Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Grand Paris Express

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Gildas Lecoq

Gildas Lecoq

Messages : 289
Date d'inscription : 10/11/2012
Age : 47

Grand Paris Express - Page 7 Empty
MessageSujet: Grand Paris Express   Grand Paris Express - Page 7 EmptyMar 13 Nov 2012, 12:09

Rappel du premier message :

Quand le Grand Paris Express risque de nous filer sous le nez !

C’est la saison je vous l’accorde et se faire doucher par une pluie glaciale n’est donc pas une surprise. On a beau être prévenu, les informations qui nous arrivent jour après jour, sur le devenir du grand Paris et plus particulièrement du projet du Grand Paris express, super métro périphérique permettant de désengorger la banlieue, nous font l’objet de véritables douches gelées !

D’abord il y a eu l’affaire du milliard d’euro non prévu par l’Etat. A droite comme à gauche, nombreux sont les élus et les Franciliens qui se sont inquiétés, début octobre, de ne pas voir ce milliard d'euros, pourtant prévu pour le lancement des travaux du Grand Paris Express, figurer au budget prévisionnel de la loi de programmation des finances 2013-2015. Au-delà de l’économie c’est une erreur stratégique énorme que le gouvernement a commise, dans un période de relance où les grands projets structurant tel que celui-ci doivent être soutenus. Davantage qu’un simple chantier d’infrastructures même, le Grand Paris est, en effet, un projet global ambitionnant d’accompagner l’évolution d’une région qui représente près de 30 % du PIB de notre pays. Bref, on ne commet pas ce genre de bourde quand on est aux affaires, et Jean-Marc Ayrault a dû, une fois de plus, faire machine arrière et déclarer : "la réalisation de la ligne de métro automatique du Grand Paris Express sera nécessaire pour apporter une réponse efficace à la saturation du réseau actuel et au développement de la région. Dès que cela sera nécessaire, (…) dès 2015 s’il le faut, nous mettrons en place la dotation du milliard au capital de la Société du Grand Paris" a-t-il promis.

Deuxième acte, le rapport Auzannet. Commandé en septembre par Cécile Duflot, ministre en charge du Dossier du Grand Paris (quand on sait les positions qu’elle a tenue dans le passé sur ce dossier, on peut avoir peur !!), ce document doit permettre de définir le coût réel du Grand Paris Express ! Il existait déjà un rapport sur la question proposé en son temps par l’actuel président de la commission des finances, Gilles Carrez, mais plutôt que lui demander de l’actualiser, la ministre a préféré demander à quelqu'un d'autre de tout refaire (que de temps perdu !). Ce rapport, n’est pas encore publié que déjà des fuites (organisées ?) font état du report dans le temps de plusieurs tronçons (ce qui avait été rejeté par l’ensemble des élus) voir tout simplement d’un rejet définitif ! Deuxième douche froide quand on découvre que la ligne supprimée est celle qui relie Champigny à Rosny-sous-Bois en passant par la gare de Val-de-Fontenay ! Cette ligne permettait pourtant de désengorger la ligne A du RER complètement saturée, mais surtout de faciliter l’accès à notre ville pour des centaines de salariés ou à des Fontenaysiens pour aller travailler. Bref ce n’est plus un douche c’est un raz-de-marée !

Je ne veux pas être un oiseau de mauvais augure mais j’ai l’impression qu’une fois encore l’Est parisien et Fontenay en particulier vont être sacrifiés sur l’hôtel budgétaire.
Qu’il n’y ait plus assez d’argent dans les caisses de l’Etat je peux le comprendre, personne ne le nie. Mais quand il s’agit d’investissements pour relancer, justement, toute l’économie francilienne, je demande du courage et de l’audace à nos dirigeants. Si cette information est confirmée elle est tout bonnement scandaleuse ! Savez-vous que ce sont 10.000 emplois non délocalisables qui seront concernés chaque année durant la durée des travaux du Grand Paris ? Ce dossier n’est pas simplement un projet de réhabilitation de nos transports publics. Si on remet en cause le Grand Paris Express, c'est tout le château de cartes qui s'effondre, cela remettra, en effet, en question le développement économique local et la construction de logements dont l’Île-de-France a cruellement besoin. Doit-on rester là sans bouger ? J’ai proposé à mes amis du groupe Réinventons Fontenay de déposer au prochain conseil municipal un vœu, qui je l’espère obtiendra la majorité absolue et l’adhésion totale des élus, afin de montrer que tout Fontenay est mobilisé par cette question !

Gildas LECOQ
Revenir en haut Aller en bas
http://www.gildaslecoq.fr

AuteurMessage
Libellule



Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

Grand Paris Express - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express   Grand Paris Express - Page 7 EmptyLun 22 Jan 2018, 13:22

13:35:29 AfP

Le 3 février 2018 auront lieu à Champigny le baptême et le lancement du premier tunnelier du Grand Paris Express. Une étape décisive dans l’avancée des travaux de notre nouveau métro, dont la première ligne, la 15 Sud, reliera Pont de Sèvres à Noisy.

Sur le chantier, situé dans le parc départemental du Plateau, une opération technique de grande envergure consistera à descendre la roue de coupe de la machine en sous-sol. Cette intervention, qui mobilise la plus grande grue d'Europe, marque symboliquement le début du creusement du premier tunnel du nouveau métro.

Fabriqué dans l'usine Herrenknecht de Schwanau, en Allemagne, ce "train-usine", qui mesure plus de 100 mètres de long et 10 mètres de large, progressera au rythme de 12 mètres par jour. À terme, une trentaine de tunneliers creuseront les 170 km de métro souterrain. Un record en Europe.

La Société du Grand Paris vous propose d'assister à cette étape importante dans la construction du métro, au travers d'un événement convivial et populaire, intitulé KM3 (symbole des kilomètres à franchir jusqu’à l’ouverture du réseau), organisé en partenariat avec le département du Val-de-Marne, Orbival, la ville de Champigny et le groupement d'entreprises Alliance.

C’est la seule ligne pour laquelle on est à peu près certain, aujourd’hui, qu’elle verra le jour d’ici les six ou sept prochaines années. Pour les autres, rien n’est moins sûr.

La ministre des Transports, Élisabeth Borne, l’aurait confirmé, au Sénat, mardi dernier : « Des délais très ambitieux ont été annoncés, dont je ne pense pas que l’on puisse dire qu’ils sont réalistes. »

Au point que le gouvernement devra annoncer un « calendrier recalé » dans les prochains jours, même si la ministre s’est efforcée de répéter, pour rassurer les élus, que « le schéma global du Grand Paris n’était pas remis en cause ».

« de sérieuses interrogations sur la capacité à respecter les échéances de 2024 »

Mais elle a reconnu à demi-mot qu’il serait quasiment impossible de voir les lignes sortir de terre dès 2024. L’exécutif, qui va « refermer le petit espoir qui était né chez les Franciliens », selon le sénateur PCF Pierre Ouzoulias, peut s’appuyer sur la Cour des comptes. Les magistrats de la rue de Cambon ont émis hier « de sérieuses interrogations sur la capacité à respecter les échéances olympiques de 2024 ».

Leur rapport prône « une révision du périmètre du projet et de son phasage » en raison notamment des surcoûts qui « n’ont cessé de dériver » depuis le départ. Initialement évaluée à 19 milliards d’euros, en 2010, puis à hauteur de 22,63 milliards d’euros en 2013, la facture atteindrait désormais 35,08 milliards d’euros. Outre les motifs financiers, la ministre a rappelé la difficulté de construire 200 kilomètres de métro souterrain dans « un des sous-sols les plus compliqués au monde ».

Ces déclarations accréditent les fuites de la presse selon laquelle la ligne 15 Est serait reportée sine die.
Revenir en haut Aller en bas
Basilics

Basilics

Messages : 192
Date d'inscription : 20/11/2015

Grand Paris Express - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express   Grand Paris Express - Page 7 EmptyLun 22 Jan 2018, 17:48

Lisant les rapports de la Cour des comptes moins vite que ces magistrats ne les écrivent, ce qui suit risque d’être contredit, mais je m’interroge sur l’absence d’une statistique de temps de trajet moyen entre domicile et bureau, pour les magistrats de la Cour. Ou sur la proportion qui habite Paris.
En clair, c’est un peu l’aristocratie républicaine à cheval qui explique au peuple qu’il peut continuer de patauger dans la gadoue. Ce projet (extension et modernisation du réseau) a déjà 15 ans de retard au moins. Il faut relire la révolte des usagers, il y a près de dix ans, quand ils ont eu la parole lors d'une enquête publique.

Mais il n’y a plus de sous ! Ben non. Les élus locaux ont fait de grands projets de transports locaux en comptant sur l’Etat. Et personne n’était clair sur les coûts.
Solution de la Cour ? Sabrer et reporter les dépenses pour rocade(s) GPE banlieue. Mais il y a au moins une alternative partielle : changer les priorités de dépenses publiques. Plus pour les transports, moins ailleurs. Ou pas Paris intra muros (Olympiades, Rosa Parks, prolongement T3, ...). La Cour a-t-elle fait un tel effort de créativité, pour désigner des cibles non prioritaires devant le GPE ?

Et puis, des (centaines de) milliers d’heures perdues chaque jour dans les transports, quelle estimation en euros ? Au passage, le carburant brulé dans les bouchons augmente le PIB… et rapporte des impôts.
Revenir en haut Aller en bas
Basilics

Basilics

Messages : 192
Date d'inscription : 20/11/2015

Grand Paris Express - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express   Grand Paris Express - Page 7 EmptyLun 22 Jan 2018, 18:08

Le problème majeur, là où existent des transports, c'est la capacité aux heures de pointe du matin et du soir. Pour le très social (tels chômeurs à temps complet) pourquoi pas un PasseNavigo à bas prix en heures creuses ?
Transitoire, disons, jusqu'à capacité suffisante...
https://www.ladepeche.fr/article/2012/06/09/1373854-bus-et-metro-la-gratuite-en-question.html

Le tarif différencié selon l'heure existe à Londres
Définition London :
Citation :
Heure de pointe ou non ?
Entre 06h30 et 09h30 et de 16h00 à 19h00 du lundi au vendredi hors période de vacances scolaires, vous êtes en heure de pointe.
http://www.i-travelled.com/le-metro-de-londres
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

Grand Paris Express - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express   Grand Paris Express - Page 7 EmptyMer 31 Jan 2018, 22:31

Citation :
Le Grand Paris Express confirmé «dans son intégralité»
Jean-Gabriel Bontinck| 31 janvier 2018

Le Parisien s’est procuré le courrier que la ministre des Transports, Elisabeth Borne, vient d’adresser aux élus d’Ile-de-France. Elle confirme la réalisation du futur métro « dans son intégralité ». Son calendrier sera revu mais ses ressources fiscales vont augmenter.

Pas de plan d’économie drastique, de lignes coupées ou de gares supprimées. Le scénario catastrophe redouté par certains concernant le Grand Paris Express n’aura pas lieu. Ce projet pharaonique de supermétro en rocade autour de Paris va aller à son terme. Les 200 km de métro et 68 nouvelles gares, réparties sur 5 nouvelles lignes (14, 15, 16, 17 et 18), seront bien construits par l’Etat, via la Société du Grand Paris (SGP). Selon nos informations, la ministre des Transports, Elisabeth Borne, vient d’adresser un courrier en ce sens « aux Parlementaires et élus d’Ile-de-France ».

D’après ce courrier en date du 30 janvier, que nous nous sommes procuré, la ministre fait le bilan de la réunion sur le projet qui s’est tenu entre les élus et le Premier ministre, le 26 janvier dernier. Après ce « point détaillé », technique et financier, Edouard Philippe « a affirmé que ce projet, indispensable au développement équilibré de l’Ile-de-France, serait réalisé dans son intégralité », écrit Elisabeth Borne.

Un ouf de soulagement pour beaucoup de territoires, dont les lignes étaient sur la sellette, notamment la 18 (Orly-Versailles) ou la 17 (Saint-Denis Pleyel - Le Mesnil-Amelot). Le gouvernement avait en effet remis à plat le projet cet été, inquiet de la dérive des coûts et du gigantisme de ce chantier unique en Europe. Dans un rapport au vitriol, la Cour des comptes avait notamment épinglé « des dérapages successifs par rapport au coût d’objectif », évalués aujourd’hui à 38,5 Mds€, et un calendrier « irréaliste ».

La phase de concertation ouverte avec les élus va désormais se poursuivre en février pour « arrêter un calendrier réaliste de livraison et de coût » des lignes, indique la ministre. Deux groupes de travail sont créés, avec Elisabeth Borne, la SGP, le préfet d’Ile-de-France, la région et les départements. L’un pour caler le nouveau planning, l’autre pour trouver des solutions de transports alternatives aux territoires qui attendront leur métro plus longtemps que prévu (on parle de la ligne 18 repoussée en 2026 et de la 17 en 2027). Sur la base de ces échanges, le gouvernement prendra ensuite des décisions sur la réalisation du projet, qui seront ensuite présentées au conseil de surveillance de la SGP « durant le mois de mars ».
---/---


Dernière édition par a.nonymous le Mer 31 Jan 2018, 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

Grand Paris Express - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express   Grand Paris Express - Page 7 EmptyMer 31 Jan 2018, 22:33

Citation :
---/---
Autre annonce de la ministre aux élus : le prolongement de la ligne 14 au Nord jusqu’à Saint-Denis Pleyel et au Sud jusqu’à Orly et le tronc commun des lignes 16 et 17 entre Pleyel et Le Bourget RER ne sont pas concernés par ces discussions. Les travaux vont donc avancer rapidement. La SGP tiendra un conseil de surveillance dès le 13 février pour augmenter son budget et attribuer « les marchés urgents et nécessaires aux réalisations » de ces tronçons.

Dès lors que le projet est confirmé en intégralité, comment le financer ? Un 3e groupe de travail est créé, sous l’égide du député LR du Val-de-Marne, Gilles Carrez. Il « s’attachera à faire des propositions concernant l’augmentation des ressources affectées à la SGP », y compris ses « besoins d’emplois », écrit Elisabeth Borne. Actuellement, la SGP emploie 200 personnes et bénéficie d’environ 550 M€ par an, essentiellement issus de taxes sur les bureaux. Gilles Carrez a déjà estimé qu’en faisant grimper ces ressources à 700 M€, le modèle économique de la SGP serait sauvé. Il avait aussi proposé d’augmenter la taxe de séjour, de façon à faire participer les touristes aux transports franciliens. Les élus communistes d’Ile-de-France, eux, ont proposé d’embaucher 300 salariés supplémentaires à la SGP. Autant d’options qui devraient être à l’étude.
http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/le-grand-paris-express-confirme-dans-son-integralite-31-01-2018-7534179.php
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

Grand Paris Express - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express   Grand Paris Express - Page 7 EmptyJeu 01 Fév 2018, 16:36


Réplique des élus, selon François Durovray, président du conseil départemental de l’Essonne : « Nous avons demandé au Premier ministre de renverser cette approche, de partir du respect du calendrier et de voir ce que cela imposait en termes techniques et financiers. »

Tous présents sauf Pierre Bédier (Yvelines), les présidents des départements sont intervenus de façon transverse… et chacun en faveur de sa ligne. Christian Favier (Val-de-Marne) pour la ligne 15 Sud. Jean-Jacques Barbaux (Seine-et-Marne), inquiet de menaces pesant sur la gare de Bry–Villiers–Champigny. Stéphane Troussel (Seine-Saint-Denis) en pointe pour la ligne 16. Nadège Lefebvre (Oise) pour la ligne 17. Patrick Devedjian (Hauts-de-Seine) défendant lui aussi le projet. Quant à Valérie Pécresse, elle a demandé à la fois le Grand Paris Express dans son intégralité, le respect du CPER et du plan de modernisation du réseau. Et la présidente de la région a de nouveau alerté sur les risques de surcoûts concernant « la conception des gares, véritables cathédrales dont le dimensionnement est source de complexité, de surcoût et, à l’avenir, de charges d’exploitation considérables ». Pas sûr que les maires la suivent… Chacun est intervenu en faveur de sa gare et des projets qui vont avec. Normal.

Christian Favier (PC) a mis l’accent sur le nécessaire renforcement de la SGP. Il demande 300 emplois supplémentaires. Il y en a 200 aujourd’hui. Quelque 30 millions de masse salariale annuelle en plus permettraient de faire quelque trois milliards d’économie, en gérant mieux des marchés de quelque 35 milliards, aux dernières nouvelles. Les élus communistes comptent sur une montée en puissance progressive de la SGP. Le rapport de la Cour des comptes – c’est assez rare – estime que les effectifs de la SGP sont faibles.

Deuxième touche, avancée par le député LR Gilles Carrez, - père fondateur du financement du Grand Paris - : augmenter les ressources. Il propose de faire passer les taxes affectées de 578 millions d’euros (chiffres 2017) à quelque 750 par an. Jacques Baudrier, élu PC de Paris irait bien jusqu’à 200 millions, ce qui permettrait de lever huit milliards d’investissements. Grosso modo, dans une fourchette de 170 à 200 millions, on se dépêtrerait du surcoût.

Jacques Baudrier – un PC en pointe dans le Grand Paris grâce à son poids dans le Val-de-Marne et à son rôle moteur ; avec l’association Orbival, dans la conception de la ligne 15 – pense aussi à une nouvelle taxe. Augmenter pour commencer celle sur les bureaux ne lui semble pas un problème. « Passer de 17 à 20 euros par an le m2 pour des entreprises qui payent entre 500 et 1 000 euros le m², c’est un peu l’épaisseur du trait », dit-il. Mais il milite aussi en faveur d’une recette supplémentaire, qui pourrait bien intéresser le ministère des Transports, et peut-être pas seulement pour le Grand Paris Express : une taxe sur les parkings d’entreprises et de supermarchés, financièrement rentable et écologiquement vertueuse.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

Grand Paris Express - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express   Grand Paris Express - Page 7 EmptyMer 07 Fév 2018, 21:43

Citation :
Grand Paris Express : vers un retard de deux ans sur les principales lignes
Jean-Gabriel Bontinck (avec Cécile Chevallier)| 07 février 2018

Grand Paris Express - Page 7 75472011

Une simple « réunion d’échanges », selon le ministère des Transports, mais déjà de vives protestations chez les élus. Ce mardi matin, Elisabeth Borne recevait à petit-déjeuner les présidents des départements, la maire de Paris Anne Hidalgo et le vice-président de la région en charge des Transports, Stéphane Beaudet. Au menu : le futur calendrier du Grand Paris Express, ce supermétro automatique de 200 km autour de Paris.

Après avoir réétudié le projet à la lumière des contraintes des travaux et de l’inflation des coûts (plus de 38 Mds €), le gouvernement a finalement décidé de le maintenir dans son intégralité, et de lui trouver des ressources financières supplémentaires. Mais son calendrier de réalisation, lui, sera revu. Il s’agissait de « partager avec les élus les contraintes techniques importantes qui pèsent sur la réalisation du projet et la nécessité de définir un nouveau calendrier réaliste de réalisation », précise-t-on au ministère. De simples « échanges » au cours desquels « aucune nouvelle date n’a été présentée ou arrêtée », assure-t-on.

Il n’empêche, un membre de la Société du Grand Paris (SGP), chargée de construire le métro, a bien dévoilé aux élus des hypothèses pour un nouveau calendrier. Par rapport au calendrier initial, il prévoit de sérieux retards (voir carte ci-dessous). La ligne 15 Ouest (Pont de Sèvres-Pleyel) serait repoussée de 2027 à 2029. La ligne 17 Nord (Le Bourget-Roissy) à 2026, tout comme la ligne 18. Le retard de la 15 Sud, déjà en chantier, serait lui aussi acté. Quant à la ligne 16, elle serait bien réalisée en deux temps.

Rien ne dit que ce calendrier sera au final celui retenu par le gouvernement. « Ce n’est pas conclusif et je ne l’ai pas pris comme tel », indique Stéphane Troussel, président PS de Seine-Saint-Denis, qui veut encore se battre pour que les calendriers soient tenus. Des réunions techniques sont désormais prévues et le gouvernement doit arrêter son calendrier mi-mars.

Mais la colère gronde déjà chez les élus. « Ce n’est pas acceptable, indique Stéphane Troussel. La promesse du président Emmanuel Macron ne sera pas tenue (NDLR : il avait promis une gare à Clichy-Montfermeil en 2024). Ce n’est pas rien. » L’élu ne comprend pas que l’on invoque des raisons techniques pour les retards, « alors que les mêmes nous ont dit il y a deux ans que l’on pouvait accélérer le calendrier pour être prêts pour les JO ! »
---/---
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

Grand Paris Express - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express   Grand Paris Express - Page 7 EmptyMer 07 Fév 2018, 21:45

Citation :
---/---
La desserte du Bourget Aéroport, site du village des médias pour les Jeux olympiques de 2024, est d’ailleurs menacée. « Au mieux, on nous a dit que Le Bourget Aéroport serait desservie en octobre 2024, après les JO ! C’est un événement pour lequel la France a pris des engagements internationaux, qui va accueillir des milliers de journalistes », se désole Patrick Devedjian, président LR des Hauts-de-Seine. « Toutes les lignes sont en retard. On a perdu deux ans, c’est irrattrapable », déplore l’élu, qui demande à la ministre « des sanctions pour tous ces manquements ».

En Essonne, où les élus se mobilisent depuis plusieurs mois pour que la ligne 18 (Orly-Versailles en passant par le plateau de Saclay) n’arrive pas après 2024, les nouvelles dates n’ont pas du tout calmé le jeu. « Nous contestons le nouveau calendrier annoncé, peste François Durovray, président (LR) de l’Essonne. Une livraison au mieux au printemps 2025, voire été 2026 n’est absolument pas acceptable. Il n’y a aucune raison que les lignes qui desserviront les JO soient privilégiées au détriment de celles qui pourraient améliorer le quotidien de milliers de Franciliens. » Tant que les « tunneliers ne foreront pas pour la ligne 18 », les élus de l’Essonne ont redit « fermement » qu’ils s’opposeraient à « la construction de tout mètre carré supplémentaire et à toute mesure palliative pour la desserte du plateau qui ne serait pas à la hauteur de l’ambition affichée et qui serait en réalité prétexte à de nouveaux reports ».

Seuls tronçons épargnés par ces retards : les prolongements nord et sud de la ligne 14 et le tronc commun des lignes 16 et 17 entre Saint-Denis Pleyel et Le Bourget RER. Un conseil de surveillance de la SGP est prévu le 13 février pour voter le lancement de ces travaux. Pour le reste du calendrier, un prochain conseil se tiendra en mars, a promis la ministre.
http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/grand-paris-express-vers-un-retard-de-deux-ans-sur-les-principales-lignes-07-02-2018-7547205.php
Revenir en haut Aller en bas
scola



Messages : 186
Date d'inscription : 05/06/2014

Grand Paris Express - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express   Grand Paris Express - Page 7 EmptyVen 09 Fév 2018, 21:44

2 ans de retard sur les principales lignes mais surtout un surcoût d’environ 10 milliards au regard du dernier chiffrage de 25 milliards qui avait été effectué par le gouvernement en 2013.
Le financement du Grand Paris repose actuellement sur des recettes fiscales qui sont de l’ordre de 500 millions d’euros par an : 320 millions d’euros proviennent de la taxe sur les bureaux, 65 millions d’une contribution de la RATP, 117 millions de la taxe spéciale Grand Paris qui est adossée aux taxes d’habitation et foncières des franciliens.
De facto, il va donc falloir augmenter les recettes fiscales : une hausse de l’ordre de 50%, soit 250 millions d’euros supplémentaires à trouver chaque année.
Par exemple en augmentant les taxes déjà affectées au Grand Paris. A titre indicatif, la taxe spéciale Grand Paris, qui est indexée sur les valeurs locatives des logements, revient à 20 euros en moyenne par an pour un propriétaire qui paie la taxe foncière et la taxe d’habitation et à 10 euros par an pour un locataire.

Le détails de l'article ci dessous :
https://www.capital.fr/economie-politique/grand-paris-les-hausses-dimpots-envisagees-pour-stopper-le-derapage-1270955.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4550
Date d'inscription : 08/01/2012

Grand Paris Express - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express   Grand Paris Express - Page 7 EmptyLun 12 Fév 2018, 11:44

Transports banlieue-banlieue
"Lors de la création du Grand Paris, on comptait 3,5 millions de trajets par jour dans Paris intramuros avec 60 % des capacités d’utilisation du métro, alors que de banlieue à banlieue, 17 millions de trajets devaient s’effectuer avec 15 % seulement des transports en commun.
Un autre maillage des infrastructures de transport, de banlieue à banlieue, était évidemment nécessaire et urgent. Ce fut le réseau de métro automatique du Grand Paris Express.
"

des faits, des chiffres frappants - extraits d'une tribune de Christian Blanc :

« Emmanuel Macron doit s’impliquer dans le Grand Paris »
Dans une tribune au « Monde », C. Blanc estime que le rôle du président est de préserver l’ampleur du projet et d’empêcher, avec les élus locaux, sa dérive technocratique.
LE MONDE | 12.02.2018  | Par Christian Blanc (secrétaire d'Etat chargé du Grand Paris de 2008 à 2010)
( )
L’argent public était aussi rare après la crise financière internationale de 2008 qu’il l’est aujourd’hui ! C’est la raison qui m’avait amené à proposer en 2010 au Parlement, qui le vota, le financement des infrastructures publiques du Grand Paris, non sur le budget de l’Etat, mais par l’emprunt garanti à long terme, comme pour le métro de Paris en 1900, puis en 1920 après la première guerre mondiale, qui avait ruiné la France. Et dont le dernier remboursement eut lieu en 1973 !
( )
Il est temps de remettre de l’ordre dans les financements parfois discutables qui se sont greffés sur le projet initial. Une nouvelle ligne et une dizaine de gares nouvelles ont été ajoutées et une participation financière importante affectée à Eole. Que dire enfin de la pertinence de CDG Express ? Cela recentrerait la stratégie de développement territorial et éviterait d’hypothéquer les lignes de force de l’action du Grand Paris telles que nous les avions définies.

L’importance et la dimension de ce projet pour la France nécessitent comme cela avait été le cas précédemment, que le président de la République lui-même s’implique dans un tel projet. Ce n’est pas le cas depuis quelques années. Dans la dispersion des efforts, un maquis de corporatismes va tout neutraliser. Ce type de projet a nécessité l’engagement personnel de Napoléon III, de Charles de Gaulle, de Sarkozy. Il nécessite aujourd’hui celui du président de la République.

C’est un mano a mano du président garant de la vision, et des maires garants de la proximité. Cela pour éviter les dérives technocratiques et garder un caractère humain à l’application des décisions stratégiques.
http://lemonde.fr/idees/article/2018/02/12/christian-blanc-emmanuel-macron-doit-s-impliquer-dans-le-grand-paris_5255325_3232.html

Au passage, pour nos ami(e)s de province, on notera que le Grand Paris Express est financé par des taxes (sur entreprises et particuliers) prélevées en Île-de-France, et non par la solidarité nationale.
Par contre, de la tribune de C. Blanc je comprends que le prêt au projet CDG (Roissy) Express est financé par le Grand Paris Express, alors que cette ligne directe Roissy-Paris sera réservée à une riche clientèle. Les prolongements "prioritaires" nord et sud ligne 14 sont aussi autant pour Paris que pour Banlieue (voir schéma dans message a.nonymous Mar 7 Fev) et de plus cette ligne est déjà saturée aux heures de pointe...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

Grand Paris Express - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express   Grand Paris Express - Page 7 EmptyLun 12 Fév 2018, 15:29

Le Parisien cité par Salamandre a écrit:
---/---
Le fait que Fontenay accepte d’accueillir dans le quartier de Péripole le départ de deux tunneliers, et l’évacuation des déblais qui en découlent, va soulager la ville de Champigny, pressentie au début pour accueillir le tunnelier qui devait remonter vers Fontenay. « Grâce à ce point de départ au Val-de-Fontenay, nous ajoutons un tunnelier, pouvons évacuer facilement les déblais par l’autoroute toute proche, et gagnons forcément du temps », se réjouit Christian Garcia, directeur des relations territoriales à SGP.
---/---
http://www.leparisien.fr/ablon-sur-seine-94480/les-tunneliers-prets-a-faire-accelerer-la-ligne-15-est-02-07-2015-4913255.php


Reste la question de la destination de ces déblais....

Citation :
Une nouvelle forêt d'un million d'arbres verra-t-elle le jour aux portes de Paris?
12/02/2018

Et si une nouvelle forêt voyait le jour en Ile-de-France? Ce projet est défendu par plusieurs communes du Val-d'Oise qui veulent créer de toutes pièces une forêt de 1.350 hectares, plus d'une fois et demi la superficie du Bois de Boulogne.

Ce nouveau massif forestier verrait le jour à la plaine de Pierrelaye-Bessancourt, qui s'étend sur le territoire de sept communes près de Pontoise, à 25 km au nord-ouest de Paris. A l'origine de ce projet, une longue histoire liée à ce territoire autrefois boisée.

A la fin du 19e siècle, la plaine de Pierrelaye-Bessancourt était devenue une zone d'épandage des eaux usées de l'agglomération parisienne. A partir de 1896 et pendant près de cent ans, la Ville de Paris a autorisation pour épandre des eaux d'égout vers la plaine de Méry-sur-Oise et Pierrelaye. Le territoire devient dans le même temps une terre agricole, où se développe particulièrement le maraîchage. Mais à la fin des années 1990, des études sanitaires ont mis à jour une pollution des sols aux métaux lourds, causée par des années d'épandage.

Depuis, un arrêté préfectoral interdit toute activité maraîchère sur cette plaine. Face à ces contraintes, les élus locaux ont entamé depuis le début des années 2000 une réflexion pour tenter de valoriser ce territoire pollué. Le choix s'est porté sur la création d'une forêt, un projet qui a même reçu le label Grand Paris en 2012.

Mais le projet s'est heurté à des problématiques, notamment concernant le rachat des différentes parcelles qui doivent constituer la future forêt. La Ville de Paris qui en possède une souhaitait d'ailleurs utiliser son terrain pour stocker des déchets issus du Grand Paris. En 2016, le projet a été rejeté en bloc par le Syndicat mixte pour l'aménagement de la Plaine de Pierrelaye-Bessancourt (SMAPP), qui regroupe les élus des communes concernées, du département et de la région.

"Ca suffit! Paris s'est libéré de ses eaux usées pendant un siècle sur notre plaine, il est hors de question qu'on continue d'utiliser nos espaces verts en décharge", s'agace dans Les Echos Michel Vallade, maire de Pierrelaye.
---/---
http://www.bfmtv.com/planete/une-nouvelle-foret-d-un-million-d-arbres-verra-t-elle-le-jour-aux-portes-de-paris-1371619.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

Grand Paris Express - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express   Grand Paris Express - Page 7 EmptyMer 09 Jan 2019, 00:56

2019


Citation :
Val-de-Marne : fini les terrains gratuits pour le supermétro
Laure Parny @LaureParny| 07 janvier 2019

Ne pas payer de loyer, vous en rêviez ? La Société du Grand Paris (SGP) l’a fait. Mais c’est fini. Jusqu’à présent, le Département ne facturait pas à la SGP l’occupation des terrains lui appartenant sur lesquels elle construit des gares. Le Département vient de voter à l’unanimité la suppression de cet avantage non négligeable dont bénéficiait le constructeur du Grand Paris Express. Le conseil départemental avait décidé, en 2015, de ne pas faire payer de loyer à la Société du Grand Paris pour que les chantiers s’installent au plus vite. Seules quelques mesures de compensations avaient été décidées.

L’exonération concernait principalement deux parcs départementaux occupés : celui des Hautes Bruyères à Villejuif pour construire la gare Institut Gustave Roussy et celui du Plateau, à Champigny, pour faire partir le premier tunnelier de la ligne 15 sud. Sont aussi concernés une partie du domaine public routier départemental, disséminé le long des lignes 15 Sud et 14 Sud.

Mais les temps ne sont plus les mêmes, en particulier au niveau économique. « A l’époque, la Société du Grand Paris avait besoin d’aide, on a facilité l’installation des chantiers. Depuis elle bénéficie de nouvelles recettes, pour lesquelles nous nous sommes d’ailleurs battus, justifie Pierre Garzon (PCF), vice-président du conseil départemental en charge des transports. Nous, en revanche, nous avons besoin d’argent pour anticiper les conséquences de l’arrivée de population qui va avec l’arrivée du métro. Nos routes sont déjà endommagées et il va falloir travailler sur la voirie, les collèges, les différents services publics… »

Le Val-de-Marne était le seul département d’Ile-de-France à avoir accordé cet avantage à la SGP. De 2016 à 2018, le département a ainsi renoncé à 6,2 M€ de recettes. Désormais, il en coûtera à la SGP 8,22 €/m2 et par mois pour chaque emprise de chantier et 6,58 €/m linéaire et par mois pour les palissades de chantier. Soit une recette évaluée à environ 30 M€ sur la période de 2019 à 2030.

La suppression de cet avantage intervient dans une période où les relations se sont singulièrement tendues entre le département et la SGP. Notamment après que le nouveau président du directoire de cette dernière a annoncé dans les colonnes du Parisien son intention de repenser le lien entre les lignes 15 Sud et 15 Est à Champigny [ cette dernière ligne passant par Val de Fontenay ] . « Cette décision n’est pas une sanction financière, c’est un juste dû lié à l’occupation de sols », précise Pierre Garzon. Qui reconnaît également qu’il aurait « aimé en parler mais se heurte à une rupture de dialogue » et regrette l’époque où « SGP et département cheminaient ensemble ». La Société du Grand Paris n’a pas répondu à nos questions ce lundi.
http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/val-de-marne-fini-les-terrains-gratuits-pour-le-supermetro-07-01-2019-7982781.php
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4550
Date d'inscription : 08/01/2012

Grand Paris Express - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express   Grand Paris Express - Page 7 EmptyMer 09 Jan 2019, 22:33

Il ne s'agit pas de l'interconnexion entre lignes 15 Sud et 15 Est à Champigny, sur la sellette, mais Fontenay est aussi concerné par la correspondance entre 15 Sud et RER E (qui passe à Val de Fontenay) à la gare Bry-Villiers-Champigny

"la loi du Grand Paris du 6 juin 2010 n’a pas inclus complètement l’intégration du nouveau métro avec le maillage existant et la SGP (Société du Grand Paris Express, maître d’ouvrage du métro) refuse d’aller au-delà des 30% de participation pour réaliser les infrastructures manquantes"


Interconnexions Grand Paris Express : l’Ile-de-France met 100 millions € sur la table
C. Dubois, 9.01.2019

Alors que la question des interconnexions entre les futures lignes du métro Grand Paris Express et plusieurs lignes SNCF reste en suspens, notamment celle entre le RER E et la 15 Sud à Bry-Villiers-Champigny, la présidente du Conseil régional d'Ile-de-France, Valérie Pécresse, vient d'écrire aux présidents du Val-de-Marne et de Seine-et-Marne pour leur annoncer que la région est prête à créer un fonds de solidarité régionale d'un montant total de 100 millions €.

Dans son courrier, envoyé ce lundi 7 janvier, la présidente de région regrette que  la loi du Grand Paris du 6 juin 2010 n’ait pas inclus complètement l’intégration du nouveau métro avec le maillage existant et que la SGP (Société du Grand Paris Express, maître d’ouvrage du métro) refuse d’aller au-delà des 30% de participation pour réaliser les infrastructures manquantes. « La connexion de ce projet aux réseaux ferrés et de surface existants constitue un enjeu essentiel pour la desserte des territoires non pourvus de gares, en particulier la Grande Couronne dont les habitants contribuent au financement par les taxes qu’ils payent comme tous les Franciliens », motive l’élue.

« La Région ne peut indéfiniment pallier les carences de l’Etat sachant que nous avons déjà dû faire une avance de 75 millions € en 2017 et 2018 sur des projets du Contrat de plan Etat-Région (CPER) pour lesquels l’Etat faisait défaut », rappelle la patronne de la région, tout en soulignant qu’il « n’est pas possible de laisser cette situation péricliter au risque de ne pas être à la hauteur de l’ambition du développement d’un réseau de transport totalement intégré en Ile-de­ France ».

« J’ai donc décidé de faire une nouvelle fois un effort financier pour permettre aux projets de se poursuivre, et ce alors même que la Région Ile-de-France et Ile-de-France Mobilités investissent déjà le montant sans précédent de 24 milliards € dans les transports d’ici à 2025 », poursuit l’élue avant d’annoncer aux présidents de départements que la Région est prête à créer « un fonds de solidarité régionale afin de financer les projets d’interconnexions au réseau du Grand Paris Express, qui à ce jour ne sont pas financés par la SGP, pour un montant total de 100 millions € équitablement répartis entre les différents projets. »

De quels projets s’agit-il ?  « La réalisation de la nouvelle gare d’interconnexion de Bry-Villiers-Champigny ; l’interconnexion de la ligne H en gare de Stade de France Saint-Denis ; l’interconnexion avec la ligne R en gare de Vert-de-Maison ; les voies supplémentaires du RER C pour l’interconnexion en gare des Ardoines et les éventuels autres projets d’interconnexions non couverts par le Grand Paris Express », cite Valérie Pécresse qui conclut sa missive en appelant à montrer « un front uni et exiger du gouvernement qu’il puisse tenir enfin ses engagements en faveur des transports ».

https://94.citoyens.com/2019/interconnexions-grand-paris-express-lile-de-france-met-100-millions-deuros-sur-la-table,09-01-2019.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

Grand Paris Express - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express   Grand Paris Express - Page 7 EmptyMer 23 Jan 2019, 22:28

Sachant que l'ouverture d'une enquête ne signifie pas pour autant une quelconque culpabilité... La justice doit faire son travail....

Citation :
Grand Paris Express: le parquet national financier ouvre une enquête
23/01/2019 à 21h45

Une enquête a été ouverte après un signalement de la Cour des comptes pointant du doigt des dérapages financiers et des suspicions de favoritisme concernant le chantier pharaonique du super-métro du Grand Paris Express, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier.

Cette enquête préliminaire a été lancée par le parquet national financier, a précisé cette source qui confirmait une information de l'hebdomadaire Marianne. Dans un rapport rendu public le 17 janvier 2018, la Cour des comptes avait dressé un diagnostic sévère sur les finances de la Société du Grand Paris (SGP), l'établissement public chargé en premier lieu de construire le futur métro automatique autour de la capitale.

Chiffré à 19 milliards d'euros lors du débat public en 2010, le supermétro de quelque 200 km était déjà évalué à 22,63 milliards lorsque le projet a été affiné en 2013. Au final, le coût total du Grand Paris Express serait de 38,48 milliards d'euros, en incluant les "contributions financières" de la SGP à d'autres projets franciliens de transport, selon la Cour des comptes.

"Les coûts prévisionnels (...) n'ont cessé de dériver", ont résumé à l'époque dans ce rapport les gendarmes des deniers publics, en soulignant aussi que des "règles de procédures" ont "parfois (été) contournées" dans l'attribution de marchés conséquents. "Ponctuellement, la Cour a identifié des marchés pour lesquels les procédures et les grands principes de mise en concurrence n'avaient pas été respectés", peut-on lire dans ce rapport.

L'association anticorruption Anticor avait saisi la justice le 12 juin 2018 qui n'avait pas donné suite à sa demande d'ouverture d'enquête, dans l'attente d'"éventuels éléments complémentaires" et d'un signalement de la Cour des comptes, selon les extraits d'un courrier du parquet national financier (PNF) publié sur le site d'Anticor. Anticor avait par la suite écrit le 15 novembre 2018 à la Cour des comptes pour lui demander de transmettre un signalement au PNF.

"Nous sommes très satisfaits que cette enquête soit ouverte sur cette affaire hors-norme qui porte sur un budget total de plus de 38 millions d'euros dont 13 millions (d'euros) de dérapages et avec 164 marchés publics passés sans aucune mise en concurrence", a réagi le président d'Anticor, Jean-Christophe Picard.

Paul Louis avec AFP
https://www.bfmtv.com/planete/grand-paris-express-le-parquet-national-financier-ouvre-une-enquete-1618437.html#xtor=AL-68
Revenir en haut Aller en bas
Robin

Robin

Messages : 1361
Date d'inscription : 13/02/2011

Grand Paris Express - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express   Grand Paris Express - Page 7 EmptyJeu 24 Jan 2019, 11:41

Avec P.Ollier on peut s'attendre à tout !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

Grand Paris Express - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express   Grand Paris Express - Page 7 EmptyVen 08 Fév 2019, 12:48

Ne faudrait-il pas que le maire bétonneur de Fontenay stoppe la construction de bureaux en attendant d'être fixé sur les transports qui desserviront notre ville ?

Il n'y a aujourd'hui aucune certitude sur la ligne 15 Est, le tram T1 promis il y a des années n'est toujours pas là, l'enquête publique pour le prolongement de la ligne 1 n'ont toujours pas commencé...


Citation :
« Un Grand Paris Express au rabais » : la colère des élus locaux contre un vaste plan d’économies

Par Grégoire Allix Publié 08.02.2019

Rétrécissement des gares, suppression d’interconnexions entre des lignes, mise au sol d’un tronçon prévu en viaduc entre Saclay (Essonne) et Saint-Quentin-en-Yvelines (Yvelines)… Le « plan d’optimisation » concocté par la Société du Grand Paris (SGP) pour économiser 2,6 milliards d’euros sur le coût du supermétro provoque la colère des présidents des sept départements d’Ile-de-France (hors Paris), qui dénoncent, dans un communiqué publié jeudi 7 février, « un Grand Paris Express au rabais » et des mesures « inacceptables ».

Le premier ministre, Edouard Philippe, avait chargé le président de la SGP, Thierry Dallard, nommé au mois de juin 2018, de présenter un plan d’économies correspondant à 10 % du coût du projet hors provisions pour risques et aléas, soit 26 milliards d’euros. Une exigence qui fait suite à l’inflation spectaculaire du coût de ce réseau de 200 km de lignes et de 68 gares, passé de 19 milliards d’euros en 2010 à 35 milliards d’euros aujourd’hui, notamment en raison de l’intégration de risques jusque-là sous-estimés. A cette occasion, le gouvernement avait également décidé de retarder de plusieurs années la mise en service de plusieurs lignes.

Après avoir recensé et étudié 1 200 pistes d’optimisation, la SGP en a retenu plus de 700, synthétisées et chiffrées par Thierry Dallard dans un courrier adressé au premier ministre, le 21 décembre 2018, que Le Monde a pu consulter. Problème : les élus, déjà en conflit avec la SGP depuis la crise ouverte par les dépassements de budget et l’allongement du calendrier, disent avoir découvert ce courrier le 6 février, à l’occasion d’un comité d’audit de la SGP.

« La Société du Grand Paris ne cesse de réaffirmer le besoin de concertation avec les collectivités », mais propose un programme d’économies au gouvernement « sans avoir consulté les membres du conseil de surveillance ni les élus concernés », s’offusquent les présidents de département. Un manque de dialogue d’autant plus coupable, selon eux, que « le contenu de ce plan pose de très gros problèmes ».

Dans le détail, la SGP estime possible d’économiser 530 millions d’euros en revoyant le tracé de plusieurs lignes (la 15 Est, la 15 Ouest, la 18), 320 millions en réduisant le volume des gares, leurs accès et leurs services, 310 millions en limitant le nombre de tunneliers, 240 millions en supprimant des correspondances ou des interconnexions entre deux lignes, comme à Champigny (Val-de-Marne)… M. Dallard suggère aussi de faire payer une partie de certaines gares et des équipements techniques par d’autres acteurs, comme la RATP et la SNCF, ou par des promoteurs, comme EuropaCity pour la gare de Gonesse, dans le Val-d’Oise.

Des sujets, pour beaucoup, hautement sensibles. Les élus locaux ne sont pas prêts à renoncer aux compromis remportés après des années de discussions sur le supermétro. Plusieurs des modifications envisagées « peuvent conduire à revoir le projet tel qu’il est arrêté aujourd’hui », reconnaît le courrier, et obligeraient à relancer de longues procédures d’enquêtes publiques ou d’autorisations environnementales, au risque de rallonger un calendrier de mise en service qui s’étend déjà – au moins – jusqu’à 2030.

« Les décisions pourront être prises en 2019 », assure M. Dallard au premier ministre, en soulignant qu’« il n’est pas encore possible de garantir que les différentes pistes chiffrées pourront toutes être réalisées, compte tenu de la nécessité de trouver un accord avec d’autres acteurs publics ». Mais « d’autres pistes non encore chiffrées » devraient néanmoins permettre « d’atteindre la cible ».

« Ce courrier n’est pas une liste de mesures décidées, mais une lettre de méthode et la présentation de pistes qu’il va falloir étudier et discuter pendant les prochains mois : j’y explique qu’il est impossible de trancher sans un processus normal de concertation », indique au Monde M. Dallard, qui réaffirme son attachement à la « transparence ». L’ensemble de ces pistes avaient été exposées aux élus lors d’un conseil de surveillance, le 24 octobre 2018, et le seront de nouveau lors du prochain conseil, le 20 février. Sans doute les élus auraient-ils préféré que la discussion sur ces mesures d’économies ait lieu avant que celles-ci soient détaillées à Matignon.

« Il n’y aura pas de cérémonie avec présentation d’un grand plan d’économies, ce sera un processus permanent d’ajustements tout au long du projet », prévient M. Dallard. Avec un engagement : les économies réalisées ne seront pas « rendues » et ne serviront pas à abaisser le coût d’objectif du supermétro, mais à compenser des aléas et des difficultés non encore identifiés.

Grégoire Allix
https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/02/08/metro-du-grand-paris-un-plan-d-economies-qui-fache_5420900_3234.html
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4550
Date d'inscription : 08/01/2012

Grand Paris Express - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express   Grand Paris Express - Page 7 EmptyVen 08 Fév 2019, 14:59

Et le prix du plus gros trou du Grand Paris est décerné à : SGP (Grand Paris Express) pour l'écart entre l'estimation initiale (19 milliards €) et celle du moment (35 milliards €) !
Ce qui n'est pas très honnête, car à la rocade en banlieue prévue (par C. Blanc, N. Sarkozy, ...) sont venues s'ajouter un tas d'idées de pas mal d'élus pour un tas de travaux en plus, ici ou là. Il faudrait au moins deux nombres distincts, les aléas (sous-estimations) du projet initial n'expliquent pas tout.

Ces chers présidents de département sont tout indignés de la réduction de ces travaux transports si indispensables en banlieue, mais en même temps ils ont totalement refusé de contribuer aux travaux du GPE sur leur budget. Vouloir dépenser beaucoup mais sans payer, tout en s'attribuant un max du mérite de tout (quand ça marche) mais c'est la faute à l’État (sinon) : élu départemental, c'est un métier.
On pourrait aussi, par fusion départements régions, remonter tous les budgets de départements à la région IdF, autorité responsable des transports d'ailleurs, et c'est au Conseil régional IdF qu'aurait lieu l'arbitrage dans l'intérêt général. Et une couche de moins dans le multicouche !
Revenir en haut Aller en bas
Robin

Robin

Messages : 1361
Date d'inscription : 13/02/2011

Grand Paris Express - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express   Grand Paris Express - Page 7 EmptyVen 08 Fév 2019, 17:13

Ça ne devrait pas empêché P.Ollier de dormir !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

Grand Paris Express - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express   Grand Paris Express - Page 7 EmptyJeu 21 Mar 2019, 11:26

Citation :
Fontenay veut toutes ses lignes de transport

Corentin Lesueur| 20 mars 2019

Pour sa première assemblée générale délocalisée, Orbival pouvait difficilement trouver lieu plus symbolique du Grand Paris Express (GPE). L’association avait convoqué ses membres, mercredi matin, dans une salle du « technopole » de la Société Générale, tout près de la station RER (A et E) de Val-de-Fontenay. Une gare aux rames perpétuellement bondées où se fait sentir plus qu’ailleurs l’urgence de l’arrivée du supermétro.

Objectif 2030. Le maire (FG), Jean-Philippe Gautrais, espère toujours que cinq lignes se croiseront à Fontenay dans un peu plus de dix ans. Déjà hôte des RER A et E, sa commune est prévue sur le tracé de la prochaine ligne 15 Est du GPE, et doit bénéficier du prolongement des deux lignes 1 (métro + tramway).

L’édile n’a pas caché sa colère au moment d’évoquer des bruits de couloir annonçant un nouveau report de l’arrivée du métro 1 (de 2030 à 2032) : « Il ne s’agit pas d’une question économique mais d’un choix politique. On a un président de République qui préfère mettre moins de temps pour aller à New-York que pour rejoindre la Seine-et-Marne. »

« La ligne 15 Est a déjà été reportée à 2030, rappelle Christian Favier, président (PC) du Val-de-Marne. L’importance c’est au moins de respecter cette date. Mais on n’est pas au bout de nos peines. »

Saturation. Un passage sur les quais de la station de Val-de-Fontenay suffit pour saisir l’engorgement des RER A et E. Avec ses 100 000 voyageurs quotidiens et son lot d’accidents et de perturbations, la gare compte parmi les plus dangereuses du réseau.

« A un moment, le système va dire stop pour des raisons de sécurité », prévient le maire, alors qu’une hausse de 70 % du trafic est attendue d’ici 2030. « L’aménagement du pôle de Val-de-Fontenay est à la croisée de ces enjeux de calendrier et de financement, insiste Christian Favier. Il est symptomatique de la déconnexion entre les besoins et la mobilisation réelle des financements. »

Menace sur l’interopérabilité. Les élus ont profité de l’AG d’Orbival pour affûter leurs arguments en faveur de l’interconnexion des futures lignes 15 Sud et Est (à Champigny). Un ouvrage « vital » et « indispensable » à l’efficacité du GPE, explique l’association de riverains Métro-Rigollots-Val-de-Fontenay.

Prévue sur le tracé initial, l’interopérabilité est remise en cause depuis que le Premier ministre a demandé à la Société du Grand Paris de se serrer la ceinture. L’établissement public tranchera en juin, après une série d’ateliers animés par des experts.

« On veut nous attirer dans un guet-apens », met en garde Jacques J.P. Martin. Le maire (LR) de Nogent, aussi président du territoire Paris-Est-Marne-et-Bois, a décidé de « boycotter » un « dispositif destiné à gagner des fifrelins ». « C’est compliqué de ne pas être présent, calme Christian Favier, pourtant pas moins dupe que son voisin de table : Je vois bien le piège dans lequel on essaie de nous enfermer. »
http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/fontenay-veut-toutes-ses-lignes-de-transport-20-03-2019-8036367.php
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4550
Date d'inscription : 08/01/2012

Grand Paris Express - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express   Grand Paris Express - Page 7 EmptyJeu 21 Mar 2019, 11:59

Oui, la gare RER Val de Fontenay est saturée. Mais qui fixe les priorités ? Gouverner c'est prévoir, et choisir.
En octobre 2015, la gauche est encore majoritaire au Stif et à la région
Citation :
Bus, tramways, métros, gares RER : du nouveau pour le Val-de-Marne
C. Dubois, 5.10.2015
(..)
Du côté du métro Grand Paris Express, plusieurs lignes seront à l’agenda pour être soumises à enquête publique : la 18, la 17 Nord et la 15 Est.
Concernant le prolongement de la ligne 1 jusqu’à Val-de-Fontenay, une nouvelle convention de financement devrait permettre de poursuivre les études pour étudier aussi le scénario alternatif proposé par les riverains lors de la concertation publique et envisager les deux propositions de tracé.

Les gares Val-de-Marne ne devraient pas non plus être en reste de ce dernier conseil du Stif 2015, avec notamment la phase d’études du projet de réfection complète de la gare RER A de Vincennes, un dossier à 20 millions d’euros qui repositionnerait, entre autres changements, l’accès principal face à la place Pierre Sémard. Une métamorphose dont les travaux pourraient commencer en 2017 pour une fin des travaux en 2020.

http://94.citoyens.com/2015/bus-tramways-metros-gares-rer-du-nouveau-pour-le-val-de-marne,05-10-2015.html

Courir d'abord après des lignes nouvelles, ou tout faire d'abord pour la rénovation de la gare RER A/E Val de Fontenay, donc en prévoyant le budget ? Rénovation avant de construire des dizaines de milliers de mètres carrés de bureaux au pied de la gare.
La rénovation de la gare RER A de Vincennes est bien en cours, sans aléas on dirait.

Un autre gros loupé, un peu plus loin, c'est la correspondance entre RER E et ligne 15 sud à la (future) gare Bry-Villiers-Champigny. Tour le monde s'occupait des nouvelles lignes GPE, mais on dirait que personne chez les décideurs ne s'est occupé de financer la correspondance en gare ... La SGP ne doit payer que 30%, la SNCF a les poches vides, etc

A Fontenay, on attend depuis 30 ans la pourtant simple correspondance en gare de Fontenay sous Bois, entre les deux branches Est du RER A. Qui permettrait aussi le trajet RER direct entre les deux gares (Val de Fontenay) et (Fontenay sous Bois)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

Grand Paris Express - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express   Grand Paris Express - Page 7 EmptyJeu 21 Mar 2019, 12:24

Salamandre citant 94 Citoyens a écrit:
Les gares Val-de-Marne ne devraient pas non plus être en reste de ce dernier conseil du Stif 2015, avec notamment la phase d’études du projet de réfection complète de la gare RER A de Vincennes, un dossier à 20 millions d’euros qui repositionnerait, entre autres changements, l’accès principal face à la place Pierre Sémard. Une métamorphose dont les travaux pourraient commencer en 2017 pour une fin des travaux en 2020. http://94.citoyens.com/2015/bus-tramways-metros-gares-rer-du-nouveau-pour-le-val-de-marne,05-10-2015.html

La question de la priorisation des travaux doit effectivement être posée...

Ca fait des années que la gare du Val ne correspond pas aux besoins ce qui n'empêche pas de nouvelles entreprises et leur  flot de salariés de s'installer autour...

Et pendant ce temps IDF Mobilités rénove la gare de Vincennes...

Après il est vrai que même si Vincennes est une ville beaucoup plus dense que Fontenay,  24 802,09 habs/km² versus 9 574 hab./km2, la gare RER de Vincennes est bien plus dégagée que celle qui Val ce qui doit faciliter les aménagements... A ce sujet on ne peut que s'étonner du choix  qui a été fait à Fontenay de laisser des bâtiments se construire si près des infrastructures transports ou autoroutière...  


Citation :
Vincennes : trois ans de travaux pour restructurer la gare du RER A
Corinne Nèves| 23 juillet 2018,

Durant les travaux, les trains circulent et la gare est ouverte ! La gare RER A, à Vincennes est depuis le début du mois encadrée par des palissades, prémices des grands travaux de restructuration qui vont s’y dérouler durant trois ans, jusqu’en 2021. Ils sont inscrits dans le schéma directeur de la ligne A du RER et ont pour but de permettre de mieux répartir les flux et d’éviter une concentration des voyageurs sur les quais et accès secondaires.

Le coût global du projet, s’élevant à 22 millions d’euros, a fait l’objet d’une convention de financement cosignée par l’Etat, la région Île-de-France, Île-de-France Mobilités et la RATP.

« Ces travaux comprennent l’extension du bâtiment voyageur sur la place Pierre-Sémard, explique-t-on à la Ratp. Mais aussi l’agrandissement des deux accès secondaires situés rue de la République, la rénovation complète des quais et, au final, l’accès principal se fera par la place Pierre-Sémard, face à la rue du Midi et non plus par la rue Aubert. »

La RATP, qui assure la conduite de projet et la maîtrise d’ouvrage en profitera également pour apporter de nouveaux services pour le confort des voyageurs, soit la création d’un WC public, d’une consigne à vélos Véligo le long du bâtiment voyageurs, rue Aubert, mais encore l’amélioration de l’accessibilité pour les personnes présentant un handicap cognitif et la création d’un commerce ouvert sur la place Pierre-Sémard. Le point presse disparaissait dans les travaux, la ville envisage d’installer un kiosque à journaux sur la place Sémard ; sujet en cours de discussion avec la société MediaKiosk, spécialisée dans l’implantation et la gestion des kiosques de presse.

La municipalité de Vincennes assure également « avoir mené ce projet en étroite collaboration avec la RATP afin que la future gare s’inscrive en parfaite cohérence avec le projet de ville ».
---/---
http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/vincennes-trois-ans-de-travaux-pour-restructurer-la-gare-du-rer-a-23-07-2018-7830441.php
Revenir en haut Aller en bas
goofyto8



Messages : 78
Date d'inscription : 26/05/2018

Grand Paris Express - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express   Grand Paris Express - Page 7 EmptyVen 29 Mar 2019, 19:14

a.nonymous a écrit:
A ce sujet on ne peut que s'étonner du choix  qui a été fait à Fontenay de laisser des bâtiments se construire si près des infrastructures transports ou autoroutière...  

Les infrastructures de transport autour de la gare de Val de Fontenay sont effectivement totalement étouffées par les constructions d'entreprises privées.
Pourtant en délivrant les permis de construire , on savait que cela gênerait l'expansion des services publics des transports urbains.
Pourquoi le droit de préemption n'a t-il pas été utilisé pour constituer des réserves foncières publiques autour de la gare de Val de Fontenay, en prévision de l'avenir ?

Pourquoi l"étroit chemin d'accès à la gare du RER, qui passe devant Pôle Emploi, et qui s'appelle l'allée des Sablons,  ne pourra jamais être élargi, parce qu'il est coincé entre l'A86 et des immeubles d'entreprises (comme AXA) récemment construits, qu'il est maintenant hors de question d'envisager d'exproprier ?

Grand Paris Express - Page 7 19033106143524671916183089


Dernière édition par goofyto8 le Dim 31 Mar 2019, 18:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Grand Paris Express - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express   Grand Paris Express - Page 7 EmptySam 30 Mar 2019, 11:19

goofyto8 a écrit:


Les infrastructures de transport autour de la gare de Val de Fontenay sont effectivement totalement étouffées par les constructions d'entreprises privées.
Pourtant en délivrant les permis de construire , on savait que cela gênerait l'expansion des services publics des transports urbains.
Pourquoi le droit de préemption n'a t-il pas été utilisé pour constituer des réserves foncières publiques autour de la gare de Val de Fontenay, en prévision de l'avenir ?

Pourquoi l"étroit chemin d'accès à la gare du RER, qui passe devant pôle emploi, ne pourra jamais être élargi, parce qu'il est coincé entre l'A86 et des immeubles d'entreprises (comme AXA) récemment construits, qu'il est maintenant hors de question d'envisager d'exproprier ?


Gouverner c'est prévoir... sauf si on souhaite verrouiller une situation.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Grand Paris Express - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express   Grand Paris Express - Page 7 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Grand Paris Express
Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» MAKE UP PARIS?
» P.Duron... "le grand Caen"?
» Rotrou III le Grand.
» Papillotes légères au poulet express
» 1894 - Tramways électriques, Course auto Paris-Rouen, Carmel ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Les transports publics pour les Fontenaysiens-
Sauter vers: