avec certains intervenants sur ce forum, ce n'est pas moi qui le dit, c'est le webmaster, dont acte. Vous semblez croire que les écologistes vous copient allègrement en se chamaillant entre eux ; ce n'est pas faux fondamentalement, mais est-ce le plus important, je ne le crois pas.

Et puisque désormais, vous êtes mon ami, je vais vous dire ce qui est important :

Les écologistes ont fait le choix, pour la seconde fois de leur histoire, de participer à un gouvernement socialiste en sachant bien que malgré les responsabilités importantes qui pourraient leur être confiées, ils y seraient largement minoritaires.

Ce choix, inscrit dans la durée, part du principe, particulièrement dans un contexte de crises, qu’il est mieux d’affronter la réalité et de mouiller le maillot dans l’effort commun que de la commenter de l’extérieur depuis la touche.

Il postule que les urgences sociales et environnementales ne peuvent attendre ni les grands soirs ni les petits matins qui chantent. Il fait le pari que des avancées démocratiques et écologistes importantes sont possibles par la participation à cette coalition.

EELV a donc décidé pour cette raison de signer un accord programmatique assez fouillé avec ses partenaires qui désormais détiennent l’essentiel des leviers politiques du pays.

Après leur arrivée au Sénat, cet accord a ouvert aux écologistes les portes de l’Assemblée, ce qui donne à leurs propositions un écho et une exposition bien plus grands qu’auparavant. Certains ténors "individualistes" de ce parti ne l'ont pas encore tout à fait compris, je vous le concède bien volontiers.

Reste qu'à ce stade rien ne vient démentir la pertinence de ce choix, dont le résultat de toute façon ne peut être évalué que sur le moyen terme. Dire dès à présent, que la cause est déjà entendue me laisse de marbre.

Il y a certes des choses qui plaisent plus ou moins bien aux écologistes dans la politique suivie par les socialistes sur un certain nombre de sujets : c’est ce que montre par exemple leur participation aux actions en cours contre le mauvais projet de Notre Dame des landes, mais quand même : quelle différence entre le gouvernement de Jean Marc Ayrault et les mauvais projets de la droite qui dérive chaque jour davantage, comme le montre le duel Fillon/Copé

D’importants virages ont été pris en matière de justice, de fiscalité, d’emplois des jeunes, de moyens pour l’école, de retraites pour les carrières longues ou pénibles. D’autres vont être pris en matière de décentralisation, de cumul des mandats, de statut pénal du chef de l’État.

La feuille de route environnementale annonce des avancées sur des sujets majeurs, le débat sur l’énergie même compliqué, ouvre la perspective d’une vraie diversification. Le barrage contre les Ogm et contre les gaz de schistes tient encore bon.

Enfin les deux ministres écologistes, qui sont le sujet de cette rubrique, font leur travail. Je suis de ceux qui pensent que leur capacité à déplacer les lignes sur des sujets sociaux majeurs, s’avérera capitale dans les années à venir.

Il va falloir que vous arrêtiez de considérer les écologistes comme des imbéciles, des incompétents, ou des adeptes "du flot parler" pour reprendre une parabole que j'ai lue par ailleurs sur ce forum.

Vous pouvez vous enlever l'idée que les écologistes vivent en autarcie. Ils observent la forte pression sur le gouvernement. Ils voient bien semaine après semaine l’action de sape des bastions conservateurs, de la presse de droite, des groupes d’intérêt, la convergence nocive des bénéficiaires de toutes les rentes, ils savent la menace que font peser les agences de notation.

Ils voient bien aussi qu’une partie de l’électorat de la majorité, redoutant l’aggravation de la crise, est partagée sur la politique à suivre dans cette situation. Ils n’ignorent pas enfin que la compétitivité des entreprises françaises a été entravée depuis des années par des retards d’investissement et d’innovation, par les facilités de la rente foncière et aussi par la faiblesse de la négociation sociale.

Ils redoutent que les nouvelles et fortes réductions de dépenses publiques ne soient à l’arrivée des baisses de prestations sociales payées en particulier par des collectivités locales déjà épuisées par la pression des crises.

Ils pensent que, même compensée par une baisse sur les produits de première nécessité, la hausse par exemple du taux de TVA appliquée sur les travaux du bâtiment ou le transport serait contradictoire avec des objectifs affichés par ailleurs dans ces domaines.

Ils déplorent enfin que le report de la fiscalité écologiste, pourtant annoncée par le chef de l’État ne soit pas conforme à ce qui leur avait été dit. (voir mes posts précédents).

Il n’y a rien de scandaleux à ce que tel ou tel ténor, s’interroge à partir de là sur la place des écologistes dans ce gouvernement.

Qui pourrait croire qu’il est le seul à gauche à douter de l’opportunité de ce virage gouvernemental ?

Mais poser à titre personnel une question n’implique pas que les écologistes pris collectivement aient envie de mettre en cause à chaque instant un cap qu’ils ont décidé après en avoir pesé mûrement toutes les facettes.

Il faut donc réaffirmer ici avec une certaine force que leur appartenance au gouvernement de ce pays est durable parce qu’ils ont le sentiment de lui être utile. Il faut dire que leur solidarité sera d’autant plus forte que le partenaire socialiste prendra en considération sur le fond les grandes lignes de l’accord signé avec les écologistes, et sur la forme entretiendra avec eux le dialogue régulier prévu par cet accord.

Ça ne supprimerait pas sans doute les différences et les divergences, mais ça limiterait peut être le risque qu’on ne dialogue que par presse et petites phrases désagréables interposées.

Voilà mon ami Papy Mougeot, vous voyez, vos conseils ont été entendus.... puisque ce que je viens d'écrire... est un message officiel... que je me suis fait un plaisir de partager avec vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Mer 14 Nov 2012, 20:14

Je ne sais pas si votre nouvel ami va finir par partager vos opinions mais en ce qui me concerne votre texte m'a intéressé.
Il faudrait maintenant vous poser des questions relatives à des positions ou des absences d'expression de"vos ministres" face à des problèmes de notre société.
Je pense que dans une démarche identique on pourrait analyser l'utilité d'avoir des élus et élues EELV au conseil municipal.
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Mer 14 Nov 2012, 20:45

Libellule si vous êtes satisfaite c'est très bien, il y a au moins une personne qui est contente de la situation actuelle. Vu les sondages c'est remarquable.
Pour ma part mes appréciations à l'égard du travail de l'équipe en place sont négatives et varient selon les évènements : une équipe de bric et de broc sans idée directrice, des doctrinaires aveugles, parfois des naïfs, à d'autres moments des gentils irresponsables voire des incompétents, des utopistes, parfois des malhonnêtes... en bref aucune confiance.

Espérons des miracles par exemple que moi président soit touché par la grâce et devienne un vrai président, que par un coup de baguette magique la crise cesse et que la croissance revienne tout en nous permettant d'avoir une politique aléatoire à l'inverse de ce qui serait nécessaire, que les financiers investissent chez nous... qu'une grâce divine touche les hommes politiques et que l'on ose dire la vérité, bon là je place la barre très haut.

En conclusion : nous sommes partis pour aller dans le mur et en plus rapidement. Alors la prospective de ce qui se passera dans les années à venir et les bienfaits des écolos si toutefois il devait y en avoir... j'ai la faiblesse de penser que nous n'allons pas tenir assez longtemps pour en voir les effets nous serons à la totale ramasse bien avant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Mer 14 Nov 2012, 20:56

Je trouve ce forum de plus en plus intéressant
Papy, Tonton, a.nonymous,Eole et Igor vont certainement commenter ce coming out de Libellule
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14288
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Mer 14 Nov 2012, 21:25


Pour mon avis on va faire bref : nous sommes dans la situation du Titanic qui coule avec un orchestre qui continue à jouer dans le grand salon.

Comme pour le Titanic : Comble de décrochage avec les réalités,  lors de la construction du bateau les têtes pensantes étaient si persuadées de sa fiabilité que le nombre d'embarcations de sauvetage était insuffisant par rapport au nombre des passagers et de membres d'équipage...

En bref c'est ainsi que je vois le pays en ce moment, je n'ai qu'un souhait c'est de me tromper.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14539
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Mer 14 Nov 2012, 21:48

Tonton Christobal > 90% des gens sensés pensent comme vous. L'image du Titanic est la bonne. Il est lancé à grande vitesse vers le mur de la Faillite depuis plusieurs décennies. Ce qu'il faut éviter c'est l'Iceberg. Il est effectivement de plus en plus proche. Ce n'est pas en passant son temps à tirer sur le gouvernail à hue et à dia que vous contribuerez à améliorer la situation. Il y a un homme à la barre, qui s'appuie sur un gouvernement et une majorité toute neuve voulue par les Français.

Je me souviens très bien d'un certain message de l'ancienne équipe gouvernementale et de son leader "maître de l'Europe et de l'univers" qui devait être réélu tout comme Obama... : "chacun devait être derrière l'Etat pour qu il réussise le sauvetage du pays". Et lui seul était à même de le faire. L'homme d'Etat a changé, et comme par hasard le discours de ses opposants aussi, alors qu'en filigrame il ne s'éloigne pas trop des options de son prédécesseur pour certains aspects, et corrige les éléments qui ont le plus clivé les Français ces 5 dernières années. Je comprends que vous soyez toujours dans la posture du "clivons encore plus, il en restera toujours quelque chose". Etant plutôt d'une nature à débattre dans le but de trouver des convergences (l'affrontement ce n'est pas trop mon truc en fait), on peut peut-être aller plus au fonds des choses, non?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14288
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Mer 14 Nov 2012, 22:11

Libellule a écrit:
Tonton Christobal > 90% des gens sensés pensent comme vous. L'image du Titanic est la bonne. Il est lancé à grande vitesse vers le mur de la Faillite depuis plusieurs décennies. Ce qu'il faut éviter c'est l'Iceberg. Il est effectivement de plus en plus proche. Ce n'est pas en passant son temps à tirer sur le gouvernail à hue et à dia que vous contribuerez à améliorer la situation. Il y a un homme à la barre, qui s'appuie sur un gouvernement et une majorité toute neuve voulue par les Français.

Je me souviens très bien d'un certain message de l'ancienne équipe gouvernementale et de son leader "maître de l'Europe et de l'univers" qui devait être réélu tout comme Obama... : "chacun devait être derrière l'Etat pour qu il réussise le sauvetage du pays". Et lui seul était à même de le faire. L'homme d'Etat a changé, et comme par hasard le discours de ses opposants aussi, alors qu'en filigrame il ne s'éloigne pas trop des options de son prédécesseur pour certains aspects, et corrige les éléments qui ont le plus clivé les Français ces 5 dernières années. Je comprends que vous soyez toujours dans la posture du "clivons encore plus, il en restera toujours quelque chose". Etant plutôt d'une nature à débattre dans le but de trouver des convergences (l'affrontement ce n'est pas trop mon truc en fait), on peut peut-être aller plus au fonds des choses, non?

Il n'est pas question de débattre avec vous.
Vous venez de faire en sorte que ce soit impossible en affirmant que je suis dans une posture de "clivage" ce qui est totalement inexact. Curieusement le procès d'intention et l'interprétation des supposées pensées des autres se vérifient une fois de plus chez les gens de gauche ou leurs alliés.
Je n'ai jamais soutenu l'ancien gouvernement et je suis encore moins dans une admiration béate de l'actuel.
En revanche j'ai a leur faire le même reproche : Un total manque de courage pour dire la vérité, un manque de courage pour mettre les Français face à leurs responsabilités car demander aux gens de faire ce qui leur déplaît parce que c'est nécessaire afin de s'en sortir est l'assurance de perdre la prochaine élection.
De reculades en reculades on en arrive à la situation que nous connaissons et que d'autres pays voisins ont su traiter avant que celle ci soit désespérée.

Tout le monde n'est pas Churchill qui avait le courage de dire aux Anglais au pire moment de la guerre : je ne peux que vous promettre de la sueur, du sang et des larmes... ça change du préchi précha des nos politiques. C'est aussi en agissant ainsi que l'Angleterre a sans doute sauvé le monde en restant seule face à l'Allemagne.

Sur ce vous comprendrez aisément qu'il n'est pas utile de débattre avec vous.
Les lendemains qui chantent certains savent de quoi c'est fait et moi je n'ai plus l'âge d'y croire et de perdre mon temps à me justifier devant des gens dont je n'ai que faire et en plus d'idées qui ne sont pas les miennes.
Est-ce bien clair ? Cette manière d'agir est celle des gens si peu assurés de leur position qu'à défaut ils tentent maladroitement d'ébranler celle de leur contradicteur.
Avant de me critiquer présentez si vous le pouvez un projet cohérent qui remporte l'adhésion d'une large majorité des Français et soit si possible efficace.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Mer 14 Nov 2012, 23:21

Moi je ne suis pas contre le débat, au contraire.
Mais encore faudrait-il que les interlocuteurs, en l'occurrence Libellule et ses alliés su PS et du Front de Gauche, soient honnêtes et cohérents.
Il est certain que nous entrons dans une période difficile. Hollande et ses soutiens ont promis des choses précises dans leur programme, les députés de la majorité présidentielle ont promis aussi leur soutien et leur accord pour les 60 propositions.
Que constate-t-on?
D'une part le président diffère ou rejette des engagements qu'il a pris. Il prétend unir les Français et ne cesse de faire passer en priorité des sujets sociétaux clivants qui n'avaient aucun caractère d'urgence.
Il subit par faiblesse la pression de quelques écolos, dont le poids politique réel est minime, par exemple en interdisant grâce à une loi, non détricotée celle là, le forage dans les couches profondes même pour des études d'amélioration des techniques d'extraction des gaz de schistes, pendant ce temps les américains vont avec leurs multinationales gagner la pôle position sur tous les brevets.
Donc je suis pour le débat, que les élus et les citoyens s'expliquent surtout au sujet de ces problèmes qui conditionnent notre quotidien. Le prolongement de la ligne 1, l'embouteillage du Pont de Nogent, les zones de la carte Orange, la place nécessaire de la voiture en ville et les parkings, tant de sujets cheers
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Jeu 15 Nov 2012, 01:48

Tout compte faits, je préfère IGOR à tous nos autres politiciens du forum.
Il est communiste comme LOIC mais n'insulte personne et évite de prendre les gens qui lui sont opposés pour des idiots en racontant des fadaises.
Contrairement aux socialistes, inutile de les nommer, omni présents ici, dont on ne sait pas ce qu'ils vont faire ou dire et surtout ne pas faire d'une minute à l'autre, au moins avec IGOR nous savons ce qu'il veut.
En le comparant aux écolos bobos rougeauds au moins lui ne veut pas nous ramener à l'âge de pierre, aux diligences et à la lampe à pétrole et pour l'instant il n'a encore pas insulté les gens du quartier lors d'une réunion publique.

Pour ce qui concerne les gens de droite, leur présence sur le forum restant discrète je n'ai pas encore d'avis.

J'espère que son parent haut dignitaire de la défunte URSS qui portait de si belles décorations est fier de lui.
Revenir en haut Aller en bas
GUIZMO

avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Jeu 15 Nov 2012, 03:01


Les EELV et d"autres approuvent quelques largesses du président et son intérêt pour les sujets sociétaux. Reconnaissons-lui un certain courage récent et une
ouverture.. dans ce qu'il faudrait faire et que Sarko n'a pas (pu ou a incomplètement) effectué. Que pensent donc les verts de la réforme difficile de l'état, de son train de vie, des retraites des salariés et des pensions des fonctionnaires financées en partie par des dettes souveraines sur les marchés?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14539
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Jeu 15 Nov 2012, 06:19

Tonton Christobal je ne vous ai pas classé à droite.
Je prends en compte votre commentaire..
Ne me cataloguez pas trop vite non plus.
Merci.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14288
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Jeu 15 Nov 2012, 07:12

Libellule a écrit:
Tonton Christobal je ne vous ai pas classé à droite.
Je prends en compte votre commentaire..
Ne me cataloguez pas trop vite non plus.
Merci.

Igor, auriez- vous des regrets quant à l'absence de Pc au gouvernement...?

Quelques cocos au gouvernement mettraient un peu d'animation... ouarf !

Pour en fini avec la Libellule (ce n'est pas gagné)
1/ vous n'êtes pas autorisée à classer les gens et moi moins que tout autre.
2/ ne pas être à gauche ou écolo n'est pas encore punissable. Il y a même des gens qui pensent à droite et vivent fort bien.
3/ en matière de répartition, les imbéciles sont équitablement répartis dans le panorama politique français.
4/ je préfère un intelligent de droite à un abruti de gauche et inversement ce qui ne préjuge en rien de mon appartenance politique
5/ il existe aussi sans nul doute des imbéciles avérés chez les écolos... dois je ouvrir la liste noire.

Je ne vois rien à ajouter à ces évidentes constatations qui me conduisent à penser que le dialogue avec vous serait une perte de temps réciproque.

On sent que les élections municipales approchent : il faut essayer de rallier des "sympathisants" on veut ratisser large, les sergents recruteurs sont lancés sur le forum, tous les bulletins comptent... sous peu nous aurons droit aux séances de charme cordialo constructives d'usage en pareil cas de figure.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14539
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Jeu 15 Nov 2012, 07:23

Compris, Tonton Christobal, vous ferez les réponses et les questions dans votre coin me concernant.
Je devrais être en mesure de surmonter le choc.

Moi je continuerai à commenter vos dires.
En l’occurrence, et vous le constaterez au fur et à mesure, je ne suis pas venu sur ce forum pour participer à la campagne des municipales.
Vous aurez l'occasion de vous en rendre compte.
Mais au débat d'idées.

Et pour tout vous dire, je ne suis pas trop inquiet à vrai dire, après les municipales, on aura encore quelqu'un pour diriger la ville.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14288
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Jeu 15 Nov 2012, 07:30

Libellule a écrit:
Compris, Tonton Christobal, vous ferez les réponses et les questions dans votre coin me concernant.
Je devrais être en mesure de surmonter le choc.

Moi je continuerai à commenter vos dires.
En l’occurrence, et vous le constaterez au fur et à mesure, je ne suis pas venu sur ce forum pour participer à la campagne des municipales.
Vous aurez l'occasion de vous en rendre compte.
Mais au débat d'idées.

Et pour tout vous dire, je ne suis pas trop inquiet à vrai dire, après les municipales, on aura encore quelqu'un pour diriger la ville.

Pour une fois je vais être d'accord avec vous en citant le Général de Gaulle qui affirmait à une personne inquiète de son éventuel départ de la présidence :
"Après moi ce ne sera pas le désert mais le trop plein..."

A Fontenay la place est bonne il suffit de comptabiliser le nombre de couleuvres avalées par certains alliés discrets lors des votes pour en être persuadé.
On se manifeste ensuite sur le forum mais on plie au conseil municipal... c'est qu'une place d'adjoint ce n'est pas négligeable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Jeu 15 Nov 2012, 08:01

C'était pourtant bien une semaine sans engueulades. Il manque Marion dans ce petit théatre.
Je pense aussi que la campagne des municipales est déjà en route, et ça va être une rude période. Hélas nos partis locaux ont davantage de choses à dire contre leurs adversaires que pour convaincre les électeurs d'aller voter, d'abord, et de se retrouver dans un programme qui leur convient.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Jeu 15 Nov 2012, 08:07

Justement à propos de programme qui convient à l'électeur, je me demande ce qu'il faut faire lorsque globalement un candidat reprend MES idées sauf une ou deux avec lesquelles je suis franchement en opposition. Prenons Hollande par exemple, je connais des gens qui ont voté pour lui mais qui maintenant râlent contre certains de ses engagements qu'il a l'audace de vouloir réaliser.
Ils disent oui j'étais d'accord dans l'ensemble mais pas pour cela. Il reste la rue, les manifestations, ou la demande de changement au prochain scrutin. On risque le même topo. Seules solutions: ne pas voter (c'est nul, voter Blanc (pourquoi pas) ou se présenter.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Jeu 15 Nov 2012, 19:54

Un seul point d 'accord (gauche, centre, droite) il faut virer Sarko. En cela la victoire est réelle, pour le reste ????   Chacun ayant vu ce qu'il voulait voir et là le réveil est pénible.
EELV a conclus un accord avec Martine Aubry ( notre soutien contre des sieges aux assemblées) et non avec François Hollande, d' où des désillusions.
Le Frond de Gauche a passé un accord (avec lui-même) pour virer l' ancien président, il a gagné mais pas d' accord avec Hollande (on verra pour les municipales).
François Bayrou a joué et tout perdu (casino pas bon).
Marine Le Pen a jouée perso, aidée a faire perdre Sarko, ne veut pas du pouvoir (pour l' instant) car la place de "gratte-cul" (petit fruit provocant des irritations) lui permet de vivre sans risque.
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Jeu 15 Nov 2012, 21:03

La raison en est que, pendant qu'il y en a qui rigolent bien, il y en a d'autres qui travaillent, la preuve-en-est-qu'on-se-le-dise:....

Citation :
Sujet: Re: Grand Paris Express   Aujourd'hui à 9:29    
Moi j'y crois Dominique.

Et je trouve qu'il serait bien léger et contraire à l'intérêt général de Fontenay-sous-Bois que de se complaire à pleurer sur des chantiers qui n'ont aucune chance d'aboutir et négliger un chantier tel Péripole.

Au sujet de Péripole: c'est bloqué, nous dit-on, parce qu'il y a une grosse inconnue sur le passage de Arc-Express à Val de Fontenay.

Je vous dis que la grosse inconnue, est surtout grosse de sens: Arc-Express ne passera pas à Val de Fontenay (c'est mon interprétation).

Cela serait plus finaud, à mon sens, de partir de la jonction T1/M1 pour relancer le chantier Péripole.

J'attends tout de même de l'Actep, et je compte sur l'entre-gens de Gildas, quelques éclaircissements sur les raisons pour lesquelles le tunnel routier qui passe sous Nogent (comme quoi l'on peut creuser un tunnel sous une colline lorsque l'on en a la volonté politique) se termine en "sortie de tunnel" (défense de rire) en un pont saturé pour aller sur l'A4 ou aller chez nos amis de Champigny.

J'attends les explications de pied ferme et ce dans l'intérêt général des Fontenaysiens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Jeu 15 Nov 2012, 21:18

Je trouve, monsieur le webmaster, que certains et certaines abusent des longues citations, et même se citent aux-mêmes. Il y a un peu d'abus.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Jeu 15 Nov 2012, 23:31

Citation :
J'attends tout de même de l'Actep, et je compte sur l'entre-gens de Gildas, quelques éclaircissements sur les raisons pour lesquelles le tunnel routier qui passe sous Nogent (comme quoi l'on peut creuser un tunnel sous une colline lorsque l'on en a la volonté politique) se termine en "sortie de tunnel" (défense de rire) en un pont saturé pour aller sur l'A4 ou aller chez nos amis de Champigny.

Je suppose qu'il n'est pas possible de relier le tunnel à l'autoroute A4 directions province# du fait de la proximité de cette autoroute et de la Marne. Par contre l'utilisation du pont, avec une voie arrivant par la gauche et des sorties de chaque côté du pont n'est pas une solution optimale. Peut-être aurait-il été plus logique de créer un autre ouvrage reliant la sortie A86 à la bretelle A4.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14539
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Ven 16 Nov 2012, 09:12

CecileDuflot Le projet de loi in extenso est ici http://t.co/NR5iWgtd L'extrait de l'exposé des motifs sur les articles 7 & 8 là : http://t.co/lZIETwIw
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Ven 16 Nov 2012, 10:27

Merci pour le texte de loi, c'est intéressant et finalement moins ambitieux en proportion de logements sociaux que ce que veulent faire les élus de Fontenay (Abeille, Voguet, Gautrais). 150 000 sur 500 000 c'est moins que ce qui existe dans notre ville

le lien n°2 est en partie malade. Qu'appelle-t-on un logement vacant. Il y en a près de 1000 dans notre ville qui ont cette dénomination, sont-ce des résidences secondaires, des héritages en attente de partage, des abandons de fait?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14539
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Sam 17 Nov 2012, 00:48

Je n'ai pas de lien de rechange pour l'instant, désolé.

Compte tenu du pluriel mis quant au nom du titre initial, je me permets de compenser ce manque par la mise en ligne de ce communiqué de l'autre ministre EELV du gouvernement en vous souhaitant une bonne lecture, pour ceux que cela interessait.


En six mois qu’est ce qui a changé au Ministère du développement ? Le nom d’abord. Pour la première fois la France a un ministre chargé à temps plein de la politique du développement. Le ministère de la coopération, avec tout ce qu’il pouvait véhiculer, n’existe plus. Avec la disparition de la cellule Afrique autonome, maintenant intégrée à la cellule diplomatique de l’Elysée, c’est l’ensemble de l’organisation institutionnelle qui a été modifiée.

Et ces nouvelles pratiques ont été confirmées à Dakar et à Kinshasa par le président de la République. Bien sûr, l’Afrique est et restera la priorité en matière de politique d’aide au développement tout simplement parce que c’est là que se trouvent les situations de plus grande pauvreté. Mais, avec la mondialisation, la France n’y est plus qu’une actrice parmi d’autres, en coopération… ou en concurrence avec les Chinois, les Turcs, les Indiens, les Brésiliens, les Allemands,… Il n’y a plus de relations obligées et c’est une bonne nouvelle.

Les Assises du développement : une concertation sans équivalent depuis 15 ansLe 5 novembre j’ai lancé, à la demande du Premier ministre, les Assises du développement et de la solidarité internationale qui étaient un engagement du Président de la République. Cela faisait 15 ans que la France n’avait pas mis en débat sa politique de développement. En 15 ans le monde a changé et nous devons renouveler nos analyses et rénover nos politiques.

Cinq chantiers seront l’occasion de se pencher notamment sur la cohérence des politiques agricoles ou commerciales avec les enjeux de développement. Mais aussi sur les meilleures façons d’articuler politiques nationales et coopérations décentralisées. Ou encore sur le renforcement de la nécessaire transparence de notre aide ou notre capacité à en évaluer l’impact. Ces Assises réuniront pendant quatre mois l’Etat, les parlementaires, les élus locaux, les ONG, les entreprises, les fondations, les organismes de recherche, les partenaires du sud… avec l’objectif de rénover ensemble notre politique de développement. Elles seront conclues par le président de la République début mars 2013.

Pour que la concertation soit la plus large possible, chacun est invité à participer aux Assises sur le site diplomatie.gouv.fr.

Un effort de solidarité maintenu malgré la criseLe projet de budget 2013 préserve l’effort budgétaire consacré à l’aide publique au développement. La mission budgétaire, c'est-à-dire le principal budget dédié au financement de l’aide au développement, est stabilisée sur la période 2013-2015 par rapport à la dépense réalisée en 2012. La baisse faciale du budget tel que défendu devant le Parlement correspond à un moindre besoin de financement du Fonds européen de Développement dont le rythme de mise en œuvre est plus lent que prévu. De plus, et malgré le contexte budgétaire difficile, le gouvernement a décidé d’affecter au développement, de manière extra-budgétaire, 10% du produit de la taxe française sur les transactions financières avec pour priorité la lutte contre le changement climatique et la santé, notamment en Afrique.

Ces fonds, qui représentent 480 millions d’euros sur 3 ans, viennent s’ajouter au budget de l’aide publique au développement. C’est un signal très fort du maintien de l’ambition française en matière de solidarité internationale, même si, je le sais bien, les besoins non satisfaits restent immenses.Nous avons également décidé, conformément à un engagement de François Hollande, de doubler progressivement la part de l’aide qui passe par les ONG, et ce dès le projet de loi de finances 2013. Quant au fait de consacrer 0,7 % du PIB à l’aide publique au développement, cela reste bien évidemment un objectif structurant. Il s’agit pour nous maintenant de définir une perspective budgétaire crédible pour y parvenir, ce que les précédents gouvernements ne sont pas parvenus à faire.

Soutenir la transition écologique au SudNous avons commencé à réorienter le contenu des politiques de développement pour qu’elle soutienne la transition écologique au Sud. Les 6 milliards d’euros d’investissements que l’Agence française de développement (AFD) consacrera au secteur de l’énergie dans les trois prochaines années auront désormais deux priorités hiérarchisées comme telles : les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique.

Si l’AFD n’était pas inactive en la matière, les priorités sont maintenant clairement définies. La prochaine étape est d’accompagner les Etats du Sud dans le développement des énergies renouvelables. Ils pourront ainsi adopter un chemin leur permettant d’accroître leur accès à l’électricité tout en ne tombant pas dans une dépendance trop grande aux énergies fossiles. A titre d’exemple, ce travail est déjà engagé en Haïti ou encore au Sénégal. Enfin, j’ai réouvert le dossier du financement par la France de l’initiative équatorienne Yasuni.

Un dossier est maintenant en cours d’instruction et la réponse sera donnée au premier trimestre 2013. Contre l’accaparement des terres, pour une agriculture durableAvec Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, j’ai participé au sommet annuel du Conseil de sécurité alimentaire de la FAO à Rome. En mai 2012, les Etats se sont mis d’accord pour définir des « principes volontaires » pour lutter notamment contre l’accaparement des terres. C’est une première étape. Mais comme leur nom l’indique ces principes ne sont que volontaires. Nous allons maintenant accompagner les pays qui le souhaitent pour introduire ces mesures dans leurs législations nationales.

Par ailleurs, je veillerai à ce que les opérateurs publics ou sous contrôle public, comme l’AFD ou Proparco, la filiale de l’AFD en charge des financements privés, ne soient en aucun cas utilisé pour financer des investissements agricoles qui ne respecteraient pas ces principes. Enfin, au plus tard début 2013, l’AFD adoptera son nouveau cadre d’intervention en matière agricole pour les trois prochaines années. Mon objectif sera de contribuer à promouvoir les formes d’agricultures durables, familiales…les seules à même, j’en suis convaincu, d’assurer la sécurité alimentaire de ces pays. La transparence des investissements des grandes entreprises européennes : la France prend le leadershipLes flux financiers qui sortent des pays du Sud en passant notamment par les paradis fiscaux, et qui empêchent les Etats de collecter des impôts, représentent des montants 10 fois supérieurs à celui de l’Aide publique au développement.

Je suis donc de très près la négociation européenne actuellement en cours pour rendre obligatoire le reporting pays par pays et projet par projet. Les échanges que j’ai eus avec mes homologues européens m’ont permis de constater que la France avait, maintenant, la position la plus ambitieuse des Etats, au côté des Etats scandinaves.

Et comme le montre les négociations en cours la France a réussi à faire bouger les lignes dans des pays plus réticents, en s’appuyant sur les avancées obtenues au Parlement européen. D’autre part, la France est le premier pays à soutenir officiellement le nouveau fonds de la Banque Mondiale qui va permettre aux Etats africains qui le souhaitent de faire financer des journées d’avocats et de fiscalistes pour mieux négocier les contrats face aux grandes entreprises. Un tiers de ce fonds sera financé par la France avec un effet levier potentiellement très important puisque cette initiative devrait permettre aux Etats de toucher davantage de royalties et de lever davantage d’impôts pour mener à bien leurs propres politiques publiques. Renégocier les Accords de partenariats économiques (APE)Le président de la République l’a annoncé lors de son déplacement à Dakar : la France est maintenant favorable à une renégociation du contenu des APE, ces accords commerciaux qui incitent les Etats africains à ouvrir leurs marchés.

C’est pourquoi, contrairement au précédent gouvernement, nous soutenons le report à 2015, voire 2016, de la date à laquelle les Etats africains doivent conclure ces accords avec l’Union européenne. Reste maintenant à faire évoluer la position des autres Etats membres. La négociation avec le Parlement européen est en cours et aboutira dans les prochains mois. Des règles plus strictes contre la corruption et les paradis fiscaux.Pour la première fois l’AFD vient de formaliser dans un document unique l’ensemble de ses procédures relatives à la lutte contre la corruption et le traitement des paradis fiscaux.

En matière de lutte contre la corruption, l’AFD utilisera dorénavant les listes dressées par la Banque mondiale pour exclure de ses marchés les entreprises impliquées dans des cas de corruption. L’Agence renforcera également ses processus de contrôle en liaison avec la société civile. Enfin concernant les paradis fiscaux, l’agence s’interdit de travailler avec des entités localisées dans des juridictions non coopératives. Vers de nouvelles clauses sociales et environnementales dans les appels d’offres de l’AFDL’AFD finance chaque année 5 milliards d’euros dans des projets de développement dont la majeure partie sous la forme d’appels d’offres.

Nous avons fait insérer dans le plan d’orientation stratégique, adopté en octobre dernier, le principe selon lequel l'Agence devra intégrer des clauses de responsabilité sociale et environnementale (RSE) dans la passation de ses marchés. Elle accompagnera également les entreprises locales dans leurs propres efforts de RSE afin que cette exigence accrue ne se fasse pas au détriment du tissu économique local.

Enfin, nous avons adopté le principe selon lequel chaque projet soumis au financement de l’AFD fera dorénavant l’objet d’une analyse « extra-financière ». Dans quelques mois, un « second avis développement durable » viendra donc compléter l’avis financier. La fin des mélanges entre gestion des flux migratoires et développementNous avons mis fin à la liaison entre la politique de développement et la politique migratoire. Le précédent gouvernement avait déplacé une partie du budget alloué au développement du Quai d’Orsay vers le ministère de l’Intérieur pour pouvoir négocier le financement de projets comme contrepartie à une politique de contrôle des flux migratoires « à la source ».

Ce lien a été supprimé puisque la totalité du budget concerné revient sous ma responsabilité dès 2013.

Pascal Canfin, Ministre délégué chargé du Développement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Sam 17 Nov 2012, 01:06

extrait

En matière de lutte contre la corruption,

c'est après stigmatisation devenu le mot à la mode, chez les anticor de Mme Abeille, chez les Chinois, chez les Corses... et à Fontenay au fait que devient ce mot?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14539
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Sam 17 Nov 2012, 02:36

quel mot? Corruption? Mondialisation? Lutte? Et à qui posez vous la question ? aux ministres? au maire? à vous même? à Monsieur Baudouin qui a oublié d'en rendre compte? (tiens j'ai l'impression de faire du Marion Basketball )
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Sam 17 Nov 2012, 03:20

Libellule a écrit:
Je n'ai pas de lien de rechange pour l'instant, désolé.

Compte tenu du pluriel mis quant au nom du titre initial, je me permets de compenser ce manque par la mise en ligne de ce communiqué de l'autre ministre EELV du gouvernement en vous souhaitant une bonne lecture, pour ceux que cela interessait.


En six mois qu’est ce qui a changé au Ministère du développement ? Le nom d’abord. Pour la première fois la France a un ministre chargé à temps plein de la politique du développement. Le ministère de la coopération, avec tout ce qu’il pouvait véhiculer, n’existe plus. Avec la disparition de la cellule Afrique autonome, maintenant intégrée à la cellule diplomatique de l’Elysée, c’est l’ensemble de l’organisation institutionnelle qui a été modifiée.

Et ces nouvelles pratiques ont été confirmées à Dakar et à Kinshasa par le président de la République. Bien sûr, l’Afrique est et restera la priorité en matière de politique d’aide au développement tout simplement parce que c’est là que se trouvent les situations de plus grande pauvreté. Mais, avec la mondialisation, la France n’y est plus qu’une actrice parmi d’autres, en coopération… ou en concurrence avec les Chinois, les Turcs, les Indiens, les Brésiliens, les Allemands,… Il n’y a plus de relations obligées et c’est une bonne nouvelle.

Les Assises du développement : une concertation sans équivalent depuis 15 ansLe 5 novembre j’ai lancé, à la demande du Premier ministre, les Assises du développement et de la solidarité internationale qui étaient un engagement du Président de la République. Cela faisait 15 ans que la France n’avait pas mis en débat sa politique de développement. En 15 ans le monde a changé et nous devons renouveler nos analyses et rénover nos politiques.

Cinq chantiers seront l’occasion de se pencher notamment sur la cohérence des politiques agricoles ou commerciales avec les enjeux de développement. Mais aussi sur les meilleures façons d’articuler politiques nationales et coopérations décentralisées. Ou encore sur le renforcement de la nécessaire transparence de notre aide ou notre capacité à en évaluer l’impact. Ces Assises réuniront pendant quatre mois l’Etat, les parlementaires, les élus locaux, les ONG, les entreprises, les fondations, les organismes de recherche, les partenaires du sud… avec l’objectif de rénover ensemble notre politique de développement. Elles seront conclues par le président de la République début mars 2013.

Pour que la concertation soit la plus large possible, chacun est invité à participer aux Assises sur le site diplomatie.gouv.fr.

Un effort de solidarité maintenu malgré la criseLe projet de budget 2013 préserve l’effort budgétaire consacré à l’aide publique au développement. La mission budgétaire, c'est-à-dire le principal budget dédié au financement de l’aide au développement, est stabilisée sur la période 2013-2015 par rapport à la dépense réalisée en 2012. La baisse faciale du budget tel que défendu devant le Parlement correspond à un moindre besoin de financement du Fonds européen de Développement dont le rythme de mise en œuvre est plus lent que prévu. De plus, et malgré le contexte budgétaire difficile, le gouvernement a décidé d’affecter au développement, de manière extra-budgétaire, 10% du produit de la taxe française sur les transactions financières avec pour priorité la lutte contre le changement climatique et la santé, notamment en Afrique.

Ces fonds, qui représentent 480 millions d’euros sur 3 ans, viennent s’ajouter au budget de l’aide publique au développement. C’est un signal très fort du maintien de l’ambition française en matière de solidarité internationale, même si, je le sais bien, les besoins non satisfaits restent immenses.Nous avons également décidé, conformément à un engagement de François Hollande, de doubler progressivement la part de l’aide qui passe par les ONG, et ce dès le projet de loi de finances 2013. Quant au fait de consacrer 0,7 % du PIB à l’aide publique au développement, cela reste bien évidemment un objectif structurant. Il s’agit pour nous maintenant de définir une perspective budgétaire crédible pour y parvenir, ce que les précédents gouvernements ne sont pas parvenus à faire.

Soutenir la transition écologique au SudNous avons commencé à réorienter le contenu des politiques de développement pour qu’elle soutienne la transition écologique au Sud. Les 6 milliards d’euros d’investissements que l’Agence française de développement (AFD) consacrera au secteur de l’énergie dans les trois prochaines années auront désormais deux priorités hiérarchisées comme telles : les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique.

Si l’AFD n’était pas inactive en la matière, les priorités sont maintenant clairement définies. La prochaine étape est d’accompagner les Etats du Sud dans le développement des énergies renouvelables. Ils pourront ainsi adopter un chemin leur permettant d’accroître leur accès à l’électricité tout en ne tombant pas dans une dépendance trop grande aux énergies fossiles. A titre d’exemple, ce travail est déjà engagé en Haïti ou encore au Sénégal. Enfin, j’ai réouvert le dossier du financement par la France de l’initiative équatorienne Yasuni.

Un dossier est maintenant en cours d’instruction et la réponse sera donnée au premier trimestre 2013. Contre l’accaparement des terres, pour une agriculture durableAvec Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, j’ai participé au sommet annuel du Conseil de sécurité alimentaire de la FAO à Rome. En mai 2012, les Etats se sont mis d’accord pour définir des « principes volontaires » pour lutter notamment contre l’accaparement des terres. C’est une première étape. Mais comme leur nom l’indique ces principes ne sont que volontaires. Nous allons maintenant accompagner les pays qui le souhaitent pour introduire ces mesures dans leurs législations nationales.

Par ailleurs, je veillerai à ce que les opérateurs publics ou sous contrôle public, comme l’AFD ou Proparco, la filiale de l’AFD en charge des financements privés, ne soient en aucun cas utilisé pour financer des investissements agricoles qui ne respecteraient pas ces principes. Enfin, au plus tard début 2013, l’AFD adoptera son nouveau cadre d’intervention en matière agricole pour les trois prochaines années. Mon objectif sera de contribuer à promouvoir les formes d’agricultures durables, familiales…les seules à même, j’en suis convaincu, d’assurer la sécurité alimentaire de ces pays. La transparence des investissements des grandes entreprises européennes : la France prend le leadershipLes flux financiers qui sortent des pays du Sud en passant notamment par les paradis fiscaux, et qui empêchent les Etats de collecter des impôts, représentent des montants 10 fois supérieurs à celui de l’Aide publique au développement.

Je suis donc de très près la négociation européenne actuellement en cours pour rendre obligatoire le reporting pays par pays et projet par projet. Les échanges que j’ai eus avec mes homologues européens m’ont permis de constater que la France avait, maintenant, la position la plus ambitieuse des Etats, au côté des Etats scandinaves.

Et comme le montre les négociations en cours la France a réussi à faire bouger les lignes dans des pays plus réticents, en s’appuyant sur les avancées obtenues au Parlement européen. D’autre part, la France est le premier pays à soutenir officiellement le nouveau fonds de la Banque Mondiale qui va permettre aux Etats africains qui le souhaitent de faire financer des journées d’avocats et de fiscalistes pour mieux négocier les contrats face aux grandes entreprises. Un tiers de ce fonds sera financé par la France avec un effet levier potentiellement très important puisque cette initiative devrait permettre aux Etats de toucher davantage de royalties et de lever davantage d’impôts pour mener à bien leurs propres politiques publiques. Renégocier les Accords de partenariats économiques (APE)Le président de la République l’a annoncé lors de son déplacement à Dakar : la France est maintenant favorable à une renégociation du contenu des APE, ces accords commerciaux qui incitent les Etats africains à ouvrir leurs marchés.

C’est pourquoi, contrairement au précédent gouvernement, nous soutenons le report à 2015, voire 2016, de la date à laquelle les Etats africains doivent conclure ces accords avec l’Union européenne. Reste maintenant à faire évoluer la position des autres Etats membres. La négociation avec le Parlement européen est en cours et aboutira dans les prochains mois. Des règles plus strictes contre la corruption et les paradis fiscaux.Pour la première fois l’AFD vient de formaliser dans un document unique l’ensemble de ses procédures relatives à la lutte contre la corruption et le traitement des paradis fiscaux.

En matière de lutte contre la corruption, l’AFD utilisera dorénavant les listes dressées par la Banque mondiale pour exclure de ses marchés les entreprises impliquées dans des cas de corruption. L’Agence renforcera également ses processus de contrôle en liaison avec la société civile. Enfin concernant les paradis fiscaux, l’agence s’interdit de travailler avec des entités localisées dans des juridictions non coopératives. Vers de nouvelles clauses sociales et environnementales dans les appels d’offres de l’AFDL’AFD finance chaque année 5 milliards d’euros dans des projets de développement dont la majeure partie sous la forme d’appels d’offres.

Nous avons fait insérer dans le plan d’orientation stratégique, adopté en octobre dernier, le principe selon lequel l'Agence devra intégrer des clauses de responsabilité sociale et environnementale (RSE) dans la passation de ses marchés. Elle accompagnera également les entreprises locales dans leurs propres efforts de RSE afin que cette exigence accrue ne se fasse pas au détriment du tissu économique local.

Enfin, nous avons adopté le principe selon lequel chaque projet soumis au financement de l’AFD fera dorénavant l’objet d’une analyse « extra-financière ». Dans quelques mois, un « second avis développement durable » viendra donc compléter l’avis financier. La fin des mélanges entre gestion des flux migratoires et développementNous avons mis fin à la liaison entre la politique de développement et la politique migratoire. Le précédent gouvernement avait déplacé une partie du budget alloué au développement du Quai d’Orsay vers le ministère de l’Intérieur pour pouvoir négocier le financement de projets comme contrepartie à une politique de contrôle des flux migratoires « à la source ».

Ce lien a été supprimé puisque la totalité du budget concerné revient sous ma responsabilité dès 2013.

Pascal Canfin, Ministre délégué chargé du Développement

Je ne sais pas si tout cela va être très utile, mais il serait bon de savoir combien cette pluie de structures nouvelles va coûter... et surtout pour quel bénéfice pour les Français...

A défaut d'améliorer nos conditions de vie et de diminuer les charges de l'état peut être donnera t on du travail à quelques chômeurs...
Une belle usine à gaz en perspective !!!
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14539
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Des ministres EELV pourquoi faire?   Sam 17 Nov 2012, 05:06

Peut être. Bien que. On est à priori plutôt dans le redéploiement que dans l'augmentation des coûts en vue.
Revenir en haut Aller en bas
 
Des ministres EELV pourquoi faire?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» pourquoi faire appel a une doula ?
» Voilà un gars dont ses descendants vont rigoler pour faire sa fiche généalogique
» les écopolis ,ecotowns qu'en pensons nous
» borax
» Être ou ne pas être RSG???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Comment votent les élus dans leurs instances-
Sauter vers: