Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Riches ou pauvres on circule en Europe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Riches ou pauvres on circule en Europe   Mer 19 Déc 2012, 06:34

Les ROMS ont le droit de circuler et de venir en France. D'accord ils posent des problèmes mais ils bénéficient de la libre circulation. Ils pourraient certes rester dans leur pays pour le faire évoluer, mais ils ont le droit avec eux.
Des riches se barrent hors de France. Ils ont le droit.
Des Russes ou le Qatar achètent des propriétés, des clubs sportifs, des entreprises en France: pourquoi pas?
Que de contradictions

Tiens pour la soirée une liste déjà connue par certains


Liste des minables exilés fiscaux (qui s’allonge chaque jour)
La France a un problème majeur : elle a trop de riches, et elle ne les aime pas.
Les patrons sont des profiteurs, des exploiteurs, ils sèment la misère, et sont responsable de la précarité de l’emploi. Sans eux, il n’y aurait pas d’injustice sociale, et tout irait beaucoup mieux.
Mais que faire ?
C’est là que la solidarité européenne intervient et fait chaud au cœur, et les français ont beaucoup de chance : après la Grande Bretagne qui avait déroulé le tapis rouge pour accueillir les riches dont François Hollande ne voulait pas, la Belgique se dit prête à accueillir plus d’exilés fiscaux français (5). Selon le Parlement belge, ce sont 20 riches qui sont venus s’installer en Belgique cette année, et le nombre devrait exploser l’an prochain. Si l’on ajoute les français qui sont partis en Suisse depuis le 6 mai, le problème des riches devrait être rapidement réglé, et la France pourrait rapidement redevenir le paradis qu’elle n’aurait jamais du cesser d’être.
Voici la liste des riches dont la France a déjà réussi à se débarrasser. C’est un exploit, car la tâche est difficile : certains s’incrustent comme des tiques qui vivent sur le dos de la société.
Sportifs
- Jean Alesi, réside en Suisse
- Marion Bartoli, réside en Suisse
- Julien Benneteau, réside en Suisse
- Arnaud Boetsch, réside en Suisse
- Arnaud Clement, réside en Suisse
- Nicolas Escudé, réside en Suisse
- Guy Forget, réside en Suisse
- Richard Gasquet, réside en Suisse
- Jean-Claude Killy, réside en Suisse
- Henri Leconte, réside en Suisse
- Sébastien Loeb, réside en Suisse
- Paul-Henri Mathieu, réside en Suisse
- Gaël Monfils, réside en Suisse
- Christophe Moreau, réside en Suisse
- Amélie Mauresmo, réside à Genêve en Suisse
- Stéphane Peterhansel, réside en Suisse
- Cédric Pioline, réside en Suisse
- Alain Prost, réside en Suisse
- Fabrice Santoro, réside en Suisse
- Florent Serra, réside en Suisse
- Gilles Simon, réside en Suisse
- Jo-Wilfried Tsonga, réside en Suisse
- Vincent Rives, réside en Irlande
- Jean-Philippe Gatien , réside au Delaware aux Etats Unis
Chanteurs
- Charles Aznavour, réside en Suisse
- David Hallyday, réside en Suisse
- Johnny Hallyday, réside à Gstaad en Suisse
- Patricia Kaas, réside en Suisse
- Florent Pagny, réside en Patagonie (Argentine)
- Michel Polnareff, réside aux Etats-Unis
- Marie Laforêt, résidente et citoyenne suisse
- Renaud réside à Londres
- Yannick Noah, réside aux USA (le « personnage préféré des français…!!!)
Acteurs
- Daniel Auteuil, réside en Belgique
- Emmanuelle Béart réside en Belgique (la donneuse de leçons pour les « sans papiers en France »)
- Laetitia Casta, réside au Royaume-Uni
- José Garcia, réside en Belgique
- David Habibi, réside au Canada
- Alain Delon, résident et citoyen Suisse
Auteurs
- Anne Marie Mitterrand (3), réside en Begique
- Christian Jacq, réside en Suisse
- Marc Levy, réside au Royaume-Uni
- Michel Houellebecq, réside en Espagne (en Irlande auparavant)
Patrons et Actionnaires
- Jacques Badin (Carrefour) réside à Bruxelles en Belgique
- Thomas Bata (marque de chaussures Bata) réside en Suisse
- Famille Baud (dont Jean Baud), (marques Franprix et Leader Price), résident en Suisse
- Lotfi Belhassine, (président d’Air Liberté), réside en Belgique. Il a fui la France car l’ISF représentait 93% de ses revenus
- Claude Berda, (AB Groupe), réside à Cologny en Suisse
- Des membres de la famille Bich (Groupe Bic) résident en Suisse
- Michèle Bleustein-Blanchet, une des héritières de Publicis, réside à Cologny en Suisse
- Corinne Bouygues, réside à Genève en Suisse
- Pierre Castel, PDG du groupe Castel Frères (Cristalline, Thonon, Vichy Célestins, 33 export, Saint-Yorre) réside près du Lac Leman en Suisse
- Des membres de la famille Mulliez (Auchan, Décathlon, Mondial Moquette, Norauto et Kiabi), résident en Belgique
- Georges Cohen, groupe Sogeti, (informatique et armement), réside en Suisse
- Bernard Darty, fondateur de Darty, réside en Belgique
- Jean-Louis David, fondateur des salons de coiffure, réside en Suisse.
- Des membres de la famille Defforey, à l’origine de la société Carrefour, résident en Belgique
- Des membres de la famille Despature, dont Paul-Georges Despature, propriétaire des marques Damart et Somfy, résident en Suisse et en Belgique
- Paul Dubrulle, (co-créateur du Groupe Accor) et ancien sénateur-maire de Fontainebleau, réside à cologny en Suisse
- Des membres de la famille Ducros résident à Cologny en Suisse
- Pierre-François Grimaldi (iBazar), réside en Belgique
- Eric Guerlain, (Groupe Christian Dior), réside en Grande-Bretagne
- Daniel Hechter, créateur réside en Suisse
- Philippe Hersant, (groupe Hersant presse) réside en Belgique
- Philippe Jaffré, (ancien président dElf)
- Robert Louis-Dreyfus et des héritiers Louis-Dreyfus (Groupe Louis-Dreyfus, Olympique de Marseille) résident à Zurich en Suisse
- Des membres de la famille Mimram, dont Jean-Claude Mimram, (Compagnie sucrière sénégalaise…) résident à Gstaad en Suisse
- Alexandra Pereyre de Nonancourt et des membres de la famille, (propriétaire des champagnes Laurent-Perrier), résident en Suisse
- Denis Payre (1), (fondateur de Business Objects), réside en Belgique ou il a démarré une nouvelle société, Kiala, qui a embauché 100 personnes
- Des membres de la famille Peugeot, (Groupe PSA), résident en Suisse
- Jean Pigozzi, (héritier des voitures Simca), réside en Suisse
- Michel Reybier, (ancien PDG de Justin Bridou, Cochonou, Aoste), réside en Suisse
- Jacques Tajan (2), (ancien premier commissaire-priseur de France), réside en Belgique
- Des membres de la famille Wertheimer, (Chanel), résident à Cologny en Suisse
- Antoine Zacharias, (ancien PDG de Vinci), réside à Genève en Suisse
- Roger Zannier, (Kookaï, Z, Kenzo, Oxbow, Chipie et Absorba), réside à Cologny en Suisse
- Alain Ducasse, cuisinier, a troqué sa nationalité française pour rejoindre Monaco
- Famille Primat (Schlumberger Limited)
- Benjamin de Rothschild (Groupe financier Edmond de Rotschild)
- Famille Lescure (Seb, Tefal, Rowenta, Krups, Moulinex, Calor… )
- Famille Murray
- Nicolas Puech (Hermès…)
- Famille Zorbibe (Lancel)
- Famille Lejeune (SEITA…)
- Philippe Jabre (Jabre Capital Partners)
- Famille Harari (laboratoire Negma)
- Famille Taittinger (4) (Champagne Taittinger)
- Denis Dumont (Enseigne Grand Frais)
- Michel Lacoste (Vêtements Lacoste)
- Nicole Bru-Magniez (Laboratoire UPSA)
- Alain Duménil (Acanthe Développement)
- Bruno Moineville (Réseaux câblés de France)
- Hugues de Montfalcon de Flaxieu (Maxiris)
- Christian Picart (Buffalo Grill)
- Thierry Roussel (Carat Group, SGFC, Onassis)
- Paul Dubrule (Accor)
- Maurice et David Giraud (Pierre et Vacances)
- Jérôme De Witt (Horlogerie De Witt)
- Dominique Frémont (Mauboussin)
(1) Denis Payre avait décidé de revenir en France (et d’y payer ses impôts) lorsque Sarkozy a mis en place le bouclier fiscal. Il a annulé sa décision quand il a entendu François Hollande déclarer qu’il n’aime pas les riches.
(2) Jacques Tajan : « la France est agressive, jalouse, à l’égard de ceux qui ont réussi. J’ai créé 500 emplois en France, laissé à l’administration 225 millions d’euros d’impôts et de taxes diverses, en plus de 40 millions de charges sociales. Je n’ai rien reçu en contrepartie. »
(3) Anne-Marie Mitterrand : « cette mentalité française qu’il faut changer, parce qu’elle est dangereuse. « La lutte des classes, le désordre, les taxes et les textes : c’est tout cela que j’ai fui »
(4) Hugues Taittinger, est prêt à revenir en France quand l’amertume d’avoir « été obligé de vendre nos actions pour payer les impôts et l’ISF » se sera estompée. Quand la France lui donnera la certitude qu’il « ne perdra plus ce qu’il a gagné » et qu’il pourra donner à sa famille « la certitude qu’elle sera à l’abri ».
(5) A Uccle en Belgique, la commune du Lycée français, on compte aujourd’hui 6 700 résidents français, et environ 4000 familles françaises vivent en Belgique.
2 des 52 Réponses à Liste des minables exilés fiscaux (qui s’allonge chaque jour)
Les riches partirent et les pauvres des pays pauvres vinrent.
Que croyez-vous qu’il arrivât ?

la bonne nouvelle est que le gouvernement a l’intention d’augmenter et de facilter les visa pour les algeriens, une annonce est prévue a cet effet a l’occasion du prochain voyage de francois hollande. ben alors!! elle est pas belle la vie
a ceux qui pensent qu’ils payent deja beaucoup et que notre systeme n’est qu’une usine d’assistanat, sachez que vous allez payer encore plus, pour encore plus d’assistés, qui dans quelques année vous tarteront la gueule en guise de remerciements
joyeux noël …… heu!!! pardon …. joyeuses fétes d’hiver ……





Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14259
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Riches ou pauvres on circule en Europe   Mer 19 Déc 2012, 07:02

http://www.leparisien.fr/laparisienne/actu-people/geluck-ironise-sur-depardieu-on-ne-peut-pas-accueillir-toute-la-richesse-du-monde-10-12-2012-2395903.php

Clafoutis, que préconisez-vous, au delà de la présentation de cette liste qui date d'avant l'arrivée de François Hollande au pouvoir, si ce n'est pour celui dont nous parle Geluck?
Même question pour la gestion des Roms qui effectivement peuvent circuler librement en Europe comme tous ses ressortissants?
Et pendant qu'on y est, même question encore pour la gestion des populations du Magreb qui furent un temps des colonies françaises?

Je suppose que c'est à ces trois questions que vous voulez que chacun réponde. Je vous en prie ouvrez le bal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Riches ou pauvres on circule en Europe   Mer 19 Déc 2012, 08:17

Je vous remercie de m'encourager ou de m'autoriser à m'exprimer sur ce sujet de comptoir.
Je serais plutôt content que des gens très riches, trop riches, soient moins riches, et que d'autres qui méritent la reconnaissance de leurs semblables comme des chirurgiens ou d'humbles instituteurs soient mieux récompensés. Mais qui donne son argent à des footeux si ce n'est le peuple? qui râle parce que la visite chez le médecin (souvent remboursée) est trop chère et accepte de payer 120 ou 130 euros de l'heure pour soigner la voiture qui carbure mal? toujours le peuple. Qui joue au Loto pour devenir millionnaire? le peuple.
Qui a dit que la fiscalité serait remise à plat? qui a dit que l'Europe était NOTRE pays commun, que la circulation des personnes et des biens pouvait se faire librement? le peuple, toujours lui.

Revenir en haut Aller en bas
GUIZMO

avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: Riches ou pauvres on circule en Europe   Jeu 20 Déc 2012, 03:37


La libre circulation des biens et des personnes est la base de notre citoyenneté européenne, nous l'avons votée plusieurs fois et, à part les Fronts politiques, est bien admise. Ce qui en inquiète peut-être certains, qui ne sont pas atteints de nomadisme, pour notre équilibre budgétaire, c'est que le flux des gros imposés n'a lieu que dans un sens. Arrivent des exclus économiques de divers pays, et on peut bien comprendre leur volonté de trouver des aides, et partent des forces vives fiscales. Par contre on ne voit pas arriver beaucoup de hauts sportifs, de riches artistes, d'entrepreneurs et créateurs européens qui viendraient aider à la redistribution. C'est bête mais ils n'ont pas l'air de croire à l'"exception française" et ne demandent pas une relative harmonisation fiscale. Heureusement la relance est à notre porte et l'on ne parlera plus de ces mesquineries.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Riches ou pauvres on circule en Europe   Jeu 20 Déc 2012, 05:05

Un peu de patience et les Chinois seront là, pas seulement dans le Bordelais.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12196
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Riches ou pauvres on circule en Europe   Jeu 20 Déc 2012, 09:24

Clafoutis a écrit:
Les ROMS ont le droit de circuler et de venir en France. D'accord ils posent des problèmes mais ils bénéficient de la libre circulation. Ils pourraient certes rester dans leur pays pour le faire évoluer, mais ils ont le droit avec eux.

La directive 2004/38/CE "Droit de libre circulation et de séjour des citoyens de l'Union et des membres de leur famille" définit précisément les conditions à remplir pour pouvoir séjourner dans un pays de l'Union autre que le sien plus de trois mois....

Ceux qui, l'extrême de la gauche et à l'extrême de la droite, affirment que les Rroms peuvent s'installer comme ils l'entendent en France ignorent simplement la loi ou feignent de l'ignorer...

directive 2004/38/CE a écrit:

---/---
CHAPITRE III

DROIT DE SÉJOUR

Article 6

Droit de séjour jusqu'à trois mois

1. Les citoyens de l'Union ont le droit de séjourner sur le territoire d'un autre État membre pour une période allant jusqu'à trois mois, sans autres conditions ou formalités que l'exigence d'être en possession d'une carte d'identité ou d'un passeport en cours de validité.

2. Les dispositions du paragraphe 1 s'appliquent également aux membres de la famille munis d'un passeport en cours de validité qui n'ont pas la nationalité d'un État membre et qui accompagnent ou rejoignent le citoyen de l'Union.

Article 7

Droit de séjour de plus de trois mois

1. Tout citoyen de l'Union a le droit de séjourner sur le territoire d'un autre État membre pour une durée de plus de trois mois:

a) s'il est un travailleur salarié ou non salarié dans l'État membre d'accueil, ou

b) s'il dispose, pour lui et pour les membres de sa famille, de ressources suffisantes afin de ne pas devenir une charge pour le système d'assistance sociale de l'État membre d'accueil au cours de son séjour, et d'une assurance maladie complète dans l'État membre d'accueil, ou,

c) - s'il est inscrit dans un établissement privé ou public, agréé ou financé par l'État membre d'accueil sur la base de sa législation ou de sa pratique administrative, pour y suivre à titre principal des études, y compris une formation professionnelle et

- s'il dispose d'une assurance maladie complète dans l'État membre d'accueil et garantit à l'autorité nationale compétente, par le biais d'une déclaration ou par tout autre moyen équivalent de son choix, qu'il dispose de ressources suffisantes pour lui-même et pour les membres de sa famille afin d'éviter de devenir une charge pour le système d'assistance sociale de l'État membre d'accueil au cours de leur période de séjour; ou

d) si c'est un membre de la famille accompagnant ou rejoignant un citoyen de l'Union qui lui-même satisfait aux conditions énoncées aux points a), b) ou c).

2. Le droit de séjour prévu au paragraphe 1 s'étend aux membres de la famille n'ayant pas la nationalité d'un État membre lorsqu'ils accompagnent ou rejoignent dans l'État membre d'accueil le citoyen de l'Union, pour autant que ce dernier satisfasse aux conditions énoncées au paragraphe 1, points a), b) ou c).

3. Aux fins du paragraphe 1, point a), le citoyen de l'Union qui n'exerce plus d'activité salariée ou non salariée conserve la qualité de travailleur salarié ou de non salarié dans les cas suivants:

a) s'il a été frappé par une incapacité de travail temporaire résultant d'une maladie ou d'un accident;

b) s'il se trouve en chômage involontaire dûment constaté après avoir été employé pendant plus d'un an et s'est fait enregistré en qualité de demandeur d'emploi auprès du service de l'emploi compétent;

c) s'il se trouve en chômage involontaire dûment constaté à la fin de son contrat de travail à durée déterminée inférieure à un an ou après avoir été involontairement au chômage pendant les douze premiers mois et s'est fait enregistré en qualité de demandeur d'emploi auprès du service de l'emploi compétent; dans ce cas, il conserve le statut de travailleur pendant au moins six mois;

d) s'il entreprend une formation professionnelle. À moins que l'intéressé ne se trouve en situation de chômage involontaire, le maintien de la qualité de travailleur suppose qu'il existe une relation entre la formation et l'activité professionnelle antérieure.

4. Par dérogation au paragraphe 1, point d), et au paragraphe 2 ci-dessus, seul le conjoint, le partenaire enregistré au sens de l'article 2, paragraphe 2, point b), et les enfants à charge bénéficient du droit de séjour en tant que membres de la famille d'un citoyen de l'Union qui remplit les conditions énoncées au paragraphe 1, point c). L'article 3, paragraphe 1, s'applique à ses ascendants directs à charge et à ceux de son conjoint ou partenaire enregistré.
---/---
Source: http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=CELEX:32004L0038:FR:HTML
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14259
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Riches ou pauvres on circule en Europe   Jeu 20 Déc 2012, 10:40

la routine.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12196
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Riches ou pauvres on circule en Europe   Jeu 20 Déc 2012, 10:51

Libellule a écrit:
la routine.

Il ne s'agit pas de "routine" mais de rappeler les lois qui nous gouvernent...

Ne vous en déplaise, les Rroms comme tous les autres citoyens de l'Union ne peuvent séjourner dans un autre pays que le leur que sous certaines conditions parmi lesquelles:

"b) s'il dispose, pour lui et pour les membres de sa famille, de ressources suffisantes afin de ne pas devenir une charge pour le système d'assistance sociale de l'État membre d'accueil au cours de son séjour, et d'une assurance maladie complète dans l'État membre d'accueil, ou,"

Un citoyen qui séjourne plus de trois mois dans notre pays sans être salarié et sans avoir de ressources suffisantes, donc en étant une charge pour le système d'assistance sociale, peut donc être renvoyé dans son pays....

Maintenant si le PCF ou EELV veulent faire un boulevard au FN en prétendant le contraire, libre à eux...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Riches ou pauvres on circule en Europe   Jeu 20 Déc 2012, 11:44

Citation :
Maintenant si le PCF ou EELV veulent faire un boulevard au FN en prétendant le contraire, libre à eux...
Non pas libre à eux
Valls est dans une impasse, et si un avatar survient avec les Roms, Hollande sera aussi coincé
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12196
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Riches ou pauvres on circule en Europe   Jeu 20 Déc 2012, 12:05

OPIUM a écrit:
Valls est dans une impasse, et si un avatar survient avec les Roms, Hollande sera aussi coincé

Je ne pense pas que Manuel Valls soit dans une impasse bien au contraire: en mettant fin récemment à l'aide au retour, il a mis fin à un système qui incitait ces populations à venir passer quelques mois ici avant de repartir chez eux avec une aide....

Et Dominique Voynet, ancienne candidat EELV à la présidentielle et maire de Montreuil et donc à ce titre directement concernée par ce problème, a approuvé cette démarche...

Citation :
Manuel Valls annonce la fin de l'aide au retour pour les Roms
Le Monde.fr | 07.12.2012 à 19h40 • Mis à jour le 07.12.2012 à 21h11

Le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, a annoncé vendredi 7 décembre qu'il avait "décidé de mettre fin à l'aide au retour" offerte aux Roms qui acceptent de rentrer dans leur pays d'origine. "Les ONG comme les associations, ici ou là-bas, considèrent qu'elle a des effets pervers. Nous allons changer un dispositif inopérant", a déclaré le ministre sans préciser de calendrier.

Selon les associations, la population rom en France compte 15 à 20 000 personnes et reste constante car les expulsés reviennent systématiquement. L'aide financière au retour volontaire, d'un montant de 300 euros par adulte et 100 euros par enfant mineur, est versée aux étrangers ayant la nationalité d'un État membre de l'UE, comme les Roms, présents en France depuis plus de trois mois et en situation de grande précarité, qu'ils soient en situation irrégulière ou non. L'an dernier, plus de 10 600 personnes en ont bénéficié, dont 2 000 enfants, selon l'Office français de l'immigration et de l'intégration (OFII).

Le ministre a martelé sa stratégie sur la question rom : poursuite des évacuations de campements illégaux, aide aux projets d'insertion et travail au niveau des pays d'origine. Il faut "sortir de la stigmatisation" sur la question rom, "ne pas les utiliser comme punching-ball", a-t-il déclaré, en appelant l'ensemble des acteurs à "chercher des solutions avec une palette très large".

"NOUS N'ACCEPTERONS JAMAIS LES CAMPEMENTS SAUVAGES"

A Montreuil, il a visité un bloc de "logements-passerelles", des conteneurs colorés où vivent 11 familles roms en attente d'un logement pérenne et où elles bénéficient d'un accompagnement social. Dans un de ces logements, il a échangé avec un père de famille dont les enfants sont scolarisés et qui a un travail. Cet homme a assuré ne pas avoir de problèmes de voisinage. "Ça prouve que, quand il y a de la dignité, les choses se passent bien. Le problème, c'est la misère", a commenté Manuel Valls, justifiant ainsi le maintien des évacuations de campements illicites.

"Nous n'accepterons jamais les campements sauvages qui mettent en cause le vivre-ensemble", a-t-il déclaré, tout en soutenant les initiatives d'insertion "sur de petites unités". Les évacuations de camps roms, qui ont jeté au moins 2 000 personnes sur les routes cet été selon les associations, avaient fait grincer des dents jusque dans les rangs de la majorité et ont valu à la France d'être épinglée par Amnesty International.

La maire de Montreuil, Dominique Voynet (EELV), est allée dans son sens. "Les installations sauvages mettent en péril notre travail et submergent les services de la ville", a-t-elle déclaré. Profitant du déplacement du ministre, elle lui a montré un de ces camps, installés sur un terrain en friche. Elle a demandé un effort plus important pour faciliter l'accès au marché du travail à ces populations, qui restent soumises à un régime dérogatoire pour les citoyens de l'UE, malgré un assouplissement à la fin de l'été.
Source: http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/12/07/manuel-valls-annonce-la-fin-de-l-aide-au-retour-pour-les-roms_1801840_3224.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Riches ou pauvres on circule en Europe   Jeu 20 Déc 2012, 20:26

Citation :
Elle a demandé un effort plus important pour faciliter l'accès au marché du travail à ces populations, qui restent soumises à un régime dérogatoire pour les citoyens de l'UE, malgré un assouplissement à la fin de l'été.

C'est un discours irresponsable. Pour mémoire Voynet est EELV et alliée d'Aubry, de Ayrault, de Valls et de Hollande.
Et on lit sur ce forum l'éventualité de futures alliances locales entre ces formations pour gagner la mairie. Je crains le pire
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12196
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Riches ou pauvres on circule en Europe   Jeu 20 Déc 2012, 21:32

KIK a écrit:
Citation :
Elle a demandé un effort plus important pour faciliter l'accès au marché du travail à ces populations, qui restent soumises à un régime dérogatoire pour les citoyens de l'UE, malgré un assouplissement à la fin de l'été.

C'est un discours irresponsable. Pour mémoire Voynet est EELV et alliée d'Aubry, de Ayrault, de Valls et de Hollande.
Et on lit sur ce forum l'éventualité de futures alliances locales entre ces formations pour gagner la mairie. Je crains le pire

C'est là un autre point sur lequel je en suis pas sur que Dominique Voynet soit suivie...

Je pense que le gouvernement a compris l'erreur de communication qu'il avait commise en élargissant les emplois ouverts aux roumains alors que le chômage explose parce que nombre de société délocalisent entre autre vers la Roumanie...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Riches ou pauvres on circule en Europe   Jeu 20 Déc 2012, 22:01

À votre avis pourquoi montre-t-on une telle mansuétude à gauche pour tous ces arrivants Roms ou extra communautaires?

Idéologie?
Charité?
Pour le patronat?
Par faiblesse?
Pour occuper l'opinion?

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12196
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Riches ou pauvres on circule en Europe   Jeu 20 Déc 2012, 22:26

C’est la lutte finale
Groupons nous et demain
L’Internationale
Sera le genre humain.


Certains utopistes croient encore que demain les frontières seront supprimés et que l'internationale sera le genre humain alors pourquoi ne pas commencer aujourd'hui en accueillant tout le monde ?

Ce que ces utopistes n'ont pas compris, c'est qu'aujourd'hui les écarts de niveau de vie et les moyens de transports sont tels que, si rien n'est fait pour contrôler les migrations au niveau mondial, on va se retrouver avec des mégalopoles entourés de bidonvilles d'un coté et des zones complètement désertées de l'autre...

Quand Manuel Valls martèle sa stratégie sur la question rom : "poursuite des évacuations de campements illégaux, aide aux projets d'insertion et travail au niveau des pays d'origine" il a parfaitement raison car c'est effectivement dans les pays d'origine que les solutions doivent être trouvées pour les Rroms mais aussi pour les africains, maghrébins, asiatiques, ...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14259
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Riches ou pauvres on circule en Europe   Jeu 20 Déc 2012, 23:02

Kik je vous vois écrire qu'après le 21 décembre vous craignez le pire.
jocolor

Plus sérieusement ce serait quoi le meilleur pour vous?
L'invasion des riches, ou des pauvres, la fuite des cerveaux ou des portefeuilles?
Eclairez-nous de vos lanternes (ou de vos vessies au choix) que nous ne restions pas dans un obscurantisme insoutenable.
Il semblerait que l'on va avoir un peu de temps devant nous une fois le cap de l'apocalypse franchi pour en reparler.
Prenez votre temps surtout, et le débat n'aura pas lieu.

study
Revenir en haut Aller en bas
GUIZMO

avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: Riches ou pauvres on circule en Europe   Jeu 20 Déc 2012, 23:15


L'on ne nous dit toujours pas pourquoi la libre circulation européenne, tant citée par certains et pour certains, empêcherait d'autres d'aller voir ailleurs, s'ils répondent aux conditions restrictives: salaires, assurances etc.. Il y aurait alors 2 poids et 2 mesures? Il faudrait aussi, comme dans beaucoup d'états démocratiques (US,Canada,Australie), s'assurer que sans nuire aux démunis locaux l'on puisse satisfaire des demandes supplémentaires de logement, de travail (un luxe à l'heure des délocalisations), d'écoles. C'est une grosse responsabilité et demande un peu de réflexion sur le départ de créateurs d'entreprises et de capitaux qui seraient plus utiles pour réindustrialiser d'abord notre pays tombé bien bas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Riches ou pauvres on circule en Europe   Jeu 20 Déc 2012, 23:20

Pourquoi tant d'agressivité libellule? Kik ne fait que poser des questions comme Marion.
Êtes vous satisfait de l'existence des camps Roms? Que proposez vous vous même? la mondialisation vous amuse sans doute et le fait que la France subventionne avec nos impots des plateformes de hot Line au Maroc au lieu de créer des emplois dans l'hexagone vous réjouit. Pas moi.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14259
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Riches ou pauvres on circule en Europe   Ven 21 Déc 2012, 00:32

Zoulou, reprendre une phrase de Kik n'est pas agressif, ce n'est pas moi qui craint le pire, ou qui l'exprime, en l'occurence, relisez Kik.

Ce n'est pas une question qu'il pose, c'est une affirmation qu'il déclame :

Et on lit sur ce forum l'éventualité de futures alliances locales entre ces formations pour gagner la mairie. Je crains le pire

Lui demander plus sérieusement ce qui serait le meilleur de son point de vue, n'est pas agressif non plus.
C'est interrogatif. Car en général quand on est capable d'identifier aussi aisément le pire, c'est que l'on a soi-même une idée du meilleur, sauf à se cantonner à la simple critique négative.

Mentionner que j'ai envie de ne pas rester dans l'obscurantisme grâce à son éclairage est une invitation à ce qu'il s'exprime positivement sur ce sujet, sans qu'il soit nécessaire -pour la clarté du débat qui s'engage, peu à peu- qu'il ne nous fasse prendre des vessies pour des lanternes.

Mon point de vue est très simple ; les riches ne devraient pas quitter la France pour des raisons fiscales.
Des accords européens devraient exister pour limiter ce risque. La lutte contre les paradis fiscaux fait partie des objectifs à atteindre au sein de l'Europe. L'idée d'harmonisation fiscale et sociale dont parle anonymous est la bonne, encore faut-il qu'elle se fasse par le haut et non pas pas le nivellement des salaires par le bas avec hausse concommitante des taxes.

Les roms sont des européens comme les autres, mais ils ont choisi le nomadisme comme mode de vie. S'ils sont amenés à se sédentariser, le droit Européen de séjour doit leur être appliqué au delà du premier droit à circulation. Rien de bien compliqué.

Le problème du logement est réel en France, celui du communautarisme l'est de mon point de vue nettement moins. Amalgammer tous les sujets nuit à la clarté du débat, même s'il y a interaction possible entre ceux-ci. Les raccourcis extrèmes 1 chomeur = 1 rom ou un émigré ou une délocalisation, -à supposer que cela ait un sens au delà des phénomènes d'éloignement du vivre ensemble-, ne sont peut-être pas faux, -en tout cas pour ma part j'accepte de lire ou d'entednre ces raccourcis, même si je ne les apprécie guère, car j'y vois une forme d'exaspération d'une partie de la population- mais ce qui est plus intéressant à mes yeux, est de savoir comment on résoud les problèmes, pas uniquement les constater.

Nous renvoyer par questionnement interposé au mot Idéologie, Charité, Patronat, Faiblesse ou Occupation de l'opinion est un choix qui prend un sens assez précis quand il s'accompagne d'un jugement qui interpelle en termes non agressifs une partie des forumeurs du plateau. En toute candeur et indulgence donc :

pourquoi une telle mansuétude à gauche pour tous ces arrivants Roms ou extra communautaires



Les avis peuvent être divergeants, je n'ai aucun problème avec cela. Maintenant je me crois permis de reposer ma question y compris à vous, comment peut -on aller vers une solution meilleure si ce n'est pas celle-là? La vérite, de mon point de vue est au milieu du guet loin de tout excès ou de toute posture.

J'ai choisi ce forum comme lieu de discussion car je crois à ce type de dialogue.


Ne confondez pas tempérament avec agressivité s'il vous plait.
Revenir en haut Aller en bas
 
Riches ou pauvres on circule en Europe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Riches ou pauvres on circule en Europe
» Europe 1 à Rouen
» Europe Fédérale
» recherche sur le statut des régions en Europe
» COUPE D'EUROPE RUGBY 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: